• Voici le casting de Calling Darkness : (la liste du casting évoluera...)

     
    Jessica Turner
     
    Famke Janssen Calling Darkness
     
    Angelina Jolie Calling Darkness
     
    Channing Tatum Calling Darkness  
     
     
     
     
    Alexandra Park Calling Darkness  
     
     
     
     
    Chris Evans Calling Darkness  
     
    Nicole Kidman Calling Darkness  
     
    Logan Lerman Calling Darkness  
     
    Nina Dobrev Calling Darkness
     
      Jensen Ackles Calling Darkness  
     
    Jennifer Morrison Calling Darkness
     
      Hugh Jackman Calling Darkness  
     
     
     
    Danielle Campbell Calling Darkness
     
      Minka Kelly Calling Darkness  
     
    Lauren Cohan Calling Darkness
     
      
     
    Erica Cerra Calling Darkness  
     
    Lea Michele Calling Darkness  
     
      
     
    Leighton Meester Calling Darkness
     
     Adelaide Kane Calling Darkness  
     
    Shakira Calling Darkness
     

    Casting

    Casting

     

    Casting

    Casting

     

    Casting

     

    Casting

     

    Casting

     

    Casting

     

    Casting


    votre commentaire
  •  

    Voici les titres des chapitres de Calling Darkness :

     

    Chapitre 1 : Le bonheur parfait

    Chapitre 2 : Au coeur de l'enfer

    Chapitre 3 : Les secrets de Max Collins

    Chapitre 4 : L'ultime pouvoir

    Chapitre 5 : Une guerre fraternelle

    Chapitre 6 : Faux-semblants

    Chapitre 7 : Un lien indestructible

    Chapitre 8 : La marque du diable

    Chapitre 9 : Un homme incontrôlable

    Chapitre 10 : Guerre et conséquences

    Chapitre 11 : L'ombre et la lumière

    Chapitre 12 : Un espoir ? 

    Chapitre 13 : Piégée

    Chapitre 14 : Les conséquences d'un retour

    Chapitre 15 : Une grande surprise

    Chapitre 16 : Du nouveau dans la partie

    Chapitre 17 : Une vie transformée

    Chapitre 18 : Le pheonix

    Chapitre 19 : Haute trahison

    Chapitre 20 : Où est Dieu ? 

    Chapitre 21 : Le mariage (1/2)

    Chapitre 22 : Le mariage (2/2)


    votre commentaire
  • Sarah Benett
     
    Claire Smith
     
      Max Collins  
     
    Taylor Collins  
     
    Peter Collins  
     
    Megan Collins
     
     
    Anciens acteurs

    Anciens acteurs

    Anciens acteurs

     


    votre commentaire
  • Dans la ville de San Fransisco, une petite famille vivait sereinement depuis des années. Michael venait d'emménager avec sa petite amie. Il était heureux. Tout lui souriait dans la vie. Aujourd'hui, cependant, il réfléchissait dans un coin. Sa petite amie vient le voir et lui dit :

    La petite amie : "Qu'est-ce qui se passe chéri ?

    Michael : Je réfléchissais Sarah.

    Sarah : Mais à quoi ?

    Michael (en train de prendre un objet dans sa poche) : Tiens.

    Sarah : Qu'est-ce que c'est ?

    Michael (en ouvrant la boîte et en s'agenouillant) : Sarah, je t'aime comme un fou depuis très longtemps, je n'imagnine pas ma vie sans toi, tu es mon rayon de soleil, tu es mon étoile dans ce monde si cruel. Sarah, veux-tu m'épouser ?

    Sarah (émue) : Bien sûr que je le veux."

    Michael passe la bague au doigt de sa fiancée et ils s'embrassent. Michael dit :

    Michael : "Je t'aime !!!

    Sarah : Je t'aime aussi. Il faut l'annoncer à ta famille !!!!!

    Michael : D'accord mais la tienne ?

    Sarah : Ma famille ne m'a même plus contacté depuis des années.

    Michael : Je suis désolé.

    Sarah : Ce n'est pas grave."

    Michael prend le téléphone et compose le numéro de son père. Celui-ci répond et dit :

    Le père : "Allo, ici Max Collins !!!!!

    Michael : Papa, c'est Michael !!!!!

    Max : Michael, mais pourquoi tu appelles ?

    Michael : C'est pour t'annoncer une grande nouvelle. Est-ce que Peter est là ?

    Max : Peter, tu peux venir ?

    Peter (en descendant du premier étage) : Bien sûr !!!!!

    Max : Ton frère est là, qu'est-ce que tu veux nous dire ?

    Michael : Je vais me marier avec Sarah !!!!!!

    Max : Génial !!!!!!

    Peter : Quoi, qu'est-ce qui se passe ?

    Max : Ton frère va se marier !!!!!!

    Peter : Cool !!!!!!!

    Max : Tu auras le mariage de tes rêves mon fils, je te le garantis.

    Michael : Merci Papa, on se retrouve tout à l'heure ?

    Max : Bien sûr. A tout à l'heure."

    Michael raccroche. Il est heureux. Sarah dit :

    Sarah : "Ils l'ont pris comment ?

    Michael : Super bien !!!!!! Je suis heureux. Je vis sur un petit nuage. Je n'aurais jamais pensé vivre un tel bonheur !!!!!

    Sarah : Je suis heureuse aussi. Mais tu as promis d'aller les voir.

    Michael : D'accord. Viens avec moi. Je vais te les présenter.

    Sarah : Je viens.

    Michael : Merci."

    Sarah et Michael partent. Des démons les regardent s'éloigner. L'un d'eux dit :

    Un démon : "On agit quand ?

    Un autre démon : Lorsque nous aurons eu l'ordre !!!!!!

    Un démon : Michael ne doit pas s'en sortir vivant !!!!!!"

    Les démons les suivent. Pendant ce temps, dans la maison de Max Collins, celui-ci dit :

    Max : "Je suis heureux pour Michael !!!!

    Peter : J'aimerais qu'il ne subisse pas le même sort que Maman. Elle a disparu depuis des années et on ne sait pas où elle est.

    Max : Je sais et je souffre depuis des années.

    Peter : Comment tu tiens le coup ?

    Max : Je sais qu'il y a toi et ton frère pour me soutenir."

    En enfer, un groupe de démons se réunit. Un démon se détache de l'un d'eux et dit :

    Le démon : "Nous aurons bientôt la clé de la réussite !!!!!! Michael Collins sera mort et nous pourrons enfin accéder à la puissance suprême. Les connaissances de son père ne pourront pas nous échapper sur la puissance ultime !!!!!!!!"

    Les démons crient dans tout l'enfer. Michael et Sarah arrivent chez le père de celui-ci. Il frappe à la porte. Peter lui ouvre et dit :

    Peter : "Petit cachotier !!!!! Où tu l'avais caché ?

    Michael : Sacré Peter, toujours le même.

    Peter : On ne change pas une équipe qui gagne. On a pris des paris je te rappelle pour le match de football américain. Les Rangers ou les Mets ?

    Michael : Les Rangers bien sûr !!!!!

    Peter : Ca va tu ne l'as pas changé.

    Sarah : Merci.

    Max (venant vers eux) : Alors, Michael c'est ta fiancée ?

    Michael : Je te présente Sarah Benett.

    Sarah : Enchantée !!!!

    Max : Moi de même, je m'appelle Max. Voici mon autre fils Peter.

    Peter : Tu l'as bien choisi !!!!!

    Michael : Merci.

    Sarah : J'ai trouvé la perle rare avec Michael.

    Max : Mon fils est une personne sympathique !!!!!

    Michael (gené) : Papa !!!!

    Max : Mais quoi, j'ai fait quelque chose de mal ?

    Michael : Merci. Mais au fait comment vas-tu ?

    Max : Comme tu peux le constater, ton frère est venu me voir.

    Michael : Mais ça va physiquement et moralement.

    Max : Ne t'inquiète pas pour moi, je vais bien. Rassure-toi.

    Michael : D'accord.

    Peter : Je lui ai posé la question à savoir s'il allait bien.

    Michael : Tu ne pouvais pas t'empêcher de poser la question sur Maman !!!!!!

    Peter : Mais oui."

    Les démons se postent devant la maison. Michael regarde attentivement l'attitude de son père. Il ne savait pas pourquoi il était si secret, si distant mais à la fois si proche de ses fils. Mais il avait quelque chose d'essentiel, il pouvait avoir la vie dont il a toujours rêvé. Il regarde attentivement Sarah avec tendresse. Il voulait passer le reste de sa vie avec elle et a priori, son père et son frère sont heureux de la connaître. Max dit :

    Max : "Alors, Sarah, d'où venez-vous ?

    Sarah : Je viens de Los Angeles. Je suis née là-bas.

    Max : C'est sympa. Vos parents sont au courant pour votre prochain mariage ?

    Sarah : Pas vraiment. Je n'ai plus vraiment de contact avec eux.

    Max : Je vois.

    Sarah : Oui mais au moins, je sais une chose.

    Max : Quoi ?

    Sarah : Michael a une famille très sympathique.

    Max : Tu vois Michael, il ne faut pas avoir honte de nous !!!!!

    Michael : Oui, Papa.

    Peter : Tu l'as bien choisi et je suis content qu'elle fasse bientôt partie de la famille.

    Michael : Merci."

    Les démons prennent des endroits stratégiques avant l'assault de la maison. Un démon reçoit par la pensée la communication d'un autre démon qui semble être le chef. Le démon dit :

    Le démon : "Allez attaquer maintenant !!!!!!"

    Les démons passent à l'attaque. Max sent l'arrivée de démons approchant la maison. Il dit :

    Max : "Les enfants, sortez maintenant !!!! Des démons rodent et je ne veux pas qu'ils vous arrivent quelque chose par ma faute !!!!!!

    Peter : Mais Papa !!!!!

    Max : Ne discutez pas et sortez tout de suite."

    Michael, Max et Sarah sortent par derrière. Les démons rentrent par devant. Ils se retrouvent face à Max. Un démon dit :

    Un démon : "Nous aurons toutes les connaissances que tu possèdes sur la puissance ultime !!!!!

    Max : Si vous croyez ça.

    Un démon : Nous saurons tout.

    Max : Essayez pour voir, je vous attends.

    Un démon : Mais on y compte bien, ce qu'on veut c'est toi et bien sûr ton fils Michael.

    Max : C'est trop tard, vous l'avez raté. Dommage. Vous allez devoir vous battre avec moi.

    Un démon. On prend le risque."

    Le démon lance son attaque. C'est une boule de feu mais Max l'arrête facilement grâce à de la télékinésie et la renvoie à son propriétaire. Il est expulsé contre le mur. Max dit :

    Max : "Vous ne pouvez rien contre moi !!!!!!

    Le démon : Ne t'inquiète pas, on connaît ton point faible essentiel."

    Tous les démons disparaissent laissant Max avec des questions. Michael, Sarah et Peter sont en fuite. Peter dit :

    Peter : "J'espère que Papa va bien !!!!!

    Michael : Il nous a toujours défendu. Mais il faut aller l'aider.

    Un démon (en apparaissant) : Mais pas la peine, il est tout seul maintenant.

    Michael : J'espère que tu ne lui as rien fait parce que sinon, je te tue.

    Un démon : Qui te dit qu'on ne voulait que votre père ?

    Peter : Michael, pars !!!!!! Je m'occupe de lui.

    Un démon (en faisant apparaître ses amis) : Et mes copains, aussi !!!!!

    Michael : Je ne vais pas te laisser seul.

    Peter : Tu me le dois. Je vais me débrouiller.

    Sarah : Laisse-le faire. Il va y arriver.

    Michael : D'accord mais soit prudent.

    Peter : Je te le promets."

    Michael et Sarah partent mais celui-ci s'inquiète vraiment. Sarah dit :

    Sarah : "Il faut croire en leurs capacités.

    Michael : Merci d'être là.

    Sarah : Toi aussi."

    Soudain, d'autres démons apparaissent devant Michael et Sarah. Michael fait signe à Sarah de se cacher. C'est ce qu'elle fait. Michael dit :

    Michael : "Il ne vaut mieux pas m'énerver, c'est un conseil d'amis.

    Un démon : On vient te tuer comme toute ta famille !!!!!!

    Michael : C'est ce qu'on verra."

    Le démon utilise une boule de feu. Michael utilise une boule de glace pour le contrer. Ensuite, il expulse le démon contre le mur grâce au pouvoir de destruction. Cependant, un autre démon apparaît aux côtés de Sarah. Il prend un poignard et le place sous la gorge). Il sort de sa cachette avec elle et dit :

    L'autre démon : "Ne bouge pas Michael !!!!!

    Michael (désespéré) : Sarah !!!!!!

    Sarah (avec le couteau sous la gorge) : Sauve-toi !!!!!

    Michael : Je ne peux pas te laisser. Ce n'est pas possible.

    Sarah (avec le couteau sous la gorge) : Laisse-moi. Sauve-toi. Je ne veux pas que tu meurs à cause de moi.

    Michael : Je ne veux pas !!!!!!!!!!

    L'autre démon : De toute façon, elle n'est pas vraiment utile."

    Sarah est libéré et va vers Michael. Mais sur la route, le démon lance une boule d'éléctricité en direction de Sarah. Il l'a tellement dosé qu'elle s'écroule devant lui. Michael tellement énervé tue les démons rien qu'avec le pouvoir de destruction. Il prend Sarah dans ses bras. De son côté, chez lui, Max est toujours étonné que les démons l'aient laissé. Il se rend compte qu'ils ont du poursuivre ses fils. Il part immédiatement. Peter commence quand à lui son combat contre le démon. Il utilise la transmission de pensée et le tue de loin. Peter se dit :

    Peter : "C'était un démon de niveau inférieur. Ils ont envoyé un démon de niveau inférieur !!!!!! Quelque chose ne va pas. Michael, non pas toi !!!!!"

    Peter part à la recherche de Michael et de Sarah. Michael dit :

    Michael : "Ne m'abandonne pas, je t'en prie !!!!! A l'aide !!!!!!!!!!

    Sarah : Je t'aime Michael, je t'ai toujours aimé depuis le premier jour que je t'ai rencontré. J'ai su que tu étais l'homme de ma vie. Seulement, voilà, les choses ont changé. J'ai le sentiment que mon heure est venue de te dire au revoir et de partir dans l'au-delà. On m'attend. Je le sens, je le ressens en moi.

    Michael : Retiens cette sensation !!!!!! Je ne veux pas que tu me laisses. Et nous, et nous deux !!!!!! Je t'aime.

    Sarah : Je t'aime. Je sais que cela va être dur mais il faut que tu tiennes le choc. Ne te détruis pas. N'essaye pas de me rejoindre. Ton heure n'est pas encore venue.

    Michael (en pleurs) : Sarah !!!!!!!

    Sarah (très faible) : Adieu mon amour, je t'aimerais pour l'éternité."

    Sarah meurt dans les bras de Michael. Celui-ci est en colère, vivement en colère. Il détruit tout ce qu'il y a aux alentours. Peter et Max remarquent la force dégagée pas loin d'eux et vont voir. Ils découvrent un Michael en colère, plein de haine. Il disparaît sans rien dire. Max et Peter sont sous le choc. Peter dit :

    Peter : "Ramenons là !!!!!

    Max : D'accord."

    Peter et Max partent avec le corps de Sarah. Michael de son côté apparaît loin de sa famille. Deux personnes arrivent auprès de lui. L'une d'elles dit :

    L'inconnu : "Nous pouvons t'aider à te venger mais il faut nous suivre !!!!!!"

    Michael instinctivement suit les deux personnes et ils disparaissent. Max et Peter arrivent quand à eux chez Max et dépose le corps de Sarah sur le canapé. Peter dit :

    Peter : "C'est une tragédie !!!!!

    Max : Oui, mais ce qui m'inquiète, c'est ton frère. Il est capable de tout détruire sur son passage.

    Peter : Quoi ?

    Max : Son but sera de se venger."

     

    Fin du chapitre.


    votre commentaire
  • Les trois arrivent en enfer. Michael dit :

    Michael : "Pourquoi tenez-vous tellement à m'aider ?

    L'inconnu 1 : Parce qu'on sait ce que c'est que de tout perdre.

    Michael : Comment vous appelez-vous ?

    L'inconnu 1 : Je m'appelle Kyle Sanders et voici ma petite amie Claire Smith.

    Claire : Enchantée.

    Michael : Je n'ai besoin de personne pour me venger.

    Kyle : Nous pouvons t'aider à te venger. Les circonstances ont été dramatiques. Il faut réparer cela.

    Michael : Comment ?

    Kyle : Ta famille était présente lors de cette attaque. Comme par hasard, elle n'était pas présente pour t'aider. Ils sont dans le coup.

    Michael : Je ne peux pas le croire. Ils se sont faits attaquer.

    Claire : Comme par hasard.

    Kyle : On peut te trouver les démons responsables de cette attaque mais en retour, tu dois te séparer de ta famille.

    Claire : Tu peux nous faire confiance.

    Michael : Très bien. Je suis d'accord. Quand commençons nous ?

    Kyle : Ils vont essayer de te reprendre. Il faut leur tendre un piège.

    Michael : Je m'en vais."

    Michael disparaît. Claire dit :

    Claire : "Je n'aurais jamais cru qu'il nous aurait suivi !!!!!!

    Kyle : Nous avons un atout majeur. Max et Peter Collins devront mourir.

    Claire : Je t'adore chéri.

    Kyle : Moi aussi."

    Ils s'embrassent. Une jeune femme arrive en ville. Elle touche un objet et voit la vision de la mort d'une jeune femme. Elle voit en fait la mort de Sarah. Elle se dit :

    L'inconnue : "Je crois que je vais avoir des ennuis !!!!!"

    Elle continue son chemin en espérant avoir plus d'indices. Chez Max, celui-ci se trouve avec Peter. Il dit :

    Max : "Il faut l'enterrer !!!!

    Peter : Où ?

    Max : Près de ta mère.

    Peter : Je suis d'accord. Elle sera bien à ses côtés. Mais pourquoi as-tu fabriquer une tombe pour maman derrière la maison.

    Max : J'ai tenté de la retrouver sans succès. Je ne sais pas si elle est en vie aujourd'hui. Je vais m'occuper de l'enterrement. Toi, tu t'occupes de ton frère. Retrouve-le et fait le revenir. La vengeance n'est pas un moyen de ne plus souffrir. Il a besoin de sa famille et nous serons là pour qu'il s'en sorte.

    Max : Peter : J'y vais mais est-ce qu'il va m'écouter ?

    Max : Tu as toujours eu des liens très fort avec ton frère. Vous vous êtes aidés mutuellement lors de la disparition de votre mère.

    Peter : Cela me donne confiance.

    Max : J'espère. Je compte sur toi.

    Peter : Merci."

    Peter part. Dans les rues, la jeune fille continue sa quête d'indices quand soudain elle tombe sur le jeune homme de ses visions qui apparaît devant elle. Il la prend par le cou. Elle commence à étouffer. Michael dit :

    Michael : "Tu es le démon responsable de tout ce qui se passe, de la mort de Sarah, je vais te tuer sur le champ !!!!!

    La jeune fille (en commençant à étouffer) : Non, ce n'est pas moi.

    Michael : Tu mens !!!!!

    La jeune fille (en commençant à étouffer) : Je viens d'arriver mais lâche-moi !!!!! Je m'appelle Jessica Turner. Et toi, tu es l'homme de mes visions.

    Michael (en retirant sa main) : Je t'écoute.

    Jessica : J'ai des prémonitions et j'ai vu la mort de Sarah."

    Seulement, elle n'a pas le temps de terminer que Peter arrive. Michael s'enfuit. Peter dit :

    Peter : "Tout va bien ?

    Jessica : Oui.

    Peter : C'est mon frère Michael !!!!! Je m'appelle Peter Collins.

    Jessica : Et moi, Jessica Turner.

    Peter : Je dois y aller."

    Peter part à la poursuite de Michael. Jessica avait remarqué le regard de Michael. Il était perdu, en détresse. Il venait de tout perdre et continuait à sombrer. Elle décide finalement de suivre Peter afin de le retrouver. Michael court comme il peux afin de le distancer. Peter arrive à le rattraper. Michael s'arrête net et se retourne. Il dit :

    Michael : "Tu ne me feras pas changer d'avis Peter !!!!!! Crois-moi, il vaut mieux pour toi que tu ne sois pas en travers de mon chemin sinon tu seras tué.

    Peter : Tu oserais me tuer après tout ce qu'on a vécu.

    Michael (en colère) : Cette attaque était un coup monté. Tu voulais tuer Sarah.

    Peter : Mais qu'est-ce que tu racontes ? Jamais, je ne te ferais souffrir.

    Michael : Je devrais peut-être te tuer sur le champ.

    Peter : Je suis ton frère. On t'aidera à te sortir de là. On t'aidera à t'en remettre. Tu peux voir Sarah à la maison.

    Michael (en colère) : Elle est morte !!!!!!!!!

    Peter : Elle sera toujours avec toi, dans ton coeur.

    Michael : Cela ne me suffit pas. Vous n'êtes que des menteurs."

    Jessica arrive à ce moment-là. Le regard que Michael lui avait lançé l'avait marqué profondément. Elle dit :

    Jessica : "On peut t'aider !!!!!!

    Michael (devenant plus calme et serein) : Vous ne pouvez pas me sauver. Je suis condamné."

    Michael disparaît. Peter dit :

    Peter : "Je ne te laisserais pas tomber, Michael. Je ferais en sorte que tu nous reviennes.

    Jessica : Il reviendra.

    Peter : Je l'espère.

    Jessica : Je dois partir.

    Peter : A bientôt."

    Jessica part. Peter fait de même mais à l'opposé de Jessica. Max de son côté enterre Sarah. Il regarde le lieu et se dit :

    Max : "Si seulement tu pouvais voir ça, tu as disparu depuis tellement d'années !!!!!!

    Michael (en apparaissant) : Tu parles à qui ?

    Max (en serrant son fils dans ses bras) : Michael, je suis tellement désolé.

    Michael (en enlevant les bras de son père de son dos) : De m'avoir trahi ?

    Max : Mais je ne t'ai pas trahi ?

    Michael : C'est ce que Peter m'a répondu.

    Max : Pourquoi tu dis ça ?

    Michael : Tu n'étais pas là lors de l'attaque. C'est étrange que je me sois retrouvé tout seul.

    Max : Ce n'est ni la faute de ton frère ni la mienne.

    Michael (en colère) : Tout est de ta faute Papa !!!!!!!!

    Max : Pourquoi es-tu devenu comme ça ?

    Michael : Les mensonges, les trahisons choisis la bonne raison. Adieu Papa !!!!!!

    Max : Tu ne veux pas dire quelque chose à Sarah ?

    Michael : Ce n'est qu'une tombe, elle n'est plus là de toute façon. Elle m'a abandonné."

    Michael disparaît. En enfer, Kyle et Claire sont en train d'élaborer une stratégie. Claire dit :

    Claire : "Qui peut posséder l'ultime pouvoir ?

    Kyle : Je n'en sais rien. C'est dans la famille Collins.

    Claire : Ou peut-être Sarah ?

    Kyle : Non, on l'aurait remarqué. Cette famille est puissante depuis des générations. Il y a une personne dans cette famille qui possède ce pouvoir. Max Collins sait quelque chose.

    Claire : Michael pourrait savoir ?

    Kyle : Je ne pense pas. Max doit cacher cela depuis longtemps.

    Claire : Et sa mère ?

    Kyle : On a pensé qu'elle était morte depuis des années.

    Claire : Mais personne n'a vu son corps.

    Kyle : Il faudra faire des recherches.

    Claire : Je propose de mettre Michael sur le coup.

    Kyle : Tu es folle ?

    Claire : Il ne reconnaîtra sûrement pas sa mère.

    Kyle : D'accord. Si elle est vivante, nous aurons de la chance."

    Michael apparaît. Kyle dit :

    Kyle : "Justement, on voulait te voir.

    Michael : Me voilà. Qu'est-ce qui se passe ?

    Kyle : Voilà la situation. Pour que tu puisses te venger de la meilleure façon possible, nous aurons besoin que tu recherches une femme.

    Michael : Une femme ?

    Kyle : Elle te permettra de savoir ce qui s'est réellement passé pour la mort de Sarah.

    Michael : Sérieusement ?

    Kyle : Oui, bien sûr. Tu pourras lui demander pourquoi elle a été tué.

    Michael : Merci, Kyle.

    Kyle : On vient avec toi, si tu le veux bien entendu.

    Claire : Nous pourrons t'aider dans tes recherches.

    Michael : D'accord.

    Claire : As-tu rencontré des membres de ta famille ?

    Michael : Ils voulaient me faire croire qu'ils n'avaient rien à voir dans cette histoire.

    Claire : Bien entendu c'est ce qu'ils recherchent.

    Michael : Allons-y.

    Kyle : Il n'y avait personne d'autre ?

    Michael : Non, Peter m'a retrouvé tandis que j'ai expliqué à mon père qu'il ne pouvait plus me récupérer. La prochaine fois, je les tuerais.

    Kyle : Bien."

    Michael, Claire et Kyle disparaissent. Max de son côté se retrouve seul après l'apparition éclair de son fils. Il est en train de pleurer. Peter revient. Il dit :

    Peter : "Papa, qu'est-ce qui t'arrive ? Je ne t'ai jamais vu comme ça ?

    Max (en séchant ses larmes) : Je devais rester fort pour vous deux.

    Peter : Tu es en train de craquer. Tu peux te confier à moi.

    Max : Je ne peux pas.

    Peter : Tu te reproches ce qui est arrivé à Sarah et à Michael ?

    Max : C'est de ma faute. Tout est de ma faute.

    Peter : Ce n'est pas toi le coupable. Tu as toujours été là pour nous.

    Max : Merci Peter d'être là mais tu dois prendre conscience que ramener ton frère va être une chose compliquée.

    Peter : Je sais."

    Soudain, une personne sonne à la porte. Peter ouvre et tombe sur Jessica. Il l'a fait rentrer à l'intérieur. Max vient voir et découvre une jeune fille. Il dit :

    Max : "Mais qui êtes-vous ?

    Jessica : Je m'appelle Jessica Turner et je suis venu vous aider Mr Collins.

    Max : Tu l'as rencontré où Peter ?

    Jessica : Je me suis retrouvée face à Michael.

    Max : Vous le connaissez ?

    Jessica : Non, je viens de le rencontrer et je sais qu'il est perdu. Nous pouvons travailler en équipe. C'est ce que Sarah aurait voulu.

    Max : Mais comment vous la connaissez si vous avez rencontré Michael il n'y a pas si longtemps ?

    Jessica : J'ai des visions.

    Max : Je comprends maintenant."

    Soudain le téléphone sonne. Max répond et dit :

    Max : "Allo, ici Max Collins !!!!!!

    L'inconnu : C'est moi.

    Max (à Peter et Jessica) : Je vais m'isoler en privé.

    Peter : D'accord."

    Max part vers son bureau tandis que Michael, Kyle et Claire apparaissent dans un hôtel. Max dit :

    Max : "Qu'est-ce qui se passe ?

    L'inconnu : Michael est là avec deux personnes. Il m'a retrouvé. Je fais quoi.

    Max : Ne bouge surtout pas. Je viens te chercher et je vais te mettre en sécurité. Michael ne doit surtout pas te voir sinon on est perdu.

    L'inconnu : Je t'attends mais fais-vite.

    Max : Je te le promets."

    Max raccroche. Il sort de son bureau en vitesse. Il croise Peter et dit :

    Max : "Je dois me sauver, j'ai quelque chose d'urgent à règler.

    Peter : Je ne t'avais jamais vu comme ça, Papa !!!!!!

    Max : Mais je suis juste pressé."

    Max part en laissant Peter avec beaucoup de questions. Jessica dit :

    Jessica : "Tout va bien ?

    Peter : Je n'ai jamais vu mon père comme ça.

    Jessica : Laisse-le faire. J'aurais peut-être une vision qui sait de ce qu'il est en train de faire.

    Peter : Ce serait pas mal. Merci.

    Jessica : De rien."

    L'inconnu se cache. Michael dit :

    Michael : "Pourquoi on est dans cet hôtel ?

    Kyle : On peut avoir les réponses que nous cherchions depuis longtemps.

    Michael : Je vois et comment je fais pour repérer cette personne.

    Claire : Il faut suivre ton instinct.

    Michael : Mon instinct ?

    Claire : Il n'a jamais du te tromper jusque là.

    Michael : Non, sauf pour la mort de Sarah, je ne m'y attendais pas."

    Max arrive et trouve l'inconnu. Il dit :

    Max : "Tu m'as manqué !!!!!!!

    L'inconnu : Michael est ici. Tu m'avais promis qu'il ne me retrouverait pas, qu'aucun des deux ne me retrouverait.

    Max : Je sais mais à priori, il est manipulé.

    L'inconnu : Je t'ai manqué ?

    Max : Plus que tu ne le crois, c'est dur de ne pas penser à toi tous les jours, de me dire que je ne te vois jamais quand je le voudrais, c'est dur pour moi. Je leur ai menti.

    L'inconnu : Je sais mais il ne faut pas qu'il me voit. Cela risque d'être dangereux pour toi. Je ne veux pas qu'il t'arrive malheur à cause de moi.

    Max : Je t'ai protégé et je te protègerai toujours.

    L'inconnu : Pars avant que Michael ne te voit. S'il sait que tu es aussi sur mes traces, il risque de te tuer.

    Max : Il ne ferait jamais ça.

    L'inconnu : Ce n'est pas sûr, il a perdu Sarah.

    Max : Tu nous espionnais ?

    L'inconnu : Bien sûr, je veux les voir de temps en temps.

    Max : Je sais.

    L'inconnu : Vas-y, il arrive !!!!"

    Michael, Claire et Kyle se dirigent vers l'inconnu. Max part avant que Michael ne le voit. Il semble attristé par ce qui se passe. Il se dit :

    Max : "Je devais te protéger de ce secret depuis longtemps, crois-moi. Je devais vous protéger toi et ton frère. S'il te plaît, fais marche arrière et abandonne l'idée de retrouver cette personne."

    Michael s'arrête pendant quelques instants. Il dit :

    Michael : "Je sens cette personne mais aussi une autre.

    Kyle : Qui ?

    Michael : Mon père est ici.

    Kyle : Quoi ?

    Michael : Oui.

    Kyle : Il connaît cette personne. Il la connaît. Tu vois que ton père n'est qu'un menteur.

    Michael : Je n'aurais pas cru cela mais je dois en faire la constatation."

    L'inconnu s'éclipse discrètement. Max n'était pas vraiment parti. L'inconnu le rejoint et ensemble, ils partent. Michael retrouve quand à lui la cachette de l'inconnu. Kyle dit :

    Kyle : "On l'a perdu ?

    Michael : Oui. Je sais ce que je dois faire.

    Kyle : Quoi ?

    Michael : Demander des réponses à mon père.

    Kyle : Et ensuite ?

    Michael : Il paiera pour tous ses mensonges.

    Kyle : Bien."

    Kyle, Claire et Michael disparaissent. Dans la maison de Max Collins, Peter dit :

    Peter : "As-tu eu une vision ?

    Jessica : Non, pas encore."

    Soudain, elle a une vision. Elle voit ce qu'a fait Michael mais aussi Max. Elle sort vite de sa vision. Peter dit :

    Peter : "Qu'as-tu vu ?

    Jessica : J'ai vu que Michael et Max se sont croisés dans un hôtel. Max est venu pour protéger une personne. Je n'ai pas eu le temps de bien voir son visage mais ce que je sais c'est Max y tient beaucoup.

    Peter : C'est cette personne qui a appelé mon père ?

    Jessica : Il n'y a aucun doute.

    Peter : Qu'est-ce qu'on fait ?

    Jessica : Ce que je sais déjà, c'est que Michael ne bosse pas seul.

    Peter : Comment ça ?

    Jessica : Il était accompagné d'un homme et d'une femme.

    Peter : Ce sont des démons ?

    Jessica : Il n'y a pas le moindre doute. Pour Michael, on ne peut rien faire pour l'instant.

    Peter : Il faut qu'on le retrouve seul.

    Jessica : Oui.

    Peter : Mais pour mon père, c'est une autre histoire.

    Jessica : On va l'attendre et on aura des explications."

    A l'extérieur de l'hôtel, Max et l'inconnu s'arrêtent. L'inconnu dit :

    L'inconnu : "Nos chemins se séparent ici.

    Max : Je ne veux pas te quitter !!!!!

    L'inconnu : Je sais.

    Max : Mais comment je vais faire ?

    L'inconnu : Tu m'as protégé depuis longtemps. Préserve le plus possible notre secret sinon le monde est perdu.

    Max : Je le ferais.

    L'inconnu : Toi aussi tu vas me manquer au fait.

    Max : Merci. J'ai le droit de venir vers toi.

    L'inconnu : Bien sûr."

    Max l'embrasse. Il dit :

    Max : "Cela faisait longtemps que j'attendais cet instant.

    L'inconnue : Moi aussi mon chéri. Mais il faut que tu partes maintenant.

    Max : D'accord. Je t'aime.

    L'inconnue : Je t'aime aussi."

    Max part. L'inconnue se dit :

    L'inconnue : "On a du sacrifier nos vies, je suis désolée."

    L'inconnue part. Michael, Kyle et Claire apparaissent en enfer. Michael casse tout sur son passage. Claire dit :

    Claire (en tentant de calmer Michael) : "Il faut te calmer !!!!!!

    Michael (en colère) : Me calmer ?

    Claire (effrayée) : Tu me fais peur !!!!!!

    Kyle : Ce n'est rien chérie. Michael vient de découvrir la part d'ombre de son père, celui qui l'a élevé depuis des années. Cela fait mal de se sentir trahi !!!!!! Tout ce qu'il a connu s'effondre mais ce que nous pouvons dire Michael, c'est que nous, nous serons là.

    Claire (rassurée) : Nous serons là.

    Michael : Je vais lui faire payer !!!!!

    Kyle : Vas-y et demande des réponses quand à notre inconnue.

    Michael : D'accord."

    Michael disparaît. Claire dit :

    Claire : "Ton discours était convaincant !!!!!!

    Kyle : Nous sommes en train de positionner nos pions. Max va provoquer sa propre chute et c'est son propre fils qui l'emmènera. C'est un petit cachotier. Grâce à cela, Michael sera séparé définitivement de sa famille.

    Claire : Et pour son frère ?

    Kyle : Plus délicat. Il ne lui a pas caché des choses mais peut-être le fait de prendre position pour l'un ou pour l'autre permettra à Michael d'être tout seul pour très longtemps.

    Claire : Et à nous l'ultime pouvoir !!!!!!

    Kyle : Exactement."

    Max revient chez lui où l'attend Peter et Jessica. Max dit :

    Max : "J'ai règlé le prolème.

    Peter : Tu parles de Michael ?

    Max : Comment tu sais que j'ai vu Michael ? Ah, je sais......

    Jessica : Je l'ai vu dans une vision.

    Max : Vous avez tout vu ?

    Jessica : Qui est cette inconnue ?

    Max : C'est un problème personnelle.

    Jessica : Pour que Michael soit là-bas en même temps, c'est un problème qui nous concerne tous.

    Peter : Elle a raison Papa.

    Max : Je t'assure Peter que je n'ai rien le droit de dire.

    Peter : Je respecte cela mais on peut être en danger !!!!!

    Max : Je tâcherais de vous protéger.

    L'inconnue quand à elle arrive et s'approche de la maison. Elle regarde attentivement Max en train de parler à Peter. Max quand à lui dit :

    Max : "Le plus important, ce n'est pas les personnes que je fréquente mais ton frère. Les personnes qui sont avec lui peuvent le faire sombrer complètement.

    Peter : Qui ?

    Max : Des personnes à qui j'ai eu affaire dans le passé. Ce sont Kyle Sanders et Claire Smith.

    Peter : On a saisi.

    Max : Mon objectif principal est de le sauver de leurs griffes.

    Jessica : Je tâcherai de vous aider.

    Max : Merci.

    Peter : On le sauvera."

    Michael apparaît en disant :

    Michael : "Sauvez qui ?"

    Jessica, Max et Peter sont surpris. Peter dit :

    Peter : "On veut te sauver bien sûr !!!!!

    Michael : Me sauver mais de quoi ?

    Peter : Des personnes qui ont une emprise sur toi !!!!!!

    Michael : Je sais très bien Papa que tu étais dans le même hôtel que moi. Je t'ai reconnu.

    Max : Que faisais-tu dans cet hôtel ?

    Michael : Je peux te poser la même question.

    Max : Cela ne te regarde pas, mon fils.

    Michael (en colère) : Tu as perdu ton droit de m'appeler mon fils !!!!!!!! Tu nous a cachés des choses à Peter et à moi. Comment tu fais Peter pour rester avec lui ?

    Peter : C'est notre père et il a bien une raison pour cacher le fait de sa visite à l'hôtel.

    Michael (en colère) : Tu ne te révoltes pas ?

    Peter : Mais pourquoi ?

    Michael : Il nous ment et il nous a toujours menti. Où est l'ultime pouvoir ? Où est-il ?

    Max : Ses personnes te manipulent. Tu ne te rends pas compte que tu vas faire la plus belle bêtise de ta vie ? Qu'est-ce que pourrait dire Sarah sur le fait que tu fasses ses choses ?

    Michael (en prenant son père par le cou) : Je t'interdis de me parler de Sarah.

    Max (en étouffant) : Ton problème n'est pas moi mais le fait que tu ais perdu la femme de ta vie. J'ai perdu la mienne depuis longtemps. Si vous n'étiez pas là tous les deux, j'aurais sombré depuis longtemps.

    Jessica (en venant vers lui) : Michael, je sais que tu as perdu la femme que tu aimes mais ce n'est pas une raison de tuer ton père. Il n'a rien à voir avec cette histoire. Crois-moi.

    Michael (en posant son père) : Jessica, je........

    Jessica : Je sais que tu es triste et que tu as besoin de croire à quelque chose mais la vengeance n'est pas une solution. L'amour de ta famille est le remède.

    Michael : Personne ne peut me sauver Jessica, crois-moi.

    Max (en regardant avec tristesse son fils) : Je ne peux pas croire que tu me détestes à ce point-là !!!!!!!"

    En enfer, Claire et Kyle ont peur. Kyle dit :

    Kyle : "Cela fait longtemps qu'il est parti. Je n'aime pas ça. Ils sont capables de le récupérer et au revoir l'ultime pouvoir.

    Claire : Allons-les voir.

    Kyle : Tu es sûr ?

    Claire : Je sens en plus que toute la famille n'est pas seule.

    Kyle : Notre inconnue.

    Claire : Notre inconnue, c'est bien ça."

    Ils disparaissent. Peter dit :

    Peter : "Je sais que ce que tu traverses Michael est difficile mais je sais au moins que tout le monde sera là pour te soutenir."

    Claire et Kyle apparaissent discrètement dehors. Ils surprennent l'inconnue. Celle-ci dit :

    L'inconnue : "Vous étiez avec Michael ?

    Claire : Oui et on sait très bien qui vous êtes.

    L'inconnue : Vous êtes donc là pour l'ultime pouvoir. Je ne contribuerais pas à le faire activer.

    Claire : Tu crois franchement que nous t'avons posé la question !!!!!

    L'inconnue : Je me battrais jusqu'au bout."

    Elle commence à disparaître mais Kyle la propulse à l'intérieur de la maison. La fenêtre se brise. Max reconnaît bien vite la personne qu'il aime et protège par dessus tout depuis des années. Il lui fait changer d'apparence. Kyle et Claire attaquent Max. Il touche Max. Soudain, Kyle utilise son pouvoir d'inversion et l'attaque qui doit normalement toucher Max touche Peter de plein fouet. Michael est en colère. Il dit :

    Michael : "Je te hais Papa !!!!! Je te hais et tu vas payer !!!!!!"

    Kyle et Claire sont satisfaits. Michael disparaît de même que Kyle et Claire. Max relève l'inconnue qu'il protège et lui dit :

    Max : "Je te conseille de t'en aller et vite parce qu'ils peuvent revenir te chercher.

    L'inconnue : Je m'inquiète pour Peter et Michael.

    Max : Laisse-moi m'en charger.

    L'inconnue : Je t'aime et tu le sais depuis toujours.

    Max : Je t'aime aussi chérie."

    L'inconnue part. Max va auprès de Peter. Il lui dit :

    Max : "Je suis désolé Peter mais je t'en prie, reviens vers nous !!!!!"

     

    Fin du chapitre.


    votre commentaire
  • Jessica va vers Max et dit :

    Jessica : "Occupez-vous de votre fils, je vais retrouver Michael !!!!!!

    Max (en pleurs) : J'ai tout gâché !!!!!

    Jessica : Ce n'est pas de votre faute. Tout le monde le sait. Cependant, il faut vous confier à vos fils sinon vous risquez de les perdre.

    Max (en séchant ses larmes) : Par rapport à quoi ?

    Jessica : La personne que vous voulez protéger mais que vous cachez délibéremment à vos fils. Ils pourrons peut-être vous aider !!!!!

    Max : Ils ne doivent pas la rencontrer. Surtout pas, sinon c'est la fin du monde.

    Jessica : Tâchez de réfléchir à tout ça. Il vaut mieux peut-être que l'un de vos fils vous aide dans votre quête et qui sait, Michael reviendra. Avez-vous penser à cela ?

    Max : Je n'ai pas réfléchi à cette possibilité mais mon fils ne s'est toujours pas réveillé. Je n'ai pas fait tout ça pour perdre l'un des mes fils !!!!!!!"

    Max pleure. Jessica dit :

    Jessica : "Ne vous inquiétez pas, je vais à la recherche de Michael !!!!!

    Max : Soyez prudente.

    Jessica : D'accord."

    Jessica part. Pendant ce temps, Michael apparaît dans une ruelle. Il tape sur le mur de toutes ses forces. Il pleure. Il dit :

    Michael (en pleurs) : "Pourquoi tout cela m'arrive ? Pourquoi ? Mon père m'a trahi et maintenant mon frère a été touché par mon propre père. Je le hais !!!!!! Je le hais !!!!!!!!!!"

    Jessica arrive dans la ruelle. Elle le voit en pleurs. Elle s'approche de lui doucement. Michael ne remarque rien et ne fait pas attention à ce qui se passe autour de lui. Jessica le prend dans ses bras. Elle dit :

    Jessica : "Laisse-toi aller !!!!!!!!

    Michael (en séchant ses larmes) : Tu es revenu ?

    Jessica : Ce n'est pas Sarah.

    Michael (en se resaisissant) : Tu ne peux me sauver !!!! Je suis irrécupérable.

    Jessica : Tout le monde peut être sauvé. Ne t'inquiète pas pour ça. Je vais m'occuper de toi.

    Michael : Tu es aussi tétu qu'elle !!!!!

    Jessica : C'est une de mes qualités."

    Michael et Jessica se regardent dans les yeux et restent longtemps figés. Soudain, Jessica mes ses mains autour des épaules de Michael. Celui-ci ne la repousse pas. Ils s'approchent lentement l'un de l'autre et ils s'embrassent. Le baiser dure si longtemps que cela en dit long sur leurs sentiments. Mais soudain Michael recule. Il dit :

    Michael : "Je ne peux pas, je ne peux pas lui faire ça. Comment j'ai pu faire ça à Sarah ?

    Jessica : Je suis là pour t'aider Michael.

    Michael : Je te remercie mais je n'ai pas besoin d'aide. Tu ne peux pas me sauver. Je suis condamné à rester comme ça.

    Jessica : Ne dis pas ça.

    Michael : J'ai perdu celle que j'aimais.

    Jessica : Je sais.

    Michael : Je t'en prie, ne m'en veux pas.

    Jessica : Je sais que tu as des sentiments pour moi.

    Michael : Mais je ne dois pas la trahir.

    Jessica : Je te laisse du temps.

    Michael : Ma décision sera définitive.

    Jessica : Je ne pense pas. Je te prouverai que tu peux être heureux.

    Michael : Ma famille est maudite depuis des années. Mon père a perdu celle qu'il aimait également.

    Jessica : Justement, il faut prendre l'exemple sur lui.

    Michael (en colère) : Laisser son fils en train de mourir. Je ne pense pas. Il a touché Peter alors qu'il ne lui avait rien fait.

    Jessica : Ce n'est pas de sa faute.

    Michael (en colère) : Tout est de sa faute depuis le début. Il va payer pour tous ses mensonges."

    Michael disparaît sous les yeux de Jessica. Elle sait maintenant qu'il y a un espoir de le sauver de lui-même, de ses propres démons mais le plus important était de l'empêcher de commettre la plus grosse erreur de sa vie : tuer son père. Elle se dit :

    Jessica : "Son père cache des choses, c'est évident mais le tuer ne servira rien. Il ne pourra jamais avouer ses petits secrets."

    Jessica part à la maison des Collins. Pendant ce temps, Max attend toujours que son fils se réveille. Il dit :

    Max : "Je m'en voudrais toute ma vie si tu ne restes pas avec nous !!!!! Reviens à toi. Je t'en prie. Je ne pourrais pas supporter tout seul le fait que ton frère ne soit plus des nôtres. Je t'en prie !!!!!"

    Max se souvient. 20 ans avant, Max était un homme comblé. Il vivait sereinement avec sa femme et ses deux fils. Ceux-ci jouent dans le salon. Max est présent devant eux et dit :

    Max : "Les enfants, on ne joue pas avec ses pouvoirs !!!!

    Michael : Très bien Papa !!!!

    Max : Je compte sur toi. Fais attention à ton petit frère.

    Adam : Je suis costaud !!!!

    Michael : La preuve que non puisque Papa me demande de te surveiller.

    Max : Arrêtez de vous disputer, vous n'utilisez vos pouvoirs quand je suis présent. C'est pour l'entraînement.

    Michael, Peter : Ok !!!!!"

    Michael et Peter s'éloignent. Max va voir sa femme. Elle se sent mal. Max dit :

    Max : "Qu'est-ce qui se passe Taylor ?

    Taylor : Je ressens la souffrance, la douleur. Michael et Peter vont se déchirer pour l'ultime pouvoir.

    Max : Encore !!!!!

    Taylor : Je me sens mal, de plus en plus mal et c'est à moi qui doit le donner cet ultime pouvoir !!!!!

    Max : Je sais.

    Taylor : On fait quoi ?

    Max : Il faut te protéger au maximum.

    Taylor : Ce qui veut dire ?

    Max : Les enfants doivent penser que tu es partie ou que tu as été tuée.

    Taylor : C'est dur pour moi.

    Max : Je sais. Pour moi aussi, ne plus te voir sera une véritable torture pour moi.

    Taylor : Il ne faut jamais parler de moi !!!!!

    Max : Je tâcherai de le faire. Je veux que tu prennes soin de toi.

    Taylor : Je sais, chéri. Je t'aime de tout mon coeur et tu sais que je ferais n'importe quoi pour préserver notre famille.

    Max : Je sais. Ils vont se disputer dans un avenir proche l'ultime pouvoir. Je ne leur donnerai jamais l'occasion de le faire.

    Taylor : J'aimerais que tu le fasses.

    Max : Je te le promets Taylor.

    Taylor : Merci."

    Taylor part en claquant la porte. Michael et Adam viennent voir leur père. Michael dit :

    Michael : "Où est Maman ?

    Max : Elle avait quelque chose à règler.

    Michael : Quoi ?

    Max : Une chose que vous ne pouvez pas faire encore.

    Peter : Nous sommes assez grand.

    Max : Pas encore. Il faut attendre encore un peu. Votre mère va bientôt revenir.

    Michael : D'accord."

    Ajourd'hui, Max voit que Peter ne se réveille toujours pas. Il n'a pas le choix et doit aller à l'hôpital. Il ouvre la porte quand il voit soudainement que Michael apparaît devant lui. Il se place devant Max. Celui-ci dit :

    Max : "Laisse-moi passer !!!!!

    Michael : Pourquoi je devrais le faire ?

    Max : S'il te reste encore un peu d'humanité, laisse-moi passer pour que je sauve ton frère. Il n'a rien à voir avec ce qui se passe aujourd'hui. Il tente juste de te sauver des griffes de l'enfer.

    Michael : Je vois.

    Max : Je sais que tu es en colère contre moi. Tu as l'impression que c'est moi qui ait planifié la mort de Sarah.

    Michael (en colère) : Je t'interdis de prononcer son nom !!!!!!!! Tu n'en as pas le droit !!!!!!!!

    Max : Tu es en colère.

    Michael (en colère) : Tu vas payer pour tout ce que tu as fait !!!!!

    Max : Passons un marché.

    Michael (en se calmant) : Lequel ?

    Max : Si tu me laisses passer pour que je sauve ton frère, nous nous combattrons dans cette maison.

    Michael (en se calmant) : Cela me convient.

    Max : Parfait. Sache que je t'aime mon fils et que je t'aimerais toujours.

    Michael : Ce n'est pas mon cas.

    Max : Je sais qu'il reste une partie qui ne voudrait faire de mal à personne.

    Michael : Elle est morte depuis longtemps.

    Max : Je te sortirais des enfers. Compte sur moi."

    Max utilise un autre pouvoir. Il est capable de voler. Il s'envole avec Peter. Michael le regarde s'envoler. Il se dit :

    Michael : "Tu vas payer pour tout ce que tu m'as fait durant toutes ses années."

    En enfer, Claire et Kyle apparaissent. Claire dit :

    Claire : "On l'avait presque !!!!!

    Kyle : Je sais. Mais elle devra agir pour activer l'ultime pouvoir.

    Claire : Elle ne ferait rien sauf si on l'oblige.

    Kyle : Justement.

    Claire : Tu as une idée ?

    Kyle : Qui est en train de se réaliser en ce moment.

    Claire : Comment ça ?

    Kyle : Son point faible est justement les personnes qu'elle protège. Ensuite, nous pourrons arriver à nos fins.

    Claire : Comment ?

    Kyle : Ce n'est qu'une question de temps avant que Max et Michael ne se battent. D'où son absence si tu l'as remarqué.

    Claire : J'ai remarqué.

    Kyle : Nous touchons au but.

    Claire : Et enfin à nous l'ultime pouvoir."

    Michael regarde toujours le ciel. Soudain, Jessica arrive à la maison des Collins. Elle ne pensait pas voir Michael ici. Celui-ci dit :

    Michael : "Qu'est-ce que tu viens faire ici ?

    Jessica : Je n'ai pas oublié ce qui s'est passé entre nous. Je ne peux pas l'oublier. Il y a quelque chose de fort entre nous, je le sens. Et je sais que c'est pareil pour toi.

    Michael : Ce que je ressens est de la haine pour mon père.

    Jessica : C'est pas ça.

    Michael (en s'approchant de Jessica) : Tu aimes le danger à priori !!!!!

    Jessica : Je tente d'approfondir ce qui se passe entre nous.

    Michael : Je ne veux pas la trahir.

    Jessica : Elle voudrait que tu sois heureux.

    Michael : Est-ce que tu me vois heureux ?

    Jessica : Tu pourrais l'être avec moi si tu arrêtes ta vengeance.

    Michael : Mon père doit payer. Peter a été blessé à cause de lui. Je ne sais même pas s'il est en vie. Mon père pense que je vais revenir vers lui mais il se trompe.

    Jessica : Mais tu n'as pas oublié ton frère ?

    Michael : Il a choisi son camp.

    Jessica : Ne dis pas ça.

    Michael : C'est ce qui se passe en ce moment. Tu dois choisir également : c'est moi ou c'est le reste de ma famille.

    Jessica (sans hésitation) : C'est toi. Je te rendrais heureux et je te ferais revenir du bon côté.

    Michael : Je suis bien de ce côté de la barrière."

    Jessica s'approche lentement vers Michael et l'embrasse. Il ne la repousse pas. Michael dit :

    Michael : "Tu as peut-être raison !!!!!! C'est vrai que je ressens quelque chose de spécial entre nous mais je ne peux pas la trahir, c'est trop tôt. Je ne sais pas si j'aurais la force de refaire ma vie avec quelqu'un après ce qui s'est passé.

    Jessica : Tu en as la force et le courage. Je le sais. Fais-moi confiance.

    Michael : C'est dur de donner ma confiance dernièrement.

    Jessica : Je sais.

    Michael : Je dois y aller.

    Jessica : Où ?

    Michael : Je ne sais pas encore. Je te promets que je reviendrais te voir."

    Michael disparaît. Jessica se dit :

    Jessica : "J'ai comme l'impression d'avoir fait tombé ta carapace !!!!!!!! Mais j'ai peur que tu te battes avec ton père."

    Jessica part vers la maison des Collins. Max en volant arrive à l'hôpital. Il se pose discrètement et va vers les urgences. Un médecin vient le voir et dit :

    Un médecin : "Je peux vous aider ?

    Max : J'ai besoin de vous. Mon fils ne se réveille pas. Cela fait un moment qu'il est comme ça.

    Un médecin : Amenez un brancard."

    Les infirmières arrivent avec un brancard. Max pose son fils. Il dit :

    Max : "Ne t'inquiète pas. Tu seras bientôt sorti d'affaire. Mais je dois aller faire quelque chose que j'ai promis à ton frère. Je ne veux pas le blesser encore plus.

    Un médecin : Nous allons nous occuper de lui.

    Max : Merci beaucoup. Au fait, je m'appelle Max Collins et voici mon fils Peter. (en prenant un papier pour écrire le numéro et en le tendant au médecin) Tenez, voici mon numéro.

    Un médecin (en prenant le papier) : Très bien, nous allons l'emmener au bloc.

    Max : Au revoir, Peter."

    Max sort de l'hôpital et ensuite part en volant. Il se souvient. 5 ans avant, Max était seul pour élever ses deux enfants. Cependant, Michael était venu le voir. Il lui dit :

    Michael : "Tu es triste ?

    Max : Oui, mon fils.

    Michael : On n'a pas retrouvé Maman.

    Max : J'aurais du l'empêcher de partir il y a 5 ans.

    Michael : Ce n'est pas de ta faute. Il faut garder espoir.

    Max : Je sais, j'essaye d'être fort pour vous deux.

    Michael : J'aimerais être aussi serein que toi. Tu es mon modèle, tu sais.

    Max : Merci. Comment tiens ton frère ?

    Michael : J'essaye de l'aider du mieux que je peux. Il n'arrive toujours pas à réaliser que Maman est partie.

    Max : Il était plus proche d'elle que n'importe qui. Toi, tu me ressembles plus.

    Michael : Oui. (en regardant par la fenêtre) : J'espère un jour que je la reverrais et que je vais pouvoir enfin savoir pourquoi elle nous a laissés.

    Max (en cachant son chagrin) : Je sais.

    Peter (en arrivant) : Vous êtes là tous les deux ?

    Max : Comme tu peux le constater !!!!!!

    Peter : Vous allez bien ?

    Max : C'est plutôt à toi que je devrais te le demander.

    Peter : J'ai mal à la tête tout le temps.

    Max : Ton pouvoir augmente !!!!!

    Peter : Entendre les pensées, c'est dur !!!!!!

    Michael (en prenant son frère dans ses bras) : Tu sais Peter que je serais toujours là pour toi. Parole de frère, je ne t'abandonnerais jamais.

    Peter : Tu me le jures ?

    Michael : Je te le jure. On restera unis pour toujours."

    Max avait le coeur gros en voyant que Michael venait de jurer qu'il resterait avec son frère pour toujours mais il savait que ce n'était pas le cas. Il savait ce que Taylor avait ressenti. Aujourd'hui, Michael apparaît dans l'hôpital. Il va en haut du bloc. Il voit son frère allonger sur le lit. Des médecins sont en train de l'opérer. Il regarde attentivement. Il se souvient. 2 ans avant, il était avec Sarah. Il venait de la regarder dormir. Sarah se réveille et dit :

    Sarah : "Qu'est-ce qui se passe ?

    Michael : Tu es tellement magnifique. Comment tu as pu sortir avec quelqu'un comme moi ?

    Sarah : Je suis tombée amoureuse de toi dès le premier jour.

    Michael : J'appréhende le fait qu'un jour, je puisse te présenter à ma famille.

    Sarah : Cela fait combien de temps que tu ne l'as pas vu ?

    Michael : Je ne les ai pas vus depuis 3 ans. Et moi qui avait dit à mon frère que nous resterons unis pour toujours.

    Sarah : Tu leur téléphones ?

    Michael : Oui mais ce n'est pas suffisant. Tu sais, je suis le pillier un petit peu pour mon frère. Quand ma mère a disparu, il était complètement perdu et j'ai du prendre sur moi pour pouvoir le relever.

    Sarah : Tu es très protecteur envers ta famille ?

    Michael : Oui et je ferais la même chose avec toi. Je refuse qu'il t'arrive quoi que ce soit.

    Sarah : Je t'aime.

    Michael : Je t'aime aussi. Mais je dois y aller. J'ai un rendez-vous très important.

    Sarah : D'accord."

    Michael part. Sarah reste seule un moment quand soudain quelqu'un vient frapper à la porte. Sarah ouvre et tombe sur une jeune femme. Elle dit :

    L'inconnue : "Je peux entrer ?

    Sarah : Qui êtes-vous ?

    L'inconnue : Une personne qui peut vous aider vous et Michael."

    Sarah la fait entrer sur le champ. L'inconnue dit :

    L'inconnue : "C'est joli dans votre appartement !!!!!!

    Sarah : Merci mais que pouvez-vous faire pour nous ?

    L'inconnue : Vous prévenir d'un danger immense.

    Sarah : Quoi ?

    L'inconnue : Faîtes en sorte de rester en vie.

    Sarah : Je vous demande pardon ?

    L'inconnue : Oui. Il en va de la vie de Michael mais aussi du reste de sa famille. Cela pourrait provoquer quelque chose dont vous ignorez l'existence.

    Sarah : Expliquez-moi !!!!!

    L'inconnue : Faîtes ce que je vous dis et tout ira bien.

    Sarah : D'accord. Mais avant dîtes-moi qui vous êtes ?"

    L'inconnue s'approche de Sarah. Elle a vers le creu de l'oreille et lui dit :

    L'inconnue (tout bas) : "Au fond de vous, vous savez qui je suis !!!!"

    L'inconnue part. Sarah recherche dans ses tiroirs des photos. Elle regarde attentivement. Elle voit que Michael a oublié des photos qu'il avait prises de chez lui. Elle regarde en particulier une photo. Elle reconnaît la personne. Elle se dit :

    Sarah : "Oh, mon dieu !!!!!!"

    Aujourd'hui, Michael regarde son frère attentivement au bloc. A l'intérieur, les médecins l'opèrent. Ils trouvent l'objet de ce coma. L'un d'eux dit :

    Un médecin : "Un caillot se formait à l'intérieur du lobe frontal !!!! Nous l'avons résorbé. Il peut sortir du bloc."

    Les infirmières l'emmènent dans une chambre. Michael en le voyant dit :

    Michael : "Je suis désolé mais c'est le destin."

    Les infirmières voient Michael. L'une d'elles dit :

    L'infirmière : "Peut-on vous aider ?

    Michael : J'ai trouvé ce que je cherchais.

    L'infirmière : Vous êtes venus ?

    Michael : Je suis venu pour Peter Collins. Je suis son grand frère Michael.

    L'infirmière : Nous allons l'emmener dans la salle de réveil.

    Michael : Très bien."

    Les infirmières l'emmènent en salle de réveil sous le regard de Michael. Pendant ce temps, Max arrive chez lui. Il dit :

    Max : "Je suis là, Michael !!!!!! Je suis là, j'ai tenu ma promesse !!!!!"

    Jessica arrive. Elle voit Max seul. Elle dit :

    Jessica : "Je croyais que Michael serait là. Mais il est où ?

    Max : Il est parti voir son frère.

    Jessica : Vous ne pensez pas qu'il va le tuer pour de bon ?

    Max : Je ne sais pas mais ce n'est pas bon.

    Jessica : Peu importe ce que vous cachez à vos fils, il faut le dire rien que pour leur bien être.

    Max : Si je le dis, c'est la fin. Michael et Peter sont censés s'affronter !!!!!!!

    Jessica : Qu'est-ce que vous cachez exactement ?

    Max : Je tente juste de protéger mes fils.

    Jessica : L'un de vos fils est à l'hôpital !!!!!

    Max : Je sais. Il faut y aller.

    Jessica : Je viens avec vous."

    Max et Jessica partent. Michael se poste devant la salle de réveil. Il regarde son frère attentivement. Il dit :

    Michael : "Je n'ai pas oublié ce que je t'avais promis après le départ de Maman. Mais je crois que je n'aurais pas le choix. Tu défends Papa après ce qu'il nous a fait. Tu as changé, tu n'es plus le petit garçon impulsif que j'ai connu autrefois."

    L'infirmière voit que Peter peut être transporté dans sa chambre. Elle l'emmène immédiatement. Michael la suit. Dans la chambre. l'infirmière pose les perfusions. Ensuite, elle s'en va. Michael s'asseoit auprès de Peter. Il lui dit :

    Michael : "Je suis désolé de ce qui se passe entre nous !!!!! Je sais que nous étions proches mais nos chemins se séparent ici petit frère. Tu vas me manquer. Je vais devoir faire des choses qui ne vont sûrement pas te plaire mais il faut que je le fasse. Des personnes doivent payer."

    Peter est en train de se réveiller. Il voit son frère. Il est surpris. Il dit :

    Peter (en se réveillant) : "Je ne pensais pas que tu allais venir me voir !!!!!

    Michael : Je suis désolé.

    Peter : Tout peut changer, tu sais.

    Michael : Je t'avoue que certains évènements m'ont surpris.

    Peter : Quoi ?

    Michael : Il s'est passé quelque chose avec Jessica. Je ne comprends pas, je ne l'ai pas repoussé.

    Peter : C'est un signe !!!!!

    Michael : Je suis content que tu t'en sois sorti. Cependant je dois y aller, je dois combattre Papa.

    Peter (en le retenant) : Ne fais pas ça !!!!

    Michael : Il le faut. Il nous a trahi !!!!!

    Peter : Il nous a toujours protégés. Il a été là quand Maman est parti.

    Michael : Il s'est refermé sur lui-même depuis ce jour-là et quand j'ai dû chercher.... (remarquant qu'il allait révéler le plan) Mais qu'est-ce que je dis ? Bon, Papa se trouve sur mon chemin alors qu'il ne doit pas connaître mes relations. Je trouve ça bizarre.

    Peter : Il y a sûrement une explication.

    Michael : Comme le fait qu'il était à l'hôtel ?

    Peter : Oui.

    Michael : Tu es trop naïf.

    Peter : Tu as changé !!!!!!!!! Tu as une chance de revenir. Pense à Jessica !!!!!! Je suppose que tu as des sentiments pour elle !!!!

    Michael : ....................

    Peter : C'est bien ce que je pensais. Elle a touché ton coeur remplit de haine."

    Max et Jessica arrivent à l'hôpital. Jessica voit la réceptionniste et dit :

    Jessica : "Excusez-moi mais où se trouve la chambre de Peter Collins ?

    La réceptionniste : Chambre 110. Vous êtes de la famille ?

    Jessica : Je suis une amie mais voici son père Max.

    La réceptionniste : Allez-y."

    Max et Jessica prennent l'ascenseur. Max se souvient. 2 ans avant, il reçoit chez lui une visite. Il ouvre et découvre la personne. Il dit :

    Max : "Que viens-tu faire ici ?

    L'inconnue : Je viens te protéger.

    Max : Ils vont savoir que tu es ici.

    L'inconnue : Je sais très bien que tu es tout seul. Je suis allée voir la petite amie de Michael pour le prévenir.

    Max : Quoi ?

    L'inconnue : Il faut faire attention à ce qu'elle vive.

    Max : Tout se déclenche à partir de là !!!!

    L'inconnue : Oui.

    Max : Tu m'as manqué.

    L'inconnue : Toi aussi.

    Max : Cela fait tellement longtemps que je garde ce secret.

    L'inconnue : Je sais mais il le faut. L'ultime pouvoir ne doit pas être déclenchée.

    Max : Est-ce que tu sais à qui ira ce pouvoir ?

    L'inconnue : Je ne sais pas."

    Aujourd'hui, Max et Jessica arrivent près de la chambre de Peter. Ils ouvrent et découvrent Michael. Ils sont surpris et heureux à la fois. Max dit :

    Max : "Tu es enfin revenu, mon fils !!!!!

    Michael : Si tu crois que j'ai oublié, tu te trompes !!!! Rendez-vous à la maison tout de suite !!!!!

    Peter : Ne fais pas ça sinon je serais obligé de t'arrêter.

    Michael : Veux-tu en arriver là ?

    Peter : C'est toi qui a décidé de te battre contre Papa, tu en assumeras les conséquences.

    Michael : Et après, on me disait que je ressemblais plus à Papa qu'à Maman !!!! Je vois aujourd'hui que c'est le contraire.

    Peter : Ne fais pas ça, tu es mon frère et je ne veux pas te perdre.

    Michael : C'est fini entre nous. Tu as choisi ton camp. Je respecte ton choix. Papa, on y va !!!!

    Max (résigné) : D'accord.

    Michael : Je t'emmène à la maison par téléportation ensuite nous nous battrons.

    Max : Très bien."

    Michael et Max disparaissent sous les yeux effrayés de Peter et de Jessica. Peter dit :

    Peter : "Il faut les en empêcher maintenant !!!!!

    Jessica : Tu restes ici !!!!

    Peter : Je déteste les hôpitaux !!!!!!

    Jessica : Je sais mais tu dois faire avec.

    Peter (en pleurs) : Je veux revoir mon frère. Je veux revoir celui qui me soutenait,......

    Jessica (en le prenant dans ses bras et en faisant attention à la perfusion) : Je sais. Je vais empêcher ce combat.

    Peter (en séchant ses larmes) : Merci Jessica d'être là pour lui, d'être là pour nous. J'espère qu'avec toi, il retrouvera son humanité.

    Jessica : Je l'espère aussi."

    Jessica part. Peter se dit :

    Peter : "Je ne veux en aucun cas t'affronter. Comment affronter son propre frère ? Nous avons le même sang !!!! Tu aurais du rester avec nous maman !!!!! Où que tu sois là-haut, j'espère que tu veilleras à ce que la situation redevienne comme avant !!!!!!"

    Pendant ce temps, Max et Michael apparaissent. Max dit :

    Max : "Souviens-toi que tu m'as dit que tu voulais être comme moi quand tu serais grand !!!!!

    Michael : Je crois que tu fais des idées. Tu es responsable de la mort de Maman, de la mort de Jessica et tu as presque réussi à tuer Peter. Mais au nom de quel principe ?

    Max (pensif) : ...........

    Michael : Tu ne sais pas quoi répondre ?

    Max : .................

    Michael (en s'approchant et en se mettant en colère) : Tu n'oses rien dire à ton fils !!!!! Tu n'oses rien dire sur ce que tu caches !!!!!! Tu es gonflé !!!!!!

    Max : Je n'ai rien le droit de dire. Je n'ai pas le droit de le faire.

    Michael (en colère) : J'ai le droit d'avoir les réponses !!!!

    Max : Je n'ai rien le droit de dire même si c'est pour informer mes fils. C'est pour votre bien si je ne dis rien !!!!!! (en se mettant en colère) Tu peux comprendre ça !!!!!!

    Michael (en colère) : Il est temps de se battre !!!!!!!"

    Michael lance son pouvoir de destruction. Il envoie Max contre le mur. En enfer, Claire et Kyle attendent le début des hostilités. Kyle dit :

    Kyle : "Le combat a commencé. Allons cueillir notre invitée !!!!!"

    Kyle et Claire disparaissent. Max se relève petit à petit. Il dit :

    Max : "Tu as acquis plus de puissance depuis le temps !!!!!

    Michael : Normal, je suis déterminé à en finir avec toi.

    Max : Ce n'est pas possible, je ne peux pas le croire que tu tournes le dos à ta famille. (en lançant son pouvoir de télékinésie contre lui) Tu es mon fils !!!! Je ne peux pas t'abandonner comme ça, je ne peux pas.

    Michael (en étant expulsé contre le mur) : Tu n'as qu'à nous dire alors à Peter et à moi ce que tu caches. Ce n'est pas difficile.

    Max : Si, justement."

    Michael lance une boule de glace contre son père. Il le blesse à l'épaule. Il dit :

    Michael : "Je peux en finir avec toi et dès maintenant. Je n'ai plus rien qui me retient ici.

    Max (en se tenant l'épaule) : S'il n'y avait plus rien qui te reste ici, alors pourquoi es-tu allé voir Peter sans le tuer comme tu veux le faire avec moi ?

    Michael : Je lui ai fait une promesse si tu te souviens bien. J'ai respecté ma promesse mais maintenant cela ne va être plus le cas à présent. Nous devons nous affronter, c'est notre destin.

    Max : Je t'interdis de dire cela. Tu peux revenir vers nous. Il faut penser à ton frère et à Jessica.

    Michael (pensif) : Jessica sera toujours avec moi quoiqu'il arrive.

    Max : Même si tu me tues ?

    Michael : Elle m'aime !!!!!

    Max : Et toi ?

    Michael : Maintenant, on a assez parlé. Il faut maintenant en finir."

    Max se lève doucement. Il utilise un autre pouvoir qui est celui de l'électricité. Michael le contre en faisant remuer la terre qui déstabilise son père. Cependant, il a le temps de le toucher. Michael tombe à terre visiblement blessé. Max dit :

    Max : "Il est encore temps de changer !!!!

    Michael : Jamais !!!!!!"

    Kyle et Claire apparaissent en dehors du manoir. Ils voient une jeune fille en train d'arriver. Ils se cachent. Elle entre. Kyle dit :

    Kyle : "Qui est-ce ?

    Claire : Je ne l'ai jamais vue avant.

    Kyle : C'est sûr. Il va falloir savoir.

    Claire : Oui. (en voyant l'inconnue) Nous avons touché le gros lot !!!!

    Kyle (en la voyant) : Nous l'avons enfin touché."

