• Voici le casting de la série Charmed saison 10 : (la liste évoluera..)

     

     

     

     

     

     
     
    Logan Lerman charmed saison 10 
     
     
    Eva Longoria charmed saison 10  
     
    Madeleine Stowe charmed saison 10
     
      Charlize Theron charmed saison 10  
     
    Salma Hayek charmed saison 10  
     
    Colton Haynes Charmed saison 10  
     
    Mark Sheppard Charmed saison 10  
     
     
      Danielle Campbell Charmed saison 10
     

    Casting

    Casting

    Casting

    Casting

    Casting

    Casting

    Casting

     

    Casting

     

    Casting

     

    Casting

     

    Casting

     

    Casting

     

    Casting

     

    Casting

     

     

    Casting

     

    Casting

     


    votre commentaire
  • Jensen Ackles charmed saison 10
     
    Ivan Sergei charmed saison 10   Victor Webster Charmed saison 10   Adrian Pasdar charmed saison 10   Brian Krause charmed saison 10   Michael Weatherly charmed saison 10   Milo Ventimiglia charmed saison 10   Jared Padalecki charmed saison 10  
     

    Anciens acteurs

    Anciens acteurs

     

    votre commentaire
  • Voici la liste des guest-stars :

     

    David Tennant : Gabriel

    Ed Westwick : Ethan

    Zachary Quinto : Sylar


    votre commentaire
  • titre des épisodes charmed saison 10
     
     
     

    Voici les titres des épisodes de la saison 10 de Charmed :

     

    10x01 : La fin des temps

    10x02 : Amnésie totale

    10x03 : L'union fait la force

    10x04 : Trahison

    10x05 : Nouvelle donne

    10x06 : Troubles au manoir

    10x07 : Les ténèbres

    10x08 : Partie de poker

    10x09 : Une question d'honneur

    10x10 : Les secrets d'une sorcière

    10x11 : Perdu

    10x12 : L'appel aux armes

    10x13 : L'éveil

    10x14 : Un grand secret

    10x15 : Tortures et châtiments

    10x16 : La fin d'un monde

    10x17 : Au-delà du commun des mortels

    10x18 : Prendre son destin en main

    10x19 : Le goût du pouvoir

    10x20 : Changement de régime

    10x21 : Nouvelle menace ou nouvel espoir ? 

    10x22 : Destinée


    votre commentaire
  • Charmed 10x01 La fin des temps
     
    La mort, un concept que le commun des mortels ne peut comprendre quand celui-ci ne se retrouve jamais en face de l'inévitable. Phoebe avait cherché absolument partout pour retrouver sa soeur, espérant un miracle sans précédent, mais plus elle continuait, moins l'espoir était de mise. Elle pleurait toutes les larmes de son corps de cette perte immense sous une musique de Sonata Arctica : The Misery :
     
    "I write the lines you want me to, with the words.
    I dare to use of all the ones that you have taught me, along the years.

    You cast a perfect shadow on the paper.
    Fade away with sunlight, I fear the way you know me, love can leave a stain...

    You steal my only hope and make me stay awake another night.
    I wish you bear with me, stay near me.
    When the autumn leaves have fallen. Solitude, my pain, the last thing left me...

    If you fall I'll catch, if you love I'll love, and so it goes, my dear, don't be scared,
    you'll be safe, this I swear.
    If you only love me back.

    Seven lonely lies written on Deadwinter's night,
    open the only book with the only poem I can read...
    In blood I sign my name and seal the midnight with a tear.
    Burn the paper, every line for them I cried...

    If you fall I'll catch, if you love I'll love, and so it goes, my dear, don't be scared,
    you'll be safe, this I swear.
    If you only love me back.

    I am the Playwrite and you are my Crown, make me cry for your love,
    like you've done many times, so I know.
    I can't write these storylines without you, lady pain, make me strong,
    can't we be together without them forever...

    The words I write can only hurt you, sorry for the rain.
    Thank you, my only one, you gave me this pain...I leave you gently on the floor,
    take one step towards the door.
    Where's the letter never written, good night now...

    If you fall I'll catch, if you love I'll love, and so it goes, my dear, don't be scared,
    you'll be safe, this I swear.
    If you only love me back.

    If you fall I'll catch, if you love I'll love, and so it goes, my dear, don't be scared,
    you'll be safe, this I swear.
    If you only love me back."
     
    Paige venait directement la voir, afin de donner les nouvelles des recherches, mais surtout vient la consoler.
     
    Paige : "Je te promets que l'on va la retrouver, et Nikki nous paiera ça.
     
    Phoebe : Tu es sûr ? Je ne crois plus en rien sans Piper. Prue est morte à cause d'un démon. Je ne supporterais pas que Piper parte à cause de ça aussi.
     
    Paige : Piper est beaucoup plus forte que ça. Je crois encore à sa survie.
     
    Phoebe : Mais pour le moment, le pouvoir des trois est mort, on fait comment ?
     
    Paige : Billie va nous aider.
     
    Phoebe : Elle est où ?
     
    Paige : Elle doit encore mener des recherches que ce soit pour Piper ou bien pour Dean et Sam.
     
    Phoebe : J'espère qu'on va les retrouver.
     
    Paige : Je suis tenace, on va y arriver."
     
    Paige prenait Phoebe dans ses bras, et la dernière se lachait pour pleurer sur leur sort quand soudain Billie frappa à la porte.
     
    Billie : "Excusez-moi les filles, mais les démons attaquent et une femme brune leur fout la méga patée du siècle.
     
    Paige, Phoebe : On arrive."
     
    Elles allaient vite en bas pour découvrir ce qui se passe, alors qu'elles n'avaient même pas un temps de répit pour souffler. En effet, une jeune femme se battait avec un démon qui visiblement avait été envoyée par la force avant que son plan n'ait été anéanti. Elle lançait de la télékinésie et celui-ci est envoyé contre l'escalier. Phoebe, Paige et Billie se baissent, et regardent la scène puis elle envoie de l'éléctricité, ce qui met le démon hors d'état de nuire. Phoebe se rapprochait.
     
    Phoebe : "Vous ne manquez pas de culot de combattre dans ses lieux, c'est sacré.
     
    La femme : Je sais Phoebe.
     
    Phoebe (surprise) : Prue ?
     
    Prue : C'est moi.
     
    Phoebe (heureuse et se jettant dans ses bras) : Ah !!!!!!
     
    Paige (choquée et s'approchant) : Prue...
     
    Prue : Bonjour Paige, je suis enfin heureuse de faire ta connaissance. Je rêvais depuis un moment.
     
    Paige (en pleurs) : J'en ai rêvé aussi."
     
    Les trois soeurs se serrèrent dans les bras, pour un moment de répit dans ce lourd combat, alors que des questions étaient en suspens. Phoebe se retirait légèrement, et regardait sa grande soeur dans les yeux.
     
    Phoebe : "Pourquoi tu n'es revenue que maintenant ?
     
    Prue (en pleine réflexion) : Pour vous aider.
     
    Phoebe : Explique-nous comment ?
     
    Prue : Je sais ce qui arrive, que Piper a disparu, et nous allons la retrouver ensemble pour former une grande famille mais ce qui est bizarre est que je ne la ressens nulle part. Certes, il ne faut pas perdre espoir, mais les faits sont là.
     
    Paige (triste) : On ne doit pas partir défaitisite.
     
    Billie : Si c'était la fameuse Prue qui aime les défis, franchement je ne la vois pas.
     
    Prue (voyant Billie) : Qui est-ce ?
     
    Billie : Je suis Billie Jenkins, la protégée de Paige.
     
    Prue : Tu ne manques pas de cran.
     
    Billie : Non, et je dois dire que Piper compte autant pour moi que toi, ou toutes les personnes ici présentes. Piper s'est sacrifiée pour nous, alors nous devons nous sacrifier pour la sauver, et retrouver Nikki est ce qu'il faut.
     
    Prue : Nous devons avant tout faire pour la sauver, et le combat n'est pas une nécessité.
     
    Phoebe : Je ne réclame que justice envers cette fille.
     
    Prue : Chaque chose en son temps, mais établissons une stratégie pour la retrouver."
     
    Prue établissait une stratégie hors-pair, mais avec Billie, elle voyait en face une très forte tête, qu'elle va avoir du mal à manipuler. Elle ne perdait pas son sang-froid, espérant toujours mener sa barque. Du côté des enfers, c'est le carnage, avec un chef qui n'était plus en ses lieux. La guerre entre les démons faisait rage, pour savoir qui allait prendre les commandes mais soudain, une boule d'éléctricité tuant un des démons mettait tout le monde d'accord. Ils regardaient vers la personne ayant commis cet acte et avec stupeur, c'était Nikki.
     
    Nikki : "Alors les gars, je vous ai manqués ?
     
    Un des démons : Tu fais partie de l'ancien règne, dégage, ta place n'est plus dans ce monde.
     
    Nikki : Je vous rappelle qu'il n'y a que moi seule qui ait réussi à faire des dégâts considérables chez les soeurs Halliwell. (en colère) Alors tu me dois le respect connard ! Je suis la mieux placée pour prêcher les paroles de la Force, notre seul maître à tous."
     
    Nikki tua finalement le traitre en renvoyant l'attaque du démon.
     
    Nikki : "Quelqu'un d'autre veut prendre la parole ? Non ? Alors écoutez-moi bien bande de chiens errants. Maintenant on peut en finir avec les soeurs Halliwell, mais ensemble, sinon je vous abattrais tels les bâtards que vous êtes."
     
    Les démons disparaissaient les uns après les autres. Nikki se retrouvait seule à réfléchir à son futur plan quand quelqu'un venait devant elle. Elle le prenait par le cou et le bloquait.
     
    Nikki (colérique) : "Question, tu es inconscient ou tu le fais exprès, tu es qui ?"
     
    Nikki n'aimait jamais les surprises, bien au contraire. Elle aimait les choses bien établies, dans les règles de l'art. Elle pensait déjà à son prochain combat.
     
    L'inconnu : "Tu me connais Nikki, je suis envoyé par qui tu sais.
     
    Nikki : Il m'avait parlé de vous. Comment dois-je vous appeler ici ?
     
    L'inconnu : Appelez-moi Tony. Vous me retrouverez au sein de la police à différentes occasions de telle sorte à protéger vos actions.
     
    Nikki : Quel serait la suite des évènements ?
     
    Tony : Le but est de s'approcher des Petrelli maintenant, de les mettre hors d'état de nuire. Vous pouvez aller voir une femme qui d'ailleurs est proche d'eux, mais il faudrait laisser les soeurs tranquille un moment.
     
    Nikki : Je suis proche du but avec elles, les laisser, hors de question.
     
    Tony : C'est ce qu'il faut. En éliminant Piper, tu as affaibli le pouvoir des trois, et donc elles sont vulnérables constamment.
     
    Nikki : La prudence est de mise.
     
    Tony : Assure-toi de tous les détails et ensuite, passe par New York pour te manifester, c'est important.
     
    Nikki : D'accord."
     
    Tony disparaissait laissant Nikki aux préparatifs puis disparait à son tour vers un lieu inconnu. Au manoir, ce n'était pas l'heure à l'eufforie, même si Prue était revenue, mais en voyant que Billie mettait en cause son jugement, elle préférait s'éclipser vers l'une des chambres. Billie allait vers Phoebe.
     
    Billie : "Quelque chose ne va pas ? Tu l'as senti toi aussi ?
     
    Phoebe (tiraillée) : C'est dur à le dire, mais je pense comme toi. Prue cache quelque chose, j'en suis persuadée et je le découvrirais tôt ou tard.
     
    Billie : Et plus vite que ça, il en va de Piper. Tu sais que je l'aime n'est-ce pas ? Comme ma soeur ?
     
    Phoebe : Je sais, tu fais partie de notre famille et je suis la première à te défendre."
     
    Soudain un homme apparaissait tel un être de lumière, Billie par instinct expulsait l'individu contre le mur, mais heureusement, Léo passant par là venait tout stopper, ayant ses enfants auprès de lui Chris et Wyatt. 
     
    Léo : "Laisse-le, il est un être de lumière.
     
    Billie (surprise) : D'accord.
     
    Léo : Wyatt, emmène ton petit frère là-haut, Papa s'occupe d'une affaire urgente."
     
    Wyatt disparaissait avec Chris. Léo s'approchait de l'individu et le présentait à tout le monde.
     
    Léo : "Phoebe, Paige, Billie, voici Gabriel un ami être de lumière et Gabriel, voici Phoebe et Paige, mes belles-soeurs, ainsi que Billie, la protégée de Paige.
     
    Gabriel : Enchanté tout le monde (regardant Léo avec tristesse) Comment te sens-tu ?
     
    Léo (triste) : C'est difficile à décrire cette sensation. Ma Piper me manque. Son sourire, son visage, le fait de la ressentir tout contre moi, et pouvoir l'embrasser, de passer chaque petit moment avec elle.... il y a tellement de moments où elle laisse un vide dans mon coeur. (en pleurs) Je me sens anéanti, je suis brisé Gabriel. Tout mon être la réclame. Je voudrais lui dire à quel point je l'aime, qu'elle fait de moi un homme heureux, et mes fils sont les cadeaux les plus inestimables qu'elle m'ait donné.
     
    Gabriel (prenant Léo dans ses bras) : Tu vas la retrouver peu importe comment.
     
    Léo (triste) : Le pire c'est que j'ai l'impression qu'elle est en vie, et que je suis impuissant pour la retrouver.
     
    Phoebe (se montrant rassurante) : Tu sais Léo, Piper est une battante, et quand elle veut quelque chose, elle l'obtient, peu importe le prix.
     
    Léo (essuyant ses larmes) : Tu as raison. (reprenant sur Gabriel) Mais dis-moi, pourquoi es-tu ici ?
     
    Gabriel : Je voulais prendre de tes nouvelles, mais aussi, je souhaitais vous parler de Nikki."
     
    C'était la stupeur pour tout le monde. Phoebe s'approcha de lui et venait directement le gifler.
     
    Phoebe : "Comment avez-vous pu laisser Nikki nous faire autant de mal ?
     
    Gabriel (triste) : Je suis désolée de ne pas être venu plus tôt, mais jamais je n'aurais pu prévoir que Nikki serait cette personne.
     
    Phoebe : Qui êtes-vous par rapport à elle ?
     
    Gabriel : J'étais son être de lumière et elle m'a été arrachée de force par cette grande puissance que vous avez affronté.
     
    Paige : Comment elle était à ses débuts ?
     
    Gabriel : Elle était très douée, et elle pouvait être une sorcière du bien puissante, même qu'elle aurait pu rivaliser avec Wyatt. Les fondateurs m'avaient donné sa protection, et je m'étais retrouvé seul en face de cette puissance qui l'avait complètement retournée sur son passé.
     
    Paige (curieuse) : Passé ? Dites-nous davantage.
     
    Gabriel : Elle a été adoptée, enfin, c'est ce qu'on m'avait dit, avant que je ne découvre qu'on l'avait arraché à ses parents.
     
    Billie (se souvenant de ce qui était arrivé à Christy) : Et ses parents sont vivants ? Je les imagine mort de peur.
     
    Gabriel : On leur a jetté un sort. Ils n'ont même pas conscience d'avoir perdu une fille.
     
    Phoebe (effrayée) : Mais c'est horrible.
     
    Paige : Mais alors, ses parents que sont-ils devenus ?
     
    Gabriel (hésitant) : euh....
     
    Prue (apparaissant et interrompant) : Gabriel.
     
    Gabriel (effrayé) : Prue ? Mais que fais-tu là ?
     
    Prue (satisfait) : C'est pour Piper que je suis là.
     
    Gabriel (colérique) : Menteuse !"
     
    C'était l'incompréhension générale dans la maison, et tout le monde pouvait constater que Prue avait un grand secret. Prue voyant que le tout échappe à son contrôle préfèrait s'éclipser afin de laisser tout le monde à sa faim. Phoebe hurlait sur le coup, alors que Léo était en colère, lui qui savait parfaitement que sa femme admirait Prue. Il ne comprenait pas le changement soudain de la soeur ainée, mais il préférait se concentrer sur Gabriel, déterminé à retrouver sa dulcinée.
     
    Léo : "Dis-moi, est-ce que tu connais un point faible à Nikki en particulier.
     
    Gabriel : Je ne sais pas si on peut appeler cela un point faible, mais elle est particulièrement en colère quand on parle de son passé.
     
    Paige (participant à la conversation) : C'est intéressant tout ça.
     
    Billie : On pourrait peut-être la piéger avec ça, si elle est toujours de ce monde.
     
    Phoebe : Excellente idée, mais qui ferait l'appât ?
     
    Billie : Moi.
     
    Léo : Mais tu es folle, hors de question !
     
    Paige : Tu n'es pas assez forte face à elle.
     
    Billie (tenant tête) : Je vous rappelle que je possède un fort pouvoir, je suis la mieux placée pour la contrer. J'aurais pu dire quelqu'un d'autre, mais je ne fais pas confiance.
     
    Phoebe (sachant de qui Billie parlait) : Je comprends.
     
    Paige : Tu serais prête à la laisser faire ?
     
    Phoebe : On n'a pas le choix disons-le.
     
    Billie : Laissez-moi me préparer, et ensuite, on pourra la piéger."
     
    Billie montait les escaliers pour aller au grenier.  Phoebe décidait de la suivre, craignant le pire dans la préparation de la sorcière en herbe. Billie préparait une potion en vue de la future confrontation. Phoebe bloquait la porte afin que personne ne les dérange.
     
    Phoebe : "Depuis quand tu nous protèges ainsi ?
     
    Billie : Vous êtes ma famille.
     
    Phoebe : C'est du suicide ce que tu comptes faire !
     
    Billie (tentant de rassurer) : Piper elle aurait tout fait pour nous.
     
    Phoebe (réaliste) : Je sais.
     
    Billie : Elle a appris à me refaire confiance, et je lui dois ça.
     
    Phoebe : Tu penses à Dean et Sam ?
     
    Billie : Oui, et je veux les ramener.
     
    Phoebe : Pourquoi tu n'as pas confiance en Prue ?
     
    Billie : Tu ne trouves pas bizarre que comme par hasard elle revient et elle reste évasive ?
     
    Phoebe (dépitée) : Si.
     
    Billie : On va trouver des réponses, mais si tu as peur pour moi, tu peux rester.
     
    Phoebe : D'accord."
     
    Phoebe restait non loin de Billie qui préparait la potion. Quand elle était prête, elle récitait l'incantation censée faire venir une sorcière. Une fumée apparaissait dans la pièce et assez impressionnante. Nikki apparaissait alors qu'elle préparait son action contre les Petrelli, la deuxième famille qu'elle comptait détruire. Elle ne comprenait pas pourquoi elle se trouvait ici. Quand elle se tournait, elle voyait Phoebe et Billie. Soudain sa colère envers les Halliwell était revenue à son maximum qu'elle envoyait Phoebe contre le mur. Billie criait.
     
    Billie : "STOOOOOOOOOOPPPPPPPPPPP !"
     
    Nikki stoppait net surprise par la détermination de Billie.
     
    Nikki : "Tu ne manques pas de cran ma chère.
     
    Billie : On te croyait morte.
     
    Nikki : Je suis plutôt solide, mais par contre toi, tu vas crever tout comme ton amie.
     
    Billie : Tu ne vas pas nous tuer.
     
    Nikki : Et pourquoi ça ?
     
    Billie : Parce qu'on connait le secret entourant ton passé."
     
    Nikki était désorientée, mais elle gardait le contrôle, remuant Billie de haut en bas avec la télékinésie. Elle désirait utiliser son pouvoir secret, mais il fallait garder le secret le plus important de sa vie.
     
    Billie : "Où est Piper ?
     
    Nikki : Je l'ai tuée.
     
    Phoebe (en colère) : Tu mens !!!!!!!"
     
    Elle sentait quelque chose de nouveau en elle, comme si son pouvoir d'empathie avait augmenté. Est-ce que son bébé aurait un pouvoir ? Fort possible. Mais Nikki n'avait pas peur, loin de là. Piper n'étant plus là, Nikki avait la possibilité de faire ce bon il lui semble.
     
    Nikki : "Oh, mais voilà qu'elle s'énerve. Si je dis Piper, Piper, et encore Piper, tu vas me tuer ?
     
    Phoebe (en colère) : Je te hais !!!
     
    Nikki : C'est jouissif de te voir perdre le contrôle.
     
    Phoebe (en colère) : Qu'est-ce qu'on t'a fait ?
     
    Nikki (en colère) : Vous êtes des pariats !!!
     
    Phoebe : Est-ce à cause de ta famille ?
     
    Nikki (tentant de se contrôler) : Pourquoi parles-tu de mon passé ?
     
    Billie : Parce que tu nous fais vivre un enfer !
     
    Nikki : C'est mérité vous ne croyez pas ?
     
    Phoebe : Reviens vers la lumière !
     
    Nikki : Lumière ? Mais avec des mensonges pareils il n'y en a pas. Vous êtes des menteurs de première ordre.
     
    Billie : Dis-nous où est Sam et Dean Winchester ?
     
    Nikki : Loin de vos mensonges."
     
    Billie utilisait la télékinésie sur Nikki folle de colère. Nikki se relevait sans trop de mal puis serra le cou de sa victime.
     
    Nikki : "Si tu crois que tu peux me donner des ordres de cette façon, tu te goures espèce de grognasse !"
     
    Nikki serra davantage.
     
    Nikki : "Tu es à ma merci. Alors qui est la plus forte de nous deux maintenant hein ?
     
    Phoebe : Arrête !
     
    Nikki : Même pas en rêve !
     
    Phoebe : On sera calme si tu la lâches.
     
    Nikki : Tu passerais un contrat avec moi ?
     
    Phoebe : On veut juste discuter pour cette fois. Après on combattra si tu le souhaites la prochaine fois.
     
    Nikki : D'accord."
     
    Nikki lâcha Billie. C'était la première fois qu'elle se montrait collaborative, mais elle pensait que ce serait la dernière.
     
    Nikki : "Je vous écoute.
     
    Billie : Où sont Dean et Sam ?
     
    Nikki : Loin de vous.
     
    Billie : Comment ça ?
     
    Nikki : J'ai protégé Dean avec un pacte. Ils sont au loin pour leur protection.
     
    Billie : C'est gentil ça.
     
    Nikki : C'est particulier, mais je n'en dirais pas plus.
     
    Billie : Peux-tu annuler le sort qui fait qu'on ne les voit plus ?
     
    Nikki : Possible, mais je respecte ma part du marché."
     
    Nikki pensait au jour où elle avait accédé à la requête de John Winchester. Pour la première fois, elle ressentait un peu plus que de la colère et ça lui faisait bien. Elle ne savait pas comment allait réagir ses ennemis, mais dire la vérité avait été commee une libération. Elle ferait payer ce relan d'humanité à la famille Halliwell.
     
    Billie : "Fais ce qu'il faut pour les ramener.
     
    Nikki (en colère) : non !!!!!!!!!!"
     
    Elle expulsait les deux femmes contre le mur et disparaissait les laissant avec beaucoup de questions. Phoebe se relevait la première encore sonnée et aida Billie. Elle ressentait un mélange entre colère, tristesse, rancoeur. L'empathie était encore plus intense que tout ce qu'elle n'aurait jamais pu imaginer. Billie reprenait ses esprits et venait faire un câlin à l'une de ses amies les plus proches qu'elle ait.
     
    Billie : "On dirait ue ton pouvoir a augmenté.
     
    Phoebe (respirant un bon coup) : Oh oui.
     
    Billie : Dis-moi ce ue tu as ressenti.
     
    Phoebe : En Nikki, il y a tellement de choses qu'il me faudrait tout décrire. Jamais je n'aurais pensé que c'était possible.
     
    Billie (la rassurant) : Tu es devenu plus clairvoyante, c'est une bonne chose au contraire.
     
    Phoebe : Pourquoi ?
     
    Billie : On a peut-être un moyen de mettre Nikki hors d'état de nuire.
     
    Phoebe : Même sans le pouvoir des trois ?
     
    Billie : Si Prue est revenue, c'est sûrement pour ça, mais pour l'avoir, il faut qu'elle nous dise toute la vérité."
     
    Le fait qu'il n'y ait plus de confiance entre soeurs était une première dans la famille Halliwell. Phoebe et Billie décidèrent de descendre afin de rejoindre le reste de la famille. De son côté Léo montait voir ses enfants afin de voir comment ils surmontaient que leur mère ait disparu totalement de la circulation. Wyatt s'entrainait sur ses pouvoirs, et Léo l'ignorait complètement. Sa surprise fut de taille que rien ne sortait de sa bouche pendant quelques instants.
     
    Léo : "Wyatt, qu'est-ce que tu fais ?
     
    Wyatt : oops."
     
    Le petit était gêné par la situation, mais en voyant ça, Léo avait une idée, une qui pourrait enfin lui permettre d'être sûr sur la nouvelle situation. Il fermait les yeux, appelant Coop pour qu'il vienne immédiatement l'aider. Il se souvenait que lors du grand combat où le néant était intervenu alors que Billie et Christy étaient les ennemis, ce dernier était intervenu grâce à sa bague. Peut-être que grâce à elle, il sera certain que Piper était soit morte ou bien qu'il lui soit arrivé quelque chose pour qu'elle ne prenne pas contact avec les siens. Coop arrivait immédiatement devant lui.
     
    Coop : "Léo, pourquoi tu m'as appelé ?
     
    Léo : J'ai besoin de toi, et de tes conseils.
     
    Coop : Tu es anéantie pour Piper, je comprends.
     
    Léo : Je pense que tu peux m'aider.
     
    Coop : Qu'est-ce je peux faire ?
     
    Léo : Est-ce qu'avec sa bague, je peux rejoindre Piper ?
     
    Coop : On ne sait pas si elle est en vie.
     
    Léo : Je sais, mais Piper avec la bague a pu remonter le temps voyant sa mère et sa grand-mère pour sauver ses soeurs.
     
    Coop : Tu veux réitérer l'expérience ?
     
    Léo : Oui, c'est possible ?
     
    Coop : On peut essayer.
     
    Léo : C'est super !"
     
    Léo avait une lueur d'espoir, mais maintenant il fallait mettre cela en pratique. Coop se concentrait du mieux possible sur l'amour que porte Léo pour Piper, un amour même plus qu'inconditionnel. Seulement, ce qu'il ne comprenait pas, c'est qu'il ne trouvait rien. Léo décidait de prendre la bague et de ressentir où était sa dulcinée, mais rien n'y faisait, à croire qu'il n'y avait plus aucune trace d'elle. Il était complètement anéantie. Coop était triste pour lui.
     
    Léo (triste) : "Mais pourquoi ?
     
    Coop : Je ne comprends pas.
     
    Léo (triste) : On ne trouve rien.
     
    Coop : C'est la première fois que ça arrive.

    Léo (en réfléchissant) : A moins que.....
     
    Coop (en l'interrompant) : ... la magie bloque notre action.
     
    Léo (surpris) : Quoi ?
     
    Coop : Oui, quelqu'un veut peut-être nous empêcher de trouver la vérité.
     
    Léo (réfléchissant à la discussion avec les filles) : Prue.
     
    Coop : Pourtant Phoebe m'avait parlé d'une soeur exemplaire.
     
    Léo : Mais Billie a mis le doigt sur quelque chose d'important.
     
    Coop : Tu devrais te confronter à elle.
     
    Léo : Je le ferais.
     
    Coop : Sinon, tu as pensé à quelqu'un d'autre ?
     
    Léo : Nikki."
     
    Léo était en colère contre cette fille. Elle était la cause dans la crise de la famille. Nikki de son côté réapparaissait loin de la demeure familiale, dans les profondeurs de l'enfer et tuant de nombreux démons à cause de sa colère quand soudain un homme venait de suite la rassurer posant sa main sur son épaule. Nikki se retourna et voyait un visage plutôt familier, que même elle refreinait sa boule d'éléctricité, prenant dans ses bras cet individu.
     
    Nikki (avec le sourire) : "Ethan !
     
    Ethan : Ma toute belle :"
     
    Le démon prenait dans ses bras sa belle lui donnant des baisers tendres et passionnés sur sa joue et plaçant sa main dans ses cheveux. Entre eux, cette histoire entre eux remontait à bien longtemps entre la passion et la luxure. Il prenait son visage dans ses mains, puis l'embrassa sauvagement, y mêlant sa langue avec la sienne dans un moment bien charnel pour faire monter en elle un désir des plus grands qu'elle ne pourra pas résister.
     
    Nikki : "Que fais-tu ici ?
     
    Ethan : Je suis là pour te remettre sur les rails.
     
    Nikki : Comment ça ?
     
    Ethan : Visiblement les Halliwell t'ont bien eu sur ta sensibilité.
     
    Nikki : Je sais, mais cette famille a le don de m'énerver.
     
    Ethan : On en a souvent parlé tu sais.
     
    Nikki : Je dois me contenir comme personne.
     
    Ethan : Concentre-toi sur les Petrelli maintenant.
     
    Nikki : Exact, et tu pourrais m'aider ?
     
    Ethan : Pars direct pour New York, je t'accompagne.
     
    Nikki (heureuse) : On va y aller tous les deux, mais avant, j'ai disons une envie d'un beau gosse canon, toi mon chou.
     
    Ethan : Grande coquine tu es, allez viens par là ma toute belle, tu es cannonissime.
     
    Nikki : Je te veux."
     
    Nikki enlevait ses vêtements, affichant son corps de rêve devant le jeune homme, et le plaqua contre les parois de l'enfer. Elle embrassait mordant la lèvre de cet homme au sang, la léchant ardemment et lui murmurant à quel point elle voulait sentir ceci en elle, prenant son point faible à pleine main. Ethan semblait satisfait de la voir se donner avec tellement de fougue et de passions qu'inspiré, il lui faisait sentir à quel point elle était spéciale. Il s'adonnait tous les deux à des plaisirs bien charnels et torrides que leurs cris se faisaient entendre dans les enfers. Lorsqu'ils avaient terminés, Ethan lui murmurait à quel point elle était fantastique, et elle souriait.
     
    Ethan : "Il est temps ma belle.
     
    Nikki (souriante) : Oui.
     
    Ethan : Marchons sur les traces de la victoire et du pouvoir.
     
    Nikki : Je me sentirais enfin libre de dominer chaque parcelle de cette Terre.
     
    Ethan : La force t'a bien guidée. 
     
    Nikki : Mais c'est surtout toi qui a su me montrer la voie."
     
    Ethan serait-il responsable du fait que Nikki soit maléfique ? On dirait bien. Nikki se blottissait contre Ethan et ensemble ils disparraissèrent dans un écran de fumée. Au manoir Léo décidait de redescendre, allant voir le reste de la famille qui était resté avec Gabriel. Voyant Phoebe et Billie qui étaient revenus, c'était l'occasion d'avoir de nouvelles informations. Paige se rapprochait de son beau-frère.
     
    Paige : "On dirait que ça ne va pas.
     
    Léo : J'ai essayé une tactique mais la bague de Coop ne localise rien de Piper.
     
    Paige : La magie nous bloquerait ?
     
    Léo : Je dirais que c'est Prue qui nous bloque ou Nikki.
     
    Phoebe (remarquant la discussion) : Quoi ?
     
    Léo : Je sais, c'est un choc, et je suis aussi en colère que toi tu peux l'être.
     
    Billie : Elle est plutôt désorientée.
     
    Léo : Comment ça ?
     
    Phoebe : Mon pouvoir d'empathie a pris d'énormes proporsions.
     
    Léo : Tu devrais aller voir Coop et te détendre, c'est pas bon dans ton état.
     
    Phoebe : Tu as raison.
     
    Paige : Oh Phoebe qui ne crie pas, c'est que tu n'es pas bien.
     
    Phoebe : Tu me taquines comme toujours.
     
    Paige : C'est ce qu'une soeur doit faire après tout."
     
    Paige lui faisait un clin d'oeil. Phoebe écouta quand même les recommandations nécessaires et s'en alla rejoindre son homme. La discussion de groupe reprenait ses droits. Billie sachant que l'on parlait de Prue et de ses secrets reprenait les choses en main.
     
    Billie : "J'avais bien remarqué son petit manège.
     
    Paige : Je sais, mais dire qu'une Halliwell nous fait ça, j'en ai froid dans le dos.
     
    Billie : Je sais, mais mieux vaut prendre soin de Phoebe.
     
    Paige : Absolument d'accord, mais elle pourrait utiliser son pouvoir sur Prue.
     
    Billie : Pas bête.
     
    Léo : C'est une idée tout ça, mais je préfère me confronter à elle.
     
    Paige : Je sais qu'il s'agit de ta femme.
     
    Léo (en colère) : Elle va payer pour ses secrets.
     
    Paige : Calme-toi, on va savoir la vérité.
     
    Gabriel : Si jamais je peux vous aider, n'hésitez pas.
     
    Léo : Sachant que tu connais Nikki, tu pourrais nous dire des secrets sur elle.
     
    Gabriel : D'accord.
     
    Léo : Qui reste avec Gabriel ?
     
    Paige : Je reste avec lui, occupez-vous de Prue.
     
    Léo : Parfait. Allons retrouver Phoebe.
     
    Billie : Quand je pense qu'elle devait se reposer, c'est râté.
     
    Léo : Je sais, mais là il est question d'un des notres.
     
    Billie : C'est parti."
     
    Le plan de bataille était bien engagé. Paige s'éloignait avec Gabriel afin de pouvoir connaître Nikki, cette fille qui avait mis à mal le clan familial. Billie et Léo partaient rejoindre Phoebe qui se trouvaient avec Coop.Cette dernière s'était mis sur le lit, blottis dans les bras de son homme qui caressait ses cheveux et son corps de déesse. Il s'attardait à placer sa main sur le ventre de sa déesse, désirant tant connaître son enfant. Il rêvait d'être le père idéal.
     
    Coop : "Tu es tellement belle.
     
    Phoebe : Tu es un amour Coop.
     
    Coop : J'espère que ça va mon ange.
     
    Phoebe : Il y a eu tellement d'émotions fortes.
     
    Coop : Confie-toi à moi ma chérie.
     
    Phoebe : Piper, Prue, Nikki, c'est trop, et en plus, il y a même mon pouvoir qui augmente dûe à ma grossesse."
     
    Elle commençait à pleurer, se laissant submerger par ses émotions. Coop n'aimait pas la voir dans cet état qu'il caresait sa joue afin d'estomper ses larmes. Elle affichait un léger sourire. Il avait toujours su lui remonter le moral. Il effleurait ses lèvres l'embrassant ensuite passionnément. Elle était complètement charmée qu'elle laissait ses mains caresser le corps de son homme quand elle entendait frapper. Qui osait la déranger ? Quand elle faisait signe que la personne pouvait rentrer, elle était surprise de voir Léo et Billie se demandant ce qu'ils réservaient. Quand elle voyait leurs esprits déterminés concernant Prue, là, elle se sentait investie d'une mission. Coop s'inquiétait de la tournure des évènements qui voyait à l'horizon une confrontation irréversible de la famille Halliwell tout entière. Phoebe posait sa main sur la joue de son mari pour le rassurer que tout ira bien. Coop décida de les laisser discuter de la marche à suivre embrassant sa femme et allait à la cuisine. Phoebe elle allait tout faire pour découvrir la vérité.
     
    Léo : "Il faut absolument découvrir ce que Prue sait.
     
    Billie : Oui, car là, elle cache quelque chose et totalement.
     
    Léo : C'est peut-être elle qui bloque la magie.
     
    Phoebe (en colère) : C'est inacceptable.
     
    Léo : Je suis d'accord.
     
    Phoebe : On va l'appeler pour un mauvais prétexte et on va la confronter.
     
    Léo : J'ai trop envie de lui dire ce que je pense.
     
    Phoebe : Je sais, mais on va être plus subtil.
     
    Léo : D'accord.
     
    Billie : On va se cacher.
     
    Phoebe : Oui, je vais l'appeler seule, et voir si à sa propre soeur, elle est capable de dire la vérité ou bien de me mentir."
     
    Léo et Billie décidèrent de se cacher dans le placard. Phoebe pensait déjà à la future confrontation avec Prue, mais au lieu de penser constamment à ce qui pourrait arriver, elle se lance. Elle appelait Prue qui venait aussitôt.
     
    Prue (surprise) : "Phoebe ?
     
    Phoebe : Oui, je t'ai appelé car il faut que je te parle.
     
    Prue : Tu ne veux pas réunir la famille.
     
    Phoebe : J'aimerais que cette discussion reste privée si ça ne te dérange pas.
     
    Prue : Ca ne me dérange pas voyons mais dis-moi ce qui se passe.
     
    Phoebe (hésitante) : Ca concerne Piper.
     
    Prue (se montrant compréhensive) : Elle te manque je sais.
     
    Phoebe : Oui."
     
    Phoebe versait des larmes mais elle se ressaisissait pour mieux la confondre.
     
    Phoebe : "Mais voilà, quand on essaye de savoir ce qui se passe pour Piper, on est bloqués.
     
    Prue (faisant l'innocente) : Mais comment ça se fait ?
     
    Phoebe (déterminée) : Disons que quelqu'un nous bloque, tu ne saurais pas qui c'est ?
     
    Prue : Non, pourquoi ?
     
    Phoebe : Si je te disais que je savais qui c'est.
     
    Prue : Dis-moi.
     
    Phoebe (en colère) : C'est toi !!!!!!!"
     
    Phoebe utilisait son empathie pour mettre Prue contre le mur et la forçait à tout avouer. Léo et Billie assistaient à la scène surpris. Ils ne pensaient pas que Phoebe pouvait perdre le contrôle comme ça. Ils n'intervenaient pas, préférant voir la réaction de Prue. Si ça se trouve, elle pouvait céder.
     
    Prue (faisant l'innocente) : "Mais qu'est-ce que tu racontes ?
     
    Phoebe (en colère) : Je le sais rien qu'en sachant que même l'amour de Léo pour Piper ne peut pas donner des indications sur ce qui est arrivé à Piper."
     
    Prue ne savait pas quoi dire sur le coup, elle qui était mystérieuse sur la disparition de Piper. Visiblement sa réaction montrait que celle-ci en savait beaucoup plus que ce qu'elle disait.
     
    Prue (en colère) : "Non, mais tu crois réellement que j'y suis pour quelque chose ?
     
    Phoebe (en colère) : Vu comment tu caches les choses maintenant, ça ne m'étonnerais pas.
     
    Prue : Tu me déçois.
     
    Phoebe (en colère) : Tu oses me dire ça ?
     
    Prue : Oui vu que tu ne fais pas confiance à ta soeur.
     
    Phoebe (en colère) : Dis-moi la vérité Prue !!!
     
    Prue (faisant l'innocente) : Je n'ai rien fait.
     
    Phoebe : Arrête !
     
    Prue : Je ne peux rien dire.
     
    Phoebe : Tu es gonflée !"
     
    Phoebe tenait ses positions afin que Prue craque. La soeur ainée ne lâchait rien et même utilisait son pouvoir de télékinésie pour déstabiliser Phoebe. Prue tombait du mur où elle se trouvait. Léo et Billie étaient stupéfaits par ce que Prue venait de faire. Billie voulait directement intervenir mais Léo l'en empêcha ayant confiance en Phoebe qui pouvait encore faire la différence.
     
    Prue : "Qu'est-ce que tu veux ?
     
    Phoebe : La vérité Prue.
     
    Prue : Sur quel point ?
     
    Phoebe : Sur tout que ce soit Piper, ce qui lui est arrivé, la Force même.... tu veux que je continue ?
     
    Prue : Tu dois arrêter de vouloir la vérité Phoebe, sinon ça te mettra en danger.
     
    Phoebe : Qu'est-ce que la famille risque alors que nous sommes en difficulté ?
     
    Prue : Je sais que Nikki a causé de nombreux dommages."
     
    Evoquer Nikki était dur, et Phoebe voyait que Prue était encore secrète sur un autre point. La soeur ainée de la famille désirait finalement partir, mais voilà Phoebe revenait à la charge.
     
    Phoebe : "Que sais-tu de Nikki ?
     
    Prue : Mieux vaut se concentrer sur la reconstruction.
     
    Phoebe (en colère) : Arrête d'essayer de cacher les choses.
     
    Prue : Pourquoi tu veux que je cache quelque chose ?
     
    Phoebe (en colère) : Arrête de faire l'innocente !"
     
    Léo et Billie voyant que rien ne bougeait finalement dans la confrontation décidèrent de sortir de leur cachette. Prue était bien surprise de voir qu'elle était piégée. Elle se sentait étouffée, se demandant si elle pouvait finalement dire la vérité ou tout garder encore jusqu'au bout. Elle allait s'éclipser, mais Billie la retenait contre le mur.
     
    Billie : "Si tu crois que tu vas bouger, tu te goures.
     
    Prue (en colère) : Comment oses-tu ?
     
    Léo (furieux) : C'est plutôt à toi que je devrais te demander.
     
    Prue (surprise) : Léo ?
     
    Léo (furieux) : Oui, moi, alors tu vas dire la vérité ?
     
    Prue : Arrête Léo !
     
    Léo (furieux) : On te pose des questions sur ta soeur, ma femme, Nikki et toi, tu ne dis absolument rien, mais pour qui te prends Prue !
     
    Prue : .........
     
    Léo (furieux) : On te croyait intègre, sincère, et capable de tout pour sa famille mais là, c'est comme si tu t'es coupé des tiens."
     
    Jamais Léo n'avait été autant furieux que maintenant. Prue essayait de se débattre mais il n'y avait rien à faire. Léo ne lâcherait rien. Finalement Prue s'éclipsait à la stupeur générale. Léo frappait contre le mur encore plus furieux. Phoebe commençait à perdre les pédales. Billie baissait les mains de Léo. Elle l'emmenait à la salle de bains pour le soigner et ensuite, ils parleraient. Pendant ce temps, Paige s'occupait sérieusement de Gabriel. Ils s'installaient au salon. Gabriel ne semblait pas tenir en place, mais Paige lui prenait la main la caressant légèrement pour le rassurer. Il souriait à ce mouvement.
     
    Gabriel : "Dis-moi en quoi puis-je aider ?
     
    Paige : Il y a tellement de questions concernant Nikki.
     
    Gabriel : Par laquelle commencer ?
     
    Paige : Tout simplement comment vous vous êtes rencontrés tous les deux et ce qui est arrivé pour que vous soyez séparés."
     
    Gabriel était gêné par cette question enfin juste un peu, mais si son passé pouvait aider légèrement les Halliwell à reprendre l'avantage, il ne se gênerait pas. Paige souriait pour mieux l'attendrir. Gabriel se lançait dans un grand discours.
     
    Gabriel : "Je l'ai connu alors qu'elle était toute petite, disons qu'elle avait juste 5 ans à l'époque et elle avait déjà des aptitudes pour la magie assez développé.
     
    Paige : Vous voulez dire qu'elle ferait partie d'une grande famille de sorciers ?
     
    Gabriel :  Les siens n'ont montré aucune aptitude.
     
    Paige : Ca aurait donc sauté une génération ?
     
    Gabriel : Comment ça ?
     
    Paige : Disons que pour Billie, ses parents n'avaient aucune aptitude.
     
    Gabriel : C'est fort possible mais je n'ai pas étudié l'histoire de la famille de Nikki.
     
    Paige : Elle vivait dans quel cadre ?
     
    Gabriel : Plutôt agréable, mais je croyais que l'on devait parler de ses pouvoirs ?
     
    Paige : Oops."
     
    Le mystère Nikki intriguait Paige mais en même temps, savoir plus sur leur ennemie permettrait à la famille Halliwell de les vaincre. Gabriel allait donc commençait son récit.
     
    Gabriel : "Très vite, elle avait eu des aptitudes pour la télékinésie et un sacré tempérament pour obtenir ce qu'elle désirait. Elle était chouchoutée, mais elle se sentait toujours à l'écart des siens, comme s'ils la regardaient de manière bien étrange. Je ne savais pas comment interpréter cela. J'avais demandé aux fondateurs, mais ils m'ont tenu à l'écart.
     
    Paige : Quelles personnes as-tu interrogées ?
     
    Gabriel : Beaucoup, dont même ta grand-mère mais je n'avais obtenu rien en retour.
     
    Paige : Et Prue ?

    Gabriel : Avec elle, c'est assez dur."
     
    Paige était assez choquée. Jamais elle n'aurait pensé que sa famille serait aussi secrète alors que dans la magie, il fallait être unie et solidaire, sinon la magie ne s'opérait pas correctement. C'était toutes les leçons qu'elle avait apprises auprès de Piper qui étaient remises en cause. Piper lui manquait si fort, et elle rêvait de la voir temporiser tous ses égaux, ses têtus. Elle rêvait de leur donner un grand coup de pied au derrière pour les réveiller et leur dire ça suffit, qu'il fallait être solidaire pour combattre les forces du mal et les vaincre à distance comme la Force. Paige craignait que Nikki ne gagne que sur le long terme.
     
    Paige : "Qu'est-ce qui a changé avec Nikki ?
     
    Gabriel : Nikki au fil des années avait bien évolué avec des pouvoirs puissants. Elle était convoitée par les forces du mal et attaquée énormément par tous les démons puissants qui puissent exister. Seulement, jamais je n'avais pensé que la Force elle-même ne puisse la convoiter et en faire son agent secret. Elle a envoyé un démon plutôt séduisant et attirant pour Nikki.
     
    Paige : Qu'est-ce qu'il a fait ce démon ?
     
    Gabriel : Il a appuyé sur ce qui faisait mal et montrait qu'elle pouvait avoir toute la liberté désirée.
     
    Paige : Nikki se sentait prisonnière ?
     
    Gabriel : Oui, et elle désirait tout connaître d'elle, ses zones d'ombres qu'on lui cachait délibéremment.
     
    Paige : Je comprends mieux. "
     
    Paige réfléchissait à un plan d'attaque bien prédéterminé pour l'arrêter. L'apâter serait une idée et elle voyait en ceux qui cachaient les secrets la clé pour la victoire. Maintenant, il fallait en savoir plus, ou au moins connaître le nom de famille de celle ui leur causait de nombreux ennuis, pire que la Source à une certaine époque. Elle s'approchait de lui.
     
    Paige : "Maintenant, comment s'appelle Nikki en réalité ?
     
    Gabriel : Comment ça ?
     
    Paige : Son nom.
     
    Gabriel : Oh, et biene je l'ignore.
     
    Paige : Vraiment ? Comment ça se fait que les êtres de lumière l'ignorent ?
     
    Gabriel : Ca provient des êtres au-dessus. Je n'ai qu'une habilitation limitée.
     
    Paige : Je vais croire qu'il y a une conspiration.
     
    Gabriel : C'est ce que l'on peut se dire.
     
    Paige : J'ai peut-être donc un moyen de coincer Nikki, et qui sait de la refaire basculer de notre côté.
     
    Gabriel : Votre famille sera avec vous sur ce coup ?
     
    Paige : Vous avez dû entendre parler des Halliwell et surtout de mon côté têtue.
     
    Gabriel (souriant) : Bien sûr, je vous fais confiance surtout si le bien triomphe.
     
    Paige : J'espère que le plan du côté des autres personnes de ma famille, ça ait fonctionné.
     
    Gabriel : Oui, croisons les doigts."
     
    Paige appréhendait d'une certaine façon la suite des évènements, et surtout qu'il y ait une nouvelle disparition. Sa soeur Piper lui manquait tellement fort. Ils attendaient le retour des autres membres de la famille. Billie soignait Léo qui voulait revenir à la charge.
     
    Billie : Calme-toi, ça va aller ?
     
    Léo (triste) : Non.
     
    Billie (continuant) : Tu vas voir, tout va bien se passer.
     
    Léo : Savoir que l'on ne peut même pas compter sur sa famille, c'est dur.
     
    Billie : Je sais, mais tu sais, toi et les soeurs, vous êtes ma famille.
     
    Léo : J'ai oublié que tu avais tout perdu.
     
    Billie : Ce n'est rien."
     
    Léo effleurait délicatement la joue de Billie tel un grand frère protecteur.
     
    Léo : "C'est gentil d'être là.
     
    Billie : Je pense sincèrement que vous êtes de ma famille, mais s'il te plait, ne laisse pas la colère te détruire.
     
    Léo : Je sais.
     
    Billie : C'est ce que j'ai vécu et Christy m'avait emmené vers les profondeurs de mon côté sombre que je ne connaissais pas.
     
    Léo : J'ignorais tout ça.
     
    Billie : Je n'en avais pas parlé jusqu'ici.
     
    Léo : Tu peux me parler sans problème, je suis là.
     
    Billie : C'est gentil, mais maintenant il faut aller rejoindre Phoebe car elle va s'inquiéter.
     
    Léo : Oui, tu as raison, sinon elle va nous le faire payer et très cher."
     
    Léo et Billie se rendaient dans la chambre. Ils retrouvaient Phoebe qui s'était calmé suite à la conversation avec Prue qui avait disparu pour les laisser sur leur faim. Phoebe regardait avec attention Léo. Elle craignait de ressentir de la colère qui lui exploserait en pleine figure mais elle se sentait rassurée. Léo s'approchait de sa belle-soeur prenant sa main dans la sienne.
     
    Léo : "Tu te sens comment ?
     
    Phoebe : C'est dur à encaisser tout ça.
     
    Léo : Je comprends.
     
    Phoebe : Etre empathique et enceinte, ce n'est pas facile.
     
    Billie : Tu ressens absolument tout ?
     
    Phoebe : J'ai l'impression.
     
    Léo : Tu penses que ton enfant a un pouvoir ?
     
    Phoebe : Possible, et surtout s'il est un empathique comme moi, je comprends pourquoi ma force est décuplée.
     
    Léo : Il faut s'en servir pour la suite.
     
    Phoebe : Mais comment ?
     
    Léo : Avec toutes les personnes nous cachant des secrets.
     
    Phoebe : J'ignore si je vais en être capable.
     
    Léo : J'ai confiance en toi.
     
    Phoebe : Et toi ça va ?
     
    Léo : C'est dur mais je vais m'en sortir.
     
    Phoebe : Il faut aller voir Paige et savoir ce qu'elle a récolté comme information.
     
    Billie : Allons les rejoindre."
     
    Les trois descendent au rez de chaussée. Paige voyait enfin le trio revenir se demandant ce qui pouvait se passer. Phoebe serra de suite Paige dans ses bras ce qui laissait présager à la dernière des soeurs des questions. Elle regarda sa grande soeur d'un regard bien inquiet.
     
    Paige : "Ca n'a pas marché de votre côté ?
     
    Léo : Tu l'as deviné comment ?
     
    Paige : Phoebe faire un câlin comme ça tout d'un coup, ce n'est pas son genre.
     
    Léo : Tu es doué.
     
    Phoebe : Si on passait aux choses sérieuses,
     
    Billie : Oui, je suis d'accord.
     
    Léo : Pareil.
     
    Gabriel : Moi aussi.
     
    Paige : Vous n'avez rien appris ?
     
    Léo : Seulement que Prue fait partie d'une conspiration.
     
    Paige : Je n'arrive pas à le croire.
     
    Phoebe : Moi non plus mais je l'ai constaté.
     
    Billie : Et toi Paige, comment ça s'est passé ?
     
    Paige : J'ai trouvé un moyen grâce à Gabriel."
     
    Tout le groupe était à l'écoute de Paige. Celle-ci essayait de penser ses mots avant de parler de son plan.
     
    Paige : "C'est grâce à Gabriel si j'ai compris une chose.
     
    Phoebe : Raconte-nous.
     
    Paige : La clé est Nikki et le manque d'informations la concernant.
     
    Billie : Tu comptes te baser sur les émotions ?
     
    Paige : Mieux encore, son manque d'information sur la famille.
     
    Phoebe : C'est un bon point faible.
     
    Paige : Oui, et si en plus on agrémentait cela d'une proposition pour qu'elle retrouve les siens, on touchait le jackpot.
     
    Phoebe : Brillant."
     
    Phoebe était impressionnée par Paige. Maintenant il était temps de tout mettre en place et Phoebe prenait les choses en main.
     
    Phoebe : "Il faut localiser Nikki.
     
    Paige : Utilisons le pendule.
     
    Billie : Mais il faut un objet lui ayant appartenu, non ?
     
    Paige : On doit avoir ça quelque part.
     
    Gabriel : Vous pouvez m'utiliser pour la localiser.
     
    Billie : Comment ça ?
     
    Gabriel : J'étais son être de lumière, donc ayant un lien avec son passé et avec elle.
     
    Léo : Tu es sûr de toi ?
     
    Gabriel : Oui Léo, fais-moi confiance.
     
    Phoebe : On peut inventer une formule de liens être de lumière/Sorcière.
     
    Billie : Brillant.
     
    Paige : La combiner dans la formule pour retrouver une soeur perdue."
     
    Paige se rendait compte de l'erreur qu'elle venait de commettre au point de baisser la tête gênée. Léo lui levait la tête se montrant rassurant.
     
    Léo : "Ne t'en fais pas et surtout c'est grâce à cette formule si tu es présente à nos côtés.
     
    Paige : C'est vrai.
     
    Phoebe : Je réecris la formule.
     
    Billie : Je me charge du sang.
     
    Gabriel : Tenez ma main"
     
    Gabriel tendait sa main à Billie qui utilisait la télékinésie pour attraper un poignard et blessait l'être de lumière pour récolter du sang. Léo assistait à cette effervescence permettant de mettre Nikki à terre. Il sentait que l'on pouvait venger sa femme sans problème. Phoebe écrivait la formule lui permettant d'établir le plan.
     
    Phoebe : "Ecoutez cela tout le monde : "Emmène-moi où ce sang a été versé, que j'aide cette sorcière à se dépêtrer, toi sorcière liée à cet être de lumière, entends-moi, toi qui reconnait ce sang reviens-moi."
     
    Léo : Alors là, bravo !
     
    Phoebe : Merci.
     
    Billie : On le fait ici ?
     
    Phoebe : Mieux vaut là où on a perdu Piper.
     
    Paige : Tu es sûr ?
     
    Phoebe : C'est là où le pouvoir est le plus fort.
     
    Paige : Tu as raison.
     
    Phoebe : Par contre Léo, reste ici, il faut penser à mes neveux.
     
    Léo : Mais.....
     
    Phoebe (coupant sa parole) : Pas de mais.
     
    Léo (résigné) : D'accord mais bonne chance à vous tous.
     
    Phoebe : Merci, on en aura bien besoin."
     
    Le groupe partait laissant Léo dans le doute. De leur côté, Nikki et Ethan apparaissaient au coeur même de New York sous le regard suspect d'un ancien policier stupéfait. Nikki envoyait celui-ci par télékinésie à terre, partant pour la résidence Petrelli. D'ailleurs au sein de celle-ci, Peter était revenu et voyait son frère qui regardait la télévision. Il l'incitait à venir vers la chambre. Nathan ne comprenait pas pourquoi mais il voyait une jeune femme dans un lit. Nathan allait rebrousser chemin quand soudain celui-ci reconnaissait la personne. Il était choqué.
     
    Nathan : "Mais c'est pas possible."
     
    Fin de l'épisode

    votre commentaire
  • Charmed 10x02 Amnesie totale
     
    Nathan était sous le choc par la découverte récente qu'il venait de faire. Comment Peter avait-il pu la ramener ? C'était incompréhensible pour lui. Il voyait Piper, en chair et en os, si perdue, si affollée. Elle était allongée et sereine en train de dormir. Il voulait avoir des réponses.
     
    Nathan : "Tu peux m'expliquer Peter ?
     
    Peter : Je l'ai sauvée alors qu'elle avait affronté quelqu'un de bien puissant.
     
    Nathan (tentant de comprendre) : Nikki ?
     
    Peter : Possible ou cette puissance que le monde combattait.
     
    Nathan : Et tu l'as trouvé comment en la ramenant ?
     
    Peter : Il vaut mieux que tu sois assis pour ce que j'ai à t'annoncer.
     
    Nathan (effrayé) : Tu me fais peur.
     
    Peter : C'est pour son bien si je te dis ça.
     
    Nathan : Dis-moi.
     
    Peter : Je l'ai trouvée désorientée et surtout amnésique.
     
    Nathan (triste) : Oh.
     
    Peter : Je me suis occupé d'elle, la soignant du mieux possible. 
     
    Nathan : Tu es un ange.
     
    Peter : Normal frérot."
     
    Nathan lui faisait un gros câlin. Soudain, ils voyaient que Piper reprenait ses esprits et prenait peur à un tel point que les ampoules sautaient car elle utilisait son pouvoir d'explosion. Nathan se précipitait vers elle et baissait ses mains tranquillement afin qu'elle puisse se reposer. Dans ses yeux, Piper était toujours la plus belle et ne comprenant pas pourquoi, celle-ci se plongeait dans le regard envoûtant du bel homme. Peter se sentait un peu comme de trop. Il préférait s'éclipser tranquillement, laissant son grand-frère. Nathan la regardait tendrement, caressant son doux visage pour la mettre en confiance.
     
    Nathan : "Ne t'inquiète pas, tu es en sécurité avec moi.
     
    Piper : Je sais qui vous êtes, et qui suis-je ?
     
    Nathan : Tu t'appelles Piper Halliwell, tu es une femme étonnante et avec des pouvoirs.
     
    Piper (rougissant) : Si c'est pour me flatter, c'est réussi.
     
    Nathan : C'est que tu aimes toujours mon côté charmeur.
     
    Piper : J'ai une grande confiance en toi ?
     
    Nathan : A l'époque, tu avais une grande confiance en moi, avant que l'on nous force à nous séparer.
     
    Piper (caressant le doux visage de ce bel homme) : Mais pourquoi, alors que tu sembles si gentil et si attentionné ?
     
    Nathan : Le destin nous a joués un sale tour.
     
    Piper : Peut-être que c'était le mauvais karma.
     
    Nathan : Je ne crois pas. Tu m'as toujours dit qu'il fallait croire en toute chose et que tout était possible.
     
    Piper : Je suis quelqu'un d'important à tes yeux ?
     
    Nathan : Plus que tu ne peux l'imaginer mon ange."
     
    Nathan souriait tendrement. Les deux se plongeaient mutuellement dans leur regard alors qu'aucun son ne sortait de leurs lèvres. C'était comme si le temps était suspendu entre eux. Piper rougissait, ressentant cette étrange impression de déjà vue, d'une sensation si douce et appaisante auprès d'un être exceptionnel. Seulement, ils étaient dérangés par Nikki et Ethan. Piper prenait peur, et faisait exploser le lustre, déstabilisant Nikki sur place. Celle-ci en la voyant était plutôt choquée, elle qui pensait l'avoir tuée il y a quelques temps lors du grand affrontement. Cependant, elle avait bien remarquée que la maîtrise des pouvoirs de Piper. Elle était plutôt satisfaite du résultat et pensait tuer le duo et le pouvoir des trois par la même occasion pour de bon.
     
    Nikki (faisant l'innocente) : "Comme par hasard.
     
    Nathan (en colère) : Tu n'es pas le bienvenue ici !
     
    Nikki (essayant d'attiser une grande colère en Nathan) : Pourquoi ?
     
    Nathan (furieux) : Tu sais bien pourquoi !
     
    Nikki (voulant le déstabiliser) : Dis-le ce que j'ai pu faire.
     
    Nathan (furieux) : Tu ne connais pas ma réputation rès chère, tu es loin de savoir ce que je compte faire alors dégage de là !
     
    Nikki (furieuse) : Bon, j'en ai marre de jouer.
     
    Ethan : Mets-les en pièce ma chérie."
     
    Nikki utilisait son pouvoir de télékinésie pour expulser Nathan contre le mur et avoir la chance enfin de tuer Piper pour de bon. Nathan n'avait pas le temps d'utiliser son pouvoir de voler qu'il était assommé et incapable de se relever. Ethan avait l'occasion d'agir également et se penchait sur son ennemi, commençant à le chauffer sur place. Alors que Nathan commençait à bouillonner de l'intérieur, Nikki jouait avec Piper, utilisant des boules d'énergie jusqu'à ce que celle-ci utilise son pouvoir d'explosion sur la jeune femme expulsée à terre. Piper se relevait, et voyant Ethan agissant sur Nathan, elle utilisait de nouveau son pouvoir sur l'ennemi, étant ivre de colère. Les deux ennemis étaient bien à terre. Ils se relevaient difficilement. Nathan en profitait pour prendre son ennemi et volait jusqu'à la fenêtre, l'expulsant loin de la demeure. Nikki était de nouveau sur pied allant attaquer Piper, mais Nathan se remettait de nouveau à voler, et envoyait la jeune fille au loin. Nikki allait tomber au loin, mais disparaissait comme dans un éclair, un pouvoir qu'elle n'utilisait pas souvent mais qui était connu de tous. Cette fille Nikki était bien surprenante et avait des choses visiblement à dévoiler. Elle récupérait au passage son partenaire et amant. Piper allait vers Nathan, caressant son visage et le regardant avec tendresse.
     
    Piper : "Vous allez bien ?
     
    Nathan (revenant peu à peu à lui, et étant calmé) : Tu peux me dire tu.
     
    Piper (gênée) : C'est vrai.

    Nathan : Ne sois sans crainte avec moi, je te protègerais.
     
    Piper : Tu es certain de cela ?
     
    Nathan : Je tiens à toi, j'ai toujours tenu à toi bel ange depuis la première fois où mes yeux ont croisé les tiens, où ta force, ta détermination et ton courage ont frappé mon coeur d'une manière si agréable et intense qu'à chaque fois que je suis loin de toi, je suis littéralement brisé et déchiré en deux, comme si on enlevait une partie de moi. Tu es la partie de moi qui me complète totalement. Tu es mon essentiel.
     
    Piper (émue) : Je ne sais pas quoi dire avec tout cela. Je suis si perdue et désorientée.
     
    Nathan (posant son index sur les lèvres de sa belle) : Chut ma douce, ton regard et ton visage suffisent à répondre à mes mots.
     
    Piper (se blottissant dans ses bras) : Je me sens si bien près de toi.
     
    Nathan : Tu es la douceur incarné, jamais je n'ai été aussi heureux qu'en ta présence. Je......"
     
    Piper effleurait les lèvres de son canon avec son index, l'embrassant ensuite subtilement et baissait sa tête honteuse. Nathan relevait sa tête et l'embrassait à son tour avec une telle passion. Piper se laissait faire, comme si elle avait toujours connu cette sensation auprès de ce bel homme. Elle le regardait avec une certaine tendresse.
     
    Piper (doucement) : "Nathan....
     
    Nathan (l'air heureux mais restait cependant calme, sachant qu'une amnésie ne partait pas du jour au lendemain) : Piper, je t'ai désiré depuis toujours.
     
    Piper (se laissant faire par l'attrait du moment) : Prends-moi dans tes bras bel ange, je te désire si fort."
     
    Nathan prenait dans ses bras Piper caressant ses cheveux et effleurant son cou de baisers légers et tendres. Piper frissonnait de désir qu'elle commençait à lever ses mains les posant sur le dos de son canon et les glissant à l'intérieur de sa chemise, embrassant sauvagement son cou et le mordillant jusqu'au sang, le léchant coquinement. Posant son front contre le sien, Piper léchait subtilement les lèvres de son amant puis enlevait sa chemise.
     
    Nathan (perplexe) : "Tu es sûr de toi ?
     
    Piper (déterminée) : Je suis certaine, et je ne désire qu'être près de toi dans cet instant."
     
    Piper prenait les choses en main le couchant sur le lit et se mettant à califourchon dessus, glissant sa main au niveau de son intimité et le malaxant pour éveiller un tel désir en lui qu'il ne pourra plus se contrôler. Elle arrachait sa chemise, griffant coquinement son torse et le léchant par endroit pour le faire craquer qu'il ne pourra pas résister. Nathan n'en pouvait plus d'attendre qu'il prenait les devants et passèrent à l'acte dans un moment charnel et de pur passion. Peter de son côté, entendait légèrement ce qui se passait ne se préoccupait de rien et désirait plutôt trouvée sa nièce afin de lui annoncer que son père connaissait un peu de bonheur. Nikki réapparaissait bien loin de la demeure Petrelli avec Ethan. C'était laborieux, mais au moins ils éaient en vie. Nikki était bien en colère et ne pensait pas que sa mission contre les soeurs Halliwell s'était soldée par un échec.
     
    Nikki (furieuse) : "Je hais les soeurs Halliwell, je les hais, je les hais, je les hais !!!!!!
     
    Ethan (attisant encore plus la fureur de la sorcière) : Tu as réussi cependant à les séparer.
     
    Nikki (colérique) : Comment ça ?
     
    Ethan : Piper est amnésique et donc vulnérable.
     
    Nikki (attentive) : Explique-moi.
     
    Ethan : Bébé, il suffit de tout faire pour la détruire et l'occasion est trop belle.
     
    Nikki (soucieuse) : Comment ça se fait que ses soeurs ne l'aient pas localisées ?
     
    Ethan : Figure-toi que nous avons une alliée avec nous.
     
    Nikki (perplexe) : Et elle ne nous a pas prévenus ? Ca s'appelle un démon ou quoi ?
     
    Ethan : Oui, je te comprends, mais cela aurait grillé sa couverture.
     
    Nikki : Qui est cette personne ?
     
    Ethan : Je peux te la présenter et de suite si on y va maintenant.
     
    Nikki : Ce serait parfait.
     
    Ethan : Alors là, allons-y."
     
    Nikki se blottissait dans les bras d'Ethan et ensemble ils disparaissaient vers le lieu indiqué. Pendant ce temps, Prue était chez les fondateurs en compagnie de différents être de lumières et chefs au courant de la situation. En voyant les évènements, Piper avait été retrouvée mais dans un sale état. Prue n'aimait pas ça.
     
    Prue : "Je vous rappelle que si nous sommes dans cette situation, c'est pour préserver ce secret non pour voir d'autres catastrophes surgir.
     
    L'un des fondateurs : Je sais bien.
     