    L'inconnue arrive. Elle se retrouve en face d'eux. Elle dit :

    L'inconnue : "Encore vous deux !!!!!

    Kyle : On ne lâche pas l'affaire.

    L'inconnue : Je vais devoir vous tuer tous les deux.

    Kyle : Tu veux faire cela devant la maison des Collins. On risque de découvrir ton identité !!!!

    L'inconnue : Je veux les protéger et vous ne m'en empêcherez pas.

    Claire : D'accord. Tu l'auras voulu."

    Claire utilise une boule de feu et l'envoie contre l'inconnue. Elle fige l'attaque. Kyle utlise alors une boule d'électricité contre l'inconnue. L'inconnue disparaît et réapparait derrière Claire. Elle prend un athamé et le met en dessous de sa gorge. Cependant, Kyle utilise le pouvoir d'inversion. C'est Claire qui se retrouve en train de tenir le couteau et de le mettre sous la gorge de l'inconnue. Kyle dit :

    Kyle : "Bien joué !!!!!!!

    Claire : Merci.

    L'inconnue : Vous ne vous en sortirez pas comme ça."

    La jeune fille que Kyle et Claire ont vu entrer était Jessica. Elle trouve les deux hommes en train de se battre. Elle s'interpose et dit :

    Jessica : "Cela ne sert à rien !!!!!!

    Michael : C'est lui qui a tout organisé.

    Max : Je n'ai rien fait. Tu peux me croire. Ne les écoute pas.

    Michael : Ils ont été là pour m'aider.

    Kyle : Michael !!!!!!!! Sors de là, nous avons ce que nous cherchions !!!!!!

    Michael : J'arrive !!!!!!!!

    Max : Non, non, non !!!!!!!!!!!!!!!!!"

    Kyle et Claire disparaissent avec l'inconnue et réapparaissent à l'intérieur de la maison. Max est énervé. Kyle dit :

    Kyle : "Le petit cachotier de Max !!!!!!!!!!!

    Claire : Tu ne peux rien faire. Allez Michael, on y va.

    Michael : Je viens. 

    L'inconnue : Je suis désolé."

    Max utilise son pouvoir de télékinésie mais Kyle utilise son pouvoir d'inversion. Max donc se fait propulser contre le mur. Jessica vient lui porter secours. Elle utilise son pouvoir de lévitation. Mais Claire utilise une boule de feu. Elle est propulsé contre le mur juste à côté du père de Michael. Max dit :

    Max (songeant à dire la vérité) : "Michael, ne fais pas ça !!!!! Ne fais pas ça.

    Michael : Pourquoi je ne devrais pas emmener cette femme.

    Max : Elle n'a rien à voir dans tout ça. Laisse-la en dehors !!!!!!

    Michael : On dirait que tu as des sentiments pour elle !!!!!

    Max : Toi aussi, tu devrais en avoir mon fils pour elle. C'est ta mère !!!!!!!

    Michael : ............... Quoi ?

    Max : Tu as bien entendu.

    Michael : Tu m'as menti pendant toutes ses années. Tu as menti à Peter.

    Kyle : Il faut y aller.

    Taylor : Je suis ta mère, je suis désolée mais ne fais pas ça.

    Michael : Tu mérites de souffrir plus encore que lui.

    Claire : Allons-y."

    Claire, Kyle, Taylor et Michael disparaissent sous les yeux attristés de Max. Jessica se tient auprès de lui. Max dit :

    Max : "Qu'est-ce que je vais pouvoir faire ?

    Jessica : Il faut convaincre Peter de combattre avec vous. Pour cela, il faut tout lui raconter en détail.

    Max : C'est ce que je vais faire.

    Jessica : Attendez, je vais vous guérir.

    Max : Vous savez faire ça ?

    Jessica : Oui."

    Jessica pose ses mains près de l'épaule et le guérit. Max dit :

    Max : "Merci.

    Jessica : Je viens avec vous voir Peter. Il a le droit de savoir."

    Max et Jessica partent.

    Fin du chapitre.


    votre commentaire
  • Kyle, Claire et Michael apparaissent avec Taylor. Michael est en colère. Son père lui avait caché que sa mère était toujours en vie. Il n'arrive pas encore à le croire. Taylor dit :

    Taylor : "Tu peux encore empêcher cette catastrophe !!!!! Tu peux l'en empêcher !!!!!!

    Michael (en s'approchant d'elle) : Je crois que tu n'as pas compris. Tu as perdu ton droit d'être mère le jour où tu nous a abandonnés Peter et moi.

    Taylor : Je suis désolé. Il le fallait pour vous protéger.

    Kyle : Elle ment.

    Taylor : Pourquoi je mentirais ? Ton père m'a toujours protégé de ceux que tu fréquentes en ce moment. Sarah n'aurait pas voulu que tu sois comme ça. Elle aurait du m'écouter. Elle savait très bien qu'elle allait mourir.

    Michael (en colère) : Tu savais qu'elle allait mourir !!!!! Tu aurais du venir la sauver, tu aurais du !!!!!

    Claire (en s'approchant de Michael) : Ta famille t'a caché tellement de choses sur ton passé. Tu vois que tu ne peux pas leur faire confiance. Ton père, ta mère et puis ton frère t'ont menotté. Ils avaient peur de toi.

    Michael (en colère) : Ils peuvent avoir peur maintenant. Je vais tout exterminer sur mon passage.

    Claire : Bien parlé.

    Taylor : Ne l'écoute pas. Ton frère a besoin de toi.

    Claire : Comment elle peut savoir tout ça ? Elle t'a surveillé pendant toutes ses années sans jamais se manifester.

    Kyle : Il est temps maintenant. Je vais préparer ce qu'il faut.

    Michael : Comment ça ?

    Kyle : Le pouvoir ultime sera parmi nous !!!!!!!!

    Taylor : Non !!!!!"

    Max et Jessica arrivent à l'hôpital. Ils prennent l'ascenseur pour monter dans la chambre de Peter. Celui-ci est en train de réfléchir. Il pense à son frère, au fait qu'il a pu changer depuis la mort de Sarah. Il a l'impression de ressentir la douleur de son frère. Elle est immense et surtout elle est auto-entretenue. Il dit :

    Peter : "Qu'est-ce que c'est que ce pouvoir ? Qu'est-ce que c'est ?"

    Max et Jessica entrent dans la chambre. Peter est heureux de revoir son père en vie. Il dit :

    Peter : "Je suis content que tu t'en sois sorti. Où est Michael ?

    Max : Il n'est toujours pas revenu.

    Peter : Il n'a rien voulu savoir.

    Max : Il vaudrait mieux que tu restes tranquille parce ce que je vais te dire est très pénible. Je pense que tu vas avoir une vision de moi différente à l'avenir.

    Peter : Comment ça ?

    Jessica : Ecoute-le.

    Peter : D'accord.

    Max : Voilà l'histoire. Tu te souviens que ta mère avait claqué la porte il y a des années en nous laissant tous les trois.

    Peter : Oui.

    Max : Voilà la suite. Vous pensiez ton frère et toi avoir perdu votre mère ce jour-là, pire encore qu'elle était morte.

    Peter : Mais pourquoi tu parles de Maman ?

    Max : Voilà, j'ai fait quelque chose dans votre dos pour vous protéger ton frère et toi. Pendant des années, je vous ai caché la vérité. J'ai protégé votre mère pendant des années. Elle savait que quelque chose d'horrible allait arriver. Cela concernait l'ultime pouvoir qui allait faire son apparition. Elle m'en avait parlé. Les douleurs qu'elle ressentait étaient de plus en plus fortes. Elle ressentait la douleur de beaucoup de personnes et même dans l'avenir. Ce pouvoir est puissant. Il va falloir l'affronter.

    Peter : Pourquoi tu me parles de cet ultime pouvoir ?

    Max : Il fera son apparition dans notre famille.

    Peter : Quoi ?

    Max : J'ai protégé ta mère parce que c'est elle le déclencheur de tout.

    Peter : Je n'arrive pas à le croire.

    Max : Elle savait que quelque chose d'horrible allait arriver. Elle ressentait surtout une douleur immense concernant toi et Michael.

    Peter : Comment ça ?

    Max : Elle savait que vous alliez devenir des ennemis et que vous alliez vous affronter.

    Peter : Je ne veux pas affronter mon frère.

    Max : Il peut posséder ce pouvoir. Il faut l'empêcher de provoquer la fin du monde.

    Peter : Je comprends ce que Maman a traversé.

    Max : Comment ça ?

    Peter : Je ressens une vive douleur. Elle est immense et même auto-entretenue.

    Max : Michael !!!! Tu ressembles vraiment à ta mère.

    Peter : Vraiment ?

    Max : Oui. 

    Peter : Est-ce que Michael a un pouvoir similaire à l'un de vous deux ?

    Max : Je ne sais pas. Je pense que oui.

    Peter : Je viens."

    Max va chercher le médecin. Peter en profite pour discuter avec Jessica. Il dit :

    Peter : "Est-ce que tu penses qu'il y a un espoir pour que Michael revienne parmi nous ?

    Jessica (en regardant dans la pièce) : J'en suis convaincu.

    Peter : Que regardes-tu ?

    Jessica : Rien de spécial.

    Peter : Dis-moi !!!!

    Jessica : Voilà, j'ai des visions mais aussi je vois des personnes qui ont besoin d'aide.

    Peter : Comment ça ?

    Jessica : Les personnes qui sont parties brusquement sans pour autant avoir fini ceux qu'ils avaient à faire sur Terre.

    Peter : Tu vois Sarah ?

    Jessica : Je la vois. C'est pour ça que je suis venue vers vous.

    Peter : C'est incroyable !!!!!

    Jessica : Je sais.

    Peter : Tu peux lui dire que Michael redeviendra comme avant ?

    Jessica : Bien sûr."

    Jessica regarde vers Sarah. Elle dit :

    Jessica : "Nous ferons revenir Michael !!!!!

    Sarah : C'est mon souhait le plus cher."

    Peter est surpris par ce pouvoir. Jessica dit :

    Jessica : "Connais-tu la suite des évènements ?

    Sarah : Empêche Michael de faire la plus grande bêtise de sa vie.

    Jessica : Je te promets que je le ferais revenir.

    Sarah : Fais en sorte que Michael soit heureux.

    Jessica : Je te le promets."

    Sarah disparaît. Peter dit :

    Peter : "Je n'aurais jamais pensé qu'il aurait été possible de parler à Sarah !!!!!

    Jessica : Je sais."

    Pendant ce temps, Max trouve le médecin. Celui-ci dit :

    Le médecin : "Puis-je vous aider ?

    Max : Je m'appelle Max Collins. Je suis le père de Peter. Il aimerait que vous lui fassiez un examen complet. Il se sent prêt à retourner chez lui.

    Le médecin : Ce qu'il avait n'était pas rien non plus !!!!!

    Max : Je sais mais je prendrais soin de mon fils. Vous pouvez me faire confiance là-dessus.

    Le médecin : Je vous suis. Je constaterai par moi-même s'il est apte à sortir d'ici.

    Max : Merci."

    Max et le médecin partent vers la chambre. En enfer, Taylor commence à s'enfuir. Michael l'arrête en lançant un pouvoir commun à son père qui est celui de la télékinésie. Taylor est projeté à terre. Elle dit :

    Taylor : "Je suis partie pour vous protéger toi et ton frère !!!!!

    Michael (en colère) : Ce que nous avions le plus besoin était l'amour d'une mère. Au lieu de cela, ce n'était que mensonges et trahisons pendant toutes ses années !!!!!!!!

    Taylor : Pardonne-moi.

    Michael (en colère) : Que je te pardonne !!!! Que je te pardonne !!!!!! Tu nous a abandonnés. Tu nous a laissés tout seul à la merci de Papa !!!!!!!!!!

    Claire : Si on commençait maintenant."

    Claire s'approche. Taylor commence à se débattre. Michael vient l'aider. Il lui tient les mains afin qu'elle reste tranquille. Taylor dit :

    Taylor : "Tu peux encore tout arrêter !!!!!!

    Michael : Pourquoi j'arrêterais tout ?

    Kyle : Bonne réponse.

    Taylor : Ne vous inquiétez pas que je viendrais récupérer mon fils.

    Kyle : Tu as perdu Taylor depuis longtemps. Ta plus grosse erreur a été de te séparer de tes enfants. Michael nous fait confiance et on lui fait confiance aussi. Il a trouvé une nouvelle famille qui se vengera de la mort de Jessica en commençant un par un à éliminer les responsables de cette tragédie c'est à dire en premier Max Collins.

    Taylor (en colère) : Ne le touche pas sinon je te tue.

    Kyle : J'attends de voir."

    Claire présente le couteau. Elle lui fait une entaille au niveau du bras. Du sang coule. Kyle prend un bol et le met à l'intérieur. Il récite une formule prise dans un livre de sorcellerie. Michael dit :

    Michael : "Qu'est-ce que c'est que ce livre ?

    Kyle : Le livre qui raconte toutes les légendes en matière de sorcellerie. Mais surtout, il annonce la venue du pouvoir ultime.

    Michael : Très bien."

    La formule fonctionne. Une grande lumière envahit la pièce. Soudain, c'est Michael qui s'élève dans le ciel. Il crie de toutes ses forces. Le pouvoir qui vient en lui est immense. Taylor dit :

    Taylor : "Mon dieu, c'était lui !!!!!"

    Michael tombe par terre. Kyle dit :

    Kyle : "Nous avions l'ultime pouvoir sous nos yeux, c'est magnifique !!!!!!!!!

    Taylor : Je vais vous tuer !!!!!!

    Kyle : Je crois que tu ne pourras rien faire. Tu as perdu ton fils pour toujours. Désormais, tu devras vivre avec cela sur la conscience."

    Max et le médecin arrivent dans la chambre. Peter dit :

    Peter : "Je veux sortir !!!!!!!!!

    Le médecin (en train de l'examiner) : Je vous dirais après si je peux sortir.

    Max : Attends le diagnostic du médecin Peter.

    Le médecin : Tout va bien.

    Peter : Je veux sortir !!!!!!!!!!!!!

    Max : D'accord.

    Le médecin (en faisant signe à une infirmière de venir et en tendant le formulaire de sortie à Max) : Tenez le formulaire de sortie.

    Max (en le prenant) : Merci."

    Max signe le formulaire de sortie et le donne au médecin qui part. L'infirmière enlève la perfusion. Elle part également. Peter commence à s'habiller à toute vitesse. Max dit :

    Max : "Doucement !!!!!!!

    Peter : Je vais ramener mon frère et Maman à la maison. On sera une vraie famille. Michael sera content de la revoir.

    Max : Je ne crois pas.

    Peter : Il serait capable de faire du mal à Maman !!!!!!!!

    Max : Je ne sais pas à quoi pense ton frère en ce moment.

    Jessica (en ayant une vision) : Il faut aller en enfer !!!!!!!

    Max : Mais pourquoi ?

    Jessica : Michael est étendu par terre inconscient.

    Max : Je vais tuer ses démons !!!!!

    Peter : Personne ne touche à mon frère !!!!!

    Jessica : Allons-y."

    Max, Peter et Jessica partent. En enfer, Taylor est surprise de cette nouvelle. Son propre fils était celui qui allait posséder cet ultime pouvoir. Le fait de ressentir un combat entre ses deux fils s'explique maintenant. Elle savait que la mort de Sarah allait provoquer un véritable boulversement dans la vie de la famille mais elle ne pensait pas à ce point-là. Kyle s'approche d'elle et dit :

    Kyle : "C'est fini !!!!!!! Vous ne pouvez plus rien faire !!!!!!!!

    Taylor : C'est ce que tu crois.

    Kyle : N'espère pas le récupérer. Il est en confiance avec nous.

    Taylor : Vous le manipulez tous les deux.

    Claire : Je crois plutôt que c'est toute sa famille qui le manipule. Dormez en sachant maintenant que votre fils est votre pire ennemi.

    Taylor : Vous allez le payer !!!!!!!!!!!!!!"

    Max, Jessica et Peter prennent leur envol depuis l'hôpital. Ils foncent droit en enfer. Kyle dit :

    Kyle : "Nous avons assez discuté comme ça. (en allant voir Michael) Il est encore en vie !!!!!

    Claire : Parfait.

    Taylor : Ne le touchez pas !!!!!!!

    Kyle : Nous n'avons pas besoin de ta permission."

    Max, Jessica et Peter atterissent en enfer. Kyle dit :

    Kyle (en restant auprès de Michael) : "La famille au complet, comme c'est touchant !!!!!!!!!!!

    Claire : Je m'occupe d'eux immédiatement.

    Kyle (en voyant que Michael se réveille) : Laissons-lui le plaisir de les anéantir. Partons maintenant."

    Kyle et Claire disparaissent. Peter s'approche de sa mère. Il la serre dans ses bras. Il dit :

    Peter : "Tu m'as tellement manqué !!!!!!

    Taylor (en pleurs) : Je suis heureuse de te voir.

    Peter : Papa m'a tout expliqué.

    Max : Je suis content que tu n'ais rien.

    Taylor : Moi aussi.

    Jessica : Enchantée Mme Collins

    Taylor : Appelez-moi Taylor.

    Jessica : D'accord, moi c'est Jessica.

    Taylor : Enchantée.

    Michael (en se réveillant) : Qu'est-ce qui s'est passé ?

    Peter : Michael ?

    Taylor (en tendant son bras pour empêcher Peter de passer) : Non, ne fais pas ça.

    Peter : Mais pourquoi ?

    Taylor : Il a l'ultime pouvoir.

    Max : C'est pour ça que tu as eu la vision Jessica.

    Michael (en frappant des mains) : Bravo, bravo à vous tous.

    Max : Tu peux te reprendre encore, je t'assure.

    Michael : Fini de rigoler.

    Max : Je sais que mon fils est encore là.

    Michael : Celui à qui tu lui as menti pendant toutes ses années est mort et enterré le jour où Sarah est morte. Maman ne l'a même pas empêché.

    Taylor : Je suis désolée. Il fallait que je m'éloigne de vous afin que ce qui arrive aujourd'hui ne se produise pas. J'ai disparu pour vous protéger.

    Michael : Il fallait être présent pour tes fils.

    Peter : Tu as promis d'être toujours là pour moi.

    Michael : Je sais mais ce n'est plus le cas maintenant. Ne vous approchez plus de moi sinon je vous tue. Jessica, viens, je t'en prie.

    Max : Vas-y Jessica.

    Jessica : Mais ?

    Max : Il ne te fera pas de mal. Tu sais ce qu'il peut ressentir pour toi. Il est lui-même lorsqu'il est avec toi.

    Jessica : D'accord.

    Michael : Allons-y. Faisons la petite démonstration."

    Michael s'élève dans le ciel. Il utlise le pouvoir de destruction à grande échelle. Kyle et Claire ont juste le temps d'apparaître pour voir le spectacle. Kyle dit :

    Kyle : "Magnifique !!!!!!! Il est très utile de le garder.

    Claire : Il ne risque pas de passer dans l'autre camp ?

    Kyle : Ne t'inquiète pas, j'ai tout prévu."

    Michael redescend et prend Jessica qui est horifiée par ce que Michael venait de faire. Mais elle le suit sachant que sa famille lui faisait confiance pour le faire revenir du bon côté. Michael tend ses bras. Jessica s'y blottit à l'intérieur. Michael disparaît. Taylor, Max et Peter se relèvent difficilement. Taylor dit :

    Taylor : "J'espère que nous le sauverons.

    Peter : Je le ramènerais de gré ou de force. Je le combattrais s'il le faut.

    Taylor : C'est ce que je crains le plus mais c'est ce qu'il faut faire.

    Max : Tu as raison ma chérie.

    Taylor : Allons-y."

    Max prend son envol avec Peter et Taylor. Kyle et Claire réapparaissent. Ils constatent les dégâts. Claire dit :

    Claire : "Parfait."

     

    Fin du chapitre.


    votre commentaire
  • Michael réapparaît avec Jessica dans un endroit où il a l'habitude de se retrouver tout seul. Jessica dit :

    Jessica : "Pourquoi on est ici ?

    Michael : C'est là où j'ai besoin de me ressourcer, de me retrouver seul et de réfléchir.

    Jessica : J'aimerais que tu repenses à quelque chose.

    Michael : Quoi ?

    Jessica : Tu viens de lancer quelque chose d'impressionnant envers ta famille. Je n'arrive pas à croire que tu veuilles du mal à ta famille.

    Michael : Jessica, je sais que tu as du t'attacher à ma famille mais celle-ci m'a trahie. Ma mère m'a abandonné, mon frère a choisi mon père au détriment de son frère, mon père m'a caché plein de secrets et le pire c'est que ma mère pouvait empêcher la mort de Sarah.

    Jessica : Je sais.

    Michael : Mets toi à ma place et essaye de comprendre que j'en veux à ma famille.

    Jessica : Je comprends mais c'est ta famille. Que va devenir le monde ?

    Michael : Peu importe ce qui se passe dans le monde. Le plus important en ce moment c'est ce que j'ai en face de moi.

    Jessica (surprise) : Moi ?

    Michael : Oui, j'ai pris conscience d'une chose. Je ne peux pas me passer de ta présence une seule minute. Je n'aurais jamais pensé ressentir cela depuis la mort de Sarah mais j'ai comme l'impression que tu as changé ma vision des choses.

    Jessica : Je suis heureuse de l'entendre.

    Michael : Je t'aime !!!!!!

    Jessica : Je t'aime aussi."

    Ils s'embrassent et passent toute la nuit ensemble. Kyle et Claire apparaissent devant l'endroit qui se trouve être un entrepôt. Claire dit :

    Claire : "Ce n'était pas prévu qu'il retrouve une âme soeur !!!!!!

    Kyle : Exact. Cette fille lui fait tourner la tête. Il faut l'éliminer.

    Claire : J'ai comme l'impression que tu n'es pas ravi de faire cette tâche.

    Kyle : Pourquoi dis-tu ça ?

    Claire : On risque de le perdre !!!!!

    Kyle : Non, rassure-toi. Je serais malin. Ils n'ont pas encore découverts toute la vérité.

    Claire : Je suis d'accord.

    Kyle : Je vais en profiter pour mettre en place la phase 2.

    Claire : Tu iras où ?

    Kyle : Tu le sais très bien."

    Kyle fait appel à des démons. Ceux-ci apparaissent. Kyle dit :

    Kyle : "Je veux voir cette fille morte !!!!!!

    Un démon : Très bien."

    Kyle et Claire disparaissent mais partent chacun de leurs côtés. Le démon dit :

    Le démon : "Il est temps maintenant de s'attaquer à eux !!!!"

    Les démons rentrent dans l'entrepôt et lancent des boules de feu en direction du couple. Michael les expulse contre le mur. Il les détruit ensuite tous d'un coup grâce à son pouvoir de destruction. Il dit :

    Michael : "Ils ne viendront plus nous nuire !!!!!

    Jessica : Il est temps de reconsidérer la question. Je sais que ta famille te manque.

    Michael : Ma famille c'est toi et moi. Plus rien ne compte désormais pour moi.

    Jessica : Mais.....

    Michael : Non. Ils m'ont fait souffrir. Ils vont payer."

    Michael disparaît sous les yeux de Jessica en train de se poser des questions. Elle se dit :

    Jessica : "Tu reviendras vers eux, je le sais. Il faut que tu l'admettes, c'est tout !!!!"

    Elle part également. Max de son côté se pose avec Peter et Taylor dans leur maison. Max dit :

    Max : "Ne vous inquiétez pas, on le récupèrera !!!!

    Taylor : Es-tu sûr de toi ?

    Max : Je le sais. Mon fils ne restera pas comme ça pendant longtemps.

    Peter : Il faut arrêter avec des suppositions. Il faut agir le plus vite possible.

    Max : D'accord. Je vais avec ta mère en enfer recueillir des informations.

    Peter : Je peux venir avec vous ?

    Max : Il vaut mieux que tu restes ici.

    Peter : Je ne suis plus un enfant. Je suis capable d'agir également.

    Max : Je sais. Allez, chérie. On y va.

    Taylor : D'accord."

    Max prend sa femme contre lui, ouvre la fenêtre et s'envole. Peter se dit :

    Peter : "Je ne resterais pas là sans rien faire. Moi aussi, je veux sauver Michael."

    Peter part. Kyle apparaît vers la boîte la plus branchée de la ville. Il attend patiemment que Peter vienne vers lui. Au même moment, Max et Taylor arrivent en enfer. Taylor dit :

    Taylor : "Qu'est-ce que nous sommes venus faire ici ?

    Max : C'est le meilleur moyen de savoir quelque chose sur l'ultime pouvoir. Quel est le moyen le plus efficace de se débarasser de ce pouvoir sans pour autant tuer son utilisateur ?

    Taylor : Je refuse de tuer mon fils !!!!!!

    Max : Ce n'est pas mon intention. Il faut trouver un moyen. S'il ne revient pas à la raison, ce sera à nous d'intervenir.

    Taylor : Je te suis."

    Max et Taylor avancent dans les profondeurs de l'enfer. Peter arrive dans le centre-ville. Il se dit :

    Peter : "Je trouverais un moyen de te sauver Michael, je trouverais un moyen."

    Kyle apparaît discrètement. Il dit ensuite :

    Kyle : "Je peux peut-être t'aider ?

    Peter : Qui es-tu ?

    Kyle : Je m'appelle Kyle Sanders. Désolé mais j'ai entendu ce que tu disais.

    Peter : Pourquoi m'aiderais-tu ?

    Kyle : Je sais ce que c'est que d'être séparé de ceux qu'on aime. Je ne voudrais pas qu'il t'arrive la même chose qu'à moi.

    Peter : C'est à dire ?

    Kyle : J'ai été trahi.

    Peter : Mais tu n'es pas passé du côté maléfique !!!!

    Kyle : Pourquoi ?

    Peter : C'est mon frère.

    Kyle : Raconte-moi.

    Peter : Mon frère vient de perdre la femme qu'il aimait le plus le monde.

    Kyle : Comment il s'appelle ?

    Peter : Mon frère s'appelle Michael Collins. Je suis son frère Peter. La femme qu'il a perdu s'appelait Sarah.

    Kyle : Continue.

    Peter : Il a décidé de se venger et il nous rend responsable de ce qui lui est arrivé. Il croit que mon père est fautif. On vient de retrouver notre mère. Il y a une fille qui veut nous aider et qui aime Michael.

    Kyle : Comment s'appelle-t'elle ?

    Peter : Elle s'appelle Jessica. Mon père s'appelle Max et ma mère Taylor.

    Kyle : Je suis prêt à t'aider si tu le souhaites.

    Peter : Il faut arrêter l'ultime pouvoir.

    Kyle : L'ulitme pouvoir ?

    Peter : Mon frère le détient.

    Kyle : C'est une grande menace pour le monde. Je suis prêt à t'aider.

    Peter : Merci.

    Kyle : J'ai des livres qui pourront t'aider. Allons-y.

    Peter : D'accord."

    Kyle tend la main à Peter. Il la prend et ils disparaissent. De son côté, Michael arrive en enfer où il retrouve Claire qui venait de réapparaître. Claire dit :

    Claire : "Tout va bien ?

    Michael : Ma famille souhaite détruire tout ce que j'ai de plus cher et j'en ai marre !!!!!!

    Claire : Je sais.

    Michael : Où est Kyle ?

    Claire : Il est parti quelques instants. Il enquête sur le déroulement de la mort de Sarah et comment cela a été organisé.

    Michael : Vous ne me mentez pas, je le sais. C'est vous ma famille.

    Claire : Je suis heureuse que tu nous dises ça."

    Soudain, une jeune fille vient vers eux. Michael a un choc en la voyant. Il dit :

    Michael : "Mais qui est-ce ?

    Claire (embêtée sachant que Kyle n'est pas là) : Euh......

    Michael : Dis-moi !!!!

    Claire : D'accord. Michael Collins voici Megan Sanders et Megan voici Michael.

    Megan : Enchantée.

    Michael : Moi de même. Tu es la.......

    Megan (en lui coupant la parole) : Je suis la fille de Kyle Sanders.

    Michael : Je n'arrive pas à le croire. Il aurait pu dire qu'il avait une fille.

    Claire : Il s'est passé tellement de choses. C'est à lui de tout expliquer.

    Michael : Tu n'es pas la mère de Megan ?

    Claire : Non, sa mère a été tuée.

    Michael : Je suppose que s'il est autant compréhensif avec moi, c'est qu'il a vécu la même chose.

    Claire : Exactement."

    Claire réfléchit pendant quelques instants. Elle ne sait pas comment aborder la situation. Kyle n'est pas auprès d'elle. Michael sent bien qu'elle n'est pas à l'aise entre lui et Megan. Il dit :

    Michael : "Alors, que fais-tu Megan ?

    Megan : Mon métier est de chasser tous ceux qui sont responsables de ce que mon père a traversé. Je fais un peu le ménage.

    Michael : Je vois.

    Megan : Et vous ?

    Michael : Je fais également le ménage dans ma vie. Des personnes m'ont trahi. Il faut qu'ils payent.

    Megan : Je vous propose de venir avec moi si vous le désirez.

    Michael : D'accord."

    Megan et Michael disparaissent sous l'oeil inquiet de Claire qui ne pouvait plus bouger. Elle se dit :

    Claire : "J'espère qu'il ne découvira pas la vérité sur cette fille !!!!! J'espère !!!!!"

    De leur côté, Max et Taylor avancent dans les profondeurs des enfers. Soudain, ils rencontrent un démon visiblement agé. Max dit :

    Max : "On aimerait avoir des renseignements.

    Le démon : Vous allez pouvoir me tuer facilement. Regardez mon état."

    Le démon ne pouvait plus bouger ses jambes. Cela lui était difficile. Max dit :

    Max : "Comme je l'ai dit, nous souhaitons avoir des renseignements sur l'ultime pouvoir.

    Taylor : Mon fils Michael est doté de ce pouvoir.

    Le démon : Un autre démon a osé invoquer ce pouvoir !!!!!

    Taylor : Nous ne sommes pas des démons. Mon fils s'est fait influencer par deux démons.

    Le démon : Je vois.

    Max : On aimerait savoir comment retirer ce pouvoir.

    Le démon : D'accord. Il faudrait que vous me déplaciez. Nous allons à la bibliothèque.

    Max (en le prenant) : Bien sûr mais n'en profitez pas pour me tuer. Ma femme veillera à ce que vous ne tentez rien.

    Le démon : Très bien."

    Max et Taylor avancent avec le démon vers une bibliothèque. Celle-ci est assez grande. Le démon dit :

    Le démon : "Ici, vous trouverez tout ce qui concerne ce pouvoir. Celui-ci est très puissant. S'il se trouve entre de mauvaises mains, il peut y avoir beaucoup de dégâts.

    Max : Tout dépend dans quel camp on se place.

    Le démon : Ce pouvoir n'est pas à la portée de tout le monde. Certaines personnes sont destinées à l'avoir du fait de leur puissance.

    Max : Merci de nous avoir aidé.

    Le démon : C'est normal.

    Max : Quand vous dîtes par rapport à la puissance, vous pensez à quoi ?

    Le démon : Vous êtes une famille puissante.

    Max : Merci de le dire.

    Le démon : Votre fils était destiné à l'avoir. Il fallait juste un coup de pouce de la part des démons.

    Max : Vous pensez à quelqu'un en particulier.

    Le démon : Pas vraiment mais j'ai plusieurs candidats."

    Max prend un livre. Il regarde attentivement la page concernant l'ultime pouvoir. Il voit certaines choses très intéressantes. Il dit :

    Max : "Taylor, regarde un peu cette page !!!!

    Taylor (en regardant) : Quoi ? L'ultime pouvoir est instable !!!!!!

    Max : Oui. Il faut une grande maîtrise pour la contrôler.

    Taylor : Est-ce que tu crois que notre fils réussira à s'en sortir ?

    Max : C'est un battant. Il réussira. Il faut lui faire confiance. J'ai au moins un espoir de le voir revenir vers nous et c'est Jessica.

    Taylor : Je suis d'accord.

    Max : Il faut montrer à notre fils d'après ce livre que le pouvoir n'est pas essentiel. Il faut montrer l'inefficacité de ce pouvoir.

    Taylor : S'il le maîtrise parfaitement ce pouvoir, qu'est-ce qui va se passer ?

    Max : S'il était destiné à posséder ce pouvoir, il deviendra le plus fort de tous les sorciers. C'est possible qu'il soit l'élu, n'est-ce pas ?

    Le démon : Il peut très bien être l'élu capable de provoquer l'utopie que rêve le camp du bien depuis des années ou l'apocalypse pour le mal. C'est lui qui détient la clé pour l'avenir. Reste à savoir s'il est l'élu ou non que tout le monde attendait. Il faudra bien sûr trouver également une formule.

    Max (en posant le livre) : Je n'arrive pas à le croire. Mais je pense avoir une formule chez moi.

    Le démon : Tout le monde raconte cette histoire.

    Taylor : Merci de nous avoir aidé.

    Le démon : C'est normal.

    Max : Je vais vous ramener chez vous.

    Le démon : Merci."

    Max, Taylor et le démon partent. Max dépose le démon. Il quitte ensuite avec Taylor les enfers en ayant plusieurs informations sur l'ultime pouvoir. De leur côté, Kyle et Peter apparaissent dans un entrepôt. Beaucoup de livres y sont entrepôsés. Peter dit :

    Peter : "Pourquoi sommes-nous ici ?

    Kyle : Nous sommes ici pour découvrir la vérité concernant cet ultime pouvoir.

    Peter : Que sais-tu exactement ?

    Kyle : Il faut utiliser une fiole afin d'enfermer cet ultime pouvoir à jamais. Ce pouvoir est incontrôlable. Il faut absolument le neutraliser.

    Peter : Très bien.

    Kyle (en mentant) : Tu peux me faire confiance. Cela est arrivé dans ma famille et nous avons du faire ça.

    Peter : Qui as-tu libéré ?

    Kyle (en mentant) : J'ai du libérer mon père de ce pouvoir.

    Peter : Est-il en vie aujourd'hui ?

    Kyle (en mentant) : Il ignore où je peux me trouver. Il m'a lâchement abandonné.

    Peter : Je suis désolé.

    Kyle (en mentant) : Ce n'est pas grave.

    Peter : Comment accéder à cette fiole ?

    Kyle : Il se trouve en enfer qui n'est accessible qu'aux plus puissants sorciers.

    Peter : Est-ce que les personnes du bien peuvent y accéder ?

    Kyle : Bien sûr. Mais il faut une clé.

    Peter : Que faisons-nous alors ?

    Kyle : Rejoins ta famille. Previens-les que tu as trouvé une solution pour sauver ton frère. Je m'occupe de cette clé.

    Peter : D'accord."

    Peter part. Kyle est satisfait des évènements et disparaît. Max et Taylor rentrent chez eux. Taylor dit :

    Taylor : "Je n'arrive pas à croire que cela nous arrive.

    Max : Ce n'est pas un hasard si Michael a été choisi. La disparition de Sarah a été un moyen de l'avoir. Le but n'était pas de nous détruire mais de détruire elle.

    Taylor : Elle était innocente !!!!

    Max : Je sais. Reste à savoir maintenant si Michael saura contrôler ce pouvoir ou s'il sera dépassé par les évènements.

    Taylor : Tu penses vraiment que notre fils pourra détruire le monde ?

    Max : Je ne sais pas du tout ce qui va bien pouvoir se passer et si l'on va survivre tous ensemble aux évènements. Tout ce que je sais, c'est que la famille est soudée. Peter nous aide. Jessica aussi essaye de nous aider en étant auprès de Michael. Elle aura peut-être le moyen de le faire changer d'avis sur ses nouveaux amis qui ne lui veulent que du mal. J'espère que Michael reviendra vers nous. Cela me déchire le coeur.

    Taylor : A moi aussi. J'espère que notre fils reviendra."

    Peter revient également. Il dit :

    Peter : "J'ai une solution !!!!!"

    Max et Taylor sont surpris. Peter dit :

    Peter : "Il existe une fiole qui permettra de neutraliser ce pouvoir à jamais.

    Max : Nous avons une formule.

    Taylor : Nous avons enfin l'espoir de le retrouver. C'est super !!!!!

    Max : Mais qui t'aide exactement ?

    Peter : Un ami qui a vécu la même chose.

    Max : Tu vas pouvoir le remercier, c'est sûr.

    Peter : Je suis d'accord."

    Megan et Michael apparaissent devant la maison. Megan dit :

    Megan : "Je vais t'attendre en dehors de la maison. Je te laisse règler tes problèmes.

    Michael : Merci."

    Michael rentre dans la maison. Megan attend dehors tranquillement. Michael se retrouve face à sa famille. Max dit :

    Max : "Tu es revenu mon fils. On peut tout arranger et tu pourras redevenir comme avant.

    Michael : Comme avant, Papa avec tes mensonges mais aussi ta trahison !!!!

    Max : Je ne t'ai jamais trahi mon fils. Je t'ai toujours aimé et protégé.

    Michael : Tu ne fais plus partie de ma famille.

    Taylor : Ne dis pas ça à ton père. L'ultime pouvoir te monte à la tête.

    Michael : Il me monte à la tête ? Je n'ai jamais été lucide de toute ma vie.

    Peter : Que fais-tu de Jessica ?

    Michael (en colère) : Ne mêle pas Jessica à nos affaires. Elle est là pour moi contrairement à vous.

    Peter : Je suis content qu'elle soit là pour toi mais ce pouvoir risque de te monter à la tête. Jessica sera une de tes victimes.

    Michael (en colère et en plaquant Peter contre le mur) : Je ne ferais jamais de mal à Jessica car je l'aime !!!! Vous m'avez tous entendu ?

    Peter/Max/Taylor : On t'a entendu.

    Michael (en colère) : J'ai l'impression de trahir Sarah alors que ce n'était pas mon intention.

    Taylor : Tu essayes de refaire ta vie.

    Michael (en colère) : Alors, toi ne me parles pas. Tu nous as tous abandonnés alors que nous n'étions que des enfants.

    Taylor : Je suis désolé d'avoir fait ça mais c'était pour vous protéger toi et ton frère."

    Michael expulse Max et Taylor contre le mur. Peter dit :

    Peter : "Je ne te reconnais plus. Où est passé mon frère ? Je veux le retrouver à tout prix. Je veux retrouver notre complicité.

    Michael : Je sais que tu es celui qui m'a fait le moins souffrir parmi la famille mais si tu es avec eux, je serais obligé de t'affronter.

    Peter : Je ne veux pas te tuer. Tu es mon frère.

    Michael : Nous serons frères pour toujours mais seul l'un d'entre nous survivra.

    Peter : Je n'arrive pas à le croire que tu serais capable d'en arriver là.

    Michael : C'est comme ça."

    Michael expulse Peter contre le mur. Max dit :

    Max : "Je t'en prie, ne fais pas ça !!!!!

    Michael : C'est notre destin.

    Peter : Je ne veux pas te perdre.

    Michael : Combattons-nous."

    Peter utilise sa pensée et expulse Michael par terre. Il le frappe au visage. Il pleure et dit :

    Peter (en pleurs) : "Je veux retrouver mon frère !!! J'ai besoin de lui.

    Michael : Il n'est plus là pour te protéger."

    Peter utilise son pouvoir de pensée afin de le faire changer d'avis mais Michael utilise son pouvoir d'électricité contre lui. Peter est sonné. Michael dit :

    Michael : "C'est le moment de donner le coup de grâce !!!!!

    Megan (en rentrant) : Il est temps de partir, Michael.

    Michael : Je suis d'accord."

    Max est surpris. Qui est cette fille ? Michael dit :

    Michael : "On se reverra. Je vous le garantis. Allons-y Megan."

    Ils disparaissent devant les yeux étonnés de Max, Taylor et Peter qui vient de reprendre connaissance.

    Fin du chapitre.


    votre commentaire
  • Toute la famille est encore sous le choc. Max dit :

    Max : "J'espère que tu reviendras.

    Taylor : On l'espère tous, chéri."

    Soudain, Jessica arrive dans la maison. Elle voit qu'il y a eu un combat. Elle dit :

    Jessica : "Il n'y a pas de blessés ?

    Max : Tout va bien, Jessica. Ne t'en fais pas.

    Jessica : Je m'inquiète pour vous. Je venais vous voir, c'est tout et là, je vois qu'il y a eu un combat.

    Max : Vous aimez vraiment mon fils !!!!

    Jessica : Oui. Il faut que je vous dise que des démons nous ont attaqués.

    Max : Quoi ?

    Jessica : Vous avez bien entendu.

    Max : Ils vont essayer de faire la même chose avec vous. Vous êtes en danger.

    Taylor : Ils préfèrent que Michael reste seul.

    Jessica : Je les en empêcherais."

    Peter voit soudainement une personne. Il se dirige vers elle. La personne s'éloigne de plus. Peter dit :

    Peter : "Attendez !!!!"

    La personne s'arrête et se tourne. Peter fait une énorme découverte et voit que c'est Sarah. Peter dit :

    Peter (choqué) : "Mais comment ?

    Sarah : Je suis un ange qui essaye de veiller sur Michael.

    Peter : Qu'est-ce qui se passe ?

    Sarah : Michael est en grand danger. Vous êtes tous en danger.

    Peter : Explique-moi.

    Sarah : Il faut que vous recouvriez la mémoire au plus vite.

    Peter : Comment ça ?

    Sarah : Une partie de notre mémoire a été effacée. Je commence à me souvenir petit à petit mais il faut absolument que tu découvres la vérité. Cela nous permettra de gagner.

    Peter : Je te promets que je le ferais.

    Sarah : Je suis heureuse pour Michael. Il a trouvé quelqu'un. Je ne souhaite que son bonheur.

    Peter : Il est attaché à toi.

    Sarah : Tu es le mieux à même de le ramener dans le droit chemin. Tu dois faire le nécessaire.

    Peter : D'accord."

    Sarah disparaît sous les yeux de Peter encore sous le choc. Celui-ci rejoint sa famille. Max dit :

    Max : "Qu'est-ce qui se passe ?

    Peter : Je viens de voir Sarah.

    Max : Comment ?

    Peter : Tu as bien entendu.

    Taylor : Qu'est-ce qu'elle t'a dit ?

    Peter : Elle m'a dit qu'une partie de notre vie a été effacée.

    Taylor : C'est horrible. Qu'est-ce qu'on peut faire ? 

    Peter : Il faut connaître la vérité.

    Max : Je suis d'accord. 

    Jessica : Moi aussi."

    Au même moment, Michael et Megan réapparaissent en plein centre-ville. Megan dit :

    Megan : "Je comprends ce que tu peux ressentir. Ta famille t'a trahi. C'est pareil pour la mienne. Seul mon père est resté avec moi.

    Michael : Avec toi, j'ai comme l'impression que tout est facile.

    Megan : C'est ce qu'on me dit toujours.

    Michael : Tu me fais penser à quelqu'un.

    Megan : A qui exactement ? 

    Michael : A la personne qui a été tuée sous mes yeux à savoir Sarah Benett.

    Megan : Sarah Benett ?

    Megan : Pourquoi, ça te dit quelque chose ?

    Megan (choquée) : Oui. J'en ai entendu parler. Mais avant d'en parler, je te propose d'en finir avec ta famille une fois pour toute.

    Michael : D'accord, je vais le faire. Mais je t'en prie, ne prends pas part au combat. J'ai comme l'impression au fond de moi que je dois te protéger au péril de ma vie.

    Megan : J'ai comme l'impression que c'est pareil pour moi.

    Michael : J'en suis heureux.

    Megan : J'arriverais quand tout sera terminé.

    Michael : Très bien."

    Michael disparaît. Megan continue son chemin et trouve des personnes à tuer. Elle s'attaque à eux et les tuent sans hésitation. Elle disparaît. De son côté, Kyle réapparait devant Claire en enfer. Celle-ci semble encore choquée par ce qui est arrivé. Kyle dit :

    Kyle : "Qu'est-ce qui se passe ?

    Claire (choquée) : Rien, tout va bien.

    Kyle : Je sais que tu mens.

    Claire (résignée) : Tu me connais par coeur.

    Kyle : Qu'est-ce qui se passe ?

    Claire : Michael a fait une rencontre inattendue.

    Kyle : Laquelle ?

    Claire : Il a vu ta fille. 

    Kyle : Il a vu Megan ?

    Claire : Oui.

    Kyle : Est-ce qu'il s'est douté de quelque chose ?

    Claire : A priori, pas encore.

    Kyle (en colère) : Je ne veux plus les voir ensemble. Cela risque de tout compromettre."

    Il envoie valser fioles et livres par terre. Claire dit :

    Claire : "Calme-toi !!!!

    Kyle (en colère) : Que je me calme !!!! Ils se sont vus, cela n'aurait jamais du se produire.

    Claire : Je vois.

    Kyle (en se calmant) : Concentre-toi sur le plan.

    Claire : D'accord.

    Kyle : Il faut que je continue avec Peter.

    Claire : D'accord.

    Kyle : Dès que tu vois Megan, tu l'empêches de sortir à tout prix. 

    Claire : Il faut que tu trouves une explication sur le fait que tu sois le seul parent qui reste.

    Kyle : Qu'as-tu dit ?

    Claire : Sa mère a été tuée.

    Kyle : C'est parfait. Il pense que j'ai vécu la même chose.

    Claire : Il faut que tu expliques l'enfer que tu as vécu.

    Kyle : C'est parfait. On a peut-être encore une chance. Je rejoins Peter."

    Kyle disparaît. Dans la maison des Collins, Jessica a soudain une vision. Elle voit un prochain combat. Elle regarde attentivement et découvre un corps sans vie. Elle voit aussi que c'est Max. Elle sort immédiatement. Elle est sous le choc. Taylor vient vers elle et dit :

    Taylor : "Qu'est-ce qui se passe ?

    Jessica : Michael va tuer son père.

    Taylor (choqué) : Quoi ?

    Jessica : Vous avez tous bien entendu.

    Taylor : Je serais avec toi, Jessica.

    Max : On l'en empêchera. Mais il faudra affronter Michael.

    Jessica : Je sais.

    Peter : J'aime mon frère et je ferais tout pour l'en dissuader. Je reviens. Je dois chercher des informations concernant cette histoire de perte de mémoire collective.

    Jessica : Très bien."

    Peter part. De son côté, Kyle arrive devant la maison. Il voit Peter. Il dit :

    Kyle : "Tout va bien ?

    Peter : Mon frère a essayé de tous nous tuer.

    Kyle (en étant satisfait au fond de lui) : Je vois.

    Peter : De plus, j'ai appris que quelque chose ou quelqu'un nous avait enlevé une partie de notre mémoire.

    Kyle (en sentant le danger) : Comment est-ce possible ?

    Peter : Je ne sais pas. C'est ce que Sarah a dit.

    Kyle : Qui est Sarah ?

    Peter : C'était la copine de mon frère.

    Kyle (en voyant une opportunité) : Es-tu sûr que c'était bien elle ?

    Peter : Qu'est-ce que tu veux dire par là ?

    Kyle : Personnellement, je n'ai jamais vu d'ange sur terre.

    Peter : Tu veux dire que c'était peut-être une personne qui a pris l'apparence de Sarah ?

    Kyle : C'est bien possible. Il faut que tu fasses attention, n'importe qui peut te donner de mauvaises informations.

    Peter : Je vois. Je ferais attention.

    Kyle (satisfait) : Bien.

    Peter : Je vais retourner voir ma famille. Je sens qu'ils vont avoir besoin de moi.

    Kyle : J'en suis convaincu.

    Peter : Tu as trouvé quelque chose ?

    Kyle : J'ai des pistes concernant ton frère. Il faut que je revois mes contacts.

    Peter : Tiens-moi au courant !!!

    Kyle : D'accord.

    Peter : Je retourne chez moi.

    Kyle : Fais attention.

    Peter : Merci.

    Kyle : Je suis ravi de pouvoir t'aider."

    Peter part laissant un Kyle plus que satisfait de sa performance. Michael apparaît devant la maison de ses parents. Il regarde attentivement l'aspect extérieur. Il reste là sans bouger. Il voit Peter revenir. Il se dit :

    Michael : "Il est temps que j'affronte enfin mon destin. Tout doit se terminer."

    Michael va vers sa famille. Tout le monde se trouve là. Max a peur et dit :

    Max (effrayé) : "Tu es mon fils, ne fais pas ça !!!

    Michael : Je vais vous tuer. Je vais tous vous tuer. Jessica, viens avec moi.

    Jessica : Je ne veux pas que tu fasses ça, c'est ta famille. Ce sont les personnes qui t'ont le plus aidé.

    Michael (en colère) : Ils m'ont tous trahi !!!

    Taylor : Fiston, ne fais pas ça, je t'en prie. Il est encore temps de tout arrêter."

    Michael expulse sa propre mère contre le mur. Il allait amorcer la même manoeuvre contre son père mais Peter s'interpose. Il dit :

    Peter : "Je ne veux pas te perdre, ne fais pas ça. Tu es mon frère.

    Michael : Je suis désolé mais c'est comme ça. Tu as choisi le camp de notre père. Nous sommes adversaires."

    Il sort un pouvoir qui jusque là ne lui était pas accessible. C'est une boule d'énergie assez puissante. Peter décide alors d'utiliser ses pensées pour la contrer. La puissance générée est phénoménale. Soudain, le choc fait exploser la boule d'elle-même. Max, Taylor et Jessica ont assisté à ce spectacle. Ils sont surpris. La fumée disparaît et aucun des deux frères ne se trouve là. Megan apparaît dans la maison et dit :

    Megan : "Où est passé Michael ?"

    Cette jeune fille faisait l'effet d'un électrochoc pour les trois personnes. Taylor dit :

    Taylor (en pleurant) : "Où sont mes fils ?"

     

    Fin du chapitre.


    votre commentaire
  •  
    "On peut vivre l'enfer en perdant tout ce que l'on a de plus cher dans ce monde. Mais le pire est de faire vivre l'enfer à nos proches en sachant que la douleur ne s'estompera jamais. Chaque personne à ses mauvais côtés mais il n'y a personne qui égal l'individu que je connais. L'enfer sera sur Terre. Seule la réconciliation entre les deux frères pourra l'en empêcher. "
     
    C'est ce que trouve directement Peter en tombant avec Michael. Peter dit :
     
    Peter : Qu'est-ce qui s'est passé ?
     
    Michael : Je dirais plutôt qu'est-ce que tu as fait ?
     
    Peter : Je n'ai rien fait !!!! J'ai juste trouvé ce mot, c'est tout !
     
    Michael : J'ai autre chose à faire. On n'était pas d'accord sur l'implication de Papa dans la mort de Sarah !
     
    Peter : Ce n'est pas le moment. On ne sait pas où nous nous trouvons. On doit s'entraider pour une fois. Tu es quand même mon frère !
     
    Michael (résigné) : D'accord, essayons de nous sortir de là. Commençons par savoir qui a écrit le mot. Ensuite, il faut retrouver cette personne.
     
    Peter : D'accord, mon frère !"
     
    Michael et Peter partent. Un homme les surveille. Il se dit :
     
    L'homme : "Essayons de les réconcilier, et nous éviterons la fin du monde !"
     
    Il les suit. De son côté, Kyle va voir une personne très importante. Celle-ci est très importante dans la ville. Il arrive devant une grande maison et rentre. L'inconnu dit :
     
    L'inconnu : "Je t'attendais, Kyle !
     
    Kyle : Qu'est-ce qui se passe ?
     
    L'inconnu : On a un problème.
     
    Kyle : De quel genre ?
     
    L'inconnu : Du genre Michael et Peter Collins.
     
    Kyle : Je croyais que Michael était de notre côté et que nous maitrisions Peter.
     
    L'inconnu : Un problème plus grave.
     
    Kyle : Je ne comprends pas.
     
    L'inconnu : Michael et Peter Collins du passé.
     
    Kyle : Mais comment ?
     
    L'inconnu : Je ne sais pas qui mais je trouverais.
     
    Kyle : Ils vont connaître la vérité au sujet de Megan.
     
    L'inconnnu : Il faut les renvoyer au plus vite !
     
    Kyle : Je vais les trouver et les renvoyer d'où ils viennent !!!
     
    L'inconnu : Très bien. Fais attention à ne pas croiser notre Peter et surtout ne dit rien à Michael.
     
    Kyle : Je ferais attention."
     
    Kyle part. L'inconnu n'est pas vraiment content. Il se dit :
     
    L'inconnu : "Mais qui les a amenés jusqu'ici ? Je vais tuer cette personne dès que je la trouve !!!!
     
    Une voix : A ta place, je ferais attention, j'ai plus d'une corde à mon arc !
     
    L'inconnu : Qui est là ?
     
    Une voix : Un vieil ami !
     
    L'inconnu : Tu n'as qu'à venir vers moi !
     
    Une voix : Très bien."
     
    Le deuxième inconnu vient vers lui.
     
    L'inconnu : "Tu es gonflé de vouloir saborder mon plan.
     
    Une voix : Cette guerre ne les concerne pas, tu m'entends.
     
    L'inconnu : Oh, que si, et tu sais très bien que j'aime me servir de pauvres humains dans le but de te faire souffrir.
     
    Une voix : Et l'amour, tu ne connais pas ? Tout ce que j'entends de ta part, ce n'est que haine.
     
    L'inconnu : Arrête avec ta philosophie du "peace and love", ça ne me concerne pas !
     
    Une voix : L'amour viendra à toi un de ses jours et notre guerre finira.
     
    L'inconnu : Tu peux rêver !
     
    Une voix : Oh non, mon frère, dieu est amour, le mal finira vaincu, tu connais la chanson.
     
    L'inconnu : Tu me fais rire, tu sais qui je suis et depuis combien de temps dure notre guerre.
     
    Une voix : Je réussirais à y mettre enfin un terme.
     
    L'inconnu : Tu te berces d'illusion. Cette fois-ci, tu perdras.
     
    Une voix : Tu n'auras pas son âme ! Je t'en empêcherais !
     
    L'inconnu : Essaye de m'attraper !"
     
    Tout en rigolant l'inconnu disparaissait, laissant la deuxième personne scotchée. Michael et Peter de leur côté arpentaient la ville à la recherche d'indices pour repartir dans leur temps. Ils observaient un monde qui avait complètement changé rempli de corruptions, du mal tout autour d'eux. Michael ne ressentait rien sur le coup, obsédé à l'idée de se venger pour la mort de sa bien-aimée Sarah, mais ce qui l'obsédait maintenant, c'était celle qui lui redonnait le goût de vivre : Jessica, celle qui réfrénait ses pulsions meurtrières. Peter regarda son frère.
     
    Peter : "Par où on commence ?
     
    Michael : La maison.
     
    Michael ne se rendait pas compte des deux mots qu'il avait prononcés, comme si sa part d'humanité essayait de reprendre le dessus. Peter souriait intérieurement à l'idée de recoller les morceaux.
     
    Peter : D'accord, mais si on rencontre un obstacle, on fait quoi.
     
    Michael : On combat tout simplement, essayant de poser les bonnes questions. On n'a rien à faire dans cet endroit.
     
    Peter : Tu as raison. " 
     
    Ils arrivaient directement sur les lieux. Cet endroit semblait des plus déserts, avec des tableaux détruits, une décoration en piteuse état, comme si une grande bataille avait eu lieu. Peter prenait un cadre photo sur laquelle apparaissait ses parents, son frère et lui à une époque bien heureuse. Une jeune fille venait à eux, les attaquant avec une boule d'éléctricité, mais Michael s'interposait, la stoppant directement.
     
    Michael (en colère) : "Qu'est-ce que ça veut dire ?
     
    La jeune fille : Papa !
     
    Michael (surpris) : Quoi ?
     
    Peter : Mon dieu, c'est Megan, mais qu'est-ce que ça veut dire ?
     
    Megan : Tu ne me reconnais pas ?
     
    Michael : A vrai dire non, on vient d'arriver ici.
     
    Megan : Oh mon dieu, il a osé !
     
    Michael : Qui ?
     
    Megan : Un homme doté de grands pouvoirs qui vous a fait venir ici, afin que vous découvriez le futur, et que le passé évolue.
     
    Peter : Alors s'il a fait ça, il peut nous faire repartir ?
     
    Megan : Vous avez des choses à découvrir, mais faites attention aux agents du gouvernement, à ses vilains démons.
     
    Michael : Dis nous plus.
     
    Megan : C'est un puissant démon qui a pris le contrôle. J'aurais pu être à ses côtés, mais tu m'as sauvé Papa.
     
    Michael : Je me demande comment.
     
    Megan : Ne sois plus enclin à la colère, prends cette décision et ainsi on repartira toi comme moi vers la lumière. "
     
    Michael était sous le coup de l'émotion. Jamais il n'aurait pensé avoir une fille, une avec la blondeur de sa bien-aimée Sarah tuée par de vilains démons, mais une boule de feu venait gâcher ses retrouvailles pleines de promesses.
     
    Michael : "Qui va là ?
     
    La jeune fille : Michael Collins, tu as rajeuni ?
     
    Michael : Je connaitrais une garce dans ton genre ?
     
    La jeune fille : Ah, mais ce n'est pas l'heure mon cher.
     
    Michael : Dis-nous ton nom ?
     
    La jeune fille : Non, mais par contre mon maitre veut te voir. Suis-moi et j'éviterais de tuer les deux autres sur le champ.
     
    Michael : Qui te dit que je vais te suivre ?
     
    La jeune fille (préparant une boule de feu) : Je ne suis pas du genre à plaisanter mon chou. 
     
    Michael : Si tu crois que je vais te laisser m'appeler ainsi, tu te mets le doigt dans l'oeil. Je te suis, mais tu as intérêt à tenir ton engagement, sinon, je te tue sur le champ.
     
    La jeune fille (rentrant sa boule) : Voilà le légendaire Michael, viens.
     
    Peter : Ne fais pas ça !
     
    Michael : Je n'ai pas le choix, continue sans moi. On se retrouve tout à l'heure.
     
    Peter : Mais....
     
    Megan (l'interrompant) : Il n'a pas le choix. On ne dit pas non à un homme pareil, car c'est la mort assurée sans possibilité de défense. "
     
    Michael part avec la jeune fille. Peter avait peur de ce qui pouvait arriver, mais le fait que son frère puisse prendre la défense des personnes liées à sa famille montrait que son humanité combattait toujours pour prendre le dessus, que la vengeance n'était pas quelque chose de définitif dans ce monde. Il était pensif, se demandant ce qui avait bien pu provoquer cette grande catastrophe. Megan venait mettre ses bras autour de lui afin de le rassurer. 
     
    Peter : "Merci.
     
    Megan : Ca fait bizarre ce genre de voyage, mais ce monde dans lequel je vis doit cesser d'exister.
     
    Peter : Mais comment ?
     
    Megan : Il faut que tu prennes conscience de tes capacités, surtout que le combat qui t'oppose à mon père a été orchestré depuis des milliers d'années.
     
    Peter : Quoi ?
     
    Megan : Crois-tu au diable ?
     
    Peter : Comme tout le monde, mais aussi en dieu notre seigneur.
     
    Megan : Figure-toi qu'ils existent réellement, mais je ne dois pas t'en dire plus, c'est à celui qui t'a fait venir de le faire.
     
    Peter : Tu m'intrigues.
     
    Megan : Oh, je sens que le voilà. "
     
    Un homme rentre dans la pièce.
     
    Peter : "Qui est là ?
     
    L'homme : J'ai tellement de noms, tellement d'identités dans toutes les cultures de ce monde que je m'y perds un peu, mais dans le catholicisme, on m'appelle plus souvent Dieu.
     
    Peter : Si c'est bien vous, alors pourquoi tous ses gens souffrent et que vous restez là sans rien faire ? Pourquoi ses gens meurent de faim, se font tuer dans des assassinats et que d'autres rentrent dans les ténèbres, pourquoi ?
     
    Dieu : Je comprends mon fils que tu sois en colère pour tout ce qui t'arrive, mais tu n'imagines pas à quel point tu es précieux à mes yeux.
     
    Peter : Je vous écoute, mais n'espérez pas que je prêche vos paroles. Depuis que mon frère se venge, je ne crois plus vraiment en vous, et en vos actions.
     
    Dieu : Je vais te prouver le contraire mon fils. Si je t'ai fait venir ici avec ton frère, c'est que vous êtes l'instigateur de ce monde. (pensif et triste) Votre combat sèmera la défaite du monde que j'ai crée, et je ne veux pas. Fais tout ce qu'il y a en ton pouvoir afin de montrer la bonne voie.
     
    Peter : Mais comment ?
     
    Dieu : En montrant l'avenir, je compte bien changer le passé.
     
    Peter : Et ?
     
    Dieu : Regarde Megan qui se trouve être la fille de ton frère. Si je ne vous avais pas emmené ici, qui sait, si vous auriez su un jour la vérité.
     
    Peter : Comment faire pour que le bien arrive ?
     
    Dieu (pensif) : Fais en sorte que la vérité éclate entre Megan et Michael, débrouille-toi pour que Michael fasse changer Megan de camp, et surtout, fais attention aux apparences.
     
    Peter (surpris) : Les apparences ?
     
    Dieu : Le malin est partout, et avec le temps, il a acquis tellement de techniques, qu'il sait se fondre parmi les humains.
     
    Peter (choqué) : Je ferais attention et je prêcherais vos actions.
     
    Dieu (cherchant un peu partout) : Où est Michael ?
     
    Megan : Parti avec une jeune femme pour nous sauver.
     
    Dieu : Oh non, vite il faut partir le retrouver.
     
    Peter (effrayé) : Qu'est-ce qu'il peut arriver ?
     
    Dieu : Que le malin ne puisse l'emmener à ses côtés pour toujours, alors il faut trop se dépêcher. Venez auprès de moi immédiatement."
     
    Megan et Peter venaient vers lui, et ensemble ils disparaissent pour retrouver Michael au plus vite. En ce qui le concerne, il arrivait avec la jeune fille dans l'entreprise de cet homme qui est craint de tout le monde. Il entendait cette voix qui lui disait de rentrer immédiatement. C'était si froid, si glacial dans le ton de la voix que tout le monde tremblerait. Il ne voyait personne alors que la jeune femme lui disait de s'asseoir et d'attendre. Elle le laissait seul. Michael regardait un peu partout, essayait de connaître la personne qui l'avait convoqué et qui était devenu la terreur de tout un peuple. Soudain, il apparaissait sur le siège de son bureau l'air plutôt détendu et ravi de cette prise de choix.
     
    L'inconnu : "Michael Collins, l'homme dont tout le monde parle en ce moment, quel réel plaisir de vous connaître.
     
    Michael : Moi, pas. Je n'aime pas que l'on me convoque comme ça, je ne suis pas votre chien.
     
    L'inconnu : De la franchise, j'aime ça dans chaque être humain, et quel colère, tu me nourrirais presque.
     
    Michael : N'essaye pas de me provoquer sinon je te tue.
     
    L'inconnu : Tu ne peux pas très cher.
     
    Michael (en colère) : Je suis capable de tout.
     
    L'inconnu : Et présomptueux en plus, décidément, tu es le candidat idéal.
     
    Michael : A quoi ?
     
    L'inconnu : A ce que tu prêches ma parole. Mieux vaut que tu choisisses, sinon tu n'auras pas le choix.
     
    Michael (croisant les bras) : Vous pensez réellement me faire peur ?
     
    L'inconnu : Je suis le pire de tes cauchemars très cher, le feu qui brûle en toi animé par la colère et la vengeance de la perte d'un être aimé. (montrant l'air déterminé) Je sais ce qui t'anime Michael, je sais ce qui te consume. Tes pêchés, je vis avec depuis le début des temps. (donnant un regard à la fois rassurant et tentateur) L'être humain ne serait rien sans toute cette rage qui l'anime. Ils font preuve de tellement de détermination pour réussir.
     
    Michael (surpris) : Vous êtes ?...
     
    L'inconnu (en le coupant) : C'est moi, Satan, le diable en personne. "
     
    Michael n'arrivait pas à croire ce qu'il entendait. Il pensait que les histoires liées aux croyances n'étaient qu'une simple mythologie, quelque chose que l'on racontait pour garder les enfants dans le droit chemin. Il baissait la tête pensif à ce qu'il venait d'apprendre auparavant, mais aussi à son parcours plutôt chaotique de ses derniers temps. Sa dernière pensée allait à Jessica qui lui manquait énormément depuis son voyage. Mais quelque chose le dérangeait. 
     
    Michael : "Votre proposition, pourquoi vous ne l'avez pas fait à mon moi actuel ?
     
    Satan : Oh, mais parce que tout simplement, je ne vois aucune distinction à faire entre vous deux. Pourquoi se compliquer la vie Michael avec ses questions idiotes et sans intérêt ?
     
    Michael : J'aime savoir où je mets les pieds.
     
    Satan : Un point de vue intéressant, mais pense à ce que tu pourras faire pour tes proches en acceptant ma proposition. Tu vas les protéger d'immenses dangers."
     
    Le diable savait toujours toucher la corde sensible. Au fond, il souriait sachant qu'il pouvait gagner. Michael se sentait perdu par toutes ses données. Il avait l'impression de devenir fou. Il s'approchait du diable.
     
    Michael : "Vous me garantissez une totale protection de ceux en qui je tiens ?
     
    Satan : Quand je promets, je le fais très cher. J'ai même le pouvoir de te faire retourner là où tu étais auparavant.
     
    Michael : D'accord, alors, j'accepte votre marché.
     
    Satan : Parfait, très cher, parfait. Maintenant, rattrape ton frère au plus vite et je vous ramène. Scellons notre accord avec un bon échange de mains."
     
    Michael approchait la main de celle du diable quand Megan, Peter, et Dieu apparaissent dans le bureau.
     
    Dieu : "Ca suffit !
     
    Satan : De quel droit tu viens à mon bureau.
     
    Dieu (fou de rage) : Tu laisses cette famille en paix.
     
    Satan (tranquille) : Ou sinon quoi très cher, tu vas lancer une guerre contre moi ? C'est contre ta nature mon vieux. Par contre moi, je vais tout faire pour t'anéantir et aidant cette famille.
     
    Dieu (encore en colère) : Menteur !
     
    Satan (serein) : Qui est le plus menteur des deux très cher ? Cassie chérie, viens mettre ton grain de sel. "
     
    Cassie apparaissait dans la pièce et il se trouvait que c'était la jeune femme ayant cherchée Michael dans la demeure familiale. Elle armait sa boule de feu, et la lance sur les trois intrus qui sont protégés par l'éléctricité de Megan.
     
    Megan : "Hey blondasse, tu arrêtes tes conneries de suite !
     
    Cassie : Tu es stupide, bien stupide."
     
    Elle armait encore plus sa boule ce qui faisait des dégâts. Les trois étaient propulsés contre le mur. Megan et Peter étaient inconscients. Dieu se relève, et armait de l'éléctricité.
     
    Satan : "La colère te consume. Tu vois, tu n'es pas maître de toi-même.
     
    Dieu (furieux) : Arrête tes conneries, tu as cherché tout ça !
     
    Satan (profitant pour trouver la main de Michael et la serrer) : C'est trop tard, tu as perdu. Tu comptes m'éliminer ? Mais tu as eu des millénaires pour ça mon cher.
     
    Dieu (s'approchant du diable et le frappant) : Toujours ton plan pour passer au-dessus de moi, mais pourquoi tu es jaloux à ce point ?
     
    Satan (colérique) : Parce que tu m'as banni maintenant tu payes. C'est moi le roi de ce monde maintenant, tu es banni à jamais."
     
    Satan expulsait violemment Dieu à Terre. Tout espoir semblait perdu, même si Michael semblait être le seul à pouvoir les aider, mais il semblait comme déconnecter de la réalité, hypnotiser par un pouvoir semblant complètement le dépasser. Soudain, une boule de glace venait directement sur Michael afin de le réveiller. Il reprit ses esprits et regardait en direction de celui qui l'avait lancé. Il voyait un visage assez familier d'ailleurs. C'était Jack, le frère de Sarah, sa bien-aimée disparue.
     
    Michael : "Jack ?
     
    Jack : Réveille-toi gros lard au lieu de rester là planter comme un piquet. Bordel, tu es en train de te faire avoir. On doit sortir tout le monde d'ici.
     
    Michael : Mais tu oses me parler ainsi ? T'es malade ? Tu sais que je peux te mettre la patée, n'est-ce pas ?
     
    Jack : Dans tes rêves, tu grossis à vue d'oeil. Alors on se casse d'ici vite fait et pas de question."
     
    Soudain Jack se faisait étouffer sur place par une autre personne qui venait d'apparaître et il s'agissait de Kyle. Satan n'aimait pas ce qui était en train d'arriver.
     
    Kyle : "Jack, jack, jack, quand tu comprendras qu'à force de me chercher, tu vas me trouver.
     
    Jack (en train d'étouffer) : Ja..ja....j..mais
     
    Kyle : Tu ne m'empêcheras pas d'accomplir ce que je dois faire.
     
    Satan : Kyle, fichez le camp d'ici, ce n'est pas votre combat.
     
    Kyle : Vous m'avez dit qu'il était important !
     
    Satan : Crétin, je vous avais donné des ordres, pas de venir directement ici. Vous allez tout mettre à terre. "
     
    Satan n'aimait pas comment était en train de se dérouler les choses, surtout qu'il pourrait perdre sa pièce maitresse. S'il voulait règner dans ce temps, le présent ne devait pas changer. Son plan restait quand même secret. Il ne fallait pas révéler comment naissait les démons et les anges tout de même. Kyle continuait cependant à étouffer Jack, pour son bon plaisir et Satan en colère l'expulsa loin de son bureau, pour éviter que Michael et Peter ne puissent savoir des choses à son propos. Mais Kyle n'avait pas dit son dernier mot.
     
    Kyle (en criant) : "On n'en a pas fini avec toi Michael, tu ne nous échapperas pas)"
     
    Satan insonorisait l'extérieur afin de ne pas entendre davantage alors que Megan et Peter se réveillaient, un peu sonné par le choc. Jack de son côté reprenait son souffle et se mettait auprès de Dieu.
     