    Prue : Alors si on laisse faire, on aura d'autres problèmes à résoudre dont ma soeur Piper, vous voulez-voir ça ?
     
    L'un des fondateurs : Non, et vous allez y remédier.
     
    Prue : Alors que Gabriel est dans les parages ? Il ne me laisse pas faire surtout son statut.
     
    L'un des fondateurs : Il nous obéira crois-moi. N'ai aucun scrupule et on doit sauver l'avenir.
     
    Prue (résignée) : Je le dois, mais sachez que je n'ai plus la confiance de ma famille.
     
    L'un des fondateurs : Surveille-les et au moment où ils auront le plus besoin, tu interviendras.
     
    Prue : D'accord."
     
    Prue disparaissait. Pendant ce temps, le groupe était arrivé sur les lieux où Piper avait combattu Nikki et où pour eux tous elle était maintenant présumée morte. Phoebe essayait d'avoir une prémonition de cet instant crucial où elle avait perdu sa soeur mais Paige la prenait dans ses bras.
     
    Paige (la réconfortant) : "Tu veux te torturer avec une vision ?
     
    Phoebe : J'aimerais simplement comprendre tu sais.
     
    Paige : Je sais, mais est-ce nécessaire ?
     
    Phoebe : J'aimerais atteindre Nikki plus facilement.
     
    Paige : Sois prudente, c'est tout ce que je te demande.
     
    Phoebe (voyant que sa soeur était bien mâture) : Tu as bien grandi.
     
    Paige (toute fière) : C'est gentil.
     
    Phoebe : C'est naturel de reconnaître tes qualités.
     
    Paige : On te soutient si tu as besoin, d'accord ?
     
    Phoebe : Merci."
     
    Phoebe tentait de se placer là où Piper était pendant l'attaque afin d'avoir cette vision. Au même moment, Billie se trouvait avec Gabriel poignard à la main afin de commencer la formule dès que Phoebe aura fini. Soudain, Phoebe l'avait, et remarquait simplement la réaction de Piper quand Nikki lui annonçait une nouvelle bouleversante. Elle était au courant que Piper avait un secret et qu'elle l'avait emportée avec elle. En sortant de cette vision, Phoebe était bouleversée et se réfugiait près de Billie qui n'en revenait pas. Paige se rapprochait de Phoebe.
     
    Paige (se montrant réconfortante) : "Ca va ?
     
    Phoebe (encore choquée) : Pas vraiment.
     
    Paige : Comment ça ?
     
    Phoebe : Piper connaît le secret de Nikki et elle l'a emportée avec elle.
     
    Paige (choquée) : Quoi ?
     
    Phoebe : Oui, et je te jure que Nikki va payer pour notre soeur."
     
    Il était temps pour le groupe de faire venir Nikki et ce, par tous les moyens inimaginables pour lui faire mordre la poussière. Voyant que Phoebe était prête et après cette révélation, Billie prenait le poignard et effectuait une entaille à Gabriel qui saignait abondamment. Toutes les filles étaient prêtes à réciter la formule devant Gabriel.
     
    Les filles : "Emmène-moi là où ce sang a été versé, que j'aide cette sorcière à se dépétrer, toi sorcière liée à cet être de lumière entends-moi, toi qui reconnait ce sang reviens-moi."
     
    Le sort a été jeté. Au même instant, Nikki et Ethan étaient arrivés devant une résidence bien indiquée, quelque chose de plutôt simple mais rudimentaire. Ils frappaient à la porte de cette personne et quand celle-ci s'ouvrait, on voyait Sylar, un être abominable capable de voler les pouvoirs en analysant le cerveau de ses victimes. Nikki était plutôt impressionnée en voyant cet homme mais Sylar l'envoyait par télékinésie contre le mur, désirant faire d'elle sa future victime. Nikki ne l'entendait pas de cette oreille et utilisait un pouvoir qui en étonnerait plus d'un à commencer par les personnes qu'elle souhaitait voir mortes. Sylar était carrément sonné. Nikki prenait un poignard et le mettait devant le cou de sa victime.
     
    Nikki (menaçante) : "De quel droit oses-tu t'en prendre à moi misérable ?
     
    Sylar : Mais je n'aime pas obéir à des ordres très chère surtout venant d'une femme.
     
    Nikki (furieuse) : Espèce de crétin, tu vas regretter tes paroles."
     
    Nikki se concentrait pointant sa main en plein coeur de sa victime et le malaxant pour le faire souffrir. Sylar n'avait jamais rencontrée une femme aussi déterminée qu'elle. A croire qu'il avait trouvé un intérêt bien plus que grandissant que cette cheerlader de Claire qui avait un égaut surdimensionné et se sentait invincible. Il rêvait de faire de cette fille sa proie, mais Nikki avait d'autres projets.
     
    Sylar : "Que veut cette demoiselle en face de moi ?
     
    Nikki (se montrant supérieure) : On se montre docile tout d'un coup ?
     
    Sylar : Je vois les personnes qui ont un intérêt.
     
    Nikki : J'aimerais te voir agir sur les Petrelli.
     
    Sylar (se frottant les mains) : Voilà des proies de choix.
     
    Nikki : Je veux que tu tues la femme qui est arrivée récemment chez eux.
     
    Sylar : Pourquoi ça ?
     
    Nikki : Ta manière de tuer est théâtrale. Je veux te voir agir vite sinon, je m'occuperais de ton cas.
     
    Sylar (le regardant d'un air mençant) : Serais-tu capable de me terrasser petite fille ?
     
    Nikki : Je suis capable de bien pire, moi, messagère de La Force en personne.
     
    Sylar (effrayé) : Oh.
     
    Nikki : Alors, tu acceptes ta mission ?
     
    Sylar (souriant) : Bien sûr, et les Petrelli ?
     
    Nikki : Tu as l'autorisation de les terrasser.
     
    Sylar (souriant encore) : Merci."
     
    Ethan assistait à l'accord jusqu'à ce que Nikki disparaisse d'un coup. Ethan criait.
     
    Ethan : "Maudites soient ses sorcières !"
     
    Nikki apparaissait devant le groupe qui l'avait appelé, juste devant Phoebe. Elle était plutôt contrariée.
     
    Nikki (furieuse) : "Vous me dérangez. Qu'est-ce que des sorcières de pacotille comme vous me veulent ?
     
    Gabriel (voyant son ancienne protégée) : Nikki, arrête ton cirque.
     
    Nikki (surprise) : Et vous osez appeler mon être de lumière ? Vous êtes culottées les filles.
     
    Gabriel (triste) : Je ne t'ai jamais vu aussi en colère, et déterminée au pouvoir.
     
    Nikki (s'approchant de Gabriel en tendan sa main vers sa joue) : Oh, c'est que tu me connais si mal très cher.
     
    Gabriel : Tu étais si gentille, si attentionnée, une perle rare.
     
    Nikki (essayant de le faire sortir de ses gonts) : Et toi un connard, une mauviette, un lâche !
     
    Gabriel : C'est ce démon qui t'a fait ça !
     
    Nikki (furieuse) : Laisse-le en dehors de ça !
     
    Paige (intervenant) : Et si on te proposait un moyen de retrouver ta famille ?
     
    Nikki (surprise) : Vous bluffez.
     
    Paige (restant dans sa position) : Oh, mais nous avons des informations.
     
    Nikki (curieuse) : Dites-moi alors.
     
    Paige : On fait une trève alors ?
     
    Nikki : Donnez-moi une information concrète et je verrais si je dis oui.
     
    Paige : Faisons comme ça. Que veux-tu savoir ?"
     
    Nikki avait l'occasion de jouer avec eux, et elle n'allait pas s'en priver. Phoebe était ravie de voir que sa petite soeur avait autant d'influences mais maintenant manipuler Nikki sera bien difficile, mais pas impossible finalement. Nikki était prête à connaître ce que les Halliwell avaient dans le sac.
     
    Nikki : "Alors, qu'est-ce que vous avez à m'apprendre au sujet de ma famille ?
     
    Paige : Déjà que les fondateurs cachent beaucoup de choses sur ton existence et d'où tu viens.
     
    Nikki (surprise) : Donc le bien ne souhaite pas que je sache d'où est-ce que je viens ? C'est un comble ça.
     
    Paige : On a retrouvé également ton être de lumière, l'occasion pour toi d'aller vers le côté du bien.
     
    Nikki (déterminée) : Comment est-ce que tu veux Paige que je retourne sous la protection d'un être de lumière alors que les Fondateurs cachent la vérité à mon sujet ?
     
    Paige : Ce n'est pas tout.
     
    Nikki (curieuse) : Comment ça ?
     
    Paige : Ma soeur Prue est dans le coup.
     
    Nikki (choquée) : Quoi ?
     
    Paige : Elle sait des choses à ton sujet.
     
    Billie (venant vers Paige et murmurant à son oreille) : Tu es sûre que c'est une bonne idée ?
     
    Paige (murmurant à l'oreille de Billie) : On fait une pierre deux coups comme ça.
     
    Nikki (voyant les cachotteries) : Je vous rappelle que vous m'avez promis des informations.
     
    Paige : C'est exact et on en donne comme ça.
     
    Nikki : J'écoute alors.
     
    Paige : On sait que tu viens d'une famille possédant des pouvoirs.
     
    Nikki (sachant bien d'où elle venait et écoutant les informations de Paige) : Oh, ça ce n'est pas nouveau, mais de quelle famille je viendrais de sorciers alors ? Pour que l'on m'ait abandonnée comme une vulgaire marchandise ? (en colère) Pour que l'on me fasse vivre ses épreuves comme un chien ? Mais ça vous trouvez que ce sont des parents qui ont fait ce sacrifice ! Ce sont des êtres ignobles, des rebus de l'humanité de la pire espèce et rien que pour ça, je les détruirais !
     
    Paige (tentant de la calmer) : Mais si tu trouves quelqu'un de ta famille comme une soeur ou un frère, tu ferais quoi ?
     
    Nikki : Cette personne n'aurait rien à voir avec eux, alors peut-être je les accueillerais à bras ouvert.
     
    Paige (voyant une ouverture) : Et si je disais que Billie était ta soeur ?"
     
    Nikki voyait bien que c'était une manoeuvre, alors elle envoyait Paige à terre par télékinésie furieuse.
     
    Nikki : "Non mais vous pensez réellement que je croierais un tissu de mensonges concernant que je sois la soeur de Billie Jenkins ? Elle est molle, pas d'âme pour se battre.
     
    Billie (en colère) : Mais qui te dit que je n'ai pas cette part de cruauté en moi aussi hein ?
     
    Nikki (faisant l'innocente) : Tu admettrais les qualités que je viens de décrire ?
     
    Billie (en mode ironique) : Ah, ah, ah, très drôle ma chère, mais tu n'en sais rien après tout.
     
    Nikki (jouant le jeu) : C'est vrai. Qui sait, je peux faire revenir ma mémoire sur la famille grâce à vous.
     
    Phoebe : Maintenant, parlons d'un autre sujet, de ma soeur Piper.
     
    Nikki (devant garder son sang-froid) : Que souhaites-tu savoir ?
     
    Phoebe : Qu'est-ce que tu lui as fait ?
     
    Nikki (mentant) : Je l'ai combattu et je l'ai tué dans un combat épique. Elle au moins avait un courage démesuré pour me combattre.
     
    Phoebe (triste) : Que lui as-tu dit avant qu'elle ne meure ?
     
    Nikki (mentant et essayant de cacher son émotion) : Qu'elle mourrait dans d'atroces souffrances et que je tuerais chacun d'entre vous un par un au nom de la force, au nom du pouvoir, car après tout, ce qui mène ce monde c'est la gestion du pouvoir et je le possède.
     
    Phoebe : Tu mens.
     
    Nikki : Qui te dit que c'est le cas ?
     
    Phoebe : Mon empathie.
     
    Nikki : Oh je vois.
     
    Phoebe : Dis-nous la vérité et on ne te tuera pas.
     
    Nikki : Oh, comme c'est dommage, mais ne faudrait-il pas le pouvoir des trois pour arriver à ce résultat ?
     
    Phoebe : Avec les pouvoirs que l'on a, on arriverait peut-être à un résultat."
     
    Seulement à la surprise générale, Prue apparaissait. Billie n'aimait pas du tout voir la soeur ainée ici, surtout qu'elle était celle qui cachait le plus de secrets. Phoebe non plus n'était pas ravie de voir sa soeur ici surtout vu leur altercation la dernière fois. Nikki était également surprise de cette apparition mais tentait de le cacher le mieux possible.
     
    Nikki : "Alors voilà la soeur ainée, celle dont on n'arrête pas de faire l'éloge et surtout, qui aime bien cacher des petits secrets.
     
    Prue : Et toi une fille immature qui mérite d'avoir sa leçon.
     
    Nikki (faisant la fière) : Oh, mais c'est que madame donnerait des leçons, ça devient une cour d'école.
     
    Prue : Tu vas vite apprendre qui est la patronne.
     
    Nikki : Je suis responsable de la destruction du pouvoir des 3, je peux recommencer une nouvelle fois.
     
    Prue (furieuse) : Tu es ignoble.
     
    Nikki (fière) : Je sais."
     
    Prue envoyait la fille par télékinésie au sol. Nikki était jetée à terre mais se relevait rapidement et lançait des boules d'énergie, puis répliquait par télékinésie pour la mettre hors jeu. Prue était surprise par la stratégie de la jeune fille. Elle avait donc des connaissances qui dépassait les sorciers ou sorcières. Voyant que Prue était désorientée, Nikki se jettait sur elle et lui faisait un croche-patte, la tenant avec un poignard au-dessus de la gorge.
     
    Prue (effrayée) : "Tu ferais mieux de lâcher ça.
     
    Nikki (toute puissante) : Ou sinon quoi, tu vas me tuer ?
     
    Prue (déterminée) : Bien sûr.
     
    Nikki (lui murmurant à l'oreille) : Même si tu sais qui je suis.

    Prue (déterminée) : Oui.
     
    Nikki : C'est bien ce qui me semblait. Tu es à fond pour la conspiration, alors tu vas dire à tout le monde qui je suis et ça hurge.
     
    Prue : Moi qui pensais.....
     
    Nikki (l'interrompant) : Tu pensais en mal en tentant de me pousser dans mes retranchements.
     
    Prue : J'aurais au moins essayé.
     
    Nikki : Tu peux toujours continuer, mais tu ne m'auras pas.
     
    Prue : C'est ce que l'on verra."
     
    Prue tentait doucement de faire reculer le poignard grâce à un peu d'éléctricité, mais c'était Phoebe à la surprise générale qui désorientait le combat en criant. Nikki se tournait et balançait avec violence la future mère. Elle était sonnée. Prue allait répliquer, mais Nikki prenait Phoebe en otage avec le poignard. Prue amorçait sa main pour utiliser la tékékinésie mais Paige l'arrêtait au vol.
     
    Paige (criant) : "Tu es malade ?
     
    Prue : Il s'agit de sauver Phoebe, tu n'en as pas conscience ?
     
    Paige : Bien sûr que si mais là, tu risques bien de la tuer.
     
    Prue : On doit prendre le risque.

    Paige : Toi si protectrice, tu as bien changé.
     
    Prue : Je sais prendre les décisions au bon moment.
     
    Nikki (interrompant la conversation) : C'est encore mieux que de tuer les soeurs, provoquer une dispute c'est encore mieux.
     
    Prue (furieuse) : Sale p........"
     
    Prue expulsait au loin Nikki et Phoebe qui va avec. Paige frappait Prue au visage pour montrer son mécontentement et se dirigeait vers sa grande soeur pour voir si elle allait bien. Nikki ne s'était pas encore réveillée. Paige aidait Phoebe à revenir vers le groupe et s'adressait à Nikki.
     
    Paige : "Tu as le choix entre nous faire confiance ou bien nous affronter.
     
    Nikki : A quoi ça sert sachant que l'une de vous fait tout pour cacher les secrets ? 
     
    Paige : On peut t'aider tu sais ? 
     
    Nikki : Tu as une bonne âme Paige mais cela ne sert à rien.
     
    Paige : Mais en retour, peut-être que tu peux nous aider à retrouver Dean et Sam, non ? 
     
    Nikki : J'ai promis. Je ne peux rien faire. Ils avaient besoin de protection tout simplement et je ne renis pas la parole que j'ai pu promettre lors d'un pacte. A moins que vous me proposez quelque chose susceptible d'être aussi grand que ça pour que je la remette en cause.
     
    Paige : On va y réfléchir.
     
    Nikki : Réfléchissez-vite car sinon ils seront vite en danger. Sur ce tchao les amis."
     
    Nikki disparaissait dans la confusion la plus totale. Paige revenait vers Prue lui assénant une gifle.
     
    Paige : "Comment as-tu osé nous mettre en danger et ce comme ça ?
     
    Prue (complètement choqué) : Euh.....
     
    Phoebe : Tu as osé faire ça, mais qu'est-ce qui est le plus important toi avec le secret ou nous ta propre famille ?
     
    Prue : Je ne sais pas quoi dire.
     
    Phoebe : Avoue ce que tu caches et tout le monde s'en portera mieux.
     
    Prue (triste) : Je ne peux pas sinon, votre vie changera à tout jamais croyez-moi et ce en mal. Ce secret risque de nous détruire. Vous ne prenez pas conscience de ça ? Mais merde, c'est de notre famille qu'il s'agit, n'est-ce pas ?
     
    Billie : Ce n'est pas toi qui doit prendre cette décision. Tu n'as aucun droit sur nous.
     
    Prue : Tu n'es pas de notre famille, alors de quel droit oses-tu nous donner des leçons ?
     
    Billie : Les soeurs Halliwell sont pour moi ma famille alors que toi, secrets et trahisons font partie de ta vie quotidienne. Ses moyens vont te détruire.
     
    Phoebe : Elle a raison.
     
    Prue : Vraiment Phoebe, je ne peux pas.
     
    Phoebe : Tu sais que l'on pourra le découvrir tôt ou tard.
     
    Prue : Je sais, mais aujourd'hui, c'est trop tôt."
     
    Prue partait toute triste laissant tout le monde dans la confusion. Paige serrait sa soeur dans ses bras. Une chose est sûre le groupe avait réussi à approcher Nikki de près, pouvant prétendre à la déstabiliser avec son passé. Gabriel de son côté était bien songeur mais ne pouvait plus supporter de voir son ex-protégée dans cet état lorsque soudain, il cria de douleur, se tordant en ressentant des souffrances qui seraient insupportables pour le commun des mortels. Le groupe l'entendait quand ils remarquaient que Gabriel disparaissait. Qui avait pu faire ceci ? C'était le mystère même si dans le coin de leurs esprits, Nikki était la suspecte idéale. Par contre est-ce que Gabriel était mort ? Là, telle était la question. Le groupe finissait finalement par rentrer au manoir avec encore plus de questions que celui-ci n'avait à l'esprit. De son côté, Sylar était bien déterminé à vouloir tuer les Petrelli et ce par tous les moyens. Il partait sans rien dire à Ethan afin d'accomplir la tâche qui lui était incombée de faire au plus vite. Ethan décidait par tous les moyens de retrouver sa belle et disparaissait en plein coeur des ténèbres, essayant de repérer la trace magique de sa cible. Il était hors de question pour lui de perdre sa protégée, celle qui a fait de la vie des soeurs Halliwell un véritable enfer. Pendant ce temps, Peter voulait voir Claire et il la trouvait devant la télé, regardant l'une de ses séries préférées. Depuis qu'elle avait découvert ses dons, elle voulait en savoir plus mais n'osait pas le demander à sa famille. Peter lui jouait un sale tour en mettant ses mains au niveau de ses yeux.
     
    Peter : "Bouh !
     
    Claire (sursautant) : Ah !!!!! Mais coquin, tu ne vois pas que je suis concentrée ?
     
    Peter : Qu'est-ce que c'est comme émission ?
     
    Claire : La série Smallville. C'est que Clark Kent sait y faire pour diriger ses troupes.
     
    Peter : La ligue des justiciers, qu'est-ce que tu veux, ce genre de choses n'arrivera pas dans la vraie vie.
     
    Claire : On peut toujours rêver tonton.
     
    Peter : C'est vrai, mais je peux déjà t'assurer qu'il y en a un d'heureux et qui va l'être longtemps.
     
    Claire : Comment ça ?
     
    Peter : Ton père a retrouvé le sourire.

    Claire (souriant) : Comment tu as réussi ce miracle ?
     
    Peter : En sauvant Piper d'une mort certaine et en la ramenant ici pour la soigner.
     
    Claire : Et tu as fait ça sans m'en parler ? Tu aurais pu me mettre dans la confidence tout de même.
     
    Peter : C'était urgent de la sauver, tu comprends ?
     
    Claire : Oui.
     
    Peter : Ca te fait plaisir de savoir que ton père retrouve un peu de bonheur ?
     
    Claire : Tu n'imagines pas à quel point. J'en ai tellement rêvé.
     
    Peter : Tu souhaites qu'elle reste ?
     
    Claire : Je sais que ça va être compliquée.
     
    Peter : Si je te dis qu'elle a perdu la mémoire, tu dirais quoi ?
     
    Claire (choquée) : Quoi ?
     
    Peter : Tu as bien entendu.
     
    Claire : Peut-être que l'on peut l'influencer pour qu'elle reste ici et que l'on forme une vraie famille, mais je sais que la sienne va tenter de la retrouver. On est coincés, ce n'est pas juste.
     
    Peter : On trouvera quelque chose.
     
    Claire : Séparer une famille, ce n'est pas bien.
     
    Peter : Je sais.
     
    Claire : On ferait mieux de réfléchir.
     
    Peter : Totalement d'accord."
     
    Peter et Claire n'étaient pas loin de la télé jusqu'à ce qu'ils entendent du bruit et décident d'aller voir. En effet, le moment paisible de Piper et de Nathan était interrompu par Sylar qui venait de faire son apparition. Piper se recroquevillait ayant grandement peur de cet homme mais Nathan prenait les devants.
     
    Nathan (furieux) : "Qu'est-ce que tu veux espèce d'ordure ?
     
    Sylar (restant calme) : Le politicien, on verra plus tard pour ton cas, mais la belle que tu viens de te dégoter est une perle rare, remplie de doux et merveilleux pouvoirs qui seront bientôt mien.
     
    Nathan (furieux) : Jamais tu ne l'auras, c'est clair.
     
    Sylar : Tu ne pourras pas m'en empêcher très cher.
     
    Nathan : C'est ce que l'on verra."
     
    Nathan tentait de lui sauter dessus mais Sylar avait prévu sa manoeuvre qu'il l'expulsait par télékinésie contre le mur. Nathan tombait insconscient. Piper restait pétrifiée par la situation. Sylar admirait sa belle proie. Nikki lui avait donné l'ordre de la mettre hors d'état de nuire mais jamais il n'aurait pensé que la proie qu'il chasserait serait bien plus intéressante qu'un Peter Petrelli ou une Claire en puissance. Il la bloquait contre le mur avec la télékinésié, voulant armer son pouvoir afin de lui voler ce qu'elle possède mais Piper par peur arrivait à utiliser son pouvoir d'explosion sur lui. Il était littéralement projeté à terre. Impressionné, il n'allait pas laisser passer sa chance de la tuer.
     
    Sylar : "Finalement, tu es bien plus intéressante que je ne le pensais.
     
    Piper : Comment ça ?
     
    Sylar : Un concentré de pouvoirs en une seule femme. Tu pourrais même être ma femme idéale.
     
    Piper (furieuse) : Dans tes rêves chéri. Si tu crois franchement que je vais prendre un plouc dans ton genre qui préfère les bas-fonds que l'honnêté, c'est que tu te mets le doigt dans l'oeil.
     
    Sylar : Et en plus avec une sacrée répartie, décidément, tu as toutes les qualités.
     
    Piper : Essayerais-tu de me séduire ?
     
    Sylar (lui faisant un clin d'oeil) : Et ça marche ?
     
    Piper : Même pas en rêve.
     
    Sylar : Ca va fonctionnait. Tu ne pourrais pas résister à mon charme.
     
    Piper (rigolant) : Ce sera différent dès que je te vaincrais.
     
    Sylar : En serais-tu capable ?
     
    Piper (déterminée) : Bien sûr que je le peux et je vais te le prouver."
     
    Sylar arrivait vers elle pour la tuer, mais Piper réutilisait son pouvoir à plusieurs reprises pour le faire fuir et tenter de le détruire. Cependant, celui-ci après plusieurs coups parvenait à l'attraper par la gorge et serrait bien fort pour lui faire perdre connaissance. Elle était sur le point de fléchir quand Peter et Claire rentrèrent dans la pièce. Piper retrouvait ses esprits propulsant violemment Sylar en dehors de la pièce. Armant toute sa puissance, elle allait le détruire pour de bon, mais celui-ci s'enfuyait, ne laissant pas à Peter le soin de lui apporter la correction qu'il méritait tant. Peter était frustré, mais Piper le prenait dans ses bras, lui offrant un câlin affectueux. Peter se sentait rassuré. Il pensait que Piper vu sa détermination avait retrouvé pleinement la mémoire mais il se trompait lourdement. Visiblement l'amnésie de Piper avait eu des conséquences sur ses émotions comme cette rage qui l'animait, mais les Petrelli allaient tout faire pour la remettre sur pied. Claire voyait son père à terre et se précipitait vers lui, l'aidant à se relever.
     
    Claire (inquiète) : "Tu vas bien ?
     
    Nathan (étant un peu faible mais montrant qu'il se remettait) : Il m'a mis une sacrée correction sur le coup.
     
    Claire : On lui fera payer, ne t'inquiète pas.
     
    Nathan (se montrant affectueux) : Je sais ma puce.
     
    Claire : Tu es sûr que ça va ?
     
    Nathan : Oui, car je suis auprès de vous tous.
     
    Peter : Il n'a rien tenté contre toi ?
     
    Nathan : Sa mission était Piper on dirait.
     
    Peter (comprenant les choses) : Il a été enrolé.
     
    Nathan : Par qui ?
     
    Peter : Nikki.
     
    Nathan (effrayé) : Piper est en danger.
     
    Claire : Comment la protéger ?
     
    Nathan : En étant avec nous, elle ne craindra rien du tout.
     
    Piper (tentant de rassurer tout le monde) : Je suis en confiance près de vous.
     
    Nathan : Ca me touche tu sais.
     
    Piper : Jamais je ne m'étais sentie aussi bien.
     
    Nathan : Même en n'ayant plus la mémoire.
     
    Piper : Je ressens certaines sensations. Je reconnais vos visages. C'est un bon début.
     
    Nathan : Oui ma chérie."
     
    Nathan souriait. Peter et Claire étaient heureux pour eux, mais personne ne savait que l'amnésie de Piper était un plan bien orchestré par un ennemi redoutable. Au même instant, Gabriel avait atterri dans un endroit bien sombre et lugubre. Il était désorienté et perdu jusqu'à ce qu'un individu vienne à lui. Il s'agissait d'une personne bien connu : Tony. Gabriel ne pensait pas du tout à se retrouver devant cette personne.
     
    Gabriel : "Qu'est-ce que vous me voulez ?
     
    Tony : Préserver les arrières de mes démons.
     
    Gabriel (énervé) : Jamais vous ne m'aurez c'est clair !
     
    Tony : C'est déjà fait, en t'emprisonnant dans cette cage.
     
    Gabriel (furieux) : Je vous hais !
     
    Tony (calme) : Tu peux me haïr autant que tu veux très cher, mais tu vas rester ici à jamais, jusqu'à ce que ton ex protégée ait fini mon travail.
     
    Gabriel (essayant de s'éclipser) : Je vous dis bye "
     
    Gabriel essayait de s'enfuir, mais c'était un échec. Il se trouvait dans une prison où la magie ne pouvait pas sortir. Tony aimait bien piquer les éléments liés à l'ancienne Source. Gabriel était à la merci d'un démon bien diabolique qui usait d'un pouvoir mental pour le torturer en lui assénant dans l'esprit qu'il voulait chaque petite information sur sa Nikki. Chez les Petrelli, Piper regardait Nathan et lui murmurait qu'elle devait se rafraichir, revenant de plus bel vers eux pour de bons moments. Elle partait à la salle de bains, arrivant presque de suite. Elle se passait un peu d'eau sur le visage, commençant à avoir des flashs sur les pouvoirs qu'elle savait bien utiliser et ce depuis presque une dizaine d'années maintenant. Soudain elle se regardait dans la glace et se voyait plutôt méchante, cruelle.
     
    Piper (dans la glace) : "Bouh !
     
    Piper (sursautant) : Qu'est-ce que ça veut dire ?
     
    Piper (dans la glace) : Tu ne t'es jamais dit que ton retour parmi les vivants était un putain de miracle ?
     
    Piper : Je sais survivre pourquoi ?
     
    Piper (dans la glace) : C'est grâce à moi si tu es en vie, et par ton intermédiaire, je causerais la fin des temps.
     
    Piper (pleurant) : Non.
     
    Piper (dans la glace) : Tu n'as pas d'autres choix très chère. Je me suis réincarnée en toi. Et avec ton aide, je tuerais toute personne qui se mettrait en travers de mon chemin. Cela en est fini pour toi chérie. Je prendrais possesson de ton corps petit à petit jusqu'à ce que chaque parcelle de ton être ne soit que le reflet de ma puissance.
     
    Piper (déterminée) : Je ne te laisserais pas faire.
     
    Piper (dans la glace) : Toi amnésique, n'ayant aucun souvenir, tu penses me battres ? Ah, ah, ah, je me marre.
     
    Piper : Tu ne sais pas ce que l'on peut faire quand on est désespéré.
     
    Piper (dans la glace) : Tu serais suicidaire, mais lutte, vas-y, tu ne feras qu'accélérer ton agonie vers le néant.
     
    Piper : Je préviendrais du monde.
     
    Piper (dans la glace) : D'après toi, pourquoi tu n'as jamais été localisée ? Grâce à moi. Prépare-toi à livrer la bataille finale."
     
    Piper cassait la glace saignant abondamment de la main. Qui serait cette puissance la possédant ? Telle était la question, mais visiblement elle avait attendu la fin du combat avec Nikki pour le faire et s'incarner en l'une des sorcières Halliwell.
     
     
    Fin de l'épisode.

    votre commentaire
  • Charmed 10x03 L'union fait la force
     
    Cela faisait un moment que Piper se trouvait à la salle de bains. Après le choc de cette conversation, elle se disait qu'elle était perdue, que rien ne pouvait la sauver. En effet, sa propre famille ignorait complètement qu'elle était encore en vie, et qu'elle avait un soucis d'amnésie. Alors qu'elle tentait de se souvenir, la part d'ombre reprenait le dessus. Elle souriait et se soignait. A l'extérieur de la salle de bains, Nathan, Peter et Claire s'inquiétaient de ne pas voir Piper sortir. Pour la première fois même, Nathan semblait paniquer, comme si pour la première fois, il tenait à une femme qu'il aimait tant, sans lui provoquer le moindre mal. Il décidait de frapper à la porte. Peter lui tenait le bras, estimant autre chose. 
     
    Peter : "On devrait attendre un peu, non ? 
     
    Nathan (inquiet) : Imagine qu'il lui soit arrivé quelque chose, qu'elle ait eu un malaise. Ca fait un moment qu'elle est là-dedans. 
     
    Peter : C'est une femme. 
     
    Claire (tapant sur l'épaule de son oncle) : Non, mais tu sors un cliché, je rêve. D'habitude c'est Papa qui sort ce genre de connerie. 
     
    Peter (gêné) : Je l'ai sorti instinctivement. 
     
    Nathan : Ca se voit que tu es mon frère. 
     
    Peter : Oui. 
     
    Claire : Mais cependant, Papa a raison. Il faut voir si elle va bien. 
     
    Peter (résigné) : Vous avez raison."
        
    Nathan frappait à la porte. Piper ne répondait pas. Nathan était effrayé, mais là, Piper voyait l'occasion d'agir et d'être dans les bonnes grâces de la famille Petrelli. Elle ouvrait affollée, et ayant soigné sa blessure. Nathan était affolé en la voyant. Il caressait tendrement sa joue.     
     
    Nathan (inquiet) : "Qu'est-ce qui t'est arrivé ma chérie ? 
     
    Piper (jouant l'affollée) : Je ne sais pas ce qui est arrivé. Je pensais à me rafraichir, et soudain un blanc. Nathan, j'ai si peur. J'ai peur de ce qui pourrait m'arriver. Prends-moi dans tes bras je t'en prie. J'ai tellement besoin d'un câlin. 
     
    Nathan (la prenant dans ses bras) : Je suis là. Et je resterais toujours à tes côtés. Tu sais que je t'aime plus que tout. 
     
    Piper (jouant l'émotivité) : Je t'aime aussi mon bel ange."
     
    Piper l'embrassait à la fois avec tendresse, fougue et passion, posant sa tête contre son torse. Nathan était le plus heureux des hommes souriant grandement. Piper avait réussi sa manoeuvre, et comptait être le plus souvent seule avec Nathan pour l'influencer sur ses décisions. Après tout, Nathan était intéressé par le pouvoir politique, et en réfléchissant, Piper comptait l'influencer pour l'amener tout en amenant chaque personne qui croiserait son chemin à les corrompre au service du mal. Peter et Claire étaient si heureux qu'ils les laissaient tous les deux, afin que Nathan puisse prendre soin de Piper sans avoir la connaissance d'un grand danger. Allant au salon, Peter semblait être très inquiet et Claire le remarquait. 
     
    Claire (inquiète) : "Que se passe-t-il ? 
     
    Peter (inquiet) : J'aimerais mener mon enquête sur ce qui est arrivé à Piper. 
     
    Claire (curieuse) : Tu es sûr ? Il faudrait éviter de dire que Piper est encore en vie, sinon, on risque de nouveau d'avoir des attaques et particulièrement Sylar. 
     
    Peter : Tu as raison. On doit être discret sauf si réellement on a une confiance absolue de la personne. 
     
    Claire : Faut juste éviter que Sylar ne se repointe. 
     
    Peter : J'ai peur que si je pars faire mon enquête, ce salaud en profite pour venir. 
     
    Claire (ayant confiance en elle) : Je saurais me défendre face à lui. 
     
    Peter (inquiet) : Et imagine qu'il prenne ton pouvoir ? Il atteindrait une force plus que grandissante, tu t'en rends compte ? 
     
    Claire (gênée) : Je sais. 
     
    Peter : Et si je te laissais mener ta propre enquête ? Ca te dirait ? 
     
    Claire (surprise) : Quoi ? Non, mais dis-moi que je ne rêve pas ? Tu me laisserais faire ? Je ne sais pas quoi dire si ce n'est oui. 
     
    Peter : Alors, va à San Francisco, et surtout, ne fais pas de gaffe. 
     
    Claire : D'accord, tu peux me faire confiance.
     
    Peter : J'organiserais ton départ et tu n'auras plus qu'à prendre ton billet à l'aéroport."
     
    Claire allait vite préparer ses affaires pour son départ. Pendant ce temps, au manoir, la famille avait le moral au plus bas. Tout le monde pensait réussir sa mission, mais rien n'y faisait. Le pire, c'était Phoebe qui était au plus bas. Déjà ne plus avoir Piper auprès d'elle était si dur, elle était enceinte, et Nikki leur mettait des bâtons dans les roues. Billie voyant tout ce monde au plus mal avait l'idée de remonter les troupes. 
     
    Billie (tentant de remonter les troupes) : "Non, mais il ne faut surtout pas nous laisser aller à cause d'une défaite. 
     
    Paige (défaitiste) : Moi qui pensais que l'on avait une piste, on a rien. 
     
    Phoebe (pleurant) : Pire, on aurait la confirmation que Piper ne savait rien et Dean et Sam on ne pourra pas les retrouver. 
     
    Billie : Tout le monde, on ne va pas abandonner. Ce n'est pas parce qu'elle aurait passer un pacte avec eux, que l'on ne peut pas les retrouver. Mais j'y pense. Nos manoeuvres simples peuvent servir, non ? 
     
    Paige (curieuse) : Qu'est-ce que tu entends par là ? 
     
    Billie : Le pendule, une incantation. 
     
    Paige : Mais il faudrait que l'appel soit fort pour que ça marche. 
     
    Billie : Si j'utilisais leur effet personnel, ça peut le faire ? 
     
    Paige : S'il reste quelque chose ici, peut-être, mais il faut que cet objet soit quelque chose de vraiment important pour Dean ou Sam. 
     
    Billie : Je vais tenter, mais il faudrait que je ne lance pas l'incantation seule. 
     
    Paige : Je vais t'aider et Phoebe aussi. 
     
    Phoebe (ailleurs) : Hein ? 
     
    Paige (l'encourageant) : Oui, Phoebe. On va aider Billie à retrouver Dean et Sam. Si ça se trouve, même si on avait l'idée concernant Nikki, on était pas assez nombreux. On a besoin de l'ingéniosité de Dean et Sam pour avoir Nikki et la pousser dans ses retranchements. On connaîtrait ainsi son grand secret. 
     
    Phoebe (déterminée) : Alors, montons au grenier immédiatement."
     
    Les filles montaient au grenier juste devant Léo assez surpris. 
     
    Léo : "Qu'est-ce que ça a donné ?"
     
    Seulement les filles étaient trop pressées pour lui répondre. Pendant ce temps, Sylar était bien énervé au vu de sa défaite face à Piper que quand il rentrait chez lui, il attaquait un passant possédant un pouvoir classique en le tuant pour se soulager. Nikki apparaissait devant lui rien que pour l'effrayer. Sylar restait stoique et l'envoyait contre le mur en usant de la télékinésie. Nikki semblait bel et bien être à la merci du grand psychopathe qu'était Sylar. D'ailleurs, il affichait un grand sourire, prêt à prendre tous ses pouvoirs, mais Nikki n'était pas du genre à se laisser faire, loin de là qu'elle le plaquait sur le lit, se mettant à califourchon et bloquant ses mains. Sylar aimait ce genre de femmes, et elle n'allait pas se priver pour lui montrer qui était l'homme. 
     
    Nikki (satisfaite) : "Non, mais tu croyais franchement pouvoir me défier, tu te mets le doigt dans l'oeil et bien profond. 
     
    Sylar (déterminé) : Je n'ai pas dit mon dernier mot ma chère. Tu n'es qu'une gamine face à moi. 
     
    Nikki (lui lançant un air de défi) : Essaye pour voir de me vaincre, tu ne pourras pas réussir. 
     
    Sylar (déterminé et curieux) : Qu'est-ce qui fait que tu es si particulier ? 
     
    Nikki (énervée) : On t'en pose des questions à toi ? 
     
    Sylar (voyant une opportunité) : D'où tu viens ? Qui te guide ? La faim ? Le pouvoir ? 
     
    Nikki (énervée et posant son index sur les lèvres du grand méchant) : Chut, tais-toi très cher. Tu es à moi. Et alors, as-tu réussi ta mission ? 
     
    Sylar (baissant la tête) : Non. 
     
    Nikki (furieuse) : Comment ça se fait alors qu'elle est si vulnérable ? 
     
    Sylar (pensant à une explication) : Peut-être qu'elle n'est pas seule, que les Petrelli font tout pour la protéger. Je les hais, mais copieux. 
     
    Nikki (étant compréhensive) : Ca va aller mon chou. Je vais tout faire pour te montrer de l'inspiration."
     
    Nikki malaxait l'intimité de sa victime tout en plaçant son doigt à l'intérieur de la bouche de cet homme et procurant une douceur à son oreille pour le mettre dans de bonnes dispositions. C'était ainsi qu'il lui murmurait à l'oreille que s'il se montrait sage, il vivrait un moment incomparable. Là, Sylar, réagissant d'instinct, ne pouvait résister à ce genre d'assaut. Là, il allait l'embrasser avec une telle fougue et passion mais Nikki l'arrêtait vite fait, lui faisant un clin d'oeil. 
     
    Nikki (jouant la coquine) : "Non, mais tu crois que tu allais obtenir ce que tu désirais comme ça et tout de suite ? Tu n'as qu'à me tuer cette bonne femme et après, on vivra un moment qui sera à jamais graver dans ta mémoire et ainsi, tu ne penseras qu'à me satisfaire. 
     
    Sylar : Tu me chauffes et ensuite tu me laisses en plan ? T'es qui comme fille toi ? 
     
    Nikki (jouant la tentatrice) : Celle qui obtient tout ce qu'elle désire et peu importe les moyens employés. 
     
    Sylar (résigné) : Je ferais ce qu'il faut pour te combler ma toute belle."
     
    Au moins, Nikki avait réussi à obtenir le raliement de Sylar, et ce, à tout jamais. Du côté de la police, Henry était carrément sollicité. En effet, depuis la disparition de Piper, le chef semblait être sur son dos et ça l'énervait. De plus, à chaque fois, des rumeurs arrivaient à son oreille comme quoi Piper était en vie. Jamais il n'avait pu vérifier quoi que ce soit. Il en avait tellement marre qu'il téléphonait à Paige, pour le fait de travailler à deux, c'était mieux. Paige ignorait totalement qu'il était sur cette affaire. Elle répondait immédiatement, alors que les filles allaient se charger de jeter un sort de localisation. 
     
    Paige (pressée) : "Henry chéri, mais je n'ai pas trop le temps de parler. Qu'est-ce qui se passe ? 
     
    Henry : Je suis opressée par tellement de rumeurs comme quoi Piper serait en vie. J'essaye de vous protéger, ne voulant pas que vous soyez harcelés par des journalistes. 
     
    Paige (se souvenant de l'histoire avec Prue) : Tu es un ange. Explique-moi. 
     
    Henry : J'ai pleins d'informations comme quoi elle serait en ville. Je t'en prie, vérifie toutes ses informations et fait en sorte que les personnes ne puissent pas s'en souvenir. 
     
    Paige : Je ferais attention mon amour. 
     
    Henry (inquiet) : Je n'ai pas envie de te perdre. 
     
    Paige (le rassurant) : Jamais tu ne me perdras mon coeur. 
     
    Henry : Je serais incapable de vivre ce que Léo et ses enfants traversent en ce moment. 
     
    Paige : On les soutiendra. 
     
    Henry : Ca va de ton côté ? 
     
    Paige (calme) : On essaye de trouver le moyen de neutraliser Nikki, mais c'est un échec pour le moment. Visiblement, elle aurait dit quelque chose à Piper avant qu'on ne puisse plus la voir, et on découvrira ce que c'est. 
     
    Henry : Une idée selon toi ? 
     
    Paige : Je pense à ses origines. On a pensé qu'elle était liée à Billie mais on a fait erreur. 
     
    Henry : Je suis de tout coeur avec toi, tu le sais. 
     
    Paige : Et moi auprès de toi. Fais attention à toi, d'accord ? 
     
    Henry : D'accord ma chérie. J'arriverais bientôt et si jamais il y a quoi que ce soit, je t'appelle. 
     
    Paige : Pas de soucis. Je t'aime tellement fort. 
     
    Henry : Moi aussi, je t'aime."
     
    Henry raccrochait, alors que Paige rejoignait Phoebe et Billie. Billie recherchait dans le livre des ombres la formule alors que Phoebe préparait la potion. Paige aimait voir que les filles étaient actives. Paige s'approchait de Phoebe pensive. 
     
    Paige (la soutenant) : "Ca marche ? 
     
    Phoebe (préparant la potion et affichant un grand sourire) : Oh, on va avoir notre potion, et on pourra passer à l'action comme il se doit. 
     
    Paige : Et toi, tout va bien ? 
     
    Phoebe (calme) : Je dois apprendre à faire face, à tout faire pour que cette famille ne se désintègre pas. 
     
    Paige (compréhensive) : Je te comprends, mais tu sais, tu ne dois pas endosser ce rôle trop lourd qu'est d'être l'ainé. 
     
    Phoebe : Malheureusement, je n'ai pas d'autres choix, vu ce qui arrive. J'aimerais que Piper soit là. Elle savait bien nous guider. 
     
    Paige : Je sais.
     
    Billie (heureuse et interrompant la discussion) : Je l'ai. 
     
    Paige (heureuse) : Parfait. 
     
    Billie (heureuse) : Rien que de penser que je pourrais revoir Dean, je suis aux anges. 
     
    Paige : Je sais ma toute belle. 
     
    Billie : Il me manque tellement. Jamais, je n'avais pu ressentir un tel sentiment avant. 
     
    Paige : C'est que tu l'aimes. 
     
    Billie : Oui, à un tel point que je serais capable de faire n'importe quoi pour lui. 
     
    Paige : On va le ramener avec son frère. 
     
    Phoebe : Oh, mais on devrait lancer le sort de suite. 
     
    Paige : J'espère que ça va marcher, car sinon, on devra céder à Nikki. 
     
    Billie (déterminée) : On arrivera à les ramener, et ne parle pas de malheur, je déteste ça. 
     
    Paige (gênée) : D'accord.
     
    Phoebe : Billie, va chercher l'objet. 
     
    Billie : D'accord."
     
    Billie avait secrètement gardé une des chemises de son bellâtre qu'elle allait chercher. Non, ce n'était pas une obsession, mais jamais elle ne s'était sentie aussi bien en la compagnie d'un homme et elle voulait sentir sa présence. Depuis qu'il n'était plus là, cela lui permettait de garder un souvenir de celui qui faisait battre son coeur. D'un autre côté, en plein Los Angeles, on pouvait voir deux hommes se faisant pourchasser par des vampires qui aimeraient bien en faire leur repas. L'un d'eux plutôt grand avait une foulée impressionnante et se tournait pour l'anéantir une bonne fois pour toute. Ensuite il faisait le mouvement de son arme tel un présentateur fier d'avoir réussi son coup avant de le ranger et là on pouvait reconnaître qui étaient ses chasseurs vu les paroles de l'un des hommes. 
     
    L'inconnu : "Dean ! T'as fini ton cirque ? 
     
    Dean : Mais quoi Sam, j'ai bien le droit de fêter une victoire digne de ce nom contre ses bouffeurs de sang. Ils n'avaient qu'à pas venir me chercher et puis quoi, je suis un mets plutôt rare. 
     
    Sam (se tapant la tête) : Décidement, toujours le sens de l'humour. 
     
    Dean : J'ai bien envie d'une pause bar et d'être bien observée. 
     
    Sam : Je sais ce que ça cache cet humour. 
     
    Dean (calme) : Tu crois que je fais ça pour cacher quelque chose ? 
     
    Sam : C'est évident. Tu es triste par rapport à Papa, mais aussi de ne plus avoir Billie. 
     
    Dean (se voilant la face) : On perd ce qu'il y a de plus cher, qu'est-ce que tu veux que je te dise hein ? 
     
    Sam (comptant bien faire réagir son frère) : Mais moi, je veux simplement que tu réagisses, que tu ne fasses pas l'autruche, que tu puisses enfin dire à quel point ils te manquent. 
     
    Dean (voulant faire rire un peu) : Pourtant je n'ai pas fait de bruits. Tu m'as vu en faire ? Non je ne crois pas. 
     
    Sam (en colère) : Mais arrête de blaguer un instant, et confie-toi à moi. Je suis ton frère bon sang ! Tu n'as plus besoin de me ménager. Je suis grand maintenant. 
     
    Dean (souriant un peu) : Une grande gigue mon vieux. C'est que tu as pris beaucoup de soupe. 
     
    Sam : Tu es incorrigible, mais parle-moi. 
     
    Dean (craquant) : Si je ne dis rien, c'est parce qu'il faut continuer le combat. Je suis l'ainé, et je dois veiller sur toi. Qui est-ce qui va te sauver des mauvais pas hein ? 
     
    Sam (compréhensif) : On veille l'un sur l'autre et tu sais, ce que je veux, c'est ton bonheur. 
     
    Dean (craquant) : Je l'avais à San Francisco. Cette fille, cette petite blonde aussi fraiche que rigolante et même canon. Je l'avais et pourtant, il est arrivé ce qui est arrivé avec Papa et résultat, je ne peux plus la voir, plus jamais, et ça me rend chèvre. La magie a détruit ce que j'avais, et si je croise un seul de ses démons, j'en fais des miettes, je leur explose le crâne et j'en fais de la chaire à patée, t'a compris ? 
     
    Sam (prenant son frère dans ses bras) : Ne t'inquiète pas, on va trouver une solution. 
     
    Dean (défaitiste) : Et comment, tu peux me dire ? 
     
    Sam : On trouve une sorcière, un être de lumière, on fait tout pour revenir là-bas. On ne baisse pas les bras. Nous sommes des Winchester. L'apocalypse on s'en bat les steaks, les démons, ils n'ont qu'à aller dans leur terrier et les alliés, s'ils nous en empêchent, on s'en fout. 
     
    Dean (rigolant) : Oh, ça permettrait de botter les fesses aux démons. 
     
    Sam : Clair. 
     
    Dean (ressentant un appel) : Oh, c'est bizarre, mais j'ai l'impression d'être appelé, ou que quelqu'un est près de moi mais sans le savoir. 
     
    Sam (curieux) : Explique-moi. 
     
    Dean : C'est comme une sensation de bien-être. C'est quelqu'un de bien qui fait ça, c'est carrément curieux. 
     
    Sam : Je le ressens aussi. 
     
    Dean : Ah, mais tiens, je ne rêve pas du tout alors. 
     
    Sam : Non. 
     
    Dean : C'est les filles, c'est Billie, ma Billie. 
     
    Sam : On va peut-être pouvoir les retrouver alors. 
     
    Dean (heureux) : Oh oui."
     
    Dean était heureux comme jamais. La perte de son père et le fait d'être éloigné de San Francisco l'avaient anéanti, mais tout cela n'était qu'un lointain souvenir, sachant ce qui arrivait. Du côté du manoir, les filles ressentaient que l'appel fonctionnait, et localisaient les garçons du côté de Los Angeles. Paige était prête à les récupérer et partait tout de suite en disparaissant. En même temps, Nikki qui était auprès de Sylar ressentait que les sorcières halliwell tentaient quelque chose en rapport avec le pacte pour garder Dean et Sam au loin et passé par leur père. Il était hors de question que cela capote si elle ne pouvait pas faire chanter la famille qu'elle détestait tant. Alors elle disparaissait, laissant Sylar lui de son côté retourner chez les Petrelli et retentait sa chance avec Piper. De son côté, Claire était bel et bien prête pour partir. Peter lui de son côté appelait l'aéroport. 
     
    Peter : "Ici, Peter Petrelli, ma nièce part pour San Francisco et le plus rapidement possible. C'est son père qui le souhaite. 
     
    La standardiste : Très bien, je vous fais cela.
     
    Peter : Merci bien."
     
    Peter raccrochait voyant Claire arriver. Elle se blottissait contre lui. Peter était surpris de cette attention. 
     
    Peter (surpris) : "Pourquoi ce câlin ? 
     
    Claire : Une manière de dire au revoir et aussi bonne chance. 
     
    Peter (la rassurant) : Ca va bien se passer, tu verras. 
     
    Claire : Tu es sûr ? 
     
    Peter (souriant) : Oui, fais-moi confiance. Allez vas-y avant que ton père n'arrive et ne demande où tu te trouves. 
     
    Claire : J'y vais. Je te téléphone dès que j'y suis. 
     
    Peter : Parfait. 
     
    Claire : Au revoir tonton. 
     
    Peter : Au revoir ma petite puce."
     
    Peter embrassait Claire sur la joue et elle partait discrètement. Pendant ce temps, Dean ressentait cette sensation et elle était de plus en plus forte, comme si l'appel protecteur/protégé était insoutenable. Sentirait-il la présence de Paige ? C'était possible et cela se vérifiait car Sam ressentait la même chose. Paige arrivait à destination et en les voyant semblait bien soulager. Une bonne nouvelle était enfin là après toutes les épreuves qu'elle les prenait dans ses bras en souriant. 
     
    Paige (heureuse) : "Oh les gars, ça fait tellement longtemps que l'on vous cherchait. 
     
    Dean (comblé) : Mais c'est pareil et impossible de faire quoi que ce soit. 
     
    Paige : Je sais, elle nous en empêchait, à cause d'un pacte. 

    Dean (furieux) : Ne me dis pas que c'est cette rousse. 
     
    Sam : Tu veux que ce soit qui d'autre. 
     
    Dean (furieux) : Ca me fait chier, et on a été obligé de vivre tout ça. C'est dégueulasse. 
     
    Sam (le calmant) : Si tu peux éviter de taper la voiture, ça arrangera. 
     
    Dean (se calmant) : D'accord. 
     
    Paige : Nous aussi, et on est vraiment dans une merde noire depuis le grand combat contre la Force. 
     
    Dean (curieux) : Comment ça ? 
     
    Paige : Piper est morte. 
     
    Dean (triste) : Oh non, pas ça. Je suis sincèrement désolé pour toi. 
     
    Sam (triste) : C'est pareil. 
     
    Paige : On ferait mieux de ne pas rester ici trop longtemps, pour votre sécurité."
     
    Et en effet Paige avait bien senti les choses que Nikki apparaissait telle une furie et plaquant Dean et Sam contre la voiture, serrant leurs gorges. 
     
    Nikki (furieuse) : "A priori, le fait que je dise de m'offrir quelque chose qui pourrait faire rompre ce pacte est du chinois pour les soeurs Halliwell, oh pardon, pour deux soeurs Halliwell seulement. 
     
    Paige (usant de télékinésie afin de déstabiliser son adversaire et ainsi, elle lâcherait Dean et Sam) : C'est absurde de se battre ainsi, alors que l'on peut t'aider à découvrir la vérité sur tes origines. 
     
    Nikki (furieuse) : Si c'est pour raconter que je suis l'autre soeur de Billie, ce n'est pas la peine. Je déteste les mensonges, je hais que l'on me mène en bateau, alors j'agirais à ma manière si ce n'est que je tuerais toute personne qui se mettrait en travers de ma route est-ce clair ? 
     
    Paige (calme et usant de davantage de force) : Je ne te laisserais pas mes protégés, t'as compris ? 
     
    Nikki (tenant tête et se déplaçant, en plaçant un couteau sous la gorge de Dean) : Et là, tu vas peut-être m'écouter et laisser ses hommes en paix. J'ai passé un pacte. Si tu continues, ils seront en danger plus que jamais. Tu veux ça peut-être ? 
     
    Paige (énervée) : On veut t'anéantir ou te neutraliser au choix, au nom de Piper, mais pour ce monde qui ne doit pas être sans dessus-dessous à cause d'une fille gâtée. 
     
    Nikki (la provoquant) : On dirait que la plus jeune a quand même du caractère. Je te croyais si gentille, si politiquement correct, que les gros-mots et autres insultes t'étaient étrangers. Ca fait plaisir de voir autre chose. 
     
    Paige (furieuse) : Je sais combattre le système quand c'est archaique, et je sais reconnaître les pestes, les pouffiasses dans ton genre. Je t'ai prévenu, tu vas les laisser ! 
     
    Nikki (voyant que l'intimidation ne fonctionnait) : Oh, et bien tant pis pour toi alors."
     
    Nikki allait user de son arme sur Dean quand Paige usait d'un nouveau pouvoir, d'un champ de force sur Dean et Sam qui propulsait Nikki très loin. Celle-ci fut surprise par un coup pareil. Elle se relevait difficilement. 
     
    Nikki (carrément folle de rage) : "Oh, ça tu vas me le payer Paige, et copieux."
     
    Nikki usait d'une boule d'énergie et elle était bien grosse pour détruire ses ennemis, les rayant de la carte une bonne fois pour toute. Paige sentant le danger appelait la boule et la renvoyait vers son ennemie qui disparaissait et réapparaissait pour ne pas se faire toucher. Nikki était carrément au bord de la crise de nerfs, et là Paige usait de la stratégie sur la famille de celle-ci. 
     
    Paige : "Si tu ne fais pas partie de celle de Billie, tu dois être de celle de Dean et Sam. En gros, tu serais leur soeur. 
     
    Dean (toussant) : Non, mais tu es malade, tu as fumé la moquette ou quoi ? Elle devait être de la bonne qualité pour que tu en arrives à cette conclusion. 
     
    Paige (se montrant sérieuse) : Et pourquoi pas ? Si les démons en sont après vous, c'est à cause de ce que vous savez faire. Nikki a dû être leur proie. 
     
    Nikki (se tapant la tête) : Je préfère crever que d'être la petite soeur de deux blancs becs. Surtout le plus grand, il a plus une tronche de tête de cul qu'autre chose. 
     
    Sam (énervé) : Hey ! 
     
    Nikki (se frottant les mains en souriant) : Oh, pardon, il n'y a que la vérité qui blesse. 
     
    Dean : Rien que de penser à cette possibilité, ça me rend malade. 
     
    Nikki : Pareil."
     
    Nikki fonçait sur les trois, et c'était à cet instant que Paige prenait ses protégés disparaissant comme par magie. Nikki frappait au sol et là, elle prenait son envol, amère de cette défaite, mais souriant, sachant qu'avec ce qu'elle avait fait, Sylar tiendra jusqu'au bout pour tuer Piper pour de bon. Du côté de Piper, celle-ci embrassait sauvagement son homme, le griffant d'une manière plus que bestiale et léchant chacune des traces. Elle comptait bien le pousser à vivre de nouveau un instant charnel quand soudain, quelqu'un apparaissait au loin. Nathan ne remarquait rien car il était fou de sa dulcinée, mais Piper elle, sentait, comme le fait que Claire n'était plus dans la maison. Elle se doutait qu'elle allait enquêter sur elle, et il fallait l'empêcher. Elle murmurait à l'oreille de Nathan qu'elle allait se mettre dans une tenue des plus confortables pour mieux le séduire, et rien qu'à l'idée celui-ci souriait, l'embrassant avec fougue et passion dans le creux de son cou, lui murmurant de revenir vite. Piper souriait, et jouait de son corps en partant à la salle de bains. Là, elle voyait la personne et la plaquait contre le mur. Il s'agissait d'Ethan. 
     
    Piper (énervée et parlant doucement) : "non, mais tu crois quoi ? Que tu peux apparaître comme ça me chante ? 
     
    Ethan (gêné et baissant la tête) : Je suis désolé. 
     
    Piper (énervé) : Tu n'es pas avec Nikki, mais je t'ai crée pour quoi ? Pour que tu me déçoives ? 
     
    Ethan (gêné) : Ca me gêne de parler à l'une des soeurs Halliwell. 
     
    Piper (se calmant) : Mais ne fais pas attention à ça. Sylar est venu pour tenter de me tuer, comment ça se fait ? 
     
    Ethan : C'est Nikki qui l'a envoyé. 
     
    Piper (calme) : Oh, je vois. 
     
    Ethan : Dois-je lui dire de stopper ? 
     
    Piper : Surtout pas. Si je veux agir comme bon me semble, je dois rester cacher. 
     
    Ethan : Que dois-je faire avec elle ? 
     
    Piper : Laisse-la faire, mais par contre, va corrompre Claire. Je crains qu'elle ne va enquêter à San Francisco sur moi, et je suis prêt du but. 
     
    Ethan : A vos ordres."
     
    Ethan disparaissait, et Piper faisait apparaître une lingerie digne des femmes fatales et sortait en grande pompe de la salle de bains, laissant un Nathan complètement abasourdi. Du côté du manoir, Phoebe et Billie attendaient avec impatience le retour de Paige, afin de savoir si leur sort avait fonctionné. Bilie n'arrêtait pas de tourner en rond, attendant sans cesse de voir si son homme sera de retour. Phoebe décidait de la calmer en posant ses mains sur ses épaules. 
     
    Phoebe (se montrant à l'écoute) : "Ne t'inquiète pas. On va les retrouver. Paige est compétente tu sais. 
     
    Billie : Mais cela faisait tellement longtemps que je ne l'ai pas vu. J'espère qu'il ne m'a pas oublié. 
     
    Phoebe (la rassurant) : Mais non voyons. Regarde à quel point tu es belle, intelligente, sexy même. Dean ne peut que voir toutes les qualités en toi. 
     
    Billie (se sentant flattée et souriant) : Je suis plus que touchée même. Merci Phoebe. 
     
    Phoebe (souriant) : Tu fais partie de la famille et ce à tout jamais. Je ne veux surtout pas te voir triste, d'accord ? 
     
    Billie (souriant et émue) : D'accord."
     
    Phoebe prenait Billie dans ses bras quand soudain un halo de lumière venant exprès d'un être de lumière apparaissait. Les deux jeunes femmes attendaient de voir qui était-ce quand soudain, elles voyaient Paige, Dean et Sam. Billie ne réagissait pas pendant un quart de seconde pensant que c'était un rêve, qu'elle allait se réveiller. Elle fermait les yeux un instant et quand elle les ouvrait, il était bien là. Elle se jettait dans ses bras, l'embrassant fougueusement. Dean était agréablement surpris et la prenait dans ses bras, laissant ses mains caresser son dos de déesse, l'embrassant dans le creux de son cou et lui murmurant à quel point elle lui avait tant manqué. Elle est tellement heureuse qu'elle le titillait du bout des lèvres, laissant son index parcourir son nez. Elle lui procurait une douceur à son oreille lui murmurant qu'il lui avait tant manqué et posait sa tête contre son épaule. Les retrouvailles entre les deux était des plus magiques. Phoebe, Sam et Paige étaient heureux de voir un peu de bonheur dans cette demeure. Billie regardait ce beau visage sous ses yeux, souriant grandement. 
     
    Billie : "On ne t'a pas trop fait de mal j'espère ? 
     
    Dean (la rassurant et ne pouvant s'empêcher de l'embrasser du bout des lèvres) : Ca va. Tu sais mon ange, l'important, ce n'est pas ce qui s'est passé pendant que nous étions loin l'un de l'autre, mais on doit se préoccuper de maintenant, de nous deux. Je t'aime mon ange, et je ne veux plus passer la moindre seconde loin de toi. 
     
    Billie (plus émue que jamais) : Oh, je t'aime aussi, plus que tout au monde. Je veux pouvoir profiter de toi, de chaque instant à tes côtés. Tu es ma raison d'être, et tu me combles de bonheur, tu n'imagines pas à quel point. Me retrouver dans tes bras, j'en ai tellement rêvé, et cela devient réalité aujourd'hui que je vais me mettre à pleurer. 
     
    Dean (caressant le doux visage de sa belle) : Non, ne pleure pas. Je ne veux que voir un joli sourire. Tu illumines mon existence. 
     
    Billie (le titillant du bout des lèvres) : Et toi la mienne, que je désire tant ce corps près du mien en cet instant. 
     
    Dean (posant son index sur les lèvres de sa belle) : Il y a du monde. 
     
    Billie (lui faisant un clin d'oeil coquin) : Je sais bien. Je montre mon bonheur et à quel point tu es fait pour moi, et celui ou celle qui se met en travers de notre route, je lui défonce sa tronche de cake. 
     
    Dean (faisant une blague) : Tu ne le mangeras pas au moins ? 
     
    Billie (rigolant) : Oh, je le donnerais à de la vermine. 
     
    Dean (rigolant) : Tu es trop forte.
     
    Billie (le tentant en caressant son torse des plus sexy, et effleurant tendrement et perversement le haut du bout des lèvres) : Je n'ai rêvé que de ton corps contre le mien, dans un moment digne que je te ferais vivre un moment incroyable de plaisir. J'ai envie que tu me fasses hurler de plaisir, et avec ce que je vais te proposer, j'occuperais tes pensées à tout jamais. 
     
    Dean (souriant) : Tu occupes déjà mes pensées."
     
    Billie se montrait bien plus entreprenante qu'elle laissait sa main baladeuse aller là où elle le désirait, la malaxant coquinement. Dean la désirait plus que tout, et il décidait de l'emmener au loin, là où il y avait la chambre d'ami. Il savait toujours où elle était. En même temps, Claire arrivait à l'aéroport, prenant son billet à l'accueil et attendait patiemment l'heure à laquelle elle pouvait embarquer. S'installant tranquillement, elle n'avait pas remarqué l'homme qui était assis auprès d'elle. Plutôt sûr de lui, il s'agissait d'Ethan, la personne qui était proche de Nikki. Il laissait doucement sa main passer sur l'épaule de la jeune femme. Claire remarquant qu'elle était auprès d'un homme pas très catholique, se tourna, le regardant d'un air plutôt noir, et lui faisait une prise, mettant son assaillant à terre. Ethan se relevait, essuyant sa tenue et la regardait d'un air plutôt charmeur. 
     
    Ethan : "Vous avez de la ressource ma chère.
     
    Claire (énervée) : J'en ai connu des types dans votre genre et croyez-moi, vous ne me faites pas peur.
     
    Ethan (jouant les gentils) : Oh, c'est juste que je voulais me montrer serviable en enlevant ce que vous aviez sur l'épaule.
     
    Claire (curieuse) : Ah oui ? Qu'est-ce que c'était ?
     
    Ethan (se montrant serviable) : Une peluche.
     
    Claire (méfiante) : Et bien merci à vous. Enfin, comment vous vous appelez pour que je puisse vous remercier comme il se doit ?
     
    Ethan : Je m'appelle Ethan et vous ?
     
    Claire : Je suis Claire.
     
    Ethan : Enchanté Claire, c'est un plaisr de vous connaître.
     
    Claire : Il en va de même pour moi.
     
    Ethan (jouant sur la base de la conversation) : Et qu'est-ce qu'une jolie fille comme vous fait dans un aéroport bondé et surtout toute seule ?
     
    Claire (mentant) : Je rejoins ma famlle, et vous ?
     
    Ethan (mettant en place sa couverture) : C'est pour un voyage d'affaires. Je suis financier.
     
    Claire : Oh, c'est intéressant.
     
    Ethan : Je pourrais peut-être vous l'expliquer plus en détail autour d'un verre.
     
    Claire (jouant la pressée) : Je n'aurais malheureusement pas le temps. J'ai un avion à prendre.
     
    Ethan (jouant le compréhensif) : Je comprends mais qui sait, on peut se croiser dans l'avion ?
     
    Claire (froide) : Oui. Vous allez où ?
     
    Ethan : San Francisco.
     
    Claire : Oh, je vais là-bas aussi.
     
    Ethan (souriant légèrement) : C'est le destin à mon avis.
     
    Claire : Qui sait, mais je n'y crois pas vraiment.
     
    Ethan : Il faut croire en sa bonne étoile.
     
    Claire : Oui, peut-être. Enfin, là, on m'appelle, je ferais mieux d'y aller."
     
    Claire désirait vite fait que cette conversation sans consistance se termine, car l'avion était là, et il fallait embarquer. Elle s'éloignait tranquillement. Ethan n'avait pas dit son dernier mot et faisait appel à des démons pour provoquer une petite panique. Ainsi, il espérait que Claire comme elle était du bien, vienne la sauver. Les démons arrivaient et usaient de leur boule d'énergie. Là, Ethan criait à l'aide et Claire se tournait. Elle allait vers les démons, les frappant et les mettant à terre. Ethan était propulsé à terre par le dernier démon, et Claire lui mettait la plus grande dérouillée de sa vie. Claire relevait le jeune homme et ensemble ils partaient le plus rapidement possible vers l'avion.
     
    Claire : "Restez avec moi, vous serez en sécurité.
     
    Ethan (jouant les victimes) : Vous êtes d'une grande gentillesse, merci de m'avoir sauvé.
     
    Claire : Ce n'est rien, mais vous pouvez me tutoyer.
     
    Ethan (souriant et regardant la jeune femme en désirant la transpercer du regard) : Merci à toi alors."
     
    L'étape d'Ethan était une pleine réussite, mais va-t-il réussir par contre sa manoeuvre ? Ca c'était une autre histoire. Pendant ce temps, Piper plaquait Nathan sur le lit, mordillant son torse par endroit et bougeant telle une tigresse afin de le faire bouillir de désir qu'il voudra un round de plaisirs charnels quand soudain, elle sentait une convergence d'unification. Elle sentait que les Winchester étaient à San Francisco. Elle n'allait pas laisser faire cela, qu'elle se hâtait à continuer de faire vibrer son homme en griffant son torse, laissant sa langue glisser sur sa peau et arrivant sur ce qu'elle désire tant, en lui procurant une douceur incomparable et en même temps, elle se dédoublait en direction de San Francisco. Que comptait-elle faire ? Là, c'était la bonne quesion. De son côté, Tony était toujours aux côtés de Gabriel qu'il avait soigneusement emprisonné dans une cage scellée quand il sentait que celui-ci allait craquer. 
     
    Tony (se frottant les mains) : "Alors cher Gabriel, tu comptes craquer à ce que je vois ? 
     
    Gabriel (résigné) : Je suis prêt à t'avouer tu ce que tu veux, si tu me laisses partir ensuite. 
     
    Tony (souriant satisfait) : Alors, est-ce que tu connais bien Nikki, sais-tu d'où est-ce qu'elle vient ? Et ce dont elle est réellement capable ? 
     
    Gabriel : Je l'ignore. 
     
    Tony (le frappant au visage avec un violent coup de poing) : Alors, dis-moi la vérité et maintenant ! 
     
    Gabriel (peureux) : C'est Léo et Prue qui la connaissent et depuis toujours."
     
    Voyant à quel point celui-ci était peureux, Tony décidait de le relâcher, non sans lui inflinger une humiliation. Ainsi, il utilisait la télépathie, infligeant une cicatrice de lâche et de vendu sur son front puis ses fesses, le renvoyant chez les fondateurs. Ainsi, il espérait que Gabriel obtienne une disgrâce en bon et due forme. Cependant les prochaines victimes ignoraient qu'elles avaient été données, surtout Léo qui n'était semble-t-il vraiment pas au courant au sujet de Nikki. Sans le savoir, son ami l'avait trahi. De son côté, Claire et Ethan étaient dans l'avion, et approchant de San Francisco. Ethan devait mettre en route son plan pour corrompre la jeune fille. Ainsi, en descendant de l'avion, il faisait mine de se blottir contre la jeune fille se comportant comme un homme voyant ses ravisseurs. Au début, Claire semblait être bien énervé, voyant un mec bien collant dans les pattes, mais elle se souvenait de ce qui leur était arrivé, et se montrait gentille. Là était sa plus grande erreur, mais en même temps, c'était son côté charitable qui prenait le dessus. Ethan souriait. 
     
    Ethan (se montrant gentil) : "Oh, est-ce qu'il serait possible de m'emmener dans le centre-ville ? 
     
    Claire (gênée) : Mais je dois aller ailleurs, je suis tellement désolée. 
     
    Ethan (faisant une moue) : Tu es sûr ? S'il te plait. Je ne saurais pas m'en sortir sinon, avec ce genre de personne qui risque de m'attaquer de nouveau. 
     
    Claire : Bon d'accord, mais après, je devrais partir, je n'ai pas le choix. 
     
    Ethan (jouant la reconaissance et effleurant sa joue gêné) : Je te suis sincèrement reconnaissant. 
     
    Claire (se laissant faire) : Oh, c'est normal. Je ne voudrais pas non plus qu'il arrive un malheur. 
     
    Ethan (souriant légèrement) : C'est gentil de te préoccuper de moi."
     
    Là, Ethan commençait à s'approcher. Il était toute proche de ses lèvres, jusqu'à ce que Claire voit clair dans le jeu de cet homme et lui mettait un coup de pied dans les parties, courant pour sauver sa peau. Ethan la poursuivait mais il était stoppé vite par une personne venant par un halo de lumières. Il s'agissait de Prue et éloignait l'être démoniaque qui s'enfuyait telle une fillette. Claire s'arrêtait et voyait l'être de lumière. S'approchant discrètement, Claire allait prendre la parole quand soudain, Prue l'interrompait.
     
    Prue (déterminée) : "Maintenant tu me dois un petit service.
     
    Claire (déterminée) : Pas question.
     
    Prue (déterminée et insistante) : Tu n'as pas le choix. Tu veux que j'appelle un autre démon qui te kidnappera ?
     
    Claire (énervée) : Vous n'êtes qu'une ordure !
     
    Prue : Je protège ma famille simplement.
     
    Claire (furieuse) : Et en plus, vous êtes une faux-cul, c'est décidément pas la joie."
     
    Prue la giflait et la prenait près d'elle disparaissant comme par magie à la vue de tous. Du côté du manoir, tout le monde était aux anges, et alors que Dean et Billie allaient sortir se réfugiant dans la chambre pour se retrouver intimement, une apparition les laissera complètement sous le choc. Il s'agissait carrément de Piper. Phoebe s'évanouissait à la vue de cette apparition. Paige s'approchait, désirant tant savoir si Piper était réelle, mais l'ainée faisait un signe de la main. 
     
    Piper (affollée) : "Tu ne peux pas. 
     
    Phoebe (émue et heureuse) : Mais comment ? 
     
    Piper (effrayée) : Je ne sais pas si je peux tenir longtemps. Je suis retenue en captivité par un démon, ou plutôt il détient mon âme et me torture. A force d'entraînement et me rappellant des sortilèges, j'ai pu venir jusqu'à vous. Je vous en prie, aidez-moi ! 
     
    Phoebe (essayant de comprendre) : Qui s'en prend à toi ? 
     
    Piper (pleurant) : Il s'appelle Tony, et il est un puissant démon, allié de Nikki. Il faut le détruire, et je pourrais reposer en paix. 
     
    Dean : Es-tu sûr que ça marchera ? 
     
    Piper : Je n'en sais rien, mais il faut tout essayer. 
     
    Billie : On va t'aider, on va tout faire pour te sortir de là. 
     
    Piper : Où es Léo ? Où sont les enfants ? 
     
    Sam : On va les appeller, on va appeler tout le monde pour qu'ils puissent te voir.
     
    Piper (prise de panique) : Non, pas ça, non, non, il sait que je suis là, il va me reprendre, non !!!!!!!!!!!!"
     
    Et là, Piper disparaissait, laissant tou le monde dans le plus grand désarroi. Personne ne savait pas quoi penser. Phoebe commençait déjà à chercher le démon en question mais Dean l'en empêchait en prenant son bras. 
     
    Dean (sceptique) : "Es-tu sûr que c'est la vérité ? 
     
    Phoebe (déterminée) : Je ferais tout pour ma soeur. 
     
    Dean (n'insistant pas) : Je comprends parfaitement, mais menons notre enquête d'abord, qu'est-ce que vous en dites ? 
     
    Phoebe : D'accord."
     
    Le groupe était finalement divisé sur la question. Piper avait réussi sa mission que lorsqu'elle se réunifiait auprès de Nathan, elle souriait satisfaite et parlant doucement en disant qu'un mot : Parfait. En effet, un démon qui lui faisait concurrence sera vite poursuivi, et le pouvoir augmentera entre ses mains. 
     
     
     
    Fin de l'épisode.
     

    votre commentaire
  • Charmed 10x04 Trahison
     
    Prue apparaissait avec Claire directement chez les Fondateurs. Toute la communauté était carrément choquée par l'agissement de Prue et le fait que c'était contraire aux lois. Prue leur montrait bien qu'elle n'avait rien à faire de leur opinion, faisant une mine déterminée et s'isolait dans l'une des grandes salles. Claire essayait de se débattre mais elle n'y pouvait rien jusqu'à ce que Prue la forçait à s'asseoir. Claire était énervée et tentait de profiter pour lui mettre une gifle mais la sorcière/être de lumière la retenait en lui prenant le bras. 
     
    Prue (souriant satisfaite) : "Ca montre bien que ta famille n'est là que pour frapper et ce, le plus bas possible pour détruire ma famille. Elle n'en a pas déjà assez fait comme ça ? 
     
    Claire (furieuse) : Je suis à San Francisco, tranquille, ne demandant rien à personne quand soudain une folle furieuse malade et qui a carrément perdue une case me kidnappe et me sort plein d'absurdités, alors j'ai le droit d'être énervée, non ? Et pourquoi je répondrais à vos questions débiles, car je ne sais pas de quoi vous parler. 
     
    Prue (se rapprochant de sa victime) : De l'ironie, ça s'est typiquement Petrelli. 
     
    Claire (curieuse et énervée) : D'où est-ce que vous connaissez mon nom ? 
     
    Prue (faisant un signe de l'index et souriant) : Oh, mais c'est que tu serais maligne en plus, essayant de savoir ce que je sais, mais cela ne marche pas comme cela ici ma petite. Il y a une folle dingue qui court, et pour l'arrêter, je dois savoir ce que vous savez. 
     
    Claire (curieuse et faisant l'innocente) : Oh, la folle dingue ? Mais cela ne serait pas toi par hasard ? 
     
    Prue (rigolant légèrement) : Ah, ah. De l'ironie et en plus tu es très drôle. Finalement, tu es blonde et intelligente. 
     
    Claire (la recadrant) : Oh, mais c'est que tu essayerais de m'énerver ? Ca n'arrivera pas la vieille. 
     
    Prue (la recadrant à son tour) : C'est moi qui pose les questions ici. Alors, on va commencer avec la première. Qu'est-ce que tu connais de Nikki exactement ? 
     
    Claire (énervée) : Je te jure que je t'aurais. Et cette Nikki, je ne connais rien d'elle, à part qu'elle fait juste chier. 
     
    Prue (répétant) : Qu'est-ce que tu connais de Nikki exactement ? 
     
    Claire (furieuse) : Non, mais tu te fous de ma gueule ou quoi ? Je viens de dire la réponse, et c'est vrai ? 
     
    Prue (continuant son interrogatoire) : Alors, qu'est-ce que ta famille connait de Nikki ? 
     
    Claire (furieuse) : Mais rien bordel, mais je commence à croire que vous, si. Et je vais savoir de quoi il s'agit. Relâchez-moi immédiatement !"
     
    Prue était soudainement interrompue par des collègues qui venaient la chercher. Elle était déconcertée par autant de remue-ménage, mais vu le brouha, elle entendait bel et bien que quelqu'un l'avait dénoncé car elle savait la vérité sur Nikki. Elle essayait de voir qui aurait pu la dénoncer et quand elle voyait apparaître Gabriel avec cette marque que lui avait fait Tony, elle devenait dingue, usant de son pouvoir télékinétique sur lui ce qui l'amenait violemment au sol. Elle était immédiatement arrêtée par ses pairs et jetée au cachot. Gabriel semblait soulagé car il était sauvé d'une dingue, mais il n'était pas sorti d'affaire pour autant. En effet, lui aussi était envoyé au cachot sans qu'aucun mot ne soit prononcé. Cela sentait le recyclage à plein nez. Claire était toujours spectactrice de ses querelles entre êtres de lumières et fondateurs. Elle sortait vite de la salle, vue que le tout était libre. Elle ne connaissait pas réellement d'êtres de lumières. Elle prenait le premier être venu, insistant sur son départ. 
     
    Claire (énervée) : "Ce n'est pas parce que je m'emmerde ici, mais j'ai été amenée de force par une dingue. Alors, comment je peux rentrer chez moi ? Dites-moi."
     
    Un être de lumière la renvoyait sans sommation sur Terre. Elle revenait directement à son point de départ, et elle pouvait enfin commencer ses investigations. Seulement, elle avait un début de piste : cette brune complètement folle qui lui a posé tant de questions sur sa famille. De son côté, Nikki retournait en enfer, retrouvant par la même occasion Tony qui en avait terminé avec les tortures. Il prenait un air calme et serein, essayant de cacher qu'il faisait tout pour en savoir un maximum sur elle. Il s'approchait d'ele, la prenant tout contre lui. 
     
    Tony : "Alors, dis-moi où en est ta mission. 
     
    Nikki (faisant confiance alors que cela devrait être tout le contraire) : Les Petrelli et Piper sont toujours en vie. 
     
    Tony (faisant l'étonné) : Quoi ? 
     
    Nikki : Oui, Piper Halliwell est envie, et je ne comprends pas comment ça se fait, surtout après notre combat. Si la force était là, elle aurait pu m'expliquer. Elle ne te l'a pas dit à toi ? 
     
    Tony (se montrant compréhensif) : La force est au-dessus de nous, et elle avait prévu qu'à un moment donné, les sorcières, cette famille, les tueuses et ses chasseurs seraient capables de la repousser, mais qu'elle se préparerait à revenir. En attendant, je devais veiller à tes propres intérêts. 
     
    Nikki (inquiète) : Je ne sais pas si je vais être à la hauteur de ce qu'elle attend de moi. 
     
    Tony (la recadrant) : Reprends-toi ! Réfléchis-bien ! Tu as tout en toi. As-tu utlisé leurs ennemis ? 
     
    Nikki : J'ai commencé avec ceux des Petreli. 
     
    Tony (la conseillant) : Avec Ethan, continue, et fais tout pour attirer leur attention. 
     
    Nikki : C'est déjà le cas. 
     
    Tony (curieux) : Comment ça ? 
     
    Nikki : Ils pensent découvrir la vérité sur moi, en particulier les Halliwell. 
     
    Tony (réfléchissant et se rendant compte qu'il pourrait se faire piéger) : Et si après les Petrelli, tu les attaquais de nouveau ? 
     
    Nikki (souriant satisfaite) : Je vais tout faire pour rendre leur vie impossible. 
     
    Tony (souriant) : Parfait."
     
    Nikki disparaissait. Tony avait réussi son coup, permettant à personne de venir l'importuner. Il pouvait s'échapper, laissant son ennemi en plan. Pendant ce temps, Léo loin de la discorde du groupe avec les enfants recevait soudain une visite d'un fondateur. Il prenait Wyatt dans les bras, s'éloignant le plus possible. Le fondateur semblait être sympathique, mais Léo savait ce qu'il avait vécu avec eux pour ne pas se fier aux apparences. 
     
    Léo (méfiant) : "Qu'est-ce que vous me voulez ? J'en ai fini avec vous depuis le jour où j'ai sauté de l'empire state bulding. 
     
    Le fondateur : Si je suis venu, c'est suite à une accusation de l'être de lumière Gabriel contre vous. 
     
    Léo (surpris) : Quoi ? Qu'est-ce que j'aurais fait selon lui ? 
     
    Le fondateur (calme) : Que vous cachez des informations sur la menace que représente Nikki. 
     
    Léo (furieux) : Et qu'est-ce que je cacherais à son propos hein ? 
     
    Le fondateur : Tout. 
     
    Léo (fou de rage) : Purée, il est gonflé. Comment peut-il oser faire un truc pareil alors que je pensais de lui qu'il était un ami ? 
     
    Le fondateur (calme) : Il a été torturé et marqué comme la personne qui caftait. 
     
    Léo (furieux) : Je rêve. 
     
    Le fondateur (curieux) : Vous ne savez rien sur Nikki n'est-ce pas ? 
     
    Léo (scandalisé) : Si franchement je savais quelque chose sur elle, j'aurais pu éviter la mort de ma femme, vous ne croyez pas ? 
     
    Le fondateur (gêné) : Je vous crois. Et je dois également vous annoncer quelque chose ? 
     
    Léo (curieux) : De quoi il s'agit ? 
     
    Le fondateur : Gabriel va être recyclé et Prue est emprisonné. 
     
    Léo : Peut-on alors l'interroger afin de connaître la vérité ? 
     
    Le fondateur (hésitant) : Je poserais la question. 
     
    Léo : Merci, mais il faudrait vraiment faire vite. Il n'y a plus le pouvoir des trois. Et tout démon pourrait débarquer à n'importe quel moment. 
     
    Le fondateur (compréhensif) : Je ferais vite.
     
    Léo : Merci."
     
    Le fondateur disparaissait laissant Léo dans le plus grand désarroi. Au même instant, Phoebe, Paige, Dean, Sam et Billie étaient bien divisés sur la question de Piper. Cependant, Phoebe, très déterminée et consciente qu'il fallait tout faire pour permettre le repos de Piper, partait s'isoler dans sa chambre, laissant le reste du groupe. Paige remarquant son départ se mettait à la rejoindre dans le même lieu. Phoebe venait juste de s'asseoir sur son lit, ayant un papier en main et la planche ouija pour tenter d'en savoir plus. Paige s'asseyait près d'elle, lui prenant ses mains et se montrant à son écoute. 
     
    Paige (compréhensive) : "Ca a du te secouer n'est-ce pas ? 
     
    Phoebe (triste) : C'est vrai. C'est quand même Piper que j'ai vu, que nous avons vu toutes les deux. Après la perte de Prue, c'était dur, mais j'ai pu te connaître, mais là, avec la mort de Piper, j'ai l'impression que tout le monde m'échappe. Je suis maudite. 
     
    Paige (la recadrant) : Ne recommence pas avec cela s'il te plait. C'est comme ça que Zankou avait pu nous toucher de très près, et là, ce sera Nikki. 
     
    Phoebe (souriant légèrement) : Tu as raison. Il faut se mettre à cette enquête. 
     
    Paige (curieuse) : Pourquoi tu t'es isolée ici ? 
     
    Phoebe (calme) : Ici, il s'agit d'une question d'âmes, et si ce démon possède des âmes un peu partout, on pourrait avoir des réponses au travers du monde des esprits. 
     
    Paige (méfiante) : Tu sais que c'est risqué, qu'il peut y avoir des conséquences, et surtout on ne peut reconnaître qui est gentil ou méchant. 
     
    Phoebe (la rassurant) : Je sais, et c'est pour cela que tu vas m'aider. 
     
    Paige (prise au dépourvu) : Pardon ? 
     
    Phoebe (déterminée) : Tu vas m'aider, et tu n'as pas le choix. 
     
    Paige (résignée) : Oh, quand tu t'y mets, d'accord, je te suis.
     
    Phoebe (souriant) : Ecrivons la formule, mêlons nos sang, et ensuite, on aura nos réponses."
     
    Phoebe et Paige commencèrent à écrire la formule, espérant au fond, que des réponses puissent surgir rapidement. Elles montraient ce qu'elles avaient et remarquant qu'elles avaient la même chose, elles utilisaient un poignard, se coupant légèrement à l'intérieur de la main. Elles entremêlaient leurs mains, afin d'être prête. Allaient-elles réussir ? Là, tout était la question. Pendant ce temps, Piper était auprès de Nathan qui était bien sous son emprise. Elle rêvait encore d'un autre round alors que Nathan caressait sensuellement la joue de sa belle. Il était fou amoureux de sa belle déesse qu'il l'embrassait tendrement sur le bout des lèvres. Celle-ci souriait malicieusement l'embrassant dans le creux de son cou, le mordillant et le léchant coquinement pour le faire frémir qu'il ne poura pas résister. C'était bel et bien le cas qu'il la couvrait de baisers sur sa poitrine. Piper en profitait pour coincer sa tête dessus et ressentir ses attentions. Il en était dingue qu'il la couchait sur le dos la couvrant de baisers et arrivant à son intimité en la titillant. Il était bien inspiré et Piper en profitait levant sa jambe à sa taille et laissant sa main caresser sa cuisse afin d'attirer son bellâtre. Il était carrément dingue qu'il se rapprochait de son corps embrassant la cuisse de sa belle et allant passer à l'acte. Piper n'aimant pas être en dessous et prenant les choses en main le mettait sur le dos. Il mordillait son cou et son torse par endroit jusqu'au sang, laissant sa langue parcourir sa peau et estomper les traces puis elle venait directement s'empaler sur ce qu'elle désirait amenant avec sa jambe le corps de ce bellâtre près du sien. Elle bougeait telle une diablesse qu'ils passèrent à l'acte. Elle avait obtenu ce qu'elle désirait. Laissant Nathan seul, elle retournait dans la salle de bains où elle voyait sa propre réflexion. 
     
    Piper (effrayée) : "Libérez-moi ! 
     
    Piper dans la glace (satisfaite) : Si tu crois que je vais te laisser, tu te goures complètement. Tu es mienne maintenant. Je suis toi. Tu n'arries même plus à avoir un comportement. Franchement, c'est désespérant. 
     
    Piper (effrayée) : Je......."
     
    Piper se mettait soudainement à sourir, caressant légèrement son ventre. Son plan serait-il bien sournois ? Visiblement oui, et elle comptait amener avec elle Nathan et les Petrelli dans le pouvoir bien plus dangereux que celui que connaisse les humains traditionnels. Au même instant, Phoebe et Paige récitaient l'incantation afin de faire parler les morts. De nombreux esprits venaient à elle, et même l'un d'eux traversait un instant Paige qui se sentait faible. Phoebe la remontait et la regardait afin de la rassurer. 
     
    Phoebe (l'encourageant) : "Tiens le coup pour toi et le petit être. 
     
    Paige (changeant ses yeux en blanc) : Ca va aller. 
     
    Phoebe (effrayée) : Ca va ? 
     
    Paige (la rassurant) : C'est un moyen de défense comme le bouclier dde défense comme ce cher Wyatt. 
     
    Phoebe (admirative) : Oh, on a une super Paige alors. 
     
    Paige (lui faisant un clin d'oeil) : Oui, et tiens je vais te le montrer."
     
    Alors qu'il y avait de plus en plus d'esprits, Paige utilisait le bouclier pour la protéger ainsi que Phoebe. Les esprits se tenaient tranquille et l'un d'eux venait à elles. 
     
    Un esprit : "Pourquoi avez-vous appelé les morts ? 
     
    Phoebe (déterminée) : Pour Piper. Où Tony se cache ? 
     
    Un esprit (surpris) : Votre soeur ? Quoi, il l'aurait prise ? 
     
    Phoebe (surprise) : Tu ne serais pas au courant ? 
     
    Un esprit (calme) : Il ne l'a pas. 
     
    Paige : Et qui nous dit que tu ne nous mens pas ? 
     
    Un esprit (calme) : Car personne n'a vu l'esprit de votre soeur et ce, nulle part.
     
    Paige (effrayée) : Mais alors, où est-elle ? 
     
    Un esprit : Je......."
     
    Soudain l'esprit était envoyé en enfer. Les soeurs étaient surprises de cette apparition car il s'agissait de Nikki. 
     
    Nikki (satisfaite) : "Non vous croyez que cet appel n'allait pas se faire remarquer ? Et bien, vous vous trompez lourdement, car cela vous coûtera la vie."
     
    Les soeurs étaient prises au piège. Allaient-elles s'en sortir ? Nikki en profitait rapidement pour les attaquer, lançant de multiples boules d'énergie. Le bouclier de Paige faisait effet qu'il renvoyait les attaques de Niki directement à l'expéditeur. 
     
    Nikki (furieuse) : "Non, mais vous croyez que vous allez vous en sortir les filles ? Je vous aurais que vous le vouliez ou non. 
     
    Phoebe (déterminée) : Essaye pour voir, essaye ! 
     
    Nikki (furieuse) : Oh, mais j'y compte bien."
     
    Nikki avait une idée en tête. Elle sortait en trombe voyant toutes les personnes dans la maison dont Léo qui était en train de monter ou bien même Billie, Dean et Sam. Billie voyant le danger utilisait la télékinésie. Nikki répliquait en lançant la même chose ce qui expulsait les deux filles au sol. Nikki se relevait la première suivi ensuite de Billie et on voyait la jeune rousse se précipitait vers l'un d'eux et choisissait Léo. Celui-ci courait. Paige suivi de Billie essayaient de l'arrêter mais Nikki les contrait, prenant Léo contre elle et le menaçant par un poignard à son estomac. Dean, Sam, Billie, Phoebe et Paige allaient vers Nikki et Léo mais celui-ci leur sommait de rester pas loin. Phoebe était inquiète. 
     
    Phoebe : "On ne veut pas te perdre tu sais. 
     
    Léo (calme) : Ca va aller, ne t'inquiète pas. 
     
    Paige (déterminée) : On va te sauver. 
     
    Nikki (les menaçant) : Si vous arrêtez votre poursuite. 
     
    Phoebe (énervée) : Tu as intérêt à relâcher mon beau-frère. On ne va pas te laisser continuer à détruire notre famille ! 
     
    Nikki (souriant) : C'est ce qu'on verra."
     
    Nikki disparaissait avec Léo laissant tout le monde dans le plus grand désarroi et dans un choix impossible à faire à savoir connaître la vérité sur Piper ou sauver Léo des griffes de Nikki. Phoebe était complètement anéanti, voyant tous ceux qu'elles aiment partir en fumée. Paige venait auprès d'elle, la prenant dans ses bras et lui faisant un câlin pour la réconforter. Billie était bien remontée de ne pas avoir pu arrêter Nikki. Dean, voyant que le navire prenait l'eau décidait de prendre les choses en main. 
     
    Dean (encourageant tout le monde) : "Bon, il ne faut pas laisser nous abattre. On ne va pas permettre à une fille prétentieuse, imbue de sa personne de gagner de la sorte et de nous flanquer une raclée. Je ne veux pas qu'une fille me botte les fesses sauf ma Billie.
     
    Billie (émue et calmant sa culpabilité) : Tu es un ange. Je te veux tu sais, mais on doit attendre que le tout soit fini, et je suis frustrée. 
     
    Dean (la rassurant) : Ne t'inquiète pas. Dès que ça sera terminé, je te promets de te faire vivre un moment inoubliable et torride que tu m'en redemenderas encore. 
     
    Billie (lui faisant un clin d'oeil) : Oh grand coquin, tu me fais déjà envie, et je te ferais découvrir tout pleins de plaisirs dont tu ne pensais pas que ça existait. 
     
    Dean (souriant) : J'aime déjà ce programme. 
     
    Sam (l'interrompant) : Bon, tu sais que tu parlais de la rouquine ? 
     
    Dean (frappant sur l'épaule de son frère) : Tu m'interrompais à un moment fatidique, je te hais ! Bon, il est vrai, je parlais de la rouquine, et on a deux problèmes dont il faut résoudre le plus vite. 
     
    Paige (curieuse) : Que proposerais-tu ? 
     
    Dean (calme) : Je propose donc de créer deux groupes. Le premier s'occupera du démon et de savoir si c'est la vérité au sujet de Piper et le deuxième s'occupera de Nikki et du sauvetage de Léo. Maintenant, reste à savoir qui va aller dans tel ou tel groupe. 
     
    Sam (riant légèrement) : Toi qui propose ce genre de chose, ça m'épate. 
     
    Dean (frappant sur la tête de Sam pour se venger) : T'as fini oui. 
     
    Sam (souffrant légèrement) : Aie. 

    Dean (riant) : C'est bien fait. 
     
    Sam (vexé) : Je te le ferais payer. 
     
    Dean (riant) : Tu ne peux pas, je suis trop puissant pour le grand dadet que tu es. Enfin bref, maintenant faut penser stratégie. 
     
    Billie : Il faut répartir les forces pour ne pas être pris au dépourvu, et ainsi, dès que le premier groupe aura fini, il rejoindra l'autre. 
     
    Dean : Belle idée. 
     
    Billie (réfléchissant) : Je propose d'affronter le démon avec Dean et Sam. Phoebe et Paige s'occupent de sauver Léo, non ? 
     
    Paige (aimant l'idée) : Tu as parfaitement raison, et les forces sont bien en place. Cependant ce qui m'inquiète c'est qu'il n'y aura pas d'être de lumières près de vous. 
     
    Billie (la rassurant) : Ne t'inquiète pas. S'il y a le moindre problème, on te fera signe. 
     
    Paige (rassurée) : Tant mieux, alors on peut y aller. Phoebe, tu te sens d'attaque."
     
    Phoebe ne répondait pas au premier coup. Elle était bien perdue dans ses pensées, se souvenant un peu trop des pertes. Paige posait ses mains sur ses épaules, la secouant légèrement. 
     
    Paige (déterminée) : "Phoebe on a besoin de toi, alors ne nous laisse pas tomber d'accord ? Il faut le faire pour les enfants. Wyatt et Chris ont besoin de nous. Tiens, il faudrait que ses enfants soient gardés, mais qui va pouvoir le faire ? 
     
    Phoebe (se réveillant) : Tu as raison, et on doit tout faire pour sauver Léo, et trouver la vérité. Coop pourra le faire. Car sinon, je ne m'imagine pas emmener Wyatt et Chris au combat. 
     
    Paige : Là, ce sera dingue. 
     
    Phoebe (énervée) : Et voilà quand on a besoin d'une soeur, elle n'est pas là. Prue, toi qui voulait aider, tu n'es même pas là, tu exagères. 
     
    Paige (la rassurant) : On va y arriver, ne t'inquiète pas.
     
    Dean : Il est temps d'y aller maintenant. 
     
    Bilie : Partons devant.
     
    Dean : D'accord."
     
    Dean, Billie et Sam partaient pour mener leur enquête sur le démon et trouver la vérité sur Piper. Phoebe fermait les yeux un instant, pour penser à son homme et il venait aussitôt. Coope se montrait plutôt tendre, caressant la joue de sa femme, mais Phoebe n'était pas prête pour ce genre de chose, même loin de là. Coop n'aimait pas ce genre de chose, même loin de là, qu'il affichait une mine triste. 
     
    Coop : "Mais, pourquoi tu m'as repoussé ? 
     
    Phoebe (déterminée) : C'est que je n'ai pas le temps pour penser à cela après tout ce qui s'est passé. 
     
    Coop (se rapprochant et se montrant tendre) : Ma chérie, dis-moi ce qui t'arrive. 
     
    Phoebe (déterminée et plutôt froide) : Nikki a kidnappé Léo. L'âme de Piper est prisonnière d'un démon appelé Tony. Et je dois partir avec Paige. Tu dois garder les petits. 
     
    Coop (vexé) : Je ne vais servir qu'à ça ? 
     
    Phoebe (énervée) : Tu crois que je vais emmener les enfants avec moi ? Ca m'étonnerait. Il faut quelqu'un pour les protéger. 
     
    Coop (résigné) : Je reste. 
     
    Phoebe : Paige, on y va."
     
    Phoebe prenait la main de Paige et ensemble, elles disparaissaient laissant Coop qui se posait énormément de questions, n'ayant pas réussi à tout faire pour sa femme. Est-ce qu'il y aurait de l'eau dans le gaz ? Pendant ce temps, Claire tout juste revenue d'un entretien assez musclé avec Prue, au sujet de sa famille et de Nikki. Elle décidait de commencer son enquête avec le lieu où Piper avait été vue pour la dernière fois. Elle décidait d'être guidée par Peter au téléphone, vue que c'était lui qui avait sauvé l'une des soeurs Halliwell. 
     
    Peter (calme) : "Oui, c'est Peter. 
     
    Claire (donnant l'apparence d'une jeune fille calme et sereine) : C'est moi, Claire.
     
    Peter (inquiet) : Tu aurais pu m'appeler quand tu étais arrivée. Pourquoi cela a pris autant de temps ? 
     
    Claire (le recadrant) : J'ai eu des soucis figure-toi. Je ne peux pas tout faire avec une folle hystérique et un malade qui essaye de me séduire. 
     
    Peter (gêné) : Pardonne-moi. Raconte-moi ce qui s'est passé si tu veux bien. 
     
    Claire : Alors la folle c'est quelqu'un issu de la famille de Piper, une brune, plutôt plus vieille et assez parano sur notre famille et Nikki. Elle m'a emmené au ciel carrément, où j'ai vu des personnes vêtues en blanc, et l'interrogatoire que j'ai subi, c'était assez hard. 
     
    Peter (gêné) : Une de ses soeurs je parie. 
     
    Claire : Gagné. Et les questions concernaient Nikki et ce que l'on connaissait d'elle. 
     
    Peter (énervé) : Elle sait quelque chose à tous les coups. Alors, tu vas mener ton enquête ? 
     
    Claire : Oui, allant là où tu as sauvé Piper, c'était où ? 
     
    Peter (reprenant son calme) : C'était dans un endroit assez reculé. Repère les traces d'explosion. 
     
    Claire (curieuse) : Et tu as réussi à passer ? Je me demande comment tu as fait. 
     
    Peter (expliquant) : C'est grâce à ton don. Enfin, sois prudente. 
     
    Claire (n'aimant pas que son oncle soit protecteur) : Je le serais, tu le sais bien. 
     
    Peter (curieux) : Et celui qui t'a embêté, qui c'était ? 
     
    Claire : Il s'appelait Ethan, et je l'avais rencontré dans l'avion. Il était plutôt pot de colle et quand des démons l'avaient attaqué, j'ai dû le défendre, pensant qu'il était innocent. Seulement, c'était pour mieux tenter de m'embrasser et je me suis bien battue, enfin jusqu'à ce que la folle brunette arrive et m'emmène là-haut. 
     
    Peter (étonné) : C'est en effet tout un programme. N'hésite pas à appeler au besoin. 
     
    Claire : Je n'hésiterais pas, et sinon, comment vont Pap et tu sais qui ? 
     
    Peter : Ils sont plutôt occupés si tu vois ce que je veux dire. 
     
    Claire (surprise) : Oh, je vois, et il faudra les arrêter à un moment donné, même si j'aime le voir heureux. 
     
    Peter : Bien sûr. 
     
    Claire : A plus tard. 
     
    Peter : A plus tard."
     
    Claire raccrochait et arrivait au but. Elle voyait les traces et examinait de plus près les lieux, afin de connaître la vérité au sujet de Piper, quand soudain, elle se faisait frapper par une boule d'énergie, la propulsant au sol. Elle se relevait et voyait l'auteur de cette attaque : Ethan. Là, elle avait l'occasion de se venger. 
     
    Claire (furieuse) : "Tu vas me payer pour ce que tu as essayé de faire avec moi. 
     
    Ethan (souriant satisfait) : Oh, mais si tu crois faire ton enquête sur Piper Halliwell, tu te goures complètement car je vais te détruire. 
     
    Claire (furieuse) : C'est ce que l'on verra."
     
    Entre les deux, un combat allait venir, mais qui allait gagner la partie ? Là, tout était la question. Pendant ce temps, Billie, Dean et Sam étaient à l'extérieur ne voyant aucun indice sur la cachette du démon quand soudain, la jeune femme avait eu une idée. 
     
    Billie (réfléchissant) : "L'extérieur ne donne rien. Le démon se trouve en enfer. 
     
    Sam (effrayé) : Tu veux carrément y aller sans les soeurs ? 
     
    Dean (taquinant son frère) : Mauviette que tu es. 
     
    Sam (vexé) : Mais euh....
     
    Billie (les recadrant) : On doit enquêter, je vous rappelle messieurs. 
     
    Dean (souriant) : Tu as raison mon ange. 
     
    Billie (souriant) : Oh, toi, je te veux. Enfin, après que l'on ait terminé. 
     
    Dean (triste) : C'est une torture. Mais allons en enfer. 
     
    Billie : Prenez-moi la main et je récite une fomule. 
     
    Dean : D'accord.
     
    Billie : Oyez oyez les paroles des sorcières, qu'avec cette rime menez-moi vers celui qui cache les âmes dans la nuit. Qu'ici, on retrouve l'âme de la personne que l'on recherche désespérement."
     
    Les trois disparaissaient et arrivaient en plein coeur de l'enfer, dans un endroit dont ils n'avaient pas l'habitude d'explorer. Continuant leur chemin, soudain, des démons les encerclaient. Dean et Sam commençaient à tirer sur leurs ennemis, les expulsant au loin, et Bllie usait du pouvoir de projection pour que les démons se battent les uns contre les autres. Ils passaient sans problème le barrage continuant leur chemin quand soudain, ils trouvaient une personne au loin. Dean passait devant, afin de s'assurer la sécurité de tout le monde, l'arme en main qui est en fait le colt, quand soudain, il se trouvait face à quelque chose. Il allait tirer quand il entendait une voix. 
     
    L'inconnu (effrayé) : "Ne tirez pas. 
     
    Dean (baissant son arme) : Mais qui tu es ? Billie ? Sam ? Venez ici. 
     
    Billie, Sam (en arrivant) : Quoi ? 
     
    Dean (montrant quelqu'un qui était attaché) : Regardez qui je viens de trouver. 
     
    Billie (surprise) : Oh, je ne m'attendais pas à ça. 
     
    Dean (curieux) : Que faisons-nous ? 
     
    Sam : On le délivre. 
     
    Dean (sceptique) : Sûr ? 
     
    Billie : Oui, d'ailleurs, jeune homme, comment tu t'appelles ? 
     
    L'inconnu (effrayé) : Je m'appelle Matthew Derek Anderson, et détachez-moi, je vous en prie. 
     
    Billie (effleurant légèrement sa joue pour le réconforter) : Ne t'en fais pas, on fait cela de suite. 
     
    Matthew (heureux) : Merci."
     
    Billie usait de son pouvoir de télékinésie pour délivrer Matthew quand soudain, elle se faisait expulser au sol par le démon. Matthew se précipitait vers Billie, celle qui l'avait délivrée pour essayer de l'aider à son tour. Le démon qui apparaissait n'était autre que Tony, celui qu'ils recherchaient et qui ne tenait pas à perdre sa possession. 
     
    Tony (énervé) : "Vous allez payer pour être dans ma propriété et il est à moi cette proie alors dégagez bande d'enfoirés ! 
     
    Dean (en colère) : Oh, l'enfoiré, c'est plutôt à toi. Déjà s'appeler Tony, ça fait pas très démoniaque et ta dégaine de démon, il faudra repasser à la case départ mon vieux. Oh, réfléchissons aussi, où est l'âme de Piper ? 
     
    Tony (surpris) : Pardon ? 
     
    Dean (tirant sur le démon et faisant signe à Sam d'aller voir Billie) : Où est l'âme de Piper ? 
     
    Tony (le recadrant) : Qui a pu vous dire que je l'avais ? 
     
    Dean (le recadrant) : La victime elle-même enfoiré ! 
     
    Tony (surpris et sachant que la vérité pourra le sauver) : On vous a menti. Je ne l'ai pas, je vous assure. 
     
    Dean (insistant) : Si je vous crois, ce qui n'est pas possible, alors où est-elle ? 
     
    Tony (criant) : Il va être perdu à jamais, dans le néant. 
     
    Dean (tirant un autre coup dans l'épaule) : Comment ça se fait ?
     
    Tony (criant) : Car Piper n'est plus P.I.P.ER......."
     
    En même temps, la personne concernée sentait qu'elle allait être dénoncée qu'elle fermait les yeux, détruisant le démon sous les yeux de Dean plutôt choqué. Qu'est-ce que le démon voulait dire par là ? Dean et Sam étaient sous le choc. Billie reprenait connaissance grâce à Matthew qui usait surpris d'un pouvoir de guérison. Dean et Sam se précipitaient vers eux. Billie regardait Matthew et souriait.
     
    Billie (heureuse) : "Merci.
     
    Matthew (souriant) : C'est normal, vous m'avez sauvé la vie.
     
    Billie (regardant les deux autres) : Il faut vite partir d'ici.
     
    Dean (se souciant de sa belle) : Tu es encore faible.
     
    Billie (le rassurant) : Ne t'inquiète pas, j'y arriverais, et il faut mettre Matthew en sécurité.
     
    Dean (souriant) : Tu as raison, et puis il faudrait savoir dans quelles circonstances, Matthew s'est trouvé ici.
     
    Billie : On ne va pas poser des questions dans cet endroit, et puis, il m'a sauvé alors, on peut lui accorder notre confiance.
     
    Matthew : C'est gentil, merci.
     
    Billie : Partons vite alors."
     
    Billie allait réciter la formule quand soudain, le groupe était assommé par un sort assez puissant. La personne qui avait fait cela n'était autre que Piper qui avait senti que le démon qu'elle avait tenté de piéger possédait un trésor aussi précieux qu'il fallait s'en emparer et il fallait vite le faire. Alors, elle avait endormi Nathan grâce à un léger sort puis elle en a récité un autre afin d'empêcher que sa proie ne puisse partir avec ses ennemis. Elle disparaissait de la chambre récitant un sort de modificaton de mémoire afin que personne ne se doute de quoi que ce soit et elle pouvait agir. Qui est Matthew ? Que voulait dire le démon Tony et surtout, qu'allaient faire Dean, Sam et Billie ? Pendant ce temps, à un autre endroit de l'enfer, Phoebe et Paige apparaissaient, se mettant à la recherche de Nikki et de Léo. Celle-ci avait prévu le coup que les soeurs Halliwell viendraient qu'elle a mis des démons sur leur route. Les deux soeurs étaient bien déterminées qu'elles s'attaquaient à eux avec acharnement. Paige usait de la télékinésie, renvoyant les boules d'énergie et d'éléctricité à leurs ennemis qui explosaient un à un. Pour le reste, Phoebe usait de son pouvoir d'empathie renvoyant les attaques de démons à leurs envoyeurs, explosant. Certains résistaient encore qu'elle utilisait la lévitation, afin de se battre contre eux. Ils étaient bien résistants mais Phoebe tenait bon, les envoyant au sol. Paige n'avait pas eu cette chance, car un possédant un pouvoir de feu semblait l'avoir à sa merci et qu'elle n'avait pas eu le temps d'utiliser son bouclier. Le démon souriait, voyant enfin l'occasion de tuer une Halliwell quand Phoebe se plaçait derrière. Elle usait de l'empathie, prenant ainsi le poignard qui allait lui être envoyée par un autre démon contre celui qui prenait le dessus sur Paige. Il explosait sous les yeux de la plus jeune des soeurs. Le dernier allait s'en prendre aux soeurs lançant une boule de feu mais Paige utilisait son bouclier renvoyant l'attaque et détruisant l'ennemi. Les soeurs se remettaient en chasse, trouvant ainsi Nikki qui avait Léo et elle tenait un poignard sous sa gorge. Elle affichait un sourire bien plus que ravie de la situation. 
     
    Nikki (satisfaite) : "Vous êtes si prévisible. 
     
    Paige (déterminée) : On ne va pas partir sans Léo. 

    Léo (prisonnier) : Je ne veux pas que vous preniez des risques pour moi. 
     
    Phoebe (énervée) : On n'a plus Piper, alors il est hors de question que l'on te perde. Que vont devenir Wyatt et Chris dis-moi hein sans leur père ? 
     
    Nikki (le menaçant) : Faites un seul geste et je l'égorge, vous m'avez bien compris ? 
     
    Paige (déterminée) : C'est ce que l'on verra."
     
    Nikki lançait des boules de feu en direction des deux soeurs. Phoebe se jetait à terre, et atterrissait violemment qu'elle tombait inconsciente. Paige allait vers Nikki qui continuait à lancer des boules de feu, mais la plus jeune des soeurs utilisait le bouclier pour contrer l'attaque. Nikki prenait Léo tout près d'elle afin de s'assurer que Paige ne s'en prenne pas à elle. Léo était à sa merci. Il faisait signe à Paige de ne pas intervenir, préférant qu'il ne lui arrive rien, mais elle n'en faisait qu'à sa tête, cognant d'un bon coup de poing la jeune femme qui s'étalait au sol. Léo prenait dans ses bras Paige, la serrant fort. 
     
    Léo (inquiet) : "Tu aurais pu te faire tuer tu sais ? 
     
    Paige (déterminée) : Je ne laisse personne derrière moi. On ne laisse. Oh mon dieu, Phoebe."
     
    Léo et Paige se précipitaient vers Phoebe. Paige guérissait sa soeur qui se réveillait difficilement. Elle voyait Léo qu'elle le serrait fort mais elle avait encore un peu mal. Léo désirait prendre soin d'elle. 
     
    Léo (se montrant protecteur) : "Tu devrais récupérer tu sais. 
     
    Phoebe (heureuse) : Je ne voulais pas te laisser et que tu puisses mourir. 
     
    Léo (compréhensif) : Je sais. Mais maintenant, il faut y aller. 
     
    Paige (sentant le danger) : On ne peut pas. Il faut vite se rendre là-bas, et le plus vite possible.
     
    Phoebe (curieuse) : Où ça ? 
     
    Paige : Un peu plus loin en enfer.
     
    Phoebe (déterminée) : Qu'est-ce que l'on attend ? 
     
    Paige (curieuse) : Et pour Léo ? 
     
    Phoebe : Renvois-le au manoir. 
     
    Léo (déterminé) : Je reste avec vous. On partira tous ensemble. 
     
    Phoebe (résignée) : Si tu y tiens.
     
    Léo : Oui, j'y tiens. 
     
    Phoebe : On est partis."
     
    Les trois disparaissaient. Au même instant, Piper apparaissait devant Billie, Dean, Sam et Matthew complètement inconscients. Elle arrivait près de sa proie le prenant dans ses bras quand soudain, Phoebe, Léo et Paige apparaissaient. C'était le choc pour eux, car ils la voyaient après plusieurs mois où on la pensait morte. 
     
    Phoebe (perdue) : "Piper, ce n'est pas possible."
     
     
     
    Fin de l'épisode.

    votre commentaire
  • Charmed 10x05 Nouvelle donne
     
    Jamais Phoebe, Léo et Paige n'auraient pensé faire une découverte aussi stupéfiante que de voir une Piper vivante. Phoebe avait sorti quelques mots, mais Léo lui était encore bien choqué. Il ne pouvait rien sortir, mais tentait par contre de s'approcher de son épouse, espérant que ses mois sans elle ne soit plus qu'un mauvais souvenir. Il avait tellement de questions en tête, et surtout, le pourquoi qu'elle n'a jamais tenté de revenir. Il était toute proche de Piper. Il avait l'occasion enfin de l'embrasser, et de pouvoir enfin serrer celle qu'il aimait par-dessus tout contre lui. Piper le laissait venir, puis elle souriait, mais cela cachait des intentions plus que perverses. Là, Piper se concentrait fermant les yeux et l'expulsait violemment à terre. Phoebe était carrément consternée. 
     
     (plus que perdue) : "Piper, mais ça ne va pas la tête ? C'est nous. C'est Léo ton mari, c'est Paige et moi tes soeurs. Il y a aussi Billie une amie, Dean et Sam les protégés de Paige et celui que tu tiens, je ne sais pas qui il est mais tu le descends de ce pas. 
     
    (déterminée et laissant éclater une certaine rancoeur) : Arrête avec ça Phoebe. Si vous étiez effectivement là, vous m'auriez trouvé, vous m'auriez sauvé la vie. Seulement je n'ai vu personne mise à part Nikki qui m'a mise en pièce. 
     
     
     (triste voyant sa soeur dans cet état) : Mais Piper, on a tout fait pour savoir où tu étais. On a mené notre enquête, on a voulu savoir où tu étais, même ton âme. Les fondateurs n'ont rien dit, et même Prue. 
     
     (satisfaite mais ne laissant rien transparaître) : C'est pas assez, alors tu vois la famille, vous tous réuni, j'en ai rien à battre. Vous m'avez laissé, vous m'avez trahi. Alors, tchao et laisse-moi passer. 
     
     
     (déterminée et s'approchant au plus près de sa soeur, osant la toucher) : Piper, écoute-moi. On est là. Je comprends ta colère, mais laisse-nous t'aider, et dis-nous qui est cette personne, que l'on puisse lui porter secours. 
     
    (rigolant) : Tu me fais marrer Phoebe, tu me fais grandement marrer. 
     
     
     (surprise) : Qu'est-ce que ça veut dire ? 
     
     (furieuse) : Pousse-toi de mon chemin, sinon je vous tuerais, tu comprends suffisamment ou dois-je faire un dessin ? 
     
     
     (déterminée) : Je ne te laisserais pas partir. Je ne veux pas te perdre. 
     
    (mettant en place une stratégie afin de diviser pour mieux règner) : A moins que tu restes avec moi, tu me perdras. 
     
     
     (déterminée) : Réponds à ma question ! 
     
    (déterminée également) : Non !"
     
     
    Piper déposait Matthew, usant d'un sortilège du sommeil afin de ne pas perdre sa proie, sinon elle ne pourrait accroitre son pouvoir. Elle faisait face à ceux qui étaient auparavant sa famille. Phoebe essayait de toucher de nouveau le bras de sa soeur, et là, elle obtenait une vision, une des plus effroyables où elle voyait le combat de Niki et de Piper, un intense qui avait crée une grande explosion. Plus précisément, Phoebe voyait le moment tout juste avant que Piper et Nikki ne se déchainent dans le combat. La rousse avait lttéralement avoué le secret que désirait connaître désespéremment les Halliwell depuis un an maintenant. Elle entendait ses mots qui résonnaient dans sa tête comme un choc : Je suis ta fille. Dès lors que la vision était terminée, Phoebe s'écroulait complètement anéantie, et pleurant. Voilà le secret que cachait Prue à tout le monde, et il y a encore d'autres choses à éclaircir. Elle ne savait plus où elle en était. Paige voyant la détresse de Phoebe venait vers elle afin de la réconforter. 
     
     (inquiète) : "Phoebe ? Qu'est-ce qui se passe ? 
     
     (perdue) : Pi..pi....per a une fille. C'est Ni...kki. 
     
     (choquée) : Quoi ? Mais c'est pas possible. Comment est-ce possible ? 
     
     (déterminée) : On doit savoir pourquoi, mais il faut tout faire pour ramener tout le monde au manoir, y compris Piper. 
     
     (pessimiste) : Ca va être dur de la récupérer. 
     
     (déterminée) : On doit essayer."
     
    Seulement Piper ne leur laissait pas le temps d'agir qu'elle envoyait Paige au loin en usant de la télékinésie. La dernière des soeurs n'avait pas eu le temps d'user du champ de force pour se protéger. Elle était immédiatement envoyée à Terre. Phoebe se relevait et Piper était encore plus déterminée, n'ayant pas aimé son discours pour l'avoir essayé de la remettre sur le droit chemin. Dès lors, elle usait de boules d'énergies sur Phoebe qui usait de l'empathie pour stopper l'attaque et la retourner contre Piper. Alors l'ainée usait de son pouvoir de figer le temps, stoppant les boules avant qu'elles n'arrivent sur elle. En même temps, elle alternait avec d'autres boules d'énergie pour déstabiliser sa soeur, mais Phoebe était résistante. Elle pensait qu'en usant du pouvoir d'empathie, elle pourrait faire en sorte que Piper ressente de bonnes émotions. Les attaques s'enchainaient entre les deux soeurs. Piper, voyant cela, laissait croire que Phoebe avait le dessus, se laissant faire. Alors que Phoebe approchait c'est là que Piper lançait une attaque plus puissante, allant jusqu'à l'estomac de Phoebe qui la mettait inconsciente. Paige se relevait et allait vers Piper. L'ainée était décidée à en terminer aussi avec elle alors qu'elle lançait d'autres boules d'énergie. Paige usait de son champ de force pour se protéger et utilisait la télékinésie pour renvoyer les attaques à l'envoyeur. Le combat durait un moment, mais aucune des deux n'arrivait à prendre le dessus. Dès lors Piper décidait qu'il fallait mieux partir avec son objectif. Seulement Billie, Dean et Sam se réveillaient du sortilège qu'elle avait lancé sur eux. Billie prenait par derrière Piper, commençant à réciter un sortilège pour endormir l'ainée des Halliwell. Piper voyait une grande opportunité. Elle allait laisser ses ennemis gagnés et elle irait au manoir en même temps que sa proie. Dès qu'elle sera en place, ils ne se douteront de rien du tout qu'elle pourra tuer qui elle veut, manipulant sa cible et repartant avec pour se rapprocher du pouvoir. Piper faisait comme si elle s'endormait paisiblement et elle s'écroulait. Phoebe se réveillait peu de temps après, allant vers Paige. Les deux retrouvaient Dean, Billie et Sam les serrant chacun leur tour afin de se rassurer.
     
      (heureuse) : "Oh, ça y est, vous êtes là ! ...
     
     (souriant) : Nous aussi. 
     
     (allant voir Léo) : Paige, vas-le voir s'il te plait ! 
     
     : J'y vais de suite."
     
    Paige allait vite guérir Léo. Billie elle, voulait savoir ce qui se passe. 
     
     (curieuse) : "Qu'est-ce qui se passe exactement ? 
     
     (triste) : Piper est en vie, devenue méchante et Nikki est sa fille, à part ça, tout baigne. Et vous ? 
     
     : Le démon qui s'appelait Tony est vaincu, et on sauvé ce jeune homme de ses griffes. 
     
     (s'approchant de lui) : Et qui est-ce ? 
     
     (calme) : Il s'appelle Matthew Derek Anderson. Il était fait prisonnier par le démon, mais après, on n'en sait pas plus. 
     
     : Amenons-le avec nous, et il faudra le protéger. 
     
     (plutôt volontaire) : Je m'en chargerais avec plaisir. 
     
     : Partons le plus vite possible."
     
    Dean en entendant les paroles de Billi, il semblait être bien réticent, mais il comptait bien tirer cela au clair quand ils seront revenus au manoir. Paige et Léo rejoignait le reste du groupe. Ils se serraient tous pour disparaitre et revenir au manoir. Piper faisant semblant de dormir, se frottait déjà les mains de provoquer un peu plus de dégâts. Et le fait de faire mine d'être sans danger pour eux pourra lui permettre d'intervenir. Ils disparaisaient. Pendant ce temps, Nikki qui avait fui après sa confrontation avec Phoebe et Paige, se réfugiait dans un autre endroit qu'elle connaissait bien. Elle ruminait, désirant à tout prix se venger et finalement, elle cassait bon nombre d'objets. Soudain, elle entendait une voix lui sommant de s'arrêter. Nikki était surprise d'entendre cette voix, ne la connaissant pas du tout. Elle armait alors une boule d'énergie au cas où ce soit un ennemi. 
     
     (déterminée) : "Je vous conseille ma chère de ranger cette boule d'énergie sinon vous risquez d'avoir de gros ennuis. 
     
     (rangeant sa boule d'énergie mais se montre quand même furieuse) : Non mais de quel droit osez-vous me donner des ordres ? Je n'ai besoin de personne. 
     
     (remuant son index pour la stopper) : Pour cette imprudence, tu mériterais une punition à la hauteur. N'essaye pas de me chercher très chère. 
     
     (résignée et curieuse) : Qu'est-ce que vous me voulez ? 
     
     (calme) : J'ai besoin d'un service, et ensuite, je pourrais t'aider pour ce qui te perturbe. 
     
     (surprise) : Mais comment vous... ?
     
     (la stoppant) : Ne te pose pas trop de questions, ça te donnera mal au crâne. Alors, ce que je veux, c'est que tu retournes au combat, occupant les Halliwell le plus possible. Ainsi, j'aurais ce que je désire, et si je l'ai, je te donnerais toutes les cartes pour ton combat et obtenir ce que tu désires. 
     
     (curieuse) : Qui êtes-vous ? 
     
     (calme) : Appelez-moi Isabella.
     
     (souriant) : Alors je pars immédiatement."
     
    Nikki disparaissait laissant cette créature seule. Isabella Maria Cruz était une personne bien mystérieuse qui ne laissait rien transparaitre de ce qu'elle ressentait. Cependant, elle avait une photo où on reconnaissait Matthew. Qu'est-ce qu'elle lui réservait ? Pendant ce temps, Claire sur les lieux du grand combat entre Nikki et Piper, cherchait un moyen de découvrir la vérité sur le fait que celle-ci soit en vie et qu'elle ait réussi à atterrir au sein de sa famille mais Ethan l'avait retrouvé, et on sentait que les deux allaient se combattre. D'ailleurs, le corrupteur n'avait pas attendu qu'il lançait l'assaut avec une boule de feu sur la jeune fille qui se poussait sur le côté atterrissant violemment à terre pour l'éviter. Le démon allait vite auprès d'elle, pour l'achever. Elle faignait le fait d'être inconsciente. Il s'approchait, ayant un poignard en main pour détruire cette menace, mais c'était à ce moment-là que Claire lui mettait un coup dans les parties, retournant le poignard contre lui, en plein estomac. 
     
     (satisfaite) : "Tu vois, il ne fallait pas me faire chier. Maintenant tu payes le prix fort. Va crever en enfer !"
     
    Ethan arrivait difficilement à se relever. Claire partait au loin, essayant d'en découvrir davantage, et elle voyait deux directions à suivre. Elle continuait sa route, espérant savoir où cela pourrait la conduire, afin de connaître tous les aspects du combat. C'était à cet instant qu'elle recevait un coup de téléphone et répondait.
     
     : Oui. 
     
     (inquiet) : On a un problème. 
     
     (effrayée) : Bon, tu m'expliques car là, tu me fais peur. 
     
     (inquiet) : Piper a disparu et ton père est endormi, et impossible de le réveiller. 
     
     (inquiète) : Quoi ? Mais je ne peux rien faire d'où je suis ! 
     
     (essayant de la rassurer) : Je ferais tout pour tenter de réveiller ton père. Fais en sorte que ton enquête réussisse, afin de savoir comment Piper a survécu et essaye de la retrouver. Si ça se trouve, c'est cette fille qui nous avait attaquée qui s'en est pris à elle. 
     
     (déterminée) : D'accord, je ferais le nécessaire. Oh, j'ai envie de lui botter le derrière.
     
     : Sois prudente, d'accord ? 
     
     : Oui, mais je suis grande, je saurais me débrouiller."
     
    Claire continuait son chemin, mais elle n'était pas seule. En effet, des personnes la suivaient. Il s'agissait de démons. Piper avait-elle prévue de préserver ses arrières et donc de tuer toute personne susceptible de s'intéresser à ce combat et à ce qu'elle est devenue aujourd'hui ? Pendant ce temps, tout le groupe revenait au manoir. Billie et Paige déposaient Matthew sur le canapé. Léo et Dean quand à eux, mettaient une Piper qui jouait à celle endormie sur une chaise. Phoebe, prévoyante, leur faisait signe de l'attacher. Elle était prévoyante, sachant ce qui était arrivée précédemment entre les deux. Tout le monde se rejoignait pour parler de ce qui était arrivé. Coop, voyant que Phoebe était revenue, désirait savoir le pourquoi elle semblait si distante avec lui et s'approchait de son épouse, mais par une main, il était vite stoppée.
     
     (en colère) : "C'est pas le moment. Tu me déranges."
     
    Coop était triste. Il essayait de se rapprocher de sa femme, mais elle le repoussait violemment.
     
     (furieuse) : "Non mais je t'ai dit quoi à la fin. Dégage connard ! Tu me fais chier ! J'ai assez de soucis comme ça."
     
    Coop s'en allait plutôt abattu dans une pièce où il pouvait réfléchir sur sa situation avec sa femme. Le groupe pouvait parler tranquillement sur tout ce qui se passe. Dean était plutôt réticent. En effet, il regadait Matthew et il n'avait pas confiance en lui. Billie voyait que Dean n'était pas dans son assiette et se rapprochait de lui, en volant un tendre baiser.
     
     (curieuse) : "Dean, qu'est-ce qui ne va pas ? 
     
     (préférant cacher ce qu'il ressentait) : Hum, rien. 
     
     (insistant) : Dean, je reconnais que quelque chose ne va pas alors dis-le moi et tout de suite mon ange. 
     
     (insistant) : Quand je te dis qu'il n'y a rien, il n'y a rien, compris ! 
     
     (commençant à deviner) : Tu es méfiant, c'est ça, tu es méfiant de lui, avoue. 
     
     (en colère) : Mais il y a de quoi ? Tu le connais au moins cet homme ? Non, alors moi je ne donne pas ma confiance à quelqu'un comme ça, et tu le sais. 
     
     (déterminée) : C'est un innocent. Tu as vu comment il était désespéré, qu'il ne savait pas quoi faire ? Il a besoin de nous tous, il a besoin de toi Dean. Tu pourrais être le grand frère qu'il n'a peut-être jamais eu pour le guider. Si ça se trouve une famille le cherche, est inquiète. Alors s'il te plait, sois plus cool. 
     
     (furieux) : Pardon ? Plus cool ? Non, mais je n'y crois pas. J'ai raison de me méfier. Regarde quand vous avez voulu vous jeter à corps perdu dans une mission alors que l'on ne savait pas grand chose. Et bien là, c'est pareil, et après tu oses me dire sois plus cool ? Et bien tu sais ce que je te dis là, de suite ? Va chier dans ta caisse Billie ! 
     
     (triste) : Mais chéri.....
     
     (furieux) : Dégage et ne m'appelle pas chéri."
     
    Dean s'éloignait. Billie détestait l'avoir mis en colère. Elle voulait revenir vers lui, mais Phoebe lui prenait le bras. 
     
     (en étant réconfortante) : "Ca ira, ne t'inquiète pas. 
     
     (anéantie) : Je n'irais pas bien. J'ai peur, je ne veux pas le perdre. 
     
     : Tu trouveras le moyen de réparer tes erreurs, ne t'inquiète pas.
     
     (le regardant tristement) : Tu penses réellement ? 
     
     (essayant de passer ses mots comme si c'était la vérité, la stricte vérité) : Oui. 
     
     (souriant légèrement) : Merci Phoebe, tu es une grande amie."
     
    Seulement ce que Phoebe ne disait pas c'était qu'elle avait ressenti des émotions bien contradictoires en chacun d'entre eux, ne sachant pas exactement ce que c'était mais elle préférait les taire, afin de ne pas provoquer des tensions. Elle pensait à ce qui était en train d'arriver, à Piper qui avait changé, à ce jeune homme qu'il fallait protéger, et rien que de penser à celui-ci, elle ressentait un potentiel énorme, un qu'elle ne pouvait expliquer mais elle était attirée par lui, désirant le connaître davantage. Au même instant, Coop était anéanti, se demandant sans cesse ce qui se passe. Il ne voudrait pas perdre l'amour de sa vie, surtout qu'il était envoyé par les fondateurs, mais soudain, il était dérangé par quelqu'un. 
     
     (effrayé) : "Qui va là ?" 
     
     
    Seulement, du feu s'échappait des mains de l'inconnu et parcourait jusqu'à Coop qui se désintégrait, criant de désespoir. Il s'agissait en fait d'une forme démoniaque qui s'était matéralisée dans le but de détruire le cupidon, disparaissant après son méfait, mais qui était-elle ?. De son côté, Matthew était sur le canapé toujours inconscient. En entendant Coop crier, tout le monde se précipitait vers lui, et ils assistaient à la scène. Ils étaient complètement sous le choc, mais Phoebe, elle, ne réagissait pas tant que ça. Elle était restée stoique,, comme si elle était sous le choc et qu'elle ne venait pas de réaliser ce qui se passait. Mais au fond, c'était bien plus grave, et personne n'y voyait rien. Phoebe en profondeur était chamboulée, ne sachant plus réellement ce qui était le bon du mauvais. Billie en ayant vu ce qui c'était passé, pensait à Matthew qui était sur le canapé et qui pourrait se demander ce qui se passe. Elle va immédiatement vers lui, s'approchant de ce bel ange, et lui caressait la joue pour le réveiller, savoir s'il allait bien. Matthew ouvrait tranquillement les yeux et voyait cette jeune femme blonde, celle qu'il l'avait rassuré, et affichait un sourire. Il la trouvait si belle qu'en même temps, il effleurait gêné la joue de la jeune femme. 
     
     (désorienté) : "Qu'est-ce qui s'est passé ? Où suis-je ? 
     
     (en étant gentille et protectrice envers lui) : Ne t'inquiète pas. Ici, tu es au Manoir, un lieu où les méchants ne pourront pas t'atteindre. Ton inconscience est dûe à une personne qui voulait t'emmener au loin, mais on a réussi à la stopper. 
     
     (curieux) : Et elle va revenir cette personne ? 
     
     (rassurante tout en caressant la joue de ce jeune homme, descendant à son cou et le complimentant pour mieux le mettre en confiance) : Ne t'inquiète pas, et tu peux compter sur moi. Je te protègerais. 
     
     (charmé) : Vous êtes si belle. 
     
     (souriant à ce doux compliment et lui donnant un baiser sur la joue pour le toucher et le remercier) : Et toi un charmant jeune homme plus qu'attentionné."
     
    Billie se sentait inextricablement attirer par cet homme au regard bien pénétrant. Seulement, c'était là où Paige faisait signe à Billie de monter Matthew pour sa sécurité. Qu'est-ce qui se passait pour que l'on demande à Billie d'amener Matthew à l'étage ? Et surtout qu'allait-il y avoir entre Billie et Matthew ? Dean de son côté, après sa discussion avec Billie était encore bien remonté. Son frère Sam en le voyant, décidait d'aller le rejoindre afin de l'apaiser. Il n'aimait pas voir son frère dans cet état, ayant trop peur qu'il ne perde le contrôle et fasse n'importe quoi. Dean tournait en rond, essayant de réfléchir à ce qui se passait. Sam arrivait à sa portée, posant sa main sur son épaule, mais Dean la repoussait.
     