    Jack : "J'ai fait au plus vite pour venir.
     
    Dieu : Je sais, maintenant, faut qu'on sorte de là, et je dois tout raconter.
     
    Satan (en intervenant) : Tu peux courir !
     
    Dieu (en colère) : Arrête de me prendre la tête enfoiré !
     
    Satan (satisfait) : Oh, un vilain gros mot, franchement Dieu n'est pas amour."
     
    Dieu s'approchait de Satan et serra sa gorge. Il attendait au fond cet instant car sa victime pourrait être à sa merci. Il regardait Michael, avec des yeux de chiens battus, ceux d'un innocent qui était en détresse. Michael en voyant ça ne pouvait en aucun cas résister qu'il envoya par télékinésie Dieu à terre. Il était devenu l'homme prêchant la parole du Diable. Peter était choqué.
     
    Peter : "Michael, arrête !
     
    Michael : Que j'arrête quoi ? Il peut nous sauver et vous comptez le tuer ? Hors de question que je vous laisse faire, vous m'entendez !
     
    Dieu : Il ne t'entend plus, il faut absolument utiliser la manière forte.
     
    Peter : Et comment ?
     
    Dieu : Laisse-moi faire."
     
    Dieu ferma les yeux pendant un instant, et soudain, on voyait apparaître un homme. Toute l'assistance semblait surprise de sa présence sauf Satan qui savait que cet individu était un dernier recours pour enlever Michael à son emprise. Il soulevait l'individu afin de l'empêcher mais celui-ci le contrait en s'éclipsant et en apparaissant pour le rendre dingue. Il jettait un sort à Michael qui le faisait s'écrouler inconscient.
     
    Dieu : "Je te remercie Gabriel.
     
    Gabriel : Je savais que tu viendrais en dernier ressort.
     
    Dieu : Il faut l'amener loin d'ici.
     
    Peter (triste) : Vous avez fait du mal à mon frère !
     
    Gabriel : Non, on l'a endormi afin de l'emmener vers la personne qui saura lui redonner goût en l'humanité.
     
    Peter : D'accord.
     
    Megan (s'approchant de son père) : Il ira bien, vous êtes sûr ?
     
    Gabriel : Oui."
     
    Tout le monde s'approchait de Michael afin de partir ensemble mais le Diable ne voulait pas en rester là. Il lançait un sort de confinement sur tout le monde, mais cela avait complètement raté. Ils disparaissaient tous. Satan était fou de rage qu'il ne rêvait que de vengeance, mais en y repensant, il avait réussi à détruire l'âme de Michael, le rendant noir. L'humanité ne pourra pas le sauver qu'il en souriait, pensant à ce monde actuel qui était sien. Cassie venait à ses côtés et le réconfortait, lui jurant que le tout ne faisait ue commencer. Tout le monde apparaissait au sein de la demure familiale des Collins. On jurerait qu'il n'y avait personne, mais ce n'était pas le cas. Une jeune femme venait à eux. Peter semblait au combien surpris.
     
    Peter : "Jessica ?
     
    Jessica (venant faire un calin à Peter) : Tu m'as manqué, comme ton frère.
     
    Peter : Mais toi aussi, comment c'est ici ?
     
    Jessica : Je ne vais pas trop en dire sur le futur, car ça risque de provoquer des dégâts irréversibles.
     
    Peter : Je comprends.
     
    Jessica : C'est ton frère le plus important. Laissez-moi faire, et je vais tenter de résoudre ce qu'a fait le diable. Dites-moi, il ne s'est pas transformé devant vous ?
     
    Megan : Non, il ne l'a pas fait.
     
    Peter (ne comprenant pas) : De quoi vous parlez ?
     
    Megan : Là, il ne vaut mieux pas savoir.
     
    Peter : Mais....
     
    Megan (en l'interrompant) : On ne s'intéresse qu'à Papa. "
     
    Jessica s'approchait de Michael, l'embrassant sur le front, puis sur la joue, et touchant ses lèvres tendrement. On le voyait sourire légèrement. Elle commençait à réciter une incantation. Michael semblait bouger et d'une manière particulière. L'emprise qu'avait le diable était des plus intenses. Il s'en retrouvait blesser mais quelques instants plus tard, il se réveilla, un peu sonné. Gabriel venait vers lui, et le guérissait.
     
    Michael (sonné) : "Où suis-je ?
     
    Jessica : Tu es à la maison mon amour.
     
    Michael (heureux) : Jessica ?
     
    Jessica (souriante) : oui mon coeur, et tu es en sécurité, auprès des gens qui t'aime.
     
    Michael : J'ai envie de te sentir tout contre moi, approche ma puce.
     
    Jessica (se précipitant dans ses bras) : Tu m'as tellement manqué.
     
    Michael : Toi aussi mon ange."
     
    Michael et Jessica s'embrassèrent tendrement sous les yeux attendris de toute l'assistance. Jessica avait bien conscience que ce n'était pas son homme actuel, mais ça lui avait manqué toute cette tendresse, cette attention, celle où elle se sentait sur un petit nuage. Jessica avait vu le changement radical de son homme, mais Michael et Peter du passé n'avaient pas conscience de tout ça. Elle posait son front sur celui de son homme, caressant délicatement sa joue afin de le faire frémir.
     
    Jessica : "Pourtant on ne peut pas rester ensemble bébé.
     
    Michael (triste) : Je sais, je ne viens pas de ton monde mon amour, et ça me tue, tu me manques trop.
     
    Jessica : Tu vas me retrouver et je vais vous aider à rentrer dès maintenant.
     
    Michael : Je ne veux pas te laisser dans un monde pareil.
     
    Jessica : Je serais protégée, je t'assure, avec un Dieu, ses gardiens, et Megan qui veillent sur moi.
     
    Michael (rassuré) : Je te crois, bon, il est temps de rentrer.
     
    Peter : Oui, allons-y, car j'étouffe dans ce monde.
     
    Megan : Vous allez me manquer tous les deux.
     
    Michael : Approche ma fille chérie. Viens aussi Peter.
     
    Peter (surpris) : Oui !
     
    Megan (enthousiaste) : J'arrive Papa.
     
    Michael (regardant Jack) : Allez, ne fais pas ta pute et approche !
     
    Jack (rigolant) : C'est plutôt toi le gros dans l'histoire, bon, je rapplique, mais ne mets pas tes grosses mains sur mon torse de beau mâle.
     
    Michael : Tu préfères que je te colle une beigne ?
     
    Jack : Tu ne gagneras pas.
     
    Michael : Bon approche avant que je ne change d'avis."
     
    Jack s'approcha et ensemble, ils se faisaient un calin, se rappelant ce qu'était réellement l'humanité. Tout le monde s'éloignait laissant les deux frères ensemble. Jessica commençait à réciter l'incantation. Les deux frères se regardaient l'un et l'autre, sachant que le combat allait reprendre de plus bel ou sinon, les liens du sang allaient être bien plus fort. Michael avait des regrets sur tellement de choses, sur sa vie, et le fait que Sarah soit morte. La seule question qu'il se posait encore c'était pourquoi, et cela animait sa rage. Il regardait Jessica, et pour la première fois depuis longtemps il souriait. Lui et son frère disparaissèrent en un éclair. Tout le monde était satisfait, même Dieu, sachant que le temps serait modifié. Il était heureux, sauf quand il voyait Satan directement débarquer tel un conquérant.
     
    Satan : "Il est mien maintenant, c'est trop tard.
     
    Dieu (hurlant) : Non !!!!!!!!!!!"
     
    Il s'éclipsait, sachant que son ennemi juré allait le suivre, et il tombait dans le panneau.
     
    Dieu : "Tu es toujours obstiné.
     
    Satan : Le combat ne cessera jamais mon bon ami.
     
    Dieu : Tu vas encore bousiller la vie de deux frères.
     
    Satan : Tel est le destin que je leur ai choisi. Michael sera moi bien plus tard, et avec une telle puissance, le monde sera fini."
     
    Satan partait laissant Dieu en plein désarroi. Les deux frères apparaissaient à leur époque, loin de la maison où avait eu lieu leur combat. Alors que Peter repart sans rien dire vers la maison familiale, Michael lui partait voir Jessica. Elle n'était visiblement pas là. Il se regardait dans le miroir, quand une brûlure apparaissait sur son torse. Il voyait une marque qui ne semblait pas s'en aller et il cria.
     
    Fin du chapitre.

    votre commentaire
  • Chapitre 8 La marque du diable 2
     
    C'était une de ses brûlures continuelles et intenses qui parcourait l'être au point d'en perdre l'esprit. Michael était confrontée à une de ses douleurs capables de changer un être profondément et ce, même définitivement. Il allait vers le salon, se tordant en deux, criant pour que le supplice s'arrête mais rien n'y faisait. Il sentait en lui le pouvoir le consumant, l'envahir au point qu'il désirait s'en servir.
     
    Michael (criant) : "Jessica, aide-moi !!!!!"
     
    Seulement, elle n'était pas là, enfin, elle était restée auprès de Max et Taylor encore sous le choc de la disparition de leur fils et d'une jeune femme tout aussi mystérieuse qu'intriguante : Megan. Celle-ci semblait être déterminée et avait pour Jessica comme un air de familier. Megan n'était pas là pour causer, mais n'avait qu'un but précis : Michael. Jessica tenait énormément à lui qu'elle ferait tout pour le protéger.
     
    Jessica : "Je peux savoir qui vous êtes ?
     
    Megan : Je m'appelle Megan, mais sinon à part ça, rien vous regarde.
     
    Jessica : Si ma chère, car tu es en présence de sa famille.
     
    Megan (rigolant) : C'est très drôle.
     
    Jessica (furieuse) : Comment oses-tu ?
     
    Megan (jouant l'innocente) : C'est facile à deviner.
     
    Jessica (colérique) : Tu te fous de nous ma parole !
     
    Megan (voyant que sa tactique fonctionner) : Il suffit de voir qu'il n'est pas avec vous pour comprendre facilement qu'il s'en fout de vous, qu'il vous hait.
     
    Taylor (envoyant Megan contre le mur en utilisant un pouvoir d'explosion) : C'est de notre fils et de nos relations dont tu parles. Tu as un sacré culot.
     
    Megan (se relevant non sans mal) : Vous êtes tous pathétiques. Je ne vais pas rester avec des personnes qui craignent comme vous. Allez Tchao !"
     
    Megan disparaissait dans l'incompréhension la plus totale. Taylor venait vers Jessica et la serrait dans ses bras.
     
    Taylor : "Merci de nous défendre comme ça.
     
    Jessica (compatissante) : C'est normal et votre fils compte pour moi plus que vous ne le croyez.
     
    Max : C'est grâce à toi si je vois mon fils devenir meilleur.
     
    Taylor : Retrouve-le pour nous, je t'en prie.
     
    Jessica (gentille) : Je vous le promets."
     
    Jessica s'éloignait et partait afin de retrouver son bel homme en espérant au fond d'elle qu'il ne lui soit rien arrivé. Taylor était effondrée après toutes ses épreuves. Elle craignait pour l'avenir de la famille, pour l'avenir du monde et angoissait. Max la prenait dans ses bras mordillant le lobe de son oreille et lui murmurant à quel point elle ne devrait pas culpabiliser, que c'était de sa faute à lui si Michael était parti loin d'eux. Taylor regardait son homme avec tout l'amour qu'elle ressentait pour lui, effleurant ses lèvres avec son index. 
     
    Taylor (compréhensive) : "Je t'en prie mon amour, ne te sens pas coupable.
     
    Max : J'ai vraiment été stupide, égoiste, orgueilleux envers mes fils.
     
    Taylor : Bébé, arrête de t'en vouloir. Regarde Peter, il est bien.
     
    Max : Je sais, mais je ne peux m'empêcher d'y penser. C'est dans un coin de mon esprit.
     
    Taylor : On récupèrera notre fils, on reconstruira notre famille et on pourra vivre de nouveau heureux toi et moi.
     
    Max : Ta force, ton courage, ta détermination, tout de toi m'avait tant manqué. J'étais si perdu, si désemparé, ne sachant plus quoi faire pour nos enfants.
     
    Taylor : Tu m'apaises aussi chéri. Ca me fait du bien d'être près de toi.
     
    Max : Tu es l'amour de ma vie.
     
    Taylor : Et toi de la mienne bébé. Embrasse-moi, j'en ai tellement envie.
     
    Max : Vos désirs sont des ordres."
     
    Max embrassait sa femme avec une telle fougue et une telle passion qu'elle prolongeait également montrant tout son amour. De son côté, Michael ne pouvait plus se retenir de crier, voyant des images défiler dans sa tête, celle d'horreurs avec des meurtres, des tortures et surtout ce visage qu'il avait rencontré dans le futur, se rendant bien compte qu'il était pris au piège à tout jamais, que le mal venait prendre possession de son corps et de son esprit le pervertissant. Jessica arrivait à ce moment-là, remarquant que son homme allait mal. Elle se précipitait vers lui affollée et paniquée, le forçant à s'allonger. Il obéissait sans émettre la moindre résistance. Après tout, il ne savait plus distinguer le réel de l'illusion. Jessica tentait de l'apaiseer caressant avec grande tendresse sa joue. Il se calmait légèrement.
     
    Jessica : "Michael, je suis là chéri, tu n'as rien à craindre.
     
    Michael (faible) : Jessica, dis-moi que c'est toi, je t'en prie.
     
    Jessica : C'est vraiment moi, écoute ma voix et tout ira bien."
     
    Michael essayait tant bien que mal de mettre les conseils de sa belle à exécution mais c'était si difficile. Il préférait regarder sa belle si magnifique et rayonnante. Il repensait au futur, au fait qu'il était avec sa belle, heureux et en même temps la marque ne le brûlait plus, ou plus exactement, il supportait les douleurs. Il se sentait changer comme si le pouvoir était devenu une partie de son obsession. La deuxième était sous ses yeux, et il souriait. Jessica était toujours inquiète mais le voir mieux le rassurait. Elle l'embrassait sur son front souriant tendrement.
     
    Jessica : "Qu'est-ce qui se passe mon amour ?
     
    Michael : A vrai dire, je suis dans l'inconnu le plus total.
     
    Jessica : Tu as disparu si longtemps mon ange, qu'est-ce qui s'est passé ?
     
    Michael : Je ne peux pas trop en dire, ça risquerait de changer les choses dans le mauvais sens.
     
    Jessica (ne comprenant pas grand chose) : Mais si tu sais les choses, le changement n'a-t-il pas déjà eu lieu ?
     
    Michael : C'est que tu marquerais un point en plus.
     
    Jessica : Alors dis-moi mon coeur ce qui te tracasse.
     
    Michael : J'ai fait un petit voyage, euh, dans le futur.

    Jessica (choquée) : Quoi ?
     
    Michael : Oui, et j'ai su que j'avais une fille.
     
    Jessica (choquée) : Double quoi ????
     
    Michael : J'ai bien l'intention de la retrouver et de tout faire pour vivre avec elle.
     
    Jessica (un peu triste mais étant compréhensive) : Tu es père, c'est normal que tu veuilles rattraper le temps perdu.
     
    Michael (voyant la réaction de sa belle) : Mais tu sais, je désire être avec toi le plus possible. Pour la première fois depuis fort longtemps, j'ai envie de construire quelque chose avec une femme belle, séduisante, charmante. Tu es tout ça pour moi mon amour.
     
    Jessica (comblée) : Je suis heureuse, tu ne sais pas à quel point.
     
    Michael : J'ai envie de te sentir contre moi.
     
    Jessica : Vos désirs sont des ordres votre majesté."
     
    Jessica se blottissait dans les bras de son homme effleurant le torse de son beau gosse mais sentait quelque chose de différent, une marque. Elle savait que c'était différent, connaissant bien le corps de Michael, mais pourquoi celui-ci n'avait rien dit ? Elle allait tout faire pour connaître la vérité.
     
    Michael : "Je suis heureux que tu sois là.
     
    Jessica : Je peux te poser une question mon amour ?
     
    Michael : Bien sûr.
     
    Jessica : Comment ça se fait que tu as une cicatrice ?
     
    Michael : Je n'en sais rien à vrai dire.
     
    Jessica : Est-ce à cause des combats ?
     
    Michael : Possible, mais pour te dire, je suis dans l'incertitude.
     
    Jessica (compréhensive) : Je comprends mon ange. Tu sais que je suis là au besoin.
     
    Michael : Je sais, et je ne te remercierais jamais assez pour tout le soutien que tu m'apportes.
     
    Jessica : Je te soutiens même davantage, tellement je t'aime.
     
    Michael (surpris mais en même temps heureux d'entendre de tels mots venant des lèvres d'une si jolie demoiselle) : Je t'aime aussi."
     
    Il trouvait cela étrange de dire cela alors qu'il avait vu sa petite amie Sarah mourir sous ses yeux, et dont toute sa vengeance était consacrée pour obtenir justice. Jamais il n'aurait pensé ressentir un tel amour pour quelqu'un et l'avenir qu'il avait vu auprès de la belle, enfin, voir son future elle, tellement l'aimer, ne pouvait que le rendre plus heureux. Il préférait cacher la partie concernant le diable. Seulement, était-ce plutôt de la cachotterie pour la protéger ou bien le mal qui prenait possession peu à peu de son âme ? Là, telle était la question. Il ne voulait pas y penser qu'il embrassait sa belle avec une telle fougue et une telle passion, laissant ses mains glisser sous son haut l'enlevant délicatement, et mordillant le lobe de son oreille. Jessica souriait à ses différentes attentions qu'elle recevait qu'elle laissait sa main glisser le long du torse de son amant et sur son intimité. Il frémissait tellement d'envie qu'il la basculait, lui enlevant tous ses vêtements et couvrant sa belle de fougueux baisers. Frémissant de désir, elle le basculait, lui procurant une douceur incomparable en lui enlevant son pantalon, le griffant au niveau du torse et bougeant telle une prédatrice pour le chauffer qu'il ne pourra pas résister. Incapable de se retenir, ils passèrent rapidement à l'acte. Pendant ce temps, dans les souterrains, Kyle revenait dans les souterrains où il retrouvait Claire. Pour le moment, il était satisfait des évènements pensant suffisamment manipuler Peter et faire en sorte que Michael reste dans son camp. Claire en le voyant était tellement heureuse qu'elle sautait dans ses bras, l'embrassant sauvagement. Kyle était plutôt surpris qu'il caressait vigoureusement le dos de sa belle, l'embrassant dans le creux de son cou.
     
    Kyle : "Je n'espérais pas un si bel accueil de ta part.
     
    Claire : Ca fait un moment que je ne t'ai pas vu. Tu ne m'as pas donné de nouvelles depuis un moment.
     
    Kyle (faisant une moue) : Pardon, j'étais occupé avec Peter, pour notre projet.
     
    Claire : Pas grave, alors comment ça se passe ?
     
    Kyle : Comme prévu, celui-ci me fait confiance.
     
    Claire : Parfait ça.
     
    Kyle : Et toi, tu as des nouvelles ?
     
    Claire : C'était mouvementé ici.
     
    Kyle : Explique-moi.
     
    Claire : Un combat a eu lieu entre Peter et Michael qui a eu des répercussions sur le temps.
     
    Kyle (surpris) : Quoi ?
     
    Claire : Les deux ont voyagé.
     
    Kyle (effrayé) : J'espère qu'ils n'ont pas voyagé dans le futur au moins.
     
    Claire : Je suis désolée.
     
    Kyle : Mon dieu, il ne va pas être content.
     
    Claire : Rassure-toi, au contraire, il voulait cela.
     
    Kyle : Oh.
     
    Claire : Tu vas pouvoir renforcer ta position.
     
    Kyle : Tu m'intéresses.
     
    Claire : Sers-toi d'une certaine menace pour te rapprocher du plus jeune et fais en sorte que la famille soit la menace pour le plus vieux.
     
    Kyle : C'est tordu, mais ça peut marcher.
     
    Claire (caressant le joue du bel homme) : Bien sûr. Fais-moi confiance.
     
    Kyle : Je te trouve bien confiante cette fois-ci.
     
    Claire : Tu me donnes cette force.
     
    Kyle : Ne me titille pas.
     
    Claire (l'embrassant du bout des lèvres) : Et là ?
     
    Kyle : Ne me tente pas.
     
    Claire (serrant la gorge de son beau gosse et léchant son cou) : Et là ?
     
    Kyle : Tu l'auras voulu."
     
    Kyle embrassait sauvagement sa belle déesse, glissant ses doigts sous la robe de sa belle et titillant son intimité. Claire était toute émoustillée qu'elle le kidnappait au niveau de sa taille avec sa jambe se blottissant contre lui tout en malaxant son intimité, et griffant son dos bestialement sous son haut l'arrachant pour finir. Il devenait complètement fou qu'il l'emmenait sur le lit. Là, il lui arrachait tous ses vêtements, procurant une douceur à son intimité telle qu'elle poussait un gémissement de plaisir. Mais n'aimant pas être dominé, elle le basculait sur le dos, arrachant ses vêtements à son tour, griffant son torse telle une féline, léchant chaque parcelle de sa peau jusqu'à arriver à son intimité où elle lui procurait une douceur. Dès lors, elle bougeait telle une diablesse, s'empalant sur ce qu'elle désirait et le griffant, se cambrant pour le torturer et le ressentir pleinement en elle. Ne pouvant plus se retenir, ils passèrent rapidement à l'acte. Au même instant, Peter arrivait chez lui où il retrouvait ses parents encore traumatisé par ce qui venait d'arriver. En le voyant, Taylor se précipitait vers lui, et le prenait dans ses bras soulagé. 
     
    Taylor (rassurée) : "J'ai eu si peur qu'il t'arrive quelque chose. 
     
    Peter (compréhensif) : Ca va aller maman, ça va aller. 
     
    Max : Vraiment, on a été choqué par ce combat. 
     
    Peter : Je sais Papa. 
     
    Max : Dis-nous ce qui est arrivé. 
     
    Peter : Si je vous le raconte, vous ne me croierez sûrement pas. 
     
    Max : Tu sais que tu peux tout nous dire. 
     
    Peter : Je sais bien. 
     
    Taylor : On a besoin d'être au courant. Dis-nous, où est ton frère ? 
     
    Peter : Il est parti de son côté après ce que l'on a vécu. 
     
    Taylor : Ca a dû être intense non ? 
     
    Peter : Oui. 
     
    Taylor (inquiète) : On aimerait tellement connaître ce qui vous est arrivés à vous deux. 
     
    Peter : D'accord, si vous insistez."
     
    Peter ne savait pas comment il allait s'y prendre pour faire certaines révélations. Est-ce que parler changerait l'avenir ? Il se posait sérieusement la question que cela le travaillait de l'intérieur. Finalement, il prenait une grande respiration voyant l'attente de ses parents. 
     
    Peter : "En résumé, on a voyagé dans le futur. 
     
    Max, Taylor (surpris) : Quoi ? 
     
    Peter : Je pensais que c'était impossible, mais la force du combat nous a projetés, enfin, plutôt quelqu'un. 
     
    Max : Qui ? 
     
    Peter : Si je vous le dis, vous me croierez pas. 
     
    Max : Tu peux toujours nous le dire, on t'écoute. 
     
    Taylor : Ce n'est pas dangereux de tout révéler ? 
     
    Max : S'il y a quelque chose de mauvais, il vaut mieux en parler, car on pourra changer les choses. 
     
    Taylor : Tu as raison. 
     
    Peter : En fait, je dirais Dieu lui-même. 
     
    Max (surpris) : Sérieux ? 
     
    Peter (vexé) : Non, mais si tu crois Papa que je te raconte une blague, je préfère sortir et retrouver mon frère. 
     
    Taylor : Ne te vexe pas mon ange. 
     
    Peter (se calmant) : Excuse-moi, mais voir que mon frère se détruit littéralement, tout cela à cause de la mort de Sarah, qu'il essaye de se venger et de nous détruire, ça me tue de l'intérieur. J'ai envie de retrouver mon grand-frère, ce guide, cet homme que j'ai tant admiré, et là, je dois le considérer comme un ennemi. Une famille ne doit pas s'entretuer sous le prétexte du pouvoir. C'est absurde, ignoble même. 
     
    Taylor : Je sais. 
     
    Peter : Là-bas, on a trouvé le mal, le mal absolu. 
     
    Max : Oh mon dieu. 
     
    Peter : Il vise Michael. 
     
    Taylor : Je n'aime pas ça Max. 
     
    Max : Moi non plus. 
     
    Peter : Vous savez quelque chose sur le mal absolu ? 
     
    Max : Il vaut mieux ne pas s'en approcher. 
     
    Peter : Tu as eu affaire à lui ? 
     
    Max : Malheureusement oui, il y a de cela des années. 
     
    Peter (choqué) : Que s'est-il passé ? 
     
    Taylor (rassurant son mari) : Tu ferais mieux de tout révéler, ça ne pourra qu'aider, crois-moi. 
     
    Max : D'accord."
     
    Max réfléchissait à la manière d'annoncer les choses. Il prenait une grande respiration et se lançait dans son explication. Il craignait d'autant plus la réaction de ses proches. 
     
    Max : "Satan avait tenté de me corrompre, mais il avait échoué lamentablement. 
     
    Peter : Comment il a fait ? 
     
    Max : Il avait essayé de me faire perdre tout espoir, celui pour lequel je ne verrais plus ta mère, que j'étais destiné à un monde vide de sens, un monde où j'éviterais la souffrance et je pourrais m'adonner à un jeu favori : le pouvoir. 
     
    Peter : Et qu'est-ce que tu as fait pour te sortir de ce mauvais pas ? 
     
    Max : j'ai pensé à la plus belle chose que le mal ne peut difficilement terrasser : l'amour. 
     
    Peter : L'amour pour Maman ? 
     
    Max : Un autre : celui pour mes fils. Vous êtes mon pilier toi et ton frère. 
     
    Peter : Pourtant, peu de fois, tu nous as dit ce que tu ressentais à notre égard. 
     
    Max : Je sais, mais je pensais que comme vous savez que je vous aimais, je n'avais pas à le répéter. 
     
    Peter : Parfois, on a besoin de dire ses sentiments au grand jour. C'est même pour cela que Michael te ressemble tant. Il pensait tellement aux responsabilités qu'il a oublié simplement de vivre, et c'est en perdant Sarah qu'il a vu le vide en lui. Le mal a réussi à s'emparer de lui. 
     
    Max (compatissant) : On réussira à le sortir de là et à le ramener dans le droit chemin. 
     
    Peter : Oui, surtout qu'il a une fille. 
     
    Max, Taylor (surpris) : Quoi ? 
     
    Peter : Elle s'appelle Megan. 
     
    Max : Mais c'est la fille que j'ai rencontré avec ta mère tout à l'heure. 
     
    Taylor : Exact. 
     
    Max : On a une petite fille. 
     
    Peter : Mieux vaut la rattraper. 
     
    Max : Je suis d'accord. 
     
    Peter : Je vais m'en charger et seul. 
     
    Max (inquiet) : Tu es sûr de toi ? 
     
    Peter : Oui, absolument. 
     
    Max : Alors je te laisse faire. 
     
    Peter : Merci Papa de me faire autant confiance. 
     
    Max (prenant dans ses bras son fils) : Tu es de ma chair et de mon sang, alors je dois tout faire pour toi comme pour ton frère. 
     
    Peter : Je vous aime tous les deux. 
     
    Max, Taylor : On t'aime aussi fiston."
     
    Peter s'en allait rapidement, à la quête de cette jeune fille susceptible de sauver son frère. Si son père a pu se sauver du mal grâce à lui et à Michael, alors pour son frère, ce sera la même chose avec Megan. De son côté, Jessica se sentait en sécurité auprès de son bel homme de Michael même si selon elle, celui-ci semblait cacher de nombreux secrets. Elle s'était promis de tout faire pour combler son homme, même en le sortant du mal par tous les moyens.  
     
    Jessica : "J'aimerais rester dans tes bras tout le temps, et ne plus jamais en sortir mon amour. 
     
    Michael : Mon coeur, j'en serais le plus heureux des hommes. 
     
    Jessica : Je peux t'avoir pour tout le temps, que l'on profite de bons moments entre amoureux. 
     
    Michael (étonné) : Amoureux ? Tu sais que j'aime quand tu prononces ce mot. 
     
    Jessica : Ce que je ressens est tellement merveilleux, intense. Tu es tout pour moi.
     
    Michael : J'ai tellement envie que tu fasses partie de ma vie.
     
    Jessica : C'est vrai ?
     
    Michael : Il est sûr que j'ai peur qu'il t'arrive quelque chose mais pour la première fois depuis longtemps j'ai envie de construire quelque chose de solide.
     
    Jessica : Là, tu fais de moi la femme la plus heureuse au monde.
     
    Michael (curieux) : Comment je te rends heureuse bébé ?
     
    Jessica : Tes attentions, tes baisers, tes caresses, ta chaleur, la sensation de ton souffle sur mon cou, ton regard envoûtant et ravageur me fait tant vibrer. Je désire aussi tellement ton bonheur. Si tu as quoi que ce soit, n'hésite surtout pas à me le dire car tu es tout pour moi.
     
    Michael (ému) : Tu es l'amour de ma vie.
     
    Jessica (pleurant de bonheur) : Et toi de la mienne bébé.
     
    Michael : Embrasse-moi ma douce et tendre déesse. Ensemble, nous pourrons tellement faire de grandes choses, vivre la vie dont on rêvait depuis si longtemps. 
     
    Jessica : Comment ne pas résister à une si belle invitation."
     
    Jessica l'embrassait avec une telle fougue et une passion des plus indéniables. Il nee pouvait y résister qu'il le rendait fougueux, caressant chaque courbe de son corps et le couvrant de baisers aussi tendres que passionnés. Ce moment semblait durer pendant si longtemps qu'ils étaient frustrés lorsque quelqu'un débarquait en apparaissant. Il s'agissait de Megan. Michael fut bien surpris de la voir et en même temps plutôt heureux. Le fait d'avoir découvert qu'il avait une fille était pour lui comme une bénédiction, celle que le malheur n'arrivera plus aux siens désormais. Mais il savait que rattraper le temps perdu ne serait pas facile du tout, même périlleux. Il restait à distance mais aimerait tellement la prendre dans ses bras pour lui montrer son affection. Il se rendait bien compte que sa fille ressemblait à sa dulcinée décédée et qui hantait encore ses rêves, alimentant sa vengeance. En lui, il sentait une dualité bien profonde que le combat bien et mal était en train de se dérouler en lui. Pouvait-il gagner son combat intérieur ? On l'ignorait encore. Megan s'avançait tranquillement. Jessica n'avait pas confiance mais Michael lui faisait signe de ne pas intervenir. Il s'avançait vers la jeune blonde la prenant dans ses bras. Megan fut surpris par cette réaction mais il se laissait faire, se blottissant dans ses bras, comme si elle ressentait une chaleur qui lui avait manqué pendant tant d'années. 
     
    Megan : "Je ne comprends pas pourquoi ce genre de retrouvailles. 
     
    Michael (la regardant ému) : Tu ressembles tellement à ta mère. 
     
    Megan (ne comprenant toujours pas) : Comment tu peux connaître ma mère ? 
     
    Michael (l'embrasssant sur la joue) : Parce que je l'ai aimé, et profondément. 
     
    Megan (émue) : Elle était comment ? 
     
    Michael : Belle et charmante, déterminée et avec une grande force. Je l'admire pour toutes ses qualités. 
     
    Megan (heureuse) : J'entendais si peu parler d'elle. 
     
    Michael : Et je pourrais t'en parler davantage ma fille chérie. 
     
    Megan (surprise) : Mais, c'est pas possible. 
     
    Michael (versant une larme) : Pourquoi tu dis ça ? 
     
    Megan : C'est Kyle Sanders mon père. 
     
    Michael (choqué) : Il t'a enduit en erreur ma puce. 
     
    Megan (en colère) : Comment pourrais-je te croire ? 
     
    Michael : Parce que c'est toi-même dans le futur qui me l'a dit. 
     
    Megan (désorientée s'asseyant sur une chaise) : Toute ma vie est complètement chamboulée en quelques instants. 
     
    Michael (gardant sa fille contre lui) : La mienne aussi, mais de manière agréable. Tu es finalement la lumière de ce que j'attendais. Quand ta mère a été tuée, j'ai pensé que je n'avais pas fait mon devoir et je m'en suis toujours voulue. Je désirais la venger, faire justice pour elle, quitte à tout détruire et perdre mon humanité, mais là, tu me donnes une raison d'y croire. Toi et Jessica, vous me donnez une raison d'avancer. Vous êtes ma lumière au fin fond des ténèbres de ce monde qui ne cesse de grandir. Je vous aime toutes les deux, vous n'imaginez même pas. 
     
    Jessica (venant vers eux et s'y blottissant émue) : Moi aussi. 
     
    Megan (heureuse) : On formerait une famille, une vraie ? 
     
    Michael (heureux) : Oui ma puce, tu n'imagines même pas."
     
    Michael embrassait ses deux princesses sur leurs joues alors qu'il sentait au plus profond de lui le mal l'envahir. Il était prisonnier entre deux mondes. Son visage se crispait légèrement, mais il le cachait aux yeux des deux femmes de sa vie. Kyle de son côté soufflait aux côtés de sa belle créature quand soudain il sentait une sensation plutôt familièr,e une qui lui rappelait ce qui avait été promis depuis si longtemps et souriait à cette magnifique idée. Claire le regardait avec une admiration des plus débordantes. 
     
    Claire : "Que se passe-t-il ? 
     
    Kyle : Ca y est, la marque est là. 
     
    Claire : Comment ça ? 
     
    Kyle : Michael est maintenant investi et vu ce qu'il a dû apprendre, il va venir directement vers nous. Ce sera à nous de le convaincre de tout faire pour le pouvoir absolu. 
     
    Claire : Finalement, le voyage dans le futur pourra nous être bénéfique. 
     
    Kyle : Par contre, je dois retrouver le plus jeune et vite. 
     
    Claire : Que feras-tu ? 
     
    Kyle : Faut que je passe à la vitesse supérieure et avec une menace imaginaire. Je dois y aller le plus vite possible."
     
    Kyle embrassait sa belle et partait rejoindre Peter. D'ailleurs le jeune frère était sur les traces de Megan, pour la trouver et faire en sorte que grâce à elle, Michael ait l'idée de se désintéresser totalement de la vengeance. Il avait repéré un bar grâce à des traces d'ennemis récemment tués. Il en déduisait que c'était Megan la coupable et décidait de rentrer. A l'intérieur, il trouvait un endroit tenu par un homme plutôt malfamé et mysogyne qui n'avait aucun respect pour les femmes. Peter ne supportait pas cette ambiance quand soudain une personne venait à lui, et il s'agissait de Sarah qui était tout d'un coup apparu à ses côtés. 
     
    Sarah : "Hello. 
     
    Peter (effrayé) : Tu aimes faire peur comme ça ? 
     
    Sarah (gênée) : Pardon, c'est que j'avais besoin de te parler. 
     
    Peter : Je t'écoute, mais dis-moi, pourquoi tu ne vas pas hanter Michael plutôt ? Il s'agit quand même de ton homme ? 
     
    Sarah (honteuse) : Je ne peux pas. 
     
    Peter (curieux) : Et pourquoi ? 
     
    Sarah : Il fait une place dans son coeur pour une autre. Je ne veux pas détruire ce qu'il a construit. 
     
    Peter : Tu comptes toujours pour lui, et c'est pour cela qu'il est fou de chagrin, épris de vengeance. 
     
    Sarah : Mais Jessica, semble être cette femme qui lui correspond parfaitement. 
     
    Peter : Tu trouveras enfin le repos dont tu mérites ma chère. 
     
    Sarah : Je sais, mais ce qui fait peur c'est le Diable. 
     
    Peter : Comment ça ? 
     
    Sarah : On sent sa présence un peu partout, mais surtout depuis que vous êtes revenu. 
     
    Peter : Tu sais pour notre voyage ? 
     
    Sarah : Je le sais oui, et en étant fantôme, je peux tout voir, tout entendre même. 
     
    Peter : Grâce à cela, il y a une porte de sortie. 
     
    Sarah : Je sais, mais la menace est là. Le mal s'est insinué en l'un de vous deux, mais je ne sais pas lequel. 
     
    Peter : En faisant cela, tu prends des risques, ne sachant pas si tu préviens le bon. 
     
    Sarah : J'ai plus de chance avec toi. 
     
    Peter : Tu as bien fait. 
     
    Sarah : Vraiment fais attention car on ne sait pas ce qui peut arriver, mais aussi à tes proches. L'un d'eux est un ursupateur. 
     
    Peter : Comment ça ? 
     
    Sarah : Oh, je sens que tu vas avoir des ennuis, vaut mieux que je te laisse. 
     
    Peter : Ne fais pas ça. 
     
    Sarah : Je suis désolée. 
     
    Peter (criant) : Non !!!!!"
     
    Sarah disparaissait comme par magie alors que la clientèle regardait d'un mauvais oeil Peter. Il était tout gêné enfin jusqu'à ce que l'un des clients ne lui mette son poing dans la figure ce qui le mettait violemment au sol. Il se relevait avec une certaine difficulté, essuyant le coin de sa lèvre où coulait un peu de sang et le regardait avec une certaine violence. Il employait la force contre son adversaire ce qui le projettait à quelques mètres directement contre le mur. D'autres clients semblaient devenir complètement fou et incontrôlables comme si quelqu'un contrôlait leur colère et leur pulsion des plus meurtrières. Et c'était le cas. En effet, on pouvait voir par la fenêtre Kyle se délectant du spectacle. Il avait utilisé un sort et attendait le moment idéal pour sauver sa proie et la manipuler à sa guise. Peter voyait tous les clients se précipiter vers lui. Il prenait conscience qu'il n'avait pas assez de pouvoirs pour contrer tout ce monde, mais surtout, il devrait faire du mal à des innocents et selon ses principes, c'était inconcevable. Il se laissait frapper même par une femme dans les parties et le projettant à terre. Il se défendait, utilisant la télékinésie pour les repousser, mais la fatigue se faisait sentir. Kyle intervenait au bon moment, utilisant un cri qui faisait tellement peur à tout le monde qu'ils se barraient en courant tels des fillettes. Peter ne pensait pas le rencontrer ici, mais ça lui faisait plaisir d'avoir été secouru. Il se sentait redevable envers lui, mais ce qu'il ignorait, c'était que Kyle cherchait justement à créer cette situation. Allait-il rester aussi idiot et se faire manipuler pendant longtemps ? Telle était la question. Kyle le voyant reconnaissant, s'approchait de lui, posant sa main sur l'épaule de sa proie. 
     
    Kyle : "Heureusement que je suis arrivé à temps à ce que je vois. 
     
    Peter (rassuré) : Tu l'as dit. 
     
    Kyle : Ca va ? 
     
    Peter : Oh, pas vraiment. Vu ce qui s'est passé à l'intérieur. 
     
    Kyle (curieux et en ayant la réponse pourra mieux le manipuler) : D'après toi, ce serait dû à quoi ? 
     
    Peter : Je l'ignore, à moins que ce soit le grand mal à l'état pur qui se manifeste enfin. 
     
    Kyle : Le grand mal ? 
     
    Peter : A ce qu'il parait, Satan serait là. 
     
    Kyle (jouant les choqués) : Quoi ? 
     
    Peter : Oui, et la manifestation se fait bien sentir. 
     
    Kyle (jouant son rôle de manipulateur) : Maintenant que tu le dis, tu as amplement raison. J'ai également été attaqué tout à l'heure, et par un coup de chance, j'ai pu m'en sortir. Je ne désirais pas qu'il t'arrive la même chose. 
     
    Peter : C'est gentil à toi. 
     
    Kyle (jouant les serviables pour mieux servir ses intérêts) : C'est tout à fait normal et si jamais je peux faire quoi que ce soit, n'hésite surtout pas. 
     
    Peter : J'aimerais vraiment que tu m'aides à sauver mon frère. Il est en danger et je ne sais pas quoi faire pour l'en sortir. 
     
    Kyle : Comment ça ? 
     
    Peter : Le grand mal le menace. 
     
    Kyle (jouant les horrifiés) : Oh, j'ignorais cela. Je t'aiderais au mieux. Tu veux que l'on commence par quoi ? 
     
    Peter : Je recherchais une jeune fille pouvant m'aider à sauver mon frère, mais a priori, elle n'est pas là. 
     
    Kyle (comprenant qu'il s'agissait de Megan, et donc qu'il fallait envoyer sa proie sur une fausse piste) : Peut-être dans cet entrepôt désaffecté non loin d'ici. 
     
    Peter (curieux) : Comment tu le connais ? 
     
    Kyle (essayant de broder) : Je connais certains sorciers qui se réfugient là-bas car ils sont tous seuls, incapables de se défendre car ils n'ont pas appris à maîtriser leurs dons dans l'art du combat. 
     
    Peter : Et tu connais quelqu'un là-bas pouvant nous aider ? 
     
    Kyle : Je pense, enfin il faut essayer car cela ne coûte rien après tout. 
     
    Peter : Tu as raison alors allons-y. 
     
    Kyle (se réjouissant intérieurement) : Parfait."
     
    Peter partait devant et Kyle le suivait tout juste derrière. D'ailleurs Kyle prenait le temps d'envoyer une communication télépathique à sa dulcinée lui sommant d'intervenir dans l'entrepôt. Le rendez-vous là-bas était un piège idéal. Dès que Peter s'y attendra le moins, Kyle fera en sorte de le neutraliser et pour de bon, l'éloignant ainsi de Michael et Megan ses cibles. Claire recevait le message de son homme et recrutait immédiatement des démons en vu de piéger Peter. Les démons semblaient être réticents à l'idée de suivre une femme et qui plus est, une non-leader. Claire avait bien l'intention de s'affirmer. 
     
    Claire (déterminée) : "Non, mais vous croyez que sans Kyle, je ne suis pas quelqu'un qui a de la valeur, non mais bande d'enfoirés, je suis également votre chef alors vous m'écouterez que ça vous plaise ou non ! Si vous voulez clairement que l'apocalypse ait lieu, alors vous avez intérêt à tout faire pour moi en vous rendant dans cet entrepôt. Vous tendrez un piège à Peter un de nos ennemis, et même le kidnapper si nécessaire. 
     
    Un démon : On devrait t'écouter, mais des bonnes femmes dans ton genre, on en veut pas."
     
    Claire suffisamment énervée détruisait ce démon insolent en le pulvérisant avec une boule d'énergie. 
     
    Claire (faisant l'innocente) : "Des questions vous autres ? Non ? Tant mieux alors on y va et de ce pas."
     
    Claire disparaissait suivi de près par les démons prêts enfin à piéger le plus jeune des Collins. De leur côté, Michael, Megan et Jessica avaient enfin l'occasion de vivre une nouvelle vie. Cependant, Michael s'éloignait, n'ayant qu'une pensée en tête : faire payer Kyle pour le plus gros mensonge de sa vie, ou bien d'obtenir des explications et pour cela il n'hésitera pas à le torturer. D'ailleurs, il pensait au point faible de celui qu'il pensait être un partenaire privilégié et surtout un ami. Depuis la mort de Sarah, et avant de rencontrer Jessica, jamais il n'aurait pensé pouvoir faire de nouveau confiance un jour ne serait-ce qu'à une personne et pourtant, il avait fait ce qu'il pensait impossible. Jessica voyait qu'il y avait quelque chose qui clochait. Elle se rendait compte que son homme avait dans la tête une mauvaise idée et elle comptait bien l'en dissuader. 
     
    Jessica : "Non, mais tu n'as pas l'intention de faire une bêtise, j'espère car tu risques bien de m'inquiéter. 
     
    Michael (tentant de la rassurer) : Je ne ferais rien d'imprudent, ne t'inquiète pas. 
     
    Jessica (inquiète) : J'ai peur qu'il t'arrive quelque chose. 
     
    Michael (l'embrassant tendrement sur la joue) : Jamais je ne t'abandonnerais ma puce. 
     
    Jessica (rassurée) : Tu sais que je suis toujours là pour toi. Mais qu'est-ce que tu as l'intention de faire ? 
     
    Michael : Je souhaite avoir des réponses de la part de Kyle. Je pensais que ma famille était la seule à cacher des choses mais Kyle est aussi comme eux. 
     
    Megan : J'aimerais venir avec toi. 
     
    Michael : Non, ma chérie, je préfère te protéger. 
     
    Megan (insistant) : Mais il m'a menti à moi aussi ! 
     
    Michael : Je sais. 
     
    Megan (faisant une moue) : Je voudrais venir avec toi, s'il te plait mon Papounet. 
     
    Michael (craquant) : Bon d'accord, mais tu feras ce que je te dirais. 
     
    Megan (heureuse) : D'accord. 

    Michael (heureux) : Tu sais que tu m'as rendu heureux en m'appelant ainsi ? 
     
    Megan : Oui, et je l'étais également de le faire. Ca m'est venu tout naturellement.
     
    Michael (ému) : Je t'aime. 
     
    Megan (pleurant de bonheur) : Je t'aime aussi mon Papa adoré."
     
    Les deux s'enlaçaient dans les bras. Il allait voir ensuite sa dulcinée et l'embrassait fougueusement. Il partait ensuite avec sa fille, à la recherche de Claire. De leur côté, Kyle et Peter arrivaient au fameux entrepôt. Peter commençait à chercher la fameuse fille permettant de sauver son frère. Comme Kyle lui avait dit, il y avait des sorciers. Pour l'instant, Peter ne repérait pas la fille. Claire arrivait discrètement avec des lieutenants et changeait d'apparence devenant une jeune femme blonde. Peter en la repérant allait de suite vers elle mais en voyant que ce n'était pas la bonne personne, il perdait ses illusions et se faisait lourdement assommer par derrière. Kyle jouant criait de désesépoir comme s'il était lui aussi piégé alors que Peter perdait conscience. Les fidèles lieutenant de Kyle emmenaient Peter dans l'antre alors que tout d'un coup, Megan et Michael apparaissaient devant Kyle et Claire. Tous les deux les avaient repérés et ne comptaient pas laisser passer la chance de capturer leur proie. Kyle était surpris de voir Megan qu'il s'approchait doucement d'elle. 
     
    Kyle : "Ma chérie, je ne pensais pas te retrouver ici. 
     
    Megan (en colère et utilisant son pouvoir de télékinésie) : Ne te fous pas de ma gueule espèce de menteur. Je sais qui est mon père, mon véritable père ! 
     
    Kyle (triste) : Je t'ai élevé, alors c'est moi. 
     
    Megan (furieuse) : Je te hais, tu m'as bien compris j'espèree ou il faut que je te fasse un dessin ? 
     
    Kyle : Ne me fais pas ça ma puce. 
     
    Megan (furieuse) : Tu n'es qu'un connard, un véritable connard de la pire espèce et menteur qui plus est, un que j'enverrais bien au diable, oh pardon, tu as dû déjà le rencontrer. Va chier dans ta caisse !!!!!!!!!!!!!
     
    Claire (retenant son homme) : Cela ne sert à rien, elle est trop en colère. 
     
    Michael (furieux) : Il y a des raisons d'être en colère. Kyle, tu aurais dû me prévenir que c'était ma fille, la fille de Sarah. Je te hais également. 
     
    Kyle (tentant de les raisonner) : On devrait parler calmement et s'expliquer. 
     
    Michael (furieux et enragé) : Que l'on se parle ? Tu devrais déjà t'excuser au lieu de penser à parler. Tu as fait la connerie, tu assumes mais complètement. 
     
    Kyle (en colère) : Tu oserais me donner des ordres, espèce d'ingrat alors que je t'aide ? 
     
    Michael (enragé) : Tu m'as menti et je hais les menteurs alors n'espère pas obtenir ma confiance comme ça."
     
    Michael envoyait une boule d'énergie contre Kyle qui s'écroulait à Terre. Claire n'aimant pas que l'on s'en prenne à son homme s'attaquait directement à Michael en faisant apparaître un pognard dans sa main. Michael étant encore plus déterminé et voyant sa force décuplée arrêtait facilement Claire, la désarmant et lui cassant la main, lui faisant un croche-patte et laissant apparaître du feu sur sa main pour la torturer. Kyle se relevait, et voyant Claire au plus mal, il était fou de rage qu'il lançait de l'éléctricité comme des éclairs, mais Megan le frappait par derrière, le détournant de Michael. Kyle complètement épris de vengeance frappe sur le visage celle qui considérait comme sa fille. Elle tombait sur le sol. Michael aurait aimé la relever, mais il avait mieux comme idée en prenant Claire en otage. Kyle armait une boule d'énergie dans sa main. Michael lui faissait signe de la tête pour dire non. 
     
    Michael (déterminé) : "Tu apprécies Claire alors je te conseille vivement de ne pas faire du mal à ma fille sinon, ta coéquipière va mourir.
     
    Kyle : Tu en es incapable. 
     
    Michael (cassant la jambe de Claire) : Et là ?"
     
    Claire criait de désespoir. Kyle envoyait Megan vers Michael heureux de voir sa fille. Il espérait ainsi revoir sa partenaire mais alors qu'il avançait, Michael faisait un signe d'index. 
     
    Michael (déterminé) : "Tu as perdu."
     
    La marque avait pris le dessus au point que celui-ci perdait l'honneur et la parole qu'il pouvait donner à qui que ce soit. Il n'avait qu'une idée en tête se venger et torturer la belle Claire. Avec Megan et sa proie, il disparaissait, laissant Kyle dans le plus grand désespoir. Cependant il pensait à la personne qu'il avait capturé et il souriait. 
     
    Kyle : "Echange de bons procédés, j'ai confiance en toi Claire pour le ramener à la cause."
     
     
    Et si finalement Claire s'était laissée capturer ? Tout le laissait croire, surtout que Kyle possédait Peter. Il comptait bien le torturer et en utilisant ses lieutenants à bon escient. La guerre des nerfs commençait alors qu'il disparaissait rejoignant ainsi sa proie. 
     
     
    Fin du chapitre. 

    votre commentaire
  • Chapitre 9 Un homme incontrôlable
     
     
    Michael et Megan apparaissaient dans un endroit bien sécurisé. Claire se débattait, mais Michael utilisait la télékinésie en l'attachant contre un poteau, serrant le plus possible pour la faire souffrir. Megan assistait à toute la scène et voir Claire souffrir la réjouissait. En même temps, pendant toutes ses années sous l'emprise de Kyle, Claire l'aidait à devenir bien mauvaise et la faire payer pour les mensonges commis par celui qu'elle considérait comme son père, la réjouissait. Cependant, elle était curieuse de connaître les intentions de Michael, son véritable père biologique. 
     
    Megan (curieuse) : "Que comptes-tu faire ? 
     
    Michael (n'en dévoilant pas trop) : Je ne vais pas me gêner pour utiliser tout moyen pour la faire parler. 
     
    Claire (l'interrompant) : Tu ne réussiras pas. 
     
    Michael (énervé et serrant la gorge de sa victime) : Oh, toi la garce, tu vas m'obéir, et m'avouer que tu m'as menti, que tu as menti à Megan et le pourquoi toi et ton acolyte avaient fait ça. 
     
    Claire (étouffant) : Jamais. 
     
    Michael (énervé) : Tu sais que d'un coup, je peux te tuer et sans remord ? 
     
    Claire (étouffant d'autant plus) : Tu as bien changé. 
     
    Michael (énervé) : Grâce à vos appuis respectifs et maintenant, vous allez payer votre erreur. 
     
    Megan (lui bloquant le bras) : Fais-le le plus lentement possible papa. 
     
    Michael (souriant) : J'aime quand tu me dis cela. 
     
    Megan (souriant) : Et je continuerais encore. 
     
    Claire (soufflant de l'inatention de Michael quand il utilisait son pouvoir) : Vous me dégoutez. 
     
    Michael (furieux) : Tu oserais interrompre un moment père-fille ? Tu vas souffrir."
     
    Michael utilisait un pouvoir qu'il utilisait peu souvent : l'empathie avancée afin de faire ressentir des douleurs comme si Claire était torturée avec des couteaux, voyant des blessures apparaître sur son ventre et sa poitrine. Michael riait légèrement laissant pleinement la part d'ombre agir. Megan ne se doutait pas que son père changeait irrémédiablement, et ignorait pour la marque. Ainsi, Claire criait de désespoir et de douleur. Puis Michael arrêtait. 
     
    Michael (déterminé) : "Je te laisse le choix, soit tu me parles dans la minute qui suit, soit je te tue, et j'envoie chacune des parcelles de ton corps au traitre de Kyle qui me servait d'ami."
     
    Michael se montrait bien sérieux dans la proposition, ce qui ne laissait que deux possibilités à Claire. Qu'allait-elle choisir ? Là, c'était la bonne question. De son côté, Peter se réveillait, dans un endroit bien lugubre et sombre. Son premier réflexe était de hurler mais personne ne l'entendai, enfin jusqu'à ce qu'un homme fasse son apparition. C'était Kyle, bien fier de la prise qu'il avait sous les yeux. 
     
    Peter (croyant encore que Kyle était gentil) : "Sors-moi de là. 
     
    Kyle (déterminé et ferme) : Non, car tu vois, tu es ma proie désormais. 
     
    Peter (consterné) : C'est toi qui m'a piégé enfoiré ! Pourquoi ? Qu'est-ce que tu gagnes en retour ? 
     
    Kyle (calme) : Ne serais-je pas plutôt à moi de poser les questions ? Et d'user de mon influence pour te faire parler ? Car ça marche comme ça les captures, et je ne compte pas te laisser un moment de répit. Depuis que je vois ta sale tronche de rat, je ne désirais qu'une chose, l'abimer, et d'en faire mon instrument. Maintenant, je vais pouvoir le faire, ce qui me réjouit. 
     
    Peter (furieux) : Tu n'es qu'une ordure, un connard de la pire espèce que je me ferais un plaisir de t'arracher un à un les membres et d'en faire de la bouillie. 
     
    Kyle (se montrant drôle) : Oh, ça ne sera même pas délicieux pour ta sale gueule, mais bon, que les réjouissances commencent. 
     
    Peter (lançant un air de défi) : Je ne plierais jamais à tes exigeances de connard. 
     
    Kyle (déterminé) : J'aime quand mes proies me disent ce genre de chose, alors qu'après, elles me supplient toutes de leur épargner la vie. Tu seras une femmlette toi aussi en me suppliant. Et là, je te tuerais dans d'atroces souffrances. 
     
    Peter : Commence que l'on en finisse.
     
    Kyle (heureux) : Avec joie."
     
    Kyle armait de l'éléctricité dans sa main, regardant sa victime avec un sourire aux lèvres puis lançait cela contre sa proie qui résistait à l'envie de hurler. Voyant ce défi sur le visage de Peter, Kyle recommençait sa manoeuvre, et ce plusieurs fois de suite jusqu'à ce qu'il entendait le cri. 
     
    Kyle : "Ca fait mal hein ? Tant mieux. C'était pour avoir osé m'affronter. Maintenant, tu vas répondre à mes questions, sinon, la torture que tu as subi auparavant sera mille fois pire à chaque mauvaise réponse. As-tu compris ce que je te dis vermine ? 
     
    Peter (surpris) : Vermine ? C'est plutôt moi qui devrais te dire ça, espèce de cafard que j'écraserais avec plaisir. Vas-y, de toute façon, ce que tu me fais, ça ne me fait ni chaud ni froid. C'est tout simplement une chatouille. Tu n'as que ça dans le ventre ? Franchement tu me déçois. 
     
    Kyle : Oh, si tu me réponds comme ça, soit, on va jouer."
     
    Kyle recommençait plusieurs fois de suite puis s'arrêtait. Il avait l'intention de poser ses questions puis il en finira avec lui pour éviter que quelqu'un ne découvre réellement qu'il était mauvais et qu'il oeuvrait pour le prochain apocalypse. Maintenant Kyle allait rentrer dans les choses sérieuses procédant aux bonnes questions. 
     
    Kyle : "Sais-tu pourquoi ton frère a autant de pouvoirs ? 
     
    Peter : Je l'ignore. 
     
    Kyle : Sais-tu si tes parents ont précisé le rôle de ton frère ? 
     
    Peter (voulant l'agacer) : Pourquoi ils m'en auraient parlé ? Et surtout pourquoi autant de questons sur mon frangin ? 
     
    Kyle (énervé) : Je pose les questions d'abord ! 
     
    Peter : Oh, tu sais que si tu continues comme ça tu risques de péter une durite. 
     
    Kyle (énervé) : Réponds sinon, je te castre littéralement en deux. 
     
    Peter (le défiant) : Tu ne seras pas capable, mais pour ta question, j'ignore tout, alors, si tu as des questions sur mon frangin, tu les lui poses, alors tu me laisses tranquille, c'est clair ! 
     
    Kyle : Bon, alors je vais agir, rien que pour tuer tes bons sentiments, et tu répondras sans aucune résistance."
     
    Kyle usait de la télékinésie faisant valdinguer sa victime sur chacun des murs. Peter pensait pouvoir s'échapper. Il commençait à courir, mais Kyle le stoppait avec du feu, le mettant à terre. Peter usait de la télépathie afin de le désorienter mais il échappait vite au sort. Kyle utilisait de l'empathie afin de faire mal à sa proie. Peter souffrait atrocement qu'il criait de toutes ses forces. De leur côté, les parents de Peter et Michael étaient des plus inquiets. Il n'y avait aucune nouvelle depuis fort longtemps. Taylor pleurait en connaissant toutes ses rivalités. Max la prenait dans ses bras tendrement pour la rassurer. 
     
    Max (inquiet) : "Je n'aime pas te voir dans cet état. Te voir triste est une torture de tous les instants. 
     
    Taylor (laissant les larmes couler) : On n'a aucune nouvelle de Michael et Peter n'est pas là. 
     
    Max (l'embrassant sur la joue et titillant ses lèvres sexy) : Ne t'inquiète pas. On arrivera à faire revenir nos enfants et sain et sauf. 
     
    Taylor (curieuse) : Comment tu peux être aussi optimiste alors que les ténèbres sont puissants ? 
     
    Max (la rassurant) : Tu sais que les ténèbres n'ont jamai pu prendre en traitre le camp du bien. 
     
    Taylor (inquiète) : Mais Michael, tu as vu ce qu'il fait ? 
     
    Max (la prenant tout contre lui) : Tu sais qu'en chacun de nous, il y a une part de ténèbre, mais il reviendra vers nous, retrouvant son identité, sa priorité dans la vie, et renouant avec les siens. 
     
    Taylor : Je l'espère. 
     
    Max : Tu peux me croire tu sais."
     
    Max essayait de remonter le moral de sa dulcinée même si disons-le il était lui aussi très inquiet. Jamais les ténèbres n'avaient été aussi prêt de renverser le destin du bien. De son côté, Jessica était toute seule, se demandant ce qui pouvait bien se passer avec Michael et aussi toute sa famille. Elle essayait tout simplement de rester zen, de rentrer en transe, afin de pouvoir évacuer son stress quand soudain, elle entendait une voix. Jessica semblait bien effrayée par le bruit qu'elle se tournait dans tous les sens pour savoir où c'était. 
     
    Jessica (effrayée) : "Qui va là ?"
     
    La voix ne se faisait pas entendre, comme si on se trouvait dans un classique de film d'horreur. Jessica prenait un instrument pointu pour se défendre. Tout ce à quel point elle pensait, c'était que la personne venant lui rendre visite était un démon, mais en commençant à chercher, elle tombait soudainement sur une jeune femme dont jamais elle n'aurait cru la rencontrer. Elle faisait un bond. 
     
    Jessica (effrayée) : "C'est que généralement on frappe avant d'entrer non ? 
     
    Sarah : Je suis Sarah. 
     
    Jessica (gênée et honteuse) : Oh, mille excuses. 
     
    Sarah (gênée) : C'est plutôt à moi de le faire vu la manière dont je suis apparue. C'est que j'avais peur d'être face au bonheur de Michael et à la personne qui lui donnait le sourire. 
     
    Jessica (triste) : Je suis désolée. Vous devez littéralement souffrir à cause de moi non ? 
     
    Sarah (la rassurant) : Bien sûr que je souffre de le voir heureux sans moi, mais en même temps, je ne désire que son bonheur et s'il l'a trouvé, c'est le plus important. Je ne veux pas qu'il souffre et le mal a malheureusement profité de mon assassinat pour tisser sa toile. Michael et Peter sont en grand danger. 
     
    Jessica (curieuse) : Comment ça ? 
     
    Sarah : Si Michael se laisse aller à la vengeance comme cela, on risque de le perdre et pour toujours. Pour Peter, il est torturé en ce moment, et je ne sais pas combien de temps, il pourra tenir. 
     
    Jessica (inquiète et effrayée) : Je ne pourrais pas les sauver tous les deux. Il faut mettre les parents des garçons au courant. 
     
    Sarah : Je n'arrive pas à y aller, comme si je suis bloquée chez eux. 
     
    Jessica (choquée) : Ils oseraient bloquer les fantômes ? Je suis abasourdie par cela. 
     
    Sarah : Il faut faire vite. Et j'aurais tellement aimé vouloir aider, mais en tant que fantôme, je suis incapable. Je n'ai pas encore appris les bases. 
     
    Jessica : Peut-être que je peux aider. 
     
    Sarah (surprise) : Vous feriez cela pour moi ? 
     
    Jessica : Oui. 
     
    Sarah : Alors je reste un peu ici."
     
    Visiblement seules les filles pouvaient faire équipe pour aider ses messieurs à s'en sortir. De son côté, Michael était prêt à aller jusqu'au bout pour obtenir ses informations et voir sa victime souffrir de plus en plus était quelque chose de vraiment délectable. Il souriait à chacune des tortures, voyant sa vengeance assouvie. Megan assistait à toute cette scène et pour elle c'était jouissif. Seulement, une partie d'elle voyait ce père qu'elle venait récemment de retrouver se transformer en un être dénué totalement d'émotions, un être prêt à tout pour partir en guerre et qui ne reculerait devant rien pour arriver à ce qu'il veut. Alors elle avait l'idée de prendre un peu la suite, histoire de torturer celle qui ne cessait de raconter des mensonges. Megan n'avait jamais pu blairer Claire et ce, depuis le début. Alors, Megan prenait la main de son père en étant douce et le regardait droit dans les yeux. 
     
    Megan : "Papa, je peux te demander quelque chose ? 
     
    Michael (calme et curieux) : Bien sûr, dis-moi. 
     
    Megan (faisant une moue) : J'ai envie de m'amuser avec elle, je peux, aller dis-moi oui !
     
    Michael (hésitant) : Tu sais que l'on doit obtenir des réponses. 
     
    Megan (déterminée) : En agissant à deux, on va les avoir, je te le promets. 
     
    Michael (résigné) : Alors d'accord, mais surtout fais attention à toi. Je veillerais au grain si jamais elle tentait quoi que ce soit.
     
    Megan (heureuse) : Merci."
     
    Megan faisait un grand câlin à son papa et allait vers Claire. Celle-ci ne s'attendait pas à un changement de bourreau, mais il y avait une opportunité qu'elle allait saisir au vol. Elle ne se priverait en aucune façon d'une liberté et même si elle pouvait monter le père contre la fille, elle ne se gênerait pas. 
     
    Claire : "Que ton père ose te laisser face à moi, c'est qu'il n'a pas peur que je te fasse quelque chose on dirait. A priori, il s'en fou qu'il t'arrive quoi que ce soit, ou même que tu meurs. Pour le fait de se comporter en père, il est plutôt nul, et même, cela va au-delà de l'incompétence. 
     
    Megan (furieuse et s'approchant de sa victime avec un couteau) : Tu devrais te la fermer, au lieu de dire des conneries. J'ai aussi des questions tout autant que lui. Alors, hein, pourquoi m'avoir menti ? Pourquoi lui avoir caché la vérité ? Pourquoi avoir fait tout ça ? 
     
    Claire (calme) : Tu as servi ainsi de moyen de pression sur lui. Tout ce qui a été fait était pour Michael. Et même ce qui se passe en ce moment est pour lui. Vous les gentils, vous n'êtes que des incapables ne voyant que les apparences, alors qu'il y a tellement plus, et tu le sais ma chère. 
     
    Megan (furieuse) : Avec tout ce que j'ai appris, ça m'étonnerait que je t'écoute et que je me laisse influencer par toi. 
     
    Claire (curieuse) : Tu m'aimais bien, non ? 
     
    Megan (furieuse) : Même pas en rêve, je te tolérais devant lui, mais sinon, je ne rêvais que d'une chose : te voi crever. 
     
    Claire : Ca n'arrivera pas. Je sortirais d'ici. 
     
    Megan : Oh non. 
     
    Claire : Tu n'as pas idée de ce que je vous réserve à toi, à ton père et au monde. Vous allez souffrir croyez-moi et Kyle viendra me chercher. 
     
    Megan (furieuse) : On te tuera avant, crois-moi."
     
    Claire en secret essayait de se détacher. Michael observait cette joutte verbale. Et elle réussissait, qu'elle se jettait sur Megan en lui assénant un coup. Elle courrait vers la sortie mais Michael la reprenait vite fait avec la télékinésie. Claire était prise au piège et Michael plus en colère que jamais. 
     
    Michael (furieux) : "Tu vas payer. 
     
    Claire (piégée) : Tu n'as pas idée de ce que tu vas déclencher. 
     
    Michael (furieux) : Je m'en fous, car tout ce que je verrais, c'est toi morte. 
     
    Claire (piégée) : Qu'est-ce que tu attends ? Et devant ta fille en plus. 
     
    Michael (furieux) : Au contraire, elle sera ravie."
     
    Michael utilisait la télékinésie en faisant craquer le cou de sa victime qui craquait aussitôt et s'écroulait au sol. Il en finissait avec elle en lançant une boule de feu. Elle brûlait aussitôt dans d'atroces souffrances. Megan se levait et rejoignait son père. Ensemble, ils voyaient une ennemie éliminer sans savoir que cela déclencherait encore plus la partie sombre de Michael et surtout la marque liée au diable. Michael s'approchait bien davantage de Satan sans le savoir. Megan n'avait jamais vraiment vu son père aussi enragé, et même si ça devrait lui faire peur, elle restait stoique et regardait son Papa émue, se blottissant dans ses bras. 
     
    Megan (complètement heureuse et aussi gênée) : "Pardon Papa pour ce qui est arrivé et merci de m'avoir sauvé la vie. 
     
    Michael (restant stoique après ce qu'il avait fait) : Tu es ma fille, tu es la chair de ma chair et mon sang. Tu es tout à mes yeux. 
     
    Megan (se sentant coupable) : Je me sens coupable par rapport à Claire. 
     
    Michael (calme) : Mais au moins on sait que tout est lié à moi. Et crois-moi, je ferais toujours tout pour toi, quitte même à déplacer des montagnes. Comment pourrais-je t'en vouloir ? Tu n'as rien fait après tout. 
     
    Megan (rassurée) : Je te remercie Papa. 
     
    Michael : On ferait mieux de retrouver Kyle maintenant et de poser davantage de questions. 
     
    Megan : Oui, tu as raison, mais après ce que tu as fait, tu ne voudrais pas te reposer un peu ? 
     
    Michael (déterminé) : Je veux pouvoir commencer une nouvelle vie et ce avec les personnes que j'aime tant. 
     
    Megan : Tu sais que je veux ton bien, n'est-ce pas ? 
     
    Michael (affichant un léger sourire) : Je sais, mais ne t'inquiète pas, ça va aller."
     
    Megan et Michael allaient partir quand soudain, ils étaient interrompus dans leur manoeuvre par un appel télépathique. Il s'agissait de Kyle qui pour terminer la torture de Peter, prévoyait de mêler Michael à l'affaire, montrant à sa proie à quel point l'ainé était devenu maléfique. C'était tordu de la part de Kyle, mais cela précipiterait Michael à sa fin. Megan voyait son père de plus en plus en colère et il y avait de quoi. 
     
    Michael (furieux) : "Sors de ma tête enfoiré, laisse-moi en paix après tous tes mensonges, c'est clair ! 
     
    Kyle (tout fier) : Oh, non, pas après ce que je vais te dire. 
     
    Michael (furieux) : On n'a plus rien à se dire, sauf la vérité, celle que tu ne m'as jamais dite. 
     
    Kyle (satisfait) : Oh, qui sait, cela pourra arriver, mais avant, tu devrais écouter une voix, une que tu reconnaîtras assez facilement."
     
    Kyle incluait Peter qui criait alors que celui-ci ne se gênait pas pour lancer de l'éléctricité et lui faire mal afin d'atteindre Michael. Celui-ci ne bougeait pas, gardant le contrôle de la situaton. 
     
    Michael (calme) : "Tu oses toucher à mon frère ? Là, tu vas juste crever très cher à part ça, cela va dans le meilleur des mondes. 
     
    Kyle (curieux) : On dirait que tu tiens encore à ton frère ? Tu ressentirais des émotions, oh, ça m'étonne. 
     
    Michael (calme) : Ne te mêle plus de ma vie, et tu vas savoir ce que c'est que de me trahir et de vouloir payer ma tête, ainsi que celle de ma famille. Tu as titillé le mauvais des Collins et maintenant tu vas le regretter. 
     
    Kyle (le menaçant) : Tu sais que si tu continues comme ça, je vais tuer ton frère sans hésiter ? 
     
    Michael (calme) : Essaye pour voir, et je te tuerais dans la seconde, retournant ta télépathie Kyle en pleine face. Je ne cède pas au chantage. Essaye de me défier et tu vas vite comprendre ta douleur."
     
    Kyle préférait ne pas écouter et essayait de nouveau de torturer Peter quand soudain sa télépathie se retournait contre lui, et souffrait dans d'atroces douleurs. Là, Michael pouvait agir contre lui et sans tarder. 
     
    Michael : "Oh, très cher, j'ai oublié, ta Claire est morte, alors tu vois, tes manipulations ne sont plus d'actualité. Tu ne risques plus de faire de vieux os."
     