     (encore remonté) : "Je n'ai pas besoin que tu me remontes le moral frangin. 
     
     (essayant d'être compréhensif) : N'essaye pas de me repousser. Tu sais que je suis là au besoin, que je peux aider. 
     
     (souriant ironiquement) : Tu veux m'aider ? Tu es un comique ma parole. Tout ce que je vois, c'est qu'il y a quelqu'un ici que l'on ne connait pas, que l'on ne sait pas d'où il vient, ce qu'on lui veut exactement, alors je suis méfiant et on me le reproche. Alors tu vois, ce n'est pas toi frangin qui peut faire quoi que ce soit. 
     
     (compréhensif) : Je n'ai pas exactement la même conception que toi, si ce n'est qu'il était fait prisonnier.
     
     (insistant) : Et tu te fies simplement à ce que tu vois sans enquêter au préalable ? Franchement, tu me déçois. 
     
     (curieux) : Toi, tu as envie de faire quelque chose, et pas des moindres.
     
     (vexé) : De satisfaire ma curiosité, d'après toi, tu voudrais que je fasse quoi. Non, mais là Sam, tu me déçois encore plus. Comme si j'étais cantonné qu'à une seule chose.
     
     (gêné) : Je ne sais pas si tu peux monter.
     
     (insistant) : Tu crois franchement que je vais me gêner pour savoir ce qui se passe ? On ne me donne pas d'ordre, et si tu commences à m'en donner....
     
     (l'interrompant) : Tu me ferais quoi ?"
     
    Dean frappait à la tête son frangin avec sa main. Sam était carrément vexé sur le coup, mais pour l'ainé, cela lui faisait un bien fou. Il souriait un instant puis il essayait de monter. Sam le retenait. 
     
     (déterminé) : "Avec Piper qui est attaché, on a besoin de nous ? 
     
     (énervé) : Je peux comprendre, mais tu vois, j'ai d'autres chats à fouetter, et particulièrement la personne qui se trouve là-haut avec ma copine. 
     
     (se rendant compte du mot que son frère avait employé) : Ais-je bien entendu le mot que tu as employé ? Copine ? C'est que tu tiens à elle on dirait ? 
     
     (se défilant) : L'important c'est pas ce que je pense, mais ce qui se passe là-haut, et tu me retiens. Tu me fais chier Sam, tu m'entends ? Tu me fais chier et copieux ! 
     
     (essayant de le retenir bien davantage) : Mais merde Dean, je pense à ton bien-être et à ce qui se passe actuellement ! 
     
     (triste) : Si tu pensais réellement à mon bien-être frangin, tu ne ferais pas ça."
     
    Le regard de Dean était significatif. Son frère l'avait profondément déçu. Il hésitait entre monter ou partir et se venger sur des démons. Pendant ce temps, si Paige avait fait signe à Billie, c'était que Piper était en train de se réveiller ou plutôt avait décidé d'ouvrir les yeux sachant le chaos qui règnait. Elle comptait déstabiliser tout le monde en les faisant douter pour arriver vers sa proie qu'elle convoitait tant. Bien sûr, l'obstacle était Phoebe, celle qui pouvait lire les émotions avec son pouvoir mais Piper la connaissait trop bien Phoebe. Elle userait de souvenirs pour l'ébranler. Le regard que portait Phoebe sur sa soeur était difficile à décrire. Cependant, elle était déterminée à savoir si Piper pouvait être récupérée et qu'elle reprenne sa place au sein des Halliwell en tant qu'ainé. Phoebe détestait porter le lourd fardeau et elle rêvait de s'en débarrasser à tout prix.
     
      (sur ses gardes) : "Alors qu'est-ce que j'ai devant moi, notre Piper ? 
     
     (jouant la désorientée) : Phoebe ? Où suis-je ? 
     
     (méfiante) : Piper ? Ma Piper ? T'es là, c'est bien toi ? 
     
     (sarcastique) : Non, le pape, mais bien sûr que c'est moi, qu'est-ce que tu crois. Dis-moi ce qui se passe ? Je t'en prie. 
     
     (curieuse et intervenant) : Phoebe, est-ce que tu crois qu'on a récupéré notre soeur. 
     
     (essayant de lire dans les émotions de Piper) : C'est plutôt difficile à dire. 
     
     (curieuse) : Comment ça ? 
     
     (calme) : Plutôt des choses contradictoires. 
     
     (faisant une moue) : Vous vous méfiez de moi ? Vraiment ? 
     
     : Après ce que tu nous as fait, c'est normal. 
     
     (jouant à celle ne se souvenant de rien) : Je ne vois pas de quoi tu veux parler, mais qu'est-ce qui se passe à la fin ???????"
     
    Piper cachait sa tête de telle sorte à rendre crédible son histoire. Phoebe se rapprochait incrédule posant sa main sur la joue de Piper et remontant sa tête pour mieux se plonger dans son regard. 
     
     (se montrant réconfortante) : "Je suis là, je serais toujours là. On va savoir ce qui se passe. 
     
     (jouant à celle reconnaissante) : Merci."
     
    Piper en profitait pour lancer un petit sortilège qui lui permettait de neutraliser le don de Phoebe le temps qu'elle se trouvait dans les parages. Maintenant, elle allait continuer pour mieux asseoir sa couverture que lorsqu'elle agira, personne ne se doutera de rien. 
     
     (triste) : "Je ne sais pas pourquoi je suis là, mais j'aimerais vous serrer dans mes bras. Détachez-moi s'il vous plait. Je te serrerais dans mes bras Phoebe, Paige. Je veux pouvoir voir mes enfants et mon époux. Phoebe, je t'en prie, avec tout ce que l'on a pu vivre. 
     
     (désorientée) : Je n'en sais rien. 
     
     (faisant tout pour la désorienter) : Regarde-moi, tu me connais. On a vécu ensemble toute notre vie. 
     
     (hésitante) : Je......."
     
    Phoebe ne savait plus quoi faire. Elle semblait bien plus perdue que jamais. De plus, elle ne pouvait décrire ce qu'elle ressentait en elle, comme si finalement, le tout se détruisait peu à peu. Paige la voyant ainsi prenait son bras, essayant de savoir ce qui se passe. 
     
     (curieuse) : "Phoebe, tu n'y penses pas au moins ? 
     
     (perdue) : C'est Piper, c'est notre soeur tout de même. On l'a peut-être récupérée. 
     
     (curieuse) : Comment est-ce possible ? 
     
     (perdue) : Billie a peut-être eu plus d'impacts sur Piper que prévu. 
     
     (déterminée) : Il faut la convoquer. 
     
     (perdue) : Mais on ne peut pas. Elle est en train de protéger notre invité. 
     
     (insistante) : C'est à toi de prendre la décision, mais je ne suis pas convaincue. Demande à quelqu'un d'autre peut-être."
     
    Entre les deux soeurs, il y avait un désaccord bien profond que Piper en était satisfaite. L'ainée pouvait admirer son travail, voyant que les frères Winchester étaient en conflit. Il ne fallait pas grand chose pour que ça implose. Voyant que Phoebe ne se décidait pas, Paige prenait les devants afin de voir si Piper était bel et bien revenue. 
     
     (curieuse) : "Dis-moi Piper, parle-nous de Nikki. 
     
     (faisant comme si elle ne savait rien) : Je ne vois pas de quoi tu parles. 
     
     (curieuse) : Mais si voyons, réfléchis, le combat contre Nikki que tu as subi et qui t'a arraché à nous ? 
     
     (jouant la désorientée) : Je ne me souviens de rien Paige. Si vous ne me détachez pas, comment je peux reprendre ma vie, comment je peux connaitre la vérité ? Explique-moi."
     
    Cette explication avait eu un certain impact sur Paige qui venait près d'elle, la détachant. Piper en profitait pour la toucher légèrement et lancer un sortilège neutralisant son pouvoir de champ de force. Les soeurs l'ignoraient, mais Piper marquait un grand point dans leur combat. Piper se levait serrant dans ses bras sa famille que ce soit Phoebe puis Paige. Ensuite, elle s'approchait de Léo, se blottissant contre lui puis l'embrassant avec une telle fougue. Seulement, Léo avec ce baiser, sentait que Piper était différente, mais il ne désespérait pas de la retrouver. Il pensait à la fois où Piper avait été possédé par une quintessance de vie, et l'avait embrassé sauvagement. Il préférait se faire une opinion, en essayant de l'accompagner pour qu'elle retrouve une vie normale. Piper en ayant embrassé Léo ressentait un profond dégoût. Décidément, elle se demandait bien ce qu'elle lui trouvait à l'époque. Elle était encore plus déterminée à se rapprocher de sa proie. En observant qui était dans cette pièce, elle voyait que les enfants n'y étaient pas, et elle allait se servir du fait d'être mère pour monter sans difficulté. 
     
     : "Je vais m'absenter, allant voir mes deux fils. 
     
     (hésitante) : Ils vont être déstabilisés. Mieux vaut que tu ne sois pas seul. 
     
     (jouant de son regard angélique) : Paige, je m'ennuie d'eux. 
     
     (insistante) : Tu n'iras pas seul. Léo viendra avec toi.
     
     (satisfaite mais ne le montrant pas pour que ses intentions ne soient pas démasquées) : D'accord."
     
    Tout se déroulait comme bon lui semblait. Maintenant, il ne lui restait plus que Léo, mais elle avait un moyen de se débarasser de lui, et ce, sans qu'il ne puisse la gêner. Elle s'éloignait avec Léo qui l'emmenerait à son objectif, mais elle était stoppée. 
     
     (safisfaite) : "Bouh."
     
    Elle frappait Léo avec un bon coup de poing qui le mettait KO. Puis, elle regardait Piper, celle qu'elle avait tenté désespéremment de tuer. Le fait qu'elle soit face à elle était éprouvant, mais elle tiendrait le coup. Après tout, elle avait fait une promesse à Isabella et en échange, elle aurait ce qu'elle désirait. 
     
     (satisfaite) : "Coucou, Maman."
     
    Le regard de Nikki envers Piper reflétait bien ce qu'elle ressentait. Elle la détestait et cordialement. Au même instant, Billie et Matthew étaient arrivés dans l'une des chambres du manoir. Matthew était carrément désorienté, ne sachant pas pourquoi il fallait se dépêcher. Billie sentait un tel lien, une attraction si forte, et se sentait triste en le voyant ainsi, qu'elle posait sa main sur sa joue, l'effleurant légèrement et le regardait avec une tendresse protectrice et une perversité indéniable. Elle avait envie de pouvoir le sentir contre elle, cette chaleur si réconfortante et à la fois enivrante. Au plus profond de la sorcière, elle en voulait à Dean de ne pas s'être autant battu pour qu'ils soient réunis alors que Nikki l'avait éloignée et de ne pas lui faire confiance. Auprès de Matthew, elle se sentait comme transporter sur un nuage. Elle sentait qu'il y avait un lien spécial, un qui ne pouvait être défait, comme si le destin les avait réunis en cet instant. Matthew en la regardant était charmé et souriait timidement. Billie ne pouvait se détacher de ses yeux si envoûtant qu'elle caressait tendrement ses cheveux à l'arrière descendant à l'arrière de son cou puis caressant son dos telle une grande soeur mais ne pouvait s'empêcher de se mordiller la lèvre sentant un désir inextricable parcourir tout son être. Elle sentait qu'il était attiré par elle qu'elle allait tout faire pour le croquer se vengeant de ce qu'avait fait Dean. Elle avait envie de le faire chier, et le fait d'être auprès de Matthew, elle obtiendrait satisfaction. Elle prenait la main de ce beau jeune homme le parcourant subtilement avec son pouce pour le toucher. 
     
     (charmé et souhaitant comprendre) : "Je me sens si bien auprès de vous. Mais je ne comprends pas pourquoi on est montés ici. 
     
     (se montrant compréhensive tout en parcourant son poignet et le début de son avant-bras pour l'hypnotiser) : Je me sens si bien près de toi aussi, et tu peux me tutoyer. Je suis Billie, Billie Jenkins. C'est compréhensible que tu te poses des questions. Cependant, ne t'inquiète pas. Personne ne te fera de mal. Je ferais tout pour te protéger, crois-moi. Un charmant jeune homme attentionné au visage si angélique ne mérite pas tous ses soucis.
     
      (déstabilisé) : Je vais rougir avec autant de compliments. 
     
     (souriant malicieusement) : C'est que tu mérites de les entendre, bel ange. 
     
     (troublé) : Je ne sais pas quoi dire. 
     
     (posant délicatement son index sur ses lèvres puis caressant subtilement son oreille) : Profitons simplement de cet instant tous les deux. Dis-moi comment un bellâtre peut se retrouver dans toute cette histoire ?
     
     (perdu) : Je n'en sais rien. J'ignore ce qui peut se passer. Et je ne sais pas, ça me fait peur. 
     
     (se montrant protectrice, le calinant tout en caressant malicieusement son cou et le haut de son torse pour éveiller le même désir qu'elle ressentait à son égard) : Tu n'as rien à craindre. Si quelque chose se passe, on l'affrontera ensemble. Et rien ni personne ne pourra nous arrêter. 
     
     (le regardant tristement) : Reste avec moi. J'ai l'impression que tu es la seule à me comprendre. 
     
     (l'embrassant sur le front puis sur la joue près du coin de ses lèvres) : Je reste avec toi, à jamais à tes côtés. 
     
     (souriant et approchant sa main de la joue de la belle) : Tu es la seule à me protéger comme tu le fais. Je n'ai jamais eu autant d'attentions. 
     
     (souriant, guidant la main du bellâtre vers son cou étant bien proche de sa poitrine puis prenant sa main en l'embrassant subtilement pour le titiller et le charmer qu'elle pourra le sentir enfin contre elle) : Je ne comprends pas comment un jeune homme ne puisse avoir de belles attentions alors que tu es plutôt bel homme et irrésistible. Tu es un beau gosse au regard envoûtant qui prend soin des gens qu'il aime. 
     
     (attiré par la belle laissant sa main parcourir légèrement ses courbes et baissait sa tête gêné) : Tu es si belle, la plus belle femme que je n'ai jamais vu de toute ma vie. 
     
     (frémissant sous cette caresse et l'incitant à continuer sur tout son corps, laissant l'extérieur à l'extérieur puis donnait un doux baiser gênée pour le faire frémir) : Etre auprès de toi est un cadeau du ciel. Je ne voudrais pour rien au monde être séparée de toi. 
     
     (charmé) : Je ne rêve pas, dites-moi que je ne rêve pas. Je.....
     
     (posant son index sur ses lèvres) : Chut. Et savourons davantage. 
     
     (charmé) : C'était si agréable. Je voudrais te ressentir de nouveau contre moi. 
     
     (pensant au secret et ainsi, personne ne saura ce qu'elle vient de faire) : On garde secret ce qui se passe entre toi et moi ? 
     
     (déstabilisé) : Je ferais tout pour que l'on soit rien que tous les deux. 
     
     (souriant et l'embrassant de nouveau, mais elle baissait moins sa tête) : Tu es si exceptionnel.
     
     (la complimentant en rougissant) : Et toi si divine, je veux prendre soin de toi. 
     
     (l'amenant vers sa cuisse histoire de l'apâter) : Tu prends déjà soin de moi beau brun."
     
    Billie s'approchait de nouveau de lui l'embrassant avec une fougue et une passion des plus démesurées. Matthew complètement sous son charme prolongeait son baiser, guidé par la belle qui l'amenait sur sa poitrine. Il frémissait d'un désir plus qu'intense qu'il l'embrassait dans le creux de son cou. Billie retirait doucement le haut que portait Matthew, le couvrant de tendres baisers en commençant par sa joue, arrivant à ses lèvres, à son cou en le mordillant légèrement puis sur son torse, le caressant avec douceur et malice. Elle laissait sa langue parcourir la peau du bellâtre pour l'allumer qu'il en deviendra complètement fou. Elle pensait à lui, en étant à son écoute pour mieux l'amener où elle le souhaitait.
     
     (étant compréhensive) : "Si je vais trop loin dis-le moi. 
     
     (souriant) : Tout va bien au contraire, car je suis près de toi. Et je veux te garder tout contre moi. Je te désire tant. 
     
     : Je te désire tant aussi. J'ai envie de toi, embrasse-moi."
     
    Matthew l'embrassait langoureusement et Billie le prolongeait le rendant bien torride. Elle laissait sa main aller là où elle le désirait, le malaxant lentement puis augmentant sa manoeuvre pour le rendre complètement raide dingue d'elle. Elle le désirait, tout son être le réclamait. Elle comptait arriver à ses fins afin ce qu'il ressente la même chose qu'elle. Il était carrément sous son charme qu'il l'embrassait, laissant ses mains passer sous ce qu'elle portait l'enlevant et la couvrant de baisers. Etant à sa poitrine, Billie lui coinçait la tête dessus afin de ressentir ses douces attentions. Puis, elle l'incitait avec douceur à aller plus bas et c'est ce qu'il faisait qu'elle prenait un plaisir fou. Elle désirait à son tour le rendre fou, aimant le contrôle qu'elle lui enlevait le pantalon puis baissait son boxer, laissant ses lèvres parcourir le reste de sa peau puis sur ce qu'elle désirait, lui procurant un plaisir incomparable qu'il était aux anges. Ne pouvant plus se contrôler tellement pour lui, elle était divine, il laissait ses mains la caresser entièrement jusqu'à aller à ce qu'il lui faisait bien envie, procurant un plaisir fou. Elle en profitait pour lui procurer une douceur à son oreille et lui murmurant qu'elle avait envie de lui et qu'elle voudrait qu'il la fasse vibrer de ce pas. Elle attrapait sa taille avec ses jambes alors qu'elle l'emmenait près de ses lèvres et l'embrassait passionnément, mordillant son cou et en léchant coquinement la trace. Ils passèrent à l'acte faisant de cet instant, un à la fois doux, tendre et torride. Dans le même temps, Dean était encore tiraillé par le fait de monter ou d'aller botter le cul à des démons. Et quand il voyait Nikki, c'était plus fort que lui, il voulait la frapper, pour avoir causé son éloignement avec Billie. Fou de rage, il décidait de la voir alors que celle-ci était avec Piper. Il allait prendre l'arme pour faire du mal.
     
     (furieux) : "Sale garce ! Tu vas payer pour ce que tu as fait !
     
     (prenant son air supérieur) : Tu vois pas que je suis occupée chéri, alors laisse les grandes personnes discuter ! 
     
     (pointant son arme vers Nikki) : Je vais t'exploser ta tronche de garce. 
     
     (jouant avec lui) : Tu t'occupes de moi alors que ta copine est seule ? C'est pas du joli, joli ça. Et après tu oses dire que tu l'aimes, foutaise. 
     
     (se préparant à tirer) : Je te hais, tu m'entends, je te hais ! 
     
     (s'approchant de lui) : Tire, tire maintenant ! Tu n'as pas les corones nécessaires pour me barrer la route. Tu ne l'as pas fait la dernière fois, alors pourquoi tu le ferais maintenant, hein ? 
     
     (furieux) : Tu vas voir si je ne vais pas le faire."
     
    Seulement il était arrêté par son propre frère qui prenait l'arme mais Dean étant bien déçu, le frappait au visage. 
     
     (enragé) : "Ne me parle plus, tu n'es plus mon frère."
     
    Dean tentait de passer. Nikki ne l'arrêtait pas, sachant qu'il n'était pas une réelle menace et Piper non plus, car cela allait dans son plan pour diviser la troupe et elle savait que Dean serait incapable de perturber son projet final. Le reste du groupe arrivait. Maintenant il était temps pour Piper de montrer qu'elle était en apparence du bon camp. Elle se jetait sur Nikki, la bloquant au sol, et criant auprès de Dean. 
     
     (faisant semblant de soutenir l'action de Dean) : "Vas là-haut et vite, je la retiens."
     
    Au fond, elle était satisfaite des évènements. Phoebe voyant que Piper était prête à défendre la famille, décidait de lui parler, ignorant qu'elle faisait semblant. 
     
     (craignant la réaction de sa soeur) : "Piper, arrête ! 
     
     (jouant l'étonnée) : Pardon ? 
     
     (en étant calme, et attentive à la moindre réaction de sa soeur) : Piper, c'est ta fille ! 
     
     (jouant l'étonnée) : Quoi ? Pardon ? 
     
     (intervenant) : Et je vais te tuer maintenant !"
     
    Phoebe se mettait entre les deux. Elle sentait différentes émotions qui la submergeaient de par la haine de Nikki envers sa mère, mais surtout, c'était Dean qui était préoccupant à ses yeux. Il était tellement enragé qu'il fallait l'arrêter pour qu'il ne fasse aucun mal à Matthew. S'il réussissait, elle n'aurait pas l'occasion d'en savoir davantage sur ce qu'elle ressentait en Matthew, sur cette attraction indéniable. De plus, comme elle s'était disputée avec Dean lorsqu'il y avait eu l'affaire de l'âme de Piper, elle comptait se venger, et elle préparait son plan. Ses charmes seraient efficaces. Dans un premier temps, elle allait désamorcer ce conflit. Allait-elle y arriver ou au contraire, allait-elle se faire avoir par Piper et Nikki en même temps ? Dean arrivait à l'étage, avançant pour trouver Billie et Matthew. Ceux-ci étaient toujours dans les bras l'un de l'autre, recommençant de plus bel à passer à l'acte. Matthew ne pouvait s'empêcher de la regarder, caressant sa joue, et l'embrassant dans le creux de son cou. 
     
     (bien heureux) : "Je voudrais rester tout près de toi à jamais. Tu es ce dont j'ai toujours désiré. Je suis fou de toi. 
     
     (le flattant pour mieux le charmer) : Et moi de toi beau brun. Je resterais à tes côtés, à jamais."
     
    Seulement Dean les interrompait. Il était fou de rage qu'il pointait l'arme en direction du jeune homme. 
     
     (furieux) : "Toi, tu as touché à ma copine, je vais te tuer.
     
     (défendant son chou) : Pardon, copine ? Alors que tu ne me fais pas confiance ? Au moins Matthew lui me voit comme je suis, qu'il y a une confiance mutuelle. Si jamais tu le touches, je te tue, tu m'as comprise ? 
     
     (furieux) : Tu oses le défendre en plus ? Mais tu n'es qu'une sale garce, une conne. Tu oses me tromper alors que je te donnais tout. Je te hais ! 
     
     (rigolant) : Je ne me suis pas rendue compte avant mais c'est que tu ne penses qu'à ta gueule. Tu n'as rien fait pour me retrouver alors que Nikki t'avait éloigné et ensuite, tu ne me faisais même pas confiance. Moi, je te faisais confiance, je faisais confiance en ton jugement, mais toi, non, alors tu peux te carrer où je pense et bien profond tes remarques car oui, j'ose le défendre, car lui, il me considère comme son égal et tiens, juste pour te faire chier davantage, je l'aime, t'es content de l'entendre hein ?"
     
    Dean s'approchait du lit, prenant Matthew qui n'aimait pas ce qui se passait, mais Billie usait de la télékinésie, plaquant Dean contre le mur, et étant bien énervée, elle allait même serrer son emprise pour montrer qu'il ne fallait pas le toucher. Qu'allait faire Billie ? Etait-elle capable de faire du mal ? Au même instant, Phoebe se trouvait entre Nikki et Piper. Le fait que tout le monde connaisse la vérité sur l'ainée des Halliwell permettait à Nikki de tenter de se venger sans cacher la vérité. Elle avait encore une part d'ombre, mais les Halliwell n'avaient pas encore deviné ce que c'était. Phoebe profitait de l'inattention de Nikki pour poser sa main sur son épaule et usait de son empathie afin de calmer sa colère. Nikki pour la première fois depuis bien longtemps était apaisée. Depuis qu'elle avait été prise en main par les forces du mal, chaque action qu'elle effectuait engendrait plus de colères et de rancoeurs. Semblait-elle céder au côté bénéfique ? Cela n'était pas le cas car rien qu'en voyant Piper, cela réveillait toute sa colère, et la calmer en un tour de magie n'était pas la solution. Dès lors, Nikki, déterminée et pensant à la mission qu'elle devait accomplir, souriait à Phoebe puis l'envoyait à terre violemment avec la télékinésie. Paige venait vers Phoebe la soignant puis Nikki l'attaquait. La plus jeune des soeurs se protégeait avec le champ de force renvoyant l'attaque à l'envoyeuse. Nikki usait de son pouvoir de figer le temps ce qui étonnait tout le groupe particulièrement Piper. Les faits étaient établis sur leur lien de parenté mais le constater était autre chose. Sam voyant la confusion, allait en profiter pour monter et retrouver Billie, Dean puis Matthew pour demander du renfort. Pour Piper, il était hors de question qu'il y arrive qu'elle lançait discrètement un sortilège sur Sam qui perdait pied et se cassait violemment la figure dans l'escalier. Nikki avait assisté à ça qu'elle allait parler mais Piper l'en empêchait pour mieux donner le change que Paige ne se doutera de rien. Pour Piper, il était temps d'occuper Paige pour ne puisse la déranger lorsqu'elle prendra sa proie. Il restait Nikki à manipuler pour qu'elle puisse agir sans problème. L'ainée pensait à Phoebe. Elle avait une idée. Elle lançait un sortilège discrètement pour que Phoebe soit submergée par toute sorte d'émotions qu'elle sera incapable de se contrôler et là, Phoebe criait, ne pouvant plus supporter tous ses tourments. Piper s'était souvenue lorsque Prue avait eu ce pouvoir et ce que cela avait engendré. Elle ne laissait rien transparaître sur son visage, mais elle était satisfaite de donner une leçon à toutes les personnes qu'elle considérait comme sa famille. Elle regardait Paige faisant mine d'être inquiète pour mieux la berner.
     
     (jouant la perdue) : "Paige, il faut s'occuper de Sam; de Phoebe et de Léo vite ! 
     
     (sentant que quelque chose clochait mais n'avait pas le choix de faire confiance) : J'y vais vite, mais toi ? 
     
     (jouant l'ainée qui prenait toutes les décisions en vue de préserver la famille) : Je m'occupe de Nikki. 
     
     (se rappellant de ce qui était arrivé lorsque les deux jeunes femmes s'étaient affrontées et que tout le monde pensait Piper morte) : T'es folle ? Je ne peux pas te laisser faire ça ! 
     
     (se montrant déterminée) : Ne discute pas avec moi Paige. Je suis la seule à pouvoir l'affronter que tu le veuilles ou non. J'ai un pouvoir bien plus puissant que le tien et tu le sais. Tu crois qu'un simple champ de force pourra la mettre à terre ? Non, alors il était temps pour moi de me faire respecter en tant que parent."
     
    Paige ne discutait pas qu'elle allait voir Sam et Léo, les soignant. Nikki et Piper étaient seules, se regardant dans le blanc des yeux. La tension était à son maximum. 
     
     (déterminée à en savoir plus) : "Qu'est-ce que tu fais exactement ? 
     
     (souriant faiblement et faisant sa démarche en parlant doucement) : Si tu crois que je vais tout te révéler, tu te trompes. Ca se voit encore que tu n'es qu'une gamine qui n'a rien compris des forces en présence. 
     
     (enragée) : C'est parce que je te vois différente. A priori la leçon que j'ai donnée lors de notre combat ne t'a pas suffi. 
     
     (riant légèrement) : Tu me fais marrer car tu ignores carrément ce dont je suis capable. 
     
     (curieuse) : Est-ce que tu vas me tuer maintenant que tu sais la vérité ? 
     
     (tentant de la faire douter) : D'après toi ? 
     
     (déstabilisée) : J'ignore tes intentions, mais par contre je vais te mettre hors d'état de nuire. 
     
     (essayant de la faire changer d'avis) : Il y a tellement mieux qu'un combat vu ce qui nous attend. 
     
     (intriguée) : Comment àa ? 
     
     (installant sa stratégie pour que Nikki n'aille pas prendre ce qu'elle désirait) : Toi et moi en paix. 
     
     (déroutée) : Tu me fais marcher ? 
     
     (jouant l'innocente) : Pourquoi le ferais-je ? Il est temps pour moi de connaître ma fille, de rattraper le temps perdu.
     
     (la menaçant) : Si jamais tu te joues de moi, je te tuerais, tu m'entends, je te vaincrais ! 
     
     (jouant à celle à qui on pouvait faire confiance) : Tu peux me croire."
     
    Piper souriait, se montrant plutôt accueillante que Nikki n'y voyait que du feu. La jeune fille s'approchait mais soudain, Piper entendait du bruit. Elle sentait que Paige allait réussir à soigner tout le monde et qu'ls allaient rappliqués qu'elle se tournait pour voir la situation. Nikki profitait pour monter, et accomplir son devoir avec son objectif. Paige en effet venait la voir. Elle était perdue. 
     
     (perdue) : "Phoebe est au plus mal, je ne sais pas quoi faire. 
     
     (laissant transparaitre son agacement) : Fais le nécessaire avec Sam, je dois chercher Nikki. 
     
     (stupéfaite) : Mais toi alors ? 
     
     (énervée) : Faut que je retrouve Nikki au plus vite, et surtout ne me dérange plus, car à cause de toi, on risque de perdre des personnes. Je te rappelle que Nikki est celle qui s'est le plus approchée de notre extinction."
     
    Piper montait pour tenter de rattraper Nikki laissant une Paige complètement abattue. Pendant ce temps, Claire enquêtait sur le terrain pour connaître la vérité sur Piper et sur le combat qu'elle avait menée quand soudain, elle entendait du bruit. Elle se tournait et ne voyant personne. Elle continuait, sentant que le lieu n'était pas sûr quand soudain, des démons venaient l'attaquer. Elle se défendait du mieux possible, ne désirant pas terminer en chair à saucisse de démons, mais ils prenaient le dessus. Soudain, ils s'enfuyaient. Claire respirait et là, soudainement, elle voyait une personne tapie dans l'ombre. Elle ne reconnaissait pas la personne. 
     
     (intriguée et effrayée) : "Qui êtes-vous ?"
     
    Le fait qu'elle ne recevait aucune réponse lui faisait grandement peur. Elle essayait une nouvelle fois de savoir qui c'était. 
     
     (effrayée) : "Qui est là ? Mais qui est là bon sang ?"
     
    Elle ne recevait aucune réponse qu'elle tournait sur elle-même et c'était à ce moment-là qu'elle sentait une main sur son épaule. Elle sursautait. 
     
     (calme et déterminée) : "Est-ce que je vous ai fait peur ? 
     
     (soufflant) : Oui, mais ce n'est pas grave. 
     
     (essayant de gagner la confiance de la jeune fille) : Mais vous savez que cet endroit est un dangereux ? 
     
     (curieuse) : Non, du tout. 
     
     (se montrant prévenante pour ébranler sa proie qu'elle la suivra) : Heureusement que j'ai croisé votre route. Je peux vous emmener loin de cet endroit. 
     
     (déterminée) : Je peux me démerder seule. 
     
     (étant prévenante pour mieux l'amadouer) : Je vous comprends, mais cet endroit est vraiment dangereux même pour quelqu'un d'aussi courageux. Mieux vaut être guidé par quelqu'un qui connaît le coin. 
     
     (curieuse) : Comment vous savez que je ne viens pas d'ici ? 
     
     (observatrice) : Il suffit de voir vos yeux, le fait que vous soyez perdus dans ses ruelles qu'il est facile de voir que vous venez d'une autre ville que San Francisco. 
     
     (influencée par cette demoiselle) : Si vous pouvez m'aider à sortir d'ici, j'en serais plus que reconnaissante. 
     
     (s'approchant et étant gentille pour mieux attendrir sa proie qu'elle sera soumise à son bon vouloir) : Je peux, ne vous inquiétez pas. Mais j'espère que vous avez un endroit où vous reposez.
     
     (gênée) : A vrai dire, pas du tout. 
     
     (prenant les choses en main pour attraper sa proie) : Alors c'est décidé, vous venez avec moi. 
     
     (souriant) : Mais qui dois-je remercier pour autant de générosités ? Une inconnue offre de l'hospitalité à une autre personne, c'est rare dans ce monde. 
     
     (posant sa main sur l'épaule de la jeune fille pour la rassurer) : Je pense que dans ce monde si on ne s'entraide pas, on ne peut faire évoluer les choses. Je m'appelle Isabella Maria Cruz et vous ? 
     
     (souriant et reconnaissante) : Je m'appelle Claire, Claire Bennet. Je vous suis reconnaissante de faire cela pour moi. 
     
     (souriant légèrement mais ne laissant pas transparaître sa joie sinon ses intentions seraient dévoilées) : Alors, suivez-moi. 
     
     : D'accord."
     
    Isabella avait quelque chose en tête. Viser Claire Bennet faisait partie de ses projets. En effet, Claire Bennet faisait partie des personnes que Nikki avait attaquée et prévoyant ce que ferait cette jeune fille, elle l'avait anticipée. Ainsi, elle forcerait Nikki à apporter ce qu'elle désirait, sinon elle ne pourrait plus s'attaquer à ses cibles de choix. De plus, elle avait d'autres projets en tête mais elle tenait à garder cela secret pour mieux surprendre. Qu'est-ce que c'était ? Les deux femmes partaient. Claire l'ignorait, mais elle était tombée dans un piège beaucoup plus vicieux que ce qu'elle avait vécu avec Ethan. Dean lui était toujours prisonnier des griffes de Billie bien en colère et qui commençait à serrer son emprise sur celui qu'elle pensait être son amoureux pour le punir de ce qu'il avait fait et s'en prendre à son chou était inexcusable. Matthew était à l'arrière plutôt impressionné par ce qu'il voyait. Il s'approchait lentement. Billie allait alors finir ce qu'elle avait commencé. 
     
     (furieuse) : "Tu ne mérites pas de vivre pour ce que tu as fait !"
     
    Elle armait son pouvoir de projection pour se venger sur Dean mais c'est là où elle se faisait assommer par derrière. Une jeune femme prenait dans ses bras Dean qui l'observait et était choqué en la voyant. 
     
     (surpris) : "Ce n'est pas possible. Suis-je en train de rêver ?"
     
    La jeune femme souriait comme pour rassurer Dean. C'était une personne qu'il connaissait et pas n'importe qui. Il s'agissait de sa mère Mary Eleanore. La dernière fois qu'il l'avait vu, c'était alors qu'il n'avait même pas atteint l'âge de dix ans et Sam n'était encore qu'un bébé. Après son décès, son père l'avait formaté pour devenir l'une des personnes les plus redoutées dans le monde surnaturel, mais il lui avait manqué cet amour maternel, celui qui rassurait et lui aurait permis de s'évader. 
     
     (souriant et étant rassurante) : "Maman est là, et elle va te protéger.
     
     (souriant faiblement) : Je suis heureux."
     
    Dean s'évanouissait vu l'épreuve qu'il avait subi alors que Billie avait essayé de lui nuire. Mary elle, regardait Billie à terre et Matthew avec un regard bien indescriptible puis sortait de cette chambre. Comment ça se fait que Mary soit arrivée dans cette chambre ? Là, tout était le mystère. Paige de son côté était totalement perdue. Certes, elle avait réussi à soigner Léo et Sam, mais Phoebe était au plus mal, et elle cédait de plus en plus aux émotions qui la submergeaient. Sam venait à elle posant ses mains sur ses épaules pour la rassurer. 
     
     (étant à son écoute) : "Paige, on a besoin de toi. Il ne faut surtout pas céder à la panique. 
     
     (perdue) : Tu ne veux pas que j'y cède ? Mais je le suis déjà. Je n'ai jamais été aussi seule comme ça. 
     
     (déterminé) : Ecoute, tu dois avoir une idée de formule pour essayer de sauver Phoebe. T'imagine les dégâts qu'elle pourrait fare si elle cédait davantage ? 
     
     (se reprenant en main) : Tu as raison. 
     
     (souriant légèrement) : Je préfère ça. 
     
     (curieuse) : Et pour ton frère, je peux arranger les choses entre vous ? 
     
     (triste) : J'aimerais, mais je me débrouillerais. 
     
     (réconfortante) : Ne t'inquiète pas. Vous vous retrouverez tous les deux. Vous êtes deux frères avant tout et puis, je règlerais les soucis de ton frère. 
     
     (souriant) : C'est gentil à toi.
     
     (calme) : Monte afin de voir ce qui se passe. Si ça se trouve, il faut le plus grand nombre de personnes en face de Nikki. 
     
     : D'accord."
     
    Sam montait, ignorant totalement ce qu'il pourrait trouver là-haut. Paige était auprès de Phoebe qui se blottissait sur elle-même. Paige prenait les mains de sa soeur, se montrant réconfortante. 
     
     (à son écoute) : "Phoebe, je suis là, écoute ma voix. Recentre-toi sur ce qui est nécessaire. 
     
     (pleurant et perdant pied) : Je ne peux pas, toutes ses voix, c'est une torture. Je ne peux pas, je ne peux pas les entendre, je veux que ça s'arrête et vite ! 
     
     (essayant de ramener sa soeur) : Je sais que c'est dur, je sais que tu as perdu ton mari il y a peu. 
     
     (l'interrompant) : Et plus encore. 
     
     (attristée) : Je suis tellement désolée.
     
     (paniquée) : Et puis à quoi ça sert que je reprenne les choses en main alors que tout fout le camp ? Dis-moi hein ? 
     
     (se montrant rassurante) : Phoebe, on est là que ce soit moi, Piper, Léo, Billie, Dean, Sam, Henry.
     
    . (défaitiste) : Pas tout le monde Paige, pas tout le monde et toi aussi, tu dois le penser. 
     
     (triste) : Tu as raison mais avant tout c'est pour le bien que l'on doit se battre, pour les innocents qui doivent être sauvés. 
     
     (pensant à Matthew et à la sensation qu'elle ressent en sa présence que soudainement, elle se reprenait, ayant un but à atteindre et personne ne pourra l'en dissuader) : Tu as raison. Je dois canaliser ses émotions, et si ce qui m'arrive peut nous permettre de neutraliser Nikki ou de la sauver des démons, l'amenant dans notre famille.
     
     (souriant) : Voilà la Phoebe que je connais, combattive et intuitive. 
     
     (souriant) : Oh oui.
     
     (curieuse) : Que faisons-nous ? 
     
     (déterminée) : Montons, et ce, le plus rapidement possible."
     
     
    Seulement Phoebe avait encore en tête cette sensation qu'elle avait ressenti auprès de Matthew et elle comptait bien en savoir davantage, et ce, par tous les moyens. De son côté, Piper rattrapait Nikki qui était proche de rentrer dans la chambre où se trouvait Billie et Matthew. Elle utilisait le pouvoir d'explosion afin de la stopper. Nikki n'avait pas vu venir cette attaque qu'elle était projetée contre le mur. La jeune fille allait immédiatement répliquée quand Piper se mettait tout contre elle, l'empêchant de faire des mouvements. 
     
     (montrant sa déception en finesse) : "N'aurais-tu pas oublier quelque chose par hasard ? Oh si, la pax très chère qu'à priori tu as décidé de t'en foutre et complètement la carrant là où je pense. Tu me déçois. 
     
     (essayant de s'expliquer) : Ce n'est pas contre toi, mais je dois faire ce que j'ai à faire point, et puis qui tu es pour me juger hein ? Je fais ce que j'ai à faire c'est tout et tu ne m'en empêcheras pas. 
     
     (prenant le bras de sa fille fortement et déterminée) : C'est ce que l'on verra.
     
     (déterminée) : Tu l'auras voulu."
     
    Nikki éloignait Piper avec de la télékinésie qui était jetée à terre violemment. Celle-ci carrément furieuse, utilisait des boules d'énergie pour répliquer et éloigner Nikki de la chambre. Elle figeait les boules, les renvoyant auprès de sa mère qui esquivait facilement l'attaque. Nikki en profitait pour se rapprocher grandement de la chambre où se trouvait Billie et Matthew. Elle allait ouvrir la chambre quand Piper en colère tentait de l'expulser au loin avec un sortilège. Seulement, cela ne fonctionnait pas. Les deux sorcières étaient toutes proches, se combattant au corps à corps alors que la porte était tout près. Phoebe, Paige et Sam arrivaient à ce moment-là, assistant à cette scène. Phoebe se mêlait à la bagarre, usant de son pouvoir d'empathie. Sur Nikki, le pouvoir fonctionnait, elle semblait de nouveau moins en colère, mais sur Piper c'était autre chose, que pour éviter des questions, l'ainée s'empressait de continuer le combat. A force la porte allait céder. De l'autre côté, Billie était encore inconsciente après le coup qu'elle a reçu. Matthew s'empressait d'aller près d'elle très inquiet. Il effleurait lentement la joue de sa belle ne pouvant s'empêcher de l'admirer mais en même temps, c'était pour la réveiller lentement. 
     
     (effrayé) : "Billie, Billie, réveille-toi, je t'en prie. Je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit."
     
    Cependant, rien à faire, Billie ne se réveillait pas, restant la belle au bois dormant. Alors, il avait l'idée de la réveiller autrement. Il s'approchait de ses lèvres sexy, l'embrassant tendrement en reflétant tout ce qu'il pouvait ressentir pour la belle. Et cela fonctionnait puisqu'en se réveillant, Billie prolongeait ce baiser avec intensité, caressant sa joue pour le rassurer et désirant voir un sourire. 
     
     (encore faible mais désirant rassurer son chou) : "Je suis là mon ange. N'ais plus peur à présent. 
     
     (inquiet) : J'ai eu si peur. J'ai cru ne jamais te revoir. 
     
     (se montrant rassurante en le prenant dans ses bras, caressant sa joue et effleurant ses lèvres pour mieux l'attendrir) : Rassure-toi mon prince, jamais je ne te quitterais. Je suis si bien tout contre toi. 
     
     (souriant heureux et guidant les bras de sa déesse encore plus près de lui) : Je suis si heureux que tu sois là. Jamais personne ne sous séparera, jurer ? 
     
     (effleurant malicieusement les cheveux de son beau brun, l'embrassant sur la joue près du coin de ses lèvres) : Jurer beau brun. Tu es un tel cadeau du ciel. 
     
     (aux anges) : Oh ma divine déesse, je veux que cet instant ne se termine jamais. Te sentir contre moi, t'embrasser, sentir la chaleur de ta peau contre la mienne fait de moi un homme comblé. Tu transformes ma vie. Je.... "
     
    Seulement il y avait du bruit à l'extérieur. Billie et Matthew étaient si bien qu'ils n'entendaient rien. Soudain, la fenêtre s'ouvrait en grand, comme si le vent était fort à l'extérieur. Les deux sursautaient, mais ne voyant rien, ils restaient l'un contre l'autre, s'embrassant passionnément, et laissant leurs mains aller sur le corps de l'autre pour leur procurer des caresses douces et enivrantes. Mais les choses s'accéléraient pour eux. PIper, Nikki et Phoebe défonçaient la porte de la chambre alors qu'en même temps, quelque chose s'introduisait dans la chambre arrachant Matthew à Billie qui criait. Billie essayait de reprendre Matthew en usant de la télékinésie, mais cela ne fonctionnait. La chose partait avec Matthew qui criait. 
     
     (criant effrayé) : "Billie, aide-moi !!!!!!!!!!!!!!! Billie !!!!!!!!!!!"
     
    Malheureusement, c'était trop tard, Matthew était au loin avec cette chose qui était venu le kidnapper devant tout le monde. Billie allait à la fenêtre, criant et laissant les larmes couler sur sa joue. Il était hors de question que quelqu'un ne lui prenne son chou, et elle était prête à tout pour le retrouver. 
     
     
    Fin de l'épisode. 

    votre commentaire
  • Charmed 10x06 Troubles au manoir
     
    Matthew essayait de se débattre, de se sortir de cette créature, mais il ne pouvait rien y faire. Il était emmené dans un lieu bien tenu, mais dont l'accès était restreint qu'à un certain groupe de personnes. Le jeune homme était plutôt effrayé en voyant ses créatures. Il pouvait apercevoir des chauves-souris, par milliers. L'une d'elles se transformait sous ses yeux ébahis en une magnifique et divine jeune femme. La peur qu'il ressentait s'estompait en voyant cette divine créature mais elle ne disparaissait pas complètement. Cette femme était à ses yeux fascinante et reflétait également un danger auquel il n'aimerait pas être exposé. Les chauves-sauris autour d'elle voulaient s'occuper du jeune homme, mais celle-ci frappait dans ses mains pour les faire fuir qu'ils se réfugiaient dans leurs quartiers, s'occupant de leurs repas. Elle s'approchait de sa cible. Matthew se repliait sur lui-même, ayant peur de ce qu'elle pourrait faire, mais celle-ci désirant attirer sa confiance, effleurait sa joue avec tendresse pour mieux l'attendrir qu'il entendra ce qu'elle avait à dire. Ainsi, elle comptait le séduire pour obtenir ce qu'elle désirait et plus encore pour son peuple. Mais le jeune homme, lui, ne pensait qu'à Billie, la femme qu'il désirait tant rien qu'au premier regard et dont il était auprès d'elle peu de temps avant son enlèvement. 
     
    (sur ses gardes et effrayé) : "Qu'est-ce que je vous ai fait ? Délivrez-moi, je veux rentrer.
     
     (posant son index sur les lèvres de sa proie puis posant sa main sur sa joue et jouant de son regard angélique pour mieux l'ensorceler) : Chut. Pourquoi poser ce genre de questions alors que nous sommes tranquilles vous et moi ? 
     
    . (essayant de résister au regard de la belle) : Je ne sais pas ce que vous désirez mais oubliez-le de suite.
     
     
     (comptant le dérouter, effleurant sa joue puis son cou et caressant malicieusement le haut de son torse pour le faire frémir qu'il ne pourra pas lui résister) : Mais qu'est-ce qui vous fait dire beau brun que j'ai quelque chose en tête ? 
     
    (déstabilisé et curieux) : Vous m'avez arraché à l'endroit où je me sentais si bien. 
     
     
     (rusant en utilisant des mensonges pour mieux attraper sa proie) : Mais cet endroit ne vous aura apporté que des ennuis. Je vous ai sauvé de ses personnes. 
     
    (troublé) : Mais ses personnes sont bien, et ils m'ont sauvé la vie. Je ne pense pas que j'étais retenu prisonnier, je le saurais sinon. Je pouvais partir. Ce que vous me dites est insensée.  
     
     
     (le manipulant pour mieux tisser sa toile autour de ses filets) : Qui vous dit qu'ils ne l'ont pas fait dans un but précis afin de vous avoir à leur merci ? Vous êtes si bel ange, avec des yeux envoûtants et d'une attention si rare. Je ne peux laisser des personnes vous influencer et vous utiliser comme cela. Et puis, c'est qu'ils vous avaient bien influencés pour que vous en oubliez même qu'ils vous avaient capturés.  
     
     (déstabilisé) : Peut-être, mais n'empêche, je ne peux pas vous croire, je ne peux pas. 
     
     
     (effleurant coquinement le torse de son bellâtre, le griffant légèrement et plaçant son index dans sa bouche pour mieux l'apâter) : Si vraiment ils vous aidaient, pourquoi ils ne vous laissaient pas prendre votre envol ou même mieux, de prendre vos propres décisions ? 
     
    (ne sachant pas quoi dire) : Je......
     
     
     (glissant sa main au plus bas de son torse, effleurant ses lèvres malicieusement) : Profitez de cet instant, celui de liberté où vous avez l'occasion de faire vos propres choix. C'est bien d'être libre et je sais que vous aimez cela. 
     
     (dérouté) : Je ne sais plus quoi penser, quoi faire. Je suis perdu. 
     
     
     (procurant une douceur à son oreille, embrassant coquinement la joue de sa proie, et allant au plus bas avec sa main pour le faire frémir qu'il ne pourra pas résister) : Je peux vous aider, je suis là pour ça. 
     
    (curieux) : Quel est votre nom ?
     
     
     
     (se montrant coquine en laissant son index aller vers la bouche de sa proie) : Shiobhan McCalister mon chou, et tu pourras utiliser tous les noms que tu veux. 
     
    (rougissant) : Vous êtes divine. Je suis Matthew Derek Anderson.
     
     
     (titillant le nez de sa proie avec son index pour mieux le provoquer) : Un joli nom pour un beau gosse dans ton genre. Laisse-moi te montrer que je suis celle qu'il te faut mon chou, et tu m'en diras des nouvelles. 
     
    (troublé et tentant de résister car il pensait encore à Billie) : C'est que je ne suis pas libre. 
     
     
     (l'embrassant du bout des lèvres puis mordillant la peau de son cou pour l'enflammer qu'il la réclamera) : Oh, mais je ne vois pas d'alliance, vous n'êtes pas mariés à ce que je sache. Alors, on peut très bien s'amuser vous et moi. Je sais que vous en mourrez d'envie, je le sens."
     
    Shiobhan laissait sa main caresser ce qu'elle désirait tant, la malaxant coquinement puis passant à l'intérieur de son pantalon, procurant une douceur incomparable. Matthew ne pouvait s'empêcher de se mordiller la lèvre sentant un désir le submerger de plus en plus. Il ne pouvait s'empêcher de la regarder, contemplant la beauté de cette créature mystérieuse. Shiobhan désirant aller plus loin enlevait directement son pantalon, embrassant fougueusement sa proie, mêlant sa langue à la sienne dans une danse endiablée et guidant la main du jeune homme vers sa poitrine pour le faire frémir qu'il ne pourra plus se contrôler. Matthew sentait un désir plus qu'inextricable envahir tout son être. Cette appréhension, cette frayeur s'estompait vue les attentions de la belle, et d'autant plus attiré, il caressait son corps, s'approchant davantage. Shiobhan, désirant l'avoir dans ses filets, laissait tomber son haut, l'attirant contre sa poitrine, afin d'en ressentir ses attentions et coinçait sa tête dessus. Matthew en profitait pour embrasser sa poitrine fougueusement, et la belle l'incitait à descendre plus bas. Complètement sous son charme, il s'exécutait, et la belle l'incitait à aller plus loin, guidant ses mains vers son intimité pour qu'il lui procure un plaisir intense. Elle le titillait davantage, jouant de ses lèvres sur les siennes en les mordillant, jouant de sa langue sur son cou pour l'allumer qu'il deviendra complètement fou. Il ne pouvait plus se contrôler qu'il l'embrassait dans le creux de son cou, caressant le dos de sa belle et s'enivrant de son parfum envoûtant. Désirant tout contrôlé, Shiobhan s'empalait coquinement sur ce qu'elle désirait, kidnappant sa taille avec ma jambe et se remuant telle une diablesse pour le mettre au supplice. Etant pris au piège, ils passèrent ensemble un moment plus qu'endiablé. Pendant ce temps, Dean était auprès de sa mère Mary, encore un peu sonné par ce qu'il lui était arrivé. Il entendait du bruit. Mary avait une autre idée en tête, ne désirant pas que son fils lui échappe, le retenait en prenant son bras. Dean était complètement désarçonné face à elle. Après tout, il ne l'avait plus vu depuis longtemps, et la savoir face à lui était déstabilisant. Il la trouvait d'autant plus belle que jamais, comme si elle était bien mieux que dans ses souvenirs. Elle le sortait de ses pensées en l'embrassant d'une manière à la fois douce et perverse en même temps. Il était carrément troublé qu'il la regardait tel le petit garçon qu'il était autrefois juste avant que le démon aux yeux jaunes ne vienne lui arracher sa mère à jamais, et que son père ne lui enseigne les rudiments pour chasser les démons. 
     
     (troublé) : "Tu es si belle. 
     
    (souriant et jouant à celle prenant soin de lui) : Et toi tu es devenu un parfait jeune homme, et maintenant je suis là pour prendre soin de toi. 
     
     (troublé) : Vraiment ? Ce n'est pas une blague, je ne rêve pas au moins ? 
     
    (effleurant légèrement l'épaule de son fils remontant jusqu'à son cou pour l'envoûter) : Je suis là, en chair et en os mon poussin. 
     
     
     (tentant de résister à ce sentiment qui l'envahissait) : Mais je dois y aller. J'entends tout ce bruit, ce remue-ménage. Je dois tout faire pour les aider. 
     
    (désirant garder son chou auprès d'elle à tout prix qu'elle allait ruser) : Mais mon ange, je sens au plus profond de toi que quelque chose ne va pas et je ne vais pas te laisser y aller sans savoir ce qui ne va pas. Tu ne pourras pas bien aider les autres si tu es préoccupé.
     
     
      (se laissant influencer se confiant) : C'est que ma copine m'a trompé avec un mec que je déteste. Je sens qu'il y a un truc qui cloche. 
     
    (se montrant protectrice en effleurant doucement la joue de son fiston pour le rassurer) : Mon ange, sois tranquille. D'abord repose-toi, je m'occupe de toi, et ensuite, on verra ensemble ce qui ne va pas, d'accord ?"
     
     
     (souriant) : "D'accord."
     
    Mary savait ce qui se passait avec son fiston. En apparence, elle montrait son affection, rattrapant tout ce qu'elle avait perdu après des années loin de sa famille, prise par le démon aux yeux jaunes, mais au fond, elle avait une toute autre idée en tête, pensant à ce jeune homme qu'elle avait croisé. Qu'allait-elle faire ? Pendant ce temps, dans cette chambre où Matthew avait été kidnappé, Billie était encore sous le choc, venant de perdre le chou qu'elle avait pu avoir dans ses bras mais prête à faire tout ce qu'il faut, qu'elle allait voir les filles responsable de la porte cassée, frappant d'abord Nikki avec un bon coup de poing puis Piper et ensuite Phoebe.
     
      (furieuse) : "Je vous hais toutes autant que vous êtes pour être intervenue comme cela. A cause de vous, j'ai été désorientée et je n'ai pu sauver Matthew des griffes de cette chose. 
     
     (surprise et furieuse) : Non, mais comme si c'était de notre faute aussi, tu déconnes ou quoi, et puis de quel droit tu oses nous gifler ? Tu as intérêt à te calmer de suite, sinon c'est moi qui vais te calmer, et je ne vais pas y aller par quatre chemins. Tu risques de souffrir cocotte, compris j'espère ? 
     
     (essayant de calmer la situation) : Ecoute Billie, je sais que tu souffres, que tu t'en veux de ne pas avoir pu le protéger, mais on va tout faire pour le retrouver, rassure-toi. Cela ne sert à rien de s'énerver contre nous. On est là pour sauver des innocents et Matthew est un innocent que l'on sortira du pétrin. Fais-moi confiance. Après tout, je suis ton être de lumière, n'est-ce pas ? 
     
     (énervée) : Cocotte, mais tu veux mon poing dans la gueule au lieu d'une gifle peut-être ? Paige, je comprends ce que tu veux dire, et c'est sage. Mais ça m'étonnerait que l'on obtienne quelque chose. Il n'y a pas de piste susceptible de nous mener jusqu'à lui. 
     
     (continuant d'essayer de calmer la situation) : Phoebe, je sais que tes émotions peuvent te jouer des tours mais arrête ton cirque, et on doit se concentrer sur Matthew qui doit avoir peur avec la créature qui l'a enlevée. Billie, on va arriver à le retrouver, je t'assure, et tout d'abord, on va utiliser le pendule, on va utiliser toutes les incantations pour retrouver quelqu'un et même substituer des mots si nécessaires. 
     
     (résignée mais ayant senti en Billie qu'elle avait eu un moment privilégié avec Matthew qu'elle en était toute énervée, et elle comptait bien connaître à son tour le jeune homme par tous les moyens) : D'accord, on va se concentrer sur Matthew. 
     
     (satisfaite) : Je préfère ça mais par contre, il y a des choses à règler.  
     
     (curieuse) : Comme quoi ? Piper peut-être ? Ou Nikki ? 
     
     (sur ses gardes) : Quoi ? Vous voulez ma peau alors que vous connaissez la vérité ? 
     
     (se posant des questions et essayant de voir surtout si Piper allait protéger sa fille, ayant des questions sur sa propre soeur) : C'est surtout curieux tout ça. Tu viens ici, et pouf la créature est venue kidnapper Matthew. Elle doit travailler pour toi, à tous les coups. Tu es derrière les mauvais coups. 
     
     (rigolant) : Non, mais là, tu me donnes trop de crédits. Dois-je me sentir flattée d'avoir autant d'estime des soeurs Halliwell en personne ? Je vous bats à plat de couture bande de sorcières, et vous le savez. 
     
     (voyant que Nikki s'était dévoilée) : Ah, ah ! Tu étais venue pour lui. On va te tuer et enfin te neutraliser pour de bon. 
     
     (essayant de raisonner sa soeur) : Tu es folle ? On devait la ramener du côté du bien. 
     
     (laissant éclater sa rage) : Mais tu as vu ce qu'elle provoque ? Elle ne serait qu'un poids de plus. Autant l'éliminer, autant la mettre hors d'état de nuire, elle responsable de nos malheurs les plus douloureux. 
     
     (gardant la tête froide) : Je t'en empêcherais Phoebe, et tu le sais. 
     
     (énervée) : Essaye pour voir."
     
    Phoebe et Paige étaient prêtes à en venir aux mains. Nikki n'allait pas intervenir, voyant que les soeurs Halliwell étaient en train de se déchirer, c'était même mieux qu'un spectacle. Billie elle préférait se cacher le visage ne voulant pas voir un éventuel spectacle des plus désolants et des plus inutiles. Elle n'avait qu'en tête Matthew et c'était son unique objectif qu'elle était prête à tout, à commencer par examiner la fenêtre. C'était là qu'elle se dirigeait, utilisant une fomule pour pouvoir admirer chaque contour au peigne fin. Piper elle, était ravie tout au fond d'elle de voir la famille se déchirer de l'intérieur. Elle attendait cet instant pour pouvoir agir en toute impunité, sans que personne ne puisse se douter de ce qu'elle avait l'intention de faire. Là, Billie la sortait de ses pensées en criant. 
     
     (ironiquement) : "Question pour Billie, faire chier c'est ton deuxième prénom ? 
     
     (rigolant légèrement) : Toujours aussi ironique à ce que je vois. 
     
     (souriant) : C'est ce qui me caractérise tellement bien. 
     
     (recadrant Piper) : Alors pourquoi tu ne fais rien ? Pourquoi tu n'interviens pas entre les deux ? Pourquoi tu ne fais rien pour Matthew hein ? Et pour ta fille Nikki ? A quoi tu sers Piper ? A rien finalement. Tu es inutile. 
     
     (la menaçant mais en douceur) : Chère, chère Billie, tu oses me dire cela alors que toi même la premère, tu te foutais de tout ce qu'il y avait autour, parce qu'il y avait ta soeur ? C'est l'hôpital qui se fout de la charité. Tu n'as aucun conseil à me donner, toi qui avais osé t'en prendre à mon fils. Oh, j'allais oublier, vous êtes tous incapable pour retrouver Matthew. 
     
     (choquée) : Quoi ? 
     
     : T'as bien entendu ma chère, et je vais être deux fois plus efficace."
     
    Piper s'éloignait de Billie étant prête à s'éclipser dans un endroit discret alors que Phoebe était prête à user de son pouvoir d'empathie sur Paige qui elle, se réservait le droit de se protéger et d'user de son pouvoir de télékinésie. Elles commençaient, y allant même jusqu'au corps à corps, jusqu'à ce qu'elles voient Piper s'éloigner. Là, cela les surprenait qu'elles stoppèrent net. Elles courraient après Piper qui ne les laissaient pas le temps d'arriver jusqu'à elle. Elle s'éclipsait dans la stupeur la plus totale. Phoebe en voyant cette situation était d'autant plus remontée, ne sachant plus quoi penser par ce qui était en train d'arriver. Elle ne se contrôlait plus, frappant contre le mur afin d'évacuer cette colère qui la rongeait de l'intérieur. Elle avait mal après cela, mais elle avait évacuée ce qu'elle avait au plus profond d'elle, n'étant que déterminée à l'idée de récupérer Matthew. Paige s'approchait d'elle et la guérissait, revenant ensuite vers Billie et Nikki. Les deux jeunes filles ne disaient rien, mais elles ne se quittaient pas des yeux, quand soudain, Nikki avait un sourire, et avait même une grande idée. Alors, elle utilisait son pouvoir de boule d'énergie soudainement contre Billie qui était propulsé à terre. Phoebe usait de son pouvoir de lévitation contre Nikki pour la mettre à terre, mais la jeune femme usait de la télékinésie pour propulser Phoebe contre Paige qui allaient contre le mur. Nikki souriait puis allait vers la fenêtre. Phoebe se levait à temps sur elle, prenant son bras pour tenter de l'empêcher de passer par cette issue. C'était moins juste, la seconde des Halliwell allait tomber. Cependant, elle avait eu le temps d'avoir une prémonition, laissant entrevoir un des pouvoirs de Nikki qu'ils ne connaissaient pas jusqu'à alors : le pouvoir de voler. C'était le choc pour Phoebe, ne sachant pas quoi penser de tout ça. Cette révélation était un coup dur dans ce qu'elle croyait être le bien et le mal. Elle aurait aimé demander à cette fille ce qu'elle savait mais elle était passée par la fenêtre, disparaissant dans la stupeur la plus totale. Que comptait faire Nikki dans l'histoire ? C'était le mystère le plus total. Pendant ce temps, même si Dean entendait du bruit, du remue-ménage et souhaitait aider, il ne pouvait se détacher de sa mère, de sa tendresse, de sa chaleur qu'elle réussissait à lui prodiguer. Il était dans ses pensées quand Mary le sortait en effleurant avec douceur et perversité son front pour mieux le troubler qu'il ne pourra rien faire. 
     
     (jouant à celle s'intéressant à lui) : "Ne sois pas dans tes pensées mon ange. Maintenant que je suis là, tu peux te confier et sans crainte. Sache que jamais je ne te jugerais. 
     
     
     (déstabilisé mais se sentant bien à ses côtés, même tellement qu'il ressentait un certain sentiment des plus troublants) : Je pensais avoir trouvé une personne qui me comprenait, mais je me trompais. La seule qui me comprend c'est toi Maman. Tu as toujours été là à mes côtés prenant soin de moi, me montrant à quel point je comptais à tes yeux, mais aussi, je ressentais tout ton amour. J'étais juste aux anges car je savais que quelqu'un était là. Ne me quitte plus jamais Maman, je t'en prie. 
     
    (effleurant coquinement les lèvres de son fiston, procurant une douceur à la fois tendre et diabolique à son oreille et le flattant pour mieux l'enflammer qu'il ressentira un désir des plus insoutenables) : Chut bébé, jamais je ne te quitterais. Je serais toujours là, prête à te protéger en cas de danger. Mon poussin, tu es la meilleure chose qu'il me soit arrivée en ce monde.
     
     
     (émue) : Maman, je suis si touchée, prends-moi tout contre toi."
     
    Mary avait réussi une grande étape, et elle comptait bien aller plus loin. Elle prenait délicatement la main de Dean la posant sur sa joue et lentement, elle le guidait à la descendre plus bas pour le faire frémir qu'il ne pourra pas résister. Il essayait de parler mais rien ne sortait de sa bouche tellement il était subjugué par la belle. Mary en profitait alors pour effleurer les lèvres de son fiston lentement pour le titiller. Il la regardait surpris, mais en se plongeant dans son regard, elle l'ensorcelait qu'il se laissait aller à cette sensation plus que grisante. Elle touchait ses lèvres, puis elle finissait par l'embrasser avec tendresse puis une passion bien déconcertante. L'ayant tout à elle, elle le guidait vers ses courbes les plus généreuses, l'incitant à aller plus loin dans ses attentions. Dean en devenait tout chamboulé, ressentant une attirance des plus déconcertantes qu'il s'exécutait, allant à la découverte de ses formes. Désirant le rendre complètement fou, elle l'embrassait d'une manière plus qu'intense, laissant sa langue parcourir dans le creux de son cou, et le mordillant puis allant sur son torse, se montrant à la fois tendre et coquine en le griffonnant légèrement. Elle continuait en plaçant délicatement sa main sous son pantalon lui procurant une douceur des plus inoubliables. Complètement à sa merci, il la couvrait de baisers le long de sa poitrine qu'elle coinçait sa tête dessus pour en ressentir ses douces attentions et guidait l'une de ses mains vers son intimité afin de le rendre complètement dépendant de sa personne. Il était complètement fou qu'il l'embrassait sur tout son corps et elle en profitait pour kidnapper sa taille avec sa jambe afin de l'avoir près d'elle. Une chose en entraînait une autre, ils passèrent à l'acte dans un moment endiablé. Pendant ce temps, Matthew était complètement désorienté après ce qu'il venait de vivre et surtout de ce que Shiobhan lui avait révélée. Il se demandait qui croire, mais en même temps, même s'il avait été avec Billie, celle qu'il avait désiré depuis l'instant où il l'avait rencontrée dans la planque de ce démon de Tony, il avait cédé à cette créature. Il se posait énormément de questions qu'il était plongé dans ses pensées. Shiobhan comptait bien le sortir de là afin d'obtenir ce qu'elle désirait.  
     
     (jouant à la poétesse pour mieux attirer son attention qu'il sera captivé) : "Un sous pour vos pensées ? 
     
     (interpellé et se confiant sans se douter qu'il était tombé dans un piège) : oh, c'est que je me sens perdu.  
     
     
     (se montrant compréhensive, serviable et protectrice en effleurant sa joue pour l'amadouer qu'elle pourra faire sa proposition) : Je suis là pour vous, et je ne bougerais pas car avant tout, je ne souhaite que votre bien, que vous puissiez vivre tout ce dont vous rêvez. N'hésitez pas à demander si vous avez besoin de quoi que ce soit. 
     
    (reconnaissant qu'il rougissait) : Je vous remercie amplement alors que vous faites cela en dépit du danger. Vous méritez que l'on prenne soin de vous, vos qui êtes si divine et la plus belle des créatures.
     