    Là, Kyle criait de douleur, c'était insoutenable et coupait la télépathie. Michael avait gagné et grâce à la communication, il savait où se trouvait son ennemi. Megan posait sa main sur l'épaule de son père afin de montrer son soutien. 
     
    Megan (curieuse) : "Qu'est-ce qui se passe Papa ? 
     
    Michael (furieux) : Kyle détient mon frère et je vais aller le délivrer. 
     
    Megan (inquiète) : Tu es sûr ? 
     
    Michael (furieux) : Il ne faut surtout pas me chercher, et je ne compte pas laisser à Kyle un avantage certain. 
     
    Megan : J'apprendrais aussi à connaître mon oncle. 
     
    Michael : C'est vrai, mais le plus important, c'est que nous soyons une famille toi et moi. 
     
    Megan (souriant) : C'est vrai. 
     
    Michael : Allons retrouver cet endroit où de nombreux réfugiés sorciers s'y rendent et de suite. 
     
    Megan : D'accord."
     
    Michael prenait Megan tout contre lui. La jeune fille se rendait de plus en plus compte que son jugement était différent, mais il était pour elle hors de question de le juger, ou de lui dire quoi que ce soit. Elle ne désirait pas le perdre. Ensemble, ils disparaissaient. De leur côté, Kyle récupérait après la douleur que Michael lui avait fait subir et le faisait payer à Peter en le frappant à plusieurs reprises. Peter tenait le coup, et même tenait tête en ne fléchissant pas sous les coups. 
     
    Peter (furieux) : "Tu n'es qu'une ordure très cher ! 
     
    Kyle (énervé) : Je te hais, je hais ton frère et je vais t'assassiner, en faire de la chair à pâtée. Il a tué ma dulcinée, et je vais tuer tout ce qu'il peut aimer. 
     
    Peter (le défiant) : Essaye pour voir."
     
    Kyle commençait à se concentrer afin d'armer une boule d'énergie des plus puissantes. Sur la route, arrivant même à un endroit où se réfugiait beaucoup de mondes, Jessica et Sarah arrivaient à destination. Jessica sentait que quelque chose clochait. Sarah sans rien dire, s'éclipsait et voyait la scène de loin, où Kyle s'amusait avec sa boule d'énergie et qu'il la lançerait, pour tuer Peter. Sarah agissait en tant que fantôme, effectuant des bruits les plus étranges dignes des maisons hantées. Kyle était effrayé mais ne fléchissait pas, laissant sa haine envahir tout ce monde. Sarah revenait vers Jessica qui prenait peur. 
     
    Jessica (effrayée) : "Mais où tu étais ? 
     
    Sarah : Kyle menace Peter, il faut faire vite. 
     
    Jessica : Allons-y."
     
    Jessica et Sarah se précipitaient vers l'intérieur, alors que la boule était bien prête. Michael et Megan arrivaient à ce moment-là, et Kyle en voyant son ennemi, se souvenant de ce qu'il avait fait, lançait sa boule d'énergie, riant tel un sadique face au carnage qui s'annonçait. Tout le monde partait le plus vite alors que l'endroit explosait, ne sachant pas qui était vivant ou qui était mort. 
     
     
     
    Fin du chapitre.

    votre commentaire
  • Chapitre 10 Guerre et conséquences
     
    L'effet passé de cette grande explosion, le payasage était carrément une désolation. Le carnage était le maître des lieux, enfin, quand soudain, du bruit se faisait entendre sous les décombres. C'était Megan qui se délogeait de là, usant d'une forte télékinésie et elle était essoufflée après cette action. Ne pouvant parler, elle décidait de fouiller, quitte même à se fatiguer et à tomber à terre s'il le fallait. Il était hors de question pour elle de perdre son père qu'elle venait juste de retrouver. Pour l'instant, ses recherches ne donnaient rien, mais elle entendait soudain une voix, une toute petite voix. Elle se précipitait dans la direction de celle-ci, et se rendait compte qu'il y avait une main mise en évidence au-dessus d'un tas de décombres impressionnants. Mais une jeune femme semblait être au-dessus de cela, incapable de toucher. Megan s'approchait en colère. 
     
    Megan (furieuse et reprenant la main pour parler) : "Non, mais vous êtes là, et vous ne bougez pas, à quoi vous servez franchement. Il y a des gens qui peuvent mourir, mais vous ne vous en rendez pas compte ? Vous avez de la merde dans les yeux, mais il faut vous l'enlever sinon ça colle ! Aidez-moi au lieu de ne rien faire. 
     
    Sarah (triste) : Je ne peux pas Megan. 
     
    Megan (surprise et furieuse) : Comment vous connaissez mon prénom ? On ne se connait ni d'Eve ni d'Adam vous et moi ! 
     
    Sarah (triste) : On se connait plus que tu ne le crois mais on t'a arraché à moi. Megan, je suis Sarah Bennet, ta mère. 
     
    Megan (complètement abasourdie) : Mais comment est-ce possible ? 
     
    Sarah (carrément désespérée) : Je sais ma puce, surtout que je suis morte. On m'a tué, et sans que je n'ai eu la possibilité de te connaître. Jusqu'à présent, toi ou ton père ne pouvait me voir, car vous étiez manipulés, mais là, le voile s'est levé et j'espère vous amener vers la lumière. Je voudrais tant te serrer contre moi ma puce. 
     
    Megan (pleurant) : Moi aussi Maman. 
     
    Sarah : Aide cette personne. 
     
    Megan (souriant légèrement) : D'accord."
     
    Megan s'occupait de cette personne bien enfouie sous les décombres et quand elle la relevait, elle se rendait compte que c'était Kyle. Elle était carrément dégoutée et en colère qu'elle le cognait avec de violents coups de poings pour lui faire payer cette tentative. Elle était envahie par la rage qui la contenait de l'intérieur. Allait-elle pouvoir s'arrêter ? Megan continuait de frapper et Kyle ne se défendait même pas, laissant faire celle qu'il avait élevé comme étant sa fille jusqu'à ce qu'il bloque sa dernière action en prenant sa main contre la sienne et souriant diaboliquement. 
     
    Kyle (déterminé) : "Tout comme les Collins, tu fais des grosses erreurs et qui ne seront pas prêtes d'être réparées. 
     
    Megan (ne comprenant pas) : Comment ça ? 
     
    Kyle (souriant satisfait) : Mais c'est pour dire que tu étais la seule ici, à t'en être sortie. Ni Michael, ni Peter, ni même Jessica ne s'en sont sorti. J'ai gagné très chère. Je me suis vengée."
     
    Soudain, Kyle était surèlevé vers le ciel, balancé entre chaque côté et envoyé vers un tas de poussières. Kyle se relevait, se demandant s'il y avait une nouvelle personne rentrant dans la partie, et là, à sa grande surprise, il voyait Jessica qui avait survécu également. Voyant sa tenue, elle avait eu du mal à sortir, s'étant débattue comme une désespérée pour remonter à la surface. Elle semblait même avoir quelques blessures assez sérieuses, mais sa vie n'était pas en danger. Kyle était surpris de la voir en vie. Jessica souriait, montrant à son ennemi qu'elle avait de la ressource et même de la répartie. 
     
    Jessica (souriant) : "Ca t'en bouche un quoi ? Megan n'a pas besoin d'embrasser la vengeance, mais par contre, moi, je peux te punir pour tout ce que tu as fait et je ne vais pas me gêner."
     
    Jessica avait prévu des sorts bien particuliers. Son visage était renfermé, et triste. En fait, être en vie, ce n'était pas le problème, mais c'était surtout celui de ne pas voir celui qu'elle aimait auprès d'elle et craignait qu'il ne soit mort. Elle commençait à élever sa proie, permettant de l'avoir à bonne distance et là, elle lui faisait ressentir les pires douleurs qu'il soit. Kyle criait, désirant par-dessus tout que ça s'arrête, mais il n'allait pas donner satisfaction à celle qui était son bourreau. Tout ce qu'il désirait, c'était se venger de Michael Collins, celui qui avait tué sa bien-aimée et il l'avait fait en le tuant. Jessica n'était plus capable de se contrôler. Elle avait atteint un point de non retour, quand soudain, elle ressentait quelqu'un qui était en vie. Cette perspective-là était tellement réjouissante pour elle, qu'elle accourait vers cette sensation. Il y avait en effet pleins de décombres à l'endroit, même c'était important. Jessica emportée par cette joie, déplaçait tout ce qui pouvait l'empêcher de voir qui était la personne en dessous. Elle priait pour que ce soit Michael, et arrivée à son effort, elle le voyait. Elle vérifiait son pouls. Il était là, mais c'était faible. Elle priait, alors que Kyle profitait pour se rapprocher d'eux. Qu'allait-il faire ? Il commençait à armer une boule d'énergie, la lançant derrière Jessica qui ne voyait rien, et là, Michael ouvrait les yeux en grand se levant d'un coup. Jessica était si heureuse de le retrouver qu'elle allait l'embrasser, mais Michael n'avait d'yeux que de se venger de Kyle surtout qu'il allait enlever la seule chose qui lui importait le plus hormis sa fille : sa déesse. Il armait son attaque, lançant Kyle le plus loin possible, et se mettait debout mécaniquement. Dans ses yeux, on avait l'impression que tout était vide, que l'humanité s'en était allée ne laissant place qu'à des ténèbres ayant faim de puissance et de pouvoir. Kyle arrivait à terre. Sa lèvre saignait abondamment qu'il en lêchait les contours. Il se mettait ensuite à courir vers son ennemi mais Michael le stoppait, le faisant valdinguer et lançant une flamme assez puissante pour brûler sa proie. Kyle criait de toutes ses forces et Michael stoppait son calvaire avec une aisance déconcertante. Il riait même de la souffrance de sa victime sous les yeux effrayés de Jessica, de Megan et de Sarah. Jessica décidait de s'approcher, le secouant pour essayer de le ramener, mais il ne faisait rien. Alors, n'ayant peur de rien, Jessica embrassait passionnément son homme, laissant ses mains caresser son corps et lui murmurant qu'elle avait eu si peur de le perdre et que sans lui, elle serait incapable de vivre. Là, ses quelques mots avaient sonné en Michael un éléctrochoc qu'il stoppait son action, envoyant Kyle de toutes ses forces au loin, et le poignardant non loin de son coeur. Là, il donnait un avertissement et le dernier. 
     
    Michael (furieux) : "C'est mon dernier avertissement Kyle. La prochaine fois, je te tuerais de mes propres mains et sans aucun remord pour tous les crimes que tu as commis et pour avoir fait de ma vie et de celle de Megan un enfer. Tu as de la chance, tu n'as pas vécu la même que chose que Claire, mais ne me fait pas revenir sur ce que je viens de dire. Dégage connard avant que je ne change d'avis."
     
    Kyle ne répondait pas grand chose et partait immédiatement, préparant en secret sa vengeance. Jessica se blottissait dans les bras de son homme et Megan les rejoignait. Michael les embrassait tous les deux pleurant tellement il était heureux de les retrouver. Jessica le regardait. 
     
    Jessica (émue et en même temps craintive) : "Tu nous as fait une de ses peurs ? 
     
    Michael (gêné) : Je suis désolé. 
     
    Megan (curieuse) : Qu'est-ce qu'il t'est arrivé ? 
     
    Michael (gêné) : Je l'ignore, mais c'était plus fort que moi. Je n'avais aucun contrôle. Pardonnez-moi pour ce que j'ai fait. 
     
    Megan (le rassurant) : N'y pense plus, l'important c'est que tu sois là. 
     
    Jessica (confirmant) : Elle a raison. Tu es là, et c'est la chose la plus merveilleuse qui soit au monde. Je t'aime tant. Nous t'aimons si fort. 
     
    Megan : Et tu n'as pas intérêt à nous faire peur de nouveau, d'accord ? 
     
    Michael (gêné) : D'accord."
     
    Michael continuait de serrer les personnes en qui il tenait le plus au monde. Soudain, en levant les yeux, il voyait Sarah. C'était un choc pour lui, quelqu'un qui l'avait amené à vivre toutes ses épreuves. En même temps, il l'avait aimé au point de faire n'importe quoi pour elle. Il était tétanisé, pensant que Sarah voulait lui faire payer sa mort. En s'approchant, Michael se sentait comme dépassé. Comment allait-il réagir lors de la confrontation ? Là, c'était une toute autre histoire. Il était tellement choqué en la voyant. Il tendait sa main, pensant pouvoir la toucher, mais il se souvenait qu'il ne pouvait rien faire, la sachant morte, assassinée par différents individus. Finalement, c'était Sarah qui prenait les devants. 
     
    Sarah (émue) : "Salut mon ange. 
     
    Michael (ému) : Ma chérie, comment est-ce possible ? 
     
    Sarah (émue) : J'étais tout le temps là, te regardant de même que notre fille. J'étais triste en voyant ce qui était en train de vous arriver. 
     
    Michael (ému) : Je suis désolé de ce que tu as vu, et en rien, je ne voulais te faire souffrir. 
     
    Sarah (pleurant) : Je veux te voir heureux mon amour, et je vois que tu as trouvé la bonne personne avec Jessica. 
     
    Michael (ému) : Tu feras toujours parti de ma vie ma chérie. Tu es à jamais dans mon coeur, et je t'aimerais toujours. J'aurais dû te sauver. 
     
    Sarah (pleurant) : Le destin en a voulu autrement, et je t'aimerais toujours. Tu es tout pour moi. 
     
    Michael (ému) : Je protègerais notre fille jusqu'au bout. 
     
    Sarah (voulant le préserver) : Mais avant tout, préserve-toi. 
     
    Michael (ému) : Oui ma puce. Cependant, j'aimerais savoir qui t'a arraché à nous.
     
    Sarah : C'est....."
     
    Seulement, elle était interrompu, alors qu'elle montait. Elle criait, mais les anges ne désiraient pas qu'elle révèle la vérité, que finalement, ce soit les principaux qui fassent le nécessaire. Dieu n'était pas forcément d'accord, mais il n'avait pas le choix, devant laisser au destin le soin de faire ce qu'il faut. Pour Michael et Megan, ce qui venait d'arriver était trop d'émotions fortes qu'ils se prenaient encore plus dans les bras l'un de l'autre se réconfortant. Jessica se souvenait que Peter était toujours manquant et venait vers eux. 
     
    Jessica (compréhensive) : "Je suis désolée pour toutes ses émotions fortes. 
     
    Michael (la regardant ému) : Ce n'est rien ma chéri, et ça m'a permis d'être en paix, même si j'ai encore des réponses à trouver. 
     
    Jessica (le rassurant) : Tu les trouveras j'en suis sûr. 
     
    Michael : On ferait mieux de rentrer et de se retrouver non ? 
     
    Jessica : Peut-être pas avant que l'on retrouve Peter non ? 
     
    Michael (sec) : Il peut se débrouiller. 
     
    Jessica (tapant sur l'épaule de son homme pour le réveiller) : C'est ton frère chéri, c'est la personne qui te connait le mieux. 
     
    Michael (énervé) : Et est-ce qu'il m'a aidé ? M'as-t-il apporté un équilibre ? Non. Il préférait des leçons de morale, et ça, j'en ai extrèmement marre. 
     
    Jessica (l'embrassant sur la joue pour le calmer) : C'est ton frère avant tout, et mieux vaut le sauver. Imagine si Kyle revient et ne le kidnappe de nouveau. Il espère te faire plier. 
     
    Michael (résigné) : D'accord, on le cherche. Mais que Kyle essaye une autre manoeuvre et là, je le descends."
     
    Jessica n'aimait pas la froideur que dégageait son homme, mais avec Megan et lui, elle cherchait Peter, espérant qu'il ait survécu lui aussi. Ils usaient de leur pouvoir pour relever les décombres et découvrir le corps de Peter ou bien de savoir s'il était en vie. Soudain, Michael en recherche trouvait son frère et levait les décombres. Il allait vers lui, le prenant dans ses bras et l'allongeant au sol. Il vérifiait son pouls, sentant qu'il n'y en avait plus. Par instinct, il posait ses mains sur le corps de son frère, arrachant son haut et il se concentrait. Une lumière aveuglante passait de Michael à Peter qui se levait tout d'un coup. Il ouvrait les yeux, et ceux-ci étaient remplis de lumière. Il tournait la tête vers Michael qui voyait une noirceur en plein développement. Soudain, il prenait la gorge de Michael et la tenait fermement, récitant une incantation. 
     
    Peter (déterminé) : "Lumina, lumina, aparece."
     
    Michael criait, alors que Megan et Jessica assistaient à cela impuissantes. Soudain Michael s'énervait et laissait apparaître des yeux complètement noirs, mettant Peter à genoux. Cette transformation s'arrêtait tout d'un coup, laissant les deux frères complètement épuisés. Peter le regardait complètement honteux. 
     
    Peter (gêné) : "Je suis désolé. 
     
    Michael (énervé) : Je te sauve et il se passe ça ? T'es gonflé. 
     
    Peter (gêné) : J'ignore ce qui est arrivé. Michael, je t'en prie, ne m'en veux pas. 
     
    Michael (furieux) : Tu es de ma famille, m'ayant trahi, comme les autres. Je te hais. Mais tu m'as sauvé, et je t'ai sauvé. Je ne te le ferais pas payé là, de suite. 
     
    Peter (gêné) : Je me ferais pardonner, promis. 
     
    Michael (sceptique) : On verra cela."
     
    Les deux frères restaient à distance, alors que finalement, Jessica se mettait entre les deux, essayant de faire éclater la vérité. 
     
    Jessica : "Vous n'avez pas compris que l'ombre et la lumière vous ont littéralement investi. Ne laissez pas ce monde, ce combat angélique détruire le seul lien qui est indestructible. Vous êtes frères. 
     
    Michael : Seulement les circonstances nous ont éloignés. 
     
    Peter : Mais on peut travailler ensemble pour mettre Kyle à genoux. Il a voulu nous manipuler tous les deux. 
     
    Michael : J'en sais rien. J'ignore si tu me seras utile. 
     
    Peter (suppliant) : Essayons de travailler ensemble. Et après je ne te forcerais pas à décider sur ton avenir. 
     
    Michael (curieux) : Tu ne me diras pas de revenir vers la famille ? 
     
    Peter (compréhensif) : Ce n'est pas de l'ordre qu'il te faut, mais de la confiance, savoir que l'on te soutient. 
     
    Michael (surpris) : Merci. Je ne sais pas quoi dire. 
     
    Peter : Essayons. Allons retrouver Kyle et mettons-le hors d'état de nuire. 
     
    Michael : D'accord."
     
    Michael et Peter se serraient la main. Jessica au loin aimait au moins qu'il y ait une entente cordiale, mais elle avait peur pour son homme. Il y avait une noirceur, une bien grandissante et seul ce mal provenait d'un mal absolu. Elle comptait le prouver et découvrir la vérité. Au loin, Kyle était en sécurité, mais il avait déjà eu l'idée de se venger. La lumière et l'ombre étaient à l'appel de son oeuvre, dans le cas d'un traumatisme constant. Il souriait quand soudain, un inconnu se pointait. 
     
    Kyle (souriant) : "La promesse de l'apocalypse est proche. 
     
    L'inconnu : Seulement, tu as laissé Megan revenir vers Michael. 
     
    Kyle (honteux) : Je suis désolé. 
     
    L'inconnu : Tu l'as mis en colère et continue sur cette lancée. Le test a été concluant, et bientôt, ils seront investis. Le monde vivra dans le chaos, et vous aurez votre place importante."
     
    L'inconnu disparaissait, laissant Kyle en train de réfléchir à ses projets. Pendant ce temps, Michael et Peter partaient à la recherche de Kyle, laissant Megan et Jessica seules. Jessica semblait soucieuse. Megan venait auprès d'elle, posant sa main en guise de réconfort. 
     
    Megan (la réconfortant) : "Ca va aller. Rien que de voir mon père et tonton Peter se serraient la main étaient carrément magnifiques. 
     
    Jessica (souriant légèrement) : Tu as raison, mais je sais qu'avec ton père, quelque chose ne va pas. 
     
    Megan (inquiète) : Dis-moi. 
    Kyle r
    Jessica (calme) : Le mal. Ton père a été en son contact, et depuis, il l'a investi, sans que l'on s'en doute. 
     
    Megan (horrifiée) : Comment peut-on rétablir cela ? 
     
    Jessica (déterminée) : Menons notre enquête et surtout, il faut découvrir la vérité sur le meurtre de ta mère. Si on sait comment le tout a commencé, jamais ton père ne sera perdu. 
     
    Megan (confiante) : Allons-y de suite."
     
    Megan et Jessica partaient. Pendant ce temps, à l'extérieur de tout, un groupe se réunissait, où il y avait de nombreux religieux qui récitaient des prières et une silhouette apparaissait, une telle lumineuse, qu'en sa présence, tout le monde était subjugué. La montée de Sarah avait servi à faire apparaître quelqu'un sur Terre. Qui était-ce ? Dieu ? Au même instant, Kyle mettait en place son futur plan pour mettre à mal Michael Collins, souhaitant se venger pour la mort de sa bien-aimée quand soudain, il était dérangé. En effet, les deux frères défonçaient l'endroit à l'aide de leurs pouvoirs magiques, surprenant Kyle qui commençait à courir. Michael essayait de retenir son adversaire avec la télépathie alors que Peter lui lançait de la glace pour le figer et ainsi, ils pourraient simplement connaître lavérité. Seulement, Kyle avait prévu le coup, et lançait un sortilège plongeant les deux frères dans un profond sommeil. Etait-ce le cas ? Ou bien leur est-il arrivé bien pire ? 
     
     
     
    Fin du chapitre.

    votre commentaire
  • Chapitre 11 L'ombre et la lumière
     

    Les moines accueillirent cette présence qui se dessinait au fur et à mesure. Cela laissait transparaître une femme aux courbes parfaites, à la chevelure brune comme l'ébaine et avec un regard plus que troublant. Les moines, en voyant cette créature furent plus que tentés de s'approcher d'elle, un peu comme s'ils étaient en face du fruit défendu. Cette jeune femme s'approcha de l'un d'eux, posant sa main sur sa joue et elle le brûla instantanément. Les moines fuirent comme des lapins. Cette créature aimait tant sa toute puissance. Les moines prirent peur et s'en allèrent aussitôt. La créature était satisfaite des évènements. Elle souriait et partait aussitôt vers l'entrepôt. Là, elle vit les dégâts et elle frappa dans ses mains comme si le tout était prévue. Qui était-elle ? C'était le grand mystère. En attendant, Michael se réveilla dans un endroit plutôt chaotique et en désolation qui lui était totalement inconnu. Il regarda les alentours afin de tenter de reconnaître ne serait-ce qu'un endroit mais rien à faire. Surtout, il trouva curieux de ne trouver personne comme si le tout était vide, comme si les personnes avaient disparu. Là, il conclut qu'il n'était plus sur le plan physique. Il observa ainsi tout le secteur et remarqua son petit frère au loin encore inconscient. Même s'il ressentait de la rancoeur et de la colère envers celui-ci, il partit vite le retrouver. Il frappa sur le visage de celui-ci en lui donnant de bonnes gifles. Peter se réveilla en sursaut.

     

    (effrayé) : « Ca te prend souvent de me gifler frangin ?

     

    (énervé) : Vu la merde dans laquelle on se trouve, je ne vais pas te laisser roupiller, tu me prends pour qui ?

     

    (énervé) : On n'en serait pas là si tu avais réfléchi aux conséquences de tes actes.

     

    (curieux) : Qu'est-ce que tu insinues ?

     

    (énervé) : Que si tu n'avais pas fait la guerre contre nous, jamais on n'aurait été ici.

     

    (fou de rage) : Non mais tu es gonflé ! J'ai perdu celle que j'aimais je te rappelle ! Elle a été assassinée et comment je peux ne pas me poser de questions à propos de la famille.

     

    (essayant de le raisonner) : On n'est pas responsable de la mort de Sarah.

     

    (énervé) : Vous l'êtes car elle n'a pas pu compter sur votre présence.

     

    (furieux) : Mais tu es têtu comme une mûle ! On n'a rien fait à Sarah. »

     

    Michael fut si enragé par les propos de son petit frère qu'il l'envoya au loin avec de la télékinésie. Seulement, quelqu'un les surveilla de près et utilisa son pouvoir pour ralentir les choses. Ainsi, Peter se retrouva au seul en douceur. Michael fut très furieux qu'il cria de toutes ses forces afin d'exprimer ses sentiments. A cet instant, la personne sortit de sa cachette. C'était une jeune femme visiblement bien éprouvée par le lieu. Elle s'approcha de Peter. Aux yeux du jeune homme, elle était d'une beauté stupéfiante, comme s'il avait en face de lui un ange tombé du ciel. La jeune femme le ramena de suite à la réalité en le secouant.

     

    (jouant sur la peur et le temps) : « Je ne sais pas si vous êtes au courant mais il ne faut pas rester là alors levez-vous et le plus vite possible.

     

    (surpris) : Mais qui êtes-vous et qu'est-ce que vous savez de la situation ?

     

    (détournant la réponse) : Non mais vous croyez franchement que je vais tout expliquer alors que le danger est tout proche. On est dans les limbes bordel et si on ne se remue pas le cul, on risque de se faire prendre par un ennemi bien féroce. Alors au lieu de tergiverser, mieux vaut travailler ensemble et sortir vite fait bien fait, vous ne croyez pas ? Oh, au fait, je m'appelle Kimberly Allison McCalister et vous ?

     

    (plutôt étonné et admiratif de cette jeune femme) : Je vous comprends, et on va se sortir de là, faites-moi confiance. Je ne suis pas seul. Avec mon frère, on va vous aider. Je m'appelle Peter Collins et celui qui arrive et bien énervé, c'est mon frère Michael.

     

    (arrivant bien déterminé et furieux) : Tu discutes avec quelqu'un que tu ne connais même pas mais ma parole tu es inconscient ?

     

    (intervenant) : Plutôt mal poli de me juger alors que vous n'avez même pas discuté avec moi. Vous êtes dans les limbes bordel. Et je parie que l'on vous y a envoyé n'est-ce pas ?

     

    (plutôt odieux et méfiant) : Peu importe comment je me comporte, l'important c'est que je ne me retrouve pas ici car j'ai des choses à faire. Et puis j'ai le droit de juger qui je veux d'abord. Les limbes, ce n'est pas n'importe quel endroit. Qui me dit que vous êtes gentille, que vous êtes quelqu'un à sauver ? Cela peut tout aussi bien dire que vous êtes là pour nous tuer mon frère et moi.

     

    (insistante et déterminée en le mettant devant le fait accompli) : Alors vous verrez bien si je suis gentille si je vous fais sortir d'ici. De toute façon messieurs, vous n'avez pas le choix.

     

    (résigné) : Très bien, que faisons-nous ?

     

    (satisfaite des évènements mais cachant ses émotions afin d'arriver à sortir de cet endroit) : Alors nous devons combiner nos pouvoirs et tout faire pour sortir.

     

    (méfiant) : Qu'est-ce qui nous dit que vous n'allez pas nous trahir ?

     

    (jouant l'innocente) : Qu'est-ce qui me dit que vous n'allez pas me trahir ? Personne ne connait l'avenir ni les personnes qui sont autour de nous. Tout le monde est imprévisible.

     

    (toujours aussi méfiant mais le montrant moins) : C'est vrai. Alors agissons.

     

    (souriant légèrement pour mieux se montrer accueillante et charmante envers ses partenaires de fortune) : Partons vers le lieu où se trouve la faiblesse de cet endroit et il faudra y mettre toutes ses forces. »

     

    Kimberly était l'une de ses personnes mystérieuses et qui aimait cultiver l'art du secret comme personne. Alors que les frères Collins partirent, Kimberly regarda derrière, voyant une silhouette qui se débattait pour s'en sortir. Qui était cette jeune femme pour s'être retrouvée dans un endroit aussi sordide et ce en plus avec des pouvoirs mystérieux ? Pendant ce temps, au cimetière, un homme fut près d'une tombe avec justement inscrit « Kimberly A. McCalister, ma bien-aimée, l'amour de ma vie et celle pour qui je ne serai rien sans elle ». Il apporta des fleurs et laissa couler des larmes sur son visage alors que des images lui vinrent en mémoire. Cela s'était passé en pleine nuit alors qu'ils étaient sortis d'une représentation d'une opéra célèbre : Le fantôme de l'opéra. Kimberly était vêtue d'une robe noire assez sexy et classe, mettant en valeur ses formes les plus généreuses. Celui qui l'accompagnait et qui pleurait aujourd'hui sur sa tombe n'était autre que Logan Hamilton, un ancien policier mais qui s'était reconverti en garde du corps du maire de la ville. Il avait rencontré la demoiselle alors que celle-ci sortait de cinéma en compagnie d'un homme qui semblait être issue de la classe des plus riches. Kimberly avait repéré Logan qui aimait tant la regarder. Elle s'était sentie flattée ce jour-là, et elle comptait bien avoir ce beau brun. Alors, elle eut élaboré un plan bien ficelé où elle ferait passer son petit ami pour un homme violent. Elle s'était frappée, faisant en sorte d'avoir des traces bien visibles de cette agression. Elle appela police secours et Logan était de service. Il fut venu la retrouver, et elle eut usé de sa vulnérabilité pour le séduire. Logan fut déstabilisé. Il eut essayé de résister mais la belle blonde était bien plus forte qu'ils passèrent à l'acte à l'époque. Au fur et à mesure, cette relation était devenue plus sérieuse et Logan était tombé fou amoureux de la belle blonde. D'ailleurs, il aimait l'amener à l'opéra même si ce n'était pas ce qu'il aimait le plus au monde, mais il désirait faire plaisir à sa compagne. Alors que le spectacle était terminée, ils étaient sortis pour aller dans le restaurant français préféré de la blonde. Cependant, ce qui semblait être une soirée si magique, se transforma vite en cauchemar lorsque Kimberly se fit tirer dessus. Logan n'avait pas pu intervenir et Kimberly tomba sur le sol. La balle la tua sur le coup. Logan fut fou de rage et tua l'assaillant. Ses images arrêtèrent de le hanter quand il sentit une main se poser sur son épaule. Logan se tourna et se trouva en face d'une jeune femme brune qu'il connaissait plutôt bien. Il s'agissait de sa meilleure amie, un soutien sans faille dans cette épreuve. Elle se nomma Elena Megan Davenport. Elle le connaissait depuis plus de deux ans maintenant. Quand Logan fréquenta Kimberly, Elena avait ressenti un gros pincement au coeur, se rendant compte à quel point cet homme comptait plus qu'une simple amitié. Alors, elle s'était démené afin de faire entendre raison à son confident même si celle-ci était mariée au petit frère de celui-ci. Le jour où Kimberly s'était absentée pour une sortie avec sa meilleure amie, Elena en avait profité pour organiser un dîner. Ce jour-là, elle jouait la carte de la femme vulnérable délaissée par son époux. Logan, plutôt chevaleresque et protecteur, s'était occupé d'elle sans se douter du piège tendu par la jeune femme. Au cours de ce dîner, les deux s'embrassèrent. Logan, après cette situation, fut très embarrassé et gêné, préférant clarifier les choses. Elena avec le temps, préféra attendre afin de retenter sa chance pour le croquer. Maintenant que Kimberly n'était plus un problème et que la période de deuil raisonnable était passée, elle comptait passer à l'action. Elle se montrera telle une confidente en étant prévenante et charmante pour le piéger. Voyant les yeux tristes de sa proie, elle le prit dans ses bras caressant sensuellement son dos et griffant légèrement son cou pour éveiller du désir qu'il ne résistera pas. Il se sentit attiré par Elena mais il tenta de résista en éloignant légèrement sa tête. Elle se plongea dans son regard effleurant doucement sa joue pour l'ensorceler.

     

    (se montrant attentionnée en effleurant délicatement son épaule puis son bras et prenant sa main dans la sienne pour l'amadouer) : « Je suis tellement désolée mon chou de tout ce que tu traverses en ce moment. Si seulement je pouvais estomper ta peine, je le ferais en un instant.

     

    (charmé mais résistant à la tentation) : Tu n'as pas ce pouvoir malheureusement, personne ne le peux. Kimberly a laissé une place vide dans mon coeur, et qui ne pourra pas se reconstruire comme ça. Sa disparition, sa mort m'a traumatisé. J'ai perdu mon âme soeur, ma confidente, mon amante, ma meilleure amie. Je désirais l'épouser, Elena. L'amour n'est plus fait pour moi. Le destin a voulu que j'ai rencontré la femme de ma vie et il me l'a ensuite arraché.

     

    (se montrant prévenante en jouant celle qui le soutenait, avouant de faux sentiments, effleurant l'intérieur de sa main avec son pouce, donnant un baiser subtil et pervers sur sa joue et effleurant son cou puis son épaule pour le troubler) : Mon chou, je te comprends et sache que je suis là à tes côtés, prête à te soutenir et à t'aider à traverser cette douloureuse épreuve. Je compte bien te faire retrouver ce joli sourire sur ce petit minois qui illumine les journées de n'importe qui à commencer par la mienne. A sa place, je sais que je ne désire pas te voir souffrir mais que tu reprennes goût aux choses ainsi que le cours de ta vie.

     

    (troublé) : Qu'est-ce que je ferais sans toi ?

     

    (jouant la gênée en le flattant, effleurant son bras et le haut de son torse pour le faire frémir) : Et moi sans toi mon chou. Jamais je n'aurai été ici à pouvoir te soutenir sans ton soutien sans faille, ta compréhension. Tu es un prince au regard si envoûtant et charmant. Ta bouille si angélique et ce sourire sont à tomber. Tu es si prévenant et attentionné. Je m'estime chanceuse d'être à tes côtés, tu n'imagines même pas.

     

    (gêné) : Oh, je ne sais pas quoi dire.

     

    (posant son index sur ses lèvres en les parcourant lentement, effleurant malicieusement le haut de son torse et s'approchant au plus près de lui en laissant son souffle agir sur son cou pour l'enflammer) : Chut, ne dis rien bel ange, et savourons cet instant rien que tous les deux.

     

    (charmé et effleurant la joue de la belle lentement) : Tu es si belle, si attentionnée, et avec un visage d'ange. Tu es la perfection incarnée, la quintessence de la beauté.

     

    (voyant l'occasion de le manipuler en jouant les touchées approchant ses lèvres de son oreille, griffant malicieusement son cou et laissant glisser le bout de ses doigts sous son haut pour le faire frémir) : Il n'y a que toi beau brun pour me donner de si jolis compliments, j'en suis plus que touchée. Tu sais, c'est si rare que l'on me complimente. C'est à croire que je ne méritais pas d'en entendre.

     

    (déstabilisé) : Que l'on ne t'en dise pas, je ne comprends pas, même, je trouve que c'est une injustice envers ta personne.

     

    (voyant une occasion de le manipuler car elle aurait l'occasion de dominer le jeu en titillant son menton avec son index, effleurant l'intérieur de sa main en mordillant la paume, effleurant son bras et son épaule pour le désarçonner) : Tu es un tel prince et tu illumines mes journées. J'ai un plan à te proposer pour te changer les idées. Et si on passe un moment tranquille à la maison ? Je te cuisinerai un bon poulet avec des frites et en dessert des fraises et autour d'une bonne bière. On se fera de bons films également. Tu en dis quoi bel ange ?

     

    (troublé) : Alors on se fait cela belle déesse, je suis partant.

     

    (satisfaite, effleurant tout doucement son front et donnant un baiser subtil et pervers et souriant légèrement afin de mieux cacher ses intentions)  : Alors partons d'ici, et passons un moment sympa. »

     

    Elena guida doucement le bras de son bellâtre autour de sa taille et posa sa tête sur son épaule pour le dérouter. Cela fonctionnait puisqu'il se laissa faire. Ils partirent ensemble en direction de la demeure d'Elena. Pour elle, c'était enfin l'occasion de passer à la vitesse supérieure et de le croquer. Pendant ce temps, à la demeure des Collins, les parents de Michael et de Peter étaient plus qu'inquiets de ne pas voir leurs fils, surtout Max. Depuis le combat entre les deux garçons, le patriarche se posait des questions sur l'avenir de la famille. Il avait peur que l'histoire ne se répète, que l'un des deux soit complètement perdu par le mal. Il avait l'impression que sa famille était maudite. Taylor s'approcha de son homme, elle qui avait fui sa famille il y a de cela des années à cause de ce mal qui allait frapper sa famille et dont elle était responsable. Elle se sentait coupable. Elle pensait que c'était de sa faute si Michael était passé du côté obscur de la force. Cependant, elle sentait en elle qu'elle n'était plus aussi complète, comme si quelque chose la bloquait, et elle ignorait ce que c'était. Elle posa sa main sur l'épaule de son époux, et il se tourna. Il tenta d'afficher un sourire, mais c'était peine perdu. Il ne pouvait plus être passif des évènements.

     

    (inquiet) : « Je n'aime pas ce qui se passe chérie. Même si je te rassure sur ce qui arrive, je ne peux m'empêcher de penser à eux.

     

     (tentant de le rassurer en enroulant ses bras autour de sa taille) : Ne t'inquiète pas, on va avoir des nouvelles. On retrouvera nos fils.

     

     

    (curieux) : Tu as retrouvé ton calme ?

     

     (le rassurant) : Bien sûr bébé, je l'ai retrouvé grâce à toi, sinon, je paniquerai à coup sûr. Tu sais comment je suis quand je panique ou quand je me mets en colère.

     

     

    (curieux) : Tu casses tout c'est vrai mais que tu passes soudainement de l'état de panique à calme, ça m'étonne.

     

     (le valorisant et jouant les vexées) : C'est parce que tu as simplement un tel effet apaisant sur moi. Et puis qu'est-ce que tu insinues par là ?

     

     

    (essayant d'obtenir des réponses) : Tu es partie au nom de l'ultime pouvoir et de notre fils qui le possède mais je ne te vois pas te démener pour essayer de trouver une solution.

     

     (lui donnant une gifle) : Tu insinues que j'ai tout manigancé pour que notre fils ait ce don, pour qu'il mette à mal notre famille ? Mais merde, j'aime mon enfant, j'aime notre famille. C'est que tu me connais mal on dirait après toutes ses années de mariage. Tu me blesses, tu me fends le c?ur. Tu devrais me faire confiance non ?

     

     

    (s'excusant) : C'est que je ne sais plus où j'en suis et être inactif, ça me dépasse.

     

     (en colère) : Je comprends ce que tu veux dire, mais tu ne crois pas que je suis dans le même état que toi ? J'aimerai faire quelque chose, frapper du démon, trouver des réponses aux questions qui nous rongent, mais on ne peut pas. Tu t'appelles Dieu ? Je sais que ce n'est pas le cas et moi non plus. Vraiment tu me fais chier. Je croyais que tu voyais ma souffrance, que tu me consolais et me soutenais mais je me trompais. Tu fais chier Max, en fait, tu ne penses qu'à ta gueule.

     

     

    (essayant de la calmer) : Pardonne-moi. On doit rester soudés tous les deux. Jessica peut nous appeler à tout moment et intervenir pour les garçons.

     

     (le giflant) : Tu te fous de ma gueule ? Tu insinues des choses sur moi et après tu parles d'unité ? Tu peux aller te carrer très loin cette unité de merde et là où je pense.

     

     

    (prenant son bras, l'effleurant et caressant sa joue pour l'amadouer) : Tu as raison. Je n'aurai pas dû te dire ses choses. Je suis perdu sans toi.

     

     (le giflant) : Et bien, tu pourras bien réfléchir aux conséquences de tes actes connard ! Va chier, et surtout ne me rattrape pas. »

     

     

    Max tenta tout de même de l'attraper mais Taylor le repoussa grâce au pouvoir d'explosion contre le mur. Là, elle partit sans sommation, laissant son mari sous le choc de cette confrontation. A l'extérieur, des images lui revinrent en mémoire. C'était celles où elle se retrouvait avec des démons et à la tête même d'une escorte. Que s'était-il passé durant sa fuite et avant son retour ? Elle pensait avoir fui tous ceux qui désiraient toucher cet ultime pouvoir mais la vérité était vraiment toute autre. Que cachait-elle ? Max, de son côté, encore éprouvé par la dispute, ne désirait plus rester dans la demeure sans rien faire. Il partit trouver des réponses, quitte même à provoquer des dégâts si nécessaires. Que comptait-il faire ? Pendant ce temps, en plein centre ville, les gens ne se doutaient pas de tous les événements qui se déroulaient. La fréquentation dans les boites de nuit et même de strip-tease battirent leur plein. De bons nombres d'hommes fréquentèrent cet établissement et particulièrement pour cette soirée-ci. Une jeune femme était grandement attendue. Son show les envoûtait complètement. C'était d'ailleurs pour cela qu'un groupe d'amis arriva dans l'établissement. Parmi eux, il y avait un jeune homme : Oliver Stephen Davidson. Celui-ci était le fils d'un des hommes les plus influents de la ville, même qu'il était incontournable. Son père était un producteur en vue du monde des séries télévisées et en particulier dans les policiers. C'était un jeune homme timide et pas habitué au monde du vice. Il comptait partir mais on l'obligea à rester. Il se dirigea avec ce groupe vers la table où il s'installa hésitant sur la chaise. La musique commença à se faire entendre. Le show commença sur les chapeaux de roue. Les amis d'Oliver furent en ébullition. Ils se rapprochèrent des jeunes femmes donnant des billets. Oliver lui, resta assis sur la chaise se disant que ce que ses amis faisaient. Soudain, une musique capta toute son attention. Oliver tenta de ne pas regarder ce qu'il se passait mais il échoua. Regardant vers la scène, il vit une jeune femme de toute beauté, d'une chevelure brune étincelante. Elle portait une tenue plus que sexy et qui appelait à la tentation. Jamais il n'avait vu une femme aussi belle. Il trouvait que cette femme méritait bien mieux que d'être sur scène, à danser face à des hommes plus que pervers. Il attendit la fin de son show. Cette jeune femme qui dansa s'appelait Kathryn DiLaurentis. Elle avait débarqué en ville depuis seulement 3 semaines avec des difficultés financières assez importantes. Ayant peu de qualification, cette boite lui avait offert l'opportunité de se faire de l'argent rapidement. Seulement, en échange, elle avait vendu son âme à un patron des plus retords. La musique retentissait, et elle bougeait son corps au rythme du son. Les regards des hommes en général lui étaient indifférents, même elle les considérait comme des moins que rien. Seulement, son regard, ce soir-là s'arrêta sur Oliver dont elle le reconnut immédiatement. Elle savait de quel milieu il venait et surtout ce qu'il pouvait apporter. Elle comptait le posséder afin de se sortir de cette situation inextricable dans laquelle elle se trouvait. Pour cela, elle influencera ce beau brun en le sauvant d'une situation où il se ferait tabasser. Pendant sa danse, ses yeux n'observèrent que le bellâtre. Elle usa de son corps avec des positions suggestives pour capter son attention. Oliver essaya de résister, de se dire que ce n'était pas bien, mais cela fut impossible. Elle continua son show jusqu'à ce que les hommes viennent à sa rencontre glisser un billet. Telle une innocente, elle regarda sa cible pour l'amadouer qu'il viendra la sauver. Elle quitta la scène afin de se rendre dans les coulisses. Oliver, attiré par la belle, laissa ses amis afin de se rendre en coulisses et de la retrouver. Kathryn attendit quelques instants et voyant des brutes épaisses, elle indiqua de s'en prendre au jeune homme qui allait arriver soi-disant car il était potentiellement dangereux. Les individus allèrent vers ce jeune homme et lui donnèrent une correction. Kathryn attendit quelques instants. Elle fit comme si elle avait entendu du bruit et cria sur les individus. Oliver fut au plus mal. Il fut bien touché au niveau du visage et au corps. Kathryn vint vers lui et guida sa main autour de sa taille pour l'aider.  

     

    (jouant la femme prévenante en effleurant la taille de ce bellâtre et délicatement sa joue puis le flattant pour l'attendrir) : « Je suis désolée pour ce que ses brutes ont osé vous faire. Qu'un homme aussi charmant que vous avec un visage aussi angélique et craquant soit aux prises avec ses brutes me rend malade. D'ailleurs vous, dégagez de mon chemin et que ça saute ! »

     

    Les hommes de main partirent rapidement, laissant Kathryn et Oliver seuls. Kathryn aida Oliver à se relever. Elle effleura délicatement le haut de son torse et son épaule lors du transport pour l'hypnotiser qu'il sera sous le charme de la belle. Elle l'emmena dans sa loge, où elle s'assura que personne ne puisse la déranger en fermant la porte. Elle assit sa proie sur une chaise jouant l'effrayée en effleurant ses cheveux puis son cou pour l'amadouer.

     

     

      (effleurant son épaule puis son bras et sa main en effleurant l'intérieur et donnant un baiser subtil et pervers sur le dessus pour le troubler) : « Je vais vous soigner, croyez-moi. Vous serez remis sur pied en un rien de temps.

     

    (déstabilisé par la belle et encore faible) : Je ne sais pas comment vous remercier pour ce que vous faites pour moi. Peu de personnes ont autant de gentillesse que pour vous pour aider son prochain.

     

    (se montrant humble, prévenante et même serviable, jouant les touchées en effleurant le coin de ses lèvres, son front puis le haut de son dos et plaçant la main de son bellâtre autour de sa taille afin de l'inciter à l'effleurer pour le désorienter) : Je n'ai pas fait grand chose vous savez. Vous n'avez pas mérité une telle chose. C'est inadmissible ce qui vous est arrivé. Ce que vous me dites me touche profondément. Je n'ai pas l'habitude que l'on me complimente. Je pensais ne pas mériter ce traitement.

     

    (troublé, levant difficilement sa main mais réussit en effleurant la joue de la belle timidement) : Je ne comprends pas comment une femme aussi belle et ravissante que vous puisse ne pas recevoir de compliments. Vous méritez d'en entendre davantage et je vous rendrai justice pour cela en vous en donnant tout pleins et même en vous éloignant de ce milieu. Vous êtes la quintessence de la beauté au féminin et qui mérite d'être en pleine lumière. Vous êtes si belle et charmante, jamais je n'ai rencontré une telle beauté.

     

    (voyant une occasion de le manipuler en le valorisant, en étant bienveillante en effleurant le genou du bellâtre, griffant l'arrière de son cou, laissant son souffle agir dessus, descendant au plus bas de son torse approchant dangereusement de ce qu'elle désire, posant son index sur ses lèvres, embrassant subtilement et perversement sa joue pour l'enflammer) : J'en suis si touchée d'en recevoir venant d'un prince tel que toi. Jamais on n'a fait attention à moi comme tu le fais. Je ne peux que te tutoyer car tu mérites les attentions dignes de l'ange que j'ai sous mes yeux. J'espère que cela ne te gêne pas au moins ? Si seulement, je pouvais trouver la personne qui puisse se préoccuper de moi. Voyant l'homme si charmant, prévenant que tu es, je crois en l'homme idéal. Oh, j'ai oublié de me présenter. Je m'appelle Kathryn DiLaurentis et toi quel est ton nom beau gosse ?

     

    (rougissant et carrément influencé par la belle) : Je m'appelle Oliver Stephen Davidson et je suis plus que ravie de vous... te rencontrer belle créature. Tu as devant toi la personne qui se préoccupe de ton bien-être. Tu mérites tellement mieux que cet endroit. Et je souhaite t'aider à t'en sortir.

     

    (procurant une douceur à son oreille, effleurant le bas de sa jambe avec son pied et au niveau de son nombril glissant ses doigts légèrement sous son haut puis lui donnant un baiser doux et pervers pour exalter du désir) : Je ne désire pas te causer le moindre ennui beau brun.

     

    (troublé et prêt à tout) : Je me fous des ennuis. Tout ce que je désire c'est d'être à tes côtés et de ressentir ses baisers si doux sur mes lèvres. Tu me transportes vers un monde que je ne connaissais nullement.

     

     

      (pensant au secret pour mieux piéger sa cible) : Voyons-nous toi et moi en secret, afin que ce moment soit inoubliable, qu'en dis-tu ?

     

    (carrément influencé par la belle) : Tout ce que tu désires ma déesse. L'important pour moi c'est d'être en ta présence. Je serai perdu sinon sans toi. Ne pas pouvoir te sentir à mes côtés serait une torture. Tu es tellement divine et moi, j'ai la chance que tu sois sur ma route.

     

    (jouant les perverses en guidant les mains d'Oliver sur sa poitrine, l'incitant à les caresser puis descendant tout le long de son corps jusqu'à ses cuisses et ses hanches qu'il se trouvait proche de son intimité pour le rendre dingue qu'il voudra lui faire l'amour) : Prends-moi dans tes bras bébé, j'ai envie de ressentir ta chaleur tout contre mon corps, que tes baisers couvrent ma peau d'un geste délicat et passionné. Je sens que tu as envie que je sois à tes côtés, je sens que tu as envie de m'embrasser et de me caresser. Ne fais pas durer ce supplice trop longtemps sinon on sera frustré toi et moi.

     

    (déterminé) : Je ne veux pas l'être. J'ai envie de te prendre tout contre moi, et de sentir ta douce chaleur. Je désire être à tes côtés.

     

    (l'embrassant avec une fougue et une passion des plus dévorantes, titillant sa langue avec la sienne dans une danse endiablée, mordillant sa lèvre et la léchant coquinement pour le torturer qu'il sera obsédé par elle) : Alors fais-le trésor, fais-le, je n'en peux plus d'attendre. J'espère qu'avec tout cela, je ne te fais pas trop mal. Faut que je te soigne. »

     

    Kathryn commença à s'éloigner mais Oliver la retint, lui effleurant la joue. Kathryn en profita pour guider discrètement les mains de son beau canon vers ses fesses, affichant un sourire discret et pervers et se mordillant la lèvre pour le provoquer. Oliver fut plus qu'influencé par la belle déesse et , même gêné, il effleura doucement le corps de la belle. Elle s'approcha de lui, effleurant au niveau de son intimité, l'embrassant dans le creux de son cou en le mordillant et le léchant malicieusement pour le faire frémir. Il ne pouvait se détacher de Kathryn qui avait tout pouvoir sur lui.

     

    (déstabilisé) : « Ne t'en fais pas bellissima. Tes attentions, tes baisers sont pour moi le meilleur des remèdes que je m'en remets grâce à toi. 

     

    (le flattant, levant légèrement son haut et procurant une douceur à son nombril, malaxant légèrement son intimité pour l'achever) : Tu es mon beau gosse à moi bébé. »

     

    Alors que les deux se rapprochaient dangereusement, que la belle posséda le jeune homme dans ses griffes afin de pouvoir par la suite se sortir de sa situation délicate, une personne surveilla de très près le duo alors qu'elle se trouva au dehors. Visiblement, elle avait des pouvoirs. Qui était-elle ? Kathryn réussira-t-elle à concrétiser son approche auprès d'Oliver ? Pendant ce temps, Megan et Jessica, parties de l'entrepôt où de récents événements tragiques avaient eu lieu, arrivèrent dans la demeure de Jessica. Elles furent toutes les deux éprouvées. Megan avait eu l'occasion de voir sa mère pour la première fois après toutes ses années où elle fut séparée de celle-ci. Kyle qui l'avait élevée comme si c'était sa propre fille lui avait menti. Tout ce qui l'intéressait était de se venger de ce faux père, de cet homme abjecte qui avait fait d'elle un mercenaire. Egalement, ce qui la hantait c'était son père Michael, son attitude, ce qu'il avait commis en tuant Claire avec une rage des plus déconcertantes. Tout se mélangea dans son esprit, mais Jessica la sortit vite de ses pensées en posant sa main sur son épaule. 

     

    (jouant la prévenante) : « Ne t'inquiète pas, on va trouver la vérité.

     

    (inquiète) : Avec tout ce qui arrive, je me demande comment je vais tenir. Je connais maintenant mon père. Je sais qui est ma mère et le fait qu'elle a été assassinée pour que mon père change radicalement. On m'a séparée d'eux à ma naissance pour que je devienne comme une démone, une mercenaire sans scrupule. Ce qui s'est passé c'est trop dur. Et ce qui est arrivé à la fois à Claire que mon père a tué puis ensuite à l'entrepôt avec le grand combat, c'est trop pour mes épaules.

     

    (jouant celle qui la soutenait) : Tu sais que je suis là, que je peux aider. Si jamais tu as besoin de quoi que ce soit, demande-moi et je réaliserai ton souhait.

     

    (légèrement rassurée) : C'est gentil à toi, mais mieux vaut enquêter.

     

    (songeuse et curieuse) : Tu veux commencer par quoi d'abord ?

     

    (curieuse) : Je pense que l'on peut commencer par la scène du crime. Tu sais où le meurtre a eu lieu ? Et toi, j'ai l'impression que cela ne va pas. Tu sais que je suis là également. Tu es tellement gentille. J'ai l'impression que tu es un ange tombé du ciel pour nous sauver.

     

     

    (déroutant une partie de la réponse et songeuse) : Ton père m'a montré où cela a eu lieu. On peut y aller à deux, si cela te dit bien sûr. Là-bas, je pourrai savoir dans quelles circonstances ta mère est morte et qui est le responsable de tout cela. Sinon, ne t'en fais pas pour moi, ça va. Je suis plus que touchée par de tels compliments, mais tu sais, personne n'est totalement un ange. Les ténèbres sont constamment autour de nous, à faire du pied pour que l'on cède à la tentation.

     

    (curieuse) : Oui, bien sûr que l'on y va à deux, pas moyen. On ne me met pas sur la touche sinon, ça pète mais grave. Oh, je comprends ton point de vue, mais est-ce du vécu ce que tu viens de me dire ou c'est une réflexion philosophique sur la traditionnelle position du bien et du mal dans la société ?

     

    (mentant) : Réflexion philosophique. Je ne pensais pas que tu philosophais là-dessus.

     

    (usant d'autodérisions) : Tu vois, je suis moins blonde que j'en ai l'air.

     

    (souriant légèrement) : Carrément oui.

     

    (curieuse) : On peut y aller maintenant ?

     

    : Bien sûr. Si tu veux te rafraîchir avant d'y aller, la salle de bains est en haut. 

     

    (heureuse) : Alors j'y vais et de ce pas. Ensuite, on partira.

     

    (souriant légèrement) : Bien sûr. »

     

    Megan partit vers la salle de bains laissant Jessica avec pleins de questions et de doutes. Jessica Turner était une de ses filles les plus gentilles, et même les Collins lui donnaient le bon dieu sans confession, mais c'était sans compter sur le fait que comme tout le monde, Jessica avait ses secrets. D'ailleurs, cela concernait un bien plus que douloureux. De cet aspect gentille, prévenante et généreuse se cachait au fond une femme brisée par le mauvais sort. Les démons lui avaient arrachés le seul homme qu'elle n'avait jamais aimé, mais également le petit garçon qu'elle avait mis au monde. Depuis deux ans, ce traumatisme ne cessait de la hanter, surtout que les démons avaient pris son homme, l'ayant attaché et avaient forcé Jessica à regarder l'exécution. Son cri était ce qu'elle se souvenait intensément et qui la hantait dans ses cauchemars les plus profonds. Jamais elle ne s'était confiée sur ce qui était arrivée et encore plus, lorsque son fils Ethan avait été kidnappé. Depuis ce jour, on lui avait fait miroiter que si elle se rapprochait des Collins et du pouvoir ultime que tout le monde parlait sans cesse, elle reverrait son petit garçon. Elle y pensait sans cesse, se souvenant de cette petite bouille si angélique. D'ailleurs ses yeux lui rappelaient le souvenir de son homme perdu. C'était un supplice pour elle, comme un couteau qu'on lui mettait en plein coeur et que l'on remuait pour la confronter à une ultime souffrance. Elle se souvenait de ses instants où elle le prenait dans ses bras, lui faisant tout pleins de chatouilles et même jouant au basket et au football. Son sourire lui manquait. Son homme lui manquait. Tout se bouscula dans son esprit qu'elle jeta des bibelots fort de rage. Heureusement pour elle, Megan, la fille de Michael, ne vint pas voir ce qui se passait, vu qu'elle était occupée à la salle de bains. Soudain, quelqu'un frappa à la porte. Elle savait au fond d'elle qu'elle ne devait recevoir personne. Elle ne réagissait pas au premier abord, se disant que cette personne ne devait être qu'un de ses témoins de Jéhovah qui vendaient leur parole à la noix. Seulement, elle entendait de nouveau quelqu'un frapper à la porte. Alors, elle se déplaça. Elle ouvra lentement la porte et à sa grande surprise, elle se trouva face à son passé. Elle vit un homme plutôt beau gosse, canon, même irrésistible et qu'elle avait envie de croquer. Il s'agissait de Connor Raphaël Hastings, son homme, son époux même. Elle fut sous le choc en le voyant, elle qui le croyait mort depuis deux ans, et dont elle avait assisté à l'époque à l'exécution. Immédiatement, elle se sentit mal et elle tomba dans les paumes. Rapidement, Connor la rattrapa en la prenant dans ses bras. Il l'amena sur le canapé et il l'allongea. Il ne pouvait s'empêcher de regarder cette divine créature qui lui avait tant manqué et dont il était fou amoureux. Il se souvenait l'avoir rencontré lors d'une réception donnée par le maire il y a quatre ans. Il était sorti d'une histoire d'amour où celle qu'il avait aimé était décédée suite à un braquage de banque qui avait mal tourné. Il s'était refermé à l'amour après cela, mais sa rencontre avec Jessica Turner avait changé sa vie à tout jamais. Elle était divine, belle, intelligente et elle n'avait pas froid aux yeux. Elle était à l'époque avec un homme qui pensait qu'elle était une propriété à afficher en public. Elle aussi l'avait remarqué, et elle s'était servie de sa situation pour amadouer sa cible tout en usant de ses charmes et de ses formes les plus généreuses. Il était tombé dans le piège de la belle. Par la suite, ils sortirent ensemble. Peu à peu, Connor ressentait des sentiments pour elle, et pour la belle, même si au début, c'était pour se sortir de sa situation des plus délicates, elle était tombée amoureuse également. Entre eux, c'était fait pour durer. Il y avait eu le mariage, et la naissance de son fils était pour Connor l'un des plus cadeaux qui soit en plus de sa dulcinée. Sa captivité avait été pour lui une torture, un supplice et rien que de savoir que sa femme le croyait mort était trop dur. Mais au lieu de se laisser faire, il préféra se battre pour espérer retrouver sa femme. Aujourd'hui, elle était là, devant lui. Il effleura lentement la joue de celle-ci du bout des doigts et donnant un baiser à la fois doux et tendre sur sa joue afin d'attirer l'attention de la belle. Celle-ci se réveilla. Elle vit Connor. Elle se rendit compte qu'elle ne rêvait pas. Elle se blottit dans ses bras, entourant ses bras autour de sa taille et ressentant le doux parfum de son homme. Elle posa sa tête sur son épaule, griffant légèrement son cou, le mordillant et l'embrassant malicieusement pour le faire frémir. Elle lui procura une douceur à son oreille lui murmurant des mots doux et coquins, effleurant son torse jusqu'à près de son intimité et l'embrassant avec une telle fougue et une telle passion pour le faire bouillir de désir qu'il la réclamera. Elle le regarda émue et lui fut si heureux de la retrouver qu'il effleura la joue et le coin des lèvres de sa belle déesse.

     

    (aux anges) : « Comme tu m'as manqué ma belle déesse. Oh, comme je suis si heureux de te retrouver, de pouvoir te serrer dans mes bras et de pouvoir te dire à quel point je t'aime.

     

    (émue, encore sous le choc, mordillant l'index de son homme, le léchant subtilement et effleurant le dessus de sa main en le griffant pour l'enflammer) : Tu es là mon amour, tu es bien là. Je suis en train de te toucher, je ne rêve pas. Bébé, tu m'as tellement manqué. C'était si dur sans toi. Je ne vivais plus sans ta présence, sans pouvoir admirer ce visage si angélique et ses yeux qui me font craquer littéralement. Ne plus pouvoir te dire rien que « je t'aime », j'en étais malade et triste. Te voir là sous mes yeux est un tel miracle, comme si Dieu a exaucé mes prières de te revoir et d'être de nouveau à tes côtés. Qu'est-ce qui... ?

     

    (l'interrompant, posant son index sur les lèvres de sa belle et se plongeant dans son regard) : Chut, je sais que mon apparition est un choc. Je vois à quel point tu as souffert et je me sens coupable de tout ce que tu as traversé par ma faute. Ma dulcinée, ma chérie, ce qui m'a permis de tenir, c'est en pensant simplement à toi, à tes baisers, et à tes doux massages. Je t'aime comme un fou. Ta démarche, ton sourire, ce visage me fait craquer littéralement, et rien que d'entendre ta voix est pour moi une délivrance, un apaisement. Le fait de vouloir te prendre dans mes bras m'a permis d'avoir le courage d'affronter toutes ses épreuves. Je suis là et plus jamais je serai éloigné de toi mon amour. On va pouvoir se reconstruire toi et moi, petit à petit. 

     

     

    (heureuse, songeuse, glissant sa main sous le haut de son homme, griffant son torse, titillant son menton avec son index, mordillant ses lèvres, donnant un baiser subtil et pervers sur sa joue et effleurant l'intérieur de sa cuisse pour le torturer) : Tu ne peux pas savoir à quel point tu me combles de bonheur bébé. On va rester ensemble, c'est ce qui compte et tu sais, là, ce que j'ai envie c'est de me blottir dans tes bras, de t'offrir tout plein de cadeaux que tu raffoles tant. J'ai également une autre pensée : notre petit amour. Il est toujours aux prises avec ses gens, ses démons. J'ai dû céder à leur exigence pour tenter de le récupérer mais rien à faire. J'étais désemparée. Il me manque tellement.

     

    (la rassurant) : Il me manque aussi mon trésor. Chérie, on est deux maintenant. On va pouvoir le retrouver et faire payer toutes ses personnes. Maintenant, tu n'as plus à répondre aux caprices de ceux qui nous ont fait du mal. Je sais que tu as du répondant et le fait que tu ne fasses rien, ça doit t'enrager, mais maintenant, laisse-libre cours à tes instincts mon amour. Maintenant, nous devons être sans pitié. Ce que tu as pu faire pendant mon absence pour cela, je m'en fous, car tout ce qui compte c'est nous, et le fait qu'enfin on puisse vivre en famille. Cet enfoiré et ses sbires qui nous ont fait ça, même s'ils sont bien placés, on les aura, fais-moi confiance.

     

     

    (laissant couler une larme sur son visage, mordillant le creux de son cou, posant son front contre le sien, effleurant sa jambe avec son pied, effleurant son dos et pinçant perversement ses fesses pour le titiller) : Oh, ne t'inquiète pas, je vais être inventive et tous nos ennemis vont payer très cher. J'ai déjà quelques idées en réserve. Je rêve déjà de réunir notre famille. Tu m'apaises mon ange, tu me rends plus forte. Et maintenant, on va tout ravager sur notre passage.

     

    (mordillant le cou de sa belle déesse, descendant sur le haut de sa poitrine en déposant de tendres et fougueux baisers puis baissant son haut procurant des attentions des plus inoubliables) : C'est exactement ce à quoi j'ai pensé chérie. 

     

    Jessica ne prononça aucun mot par la suite car tout ce qu'elle désirait c'était d'être auprès de son homme qui lui avait tant manqué. Elle glissa sa main à l'intérieur de son pantalon et de son boxer en malaxant coquinement son intimité, faisant des va et viens torrides pour le mettre au supplice qu'il ne pourra plus se contrôler. Elle releva son haut, griffant son torse et déposant sa langue sur les traces pour le déstabiliser. Connor fut complètement fou de désir qu'il embrassa la poitrine de sa belle procurant des caresses inoubliables, et descendant ses attentions vers son ventre en ayant en même temps enlever le haut de sa dulcinée. Il l'embrassa ensuite dans le creux de son cou mordillant le lobe de l'oreille de Jessica. La belle coinça la tête de son homme sur sa poitrine afin d'en ressentir toutes les attentions du monde. Elle prit le visage de son amoureux entre ses mains l'embrassant avec une telle fougue et une telle passion mêlant sa langue à la sienne dans une danse endiablée. Elle guida les mains de Connor sur son corps l'incitant à lui enlever ses vêtements, puis l'emmena vers ses cuisses et ses hanches. Elle l'incita à titiller son intimité pour l'exciter. Le bellâtre admira le corps de sa princesse réalisant enfin son rêve d'être à ses côtés. Sa présence, son odeur, il en profita pour s'en imprégner totalement, rien qu'en caressant les formes généreuses de celle-ci avec douceur et tendresse. Guidé par la belle, il arriva au plus près de son intimité où lorsqu'il lui procura une douceur, il en ressentit un désir plus qu’incontrôlable. La belle en profita pour lécher coquinement les lèvres de son homme, titillant son menton avec son index, l'embrassant perversement dans le creux de son cou puis le mordillant en y laissant une belle trace, arrachant le haut de celui-ci. Elle lécha coquinement son cou jusqu'à son torse en le couvrant de baisers fougueux et alla vers son intimité en procurant une douceur incomparable prenant son intimité en bouche et griffant son torse pour le chauffer. Il fut totalement sous son charme qu'il effleura la joue de celle-ci embrassant son bas-ventre et effleurant la cuisse de celle-ci en pinçant ses fesses. Elle le guida tout contre elle en effleurant sa jambe avec la sienne puis kidnappant sa taille pour l'avoir en son pouvoir. Il la couvrit de baisers des plus fougueux s'occupant de sa cuisse en y procurant de douces attentions, la mordillant. Elle fut aux anges mais elle désira prendre le contrôle qu'elle le mit sur le dos, griffant bestialement son torse, s'empalant sur son intimité et l'embrassant sauvagement. Les deux passèrent un moment bien torride et charnel. Cela fut un moment extraordinaire. Jessica se blottit dans les bras de son homme alors qu'il l'embrassa sur le front effleurant la taille de sa belle. Leur moment de complicité fut interrompu quand Megan descendit. Ce qu'elle vit était inconcevable pour elle et elle se sentit trahie.

     

    (énervée) : « Oh, qu'est-ce qui se passe ici bon sang ? Et puis tu es qui toi d'abord ?

     

    (énervé) : Tu te crois où pour me parler ainsi ? Ce n'est pas parce que tu es blonde que tu as tous les droits.

     

    (furieuse) : Toi, la ferme ! C'est à Jessica que je cause.

     

    (posant sa main sur l'épaule de sa belle Jessica afin de lui faire comprendre qu'il s'en chargeait) : Tu n'as aucun droit c'est clair ici ! Tu as un lien particulier avec Jessica ? Non. Tu fais partie de sa famille ? Encore moins. Alors prends tes cliques et tes clacs et tu dégages vite fait ! C'est la dernière fois que je te dis cela, après tu paieras pour ton insolence.

     

    (le menaçant) : Tu ne peux rien contre moi. »

     

    Connor n'était pas le genre de personne à se laisser faire, loin de là qu'il leva par télékinésie sa cible, ouvrit la porte en même temps et chargea de l'air expulsant ce déchet très loin. Il ferma la porte regardant la blonde.

     

    (satisfait) : « Je t'avais prévenu non ? Un nuisible en moins. »

     

    Il tourna le dos à son ennemie, rejoignant Jessica alors que de son côté, Megan partit en colère. Allait-elle trouver seule des réponses sur le meurtre de sa mère et ce qui provoqua ainsi tous ses événements ? Qui était responsable des événements tragiques pour Jessica et Connor ? Celui-ci parlera-t-il de sa captivité ? Trouveront-ils le petit Ethan à temps ? Quelle sera la position de Jessica maintenant ? Le mystère était entier. Pendant ce temps, Kimberly fut toujours prisonnière des limbes avec Michael et Peter. Ils suivirent la belle. Pour Peter, il donna sa confiance à la jeune femme. Pour Michael, le fait simplement que celle-ci puisse le défier fut pour lui la preuve que celle-ci fut l'ennemie à abattre. Kimberly les fit se balader depuis un moment et Michael se stoppa ayant marre de la situation.

     

    (énervé) : « Vous nous faites marcher depuis le début. Vous n'avez aucun moyen de nous faire sortir d'ici. Avouez bon sang ! En fait, vous désirez nous piéger et nous tuer.

     

    (exaspérée par la situation) : Bon sang, vous, vous êtes le roi de la parano. On a passé un accord vous et moi. Alors vous n'avez pas le choix si vous voulez sortir d'ici, n'est-ce pas ?

     

    (furieux qu'il frappa son frère au visage) : Arrête de faire chier, et je te rappelle qu'il faut que l'on sorte d'ici. Tu veux retrouver ta fille n'est-ce pas ? Tu veux connaître la vérité sur Sarah, sur ce qui se passe et les démons ? Alors arrête de ralentir le tout, et travaillons ensemble.

     

    (aimant la dispute entre les frères mais préfère cacher son sentiment se comportant en femme prévenante pour les déstabiliser) : Vous désirez reprendre votre vie, enfin connaître certaines réponses. Je connais ce sentiment et c'est naturel, mais si vous vus montrez hostile, jamais vous n'aurez de réponses à vos questions et seul la vie réelle pourra tout fournir. Alors vous êtes sûr de vouloir nous mettre des bâtons dans les roues à nous tous ?

     

    (résigné) : Vous avez raison.  

     

    (voyant le portail satisfaite mais préfère garder ses sentiments pour elle afin de mieux cacher ses véritables intentions) : Vous voyez, nous y sommes.

     

    : Merci à vous.

     

    (heureux) : Mon frère n'est pas très expressif, mais vraiment on vous remercie.

     

    (sentant un danger alors elle se devait de passer la première, se montrant serviable pour dissimuler ses intentions) : On doit y aller. Je vais passer la première afin de vous montrer la voie si cela ne vous dérange pas.