     
     (voyant que la situation lui était favorable comptait bien profiter de la situation pour arriver à ses fins en étant tendre et coquine à la fois, le flattant) : Vous le faites déjà rien qu'en étant près de moi. Je me sens si bien aux côtés d'un homme aussi charmant, plutôt beau gosse que je désire profiter de chaque instant avec vous. Restez avec moi, et vous feriez de moi une femme comblée.
     
     (déstabilisé) : Je.... Je ne sais pas quoi dire. 
     
     
     (faisant une moue pour influencer sa réponse) : Je me sentirais vraiment démunie sans vous. Alors, vraiment pensez à cette proposition. Et je pourrais vous aider en retour.
     
     (hésitant) : Je....."
     
     
    Shiobhan se blottissait contre lui, caressant le bas de son corps avec sa jambe arrivant jusqu'à ce qu'elle désirait, effleurant avec tendresse et perversité sa joue et l'embrassant coquinement du bout des lèvres pour l'amadouer qu'il fera n'importe quoi pour elle. Allait-il accepter et mettre de côté ce qu'il avait vécu avec Billie ? Il était raiment perdu. Pendant ce temps, au manoir, les soeurs et Billie étaient déchirées depuis que Matthew n'était plus là. Phoebe et Paige revenaient vers Billie et Sam qui étaient dans les parages. Paige décidait de prendre les devants afin de tout faire pour retrouver Matthew et ce, en unissant les forces de chacun. 
     
     (sage) : "On ne peut plus se permettre de se diviser et de se séparer, car il est question de sauver une personne. Matthew est un innocent je vous rappelle. Et il n'est pas question de perdre quelqu'un de notre entourage, on a déjà assez souffert. 
     
     (sentant toujours le fait que Billie s'était rapprochée de Matthew et cela l'énervait) : Ca m'étonnerait que l'on puisse s'entendre Paige. On est devenus trop différents. 
     
     (essayant de soutenir Paige) : Phoebe, on ne doit pas se diviser. On se fait vraiment trop de mal.
     
      (essayant de recadrer Sam) : Sam !!!! Laferme ! 
     
     (vexé) : Hey ! Et on devrait appeler Dean non ? 
     
     (encore énervé par lui) : On s'en fout de lui. Il n'a qu'à faire ce qu'il veut, je n'en ai plus rien à péter. On doit vite chercher Matthew point. 
     
     (résigné) : OK. 
     
     (prenant les devants) : Il faut combiner nos forces. D'abord, enquêtons sur cette menace. Examinons le livre des ombres et ensuite, on ira chercher Matthew combattant la menace qui l'a kidnappé. 
     
     (bien déterminée) : Non, partons vite. Il n'y a pas de temps à perdre. 
     
     (sage) : La prudence est de mise tu sais ? 
     
     (têtue) : Il est avec nous, c'est un innocent. 
     
     (essayant de lui faire entendre raison) : Qu'est-ce que je t'ai déjà appris sur la sorcellerie ? 
     
     (la renvoyant à sa place) : Je n'ai plus besoin de leçons. Je suis une sorcière compétente qui combat avec vous les menaces dont Nikki et même Piper. Car je ne vous fais pas dire mais partir tout d'un coup pour nous laisser, je n'aime pas ça. 
     
     (essayant de la raisonner une nouvelle fois) : Piper on s'en occupera, mais là il est question de toi tu sais, alors écoute-moi bon sang !"
     
     (énervée) : Euh, non, tu sais ce que ça veut dire au moins ? Alors merde, merde et remerde à vous tous autant que vous êtes ! Je vais le faire par mes propres moyens et aucun de vous ne pourra m'en empêcher.
     
     (essayant de prendre son bras pour l'empêcher de partir) : Billie, attends !"
     
    Mais Paige échouait lamentablement que Billie retournait vers la fenêtre comprenant le genre de créature qui était venue, se concentrait sur Matthew, afin de le ressentir et de se ballader dans l'espace afin de retrouver l'endroit où il était détenu. Allait-elle réussir sa manoeuvre ? Phoebe applaudissait l'initiative de Paige avec une certaine ironie. Paige était vexée. 
     
     (vexée) : "J'ai essayé au moins, mais toi non. 
     
     (franche) : Je dis ce que je pense et s'il y en a qui ne sont pas content et bien je les emmerde. 
     
     (se montrant compréhensive) : C'est vrai, tu as raison. 
     
     (conseillant sa soeur) : Tu laisses trop parler ton côté être de lumière ses derniers temps. Moi, je veux voir la hargne et la détermination en toi. Tu ne discutes même plus les décisions des fondateurs sur tes protégés, c'est dingue ? 
     
     (réaliste) : Oh, c'est que je pense à mes protégés. 
     
     (essayant de la réveiller) : Fais-toi plaisir de temps en temps, et crois-moi, cela te fera du bien. 
     
     (souriant légèrement) : Tu as raison, allez, il est temps de voir le livre des ombres et de voir qui a fait ça. Après tout, quelqu'un qui passe par la fenêtre ce n'est pas commun pour une créature. 
     
     : C'est vrai. 
     
     (intervenant) : Faisons ce que nous avons à faire alors."
     
    Les trois étaient prêts à partir quand soudain, Paige disparaissait à la stupeur générale. Elle se retrouvait chez les fondateurs devant un des grands manitous qui étaient inquiets. Paige attendait de voir ce qui se passait, et elle était vraiment sur le point de gueuler, sachant qu'elle allait sauver Matthew, celui dont elle voulait à tout prix protéger, quand soudain, on lui annonçait qu'elle devait éliminer quelqu'un et c'était celui qu'elle désirait protéger. 
     
     (choquée et énervée) : "Non mais vous avez fumé ou quoi ? Vous pouvez toujours courir pour que je sois votre tueur à gages. Allez au diable !"
     
    Les fondateurs essayaient de lui donner une chance mais Paige les regardait bien énervée. Qu'allait-elle faire face à eux ? Là, c'était la grande question. Paige était pensive et vraiment se demandait comment les fondateurs pouvaient menacer un bel ange comme lui. Aux yeux de la sorcière, c'était impensable. Mais cependant, elle sentait bien que les fondateurs étaient décidés à aller jusqu'au bout. Elle pensait à Matthew, au danger qu'il pouvait encourir. Les fondateurs n'étaient pas du genre à abandonner aussi facilement leur objectif et de plus, ils étaient sacrément butés dans leur genre et qu'ils seraient capable d'envoyer une autre personne. Elle sentait qu'elle n'avait pas le choix, car elle pensait à la sécurité de ce chou aussi charmant. Les fondateurs insistaient, montrant à Paige l'urgence de la situation. Elle pensait un instant songeuse pour mieux cacher ce qu'elle avait l'ntention réellement de faire mais surtout ses sentiments. En effet, être de lumière protégeant les autres, c'était important pour elle mais lorsqu'elle pensait à Matthew, sa conception du devoir changeait du tout, voyant le bel ange qu'il était et qu'elle désirait protéger. 
     
       (résignée) : "J'accepte."
     
    Les fondateurs étaient ravis. Paige préférait disparaitre le plus rapidement possible et ainsi retrouver ce petit ange qu'était Matthew conformément à ce qu'elle avait prévu avant que les fondateurs ne l'appellent. Pendant ce temps, Isabella emmenait Claire directement dans sa demeure, tenant à la garder sous son contrôle et pour cela, elle comptait l'apâter avc des propositions plutôt alléchantes. Claire était plutôt incrédule, pensant que cette femme s'était présentée à elle pour l'aider à s'aclimater à cette nouvelle ville qu'était San Francisco. Devant la porte de chez elle, Isabella l'ouvrait tranquillement invitant Claire à entrer. La jeune fille découvrait un intérieur au style contemporain. Elle était admirative que cela changeait du style particulier de son paternel qui aimait bien montrer sa situation aisée au travers d'objets luxueux, mais aussi son envie de pouvoir avec des objets ayant appartenu à des personnalités importantes de ses dernières années. Isabella ayant réussi sa première impression avec la demeure, allait continuer en étant serviable et charmante que la jeune fille fera n'importe quoi pour elle. Elle prenait ce que la jeune fille portait, l'accrochant sur un porte-manteau puis elle revenait près de Claire, posant sa main sur son épaule pour mieux l'amadouer. Claire était admirative et regardait sa bienfaitrice en étant bien reconnaissante. Pour Isabella, il était temps de faire sa proposition qu'ainsi, elle tiendrait Nikki sur sa vengeance et aurait un moyen autrement d'avoir celui qu'elle recherchait tant.
     
     (prenant soin de la jeune femme pour la toucher) : "Ici, vous êtes en sécurité, et je vous donnerais tous les moyens pour vous familiariser avec cette ville.
     
     (déstabilisée) : Je ne sais pas quoi dire en vous voyant aussi gentille à mon égard car on ne se connait pas plus que ça. 
     
     (se montrant compréhensive et modeste pour mieux l'attendrir) : Oh, je n'ai pas fait grand chose vous savez. Et si vous vous en sortez dans cette ville, j'en serais très heureuse. 
     
     (souriant et reconnaissante) : Je ne peux que vous remercier pour tout ce que vous faites pour moi et si jamais vous avez besoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas. 
     
     (voyant l'occasion d'avoir la jeune fille sous son influence en jouant la femme un peu perdue pour l'apâter) : Oh, à vrai dire, j'aurais besoin de quelqu'un pour m'aider car je ne sais plus quoi faire.
     
     (se montrant serviable) : Je pourrais vous aider vous savez.
     
     (jouant la reconnaissante et pouvant enfin faire la proposition qu'elle obtiendra gain de cause) : Oh, c'est gentil. C'est que j'aimerais retrouver quelqu'un et je ne sais pas par où commençer.
     
     (gentille) : Dites-moi le nécessaire et je ferais ce qu'il faut. 
     
     (sortant une photo et la montrant à Claire) : Voici cette personne que j'aimerais retrouver. 
     
     (n'aimant pas retrouver quelqu'un sans savoir pourquoi car elle se souvenait de son passé et du fait que les secrets étaient nuisibles) : euh, je ne sais pas, c'est que je ne connais pas les raisons qui vous pousent à le retrouver. 
     
     (perdant de son influence comptait bien la récupérer avec une proposition pour aider) : Oh, mais en retour, je pourrais vous aider à tout ce que vous voudrez et même après que vous l'ayez retrouvé, je vous expliquerais tout.
     
     (voulant avoir la parole de la jeune femme qui l'aidait et étant reconnaissante) : Vous me le promettez ? Merci d'avance pour tout ce que vous faites. 
     
     (en étant gentille) : Oui, promis.
     
     (encore un peu désorienté par la ville) : Vous pouvez m'indiquez des endroits bien connus de la ville ? 
     
     (serviable pour mieux servir ses intérêts en donannt quand même un plan) : Oh, vous avez le P3, le grand cinéma, ce genre de chose. 
     
     (souriant et prenant ce qu'Isabella lui transmettait) : Merci, alors j'y vais de ce pas. 
     
     (souriant satisfaite) : Merci à vous surtout de m'aider comme ça."
     
    Claire partait. Isabella avait tout prévu et le fait d'envoyer Claire était un moyen de pression considérable sur Nikki. Allait-elle avoir ce qu'elle désirait ? Alors qu'elle semblait seule, soudain, elle sentait une main sur son épaule. Cela ne la surprenait pas trop qu'elle se tournait sûre d'elle. Ce visage, jamais elle n'aurait pensé qu'elle l'aurait revue de sitôt. 
     
     (énervée) : "Qu'est-ce que tu fais là ? 
     
     (calme) : Tu sais qu'un bonjour ou un bonsoir, ça ne te ferait pas de mal aux miches ? 
     
     (furieuse) : Si, parce que l'on a rien à se dire.
     
     (calme) : C'est gonflé de ta part d'agir ainsi."
     
     
    Les deux femmes se regardaient dans le blanc des yeux avec une haine des plus vicérales. Que s'est-il passée entre les deux jeunes femmes ? Au même instant, Shiobhan attendait patiemment que Matthew réponde à sa proposition. Elle attendait beaucoup de sa réponse, voyant un bien à long terme pour son peuple. Matthew ne savait toujours pas quoi répondre. La belle savait qu'il ne fallait pas trop le presser alors elle continuait son approche en caressant coquinement et tendrement chaque parcelle de son corps pour le faire frémir qu'ainsi elle entendrait une réponse, mais cependant, elle entendait du bruit. Est-ce que quelqu'un aurait retrouvé sa trace lui arrachant ainsi Matthew ? Elle devait donc s'assurer de le garder en sécurité. Elle faisait signe à l'une de ses disciples de venir. Elle regardait Matthew, se montrant gentille pour l'avoir sous son emprise.
     
     (compatissante) : "Je comprends que vous soyez un peu perdu, et je vous laisse le temps qu'il faut pour y réfléchir. Sachez que de mon côté, vous pourrez toujours compter sur moi pour vous aider.
     
     (souriant légèrement) : C'est gentil tout ce que vous faites pour moi. Et je vous remercie.
     
     
     (effleurant tendrement la joue du bellâtre pour l'attendrir) : Je m'absente juste un instant, le temps de voir un petit détail. 
     
    (effrayé et se rendant compte qu'elle devenait importante pour lui) : Je ne serais pas tranquille tout seul vous savez. 
     
     
     (voyant une belle stratégie en jouant la protectrice pour obtenir ce qu'elle désirait) : Ne vous inquiétez pas. Je reviendrais le plus vite possible et quelqu'un de confiance sera avec vous.
     
     (souriant légèrement) : D'accord."
     
     
    Shiobhan s'absentait un instant, avançant vers le bruit qu'elle avait entendu jusqu'à ce qu'elle soit expulsée par télékinésie contre le mur. Là, la personne qui avait agi sortait de l'ombre et on remarquait que c'était Piper. 
     
     (déterminée) : "Surprise Shiobhan. Il n'y avait que ton air de supérieure pour tenter d'enlever Matthew.
     
     (ne comptant pas donner à Piper ce qu'elle souhaitait en perdant son calme) : Qui te dit que je l'ai ? 
     
     (souriant ironiquement) : Ah, ah, fous-toi de moi très chère. Où est-il ? Et tu sais que je ne te lâcherais pas comme ça, alors réponds !"
     
    Piper serrait son emprise sur Shiobhan. Qu'est-ce qu'il y avait entre les deux jeunes femmes pour qu'il y ait autant de tensions ? Pendant ce temps, Phoebe était à la fois déterminée et perdue par ses évènements qui se déroulaient, mais l'enlèvement de Matthew avait réveillé en elle une rage incomensurable qui ne demandait qu'à sortir. Ne pas avoir pu profiter d'une occasion d'avoir Matthew auprès d'elle, ne pas pouvoir savoir qui était ce petit ange était pour elle une torture. En plus, ce qu'elle a subi ses derniers temps comme la disparition de Piper après le combat contre Nikki, le combat contre Piper et le fait d'agir en ainé étaient trop pour elle. De plus, elle sentait en elle un sentiment qu'elle ne pouvait expliquer comme si elle était vide. Le tout ne pouvait qu'éclater au grand jour. Elle était capable de n'importe quoi pour le retrouver. Elle était plutôt d'accord sur l'idée de Paige de se baser sur le livre des ombres pour retrouver Matthew. Elle tournait rapidement les pages du livre gueulant même un bon coup pour que celles-ci se tournent toute seule grâce aux esprits de sa grand-mère ou d'un des ancêtres de sa famille mais rien n'y faisait. Sam était avec elle, et jamais il n'aurait pensé la voir dans un tel état. Il essayait de s'approcher, de se montrer à son écoute mais Phoebe le repoussait. 
     
     (énervée) : "Non mais tu crois que je suis ce genre de fille ? Bas les pattes, tu ne me toucheras pas. 
     
     (surpris et triste) : Mais ? Je ne comprends pas. 
     
     (furieuse) : Tu ne comprends pas ? Dans le genre dégage je ne veux pas  d'une femmlette c'est mieux ? 
     
     (triste) : Je vois. 
     
     (furieuse) : On a autre chose à penser. Matthew doit être sauvé à tout prix. 
     
     (triste et préférant s'eclipser) : C'est vrai, et je vais tenter de trouver de l'aide pour y arriver."
     
    Sam s'éclipsait, laissant Phoebe seule devant le livre des ombres. Elle cherchait encore et encore jusqu'à ce qu'elle tombe sur la page qu'elle recherchait et là, elle avait une vision de son ennemie auprès de Matthew et c'était une pas très glorieuse. Elle voyait donc Shiobhan avec Matthew passant le moment torride. C'était horrible pour elle qu'elle était folle de rage, balançant certains objets du grenier à terre. Elle faisait les cents pas, réfléchissant à comment arriver auprès du chou dont elle désirait en savoir davantage. Là, elle avait l'idée d'appeler Paige criant le plus possible pour qu'elle rapplique rapidement. La plus jeune des soeurs arrivait aussitôt. Elle était encore songeuse vue l'entrevue qu'elle avait eu avec les fondateurs. Seulement en voyant Phoebe aussi déterminée et aussi désespérée, elle mettait de côté ses pensées se rapprochant de sa soeur.
     
     (curieuse) : "Oh Phoebe, quelque chose ne va pas pour que tu m'appelles ainsi ?
     
     (désespérée) : Déjà tu disparais tout d'un coup sans que l'on ne sache pourquoi pas et ensuite, j'ai eu une cette prémonition, et je n'aime pas ça.
     
     (préférant mettre sous silence son passage chez les fondateurs mais désirant connaître le but de la vision) : Ce n'est rien, mais par contre, ta prémonition raconte-moi. Qu'est-ce que tu as vu d'horrible ?
     
     (préférant éluder une partie de la vision afin d'avoir Paige avec elle sur le coup) : Matthew aux prises avec une femme, et c'est une vampire. 
     
     (se souvenant de sa transformation en vampire il y a quelques années et ce qu'elle avait causé avant que ses soeurs ne la sauvent) : Oh mon dieu, il faut vite le retrouver. Comment tu as eu cette prémonition ? 
     
     : Avec le livre des ombres, sur la race des vampires, mais par contre, j'ignore comment elle s'appelle. 
     
     : J'imagine que tu as dû voir la reine. On va la détruire ne t'inquiète pas. 
     
     (curieuse) : Oui, mais comment ? Il nous faudrait le pouvoir des trois pour cela. 
     
     (la rassurant) : On va trouver un autre moyen, tu verras. Le pouvoir des deux pourrait peut-être fonctionner ? 
     
     (ayant une idée pour mieux protéger Matthew mais surtout pour éliminer une rivale dont elle ne supportait pas qu'elle se soit approchée de lui) : Le pouvoir des deux, car je sais que l'on ne peut ni compter sur Piper ni sur quelqu'un d'autre. Ensemble Paige, faisons équipe pour protéger Matthew, car il mérite ce qu'il y a mieux, tu ne crois pas ? 
     
     (réfléchissant, ayant en tête cette entrevue mais surtout pensant à Matthew qui lui rappelait elle dans son enfance de petite fille qui n'avait personne sur qui comptait et qui aurait aimé avoir de l'aide à l'époque) : Euh, oui bien sûr. Allons-le retrouver toi et moi et ramenons-le au manoir. Dis-moi, as-tu vu ne serait-ce qu'un détail dans ta prémonition nous permettant de repérer l'endroit ? 
     
     (se souvenant de sa prémonition) : Je dirais que l'endroit était plutôt bien décoré, avec des ornements français du XVIII ème siècle. 
     
     (ne sachant pas quoi penser mais ayant une idée) : C'est un début. Et je te propose que l'on parte de suite. On y va et pendant notre voyage, je tenterais de localiser Matthew. 
     
     (ravie) : Vite, allons-y, qu'est-ce que tu attends ?"
     
    Paige avait tu ce sentiment qu'elle avait en voyant Matthew. Elle se voyait en lui. Elle aurait aimé à l'époque que l'on puisse venir pour l'aider. Elle comptait à ce que Matthew ne subisse pas ce qu'elle a vécu et voyait en lui quelqu'un qui méritait de vivre de grandes choses. Même si elle agissait plutôt à distance, pensant à son devoir, ce sentiment d'identification était fort qu'il grandissait et qu'elle ne pouvait plus le nier. Elle allait faire en sorte de le prendre sous son aile lui apprenant tout ce qu'elle sait. Paige prenait Phoebe près d'elle et ensemble, elles disparaissaient. De son côté, Shiobhan était sous l'emprise de Piper qui continuait d'user de son pouvoir. Elle n'allait pas donner satisfaction à l'ainée des soeurs Halliwell, étant bien déterminée à garder Matthew. Alors elle affichait un grand sourire, exprès pour attiser la colère de Piper qu'elle perdrait le contrôle et elle lui donnerait une bonne leçon. Elle avait bien l'intention de jouer du passé pour mieux l'avoir sous sa coupe quitte à la faire chanter. 
     
     (restant calme) : "Piper toi gardant tellement le contrôle. On a été amies à une certaine époque, souviens-toi ? Et après ce qui est arrivé, plus rien. 
     
     (énervée et ignorant de quoi elle parle) : Je ne vois pas du tout ce que tu veux dire, loin de là très chère, et puis le passé est le passé. Je le veux, je le veux, je le veux, tu m'as comprise, car sinon, ta tête, j'en ferais de la bouilliie. 
     
     (essayant de jouer à la fois sur la provocation et la manipulation pour obtenir la liberté) : Le passé tu sais, je n'ai pas oublié nous deux, au moment où tu me confiais cette relation secrète et interdite que tu avais avec cet homme, Nathan et puis tout le reste. Et puis ma chère, tu n'as pas le pouvoir de me vaincre. Tu as pensé qu'il te faudrait le pouvoir des 3 pour me vaincre ? 
     
     (rigolant légèrement pour dérouter sa victime) : Je n'ai pas besoin d'un crétin comme lui. Et puis il faut le meilleur pour quelqu'un comme moi. Ah, ah, mais tu es en train de te faire un film ma vieille ! Oh, mais détrompe-toi, maintenant. 
     
     (voyant qu'elle a un moyen d'arriver à ses fins continue sur sa lancée) : Je ne dis que la vérité, celle qui te blesse on dirait et profondément. Ca se voit que ton combat contre Nikki t'a changé. 
     
     (furieuse serrant bien davantage son emprise que la belle vampire pourrait étouffer sur place) : Si tu veux te faire tuer, vas-y, continue avec le combat. Je te ferais vivre un enfer. 
     
     (jouant avec les nerfs) : Oh, mais si tu me tues, tu n'auras pas Matthew. 
     
     (faisant virevolter sa proie) : Qui te dit que je vais te tuer rapidement ? Je vais le faire en douceur, et très lentement pour que tu souffres, ce sera mérité. 
     
     (faisant une moue et tendant sa main) : Mais, après ce que l'on a vécu toi et moi ? 
     
     (rigolant de plus bel) : Tu crois que le fait de me confier, le fait que l'on ait vécu des choses ensembles compte ? Tu te goures, et je te le prouverais. 
     
     (jouant de son regard angélique) : Piper, s'il te plait, approche-toi. 
     
     (méfiante) : Pourquoi ? Pour que tu me plantes un couteau dans le dos ? 
     
     (essayant d'éveiller en elle un peu de gentillesse et de compassion pour s'en sortir) : Les combats, les confidences nous ont rapprochés toi et moi. Et si on essayait de trouver un terrain d'entente ? 
     
     (méfiante) : Si tu me donnes Matthew, on rediscutera toi et moi. 
     
     (sachant qu'elle échoue dans sa manoeuvre) : Non, je ne te le donnerais en aucun cas.
     
     (sachant ce qu'elle devait faire) : Très bien, tu vas devoir mourir."
     
    Piper usait de son pouvoir d'explosion sur Shiobhan pour enfin la mettre hors d'état de nuire mais c'était sans compter sur la belle vampire qui n'avait pas dit son dernier mot. Elle usait de son pouvoir de persuasion pour stopper Piper. Elle feignait de faiblir, se baissant. Shiobhan continuait sa manoeuvre, afin d'asservir Piper, mais soudain, elle se relevait, lançant à plusieurs reprises des boules d'énergie pour la stopper. Matthew entendait le combat qui était au loin et craignait ce qui allait arriver. Il espérait au fond que quelqu'un le sorte de là et qu'il puisse retourner au manoir. Même si Shiobhan lui avait laissé une grande marque, qu'il était prêt à rester avec elle, Billie était dans ses pensées, et il désirait la retrouver. Le combat entre les deux jeunes femmes continuait de plus bel. Shiobhan lançait même un nuage capable de la désorienter. Piper se couvrait, et Shiobhan arrivait la frappant que l'ainée des soeurs arrivait violemment à terre. Au même instant, Billie arrivait dans l'antre, se mettant à la recherche de Matthew. Elle commençait à crier le nom de celui qu'elle désirait. Matthew allait dire son nom, tellement il était heureux qu'elle soit là, mais la complice de Shiobhan l'empêchait de parler. Piper sachant que Billie était dans les parages devait vite se dépêcher de récupérer Matthew et de partir qu'il fallait en terminer avec la vampire et le plus vite possible qu'elle reprenait le combat et ce au corps à corps, défiant les crocs de celle qu'elle connaissait bien. Billie en même temps continuait sa fouille mais une boule d'énergie la touchait dans le dos qu'elle tombait à terre violemment glissant contre le mur. Une jeune fille sortait de l'ombre. Il s'agissait de Nikki. 
     
     (fière) : "Incompétente que tu es. Je vais t'éliminer."
     
    De leur côté, Paige et Phoebe apparaissaient dans l'antre. Elles voyaient le nombre de vampires qui séjournaient dans cet endroit. Elles n'étaient pas enchantées de la situation, mais le but était pour elles de trouver Matthew à tout prix. Phoebe semblait songeuse. Comment trouvez Matthew dans de telles situations ? Là, c'était la grande question, et elle ne semblait pas trouver la réponse en soit. Paige regardait sa grande soeur et elle remarquait son état. Elle se disait qu'il fallait absolument aider. La plus jeune des Halliwell pensait à Matthew, au fait de le retrouver à tout prix et surtout à cette angoisse de ne pas arriver à temps. En voyant Phoebe, elle se disait qu'elle devait penser la même chose. Alors elle posait sa main sur l'épaule de la seconde des Halliwell, songeant à une nouvelle stratégie. 
     
     (désirant aider) : "Ca ne va pas Phoebe ? 
     
     (ironie) : Oh on est juste dans un nid à vampires, on a perdu Matthew à part à tout baigne. Tu vois un sourire sur mon visage ? Alors, non ça ne va pas. 
     
     : Tu sais que tu es très forte. 
     
     (pressée) : On doit faire vite mais avec ses petites bestioles, ça ne va pas être simple et imagine que l'on ait de la concurrence dans les parages. 
     
     (compréhensive) : Je sais. Et si on couvrait plus de terrains en se séparant ?
     
     (surprise) : T'es sérieuse ? Avec ses petites bêtes par millier ? 
     
     (la rassurant) : Ne t'inquiète pas. On va réussir à les anéantir, et dès que l'on trouve la reine, on prévient l'autre, ça te va ? 
     
     (souriant satisfaite) : Oui, bien sûr. 
     
     : Bonne chance, et tu sais, si t'as besoin, crie haut et fort ! 
     
     (riant ironiquement) : Ah, ah, ah, ah, non mais là tu es très drôle. 
     
     (souriant) : Tu ne le savais pas encore ? Et bien voilà, tu le sais. 
     
     (pressée) : Allons-y et retrouvons Matthew le plus rapidement possible. 
     
     : D'accord, à tout à l'heure."
     
    Paige disparaissait commençant ses recherches. Phoebe, elle, continuait, espérant trouver la personne qu'elle cherchait par-dessus tout. Elle comptait bien tout faire pour retrouver son chou, et ce, à n'importe quel prix. Pendant ce temps, Billie se relevait difficilement de l'attaque qu'elle avait subi et lorsquelle se tournait, elle se trouvait face à Nikki, l'un de ses cauchemars. Elle était furieuse de la voir ici, mais surtout que comme maintenant tout le monde savait que cette fille était celle de Piper, la sorcière était plus qu'énervée, pensant à tout ce que les Halliwell avaient dû traverser. Le fait que Matthew soit prisonnier de cette vampire incitait davantage Billie à mettre à terre cette obstacle qui lui barrait la route, et elle serait capable d'user de tous les pouvoirs pour arriver à ses fins.
     
     (folle de rage) : "Dégage de là espèce de pouffe ! 
     
     (restant calme pour mieux énervée sa cible et ensuite Matthew sera à elle) : Pouffe ? Alors là de ta part, je pensais que tu aurais mieux. Tu me deçois, c'est vraiment navrant. 
     
     (carrément furieuse en se concentrant sur sa cible pour lancer son pouvoir de projection) : Grognasse, c'est peut-être mieux pour toi, mais en tout cas, tu ne pourras plus faire quoi que ce soit car peu importe ce que l'on peut dire à ton sujet, le fait que tu sois la fille de Piper, tu ne vivras plus pendant très longtemps. 
     
     (reconnaissant la valeur de Billie, mais se doutant d'une certaine manière que la sorcière blonde prépare quelque chose alors elle allait jouer pour découvrir ce que c'était) : Oh, ne serais-tu pas en train d'essayer de m'énerver ? 
     
     (s'approchant de sa cible et lui flanquant la plus belle gifle de sa vie) : Et ça, ça te permettrait d'y arriver peut-être ? Que l'on te voit perdre le contrôle, que tu dises enfin la vérité sur qui tu es et qu'est-ce qui fait que tu en veux à tout ce monde. Dis-nous enfin tout bordel de merde. Tu nous fais chier à force ! 
     
     (tenant tête à la blonde) : Et si je n'ai pas envie de te parler ? Qui es-tu pour moi à part juste de la merde ? De la merde très chère, et même mieux, de la merde en tranche. Je suis peut-être sa fille, je suis peut-être ce que l'on peut appeler une Halliwell, mais je ne revendique pas ce statut. Je suis ce que je suis, je suis Nikki, et je vais te botter ton derrière de blondasse décolorée. Je ne sais pas ce que tu comptes faire mais je vais t'en empêcher d'une manière ou d'une autre. Tu ne fais pas le poids."
     
    Nikki lançait des boules d'énergie en direction de Billie qui les évitait le plus possible en se projetant à terre mais cela ne l'empêchait pas de se concentrer sur sa prochaine attaque qui permettra d'éloigner son ennemie de Matthew. Pour Billie, Matthew était quelqu'un qui comptait à ses yeux. Elle était fortement attirée par lui, par ce qu'il pouvait dégager. Ce visage d'ange qu'elle voyait était irrésistible. Il était son chou, et celui qui lui avait permis de voir clairement que sa vie n'était pas celle dont elle désirait. Elle comptait le retrouver à tout prix, gouttant de nouveau à la joie si enivrante de se retrouver dans ses bras. Alors pour arriver à son objectif, Nikki devait sortir et être éloignée le plus possible. Seulement Nikki prenait les devants, ayant une belle idée en tête pour semer le trouble et ainsi s'approcher de sa complète vengeance. Elle allait se servir de Billie pour cela en la corrompant. 
     
     (calme) : "Tu sais Billie, tu es une femme en dehors de cette famille. Jamais tu n'auras un lien particulier. Ce sont des gens qui feront passer la famille en premier. Je suis au courant pour cette chère Christy. J'étais en contact avec elle à une époque. Elle te soutenait, elle voulait voir la meilleure capacité de toi, et qu'elle serve dans un but que tu aurais choisi. Que font les Halliwell pour toi à part fais-ci, fais-ça et tu n'aurais jamais dû agir de la sorte ? Rien du tout. Ils sont capables de donner des ordres et feront passer toujours le pouvoir des trois avant tout le reste. 
     
     (la recadrant) : Seulement le pouvoir des trois n'est plus vraiment ce qu'il est. 
     
     (voyant une opportunité) : Justement, le pouvoir des trois ne fait plus grand chose au niveau du bien. 
     
     (méfiante) : Et toi tu serais l'ordre nouveau ? Ca m'étonnerait franchement. 
     
     (comptant bien la faire douter en restant humble) : Peut-être pas moi, mais toi oui. Après tout, tu es la base de l'ultime pouvoir. 
     
     (écoutant mais ne gardant qu'en tête l'idée de retrouver Matthew et d'éloigner Nikki pour cela et elle comptait la tester) : Mais je ne sais pas quoi faire. 
     
     (déterminée) : Suis-moi, et je te montrerais tout ce que tu râtes."
     
    Billie avait sa réponse, et elle était prête, sentant la colère qui montait de plus en plus en elle, accumulant le manque que lui procurait Matthew, cette fille Nikki qui a causé tellement de dégâts dans la famille Halliwell, la relation morte avec Dean, le souvenir de Christy. Cela en était trop pour elle qu'elle criait folle de rage, fermant les yeux et comptant faire disparaître Nikki le plus loin possible. Voyant sa manoeuvre, Nikki se précipitait directement vers Billie prenant la main et elles disparaissaient toutes les deux, se retrouvant dans un endroit bondé de mondes. Billie était surprise et s'éloignait de Nikki, désirant bien user de ses pouvoirs, mais là, c'était trop tard. Sur la scène, elle voyait le DJ qui jouait la musique de Nicole Scherzinger : Poison. Tout le monde dansait. Billie espérait ainsi que personne finalement n'ait remarqué cette apparition, mais voilà, son voeu n'était pas exaucé. Une fille posait sa main sur l'épaule de Billie et à la grande surprise, il s'agissait de Claire qui était arrivée au P3 pour tenter de retrouver Matthew sur les recommandations d'Isabella. 
     
     (surprise) : "D'où est-ce que vous venez comme ça ?"
     
    Billie ne savait plus quoi dire alors que Nikki, elle, était plutôt ravie de la chance qu'elle avait. Cependant, même si c'était plus que tentant de réaliser sa vengeance sur elle, elle devait retrouver Matthew. Pour cela, elle devait tenter de s'éclipser. 
     
     (désespérée) : "Mon dieu, deux blondes, qu'est-ce que j'ai fait à Lucifer franchement ?"
     
    Et là, elle commençait à se faufiler dans la foule, mais Billie ne comptait pas la laisser partir qu'elle lui prenait le bras et Claire qui posait une épineuse question. La situation était inextricable. De son côté, Isabella était face à une personne qu'elle pensait définitivement en avoir terminé avec elle, mais les choses s'étaient passées autrement. Elle comptait bien la faire sortir d'une manière ou d'une autre de sa demeure.
     
     (exarcebée) : "Qu'est-ce que tu fais là ? Que me réserves-tu ? 
     
     (essayant de calmer le jeu) : C'est moi qui devrais te poser cette grande question vue ce que tu fais. 
     
     (énervée) : Le bien me fait gerber. 
     
     (calme) : C'est toi qui t'en es détournée et surtout après ce que tu as fait. 
     
     (essayant de lui faire perdre son calme) : Oh, ça, mais c'était un chien ce gars, une bouze. 
     
     (énervée) : Tu as brisé ma vie !
     
     (la défiant) : Et j'en suis fière soeurette. Ma très chère Elena, tu n'as encore rien compris de ce monde, toi qui vit sur un petit nuage. 
     
     (affichant un léger sourire mais plutôt ironique) : Tu ne sais pas ce dont je suis capable. 
     
     (curieuse) : Serais-tu en train de me menacer ? 
     
     (calme et la défiant) : D'après toi soeurette ? 
     
     (sachant user de bons mots pour dérouter son ennemie) : Oh, mais tu sais que s'attaquer à moi c'est misson suicide. 
     
     (comptant la dérouter) : Et si je recherchais à simplement établir la paix dans notre famille ? 
     
     (rigolant comme jamais) : Ah, là, tu me fais bien rire. 
     
     (la défiant et faisant une moue) : Tu verras bien. Après tout, tu peux prévoir mes actions non ? 
     
     (restant évasive) : Tu verras bien. 
     
     (ressentant qu'il y avait une personne avant son arrivée et de bénéfique) : Je te souhaite alors de passer un très bon moment, tant que tu le peux encore. 
     
     (sentant le danger et prenant la main de sa soeur) : Attends, reste par là, toi ! 
     
     (faisant l'innocente) : Quoi ? 
     
     (curieuse) : Que comptes-tu faire ? 
     
     (calme) : Cela ne te regarde pas, alors lache-moi la grappe ?"
     
    Elena Rosa Cruz était la soeur d'isabella. Entre les deux, c'était visiblement assez tendue et tout cela car Isabella avait pris l'homme d'Elena. Mais aujourd'hui, les intentions d'Elena étaient plus qu'obscures. Que désirait-elle ? En tout cas, son apparition auprès d'Isabella avait eu l'effet escompté. Aux yeux d'Elena, venir vers sa soeur était une stratégie. Quoi de mieux qu'une apparition pour commencer les choses. Elena avait senti une odeur bénéfique qui était passée et l'avait reconnu. C'était d'ailleurs pour cela qu'elle désirait partir. Elle envoyait violemment la main d'Isabella au loin, se téléportant. Isabella ne pouvait rien faire et elle était frustrée sans savoir pourquoi Elena était vite partie. Soudain, elle réalisait qu'elle avait senti Claire dans ses lieux et qu'elle voulait la retrouver. Isabella sentait le danger, sachant que si Claire était retrouvée, la jeune blonde pouvait raconter ses secrets à Elena, et ça, c'était inconcevable. Isabella disparaissait avec la ferme intention de retrouver Claire la première et de ne pas perdre son influence. Qui allait gagner entre les deux jeunes femmes ? De son côté, Matthew était avec la complice de Shiobhan qui avait donné l'ordre de le garder. Seulement le jeune homme avait peur de cette demoiselle. Il avait essayé de crier mais rien à faire, vu qu'elle lui bloquait la bouche pour parler. Matthew était déterminé à partir et ce, pour retrouver Billie dont il savait qu'elle était dans les parages et qu'il la cherchait. Il se débattait de toutes ses forces pour se délivrer de cette emprise, mais la complice avait d'autant plus de capacités qu'elle prenait son bras le tordant avec une force des plus surhumaines. Matthew hurlait de douleur que cela s'entendait dans tout l'endroit et les personnes en présence savaient où il se trouvait qu'elles venaient le plus vite possible vers lui. 
     
     (commençant à s'énerver) : "Aie, mais laissez-moi, laissez-moi bordel !"
     
    Matthew ressentait une rage des plus inextricables, quelque chose qui bouillonnait et demandait à sortir. Tout ce qui lui était arrivé était insupportable. Il repensait à l'endroit où il était retenu par Tony, durant tous ses mois où la vie n'était que misère et incertitude la plus totale, puis ensuite à cet instant où il arrivait au manoir pensant vivre enfin un instant de paix et de tranquilité, ayant rencontré une si belle femme en la personne de Billie. De plus, elle prenait soin de lui, et jamais il ne s'était senti aussi bien aux côtés de quelqu'un mais on lui avait arraché cette possibilité en le kidnappant de nouveau, en essayant de le corrompre et rien que d'être éloignée de Billie, alors qu'il savait qu'elle était là, c'était l'une des gouttes qui faisaient déborder le vase. Le fait d'être blessé avait vite fait de lui faire apparaître une boule de feu dans les mains. Il était comme dans un état second qu'il la lançait contre son ennemie, explosant sous ses yeux. Quand cela se terminait, il se disait qu'il avait halluciné ce qui était arrivé mais soudain, une petite voix se faisait entendre. Il s'agissait de Phoebe.
     
     : Matthew ?"
     
    Est-ce que Phoebe avait vu ce qui était arrivé ? Là, telle était la question, et surtout, comment allait-elle réagir ? Au même instant, Billie se retrouvait prise entre deux feux entre cette jeune femme blonde qu'elle connaissait à peine et Nikki, dont elle voulait à tout prix arrêter pour qu'elle ne s'approche pas de Matthew. Le dilemme était tellement inextricable mais Claire la sortait immédiatement de ses pensées. 
     
     (dans l'incompréhension la plus totale) : "Bon, est-ce que maintenant l'une de vous va m'expliquer ? 
     
     (hésitante) : Je...... 
     
     (déterminée et reconnaissant Nikki) : Non, amis allez, que l'on m'explique car je ne vais pas attendre la saint glin glin non plus. Mais toi, oh, toi, tu t'es vengée sur les miens, je ne me trompe, viens par là que je te foutte la bonne raclée de ta vie ! 
     
     (affichant un sourire ironique pour mieux provoquer la jeune fille) : Oh, mais c'est qu'elle réfléchit la blondasse de service ! Ne t'inquiète pas, je te réserve un sort qui sera équivalent ou même pire, je ne l'ai pas encore décidé, mais sache que ta mort sera pour moi un présent inestimable.
     
     (curieuse) : Mais qu'est-ce que je t'ai fait bon sang ? Qu'est-ce que j'ai pu te faire qui ait pu te mettre en colère contre moi ? Allez accouche de suite, je n'ai pas que ça à faire.
     
     (tenant tête) : Oh, mais pourquoi je donnerais cette peine de tout expliquer, tu comprendras assez vite.
     
     (énervée) : Je hais les énigmes alors je vais te clouer le bec, et tu n'en sortiras pas victorieuse, crois-moi. 
     
     (la regardant d'un air de défi) : Essaye de m'affronter pour voir, et tu risques de t'en mordre les doigts. 
     
     (intervenant et les recadrant) : Vous voyez où nous sommes ici ? Allons dehors, et faisons-le le plus vite possible, pour que l'on ne se fasse pas plus repérés que ce qu'on est en ce moment. 
     
     (la défiant) : C'est plutôt toi qui est gênée ma chère. 
     
     (énervée) : Tu ne discutes pas. Allez suivez-moi.
     
     (curieuse) : Et je saurais tout ? 
     
     (jouant la résignée afin de mieux l'amener à l'extérieur) : D'accord."
     
    Les filles sortaient vite fait du P3 en passant par la porte de service. Dès lors, Claire, déterminée par l'idée de connaître les intentions de Nikki la provoquait en la poussant et faisant en sorte qu'elle s'énerve. Nikki ne tombait cependant pas au sol, se relevant de cette provocation et montrant son air supérieure. 
     
     (souriant pour mieux provoquer) : "Non mais qu'est-ce que tu crois la cheerleadeuse, que tu vas pouvoir m'atteindre ? J'ai trop d'avance sur toi. 
     
     (poussée par cette envie d'enfin la mettre hors d'état de nuire) : C'est ce qu'on verra."
     
    Claire se jettait sur Nikki afin de la frapper, lui asséner des coups. Nikki se laissait faire jusqu'à ce qu'une personne ne surprenne les trois et commençait à parler, divulguant le fait que les filles étaient apparues. Billie essayait de s'approcher de cette personne qui s'avérait être un homme d'une trentaine d'années. Dans ce genre de situation, la jeune sorcière n'avait pas appris comment se comporter. Elle aurait pu demander aux soeurs, sachant ce qu'elles avaient vécu avec Shax et Prue. Nikki, elle ne se posait pas de questions loin de là, et s'approchait de cet individu. Elle le regardait avec tendresse et perversité, glissant sa main au niveau de son torse. Sa proie ne savait pas quoi penser. Il était déstabilisé par cette approche et ne pouvait s'empêcher de la regarder. A cet instant, Billie sentait un danger et commençait à se précipiter vers l'innocent, levant sa main pour user de la télékinésie sur Nikki. Cependant cette jeune femme n'allait pas donner l'occasion à la sorcière de sauver cet homme et le faisait brûler sur place. Il criait de douleur. Billie pleurait et folle de rage frappait Nikki de toutes ses forces mais celle-ci retenait le bras de la sorcière. 
     
     (fière) : "Tu vois, tu es une incompétente. En acceptant mon marché, tu pourras sauver des vies. 
     
     (folle de rage) : Espèce d'ordure ! Et jamais je ne te suivrais. Tu peux aller mettre ta proposition là où je pense et bien profond."
     
    Nikki souriait et soudain, elle disparaissait laissant Billie et Claire dans le désarroi le plus totale. Claire était en colère, et même bien frustrée de ne pas obtenir ses réponses. Mëme elle en voulait à Billie qui lui avait fait la promesse qu'elle saurait tout. Elle s'approchait de la jeune femme et la giflait de toutes ses forces. Billie se tenait la joue complètement surprise. 
     
     (encore choquée) : "Mais ? 
     
     (énervée) : Je devais avoir des réponses, et là, il y a un mort puis une fille qui s'enfuit en disparaissant. Alors, comment je fais hein ? A moins que finalement tu ais les réponses, mais je peux te garantir que tu me les donneras. Tu ne t'enfuiras pas de sitôt. 
     
     (choquée et essayant de la recadrer) : Tu crois que tu peux faire le poids face à moi ? 
     
     (déterminée) : Tu me donneras des réponses, et tu as intérêt sinon, je vais aller voir cette fille. 
     
     (agissant en tant que protectrice et résignée) : Ne vas pas la voir. Je te dirais absolument tout, et sans omettre quoi que ce soit."
     
    Les deux jeunes femmes allaient donc discuter. Billie allait-elle tout dire ? Là, c'était une toute autre histoire. Au même instant, Piper était contre Shiobhan qui se montrait plus déterminée que jamais. Le combat était assez difficile et les boules d'énergie tout comme les attaques liées au mental fusaient dans tous les coins. Piper ne comptait pas la laisser partir. Elle désirait tout faire pour avoir Matthew et si c'était la tuer, elle ne se gênerait pas. Là, elle usait du pouvoir du feu contre la vampire qui était surprise de voir son amie bien en colère et déterminée. Elle se baissait pour éviter d'être brûlée vive. Elle savait pertinemment que le combat entre Piper et Nikki avait été déterminent dans son changement. Alors, elle tentait une dernière manoeuvre pour essayer d'amadouer Piper et ainsi garder son avantage. 
     
     (jouant de son regard angélique en s'approchant d'une manière plus que perverse et douce de Piper) : "Tu sais, on n'a pas besoin de se battre toi et moi. Après tout ce que nous avons pu vivre, un partenariat apporterait tellement plus. Tu ne t'es pas dit que se battre seule pour avoir ce que l'on souhaite n'allait qu'apporter un échec cuisant ?
     
     (faisant mine de réfléchir puis regardant Shiobhan avec un air plus que déterminée) ; C'est à méditer ce que tu dis mais tu vois, je sais ce que je vais répondre et de suite à savoir non. Pourquoi d'après toi ? Parce que la confiance est une chose que l'on ne peut accorder comme cela. Ma propre famille m'a trahie, m'a laissée plus que seule. Comment je peux l'accorder à quelqu'un que je n'ai plus vu depuis un moment ? 
     
     (insistant en étant douce et charmante) : Je comprends ton point de vue, mais rappelle-toi notre complicité. 
     
     (déterminée) : Je m'en rappelle, mais je ne peux me permettre ce luxe. Qui te dit que tu ne vas pas me poignarder dans le dos ? 
     
     (sachant qu'elle ne pourra obtenir gain de cause) : Oh, je vois, c'est ta décision. 
     
     (déterminée et comptant manipuler son amie) : Par contre, si tu me remets Matthew, je pourrais reconsidérer la question. 
     
     (ne comptant pas la laisser faire, car elle désirait Matthew pour elle toute seule) : Alors je vais te dire de suite c'est non."
     
    Piper en entendant ses mots affichait un léger sourire de circonstance avant de lançer son pouvoir d'explosion. Shiobhan utilisait sa super vitesse et frappait Piper violemment sur la tête qui s'écroulait inconsciente. Qu'allait-elle faire d'elle ? Pendant ce temps, Matthew était encore plus désorienté par ce qui était arrivé. Il ne comprenait pas. Il avait l'impression d'halluciner, qu'il avait fait un mauvais rêve. Seulement la voix de Phoebe l'avait sorti de ses pensées. Il était perdu, ne sachant pas quoi faire, et en voyant Phoebe, il sentait qu'il pouvait faire confiance. Elle dégageait une ceraine bienveillance, rien qu'en prononçant son nom. Instinctivement, il s'approchait d'elle. Phoebe voyant sa détersse le prenait dans ses bras, et déposant sa main dans les cheveux de son chou, le caressant tendrement puis arrivant à son cou et l'embrassant sur la joue pour mieux l'apaiser. Phoebe rêvait de cet instant où elle pourrait mieux connaître son chou, savoir ce qui se dégageait de lui, se rapprochait de cette sensation plus qu'enivrante et exaltante. En réalité, elle avait tout vu de ce qui était arrivé, mais cela ne lui faisait pas peur, même au contraire. Elle était d'autant plus déterminée à avoir ce bel ange auprès de lui, de pouvoir le sentir contre elle. Elle se mettait à le désirer davantage. Elle prenait son visage entre ses mains, caressant ce menton du bout des doigts puis le regardait en mêlant douceur et perversité. Matthew ne pouvait se dégager de ce regard des plus envoûtants qu'il se mettait légèrement à sourire. Il se sentait si bien contre elle. Même, cela lui permettait d'oublier ses instants où il était avec Shiobhan. Il avait une pensée pour Billie, mais Phoebe en touchant légèrement son épaule, ressentait une grande douleur. Il crispait son visage légèrement. Phoebe avait l'occasion en le soignant d'être sa protectrice, de jouer les inquiètes qu'il la réclamera, qu'il ne verra qu'elle et sera obsédé par sa personne.  
     
     (jouant l'affollée et laissant couler une larme pour l'attendrir) : "Oh mon dieu, je suis désolée. Je vais prendre soin de toi. 
     
     (perdue mais charmé en voyant le visage de Phoebe, il se montrait des plus tendres caressant la joue avec sa main) : Ne pleure pas, crois-moi. Je m'en voudrais si ce visage aussi angélique et divin était abimé par des pleurs inutiles. 
     
     (souriant légèrement et comptait le flatter pour mieux le séduire) : Tu es charmant et attentionné, un si bel ange. Toute personne qui te rencontre ne peut qu'être chanceuse en étant dans ta vie.
     
     (déstabilisé) : Je ne sais pas quoi dire. 
     
     (caressant doucement son torse et jouant de son index sur ses lèvres pour le désorienter) : Chut, ne dis rien et savoure cet instant. Avant tout, il faut que l'on te soigne. Je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose. J'en serais anéantie sinon. 
     
     (se montrant des plus protecteurs en effleurant son épaule et prenant sa main dans la sienne puis la regardant ému) : Je suis là et je suis si heureux que tu m'ais sauvé la vie. 
     
     (voyant une occasion de se rapprocher de lui, l'embrassait furtivement sur les lèvres puis le regardait gênée) : Oh, je suis désolée. Ton bien-être est le plus important à mes yeux. 
     
     (complètement sous le charme) : Ne t'excuse pas, loin de là. J'ai aimé, et je ne veux pas partir de tes bras. Je suis si bien. 
     
     (cachant le fait qu'elle était satisfaite qu'elle allait jouer la fausse confidente pour le déstabiliser) : Je me sens si bien auprès de toi. J'ai perdu tellement de choses, mais toi, rien qu'en ta présence beau brun, tu apportes une si belle lumière que je ne veux pas te quitter. 
     
     (effleurant la joue de la belle ému) : Oh, je suis touché. 
     
     (prenant la main de son chou l'embrassant sur le dessus et effleurant l'intérieur pour le troubler) : Et moi donc enfin de t'avoir retrouvé. Je vais te ramener. 
     
     (déstabilisé) : Tu resteras près de moi ? 
     
     (souriant légèrement pour mieux l'ensorceler) : Oui mon bel ange."
     
    Là, elle s'approchait du visage de son chou, l'embrassant avec tendresse puis une fougue et une passion des plus démesurées. Matthew complètement séduit le prolongeait d'autant plus, savourant ses instants en sa compagnie. Il appréhendait le prochain retour au manoir, mais se retrouver près de Phoebe lui permettait d'oublier tout le reste. Qu'allait-il se passer entre eux ? 
     
     
     
    Fin de l'épisode.

    votre commentaire
  • Charmed 10x07 Les ténèbres
     

    Shiobhan amena Piper dans un endroit bien reculé de son antre l'attachant contre le mur avec des chaînes et prenant soin que ses mains soient bien coincés afin que la sorcière Halliwell ne puisse utiliser ses pouvoirs. La vampire attendit avec impatience le réveil de Piper. Elle comptait la manipuler, en faire son alliée afin d'attraper Matthew et ne plus la perdre. Elle ne désirait plus être prise au dépourvue. Pour cela, elle allait user de ses charmes et de ses atouts sur la sorcière, la torturant mentalement et la confrontant à son passé pour la piéger. Piper se réveilla après un long moment. Shiobhan en avait marre d'attendre, mais voyant la belle, il était temps pour elle d'agir. Elle s'approcha de sa cible effleurant sa joue et le haut de sa poitrine pour exalter du désir.

     

    (se montrant prévenante effleurant le bas-ventre de la belle et l'embrassant sur le coin des lèvres pour la faire frémir) : « Bonjour belle sorcière, alors bien réveillée ?

     

    (énervée) : Relâche-moi ! Je vais te faire regretter de m'avoir enchaînée. Si tu n'es pas lâche, tu le feras et je te montrerai que tu n'as pas autant de pouvoirs que tu possèdes.

     

    (se montrant bienveillante en effleurant sa joue puis son bras embrassant le dessus de sa main et jouant sur les sentiments pour la déstabiliser) : Pourquoi t'énerver contre moi alors que l'on a vécu tellement de choses par le passé ? Nous étions un duo toi et moi, nous avions même botté le derrière de certains ennemis ? Ton combat contre Nikki t'a bien changée mais c'est surtout cette explosion qui t'a transformée. Qu'est-ce qui s'est passé ? Qu'a-t-il bien pu t'arriver ? J'ai toujours été là pour toi, et à jamais je le serai. On se l'est promis, souviens-toi.

     

    (essayant de résister en bougeant et en tentant d'utiliser ses pouvoirs) : Je ne dirai rien, cela ne te regarde pas bordel ! Et puis, tu n'as pas été là pour m'aider comme ma famille au moment de ce combat contre ma propre fille alors pourquoi maintenant ? Et puis qu'est-ce qui me permet de te faire confiance hein ? Dis-moi ! Ma propre famille m'a laissée au moment où j'en avais le plus besoin. Si je ne peux pas faire confiance aux miens, alors pourquoi j'accorderai ma confiance à quelqu'un en dehors de ma famille ?

     

    (se montrant à son écoute effleurant la jambe de la belle avec la sienne en s'approchant de son intimité, griffant son bas-ventre, mordillant près de son épaule puis son cou le léchant jusqu'à sa joue pour la torturer) : Si vraiment je comptais te tuer, tu le serais depuis longtemps. On est amies toi et moi, même bien plus que ça si tu vois ce que je veux dire. Souviens-toi de ce qui est arrivé il y a de cela deux ans, alors que je t'ai rencontré au P3 et que je t'ai sorti du merdier ? Depuis on s'est toujours promis d'être là l'une pour l'autre, de s'épauler. Tu es ma famille Piper, tu l'as toujours été à mes yeux.

     

    (déstabilisée) : Je.... je ne sais pas quoi dire.

     

    (jouant la perverse et la femme attentionnée en effleurant l'intérieur de sa cuisse, léchant le haut de sa poitrine et titillant son intimité pour la torturer) : Ne dis rien, ferme les yeux, et souviens-toi de cet instant au P3, de tes mains caressant ma poitrine arrivant jusqu'à mes cuisses et discrètement tes doigts approcher de mon intimité. En même temps, tu as profité pour placer mon index dans ta bouche le léchant discrètement. A cet instant, tu m'as fait craqué, et toi, j'ai senti que tu en rêvais depuis toujours. Je sais que tu rêves de recommencer, de prendre un plaisir fou, de recommencer un partenariat comme à la bonne vieille époque.

     

    (fermant les yeux et complètement déboussolée) : Arrête, non, pas ça. On ne peut...

     

    (jouant la tentatrice en procurant une douceur à son oreille, léchant son cou et baissant le haut de la sorcière en mordillant sa poitrine la griffant pour l'exciter) : Si on peut, et je peux t'offrir tout ce dont tu as toujours rêvé, ce que tu refoules depuis si longtemps. Mais tu sais que les partenariats ont toujours une contrepartie.

     

    (curieuse) : Contrepartie ? Qu'est-ce que tu entends par là ?

     

    (voyant l'occasion de la manipuler en embrassant subtilement et perversement sa joue, approchant du coin de ses lèvres et titillant son intimité pour mieux tisser sa toile autour d'elle) : Je sais que tu veux ce cher Matthew, que tu veux cette proie. Je peux t'aider à l'attraper et à ce que plus jamais il ne t'échappe. Si on travaille ensemble, tu auras ce dont tu rêves mon trésor.

     

    (complètement charmé mais essayant de résister) : Mais tu ne gagnes rien toi en échange, si ?

     

    (voyant l'occasion de la manipuler une nouvelle fois en approchant son corps tout contre celle de la sorcière griffant au niveau de sa poitrine et donnant un coup de langue pour la faire frémir) : Parce que je retrouve ma double, ma partenaire, et je rêvais de cela depuis toujours, pas toi ?

     

    (désarçonnée) : Si, et ne pas t'avoir auprès de moi a été une torture depuis ce temps où je n'étais pas dans tes bras.

     

    (curieuse en embrassant son front et mordillant près de son épaule pour la troubler) : Tu désires m'embrasser n'est-ce pas ?

     

    (sous le charme) : Je le désire plus que tout. J'ai envie de te sentir tout contre moi.

     

    (la manipulant une nouvelle fois en léchant doucement ses lèvres et plaçant l'index de la belle en bouche mordillant son avant-bras pour la faire défaillir) : Alors tu sais ce qui te reste à faire belle demoiselle. Je sens que tu me désires plus que tout alors ne résiste pas à cette sensation, succombe et tu te sentiras enfin libre, crois-moi. Tu ne désires pas être frustrée n'est-ce pas ?

     

    (influencée) : Oui, tu as raison. Et je ne rêve que d'être auprès de toi. Tu n'imagines pas à quel point c'était une torture de ne pas te sentir près de moi. »

     

    Shiobhan s'approcha et détacha Piper de ses chaînes. La sorcière se sentait enfin libre d'agir comme bon lui semblait, mais regardant la vampire, elle n'avait qu'une envie : c'était de passer du temps avec elle. Etait-elle réellement sous l'influence de la vampire ou bien c'était qu'une mascarade pour mieux la trahir ? Là, telle était la question. Shiobhan souhaitait réellement un partenariat avec Piper ou bien était-ce une stratégie pour obtenir le petit Matthew ? Là aussi, c'était une bonne question. Alors que Piper s'approchait pour tenter d'embrasser Shiobhan et se retrouver dans ses bras, de pouvoir passer du temps avec celle-ci, la vampire la stoppa et lui indiqua par l'index que ce n'était pas encore l'heure. La sorcière fut bien frustrée mais, résignée, accepta la décision de Shiobhan. Elle retentera sa chance. Elle n'avait pas dit son dernier mot. Shiobhan lui tendit la main afin qu'elles disparaissent toutes les deux pour rechercher Matthew. Piper lui donna la main et ensemble, elles disparurent rapidement. Pendant ce temps, Billie, elle, fut dans une situation bien inextricable. En effet, Nikki l'avait abandonné avec Claire qui désirait elle connaître enfin toute la vérité sur cette rouquine mais aussi pourquoi sa famille se retrouvait mêlée à toute cette histoire surnaturelle. De plus la cheerleadeuse n'était pas du genre à laisser tomber aussi facilement. Billie pensait à tout ce qui était arrivée depuis que Matthew avait disparu, son chou adoré. Il lui manquait affreusement, et le fait qu'il ne soit pas à ses côtés, c'était une torture. Elle sentait comme un vide en elle, une colère qu'elle rêverait d'exprimer au grand jour et peu importe qui en ferait les frais. Elle était encore plus enragée par ce que Nikki avait fait à cette personne pour protéger la magie. Jamais elle n'aurait réagi de la même façon, et cette rouquine était pour elle comme un poison qu'il fallait éliminer de la surface de la Terre. Rien que pour ce qu'elle avait commis, Billie comptait lui faire payer très cher son action. Mais Claire, désireuse d'en savoir davantage posa sa main sur l'épaule de la jeune sorcière qui sortit soudainement de ses pensées.

     

    (désorientée) : « Oui ?

     

    (déterminée) : Tu m'as promis de tout m'expliquer alors j'attends enfin de tout savoir. Je peux aller la voir sinon.....

     

    (effrayée) : Non, je ne te conseille pas de voir cette fille sinon, tu risques de mourir, c'est ça que tu veux ?

     

    (décidée) : Alors, tu sais ce qui te reste à faire.

     

    (résignée) : Que souhaites-tu savoir ?

     

    (calme) : Commençons par cette fille. Qui est-elle ? D'où viens-t-elle ? Et puis qu'est-ce qu'elle veut à ma famille ?

     

    (curieuse) : De quelle famille ? Et quel est ton nom ?

     

    (calme) : Je m'appelle Claire Bennet et je suis la fille de Nathan Petrelli.

     

    (reculant un instant) : Oh mon dieu.

     

    (légèrement effrayée) : Quoi ?

     

    (essayant d'échapper à la situation) : Es-tu réellement sûre de vouloir connaître la suite ?

     

    (menaçante) : Oui, car crois-moi si tu ne le fais pas, j'irai voir cette fille, même que j'irai voir d'autres personnes qui sauront la vérité car j'en ai marre d'être dans l'ignorance. Je veux me battre avec toutes les cartes en main c'est trop demandé peut-être ?

     

    (compréhensive) : Je comprends parfaitement. En fait, Nikki est une sorcière plutôt puissante qui a été élevée dans le mal depuis toute petite. On a pu la rencontrer depuis un moment, et elle a fait fort impression. Petit à petit, nous avons découvert des choses sur elle. Il s'agit de la fille de Piper Halliwell. Et pour le père, on ne sait pas grand chose, si ce n'est qu'elle a eu une relation avec ton père, donc dans la logique des choses, elle est sa fille donc ta demi-soeur.

     

    (choquée et bouleversée) : Non, c'est pas vrai, elle est ma demi-soeur et elle veut me tuer comme ma famille. Il faut la ramener à la raison. Il faut tout faire pour qu'elle revienne du bon côté.

     

    (se montrant réconfortante) : Je sais que c'est dur à accepter, que ce secret de famille doit peser lourd sur tes épaules.

     

    (pleurant) : J'ai déjà découvert de nombreux secrets durant ma vie mais celui-là est plus que lourd. Comment mon père m'a-t-il caché ce genre de choses ? Comment-a-t-il pu ?

     

    (la rassurant) : Personne n'était au courant, crois-moi, ni même les deux parents. On leur a bien caché depuis toutes ses années. Je sais que pour les Halliwell, cela a été un grand choc et encore, ils ont du mal à digérer cette nouvelle.

     

    (en colère) : Ce sont tous des fumiers !

     

    (posant sa main sur son épaule) : Je t'en prie, calme-toi, et on trouvera une solution à tout ceci. Je suis là pour t'aider, pour t'apporter les réponses qui te manquent.

     

    (suspicieuse) : Est-ce que je peux au moins te faire confiance ? Et d'ailleurs, quel est ton nom ?

     

    (se montrant rassurante) : Crois-moi, tu peux et même, je peux t'emmener avec moi voir les sœurs Halliwell, afin que tu puisses leur parler.

     

    (curieuse) : Cela ne va pas les gêner au moins ?

     

    (bienveillante) : Bien sûr que non. Les soeurs sont absolument gentilles et prêtes à tout pour aider les autres. Je peux te proposer d'aller les rejoindre, cela te dit ?

     

    (souriant légèrement) : Bien sûr, j'accepte de te suivre. »

     

    Même si elle avait prononcé ses mots envers Claire, les choses avaient bien changé depuis que Billie avait fait son retour chez les Halliwell voilà un an mais aussi avec l'arrivée de Nikki. Rien qu'une rouquine, une jeune fille prête à tout pour se venger des Halliwell avait causé des disputes au sein des Halliwell et la disparition de Piper après ce grand combat avait terni cette image d'unité qui unifiait les Halliwell et qui était indestructible. Comme on dit, chaque personne a ses propres aspirations et à force, cela ne correspond pas forcément pour tout le groupe. Soudain, Billie sentit qu'une présence rôdait dans les parages. Elle fit signe à Claire de se placer derrière elle afin de pouvoir la protéger. Personne ne vint pour le moment. Claire regarda Billie pensant de suite que la sorcière était folle. Elle allait partir quand soudain quelqu'un apparut devant elles. Il s'agissait d'une jeune femme resplendissante et plutôt magnifique. Son apparition laissa penser à un être de lumière mais cela ne fut pas le cas. Il s'agissait d'Elena, une fondatrice. Depuis qu'elle avait quitté le domicile de sa soeur Isabella, elle désirait retrouver cette odeur bénéfique et l'éloigner. Pour Elena, Isabella était nocive. En ayant Claire avec elle, celle-ci pouvait facilement mener à bien ses projets bien secret. Si elle mettait des bâtons dans les roues de sa soeur, c'était qu'au fond elle aussi avait une proie, la même ? Telle était la question. Billie ne fut pas ravie de trouver une fondatrice dans les parages.

     

    (en colère) : « On ne veut pas une fondatrice dans les parages alors du balai, dégagez vous et votre machin lumineux à la noix !

     

    (restant calme) : Billie Jenkins je suppose ? Cela n'est pas vos affaires. Celle à qui je souhaite parler n'est autre qu'à celle qui vous accompagne.

     

    (surprise) : Qui ? Moi ?

     

    (calme) : Oui, vous. Claire, je présume ?

     

    (hésitante) : Euh... oui.

     

    (protectrice) : Mieux vaut pour vous de venir avec moi et rapidement. C'est pour votre propre sécurité.

     

    (craintive) : Qu'est-ce que vous entendez par là ? Qui me veut du mal ? C'est pour Nikki que vous voulez me protéger ?