     

    (incrédule) : Cela ne nous dérange pas. »

     

    Kimberly passa donc la première afin de montrer la voie. Elle vit la surface qui n'était autre que le cimetière dans lequel se trouvait son homme il y a peu. Elle se pencha sur le portail, faisant signe aux deux frères de venir. Michael entendit du bruit. Il fit signe à Peter de passer le premier. Kimberly lui tendit la main. Peter au début, hésita à faire ce que son frère lui demanda mais finalement, il rejoignit la jeune femme. Il tendit sa main et prit celle de Kimberly, arrivant au cimetière. Michael vit bon nombre de créatures qui arrivèrent en masse afin de l'attaquer. Voyant que Peter arriva à destination, il alla vers le portail, tendant la main afin d'arriver au bon port. Kimberly l'attendit. Elle vit la main, et entendant le danger, se pencha bien en avant vers le portail, voyant le visage de Michael. Celle-ci laissa transparaître ce qu'elle ressentait en s'approchant de l'oreille de sa victime et lui murmura quelques mots.

     

    (souriant) : « La marque du diable doit rester avec ses semblables. Vous êtes le mal incarné alors pourrissez ici ! Je crois bien qu'il sera ravi de vous voir. »

     

    Kimberly poussa Michael qui tomba violemment à terre. Un homme arriva à sa portée et regarda vers le haut, voyant la jeune femme.

     

    (énervé) : « Tu ne m'échapperas pas, tu m'appartiens sale garce !

     

    (déterminée) : Je ne suis pas ta chose, jamais tu ne me récupéreras Liam. C'est terminé. Je sais qui tu es en réalité. Et je ferai en sorte que jamais tu n'arrives à la surface. »

     

    Peter essaya en même temps de déstabiliser Kimberly pour récupérer son frère mais celle-ci l'expulsa au loin. Elle s'éloigna du portail ce qui le ferma instantanément. Elle alla vers le petit frère pour montrer sa supériorité.

     

    (obstinée) : « Ton frère était un danger pour notre monde, un danger bien grand qu'il fallait le neutraliser. Toutes mes condoléances. »

     

    Elle disparut laissant Peter désemparé et perdu. Dans les limbes, Michael fut seul, et bien enragé sachant qu'il avait eu raison sur la belle. L'homme qui était à ses côtés était plus que menaçant. Il s'appelait Liam Fitzpatrick, mais son côté mystérieux et surtout fort laissa présager bien pire sur sa personne. Celui-ci n'était autre que l'ex de Kimberly que Logan avait tué. Sa mort avait laissé John Michael Fitzpatrick dans le désarroi le plus total. Mais le fait d'avoir celui qui portait la marque du diable fut pour lui un bonheur. Il frappa au visage sa victime commençant tout juste à montrer ses capacités.

     

    (déterminé) : « Tu es à moi désormais Michael Collins. Prépare-toi à mourir encore, encore et encore. Car crois-moi, tu vas vite te rendre compte que la vie est une partie de plaisirs comparé à être entre mes griffes. »

     

    Liam plongea sa main dans l'estomac de Michael triturant ses organes afin de procurer une souffrance inimaginable. Michael cria de douleur. Pourra-t-il s'en sortir ? Peter pourra-t-il le sauver ? Et pourquoi Kimberly a agit ainsi contre Michael ? Retrouvera-t-elle Logan et que dira-t-il face à cette réapparition ? Pendant ce temps, en ville, l'activité battait son plein à l'hôtel de ville. En effet, une réception était donnée en l'honneur des récentes actions du maire sur la remontée de l'économie dans la ville. Les invités discutèrent entre eux attendant l'invité d'honneur. Le maire arriva en haut des marches avec à son bras sa fille qu'il désira présenter à tout le gratin. Sa fille Cassie Fitzpatrick le regarda avec un air méprisant, elle qui détestait ses riches de bas étage. Elle détesta son père depuis un bon moment, en fait, depuis que sa mère fut partie laissant les deux seuls, et elle accusa son père d'avoir été trop absent qu'il ne s'était pas rendu compte du mal-être de sa femme. Elle avait bien l'intention de lui faire payer et très cher. John regarda sa fille et lui parla doucement.

     

    (prévenant) : « Ca va ma puce ?

     

    (ironique) : Oh, je suis juste avec des connards qui te baisent les pieds et qui sont tellement faux-culs qu'ils ne diront pas ce qu'ils pensent, à croire qu'ils ont un balai coincé dans leur postérieur.

     

    (triste) : Tu sais que je veux ton bonheur n'est-ce pas ?

     

    (énervée) : Si tu le désires tant, alors dis-moi pourquoi Maman nous a laissés ? Tu lui as été infidèle ou quoi ? Au lieu de me cacher des choses, tu ferais mieux de me parler. Je suis grande maintenant, je peux comprendre et encaisser. Au lieu de cela, tu me caches tout, alors je t'en veux. N'essaye pas de me faire plaisir tant que tu ne feras pas ça. Fais-moi confiance bon sang. Au lieu de cela, j'ai l'impression que je ne suis pas ta fille. »

     

    Cassie partit en trombe laissant John aux mains avec les invités. John n'eut pas l'envie de faire son travail de maire. Il n'arrêta pas de penser à ce que sa fille lui disait. Il avait peur de ce que la vérité pouvait engendrer. Comment dire à sa fille que ce monde n'était pas ce qu'elle croyait ? Que sa mère n'était finalement pas une sainte comme elle pourrait le penser et que le seul but de celle-ci était de s'immiscer dans les affaires des mortels ? Ses questions le hantèrent quand soudain il entendit un cri. C'était sa fille. Vite, celui-ci courut et il trouva Cassie à terre, inconsciente. Elle était visiblement encore en vie. Qu'était-il arrivé et surtout pourquoi agir en pleine réception du maire ? Le mystère était à résoudre. Les événements pouvaient être liés à la magie mais à ce moment-là, la population ne serait plus en sécurité.

     

    Fin du chapitre. 


    votre commentaire
  • Chapitre 12 Un espoir
     

    Dans un endroit bien reculé de la ville, Kyle était encore frustré et surtout énervé du fait qu'il n'avait pas pu se venger de Michael comme il le souhaitait. Il aurait aimé le voir mort. Il savait pertinnement que ce sort le rendait indisponible. Il cassa tout sur son passage, criant même de désespoir. Certes, il était respecté dans le monde démoniaque mais le fait d'avoir perdu Claire l'avait profondément changé. Il se disait qu'il trouverait mieux pour mettre les Collins plus bas que terre. Il fera tout pour arriver à ses fins.

     

    Il chercha un livre de sortilèges pour trouver une formule ancienne. Il désirait l'utiliser pour neutraliser à jamais Michael et Peter par la même occasion. Soudain, du bruit se fit entendre. Il sortit vite de ses pensées. Il n'aimait surtout pas être dérangé. Il se dirigea rapidement vers le bruit. Il appréhendait ce qu'il pouvait trouver là-bas, ce à quoi il pouvait bien s'attendre. Kyle n'était pas du genre à aimer les surprises, même c'était tout le contraire. Il aimait être au courant des choses pour mieux prévoir la suite des événements et rester en vie. Il arriva devant une porte bien cadenassé. Jamais il n'avait osé se rendre à cet endroit pour respecter la volonté de Claire à l'époque. Sachant qu'elle n'était plus de ce monde, il prit la décision de connaître le secret de celle avec qui il vivait jusqu'à aujourd'hui. Il était effrayé mais il ne pouvait plus reculer. Il tendit sa main se concentrant longuement. Il désirait voir ce qu'il y avait derrière. Cette envie grandissait tout au fond de son être. Là, il utilisa la télékinésie pour ouvrir la porte.

     

    La pièce était plutôt sombre et cela ne lui faisait pas peur, bien au contraire. Il était d'autant plus intrigué par ce que sa défunte compagne lui avait caché. Il avança tranquillement jusqu'à trouver une jeune femme dans un mauvais état enchainé près du mur. Il s'agissait d'Eleanore Olivia Sullivan, une personne des plus mystérieuses qui n'avait pas revu la lumière du jour depuis fort longtemps.

     

    Son passé était des plus mystérieux. On connaissait simplement qu'Eleanore avait fait la rencontre de Claire il y avait de cela 5 ans. Depuis ce jour, elle avait été torturé et malmené afin que la compagne de Kyle arrive quelque chose mais pour qu'Eleanore soit encore présente, Claire n'avait pas réussi son projet.

     

    La belle sortit de ses pensées quand Kyle vint tout près d'elle. C'était la première fois qu'elle voyait cet homme après toutes ses années. Cela l'intriguait au plus haut point. En y pensant un instant, elle vit un moyen de se sortir de cette situation inextricable. Elle se montrera douce, perdue et charmante pour le piéger. Ainsi, elle pourra sortir d'ici et échapper à cet enfer. Elle pleura légèrement essayant de tendre sa main vers lui pour l'attendrir. Elle pensait que cet homme serait du genre à être protecteur qu'il pourrait facilement la libérer et la laisser s'en aller. Cependant, celui-ci, ne sachant pas ce dont était capable la jeune femme resta à bonne distance. Il savait que la prudence était primordiale dans la situation dans laquelle il se trouvait.

     

    (jouant la désorientée pour l'attendrir) : « Jamais je n'aurai pensé trouvé quelqu'un en ce lieu. Je vous remercie sincèrement d'être là, vous me sauvez la vie. Dieu a répondu à mes prières.

     

    (sceptique et curieux) : Vous savez, Dieu ne fait pas grand chose dans ce bas-monde. J'ignore si c'est un coup du destin mais dites-moi ce que vous faites ici et qui êtes-vous surtout.

     

    (faisant une moue en se plongeant dans son regard, omettant certaines informations et jouant la désorientée pour l'amadouer) : Pour que vous soyez là, c'est quand même un coup du destin. J'attendais depuis si longtemps la venue de quelqu'un. Une jeune femme m'a amené ici, j'ignore pourquoi, ce qu'elle me veut. J'avais beau lui dire que je n'étais pas capable de l'aider mais elle n'en faisait qu'à sa tête, essayant sans cesse de me faire dire ce qu'elle savait déjà. Je m'appelle Eleanore Olivia Sullivan et vous mon sauveur ?

     

    (tentant de résister mais dérouté) : Je ne comprends pas pourquoi je n'ai pas remarqué votre présence plus tôt, c'est étrange vous ne trouvez pas ? Enchanté de vous connaître belle demoiselle. Je m'appelle Kyle Sanders.

     

    (jouant la perdue en faisant une proposition pour l'intriguer) : Enchantée de vous connaître. Je ne sais pas comment elle a fait, mais elle désirait vous le dissimulez. Enfin, bref, les choses n'ont pas fonctionné comme prévu puisque vous m'avez trouvé. On peut en discuter vous et moi si vous m'enlevez les chaines, cela vous dit ?

     

    (hésitant) : Qui me dit que je peux vous faire confiance et que vous ne tenterez pas quelque chose contre moi ? Je ne sais rien de vous, alors il m'est vraiment difficile de faire confiance à qui que ce soit. J'espère sincèrement que vous me comprenez.

     

    (se montrant compréhensive, usant de bons mots pour le déstabiliser) : Vous savez, je suis là depuis pas mal de temps et pas en meilleure forme pour faire quoi que ce soit. Tout ce que je désire c'est de discuter avec quelqu'un, voir ce que j'ai manqué. Si après, on peut trouver un accord pour que l'on garde ce qui est arrivé ici secret, ça me va également. Qu'est-ce que vous en dites ? Vous savez, je vous omprends, et vous n'aurez qu'à simplement m'écouter pour savoir si je suis une menace ou non pour vous. En tout cas, je vous promets de ne rien faire de quoi que ce soit qui puisse vous causer le moindre ennui.

     

    (conciliant mais méfiant) : Je ne sais pas du tout si je dois vous permettre d'être libre pour la discussion. Je n'ai vraiment aucune garantie de votre bonne foi.

     

    (jouant la bienveillante pour le toucher) : Je comprends, mais si vous doutez, protégez-vous et puis, si vous voyez que je risque de faire quoi que ce soit, agissez.

     

    (sceptique) : Je ne sais pas du tout.

     

    (conciliante) : Vous n'aurez rien à craindre comme cela.

     

    (plutôt perdu) : D'accord. Mais promis, ne faites rien après. Cependant, si vous me laissez faire, fermez les yeux. Je ne ferai rien promis.

     

    (jouant la compréhensive pour le troubler) : Bien sûr, je ferme les yeux. »

     

    La vengeance était quelque chose qui occupait la plus grande partie de la vie de Kyle à présent car, même s'il ne l'avait jamais avoué jusqu'ici, Claire était la personne qui le comblait. Elle était celle qui le complétait et à ses côtés, il voyait grand dans ses projets. C'était quelqu'un d'ambitieux. Seulement, cette ambition s'était envolée depuis la mort de celle-ci. Maintenant qu'il avait découvert Eleanore, il doutait de la sincérité de sa défunte compagne. Il se posait de nombreuses questions. Il était intrigué par cette belle brune devant lui. Il ressentait une certaine attirance. Elle était si belle et charmante mais il se méfiait de ses intentions. De son côté, elle sentait qu'elle avait avancé et qu'elle pouvait manoeuvrer cet homme dans le but de sortir. Sa pensée se confirma lorsqu'Adam lui fit signe de fermer les yeux. Au fond elle était satisfaite d'elle. Elle s'exécuta fermant les yeux. Elle appréhendait ce qu'il pouvait faire. Discrètement, elle ouvrit un instant les yeux pour voir ce qu'il faisait. Celui-ci était hésitant. Il tendit son bras puis usa de la télékinésie pour la libérer. Elle se sentit libre pour la première fois depuis fort longtemps. C'était si agréable qu'elle ne voulait plus jamais être enchainé. Avec cet homme, elle voyait son ticket de sortie. Elle jouera après sa libération la femme reconnaissante et charmante pour le piéger. Pour lui, cela lui faisait bizarre de libérer quelqu'un mais il lui tardait d'avoir des réponses à ses questions. Eleanore arrivera-t-elle à ses fins ? Qui était-elle et quelles étaient ses intentions ? Kyle aura-t-il ses réponses à ses questions ?

     

    Pendant ce temps, au fin fond des limbes, Michael était aux prises avec Liam. Celui-ci semblait être quelqu'un de réellement monstrueux qui prenait plaisir à torturer ses victimes. Michael essaya de partir, de courir le plus rapidement possible mais impossible. En effet, Liam ne comptait pas laisser partir ce jouet si magnifique et qui lui permettrait même de refaire surface sur Terre. Il envoya son ennemi violemment à terre. Michael ne savait pas comment s'en sortir. Cette Kimberly l'avait vraiment mise dans une merde noire. Si jamais il se sortait de l'endroit, il comptait se venger d'elle et la réexpédier dans l'endroit le plus rapidement possible.

     

    Il sortit de ses pensées lorsque Liam le prit violemment tout près de lui, le secouant comme si c'était un sac. Le second Fitzpatrick aimait tant jouer, et plus il y avait un enjeu, mieux c'était. De son côté, Michael n'aimait pas la position dans laquelle il se trouvait. Il fallait inverser la situation. Alors il lui fit un croche-patte ce qui fit basculer Liam au sol. L'ainé Collins était ravi de la situation mais pour le second Fitzpatrick, il était bien frustré. Là, Michael avait une idée. Dans de telles circonstances, il fallait faire des concessions, et il ne voyait que la négociation pour s'en sortir, même si la personne en face était un véritable démon.

     

    (faisant mine d'être effrayé) : « Arrête, on peut parler toi et moi ?

     

    (déterminé) : Je déteste la discussion. Je te préfère en sac à patates que je peux secouer selon mon bon plaisir et ensuite je m'occuperai de chaque parcelle de ton être te faisant souffrir à un tel point que tu me supplieras d'arrêter. Ca te va comme programme ? De toute façon, tu n'as pas le choix. C'est moi qui décide.

     

    (jouant sur l'apât pour arrêter son sort) : Et si je t'offrai quelque chose de bien plus alléchant que moi ?

     

    (sceptique) : Alors que tu as la marque du diable, il y a bien plus intéressant que toi ? J'en doute très cher.

     

    (faisant une proposition pour l'intriguer) : Je sais que tu avais une jeune femme blonde et plutôt assez déterminée. Je peux te proposer de te l'emmener et en échange tu me fais sortir d'ici. C'est un deal plutôt raisonnable non ?

     

    (sceptique) : Plutôt alléchante comme proposition, mais je devrai attendre pour avoir mon dû. Ca ne m'avantage pas cela.

     

    (tentant de l'apâter) : Mais je réussirai que tu pourras te rattraper sur elle, même si je ne connais pas votre histoire commune.

     

    (énervé) : Comme si j'allais tout te raconter. T'es culotté, tu mérites que je te retire ce qui fait de toi un mec.

     

    (restant calme mais curieux) : Alors que désires-tu ?

     

    (satisfait) : Si tu sors d'ici, je viens avec toi. Je veux revenir sur la terre ferme. Il me suffira d'un sortilège et du sang de celui possédant la marque pour y arriver. Ainsi, dès notre sortie, si jamais tu ne m'emmènes pas la fille, je te traquerai de même que toutes les personnes qui te sont cher. Là, le deal est tellement mieux.

     

    (contrarié) : Je ne veux pas mettre les personnes qui me sont chères.

     

    (souriant diaboliquement et le menaçant) : Oh, si tu refuses, j'ai un moyen très simple de te faire accepter. T'es capable d'endurer la pire des souffrances ? Je ne crois pas. T'es arrivé récemment ici que tu ignores tous les codes. Travaille pour moi, fais ce que je te demande et ainsi, tu auras ce que tu désires. Contrarie-moi et tu vivras la pire des souffrances que la mort à côté de moi est un ange. T'as saisi le message ?

     

    (résigné) : J'accepte le marché.

     

    (satisfait) : Tu vois quand tu peux. Alors viens avec moi à un endroit précis et lançons le sortilège.

     

    (curieux) : Là, où elle a disparu ?

     

    (calme) : Oui.

     

    (curieux) : Et tu me raconteras ton histoire ?

     

    (énervé) : C'est pas dans le contrat. Allez viens maintenant avant que je ne change d'avis. »

     

    Liam prit Michael l'entrainant vers l'endroit où Peter et Kimberly avaient disparu. L'ainé Collins se sentait pris au piège. Il avait des personnes en qui il tenait le plus au monde mais voilà, par sa faute, elles allaient être en danger. Il ignorait complètement ce que cet homme pouvait faire et cela l'effrayait. De plus, il ignorait complètement qui il était et c'était là problématique. A croire que son arrogance de revenir sur Terre l'avait conduit à avoir davantage de problèmes. Liam, de son côté, n'allait pas laisser cette opportunité de revenir sur Terre lui échapper. Il avait des personnes à revoir, des personnes à retrouver et à torturer pour son bon plaisir et ensuite les tuer. Michael se résignera-t-il à obéir à Liam ? Pourra-t-il résister ? Que compte faire Liam une fois sur Terre ?

     

    De l'autre côté de la ville, dans les locaux d'une chaîne de télévision, les personnes s'affolèrent. La chaîne avait un personnel de la rédaction qui faisait tout pour être au plus près de l'actualité. Parmi ses personnes se trouvait un homme plutôt charmant et prévenant : Derek Cartwright. Celui-ci était le présentateur du JT à l'heure de grande écoute peu avant le début de soirée et ce pendant la semaine. Ce métier le passionnait car selon lui, les téléspectateurs devaient être au courant de ce qui se passait dans le monde. Ce principe qu'il avait pouvait lui attirer des tas d'ennemis mais il s'en foutait royalement. Il n'avait pas peur de ses gens. Même selon lui, s'il commençait à vivre dans la peur, plus jamais il ne vivrait. Il savait que pour arriver à vivre de cette passion, il devait rendre l'ambiance de travail la plus agréable possible. Il prenait soin de toutes les personnes qui travaillaient à ses côtés. Depuis deux semaines, il avait pris sous son aile une jeune femme qui rêvait de faire le même métier que lui. Elle s'appelait Stella Davina Cooper.

     

    Il avait recherché quelqu'un à prendre sous son aile et à lui apprendre son métier pour que plus tard cette personne le remplace lorsqu'il partira en vacances. Jusqu'ici, il n'avait pas trouvé le candidat idéal. Seulement, en voyant cette jolie créature apparaître, Derek voyait bien le potentiel de cette jeune femme, même si celle-ci se montrait d'une nature plutôt réservée. En fait, Stella était bien loin d'être réservée. C'était une stratégie de la jeune femme pour lui permettre d'obtenir le job. Elle savait qu'il fallait certes se montrer charmante mais surtout ne pas en faire trop sinon elle aurait été vite rejetée de la chaine qui se voulait être dans le politiquement correct. En restant aussi timide et gentille, elle voyait tout grâce à Derek. Elle l'admirait. Elle ressentait même une attirance pour ce beau gosse aussi prévenant. Jamais elle n'avait rencontré quelqu'un comme lui mais son ambition était plus fort que tout.

     

    Derek sortit de ses pensées quand Stella vint le voir. Pour lui, elle était des plus resplendissantes Elle comptait avoir bien plus qu'un boulot de remplaçante. Elle savait que le présentateur du week-end était bien trop vieux pour continuer à exercer. Elle désirait obtenir le boulot de titulaire quitte à prendre la place de ce présentateur. Elle fera croire qu'elle était venue le voir pour avoir de l'aide car elle avait des soucis avec l'un des employés. Elle se montrera douce, perdue et entreprenante pour le piéger. Ainsi, elle lui demandera la recommandation de Derek pour plaider plus facilement aux patrons de la chaîne pour la place. Arrivant tout près de lui, elle effleura gênée innocemment sa main griffant son poignet pour éveiller du désir. Il lui faisait de l'effet mais il se retenait se disant que ce n'était pas bien. Il éloigna sa main légèrement pour tenter de résister à la tentation. Stella avait bien vu sa man?uvre, mais elle n'avait pas dit son dernier mot loin de là.

     

    (se montrant charmante en effleurant son poignet puis son bras pour le troubler) : « Pardon de te déranger alors que c'est le rush, mais j'ai besoin de ton aide. Tu peux ?

     

    (protecteur) : Ne t'inquiète pas, tu sais que tu ne me déranges jamais. Dis-moi ce qui se passe ?

     

    (jouant la perdue en prenant sa main dans la sienne effleurant l'intérieur et embrassant subtilement sa joue près du coin de ses lèvres pour le faire frémir) : Je ne sais pas comment te le demander, comment t'en parler. J'ai si peur Derek.

     

    (inquiet et se montrant rassurant en effleurant sa joue) : Tu m'inquiètes. Sache que je suis là pour toi et peu importe les circonstances. Ne pas te voir sourire me rend triste tu n'imagines pas.

     

    (se montrant rassurante en le valorisant, effleurant le haut de son torse et lui faisant une proposition pour l'intriguer) : En ta présence et ressentant cette douceur à mon égard, je me sens en sécurité et si bien. Tu es tellement charmant et prévenant. C'est si rare de rencontrer un tel gentleman. A mes yeux, tu es un prince. Dis-moi, on peut parler discrètement si c'est possible ?

     

    (rougissant et se montrant attentionné) : Ne cherches-tu pas à me faire rougir belle demoiselle ? Si c'est le cas, tu réussis merveilleusement bien ta mission. Tu es si belle, tellement resplendissante et charmante. Tu es un ange tombé du ciel rien que pour arriver auprès de moi. Je suis le plus chanceux des hommes d'être à tes côtés. Bien sûr que l'on peut s'éloigner de ce brouha et pas longtemps car on va devoir enregistrer le journal.

     

    (jouant la touchée en le complimentant, approchant ses lèvres de son oreille pour mieux l'hypnotiser) : Tu mérites ses merveilleux compliments mon chou et même tout pleins. Je ne sais pas quoi dire face à de tels compliments qui me touchent profondément. Jamais je n'avais reçu pareil compliment à croire que je n'étais pas digne de les entendre. Merci, tu es un amour. Où est-ce que tu vas m'emmener ?

     

    (charmé) : Je n'arrive pas à croire que l'on n'en t'ait pas donné. Pourtant, tu es d'une telle beauté. C'est une telle injustice et je compte bien t'en donner pleins rien que pour rattraper ceux que tu n'as pas eu auparavant. Juste pas loin, à deux pas.

     

    (se montrant entreprenante en embrassant subtilement le creux de son cou pour et effleurant son épaule pour l'enflammer) : Tu es un amour alors je te suis.

     

    (influencé mais tentant de résister) : Tu ne dois pas faire cela.

     

    (s'excusant en pleurant légèrement, avouant de faux sentiments et embrassant le dessus de sa main effleurant ses doigts pour le titiller) : Excuse-moi bel ange. Je ne désire en aucun cas faire quelque chose qui te dérange. Tu comptes tellement pour moi.

     

    (séduit en caressant lentement sa joue pour estomper ses larmes) : Toi aussi bellissima, tu comptes à mes yeux. Tu es un tel trésor pour moi. Ton sourire illumine cet endroit et également moi. Je ne supporte pas de te voir pleurer. Si je ne t'avais pas rencontré, je serai plus que malheureux à l'heure d'aujourd'hui.

     

    (jouant l'émue en griffant le bas de son dos frôlant ses fesses et l'arrière de sa cuisse furtivement pour l'ébranler) : Là, c'est toi qui cherche à me faire rougir. Tu es tellement doué.

     

    (séduit et tentant de résister) : Je préfère te voir ainsi. Et si on va un peu plus loin, comme ça, tu pourras me raconter ce qui se passe ? 

     

    (satisfaite mais préférant cacher ce sentiment en léchant subtilement l'intérieur de sa main et mordillant légèrement son index pour l'émoustiller) : Je te suis bel ange. »

     

    Derek prit la main de la belle. Il essayait pourtant de résister à cette jolie créature qu'il aimerait prendre dans ses bras mais c'était de plus en plus difficile. Elle était à ses yeux une telle apparition. Il ne pouvait pas s'empêcher de la contempler. Stella se laissa faire. Elle était satisfaite et elle comptait bien passer à la vitesse supérieure en étant perdue et entreprenante. Elle le désirait et elle voulait l'avoir dans ses filets pour satisfaire ses ambitions. Sentir sa main était d'une douceur incomparable et enivrante qu'elle voulait ressentir son corps contre le sien. Ainsi, les deux s'éloignèrent du brouha du moment. Qu'allait-il se passer entre eux ? Stella réussira-t-elle à obtenir ce qu'elle désirait ?

     

    Pendant ce temps, John était près de sa fille Cassie. Il était plus qu'inquiet de ce qui avait pu lui arriver. Son self-control partait littéralement. Il était en plein panique. Il essaya de réveiller sa fille en effleurant d'abord sa joue puis finalement en l'appelant par son prénom.

     

    (effrayée) : « Cassie, ma puce, réveille-toi, je t'en prie. »

     

    Pour l'instant, rien ne fonctionnait. La belle Cassie était comme une belle princesse endormie digne d'Alice au bois dormant ou bien même de Blanche Neige et les Sept nains après qu'elle ait mangé la pomme empoisonné de la méchante reine. John ne savait vraiment pas quoi faire. En plus, en pleine réception, agir voudrait dire qu'implicitement il avouait que la magie existe aux habitants de la ville. Une communication non contrôlée, il ne pouvait en aucun cas se le permettre car ce serait catastrophique.

     

    Alors qu'il attendait pour voir si sa fille allait à un moment donné se réveiller, une personne arriva. Elle était effrayée. Elle commença à composer le numéro d'appel d'urgence. John lui fit signe de stopper la manoeuvre craignant que sa fille n'ait pas été victime d'un coup d'un mortel mais que cela provienne du monde surnaturel. La personne ne l'écouta pas. Celle-ci ne comprenait pas l'attitude du maire. Soudain, une jeune femme arriva. Celle qui appelait les urgences fut arrêtée dans son élan et elle s'enfuit. John était surpris par ce qui venait d'arriver. Il se demandait qui était cette personne qui était intervenue en sa faveur ? Cette femme sous ses yeux avait des allures de déesse. Il était ébloui par sa beauté. Il était intrigué, ne sachant pas qui elle était.

     

    Finalement, la jeune femme s'approcha. En la voyant, le maire déchantait très vite. Il reconnaissait cette personne qui faisait référence à son passé des plus douloureux. Il s'agissait de Teresa Brianna Carlson, qui n'était autre que la mère de Cassie et qui les avait laissées tous les deux. Il avait rencontré la jeune femme il y a seize ans alors que celui-ci faisait partie des services du procureur en tant que substitut. Elle était venue à lui en tant que victime d'une agression qui voulait obtenir justice face à un des hommes les plus influents de la ville à l'époque. John était quelqu'un qui aimait aider son prochain. Voir une jeune femme si charmante dans le besoin l'incitait à tout faire pour arrêter le responsable. Il comptait tout faire pour arriver à satisfaire la victime et qu'elle puisse vivre en paix. De plus, il trouvait cette créature bien charmante, rayonnante et des plus angéliques. Il ne supportait pas son absence de sourire. De son côté, Teresa était des plus satisfaites de la situation. Par la suite, elle avait profité pour se rapprocher de lui se montrant perdue et charmante. Elle comptait faire partie de la vie de cet homme pour mieux se rapprocher d'un mortel et agir dans la vie quotidienne. Elle avait d'autres motivations mais elles étaient bien mystérieuses. John n'y avait vu que du feu. Il n'aimait pas la voir si triste qu'il prit soin de la belle, la prenant dans ses bras. Ils se rapprochèrent tous les deux et finirent par passer un moment bien torride. Au fil du temps, John tomba fou amoureux de la belle. Teresa était des plus comblées mais elle cachait ses sentiments. Elle savait qu'elle pouvait obtenir ce qu'elle désirait. Elle voyait l'argent, le luxe et le pouvoir à portée de main et elle n'allait pas se gêner.

     

    Le temps passait et entre les deux, la relation devint plus passionnel et torride. John était raide dingue de la belle. Il était capable de tout pour satisfaire le moindre désir de la belle créature avec cadeaux et attentions. Elle était absolument comblée car elle touchait enfin au luxe et au pouvoir. Auprès de lui, elle faisait mine de ressentir des sentiments pour lui afin de garder son statut. Cependant, en réalité, elle se sentait des plus attirés et troublés envers ce bel homme. Elle était d'autant plus intriguée par lui tellement il se montrait prévenant et attentionné. Elle n'avait pas l'habitude d'être comblée comme une reine.

     

    La relation passa à la vitesse supérieure lorsque John lui faisait une demande de mariage bien dans les règles. Teresa aimait cet instant car là, elle voyait qu'elle pouvait obtenir tout ce dont elle désirait et même mieux encore. Elle dit un grand oui bien sûr, voyant déjà l'avantage de devenir Mme Fitzpatrick. Cependant, elle savait que ce genre d'attentions qu'elle obtenait grâce à ce bellâtre ne durerait pas dans l'état. En réfléchissant, elle vit le moyen de garder à jamais ce beau gosse dans ses filets à savoir tomber enceinte. Alors suite à la demande de celui-ci et au diner aux chandelles qu'il avait soigneusement préparé, la belle le séduisit en jouant de ses atouts et se montrant des plus entreprenantes. John était plus que conquis par cette belle demoiselle aux courbes généreuses. A ses yeux, elle était un ange, Elle le tenta en jouant de son pied sur ce qu'elle désirait tant. Il ne pouvait pas résister à cette sensation exquise qu'il poussa un gémissement de plaisir. Le diner finalement prit court puisque par la suite, au fil des attentions qu'ils se procuraient l'un et l'autre, ils passèrent un moment torride. Là, elle en profita pour serrer son emprise sur lui en kidnappant sa taille avec sa jambe. Elle était tellement aux anges qu'elle voudrait que cet instant ne se termine jamais. Pour lui, cet instant était si intense et mémorable qu'il désirait en vivre d'autres. D'ailleurs, il se libéra complètement criant d'un plaisir incomparable. Jamais il n'aurait cru tomber sur la femme de ses rêves et pourtant, elle était juste devant lui. Il ne pouvait pas être plus heureux qu'en cet instant. Elle avait trouvé de son côté la perle rare. Elle ne comptait pas le lâcher de sitôt surtout qu'elle obtiendrait ce qu'elle désirait. Par la suite, elle tomba enceinte ce qui rendit fou de joie le substitut du procureur.

     

    Le mariage plus tard fut en petit comité où la famille et les amis de John et de Teresa étaient réunis. John vivait sur un petit nuage sans savoir que sa belle avait réussi à le piéger. Il voyait tout ce qu'il avait pu rêver enfin se concrétiser, même, on lui avait proposé de faire de la politique en commençant par devenir maire. Il était réticent à cette idée mais Teresa réussit à le convaincre de faire le grand saut en lui faisant croire qu'elle désirait le meilleur pour lui. Neuf mois plus tard, elle donna naissance à une petite fille qui n'était autre que Cassie. Pour la belle, même si elle n'osait pas l'avouer, c'était la meilleure chose qui pouvait lui arriver. Elle ressentait pour cet enfant un si grand amour. Elle était prête à se laisser guider par ce sentiment mais le tout s'arrêta net lorsqu'elle reçut une visite inattendue à l'hôpital. Cette personne lui rappela à quel point il fallait avoir de l'influence sur la vie politique de la ville et qu'elle s'en égarait. Là, Teresa était bien déterminée lui montrant qu'elle pouvait arriver à l'objectif. Seulement, John arriva à cet instant surprenant sa femme et cet individu qui n'était autre qu'un démon. Pour le substitut c'était le choc. Teresa tenta de lui parler mais c'était impossible. En effet, pour lui, il en déduisait que sa femme n'était autre qu'une démone qui l'avait séduite rien que pour obtenir une place importante et avoir de l'influence sur lui en ayant une fille. Il partit vite récupérer sa fille. Même s'il était en colère contre sa femme, il ne voulait en aucun cas que son enfant ait à subir les événements. Alors il avait fait en sorte de divorcer de sa femme. Celle-ci avait préféré s'enfuir, se disant que le temps pourrait jouer en sa faveur.

     

    Depuis ce moment et jusqu'à cet instant, John avait préservé sa fille de sa mère. La voir juste devant lui était pour lui trop dur et encore douloureux. Le pire, c'était qu'il devait être redevable envers la belle pour avoir évité des problèmes avec d'éventuelles questions et que la magie soit exposée. Elle était toujours aussi séduisante, charmante comme la dernière fois même qu'il l'avait vu. Il désirait la prendre dans ses bras car il ressentait toujours quelque chose pour elle mais en même temps, il voulait lui tordre le cou pour s'être servi de lui. Pour elle, voir John était des plus bouleversants. Elle ressentait des sentiments dont elle ne comprenait nullement et ça la torturait de l'intérieur. Elle était tiraillée entre sa mission et le fait d'avoir une vie où elle aurait le contrôle. Elle devait se rapprocher de nouveau de John et connaître Cassie en jouant celle qui s'excusait. Elle se montrera douce et repentante pour mieux le piéger. Elle s'approcha de lui commençant à vouloir effleurer sa joue mais elle se ravisa en pleurant légèrement pour l'émouvoir. John n'aimait pas la voir ainsi. Il ne supportait pas de la voir souffrir qu'il voudrait la prendre dans ses bras. Cependant, il se rappelait du passé et ça ravivait sa colère. Il la repoussa ne voulant pas souffrir de nouveau et désirant protéger Cassie. Teresa resta sur sa position pour rendre sa position crédible. Elle ne comptait pas laisser s'échapper sa proie. Elle savait bien qu'il ressentait quelque chose pour elle. Elle comptait bien raviver la flamme quitte sans se l'avouer à se perdre. Elle jouera sur la confidence pour le piéger.

     

     

    (jouant celle perdue en s'excusant, en le flattant et en baissant son regard pour le toucher) : « Je m'excuse pour tout ce que j'ai fait, pour ce que j'ai fait à notre fille. Je vois à quel point elle est si belle, si gracieuse. Tu as fait d'elle une si belle jeune femme. Et toi, tu es toujours aussi charmant et beau gosse.

     

    (charmé mais résistant en montrant sa colère) : Cela ne suffit pas c'est certain. J'ai souffert de ce que tu as fait ainsi qu'à notre fille. Bordel je t'aimais, je t'aimais comme jamais je n'avais aimé aucune autre femme auparavant. Cependant tu t'es servi de moi pour ses créatures. Tu en es une, je le sais. Tu ne dois pas connaître les sentiments. Tu dois t'en contrebalancer. Tu n'as jamais dû penser au mal que tu as fait, à moi ou même à Cassie, j'en suis certain. Alors même si les compliments me touchent et que tu as sauvé mon image, tout comme celle de Cassie, va-t'en, je ne veux pas te voir !

      

    (jouant la confidente en posant sa main sur son épaule l'effleurant légèrement pour l'amadouer) : Même si tu penses le contraire, j'ai toujours ressenti quelque chose que ce soit pour toi ou pour notre fille. Je m'en suis toujours voulu pour ce que je t'ai fait subir. Si j'avais eu le choix, je n'aurais pas fait cela, loin de là. Avant toi, je ne savais pas du tout ce qu'était d'aimer quelqu'un. En te rencontrant, tu as changé ma vie, tu l'as bouleversé de manière tellement agréable et intense. Auprès de toi, je goûtais au bonheur. J'avais peur de comment tu réagirais si tu savais qui j'étais en réalité, à savoir ce que les gens redoutent. Tu n'aurais pas voulu de moi une seconde si tu le savais. J'ai souffert en étant loin de toi et également de Cassie. Cela m'a littéralement déchiré le coeur et j'ai dû cacher cela, l'enfermer au plus profond de moi sans le dire à qui que ce soit. Je n'ai jamais cessé de t'aimer au fil du temps. J'aurais désiré être avec toi, vivre tous les deux et ensemble élever notre fille, la voir grandir.

     

    (touché en effleurant lentement sa joue mais curieux et sceptique en même temps) : Je ne sais pas quoi dire. Je n'aurais jamais cru entendre tous ses mots, cela me touche. Cependant, je me pose des questions et tu peux m'aider à y voir plus clair. On t'a poussé à me faire du mal, à ce que tu fasses toutes ses choses horribles ? Raconte-moi absolument tout et surtout n'oublie absolument rien. Je suis en droit de tout savoir après tout. Si tu m'aimes comme tu le prétends, fais en sorte qu'enfin je connaisse tout de toi, que je puisse éventuellement te faire confiance. Comment tu as su pour Cassie ? Comment pourrais-tu savoir ma réaction sur qui tu étais ou même ce que tu étais ? Tu ne le sais pas. Tu ne peux pas te mettre à ma place. J'aurais très bien pu ne pas avoir peur. J'aurais très bien pu avoir une meilleure réaction. Alors laisse-moi me faire ma propre opinion et n'essaye surtout pas de te mettre à ma place, tu me dois bien cela.

     

    (se montrant conciliante en avouant de faux sentiments, omettant une partie de l'histoire, prenant sa main et mordillant le dessus pour le troubler) : On m'a forcé parce que tu étais en bonne position au sein de cette ville. Je n'avais pas le choix. On me tenait et on me faisait chanter. J'aurais voulu faire autrement mais je n'avais pas la force nécessaire pour combattre. Même des personnes comme moi trouvent bien plus fort. En ta présence, je me sens au mieux et même plus forte, prête à relever tous les défis. Pour cette belle jeune fille, je l'ai vu auprès de toi il y a un bon moment. Je n'ai pas de mots pour dire à quel point vous étiez heureux. Je n'ai pas osé m'approcher de peur d'entraver ce bonheur. Je désire le meilleur pour elle et toi. Je sais bien, pardon. Je ne peux prévoir ta réaction. J'étais plus qu'effrayée à l'idée que tu ne m'acceptes pas. Je suis perdue sans toi, tu n'imagines même pas.

     

    (troublé et séduit en effleurant son front) : Je suis tellement désolé pour ce que tu as traversé. Je ne désire que ton bonheur mon ange, c'est même mon souhait le plus cher. Malgré ce qui est arrivé et même si j'étais en colère contre toi, mon amour lui n'est jamais parti. J'ignorai cela  Je suis prêt à tout accepter tu sais. Pour toi, je suis capable de tout tellement je tiens à toi. Même si je ne l'avouais jamais, sans toi, j'étais plus que malheureux. Chaque nuit, je me demandais où est-ce que tu te trouvais et si tu allais bien. Même si je te méprisais pour ce que tu avais fait, je m'inquiétais pour toi. Tu es l'amour de ma vie bébé et je désire qu'à réapprendre à nous connaître. Qui sait ce qui arrivera par la suite.

     

    (jouant l'émue en le flattant, mordillant le creux de son cou et guidant la main de son bellâtre sur sa taille pour l'émoustiller) : J'en perds mes mots. Je suis même plus qu'émue, rien que de t'entendre mais surtout d'être auprès de toi, un homme toujours si séduisant, si attentionné et qui n'a de cesse d'hanter mes rêves les plus fous. Je suis là trésor et plus jamais je ne serai loin de toi ni de notre fille. Sans cesse, je me suis dit demander comment vous alliez tous les deux. C'est pour cela que je suis venue discrètement. Je le cachais au reste mais en m'éloignant de toi, j'ai littéralement perdu une partie de mon être.

     

    (influencé et rougissant en amenant son bras autour de sa taille l'enlaçant tendrement) : Tu me fais comme toujours de l'effet. Tu cherches donc à me faire rougir ? Car si c'est le cas, tu réussis à merveille.

     

    (se montrant joueuse en griffant son bas-ventre, effleurant l'intérieur de sa cuisse et procurant une douceur à son oreille pour l'enflammer) : Si je te dis oui, tu vas faire quoi trésor ?

     

    (complètement sous le charme et joueur) : Tu vas voir ce que c'est que de jouer avec moi. 

     

    (jouant la perverse en griffant le bas de son dos, pinçant ses fesses et mordillant le haut de son torse pour le provoquer) : Alors montre-moi ce que tu sais faire trésor. »

     

    Influencé, John serra son emprise sur la belle l'approchant au plus près de lui. Elle était tellement attirante. Cela lui avait manqué de ne pas avoir senti la chaleur de son corps au plus près du sien. Il avait l'occasion de rattraper le temps perdu et il n'allait pas laisser échapper l'occasion. Il effleura sa joue avec tendresse et passion laissant son regard se plonger dans le sien. Il aimait toujours le regard de la belle si envoûtant et à croquer. Pour celle-ci, résister à la tentation était un supplice. Elle désirait de nouveau goûter à la chaleur de son corps près du sien. Elle se souvenait de ses instants torrides avec lui, et elle désirait de nouveau le revivre et avec encore plus d'intensités. Elle agrippa le cou de ce beau gosse l'amenant près de son visage pour le torturer. Elle désirait qu'il ressente le même désir qu'elle en cet instant qui était des plus intenses. Il lui tardait de ressentir ses lèvres contre les siennes. Tout ce qui s'était passé auparavant était loin tellement il rêvait de la retrouver. Elle l'embrassa avec fougue et passion griffant le début de son avant-bras pour exalter du désir. La chaleur de ses lèvres était si exaltant qu'elle voulait y rester le plus longtemps possible. Il était si heureux de ressentir de nouveau sa belle contre lui qu'il voudrait revivre d'autres moments avec elle.

     

    Seulement les choses tournèrent court. En effet, Cassie bougea légèrement en ouvrant ses yeux. Ceux-ci reflétaient un blanc des plus inquiétants. Teresa, désirant garder crédible son attitude, partit vite auprès de sa fille pour prendre soin d'elle. John, lui, était inquiet pour sa fille, se demandant bien ce qui se passe. En même temps, voir sa dulcinée prendre soin de leur fille le rendait heureux. Il avait l'impression que ce temps d'absence était un lointain souvenir. Face à la belle, il était bien ébranlé. Qu'arrivait-il à la jeune Cassie ? Teresa et John trouveront-ils une solution ?

     

    Alors que les choses semblaient se compliquer, soudain une jeune femme vint vers eux. Elle était d'un charisme impressionnant. Ses cheveux de même que ses yeux félins laissaient une marque indélibile à chaque personne qui passe. Elles étaient plutôt charmés. Teresa vit bien cette femme. Elle était plutôt effrayée mais elle restait auprès de sa fille. John, lui, était intrigué par cette tigresse. Cette demoiselle s'appelait Lillith Grace Baxter. Visiblement, elle avait bien l'intention d'avoir une entrevue avec le maire. Ses intentions étaient des plus mystérieuses. Elle se montrera des plus mystérieuses et charmantes pour le piéger.

     

    (jouant la carte du mystère et celle gênée pour intriguer) : « Qu'est-ce qui se passe ? J'espère que je ne dérange pas. »

     

    Teresa et John étaient des plus surpris qu'ils ne savaient ni l'un ni l'autre quoi dire. Que désirait Lillih ? Qui était-elle ?

     

    De son côté, Megan était parti loin de Jessica et de Connor. Elle était bien rancunière envers le couple. Elle pensait que Jessica était des plus sincères envers son père Michael. Jamais elle n'avait douté que la belle brune avait un passé avec quelqu'un. Elle désirait plus que tout se venger d'eux. Elle n'avait pas supporté en plus perdre contre Connor qui était puissant et bien déterminé. Elle ne savait pas encore quoi faire. Elle était bien énervée qu'elle lança des boules d'énergie au hasard. Elle était même encore plus frustrée de ne pas savoir quoi faire et de ressentir toute cette rage au fond de son être. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas ressenti cela et cela datait du moment où elle avait découvert que Kyle l'avait trahi.

     

    (folle de rage) : « Fais chier !!!!!! »

     

    Soudain, elle eut une idée. Selon elle, c'était la seule solution pour arriver à ses fins : recruter quelqu'un qui pourrait résoudre son problème. Alors elle partit en quête de la perle idéale. Allait-elle obtenir ce qu'elle désirait ?

     

    En même temps, Peter était plus qu'enragé par ce qu'avait fait Kimberly envers lui et son frère. Selon elle, il fallait que Michael reste. Pour le jeune Collins, c'était tout simplement impensable. Il pensait bien sûr à l'humanité, au fait qu'il fallait le préserver mais pour lui, ce qui était le plus important c'était sa famille et son grand frère. Il ne pouvait le laisser dans un tel enfer surtout qu'il y avait un potentiel monstre dont il ne connaissait nullement l'existence. Il savait alors qu'il fallait tout mettre en oeuvre quitte à utiliser des sortilèges dangereux pour le sauver.

     

    Alors qu'il était en train de penser à la manière de réussir sa mission, soudain, il sentit une main se poser sur son épaule. Cette chaleur avait le don de l'apaiser et même de lui rendre un sourire alors qu'il ne l'avait plus depuis le combat contre son frère, l'épisode de l'entrepôt et son séjour dans les limbes. Il se demandait bien qui pouvait l'apaiser à ce point. Curieux, il se tourna pour en avoir le cœur net et il se trouva face à sa mère. Celle-ci était toujours aussi belle et ravissante. Elle avait le don de lui permettre de voir les choses de manière positive. Son retour lui avait même donné la force de combattre pour le bien des siens et remettre Michael dans le droit chemin. Taylor, elle, se trouvait encore dans ses pensées. Ses souvenirs venaient de plus en plus à la surface comme le fait qu'elle torturait un homme de sang-froid, sans savoir qui il était encore pour le moment ou même d'avoir mis à mal son époux alors que celui-ci voulait la retrouver. Voir son fils lui permit un temps de reprendre ses esprits mais pourtant quelque chose avait bien changé. Elle semblait être froide, plus distante. Devant son fils, elle tenta de se montrer plus bienveillante en le prenant dans ses bras. Ses intentions semblaient être bien obscures. Elle jouera la protectrice pour mieux l'attendrir. Peter, lui, était tellement heureux d'être auprès de sa mère qu'il profitait de cette douce chaleur. Auprès d'elle, il ne pensait plus aux difficultés qu'il avait pu rencontrer auparavant.

     

    (se montrant attentionnée puis prévenante en effleurant lentement son front et l'enlaça pour l'attendrir) : « Je suis si heureux de te retrouver. Je me suis inquiétée pour toi. Dis-moi comment tu vas ? Et comment tu supportes la situation ?

     

    (se confiant) : Je ne sais pas du tout si je vais arriver à tenir jusqu'au bout Maman. J'ai besoin d'aide. J'ai besoin de ton aide, de tes conseils. Voir mon frère dans cet état me fait mal et je ne supporte plus de voir cela.

     

    (jouant celle se souciant de son bien-être en effleurant son épaule et son bras pour l'amadouer) : Ne t'inquiète pas, je suis là pour t'aider. Ensemble, on va faire revenir ton frère.

     

    (curieux) : Comment on va faire ?

     

    (posant son index sur ses lèvres se plongeant dans son regard pour l'ensorceler) : Chut et laisse-moi faire, d'accord ? Je vais te trouver une solution que ton frère reviendra au bercail aussi vite qu'il est parti. »

     

    Peter ne dit plus un mot ne pouvant qu'admirer sa mère. Il se sentait de nouveau prêt à relever des challenges, et son frère en était un. Il ne faisait pas attention à ce que pouvait faire sa mère. Il avait entièrement confiance en elle. La belle se plaça derrière en posant ses mains sur lui et le massant pour le troubler. Elle aimait tant avoir le contrôle. Elle en désirait davantage. Elle approcha ses mains de son cou. Ses intentions étaient de plus en plus obscures et mystérieuses. On se demandait réellement qui elle était depuis son retour. Elle avait encore des images en tête où elle torturait des victimes et où elle envoyait des sbires dans un combat sans nom. Ses images la submergeaient. Elle finit par serrer le cou de son fils si fort qu'il s'écroula au sol complètement ko. Visiblement, elle ne voulait pas que son ainé retourne vers le bien, et Peter était quelqu'un de gênant. Qu'allait-elle faire dorénavant ? Qui était-elle à présent et quel était son rôle ?

     

    De leur côté, Connor et Jessica se retrouvèrent seuls. Megan n'était plus qu'un lointain que le jeune homme avait réussi à éloigner comme personne. Jessica désirait tant féliciter son homme pour ce qu'il avait fait. Cependant, elle n'avait pas le temps de dire quoi que ce soit que celui-ci l'emmena dehors. Pour lui, être auprès de sa belle était quelque chose que jamais il n'aurait pu espérer. Il n'avit pas grand chose autour de lui si ce n'est les profondeurs des souterrains et les coups des tortures qu'il subissait. Le couple s'éloignait de la demeure arrivant dans des ruelles plutôt étroites. Jessica ne comprenait pas pourquoi Connor l'avait amené jusqu'ici. Elle était des plus intriguées. En y pensant, peut-être que son bellâtre avait une piste pour retrouver Ethan leur petit ange. Rien qu'à cette pensée, elle rêvait de le retrouver. Elle pensait déjà aux retrouvailles et le fait que la famille soit de nouveau réunie. Cependant, elle voulait savoir ce qu'il comptait faire. Elle se montrera douce et compréhensive pour y arriver. Elle enlaça son bras autour de la taille de son homme le caressant du bout des doigts pour l'envoûter. Sa douceur exaltait ses sens qu'elle rêvait de nouveau de l'avoir tout contre elle dans un moment torride. Elle voulait tant profiter de chaque instant à ses côtés. De son côté, Connor était plus que troublé et charmé par la belle. Il était heureux et rien qu'en la sentant auprès de lui, il voulait la rendre de nouveau heureuse. Il était capable de tout pour la voir sourire.

     

    (se montrant curieuse en effleurant la joue de son bellâtre, mordillant son cou et le haut de son torse pour l'émoustiller) : « Pourquoi on est ici mon amour ?

     

    (l'embrassant sur son front puis sa joue et effleurant son oreille) : Je veux tout simplement réaliser notre rêve ma chérie à savoir de réunir notre famille. On doit être sans pitié, se venger d'eux. Tu vas avoir l'occasion de te montrer inventive. On va récupérer notre fils, tu verras et cela commence dans ce lieu où on trouvera toutes les informations que l'on souhaite.

     

    (se montrant attentionnée en mordillant l'intérieur de sa main et procurant une douceur à son index pour exalter du désir) : Tu es un amour. Je t'aime plus que tout au monde. Tu es à mes yeux ainsi que notre fils ce que j'ai de plus précieux sur cette Terre. Tu me rends heureuse, tu me permets même d'être plus forte. A nous deux on réussira à le retrouver. J'ai envie d'étriper ceux qui nous ont séparé. Comment on va avoir les informations mon ange ?

     

    (charmé en caressant le dos de sa belle) : Je t'aime aussi ma déesse et tu n'imagines pas à quel point. Tu es une reine pour moi, et rien que de te voir heureuse, pleinement épanouie me rend heureux également. On est fort ensemble et on le restera. On fera tout pour braver tous les obstacles. D'abord chérie, on va tout faire pour obtenir les réponses et après on va faire le ménage. Je t'accompagnerai dans la démarche c'est certain. Pour les informations, ils vont venir jusqu'à nous. Il suffira de se montrer persuasif pour les avoir.

     

    (aux anges en glissant sa main sous le haut de son beau gosse, griffant son bas-ventre et procurant une douceur à son oreille pour le faire frémir) : Te voir heureux me rend heureuse aussi mon ange. Oh oui mon chéri, on va y arriver et on va faire comme cela. Tu es le meilleur alors trouvons les informations et vengeons-nous.

     

    (satisfait) : Alors c'est parti. »

     

    Les deux continuèrent dans la ruelle, bien unis pour enfin réunir leur famille et être heureux. Arriveront-ils à réaliser leur rêve ? Cependant alors qu'ils continuaient leur chemin, quelqu'un apparut derrière Connor et envoya Jessica à terre. Celle-ci n'aimait pas du tout se retrouver à terre. Elle se releva. Elle était bien énervée contre cet individu qui avait osé les déranger. Elle allait intervenir quand soudain cette personne usa de télékinésie de nouveau serrant la gorge de la belle. Celle qui avait fait en sorte de stopper la progression de Connor et de Jessica s'appelait Rose Caitlin Evans. Visiblement, elle avait une dent contre le couple, mais vu son regard, plus sur Connor.

     

    Par le passé, Connor et Rose s'étaient rencontrés alors que celui-ci était retenu prisonnier. Elle faisait partie de ses personnes qui devaient le garder en captivité pour le compte du commanditaire. Elle lui en voulait terriblement à l'époque car Connor avait réussi à la déstabiliser. Le lendemain, il avait prit la fuite la laissant affronter les problèmes avec son patron et les tortures pour avoir échoué dans sa mission. Depuis ce jour, elle s'était jurée de se venger de Connor en lui enlevant tout ce qu'il possédait mais également de l'attraper dans ses filets. Elle se montrera à la fois douce, coquine et cruelle pour le piéger.

     

    Elle sortit vite de ses pensées quand Connor tenta de l'arrêter. Elle effleura le torse de celui-ci prenant à pleine main ce qu'elle désirait pour le torturer. Elle aimait montrer qui était la patronne. Le ressentir contre elle était si enivrant qu'elle voulait vivre cet instant torride et tout faire pour qu'il soit son esclave. Elle savait qu'il fallait éliminer Jessica de l'équation. Elle effleura la joue du beau brun atteignant le coin de ses lèvres pour le troubler. C'était si exquis qu'elle voulait sentir ses attentions sur lui. De son côté, c'était si doux et un appel à la tentation mais il la repoussa violemment. En aucun cas, il ne voulait blesser sa belle alors qu'il l'avait retrouvé.

     

    (se montrant perverse en lui faisant du chantage, serrant davantage la gorge de Jessica et caressant le haut du torse de sa cible pour le torturer) : « C'est pas bien d'essayer de me tenir tête alors que j'ai Jessica entre mes mains. Tu ne veux pas qu'il lui arrive quelque chose n'est-ce pas ? Alors, tu viens avec moi, on retourne là où tu sais, et elle sera libre.  

     

    (pris au piège et essayant de la ramener à la raison) : Ne fais pas ça ! Elle n'a rien à voir avec tout cela.

     

    (déterminée en effleurant l'intérieur de sa cuisse pour le dérouter) : Mais au contraire trésor, elle a tout à voir puisqu'elle est ta compagne. Je sais très bien qu'elle compte pour toi, alors tu vois, tu n'as pas le choix. Obéis-moi et il ne lui arrivera rien.

     

    (troublé mais résistant en étant curieux) : Qui me dit que tu tiendras ta promesse ?

     

    (se montrant joueuse en effleurant le bas de son dos et pinçant ses fesses pour le déstabiliser) : Justement, tu n'as aucune garantie, c'est ça qui est le plus intéressant. Et puis le jeu entre toi et moi est nettement plus amusant, souviens-toi de ta captivité chéri. On pourra revivre tellement d'autres moments, et je sais en le sentant que tu le désires autant que moi.

     

    (énervé) : Jamais, je n'ai vécu quelque chose avec toi sale garce et tu peux toujours courir pour que cela arrive !

     

    (se montrant déterminée en agrippant sa cuisse et effleurant le bas de son corps avec son pied pour le déboussoler) : Mais chéri, on ne dit jamais voyons. Tu essayes de dire non, et je sais très bien que tu veux le contraire. Ton corps ne ment pas. Alors peu importe que tu dises non, il y aura un moment torride, ça c'est une promesse. Maintenant ta réponse trésor avant que je ne perde patience et que j'envoie ta compagne en enfer. »

     

    Rose fit un clin d'oeil à sa cible pour mieux le désorienter. Elle voulait que jamais celui-ci n'oublie sa présence. Voyant la réaction de celui-ci complètement perdu, elle savait qu'elle avait fait son effet et cela la satisfaisait pleinement. Lui, ne savait pas quoi faire pour sauver sa belle Jessica. Il fallait dire qu'il avait trouvé une adversaire des plus coriaces liée à son passé. Elle l'attirait mais jamais il ne lui viendrait à l'esprit de céder. Il aimait Jessica plus que tout. C'était la femme de sa vie et il avait l'occasion de vivre enfin quelque chose de fort après ce temps retenu en captivité. Jessica, elle, était pris au piège. Elle était énervée à l'idée d'être complètement coincée et voulait se sortir de cette impasse et résoudre cette situation inextricable. Elle était intriguée et curieuse sur ce qui était arrivé à son bel homme pendant sa captivité surtout que cette bonne femme osait mentir. Elle désirait lui faire payer en l'envoyant six pieds sous terre. Rose réussira-t-elle à obtenir ce qu'elle désire ? Connor réussira-t-il à libérer sa belle ? Jessica réussira-t-elle à savoir ce qui est arrivé à Connor et ainsi se libérer pour mettre une raclée à celle qui la tenait ?

     

    De leur côté, Elena et Logan arrivèrent à la demeure de celle-ci. La belle savait donc qu'enfin, elle pourrait avoir le beau gosse près d'elle. Chez elle, elle aurait un pouvoir sans limite et surtout, elle serait sur son terrain. Elle se montrera serviable, prévenante et entreprenante pour l'attraper dans ses filets. Pour Logan, il était troublé par la beauté de cette divine déesse. Il avait l'impression qu'à ses côtés même, il pouvait tenter de penser à autre chose au lieu de cette souffrance qui le ravageait de l'intérieur. Etant tout près de la porte, Elena embrassa subtilement et perversement sa joue effleurant son épaule pour exalter du désir. Cette chaleur exaltait son être qu'elle voudrait rester longuement tout contre lui. Il aimait être auprès d'elle et il était même heureux en sa présence. C'était dur pour lui car il avait l'impression de trahir Kimberly, sa défunte dulcinée.

     

    (se montrant gentille en griffant son bas-ventre et effleurant l'intérieur de sa cuisse pour le faire frémir) : « Nous voilà chez moi mon prince. Je te garantie que l'on passera un moment sympa.

     

    (charmé) : Je sais bien. Rien que tu sois près de moi, je passe un moment inoubliable. Ta présence, ce visage angélique me rend heureux. Tu es d'une telle gentillesse, tu es si douce et si charmante. J'ai de la chance de t'avoir auprès de moi, tu n'imagines même pas. Je pensais ne pas mériter ce genre d'attentions.

     

    (jouant les touchées en avouant de faux sentiments, griffant le bas de son dos, frôlant ses fesses et effleurant le bas de sa jambe avec son pied pour exalter du désir) : Ne dis pas ça. Tu les mérites au contraire. Tu es en droit d'être heureux Logan crois-moi. Je suis touchée par de si beaux compliments. C'est moi qui ait la chance d'être auprès de toi. Je suis si bien à tes côtés, tu me combles comme personne. Ne te dévalorise pas, je t'en prie. Et puis, si je suis une source de bonheur, j'aimerai voir ne serait-ce que le sourire si ravageur et charmant qui te caractérise tant

             

    (séduit, affichant un léger sourire et joueur) : Les désirs de la belle déesse sont des ordres. Tu le trouves toujours aussi ravageur ?

     

    (se montrant joueuse en effleurant lentement ses lèvres avec son index, l'embrassant subtilement et perversement et effleurant l'intérieur de sa main pour le dérouter) : Il l'est même davantage. Il est à tomber que j'en suis séduite.

     

    (plus que charmé) : J'aurais tellement désiré te rencontrer plus tôt.

     

    (jouant la coquine en mordillant son avant-bras puis léchant son index pour le titiller) : Et si on rentrait toi et moi ? Vivons ce moment sympa que tu rêves tant. Je sens que tu en meurs d'envie tout comme moi beau gosse.

     

    (déstabilisé) : Tu lis en moi comme dans un livre ouvert. Je serai plus que ravi de rentrer auprès d'une femme si exquise. »

             

    Elena sentait que Logan était à point et qu'elle pourrait faire de lui ce qu'elle désirait. Elle était plus que satisfaite et imaginait déjà l'instant où elle se retrouverait dans ses bras. Elle ouvrit la porte prenant la main de ce bellâtre pour l'entraîner avec elle. Il était plus que troublé par cette beauté renversante. Jamais il n'aurait pensé ressentir de nouveau une telle sensation. Il désirait passer du temps avec elle. Celle-ci en le sentant tout près d'elle ne rêvait que de sentir son corps près du sien. Alors, en arrivant à l'intérieur, elle plaqua sa cible contre le mur coinçant l'intimité de celui-ci avec celui-ci, l'embrassant sauvagement et griffant son torse sous son haut bestialement pour l'exciter. Il était complètement fou de la belle créature en face de lui fondant littéralement. Il rêvait de pouvoir parcourir chaque parcelle de son corps et de savourer longuement ses baisers. Elle aimait tant sa douce chaleur qu'elle rêvait que le temps s'arrête à jamais autour d'eux. Il prolongea ce baiser le rendant des plus torrides et intenses. Il n'en pouvait plus d'être loin d'elle. Elle aimait cette sensation exquise qu'elle rêvait de prendre ce corps de beau mâle et d'en faire sa possession.

     

    Seulement, alors que le tout semblait se passer comme Elena le souhaitait, un bruit vint les déranger. Elena était plus qu'énervée à l'idée que quelque chose puisse déranger cet instant alors qu'elle obtenait enfin ce qu'elle désirait. Elle se demandait d'où venait ce bruit. Logan, lui, reprenait ses esprits s'éloignant de la belle Elena. Il se demandait ce qui se passait. Le fait de ne rien savoir était pour lui compliqué. Il ne désirait en aucun cas être surpris comme lorsque Liam avait tué sa belle Kimberly. Plus jamais il ne voulait revivre une telle tragédie.

     

    Soudain, une lumière s'alluma devant eux. Une personne les attendit avec impatience. Lorsqu'elle se dévoila, pour les deux, c'était le choc absolu. En effet, il s'agissait de Kimberly qui était venu directement chez Elena. Se doutait-elle que la belle brune voulait lui prendre Logan ? C'était fort possible et avec sa mort, sûrement que la belle blonde savait qu'Elena tenterait ses chances. Pour Logan, il n'arrivait pas à croire ses yeux. Que sa défunte dulcinée soit là, juste devant lui et ayant l'air même d'être en vie, c'était juste impossible. Il se posait de nombreuses questions. Il avait ses repères au début, mais là, tout se mélangeait dans son esprit même la conception entre la vie et la mort. Il ne savait plus quoi faire ni même quoi penser. Entre Elena et Kimberly, il était littéralement tiraillé. Elena, elle était plus qu'énervée. Elle pensait qu'elle était enfin débarassée pour toujours de Kimberly, c'était à croire qu'elle se trompait lourdement. Elle se demandait par quel miracle Kimberly avait réussi à revenir sur Terre. C'était quelque chose qui ne se voyait pas tous les jours. Elle avait sousestimé les pouvoirs de la belle. Cependant, cela ne se reproduira plus jamais. Elle fera attention à présent. Elle devait maintenant éliminer cette menace coûte que coûte pour avoir Logan.

     

    Un silence lourd et pesant regna dans la pièce. C'était même intenable pour tout le monde. Finalement, Elena s'approcha de Kimberly pour voir ses intentions. La belle blonde savait que si elle tentait une attaque complètement ouverte, cela ne serait pas le meilleur moyen de revenir vers Logan. Alors elle laissa faire Elena qui s'approcha en lui faisant un câlin. Là, Logan ne s'aperçevra pas de ce que Kimberly pourra faire contre sa rivale. La belle blonde voulait donner une leçon qui resterait à jamais graver dans la mémoire. Elena l'ignorait mais elle était tombée dans un piège. En effet, Kimberly lança un sort d'immobilisation totale. Ainsi, Elena se retrouvait bloquée et consciente de ce qui était en train d'arriver. Elle était plus que frustrée et ne désirait que se libérer pour répliquer face à son ennemie. Kimberly n'était pas une fille qui se vengeait sans mettre à mal son ennemi. Elle aimait clotûrer ses vengeances par des mots qui faisaient bien plus que mal que des gestes.

     

    (parlant tout bas et usant de bons mots pour la déstabiliser) : «  Je savais que tu voulais me prendre mon mec, et bien pour la peine, voici ta punition. Ca t'apprendra à prendre ce qui appartient aux autres. C'est mal de faire cela, c'est même très mal et tu pourras réfléchir aux conséquences de tes actes. Donc si jamais, je te revoie, tu ne seras non plus immobilisé mais je ferai de ton corps de la chair à pâtée pour les chiens de l'enfer. Tu as saisi peut-être ? Sur ce, je vais profiter de mon mec et toi assiste au spectacle. Enrage en silence à présent, enrage. »

     

    Kimberly s'éloigna d'Elena qui était complètement à la merci du sort. La belle blonde était plus que ravie d'avoir fait une entrée pareille. Elle était d'autant plus heureuse d'avoir discrètement éloigné une rivale. Maintenant elle pouvait se rapprocher de nouveau de Logan. Celui-ci était complètement troublé et choqué de voir sa belle en chair et en os. Il ferma les yeux pour savoir s'il était en train de rêver. Seulement, cette manoeuvre ne fonctionnait pas. Elle se trouvait toujours devant lui. Il était toujours autant amoureux d'elle, mais également, il était attiré par Elena. Il était perdu. Kimberly, elle, voyait son bellâtre. Il était à ses yeux toujours aussi beau gosse, charmant et attentionné. Elle se rapprocha de sa belle proie caressant sa joue avec tendresse et se plongeant dans son regard pour l'ensorceler. Il était troublé par cette beauté toujours aussi renversante. Cette sensation était d'autant plus enivrante qu'il voudrait de nouveau prendre la belle dans ses bras et reprendre leur vie commune. Qu'allait-il arriver entre eux ? Kimberly réussira-t-elle sa manoeuvre ? Elena réussira-t-elle à se libérer du sort ?

     

    Pendant ce temps, Kathryn et Oliver étaient plus proches que jamais. La belle avait toutes les cartes en main pour posséder ce beau jeune homme séduisant et à croquer. Lui, de son côté était plus que reconnaissant et séduit par cette belle créature juste devant lui. Il était à ses yeux un ange tombé du ciel. Il ne pouvait pas se détacher de ce regard si envoûtant. Elle aimait tant le voir charmer que cela satisfaisait son égo. Résister pour elle à la tentation était un supplice tellement ce bellâtre était si désirable. Elle retira le haut de sa proie léchant au niveau de son nombril, effleurant l'intérieur de sa cuisse et frôlant son intimité pour le torturer. Cette chaleur exaltait complètement ses sens qu'elle en désirait davantage. Il était tellement charmé par la belle qu'il rêvait de lui montrer à quel point il était fou de désir pour elle. Il en poussait un gémissement de plaisir. Elle posa son front contre le sien titillant sa lèvre avec sa langue puis l'embrassant avec fougue et passion pour l'enflammer. Il était plus que dépendant de la belle qu'il voulait davantage de ses baisers et qu'il était prêt à tout pour elle. Il prolongea ce baiser en le rendant bien torride et mordillant le creux de son cou. Jamais un homme ne lui avait fait un effet pareil. Elle était tellement troublée et attirée par lui. En aucun cas, elle ne voulait quitter ses bras. Elle baissa son haut l'attirant auprès de sa poitrine en coinçant sa tête dessus afin d'en ressentir ses douces attentions pour l'inciter au vice. Elle aimait tant jouer et avec lui, elle comptait bien le montrer. Il ne pouvait résister à cette tentation qu'il la couvra de douces attentions caressant au niveau de sa taille. Elle aimait tant cet instant qu'elle se mordilla la lèvre d'un désir intense guidant ses mains vers ses cuisses et l'intérieur pour le déboussoler. Elle voulait l'avoir complètement sous son influence qu'elle pourrait tout avoir sans qu'il ne résiste. Elle comptait bien jouer avec sa faim que jamais il ne pourrait se passer d'elle. Il était dingue du petit jeu que lui faisait la belle. Il se laissa faire procurant une douceur avec le bout des doigts vers l'intimité de cette divine créature. C'était divin qu'elle poussa un gémissement de plaisir. Il aimait tant la voir comblée qu'il afficha un sourire malicieux. Elle aimait tant le voir ainsi qu'elle effleura ses lèvres avec son index prenant sa main et procurant une douceur à son pouce pour le déstabiliser. Il était dingue qu'il en ferma les yeux poussant un léger gémissement. Il ne pouvait plus se passer de la belle créature. Sa beauté était digne des contes de fées. Il s'estimait le plus chanceux des hommes d'être en sa compagnie. Elle de son côté pensait qu'elle avait trouvé la perle rare, celui vraiment différent des autres hommes et elle désirait le garder à jamais. Les deux se sentaient si bien l'un tout près de l'autre.

     

    Seulement, ce moment fut interrompu par une grosse explosion. En effet, la personne qui était dehors voyait bien qu'entre Kathryn et Oliver, cela devenait plus que chaud et elle ne le souhaitait. Elle avait visiblement un pouvoir explosif puissant et se déplaçait vers les deux. Qu'allait-elle faire et qui était-elle ?

     

    Kathryn, avec ce bruit, en profita pour se blottir dans les bras de son bellâtre afin d'attiser son côté protecteur. Celui-ci avait peur par rapport au bruit, mais voyant la détresse de Kathryn, il désirait la protéger et prendre soin d'elle.

     

    (désirant prendre les choses en main et inquiet pour sa belle) : « Partons d'ici le plus vite possible. Allons chez moi. Là-bas, je te protégerai. Il est hors de question qu'il t'arrive quoi que ce soit ma déesse. Je serai si malheureux sans toi.

     

    (le rassurant en lui avouant de faux sentiments, l'embrassant avec tendresse et intensité et mordillant chaque parcelle de son torse pour le désorienter) : Ne t'inquiète pas, il ne m'arrivera pas quoi que ce soit car je suis auprès de toi. Je me sens en sécurité à tes côtés. D'ailleurs jamais je ne me suis sentie aussi qu'en étant auprès d'un homme aussi merveilleux, attentionné, prévenant et avec un visage si angélique qui me fait craquer.

     

    (rougissant et frémissant sous les douces attentions qu'il aimerait tant vivre cet instant merveilleux) : Je ne sais pas quoi dire face à de tels compliments. Tu me fais un effet de dingue. Tout ce que je désire c'est de profiter d'être en ta compagnie et que rien ni personne ne se mette en travers de notre route. Partons vite d'ici et nous reprendrons cet instant.

     

    (satisfaite mais cachant ce sentiment en l'embrassant sur le coin de ses lèvres pour l'apâter) : Oh oui trésor, partons d'ici. J'ai envie moi aussi d'être près de toi et que rien ne puisse se mettre entre nous. Tu es tout pour moi. »

     

    Les deux partirent rapidement du lieu en direction de chez Oliver. Kathryn arrivera-t-elle à ses fins avec le bellâtre obtenant ce qu'elle désire ?

     

    Peu de temps après, une personne arriva très déterminée à en découdre avec le duo. Elle ne voulait en aucun cas qu'ils ne s'échappent. Cependant elle arriva trop tard. Elle était énervée qu'elle cassa tout sur son passage et repartit aussi. Qui était cette personne et quelles étaient ses intentions ? 

     

    Fin du chapitre. 

      


    votre commentaire
  • Chapitre 13 Piegee
     

    En plein coeur des Limbes, Michael était aux prises avec un Liam plus déterminé que jamais à vouloir sortir de cet endroit sordide. Le fait d'avoir trouvé celui avec la marque du diable réjouissait d'autant plus le second Fitzpatrick. On avait même l'impression qu'il connaissait les conséquences d'une telle marque sur la personnalité d'un être humain. Il avait envie de tester à l'extérieur ses capacités sur celui-ci afin d'en faire son pantin mais chaque chose en son temps. De son côté, Michael avait bien peur de ce que cet homme pouvait faire à l'extérieur. Il essayait de réfléchir à une solution afin de laisser Liam derrière lui mais celui-ci le tenait. L'ainé Collins n'avait finalement pas le choix et devait se résoudre à aider quelqu'un susceptible de provoquer des catastrophes inéluctables. Il se posait des questions sur lui, sur ce qu'il était devenu et sur cette force intérieure diabolique qui était en train de grandir au sein de son être. Il s'était rendu compte qu'il était en train de changer. Intérieurement, il avait beau tenté de combattre cette force mais celle-ci était bien plus forte.

     

    Michael sortit vite de ses pensées quand Liam l'envoya au sol alors qu'ils arrivèrent à l'endroit même où Kimberly et Peter avaient disparu. Le second Fitzpatrick comptait lui donner une leçon pour mieux avoir de l'emprise sur sa proie. Michael était effrayé mais il préférait cacher ses sentiments afin de garder la face. Il devait rester sur sa stratégie pour le dérouter. Ainsi il sortira d'ici et pourra reprendre sa quête. Il savait bien qu'il allait faire du mal aux gens en qui il tenait le plus au monde et même qu'ils seraient en danger mais son envie de sortir était plus forte que tout.

     

    (curieux) : « Nous y sommes maintenant. Que devons-nous faire maintenant pour le sortilège ? Et d'ailleurs qu'est-ce qui doit être fait pour que l'on sorte d'ici ?

     

    (énervé et le menaçant) : Tu n'en as pas marre de poser des questions ? Franchement là, tu m'agaces, même tu as le don de me taper sur les nerfs. Si tu continues à être aussi curieux, je vais devoir te faire souffrir et bien sûr, je parle de la pire des souffrances que tu n'as jamais vécu. Tu ne veux pas ça au moins ?

     

    (faisant mine d'être effrayé) : D'accord.

     

    (satisfait et le menaçant) : Alors, voilà comment ça fonctionne. Tu me donnes ton bras et sans discuter. Ensuite on lançera le sortilège. Si tu poses des questions, tu sais ce qui arrivera alors tiens-toi tranquille.

     

    (résigné) : Très bien, je te suis.

     

    (heureux) : Voilà qui est parfait. Alors commençons le plus rapidement possible. »

     

    Liam tendit sa main invitant fermement sa proie à lui donner son bras. Il était impatient de pouvoir sortir de cet enfer. Son regard en disait long sur ses sentiments même ce qui donnait même froid dans le dos. Michael était mal à l'aise en le voyant. Jamais il n'avait vu quelqu'un d'aussi mal intentionné que cet homme. Depuis la mort de sa dulcinée Sarah, il avait cotôyé le mal de près en étant lui-même un démon mais là, avec Liam, c'était le summum de la monstruosité.

     

    Finalement, l'ainé Collins sortit de ses pensées en voyant que Liam bouillait de colère. Il se demandait vraiment bien pourquoi cet homme cruel avait autant de rage en lui. Cependant il savait bien que les réponses ne viendraient pas comme cela. Il tendit son bras dans l'espoir que ce qui se passera ne sera pas trop pénible à supporter. Il détestait tellement l'inconnu et toutes ses questions, c'était plus fort que lui. Pour lui, l'inconnu était le synonyme de la tragédie. A vrai dire, il ne voulait pas revivre le meurtre de Sarah. Liam de son côté était ravi d'avoir autant d'ascendant. Il comptait bien savourer pleinement cet instant. Ayant le bras de sa proie, il rêvait de faire souffrir sa victime mais son obsession de sortir était plus forte que tout. Il prit son poignard entaillant la main de sa victime afin de récolter du sang. Michael avait mal un instant mais il préférait cacher ses sentiments pour ne pas perdre la face. Le sang coula au sol en faisant un léger cercle. L'ainé Collins craignait de vivre bien davantage mais cela n'était pas le cas. Liam le poussa se mettant devant le cercle. Il était près du but qu'il était plus qu'heureux et s'en frottait même les mains. Il comptait maintenant lançer le sortilège et personne ne pourrait l'en empêcher.

     

    (plus qu'heureux) : « Par ce sang versé je t'appelle portail, je t'appelle à t'ouvrir devant moi, par ce sang versé que s'exerce ma volonté. Allez ouvre-toi maintenant ! »

     

    Le portail s'ouvrit devant eux. Il était plutôt grand et imposant. Pour Liam, enfin le rêve était à portée de main, et il comptait bien se venger, assouvir ses victimes selon sa volonté. Michael de son côté était tiraillé entre le fait de laisser cet individu ici et de partir ou bien de respecter sa parole. Le dernier Fitzpatrick sentait bien qu'il pouvait perdre du pouvoir auprès de Michael s'il saisissait l'ouverture. Il prit alors les devants le contrebalanaçant de haut en bas avec la télékinésie puis écrasant sa gorge jusqu'à s'approcher de l'étouffement. Personne n'allait l'empêcher de sortir de l'endroit. Cela le démangeait de jouer avec sa proie et rien que de satisfaire ses envies, il était aux anges. Michael s'étouffait. Il sentait que sa vie était en train de lui échapper. Il pensait à ce qu'il laissait derrière et savait qu'il n'avait pas le choix. Il devait laisser Liam partir avec lui. Mais cependant, il ferait tout pour l'arrêter à la sortie. Il laissa transparaître sa peur pour mieux stopper son ennemi. Admirant la réaction, Liam était satisfait qu'il lâcha violemment sa proie. Celle-ci tomba au sol telle une crêpe et se releva difficilement. Michael était heureux d'être libre et il lui tardait d'être de l'autre côté pour agir. Cependant, il savait que de le neutraliser sera difficile mais cela ne lui faisait pas peur. Il aimait relever les défis. Liam savait qu'il avait l'attention de sa victime et cela satisfaisait pleinement. Il pouvait lui demander tout ce qu'il désirait pour satisfaire le moindre de ses caprices.

     

    (se montrant dominateur) : « Maintenant, nous y allons. Dès notre sortie, je te confirai ta mission. Si tu ne m'obéis pas, tu sais ce qui t'attend.

     

    (résigné) : D'accord. »

     

    Liam prit la main de Michael avec violence. Des idées s'imprégnaient dans son esprit, même des plus sadiques et cruelles. Depuis qu'il était dans ce trou, il était frustré de ne pas pouvoir satisfaire le moindre de ses idées. Maintenant, il était le plus heureux de pouvoir laisser libre cours à sa créativité machiavélique. Michael de son côté avait mal mais tenait le coup. Il rêvait d'arriver le plus vite possible sur Terre afin de pouvoir enfin se rebeller et l'arrêter.

     

    Après quelques instants, les deux sautèrent dans ce gouffre qui allait les mener vers leur Terre promise. Michael pourra-t-il se détourner de Liam à la sortie ? Que comptait faire le second Fitzpatrick à la sortie ?

     

    Pendant ce temps, Megan se baladait essayant de trouver la perle rare pour assouvir sa vengeance envers Jessica et Connor. Ce sentiment de colère même devenait plus fort que lorsqu'elle avait découvert la vérité sur ses origines. Elle pensait que sa famille pourrait être en paix et vivre heureux. Elle avait tant désiré que celui-ci puisse vivre autre chose que tueries et souffrances. Cependant, Jessica avait cassé tous ses espoirs.

     

    Elle sortit de ses pensées quand elle vit une jeune femme qui était aux prises avec des sorciers ennemis. Cette personne leur mettait grandement la pâtée. Elle était du genre à ne pas se laiser faire surtout quand on essayait de l'assouvir. Ses ennemis tentaient par tous les moyens de l'ammener dans leur propre camp. Cet individu n'était pas du genre à rentrer dans une catégorie. C'était une jeune femme du nom de Mandy Stella Clarke. C'était une chasseuse de créatures surnaturelles et elle était très douée dans son domaine.

     

    Elle était devenue chasseuse depuis qu'elle avait eu ses 18 ans. C'était son père qui l'avait entrainé dans cette voie voyant l'augmentation des attaques surnaturelles. Il ne voulait en aucun cas que sa fille puisse tomber sous le coup des démons alors il lui avait appris tout ce qu'il savait. L'entraintement était dur, même intense. Pour Mandy, au début, elle ne se voyait pas combattre ce genre de monstres. Elle pensait qu'à pouvoir poursuivre sa vie de jeune femme et faire des études dans une fac de droits. Seulement, les choses étaient devenues bien différentes quand son père fut tué sous ses yeux par un démon féroce. Elle était enragée ne désirant que se venger. Elle avait mis son rêve entre parenthèses ne désirant que rendre justice à son père qu'elle appréciait tant. Elle s'investissait pendant des années à sa tâche de tuer le plus grand nombre de créatures pour le bien de tous mais une chose changea complètement sa vie et c'était Megan. Les deux jeunes femmes s'étaient rencontrées par le passé alors que la jeune blonde travaillait dur en tuant tous les traitres de celui qu'elle pensait être son père. La jeune femme avait tué un démon que Mandy désirait tuer. La jeune chasseuse était bien énervée que sa proie lui soit passée sous le nez alors qu'elle avait longtemps cherché. Après une recherche sur le responsable de son échec, elle eut vite fait de le retrouver et un combat eut lieu. Elle avait perdu contre Megan et c'était si difficile pour elle Perdre ou même s'avouer qu'elle n'était pas si doué étaient plus que difficile. Elle avait sa fierté et c'était même un égo surdimensionné. Cela avait malheureusement eut des conséquences sur ses relations. Elle avait perdu toutes les personnes qui comptaient pour elle. Cela avait causé au fond de son cœur un grand vide que jamais elle n'avait pu combler. Elle n'avait rencontré aucune personne qui lui avait permis de bouleverser son existence. La jeune sorcière, au lieu de se comporter tel un être impitoyable que désirait voir Kyle, laissa Mandy vivre en lui disant qu'un jour elle devra lui rendre un service. Depuis cet instant, Mandy était plus que torturée ne sachant pas quand elle pourrait revoir cette jeune blonde qui lui avait causé tant de misères. Elle avait tenté de prendre les devants en la recherchant mais à chaque fois elle avait échoué dans ses démarches.

     

    Seulement, elle sortit vite de ses pensées quand un ennemi allait prendre le dessus. Elle lui fit une prise en lui faisant un croche-pattes pour le mettre à terre. Elle aimait tant avoir de la puissance sur ses ennemis. Elle se sentait bien mieux quand elle les terrassait. L'important pour elle était que le bien triomphe barrant la route à toutes les personnes qui entraveraient la bonne marche de la paix. Les ennemis partirent rapidement passant devant Megan plutôt stupéfaite de la situation. Elle voyait en Mandy la personne idéale pour sa vengeance. De plus, elle se rappelait évidemment de ce qu'elle avait dit à Mandy et elle comptait bien s'en servir pour arriver à ses fins. Elle se montrera à la fois douce et déterminée pour la piéger. La chasseuse regarda un peu partout pour voir ce qui se passe. Quand elle vit Megan, c'était la stupéfaction. Elle craignait de devoir réaliser le service de la sorcière et rien que ça, cela l'énervait affreusement. Elle voudrait pouvoir y couper mais elle ne savait pas comment y arriver. Peut-être que les manières de Megan pourront l'aider dans ce sens. Megan s'approcha en effleurant la joue de celle-ci pour l'apaiser. C'était à la fois une sensation enivrante mais aussi gênante pour Mandy qu'elle décida de s'éloigner. Megan de son côté aimait tant cette douce chaleur et elle désirait en ressentir davantage. Elle n'avait pas dit son dernier mot et elle comptait bien soumettre cette belle brune à ses caprices.

     

    (surprise) : « Que fais-tu ici ?

     

    (se montrant prévenante et curieuse en s'excusant, la flattant puis effleurant son épaule pour l'amadouer) : Pardon de te déranger mais j'aimerai te parler, c'est possible ? Je vois que tu as mis en pièce ses pauvres types. Qu'est-ce qu'ils t'avaient fait ? En tout cas tu es toujours resplendissante et magnifique.

     

    (essayant de résister) : Si je dis non que vas-tu faire hein ? Ses types voulaient me soumettre à leur camp et je ne suis pas du genre à en choisir un. Que l'on me force la main, ça me fait plus que chier alors ils ont juste payer le prix. Oh merci, je suis touchée. Et tu es toujours aussi belle avec ce regard toujours si envoûtant.

     

    (jouant la touchée en la valorisant, griffant son cou subtilement, effleurant le haut de la poitrine de la belle et le bas de son corps avec son pied pour l'émoustiller) : Je ne sais pas quoi dire face à tels compliments. Je suis plus que touchée que cela vienne d'une déesse aussi charmante que toi. Jamais on ne m'avait fait de compliments. Je pensais que je n'en étais pas digne, que j'étais quelqu'un qui ne méritait pas de vivre un instant de bonheur et que la souffrance était tout ce que je méritais en ce bas monde. Une chose est certaine, c'est que notre discussion ne durera pas longtemps, c'est promis.

     

    (charmée et curieuse) : Je suis outrée de voir qu'une femme aussi divine que toi ne puisse recevoir des compliments dignes de ce nom. Je trouve cela injuste. Tu mérites de les entendre et je te rendrai justice en rattrapant tout ce que tu n'as pas reçu. Pour moi, tu es une telle apparition. D'ailleurs, je suis curieuse de savoir ce dont tu souhaites discuter avec moi. Dis-moi tout.

     

    (voyant l'occasion d'installer sa demande en douceur en jouant la fausse confidente, embrassant subtilement et perversement sa joue puis mordillant l'intérieur de sa main pour la troubler) : Jamais personne n'avait fait attention à moi ou même s'était intéressée à ce que je faisais. Je pensais que je n'étais rien, même que... pardon, c'est dur pour moi de parler de tout ça. C'était pour dire à quel point j'avais l'impression d'être transparente. A vrai dire, j'aimerai te parler car j'ai un gros soucis et je ne sais pas comment m'en sortir. Ca m'énerve d'être dans cette situation, et même si je me suis toujours débrouillée, aujourd'hui, je suis impuissante. J'ai besoin de ton aide, je t'en prie. Je sais que parmi tout ce monde aussi fou et qui ne cesse de se battre au nom du pouvoir, tu es la plus compétente.

     

    (influencé et compatissante) : Mais non, tu n'es pas transparente, et tu existes crois-moi. Je vois la belle femme que tu es à la fois resplendissante et forte, même qui ne se laisse pas marcher sur les pieds à la moindre difficulté. Je t'en prie bellissima, ne te dévalorise surtout pas. Au contraire, ais confiance en toi et montre à ce monde qui est la patronne. Sache que je ferai toujours attention à toi et même ton opinion compte. Alors dis-moi ce qui se passe. Pourquoi as-tu besoin d'aide ? Je n'aime pas te voir dans cette position, c'est plus fort que moi.

     

    (voyant l'occasion de la manipuler en procurant une douceur à son index et mordillant le début de son avant-bras pour l'enflammer) : Voilà, j'ai pour ainsi dire des problèmes avec deux personnes à savoir Jessica Turner et cet homme qui l'accompagne. Malheureusement ils sont trop forts pour moi. Ils ont besoin d'une leçon. J'aimerai tant leur donner mais je me trouve impuissante face à eux. Ca m'énerve, tu n'imagines pas à quel point.

     

    (sceptique et réfractaire) : Oh, je vois. Mais m'occuper de deux personnes, surtout dont je ne connais pas leurs compétences, c'est risqué. Je ne pars pas au combat sans avoir la moindre donnée. Je veux avoir toutes les chances de mon côté, enfin de notre côté. J'espère que tu me comprends.

     

    (se montrant décidée en lui rappellant sa promesse, griffant le bas-ventre de la belle frôlant ses fesses pour exalter du désir) : Je te comprends mais s'il te plait. Tu m'as promis lors de notre dernière rencontre, souviens-toi. J'espère que tu ne reviendras pas sur ta parole. Ce sont deux personnes, des sorciers. Jessica était la femme qui était auprès de mon père que j'ai retrouvé depuis peu et je l'ai surprise avec cet homme que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam. J'ai eu un combat d'ailleurs avec lui et malheureusement, j'ai perdu. Je ne rêve que de vengeance maintenant. Que quelqu'un se montre aussi attentionnée et se dit aimant quelqu'un alors qu'en réalité cet individu aime une autre personne, je trouve cela monstrueux et ignoble. Jessica mérite de payer et ce de la pire manière qui soit. Je sais que tu es capable de réaliser mon souhait.

     

    (se montrant compatissante) : Oh, alors là, je comprends tout. Cette Jessica en effet ne mérite pas de vivre pour rien que de faire croire à ton père qu'elle l'aimait sincèrement alors qu'elle était avec une autre personne. En plus, l'homme avec elle te combat mais c'est injuste. Tu mérites d'obtenir justice. Je prends en charge la mission. Surtout ne t'inquiète pas, avec moi, ils ne feront pas long feu.

     

    (faisant une proposition en effleurant l'intérieur de sa cuisse frôlant son intimité pour la provoquer) : Cela te dit de discuter plus en détail ? Je peux t'emmener à l'endroit où habite la garce et on peut les attendre.

     

    (séduit et incapable de résister à cette tentatrice) : Bien sûr. Il faut mettre en place un plan et même en béton pour les piéger. Ils ne s'attendront pas du tout à nous trouver là-bas. Mais alors, on combattra toutes les deux contre eux ?

     

    (satisfaite mais cachant ce sentiment en griffant le bas de son dos et pinçant ses fesses pour l'enflammer) : A deux on sera bien plus forte alors oui. Partons d'ici si tu le désires belle créature.

     

    (troublé) : Je veux ma douce. Je ne désire que cela. »

     

    Mandy désirait tant résister à la belle Megan mais c'était impossible. Elle ne pouvait résister à cette bouille si angélique de même qu'à cet air de détresse qui s'affichait sur son visage. Elle aimait tant aider les autres et voir l'innocence sur Megan, cela l'avait profondément touchée. Elle fera tout pour l'aider dans sa quête contre Jessica et celui dont elle ne connaissait pas encore le nom. Il fallait dire que pour Mandy, le fait que quelqu'un joue d'une autre personne était impardonnable. A l'époque, elle avait souffert de ses personnes qui jouaient des sentiments des autres pour arriver à leur fin. Aujourd'hui, elle ne désirait pas que Megan vive la même chose et souffre seule, au point que par la suite, elle ne pense qu'à un objectif pour oublier ses souffrances. Megan, elle, était plus que satisfaite. Elle avait enfin le moyen de faire payer sa grande rivale et son homme et également le moyen de posséder la belle déesse. Qu'allait-il se passer entre les deux jeunes femmes ? Megan arrivera-t-elle à obtenir ce qu'elle désire ?

     

    De leur côté, Connor était dans une position plus qu'inextricable entre Jessica et Rose. Il était tiraillé entre son passé de prisonnier et sa vie qu'il souhaitait construire avec sa bien-aimée et son fils. Voir d'ailleurs celle-ci prisonnière de celle dont il avait manipulé pour pouvoir sortir le rendait dingue. Il voudrait tant libérer sa belle et la voir saine et sauve. S'il lui arrivait quoi que ce soit, il s'en voudrait à jamais. Perdre ne serait-ce que sa belle déesse et son fils étaient pour lui impensables. Il ne s'en remettrait pas. Les moyens pour arriver à se sortir de cette situation étaient des plus limités. Il se demandait même s'il y avait une solution, ne serait-ce qu'une. Rose aimait par contre cette situation. Elle aimait plus que tout avoir le contrôle sur les choses, surtout qu'elle avait la main mise sur sa cible. Cette situation la satisfaisait pleinement et elle sentait bien que ce n'était qu'une question de temps avant que Connor ne cède à ses avances. Elle avait en plus un moyen de taille pour le faire céder en faisant souffrir Jessica et ce de la pire des manières. Elle se montrera coquine et allumeuse en usant de chantage pour le piéger. Jessica, elle, était dans une situation périlleuse. Elle sentait sa vie s'en aller. Il était plus que temps que le tout se termine. Voir son chéri en pleine tourmente l'énervait au plus haut point. Elle désirait ravaler le caquet à cette pouffe qui tentait de foutre la merde au sein de son couple et même de sa famille. Elle était en pleine enquête avec son beau prince quand elle s'était mise entre eux. Elle voulait lui faire payer comme personne.

     

    Finalement, les choses s'accélérèrent quand Rose serra davantage son emprise sur la gorge de Jessica. Elle sentait qu'elle était proche d'éliminer sa rivale et cela lui faisait grandement plaisir. Elle aura ensuite le champ libre pour prendre ce qu'il lui appartenait à savoir Connor. Jessica se sentait davantage partir. Elle commençait à voir flou autour d'elle ce qui était mauvais signe. Connor était plus que désemparé en voyant sa belle. Il fallait faire quelque chose et au plus vite. Le temps était compté. Il se rendait compte que la négociation ne marchait pas. Il devait se sacrifier, faire tout pour qu'il y ait un échange entre lui et sa belle afin de la sauver. Il l'aimait trop et il voulait le meilleur pour elle.

     

    (résigné) : « Relâche là et je viendrai à sa place !

     

    (se montrant joueuse en mordillant le début de son avant-bras et procurant une douceur à son index pour l'émoustiller) : Vraiment tu m'obéiras au doigt et à l'oeil beau brun ? Je sens bien que tu ne rêves que de vivre un instant tellement torride que tu me demanderas encore et encore. Plus jamais tu ne pourras te passer de moi désormais.

     

    (influencé mais tentant de résister) : Si tu crois que je vais céder, tu te goures espèce de pouffe. Alors relâche ma femme sur le champ !

     

    (se montrant coquine en griffant son bas-ventre effleurant l'intérieur de sa cuisse et frôlant son intimité pour le torturer) : Je sens bien que tu ne rêves que d'être auprès de moi beau gosse, que tu rêves même de la placer en moi. Tu me désires, tu veux ressentir mes lèvres sur les tiennes. Ose-moi me dire le contraire. Ose-moi me dire que je ne te fais pas un effet plus que certain.

     

    (troublé mais résistant encore en se montrant joueur) : Qui te dit que tu me fais de l'effet ? Comment peux-tu oser me dire que je ressens ne serait-ce que la moindre chose pour toi ? J'aime ma femme, j'aime ma famille et jamais je ne mettrai en danger ce que j'ai pour une pouffe comme toi. D'ailleurs, je ne vais pas me répéter, relâche-là et je serai à toi.

     

    (se montrant tentatrice en plaçant sa main à l'intérieur de son pantalon et boxer malaxant ce qu'elle désirait et léchant coquinement le haut de son torse pour le mettre au supplice) : Ton corps me dit tout le contraire bébé, et crois-moi, tu oseras enfin révéler à tout le monde que tu me veux. Ne reste pas frustré chéri et cède à cette belle tentation, à cette envie. Tu ne sais, ne pas s'amuser ce n'est pas bien et crois-moi, je vais te faire crier d'un plaisir à un tel point que tu deviendras accro à ma personne. Voyons, je vais la rêlacher et ensuite on partira. Mets-toi à mes côtés pour que je fasse la manoeuvre et de ce pas.

     

    (résigné) : Je viens. »

     

     

    Connor détestait être dans une telle situation. Cependant, le plus important pour lui était de savoir comment allait sa belle déesse. Il était inquiet pour elle. Alors, selon la volonté de Rose, il s'avança pour être à ses côtés. Rose était satisfaite. Elle avait enfin ce qu'elle désirait. Finalement, pour garder son avantage, elle lâcha Jessica qui s'écroula sur le sol. Elle toussait longuement, essayant de récupérer par la suite son souffle. Elle était à deux doigts de passer l'arme à gauche et elle appréciait grandement de pouvoir agir sans être prisonnière d'une pouffe. Elle vit ensuite son bellâtre aux côtés de Rose, celle qui l'avait tenu. Cette image était pour elle un crève-coeur. Son homme s'était sacrifié pour elle, et même si elle aimait pour tout ce qu'il faisait, il était hors de question pour elle de le perdre. Personne ne la séparera de lui désormais. Elle était en colère et ce sentiment grandissait au fur et à mesure qu'elle voyait l'image de Connor et de Rose à côté. D'ailleurs la belle brune voyait la réaction de Jessica et sentait que si elle ne déguerpissait pas très vite, il y aurait de la casse. Elle prit vite la main de sa proie, comptant bien disparaître mais sa manœuvre échoua lamentablement. En effet, Jessica utilisa son empathie pour lever son ennemie le plus haut possible lui faisant vivre les pires douleurs qui existent sur cette Terre. Elle était satisfaite d'avoir enfin son ennemie entre ses mains et de lui faire payer les souffrances qu'elle avait endurées. Rose criait de douleur. C'était intenable pour elle. Colère, peine, souffrance, tout ce qu'un être humain de mauvais pouvait ressentir, elle le ressentait en cet instant. Elle désirait tant que les choses s'arrêtent mais son souhait risquait bien de ne pas se réaliser. Connor lui, ne savait pas sa femme capable de rejeter une telle colère. Il assistait impuissant à ce qu'elle faisait. Il s'inquiétait ne désirant pas qu'elle cède à l'appel du mal. Il connaissait les dangers de l'empathie et le fait de céder trop facilement aux émotions. La colère était le meilleur moyen de céder au mal et pour lui, il n'était pas question de la perdre. Il comptait tenter de la dissuader d'aller trop loin mais ce sera difficile. Jessica se montrera bien cruelle pour avoir sa vengeance.

     

    (en colère) : « Espèce de garce, pouffe, salope de première, tu vas payer pour ce que tu nous as fait à moi et à Connor. Tu ne vas pas vivre longtemps et tu vas vite comprendre ta douleur pour t'en être pris à mon mec et accessoirement à moi. Rien ne te donne le droit de le toucher ou même de caresser l'espoir de l'avoir. Il est à moi connasse ! Il est à moi ! Il m'aime et je l'aime de tout mon coeur, de toute mon âme, tu l'as compris dans ta petite tête de pouffiasse ? Jamais je ne pourrai vivre sans lui, jamais je ne peux même envisager de vivre une vie sans l'avoir à mes côtés tellement il est merveilleux, attentionné, un prince qui me charme toujours autant et qui a littéralement changé ma vie pour faire de cette existence un bonheur de tous les instants. Je te hais, je te hais du plus profond de mon être. Cela en est fini pour toi. Souffre à présent, souffre avec tous les tourments de ce monde.

     

    (criant) : Ah !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

     

    (satisfaite et furieuse en laissant encore plus d'émotions rentrer auprès de son ennemie) : Oh que j'aime entendre ce cri venant de cette bouche de salope que tu es. Allez, crie encore plus, ce sera tellement plus réjouissant.  

        

    (ne pouvant pas retenir sa douleur) : Ah !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Ah !!!!!!!!!!!!! Pas plus, non pas plus !!!!!!!!!!!!!

     

    (se montrant cruelle en continuant sa manoeuvre) : Si tu crois que je vais m'arrêter, tu te goures ma vieille. C'est un plaisir que je prends en te voyant dans cet état. Personne ne touche à mon mec !!!!!!!!! Comme tu l'as fait, il est certain que la seule chose que tu mérites c'est de crever la bouche ouverte connasse !!!!

     

    (essayant de l'arrêter en se mettant à pleurer) : Non, s'il te plait. Non !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

     

    (prenant plaisir à agir ainsi) : Et si grognasse et si !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Plus que quelques instants, et tu ne pourras plus supporter ses tourments. Ca me fera un bien fou d'en avoir terminé avec toi et ce, pour de bon.

     

    (essayant de se faire pardonner pour l'amadouer) : Pardon, pardon !!!!

     

    (se montrant déterminée) : Pas de pardon qui tienne pour tenter de voler un mec à une autre. C'est la vendetta assurée, c'est la vengeance. »

     

        

    Jessica prenait un malin plaisir à la vengeance. Elle y avait goûté auparavant quand elle s'en était pris à Kyle mais là, c'était bien fort, même plus fort qu'elle. Elle n'aimait pas que quelqu'un puisse s'en prendre à sa famille, à ce qu'elle avait de plus cher et surtout à son homme. Jamais elle n'avait ressenti cela avant lui, mais il était à ses yeux tout ce qu'elle avait de plus beau. En plus, il lui avait permis d'avoir un fils tout aussi magnifique. Elle ne savait pas ce qu'elle deviendrait sans eux. Pendant son absence et même quand elle pensait qu'il était mort, sa vie n'avait plus aucun sens. Elle avait même pensé... enfin cela se devinait mais elle tenait le coup, certes difficilement pour retrouver son petit garçon. Elle ferait payer toute personne qui entraverait son bonheur car elle y tenait plus que tout. Connor sentait que si sa dulcinée continuait dans sa manoeuvre, il la perdrait trop dans la vengeance. Bien sûr, lui aussi désirait se venger et faire payer à ceux qui leur ont fait souffrir, leur ont privé du bonheur mais ce n'était pas une raison pour qu'en retour lui comme elle perdent leur identité. A cet instant, il s'approcha de sa dulcinée posant sa main sur son épaule et l'effleurant pour l'apaiser. Cette douce chaleur faisait un bien fou à la belle sorcière qui se calmait. Elle se sentait bien apaisée savourant ses instants tendres auprès de son homme. Elle voudrait tant en vivre d'autres et même des plus intenses. La chaleur de sa divine créature exaltait ses sens qu'il désirait tant l'embrasser. Elle arrêta sa manoeuvre laissant une Rose plus que faible au sol. Elle était satisfaite de ce qu'elle avait accompli mais elle s'était également rendu compte grâce à son homme qu'elle était en train de céder à un pouvoir qui la dépassait complètement. Elle désirait plus que s'excuser et repartir avec lui en quête de réponse.

     

    (se montrant prévenante en s'excusant, se blottissant dans les bras de son homme et caressant le bas de son dos pour l'attendrir) : Pardon bébé, pardonne-moi. C'était plus fort que moi. J'avais l'impression que je perdais le contrôle. C'est que tout simplement je ne supporterai pas de te perdre. Je suis incapable de vivre sans toi. Je te remercie pour m'avoir sauvé mon amour. Tu es un prince à mes yeux et je t'aime plus que tout au monde.

     

    (protecteur puis rassurant en caressant la joue de sa belle et le bas de son dos) : Chérie, tu es pardonnée. Je ne peux pas t'en vouloir, c'est impossible. Je sais ce que c'est que la perte de contrôle. Ne t'inquiète pas, plus jamais cela ne se produira car je suis là pour te guider et ensemble on réussira. Moi aussi, je suis incapable de vivre sans toi, de ne pouvoir contempler ta beauté jour après jour. Ma déesse, jamais tu ne me perdras. Je suis avec toi à tout jamais. Tu n'as pas besoin de me remercier mon amour, crois-moi. Je ferai tout pour toi, pour notre fils. On es un tout que jamais personne ne pourra briser. Tu es apparu devant moi tel un ange pour m'apporter tout ce que j'ai toujours rêvé et notre fils est tellement magnifique. Je t'aime mon coeur, je t'aime plus que tu ne pourras jamais l'imaginer.

     

    (se montrant émue en se plongeant dans son regard effleurant le coin de ses lèvres et son cou pour l'ensorceler) : Je ne sais pas quoi dire. J'ai une telle chance de t'avoir auprès de moi. Tu me rends heureuse, tu me combles d'un bonheur tellement indescriptible. Tout ce que je rêve en cet instant est de pouvoir t'embrasser.   

     

    (heureux et tentateur) : Toi aussi tu me rends heureux. C'est plutôt moi le chanceux d'avoir rencontré une si belle déesse. Qu'est-ce que tu attends pour venir vers moi belle créature ? C'est que je désire te ressentir contre moi.

     

    (comblée) : Oh, alors là, je viens de suite. »

     

    Jessica s'approcha de son bellâtre posant son front contre le sien pour le tenter. Elle aimait jouer et profiter de sa douce chaleur. Il était complètement sous le charme de la belle. Il n'avait jamais été aussi heureux que maintenant. Il n'en pouvait plus d'attendre. Elle était tellement attirante que depuis sa sortie, il n'avait qu'une seule envie : profiter de chaque instant auprès de sa douce. Les lèvres de sa divine créature étaient pour lui une véritable tentation qu'il s'en mordilla la lèvre de désir. Elle l'embrassa avec fougue et passion laissant transparaître tout ce qu'elle ressentait pour lui dans un moment plus qu'intense et griffant son bas-ventre pour exalter du désir. Ce moment était pour elle magique qu'elle voulait que le temps s'arrête pour en savourer l'instant. Il était aux anges d'être auprès de sa dulcinée. Il savourait plus que tout la douceur de ses lèvres si exquises contre les siennes. On avait l'impression que les deux étaient seuls au monde. Seulement, c'était tout le contraire.

     

    Rose se réveilla difficilement de ce qu'elle avait vécu auprès de Jessica. Jamais elle n'avait ressenti un pouvoir aussi intense, un pouvoir si grand au sein d'une seule personne. Elle savait que l'empathie était quelque chose de dangereux mais là pas à ce point. Là, elle se posait des questions sur cette personne. Puis soudain, elle eut une illumination. Et si Jessica jouait un grand rôle dans l'apocalypse ? Elle savait que pour répondre à la question, ce n'était pas le moment. Elle n'était pas en état pour avoir une nouvelle confrontation. Elle se leva, ne désirant que partir de cet endroit mais elle vit la scène du baiser. A ses yeux, c'était simplement une horreur, quelque chose qu'elle détestait voir. Elle ferma les yeux pour tenter de l'éviter mais impossible. Elle voulait partir mais elle était quelqu'un de franche, même un peu trop qu'elle ne pouvait s'empêcher de parler s'attirant bien souvent des problèmes.

     

     

    (dégoûtée) : « Beurk. »

     

    Entendre ce mot était pour Jessica celui de trop. Elle était énervée et prête à lui donner de nouveau une bonne leçon. Connor, remarquant la réaction de Jessica, prit les devants en bloquant son bras et l'effleurant sensuellement. Il était hors de question pour lui de la voir perdre de nouveau le contrôle qu'il la protégeait un maximum. Elle reprenait son calme ne pouvant que regarder avec mépris la garce qui était sous ses yeux. Connor lui, par contre, n'allait pas se gêner pour donner une bonne leçon. Il leva par télékinésie son ennemie l'expulsant avec force contre un mur. Il était satisfait d'avoir pu éloigner celle qui en savait un peu trop sur son passé de prisonnier et qui se mettait en travers de sa famille. Elle atterrit avec violence contre le mur tombant inconsciente. Il était plus qu'heureux d'avoir réussi sa manoeuvre. Il pouvait profiter d'être auprès de Jessica et continuait son enquête. Pendant un instant, il ne bougea pas de sa position préférant rester auprès de sa belle créature. Il agissait par prudence désirant neutraliser Rose. Comme elle ne se levait pas, il était bien rassuré. Jessica se blottit contre son bellâtre. Elle était rassurée que le tout soit terminé. Pour Connor, il était également rassuré et désirait tant partir de l'endroit. Alors, il prit la main de sa belle l'entraînant loin de cet endroit. Elle était capable de le suivre n'importe où. Elle se laissa faire pouvant souffler auprès de son homme. Qu'allait-il arriver pour les deux ? Quel était le rôle de Jessica ? Quel était le rôle de Connor ? Que comptait faire Rose à présent ?

     

    En même temps, une jeune femme plutôt inconnue avait causé un léger malaise alors que Teressa et John s'occupaient de Cassie. Teresa était plutôt inquiète de voir cette femme. Elle la connaissait un peu trop bien. En effet, par le passé, elle avait reçu des ordres de la jeune femme pour justement piéger John et le mettre bien en évidence en tant que personne influente au sein de cette ville. Il n'y avait rien de mieux que la politique pour arriver à ses fins.

     

    Ainsi, elle craignait de voir Lillith vouloir la mettre dans l'embarras et qu'ainsi, elle ne pourrait plus se rapprocher de nouveau de John et de sa fille. Elle n'arrêtait pas de se poser de questions et cela l'obsédait complètement. Elle n'avait pas d'autre choix que de mentir pour protégér ce qu'elle avait. Pour John, il se posait des questions concernant la jeune femme mystérieuse. Il était cependant inquiet concernant la question de la demoiselle. Il ne voulait en aucun cas que la magie ne soit révélé au grand jour. Il n'avait pas d'autre choix que de mentir à cette demoiselle qu'il trouvait bien charmante. Lillith, elle, aimait bien provoquer des malaises et des retournements de situation afin d'attraper ses cibles. Elle savait que Teressa n'était pas en place alors il fallait passer à la vitesse supérieure en agissant soi-même. L'apocalypse devait être mis en marche dans les prochains jours alors il fallait accélérer le mouvement. Voir Teresa était pour Lillith une surprise, mais elle savait bien y faire avec les imprévus. Elle se montrera compréhensive, charmante et mystérieuse pour piéger John. Elle se montrera fine pour éloigner Teresa et rien de mieux qu'une fille pour réussir sa mission.

     

    (jouant la perdue pour apâter) : « Je vois que sans vos réponses, je dérange. Je devrais peut-être vous laisser. Encore excusez-moi.

     

    (plutôt curieux) : Ne vous inquiétez. Ma fille a eu un malaise et sa mère prend soin d'elle.  

     

    (mentant pour mieux protéger sa place et ce qu'elle avait provisoirement récupéré) : Il a raison. Ma fille a souvent ce genre de malaise.

     

     

    (jouant la carte de la désorientée et la prévenante pour attendrir) : Oh, j'espère pour elle que ça va aller. Je comprendrai si vous vous occupez d'elle. Ellemérite d'avoir toute l'attention. Je m'en voudrai si par ma visite, il lui arrive quoi que ce soit.

     

    (se montrant prévenant en s'approchant d'elle) : C'est gentil sincèrement pour elle. C'est un malaise vagal et ma fille a besoin de se reposer. Ne vous sentez en aucun cas coupable car ce qui arrive n'est pas de votre faute, loin de là. Ce serait dommage que les soucis que j'ai avec ma famille puisse vous affecter.

     

    (se montrant conciliante et rassurée en le flattant puis posant sa main sur son épaule l'effleurant légèrement pour le troubler) : Merci beaucoup. Vous êtes un prince.

     

    (influencé mais tentant de résister en étant curieux) : Vous savez, je n'ai pas fait grand chose. Cependant, dites-moi, pourquoi êtes-vous directement ici ?

     

    (se montrant bienveillante en mentant, effleurant le haut de son bras et faisant une proposition pour l'hypnotiser) : Je suis venue ici pour vous parler de problèmes plutôt personnels pour lequel vous pouvez m'aider. Cependant, cela est plutôt confidentiel. Cela ne vous dérange pas si nous pouvons parler rien que tous les deux ? Cela n'est pas sans vous vexer mademoiselle bien entendu. 

     

    (effrayée de laisser John aux mains de cette femme et tiraillée avec l'état et sa fille mais cachée ses sentiments) : Ne vous en faites pas pour moi. Je comprends.

     

    (à sa belle se montrant confiant) : Tu peux te charger de notre fille en mon absence ma déesse ?

     

    (montrant sa satisfaction en affichant un léger sourire et jouant la curieuse) : Bien sûr mon ange, mais tu en as pour longtemps ?

     

    (se montrant rassurant) : Oh, non, ne t'inquiète pas ma chérie. Je reviendrai rapidement pour vous deux et on la ramènera à la maison. On fait comme cela ?

     

    (calme) : Tu es un amour. Bien sûr.

     

    (intrigué par la demoiselle mystérieuse) : Alors mademoiselle, je vais vous indiquer un endroit où nous pourrons discuter sans être déranger et je tenterai de vous aider le mieux possible.

     

     

    (satisfaite mais cachant ce qu'elle ressentait en jouant la femme bienveillante et effleurant subtilement le dessus de sa main pour éveiller du désir) : Je vous remercie sincèrement Monsieur le Maire. Je vous suis bien entendu.

     

    (séduit mais résistant à la tentation) : Alors suivez-moi. »

     

    John indiqua à la jeune femme la sortie pour pouvoir connaître ses intentions. Seulement, il ignorait qu'il était tombé dans la première phase d'un plan bien huilé. La belle créature suivit le maire bien sûr en affichant un sourire léger pour le déstabiliser. Lillith était plus que satisfaite qu'elle comptait bien passer à la vitesse supérieure. Allait-elle arriver à ses fins ? John tombera-t-il dans le piège ? Que va faire Teresa face à cette menace ?

     

    Quelques instants après, celle-ci était auprès de sa fille qui n'avait pour l'instant pas fait quoi que ce soit depuis que Lillith était passée les déranger. Elle était inquiète pour elle ce qui la surprenait. Ses sentiments étaient de plus en plus grands. Elle aimait de plus en plus ce sentiment d'humanité à savoir l'amour, la compassion, le bonheur et davantage envahir tout son être. Elle savait que rester davantage auprès de John et de Cassie étaient dangereux mais elle commençait à prendre plaisir à être loin de ce combat qui allait mener le monde vers l'apocalypse. Elle se posait des questions sur ce qui se passait avec John et la jeune femme et cela la torturait. Il n'était pas question de laisser John aux mains de cette créature démoniaque. Elle avait beaucoup trop à perdre. Elle décida avec tous ses sentiments de prendre les choses en main. Elle avait l'idée d'utiliser un sortilège capable de ramener sa fille, de la guérir mais c'était bien dangereux. Elle regarda rapidement si quelqu'un était dans les parages avant de passer à l'action. Tout était calme, alors elle pouvait faire ce qu'elle désirait. Les choses devenaient compliquées alors il fallait agir et le plus vite possible.

     

    (se montrant déterminée) : « Que le monde des Esprits et de la Nature viennent à nous. Entendez mon appel en cet instant. Annulez cette magie juste devant nous. Qui nous ensorcelle à partir de maintenant. »

     

    Un tourbillon blanc tourna tout autour de la jeune fille qui pour l'instant resta stoique. Cet événement était plutôt rapide mais pour Teresa, cela semblait durer une éternité. Soudain, le tourbillon se stoppa net. La belle créature était impatiente de voir si son sortilège avait marché. Elle espérait tant que sa fille puisse se réveiller. Soudain, son souhait fut exaucé. En effet, Cassie fit un bond. Teresa était plus que ravie que Cassie soit réveillé qu'elle la prit dans ses bras. La jeune fille était surprise de la réaction de cette personne qu'elle ne connaissait nullement. Elle se laissa faire un moment puis elle repoussa la jeune femme. Il se trouvait que Cassie n'avait jamais vu sa mère de près.

     

    Par le passé, elle avait posé des questions à son père sur celle-ci mais celui-ci était incapable de répondre car il souffrait trop à l'époque. Elle était curieuse, avait même mené des recherches mais cela n'avait rien donné ou même elle pensait que tout était fait afin qu'elle ne découvre la vérité. A l'époque, elle avait souffert de cela. Elle en voulait même à son père du fait qu'il ne se confiait pas à elle. Elle se pensait grande et capable de tout gérer. Elle désirait plus que tout protéger son père et jamais elle n'avait pu le faire comme elle le souhaitait. Cela la frustrait plus que tout.

     

    Elle sortit vite de ses pensées quand elle vit la jeune femme sous ses yeux en ignorant qui elle était. Elle pouvait observer cette chaleur, ce regard si tendre qui lui avait tant fait défaut pendant toutes ses années à savoir celui d'une mère. Elle était plus que troublée par cette attitude. Elle ne comprenait pas ce qui se passe. Elle n'avait même pas de souvenirs de ce qui lui était arrivée. Elle était plus que perdue. Teresa, elle, était plus que troublée par la situation. Elle avait toujours désiré approcher sa fille et pourtant, le rêve était devenu réalité. Pour la première fois, elle ne savait pas quoi faire, comment agir. Elle avait tellement de questions en tête c'était impressionnant. Le silence règna de main de maitre dans la pièce. Finalement, Teresa prit les devants. Elle se montrera douce et rassurante pour pouvoir se rapprocher d'elle et ainsi être au plus près du Papa.

     

    (jouant l'émue et la paniquée pour l'amadouer) : « Je suis si heureuse que tu sois réveillée. On a eu si peur pour toi tu sais.

     

    (ne comprenant pas ce qui se passe et curieuse) : Le problème c'est que je ne vous connais pas du tout et vous me dites « on » ? Mais c'est qui ce « on » ? Et d'ailleurs qui êtes-vous ? Qu'est-ce qui m'est arrivé ? Je veux tout savoir.

     

    (se montrant bienveillante et émue en effleurant la joue de la jeune fille pour l'apaiser) : Je comprends que tu sois bouleversé mais ne t'inquiète pas, je vais t'aider. Alors je m'appelle Teresa Carlson, et je sais que cela va être difficile à entendre mais voilà, je suis ta mère ma chérie. Au sujet du « on », il s'agissait de ton père et moi. On était plus qu'inquiets par ce qui t'est arrivé. Il se trouve que l'on ignore ce qui t'est arrivé. A priori tu t'es évanoui comme cela et à un moment donné, tu as ouvert tes yeux. Ils étaient plus que blancs. J'ai lancé un sort pour que tu puisses revenir. Et tu es là. C'est le plus beau cadeau qui soit sur cette Terre que tu sois en vie. Je sais que cela fait beaucoup à encaisser. Si tu souhaites quoi que ce soit, je suis là. Je compte me rattraper le temps perdu si bien sûr, tu le souhaites.

     

    (pleurant et complètement perdue) : Comment puis-je vous croire ? Je suis plutôt perdue à vrai dire. Pourquoi on ne m'a parlé de vous ? Pourquoi ? Et puis sortilège, magie, mais c'est du baratin.

     

    (se montrant à son écoute en prenant sa main dans la sienne l'effleurant doucement pour l'attendrir) : Je sais que c'est difficile à croire mais pourtant c'est la vérité. Tu me ressembles tu sais. A ton âge, j'étais quelqu'un de plutôt curieuse, prête à tout pour devenir une grande personne. Ton visage est tout aussi angélique et me ressemble également quand j'avais ton âge. Laisse-moi deviner, tu défies ton père par moment. C'est ce que je faisais quand j'étais auprès du mien. La magie existe crois-moi. Elle peut être bonne ou mauvaise mais elle est à utiliser avec prudence. Le monde n'est pas encore prêt pour connaître l'existence du surnaturel. Je peux te montrer des petits tours si tu veux. Tu pourras voir ce que la magie peut faire.

     

    (plutôt sceptique mais enthousiaste en même temps) : Vraiment ? Alors, je n'aurai pas du tout cru cela. Je suis plutôt surprise et agréablement. Mais c'est exactement cela. J'aime bien défier mon père, lui montrer qu'enfin je peux prendre mes décisions. Il est aussi tellement secret et ça m'énerve qu'il ne me dise rien du tout. J'ai l'impression qu'il ne me fait pas du tout confiance et j'en souffre. Oh carrément ! Alors je serai curieuse de voir un petit tour. Je veux enfin voir si la magie existe. Si tu fais cela, je serai la fille la plus heureuse au monde.

     

    (se montrant attentionnée en donnant un doux baiser sur sa joue pour l'émouvoir) : Tu es ma fille, même mon portrait craché. Je te comprends et également ton père. Tu sais, il désire que tu sois bien et même que tu sois protégé par rapport à tous les dangers qui se trouvent autour de nous. Il ne désire pas qu'il t'arrive quoi que ce soit. Il serait malheureux si c'était le cas. Alors crois-moi, s'il est secret, c'est qu'il veut préserver ton innocence. Moi, je te conseillerai de lui parler et tranquillement. Au lieu de le défier, exprime-lui ce que tu ressens. Ne garde pas tes sentiments tout au fond de toi et laisse-les s'exprimer sinon, cela te détruira de l'intérieur tel un parasite. Bien sûr, je peux te montrer quelque chose. J'ai un petit tour à te proposer. Je pensais te changer la couleur de ta tenue et ce, sans trucage, qu'est-ce que tu en dis ?  

     

    (heureuse) : C'est la première fois que l'on me prend vraiment pour une grande personne et je l'apprécie grandement. Je comprends bien la réaction de Papa, et je l'admire pour cela. Il est quelqu'un d'étonnant, d'admirable. Si je pouvais être comme lui, j'aimerais sincèrement. C'est un judicieux conseil que je vais suivre. Finalement, on cache nos sentiments lui et moi, je ne sais pas pourquoi. Peut-être que l'on a peur de trop se dévoiler et de souffrir par la suite. Grâce à toi, je pourrai lui parler sereinement. C'est un si beau cadeau. Bien sûr, je souhaite voir ce petit tour. Je désire voir ma robe en violet c'est possible ? Et pardon de la question, mais sans m'en rendre compte, je t'ai tutoyé, cela ne te gêne pas ?

     

    (jouant la touchée en versant une larme pour l'amadouer) : Je serai toujours là pour toi désormais. Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas. Tu vises peut-être juste mais avant tout, il faut discuter avec lui. Vous pourrez ainsi vous retrouver. En tout cas, c'est mon souhait le plus cher. Tu peux suivre ton père c'est quelqu'un également que j'admire beaucoup et qui sait voir le meilleur en nous. Je te ferai cela. Et bien sûr que tu peux me tutoyer. J'en suis plus ravie que tu le fasses et tu peux m'appeler comme tu le souhaites. Qui sait par la suite, tu pourras peut-être m'appeler Maman.

     

    (curieuse) : Cependant, j'ai une question. Je sais que j'en demande trop mais je désire te connaître. Pourquoi tu n'as pas été avec nous, enfin avec moi et Papa ? Et s'il te plait, ne me cache rien. J'ai détesté depuis toujours les secrets mais avec toi, c'est la première fois que j'ai une conversation où je sens qu'enfin on me dit tout et sans détour. Ne t'en fais pas en tout cas pour moi, je saurai encaisser le choc si jamais c'est douloureux. Maintenant pour le tour ? Chaque chose en son temps pour comment je vais t'appeler. C'est que c'est un choc d'apprendre autant de choses et ce en peu de temps.

     

     

    (se montrant compréhensive en omettant cependant certains détails, effleurant son bras pour l'apaiser) : Je ne te cacherai rien crois-moi. Tu peux me faire confiance. Il se trouve que j'ai caché un lourd secret sur mon passé à ton père et lorsqu'il l'a découvert le jour de ta naissance, cela a été comme un coup de poignard pour lui. Résultat, on s'est quittés. J'étais ensuite éloignée de toi. J'ai toujours désiré te connaître et voir si tu allais bien, comment tu étais mais il m'avait été difficile de venir sans vous mettre en danger toi et ton père. Il se trouvait que l'on me menaçait mais également toi et ton père. Je ne veux pas qu'il vous arrive quoi que ce soit. Je serais anéantie sinon. Bien sûr. Je comprends, et sache que tu as tout le temps pour cela. On se retrouve toi et moi.  

     

    (triste et compréhensive) : Oh, mais tu n'es plus en danger dis-moi ? Il ne t'arrivera rien j'espère ? C'est que l'on se retrouve maintenant qu'il est hors de question que tu partes déjà. Je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit à toi non plus. Je serai triste. J'espère que vous allez vous retrouver tous les deux. Je rêverai d'une famille plus qu'unie.

     

    (la rassurant en lui faisant un gros câlin pour la toucher) : Ne t'inquiète pas trésor, je suis là, et rien ni personne ne me détachera de toi désormais. Je suis solide et j'enverrai tout le monde boulet si quelqu'un tente de faire quoi que ce soit. J'ai parlé à ton père auparavant et c'est en bonne voie crois-moi. Qui sait, on réalisera ton rêve.

     

    (se laissant faire et sautant de joie) : Oh youpi !!!!!!!! Alors maintenant, je rêve du petit tour.

     

    (se montrant enthousiaste pour l'amadouer) : Bien sûr, alors c'est parti. »

     

    Teresa se concentra sur le tour qu'elle devait accomplir. Pour la première fois depuis fort longtemps, elle ressentait une grande pression. Après tout, elle devait agir devant sa fille et ce n'était pas facile. Elle avait une certaine peur de lui faire honte. Maintenant qu'elle savait ce qu'elle devait faire, elle pouvait agir.

     

    (se montrant calme et sûre d'elle pour l'intriguer) : « Je donnerais tout pour savoir ce que ça fait de changer de robe en le passant au violet et de pouvoir épater toutes les personnes devant la salle. Abracadabra ! »

     

     

    Un léger tourbillon se forma sur la robe et qui changea rapidement de couleur. Cassie était impatiente de voir ce que cela donnait. Il y avait un miroir dans la pièce heureusement. Elle se leva pour aller vers celui-ci. Teresa était plus qu'impatiente de voir la tête qu'allait faire sa fille en voyant le résultat. Elle était rassurée de savoir qu'elle avait réussi ce tour et à merveille. Cassie arriva devant le miroir et vit le résultat. Elle était plus qu'époustouflée qu'elle en rayonnait de bonheur. Elle tourna même sur place tel Cendrillon. Teresa était plus qu'heureuse de voir la réaction de sa fille. Elle se laissait envahir de sentiments qu'elle n'avait jamais connu auparavant au point d'oublier son passé. Qu'allait-il arriver par la suite entre les deux jeunes femmes ? Cassie sera-t-elle curieuse sur son propre statut à présent ?

     

    Dans un endroit discret de la ville, un tourbillon se forma. Deux personnes apparurent. Il se trouvait que c'était Michael et Liam. Le second Fitzpatrick avait réussi sa mission. Il respirait enfin le grand art et il lui tardait de voir la réaction des différentes personnes qui le pensaient très loin. Il se marrait déjà de l'intérieur. Cependant, il regarda Michael, sachant que maintenant il pouvait agir en toute impunité, enfin tout tenter. Il devait l'écarter un moment. L'ainé Collins était heureux d'être de retour dans la vie réelle. Il lui tardait de retrouver les personnes qui comptaient le plus à ses yeux. Seulement il ignorait totalement que des évènements avaient tout bouleversé.

     

    Malheureusement pour lui, ses pensées étaient vite arrêtées quand Liam intervint en l'assommant avec une boule d'énergie. Il n'allait pas attendre six mois pour avoir de l'emprise sur cet individu et il comptait bien s'amuser un peu. Il s'approcha de lui, affichant un sourire des plus satisfaits.

     

    (heureux) : « Oh, je vois que j'ai eu affaire au plus grand crétin que la Terre ait porté. Maintenant tu es à moi. Si tu crois que tu peux m'échapper, tu te trompes. Je vais faire en sorte que tu m'obéisses au doigt et à l'oeil sans penser ne serait-ce qu'à résister. »

     

    Liam prit Michael et ils disparurent dans un nuage de fumée. Qu'allait faire Liam sur Michael ? Pouvait-on craindre le pire ?

     

    Pendant ce temps, une jeune femme arriva sur les lieux d'un meurtre, celui qui n'était autre que feu Peter Collins. La police était partout, et elle semblait bien commander tout ce petit monde. Il s'agissait de l'inspectrice Hope Stillson qui avait en charge une série de meurtres plutôt inexpliquée. Elle était une inspectrice de talent qui montait en puissance au sein de la police mais en même temps, elle était têtue ce qui lui avait des tonnes d'ennuis.

     

    Depuis toujours, elle avait eu envie de rentrer dans les forces de l'ordre. La télévision lui avait montré quand elle était plus jeune tous ses malheurs, même le fait que les malfrats, voleurs et autres personnes qui tombent dans l'illégalité. Elle voulait pouvoir changer les choses et elle avait demandé l'aide de son oncle pour lui permettre d'avoir tous les avantages. Celui-ci n'était autre que le capitaine de police à l'époque. Elle s'était renseignée dans le dos de ses parents qui ne la voyaient pas du tout prendre cette voie. Pendant toutes ses années, elle avait dû se battre pour réussir à faire ce qu'elle voulait. De plus, elle avait appris grâce à son mentor que le surnaturel existait bel et bien. Pour la jeune femme, elle craignait tout ce que cela comportait mais grâce aux enseignements de son oncle, elle réussit à combiner le tout. Grâce à cela, elle avait la capacité de couvrir le meurtre commis par des personnes surnaturelles.

     

    Aujourd'hui, elle était tombée sur le cas même d'un meurtre qu'elle devait cacher. Cela ne lui faisait pas peur bien au contraire. Tout le monde lui posait des questions mais elle les envoyait sur les roses se concentrant sur l'affaire. Seulement le tout s'interrompit quand elle reçut un coup de téléphone. S'il y avait bien une chose qu'elle détestait par-dessus tout c'était d'être dérangé alors qu'elle travaillait.

     

    (plutôt agacée) : « Non vous savez que je suis sur une scène de crime ? Vous êtes que des crétins, et même plus que des crétins. Vous êtes des loosers. Quoi ? Encore une autre scène ? Mais c'est quoi ce cirque ? Très bien, je vais aller voir là où cela a explosé mais surtout ne me faites pas déplacer pour rien sinon ça va chier. »

     

    Finalement elle partit du lieu du crime laissant des instructions très claires pour la suite de l'enquête. Elle était nerveuse en allant vers l'autre scène, celle où il y a eut des explosions et qui n'était autre que là où se trouvaient Oliver et Kathryn. Allait-elle en savoir davantage sur les lieux ? Etait-elle consciente du danger qu'elle était en train de courir ? Qui était-elle réellement pour en connaître sur la magie ?

     

    De son côté, Taylor continua son chemin. Elle avait des images du meurtre qu'elle avait commis en tête, et cela ne la déconcentrait pas le moindre du monde. Plus les images arrivaient dans son esprit, plus elle devenait plus froide et calculatrice. Elle avait bien depuis sa fuite changé et visiblement elle savait mener la danse face à ses cibles potentielles. La femme aimante et douce, prenant soin de ses enfants n'était plus. Son seul désir maintenant était de tout faire pour accomplir l'apocalypse dans les règles de l'art.

     

    Soudain, elle sortit de ses pensées quand elle vit quelqu'un qu'elle ne pensait pas revoir depuis son combat. Il s'agissait de Max qui l'avait retrouvé par hasard. Il désirait plus que tout recoller les morceaux avec sa belle. Toutes ses années de mariage et de bonheur comptaient plus que tout pour lui. Pour lui, elle représentait littéralement l'amour de sa vie, et sans elle, il serait tout comme vide. Taylor, elle, en avait marre d'avoir son mari sur le dos. C'était insupportable pour elle. Elle lui avait donné une leçon la dernière fois, et elle comptait bien en donner une autre histoire de clore leur histoire une bonne fois pour toute. Elle savait pertinemment que Max était gênant. Cela lui rappelait l'époque d'un bonheur parfait, où elle avait eu des enfants. Pour elle, tout ce bonheur n'était que futilité. Le pouvoir était aujourd'hui ce qu'elle désirait. Elle se montrera cruelle, vexée et déterminée pour le sortir de sa vie.

     

    (heureux) : « Je suis heureux de te retrouver tu n'imagines même pas. Je pensais qu'il t'était arrivé quelque chose. Je me suis inquiétée ma chérie. Je suis désolé pour ce qui est arrivé. Je t'en prie, reviens vers moi et on pourra reprendre notre vie, et ensuite, on pourra penser à nos enfants, les protéger de ce monde. Tu sais que je ne suis rien sans toi.  

     

    (jouant la vexée pour le déstabiliser) : Mon cul oui ! Si vraiment tu voulais me retrouver, tu t'en serais pris autrement et puis si tu pensais à moi, tu n'aurais pas dit ce genre de chose. Je pensais à mes enfants, à nos enfants. J'avais besoin de toi. J'étais perdue, désemparée. J'ignorais comment faire pour les sauver, pour leur permettre de survivre dans ce monde qui change. Seulement toi, tout ce que tu as fait, c'est de me faire des reproches, de me rabaisser au point que finalement, je passe pour une inconsciente qui ne pense pas à ce qu'il y a de plus important. Je ne suis pas comme toi bordel à savoir si fort et d'un calme à tout épreuve. J'ai besoin d'exploser moi, j'ai besoin d'exprimer ce que je ressens. Les sentiments c'est ce qui fait que nous sommes encore en vie. Merde, tu n'as jamais exprimé tes sentiments à croire que tu es un robot. Je me demande même si je compte pour toi. Je ne suis pas un jouet bordel !

     

    (triste) : Je sais, j'ai tous les torts du monde. J'ai merdé grave. Je suis là trésor, et tu sais que tu peux toujours compter sur moi. Tu comptes pour moi, tu comptes plus que tout. Tu es la femme de ma vie et la mère de mes enfants. J'aimerai me faire pardonner et dis-moi tout ce que tu désires, je te le réalise sur le champ.

     

    (se montrant furieuse pour le dérouter) : Tu crois franchement que ça va changer quelque chose. Est-ce que tu réfléchis au moins dans ta tête de piaf ? Te faire pardonnner ? Mais tu es un grand comique. Tu me vois comme une merde, je le sais bien. Alors pour te faire pardonner, tente de me voir autrement ça te changera. Mais je doute franchement que tu vas arriver à faire cela.

     

    (anéanti) : Je suis capable de n'importe quoi pour toi même de décrocher la lune histoire de te faire sourire. Tu seras ma belle déesse et je te couvrirai de tout ce dont tu as toujours rêvé.

     

    (se montrant folle de rage pour le désorienter) : Là c'est le summum de la connerie. J'aurai tout vu là.  

     

    (essayant de la reconquérir avec une proposition) : Je suis désolé mon ange. On peut discuter toi et moi tranquillement. Tu pourras ainsi me dire tout ce qui ne te plait pas.

     

    (jouant la folle de rage pour le désarçonner) : Ca suffit, je n'ai pas envie de discuter maintenant.

     

    (se montrant tendre) : Je comprends. Mais ne dis pas non à une discussion, on en a besoin pour nous et pour notre famille.

     

    (jouant celle qui fulmine pour le troubler) : Besoin ? Besoin ? Là, c'est la meilleure. Si je te dis que je n'ai pas envie de discuter, je n'ai pas envie c'est clair maintenant ? Je n'ai plus envie de parler, tu me fais chier. Tu m'emmerdes et copieux. Laisse-moi.

     

    (essayant de la raisonner) : S'il te plait, ne soit pas réfractaire.

     

    (voyant une occasion de le manipuler en lui avouant un crime qu'il ne pourra pas s'en remettre) : Je le suis et toi, tu le seras d'autant plus quand je vais te le dire. J'ai tué Peter notre fils. Alors maintenant qui a mal hein ?

     

    (surpris) : Tu mens, c'est pas possible. Je sais que tu n'as pas fait une chose pareille. Tu aimes trop ton fils, je le sais.

     

    (usant de répartie en étant bien cruelle pour l'achever) : Alors est-ce que tu me vois en train de rire ? Ce n'est pas le cas. J'ai tué notre fils et j'ai pris un plaisir fou à le faire. Alors tu me crois maintenant ?

     

    (pleurant et dans l'incompréhension la plus totale) : Ce n'est pas toi qui a fait cela, ce n'est pas possible. Quelqu'un a fait quelque chose sur toi sinon. Tu aimes notre fils, tu aimes aussi notre ainé.

     

    (se montrant déterminée en usant de bons mots pour le désorienter) : Qui te dit que je les aime ou même que je t'aime toi ? Tout est terminé maintenant. Ose m'approcher et je te réduirai en cendres. T'as compris ?

     

    (anéanti et désespéré) ; Ce n'est pas toi, ce n'est pas la femme que j'ai épousé. Où est-elle bon sang ? Où est-elle ?

     

    (se montrant déterminée pour le dérouter) : Hum, nulle part. Alors maintenant dégage !  

     

     

    (essayant de la remettre dans le droit chemin) : Il est possible de te ramener et je ferai tout pour y arriver. Quelque part il y a la femme que j'ai épousé et la femme qui a pensé à nos enfants.

     

    (jouant la folle de rage pour l'achever) : Non, mais maintenant dégage !!!!! »

     

    Taylor utilisa la télékinésie pour expulser au loin Max à terre. Il attérissait violemment au sol. Le mal physique n'avait aucune importance à ses yeux. Il était capable d'endurer les pires souffrances. Ce qui lui faisait le plus mal c'était de voir sa belle qui était devenue quelqu'un d'autre et par la même occasion, qui détruisait ce en quoi il tenait le plus au monde. Il n'avait pas d'autre choix que d'avoir des alliés pour récupérer son épouse. Si vraiment Peter était mort, il ne lui restait plus qu'un seul membre à faire revenir vers lui, et ce n'était autre que Michael. Entre le père et le fils, depuis que Sarah avait été tué, c'était la discorde. Michael lui avait reproché qu'il était responsable de la mort de Sarah d'une certaine manière. Taylor, elle, était prête à en finir avec lui. Elle lança une boule d'énergie mais Max disparut. Elle était complètement énervée. Cependant, elle réfléchissait à ce que son mari pourrait faire. Soudain, une idée lui vint. Elle pensait à Michael. Alors pour elle, il fallait retrouver Michael et l'avoir sous son influence avant que Max n'arrive vers lui. Elle disparut pour tenter de contrecarrer son mari. Qu'allait-il arriver entre Max et Taylor ? Retrouveront-ils Michael ? Que se passera-t-il s'ils sont tous les trois ensemble ? Se retrouveront-ils face à Liam ?  

     

    Pendant ce temps, Oliver et Kathryn arrivèrent directement chez le jeune homme. Le lieu était des plus somptueux. Kathryn n'aurait jamais pensé voir un lieu pareil et pourtant, c'était bien mieux que ce qu'elle n'espérait au départ. Oliver était plus qu'heureux d'emmener la belle dans sa demeure. Il désirait le meilleur pour elle et la protéger. Il pensait à ce qu'elle avait fait pour lui et il était plus qu'admirative. Elle était si prévenante, attentionnée, charmante, attirante et sexy. Il ne pouvait plus se passer de cette déesse. Il rêvait même de reprendre là où ils en étaient tous les deux.

     

    Seulement, il reprit ses esprits quand ils arrivèrent devant la porte de la demeure. Il fallait vite penser à la protection. Il ignorait complètement ce qui était en train d'arriver ce qui l'effrayait davantage mais il le cachait à sa belle. Alors il ouvrit la porte regardant avec tendresse celle qui l'attirait tant. Il la désirait plus que tout. De son côté, Kathryn avait tant envie de reprendre là où ils en étaient. Elle savait qu'elle était proche du but de le croquer et de le posséder. Mëme si quelque chose semblait les interrompre, cela ne l'empêchera pas d'arriver à ses fins. Elle se montrera perdue et coquine pour le piéger. Elle posa son front contre le sien l'embrassant avec fougue et tendresse et le regardant gênée pour l'attendrir. Ses lèvres étaient d'un goût exquis qu'elle voulait y rester le plus longtemps possible. Oliver était plus que charmé par cette attention. Il voulait vivre d'autres instants si merveilleux avec elle. En aucun cas par contre, il voulait la voir autrement que heureue. Elle comptait énormément pour lui.