    (rassurante) : Nikki, on s'en occupe, crois-moi. Mais c'est de quelqu'un d'autre que je souhaite vous protéger et mieux vaut partir rapidement avant qu'elle ne rapplique.

     

    (furieuse) : Vous les fondateurs, vous êtes toujours les mêmes, toujours aussi énigmatique et secret, à croire que vous prenez l'exemple de Prue Halliwell !

     

    (calme et mentant) : Pour Prue, je ne suis pas comme elle, rassurez-vous. Mais vous avez un autre combat Billie à mener. Celle de Claire ne vous concerne pas, et si jamais il y a besoin d'aide, on fera appel à vous ou aux soeurs.

     

    (folle de rage) : En gros, vous me prenez pour un laquet, un fair-valoir, même un sous-fifre. Je suis une sorcière compétente je vous rappelle alors Claire Bennet peut rester sous ma bonne garde ! Je saurai la protéger. Alors laissez-moi faire mon job et vous, vous allez vous percher sur votre perchoir de nuage à surveiller tel avec vos gros loupiots !

     

    (restant calme) : Et vous me parlez que je dénigre votre travail ? Qu'est-ce que vous faites en ce moment ? Je vous rappelle que j'ai le pouvoir comme tous les autres à remettre les choses en ordre. Alors, laissez-moi faire mon travail et je ne vous dérangerai pas dans le votre, est-ce que je me suis bien faite comprendre ?

     

    (en colère) : Serait-ce une menace ? Une forme de chantage ?

     

    (restant calme) : Non, juste une remise au point.

     

    (sceptique) : C'est cela oui, et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu mais bien sûr.

     

     

      (folle de rage) : Mais ça suffit vous deux ! On dirait que vous vous battez comme des chipies et rien que pour moi. Je ne suis pas un morceau de viande bordel de merde !

     

    (gênée) : Pardon.

     

    (gênée) : Pardon. Cependant, vous devez me suivre.

     

    (réfractaire) : Et si je ne veux pas, vous faites quoi ? Vous allez me kidnapper comme Prue en m'emmenant au ciel ? J'ai un très mauvais souvenir de cette période, simplement parce qu'elle voyait en moi quelqu'un pour l'aider et qu'elle était absolument prête à tout pour arriver à ses fins. Vous allez faire la même chose avec moi ?

     

    (rassurante) : Ne vous inquiétez pas. Ma seule fonction sera de vous protéger.

     

    (réfractaire) : Je ne te conseille pas Claire de la suivre, crois-moi. Les fondateurs ne sont pas dignes de confiance.

     

    (hésitante) : Je.....

     

    (interrompant les festivités) : Et oui, ce genre d'individus ne sait que provoquer malheur et désolation.

     

    (souriant et surtout incrédule) : Je suis ravie que vous soyez arrivés. Vous êtes là pour me sauver encore ?

     

    (se montrant prévenante) : Oui Claire. Je suis là pour vous aider. Et je parie que cette garce ne s'est même pas présentée en plus, disant que sa loi de fondatrice prime sur les autres à croire que ce sont tous les mêmes, se montrant supérieur et surtout que l'on doit leur baiser le derrière sans rien dire. Ils n'ont même pas d'éducation c'est pour dire.

     

    (en colère) : Ce n'est pas tes affaires alors dégage d'ici, c'est clair ? Tu n'as rien à faire dans les parages.

     

    (restant calme) : Tu viens chercher des poux à ma protégée alors, tu sais ce qui se passe, tu t'en prends directement à moi.

     

    (furieuse) : Tu parles. Tu te fous de cette fille. Le pouvoir, c'est tout ce qui t'intéresse.

     

    (la provoquant) : Si cela m'intéresse, alors je dirai la même chose de toi très chère, ou plutôt devrai-je dire ma très chère soeur. » 

     

    Claire et Billie furent sous le choc de cette grande révélation. Isabella savait qu'une révélation de ce genre ferait son effet et surtout ferait en sorte que sa soeur soit en très mauvaise posture. Isabella semblait bien être encore plus secrète que ce que le monde pouvait penser. Elena ne savait pas comment s'en sortir. Mais Claire, désireuse d'en savoir plus, allait la mettre dans une position bien délicate.

     

       (curieuse) : « Vous, vous êtes sa soeur, mais qui êtes-vous ?

     

    (calme) : Je m'appelle Elena Rosa Cruz et elle, c'est ma soeur, Isabella Maria.

     

    (la remettant à sa place) : Pour obtenir ma confiance, il fallait déjà se présenter. Penser c'est pas votre genre à priori.

     

    (surprise) : Mais.....

     

    (l'interrompant) : Il n'y a pas de mais qui tienne. Je fais confiance à Isabella qui a été là pour m'aider, réellement, et ce, sans me donner aucun ordre. Alors du balai, je ne veux plus voir !

     

    (souriant légèrement pour titiller sa soeur) : Tu as entendu la demoiselle ? Alors va-t-en et de ce pas !

     

    (suppliant) : Je vous en supplie Claire, il ne faut pas lui faire confiance.

     

    (la recadrant) : Contrairement à vous, elle ne m'a donné aucun signe sur le fait qu'elle me voulait du mal. Elle a été là elle. Elle m'a écouté et vous alors ? Rien du tout. Alors ne discutez pas avec moi et partez très loin c'est clair !

     

    (jouant la fille prête à tout pour protéger les siens, réfléchissant à la stratégie et voyant la jeune sorcière Billie, se dit qu'introduire Claire dans le cercle serait une très bonne idée pour mieux attraper Matthew) : Claire, mieux vaut que tu partes avec cette jeune fille le plus vite possible d'ici. Je vais stopper ma soeur, et elle ne vous fera plus de mal, je vous l'assure.

     

    (inquiète) : Mais je ne veux pas vous laisser ici !

     

    (jouant l'effrayée pour mieux attendrir sa proie) : Ne vous inquiétez pas, j'y arriverai, et rendez-vous chez moi. En attendant, on fait comme prévu.

     

    (souriant) : D'accord.

     

    (incrédule) : Faisons lui confiance et partons vite.

     

    : Tu as raison.

     

    (affolée) : Claire, non !

     

    (furieuse) : Vous La ferme ! Allons-y Billie.

     

    : D'accord. »  

     

    Les filles partirent rapidement laissant les deux soeurs s'expliquer. Elena s'avança rapidement en usant de l’électricité contre Isabella mais celle-ci la dévia d'un seul coup de main bougeant son doigt pour la provoquer. Elena continua à user de son pouvoir et y mettant une grande puissance, mais Isabella s'amusa à disparaître telle la magicienne qu'elle était et ce instantanément. Elena décida de réfléchir, de se poser afin de prédire les attaques de sa soeur, mais celle-ci se plaça derrière elle avec un couteau en travers de sa gorge.

     

    (se montrant supérieure) : « Tu croyais franchement me mettre hors d'état de nuire avec des petits tours de passe-passe ? Tu es naïve ma très chère soeur.

     

    (furieuse) : Je ne te laisserai pas détruire cette jeune fille, tu m'entends ? Je ne te laisserai pas faire.

     

    (la narguant) : Mais qui a le couteau sous la gorge hein ? Et puis, tu t'es chargée de me l'amener sur un plateau. Qui est l'idiote maintenant ? »

     

    Elena fut bien furieuse qu'elle allait frapper sur le pied de sa sœur mais celle-ci l'embrassa sur la joue, la léchant même et lui murmura à l'oreille que bientôt elles se retrouveront pour une énième bataille. Elle disparut laissant Elena en plan. Pendant ce temps, Dean fut allongé avec sa mère sur le côté. Elle se montra des plus tendres en caressant sa joue pour mieux l'attendrir. Dean fut gêné par ce qui était arrivé avec celle qui lui avait tant manqué durant toutes ses années. Il essaya de se lever, mais cela fut bien difficile. Il ne comprenait rien du tout. Mary effleura sa joue telle une mère protectrice pour l'envoûter.

     

    (désorienté) : « Que m'arrive-t-il ?

     

    (se montrant protectrice embrassant sur le coin de ses lèvres, mordillant son cou et embrassant le haut de son torse pour l'enflammer) : Chut, je suis là, sois rassuré.

     

    (ayant du mal à parler) : Maman. Je......

     

    (posant son index sur ses lèvres puis griffant son bas-ventre pour exalter du désir) : Ne dis rien trésor et profitons de cet instant d'accord ? » 

     

    Mary en profita pour placer le miroir de telle sorte à ce que Dean puisse le contempler et le piéger. Dean incrédule, croisa son reflet dans le miroir et vit ce qu'il était devenu. Il fut sous le choc que cela le tua sous le coup. En effet, il était devenu quelqu'un de vieux, bien âgé après ce moment qu'il avait passé avec sa mère. Sa mère assista à ce qui lui était arrivé et se releva de manière froide donnant une conversation télépathique en affirmant que c'était fait. Elle avait en effet tout manigancé afin d'éliminer son fils mais au nom de qui ? Là, cela telle était la question. En réalité, elle était devenue une démone, ce que ses propres fils et son défunt époux John combattaient depuis sa disparition alors que Sam n'était encore qu'un jeune enfant. Elle disparut aussitôt après laissant le corps sans vie à la vue éventuelle de tous. Au même instant, Billie et Claire étaient bien éloignés du combat entre Elena et Isabella. Claire s'arrêta net. Billie elle, ne fut pas d'accord.

     

    : « On doit avancer.

     

    (inquiète) : Maintenant que l'on est éloignés, on peut élaborer une stratégie afin d'éloigner cette fondatrice non ? Je ne peux laisser mon amie à la merci de cette femme supérieure qui se croit tout permis.

     

    (la dissuadant) : Affronter une fondatrice c'est du suicide. On ne peut rien faire contre elle. On n'a pas assez de pouvoirs pour arriver à faire ce qu'il faut. Le seul moyen c'est d'avoir la ténacité d'une Halliwell. Les soeurs Halliwell ont été les seules à dissuader les fondateurs et ce, par le moyen de chantage. Tu n'as rien pour les faire chanter. On doit voir les soeurs si tu souhaites aider ton amie.

     

    (résignée) : Je comprends, alors partons vite les retrouver. »

     

    Claire et Billie partirent comme prévu. Seulement les filles furent surveillées par une personne. C'était un jeune homme d'une vingtaine d'années qui surveillait la conversation. Il s’appelait Duncan Adam Baxter, quelqu'un de visiblement intéressé par le club ou par les soeurs, les recherchant. Sa motivation fut des plus mystérieuses. Il fut interrompu par Nikki qui était apparu de nulle part.

     

    (satisfaite) : « Alors, on fait de la surveillance ?

     

    (surpris) : Qui êtes-vous ?

     

    (se montrant supérieure) : Quand tu le demanderas, tu diras que tu n'en sais rien du tout.

     

    (déterminé) : Et pourquoi je vous parlerai d'abord. Allez, laissez-moi tranquille. Et puis, vous n'êtes pas de la police, alors vous ne pouvez rien me faire.

     

    (souriant) : Oh mais c'est terminé pour toi, allez, tu es à moi. »

     

    Le jeune homme essaya de se sortir de ses griffes mais Nikki posa sa main sur l'épaule du jeune homme disparaissant avec lui. Pendant ce temps, Henry se trouva au boulot, à répondre aux caprices d'un patron prêt à reprendre les fugitifs. Il s'ennuya fermement quand soudain, il reçut un coup de téléphone. Il entendit la voix de sa femme chérie ce qui lui donna un sourire des plus immenses.

     

    (heureux) : « Tu sais que tu me redonnes le sourire ma chérie, tu m'as tant manqué.

     

    (se montrant séductrice pour l'attirer) : J'ai pensé à toi et je t'appelai. J'étais en train de me déshabiller, de passer mes mains sur mon corps et tu me manquais. Je rêvais de tes mains sur mon corps.

     

    (gêné) : Arrête, je suis au bureau, et je ne pourrai pas en sortir car je dois vous protéger.

     

    (se montrant allumeuse pour le faire frémir) : Et tu ne rêves pas de me caresser, de m'embrasser partout, de me voler un langoureux baiser et de me faire crier de plaisir comme jamais ? Si tu ne le rêves pas, c'est que tu me déçois.

     

    (essayant de résister) : Tu sais que j'en rêves. Je veux te voir là, de suite. Mais il faut que je vous protège, au nom de votre chasse, au nom du fait que Nikki est toujours dans la nature.

     

    (se montrant déterminée et tentatrice) : Nikki, on s'en fout là, de suite, tout ce qui m'intéresse c'est de te voir, et si cela ne t'intéresse, tu risques plus d'y toucher à mon corps, ou même d'avoir ne serait-ce qu'un baiser. Je devrai m'amuser toute seule, me procurer pleins de plaisirs sans toi et tu sais que c'est loin d'être drôle. Alors tu sais ce qui te reste à faire chéri.

     

    (complètement charmé) : Ne bouge pas, j'arrive mon amour. »

     

    Henry quitta précipitamment le bureau de police laissant son patron complètement sous le choc. Au ciel, Prue attendit son heure de recyclage en même temps que Gabriel, l'ancien être de lumière de Nikki qui avait dénoncé tel un lâche les secrets les plus enfouis au démon aujourd'hui décédé Tony. Des fondateurs prirent l'ancien être de lumière qui cria comme personne pour tenter d'échapper à son destin. Ils l'emmenèrent vers un endroit plutôt mystique, avec une porte et un tourbillon qui l'englobait tout autour. Gabriel tenta de s'enfuir, mais l'un des fondateurs utilisa sa télékinésie pour l'expédier au loin. Prue n'accepta pas cette situation. Elle ne désirait pas finir dans ce gouffre interminable qui pourrait redéfinir complètement la ligne de sa vie à jamais. Alors, elle se montra aussi déterminée pour rester en vie.

     

    (énervée) : « Non, mais vous croyez que vous allez éliminer une soeur Halliwell comme ça ? Vous voulez déséquilibrer les forces ? Non, mais je vous rappelle qu'il y a des forces dans la nature et qu'est-ce que vous faites de Nikki que l'on a laissés sans surveillance pendant toutes ses années ? Alors vous n'avez pas intérêt à faire cela, sinon vous le regretterez amèrement ! »

     

    Les fondateurs furent dubitatifs sur son sort, d'autant plus que la situation était des plus tendues. De plus, un bruit se fit entendre, et Prue fut surprise. Qu'était-il en train de se passer ? De son côté, Nikki arriva avec sa proie directement en enfer et l'attacha soigneusement alors que celui-ci était en train de se débattre. Elle avait dû utiliser son pouvoir de télékinésie pour le maîtriser. Duncan ne se laissa pas faire et bougea avec férocité pour se délivrer mais Nikki posa son talon près de son intimité léchant sa joue coquinement pour le faire frémir.

     

    (jouant de ses atouts pour le torturer) : « Non mais tu crois que tu allais t'en sortir aussi facilement beau brun ? C'est que tu ne me connais pas.

     

    (résistant) : Si tu crois réellement que tu vas me faire peur, tu te goures très chère.

     

    (surprise et curieuse) : Tu n'as même pas peur de moi ? Tu vas regretter de ne pas l'être.

     

    (résistant) : Tu ne sais pas ce que j'ai vécu alors tes grands airs tu peux te les garder avec moi.

     

    (serrant son emprise sur son intimité, le regardant avec un air de défi, mordillant son cou puis le léchant jusqu'au haut de son torse et arrachant son haut pour le provoquer) : Tu diras autre chose après être passé entre mes griffes. Tu regretteras même de m'avoir prise de haut. Maintenant tu vas me dire qui tu es et ce que tu fais à San Francisco, sinon, je vais te faire connaître la pire des tortures qui soit.

     

    (la défiant) : Essaye pour voir.

     

    (levant le bas de son pantalon le griffant et léchant son torse pour l'exciter) : Oh, mais j'ai déjà commencé chéri, et tu risques de t'en mordre les doigts au sens propre.

     

    (la provoquant) : Là, tu vois, je n'ai rien vu.

     

    (serrant encore plus son emprise sur son intimité au point que cela soit un supplice retirant ensuite son pantalon et laissant entrevoir son boxer pour le dérouter) : Alors trésor, tu crois que tu vas me déstabiliser ? Pas le cas, alors, qui es-tu et que viens-tu faire à San Francisco ?

     

    (essayant de résister) : Cela ne te regarde pas loin de là.

     

    (le giflant, le faisant chanter, mordillant sa lèvre en sang, griffant son bas-ventre, léchant au niveau de son nombril et embrassant son avant-bras pour le titiller) : Tu vas me dire maintenant d'où tu viens ? Qu'est-ce que tu fais ici et le plus vite possible ? Mieux vaut pour toi de coopérer avec moi, car celui qui compte venir lui, sera beaucoup moins intransigeant que moi.

     

    (curieux) : Et si j'ai envie de prendre le risque ?

     

    (se mettant à califourchon sur lui, malaxant son intimité, baissant son boxer, faisant une moue et bouffant à pleine bouche ce qu'elle désirait pour le mettre au supplice) : Vraiment tu veux risquer de le voir au détriment de moi ?

     

    (désarçonné) : Tu sais ce que tu veux on dirait. On t'a déjà dit que tu étais si jolie et complètement à tomber, une sacrée tigresse ?

     

    (voyant l'occasion de le manipuler en jouant les personnes touchées et perdues, donnant un baiser subtil sur ses lèvres, les léchant et effleurant sa joue pour le désorienter) : C'est plus que gentil. Jamais personne ne m'a dit ce genre de chose. C'est même le premier compliment que je reçois de toute ma vie. Jamais je n'ai pensé une seule seconde que je pouvais être heureuse c'est pour dire.

     

    (charmé par cet aspect de la belle) : Je n'arrive pas à croire que l'on ne t'ait jamais dit ce genre de compliment alors que tu le mérites amplement. Tu es tel un phenix à la fois tendre et sauvage. Je te rendrai justice en t'en donnant tout pleins.

     

    (voyant l'occasion de la manipuler en léchant frénétiquement l'index de son bellâtre, le mordillant, griffant son dos et bougeant telle une tigresse pour le dérouter) : Dis-en encore davantage bébé, j'aime ça, j'adore plus que tout. Ce que j'ai envie d'entendre c'est que tu as envie de moi, que tu me désires si fort que tu as envie de me faire l'amour et de me faire hurler de plaisir. Tu rêves tant que nos corps ne fassent qu'un dans un moment bien torride et même, tu désires que je te fasse crier comme personne. Tu prendras tellement ton pied qu'à jamais, tu te souviendras de moi trésor.

     

    (déboussolé) : Je suis complètement ébloui par ta beauté, ton charme, cette fougue qui te caractérise tant.

     

    (se montrant bienveillante, entreprenante et allumeuse en l'embrassant sauvagement, même le bouffant littéralement en mêlant sa langue à la sienne dans une danse endiablée, griffant l'arrière de son cou puis faisant des va et viens torrides avec ses mains sur son intimité et effleurant l'intérieur de sa cuisse pour l'enflammer qu'il ne pourra plus se contrôler) : Je sens que ton corps me réclame. Ne résiste pas à cette sensation. Tu ne désires pas être frustré n'est-ce pas ? Succombe à cette tentation et prends-moi bébé. Tu feras de moi une femme comblée.

     

    (ne pouvant pas résister) : J'ai envie de toi, j'ai envie d'être auprès de toi, je te veux, je ne désire que sentir ton corps contre le mien. Tu me fais un sacré effet. Et ce baiser, j'en redemande, tellement fougueux, tellement passionné. Je te veux.

     

     

    (lui faisant un clin d'oeil, griffant le bas de son dos pinçant ses fesses et agrippant sa cuisse telle une diablesse pour le titiller) : Tu n'imagines pas à quel point ce moment va rester à jamais graver dans ta mémoire beau brun. Tu m'en diras des nouvelles c'est certain. » 

     

    Elle prit à pleine main son intimité faisant des va et viens avec ses mains puis le léchant frénétiquement pour le rendre fou qu'il rêvera de plaisirs plus que charnels. Il fut désarçonné par la belle qu'il en poussa des gémissements de plaisirs mordillant son cou et le léchant coquinement. Nikki baissa son haut, prit le visage du jeune homme entre ses mains, joua avec ses lèvres faisant comme si elle allait l'embrasser puis elle coinça sa tête sur sa poitrine pour en ressentir ses attentions. Elle baissa sa tête en arrière afin de ressentir ses sensations divines. Elle couvrit de baisers bien sauvages et intenses sa cible griffant bestialement son torse, mordillant près de son épaule, parcourant le haut de sa cuisse, enlevant telle une diablesse ses chaînes et le couchant pour le déboussoler. Il fut carrément sous l'emprise de la belle qu'il l'enlaça dans ses bras parcourant son dos puis ses fesses et l'embrassant sur le haut de sa poitrine. Elle l'incita à baisser ses vêtements pour l'apâter qu'il voudra parcourir son corps. Elle baissa son boxer mordillant son torse et procurant une douceur inoubliable en prenant son intimité en bouche puis prenant son index en le léchant pour le torturer qu'il deviendra obsédé par elle. Il fut sous son charme qu'il caressa la poitrine de la belle créature sous ses yeux déposant de fougueux baisers alors que celle-ci griffa jusqu'au sang son dos qu'il en cria mais cela le rendait encore plus fou d'elle. Celle-ci l'emmena à titiller son intimité pour le rendre complètement fou qu'il voudra passer à l'acte. Elle l'emmena à prendre les choses en main alors qu'elle s'allongeait à même le sol procurant une douceur à son oreille et lui murmurant à quel point il rêvait de placer ceci en elle et que c'était l'occasion de le faire. Il se laissa faire qu'il prit les poignets de la belle l'amenant à l'arrière de sa tête, et l'embrassant passionnément mordillant sa poitrine et son nombril. Celle-ci l'amena vers son intimité et celui-ci lui procura une telle douceur qu'elle en gémit de plaisir et attrapa sa taille avec sa jambe. Aimant garder le contrôle, elle le bascula sur le dos s'empalant sur ce qu'elle désirait, jouant avec ses lèvres léchant son menton, laissant une belle trace au niveau de son cou et bougeant telle une tigresse. De leur côté, Phoebe et Matthew étaient toujours dans l'antre. Voyant que Matthew était en son pouvoir, Phoebe comptait bien l'attraper dans les filets et là, c'était l'occasion en restant la femme à la fois protectrice et devenant entreprenante. Elle vit Matthew dans ses pensées. En effet, il repensa à ce qui était arrivé, à ce pouvoir qu'il avait utilisé face à celle qui l'avait torturé. Jamais il n'avait ressenti une telle émotion, mais Phoebe le sortit de ses pensées rien qu'en prenant sa main et l'amenant vers sa joue griffant légèrement le dessus de sa main pour l'hypnotiser.

     

    (se montrant prévenante et séductrice, le complimentant, se mordillant coquinement l'index, remontant ses doigts sous son bas-ventre le griffant et le léchant au niveau de son nombril pour attiser un tel désir qu'il sera incapable d'y résister) : « Tout va bien mon bel ange ? Je n'aime pas te voir dans tes pensées, surtout un prince comme toi aussi charmant et séduisant. Tu sais que tu pourrais en faire craquer plus d'une ?

     

    (rougissant et complètement déboussolé) : Je ne sais pas quoi dire. Si tu cherches à me faire rougir, c'est réussi. Pour moi, tu es la plus belle des créatures que ce monde a pu créer et si jamais on ose te faire du mal, je botterai les fesses à cet individu car il n'aura pas compris à quel point l'éclat de ta beauté est si précieuse dans ce monde. Je suis le plus chanceux au monde de contempler une telle beauté.

     

    (posant son index sur ses lèvres, effleurant son cou et le mordillant perversement, léchant le haut de son torse furtivement et effleurant l'intérieur de sa cuisse approchant de son intimité pour le faire frémir qu'il la désirera) : Je suis si chanceuse d'être auprès de toi. Je me sens en sécurité et tellement apaisé. Cela fait si longtemps que je n'ai pas ressenti cela. Je peux même te confier ma vie entre tes mains car je sais que tu ferais de moi la femme la plus comblée qui soit. Ton sourire, ton regard, tu es si à croquer. Jamais personne ne m'a dit autant de si beaux compliments que je n'ai qu'une seule envie : t'avoir tout contre moi.

     

    (gêné) : C'est pas normal que l'on ne prenne pas soin de toi comme tu es en droit de le mériter. A mes yeux, tu es une véritable reine, celle qui mérite d'obtenir tous les cadeaux du monde. Ton baiser me manque déjà.

     

    (voyant une occasion de se rapprocher de lui en jouant la protectrice, avouant de faux sentiments, agrippant sa cuisse, effleurant le bas de sa jambe avec son pied et mordillant son avant-bras en le léchant pour l'enflammer) : Je rêve de rester tout près de toi le plus longtemps possible, de profiter de chaque instant. Je ne désire que prendre soin de toi en cet instant. Tu es tout pour moi.

     

    (se laissant influencer) : On est tous les deux et je désire plus que tout rester auprès de toi le plus longtemps possible. Jamais je ne me suis senti aussi bien. Je rêve même que le temps s'arrête rien que pour être à tes côtés.

     

    (procurant une douceur à son oreille, embrassant subtilement et perversement sa joue et guidant ses mains sur ses cuisses et ses hanches l'approchant de l'intérieur pour le tenter) : Tu es le plus bel homme que je n'ai jamais rencontré Matthew. Ton regard m'envoûte complètement.

     

    (prêt à tout) : J'ai envie de te sentir contre moi. C'est si fort, tu ne sais pas à quel point.

     

    (l'embrassant passionnément, effleurant l'arrière de sa cuisse et baissant son haut en l'amenant près de sa poitrine pour le mettre au supplice) : Profitons de cet instant toi et moi trésor. 

     

    (charmé) : Tes désirs sont pour moi des ordres ma reine adorée.

     

    (souriant malicieusement léchant l'index de son chou pour l'émoustiller) : J'adore quand tu m'appelles ainsi, dis-le encore.

     

    (souriant) : Oh ma reine adorée.

     

    (jouant les perverses en guidant les mains de son chou vers son intimité l'incitant à le titiller pour le rendre dingue qu'il voudra lui faire l'amour sur le champ) : Tu es mon beau gosse, approche bébé, viens me prendre tout contre toi. »

     

    Voyant à quel point Matthew fut charmé, Phoebe l'embrassa de nouveau langoureusement laissant sa langue titiller la sienne dans une danse bien endiablée et allant vers son intimité la malaxant coquinement en faisant des va et viens plus que torrides qu'il sera incapable de lui résister. Matthew sous le charme prolongea le baiser mordillant dans le creux de son cou et embrassant sa poitrine. Phoebe coinça sa tête dessus afin d'en ressentir ses attentions quand soudain, quelqu'un les stoppa net. C'était Paige qui était arrivé, en réalité quelqu'un qui se faisait passer pour elle. Elle ne fut pas choquée, bien au contraire vu son regard. Elle désirait bien davantage. Matthew resta sur la poitrine de sa déesse descendant même sur le bas-ventre de sa belle le mordillant par endroit. Phoebe regarda Paige, ne sachant pas du tout ce qu'elle désirait.

     

    (curieuse) : « Quoi ? Qu'est-ce que tu veux ? C'est pour rentré c'est ça ? Je ne vois que ça.

     

    (déterminée) : Une troisième, je peux participer ? 

     

    (surprise mais voyant une belle occasion de rendre dingue son chou) : Tu m'étonnes Paige. Allez, viens. »

     

    Paige se rapprocha d'eux. Qu'allait-il se passer entre eux ? Matthew sera-t-il d'accord ou pas du tout ? Pendant ce temps, Billie et Claire arrivèrent au manoir. Ils recherchèrent un grand nombre de personnes pour parler des récents événements et montèrent à l'étage. Ils fouillèrent dans les chambres. Jusqu'à présent, ils ne trouvèrent personne. C'était des plus inquiétants vu le contexte de ne pas pouvoir parler à qui que ce soit. Alors que Billie se sentit frustrée de ne rien trouver et comptait utiliser la magie, Claire ouvrit la porte et là, elle trouva une scène des plus macabres. En effet, elle était rentrée dans la chambre de Dean et elle l'avait trouvée mort. Elle fit signe à Billie de venir et elle arriva. En voyant Dean, c'était le choc, mais en même temps, elle ne ressentit plus rien pour lui. L'amour qu'elle lui avait porté à l'époque avait complètement disparu depuis que le jeune homme s'était mis en tête de défier Matthew, de vouloir trouver à tout prix un truc tordu qui dirait qu'il n'était pas digne de confiance. Elle fit signe à Claire de sortir de cette chambre et elle arriva derrière laissant la scène comme elle était. Billie était indifférente à ce qui était arrivée. A-t-elle déjà tournée la page ? Au même moment, Henry rentra au manoir, et inspiré par Paige, partit vite vers l'étage, rejoignant sa belle. Il entra dans la chambre et elle était là, à moitié nue sur le lit, avançant telle une tigresse. Henry fut complètement sous le charme qu'il retira le haut de sa chemise, affichant son torse, et s'approchant de la belle pour l'embrasser. Seulement, celle-ci avait d'autres exigences qu'elle arriva près de lui et l'amena violemment contre le lit. Il fut complètement à sa merci. Elle l'embrassa avec une fougue et une passion des plus démesurées. C'était sauvage, intense. Elle désirait tellement plus qu'elle griffa son homme au sang en léchant les traces et baissa son pantalon arrivant jusqu'au boxer et plaçant sa main à l'intérieur malaxant en faisant des va et viens torrides. Henry comptait parler mais Paige plaça son index sur les lèvres de son mari pour le faire taire.

     

    (perverse) : « Chut, tu vas gâcher ce moment si tu parles chéri, alors savoure ce moment mémorable ! »

    Elle enleva le boxer et va vers ce qu'elle désire tant où elle procura une douceur incomparable en le prenant en bouche. Il fut complètement à la merci, qu'elle remonta en l'embrassant et le mordillant au sang pour le torturer. Elle le lécha ensuite par endroit pour le torturer. Il désirait prendre les choses en main mais elle bloqua ses poignets afin de kidnapper son torse. Elle bougea telle une tigresse tout contre lui afin de mieux l'exciter. Il ne pouvait vraiment plus se contrôler et c'est là qu'elle s'empala sur ce qu'elle désirait tant avec une violence inouie. Elle bougea telle une diablesse et il suivit sans pouvoir prendre le contrôle. Il vivait un moment inoubliable et celle-ci l'embrassa à pleine bouche, profitant de son inattention pour placer l'une de ses mains dans son dos. Elle fit apparaître un couteau et elle lui planta en plein coeur. Henry mourut instantanément. Paige sourit et disparut aussitôt. Qu'est-ce qui s'était passé réellement ? Pendant ce temps, Shiobhan et Piper apparurent à l'extérieur. Piper fut plutôt songeuse mais Shiobhan plaça sa main sur l'épaule de la sorcière pour la sortir de ses pensées.

     

    (curieuse) : « A quoi tu penses ?

     

    (essayant de cacher les choses) : A rien de particulier.

     

    (sentant bien qu'elle mentait) : A d'autres, je sais que quelque chose te tracasse.

     

    (se confiant) : Tout ce qui est arrivé depuis un moment. Ca a bouleversé mon existence.

     

    (se montrant compréhensive) : Je te comprends, mais tu sais, tu devrais me raconter tout ce que tu as vécu.

     

    : Je ne peux pas.

     

    (se montrant prévenante) : Tu sais, je suis là et dès que tu te sentiras prête, je serai là pour t'écouter.

     

    (souriant timidement) : D'accord.

     

    (se montrant charmante pour arriver à son but) : On doit y aller pour trouver Matthew. Par où tu commencerais ?

     

    (réfléchissant) : Le manoir Halliwell, c'est le plus logique.

     

    (satisfaite mais le cachant le mieux possible) : Alors partons le plus vite possible.

     

    : D'accord. »

     

    Les filles disparurent instantanément. Que cachait Piper ? Au même moment, Paige ayant eu l'accord de Phoebe s'approcha du duo et donc de sa proie. Elle leva la tête de Matthew de la poitrine de Phoebe et l'amena à regarder cette scène qui le marquera à coup sûr. En effet, elle titilla la lèvre de Phoebe, lui faisant son regard des plus perverses et l'embrassa fougueusement. Matthew fut déstabilisé et charmé c'est alors qu'incité par Phoebe, il enleva les vêtements de la belle alors qu'il embrassa Paige avec fougue. Paige se plaça dos à lui pinçant ses fesses et embrassa coquinement le bas de son dos en le mordillant pour exalter du désir. Phoebe lui mordilla le lobe de l'oreille griffant son torse, le léchant par endroit et arrivant jusqu'à ce qu'elle désire procurant une douceur incomparable alors qu'elle agrippa ses cuisses pour l'enflammer.

     

    (plus que troublé) : « Vous êtes de sublimes créatures, je n'arrive pas à croire que vous vous préoccupez de moi.

     

    (léchant son cou, mordillant le haut de son torse puis son bras le léchant pour le désarçonner) : Tu es si désirable et tellement à croquer.

     

    (griffant son dos, le léchant frénétiquement et frottant sa poitrine contre lui pour le désorienter) : On te veux bébé, on te veux tellement.

     

    (ressentant une envie des plus inextricables) : J'ai envie de vous plus que tout. »

     

    Paige l'embrassa avec une fougue des plus intenses laissant sa langue titiller la sienne dans une danse endiablée mordillant sa lèvre en sang et léchant l'arrière de son cou pour le faire frémir. Matthew fut tellement charmé qu'il s'empressa de l'embrasser de nouveau caressant la poitrine de Phoebe en même temps et effleurant ses cuisses. Paige guida les mains de son chou vers son haut l'incitant à le baisser et à parcourir ses formes généreuses pour mieux le tenter. Phoebe guida Matthew sur sa poitrine l'incitant à l'embrasser et bloquant sa tête dessus pour mieux ressentir ses attentions alors que Paige en profita pour embrasser les fesses de celui-ci, griffant son bras-ventre et l'embrassant au niveau de son nombril pour l'émoustiller. Paige vint vers Phoebe qui embrassait elle sauvagement sa proie léchant le contour de ses lèvres puis ensuite sa partenaire. Elle laissa Matthew admirer pour mieux l'envoûter. Les trois échangèrent des baisers plus que passionnés et sauvages profitant en même temps pour se caresser les uns et les autres leurs corps respectifs. Paige descendit ses baisers le long de son torse puis posa ses mains sur son dos le griffant bestialement et alla vers ce qu'elle désirait en le prenant en bouche et en faisant des va et viens plus que torrides pour le torturer. Matthew fut complètement soumis qu'il en poussa un gémissement de plaisir des plus intenses. Phoebe alla le rendre complètement fou d'elle en mordillant son torse par endroit puis l'entraînant tout contre elle pour l'inciter au vice. Matthew se laissa faire par cette belle créature. Inspiré et complètement fou de désir, il donna des attentions sur tout le corps de la belle sorcière. Paige embrassa le creux du cou de Matthew, le mordillant pour en laisser une belle trace et le léchant pour le déstabiliser. Les deux soeurs se rapprochèrent, s'embrassèrent avec une telle fougue, regardant leurs proies avec une grande perversité puis elles le guidèrent vers leur intimité l'incitant à les titiller. Il ne put résister qu'il s'en mordillait la lèvre intensément de désir et s'occupa de la belle Phoebe. Celle-ci kidnappa sa taille avec sa jambe bougeant telle une tigresse afin de l'inciter à passer à l'acte alors qu'elle lécha intensément son torse le griffant bestialement et le mordillant par endroit. Paige elle, profita pour titiller avec sa langue l'intimité de son chou le léchant pour exalter du désir. Elle se dirigea vers Phoebe qui lui procura une douceur au niveau de sa poitrine en la mordillant et laissant sa langue parcourant chaque parcelle. Matthew se retrouva directement au septième ciel ne rêvant que de vivre cet instant des plus inoubliables. Phoebe aima le contrôle qu'elle le plaça sur le dos le plaquant même littéralement et s'empalant sur son intimité. Elle bougea telle une diablesse caressant sa poitrine et léchant l'index de sa proie pour le rendre carrément dingue. La première partie de l'acte fut des plus charnels et torrides entre Phoebe et Matthew. Quand Paige prit la relève. Elle plaqua sa proie qu'il ne pouvait s'en sortir, et l'instant en devint plus que torride. C'était à couper le souffle. Les trois passèrent un moment des plus inoubliables. Pendant ce temps, en enfer, Mary apparut devant une troupe de démons. En les voyant s'écarter, on put remarquer que c'était des pions qui étaient sous la solde de quelqu'un de plus puissant et qui aimait les faire déguerpir en frappant dans les mains. Celui-ci sourit en voyant Mary.

     

    (satisfait) : « Oh que le jeu commence les amis. »

     

    Qu'entendait-il par là ? C'était un grand mystère, mais visiblement Crowley aimait bien ce qui se passait actuellement dans le monde surnaturel. Et que faisait Mary avec lui ? Le mystère sera bientôt résolu.

    Fin de l'épisode. 


    votre commentaire
  • charmed 10x08 Partie de Poker
     

    Sam, après sa dispute avec son frère puis avec les Halliwell, avait besoin de respirer et de s'éloigner de tout ce qui se passait. Il ne comprenait pas du tout ce qui arrivait et ce, depuis l'instant où Piper était revenu après sa longue disparition suite au combat contre Nikki. Il était parti déambuler loin du manoir à tenter de trouver une solution. Il savait maintenant comment remettre son frère Dean dans le droit chemin. Seulement, il ignorait que son frère ne fut plus de ce monde, tué par leur mère revenue soudainement. Pour lui, au début, la famille n'était pas du tout cela. Il préférait s'en éloigner largement pour éviter une vie de chasseur monotone et qui avait comme conséquence l'absence de vie normale. Aujourd'hui, il ferait n'importe quoi pour elle. Seulement, il n'avait pas les bonnes cartes en main. Il allait l'apprendre à ses dépends.

     

    Ainsi, il rentra au manoir et passa au salon où se trouvaient les filles. Celles-ci n'avaient même pas fait gaffe que quelqu'un était rentré tellement elles avaient des choses en tête. La révélation pour Claire des origines de Nikki, les rencontres d'Elena et d'Isabella puis le combat entre elles avaient laissé des marques indélibiles.

     

    Enfin, Sam prit les escaliers montant à l'étage. Il n'espérait qu'une chose : retrouver son frère pour pouvoir lui parler et reprendre normalement leur relation fraternelle. Pour lui, l'approbation de Dean était vital. Même avec leurs disputes ou leurs jeux, il était admiratif de son grand-frère.

     

    Arrivant à l'étage, il chercha son grand-frère dans les chambres pour le trouver. Il ne savait pas où il était et cela l'énervait. Il savait que son frère était capable de tout surtout s'il était déterminé. Finalement, il vit une chambre ouverte et décida d'aller voir. Il était curieux c'était plus fort que lui. Il entra pour voir ce qui se passe. Le calme règna en main de maître. Pour le jeune Winchester, c'était normal,  mais, au cas où, il préférait voir si tout allait bien. Avec le mal qui prenait de l'importance, il voulait prendre des précautions pour que plus personne ne soit tuée. Il regarda alors un peu partout et rien. Il se sentait rassuré. Seulement, ce n'était pas fini car il n'avait pas encore vu le lit. Il avança un peu plus et là, il vit ce qui sera le plus grand choc de sa vie. Il y avait un homme plutôt vieux qui était allongé visiblement inconscient. Contrairement à Billie, Sam n'avait même pas reconnu son frère. Il s'approcha afin de tenter de sauver cette personne. Pour lui, ne pas sauver quelqu'un était un déchirement. Alors, il prit le pouls de la personne pour voir si elle était en vie. Il n'y avait rien. C'était dur pour lui. Soudain, il découvrit avec stupeur le tatouage de Dean sur le haut de son torse. Il n'arrivait pas à croire que c'était là. Il en déduisit avec horreur que c'était son frère. Il ne pouvait pas croire que son périple était fini avec son modèle. Il se souvenait des moments de chasse, des instants où ensemble ils tuaient des méchants. Il revivait aussi leur arrivée au sein de San Francisco, la rencontre avec une tueuse puis aussi Billie, les soeurs Halliwell et Nikki. Déjà que son père était mort à cause de cette rouquine, voir son frère comme ça c'était trop. Des questions venaient le hanter. Qui pouvait faire cela ? Dans sa tête, au début, il pensa à Nikki, la responsable de la séparation des Halliwell puis aux évènements avec Matthew, le responsable potentiel de ce qui était arrivé. Sam finalement était en train de croire vue les circonstances aux dires de son frère. Il devait en avoir le coeur net et il ferait tout pour trouver des réponses peu importe les moyens employés. 

     

    Alors qu'il allait partir, soudain, il se retrouva face à Piper et Shiobhan venant d'apparaître. Voir la sorcière Halliwell aux côtés d'une illustre inconnue était pour le jeune Winchester plus que bizarre et même étrange. Depuis un moment, il ressentait quelque chose pour la belle sorcière mais il le cachait sachant que cela passerait mal si tout le monde savait pour ses sentiments. Par contre, il était jaloux de la savoir aux côtés de Léo à l'époque. Selon lui, il n'était pas l'homme qui lui lconvenait. Ensuite, quand il y avait Nathan Petrelli et toute cette affaire relative à Nikki, c'était aussi dur pour lui. Dean l'avait souvent taquiné sur les soeurs Halliwell, mais finalement sans savoir la vérité. Alors quand il vit cette blonde aux côtés de Piper, il était plus qu'hostile. Il savait que ressentir cela était mal mais il ne pouvait s'en empêcher. Pour Piper, se retrouver face à Sam était une grande surprise mais cela ne l'arrêterait pas dans ses projets. Elle avait une idée pour éliminer Sam à tout jamais de l'équation. Elle sentait bien que celui-ci ressentait quelque chose et elle comptait jouer sur cela pour le piéger. Elle se montrera douce mais surtout perverse et provocatrice pour l'attraper. 

     

    Cependant, Piper savait qu'il fallait éloigner Shiobhan pour agir tranquillement. La belle blonde d'ailleurs, n'aimait pas cette femmelette sous ses yeux. Elle avait bien senti que Sm ressentait quelque chose pour Piper et c'était inconcevable pour elle. Elle n'avait même qu'une envie : lui tordre le cou et reprendre la mission afin d'avoir Matthew. Seulement, de par son action précédement, elle préférait laisser la décision à Piper de telle sorte à garder sa confiance. La sorcière vint vers elle prenant ses mains afin de la rassurer. Serait-elle réellement sous le pouvoir de la vampire ? Ou plutôt, s'assurait-elle d'un soutien afin d'avoir Matthew entre ses mains ? Là, tout était le mystère. Voyant la réaction de Sam, Piper s'occupera de Shiobhan pour mieux attiser la jalousie du jeune homme et par la suite le croquer.

     

     (se montrant protectrice en effleurant sa joue puis son épaule pour l'amadouer) : « Ne t'inquiète pas ma déesse, je vais m'occuper de cela comme une chef, tu vas le constater.

     

     (se montrant prévenante et coquine en effleurant le coin de ses lèvres puis descendant sur son cou pour l'émoustiller) : J'ai confiance en toi belle créature et nous pourrons reprendre là où nous nous sommes arrêtées si tu vois ce que je veux dire.

     

     (complètement charmée en la jouant perverse et effleurant le haut de sa poitrine pour la tenter) : Bien sûr que je vois, et l'occasion de parcourir chaque parcelle de ton corps est pour moi la plus belle des récompenses.

     

     (la jouant tentatrice en posant son index sur les lèvres de sa cible et mordillant son cou pour mieux l'apâter) : Chaque chose en son temps trésor et tu vivras un moment tellement mémorable que tu m'en redemanderas encore. 

     

     

     (intervenant et jaloux) : Vous pouvez me le dire si je dérange peut-être ? Ne vous gênez pas pour moi hein. »

     

    En effet, Sam ne pouvait plus supporter voir ce spectacle sous ses yeux. C'était pour lui horrible. Rien que de voir Piper jouer avec quelqu'un d'autre et en plus une fille le rendait plus que fou. Il désirait cette jeune femme. Il voulait la ressentir tout contre lui mais il se refreinait se disant qu'il ne devait pas céder à cet interdit. Il pensait trop à ce que l'entourage pourrait dire. Shiobhan, elle, était énervée par cette intervention provenant d'un véritable gamin, même d'une sous-merde. Elle n'aimait surtout pas être dérangée alors qu'elle s'occupait de sa proie, gardant ainsi tout le pouvoir sur elle. Elle rêvait à l'instant de l'écraser telle une araignée qui se baladerait sur le mur en toute impunitée.

     

    Arrêtant de penser, elle commença à partir en direction de cet enfoiré mais Piper la retint en prenant son avant-bras. La sorcière Halliwell pensait avant tout au plan. Il était hors de question que le tout capote pour une erreur monumentale. Elle caressa perversement sa main procurant une douceur à son index pour l'émoustiller. Sa peau était si douce qu'elle aimerait vivre cet instant que la belle vampire lui avait promis. Elle n'en pouvait plus d'attendre tellement le désir la submergeait. Shiobhan aimait cet instant qu'elle aimerait en vivre davantage mais elle restait en retrait pour garder le cap sur sa stratégie. Elle se mordilla la lèvre pour tenter de se contrôler mais c'était si difficile. Résister à la tentation était pour elle un supplice. Finalement, elle s'éloigna de la belle créature face à elle en affichant un sourire bien coquin et disparut. Elle désirait que sa proie soit littéralement obsédée par elle. Piper laissa faire la belle déesse. Elle pensait déjà à la retrouver et à vivre cet instant puis en même temps, à retrouver Matthew. Elle était tiraillée et perdue.

     

    Cependant, elle sortit vite de ses pensées quand elle vit la tête de Sam se rappelant de son plan. Elle devait éliminer le jeune homme de l'équation sachant qu'il était un véritable danger dans ses projets. Elle s'approcha de lui en roulant des hanches pour le captiver. Il était plus que déstabiliser par la belle apparition sous ses yeux. Il désirait être auprès d'elle et seul. Son rêve était en train de se réaliser. Seulement, il ignorait qu'il se trouvait en plein coeur d'un piège inextricable. La belle effleura la joue de sa proie jusqu'au haut de son torse pour le troubler. Il était plus que charmé par cette apparition sous ses yeux. De son côté, elle aimait cette belle sensation qu'elle rêvait de posséder son corps dans un moment plus qu'intense.

     

     (déstabilisé) : « Qu'est-ce que.....

     

     (l'interrompant en embrassant sa joue perversement et atteignant le coin de ses lèvres pour le dérouter) : Chut, ne dis rien n'ayant aucun intérêt et profitons de cet instant, tu ne crois pas ? »

     

    Sam était plus que dérouté par cette créature sous ses yeux. Jamais il n'aurait pensé qu'elle puisse ne serait-ce que faire attention à lui et pourtant elle était là. C'était un rêve pour lui qui devenait réalité. Piper voyait bien qu'elle avait toute l'attention de sa proie et cela satisfaisait pleinement son égo. Elle savait qu'elle pouvait passer la vitesse supérieure. Qu'allait-il arriver entre eux ?

     

    De leur côté, Nikki et Duncan vivaient un instant des plus charnels. Le jeune homme était complètement sous l'emprise de la belle rouquine qu'il se libéra complètement. C'était intense et torride entre eux. Jamais Nikki n'avait ressenti une telle osmose auprès de quelqu'un. Ce jeune réussissait à la troubler et à l'attirer comme personne. Si elle pouvait arrêter le temps à jamais, elle n'hésiterait pas une seule seconde pour en savourer davantage. Elle savait qu'en cet instant, elle pouvait tout demander qu'il réaliserait le moindre de ses désirs. Elle comptait bien connaître les intentions de ce bellâtre ainsi que son but. Elle était prête à tout pour y arriver quitte à être encore plus coquine et perverse. Duncan désirait garder sa belle auprès de lui et même apprendre à mieux la connaître. Les deux se couchèrent l'un auprès de l'autre épuisés par cet instant magique. Le bellâtre ne pouvait s'empêcher de parcourir son corps de rêve tellement il était séduit par elle. Celle-ci en profita pour poser sa tête tout contre son torse le caressant subtilement. Sa chaleur exaltait complètement ses sens. 

     

     (comblé) : « Je suis plus qu'heureux d'être auprès de toi. Tu me troubles complètement. Je désire tant te garder dans mes bras. Tu es une telle déesse qui est apparu dans mon existence et je compte bien profiter de chaque instant auprès de toi. Je suis raide dingue de toi belle déesse.

     

     (jouant la touchée en avouant de faux sentiments, mordillant près de son nombril, effleurant l'intérieur de sa cuisse et frôlant son intimité pour l'enflammer) : C'est réussi, tu me fais rougir comme personne. Jamais on ne s'est montré autant attentionné envers moi. Moi aussi, je suis folle de toi et je resterai à jamais à tes côtés. Je me sens tellement bien à tes côtés beau prince, tu n'imagines pas à quel point.

     

     (séduit, embrassant le coin des lèvres de la belle en effleurant ses cuisses) : Tu fais de moi le plus heureux des hommes. Je rêve de ressentir la chaleur de tes lèvres sur les miennes. C'est que je suis accro maintenant.

     

     (voyant l'occasion de le manipuler en étant joueuse, griffant le bas de son dos, pinçant ses fesses et agrippant sa cuisse pour le torturer) : Tu cherches davantage à me faire rougir beau brun ? Tu réussis ta mission à merveille. Quel est ton secret ? Tu titilles littéralement ma curiosité.

     

     (influencé et joueur) : C'est que tu inondes mes pensées tout simplement mon ange. Je ne peux pas faire autrement devant une si belle apparition. Je ne peux même pas résister devant ton sourire si ravageur et cette manière à laquelle tu me mets à genoux. Je suis tout à toi.

     

     (voyant une belle opportunité en la jouant perverse, mordillant l'intérieur de sa main et procurant une douceur à son index pour le faire frémir) : Oh, et comment je les inonde trésor ? Dis-moi tout beau prince.

     

     (charmé) : De ton visage si angélique, de ton regard envoûtant et tellement fascinant, de ton corps de belle créature à faire palir les hommes les mettant à genoux, de ton allure de déesse qui me fascine autant, de la chaleur de ton corps qui fait frissonner le mien, de la douceur de tes lèvres si exquise et dont je rêve de les ressentir de nouveau. Tu es l'incarnation même de ce que j'ai toujours recherché chez une jeune femme. Je me demande d'ailleurs pourquoi je ne t'ai pas rencontré plus tôt. Tu peux faire de ma vie un bonheur de tous les instants.

     

     (feignant d'être émue en jouant la fausse confidente et embrassant tout près de son intimité pour le titiller) : Je ne sais pas quoi dire. J'en perds mes mots tellement je suis émue mon trésor. Tu es tellement merveilleux, un prince pour moi. Je suis envoûtée par ton visage si charmant, si canon. Je ne peux me passer de tes lèvres tellement elles sont divines, et j'ai plus qu'envie de m'en occuper de suite. Tu me tentes comme personne. Tu as un tel corps de beau mâle qu'il m'est impossible d'y résister. Jamais je n'ai ressenti cela auparavant. Je ne pensais pas trouver un homme qui me trouble et qui m'attire autant. Pourtant, tu es là, et je suis la plus chanceuse au monde. Je ferai de ta vie un tel bonheur que jamais tu ne te passeras de moi. Cependant....

     

     (pendu aux lèvres) : Qu'est-ce qui se passe ma chérie ?

     

     (la jouant fine en faisant du chantage et bougeant son corps telle une diablesse pour le provoquer) : Ne te connaissant pas du tout, on ne pourra pas penser à avancer toi et moi. Et ce serait tellement dommage.

     

     (hésitant et effleurant la joue de sa belle) : Je....

     

     (se montrant attentionnée en avouant de faux sentiments, mordillant près de son épaule et procurant des baisers fougueux le long de son bras pour le déstabiliser) : C'est que je tiens à toi beau brun, Jamais je n'ai ressenti quelque chose de si intense et de si merveilleux qu'en étant à tes côtés. Je sais, je sens que tu ressens la même chose que moi, ne me dis pas le contraire trésor.

     

     (complètement déstabilisé, mentant et embrassant le front de la belle) : C'est pour te sauver bellissima que je suis venue tout simplement.

     

     (surprise) : Me sauver ? Mais qui te dit que je dois être sauvée, que je peux même et surtout est-ce que j'ai besoin d'être sauvée ? J'ignore complètement où est-ce que j'en suis en ce moment.

     

     (se montrant protecteur en effleurant le corps de sa belle) : Parce que je sens en toi que tu as tout le potentiel pour faire de grandes choses. Tu es bien différente de tous ses individus qui peuplent cet endroit sordide. Tu as besoin de lumière. Tu mérites de t'épanouir et de montrer à ce monde ce dont tu es capable. Tu peux améliorer la vie de toutes ses personnes. De plus, ils sont capables de compassion et d'amour. Tu ne pourras que le remarquer crois-moi. Le monde n'attend que toi ma chérie.

     

     (voyant l'occasion de le manipuler en jouant la déstabilisée, procurant une douceur à son nombril et léchant son torse pour le dérouter) : Alors là, personne n'avait cru en moi comme tu le fais mon ange. Tu n'imagines pas à quel point ses mots, même tes encouragements me touchent. J'ignore si je suis à la hauteur de ce que tu penses de moi. J'ai toujours fait le mal autour de moi. On m'a toujours guidé vers les ténèbres, la souffrance éternelle. Jamais on ne m'a montré ce que c'était qu'aider quelqu'un. On a alimenté ma rage, ma détermination et le fait de me venger. Jamais je n'ai pu me calmer jusqu'ici. J'ai peur Duncan, j'ai si peur.

     

     (se montrant attentionné en l'embrassant du bout des lèvres puis mordillant le creux de son cou) : L'inconnu fait toujours peur et crois-moi, je peux t'aider à t'en sortir. En étant ensemble, tu pourras évoluer. Crois-moi, tu as une telle force intérieure et c'est ce qui m'a attiré chez toi. La vengeance, la colère, la rancoeur même ce n'est pas bon pour toi. Je te montrerai ce qu'il y a de bon en ce monde si tu le souhaites bien sûr. Sois rassurée, maintenant, tu vas avoir l'occasion de faire un choix et ce bien déterminé, réfléchis, sans que personne ne te pousse à choisir. Tu mérites simplement de faire ta place dans ce monde. 

     

     (se montrant rassuré en se comportant telle une fausse confidente puis jouant de sa poitrine tout près de son corps pour l'apâter) : Je ne peux qu'avoir le plus canon et le plus merveilleux des professeurs. J'accepte ta proposition. Montre-moi ce que tu aimes dans ce monde. Quand est-ce qu'on commence ?

     

     

     (heureux en embrassant au niveau de la poitrine de sa si belle créature) : Je suis ravi que tu acceptes. Tu n'imagines pas à quel point tu me rends heureux belle déesse. Quand tu le souhaites. 

     

     (jouant l'émue en faisant une moue, griffant le bas de son dos et pinçant ses fesses pour l'ébranler) : Oh, mais j'aimerai maintenant moi. Tu me ferais ce petit plaisir trésor ?

     

     (ravi en embrassant le front de la divine déesse) : Tout ce que tu désires, je te le réalise sur le champ. »

     

    Nikki, voyant bien qu'avec la stratégie de laisser son âme parler au lieu de sa vengeance, de sa colère, cela fonctionnait qu'il était temps de passer à la vitesse supérieure. Elle voyait bien le fait de le protéger et ce en faisant mine qu'il y avait un danger. Elle le fera partir de telle sorte à le faire suivre et enfin découvrir ses secrets puis ses intentions. Elle se ecroquevilla sur place faisant mine de ressentir l'arrivée de démons susceptibles de les déranger. Elle voulait marquer l'esprit de sa proie pour attiser son côté protecteur. En effet, il commençait à s'inquiéter. Voir sa belle déesse dans un état était pour lui quelque chose d'impensable. Elle se trouvait dans ce monde des ténèbres. Elle semblait selon lui avoir une certaine place au sein de la hierarchie et pourtant elle craignait bien quelque chose. Il en déduisait que le danger devait être grand. Plutôt protecteur, il la prit dans ses bras ne désirant que la réconforter. Pour la belle, c'était une mission réussie. Elle se montrera perdue et effrayée en usant de quelques mots pour arriver à son objectif. De son côté, il ressentait une chaleur des plus intenses qu'il rêverait d'en ressentir davantage. 

     

     (protecteur et effrayé en effleurant le bas du dos de sa belle) : « Dis-moi ce qui t'arrive mon ange ? Tu m'inquiètes.

     

     (jouant l'effrayée pour l'amadouer) : Ils vont arrivés, ils vont arrivés !

     

     (curieux) : Qui ça ?

     

     (jouant celle qui tremble pour le toucher) : Des... des... démons, même une horde de démons. Ils sont bien plus forts. Vite mon ange, vite, mieux vaut pour toi que tu partes et le plus vite possible sinon ils vont plus que te torturer. Ils vont te tuer, voire même plus que ça. J'ai plus que flashé sur toi, j'ai même craqué. Je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit. Je serais malheureuse sans toi.

     

     (attentionné en caressant le dessus de la main de sa douce) : Je ne vais pas partir sans toi. Je ne peux te laisser derrière, ne me demande pas ça. Je serais anéanti sans toi alors partons ensemble, partons le plus vite possible et je te protègerai. Je tiens tellement à toi mon ange.

     

     (jouant sur la tristesse pour le toucher) : Partons alors tous les deux, et ce rapidement mon chéri. Le temps presse. »

     

    Nikki prit la main de Duncan l'amenant à courir pour rendre la situation crédible. Avec cela, il en déduisait que le danger était plus que grand. Il était effrayé à l'idée de perdre la belle alors qu'auparavant, tout ce qu'il désirait, c'était sortir des griffes de celle-ci pour continuer son chemin. La belle, de son côté, réussissait à merveille sa mission, et cela la satisfaisait pleinement. Maintenant, il fallait feindre un combat pour permettre à Duncan de partir. Ainsi, elle le fera surveiller pour connaître son identité et le pourquoi de sa venue à San Francisco. Elle fit signe à des démons de venir rapidement et ils exécutèrent son ordre. Là, ils se mirent à attaquer. Nikki joua celle désirant protéger sa cible en lançant des boules d'énergies dans la direction des démons. Elle voulait démontrer à Duncan à quel point elle pouvait être une fille pouvant atteindre le côté du bien et que la proposition de celui-ci tombait à point. Duncan voulait à tout prix sortir de là et avec Nikki en vie. Il était plus qu'attiré par elle. Même celle-ci l'obsédait complètement. Il était charmé. A son tour, il lança des boules d'éléctricité en direction des ennemis et ce avec une force des plus déconcertantes. Le combat entre les deux camps était intense. 

     

    Seulement, il fallait que Duncan parte et seul. Alors elle eut une idée qui lui permettra d'arriver à cet objectif. Lors de cette couse effreinée, elle fit mine de tomber et de se faire mal. Elle criait d'une douleur plus qu'intense et laissait même des larmes couler sur son visage. Duncan était juste devant et se sentait déséquilibré. Il se tourna et vit Nikki à terre, mal à point. Il était plus qu'effrayé qu'il vint vers elle pour la sauver. Pour la belle rouquine, le plan se menait sans accro majeur. Elle jouera la désespérée et celle triste pour le piéger.

     

     (jouant celle ayant mal et triste pour l'attendrir) : « Je ne peux pas avancer mon ange, je ne peux plus et ils vont arriver. Sauve-toi mon ange, sauve-toi vite. Je tâcherai de les retenir le plus possible.

     

     (anéanti) : Il est hors de question que je te laisse là. Si tu te fais prendre alors moi aussi, et cela ne sera pas autrement. Alors mieux vaut sortir ensemble, d'accord ?

     

     (s'adaptant en jouant celle reconnaissante et l'embrassant du bout des lèvres) : Oui, d'accord.

     

     (ravi) : Partons vite d'ici. »

     

    Duncan porta Nikki tel un prince charmant. Elle se surprenait même à aimer cela comme si elle avait toujours attendu qu'une once d'espoir arrive vers elle. La belle savait reconnaître quand le plan méritait d'évoluer et quoi de mieux que de côtoyer sa proie en étant plus que gentille et protectrice pour connaître ses secrets et ses intentions. De son côté, il aimait tant pouvoir lui venir en aide. Il était heureux d'être en sa compagnie et désirait vouloir profiter de sa présence. Seulement il ignorait qu'il était en train de tomber dans le piège de cette tentatrice. Ils s'éloignèrent tous les deux du lieu. Nikki arrivera-t-elle à ses fins ? Que cache Duncan ?

     

    Pendant ce temps, du côté de l'aéroport de San Francisco, un avion atterrit. A l'intérieur, il y avait tout simplement Peter Petrelli. Celui-ci n'avait plus eu de nouvelles de sa nièce Claire depuis un moment. Il était d'autant plus effrayé depuis que son frère n'était plus de ce monde. Celui-ci ne s'était tout simplement jamais réveillé. Il en déduisait que seules deux personnes auraient pu faire cela à savoir Nikki et Piper. Il penchait plus sur la deuxième ce qui l'effrayait et en même temps le faisait paniquer. Il voulait retrouver Claire à tout prix et la ramener saine et sauve au coeur de New York. Même s'il savait bien qu'il y avait des personnes dotées de pouvoirs, il pensait que la ville était nettement plus sûre que celle de San Francisco à l'heure actuelle.

     

    Dès sa sortie de l'avion, il prit son téléphone pour tenter une nouvelle fois de joindre Claire. Il espérait qu'elle réponde mais malheureusement, cela n'était pas le cas. Il préférait laisser un message en croisant les doigts pour qu'enfin sa nièce l'appelle.

     

     (complètement paniqué) : « Claire, là tu abuses. C'est je ne sais pas combien de messages que je te laisse et toi tu ne me rappelles pas. Alors maintenant pense à me rappeler c'est important. Ton père n'est plus là et j'ai peur pour toi, qu'il te soit arrivé quoi que ce soit. Je t'en prie rappelle bordel ! »

     

    Peter s'éloigna un peu de la foule allant dans un coin bien discret. Il préférait quand même regarder un peu partout pour vérifier s'il y avait quelqu'un dans les environs. Ne voyant personne, il décolla volant tel un flying man en souvenir de son grand frère aujourd'hui plus de ce monde. Que comptait faire Peter ? Allait-il découvrir tout ce qui se passe au coeur de cette ville en proie aux ténèbres qui ne cessaient de croître ?

     

    D'un autre côté de la ville, Isabella apparut au sein même de sa demeure plutôt ravie d'avoir battu sa soeur. Elle savait bien qu'elle tenterait de se venger mais cela lui était égal car elle la battrait encore et encore.

     

    Seulement, elle ressentait que quelque chose n'allait pas. Immédiatement, elle se figea et eut une vision dans laquelle elle vit que Peter Petrelli se trouvait à San Francisco. Elle savait que cet individu pouvait causer de nombreux problèmes dans sa quête de trouver Matthew et cela était intolérable. 

     

     (agacée) : « Quel enfoiré, si tu crois que tu vas me gêner, tu te trompes lourdement. »

     

    Il était temps d'éliminer cet ennemi et quoi de mieux que d'user d'une personne pour arriver à ses fins. Elle pensa alors à Claire, sa nouvelle alliée dont elle lui avait promis de l'aider si celle-ci retrouvait Matthew en retour. Il suffira d'un coup de pouce pour que Claire réalise son souhait.

     

    Immédiatement, elle se mit en position de méditation pour réussir son objectif. Elle savait que si elle était en totale communion avec sa proie, celle-ci reviendrait rapidement vers elle. Elle appela sa proie par télépathie afin de la faire venir à elle.

     

    En même temps, au manoir, Billie et Claire étaient au salon. Elles étaient là après avoir découvert le corps de Dean. Pour Billie, elle avait bien définitivement tourné la page. Elle n'avait qu'en tête sa mission avec Claire à savoir trouver les soeurs Halliwell. Elle savait bien que les trois pourraient aider d'abord pour donner des réponses à la cheerleader mais aussi qu'elles donneraient une assistance à Isabella. La jeune Jenkins se demandait bien où pouvait être les Halliwell toutes autant qu'elles sont. C'était même carrément inquiétant.

     

    Claire la sortit vite de ses pensées en posant sa main sur son épaule. La jeune cheerleader pensait que sa partenaire ne surmontait pas du tout ce qui s'était passé en ayant découvert le corps. Billie regarda attentivement sa partenaire. Elle voulait par tous les moyens montrer qu'elle surmontait la situation, même toutes les situations alors qu'en réalité, elle était perdue.

     

     (curieuse) : « Quoi ?

     

     (se montrant prévenante) : Je me demandais si tu surmontais les choses.

     

     (se montrant détachée) : T'en fais pas, je tiens le choc. On doit se concentrer sur notre mission.

     

     (curieuse) : Je veux bien, mais où sont-elles ?

     

     (calme) : Je n'en sais rien. 

     

     (paniquée) : Mais comment on va faire nous maintenant ?

     

     (gardant son calme) : Ne t'inquiète pas. Il suffit de regarder dans le livre des ombres pour que l'on neutralise cette personne.

     

     (effrayée) : Livre des quoi ? Mais je croyais selon tes dires que les Halliwell étaient compétentes.

     

     (restant prévenante) : Livre des ombres, c'est un livre qui répertorie des sorts que nous pouvons jeter. On ne te l'a pas dit ? Ne t'inquiète pas. Si on a besoin d'aide, vraiment, on les fera appliqués par un tour de magie.

     

     (scotchée et sceptique) : Non, du tout. Au moins, tu m'apprends quelque chose. D'accord, je me demande comment tu vas les faire revenir.

     

     (se montrant déterminée pour la rassurer) : Par un sort. Tu sais, la magie appelle la magie et en particulier la magie blanche. Cela nous permettra de nous réunir. Partons vite faire les recherches.