     

    (se montrant désorientée en le flattant, léchant son avant-bras puis mordillant l'intérieur de sa main pour l'amadouer) : « Ta demeure est plus que magnifique et somptueuse. Je suis heureuse d'être là auprès d'un prince aussi attentionné, prévenant avec un visage aussi angélique qui me fait tant craquer. J'aurai tant aimé que cela soit dans d'autres circonstances que l'on vienne ici. J'ai si peur que l'on vienne nous trouver ou qu'il arrive quoi que ce soit. Je ne veux pas te perdre mon trésor.

     

    (touché et se montrant protecteur en effleurant la joue de sa belle) : Tu vas me faire rougir avec de tels compliments ma chérie. Tu es une telle déesse resplendissante qui fait de moi le plus heureux des hommes. Tu me fais un tel effet et je ne rêve que de passer du temps en ta compagnie bellissima. Je sais, moi aussi mais je suis quand même ravi de t'amener ici car tu comptes pour moi mon ange. Ne t'inquiète pas, on ne va pas nous trouver ici, fais moi confiance et je te protègerai. Il ne t'arrivera rien avec moi. Je ne veux pas te perdre mon ange. Je serais malheureux si cela était le cas. Sois rassuré, Je serai toujours auprès de toi.

     

    (jouant la touchée en avouant de faux sentiments, griffant son bas-ventre et frôlant ses fesses pour l'ébranler) : Jamais on n'a été aussi attentionné avec moi. J'ai une telle chance de t'avoir à mes côtés. Tu es un tel amour, un prince comme on n'en fait plus. J'ai l'impression d'être auprès de toi comme une véritable princesse qui a croisé son prince charmant. Oh moi aussi, je ne désire qu'être auprès de toi, que l'on soit seuls au monde pour profiter un maximum. Je me sens en sécurité à tes côtés. Tu ne me perdras pas crois-moi. Je tiens trop à toi mon beau prince. Jamais quelqu'un ne m'a fait un tel effet comme toi tu le fais aujourd'hui.

     

    (charmé en effleurant ses cheveux) : C'est plutôt moi le plus chanceux d'être tombé sur une si belle apparition. Tu es la femme la plus exquise que je n'ai jamais rencontré. Si je suis ton prince, je ferai de toi ma douce princesse et même ma reine. Je te comblerai de divines douceurs que tu es en droit de mériter. Je suis plus que touché. Je tiens à toi aussi ma reine. Tu es tout ce que j'ai de plus précieux au monde. Tu me rends dingue, tu n'imagines même pas. Profitons de cet instant ensemble et rentrons si tu le veux bien mon ange.

     

    (se montrant joueuse en l'embrassant sur le bout de ses lèvres et procurant une douceur à son oreille pour le déstabiliser) : Tu fais de moi la femme la plus comblée qui soit beau brun. Oh oui, rentrons toi et moi, et je te promets un moment tellement inoubliable que tu m'en diras des nouvelles. »

     

    Oliver était plus qu'heureux en cet instant. Jamais il n'aurait pensé une femme aussi ravissante et divine que Kathryn mais pourtant, il l'avait devant lui. Seulement, il ignorait bien entendu qu'il était en train de se faire piéger par la divine créature. De son côté, elle était plus que satisfaite de la situation. Elle savait qu'enfin elle pouvait le croquer sans que personne ne la dérange et elle comptait en profiter. Oliver ouvrit la porte qui montrait une demeure encore plus somptueuse à l'intérieur. On penserait même que l'on se trouverait dans un conte de fées. Oliver se montra des plus gentleman en la laissant passer. Kathryn aimait ce genre d'attentions. Il se trouvait que c'était la première fois qu'elle rencontrait un homme aussi prévenant. C'était tout nouveau pour elle, mais elle savait qu'elle pouvait obtenir bien davantage qu'auprès de crétins machos sur lesquels elle était tombé autrefois. Elle se plaça tout près du corps de son bellâtre afin d'en ressentir sa douce chaleur. C'était tellement exaltant qu'elle voulait avoir son corps tout contre le sien dans un moment des plus torrides. Il était de son côté plus qu'attirer par la belle qu'il rêvait de reprendre là où ils en étaient. Il était littéralement obsédé par elle. A l'intérieur, Kathryn bougea de ses hanches pour le captiver. Il était carrément en admiration devant elle. Elle aimait avoir du pouvoir sur les hommes. Elle comptait bien s'en servir pour arriver au but. Elle le plaqua contre le mur plaçant sa main sous son pantalon et boxer malaxant coquinement son intimité et l'embrassant sauvagement pour le faire frémir. Il était plus que fou de la belle qu'il prolongea ce baiser en le rendant des plus torrides et enlaçant sa taille avec ses bras. Elle lui faisait un effet plus que d'enfer. Sa chaleur exaltait ses sens qu'elle voulait passer à la vitesse supérieure.

     

    Seulement, ce petit moment tranquille ne dura pas et c'était dommage pour eux. En effet, la personne qui avait interrompu leur moment charnel les avait retrouvés et là, elle avait usé de son pouvoir d'explosion pour détruire les sorties. Ils se retrouvaient piégés à l'intérieur de la demeure. Qu'allaient-ils pouvoir faire face à cette menace ? Pourront-ils s'en sortir ?

     

     

    Dans le recoin bien éloigné de la ville, Eleanore était enfin libre et elle l'espérait depuis bien longtemps. Elle avait réussi la première étape de son plan en ayant convaincu Kyle et elle comptait passer à la vitesse supérieure. Elle se montrera à la fois gentille et entreprenante pour l'attraper. De son côté, Kyle était plus que déstabilisé par la belle et cela faisait bien longtemps que cela ne lui était pas arrivé. Le souvenir de Claire était encore présent dans son esprit. Cependant, il était plutôt curieux et voulait connaître le pourquoi la jeune femme s'était retrouvée là. Il pensait connaître Claire mais pourtant le fait qu'elle avait des secrets le déroutait complètement. Il était décidé à avoir des réponses à ses questions. La belle effleura la joue de celui qui l'avait libéré gênée pour éveiller du désir. Il était plus que troublé par cette jeune femme mais tentait de refreiner ses sentiments. Elle aimait de son côté avoir du pouvoir sur les hommes qu'elle comptait s'en servir pour obtenir tout ce qu'elle voulait. Maintenant qu'elle était libre, elle comptait rattraper le temps perdu.  

     

    (se montrant reconnaissante en le flattant, effleurant le dessus de sa main et griffant son poignet pour le troubler) : « Je vous suis reconnaissante de m'avoir libéré. Vous êtes quelqu'un de merveilleux.

     

    (tentant de résister) : Je n'ai pas fait grand chose vous savez.

     

    (se montrant charmante en embrassant l'intérieur de sa main pour l'ébranler) : Pourtant c'est le contraire. Vous êtes quelqu'un de charmant, prévenant et d'attentionné.

     

    (touché mais tentant de résister en étant curieux) : C'est vraiment gentil mais maintenant, j'aimerai avoir des réponses à mes questions. Qu'est-ce qu'elle désirait que vous fassiez exactement ?

     

    (se montrant calme en omettant certains détails, griffant son bas-ventre et frôlant ses fesses pour le faire frémir) : Elle pensait que j'avais des visions et que je pouvais lui donner des réponses à ses questions.

     

    (séduit mais restant sur l'idée d'obtenir des réponses) : Des réponses ? Comment ça ?

     

    (se montrant entreprenante en posant son index sur ses lèvres et effleurant l'intérieur de sa cuisse pour l'enflammer) : Pourquoi parler de tout cela alors que l'on peut profiter d'une liberté tant retrouver ? Je suis une femme et vous êtes un homme, nous pouvons tout simplement faire connaissance, qu'en dites-vous ?

     

    (influencé mais tentant difficilement de résister) : Ce n'est pas bien ce que l'on fait vous et moi. Vous avez vécu une expérience des plus traumatisantes, alors le mieux c'est de pouvoir reprendre le cours de votre vie.

     

    (se montrant compréhensive en s'excusant, procurant une douceur à son index et griffant le haut de son torse pour le provoquer) : Pardon, je ne souhaite pas faire quelque chose qui puisse vous déranger. C'est que vous comptez pour moi. Vous m'avez sauvé la vie.

     

    (séduit en caressant lentement son épaule) : Je ne pouvais sauver qu'une personne telle que vous. Vous êtes tellement resplendissante et vous avez un charisme de fou. Je ne peux me détacher de votre visage si angélique et de votre sourire ravageur. Vous me troublez, vous n'imaginez même pas.

     

    (jouant la touchée en avouant de faux sentiments, pleurant légèrement et embrassant subtilement et perversement sa joue pour le déstabiliser) : Je ne sais pas quoi dire face à de tels compliments. Je suis plus que touchée. Jamais on ne s'est occupés de moi comme vous le faites. C'était à croire que le bonheur, je n'en avais pas le droit. Je suis plus que déstabilisée et attirée par vous. Vous me faites un tel effet, un que je n'ai jamais connu.   

     

    (influencé) : Oh, je suis plus qu'ému. C'est une telle injustice que l'on ne se soit pas occupé de vous comme vous le méritez. Vous êtes une divine créature qui mérite d'entendre tous les compliments qu'ils puissent exister et je compte bien les rattraper en vous en disant tout pleins. Vous avez droit au bonheur bellissima. Vous méritez même d'avoir un autel à votre nom tellement vous êtes magnifique.

     

    (voyant une occasion de le manipuler en étant joueuse, lui faisant une proposition en mordillant le haut de son torse, effleurant sa taille et agrippant sa cuisse pour l'apâter) : Alors là, vous m'honorez, je ne sais plus quoi dire. Si vous cherchez à me faire rougir, c'est une mission complètement réussie. Qu'est-ce que vous pouvez faire de plus pour moi ? En ce qui me concerne, j'ai des tonnes d'idées mais je sens à quel point vous rêvez de ressentir mon corps contre le vôtre. Si nous passons du temps ensemble, qu'en dites-vous ?

     

    (dérouté) : Vous ne passez pas par quatre chemins, c'est certain. Vous savez voir ce que je ressens pour vous en cet instant, et je ne rêve que de pouvoir vous embrasser et vous ressentir tout contre moi. Je ferai de vous ma douce et je vous ferai sentir à quel point vous comptez pour moi. Vous êtes plus que divine. Il n'y a pas de mots pour décrire à quel point vous êtes parfaite en tout point. Je rêverai d'être auprès de vous.

     

    (se montrant coquine en léchant son avant-bras et frôlant son intimité pour le torturer) : Alors qu'attendez-vous pour m'embrasser ? Je suis tout à vous. »

     

    Elle posa son front contre le sien jouant de sa langue sur le coin de ses lèvres pour l'émoustiller. Elle voulait laisser une trace indélibile dans l'esprit de sa proie. Avant tout ce qu'elle désirait, c'était de sortir de cet enfer, et en rendant sa cible, aussi docile, elle pouvait y arriver. De son côté, il était complètement sous le charme de la belle. Il ne pouvait plus se passer de sa compagnie. Il était plus que tenté par cette belle brune au regard envoûtant. Alors il commença à s'approcher pour l'embrasser mais il fut stoppé par la belle créature qui l'assomma en usant de la télékinésie. Elle avait vu le moyen de sortir et elle avait réussi. Elle était plus que satisfaite de la situation. Celui-ci tomba au sol inconscient. Il n'avait absolument rien vu venir. La belle, elle admirait le corps de celui qui l'avait délivré. Maintenant il était temps de partir et de rattraper le temps perdu.  

     

    (heureuse) : « Crétin, comme si j'allais embrasser un crapeau. C'est un prince que je veux, alors tchao connard ! »

     

    Elle disparut laissant Kyle au sol. Qui était Eleanore ? Que désirait-t-elle ?

     

    Pendant ce temps, Logan était auprès de Kimberly qui avait refait surface dans sa vie. C'était des plus bouleversants et choquants pour lui. Il se souvenait qu'il avait pleuré sa mort se sentant coupable de ne pas avoir pu la sauver. Il aurait plus qu'aimé remonter le temps pour le faire mais il n'avait jamais pu concrétiser son action. Aujourd'hui, il ne savait pas se comporter. Elena l'attirait. Il se sentait plus que bien auprès d'elle, mais maintenant Kimberly était revenu au bercail. Il était plus que perdu, mais peut-être que des réponses à ses questions pourront lui permettre d'avoir des idées plus que claires, de savoir où en était celle qui était à ses yeux encore aujourd'hui l'amour de sa vie. Kimberly, elle, ne désirait que reprendre sa place auprès de celui qui l'attirait grandement et qui au fond l'aimait plus que tout. Au fond, avant qu'elle ne se fasse tirer dessus, elle commençait à ressentir des sentiments pour lui. Voir ce beau gosse la troublait d'autant plus. Elle rêvait de ressentir ce bellâtre contre lui. Elle effleura le coin des lèvres de sa proie embrassant subtilement et perversement sa joue pour le faire frémir. Il était carrément déstabilisé qu'il ne pouvait qu'en réclamer davantage. Il aimait toujours autant cette sensation de douceur et d'enchantement que lui procurait la belle blonde.

     

    (dérouté) : « Comment tu peux être là ? Ce n'est pas possible. Est-ce que je suis en train de rêver ?

     

    (se montrant attentionnée en mordillant le cou puis le haut de son torse pour l'enflammer) : Crois-moi trésor, tu ne rêves pas. Je suis de retour et plus jamais, tu ne me perdras.

     

    (charmé, effleurant la joue de sa belle créature, mais ne pouvant craquer comme cela qu'il se montrait curieux) : Tu m'as manqué, tu m'as plus que manqué. Tu n'imagines pas à quel point j'étais perdu sans toi et laissant une part de moi-même lors de ta disparition. Dis-moi, comment tu as fait pour revenir jusqu'ici ?  

     

    (se montrant attentionnée et désemparée en omettant certains détails, procurant une douceur à son index puis léchant son avant-bras pour le provoquer) : Oh, tu n'imagines pas à quel point bébé tu m'as manqué. C'était tellement horrible dans cet endroit. Je ne rêvais que d'en sortir et de te retrouver. Alors j'ai tout fait pour revenir, pour être de nouveau tout contre toi et ressentir ta douce chaleur. Je suis tellement désolée pour cela, pour ce qui est arrivé. Liam nous a séparé toi et moi, mais cela n'arrivera plus.

     

    (séduit, protecteur, embrassant tendrement son front et caressant sa joue) : Je suis tellement désolée mon amour pour ce qui est arrivé, pour l'enfer que tu as vécu. Ne t'inquiète pas, plus jamais tu ne vivras cela. Si tu souhaites m'en parler, enfin de tout réveler, tu as tout ton temps. Avant tout, tu dois penser à reprendre le cours des choses. Je ferai tout pour t'aider à oublier cet événement traumatisant. Tu n'imagines pas combien je suis heureux en cet instant. Ma vie était si horrible depuis ton absence et tu l'illumines rien que par ton visage. Tu es mon rayon de soleil. On va être tous les deux à partir de maintenant. Oh, que je déteste Liam. Heureusement qu'il n'est plus là pour nous séparer.

     

    (le rassurant puis mentant en l'embrassant du bout des lèvres, griffant son bas-ventre et pinçant ses fesses pour l'ébranler) : Ne t'en fais pas mon amour, maintenant c'est du passé car je suis auprès de toi et que mon rêve se réalise. D'accord, c'est noté et je suis heureuse que tu me comprennes. Je veux profiter de tous les instants à tes côtés et me rattraper. Tu le fais déjà car tu me ramènes un grand sourire. Oh, je peux constater ton bonheur et j'aime retrouver ton sourire des plus ravageurs. Tu sais, il me fait d'autant plus craquer. Tu es si séduisant, si beau gosse tel un dieu grec que je rêve de croquer tout cru. Oh oui, on est ensemble, et à jamais. Tu es l'amour de ma vie, la personne la plus importante à mes yeux. Je t'aime tellement fort mon coeur. Oui, il n'est plus là. Jamais il nous fera de nouveau du mal. On peut avancer et penser à notre avenir.

     

    (complètement influencé, rougisssant mais cependant curieux et effleurant la taille de sa belle en l'enlaçant tout contre lui) : Le mien aussi se réalise. Je rêvais de te retrouver et tu es devant moi. Tu réussis à me faire rougir comme personne. Tu es une telle déesse, une apparition devant moi qui me charme comme personne. Tu es une reine à mes yeux avec un corps si parfait que je rêve de ressentir contre moi. Je t'aime aussi plus que tout sur cette Terre. Tu es tout pour moi. Commençons à penser à nous. Cependant, je me demande. Elena va rester longtemps comme cela ? 

     

    (préférant prendre les devants en étant joueuse, posant son index sur ses lèvres et prenant à pleine main son intimité pour le tenter) : Evitons de parler plus longtemps bébé, et profitons de cet instant pour se retrouver. Je sais que tu as envie de me ressentir contre toi et moi aussi, je te veux. Viens près de moi beau gosse. »

                 

    Kimberly prit son bellâtre tout contre elle et l'embrassa sauvagement en griffant son avant-bras pour l'enflammer. Il ne pouvait pas résister à cette belle déesse. C'était si intense qu'il rêvait de revivre ses instants si torrides et charnels qu'il avait vécu avec la divine créature. Il prolongea ce baiser le rendant des plus torrides. Elle aimait cet instant, cette douce chaleur qu'elle rêvait de ressentir ses attentions tout contre son corps. Elle approchait de son but. Logan était-il complètement piégé ? Kimberly réussira-t-elle sa manoeuvre ?

     

    Fin du chapitre.


    votre commentaire
  • Chapitre 14 Les conséquences d'un retour
     

     

    Toujours du côté de la réception, Cassie et Teresa étaient toutes les deux en attendant que John revienne de son entretien privé. Pour la jeune fille, découvrir l'univers du surnaturel et par la même occasion des informations sur ses origines étaient très perturbant voir angoissant. Jamais elle n'aurait pensé qu'un univers autre que celui qu'elle connaissait était possible. Découvrir les codes était pour elle très excitant. Elle voulait tant savoir si elle pouvait faire la même chose que sa mère sans se rendre compte que si elle s'engouffrait dans l'univers du surnaturel, cela y allait avec les batailles contre des ennemis redoutables. La tentation de savoir ce qu'elle valait réellement était tellement intense. C'était dur pour elle de ne pas succomber. La jeune fille était quelqu'un de nature plutôt curieuse ce qui lui avait valu à de nombreuses reprises quelques ennuis. Elle était aussi gênée de goûter à cette sensation grâce à sa mère. Pendant longtemps, elle ignorait qui était cette femme et elle la détestait pour ne pas avoir été présente. Cependant, en connaissant sa mère, Cassie remarquait qu'elle avait des points communs avec elle. Elle commençait à s'attacher à cette personne qui venait de refaire surface dans sa vie. Elle désirait connaître davantage sa mère, savoir ce qui la passionnait. Elle se montrera curieuse et gentille pour arriver à son objectif.

     

    Teresa, elle, était encore plus déstabilisée et tiraillée par la situation. Etre auprès de sa fille était quelque chose de nouveau pour la jeune femme. Elle ressentait un bien-être immense en étant à ses côtés. C'était tout nouveau pour elle, et cela la plongeait encore plus dans cette humanité. Elle se sentait perdue. Cependant, elle était quand même satisfaite de s'être rapprochée de sa fille. Ainsi, elle approchait davantage de son objectif. Elle se devait de se reprendre en main. Elle comptait être présente pour sa fille et jouer l'inquiète pour se rapprocher du Papa. Elle se montrera douce et attentionnée pour la piéger.

     

    Elle sortit vite de ses pensées quand Cassie vint se rapprocher d'elle lui faisant un câlin. La jeune femme se sentait déstabilisée par toutes ses émotions. Cassie, elle, était plus qu'heureuse et c'était une nouveauté depuis qu'elle était partie en rébellion contre son père. Teresa serra sa fille dans ses bras effleurant légèrement son dos pour la toucher. Sa chaleur envahissait tout l'être de la demoiselle laissant transparaître un bonheur dont jamais elle n'aurait espéré de sa vie de démone. Elle était consciente que ressentir cela était contraire à sa nature mais pourtant elle ne pouvait s'en empêcher. Elle découvrait peu à peu par elle-même les avantages d'être un être humain sur cette planète. Résister à cela était comme mission impossible. Cependant, elle voyait le danger en Lillith. Elle craignait de tout perdre. Que faire entre rester auprès de sa fille et garder sa stratégie ou bien d'interrompre l'entretien entre Lillith et John au risque de tout perdre ? Cassie, elle, était comblée de ressentir l'amour de sa mère. Elle avait l'impression d'exister de nouveau, de compter pour quelqu'un. Avec son père, elle avait l'impression avant aujourd'hui qu'il n'avait dieu que pour sa mairie, pour les problèmes liés à la ville, mais c'était une erreur. Maintenant qu'elle avait à la fois son père et sa mère, elle voyait les choses sereinement rêvant d'un avenir pleins de surprises et d'aventures.

     

    T (se montrant attentionnée en effleurant sa joue pour la toucher) : « Alors dis-moi ma chérie, ça te plait ce que tu vois ? Dis-moi ce que tu penses maintenant que tu as tout vu du monde du surnaturel. Qu'est-ce que tu penses de notre famille ? Sache mon ange que je serai toujours là pour toi, et peu importe ce que tu me diras.

     

    C (comblée) : Je n'aurai jamais cru voir une telle beauté auparavant Maman. J'ai l'impression d'être dans un rêve, que tout ce que j'ai toujours souhaité se réalise enfin. C'est le plus beau jour de ma vie Maman. Le monde du surnaturel est si beau. Si on peut faire ce genre de choses avec des pouvoirs, alors je désire découvrir ce que je peux faire. D'ailleurs qu'est-ce que je peux réaliser de mon côté ? J'ai peur de l'inconnu, aide-moi s'il te plait. Pour ce qui concerne la famille, je suis enfin heureuse de connaître qui je suis et de pouvoir avoir mes parents autour de moi. Je sais en plus que tu vas réaliser mon rêve alors je ne peux rien dire de plus si ce n'est que tout est parfait.

     

    T (se montrant prévenante, heureuse et curieuse pour l'amadouer) : Entendre ce doux mot Maman à ta voix me fait chaud au coeur. Ne t'inquiète pas. C'est difficile pour toi de digérer tout cela. Tu n'es pas seule sache-le ma chérie. Toutes les questions que tu te poses, j'y répondrai. Ce que je désire c'est ton bonheur, c'est même la chose la plus importante pour moi. Oh, j'ignore ce que tu peux faire encore ma puce mais tu le découvriras au moment venu. Je pourrai t'aider à savoir ce que tu aimes, ce qui te caractérise tant et tu découvriras ton pouvoir. Tu sais, nos dons sont étroitement liés à notre propre personnalité, à nos émotions. D'ailleurs, ce sont nos émotions qui nous permettent de contrôler nos pouvoirs. Sans ça, on ne peut les maîtriser. Je sais mon ange. Cependant, j'aurai une question. Tu sais si ton père a quelqu'un ?

     

    C (se montrant rassurante) : Je ne pourrai m'empêcher de le dire. J'adorerai commencer nos leçons ensemble Maman. Ce que j'apprends déjà avec toi, c'est important pour moi tu n'imagines même pas. Maman, ce n'est pas le cas. Je n'ai jamais vu Papa avec qui que ce soit, ne serait-ce avoir des petites attentions pour une autre femme. De toute façon, je ne laisserai pas faire. Je t'aiderai à revenir dans nos vies, que l'on soit une vraie famille.

     

    T (se montrant inquiète et reconnaissante pour l'émouvoir) : Alors on le fera ma chérie, c'est certain. C'est que j'ai tellement peur de ne pouvoir être de nouveau avec lui, avec vous deux et définitivement. Etre loin de vous a été si dur. Je ne supporterai pas d'être loin à nouveau.

     

    C (se montrant à son écoute, la regardant avec ses yeux angélique et lui faisant un gros câlin) : J'en suis heureuse. Cela n'arrivera pas. Il est hors de question qu'une autre femme vienne dans la vie de notre famille. Je sais montrer ce que je veux, et je suis encore plus déterminée maintenant que tu es avec nous. Je t'aime Maman et je ne veux plus être loin de toi désormais.

     

    T (jouant l'émue, voyant une occasion de la manipuler avec une proposition et effleurant le haut de son dos pour la captiver) : Je t'aime aussi ma chérie, plus que tout au monde. Tu me combles d'un bonheur inimaginable. Et si on allait voir où en est ton père ?

     

    C (curieuse) : Bien sûr. Oh, j'imagine qu'il est avec une femme je présume non ?

     

    T (se montrant calme en donnant un baiser sur son front pour l'amadouer) : Oui, il est en entretien.

     

    C (déterminée) : Alors il ne le restera pas longtemps. C'est que je sais me montrer persuasive. Il suffit de montrer que j'ai besoin de me retrouver en famille, ce qui est vrai d'ailleurs. J'ai besoin de vous deux.

     

    T (se montrant satisfaite mais restant calme pour cacher ses émotions) : Tu es maligne ma puce. Alors allons le retrouver. »

     

    Teresa se sentait plus que fière d'avoir une fille aussi ravissante et maligne. Elle était d'une telle beauté. Elle sentait que plus elle était auprès de la jeune fille, plus son amour augmentait à vue d'oeil. Elle avait en tête sa mission mais cela devenait encore plus compliqué. Son humanité venait de plus en plus à apparaître. Son besoin d'être auprès des siens, de se sentir aimée se faisait de plus en plus sentir. Elle appréciait d'autant plus cette vie que tout le monde qualifierait de normal. Elle enviait tout le monde. Même si elle ressentait beaucoup de choses et qu'elle était troublée, Lillith était une menace pour ses projets. Voir sa fille si heureuse l'incitait à affronter ses peurs les plus profondes. Pour Cassie, elle ne voyait rien d'autre que d'avoir une famille unie autour d'elle. Elle était prête à tout pour voir ses parents réunis. Elle aimerait pouvoir ensuite le dire à tout le monde. Elle avait l'impression d'être exclue en voyant les parents de ses camarades être là pour eux. Elle aurait l'occasion d'être comme eux.

     

    Les deux jeunes femmes partirent pour aller rejoindre John qui s'était éloigné pour se retrouver en entretien privé avec Lillith. Que comptait faire les deux jeunes femmes ?

     

     

    Pendant ce temps, Connor et Jessica continuèrent leur quête pour retrouver leur jeune fils. Toute information était pour eux très utile. Pour les deux, il était temps d'en finir le plus vite possible avec les souffrances et le fait que toute leur famille était séparée. Il ne fallait plus que cela dure. Ils espéraient pouvoir vivre une vie normale. Leur petit garçon leur manquait affreusement.

     

    Pour Connor, sa captivité avait été plus que traumatisante. Il n'avait eu de cesse de penser à sa dulcinée et à leur fils, comment cela pouvait se passer. Il aurait voulu tout faire pour eux, mais il s'en trouvait impuissant. Ce sentiment le rongeait de l'intérieur et depuis il avait accumulé une telle rage. Celle-ci ne demandait qu'à sortir face à ses ennemis. Etre auprès de Jessica était un bonheur. Ressentir cette douce chaleur, ses caresses, ses baisers étaient un tel enchantement. Il ne désirait nullement voir ses instants s'arrêter. Son souhait maintenant était de serrer son fils dans ses bras et il était capable de tout pour le réaliser. Il voulait également voir sa dulcinée heureuse. Il voyait bien en la regardant que quelque chose avait disparu en elle et c'était si dur pour lui. La voir si triste et si tourmentée était un déchirement. De plus, l'avoir vu perdre le contrôle l'inquiétait. L'idée de perdre la personne qu'il aimait par-dessus tout était inimaginable. Il n'avait pas enduré toutes ses souffrances si c'était pour par la suite voir sa belle être détruite par les ténèbres. En plus, de retrouver leur fils, il fera tout pour aider sa déesse.

     

    Du côté de Jessica, elle vivait un véritable chamboulement dans sa vie. A cause des personnes qui avaient détruit sa vie, elle avait cru que son homme avait été tué et qu'elle devait obéir à ceux-ci en s'infiltrant dans la vie des Collins pour revoir son petit garçon. Seulement, cela durait trop longtemps cette mascarade et elle en avait assez. Retrouver son bellâtre avait été pour elle un véritable bonheur de tous les instants et également libérateur. Elle n'était plus obligée de faire semblant, de taire ses sentiments. Elle pouvait enfin être elle auprès de l'homme de sa vie. Seulement, il lui manquait son fils pour réaliser son rêve de vie de famille. Elle n'avait jamais eu l'occasion d'être au sein d'une bonne famille, elle qui était au milieu alors que son frère et ses parents se déchiraient littéralement. Toute sa frustration, ses rêves inassouvis s'étaient littéralement exprimés lorsqu'elle avait défendu son homme contre cette femme tyranique qui tentait de la priver du bonheur qu'elle désirait tant. Le fait d'être avec son beau gosse pour retrouver son fils la satisfaisait pleinement. Seulement, elle s'inquiétait de savoir comment elle allait le retrouver. Si jamais il lui était arrivé quelque chose, les ennemis n'avaient qu'à bien se tenir.

     

    Les deux sortirent de leurs pensées quand ils entendirent du bruit. Est-ce qu'ils devaient affronter de nouveaux ennemis qui se mettraient en travers de leurs chemins ? C'était une possibilité. En tout cas, le couple était sur ses gardes ne voulant pas revivre les évènements lorsqu'il était avec Rose. Désirant protéger sa belle, Connor se mit en avant attendant que les ennemis sortent de leurs cachettes éventuelles. Jessica désirait intervenir mais le bellâtre lui fit signe qu'il s'occupait de tout. La déesse se sentait protégée auprès de son prince. Seulement personne ne vint vers eux. Etait-ce une fausse alerte ? C'était fort possible. En tout cas, le couple se pensait en sécurité pouvant accomplir leur recherche en toute sérénité.

     

    Seulement, Connor fut soudainement envoyé à terre. Le beau canon n'avait pas vu venir ce coup-là. En effet, quelqu'un lui avait envoyé de l'éléctricité dessus. Jessica était plus que choquée par le spectacle. Cela l'énervait tellement qu'elle usait de son pouvoir d'empathie comme un réflexe laissant toute sa colère s'exprimer. Ainsi, elle vit apparaître non pas un ennemi mais deux. Il s'agissait de Megan et Mandy. Elle avait visé Megan qui s'agenouilla au sol submergée par tant d'émotions contradictoires. Elle ne supportait pas cette douleur voulant que cela s'arrête le plus vite possible.

     

    La chasseuse avait de bonnes relations dans le milieu du surnaturel. Sur leur route, elle avait eu l'occasion d'obtenir des informations sur Jessica qui s'était retrouvée avec son homme dans un combat. Il avait suffi au duo de les suivre. Mandy ne voyait qu'une chose pour les battre à leur propre jeu à savoir les mettre dans une situation inextricable. Elle avait sommé d'agir doucement puis d'attaquer Connor. Ensuite, il fallait le capturer et faire chanter la jeune femme. Elles lui sommeraient d'avouer ses crimes et en échange elles laisseraient le beau gosse partir. Ensuite, le duo tuerait leurs ennemis. Les deux jeunes femmes se montreront bien subtils pour les piéger.

     

    Mandy sortit de ses pensées en voyant bien la détresse de sa partenaire, et cela l'enervait au plus haut point. Elle était même folle de rage. La chasseuse se mit immédiatement à attaquer se plaçant derrière Connor et mettant un couteau sous la gorge de celui-ci. Il n'eut le temps d'intervenir. Jessica, voyant son homme en danger, allait intervenir en laissant ses sentiments prendre le dessus sur son pouvoir mais Mandy serra davantage son emprise sous le cou de celui-ci. Jessica se sentait impuissante face à ce chantage mais elle était consciente qu'elle avait de la ressource. Elle repensait aux évènements avec Rose. Elle devait le sauver, montrer qu'elle était capable de ne pas se laisser envahir par ses démons intérieurs. Elle était capable de tout pour lui. Les sentiments autour d'elle la submergeaient littéralement. Résister à cet appel insoutenable était une véritable torture. Elle était à deux doigts de céder. De son côté, il pensait également aux derniers évènements. Il s'était juré de protéger Jessica et cela peu importe les moyens pour y parvenir. Il se sentait impuissant et il craignait de voir Jessica sombrer. Il ne pourrait supporter de la perdre.

     

    Ma (se montrant déterminée puis coquine en effleurant la taille de celui-ci et son bas-ventre pour les désarçonner) : « Tu as dû toujours rêver beau gosse que l'on vienne par derrière, que l'on te murmure au creux de l'oreille à quel point ton plus grand rêve est qu'une jeune femme vienne derrière toi te faisant une danse tellement sensuelle, te titillant la lèvre et te murmurant que je te ferai goûter aux joies du plaisir et du vice intenses et divins. Tu ne pourras plus t'en passer tellement tu seras accro et tu m'en redemanderas encore. Ferme les yeux et imagine le moment où je pose mes mains sur ton torse, te griffant sauvagement et arrivant jusqu'à ton intimité en la prenant à pleine main. Ca te fait envie n'est-ce pas ? Je le sens, je te fais de l'effet, ne le nie pas. Tu me trouves tellement belle et à croquer que j'occuperai la moindre de tes pensées désormais. Laisse-toi tenter mon chou, ne renie pas tes envies. Si tu fais cela, ça te dévorera de l'intérieur. Oh, tu me rendras encore plus coquine et perverse, mais tu ne pourras jamais m'échapper. Alors Jessica, ça te fait quoi ce que je dis hein ?

     

    J (essayant de rester calme en la menaçant et gardant son emprise sur Megan pour la déstabiliser) : Continue comme ça grognasse et je peux te garantir que ta chère amie ne vivra plus pendant très longtemps. Alors tu vois, tu as le choix. Relâche mon mec et elle vit. Si tu tentes quoi que ce soit, je la tue. C'est clair comme ça non ? Et c'est quoi ton nom ?

     

    Me (ayant mal et tentant de résister en la faisant douter pour la déstabiliser) : Sache Jessica qu'elle ne lâchera pas aussi facilement. Elle sait ce qu'elle a à faire. Je suis prête à me sacrifier pour la cause mais toi, es-tu prête à sacrifier ton homme pour la tienne ? Entre toi et moi, sache que je n'ai rien à perdre, rien qui pourra me faire changer d'avis. Le pire, c'est que tu me menaces mais tu as fait tant de mal à ma famille que tes mots ne sont qu'un murmure, un son tellement merdique que personne ne mérite d'entendre. Alors, qu'est-ce que tu vas faire maintenant ? Tu n'as pas le choix.

     

    C (influencé mais se montrant joueur pour résister) : Qui te dit très chère que je ressens quoi que ce soit à ton égard, que tes mots réussissent à me faire un effet quelconque ? Tu ne peux m'avoir comme tous ses hommes que tu arrives à séduire. Je suis d'un autre niveau que jamais tu ne pourras atteindre et je suis fidèle à ma femme, ma déesse et la seule que j'aime plus que tout. Tu penses sérieusement me faire craquer ? Ne rêve pas. Tu n'es pas une créature enchanteresse loin de là. Lâche-moi maintenant. Laisse-moi partir ainsi que ma femme et on vous laissera partir. D'autant plus que ce n'est qu'une simple histoire de vengeance. Je ne te connais pas, mais à mon avis réfléchis à deux fois avant de plonger dans la connerie d'une femme qui n'arrive pas à penser. Jessica mon amour, ne cède surtout pas. On ne négocie pas avec ce genre d'individus. Reste forte, je t'en prie.

     

    Me (énervée et ayant mal) : Non mais comment tu me causes ? Je ne suis pas une bimbo ou même une gamine. Mes intentions sont légitimes. C'est vous les coupables, non, mieux, c'est Jessica la coupable de toute cette situation. C'est toi qui est rentré dans la vie de mon père. C'est toi qui lui a fait croire à un possible avenir. C'est toi qui lui a fait croire qu'il pouvait vaincre tout obstacle. C'est toi qui lui a fait croire qu'il pouvait de nouveau faire confiance. De toutes ses paroles ? Tu n'as fait que mentir. Tu jouais un rôle face à lui. Je te pensais gentille, même le coeur sur la main et empathique avec les autres. Jamais je n'aurais cru qu'en face de moi, j'avais une garce de la pire espèce qui ne demandait qu'à agir dans son propre intérêt. Décidément, moi et même la famille Collins, on s'est lourdement trompé sur ton compte. Je compte bien réparer cette injustice et crois-moi, tu vas payer pour le mal que tu me causes et pour tout ce que tu as fait auparavant. J'obtiendrai justice, tu m'entends bien ? C'est fini pour toi Jessica et pour toutes les personnes qui te soutiennent.

     

    J (se sentant tiraillée entre les menaces et les propos de son homme mais ne laissant rien transparaître pour déboussoler ses ennemies) : Je le serai mon amour. On va se sortir de cette situation crois-moi et on reprendra là où nous nous sommes arrêtés. Il est hors de question que quelqu'un nous empêche d'être heureux ensemble. Toi, très chère grognasse de service, mieux vaut ne pas me chercher, je te l'ai déjà dit non ? Laisse mon mec tranquille ! Ou sinon, je dois dire que c'est ta tête qui va en prendre un sacré coup. Oh, je vais devoir abimer un visage, mais quel dommage. Dois-je m'excuser ? Bien sûr que non, tu m'as cherché. Comme quoi, tu n'as aucune espèce d'intelligence vis à vis du camp que tu as choisi. Oh Megan, tu n'aurais pas dû agir ainsi. Réfléchir, tu as pensé ? Tu ne t'es pas dit que tu commettais une erreur ? Je n'ai jamais fait de mal. Et puis tu crois réellement que j'allais me mettre avec lui ? Je me marre. Il est désigné pour obéir au mal absolu. Et tu crois que je vais me laisser corrompre ? J'aime mon homme, il est toute ma vie. Contrairement à toi en obéissant à ton faux père puis en encourageant le vrai, tu es coupable. Alors que comptes-tu faire ? Tu es d'ailleurs à ma merci, et rien qu'en continuant ton manège, tu vas t'en mordre les doigts. Personne n'ose dicter ma conduite, c'est clair !

     

    Ma (jouant l'allumeuse en faisant du chantage à tous, mordillant le creux de son cou et effleurant l'intérieur de la cuisse du bellâtre pour les provoquer) : Tu souhaites réellement mourir beau gosse au risque de ne pas accomplir tes beaux petits projets ? C'est à tes risques et périls. Quel dommage que tu n'arrives pas à atteindre tes objectifs et tu ne pourras en vouloir qu'à ta compagne. Tu penses que tout ce que tu vas me dire va avoir de l'effet sur moi ? Détrompe-toi car cela me rend davantage coquine et sauvage que j'ai envie de te dévorer tout cru, que chaque parcelle de ton corps ne pourra que ressentir chacun de mes baisers et de mes attentions. Oh continue de me rendre dingue et tu vivras un moment des plus inoubliables. Que dis-tu rien qu'en te procurant une douceur à ton nombril et laissant ma langue parcourir ton intimité la malaxant de mes mains ? C'est tentant n'est-ce pas. Laisse-toi aller trésor. Je sens bien que dès les premiers instants où je suis arrivée derrière toi, tu rêvais de me prendre et de me faire tienne me faisant crier d'un plaisir que je n'aurai jamais eu avec aucun autre homme. Avec moi, tes fantasmes seront complètement redéfinies. C'est bien, c'est que je rends jalouse ta compagne. Elle sait que je vaux beaucoup mieux qu'elle, n'est-ce pas ? Tu crois qu'avec des paroles Jessica tu vas me faire peur ? Essaye de m'attraper pour voir et ton mec mourra. Si tu veux que je le tue, continue comme tu fais. Pour ton information, je suis Mandy.

     

    Me (ayant de plus en plus mal) : Tu n'es qu'une sale garce Jessica et tu vas payer. Je te hais !!!!!!!!!

     

    C (troublé mais résistant encore en se montrant joueur) : Tu crois que ses menaces vont marcher avec moi ? Tu crois qu'une femme dans ton genre peut avoir un quelconque effet sur moi ? Ca se voit que tu me connais mal. En plus, tu oses dire ce que je ressens mais de quel droit tu oses faire cela ? Tu n'as aucun droit de penser à ma place, d'oser affirmer que je ressens quoi que ce soit alors que tout ce que je ressens en ce moment c'est du dégoût et de la haine à ton égard et à celui de Megan pour ce que vous nous faites subir. J'en ai marre des femmes dans ton genre qui se croient tout permis. Je ne vais pas te faire un dessin, mais je vais être très clair pour que tu comprennes : j'aime ma femme, et jamais tu ne seras à sa hauteur !

     

    J (folle de rage) : Je t'aime aussi beau gosse, plus que tout au monde, et je ne laisserai personne te faire le moindre mal. Il est temps que le tout se termine. Vous l'aurez voulu que ce soit toi espèce de garce ou toi grognasse qui pense qu'avec un plan dans ce genre, tu pourras te venger. Décidément vous ne comprendrez jamais rien. La force vous permettra de voir clairement qui est meilleur. Cela en est terminé pour vous. »

     

    La rage que possédait Jessica au fond d'elle ne pouvait plus être contenue. C'était insoutenable pour la jeune femme tellement cela la submergeait. Connor savait pertinnemment que sa belle allait exploser. Il aurait voulu éviter qu'elle n'en vienne à cette extrémité mais malheureusement il ne pouvait l'éviter. Il savait qu'il devait être là pour l'accompagner et à la faire revenir sur le droit chemin. Megan et Mandy n'aimaient pas savoir Jessica aussi déterminée. Pour la chasseuse, jamais elle n'avait vu un être surnaturel dans un tel état. Pour la jeune Collins, elle n'avait en aucun cas peur.

     

    Alors, Jessica se concentra suffisamment et atteint, en plus de Megan, Mandy, déstabilisé, fut éloigné de Connor par le pouvoir de la sorcière. Les deux avaient mal ressentant de vives émotions des plus contradictoires. La sorcière, elle, se laissait littéralement envahir par le pouvoir. Elle était incapable de s'arrêter ne désirant que mettre hors d'état de nuire ses deux ennemies. Plus, elle sentait qu'elles avaient mal et plus cela la réjouissait, à croire qu'elle avait bien plus de ténèbres que prévu. Connor était libre. Il voyait à quel point elle était en train de basculer et ça, c'était hors de question de la perdre alors qu'ils étaient de nouveau ensemble depuis peu. Il fallait vite agir pour la sauver.

     

    Alors il usa de la télékinésie pour expulser Mandy à terre. Il permettait ainsi à sa compagne de reprendre peu à peu ses moyens sur le bien. Il ne connaissait nullement cette Mandy, mais elle allait faire l'objet de son gourou. La chasseuse n'était pas du genre à se laisser faire surtout face aux difficultés. Elle sortit son couteau le remuant afin de combattre au corps à corps. Le jeune homme évita les attaques de la jeune femme en bougeant sur le côté. Il pouvait apercevoir le couteau de près mais cela ne lui faisait pas peur. Avec sa captivité, il avait appris à ne pas avoir peur de l'inévitable, y faisant même face.

     

    Seulement les deux furent interrompus lorsque Megan, dans un geste déséspéré, réussit à appliquer un coup qui mit Jessica à genoux. La sorcière était bien surprise que Megan ait pu réussir à lui porter ce genre de coup, preuve qu'elle avait une certaine volonté. Cependant, elle savait que Megan avait eu aussi de sérieux dommages. Connor vit cette scène d'horreur. Ce qu'il craignait le plus était en train d'arriver. Alors il prit furieux par télékinésie le couteau de Mandy pour qu'il atteigne Megan et elle s'écroula aussitôt. La jeune Collins meurt sur le coup. Mandy tenta de reprendre l'avantage plus qu'enragée en l'attaquant avec le couteau mais celui-ci l'expulsa le plus loin possible par télékinésie. La chasseuse était traumatisée par les évènements. Elle voulait se venger mais elle n'était pas en position favorable. Elle préféra fuir. Que comptait faire Mandy à présent ?

     

     

    Connor, en ayant terminé avec les deux ennemies, partit vite prendre sa belle créature dans ses bras. Il la sentait si faible. Il était anéanti, voyant qu'elle était sur le point de mourir. Il s'en voulait de ne pas avoir le pouvoir de guérison. Il se sentait impuissant. Cela le mettait hors de lui qu'il ne pouvait s'empêcher de crier d'une douleur incomensurable. Il se disait que jamais il ne pourrait vivre si sa dulcinée n'était pas dans ce monde auprès de lui. Il pensait à cet instant à son fils qui ne pourrait plus jamais revoir sa mère. Comment pouvait-il expliquer que sa mère ne reviendrait sûrement jamais ? Il s'en sentait incapable. Jessica était et restera à ses yeux la femme la plus exquise, la plus merveilleuse, la plus attentionnée et la plus belle au monde. Il essaya de réveiller sa belle, de savoir s'il y avait ne serait-ce qu'une parcelle de vie mais il ne sentait rien. Il perdait espoir. C'était une injustice immense pour lui, même un affront de lui arracher l'une des plus belles choses qui lui soit arrivé alors qu'il avait été libéré. Il frappa du poing à terre en signe de colère et de tristesse.

     

    Soudain, il vit une lumière plutôt aveuglante. Il se demandait ce qui pouvait bien se passer d'encore pire que d'avoir perdu sa bien-aimée. Il n'était pas prêt à affronter une autre épreuve. Cette lumière vint directement vers lui. Il était encore plus troublé par ce qui arrivait. Il attendait avec impatience d'en savoir plus. Là, l'apparence d'une jeune femme se dessina. Elle était comme un ange littéralement tombé du ciel, de toute beauté possédant une allure des plus majestueuses. Il était encore plus déstabilisé ne sachant pas ce qu'elle faisait ici. Il s'agissait de Gabrielle Julie Walcott, une jeune femme française d'origine anglaise des plus mystérieuses.

     

    Personne n'avait entendu parlé d'elle récemment. Personne n'avait aucune information à son sujet et c'était normal car la jeune femme était en réalité décédée depuis bon nombre d'années. Elle préférait taire d'ailleurs sur l'époque de telle sorte à ce que ses ennemis ne viennent pas s'en prendre à elle. Elle était un ange envoyé par Dieu pour venir en aide aux personnes les plus importantes. Jessica et Connor faisaient partie de ses personnes à aider. Rien qu'en voyant ce bellâtre, elle rêvait de le posséder, de pouvoir ressentir ce qu'était un être humain ne serait-ce que le temps d'un moment charnel mais c'était mal. Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de penser à son passé, au fait que dans sa vie elle avait pu rencontrer l'homme de sa vie mais que la mort ne lui avait pas permis de le retrouver, bien au contraire. Elle n'avait aucune idée d'où il était, s'il était un ange, un ange gardien ou bien même tout autre chose. Elle ne pouvait pas penser à une telle extrémité, cela lui faisait peur. Elle avait promis à Dieu que jamais elle ne poserait la question mais pourtant ses questions la hantaient continuellement. Jamais elle n'avait pu oublier son amour pour cet homme, que ce soit ses baisers, ses caresses et même ses mots où elle savait qu'il l'aimait plus que tout au monde. Elle comptait jouer la carte de son statut pour l'attraper. Elle se montrera des plus douces et prévenantes pour le piéger.

     

    Elle ne parla pas arrivant tout près de Jessica et posant ses mains sur celle-ci. Connor était effrayé à l'idée de ce qu'elle pourrait procurer à sa femme. Il ne savait pas qui elle était et ce dont elle était capable surtout de faire. Gabrielle voyait bien que le beau brun allait l'empêcher d'accomplir sa mission. Elle lui fit signe de ne pas bouger en jouant de son regard angélique pour le troubler. C'était bizarre pour lui mais il ne bougea pas. Il était troublé par cette apparition. Gabrielle agissa en laissant sa lumière traverser la jeune femme. Elle avait quand même une mauvaise pensée mais elle craignait que si elle assouvissait ses désirs, elle serait punie et envoyée à la réincarnation. Pourtant, la tentation était si grande, c'était dur d'y résister. Sa manoeuvre semblait pour le moment faire son effet.

     

    G (se montrant à son écoute effleurant son épaule et remontant jusqu'à sa joue pour le dérouter) : « Je sais que ce que vous traversez est dur mais ne vous inquiétez pas, cela ne durera pas longtemps. Faites-moi confiance et vous retrouverez le bonheur. C'est d'ailleurs ce qu'il y a de plus important dans ce monde.

     

    C (troublé et curieux) : Je ne comprends pas ce qui se passe, et puis qui êtes-vous ? Pourquoi êtes-vous là pour m'aider ? C'est rare de voir une personne aider une autre sans la connaître. C'est à croire qu'aider les autres sans rien attendre en retour n'est plus de court dans ce monde.

     

    G (se montrant prévenante en omettant des détails, embrassant doucement sa joue, effleurant le dessus de sa main et griffant son poignet pour l'émoustiller) : Appelez-moi Gabrielle. Beaucoup de personnes attendent de vous que vous sauvez toutes ses personnes, que vous participez à la préservation de notre monde. Je suis là pour vous permettre de continuer votre mission. Vous savez, l'altruisme de chacun, la bonté, la compassion, tout ce qui fait la beauté d'un être humain est encore là.

     

    C (influencé et perdu) : Mission ? Je ne comprends pas. Je suis perdu et la voir là me fait.... j'en perds mes mots. Elle est tout pour moi.

     

    G (jouant la confidente et la gentille en le serrant tout contre elle effleurant doucement son dos pour éveiller du désir) : Je comprends mais vous saurez en temps voulu. Le monde surnaturel est en pleine effervescence et ils sont prêts pour un grand combat. Soyez, juste prêt. Ne vous inquiètez pas, et je vous garantie que vous aurez une magnifique surprise. Vous ne souffrirez plus après. C'est beau de voir une telle relation perdurée. Il faut préserver cela, car c'est ce qui rend ce monde encore plus magnifique. C'est au travers de belles relations que l'on voit à quel point notre univers est merveilleux.

     

    C (affichant un léger sourire charmé mais essayant de résister) : Vous êtes charmante qui offre volontiers son aide, c'est que vous êtes une perle rare. Comment je peux vous remercier ?

     

    G (se montrant modeste en le flattant, effleurant la taille et griffant son bas-ventre gênée pour le titiller) : Je n'ai pas fait grand chose vous savez. Tout ce qui m'importe c'est qu'un sourire sur votre visage aussi sexy et charmant puisse apparaître. Rien que cela, c'est le cadeau le plus merveilleux que vous pouvez me faire d'ailleurs, je le vois bien. En plus, vos compliments me touchent comme vous ne pouvez même pas l'imaginer. Jamais je n'ai reçu de compliments comme cela auparavant à croire que je n'avais pas le droit d'en recevoir.

     

    C (séduit et effleurant la joue de la belle) : C'est le principal si je vous permets d'être heureuse en cet instant. Rien que votre présence illumine ce lieu. Vous le rendez tellement magnifique. Vous êtes une telle apparition. Je ne pensais pas en voir une aussi divine que vous. Qu'est-ce que vous êtes exactement ?

     

    G (se montrant gênée, en cachant la vérité et en approchant son oreille de la sienne pour l'envoûter) : Ce que je suis n'a pas d'importance bel ange. Ce qu'il y a de plus important, c'est cet instant qui restera pour moi à jamais graver dans ma mémoire. Vous êtes un prince pour moi et restez-le. Vous êtes tellement beau gosse, d'un charme si irresistible et d'une beauté que les dieux grecs peuvent jalouser. On ne sait jamais ce que le destin nous réservera pour la suite.

     

    C (séduit, envoûé et tentant plus que mal de résister) : Je.... »

     

    Malheureusement, il n'avait pas eu le temps de faire quoi que ce soit que la jeune femme disparut comme elle était venue auparavant. Elle était plus que gênée, et surtout, elle avait senti qu'il fallait partir. C'était ainsi que les ordres étaient donnés par ses supérieurs lui rappelant sans cesse qu'ils avaient tout le contrôle. Elle avait senti cependant qu'elle faisait de l'effet sur cet homme et elle était d'autant plus intriguée par lui comme si au fond de son coeur, elle l'avait connu depuis toujours. Elle avait par contre caché une information capitale : son intervention signifiait qu'une personne en retour devait mourir pour garder l'équilibre au sein de la nature. Quelle conséquence cela pourra-t-il avoir sur le monde et quelqu'un devra-t-il mourir ? Pour Connor, cette rencontre était d'autant plus déstabilisante surtout après ce qui était arrivé à Jessica et en plus, cette enchanteresse lui promettait un bonheur retrouvé. Il était perdu entre la rencontre et ses révélations. Soudain, il ressentit quelque chose auprès de sa belle Jessica. C'était intriguant pour le jeune homme. Seulement, il ne voulait pas vivre d'autres évènements traumatisants de nouveau. Qu'est-ce qui était en train d'arriver ? Gabrielle avait-elle réussi sa mission ? Que comptait faire l'ange à présent ? Va-t-elle revoir Connor après ses évènements ?

     

     

    Dans un coin reculé et secret, Liam avait pour prisonnier Michael. Le second Fitzpatrick avait attendu depuis longtemps de sortir de cet endroit lugubre. Maintenant qu'il était libre et qu'il avait la marque du diable en la présence de Michael, il pouvait accomplir tout ce qu'il désirait. Dans sa prison, il avait toujours attendu de trouver la marque du diable et finalement, c'était son ex sans le savoir qui lui avait apporté cette grande opportunité. Il n'allait pas laisser son prisonnier partir aussi facilement surtout qu'il était libre. C'était l'occasion de montrer de nouveau sa suprématie et également de refaire son apparition auprès de son frère qui le croyait encore mort. Il se réjouissait à l'idée de provoquer un tel remue-ménage. D'abord, il avait à s'occuper de l'ainé Collins, et il n'allait pas le ménager. Il voulait le torturer, désirant grâce à son biais retrouver toute sa puissance. Il se montrera cruel et sadique pour arriver à ses fins.

     

    Michael de son côté, se réveilla difficilement. Il se sentait faible après ce qui lui était arrivé. Il regarda un peu partout pour voir ce qui était en train d'arriver. Le lieu n'était pas propice à un arrivage massif de la foule ce qui le rendait plutôt triste. Beaucoup de choses vinrent bousculer son esprit. Il ne savait plus où il en était. Tout ceci avait commencé avec la mort de sa bien-aimée, puis son basculement pour rejoindre Kyle, ensuite sa rencontre avec Jessica qu'il aimait et ensuite les retrouvailles avec sa fille. Tout se mélangeait entre le bien, ce qui lui restait et le mal qui l'envahissait du plus profond de son être. C'était dur pour lui de supporter tous ses évènements, que sa colère le poussait à tout remettre en question et à détruire ce monde à tout jamais. Il avait de plus en plus envie de mettre chaque personne qu'il croiserait à terre et de montrer sa supériorité. Il se sentait coincé. Plus il pensait et plus il prenait conscience que tous ses évènements jusqu'à son passage dans le futur et sa rencontre avec le diable tendait vers l'apocalypse. Il était tiraillé entre son envie d'apocalypse et celui de sauver le monde. Seulement, les derniers évènements pourraient le pousser à commettre l'irréparable sauf s'il n'arrivait pas à sortir des griffes de Liam.

     

    Soudain, il sortit de ses pensées quand Liam vint à utiliser des boules d'énergie et un couteau afin de le mettre encore plus à mal. Le plus jeune Fitzpatrick était du genre à aimer faire durer le plaisir de la torture, regarder ses victimes en train de souffrir. Cela le confortait dans son idée qu'il avait tout le pouvoir. Pour Michael, supporter ce genre de torture était si dur. Il sentait qu'il pouvait craquer à tout moment. Seulement, il ne comptait pas montrer que cela le mettait au plus mal. Il ne désirait pas lui donner satisfaction mais voilà, Liam était bien plus fort et surtout plus malin. Il augmenta la dose pour mieux mettre à terre sa proie. C'était tellement jouissif et si enivrant qu'il afficha un sourire grandement. Michael sentait qu'il allait craquer. Finalement, il poussa un grand cri de douleur tellement c'était insupportable.

     

    Dès lors, Liam se mit le couteau sur le front dessinant de tête un symbole et récita une incantation. Il voulait plus de puissance, afin de mettre à mal des ennemis bien préparés et plus forts. Michael se sentait de plus en plus faible. Son énergie se transférait littéralement en Liam qui accueillit cela avec une énorme satisfaction. Le plan du jeune Fitzpatrick allait se réaliser comme prévu. Soudain, il se mit à atterrir sur le sol avec violence. Il avait été envoyé via de l'aérokinésie. Une personne vint à apparaître aux yeux de tous. Il s'agissait de Max, le père de Michael.

     

    Celui-ci après avoir perdu son épouse Taylor, voulait absolument retrouver ses enfants à commencer par son ainé Michael. Avoir été rejeté par sa femme était des plus durs pour lui. Il ne voulait pas perdre non plus le reste de sa famille ce qui serait le coup le plus terrible pour lui. Il serait incapable de le supporter. Il avait mené son enquête un peu partout dans le monde surnaturel et on lui avait donné cette adresse secrète. Dans ce milieu, Max Collins était un des plus éminents sorciers ayant fait ses preuves. Il comptait se montrer le plus subtil et efficace possible pour sortir son fils.

     

    Alors que Liam était à terre, Max arriva vers son fils l'aidant pour sortir de cet endroit. Michael, plutôt faible, était surpris de voir son père venir à son aide. Entre les deux, la relation n'était pas au beau fixe. Ils s'étaient affrontés, déchirés en plus. Un fossé s'était littéralement creusé entre eux. Il afficha un léger sourire face au patriarche. Max était heureux de voir son fils d'autant plus qu'il ne l'avait pas rejeté. Liam, lui ne voulait pas voir sa proie. Alors il usa de toute sa rage expulsant les deux à terre. Il était satisfait de les avoir arrêter les attachant pour ne pas les voir s'enfuir.

     

    Ma (se montrant calme en proposant un marché) : « Laisse mon fils partir Liam et tu pourras faire ce que tu veux de moi.

     

    L (plutôt satisfait et se montrant cruel pour les dérouter) : Le grand Max Collins qui veut se proposer à la place de son fils ? Je me marre, car tu te caches le plus souvent dans des grands discours évitant depuis longtemps les grands combats. Tu te fais vieux Max à force. Je n'ai aucune intention de t'écouter. Ton fils est plus utile que toi vieillard.

     

    Mi (faible et curieux) : Papa, ne fais pas ça. Je reste et relâche mon père Liam. Tu pourras me faire après tout ce que tu veux. Et puis comment tu connais mon père d'abord ?

     

    Ma (se montrant déterminé) : Il le faut mon fils. Mon marché est honnête Liam. Je me suis préservé des combats car c'est juste mon bon droit. Le combat sans cesse n'est pas ce qu'il y a de mieux pour un monde meilleur. Et puis je t'interdis de me ooir comme un vieillard. Je ne suis pas vieux. Tiens, tu n'as qu'à me relâcher et je te montrerai ce qu'un homme dans mon genre peut réussir à faire.

     

    L (se mettant à rigoler pour les déboussoler) : Je connais ton père parce que tout simplement ma famille est liée à la tienne. Je suis l'un des fils de la soeur de Max. Je suis ton cousin, et c'est d'autant plus jouissif que de torturer les personnes qui ne sont pas adeptes du grand pouvoir, à la recherche de celui-ci et tout faire pour que ce monde nous appartienne. Vous êtes tellement minable tous les deux. Pourquoi pas Max je te délivre et je te mets la raclée de ta vie ? Ce sera un plaisir de te tuer alors que tu as laissé ma mère dans l'ignorance la plus totale sur ta vie, sur ses neveux. Tu es adepte de la morale, tu as dû sans cesse parler de ton frère mais ta sœur, elle tu l'as zappée. Grande force morale tu es ? Espèce de faux cul et l'un comme l'autre, vous allez payer. Toi Michael, cette puissance que tu as es à toi. Max, oh toi cher oncle, ta dernière heure est venue.

     

    Mi (faible et énervé) : Ca suffit et laisse-le en paix. Ca se passe entre toi et moi Liam. Nous n'avons qu'à en finir tous les deux. Papa, je te croyais honnête avec moi. Plus j'avance, et plus je vois que tu n'es qu'un mensonge. Tu ne racontes que des conneries à la famille. On se verra plus tard pour en discuter tous les deux mais crois-moi, tu paieras pour ton insolence.

     

    Ma (s'excusant et essayant de raisonner les deux) : Je suis désolé Michael pour absolument tout. Si tu savais tout, tu serais plus qu'en danger. Toute la famille serait en danger. Il est de mon devoir de tout faire pour votre sécurité. C'est que je vous aime voilà tout et je ferai n'importe quoi pour vous. Tu n'as pas encore compris cela mon fils ? Pourquoi d'après toi j'ai tout fait pour arriver jusqu'ici ? Tu es la chair de ma chair, tu es mon sang, et c'est ton bien-être que je veux. Liam, arrête ton ascension, arrête de penser qu'au pouvoir. Ce n'est pas ce qui nous caractérise.

     

    L (affichant un sourire diabolique pour les torturer) : Mon dieu, vous êtes des comiques, de sacrés comiques.

     

    Mi (montrant des regrets) : Pardon aussi Papa. Liam, écoute-nous bordel ! »

     

    Seulement Liam était pas du genre à écouter, bien au contraire. Le couteau qu'il avait pour blesser Michael, il comptait l'utiliser de nouveau. En y mettant toute sa rage, il planta celui-ci dans le couteau de Max. C'était le choc pour les deux Collins. Michael était horrifié tandis que Max lui, y voyait comme un signe que peut-être son heure était venue. Seulement, il allait se battre pour donner une bonne leçon à son neveu. Qu'allait-il arriver ? L'un d'entre eux va-t-il mourir lors de cette confrontation ? Max cache-t-il d'autres secrets ? Liam réussira-t-il à devenir plus puissant ? Que comptait faire Michael après cet événement ? Apprendra-t-il la vérité sur les récents évènements ? 

     

     

    Chez Oliver, celui-ci et Kathryn étaient plus qu'en danger face à un ennemi prêt à tout pour s'approcher d'eux et surtout avec un pouvoir tellement destructeur que cela en était effrayant. Le jeune homme craignait ce qu'il pourrait arriver. Cependant, en la présence de la jeune femme, il ne pouvait tout simplement être l'homme le plus heureux qui soit. Etre en la compagnie de la jeune femme était un bonheur de tous les instants. Il rêvait de profiter d'un moment seul avec celle-ci. Kathryn l'attirait tel un aimant. Elle était à ses yeux une telle déesse, une apparition, une reine qu'il voulait combler comme personne. Jamais il n'aurait pensé qu'une femme comme elle puisse le regarder, même le remarquer. Il se sentait le plus chanceux au monde. Ca l'énervait plus que tout que les évènements récents l'aient empêché de vivre pleinement ses instants. Seulement, le fait d'avoir vécu ses moments le rapprochait encore plus d'elle. Il tenait à cette belle créature de plus en plus qu'il était hors de question de se passer d'elle.

     

    Pour Kathryn, ses moments où elle pensait posséder ce beau gosse étaient à chaque fois interrompu et cela l'énervait au plus haut point. Elle détestait par-dessus tout être dérangé mais finalement le contexte était en train de la favoriser. Elle voyait bien à quel point le beau canon était sous son charme et cela satisfaisait pleinement son égo. Elle comptait jouer la fille désespérée afin de mieux l'attraper et d'accroitre son influence sur lui. Il ne pourra ainsi plus jamais se passer d'elle. Elle se montrera douce, attentionné et entreprenante pour le piéger. Elle avait certes peur de ce qui était en train d'arriver mais il était nullement question pour elle de se laisser submerger par ses émotions au risque de perdre tout contrôle. Elle allait juste en dévoiler un peu, ce qu'il faut pour attendrir son bellâtre. 

     

    Seulement les deux sortirent de leurs pensées quand le bruit d'explosion continua de se faire entendre. C'était assourdissant et effrayant en même temps. Kathryn se plaça dans les bras de son bel ange effleurant le haut de son torse pour éveiller du désir. Il était plus qu'ébloui par cette divine créature. La voir dans cet état était une torture pour lui. A ses yeux, elle méritait tout le bonheur du monde et il était capable de tout pour cela. Pour la belle, sa chaleur l'exaltait littéralement qu'elle rêverait de ressentir son corps contre le sien afin de goûter aux plaisirs de la chair et du vice. Elle était cependant d'autant plus intriguée et attirée par lui. Aucun homme n'avait réussi à lui faire un tel effet auparavant. Elle le trouvait d'autant plus à croquer. C'était dur de ne pas céder de suite à la tentation.

     

    Mais voilà ce moment fut interrompu quand le bruit des explosions arriva tout près d'eux. Ils se blottirent l'un contre l'autre pour éviter de se recevoir des débris. La fumée envahissait toute la pièce pendant quelques secondes. Après un tel bruit, le silence fut roi que cela en était angoissant. Une jeune femme fit par la suite son entrée dans la maison. Elle était d'une beauté majestueuse que les hommes en tomberaient littéralement si jamais ils la croisaient. Elle s'appelait Eve Ann Wellington et elle était à la recherche d'Oliver depuis bien longtemps. Elle était une femme bien mystérieuse cachant son passé et ses activités mais cependant bien déterminée à atteindre ce qu'elle souhaitait. Voyant son ennemie, elle comptait la déstabiliser en ayant de l'ascendant sur celle-ci. Elle ferait chanter Oliver afin de le faire venir à elle et de l'attraper. Elle se montrera subtile, charmante et coquine pour le piéger.

     

     

    Immédiatement, elle se mit à aller vers Kathryn l'attrapant. La jeune brune était désemparée. Elle essayait de se débattre mais rien à faire, elle était trop forte. De plus, Eve arma son pouvoir de telle sorte à avoir une emprise. Kathryn était à sa merci. Oliver court vers la belle pour tenter de la sauver mais Eve l'arrêta en faisant un signe du doigt de ne pas intervenir. Le plan de la belle blonde se mettait en place comme prévu. 

     

    E (le regardant de manière perverse en usant du chantage et en se mordillant coquinement la lèvre pour le déstabiliser) : Tu tiens à cette jeune femme n'est-ce pas ? Tu tiens réellement à elle sincèrement ? Tu ne veux pas qu'il lui arrive quelque chose n'est-ce pas ? Alors suis-moi bel apollon sinon elle va devoir subir mille souffrances. Réfléchis-y mon chou et vite.

     

    O (désorienté et tentant de négocier) : Ne lui fais pas de mal, je t'en prie. On peut peut-être trouvé un terrain d'entente mais s'il te plait, laisse-la en dehors de tout ça. Qu'est-ce que tu veux ? Pourquoi fais-tu cela ?

     

    K (tentant de se défaire de l'emprise de son ennemie) : Je t'en prie ne cède pas. Ce n'est pas le genre de femmes à faire quoi que....

     

    E (se montrant perverse en interrompant la belle brune approchant sa main du visage de celle-ci, et faisant du chantage à sa proie pour le dérouter) : Le temps est compté trésor à moins que tu veuilles qu'elle quitte ce monde et je m'en occupe de suite. Un bellâtre comme toi mérite tellement mieux à savoir une femme qui te procure tout ce dont tu as toujours rêvé. Imagine déjà que je caresse ton doux visage, t'embrassant dans le creux de ton cou, te mordillant et descendant lentement mon index sur tout ton torse. Je te laisse imaginer la suite mon chou.

     

    O (perdu) : Je ferai tout ce que tu veux. Laisse-la partir et je viens.

     

    K (essayant de le faire changer d'avis) : Non, elle ne fera rien. Sauve-toi ! »

     

    Oliver était désemparé en voyant la situation. Il voulait tellement sauver la belle brune ne voulant que son bonheur mais elle était à la merci d'une véritable diablesse. Il était conscient d'être pris au piège. Il fallait tout faire pour la sauver. Il tenait à Kathryn, elle qui l'avait sauvé d'une mauvaise situation. Il était plus qu'heureux à ses côtés. Cette beauté l'avait littéralement envoûté. Pour rien au monde il ne voudrait être loin d'elle. La belle blonde était consciente d'avoir gagné une étape. Elle attendait avec impatience l'avancée de sa proie voulant accomplir ses sombres desseins et le posséder. Pour rien au monde, elle ne voulait laisser une proie si rare à une autre, surtout à une femme comme Kathryn. Qu'allait-il arriver entre eux ? Oliver sauvera-t-il la belle Kathryn au risque de tomber dans le piège ? Qu'avait prévu Eve ? Quelles sont ses sombres intentions ?

     

     

    Sur le lieu précédent où étaient Oliver et Kathryn avant d'être poursuivi, Hope menait son enquête et vit bien que c'était un pouvoir de destruction qui était à l'origine de tous ses dégâts. Elle en déduisait que la personne ayant fait ce genre de chose ne pouvait qu'avoir un don bien étendu et qu'il était extrèmement dangereux. Il fallait donc l'arrêter à tout prix. Elle ne savait pas encore à qui elle avait affaire, mais cela ne lui faisait pas peur, bien au contraire. La jeune femme était quelqu'un de déterminée et désirant totalement la justice. Après examen, elle décida de partir sur la piste de cette personne usant de son pouvoir. Selon ses recherches, ce genre d'individus possédant ce don pouvait avoir causé des dégâts sur son passage. Il suffisait de suivre les traces.

     

    H (déterminée) : « Je retrouverai celui ou celle qui a fait cela et ce par n'importe quel moyen. »

     

    Elle partit rapidement, décidée à trouver le coupable et à l'arrêter. Qu'allait-elle trouver ? Pourra-t-elle sauver Oliver et Kathryn ?