     

     (rassurée mais ne comprenant pas totalement les choses) : Je ne comprends pas tout mais d'accord, je te suis. »

     

    Billie tendit sa main afin d'inciter Claire à la suivre. Pour la sorcière, il était plus que temps d'agir.

     

    Soudain, Claire devint plus bizarre comme stoique. Son visage était sans expression. Elle était presque comme guidé par un appel des plus grands et intenses. Pour Billie, c'était clair que la magie était utilisée. La fameuse Elena la fondatrice aurait agi ? La sorcière le pensait même si ses hypothèses étaient plus qu'erronées. Seulement, cela, elle l'ignorait totalement. Billie se plaça devant la jeune femme la secouant pour la réveiller. Malheureusement pour la sorcière, sa manoeuvre était un échec. Claire continua de ne laisser transparaître aucune émotion et même avança vers la sortie. Pour Billie, il ne fallait pas la laisser partir dans cet état. Qui sait ce qu'elle pouvait faire ? Le sort d'une multitude de personnes était en jeu. La sorcière commença même à gifler la cheerleadeuse pour la ramener mais rien à faire. Claire restait dans le même état, ce qui était inquiétant. Alors Billie eut l'idée des paroles pour la ramener. Au fond d'elle, elle était consciente que sa tactique allait être un échec mais qui sait, tout pouvait marcher. Après tout, elle avait toujours appris que la magie réservait de nombreuses surprises.

     

     (effrayée) : « Claire, réveille-toi je t'en prie. Ne laisse pas ce qui te ronge prendre le dessus. Tu es quelqu'un de déterminée et de forte. Tu peux combattre cela. Allez, bats-toi et de ce pas. Je suis là pour te soutenir. »

     

    Malheureusement, la magie n'avait pas été du côté de la jeune sorcière. Cette stratégie fut un échec. Elle ne voyait pas comment faire pour que Claire ne soit plus dans cet état. Alors que la jeune Jenkins avait une idée, la cheerleadeuse disparut. Cette situation laissait Billie dans le désarroi le plus total. Cependant, elle ne s'avouait pas vaincu. Elle monta en direction du grenier pour trouver une formule capable de faire revenir Claire. Va-t-elle réussir sa manoeuvre ? Qu'arrive-t-il à Claire ? Qu'est-ce qui va se passer pour elle ?

     

    En plein coeur des enfers, Crowley montrait aux démons à quel point il était supérieur. Il était auprès de Mary satisfait de ses prouesses mais maintenant il fallait passer à la vitesse supérieure. Selon lui, il fallait envoyer quelqu'un de suffisamment compétent pour mettre à mal les ennemis et Mary était la personne selon lui la plus compétente. Elle, de son côté, voyait plus Crowley comme un moyen d'accéder à un pouvoir bien plus important. Elle désirait tellement plus qu'elle était capable de tout pour y arriver. Elle se montrera docile et compréhensive pour avoir la mission la plus importante. 

     

     (déterminé à jouer) : « Ma très chère Mary, viens près de moi.

     

     (se montrant docile en approchant pour mieux l'amadouer) : Oui, que puis-je faire ?

     

     (joueur) : Ma très chère enfant, serais-tu prête à corser le jeu ?

     

     (jouant la fausse confidente pour le toucher) : Le jeu c'est ma spécialité. Dites-moi tout.

     

     (déterminé) : Et si vous vous en prenez aux Halliwell directement maintenant, qu'en dites-vous ?

     

     (se montrant curieuse et touchée pour l'attendrir) : Intéressant, même que d'honneur de m'attaquer à ses stupides sorcières. Que dois-je faire ?

     

     (calme) : Je vous donne carte blanche ma chère. Je suis certaine que vous montrerez tout votre talent et puis qui sait, vous atteindrez notre but commun.

     

     (se montrant prévenante pour l'amadouer) : Oui, c'est vrai. Alors je vais accomplir ma tâche et tout faire pour que vous soyez fier de moi. »

     

    Mary s'éloigna rapidement de Crowley. Dès lors, elle savait qu'elle pouvait redevenir elle-même. Elle avait des intentions plus que mystérieuses et même différentes que Crowley. Elle disparut laissant ainsi Crowley en proie avec sa question du moment. Que comptait-elle faire ?

     

    Crowley lui se dirigea vers ses chiens et les prit avec lui en disparaissant pour mieux attraper Nikki. Que comptait-il faire ? Allait-il faire face à une confrontation ?

     

    Pendant ce temps, Phoebe, Matthew et la fausse Paige étaient enlacés. La première à les regarder tous les deux n'était autre que celle qui se faisait passer pour la dernière des Halliwell. Elle savait qu'elle avait mené à bien la première étape de son plan en s'approchant de l'une des Halliwell sans que l'ursupation ne soit découverte et croquant également le chou. Elle savait bien que la dernière des Halliwell était occupée avec Henry, même que celui-ci avait dû trépasser depuis le temps et rejoint le monde de la lumière. L'ursupatrice prenait conscience maintenant qu'il fallait diviser pour mieux règner. Elle s'éloigna discrètement des deux. Elle ne désirait pas que les deux s'aperçoivent de sa disparition. Elle disparut laissant Phoebe et Matthew dans les bras l'un de l'autre. Son plan allait-il fonctionner ?

     

    Quelques instants plus tard, Phoebe se réveilla. Elle ne faisait pas attention s'il y avait tout le monde ou pas. Tout ce qu'il lui importait c'était Matthew et le fait qu'il était là enfin tout contre elle. C'était tout ce qu'elle désirait et elle voulait d'ailleurs en profiter un maximum. Elle était d'autant plus attirée et intriguée par ce bellâtre. Jamais elle n'avait ressenti autant de bien-être qu'en étant auprès de lui. Elle caressa avec douceur et perversité sa joue pour le réveiller. Elle désirait être pour lui une telle apparition. Ainsi, il ne pourra plus se passer d'elle. Celui-ci se réveilla et là, il vit la belle Phoebe en train de le regarder. Il la trouvait tellement magnifique, une telle déesse qu'il désirait la garder à jamais tout près de lui. Jamais il n'aurait cru qu'une telle femme puisse s'intéresser à lui. Pourtant son rêve était devenu réalité. Il était le plus heureux des hommes en cet instant. Il souria à la belle créature commençant à caresser sa joue. Cette sensation était des plus exaltantes qu'il en voudrait vivre d'autres comme celle-ci. Pour la belle, elle obtenait ce qu'elle désirait tant. Aucun homme ne lui avait montré une telle attention que Matthew en cet instant et cela la satisfaisait pleinement. Elle comptait faire en sorte qu'il soit littéralement obsédé par sa personne. Elle se montrera douce et entreprenante pour le garder tout près d'elle. Ainsi, il la réclamera sans cesse. Elle prit sa main procurant une douceur à son index pour le faire frémir. Cette douceur était si exquise qu'elle désirait davantage ressentir son corps contre le sien. Pour lui, il était plus que charmé par cette divine apparition qu'il ne pouvait plus se passer de sa présence.

     

     (charmé) : « Ouvrir mes yeux aux côtés d'une charmante créature, j'ai l'impression d'être en plein rêve. 

     

     (le flattant, l'embrassant du bout des lèvres puis mordillant le creux de son cou et son épaule pour le titiller) : Et tu seras continuellement en plein rêve car je serai à jamais à tes côtés. Tu es un tel prince, un homme attentionné comme on n'en fait plus qui me fait tant craquer.

     

     (influencé et rougit qu'il embrassait le dessus de la main de sa belle) : Si tu comptes me faire rougir, c'est une mission réussie. Tu es tellement resplendissante. Il n'y a pas de mots pour dire à quel point tu es belle. Je suis le plus chanceux au monde de t'avoir auprès de moi.

     

     (jouant la touchée et se montrant entreprenante en griffant son poignet puis léchant son avant-bras pour l'enflammer) : Je suis plus que touchée, même émue. J'en perds mes mots face à un tel ange comme toi trésor. C'est plutôt moi la plus chanceuse d'être auprès d'un bellâtre si canon et qui me charme comme personne. Je sens que tu rêves de recommencer, de revivre cet instant tellement charnel. Tu ne penses qu'à me refaire crier d'un plaisir inoubliable, et je te promets en retour que plus jamais tu ne pourras te passer de moi, de mon corps et de toutes les attentions folles que je te donnerai.

     

     (séduit en effleurant la taille de sa divine déesse) : Tu me vends même plus que du rêve. Je désire tant être à tes côtés et que cet instant ne se termine jamais. J'ai tellement envie de te ressentir tout contre moi que je serai capable de tout pour satisfaire le moindre de tes désirs. J'ai envie de te dédier un autel rien qu'à ton nom. Tu me fais un tel effet.

     

     (jouant l'émue puis se montrant perverse en procurant une douceur à son nombril, griffant son torse et léchant chaque parcelle de son torse pour le provoquer) : Crois-moi, à jamais cet instant est pour nous mon trésor adoré. Je réaliserai chacun de tes souhaits, tu n'as qu'un mot à dire et cela se fera dans la seconde. Tu vois, tu as de suite ce que tu recherches. Qu'est-ce que tu veux me faire chéri ? Je désire ressentir tes doux baisers contre ma poitrine. Je rêve ensuite de tes baisers parcourant mon corps puis arrivant à mon intimité. Je suis certaine que tu désires la placer en moi.

     

     (complètement séduit en embrassant sa poitrine doucement puis descendant lentement) : Tu me tentes comme personne, tu me fais tant envie ma chérie. Je ne peux te résister. Je te veux de nouveau contre moi. Et je vais te combler au-delà de tes espérances.

     

     

     (jouant la tentatrice en coinçant sa tête dessus pour le troubler) : Tu le fais davantage chéri. Oh vas-y continue. Tu es tout à moi mon beau gosse à moi. »

     

    Matthew continua de l'embrasser au niveau de la poitrine. Il aimait cette douce chaleur. Cela l'exaltait complètement que là, il rêverait d'arrêter le temps. Il ne souhaitait pas être séparé de sa douce Phoebe comme il avait été séparé auparavant de Billie. Cette fois-ci, il ne laisserait pas le destin décider pour lui. Pour la belle déesse, c'était un moment des plus exquis qu'elle s'en mordilla la lèvre d'un désir inextricable. Elle guida son bellâtre dans le parcours de son corps pour ressentir davantage d'attentions. Sa douce chaleur exaltait complètement son être. Matthew de son côté ne pouvait plus se passer de la belle sorcière. Il était même complètement obsédé par elle. Cependant, elle aimait le contrôle et elle comptait le montrer. Elle bascula sa proie sur le dos plaquant ses mains à l'arrière et le couvrant de baisers en le mordillant coquinement. Il était déstabilisé par la belle qu'il en poussa des gémissements de plaisir. C'était un tel enchantement de saveurs qu'elle voulait revivre le plus vite possible un moment des plus charnels en sa compagnie.

     

    Seulement, cet instant fut soudainement interrompu quand quelqu'un apparut devant eux. C'était Paige, enfin la véritable Paige qui était venu les retrouver. Phoebe et Matthew ignoraient tout de la supercherie dont ils avaient été victime.

     

     (surprise) : « Je peux savoir ce qui se passe ?

     

     (la regardant surprise) : Tu sais bien voyons.

     

     (ne comprenant pas) : Mais de quoi ?

     

     (insistant) : Ce que l'on a vécu voyons.

     

     (triste) : Voyons Paige, tu n'as pas oublié j'espère. Je serai triste sinon. 

     

     (étonnée) : Je ne pensais pas que tu ne t'en souviendrais plus.

     

     (décidée de jouer le jeu en observant son chou et de le prendre en main) : Oh, mais je me souviens bien ne t'inquiète pas. Comment je pourrai oublier un visage aussi angélique et des lèvres aussi exquis que je ferai tout pour les ressentir à nouveau auprès des miennes.

     

     (rassuré) : Tu m'as fait si peur.

     

     (le rassurant) : Ne t'inquiète pas, je suis là, et je resterai toujours à tes côtés. »

     

    Paige sentait bien qu'entre Phoebe et Matthew, il y avait eu quelque chose et cela l'énervait au plus haut point. Elle désirait profiter de son chou mais Phoebe lui avait piqué la vedette. Elle comptait bien se rattraper et rien de mieux que de jouer le jeu. Elle se montrera coquine et perverse pour piéger son chou. Elle s'approcha de son bellâtre l'amenant même tout contre son corps et l'embrassant sauvagement. Matthew était plus que déstabilisé par la belle. Il lui faisait un effet de dingue. C'était comme si cette demoiselle était quelqu'un de différente, offrant des délices infinis. Il aimerait en savoir plus mais il en était incapable. Il était attiré par elle. Il se laissa faire prolongeant ce baiser en le rendant des plus torrides. Pour la plus jeune des Halliwell, c'était un instant plus qu'exaltant et enivrant qu'elle voulait vivre un instant charnel en sa compagnie. Cependant, une personne la dérangeait et cela n'était autre que sa soeur Phoebe. En réfléchissant, elle savait qu'un sort était la meilleure solution.

     

     (à voix basse) : « Par le pouvoir des sorcières, endors-toi »

     

    Phoebe était déstabilisée par ce que faisait Paige. Dèjà qu'elle l'avait surprise tout à l'heure, là, c'était le comble. Soudain, elle fut fatiguée, désorientée. Là, elle regardait Paige avec effroi et tombant au sol. Matthew était complètement effrayé en voyant sa belle tomber. Il commença à partir mais Paige le retint en prenant son bras et le gardant auprès de son corps. Elle était déterminée à l'avoir. Elle serra son emprise en plaçant sa jambe autour de sa taille et mordillant le torse de celui-ci pour l'enflammer. Il voulait sortir de son emprise mais il ne pouvait pas car il était en même temps fasciné. De son côté, sa chaleur enivrait chaque parcelle de son corps qu'elle voulait le croquer sur le champ. Il tenta de parler mais cela fut impossible. En effet, la belle savait qu'il essayerait de résister. Elle posa son index sur ses lèvres pour le déstabiliser. Il ne pouvait pas résister à cette tigresse. Elle aimait tant le contrôle, et elle en voulait davantage. 

     

     (se montrant perverse en prenant à pleine main ce qu'elle désire tant pour le dérouter) : « Tu es tout à moi bébé, et tu ne peux pas t'échapper. »

     

    Elle le plaqua au sol coinçant son genou près de son intimité et l'embrassant sauvagement pour le faire frémir. Il était plus que troublé par la belle. Sa chaleur l'enivrait littéralement qu'elle voulait ressentir ses attentions. Qu'allait-il arriver entre eux ? Comment allait Phoebe ?

     

    De son côté, Isabella était plus qu'impatiente d'avoir sa proie auprès d'elle. Elle désirait tant éliminer ce Peter Petrelli qui pouvait mettre à mal ses projets. Elle marcha dans sa demeure attendant avec impatience l'apparition de Claire. Elle n'aimait pas du tout attendre.

     

    Soudain, la jeune cheerleadeuse apparut dans un halo de lumière. Isabella était plus que ravie de cette apparition tant attendue. Elle vit Claire toujours aussi stoique. Pour Isabella, c'était l'instant idéale pour user de la cheerleadeuse contre son oncle. Elle installera l'idée dans sa tête pour arriver à ses fins. Elle usa de télépathie pour montrer que Peter ne désirait que tuer Matthew et qu'il fallait l'en empêcher à tout prix. Le processus était répété à plusieurs reprises. Claire ne pouvait rien faire contre la puissance de celle qu'elle considérait comme une amie. Elle enregistra toutes les paroles et partit sans sommation. Pour Isabella, la mission était quasi achevée. Il ne restait plus qu'à observer la phase finale. Elle se connecta à sa proie et disparut pour pouvoir contempler son oeuvre.

     

    En même temps, Peter se balada désirant tant retrouver sa nièce. Pour lui, c'était la seule personne qui restait dans sa famille et qui comptait le plus à ses yeux. Il tenta de récolter des informations pour la retrouver mais en vain. Il était plus que désespéré à l'idée de perdre sa nièce. Soudain, il vit devant lui une apparition. C'était enfin la personne qu'il recherchait depuis si longtemps. Claire était là, devant lui et semblait finalement en forme. Il était rassuré et ému de la voir. Il s'approcha vite d'elle pour la serrer dans ses bras mais remarqua son absence d'expression. C'était dur pour lui. Il ne pouvait supporter un tel manque d'attentions.

     

     (triste) : « Mais comment tu peux être aussi impassible devant ton oncle ? Je te recherchais depuis si longtemps. Je me suis inquiété et toi, tu ne fais rien. Claire, mais dis quelque chose à la fin !!!! »

     

    Seulement, Claire ne réagit point, restant dans le même état. Isabella, de son côté, arriva se plaçant au loin pour observer. Maintenant, il était temps d'accélérer les choses. Elle fit apparaître dans la main de Claire un poignard. Peter de son côté, espérait que Claire reprenne ses esprits. Il la bougea de toutes ses forces pour la réveiller mais impossible.

     

     (désespéré) : « Claire, je t'en prie, mais dis quelque chose. C'est moi, Peter. »

     

    Là, Claire, réagit mais d'une manière bien froide. C'était la première fois qu'elle exprimait une émotion depuis qu'Isabella l'avait sous son emprise. Elle le poignarda à plusieurs reprises. Peter était tellement choqué. Il n'eut le temps de faire quoi que ce soit. C'était là son erreur fatale. Il s'écroula après ses coups. Il était mort. Dès lors, Claire lâcha le couteau qui disparut aussitôt. Elle avait repris la maitrise de ses gestes. Elle remarqua le corps sans vie de son oncle. A la grande surprise, elle affichait un léger sourire comme si finalement, ce qu'elle avait ressenti pour son oncle n'avait aucune importance. Elle partit en courant. Qu'est-ce qui arrivait à Claire ? Le sort mettait-il en évidence que la jeune cheerleadeuse évoluait ?

     

    Isabella, elle, était plus que ravie de ce spectacle. Elle disparut en même temps. Elle avait conscience qu'elle serait bien utile à Claire maintenant. Qu'allait-elle faire ? 

     

    Au manoir, Piper et Sam étaient seuls. L'ainé des Halliwell avait obtenu toute l'attention du plus jeune des Winchester et cela la satisfaisait pleinement. Maintenant, elle était prête à passer à la vitesse supérieure et neutraliser ce danger plus qu'imminent. Elle se montrera douce et allumeuse pour l'attraper. Elle pensait qu'à la fin, elle en terminerait par un moyen bien expéditif. De son côté, Sam était plus que séduit par la belle sorcière. C'était même mieux que dans ses rêves les plus fous. Il tendit sa main pour pouvoir caresser sa joue mais impossible. En effet, Piper était déterminée à mener la danse. Tout d'abord, elle poussa Dean discrètement pour avoir le lit et prendre possession de Sam. Elle désirait avoir le champ libre pour réaliser son projet. Sam était complètement séduit par la belle déesse qu'il se laissa faire la regardant avec un désir des plus intenses. Il allait parler mais Piper le stoppa net en plaçant son index sur ses lèvres. Elle désirait le rendre complètement fou. Ainsi, il réalisera la moindre de ses volontés.

     

     (se montrant perverse en mentant, mordillant son cou, le léchant jusqu'à sa joue et prenant à pleine main son intimité pour le mettre au supplice) : « En aucun cas, je n'ai dit que tu pouvais parler. Profitons tous les deux. J'ai tellement envie de toi que tu vas vivre le moment le plus intense de toute ton existence. Je sens que tu as envie de la placer en moi, de me faire crier d'un plaisir inoubiable. Ne sois pas frustré et réalise ton grand rêve. J'ai tant rêvé de cet instant et je sais que toi aussi. »

     

    Immédiatement, elle le plaqua sur le lit se mettant à califourchon sur lui pour le déstabiliser. Il était complètement en admiration devant la beauté de cette sorcière. Il désirait tant parcourir les courbes de cette déesse et sentir cette douce chaleur auprès de lui. Seulement, l'ainé des Halliwell avait une toute autre idée en tête. Elle arracha les vêtements de sa cible le couvrant de baisers des plus fougueux et intenses et léchant chaque parcelle de son torse pour le faire frémir. Il était comme fou face aux attentions de la belle. Il désirait lui montrer à quel point il la voulait mais c'était impossible. Piper aimait plus que avoir le contrôle sur la situation. Elle avait toujours reproché à l'époque de subir les choses, mais là, elle était maîtresse de son destin. Elle savourait l'instant. Elle caressa sa poitrine enlevant ses vêtements et dévoilant sa lingerie pour le captiver. Il était complètement ébloui par cette apparition. Il tenta de bouger mais cela fut un échec bien retentissant. Il était tellement torturé de ne pas la toucher. Il n'en pouvait plus d'attendre. Piper, elle, aimait jouer. Voir sa cible aussi torturée, satisfaisait pleinement son égo.

     

    Elle kidnappa sa taille avec sa jambe l'amenant au plus près d'elle et pinçant ses fesses pour le déboussoler. C'était pour le jeune Winchester un moment mieux que dans ses rêves les plus fous. Il ne voulait plus se détacher de la belle créature. Cette sensation l'exaltait littéralement qu'elle voulait prendre possession de son corps. Elle bougea telle une tigresse guidant les mains du jeune homme sur son corps pour le titiller. Tellement il était influencé, il voulait contempler cette belle apparition comme une reine. Pour la jeune femme, c'était exquis. Cependant, elle stoppa sa manœuvre ne voulant pas laisser le jeune homme continuer. Elle voulait l'apâter, le rendre complètement dingue. Ainsi, il la réclamera sans cesse. Il était complètement dingue de la jeune femme qu'il était capable de tout pour réussir à l'approcher. Elle descendit sa lingerie guidant la tête de sa proie sur sa poitrine afin de ressentir ses attentions et l'incitant à titiller son intimité pour le désarçonner. Il était capable de prodiguer des attentions le plus longtemps possible tellement son corps représentait du rêve à ses yeux. Elle aimait voir la réaction de sa proie. Elle se rendait bien compte qu'elle avait plus de pouvoirs sur les hommes que ce qu'elle pensait au départ. Elle appréciait tant son nouveau statut et elle comptait en profiter. 

     

    Elle ne voulait cependant pas passer beaucoup de temps auprès de cet homme. Pour l'ainée des Halliwell, il y avait quand même tellement mieux que ce crétin. Elle s'empala sur son intimité bougeant telle une tigresse et griffant son torse pour le torturer. Il était sur le point d'exploser. Elle lui faisait un effet plus que d'enfer. Piper remarquait cela. Le désir la submergeait. Il était temps pour elle de concrétiser son plan. Alors au moment où il allait se libérer complètement, elle lui tordit le cou le tuant ainsi définitivement. Sam Winchester était le deuxième à perrir en si peu de temps. Est-ce que quelqu'un d'autre sera en danger ?

     

    Piper disparut laissant ainsi le corps sans vie près de celui de Dean. Elle était satisfaite de ce qu'elle avait accompli et pensait déjà à l'avenir. Les chasseurs n'étaient plus de ce monde. Que comptait faire la jeune femme à présent ?

     

    Pendant ce temps, Paige avait l'opportunité de réaliser tout ce qu'elle désirait et ce, avec Matthew. Elle l'avait complètement en son pouvoir alors qu'il était allongé au-dessous d'elle. Elle sentait bien qu'elle avait un pouvoir des plus grandissants et cela la satisfaisait pleinement. Elle comptait s'en servir pour le posséder complètement. Jamais un homme ne l'avait autant troublé et attiré que lui en cet instant. Matthew, lui, était plus que déstabilisé et intrigué par la belle sous ses yeux. Il était inquiet pour Phoebe, désirant tant savoir si elle allait bien. Cependant, il était captivé par la plus jeune des Halliwell. Celle-ci voulait le rendre complètement dépendant d'elle. Elle se montrera coquine et perverse pour le piéger. Il comptait de nouveau parler mais elle procura une douceur à son index pour l'ébranler. Cette douceur était pour lui un enchantement qu'il rêvait d'en ressentir davantage. Pour la sorcière Halliwell, sa peau était exquise qu'elle voulait ressentir son corps contre le sien dans un instant des plus torrides.

     

     (se montrant coquine en l'embrassant du bout des lèvres et léchant son avant-bras pour l'enflammer) : « Avoue, tu as envie de moi chéri. Tu as envie de ressentir ton corps contre le mien dans un instant des plus torrides. Je sens que tu me veux et que tu rêves de la placer en moi. Tu as envie de me faire crier d'un plaisir plus qu'innoubliable. Je compte bien réaliser chacun de tes fantasmes. Tu verras qu'après cela, tu ne pourras plus jamais te passer de moi.

     

     (troublé mais essayant de résister) : Et Phoebe ? Faut voir comment elle va ?

     

     (se montrant déterminée en posant son index sur ses lèvres, effleurant l'intérieur de sa cuisse et malaxant son intimité pour le faire frémir) : Avec cela, tu es sûr d'avoir quelque chose en tête autre que moi ? Ne reste pas frustré bébé et laisse parler tes envies, chacune d'entre elles. Ton corps parle pour toi. Tu me veux, tu me désires et tu désires tant jouer de mon corps.

     

     (charmé) : Tu m'obsèdes complètement ma déesse. Je n'ai envie que d'être auprès de toi et de ressentir ton corps contre le mien. Tu es tellement ravissante, charmante, à tomber. Tu es une telle déesse. Tu me troubles comme personne.

     

     (se montrant touchée et joueuse en embrassant près de son intimité, le léchant coquinement et agrippant sa cuisse pour le désorienter) : Je ne sais pas quoi dire face à de tels compliments. Je n'en ai pas l'habitude. Je pensais ne pas les mériter. Oh crois-moi, je vais te procurer des attentions dignes d'un roi que tu me demanderas de recommencer sans cesse. Je te désire tellement fort.

     

     

     (dérouté) : Je n'en peux plus. Tu me mets au supplice. Je te veux plus que tout. »  

     

    Paige était ravie d'entendre ses mots de la part de son chou. Elle pouvait enfin réaliser son souhait le plus cher. Elle mordilla son index effleurant sa poitrine lentement et lui faisant un clin d'oeil coquin pour le titiller. Il ne pouvait détacher ses yeux de ce corps si divin. Elle lui vendait littéralement un rêve. Il voulait que cet instant ne s'arrête jamais. De son côté, elle voulait le rendre complètement de sa personne qu'il ferait n'importe quoi pour elle. Elle griffa l'arrière de la cuisse du beau brun pinçant ses fesses et léchant au niveau de son nombril pour l'ébranler. Il fondait complètement sous les attentions de cette divine tentatrice. Il rêvait de pouvoir lui apporter de telles attentions pour la combler telle une reine. De son côté, sa peau était si douce qu'elle voulait ressentir son corps contre le sien. Elle voyait bien que le bellâtre était à sa merci et elle aimait cela. Cela lui donnait envie de jouer davantage avec son chou. Elle griffa son bas-ventre mordillant son cou et le léchant jusqu'à sa joue pour l'exciter. Il aimait son petit jeu qu'il se mordilla la lèvre d'un désir plus qu'incontrôlable. Il était complètement aveuglé par la beauté de cette divine tentatrice qu'il était incapable de lui résister. Sa chaleur l'exaltait qu'elle voulait ressentir ses attentions. Elle posa son front contre le sien titillant ses lèvres et les mordillant pour le provoquer. Elle désirait lui faire perdre le contrôle. Ainsi, il sera incapable de réfléchir rationnellement. Il était séduit par la belle créature. Il n'en pouvait plus d'être si loin d'elle. Résister pour elle à la tentation était un tel supplice qu'elle voulait y céder rapidement. Seulement, elle désirait littéralement affamer sa proie. Elle l'approcha contre son corps baissant son haut, coinçant la tête de celui-ci sur sa poitrine et kidnappant sa taille avec sa jambe pour le désarçonner. Elle voulait le garder tout près d'elle. Cet homme l'intriguait et la troublait comme jamais aucun autre n'avait réussi à le faire. Mëme à côté, ses relations avec les hommes ne signifiaient rien face à ce qu'elle vivait aujoutd'hui tellement c'était intense. Tout son corps parlait pour elle. Il était tellement influencé qu'il se laissa faire. Il parcourut la poitrine de la belle par des baisers des plus fougueux caressant la taille et les cuisses de celle-ci. C'était tellement exquis et un enchantement qu'elle ferma les yeux se cambrant pour profiter de l'instant. De son côté, profiter du corps de Paige était un rêve qu'il ne voulait en aucun cas s'éloigner. Il aimait tant cette chaleur tout contre lui. Les deux étaient en parfaite harmonie que rien ne pouvait mettre à mal leur moment des plus torrides.

     

    Elle vint lécher coquinement ses lèvres malaxant par ses mains son intimité pour exalter un désir des plus intenses. Il était carrément aux anges qu'il poussa un léger gémissement de plaisir. Cette sensation exaltait son être qu'elle rêvait de passer à la vitesse supérieure. Elle aimait voir le contrôle qu'elle avait sur les hommes. Elle vint l'embrasser avec fougue et passion titillant sa langue dans une danse bien endiablée et mordillant son index coquinement pour le déstabiliser. La sensation de ses lèvres était d'une telle douceur qu'elle aimerait arrêter le temps pour ne jamais quitter ses lèvres. Cet homme lui faisait un effet de dingue qu'elle était inspirée pour faire de ce moment un des plus mémorables. De son côté, il était fasciné par la belle brune qu'il avait sous les yeux. Il ne pouvait s'empêcher de la contempler. Il prolongea ce baiser le rendant bien torride. On avait l'impression que pour eux, le reste du monde n'existait plus. Ce qu'elle lui procurait était un tel enchantement de saveurs qu'il en voulait davantage. Il était en son pouvoir, complètement ensorcelé et même s'il désirait sauver Phoebe, il ne pouvait plus se détacher de sa tentatrice. Jamais une jeune femme ne lui avait fait un effet de ce genre auparavant. De son côté, elle bouillait littéralement d'un désir incontrôlable tout près de lui. Il lui était de plus en plus difficile de résister à cette bouille angélique et à croquer. Elle l'incita à titiller son intimité puis à enlever tous ses vêtements pour le tenter. Il ne pouvait plus résister à une telle créature, c'était même impossible. Il s'exécuta en lui enlevant le tout, mordillant le creux de son cou et embrassant le lobe de son oreille. Voir ce corps si magnifique était divin. A ses yeux, il était même parfait. Il pensait que la jeune femme était venue rien que pour lui pour répondre à ses prières. Pour la belle créature, ce moment était merveilleux qu'elle poussa des gémissements de plaisir lui murmurant de continuer tellement il était un dieu à ses yeux. Rien qu'à ses mots, il rougissait. Il n'avait pas l'habitude d'entendre de tels mots et pour lui, c'était tellement agréable. Il rêvait de combler la divine déesse tout comme elle le comblait en cet instant. Il afficha un léger sourire. Il était à la fois intimidé et fasciné. Il désirait tant parcourir chaque parcelle de son corps avec ses mains et ne plus les enlever. Elle se mordilla la lèvre afin de contrôler ce plaisir qui envahissait tout son être mais c'était impossible qu'elle poussa des gémissements de plaisir. Pour Paige, elle sentait que c'était le moment idéal pour prendre possession de son bellâtre et lui faire oublier tout ce qu'il avait connu auparavant. Elle n'avait pas encaissé le fait que Phoebe était seule avec lui et avec une inconnue qui visiblement s'était faite passer pour elle.

     

    Elle amena encore plus près ce beau gosse avec sa jambe autour de sa taille léchant son intimité pour le faire frémir. C'était tellement divin qu'il en ferma les yeux pousant des gémissements de plaisir. Elle aimait le voir soumis à elle qu'elle afficha un sourire des plus malicieux. Cette situation lui donnait des idées perverses. Elle prit à pleine bouche son intimité faisant des va et viens torrides puis terminant en le malaxant avec ses mains pour l'exciter. Il gémit davantage de plaisir tellement elle lui procurait des attentions inoubliables. Elle n'en pouvait plus de son côté tellement c'était intenable de ne pas être tout contre lui. Elle bougea telle une tigresse s'approchant au plus près de son intimité et procurant une douceur à son nombril, laissant sa langue parcourir son torse pour le troubler. Elle aimait tant ce moment qu'elle voulait en vivre tout pleins d'autres comme celui-ci. De son côté, il aimait tant ses attentions, même il en était dingue. Sachant à quel point il lui était soumis, elle savait qu'elle pouvait faire tout ce qu'elle désirait en sa compagnie. Elle serra son emprise sur sa taille mordillant son cou et le haut de son torse pour le désarçonner. Il aimait être auprès d'elle qu'il se laissa faire pour mieux savourer ses merveilleux moments. Il était prêt à lui dédier un autel à la mesure de la divine incarnation qu'elle représentait. Sa chaleur était si douce qu'elle voulait le garder tout contre elle. Il lécha au niveau de son nombril procurant une douceur à son intimité et remontant des baisers vers sa poitrine. Il devenait de plus en plus audacieux face à elle. Il voulait lui montrer à quel point elle lui faisait un effet de dingue. Elle aimait tant ses attentions qu'elle en voulait plus. Elle se cambra pour savourer pleinement ce qu'il lui procurait. En le voyant prendre des initiatives, elle était encore plus attirée et troublée par son chou. Les deux étaient incapables d'être loin l'un de l'autre. Ils étaient inoxerablement attirés par la chaleur de leurs corps respectifs.

     

    Matthew avait toujours pensé que jamais il n'aurait pu cotôyer de si belles déesses, des créatures dignes des contes de fées. Il avait toujours pensé rationnellement. Il se disait que jamais on ne remarquerait quelqu'un comme lui. Seulement, depuis qu'il avait été trouvé dans cet antre par Billie notamment et le fait de côtoyer les Halliwell, sa vision avait pleinement changé. En étant auprès de ses divines créatures, il en oubliait complètement le passé. En voyant Paige, il sortit vite de ses pensées et afficha un sourire coquin en caressant la joue de la belle. Il voulait tout simplement la voir heureuse et il était capable de lui prodiguer les attentions les plus sensationnelles qui soit pour y arriver. De son côté Paige désirait le croquer et le garder même à jamais tout près d'elle. Elle voulait lui faire vivre un moment tellement inoubliable qu'il en deviendrait plus qu'accro. Ainsi, elle surpassera tous les autres et pourra tout lui demander. Elle lécha l'intérieur de sa cuisse griffant son dos pour le désarçonner. Il était aux anges qu'il caressa le dos de la belle frôlant même ses fesses. Son attention l'enivrait littéralement. Elle bougea ses cheveux et caressant tout son corps pour lui vendre du rêve. Sa manoeuvre fonctionnait à merveille qu'il en était même bouche bée tellement il était séduit. Il se demandait bien pourquoi il ne l'avait pas rencontré plus tôt. C'était à croire qu'elle était le diable en personne. Il avait tellement envie de caresser chaque parcelle de ce corps si parfait. Il était tellement incapable de lui dire non qu'il caressa chaque parcelle y allant lentement. La peau de celle-ci était si douce qu'il y resterait le plus longtemps possible. Elle frissonnait elle, littéralement à son contact. Elle fit mine de prendre une nouvelle fois en bouche son intimité puis lui faisant un clin d'oeil et griffant son torse pour le mettre au supplice. Elle aimait tellement provoquer. Il était sous le charme de celle-ci qu'il lui murmura à l'oreille de continuer telle la déesse qu'elle était. Elle aimait ce compliment qu'elle jouait d'abord la touchée pour l'émouvoir. Il se prenait au jeu. Il voulait absolument la voir sourir. Il caressa le bras de sa belle pour la faire sourire. Elle était complètement heureuse de ce qu'il faisait qu'il était temps de se montrer encore plus coquine. Elle lui murmura qu'il allait vivre l'instant le plus torride qui soit léchant son avant-bras puis parcourant sa lèvre avec son index pour l'envoûter. Le bellâtre était pour la belle encore plus craquant car elle pouvait s'adonner à ses envies les plus coquines. De son côté, il l'avait littéralement dans la peau. Résister à une telle divinité était plus qu'impossible. Elle voulait que celui-ci pense irrationnellement et elle allait user de tous les moyens pour cela. Elle mordilla le haut de son torse jusqu'à son nombril en laissant sa langue parcourir chaque parcelle et agrippant sa cuisse fermement pour l'enflammer. Ne pas céder à son envie d'être auprès d'elle était une torture. Il la désirait plus que tout.

     

    Face à Paige, il était incapable de réfléchir tellement sa beauté était resplendissante. Tout ce qu'il y avait autour de lui n'avait pas d'importance. Seule sa divine apparition lui importait à présent. Il était capable de tout pour elle. Il effleura la jambe de celle-ci embrassant l'intérieur de la cuisse et remontant jusqu'à son nombril. Le désir montait d'un cran en elle qu'elle voulait le dévorer tout cru. Jamais un homme n'avait réussi à lui faire atteindre un tel bien-être. C'était troublant pour elle. Elle l'amena à procurer une douceur à son intimité puis à le titiller du bout des doigts alors qu'elle se positionna tout près de ses lèvres pour le torturer. Il était envoûté par la belle. Il était attaché à elle. Il commença alors avec sa manoeuvre procurant une douceur, le titillant avec la langue même et continuant selon les désirs de sa belle. Il voulait tout simplement lui procurer ce qu'il y a de meilleur afin de la combler comme personne. Elle ne pouvait pas se contrôler qu'elle poussa des gémissements de plaisir tellement c'était intense. Voyant la réaction de celle-ci, il accélérera avec le bout de ses doigts. C'était tellement exquis pour la belle que ses gémissements s'accéléraient. Jamais elle n'avait autant pris de plaisir et elle ne comptait pas s'en arrêter là. Pour elle, il était tellement exceptionnel qu'elle comptait le garder. Séduit, il leva la jambe de celui-ci l'embrassant tout le long et la mordillant par endroit. Cette attention la faisait complètement frissonner qu'elle en réclamait plus. Elle ressentait un tel enchantement de saveurs qu'elle ne pouvait plus s'en passer. Elle lécha le début de son index le descendant le long de sa poitrine et de son nombril pour l'intriguer. Elle voulait faire monter le désir en lui. Ainsi, leur moment durera le plus longtemps possible. Il était incapable de lui résister tellement elle lui procurait des attentions à faire palir le diable. Il en voulait davantage. Elle lécha son torse bougeant telle une diablesse et le griffant à la fin pour le désorienter. Il avait tellement chaud. C'était un supplice pour lui de tenir comme ça qu'il désirait vivre cet instant charnel auprès d'elle. De son côté, le désir submergeait littéralement la belle créature. Elle sentait bien que sa proie était à point pour passer aux choses sérieuses et cela la réjouissait complètement. Elle comptait encore un peu le torturer avant d'arriver à ses fins. Elle mordilla son bas-ventre, donnant des coups de langue subtil et coquins en s'approchant de son intimité puis griffant le haut de sa cuisse pour l'ébranler. C'était tellement merveilleux qu'il mordilla le lobe de l'oreille de la belle lui murmurant à quel point elle était merveilleuse. Il se laissait guider par ce qu'il ressentait et il fallait dire que la plus jeune des Halliwell l'avait totalement ébranlé.

     

    Paige voulait bien le mettre au supplice mais elle était prise à son propre jeu. Elle n'en pouvait plus d'attendre. Elle désirait tant le ressentir pleinement en elle et s'adonner au plaisir de la chair et du vice. Il malaxa légèrement la poitrine de sa belle l'embrassant lentement pour l'hypnotiser. C'était tellement sensuel pour elle qu'elle guida son bellâtre vers son nombril pour l'inciter au vice. Elle voulait vraiment qu'il se dépasse pour elle. Il était tellement heureux en sa présence et ne voulait pas que cet instant mémorable s'arrête en si bon chemin. Il désirait combler sa divine déesse au-delà de ce qu'elle attendait. Il était accro à la belle créature. Il accomplit le désir de la belle en descendant au niveau de son nombril et embrassant le long de sa jambe. Elle savourait ce moment qui était pour elle plus que mémorable. Elle plaqua davantage sa proie en plaçant ses mains à l'arrière, griffant bestialement sa cuisse et la léchant jusqu'au haut de son torse pour l'exciter. Il était complètement ébloui par ce qu'elle lui procurait. Il se sentait tellement chanceux d'être en sa compagnie. De son côté, elle aimait tellement avoir le contrôle. Elle n'avait pas eu réellement l'occasion de montrer ce qu'elle désirait auparavant et là, elle se rattrape. Le beau gosse lui faisait un effet plus qu'indéniable. Elle prit son intimité à pleine bouche faisant des va et viens torrides et terminant en donnant un coup de langue vigoureux pour le rendre complètement dingue qu'il voudra lui faire l'amour des heures durant. Tellement envoûté par cette divine créature, il poussa des gémissements de plaisir. Il aimait ce qu'elle lui faisait qu'il en vibrait littéralement. De son côté, elle raffollait de sa chaleur. Tout son corps parlait pour elle. Le bellâtre commençait même à être joueur. Il voulait voir jusqu'où elle pourrait aller dans ses attentions. Elle titilla les lèvres de celle-ci caressant ses cuisses et même pinçant ses fesses. Elle était agréablement surprise par ce qu'il lui faisait. Elle ignorait que celui-ci pouvait se montrer joueur et cela le rendait davantage à croquer. Elle avait trouvé l'homme parfait. Ainsi, pour elle, il était temps de passer à la dernière phase. Elle n'en pouvait plus de ne pas le sentir pleinement en elle.

     

    Elle joua de sa poitrine contre son corps telle une tigresse remontant afin de lui offrir une vision de rêve et l'amenant à la caresser pour l'allumer. Il était fou de la belle et de ce qu'elle faisait qu'il se mordilla intensément la lèvre. Elle voulait elle obtenir toute son attention. Elle lécha frénétiquement son pouce mordillant son avant-bras et son épaule pour l'enflammer. Il savourait ce moment splendide en fermant les yeux. Il priait pour que le temps s'arrête. Elle était complètement aux anges et même cela allait au-delà de ses espérances. Elle voulait enfin le croquer. Rien ne l'arrêtera. Elle lécha coquinement son torse le griffant bestialement et le léchant jusqu'à son cou pour le dérouter. Il était dingue d'elle qu'il caressa les cheveux de la belle l'embrassant du bout des lèvres. Il voulait voir ce qu'elle lui réservait. Le désir le rongeait de l'intérieur qu'il aimerait tant le laisser s'exprimer au regard de ce qu'il avait sous les yeux. Elle ressentait également la même chose. Il n'était plus possible de jouer entre eux et qu'il était plus que temps d'exprimer ce qu'ils ressentaient l'un pour l'autre sur l'instant.

     

    Elle s'empala frénétiquement sur son intimité bougeant telle une tigresse et guidant les mains de son bellâtre sur son corps pour faire monter en lui un désir plus qu'inextricable qu'elle occupera continuellement ses pensées. Il était plus qu'à sa merci. Il la regardait avec des yeux si pétillants. Il savourait ses attentions remplies de douceurs. Il avait l'impression d'être dans un rêve. Elle serra son emprise autour de sa taille avec sa jambe que cela en était presque étouffant. Elle voulait que tout son être fasse qu'un avec le sien. Il se laissa faire. Il fallait dire que la belle avait de sacrés atouts qu'il ne pouvait s'en détacher. Les deux passèrent à l'acte dans un instant bien charnel. La belle tentatrice bougea tellement que cela en était intense. Elle voulait plus que l'exciter. Elle voulait que son chou ait besoin d'elle sans arrêt. C'était plus que charnel, torride qu'il n'en pouvait plus. La belle lui faisait un effet qui grandissait de plus en plus que c'était impossible de se contrôler. Il se libéra complètement en elle. Elle était au septième ciel. Ce moment était bien mieux que ce qu'elle avait prévu au départ. Elle cria d'un plaisir plus qu'intense et mémorable. Matthew était celui dont elle avait besoin. Elle avait ressenti en lui quelque chose de particulier. Elle ne comptait pas lâcher ce beau canon. Epuisée, elle vint dans ses bras. Matthew se laissa faire avec grand plaisir. Plus il ressentait cette apparition tout près de lui, plus il était heureux. Ils se reposèrent tous les deux en laissant tout ce qui se passe loin de leurs préoccupations. Qu'allait-il arriver par la suite ?

     

    Dans un endroit reculé, Nikki et Duncan s'étaient bien éloignés des démons. Ils pouvaient souffler en toute tranquillité. A cet instant, Duncan la posa. Il désirait plus que tout savoir si elle allait bien. De son côté, Nikki était plus que satisfaite des évènements. Elle aurait pensé le faire suivre mais être à ses côtés était encore mieux. Elle pouvait agir afin de connaître tous ses secrets. Elle se montrera gentille et prévenante pour arriver à ses fins.

     

    (inquiet) : « Tu vas bien ?

     

    (se montrant prévenante et perdue en effleurant sa joue pour l'attendrir) : Ne t'inquiète pas. Tant que je suis auprès de toi, je ne peux qu'être au mieux.

     

    (effrayé) : J'ai trop peur qu'il t'arrive quoi que ce soit.

     

    (se montrant à son écoute en embrassant subtilement et perversement sa joue pour le toucher) : Je serai toujours là auprès de toi, sache-le. Jamais tu ne me perdras crois-moi. Je ne peux me détacher d'un beau canon comme toi.

     

    (affichant un sourire rassuré en caressant la joue de la belle) : Tu me touches comme personne. Tu me fais un tel effet et je ne peux me détacher d'une telle déesse aussi resplendissante.

     

    (les interrompant en apparaissant discrètement sans que les deux ne s'en rendent compte) : Alors on roucoule les enfants telles des hirondelles ? Oh comme c'est mignon. Et après vous allez sûrement me chanter un cui-cui monumental. Lamentable vous êtes. Maintenant Nikki, rapplique-là, au pied.

     

    (énervé) : Elle n'est pas ton chien alors dégage de là et plus vite que ça avant que je ne t'explose en deux !

     

    (se montrant calme) : Tu n'es qu'un verre de terre dans cet univers. Tu n'imagines pas ce que je suis capable de faire si tu m'énerves. Alors petit, va jouer ailleurs et laisse les grands discuter entre eux veux-tu ?

     

    (furieux) : Si tu crois que je vais te laisser dicter ma conduite, tu te goures. Je ne me laisse pas embobiner par des vieux dans ton genre. Alors tu laisses Nikki et tu te casses, sinon je te montrerai ce que c'est que de m'énerver et crois-moi, tu auras besoin de ta canne pour marcher Papi.

     

    (le menaçant) : Joue encore avec moi et tu le regretteras.

     

    (lui tenant tête) : Je fais ce que je veux.

     

    (se montrant protectrice pour l'amadouer) : Tu es sûr de ce que tu fais ?

     

     

    (attentionné) : Ne t'inquiète pas. 

     

    (en regardant Nikki d'un air que l'on ne peut décrire) : Nikki, sois raisonnable, et rentrons au bercail. Tu ne peux te passer de ta chère famille, tu le sais ça ?

     

    (regardant le démon en mêlant un air de celle toujours écoutant les ordres et celle désirant se sortir de l'enfer) : Que je rentre ? Même pas en rêve. Je pars et tu ne me retiendras pas.

     

    (désirant la protéger) : Tu as entendu la dame ? Alors dégage de là.

     

    (calme) : Je t'avais prévenu. Tu crois que je ne sais pas qui tu es Duncan ? Tu aurais mieux fait de te mêler de tes affaires. Tu vas payer. Allez, viens par là. »

     

    Nikki et Duncan se demandaient ce que pouvait faire Crowley. Le jeune homme ne le connaissait pas mais pour la rouquine, c'était une autre histoire. Elle connaissait la réputation de Crowley, ce qu'il était bien capable pour gagner. On sentait qu'entre Crowley et Nikki, il y avait un lien indéféctible, un où même Nikki lui était redevable.

     

    En effet, plus jeune, alors qu'elle était novice en magie, Crowley lui avait sauvé la vie, l'initiant dans des pratiques de magie noire. Depuis, elle lui rendait service.

     

     

    Aujourd'hui, elle prenait les devants des missions et sans en parler ce qui exaspérait le grand Crowley. Que quelqu'un tente de le dépasser, cela l'expérait au plus haut point. Il était temps d'agir pour lui, afin de donner une bonne leçon au jeune homme et à celle qui était gourmande de pouvoirs. Il frappa dans les mains pour faire venir quelqu'un. Cette personne était énervée, même enragée. Elle garda son attention sur Duncan. Celui-ci la reconnaissait avec stupéfaction. Il pensait que c'était impossible de la voir ici. Soudain, elle lança une bonne dose d'éléctricité contre Nikki qui tomba violemment au sol. Duncan était effrayé. Il n'arrivait pas à bouger de sa place. Crowley était ravi de la situation.  

     

    (heureux) : « J'avais prévenu.

     

    (effrayé) : Christina, non, c'est pas possible que ce soit toi. »

     

    Crowley, satisfait, disparut laissant Duncan avec cette jeune femme visiblement folle de rage. Qui était-elle ? Quel était le passé de cette jeune demoiselle avec Duncan ? Qu'allons-nous découvrir sur lui ? Comment allait Nikki ? Que comptait faire Crowley ?

     

    Pendant ce temps, Paige et Matthew étaient dans les bras l'un de l'autre à se reposer. La plus jeune des Halliwell ne pouvait s'empêcher de se remémorer l'instant qu'elle avait vécu avec ce bellâtre. C'était tellement torride qu'elle avait bien l'intention de remettre cela. Celui-ci lui faisait un effet plus qu'intense. Cela la prenait du plus profond de son être, et elle ne pouvait expliquer ce qu'elle ressentait. Alors, elle caressa lentement la joue de ce beau jeune homme qui avait les yeux fermés. Elle désirait admirer ce visage plus qu'angélique de ce canon qui la faisait vibrer littéralement. Matthew restait pendant quelques instants endormi à penser à tout ce qui lui était en train d'arriver. Finalement, cette sensation exquise sur sa joue l'incita à se réveiller. Il était incapable de résister aux attentions de la belle. Incapable de parler sur le coup, il observa la belle avec un regard des plus admiratifs. Elle était si belle, si resplendissante. Il savait pas comment c'était possible d'être auprès d'une telle déesse. La réaction de celui-ci satisfaisait amplement Paige qui voyait qu'elle pourrait avoir son chou à de multiples occasions. Elle afficha un sourire des plus coquins pour l'envoûter. Il était sous le charme de celle-ci. Il renvoya avec plaisir ce sourire. Les deux étaient en phase.

     

    Seulement du bruit se fit entendre. En effet, Phoebe était en train de reprendre conscience. Elle ouvrit lentement les yeux. Elle avait mal au crâne. Elle regarda un peu partout ce qui se passe pour se restituer où est-ce qu'elle se trouvait. Là, elle se souvenait de ce qui s'était passé, entre l'instant où elle avait vécu le moment le plus mémorable avec son petit prince et sa sœur Paige puis lorsque celle-ci était arrivée ne comprenant pas les évènements. Soudain, elle se rappella avoir perdu connaissance après. Elle était énervée contre Paige. Elle voulait lui faire payer ce qu'elle avait fait, mais pas sans que son petit prince ne le sache ou ne se doute de quoi que ce soit. Elle ne désirait pas le perdre.

     

    Elle se leva doucement afin de mieux les surprendre. Elle désirait se mêler à la situation et vivre finalement une situation à trois comme la dernière fois. Paige entendit le bruit qu'elle leva la tête et vit une Phoebe bien décidée. Là, la plus jeune des Halliwell ne savait pas comment agir. Il fallait dire que la plus imprévisible des Halliwell n'était autre que Phoebe. En plus, quand la sorcière était en colère contre quelqu'un, elle le faisait payer. Elle avait la rancune tenace. Paige attendit se préparant à toute éventualité. Soudain, Phoebe la surprit en affichant un sourire des plus coquins. Paige semblait baissée sa garde et rassurée.

     

    (soufflant discrètement) : « Ca va ?

     

    (affichant un sourire ironique pour mieux la déstabiliser) : Voyons, pourquoi cela n'irait pas ?

     

    (gênée) : Oh, je ne sais pas. »

     

    Paige ne savait plus du tout où se mettre. Elle était bien décidée quand elle était venue histoire de prendre ce qu'elle désirait. Seulement, face à Phoebe et à son caractère c'était une autre histoire. Elle restait sur ses gardes. A tout moment, la troisième Halliwell pouvait intervenir et cela ferait très mal. Phoebe, elle, aimait voir Paige déstabilisée. Plus elle tarderait à montrer ses intentions, mieux elle pourrait torturer sa jeune soeur. Cette perspective lui plaisait tant.

     

    Alors que les deux avaient discuté, Matthew les avait observées. Voyant Phoebe, il se souvenait de l'effet qu'elle lui procurait. Même si Paige avait réussi à le troubler entièrement, revoir la troisième et au mieux le ramenait inexorablement vers ce qu'il avait vécu à ses côtés. C'était plus que merveilleux, et jamais il ne s'était senti aussi bien auprès d'une femme. Il fallait dire que Phoebe avait tellement de facettes admirables à savoir coquine, entreprenante, charmante, douce et attentionnée. Pour Matthew, Phoebe représentait le fantasme au féminin, même la femme idéale. Il s'éloigna légèrement pour aller vers la sorcière qui le prit immédiatement dans ses bras. Elle était heureuse d'être auprès de lui. Elle caressa la joue de celui-ci l'embrassant subtilement et perversement sur sa joue et atteignant le coin de ses lèvres pour le troubler. Il frissonnait à son contact. Il afficha un sourire radieux caressant la joue de sa belle descendant le long de son épaule. Sa chaleur était d'une douceur incomparable qu'elle voulait ressentir d'autres attentions de ce genre. Le monde était bien loin de ce qui était en train d'arriver entre eux.

     

     

    Seulement, les choses prirent une autre tournure alors que Paige était envoyée à terre. Celle-ci tomba inconscient au sol et ce avec violence. Immédiatement, Phoebe et Matthew se tournèrent vers l'origine de ce qui était arrivé à Paige. Ils étaient tous les deux inquiets de la tournure des évènements et plus particulièrement Matthew. Phoebe voyant la réaction de son petit prince le prit dans ses bras le caressant lentement pour l'apaiser. Il était moins effrayé qu'auparavant, même s'il avait l'impression de revivre la même chose qu'avec Billie au moment où il avait été enlevé. Il craignait que les choses ne se répètent une nouvelle fois. La seconde Halliwell l'embrassa tendrement et passionnément et mordillant son avant-bras pour le faire frémir. Elle ne voulait en aucun cas que celui-ci ne soit déstabilisé. Elle désirait le meilleur pour lui et elle était capable de tout faire pour arriver à ses fins. Il ressentait un désir des plus intenses que ses peurs s'estompèrent légèrement. Auprès de Phoebe, il avait l'impression que rien ne pouvait lui arriver.  

     

    (se montrant prévenante en avouant émue de faux sentiments, griffant le bas de son dos et frôlant ses fesses pour le déstabiliser) : « Rien ne t'arrivera auprès de moi. Personne ne te touchera. Si quelqu'un essaye, je lui ferai tout simplement la tête au carré qu'il aura mérité. Tu es si prévenant, attentionné, avec un visage tellement angélique que je ferai tout pour que tu sois en sécurité. You are my sweet angel. Je tiens à toi plus que tout. S'il t'arrivait quelque chose, jamais je ne m'en remettrais. C'est que je t'aime.

     

    (rougissant et charmé) : Je ne sais pas quoi dire. Tu es d'une telle beauté. J'ai l'impression que tu es arrivé rien que pour moi. Jamais je ne me suis senti aussi heureux qu'en étant auprès de toi. Il ne m'arrivera rien car je suis à tes côtés. Je tiens tellement à toi. Je veux ce qu'il y a de mieux et je te protègerai absolument de tout. Sans toi à mes côtés, je serai anéanti. Je suis complètement fou de toi. Je t'aime aussi. »

     

    Phoebe désirait marquer à jamais l'esprit de son petit prince avec ses mots qui ferait toute la différence. Cela avait fait son effet puisqu'ils s'étaient échangés ce qu'ils ressentaient sur l'instant. Elle était satisfaite de cet instant. Et rien qu'avec ses moments, elle était d'autant plus troublée et attirée par Matthew. Elle lui faisait un effet qui lui était incapable de mettre quelque chose dessus. Elle ressentait quelque chose en lui, et à jamais, elle voulait être à ses côtés. Avec les hommes, elle n'avait jamais ressenti une petite étincelle, quelque chose qui bouleversait complètement ses convictions. Il n'y avait qu'une seule fois que cela était arrivé et ce avec Cole Turner à l'époque. Cela lui arrivait une seconde fois et cela la troublait agréablement. De son côté, il était comblé d'être auprès de sa belle. Il aimerait la retrouver et revivre ses instants. Son souhait le plus cher était d'être seul à ses côtés comme lorsqu'il s'était réveillé près d'elle. Il aimerait qu'à jamais il puisse voir cette contemplation en ouvrant les yeux.

     

    Malheureusement pour lui, les choses étaient bien différentes. Le ou les assaillants étaient bien mystérieux jusqu'à ce qu'une femme ne sorte de l'ombre plutôt déterminée. Il s'agissait de Mary Winchester, envoyée directement par Crowley mais qui au fond, avait une toute autre idée de ce qu'elle allait accomplir. En étant tout près de Matthew, elle ressentait un désir des plus inextricables de le croquer. Elle ressentait ce sentiment qu'elle avait connu auparavant et qui animait tout son être. Elle était ravie de retrouver cette sensation si magnifique. Paige étant inconsciente, il ne restait plus que Phoebe à écarter pour avoir Matthew. Elle avait que le seul choix de l'écarter et ce en la faisant amener directement dans un endroit inconnu pour Matthew. Ainsi, elle le fera chanter avec le fait de révéler ou non l'endroit où se trouve Phoebe pour que celui-ci soit à elle. Elle se montrera coquine et perverse pour le piéger. Cependant, il fallait affronter une adversaire de taille : Phoebe.

     

    (défendant son chou pour mieux le toucher) : « Si vous ne voulez pas vous en prendre plein la gueule alors dégagez de là et plus vite que ça !

     

     

    (se montrant calme) : Vous êtes juste quelqu'un qui gêne.

     

    (se montrant déterminée en usant de bons mots pour la faire déguerpir) : Si vous croyez que je vais répondre à vos exigeances, c'est que vous vous mettez le doigt dans l'oeil.

     

    (usant de bons mots pour la dérouter) : Pourtant, dans peu de temps vous partirez très loin. Peu importe ce que vous tenterez de faire, vous échouerez lamentablement. C'est la dure loi de la force. Vous ne pouvez rien faire.

     

    (se montrant obstinée pour la déstabiliser) : Vous êtes plutôt gonflée pour oser vous mesurer à une Halliwell. Si vous pensez me vaincre ou même me faire quoi que ce soit, vous êtes comme toutes ses démones que j'ai vaincues. Vous trépasserez comme toutes les autres.

     

    (usant de répartie) : Le fait de vous montrez supérieure ne vous garantit nullement la victoire.

     

    (tenant tête en usant de bons mots) : C'est ce que nous verrons bien car vous vous parlez, vous parlez mais si je gêne tant, je serai déjà en combat contre vous. C'est qu'il doit y avoir un problème quelque part non ? Peut-être vous avez peur de moi comme tous les autres démons. C'est que le nom Halliwell est fortement connu dans le monde souterrain.

     

    (la regardant d'un air de défi) : Oh, si vous voulez combattre, nous allons combattre. Préparez-vous à perdre. Vous vous trompez si vous pensez que j'ai peur de vous ou de toute personne faisant partie de votre satanée famille. Un simple nom peut faire une réputation mais elle peut être réduit en un claquement de doigts. »

     

    Phoebe regarda Matthew qui était plus qu'inquiet. Il craignait pour la belle. La sorcière souria à son chou effleurant le coin de ses lèvres pour l'hypnotiser. Il se sentait bien à ses côtés et espérait qu'elle réussisse dans sa mission. Il était touché qu'elle fasse tout cela pour lui. Jamais personne ne s'était préoccupé de son bien-être comme elle le faisait. Mary était plus que jalouse en regardant Phoebe être tout près de Matthew. Elle savait pertinemment que la place de la sorcière Halliwell n'était pas aux côtés de celui-ci. Il était temps pour elle d'agir.

     

    La jeune femme lança immédiatement des boules d'énergie vers la sorcière Halliwell. Phoebe n'avait en aucun cas peur d'une femme de ce genre. Les défis, elle aimait ça. Elle comptait mettre à mal celle qui se trouvait juste sous ses yeux. Pour Mary, se confronter directement à une Halliwell était un honneur pour elle. Elle voulait directement les humilier et les battre sur leur propre terrain en enlevant un innocent. Elle connaissait les pouvoirs de Phoebe et le grand inconvénient de l'empathie. Alors elle lança de la télékinésie mêlée à des boules d'énergie et ce à fréquence rapprochée pour la déstabiliser. Phoebe, même si son pouvoir d'empathie s'était amplifiée, savait que répliquer était plus que difficile. Cependant, jamais elle ne s'avouera vaincu. Il y avait la protection de Matthew en jeu. Elle ferait tout pour lui. Alors, elle usa de son empathie pour contrer les attaques de la démone. Le combat entre les deux jeunes femmes fut des plus intenses. Matthew, lui, croisait les doigts pour que Phoebe puisse gagner le combat. Il voulait profiter d'être aux côtés de cette divine déesse. Pourtant, il commençait à être troublé par cette inconnue qui faisait face à sa belle apparition.

     

    Seulement Mary ne voulait pas attendre plus longtemps pour avoir ce qu'elle voulait. Alors, au cours de ses attaques, elle disparut et se plaça derrière elle en plaçant un couteau sous sa gorge. Phoebe était prise au piège. En plus, Mary voulait avoir de l'ascendant sur son ennemie. Alors elle montra la sorcière Halliwell face à Matthew pour mieux la déstabiliser. Phoebe était complètement perdue ne sachant plus quoi faire. Il suffisait maintenant à Mary de l'achever. 

     

    (satisfaite et usant de bons mots pour la déstabiliser) : « Vous avez dit victoire ? Erreur très chère. Dites au revoir maintenant à Matthew car vous ne reverrez ni lui ni même plus aucune personne de votre entourage. Je crois bien qu'il sera ravi de cette capture. Quand je pense que vous étiez avec... Oh, pardon, j'allais en dire trop.

     

    (énervée) : Je vous le ferai payer très cher.

     

    (calme) : Comme je vous ai eu là ?

     

    (furieuse) : Ne me cherchez pas.

     

    (se montrant déterminée) : Maintenant, ça suffit. »

     

     

    Mary serra davantage son emprise sur Phoebe. Elle voulait montrer d'autant plus sa domination sur celle-ci et le montrait à Matthew. Il était plus que perdu face à cette créature inconnue et pourtant tellement troublante qui tenait Phoebe entre ses griffes. Il recula voyant la menace qui pesait sur lui. Il pensait à Phoebe, à la situation. Il était désemparé face à la situation et en même temps tellement en colère face à cette femme qui lui arrachait cette divine créature. Deux fois qu'il était séparé de la personne avec qui il se trouvait, et là, cela en était trop, à croire qu'il s'en trouvait maudit. Plus jamais, cela ne lui arriverait, il se le promettait. Il pensa alors à négocier contre cette inconnue pour pouvoir sauver Phoebe. La sorcière Halliwell avait tellement fait pour lui qu'il voulait la protéger. Son pouvoir s'actionna malencontreusement vu la colère mais Mary le dévia rapidement. Celle-ci était plus que ravie de voir ce pouvoir en lui comme si elle savait quelque chose de plus à son sujet. Que connaissait-elle sur lui ? Elle le désirait et plus rien ne pouvait entraver son objectif. Elle se montrera perverse, tentatrice et douce en usant de chantage pour le piéger. Elle serra son emprise sur Phoebe regardant son chou pour le troubler. Il était complètement piégé par la belle. Il était à la fois déstabilisé et énervé en même temps. Cette femme lui faisait un effet plus que troublant mais il devait rester concentré sur le sauvetage de Phoebe. 

     

    (le regardant de manière coquine et perverse en usant de chantage pour le désorienter) : « Tu l'aimes trésor ? Réellement, sincèrement. Tu tiens à elle. Tu ne veux pas qu'elle meure n'est-ce pas ? Alors suis-moi beau gosse. 

     

    (perdu et essayant de négocier) : Je... On peut négocier.

     

    (essayant de se libérer) : Ne cède pas, ne cède..... 

     

     

    (serrant davantage son emprise en le faisant chanter pour le déboussoler) : Si tu ne veux pas qu'elle meure, décide vite trésor. »      


     

    Matthew ne savait plus où il en était. Il voulait tellement sauver Phoebe mais cette diablesse la tenait entre ses griffes. Il était pris au piège. Il tenait à Phoebe, c'était indéniable. Jamais il ne s'était senti aussi bien en sa présence. La belle, elle, était satisfaite d'avoir piégé le bellâtre avec une grande question et savait qu'elle gagnerait peu importe le choix de celui-ci. Qu'allait-il se passer entre eux ? Matthew pourra-t-il prendre une décision ? Phoebe pourra-t-elle se sortir de cette situation ?

     

    Fin du chapitre.


    votre commentaire
  • charmed 10x09 Une question d'honneur
     

     

    Claire errait dans les rues depuis le meurtre de son oncle Peter qu'elle avait commis. Elle se sentait comme différente, comme si enfin elle pouvait s'exprimer sans que l'un des membres de sa famille lui dise quoi que ce soit en retour. Elle se sentait libre de choisir sa propre destinée ce qui ne lui avait jamais été arrivée lorsqu'elle vivait avec sa famille adoptive ou bien lorsqu'elle avait retrouvé sa famille naturelle. En y pensant, aucun membre de sa famille ne lui manquait. Elle avait certes quelques bons souvenirs mais cela n'était pas suffisant. Aujourd'hui, elle comptait mener sa vie comme elle l'entendait. Elle n'avait pas peur des conséquences des actes qu'elle pouvait commettre loin de là.

     

    Isabella de son côté, n'était pas loin de la jeune fille. Maintenant que sa proie avait tué son oncle, celle-ci pouvait accroitre son influence et faire d'elle ce qu'elle désirait. Elle n'avait qu'un objectif en vue à savoir trouver Matthew et l'avoir à ses côtés et la jeune fille serait celle qui lui permettrait d'arriver à ses fins. Elle comptait corrompre davantage la jeune fille en la tentant avec ses envies les plus secrètes et enfouies pour l'apâter. Elle viendrait à sa rencontre en jouant celle qui avait besoin d'aide pour attiser le côté protecteur de la jeune femme. Elle avouerait par la suite que le seul moyen pour qu'elle retrouve la paix serait de retrouver le plus vite possible le jeune homme. Elle se montrera douce et compréhensive pour la piéger.

     

    Isabella fit mine de courir bousculant Claire pour mettre en place son projet. La jeune cheerleadeuse fut poussé sur le côté. Certes, elle avait été déstabilisée mais cela ne la rendait pas folle de rage, bien au contraire. Elle sentait au plus profond d'elle qu'elle avait besoin d'action et que ce moment tombait à point nommé. Curieuse, elle décidait de mener sa propre enquête en s'approchant de la personne qui l'avait bousculée. Arrivant près de la jeune femme, elle se rendit compte que ce n'était autre que la personne qui prenait soin d'elle, qui l'avait guidée lors de son arrivée à San Francisco à savoir Isabella. La voir aussi désespérée la rendait des plus tristes. Elle se sentait comme redevable par rapport à ce que la belle brune lui avait apporté. Immédiatement, elle prit la jeune femme tout contre elle pour la rassurer. Isabella était satisfaite que son plan se déroule comme elle le désirait. Elle continua son jeu en se montrant effrayée pour mieux l'attendrir. Cela fonctionnait encore mieux sur la jeune cheerleadeuse que celle-ci était capable de tout pour la voir au mieux.

     

    I (se montrant perdue en effleurant sa joue pour l'émouvoir) : « Oh Claire, je suis tellement ravie de vous voir si vous savez. Je pensais ne pas m'en sortir.

     

    C (protectrice, inquiète et désireuse d'aider) : Je ne peux pas supporter de vous voir dans cet état. Qu'est-ce qui s'est passé ? Qui a osé en vouloir à une personne qui ne pense qu'à aider les autres ? Je n'arrive pas à comprendre.

     

    I (se montrant désemparée en mentant et en se plongeant dans son regard pour l'attendrir) : Je ne sais pas comment expliquer tout cela. Des personnes ont tenté de me nuire, et la seule chose me permettant d'être en sécurité est de retrouver le jeune homme au plus vite. J'ai confiance en toi.... vous. Pardon, mais est-ce que je peux vous tutoyer ?

     

    C (se montrant conciliante et curieuse) : Bien sûr. Où sont ses personnes que je leur botte les fesses ? Qui souhaite te nuire ? Si vite mais qu'est-ce qui fait que l'on en est arrivé à ce stade ?

     

    I (voyant une occasion de la manipuler en mentant et l'apâtant avec ses désirs pour la troubler) : Des mauvaises personnes qu'il ne vaut mieux pas contrarier. Heuresement que tu es arrivé. J'ai eu vraiment de la chance. Ils sont partis aussitôt. La sécurité avant tout. Il risque d'être pris également en chasse et ne pas pouvoir se défendre. Il faut absolument le protéger. Mieux vaut être uni que d'être séparé dans chaque coin de la ville non ? J'ai le moyen d'offrir tout ce dont tu désires. Une jeune fille comme toi désire faire ses propres choix, avoir sa liberté et construire son propre avenir. Je peux tout fair pour que tu puisses arriver à cet objectif. Alors qu'en dis-tu ?

     

    C (compréhensive et plus que tentée) : En effet oui, mais si jamais ils reviennent, je ferai en sorte de les faire payer pour ce qu'ils ont osé te faire. Je ferai tout pour que tu sois épargnée. Tu m'as tant aidée lors de ma venue dans cette ville alors que l'on ne se connaissait nullement. Rare sont les personnes à agir comme cela envers des inconnus. Généralement les personnes préfèrent ne pas regarder ce qui se passe autour d'eux ne pensant juste qu'à leur petite vie. Tu as changé la mienne en me permettant de faire mes recherches. Tu as parfaitement raison. Je souhaite te remercier à ta juste valeur. En plus, tu souhaites réaliser mes rêves, c'est que j'ai une sacrée chance de t'avoir rencontrée. Tu es un ange pour moi. Par quels moyens puis-je le trouver plus facilement ?

     

    I (se montrant prévenante en la flattant et effleurant son épaule pour la toucher) : On peut aller dans des endroits où ses personnes peu recommandables peuvent aller. On peut voir aussi des endroits branchés ou se renseigner auprès d'informateurs qui ont entendu des rumeurs. Seulement, en s'activant plus, nous devons également employer d'autres méthodes plus fortes. Es-tu prête à faire cela ? Commençons déjà par un entraînement, ensuite on ira directement dans le monde souterrain faire une recherche. Qu'est-ce que tu en dis ?

     

    C (la rassurant et prête à l'aider) : Je suis prête à prendre les risques nécessaires pour te permettre d'être en sécurité, fais-moi confiance. On peut commencer quand tu le souhaites l'entraînement. Ensuite on pourra se rendre. Ce sera la première fois que je visite le monde souterrain. »

     

    Isabella ne prit pas la peine de répondre jouant l'émue pour mieux toucher sa proie. Elle était satisfaite que la jeune cheerleadeuse soit autant investie dans la recherche sur le jeune Matthew. La combinaison entre la femme vulnérable et la tentation avaient payé mieux que ce qu'elle espérait. Elle comptait voir avec l'entrainement à pousser Claire vers les limites de son obscurité profonde pour qu'elle y cède complètement. La cheerleadeuse était plus qu'heureuse d'avoir trouvé une personne qui comprenait ses envies et ses désirs. Aucun membre de sa famille n'avait pris en considération tout ce qu'elle avait envie. Elle était trop couvée et elle en avait marre de cet état de fait. Elle désirait être considérée tout bonnement comme une jeune adulte. Claire était-elle complètement piégée par Isabella ? Qu'allait-elle faire avec la belle brune si elles trouvaient Matthew ? Qui trouvera d'aileurs le jeune garçon ? Que comptait faire Isabella à présent ?

     

     

    Pendant ce temps, Duncan ne pensait pas du tout qu'il pourrait revoir Christina et dans ses conditions aussi mystérieuses. Cela le chamboulait littéralement. Il était arrivé à San Francisco en laissant un passé plus que douloureux derrière lui. Il se demandait comment Crowley avait pu la ramener ici, juste devant lui. Le jeune homme se sentait perdu, ne sachant plus quoi faire entre protéger Nikki et ramener Christina à la raison. Il avait peur pour la belle rouquine, du fait qu'elle était encore plongée dans les ténèbres. Il désirait tellement la sortir de ce camp du mal, voyant tout le potentiel de la demoiselle. Seulement son passé refaisait surface en la personne de Christina. Sous ses conseils d'ailleurs, le beau brun était venu pour accomplir une mission encore mystérieuse. Seulement accomplir son objectif était devenu maintenant plus compliqué.

     

    Duncan et Christina s'étaient rencontrés alors que Christina était la jeune femme par excellence qui aidait son prochain sans se soucier des conséquences sur sa propre personne. Le jeune homme en la voyant était charmé par cette belle enchanteresse à la fois forte, déterminée mais aussi cachant une profonde fragilité liée à son passé. En effet, la belle avait assisté à la mort de sa famille toute entière tuée par des démons sans aucun scrupule. Elle avait eu du mal à faire face à cette tragédie jusqu'à ce qu'elle rencontre Duncan qui, à l'époque, était quelqu'un qui se frottait littéralement au danger. Ensemble, ils avaient littéralement pu s'apprivoiser. Christina, même, avait un complexe avec son apparence et ce qu'elle reflétait dans ce monde. Duncan lui avait prononcé quelques mots qui résonnent depuis dans sa mémoire : « mes raisons de t'aimer ne se reflètent pas dans un miroir ou dans les yeux des autres ». Ensemble, ils avaient prévu de changer le monde et de s'occuper même de quelque chose d'important. Ils s'étaient promis que personne ne devrait savoir leur but sinon ils se feraient tuer.

     

    Enfin, malheureusement, Christina avait été tuée lors d'une attaque contre des démons. Laisser son beau canon derrière elle avait été une déchirure. Son retour grâce à Crowley l'avait profondément changée. De plus, Crowley avait tout fait pour augmenter la rage qu'elle avait tout au fond d'elle en lui disant que Duncan était l'unique responsable de sa mort, qu'il avait organisé cette attaque de démons dans le but de la tuer. La jeune femme au début ne l'avait pas cru, mais Crowley manipulateur comme il était, l'avait torturé, et ce des jours durant sans lui laisser le moindre répit. Revoir Duncan lui rappelait des souvenirs mais en même temps, la rendait folle de rage. Elle comptait assouvir sa vengeance. Pour cela, Nikki allait être son appât pour se rapprocher de son beau gosse. Elle désirait l'attaquer afin de forcer le beau canon à la protéger. Là, elle s'approcherait pour serrer son emprise et l'avoir. Elle se montrera subtil et perverse pour le piéger. Il sera complètement affamé. A la fin, elle pourra en faire littéralement ce qu'elle voudra et ainsi se venger.

     

    Nikki pensait au départ trouver ce que cachait cet bellâtre mais au lieu de cela, elle découvrait toute autre chose devant lui. Jamais elle n'avait connu quelqu'un capable de la protéger, même de penser à elle ce qui était assez intriguant et curieux. Il fallait dire que peu de personnes osaient tenir tête à Crowley. En voyant cette confrontation avec Crowley puis cette jeune femme brune sous les yeux, elle se sentait tiraillée et surtout perdue. Elle pensait en avoir fini avec ce qui était selon elle l'humanité, néfaste à ses yeux mais finalement, cela la rattrapait. Elle ne comprenait pas du tout. Elle se disait cependant qu'elle devait contrôler ses émotions, ne rien laisser transparaître. Face à cette jeune femme sous ses yeux, elle savait qu'elle devait ruser. Le beau brun sous ses yeux avait fait un grand pas vers elle en désirant la sauver. Elle devait à tout prix jouer la femme qui aidait celui qui l'avait sauvé pour mieux l'attraper. Elle continuera sa manoeuvre se montrant perdu et entreprenante pour le piéger.

     

    Tout le monde sortit de leurs pensées quand Nikki vint directement dans les bras du bellâtre pour mieux le troubler. Le beau gosse était déstabilisé et charmé par ce que faisait la belle créature. Cependant, il se sentait aussi perdu car Christina était présente. La diablesse aimait tant ressentir sa chaleur contre la sienne qu'elle aimerait revivre cet instant passionnel en sa compagnie. Christina, de son côté détestait cordialement que quelqu'un et en plus une sale rouquine lui pique la vedette. Dès lors, elle s'approcha expulsant avec violence Nikki à terre grâce à de l'aérokinésie. La jeune rouquine n'était pas du tout ravie, même vexée de se faire avoir par une pimbêche, elle qui était toujours vue comme quelqu'un d'importante au coeur des forces du mal. Son égo en avait pris un sacré coup. Duncan se retrouvait face à un cas de conscience et ce des plus compliqués. Finalement, il se mit en travers de la route de Christina pour tenter d'arrêter les choses. Cependant, en faisant cela, il ignorait qu'il tombait directement dans le piège de son ex.

     

    C (se montrant déterminée puis coquine en lui mentant, effleurant le torse de son bellâtre, approchant de son intimité et mordillant légèrement sa lèvre pour le titiller) : « Tu crois que c'est mâlin de m'empêcher de la mettre hors d'état de nuire ? Tu as fait une grossière erreur beau gosse. Est-ce que tu penses sincèrement qu'elle te dit la vérité, qu'elle désire changer ? Tu sais ce qu'elle est capable de faire et tu te laisses influencer tel un crétin. Je voulais tout simplement te sauver. Ca me rend triste que tu agisses de cet façon. Tu as donc changé de camp mettant tous nos principes et nos valeurs à la poubelle ? Je sens que mes caresses de ton torse jusqu'à ton intimité ne te laissent toujours pas indifférent. Imagine que je te mordille le cou, que j'arrache ton haut bestialement et que je laisse ma langue parcourir chaque parcelle de ta peau. Avoue, cela t'a manqué mes petites attentions comme la chaleur de mes baisers sur tes lèvres sexy à souhait et descendant sur ta peau, la sensation d'un plaisir immense te parcourir tout le corps au point de réclamer que cela ne s'arrête jamais. Elle est loin d'être capable de te donner tout ce que je te procurais. Ne reste pas frustré et laisse-toi tenter, tu en meurs d'envie. Dis-le que tu me désires chéri.

     

    D (charmé mais sceptique) : Je n'ai pas changé depuis ta mort, enfin ta disparition. J'ai toujours les principes, des valeurs qui me sont si chers et qui comptent plus que tout, tu n'imagines pas. Je pense sincèrement qu'elle est capable du meilleur. Si c'était le contraire, elle t'aurait attaqué non ? Alors laisse le bénéfice du doute. C'est plutôt toi qui a changé, qui décide d'attaquer et ensuite d'agir comme tu le fais. Je n'ai jamais cessé de penser à toi. Je t'aime toujours comme un fou et ta disparition m'a brisé en mille morceaux. Sans cesse, je priais pour que tu me reviennes. Tu me troubles toujours autant mon ange, tu me fais même un tel effet. Je te désire tant mais non, je ne cèderai pas et non, je ne le dirai pas. Ton retour comme ça parmi les vivants, ce que tu fais avec cet espèce de Crowley, je veux tout savoir. Et qui me dit que tu n'agis pas ainsi justement pour causer ma perte au nom de ce démon sans scrupule ?

     

    N (jouant la perdue puis l'innocente en se blottissant contre lui et avouant de faux sentiments pour attendrir sa proie) : Je n'ai rien fait sur elle. Tu m'as proposé de m'aider, et je désire changer, mais elle ne m'en laisse pas la possibilité. Tu es le seul à pouvoir faire quelque chose. Jamais je ne me suis sentie aussi bien qu'en étant dans tes bras. En ce qui te concerne jeune fille, pourquoi t'en prendre à moi ? Je n'ai pas essayé de te faire quoi que ce soit. Je ne t'ai rien enlevé. Alors explique-moi, je souhaite savoir.

     

    C (jouant l'allumeuse en mordillant sa lèvre coquinement, procurant une douceur à son index et effleurant l'intérieur de sa cuisse approchant de son intimité pour le torturer) : Je suis à présent là mon amour et à tout jamais je resterai à cette place. Jamais je n'ai cessé également de penser à toi. Tu es la meilleure chose qui ne me soit jamais arrivée. Te perdre a été une déchirure. Je t'aime tellement fort, plus que tu ne peux l'imaginer. Ne pas pouvoir te le dire m'a rendu plus que triste. Ne pas être auprès de toi a été une torture des plus inextricables. Je rêvais de te dire à quel point tu m'as manqué. Es-tu certain maintenant que je suis là dans le but d'obéir aux ordres de Crowley ? Es-tu certain d'avoir autre chose en tête autre que ta belle créature sous les yeux ? Je sens que ton corps parle pour toi, que tu brûles d'un désir des plus ardents à mon égard. Pourquoi te poser tant de questions à mon sujet alors que l'on pourrait rattraper les choses là où elles en étaient ? Dis-moi oui bébé et je te ferai goûter à des délices encore plus charnelles que la dernière fois. Tu en deviendras accro. Oh joue avec mon corps, tu en meurs tellement d'envie. Tu ne désires pas que je m'amuse toute seule n'est-ce pas ? Toi la demoiselle rien fait ? Laisse-moi rire vu tous les crimes que tu as pu commettre et ce que tu as fait aux soeurs Halliwell et à leurs familles. Les défendre contre ta personne c'est même un devoir. Tu es un danger Nikki pour tout le monde.

     

    D (séduit et influencé) : Je ne peux pas nier que tu me fais un effet d'enfer ma douce et belle colombe. Tu me charmes comme personne Christina. J'ai tant envie de t'avoir dans mes bras et de ressentir ton corps contre le mien. Ca m'a tant manqué. Tes baisers comme tes caresses m'ont tant manqué. Tu es une reine à mes yeux, tu es ma reine. Je sais Nikki que tu désires changer, et je ferai en sorte que tu y arrives. Tu mérites de connaître la lumière.

     

    N (se montrant déboussollée, repentante et repoussant sa rivale pour reprendre le contrôle) : Duncan, j'ai peur. Je sais que je peux paraître forte mais je crains le pire. J'espère Christina que tu vas stopper ta vendetta. Je sais que j'ai commis des crimes mais je ne veux plus de cela. Laisse-moi faire mes preuves.

     

    C (se montrant attentionnée, joueuse et déterminée en revenant vers lui, mordillant le creux de son cou et agrippant sa cuisse pour l'enflammer) : Quand tu me dis tout cela, ça me rend toute chose, ça me rend encore plus coquine beau brun. Je vais te procurer de telles attentions que plus jamais tu ne pourras te passer de moi mon beau. Je te veux et toi aussi tu me veux ? Tu auras l'occasion de pouvoir laisser tes mains parcourir mon corps, aller jusqu'à embrasser ma poitrine et titillant mon... enfin tu vois ce que je veux dire. Je sens que tu es tenté d'aller plus loin ne me dis pas le contraire. Ne reste pas frustré plus longtemps, ce n'est pas bien mon chou pour toi. Tu ne pourras attendre plus longtemps chéri.

     

    D (conquis et oubliant tout le reste autour) : Tu me mets dans une telle situation. Je suis au supplice de ne pas ressentir ta chaleur contre la mienne, ton odeur si envoûtante et enivrante. Je te veux plus que tout au monde.

     

    N (sentant qu'elle devait agir car elle perdait tout de son influence en se livrant et en faisant une révélation déguisée pour attiser la colère de sa rivale) : Duncan, réveille-toi, elle est en train de te manipuler. Le fait d'être avec Crowley rien qu'un instant transforme quelqu'un en un véritable tueur sans scrupule, et je sais de quoi je parle. Elle réveille de vieux souvenirs pour mieux te piéger. Certes, j'ai mes torts de mon côté, mais tu m'as montré le meilleur. Jamais je n'aurai pensé ressentir cela après ce qui est arrivé. »

     

    Nikki accentua en plus cette révélation avec un regard de perverse en direction de sa rivale. La voir bouillir puis commettre un faux pas serait pour la jeune rouquine des plus jouissifs. De plus, ne pas se défendre pourrait attiser le côté protecteur du jeune homme. Elle avait conscience que c'était comme cela qu'elle marquerait des points pour avoir son beau brun à tout jamais et ainsi connaître ses moindres secrets. Pour Christina, entendre ce genre de révélation signifiait bien qu'entre Nikki et Duncan, il s'était passé quelque chose. Rien que cela, c'était pour la belle brune un affront. Certes, elle était là pour arrêter le duo et mettre à mal son ancien amant, mais cela la faisait profondément souffrir. Elle tentait de ne pas laisser transparaître ses sentiments, le fait qu'il la faisait toujours chavirer mais c'était plus que difficile, même impossible. Elle était toujours attirée vers lui tel un aimant. Résister à cette envie était impossible. Seulement, là, elle avait à l'idée d'étriper Nikki pour ce qu'elle avait fait avec son bellâtre. Alors elle s'attaqua directement à Nikki l'expulsant au loin sur le sol avec violence. Pour la jeune brune, cela lui faisait un bien fou d'évacuer sa colère. Cependant ce qu'elle avait fait était une erreur tactique. Duncan, lui se mit entre les deux se recevant l'une des attaques de Christina. Il désirait que ce combat s'arrête immédiatement. Il tomba au sol. Cet événement était dur pour lui. Il était tiraillé entre deux belles femmes. Christina devait normalement se réjouir vu qu'elle atteignait sa vengeance mais en même temps, cela lui faisait mal de voir son ancien amant au sol. Elle comptait jouer avec ce sentiment pour mieux récupérer sa proie. Elle s'approcha de Duncan se montrant attentionnée pour mieux l'amadouer. Seulement, le jeune homme était perdu. Il n'arrivait plus à penser correctement. Il ne bougea pas se contentant de regarder les deux jeunes femmes que ce soit son ancien amante dont le souvenir de leur relation était encore dans son esprit de même que le désir et l'amour inconditionnel qu'il ressentait inextricablement à son égard ou la rouquine si flambloyante le faisant bouillir de désir et l'emmenant vers des plaisirs inoubliables. Qu'allait-il arriver entre eux ? Duncan pourra-t-il faire un choix ? Qui de Christina ou de Nikki gagnera ?

     

     

    De son côté Billie était plus qu'inquiète pour Claire. Elle avait disparu depuis un bon moment maintenant. Elle craignait que son changement de comportement puisse avoir des conséquences désastreuses à l'avenir. De toutes ses manoeuvres, aucune n'avaient fonctionné et cela l'énervait au plus haut point. Elle savait que la magie pouvait être rebelle mais à ce point, cela ne pouvait être possible. Elle avait conscience qu'il fallait agir au plus vite et dompter cette magie. A force de pratique, elle était devenue une sorcière compétente ayant appris avec celles les plus douées de leur génération. Elle savait qu'il fallait à tout prix trouver la bonne formule pour arriver à récupérer la jeune fille. Elle s'était rendue au grenier où elle s'était complètement isolée pour pouvoir trouver plus efficacement.

     

    Elle chercha la formule encore et encore. Soudain, elle vit une lumière arriver près d'elle. Elle se posait de nombreuses questions. Se pourrait-il que Paige vienne ou un autre membre de la famille ? Elle n'y faisait pas vraiment attention. Elle préférait se concentrer sur son objectif. Seulement, elle vit la personne et là, c'était le choc. En effet, il s'agissait d'Elena, la soeur d'Isabelle, celle qui avait tenté de secourir Claire en la soumettant à ses propres règles. Billie ne pouvait pas du tout supporter cette fondatrice et même toute personne pouvant être de ce rang. Il fallait dire qu'avec sa rencontre avec Prue et la manière dont elle conservait les secrets, la jeune sorcière en avait gardé un très mauvais souvenir. Elle ferait tout pour chasser la fondatrice sous ses yeux et ce même si elle devait utiliser toutes les formules magiques qu'elle avait apprises depuis son entrée dans la sorcellerie.

     

    Elena, de son côté, n'avait en aucun cas supporté sa défaite face à une Isabella qui avait mené sa barque au point d'influencer Billie et Claire. Elle avait dû se retirer le temps de digérer ce qui était arrivé auparavant et ainsi reprendre les hostilités. Elle comptait cette fois-ci mener le jeu et rien de mieux que d'avoir la protégée de sa soeur avec elle. La belle brune savait que les fondateurs n'avaient pas bonne presse en ce moment surtout du côté des sorcières Halliwell mais cela l'importait peu. Elle avait une mission à accomplir mais aussi à tout faire pour que sa soeur ne puisse mener à bien son projet. Il fallait dire que celle-ci avait tout fait pour bousiller sa vie et elle était prête à lui rendre la pareille. Il était vrai qu'utiliser des personnes extérieures à leurs querelles était mal, mais là, elle était prête à tout. Seulement, elle avait un obstacle de taille en la présence de Billie. Elena savait que la dernière fois, elle était hostile, mais elle pensait cette fois-ci à une toute autre approche. Elle comptait amadouer Billie en se montrant aussi ouverte que possible et l'aidant par la même occasion. Ainsi la sorcière l'amènerait jusqu'à Claire.

     

    Billie commença directement en usant de la télékinésie sur la fondatrice. Celle-ci n'avait en aucun peur des pouvoirs d'une sorcière même si celle-ci était la source de l'ultime pouvoir. Elle bloqua par télépathie la jeune sorcière et renvoya l'attaque vers celle-ci. Billie savait que le combat serait difficile mais cependant, elle n'allait pas la laisser gagner. La jeune femme était une combattante hors pair. Elle avait de la ressource. Cependant, elle tomba à terre face à la fondatrice. Elle était plus qu'énervée. Elle n'avait pas dit son dernier mot. Elena savait pertinemment que Billie ne laisserait pas tomber. La fondatrice comptait tenir le temps nécessaire jusqu'à ce que la jeune sorcière craque. La belle brune était quelqu'un de tenace et capable de tout pour mener à bien ses projets. Billie allait répliquer quand Elena la bouscula et l'envoya sur le sol avec violence bougeant son index pour la sommer d'arrêter le combat. La belle blonde ne voulait pas en rester là. Elle désirait donner une leçon à cette fondatrice prétentieuse mais cependant, elle était curieuse de savoir ce que la jeune femme désirait.

     

    B (énervée et intriguée) : « Bon, ce n'est pas que vous m'emmerdez mais vous m'emmerdez. Dites-moi rapidement ce que vous faîtes ici sinon je vous expédie au loin à gros coup de pied au derrière, c'est compris ?

     

    E (se montrant calme et prévenante en approchant sa main pour l'aider) : Ne vous énervez pas s'il vous plait. Je ne suis pas là pour me battre contre vous ou quoi que ce soit d'autre. Mon but est que vous soyez au mieux afin de travailler ensemble. Je suis venue car je sollicite votre aide.

     

    B (surprise et agacée) : Je rêve, vous une fondatrice venir me solliciter de l'aide ? C'est une blague que vous me faites. Je croyais que du haut de votre perchoir, vous pouviez absolument tout faire. A priori, non.

     

    E (se montrant compréhensive et inquiétante pour l'intriguer) : Vous pouvez dire cela, il est vrai, et c'est mérité. On se montre trop prétentieux, même abusant de notre position. Cependant, il n'est plus l'heure de faire des reproches car l'heure est grave.

     

    B (intriguée) : Comment cela ? Que se passe-t-il exactement ?

     

    E (voyant l'occasion de la manipuler en lui faisant sa proposition et omettant certains détails pour la déstabiliser) : C'est à propos de la jeune fille qui était avec vous la dernière fois : Claire. Elle est en danger. Cette femme qui vous a aidée, qui vous a demandée de l'aide n'est autre qu'une démone sans scrupule capable d'user de tous les moyens pour corrompre les autres. Il faut vite retrouver Claire avant que cela ne soit trop tard. Si ma soeur réussit sa manoeuvre, Claire ne sera plus jamais la même.

     

    B (sceptique mais savait bien qu'elle devait avouer résignée ce qui se passe) : Vous pensez sincèrement que votre sœur est responsable ? Ce que je peux dire c'est que Claire a soudainement changé d'attitude. Elle s'est comme figée et puis elle a disparu. J'ai essayé de la retrouver mais la magie n'a pas pu m'aider jusqu'à présent avec une formule. Je dois l'admettre, il faut que l'on se réunisse pour faire revenir Claire. Si vous avez un moyen de la retrouver, je suis plus que preneuse.

     

    E (satisfaite mais restant impassible en étant prévenante pour la toucher) : Oh, je vois et oui, absolument. Isabella s'est servie d'elle. Elle est donc en train de changer, et si on n'intervient pas très vite, elle va vite faire partie du clan des ténèbres et nous causer des problèmes. Si vous me donnez la main, on peut partir ensemble à sa recherche. Il me suffira de me focaliser sur les ondes de Claire et dès qu'on arrivera auprès d'elle, on se mettra à deux pour la ramener. Qu'est-ce que vous en dites ?

     

    B (satisfaite mais mettant cependant en garde) : Je suis prête à vous suivre. Cependant, si je vois cependant que vous commencez à mener les choses comme vous l'entendez sans demander aucun avis, là je mettrai mon véto.

     

    E (jouant la compréhensive et celle à l'écoute pour l'amadouer) : Aucun problème, je comprends parfaitement. Et si nous partons maintenant ? Ainsi, nous aurons plus de chance de la trouver.

     

    B (souriant légèrement) : Je suis d'accord, partons le plus vite possible. »

     

    Elena avait réussi à obtenir l'aide de Billie pour se rapprocher de Claire tout en cachant la vérité sur ses véritables motivations. Si elle avait révélé que son véritable but était de gagner contre sa soeur, l'issue aurait été différente. Elle ne désirait pas que Billie apprenne la vérité. La fondatrice n'avait pas totalement en confiance en la jeune sorcière. Elle savait que celle-ci avait basculé une première fois de l'autre côté sous l'impulsion de sa soeur Christy. La belle brune avait conscience que si une sorcière avait basculé une première fois du côté obscur de la force, la tentation d'y céder à nouveau était encore plus forte. Seulement sa priorité était d'avoir Claire dans le but de mettre à mal Isabella. Rien que cette pensée était à ses yeux jouissif. Billie de son côté n'avait pas confiance en la jeune femme. Il fallait dire que la belle brune s'était comportée comme une prétentieuse qui dictait sa propre loi. La jeune sorcière craignait que la fondatrice n'agisse de la même façon. Elle restait cependant sur ses gardes. Elle avait pour principale objectif de retrouver Claire et de la ramener à la raison. Elle craignait le pire en ce qui concerne la jeune cheerleadeuse. S'il lui arrivait quelque chose, elle ne se le pardonnerait jamais. Elle repensait au moment où elles s'étaient rencontrées et où elle lui avait appris la vérité. Elle ne voulait pas être l'instigatrice d'un destin funeste.

     

    Finalement, Billie s'approcha d'Isabella lui confiant ses mains. La sorcière n'avait pas vraiment le choix si elle désirait sauver Claire. Les deux disparaissèrent, recherchant directement la jeune cheerleadeuse. Vont-elles réussir à la retrouver ? Que va-t-il se passer en étant auprès d'elle ? Auront-elles droit à un combat ou à une autre surprise ?

     

     

    Prue, elle, avait fini d'entendre ce bruit autour d'elle. Ne pouvant pas s'échapper, elle n'avait eu d'autre choix que de se recroqueviller pour éviter toute attaque qui pouvait arriver sur elle. Elle ne comprenait pas d'ailleurs ce qui se passait. D'habitude les fondateurs étaient bien vigilants sur les signes suspects verrouillant leurs activités. Cependant depuis un bon moment, ceux-ci avaient perdu de leur suprématie surtout que depuis l'affaire Nikki, les secrets et les suspicions devenaient monnaie-courante. Cacher la vérité sur les origines de Nikki avaient été la plus lourde décision. Depuis le système était bancal.

     

    Elle décida finalement de regarder un peu partout ce qui pouvait bien se passer et surtout de regarder les fondateurs en face, leur prouver qu'elle n'avait pas peur d'être recyclé, de recevoir une punition. En tant qu'Halliwell, la peur était loin de faire partie de son vocabulaire. Même, elle aimait particulièrement le danger, cette sensation si grisante qui la faisait sentir bien vivante. En observant les alentours, elle ne reconnut nullement l'endroit auquel elle était habituée depuis qu'elle avait été tuée par Shax et qui était son lieu de résidence. Elle ne comprenait pas du tout ce qui était en train d'arriver. Où était-elle ? Qu'est-ce qu'on lui avait fait subir ? Trop de questions vinrent dans son esprit.

     

    Soudain, ses interrogations s'arrêtèrent quand elle vit un homme s'approcher. Peut-être que là, elle allait savoir enfin ce qui arrivait. Elle était trop curieuse de nature et surtout elle aimait contrôler les choses. Ca la mettait hors d'elle quand elle ne menait pas la danse. Quand elle vit l'homme près d'elle, elle reconnut immédiatement Crowley. Elle savait maintenant qu'elle se trouvait en enfer. Comment elle était arrivée dans ce lieu ? Est-ce qu'il y avait une faille chez les fondateurs ? Elle était perdue et c'était la première fois que cela lui arrivait.

     

    Crowley de son côté, avançait peu à peu dans ses projets. Après avoir mené à bien le trouble chez les Halliwell, il passait à l'étape supérieure et rien de mieux que le kidnapping en prenant une fondatrice en otage. Il avait des ambitions, de grandes ambitions sur l'enfer qu'il convoitait grandement. Il faisait attention aux détails pour mener à bien son projet. Il savait par information que les fondateurs étaient divisés et ce à cause du secret sur Nikki. Il était au courant depuis longtemps de qui elle était et même il avait repéré le potentiel de cette jeune femme, ce qu'elle pouvait lui amener : le trône suprême. Comment il avait fait pour récupérer la fondatrice ? C'était un secret qu'il aimait bien préserver. Il aimait les coups de théâtre, les surprises et les manipulations en tout genre. Maintenant qu'il avait la belle entre ses griffes, il comptait bien l'amener à changer d'opinion sur le bien, à lui faire perdre sa grâce. Il lui dirait des vérités déformées pour mieux la piéger.

     

    Il se mit au plus près d'elle affichant un sourire joueur et se plongeant dans son regard pour la déstabiliser. Prue était troublé par le démon, par ce qui se passait en cet instant mais elle se devait de résister. Il était hors de question de céder face à un démon. Pendant son combat contre les sorciers, les démons et toute autre créature, elle avait eu affaire à la tentation du mal mais jamais elle n'avait cédé car elle avait un but dans la vie : protéger sa famille. Seulement, ce but était aujourd'hui mis à mal car les siens ne lui faisaient plus confiance. Elle savait que ce combat serait le plus dur qu'elle aurait à mener mais elle n'avait pas peur. Elle aimait relever les défis. Alors, elle se plongea dans son regard par signe de défi. Crowley n'avait pas dit son dernier mot bien au contraire. Il savait qu'il menait pour le moment la partie et qu'il n'allait pas concéder cet avantage.

     

    C (se montrant prévenant et ironique en la flattant pour la déboussoler) : « J'espère qu'une si belle créature est bien confortable dans cette jolie prison dorée. Comment vous vous sentez très chère ?

     

    P (agacée et le défiant en usant d'ironie pour le désarçonner) : Une prison où le seul loisir est de tourner en rond tel un lion en cage, comme c'est charmant et confortable. Arrêtez de vous foutre de ma gueule une seule seconde. Ce serait mieux si j'étais en face de vous pour vous botter les fesses. Vous feriez moins le malin n'est-ce pas ? Mais à ce que je vois, vous préférez un jeu inégal pour asseoir votre domination sur moi. Ce n'est pas se montrer tel un minable ? Vous savez qui je suis et quelle est donc ma valeur. Vous savez que quelqu'un viendra me chercher. Vous avez une fondatrice ici, c'est une déclaration de guerre. Relâchez-moi et peut-être qu'il n'y aura pas d'histoire. Comment avez-vous fait pour m'amener dans ce lieu ?

     

    C (se montrant joueur en se mettant à rire, usant du secret et effleurant sa joue pour la désorienter) : Pas la peine d'essayer de faire votre supérieur avec moi ou même de montrer que vous ne craignez rien, c'est même tout le contraire. Vous croyez qu'en étant fondatrice Prue Halliwell ne craint plus rien ? C'est bel et bien une erreur. Vous les fondateurs, vous êtes d'une condescence sans égale. Vous croyez que le tout vous est dû parce que vous êtes au sommet mais c'est tout le contraire. D'un seul claquement de doigts, vous pouvez de suite tomber au plus bas. Vous, le garant du bien, généralement, il n'y a pas de secrets, il n'y a pas de dissimulation, et vous préservez la vie des personnes qui sont sur cette Terre. Pourtant, vous, Prue Halliwell, vous avez failli. Vous avez gardé le secret sur Nikki, vous avez menti à votre propre soeur sur sa fille et le fait qu'elle l'ait eu avec feu Nathan Petrelli, décidement. Vous êtes forte dans l'art du subterfuge et de la supercherie. Finalement, vous êtes comme tous ses démons ici, ne me dites pas le contraire. J'aime bien la place que j'occupe, c'est plus divertissant de vous voir vous posez de nombreuses questions. Oh, mais que quelqu'un vienne, je les attends de pied ferme. Oh, pour la suite, hum, à vous de deviner.

     

    P (énervée et repoussant sa main) : Je ne suis pas un jouet que vous pouvez manipuler à votre guise enfoiré ! Et puis, je ne suis pas devin, vous le savez bien. Vous vous êtes trompés de cliente sur le coup.

     

    C (se montrant cruel en souriant malicieusement pour la désarçonner) : Qui vous dit que je me suis trompé ? Rien que votre réaction montre à quel point j'ai raison. Finalement, de nous deux qui est davantage démon : moi qui dévoile la vérité vraie ou vous qui vous vous chargez de détruire toute votre famille, tout le destin de ce monde en cachant la vérité sur une grossesse. Vous vous êtes chargée toute seule de mettre le monde dans cette situation, d'avoir provoqué un combat entre une mère et sa fille puis.... je ne vais pas énumérer toutes les conséquences, vous êtes au courant. Alors où est votre place maintenant ? Dans ce monde là-haut rempli de fondateurs faux-cul qui cachent la vérité pour protéger leur cul bien grassouillet ou bien au contraire ici où la franchise et la vérité sont les maîtres ? Réfléchissez juste pour voir.

     

    P (essayant de résister et curieuse) : Je ne vous crois pas. Et qu'est-ce que vous attendez de moi ?

     

    C (se montrant énigmatique pour la troubler) : Juste pensez-y, pensez à ce que vous avez commis dernièrement, vous verrez que je vise juste. Oh, pour la suite, il suffit d'attendre un peu. »

     

    Là, Crowley disparut laissant Prue dans le désarroi le plus total. Le démon aimait faire son petit effet et avec une discussion pareille, il allait semer le doute dans l'esprit de la fondatrice. De plus, ses intentions étaient plus que mystérieuses sur ce qu'il attendait de cette capture et de la manière dont il avait exécuté son plan. Prue, elle, était plus qu'énervée ne sachant pas quoi faire. Elle essayait de réfléchir sur le moyen de sortir. Comment Crowley a réussi son coup ? Y aurait-il une faille chez les fondateurs ? Quel est son but et pourquoi Prue se doit d'y être ? La fondatrice réussira-t-elle à s'en sortir ? 

     

     

    Dans un endroit bien éloigné, Matthew était toujours pris au piège se retrouvant face à une diablesse bien préparée et qui tenait sa belle créature entre ses griffes. Il avait passé le plus beau moment de sa vie à ses côtés. Rien de l'extérieur ne pouvait entraver ses pensées à l'égard de la divine déesse qui malheureusement était prisonnière. Il se sentait mal de ne pas trouver de réponse pour la sortir de là et éviter ainsi de répondre à un chantage aussi immonde. Comment pouvait-on faire du mal à une telle femme ? Il se posait cette question tellement à ses yeux, elle avait été à la fois, si douce, si coquine. Il se le disait à l'esprit qu'il avait sous ses yeux la femme idéale, celle qu'il lui faisait complètement perdre la tête au point de penser irrationnellement. Elle était si belle, si resplendissante, d'une beauté que tout le monde jalouserait à coup sûr. Il se sentait chanceux de l'avoir et pourtant on voulait lui arracher cette beauté. C'était injuste à ses yeux. Il était énervé. Il bouillait littéralement de l'intérieur. Il avait envie de lançer son pouvoir, de détruire cette femme comme il l'avait fait auparavant, mais elle savait quelque chose. Cela l'intriguait. Il était perdu, complètement désorienté là-dessus. Il se devait de se reprendre en main pour le bien de sa reine. Il sentait qu'il n'avait pas trop le choix, qu'il devait céder. Il avait conscience que cela causerait une peine immense envers celle qu'il lui offrait ce bonheur qu'il avait tant rêvé d'avoir mais il n'avait pas le choix. Cela le déchirait en deux de devoir agir ainsi, mais pour le bien de sa belle, il ferait n'importe quoi.

     

    Phoebe, elle, n'aimait pas se retrouver dans une telle position de victime aux prises avec une démone sans scrupule. De plus, elle menaçait son chou, cette personne avec qui, jamais elle ne s'était sentie aussi bien, c'était le comble. Cela la rendait folle de rage. Elle voulait, elle désirait du plus profond de son être user de son pouvoir d'empathie pour la déstabiliser mais voilà, il y avait un risque non négligeable. Si elle perdait le contrôle de ses émotions, son pouvoir en serait que plus incontrôlable et donc, il pourrait faire du mal à son bellâtre, à son beau gosse qui l'attirait tant. Elle aurait tant aimé rester dans ses bras, mais voilà que ce soit Paige, ou cette garce en face d'elle, le destin en avait décidé autrement. Peut-être que la discussion serait un moyen de s'en sortir. Elle ferait semblant de vouloir faire connaissance, de connaître ses intentions pour mieux ensuite connaître ses faiblesses et les retourner contre elle. Elle se montrera subtile et compréhensive pour la piéger. Elle savait que les Halliwell étaient des trophées de choix dans le monde démoniaque. De plus, elle avait été la reine des enfers au temps où Cole était encore de ce monde. Dans toutes ses situations, les démons auraient un plaisir de l'avoir en tant que prisonnière. Elle était capable de tout pour protéger ce bel ange. S'il lui arrivait quelque chose, elle ne le supporterait pas.

     

    Mary, était satisfaite de la situation. Avoir Phoebe entre ses griffes et faire chanter celui qu'elle désirait pour mieux l'attraper entre ses griffes relevait du grand art. Elle ne montrait pas sa satisfaction pour mieux garder le contrôle. Elle avait l'avantage et elle ne voulait en aucun cas le perdre. Il lui suffisait d'attendre la décision de sa proie qui n'allait pas tarder. Elle l'avait mis devant le fait accompli. Par contre, s'il décidait de ne pas agir, elle se montrerait ferme et agirait en conséquence sur Phoebe. Elle devait éviter de montrer la moindre faiblesse même si ce beau canon l'intriguait et la troublait. Elle continuerait son chantage faisant mine de passer à l'acte pour mieux l'attraper. Elle se montrera entreprenante et perverse pour le piéger.

     

    Elle augmenta son emprise sur Phoebe se plongeant dans le regard de son bellâtre et bougeant son index en guise d'invitation pour le déstabiliser. La troisième Halliwell était folle de rage d'être dans cette situation. Elle ne savait pas quoi faire pour les sortir tous les deux de cette situation. Par le passé, elle pensait de suite à ses soeurs qui pouvaient la sortir du pétrin mais aujourd'hui, c'était différent. Matthew se sentait de plus en plus piégé par la belle sous ses yeux. Il n'avait aucune solution en tête pour arriver à sortir Phoebe de cette situation. Il bouillonnait à l'intérieur. C'était dur pour lui de se retrouver dans une telle situation. Soudain, il avait l'impression d'entendre l'esprit de Phoebe qui avait peur pour lui. Instinctivement, il laissa sa pensée arriver jusqu'à elle en lui disant que tout se passera bien et qu'il la sauvera. Il ne comprenait pas comment il avait pu faire quelque chose comme cela. Il avait peur de ce qu'il pouvait faire. Cependant, il se devait de se reprendre en main pour la belle créature. Mary, elle, était plus que ravie, voyant son bellâtre qui se découvrait elle-même. Que savait-elle ?

     

    P (essayant de se délivrer) : "Ne fais pas ça ! Elle ne tiendra pas sa promesse ! Sauve-toi je t'en prie mon ange. Je m'en sortirai.

     

    Mat (déterminé et avouant ses sentiments) : Tu es la plus belle chose qu'il ne me soit jamais arrivée alors je ne te laisserai nullement. Je te sauverai d'elle. Si jamais il t'arrive quoi que ce soit, je serai anéanti.

     

    P (se montrant touchée et émue pour l'attendrir) : Je ne sais pas quoi dire. Toi aussi tu comptes pour moi plus que tout au monde beau gosse. Je me sens si bien à tes côtés, tu es ce qui m'est arrivé de mieux dans toute mon existence mon chéri. Je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit non plus. C'est que je serai perdue sans voir ce visage si sexy et à croquer qui me fait tant chavirer.

     

    Mat (attentionné) : Je m'en sortirai. On se retrouvera tous les deux et je ne laisserai personne nous séparer ma déesse .

     

    Mar (se montrant cruelle et déterminée pour le déstabiliser) : Le temps tourne mon chou alors... 

     

    Mat (résigné) : Je viens de suite. Ne lui fais rien.

     

    P (essayant de le faire changer d'avis) : Non, renonce je t'en prie ! » 

     

    Seulement, Matthew était décidé à sauver sa belle peu importe ce qui pouvait lui arriver par la suite. Savoir Phoebe en sécurité était ce qu'il y avait de plus important à ses yeux. Il était capable de tout pour elle. Alors il commença à avancer faisant signe à la jeune femme de relâcher sa belle. Ainsi, les deux avanceraient en même temps. Mary sentait qu'elle s'approchait du but et cela satisfaisait pleinement son égo. Voyant qu'elle allait avoir celui qu'elle désirait, Phoebe devenait inutile. Elle en profiterait pour éliminer cette menace. Phoebe de son côté craignait le pire pour son bellâtre, mais le fait d'être libre pouvait lui donner l'opportunité d'en terminer avec cette situation. Elle avait l'intention d'attaquer dès qu'elle serait auprès de Matthew. Ainsi, elle éliminerait cette menace à tout jamais. Elle avança également sur le signe de la diablesse de Mary. Elle se retrouva à la hauteur de Matthew. Le destin allait se décider en un instant pour les trois. 

     

    Voyant que Matthew approcher, Mary courut vers son objectif lançant des boules d'énergie sur Phoebe. La sorcière Halliwell savait que l'ennemie ne tiendrait pas sa promesse. Elle dévia immédiatement les boules grâce à son empathie. Seulement, pour Mary, cette attaque n'était qu'une diversion. Elle prit Matthew qui essayait tant que mal de se sortir de ses griffes. Phoebe voyait son beau gosse dans une mauvaise posture. Elle n'aimait pas le voir ainsi, cela la brisait mais augmentait également sa rage. Elle courut vers les deux pour tenter d'user de sa lévitation. Matthew était désespéré, voulant se sortir de cette situation. Il voulait se retrouver auprès de Phoebe, ne plus être la cible de ses personnes qui lui voulaient du mal mais ce n'était pas possible. Il espérait que la sorcière, que sa belle créature réussisse à le sortir de là. Cependant, Mary avait un tout autre projet en tête. Elle disparut avec lui séparant les deux amants qui s'en retrouvaient brisés et dans le désarroi le plus total. Qu'allait-il arriver entre Mary et Matthew ? Phoebe retrouvera-t-elle le jeune homme ? Qu'avait-elle l'intention de faire ?

     

     

    Paige reprit au moment du départ de Matthew et de Mary conscience. Elle en avait râté des choses depuis qu'elle avait été envoyée à terre. Elle se sentait perdue. Elle vit que son chou n'était plus là, qu'il n'y avait que Phoebe. La dernière de la famille avait conscience qu'elle allait devoir affronter sa grande soeur et que cela serait loin d'être simple. Phoebe, elle, était anéantie, mais aussi déterminée à retrouver son chou, et ce par n'importe quel moyen. Si elle devait enfreindre des règles, elle ne se gênerait nullement. Pour elle, il était hors de question que son bel ange subisse quelque chose. Il était à ses yeux le plus bel homme qu'elle n'avait jamais rencontré. Ce sentiment, cela faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas ressenti. Elle ne laisserait pas une perle rare lui échapper.

     

    Soudain, elle se tourna et elle vit Paige. La rage montait immédiatement en elle. C'était finalement de sa faute si Matthew se trouvait entre les griffes de cette diablesse. Elle comptait bien le faire savoir à sa soeur. Elle se montrera déterminée et même cruelle. Paige, elle, savait qu'il fallait retourner la situation à son avantage et se faire pardonner. Elle savait que cela serait difficile surtout que Phoebe était très rancunière. Elle avait en ligne de mire le fait de récupérer son petit ange et le fait d'avoir Phoebe à ses côtés pourrait l'aider. Elle se montrera repentante pour l'attendrir. Elle s'approcha de Phoebe mais celle-ci la gifla avec violence montrant toute sa colère. Paige était blessée dans son égo mais cela ne l'arrêterait pas du tout.

     

    Ph (énervée) : « C'est de ta faute ce qui arrive ! Tu n'as pas intérêt à être sur mon chemin sinon, je te le ferai payer, c'est clair ?

     

    Pa (se montrant repentante, triste et curieuse pour l'attendrir) : Je suis désolée. Tu as raison de me dire tout cela. Mais où est-il ?

     

    Ph (folle de rage) : Tu oses me le demander ? Tu m'as frappée à la tête et là Matthew a été kidnappé.  Alors à moins que tu veuilles de suite recevoir une autre gifle, dégage de mon chemin. 

     

    Pa (prévenante et proposant son aide pour la toucher) : Il faut le retrouver et je suis là pour aider. A deux, on pourra le sortir des griffes de ses ravisseurs. C'est quelqu'un d'important pour chacun d'entre nous.

     

    Ph (se montrant cruelle) : Non, mais tu crois qu'après ce que tu as fait, je vais accepter ton aide ? Tu me prends pour une buse ou quoi ? Je préfère me démerder seule, sans toi. Ce que tu as fait est sans nom.

     

    Pa (compréhensive) : Je te comprends, mais sache que si tu as besoin, appelle-moi et je viendrai. »

     

    Seulement, Phoebe ne voulait pas entendre Paige plus longtemps. Elle était encore folle de rage contre elle. Elle ne pensait pas que sa sœur aurait pu agir de cette manière. Rester dans le même endroit qu'elle était impossible qu'elle partit sans dire un mot de plus. Paige savait qu'elle avait échoué, qu'elle ne pouvait compter sur Phoebe pour sauver Matthew, mais elle avait d'autres ressources. Elle comptait suivre les progrès de sa soeur pour la prendre de vitesse. Qu'allait-il arriver entre les deux soeurs ? Pourront-elles se réconcilier ? Qui sauvera Matthew ?

     

     

    Mary et Matthew arrivèrent dans un endroit plutôt secret de la jeune femme au coeur même des enfers. Matthew voyait un moyen pour lui de s'enfuir de cet endroit, de courir le plus loin possible. Il était troublé par la belle, mais il était hors de question pour lui de rester à ses côtés, désirant retrouver Phoebe le plus vite possible et savoir si elle allait bien.

     

    Mary, elle, avait atteint la première étape de son plan afin de se rapprocher de son beau canon et de retrouver ce qu'elle avait perdue au préalable, une sensation charnelle si intense et exquise que tous les démons en palieraient de jalousie. Elle avait aimé cet instant car elle se sentait importante et voyait une infinité de possibilités. Elle désirait maintenant passer à la vitesse supérieure et lui faire oublier Phoebe. Elle comptait se montrer audacieuse et protectrice pour mieux le déstabiliser. Elle avait l'intention de l'apâter avec ce qu'elle connaissait de lui. Elle se montrera douce, perverse et coquine pour le piéger.  

     

    Matthew courut pour tenter d'échapper à cette diablesse mais il n'avait pas réussi. En effet, Mary l'empêcha d'aller plus loin le plaquant contre la paroi. Elle aimait le contrôle. Elle ne voulait pas que son chou lui échappe. User de pouvoir était une grande satisfaction pour elle. Elle aimait montrer qu'elle en possédait. Matthew se retrouvait piégé et perdu. Il ne savait pas quoi faire. Là, Mary vint effleurer coquinement son torse embrassant sulfureusement sa joue et approchant du coin de ses lèvres pour l'enflammer. Le jeune homme était complètement déstabilisé par la belle mais pourtant il se devait de résister. Il la repoussa. Mary n'était pas du genre à rester sur un échec. Elle n'avait pas dit son dernier mot.

     

    Mar (se montrant prévenante et à son écoute en posant son index sur ses lèvres puis le glissant sur son cou en le griffant coquinement pour le troubler) : « Ne sois pas effrayé mon chou. Tout va bien ici beau brun, tu ne risques rien. Et puis on n'aurait pas pu discuter sinon, si on n'était pas venu dans cet endroit.

     

    Mat (influencé mais tentant de résister) : Qui me dit que je n'ai rien à craindre d'une femme belle comme vous ? Qui me dit que je peux avoir confiance en vous, en tout ce que vous me direz ? Je ne vous connais nullement, ce que vous êtes capable de faire. Vous m'avez arraché à une femme aussi sublime que resplendissante et attentionnée. Avec toutes ses données, en aucune façon, je vais vous écouter. Et puis pourquoi vous m'avez amené ici ? Si vous ne voulez pas périr, relâchez-moi !  

     

    Mar (se montrant joueuse et coquine en l'apâtant avec une proposition, procurant une douceur à son pouce et griffant son poignet pour exalter du désir) : Si tu crois que ce genre de phrase aura une influence sur moi beau gosse, c'est raté. Ce genre de phrase me rend toute chose et encore plus coquine. Je sens que tu adores cela et rien que ton corps en dit long sur l'effet que j'ai à ton égard. Continue encore de m'enflammer, de me rendre tel que je pourrai te procurer tout ce dont tu as toujours rêvé. Je sens que tu rêves de sentir mes baisers sur ta peau, que je mordille ton torse, que je laisse ma langue parcourir chaque parcelle et puis je m'occuperai hum.... Ca te fait envie n'est-ce pas ? Avoue que tu rêves de laisser tes mains parcourir mon corps, de titiller cet endroit comme je ferai au tiens qui nous fera vibrer et nous procurera un plaisir incomparable. Tu vois comment on pourra passer un moment des plus agréables et inoubliables trésor. Tu n'as rien à craindre de moi, même tout ce que je désire c'est que tu sois bien, que tu saches qui tu es. Je ne veux plus que l'on te mente sur ton identité. Les personnes que tu fréquentes n'ont fait que te cacher la vérité et moi, je te propose de te dire toute la vérité. Sois sage, mais pas trop, et je te dirai tout, ça te dit ?

     

    Mat (charmé, surpris et tentant difficilement de résister) : Vous êtes tellement belle et exquise, vous me faites un effet, je ne peux le nier maisje ne serai jamais à vous. Je ne peux croire en de telles choses. Comment je peux croire en cela ? »

     

    Matthew ressentait une attirance qui lui était difficile de refreiner. Cette femme sous ses yeux était si mystérieuse et pourtant si magnifique. Il savait que c'était une diablesse, mais elle le tentait. C'était dur de résister face à une telle femme, face aux sensations qu'elle était en train de lui procurer. Il était curieux de savoir ce qu'elle pourrait lui dire. Et si jamais elle lui mentait ? Cela le torturait de l'intérieur. De son côté, Mary avait réussi à le déstabiliser, à l'intriguer. Elle avait toute son attention, et elle comptait le garder pour le croquer. Matthew était-il complètement piégé ? Que pourrez dire Mary sur lui ? Comptait-elle lui mentir ? Qu'allait-il arriver entre eux ?

     

     

    Pendant ce temps, Piper et Shiobhan se retrouvèrent loin du Manoir après que la sorcière ait tué le dernier Winchester qui gênait le passage pour retrouver Matthew. Les deux partenaires savaient que celui-ci aurait pu être un problème majeur dans leur quête de retrouver le jeune homme. Pour la sorcière, le fait d'avoir tué le jeune homme ne lui avait rien fait du tout bien au contraire. Elle s'était sentie comme libérée. Celui-ci avait eu le don de la taper sur les nerfs. Maintenant, elle pouvait se concentrer sur son principal objectif et toujours influencée par ce que Shiobhan lui procurerait lorsque la vampire l'aurait décidée. La seconde Halliwell était comme envoûtée par les courbes de la belle diablesse. Elle aimerait pouvoir vivre un moment intense mais celle-ci la repoussait à chaque fois. Elle était devenue dépendante. Maintenant, elle comptait lui montrer qu'elle aussi pouvait commander.

     

    Shiobhan n'avait pas apprécié le fait que Piper ait passé du temps avec Sam, ce merdeux de bas étage pour elle. Elle avait ressenti une certaine jalousie de ne pas avoir la belle sous son influence et comptait bien se rattraper. Elle allait jouer avec elle pour mieux l'affâmer. Ainsi, elle aurait le plaisir de lui demander n'importe quoi et de la garder pour mieux récupérer Matthew par la suite. Il lui tardait de retrouver le beau brun, et de reprendre ses objectifs pour permettre à son peuple d'être le plus prospère possible.

     

    Alors que les deux marchaient tranquillement admirant les alentours, soudain Piper bouscula malencontreusement un jeune homme qui passait par là. Ce bel apollon s'appelait Tyler James Hawkins. Celui-ci sentait une sensation familière qui parcourait tout son être, comme une attirance qu'il avait senti au préalable. Il regarda la jeune femme et reconnut Piper. C'était le choc pour lui. Pour elle, c'était bien différent. Elle était à la fois choquée et surprise. Jamais elle n'aurait pensé que son passé ne puisse la rattraper. Elle était déstabilisée. 

     

    Les deux s'étaient connus alors que celle-ci se trouvait à New York, au moment où elle était chez les Petrelli. Elle s'était échappée pendant un temps de l'influence des Petrelli pour se familiariser avec l'extérieur et c'était là qu'elle avait connu le bel apollon. Celui-ci était un mannequin qui cherchait à percer et il y avait eu un shooting à l'extérieur. Il était en présence d'une femme qui à ses yeux n'était qu'une pimbèche marie couche-toi là. Cela ne l'intéressait pas. Mais quand il avait croisé la sorcière, il avait été de suite attiré par là. Il désirait la connaître. Il était chanceux car la sorcière Halliwell voulait également en savoir plus sur lui. Elle était intriguée par lui et elle le trouvait plutôt canon. Elle ne pouvait s'empêcher d'admirer ce visage à croquer. Après son travail, ils avaient pu faire connaissance et petit à petit ils s'étaient rapprochés jusqu'à passer à l'acte. Les deux étaient attirés tels des aimants que leur relation était à la fois passionnel et torride. Ils se cachèrent pour mieux profiter de leur moment à la fois charnel et inoubliable. Au fil du temps, Tyler était tombé amoureux de la belle créature espérant que celle-ci puisse enfin en finir avec cette famille qui l'opprimait selon ses dires. Elle lui avait promis qu'elle allait se libérer d'eux et qu'ils allaient pouvoir emménager ensemble. Seulement, le destin a fait que la jeune femme était aux prises avec ses démons et elle avait repris le chemin de San Francisco laissant celui-ci dans le désarroi le plus total. Il aurait pu passer à autre chose, mais ce n'était pas le cas. Celle-ci lui avait fait un tel effet qu'il était prêt à tout pour la retrouver. Jamais il n'avait renoncé. En dehors de son travail, il avait continué ses recherches jusqu'à ce que cela le mène à San Francisco. Il était arrivé ici par le premier avion depuis peu et prenait ses marques. Le destin avait été favorable pour lui. 

     

     

    Il sortit vite de ses pensées posant sa main sur l'épaule de la jeune femme. Il était comme destabilisé face à elle, troublé et ressentant toujours autant de sentiments pour celle-ci. Elle frissonnait sous son doux contact. Cela exaltait son être qu'elle voudrait en ressentir davantage. Cependant, elle devait se refreiner en rapport avec Shiobhan puis aussi à sa mission de retrouver Matthew mais c'était plus que difficile. Elle avait aimé être en sa compagnie, étant loin des Petrelli à l'époque. Elle était perdue à ses côtés se remémorant les instans où elle était dans ses bras. Elle voulait ressentir son corps contre le sien dans un instant torride. Elle pensait que peut-être Tyler pourrait être son partenaire afin de se rapprocher de Matthew et d'obtenir une influence qu'elle rêvait d'obtenir. Elle lui rappelerait de doux souvenirs. Elle se montrera tendre, douce et coquine pour le piéger. Shiobhan, elle, était complètement désorientée et jalouse de ce qu'elle voyait. Elle ferait tout pour les séparer. Il était hors de question pour la belle blonde de perdre son avantage. Le bellâtre était un danger pour elle.

     

    T (surpris et troublé) : « Piper ? Je suis plus que troublé, même déstabilisé d'être en face de toi. Tu as disparu sans me donner de nouvelles. Qu'est-ce qui s'est passé ? J'étais plus qu'inquiet. Je t'ai cherché partout. Tu m'as manqué, horriblement manqué. Tu es toujours si ravissante, d'une telle beauté. Je suis tellement chanceux de t'avoir retrouvé. J'ai tant prié de me retrouver auprès de toi si tu savais. 

     

    P (se montrant tendre, repentante et entreprenante en omettant des détails, donnant un baiser sur le coin de ses lèvres, effleurant le bas de son ventre jusqu'à s'approcher de son intimité pour exalter du désir) : Comme je suis si heureuse de te voir, tu n'imagines même pas. Tu m'as manqué aussi mon chéri, plus que tout au monde. Je suis désolée de t'avoir fait peur comme cela mon amour. On m'avait malheureusement enlevé et elle m'a délivrée de mes ravisseurs. Ne t'inquiète pas, ils ne sont plus de ce monde. Je comptais justement te retrouver. Le destin a réalisé mon souhait le plus cher. Je voulais plus que tout être dans tes bras et voilà. Tu es tellement séduisant, et ce visage me donne plus qu'envie de retrouver la douceur de tes lèvres exquises.

     

    S (comptant mettre son grain de sel pour les séparer) : On peut m'expliquer ce qui se passe ? »

     

    La tension était plus qu'à son comble entre des retrouvailles, mais aussi de futures manipulations. Shiobhan n'aimait pas ce qui était en train d'arriver. Tyler était celui qui pouvait influencer Piper au point que celle-ci se sépare de la vampire. Elle savait que si elle ne réussissait pas à les séparer, il fallait l'éliminer. Piper était heureuse, perdue et troublée. Elle se sentait si bien auprès de lui, qu'elle était tourmentée par rapport à la mission. Le fait de se servir de lui pouvait être un danger pour elle mais elle prenait le risque. Retrouver Matthew c'était ce qui importait le plus. Parfois, elle savait que jouer avec le feu était nécessaire pour accomplir ses objectifs. Tyler, lui, avait retrouvé sa belle, et il était hors de question de la perdre. Il était prêt à tout pour la ramener quitte à accomplir des choses risquées. Qu'allait-il arriver entre eux ?

     

    Fin de l'épisode. 


    votre commentaire
  • Charmed 10x10 Les secrets d'une sorcière  

     

    Billie et Elena apparurent directement au sein d'une ruelle sombre à la recherche de Claire qui était en danger et sous l'emprise d'Isabella. La jeune blonde n'aimait pas travailler avec Elena dont elle n'avait en aucun cas confiance mais pour le bien de la cheerleadeuse, il fallait faire des sacrifices. Cependant, elle comptait bien la surveiller afin de voir si elle prévoyait un plan de secours. Elle connaissait de réputation les fondateurs ou plutôt de ce que les Halliwell avaient pu lui dire à leur propos. Par contre, plus le temps passait et plus sa crainte d'échouer pour sauver Claire était des plus grandes. Jamais elle ne s'était doutée de quoi que ce soit sur Isabella. Elle pensait réellement que cette femme était bénéfique mais sur sa haine des fondateurs, elle avait finalement commis une belle erreur. Elle ne voulait pas qu'une innocente paye pour cela comme finalement au moment où elle combattait avec Christy et ce contre les soeurs. Elle se disait que plus jamais elle ne ferait l'erreur de donner de nouveau sa confiance à une personne qui ne le méritait pas mais voilà, elle l'avait fait avec Isabella, à croire que le destin avait décidé de se répéter. Elle pensait déjà à l'éventuelle confrontation face à la cheerleadeuse et à cette femme qui avait pourtant proposé son aide. Elle ne savait pas comment agir pour retourner la situation à son avantage et de ramener Claire. En réfléchissant, elle se disait que peut-être en lui faisant rappeler ses questions sur les relations entre Piper et son père, les blancs sur sa famille, cela la ferait changer d'avis. Elle se montrera douce et compréhensive pour arriver à ses fins. Utiliser son pouvoir de projection mentale ? C'était une idée et s'il le fallait, elle utiliserait ce pouvoir sans la moindre hésitation.

     

    Elena, de son côté, avait trouvé le moyen de reprendre l'avantage face à sa soeur et elle ne comptait pas laisser passer une telle opportunité. Jusqu'à présent, Isabella avait toujours réussi à prendre le dessus sur la fondatrice et c'était vraiment des plus frustrants. Il n'était pas question pour Elena de rester dans le même état. Le fait d'avoir une personne, à savoir Billie et qui avait reçu l'enseignement des Halliwell, était un avantage. Elle avait l'impression d'avoir la coopération de la sorcière, mais elle restait cependant sur ses gardes. Il fallait à tout prix éviter de perdre cette influence sur la sorcière sinon, elle perdrait face à Isabella. L'approche au préalable semblait permettre à lui éviter toute confrontation avec Billie alors elle comptait continuer sur cette voie. Elle se montrera coopérative et aussi compréhensive pour arriver jusqu'à la jeune cheerleadeuse. Bien sûr, elle pensait à ce que donnerait la confrontation future. Elle avait conscience que ramener Claire à la raison serait une mission plus que difficile mais elle n'avait pas peur de cela bien au contraire. Il se trouvait qu'entre la fondatrice et la belle blonde c'était bien tendu suite à leur dernière rencontre et au fait qu'Elena avait tenté d'une mauvaise manière de la protéger. La fondatrice avait bel et bien compris son erreur et elle ne la referait plus jamais. Il n'était plus question d'échouer sachant les enjeux. Elle se montrera douce, subtile et dévoilant délicatement les enjeux pour arriver à ses fins en se rapprochant de Claire. Utiliser ses pouvoirs ? Elle avait l'intention de le faire mais en accompagnant sa démarche.

     

    Elle sortit vite de ses pensées quand elle vit au loin Claire et Isabella qui visiblement étaient à la recherche de quelque chose ou bien de quelqu'un. En effet, la fondatrice pouvait aisément identifier l'endroit où elle et Billie se trouvaient. Il s'agissait d'un endroit fréquenté où les informat