     

     

    Pendant ce temps, chez Elena, Logan et Kimberly étaient enlacés dans un moment bien intense et exquis. Logan était au début plus que perdu en ayant retrouvé sa tendre moitié mais le fait de l'avoir dans ses bras lui faisait oublier toutes ses questions. Il aurait voulu aider sa belle, savoir ce qu'il lui était exactement arrivé et ainsi lui permettre de franchir les étapes. Jamais il n'aurait pensé qu'une personne décédée puisse revenir comme ça sans crier gare. Il ne comprenait pas grand chose au monde surnaturel, à ses différents codes. C'était au fond plus que mystérieux mais voilà toutes ses pensées s'envolèrent en la présence de la divine déesse qu'il trouvait tellement ravissante, exquise, craquante, charmante, à tomber également et toujours aussi attentionnée. Il ne voulait pour rien au monde que cet instant s'arrête. Il désirait se retrouver coincé dans le temps afin de vivre éternellement ce moment rempli de saveurs divines et d'enivrantes douceurs. Son parfum, son odeur lui avait cruellement manqué. C'était tellement merveilleux d'être en sa compagnie.

     

    Kimberly, elle, était plus que comblée d'être auprès de son beau canon. Plus, elle était en sa compagnie et plus, elle craquait pour ce bel apollon au corps de dieu grec si charmant et attentionné. Elle ne pouvait lutter contre ce qu'elle ressentait tellement c'était fort et intense. Elle voulait vivre cet instant tellement charnel et torride auprès de lui. D'ailleurs le faire alors qu'Elena était encore dans les parages et incapable de bouger la réjouissait. Elle marquerait ainsi des points face à sa rivale. Elle se montrera coquine pour le piéger. Il fallait dire que ses moments où elle se trouvait dans ses bras lui avaient manqué. Ce beau gosse lui avait laissé un souvenir des plus inoubliables.

     

    En se plongeant dans son regard, elle vit bien à quel point son beau gosse était sous son charme. Cela satisfaisait pleinement son égo. Elle avait conscience qu'elle pouvait le mener par le bout du nez l'emmenant au chemin du plaisir et du vice qu'elle affectionnait tant. Logan lui, était plus qu'heureux et séduit par la belle créature. Il avait enfin la possibilité de revoir ce visage tellement sexy, parfait à ses yeux et également ses courbes à faire palir le diable en personne. Plus rien autour n'avait d'importance pour lui, même pas Elena qui était encore soumis au sort de la belle blonde. Il était submergé par un désir tellement intense et intérissable qu'il se mordilla la lèvre pour tenter de se contrôler. Seulement, face à une telle beauté, c'était des plus compliqués, même impossible. Pour la divine enchanteresse, il était des plus irrésistibles. Alors qu'elle ne l'avait pas vu un moment, être auprès de lui le rendait encore plus craquant. Si elle s'écoutait, elle le croquerait sur le champ. Résister à la tentation était un tel supplice pour elle. Elle comptait l'affâmer afin de le rendre fou que leur moment en deviendrait charnel et torride où leurs corps ne feraient plus qu'un. Ils ne pourraient plus se passer l'un de l'autre.

     

    Elle le guida sur le canapé l'embrassant passionnément et vigoureusement en laissant sa langue titiller la sienne dans une danse torride, léchant sa joue et titillant son intimité pour le torturer. Il avait l'impression d'être dans un rêve, que sa belle déesse n'était pas là, mais pourtant, c'était bel et bien la réalité. Sa chaleur contre son corps, la douceur de ses baisers exquis le rendait complètement fou d'elle. Il désirait la combler comme personne. Il aimait plus que tout la voir sourire. Il était tout simplement l'homme le plus heureux au monde. De son côté, ses lèvres étaient tellement douces et sexy qu'elle ne pourrait plus s'en passer désormais. Elle voulait que le temps s'arrête rien que pour savourer ce moment exquis. Elle désirait jouer avec lui, afin de savoir jusqu'où il pourrait aller. Elle aimait le titiller, et de son côté, lui aussi aimer cela. Il aimait quand elle était des plus coquines. Elle mordilla son index le descendant ensuite sur sa poitrine puis son bas-ventre et le bougeant en guise d'invitation pour le titiller. Il était complètement dingue de ce qu'elle faisait. Il bouillait littéralement de désir. Il l'avait littéralement dans la peau que son envie était de ressentir la chaleur de cette enchanteresse tout contre lui. Elle aimait donner ses attentions qu'elle recommencerait encore et encore pour le rendre dingue d'elle. Elle désirait le rendre complètement obsédé qu'il ne pourrait résister à la moindre envie de celle-ci. Elle bougea telle une féline guidant les mains de celui-ci sur son corps et retirant son haut pour l'enflammer. Il était complètement envoûté par la belle ne pouvant s'empêcher de l'admirer et prodiguant de caresses divines. Il était tellement heureux qu'il afficha un sourire malicieux. Elle aimait tant ses douces attentions qu'elle voulait en ressentir davantage. Elle le guida sur sa poitrine le coinçant dessus pour l'enflammer. Il était littéralement conquis et aimait cette chaleur qui exaltait tout son être qu'il prodigua des baisers exquis dessus. Le désir submergeait littéralement la belle qu'il lui tardait de passer à la vitesse supérieure et de pouvoir croquer ce bellâtre. Elle retira le haut de celui-ci bougeant telle une diablesse en griffant son torse et laissant sa langue parcourir chaque parcelle pour le désarçonner. Il frissonnait sous le contact de sa divine compagne devenant accro aux attentions qu'elle donnait. Il fallait dire qu'elle connaissait par coeur ses points faibles lui murmurant au creux de l'oreille qu'elle était tellement belle et de continuer ce qu'elle faisait car il était à sa merci. Elle donna des baisers fougueux le mordillant et le titillant avec la langue sur tout son torse puis prodiguant une douceur à son nombril pour le torturer. Il était plus que séduit par la divine beauté. Il aimait tant cette femme que ce soit ses lèvres si douces et sensuelles, ce cou qui ne demandait qu'à ressentir ses doux baisers, ce corps qui ne demandait qu'à ressentir de divines attentions. Il avait la femme parfaite sous ses yeux. Jamais il n'aurait pensé avoir une seconde chance de pouvoir prendre soin d'elle. Seulement, c'était le contraire. Il fera tout pour son bien-être. Il n'en pouvait plus d'être si loin d'elle. Il avait en face une tentatrice née qui connaissait tout de lui. Il voulait se laisser aller à ce qu'il ressentait pour elle. Pour la belle, sa peau était d'une douceur incomparable qu'elle rêvait de ressentir son corps contre le sien restant dans ses bras à tout jamais. Elle glissa sa main au niveau de son pantalon et boxer agrippant sa cuisse et malaxant son intimité pour le mettre au supplice. C'était tellement divin qu'il en poussa des gémissements de plaisir. Il aimerait tant lui montrer à quel point il était toujours fou d'elle. Sa divine créature occupait tout son esprit. Elle ne pouvait se détacher de ce bellâtre à croquer. Il fallait dire qu'elle l'attirait complètement. Elle désirait encore plus jouer avec lui. A ses yeux, c'était un tel enchantement même si cela la torturait de ne pas le posséder de suite. Elle aimait voir les hommes complètement en son pouvoir.

     

    Elle pinça ses fesses griffant le bas de son dos pour le fondre. Ses attentions le faisaient fondre littéralement. Cela exaltait tout l'être du beau gosse. Sa chaleur enivrait la belle qu'elle s'en mordilla lèvre. Résister à la tentation était des plus insoutenables. Elle guida les mains de celui-ci sur le bas de son corps l'incitant à enlever le bas de ce qu'elle portait pour l'hypnotiser. Jamais il ne l'avait vu aussi coquine et cela lui plaisait. Il la contemplait s'estimant le plus chanceux au monde de l'avoir à ses côtés. Il s'exécuta en mordillant le creux de son cou, et en la voyant en lingérie, il était tellement sous le charme de cet ange sous ses yeux qu'il souria coquinement. Il la trouvait toujours aussi magnifique même encore plus belle. Il ne pouvait s'empêcher de caresser le corps de sa belle compagne. De son côté, tout son corps parlait pour elle tellement elle aimait ses attentions d'une douceur enivrante, sensuelle et exquise que même les dieux en seraient jaloux. Elle était plus que comblée d'être à ses côtés. C'était comme si elle n'avait jamais quitté son beau brun. Elle voulait tant passer à la vitesse supérieure mais elle avait conscience qu'elle ne l'avait pas encore mis assez au supplice. Elle posa son front contre le sien léchant subtilement ses lèvres et lui faisant un clin d'oeil pour l'apâter. Il était raide dingue de sa douce et belle tentatrice quand elle agissait ainsi. Cela lui avait tant manqué même tout d'elle lui avait manqué. Il était incapable de penser clairement. Elle était tellement tentée par ce beau gosse au visage angélique et craquant qu'elle était prête à cette envie de le croquer littéralement. Aucun homme n'avait réussi à faire un effet aussi intense que lui sur elle. Elle trouvait que les autres n'étaient que des incapables. Certes, elle voulait au début se servir de lui pour mieux se sortir des griffes de Liam mais il avait réussi à la faire craquer. Personne n'avait pris soin d'elle, la rendre heureuse comme lui il le faisait. Il était la perle rare qu'elle comptait bien garder à tout prix. Elle le comblait d'un bonheur infini.

     

    Etant tout près d'elle, elle laissa sa jambe caresser le bas du corps de celui-ci guidant ses mains à enlever sa lingerie pour l'inciter au vice. Il était complètement fasciné par cette déesse. Sa douce odeur le rendait fou qu'il l'embrassa sur la poitrine, enlevant sa lingerie et caressant tout le corps de la belle jusqu'à ses fesses. Elle vibrait tellement à son contact qu'elle se cambra pour savourer ce moment si divin et inoubliable. Il voulait plus la quitter et profiter de chaque moment à ses côtés. Personne ne pouvait interrompre ce que les deux amants vivaient en cet instant si unique. Le temps les rendait encore plus dingue l'un de l'autre. Admirant son bellâtre, Kimberly désirait faire monter la température d'un cran pour mieux le croquer.


     

    Elle baissa son pantalon malaxant vigoureusement son intimité et la léchant subtilement pour le faire frémir. Il était littéralement envahi par le désir qu'il se mordilla la lèvre pour tenter de se contrôler. Seulement, c'était impossible qu'il poussa un gémissement de plaisir des plus intenses. Elle était complètement émoustillée par le beau canon qu'elle comptait agir pour rendre ce moment magique. Elle procura une douceur à son index mordillant le dessus de sa main pour le troubler. Il était tellement envoûté par la tentatrice qu'il en ferma les yeux poussant un léger soupir de satisfaction. Sa chaleur enivrait tout l'être de la belle qu'elle voulait en ressentir davantage. Elle ne pouvait plus se passer de ses divines attentions.Elle titilla ses lèvres avec sa langue mordillant son pouce perversement pour le tenter. Elle voulait voir à quel point il la désirait. Ainsi, elle obtiendra ce moment qui sera mémorable et magique. Il était littéralement torturé de l'intérieur. Il n'en pouvait plus qu'il l'embrassa avec une telle fougue et une telle passion. Elle aimait tant la sensation de ses lèvres sur les siennes si merveilleuses et douces qu'elle voudrait vivre à jamais ce moment. Il lui faisait un effet plus que d'enfer. Elle prolongea ce baiser le rendant des plus torrides pour faire monter le désir. Il était en son pouvoir se plongeant dans ce regard envoûtant. D'ailleurs, ce qu'il avait aimé dès sa première rencontre c'était sa chevelure étincelante et ses yeux. Elle l'incita à titiller son intimité malaxant le sien et remontant sa main à son nombril pour l'exciter. C'était comme dans un rêve pour lui qu'il ne voulait pas que cela s'arrête. C'était un tel enchantement de saveurs. Pour la belle enchanteresse, ce moment était merveilleux qu'elle poussa des gémissements de plaisir lui murmurant que son beau mâle la comble sans s'arrêter. Entendant sa douce, il ne pouvait s'empêcher d'afficher un sourire joueur. Il était incapable de résister à cette enchanteresse. Il aimait les courbes parfaites de sa belle. Aucune femme ne pouvait rivaliser à ses yeux. La belle créature était incapable de résister à ce sourire ravageur qu'elle aimerait s'y fondre à tout jamais.


     

    Inspiré, il continua de la combler en embrassant sa poitrine et descendant plus bas. Il pensait qu'il allait se réveiller mais pourtant il était là à laisser lentement ses mains parcourir son corps d'enchanteresse. Elle se mordilla pour tenter de contrôler ce désir qui l'envahissait tellement c'était intense mais elle échoua. Ainsi, elle ferma les yeux poussant de légers gémissements de plaisir. Il était en train de la combler au-delà de toutes ses espérances. Pour lui, la voir aussi combler était un véritable bonheur. Selon lui, un visage des plus angéliques, un corps aussi divin méritait le tout à sa hauteur. Pour la jeune déesse, c'était un tel enchantement de saveurs qu'elle voyait l'occasion d'être comblée à nouveau ne laissant personne entraver ses désirs. Il fallait dire que dans cet endroit lugubre, le bonheur était absent. Seule la survie importait. Elle voulait faire oublier à son beau brun toutes les souffrances qu'il avait endurées lorsqu'elle n'était plus à ses côtés. Savoir qu'il avait tant souffert la déchirait de l'intérieur.


     

    Elle malaxa vigoureusement son intimité le prenant à pleine bouche et faisant des va et viens torrides pour le torturer. C'était plus que parfait et divin qu'il gémit de plaisir. Elle savait y faire qu'il voulait la voir recommencer tellement ses attentions étaient inoubliables. Elle connaissait parfaitement ce qui le rendait dingue, toutes les attentions qu'il affectionnait tant. Ses gémissements donnaient à la belle d'autres idées perverses et coquines. Elle n'en pouvait plus d'attendre désirant garder son corps tout contre le sien. Elle se coucha sur le canapé amenant son bellâtre tout contre elle en serrant son emprise autour de sa taille avec sa jambe et mordillant le creux de son oreille pour l'enflammer. Il raffollait encore plus de ce qu'elle lui procurait qu'il lui murmura à l'oreille à quel point cela lui plaisait d'admirer sa déesse aux courbes exquises lui prodiguer des attentions à faire palir les dieux en personne. Elle adorait complètement ses compliments, même le voir sous son influence qu'elle joua la gênée pour l'attendrir. En fait, se montrer gêner était à la limite entre le jeu et ses réels sentiments. Elle adorait quand son homme la complimentait. De son côté, il voulait son bonheur de sa créature, de son amante. Maintenant qu'ils étaient réunis, il pensait même à faire d'elle une femme honnête en lui demandant de l'épouser. Il caressa avec tendresse et amour la joue de sa belle l'embrassant avec fougue et passion puis descendant ses baisers le long de sa poitrine et son ventre. Elle était tellement aux anges qu'elle ferma les yeux désirant davantage d'attentions de la part de son beau gosse. Elle caressa le bas de son corps léchant le haut de son torse et le mordillant pour le provoquer. Il était dingue des atttentions de sa douce. Elle aimait ce moment en train de devenir des plus passionnels qu'elle rêvait d'en vivre d'autres et de plus en plus intense. Elle était grandement inspirée par son beau gosse. Elle l'incita à procurer une douceur à son intimité pour le titiller. Il était tellement conquis qu'il était incapable de résister à son ange. Il combla les attentes de sa déesse la titillant subtilement avec la langue et l'embrassant au niveau de l'intérieur de sa cuisse. Elle était comblée comme jamais elle ne l'avait été. Elle avait conscience que son bellâtre connaissait par coeur les endroits qu'elle affectionnait tant et qui la faisait chavirer. Aucun homme n'avait réussi à la connaître comme lui. Elle aimait tant sa perle rare et même encore plus intensément. Jamais elle n'avait ressenti des sentiments aussi forts et si puissants. Elle était capable de faire n'importe quoi pour lui. Elle le voulait tant en cet instant. Elle mordilla son cou puis le haut de son torse et laissant sa langue parcourir l'intérieur de sa cuisse approchant de son intimité pour le dérouter. Il frissonnait grandement de désir. Elle aimait tant sa douce chaleur qu'elle voulait y rester le plus longtemps possible. Il lui faisait tellement envie. Il voulait montrer à son amante à quel point il était conquis, séduit et qu'il était la femme de sa vie. Il procura une douceur de nouveau à son intimité puis à son nombril. Elle aimait tant cette attention qu'elle se cambra pour le savourer. Le voyant aussi accro à elle, celle-ci était encore plus séduite, attirée et troublée par cet homme. Les deux amants étaient attirés tels des aimants. Leurs corps bouillonnaient littéralement l'un auprès de l'autre. 

     

    Plus il était à ses côtés, plus elle lui faisait un effet d'enfer même que les mots ne pouvaient qualifier ce qu'il ressentait. Il embrassa coquinement la joue de sa belle atteignant ses lèvres doucement et mordillant le creux de son cou. Il désirait lui prodiguer les meilleures attentions afin que celle-ci l'ait également en tête. Il était admiratif de la belle, tellement séduit par sa beauté resplendissante. Il était capable de tout pour y arriver. Entre les deux, ils avaient déjà prévu avant la mort de celle-ci ce que pourrait être la vie à deux. Maintenant qu'elle était là, Logan ne voulait pas que ses rêves restent au stade de rêve. Il voulait tout concrétiser y compris les rêves de celle-ci, chacun d'entre eux. Il désirait être son tendre prince. Kimberly n'en pouvait plus de ne pas faire qu'un avec son bellâtre. Elle pinça ses fesses griffant bestialement le bas de son dos pour le désarçonner. Il était subjugué par cette beauté envoûtante. Il caressa les cheveux de la belle descendant le long de son cou si délicat puis de son bras et le léchant subtilement. Son attention l'exaltait complètement. Logan était l'homme le plus merveilleux au monde, même de tout l'univers. Incapable de résister à une telle divinité, il effleura la cuisse de la belle remontant lentement le long de son ventre et de sa poitrine l'espaçant de baisers tendres et la mordillant par endroit. Elle était presque au septième ciel à cet instant profitant de l'instant merveilleux en remontant sa jambe le long du bas du corps de son homme. La peau de celle-ci était pour les yeux du jeune homme d'une douceur indescriptible. Il voulait y laisser ses mains afin de profiter de ce corps si parfait pour lui. Même si c'était un supplice, elle voulait le poussait à bout qu'il pourrait faire n'importe quoi pour elle.


     

    Elle le bascula sur le dos faisant mine de prendre à pleine bouche son intimité puis laissant lentement sa langue toucher le bout et procurant une douceur à son index pour l'exciter. Il la mettait au supplice. Il lui tardait de passer aux choses sérieuses tellement il la désirait. Elle aimait être une telle perverse. Entre les deux, c'était tellement torride. Elle aimait cette ambiance et elle comptait bien le garder à ce stade. Auprès de lui, elle était capable de monter au-delà de ses limites. Du côté du beau jeune homme, il était charmé ne pouvant s'empêcher d'admirer la belle créature. Inspiré, il lui murmura à l'oreille de continuer tellement elle était parfaite. Il était séduit par la divine déesse qu'il ne pouvait plus retenir ce qu'il ressentait. Elle était de son côté tellement aux anges qu'il était temps de se montrer encore plus coquine. Le beau canon était pour la déesse si séduisant, parfait, attentionné qu'elle voulait combler chacun de ses fantasmes. Elle lui murmura à l'oreille que s'il l'enflammait davantage, elle lui ferait vivre des moments tellement coquins et pervers inoubliables qu'il en redemanderait encore tout en léchant subtilement le bas de son menton pour le faire frémir. Elle voulait marquer ses esprits et vu à quel point il rougissait, sa manoeuvre était une totale réussite. Pour le beau canon, la déesse occupait ses pensées. Chaque parcelle de son corps parlait pour lui. Elle lui faisait un effet inextricable que c'était une torture de ne pas céder. Elle agrippa sa cuisse l'effleurant puis léchant son intimité pour le déstabiliser. Son désir à son égard augmentait à mesure de ce que la belle lui procurait. Il était complètement en son pouvoir, et il voulait lui montrer à quel point il était sien. Elle le désirait elle aussi plus que tout. Elle aimait provoquer et plus encore mais elle savait que cela augmentait ce qu'elle ressentait à l'égard du jeune homme. Ce corps, ses lèvres... elle rêvait de tout posséder de lui, de le croquer pour toute l'éternité.


     

    Pour lui, c'était comme s'il était seul aux côtés d'une belle créature et la voir ainsi lui prodiguait des tas d'idées. Il la bascula la mettant sur le dos, prenant sa jambe tout près de lui et remontant des baisers assez fougueux tout le long jusqu'à l'intérieur de sa cuisse. Au fur et à mesure de ses baisers, le désir que ressentait la jeune femme montait au-delà de ce que la limite de l'être humain pouvait supporter. Ce qu'il lui procurait était un enchantement de saveurs. Elle n'avait même pas de mots pour décrire cet instant. Elle tenait à garder cet homme parfait, cette perle rare à ses côtés, et peu importe ce qu'elle devrait faire pour cela. Elle arriva près de ses lèvres les mordillant puis l'incitant à titiller son intimité et à lui procurer une douceur pour l'enflammer. Ainsi il commença en titillant d'abord l'intimité de celle-ci avec la langue le caressant ensuite du bout des doigts puis procurant une douceur digne d'une déesse comme elle. Il voulait la voir au septième ciel. C'était ce qu'il y avait de plus important pour lui en cet instant. Le monde lui était complètement étranger. Mëme, pour les yeux du bellâtre, Kimberly était son monde. C'était tellement enivrant et parfait qu'elle poussa des gémissements de plaisir. Cela comblait de bonheur le beau brun qu'il continua accélérant du bout des doigts. C'était tellement intense que ses gémissements s'accéléraient. Jamais elle n'avait pris autant de plaisirs en cet instant. Le temps l'avait rendu encore plus à croquer et elle aimait ça. Elle désirait tant ressentir le bellâtre en elle. Elle était consciente qu'il pourrait lui procurer le meilleur des plaisirs. Résister à la tentation de le croquer était pour elle plus qu'insupportable. Elle laissa son index parcourir sa poitrine et chaque parcelle de son corps en guise d'invitation pour le provoquer. Seulement avec son action, elle se torturait encore plus. Pour elle, le jeu avait dépassé ses espérances. Il était accro par la belle désirant ressentir ses attentions de la part de celle-ci. Il ne pouvait rien refuser à cette créature au physique de rêve. Plus il était à ses côtés et plus il se sentait chanceux d'être en sa compagnie. Il voulait lui montrer à quel point elle était tellement parfaite, qu'elle représentait la femme qu'il avait toujours rêvé de rencontrer. Elle bougea telle une tigresse griffant bestialement son torse pour l'exciter. Il avait tellement chaud. Il trouvait que c'était inhumain de l'amener à ressentir cela. Il voyait bien qu'en plus de la divine femme si angélique à ses yeux, il y avait une véritable diablesse en elle. Il voulait tant passer à l'acte et vivre un instant exceptionnel à ses côtés. De son côté, elle aimait le voir aussi séduit mais même si elle était proche de son objectif, il n'était pas encore totalement sous le supplice de la croquer. Elle procura une douceur à son nombril donnant un coup de langue pervers sur son torse pour le troubler. C'était exquis qu'il mordilla le creux de son cou la couvrant de baisers sur sa poitrine. Sa chaleur était pour la créature aussi parfaite que divine si intense qu'elle ne voulait faire qu'un avec son corps.

     

    Il l'embrassa au niveau de son épaule remontant le long de son cou et caressant ses fesses. S'il avait le choix, il laisserait ses mains parcourir son corps à tout jamais. C'était plus que sensuel pour elle qu'elle l'emmena à descendre le long de son corps pour l'amener à passer la vitesse supérieure. Il désirait que cet instant inoubliable ne s'arrête jamais. Complètement envoûté, il procura une douceur au niveau de son nombril arrivant près de son intimité et caressant ses cuisses. Elle était complètement accro à sa douce chaleur. Elle ferait tout pour que cet instant dure le plus longtemps possible. Elle avait envie de rattraper le temps perdu. Elle voulait maintenant être joueuse et l'incitait à l'amener sur des sentiers plutôt inconnus. Elle prit ses mains avec l'une des siennes les mettant à l'arrière et mordillant le lobe de son oreille en lui murmurant qu'il pourra croquer au fruit défendu en échange de quoi s'il reste sage elle prendra son intimité le plus longtemps possible lui procurant une douceur incomensurable pour l'ébranler. Il était complètement surpris par la tentatrice mais en même temps ébloui. Il se sentait le plus veinard au monde d'être auprès d'une telle femme. Elle aimait plus que tout prendre les choses en main lors des moments d'intimité. Logan était pour elle parfait en tout point. Elle ne voulait pas quitter ses bras pour tout l'or du monde. Elle prit son intimité à pleine bouche faisant des va et viens torrides et donnant un coup de langue vigoureux remontant vers l'intérieur de sa cuisse pour le rendre dingue qu'il voudra goûter au plaisir de la chair et du vice le plus longtemps possible. Il s'approchait du septième ciel qu'il en poussa des gémissements de plaisir des plus intenses. De son côté, elle ne pouvait plus se contrôler que son corps parlait pour elle du désir qu'elle ressentait à son égard. Le beau gosse voyait bien qu'elle aussi n'en pouvait plus d'attendre. Il comptait bien jouer de la situation. Il lécha discrètement ses lèvres frappant légèrement ses fesses et embrassant coquinement sa joue. C'était tellement agréable. Elle adorait quand il lui faisait ce genre de choses. Pour elle, le moment du jeu était fini et il fallait passer à autre chose.


     

    Elle joua diaboliquement de sa poitrine tout contre son corps de manière sensuelle pour l'envoûter. Il était hypnotisé par cette beauté fatale. Ses attentions étaient pour lui le prélude d'un moment qui restera à jamais graver dans sa mémoire, une douce mélodie qu'il voudrait rejouer encore et encore. Il la réclamait plus que tout auprès de lui. De son côté, elle voulait toute son attention, qu'il soit même prêt à la suivre peu importe où elle se rendrait. Elle lécha son avant-bras mordillant son épaule et laissant une trace au creux de son cou pour l'allumer. Il ressentait un désir des plus inextricables qu'il poussa un léger soupir de satisfaction. Elle lui faisait un bien fou qu'il lui tardait de savoir ce qu'elle lui réservait. Le désir la rongeait de l'intérieur tellement c'était une torture. Pour lui aussi, il était torturé de l'intérieur. Elle lui faisait tellement envie. Jamais il n'avait ressenti une telle chose auparavant. Il était temps pour eux d'exprimer ce qu'ils ressentaient.


     

    Elle bougea telle une tigresse s'approchant dangereusement de plus en plus de son intimité et guidant les mains de son beau gosse sur son corps pour le torturer. Voyant qu'elle s'approchait de son intimité, il était littéralement influencé, charmé et sous son emprise qu'il attendait avec grande impatience le moment où il ne ferait qu'un avec sa douce colombe. Elle aimait voir sa belle réaction, mais tout ce qui lui important, c'était de le croquer plus que tout tellement le désir parlait pour elle ou plutôt son corps. Elle serra son emprise au niveau de sa taille avec l'aide de sa jambe augmentant la cadence pour le provoquer. Il était ébloui, le regardant avec tout ce qu'il pouvait ressentir sur elle à cet instant. Les deux passèrent finalement à l'acte dans un instant bien mémorable et torride. La belle créature tout en accélérant ses mouvements, guida les mains de son bellâtre sur son corps l'incitant à le caresser. Elle voulait le rendre dingue alors qu'elle lui prodiguait un instant de plaisir inoubliable. Elle sentait aussi ce bien-être monter en elle. C'était insoutenable. Entre les deux amants, c'était un instant des plus torrides et charnels. Ils étaient en totale harmonie. Il était fatigué, n'en pouvant plus mais pour sa belle, il continuait tellement il était comblé de la voir aussi heureuse. C'était le plus beau cadeau pour lui. Il allait exploser littéralement tellement lui aussi était heureux. Le fait qu'il soit dans une pièce où il y avait Elena l'importait pas du tout. Kimberly le transformait littéralement. Il aimait la serrer dans ses bras, la ressentir tout contre lui. Elle aussi aimer l'avoir à ses côtés. Ses moments de tendresse et de passion étaient ce qui permettait aux deux amants de se retrouver. Il se libéra complètement elle. Elle était de son côté au septième ciel qu'elle poussa un cri d'un plaisir plus qu'inoubliable. Seulement, dans ce moment bien intense, il y avait eu des conséquences sur le reste de l'entourage. En effet des vibrations étaient ressenti par beaucoup de monde dans les rues. Que se passait-il ? Elle avait retrouvé son homme, et maintenant qu'elle était libre, elle comptait revivre le plus possible ses instants de bonheur. Epuisée, elle vint dans ses bras et Logan se laissa faire la prenant en affichant un sourire radieux. Ils se reposèrent tous les deux dans les bras l'un de l'autre. Qu'allait-il se passer entre eux ?

     


     

    De son côté, Rose était dégoûtée d'avoir échoué dans sa mission de récupérer Connor. C'était même dur pour elle. Elle savait qu'elle devait rendre des comptes, et elle craignait les représailles. Elle ignorait comment se débrouiller. Cependant, elle avait conscience qu'elle devait se faire discrète.

     

    Elle était dans l'une des rues où généralement l'anonymat est de mise quand soudain, elle disparut. Elle se retrouva dans un entrepôt désafecté et devant une jeune femme qui n'était autre qu'Eleanore, celle qui a retrouvé récemment sa liberté. Celle-ci avait trouvé un endroit où pour l'instant se poser et avait besoin d'allié. En tout cas, pour Rose, cet appel était de trop.

     

    R (énervée) : « Mais de quel droit vous faîtes cela ?

     

    E (se montrant calme pour pouvoir bientôt donner sa stratégie) : Vous devriez me parler autrement. Avec ce que je vais vous dire, vous vous calmerez. Et puis, vous devez faire preuve d'un peu de respect. »

     

    Rose était intriguée. Cette rencontre semblait bizarre. Elle voulait en savoir plus, mais aussi remettre cette jeune femme qui semblait se montrer supérieure. De son côté, Eleanore avait des intentions plus que mystérieuses. Après s'être échappée des griffes de Kyle, elle avait repris un rôle mystérieux et intriguant. Qui était-elle réellement ? Que voulait-elle de Rose ? Quelles sont ses intentions ? Que comptait faire Rose ?

     

      

     

     

    Au studio de télévision, Derek et Stella s'étaient éloignés du reste du groupe avant que les infos ne commencent. D'ailleurs, c'était bientôt le moment. Derek n'aimait pas du tout que Stella soit dans un tel état. Il était intrigué par ce qui se passait pour elle, se posant de nombreuses questions. En sa présence, il était charmé. Il se refusait pourtant à des rapports un peu plus poussé mais voir une femme dans un tel état le rendait triste. Cela même le déchirait complètement. Il savait que lui avoir proposé d'aller dans une telle pièce n'était pas une bonne idée mais il en prenait le risque.

     

    Pour la belle Stella, elle avait réussi la première étape afin d'éloigner son patron. Elle voulait obtenir cette recommandation afin d'obtenir cette promotion tant espérée au sein de la rédaction. Voyant bien que le fait d'être une fille désespérée, cela fonctionnait, elle continuerait sur cette voie afin de pouvoir l'attendrir et le croquer. Seulement, comme le journal allait bientôt commencer, il fallait le séduire le plus rapidement possible et l'éloigner. Ses charmes lui permettront d'arriver à ses fins. Elle se montrera douce et entreprenante pour le piéger.

     

    Les deux étaient arrivés dans la pièce. Immédiatement Stella se mit dans ses bras effleurant doucement et gênée son torse pour l'attendrir. Le jeune homme était charmé mais en aucun cas il ne voulait profiter de la détresse de la jeune femme. Il s'éloigna légèrement. Seulement, en faisant cela et en observant la pièce, il ne l'avait pas reconnu du tout. C'était bizarre, et plutôt intriguant. Il allait vers la porte et en l'ouvrant, il ne vit plus les pièces de la rédaction qu'il connaissait. La belle, elle, n'avait pas dit son dernier mot. Elle était aussi dans le même état que lui, ne comprenant pas ce qui se passe.

     

    S (se montrant désespérée en jouant de son regard angélique pour l'émouvoir) : « Qu'est-ce qui se passe Derek ? J'ai si peur.

     

    D (charmé, la prenant dans ses bras mais tentant de résister) : Ne t'inquiète pas, on va découvrir ce qui se passe. »

     

     

    Où étaient les deux ? Qu'est-ce qui leur était arrivé ? Etait-ce une manoeuvre de Stella ? 

     

    Fin du chapitre. 


    votre commentaire
  • Chapitre 15 Une grande surprise
     

     

    En si peu de temps, Connor avait vécu autant si ce n'est même plus d'épreuves que lorsqu'il avait été emprisonné et torturé par ses ravisseurs au fin fond de l'enfer. Pour ce canon, le fait qu'on s'en prenne à lui, cela lui était égal mais si on touchait à sa dulcinée ou à son fils ne serait-ce qu'un cheveu, c'était tout autre chose. Il était tellement effrayé de la perdre et davantage encore en pensant à son petit garçon qui ne reverrait plus sa mère. Cette femme qui était venue pour sauver sa belle le troublait bien davantage. Il ne savait plus quoi penser. Il se sentait perdu, désemparé et avait en tête tellement de questions comme le fait de savoir pourquoi le destin s'en était pris à une telle beauté. Jamais ce bellâtre n'aurait pensé se retrouver dans une telle situation mais pourtant c'était le cas. Cependant, il serait encore plus désemparé et même à tout jamais si Jessica ne venait pas à se réveiller. Si ce que cette jeune brune avait accompli pour sa belle échouait lamentablement, il serait capable de tout pour la ramener y compris de passer un pacte avec n'importe quelle créature et d'en payer les conséquences. Il pensait à ce qu'elle pourrait dire, du fait qu'elle voudrait le voir sain et sauf mais il était déterminé à la voir revenir.

     

    Soudain, il sentit une sensation tellement réconfortante, chaleureuse et enivrante qui parcourait tout son être. Il était le plus heureux des hommes. Cette sensation était si familière. Il avait l'impression d'être dans un rêve. Il voulait que le temps s'arrête pour profiter de cet instant si merveilleux. Seulement, il se souvenait de ce moment si sombre, des évènements qui avaient conduit à la situation de Jessica et au fait que pour le moment, si jamais il retrouvait son fils, il devrait lui annoncer que plus jamais il ne reverrait sa mère. Connor ne voulait pas croire que les choses pouvaient changer finalement. Seulement, cette sensation qu'il ressentait était encore bien plus forte. Ses doutes laissaient place à une certitude bien établie que quelque chose se passait et de merveilleux. Alors il se mit à se regarder vers sa dulcinée, l'observant et espérant qu'un miracle ait pu se produire grâce à cette jeune belle brune qu'il avait rencontré et dont il avait été plus que troublé en sa présence. 

     

    Le miracle se produisit sous ses yeux. En effet, sa belle créature qu'était Jessica avait repris conscience. Celle-ci était éprouvée par ce qui lui était arrivée, du fait qu'elle avait été assassinée puis d'être revenue. Elle se sentait différente, comme étrangère à cette vie qui, elle, continuait de filer. Elle ne comprenait pas pourquoi elle était de nouveau dans ce monde et comment elle avait été ramenée à cette réalité. Elle voyait de temps en temps mais dans un laps très court des images effrayantes. Elle essayait de ne rien laisser transparaître afin de ne pas inquiéter son homme. Elle se disait que peut-être, elle trouverait plus tard des réponses à ses visions. Cependant, toutes ses questions s'envolèrent en un clin d'oeil quand elle vit son bellâtre, ce canon sexy, charmant, attentionné et prévenant qui la comblait littéralement. Il était son rayon de soleil et le père de son petit garçon si mignon et adorable. Elle reprenait goût à ce bonheur qui lui avait été arrachée et était bien déterminée à reformer sa famille avec son home et son petit ange. Elle désirait auprès de Connor de nouveau une vie normale. Il fallait vite retrouver leur plus beau trésor et ce au plus vite. Elle montrera son courage, sa tendresse et sa détermination pour arriver à réaliser son plus beau rêve, enfin leur plus beau rêve à Connor et à elle. Elle était admirative de son beau mâle, de son courage, de sa détermination, qu'il soit si attentionné et le prince qu'elle pensait qu'il n'existait que dans les rêves. Elle ferait n'importe quoi pour lui permettre de ne plus être mêlé à toutes ses épreuves. Elle avait eu si peur de ne plus jamais le revoir, d'être séparé de lui pour l'éternité, de ne plus se plonger dans son regard de braise comme d'admirer ce visage si angélique et à croquer, de ne plus sentir ses baisers comme ses caresses, de ne plus lui procurer les attentions dont il savourait tant et de ne plus pouvoir lui montrer à quel point elle tenait à lui de toute son âme, qu'elle serait perdue sans lui. Cela la dévorait de l'intérieur et même qu'elle en avait le souffle coupé. Finalement on lui accordait une nouvelle chance d'être auprès de son homme et de réaliser leur rêve de famille. Elle aimait tant son beau canon. Il l'attirait et l'intriguait comme personne. Il était temps de mettre à terre leurs ennemis.

     

    De son côté, il était plus qu'heureux de la retrouver. Il était anéanti de ne plus la voir, de ne plus pouvoir contempler cette splendeur ainsi que son sourire si ravissant et troublant, de ne pouvoir l'embrasser et lui montrer à quel point il était fou de sa belle créature. Il savait que son rêve, enfin leur rêve d'être de nouveau une famille pouvait enfin se réaliser. Seulement, il s'inquiétait sur l'état de sa dulcinée et comment elle serait maintenant qu'elle était revenue d'un endroit totalement inconnu et effrayant. Il fera tout cependant pour la soutenir et l'aider à s'adapter. Il comptait la protéger de tout ennemi qui pourrait se dresser sur leur chemin. Il était hors de question que quelqu'un puisse entraver la bonne marche du bonheur retrouvé.

     

    Il sortit vite de ses pensées quand Jessica se blottit dans ses bras en caressant lentement sa joue et en l'embrassant avec une fougue et une passion des plus démesurées jusqu'à mordiller son cou pour exalter du désir. Elle voulait le rendre complètement dingue qu'ainsi, il aimerait reprendre rapidement les recherches de leur petit garçon et retrouver ainsi leur vie. Elle désirait ressentir de nouveau sa chaleur tout contre son corps. Cela exaltait tout son être qu'elle désirait que le temps s'arrête pour profiter de cet instant auprès de son bellâtre irrésistible. Le désir, de son côté, le submergeait littéralement qu'il voulait la combler telle la reine qu'elle était à ses yeux. Il prolongea son baiser le rendant torride et caressant lentement le corps de sa belle. C'était si enivrant qu'elle voulait ressentir ses attentions contre son corps. Plus elle était auprès de son beau gosse et plus elle craquait pour ce canon au corps de dieu grec qui la faisait tant rêver et si prévenant. Il était à ses yeux un prince. Il était tellement charmé qu'il était capable de tout pour la combler. Son odeur, ses baisers et ses caresses, tout d'elle l'avait cruellement manqué. Il voulait la garder à ses côtés à tout jamais. C'était le bonheur absolu d'être auprès d'une telle créature. Il avait l'impression de rêver mais elle était là, devant lui. Il se sentait si chanceux d'être auprès d'une telle enchanteresse. Il la trouvait tellement craquante, exquise, ravissante et possédant des courbes généreuses à faire palir le diable en personne.

     

    J (se montrant tendre puis attentionnée en mordillant le creux de son cou puis le lobe de son oreille et embrassant subtilement et perversement sa joue pour le troubler) : « Je suis tellement heureuse de te revoir, de me retrouver dans tes bras et d'admirer ce regard qui me fait tant craquer et chavirer. Pouvoir t'embrasser et effleurer ce visage si angélique, c'est le plus beau cadeau qui m'ait été donnée de recevoir. (se montrant émue en dévoilant ses sentiments et le rassurant pour l'attendrir) Je suis là maintenant et plus jamais je ne te ferai une peur comme celle que tu as vécu. Je vois à quel point tu étais anéanti et ça me déchire en deux. (pleure légèrement en baissant sa tête pour l'émouvoir) Tu es tellement attentionné, charmant, prévenant et qui illumine complètement mon existence en faisant apparaître sur mon visage un sourire des plus radieux. (se montrant émue, repentante et prenant soin de son homme en mordillant l'intérieur de sa main et griffant son poignet pour le titiller) J'aimerai tant te faire apparaître de nouveau un sourire sur ton visage et que l'on puisse reprendre le cours des choses. Dis-moi qu'est-ce que tu souhaites de suite mon amour ? Je m'en veux pour ce qui est arrivé.

     

    C (gêné, touché et veillant sur sa divine créature) : Je ne sais pas quoi dire face à tous ses compliments si merveilleux et tellement magnifiques mon amour. Si ta mission est de me faire rougir, c'est plutôt réussi, même totalement ma douce et belle déesse. Que me réserves-tu ensuite ma belle ? (attentionné en effleurant lentement sa joue et son front) Je suis aussi plus que comblé, même l'homme le plus veinard de la Terre de t'avoir auprès de moi, de voir ton joli sourire si exquis et ravissant mon ange. Tu es mon plus précieux cadeau ma belle, tellement douce prévenante, attentionnée, troublante, exquise, d'une telle beauté resplendissante, une déesse dont le regard m'envoûte complètement et dont je ne peux m'en détacher. (protecteur et laissant éclater ce qu'il ressentait pour sa divine enchanteresse. Il était totalement sous le pouvoir de cette enchanteresse si parfaite à ses yeux) Ma chérie, mon rayon de soleil, je t'aime plus que tout sur cette Terre alors ne t'en fais pas car l'important maintenant c'est que l'on soit ensemble et que plus jamais on ne sera séparés par qui que ce soit. (protecteur et attentionné en posant sa tête contre son front et essuyant du bout des doigts les larmes de la belle pour mieux la rassurer et tenter de lui faire recouvrir un beau sourire en retour) Non, ne pleure pas ma chérie, je déteste cela et ça me rend triste de te voir ainsi, même, cela me torture littéralement. Je désire simplement voir le visage si radieux et ce sourire qui me fait tant chavirer montrant toute la beauté la plus étincelante que ce monde a crée. (prévenant en l'embrassant du bout des lèvres puis sa main et affichant un léger sourire pour la voir heureuse, son plus grand souhait pour sa douce. La voir dans un tel état le rendait fou de chagrin) Ta présence, le fait que je puisse te serrer dans mes bras et te dire à quel point je t'aime de tout mon être, que je suis fou de toi ma douce colombe suffit à me donner le sourire. Je désire simplement être à tes côtés ainsi qu'auprès de notre fils, notre petit ange et puis ne t'en veux pas car tu n'es absolument pour rien ma puce dans tout ce qui est arrivé.

     

    J (se montrant désorientée et légèrement joueuse en posant sa tête sur son épaule, laissant son souffle agir sur son cou et griffant son bas-ventre pour éveiller du désir. Il était encore plus à croquer et sexy) : Si c'était le cas, qu'est-ce que tu dirais bel apollon ? Egalement, tu ne cherches pas à me faire rougir en retour beau gosse par hasard ? C'est plutôt réussi comme mission mon amour, tu es doué et tu es loin d'imaginer à quel point. (jouant l'émue et la troublée pour l'émouvoir) Je rafolle de tes doux compliments trésor, ils sont comme une douce mélodie que je rêverai d'en entendre d'autres sortant de cette bouche si sexy et de ses lèvres que j'ai envies d'effleurer dans un baiser des plus tendres et langoureux. (se montrant tentatrice en effleurant sa cuisse, approchant de l'intérieur et mordillant le haut de son torse pour le faire frémir) Tu sais tout comme moi que je te fais un effet des plus incontrôlables et tellement intense que résister à cette envie est plus que compliquée. C'est vrai que le fait d'être tous les deux est le plus important et j'ai tant envie de laisser nos désirs s'exprimer, pas toi beau gosse ? (se montrant curieuse en affichant un léger sourire à la fois malicieux et coquin et effleurant finement son front pour mieux envoûter son bellâtre) Tu sais facilement me le rendre bel ange, c'est que tu as un tel pouvoir sur moi. Comment tu arrives à un tel résultat ? Je rêve depuis toujours de connaître ton secret mon amour. (se montrant à son écoute puis prenant soin de lui en avouant ses sentiments, griffant son bas-ventre et approchant de son intimité pour l'enflammer) Je t'aime plus que tout mon bel apollon, tu n'imagines même pas à quel point tu es si essentiel à mes yeux et jamais je ne me suis sentie aussi bien qu'en étant auprès de toi. Tu me combles d'un bonheur que jamais je n'aurai pu espérer tout au long de mon existence. (voyant une occasion de l'amener là où elle le désire afin d'arriver à retrouver leur vie d'autrefois remplie de joie et de bonheur telle que l'on pourrait le raconter dans de fabuleuses histoires en glissant sa main sous son pantalon et boxer et griffant sa cuisse pour l'ébranler) Tu es un amour trésor et puis en parlant de notre fils, on doit s'y remettre pour l'avoir de nouveau à notre côté et reformer ainsi notre merveilleuse famille, tu ne crois pas ?

     

    C (charmé, influencé et joueur en effleurant doucement ses cheveux et effleurant sa taille jusqu'à arriver à sa cuisse) : Je dirai de continuer bellissima car tu me rends encore plus dingue et que tu occupes mes pensées. Et puis, je sais bien, c'est que je suis inspiré en compagnie d'une si belle apparition. (séduit et se montrant prévenant) Je ne cesserai de t'en donner mon amour pour rendre justice à ta beauté si parfaite comme à tes courbes de divine créature et puis je rêve de ressentir tes baisers de nouveau ma divine tentatrice. (conquis et voulant la combler telle une reine) C'est un supplice que de ne pas t'avoir auprès de moi et te couvrir d'attentions à la hauteur de la déesse que tu représentes. Je suis littéralement envoûté, séduit, charmé, obsédé et fou de la belle femme fatale que tu es. Je te veux et ça me déchire littéralement de ne pas pouvoir te montrer à quel point je t'aime. (se montrant coquin en lui faisant un clin d'oeil pour mieux titiller sa belle) Les chefs ne dévoilent pas leur secret, tu le sais bien. (touchée par sa si belle déclaration. Jamais il n'en avait reçu de si belle auparavant) Tu me rends si heureux, je suis sur un nuage en ta présence. Je suis complètement ensorcelé par ta beauté, par ton corps, par tout ce que tu m'offres de si magique. Depuis la première fois que je t'ai vu, je suis tombé fou amoureux. (ayant les mêmes envies que sa dulcinée, également influencé mais prévenant) Je suis d'accord avec toi ma chérie mais tu dois être prudente tout comme moi. Il est hors de question qu'il arrive quoi que ce soit désormais. »

     

    Connor n'était toujours pas rassuré suite à ce qui était arrivé à sa belle il y a peu de temps. Il craignait que les choses ne se répètent. Il avait appris bien des choses avec le temps et particulièrement lorsqu'il était prisonnier de ses ravisseurs. En effet, les évènements pouvaient se reproduire et rien ne pouvait changer cela. Il espérait que rien ne puisse contrecarrer de nouveau leur destin en les coupant de manière bien tragique. Auprès de sa belle, il était prêt à tout ce qui était en son pouvoir pour réussir son objectif. Son fils lui manquait terriblement. Il aimerait pouvoir le serrer dans ses bras et lui dire qu'il l'aimait. Il aimerait ensuite lui prodiguer toutes les attentions dès qu'il le retrouverait pour mieux lui faire oublier ses évènements traumatisants. Il espérait au fond de lui que son garçon n'aurait pas changé de camp depuis. En même temps, cette femme brune, cette Gabrielle le troublait bien davantage. Il essayait de combattre cette sensation qui le dévorait littéralement.

     

    Pour la belle, il était vrai que le fait d'avoir été tuée puis d'être revenue la traumatisait encore. Elle avait encore des visions partielles et incompréhensibles de ce qui lui était arrivée durant sa mort. Cependant, elle savait qu'elle devait se reprendre en main si elle désirait retrouver ce qu'elle espérait depuis toujours. Elle se sentait en plus encouragée et oubliant tous ses doutes lorsqu'elle était auprès de son homme. En sa présence, elle était capable de déplacer des montagnes même davantage que lorsqu'elle était seule. Il lui tardait de réaliser son rêve de vie de famille normale et de se sortir de ses affaires liées au surnaturel. Seulement, elle craignait que cela ne s'arrête jamais.

     

    Elle sortit vite de ses pensées quand elle prit sa main, procurant une douceur à son index et le guidant vers leur nouvelle quête pour le désarçonner. Il était complètement troublé et destabilisé par sa belle qu'il voulait recevoir davantage d'attentions de sa déesse. De son côté sa chaleur exaltait son être qu'elle voulait jouer davantage avec celui-ci. Seulement, il fallait vite partir pour leur petit garçon. Ils s'échappèrent vite du lieu rempli d'un traumatisme encore présent pour rechercher leur petit ange. Allaient-ils réussir à le retrouver ? Qu'est-ce qu'ils retrouvaient s'ils arrivaient à réaliser leur quête ? Se retrouveraient-ils devant un nouveau danger ?

     

     

    Pendant ce temps, Mandy avait vite éloigné Megan du lieu du combat. La jeune Collins avait vite été éprouvée par sa confrontation avec Jessica, la personne qu'elle détestait par dessus-tout, surtout depuis qu'elle était au courant que la belle brune était plus amoureuse de Connor que de son père. Elle était tellement obnubilée par la vengeance qu'elle était capable de n'importe quoi. Pour elle, le fait de ne pas avoir été auprès de son père pendant toutes ses années était une déchirure mais c'était pire encore sur le fait que depuis qu'elle l'ait retrouvée, celui-ci sans le savoir avait vécu la pire des trahisons. Cependant, elle savait que toute cette frustration, cette rage, cette colère était plus qu'un lointain souvenir vu qu'elle avait atteint son ennemie comme elle souhaitait. Seulement, elle ignorait que le destin en avait décidé autrement, ou plutôt les anges et Dieu qui avaient décidé que la belle brune devait absolument être sauvé. Maintenant, elle pouvait penser à l'avenir sereinement. Elle ne savait pas encore ce qu'elle pouvait faire mais il lui elle comptait récupérer avant de faire quoi que ce soit. Vivre un tel enfer en subissant le pouvoir d'empathie était loin d'être donnée à tout le monde. Il fallait une grande capacité de résistance pour arriver à un tel résultat. En regardant Mandy, elle voyait une opportunité enfin de pouvoir dépasser son histoire de vengeance. Elle avait bien conscience qu'elle avait manipulé, même fait chanter cette belle créature pour obtenir ce qu'elle voulait alors que la chasseuse avait perdu mais l'avoir sous sa coupe, en faire sa chose à part entière était plus que jouissif. Se montrer vulnérable était le moyen d'arriver à l'atteindre. Elle jouera la femme perdue et entreprenante pour la piéger.

     

    Mandy, se sentait des plus perdues et désorientées surtout après ce lourd combat qui l'avait opposé à Connor et à Jessica. Jamais elle n'aurait pensé affronter deux sorciers des plus puissants, mais particulièrement Jessica. Depuis que Megan avait été mise à mal suite à l'attaque de la belle brune, Mandy avait eu le temps d'analyser dans son esprit tout ce qui avait pu arriver.  Avoir une maîtrise comme cela de l'empathie, cela n'était pas donné à tout le monde. Bien sûr, elle avait vu des sorciers possédant ce don l'utiliser mais jamais à cette ampleur. Elle se posait énormément de questions comme le fait que la belle brune tout comme son compagnon puissent faire partie d'un plan bien précis pour l'Apocalypse. Maintenant, elle craignait le pire sur la situation. Défier directement deux personnes liées à ce qui se préparait de plus grand pour le monde était autre chose que d'affronter des créatures dans le but de les éliminer. La belle blonde ne lui avait pas parlé de se venger de personnes qui auraient une grande importance. Elle se sentait blessée et trahie. Pourtant, c'était un comble sachant que la belle blonde la manipulait mais elle était aussi charmée par celle-ci, par cette audace dont elle faisait preuve. Elle n'aimait pas que l'on puisse lui faire de sales coups dans le dos. Elle était tellement en colère qu'elle était capable d'exploser sur l'instant. Par le passé, elle n'aimait pas la trahison et aujourd'hui, c'était pire. Sachant que Megan était une sorcière, elle savait qu'une attaque de front ne pourrait pas la mener vers ce qu'elle désire, même, ce serait tout le contraire. Le but était de faire preuve de subtilité et de ruse pour arriver à ses fins. Elle se montrera prévenante et attentionnée pour la piéger.  

     

    Mandy sortit vite de ses pensées quand la ravissante blonde tenta de se remettre debout et de montrer que tout allait bien. Celle-ci voulait attiser le côté protectrice de la belle brune et cela fonctionnait à merveille. En effet, Mandy vint directement vers celle-ci entoura sa taille avec son bras pour l'aider à s'installer et surtout qu'elle se repose. Pour la chasseuse, faire croire qu'elle était aux petits soins était le bon moyen pour arriver à se venger d'elle et à en finir définitivement. Elle voulait se libérer des ses maudites entraves et ce par n'importe quel moyen. Elle effleura doucement la joue de sa proie allant jusqu'à son cou et se plongeant dans son regard pour l'ensorceler. Elle voulait attirer son attention pour mieux la piéger. Elle ressentait pourtant une certaine attirance mais il lui fallait refreiner ses sentiments. De son côté, le désir submergeait la belle blonde qu'elle voulait ressentir davantage d'attentions sur son corps.

     

    Ma (se montrant prévenante en avouant de faux sentiments, effleurant subtilement son bras et descendant à sa taille pour la troubler) : « Tu dois te ménager, c'est important. Je tiens tellement à toi tu n'imagines pas et je ne désire pas qu'il t'arrive quoi que ce soit. 

     

    Me (se montrant perdue, gênée et désorientée en embrassant subtilement et perversement sa joue, effleurant sa taille et griffant son bas-ventre pour la faire frémir) : C'est vraiment très gentil à toi de te préoccuper de moi, de penser à mon bien-être, c'est que jamais on n'a pensé auparavant à ma personne. (feignant d'être triste pour l'attendrir) Je pensais ne pas avoir droit au bonheur.

     

    Ma (voyant bien la stratégie de la belle mais se montrant subtile en effleurant sa cuisse en approchant de l'intérieur et mordillant le lobe de son oreille pour la titiller) : C'est une injustice que l'on ne se préoccupe pas de ton bien-être car tu es quelqu'un de si prévenant, d'attentionnée et une telle apparition à mes yeux. Je te rendrai justice à la moindre occasion bellissima. (se montrant curieuse en titillant son intimité puis griffant le bas de son dos et ses fesses pour l'ébranler) Cependant, tu ne m'as pas dit que ses deux personnes avaient des pouvoirs des plus impressionnants et particulièrement la jeune femme, comment ça se fait ? 

     

    Me (se montrant joueuse et touchée en baissant légèrement le haut de la belle, mordillant son épaule puis titillant sa poitrine de par de doux baisers pour la désarçonner) : Je sens que tu ne peux me résister, il suffit de voir à quel point je te fais vibrer avec mes attentions inoubliables. Avoue, elles t'ont manquées ma belle et que tu ne rêves que d'être en ma compagnie. (se montrant perverse en laissant sa main glisser sous ce que la belle portait titillant son intimité et procurant une douceur à son index pour l'émoustiller) J'aime comment tu me titilles, continue de m'enflammer et de m'exciter surtout en n'étant pas trop sage, je préfère quand c'est torride et brûlant. (lui faisant un clin d'oeil malicieux) Tiens, rien qu'en ressentant la chaleur de mes baisers dans le creux de ton cou, descendant sur ta poitrine de manière lente en te mordillant par endroit et te griffant jusqu'à arriver à ton intimité, quelle programme n'est-ce pas ? (jouant l'innocente) Je ne vois pas de quoi tu parles. Je t'ai tout dit.

     

    Ma (charmé, influencé mais résistant en montrant son exaspération) : Comment peux-tu me mentir à ce point, c'est impensable ? Ils sont forts l'un comme l'autre, surtout la brune et qui sait, même ils peuvent être liés à l'Apocalypse, l'Apocalypse tu m'entends (se montrant énervée pour la faire réagir) Tu nous as mis en danger, je te hais pour cela !

     

    Me (usant de bons mots et omettant des détails pour la déstabiliser) : Comment peux-tu croire que je peux te mentir sur quelque chose d'aussi important alors que je t'ai demandé de l'aide pour les neutraliser ? Je fais attention à ton bien-être car tu comptes pour moi. »

     

    Mandy fut sous le choc par rapport à ce que la belle blonde disait. Elle se rendait bien compte maintenant qui elle avait en face d'elle. Elle avait conscience que c'était une ennemie mais de là à faire ce qu'elle avait fait pour affronter deux sorciers qui seraient mêlés et impliqués directement pour l'Apocalypse, celle que tout le monde redouterait. Elle pensait que la belle blonde avait un peu d'humanité mais c'était loin d'être le cas. La belle brune, même si on la faisait chanter sur le fait qu'elle devait un service, c'était par la suite laissée faire et surtout séduite. Maintenant, le fait d'avoir vécu cette expérience lui avait permis d'ouvrir les yeux. Même si elle était influencée et charmée par ce que Megan faisait, cela n'était pas suffisamment pour la rendre dépendant d'elle. Son mensonge avait réussi à libérer la belle brune de toutes ses obligations et absolument rien ne pouvait la faire revenir sur sa décision. Elle était prête à passer à l'étape de la neutralisation.

     

    Megan, elle, aurait pensé qu'avec sa manoeuvre, elle pouvait influencer la belle créature sous ses yeux, mais c'était sans compter que sa proie en face d'elle allait être trop curieuse. Elle n'avait pas prévu ce cas de figure, à croire que même dans l'au-delà, Jessica lui causait encore des soucis. L'avantage qu'elle avait en ayant cette chasseuse sous son aile était bel et bien finie. Il fallait éliminer cette menace au plus vite.

     

    Seulement, les choses changèrent vite lorsque Megan se figea sur place, comme si quelqu'un l'avait attaquée. Mandy était juste en face d'elle, alors, elle n'avait rien pu faire sachant qu'elle n'avait aucun pouvoir. Qui avait pu attaquer Megan ? Quelle était l'état de celle-ci ? Allait-elle survivre à cette attaque ? Qu'allait-il advenir de Mandy ? Serait-elle frustrée de ne pas avoir pu se venger elle-même de cette diablesse ?

     

     

    De leur côté, Stella et Derek se retrouvaient dans un endroit totalement inconnu et c'était effrayant. D'une station de télévison, ils étaient à l'extérieur en l'espace de quelques secondes. Derek était plus qu'inquiet. Il avait une rédaction à faire tourner, un journal qui devait arriver le plus vite possible mais c'était impossible. De plus, voir la belle créature aussi resplendissante et aux courbes généreuses aussi effrayée l'inquiétait au plus haut point. Il avait également peur pour elle, qu'il lui arrive quelque chose. Il se disait qu'il devait refreiner ce qu'il ressentait au nom de la bienséance et du bon fonctionnement professionnel mais il savait que c'était un fait : elle avait une place à part dans sa vie. C'était dur de ne pas résister à une telle beauté si parfaite et resplendissante sous ses yeux. Aller dans la pièce aurait été pour lui synonyme de céder à cette tentation qui envahissait tout son être. D'ailleurs, avoir ressenti les attentions de cette enchanteresse tout contre lui était des plus enivrants et exaltants qu'il en réclamait davantage. Etre ailleurs, lui permettait de reprendre ses esprits mais en retour il était plongé dans l'inconnu. Il devait ne rien laisser transparaître pour ne pas perturber la belle. Il mènera une enquête pour comprendre les évènements en train de se produire. Il ne reconnaissait rien de l'environnement, même de ce que les Etats-Unis pouvaient offrir ? A ses yeux, c'était des plus curieux. La forêt était nettement plus dense. Cependant, il voulait que la belle soit la mieux possible, qu'elle puisse être heureuse et il ferait tout pour l'aider. Il avait conscience que de faire cela était de jouer davantage avec le danger. 

     

    Stella, elle, ne pensait pas qu'elle se retrouverait dans un endroit totalement inconnu et au sein d'une forêt plutôt dense. Elle était à la fois effrayée par les lieux mais en même temps, elle avait une impression de déjà vue, comme si elle était déjà venue dans ce lieu mais sans savoir par quel moyen. D'ailleurs, elle avait toujours un souvenir d'une forêt dans laquelle elle était venue, d'une cérémonie et d'un feu mais cela n'allait pas plus loin. Elle pensait toujours que cela sortait de sa propre imagination, que ce genre de chose ne se voyait qu'à la télévision ou dans les films fantastiques, enfin, il y avait différentes possibilités mais rien qui prouvait que cela était réel. Elle désirait l'éloigner pour mieux le séduire et obtenir cette recommandation pour ce poste mais le fait d'être dans ce lieu était bien plus intéressant pour elle. Personne ne pourrait les déranger et Derek perdrait totalement ses repères. Etre la fille complètement désorientée était la bonne stratégie mais elle devait passer à la vitesse supérieure et ce avec finesse en usant d'attentions des plus subtiles pour arriver à ses fins. L'endroit était propice à de nouvelles surprises finalement. Elle se montrera gentille, perdue et entreprenante pour le piéger. 

     

    Stella, étant toujours dans les bras de son bellâtre en profita pour pleurer tout contre lui en effleurant son épaule puis descendant sur le haut de son avant-bras pour le troubler. Il était séduit et conquis par cette divine enchanteresse. Résister à cette envie était plus qu'impossible. Il avait l'impression de rêver, qu'il allait se réveiller mais non, il était à ses côtés. Jamais il n'aurait pensé être auprès d'une femme aux courbes des plus parfaites et à faire palir le diable en personne. Il se sentait si bien à ses côtés, commençant à oublier le fait qu'il devait garder la frontière entre le professionnel et le personnel. De son côté, sa chaleur exaltait tout son être qu'elle voulait passer à l'étape supérieure. Il était encore plus intriguant, attirant et charmant à ses yeux. Il était bien plus particulier que tous les hommes qu'elle avait rencontrés autrefois. Il y avait cette particularité qu'elle ne saurait expliquée en lui. Elle ne comptait pas le laisser s'échapper, c'était certain. Il n'aimait pas du tout la voir pleurer alors il effleura sa joue du bout des doigts pour la rassurer et lui faire apparaître un sourire. Il détestait la voir si triste. Elle aimait tant cette attention qu'elle voulait que le temps s'arrête pour profiter pleinement de cet instant.

     

    S (se montrant craintive en laissant son souffle agir sur son cou, effleurant le bas de son dos et approchant de ses fesses pour éveiller du désir) : « Tu es un ange et j'ai confiance en toi mais comment on va se sortir d'une si grande forêt, c'est qu'elle est immense et puis on ne sait pas où on est, ce qui se passe.. (se montrant émue en le flattant, embrassant subtilement et perversement sa joue tout près de ses lèvres, effleurant sa cuisse et griffant son bas-ventre pour le faire frémir) Pardon, c'est tellement dur d'être ici sans rien savoir mais en étant auprès d'un homme si chevaleresque, prévenant, attentionné, au regard envoûtant et au visage angélique, je reprends peu à peu espoir. 

     

    D (charmé, gêné et prévenant) : Ne t'inquiète pas, à deux, on trouvera ce qui se passe, pourquoi on a atterri ici car je le reconnais, c'est étrange mais rien ne nous arrivera de fâcheux. On est une équipe bellissima. (troublé, rougit et se montrant modeste pour tenter de résister) Si tu désires me faire rougir, c'est réussi belle créature mais tu sais, je ne fais que réagir à un événement pour que nous soyons tous les deux en sécurité. Te voir saine et sauve est tout ce qui compte à mes yeux ma douce.

     

    S (comblée mais cachant ses sentiments en le complimentant, posant sa tête sur son épaule en l'effleurant et titillant son menton avec son index pour le désarçonner) : Ce teint te rend encore plus à croquer et tellement séduisant alors si je dis que j'ai cherché cela, que comptes-tu faire beau canon ? (jouant la gênée pour mieux l'attendrir) Cependant, si j'ai fait quelque chose qui t'a gêné, je m'en excuse d'avance."

     

     

    Seulement la musique se faisait entendre et elle était des plus fortes que cela interrompait les deux qui étaient en train de discuter. Stella était plus que frustrée surtout qu'elle avançait petit à petit afin de croquer ce bel apollon. Cependant, elle n'avait pas dit son dernier mot continuant de jouer sur cette stratégie pour mieux serrer son emprise sur ce canon et qu'il soit complètement dépendant de sa personne au point qu'il réaliserait tous ses désirs sans émettre la moindre résistance. Du côté du jeune homme, la musique lui permettait de se reprendre en main, mais il était cependant plus que charmé et ébloui par la belle enchanteresse à ses côtés. Il voulait l'aider un maximum. Sa résistance était en train de s'ébranler. Il comptait cependant découvrir ce qui se passe avec cette musique. Qui sait, avec Stella, il pouvait trouver quelqu'un susceptible de leur dire le lieu où ils étaient. Que comptait faire Stella ? Pourquoi avait-elle une sensation de déjà vue et dans quel but se trouvait-elle dans cette partie du globe ? Derek arrivera-t-il à savoir où ils sont ? Dans quelle partie du globe se trouvent les deux ?

     

     

    Au loin, une jeune femme blonde avec un costume de cérémonie était avec des fidèles qui s'empressaient de danser. Elle était en train de réaliser un rituel bien compliquée qui demandait un bon nombre de personnes. D'ailleurs cela semblait en train de fonctionner vu que la Terre était en train de bouger. Cette femme qui était en train de réaliser tout cela s'appelait Angelica Rosa Marquez et elle semblait être respectée au sein de sa communauté. D'ailleurs, elle sentait que des personnes venaient à elle et celle-ci était satisfaite. Qui était cette personne et quelles étaient ses intentions ?

     

    Fin du chapitre.

     

     

    votre commentaire
  • Chapitre 16 : Du nouveau dans la partie

     

     

     

    Du côté de l'entrepôt désaffecté, Rose était plus que déstabilisée par ce qui était en train d'arriver. Elle subissait encore la défaite du fait qu'elle n'avait pas su ramener Connor et surtout le fait d'avoir complètement sous-estimé Jessica, la dulcinée de sa proie. La jeune femme pouvait être lié à l'Apocalypse vue sa puissance mais aussi Connor par la même occasion, avec son don bien développé. Elle avait encore du mal à avaler tout ce qui était arrivé que cela l'énervait au plus haut point. Elle avait conscience qu'elle devait rendre des comptes. Ce qui était le plus effrayant n'était pas de savoir quand cela se produirait. Elle pensait que de ne pas apparaître aux yeux du monde serait une bonne idée. Elle avait dû montrer ses preuves auprès de responsables bien déterminés et qui ne faisaient surtout pas de cadeaux. D'ailleurs, elle se souvenait de toutes les punitions pour ses échecs et une cicatrice au niveau de son bas-ventre en était la preuve la plus flagrante. Ce jour-là, c'était le sbire d'une des responsables qui la faisait payer pour le fait de ne pas avoir réussi à garder le fils de Connor en place. Seulement ses pensées étaient loin derrière sachant qu'elle était en face de Eleanore, cette femme mystérieuse et plutôt intriguante. Rose se posait énormément de questions sur cette belle brune, sur son but. En plus, cette jeune femme se montrait supérieure et c'était la chose qui l'énervait au plus haut point. Elle n'aimait pas se faire dicter des règles par des personnes qu'elle ne connaissait nullement. Etait-elle la personne qui devait la punir pour son échec face à Connor et à Jessica ? Désirait-elle complètement autre chose ? Cela la perturbait mais elle comptait bien savoir enfin la vérité. Elle se montrera subtile et déterminée pour arriver à ses fins.

     

    Eleanore, elle, se sentait enfin libre de pouvoir agir comme elle le sentait. Il était loin le temps où Claire l'avait emprisonné au nom de ses futures projets. Elle avait l'occasion de se venger, de pouvoir montrer ce dont elle était capable dans ce monde surnaturel mais aussi auprès des mortels qui n'avaient pas idée du danger qu'ils pouvaient courir. Pour réussir à bien ses projets et ainsi démontrer sa puissance, elle avait besoin d'avoir des partenaires à utiliser jusqu'à la fin. Elle savait que Rose avait à coeur de réussir sa mission et de récupérer Connor. De par son pouvoir de vision, elle avait vu l'importance du couple et de leur enfant au sein de l'Apocalypse. Elle avait remarqué que Jessica de par son pouvoir d'empathie pouvait être amené du côté obscur. Connor, lui, était nettement plus solide sachant que même lors de sa captivité et pendant une longue période, il n'avait pas cédé à l'appel. Elle en déduisait que le seul moyen d'y arriver était de le mettre dans une situation difficile avec sa femme prête à passer du côté obscur ainsi que son fils en grand danger de mort. En offrant la mission de se racheter avec ce plan à Rose, elle savait qu'elle pouvait faire de la belle brune une alliée de poids. Elle se montrera subtile et déterminée pour la piéger.

     

    Rose s'approcha de la belle brune la fixant du regard pour la dérouter. Eleanore était loin d'être le genre à laisser tomber dès qu'une rivale ou quelqu'un d'opposer à ses projets. Elle avait ses propres convictions, et si elle avait appris une chose lorsqu'elle avait été enfermée, c'était de ne pas laisser les ennemis croire qu'ils avaient tout contrôle. Elle fixa du regard sa cible affichant un léger sourire innocent et malicieux pour la troubler. Rose était déstabilisé mais tentait de ne rien laisser paraître. Seulement, c'était si difficile. Voir la réaction de la belle brune satisfaisait l'égo de la voyante.

     

    R (se montrant repentante pour la troubler) : « Excusez-moi, mais comprenez ma situation à savoir que c'est déstabilisant. (se montrant curieuse en ne baissant pas le regard pour la désarçonner) Qui êtes-vous tout d'abord et puis qu'avez-vous à me dire ? Je souhaite que cela se termine vite.

     

    E (se montrant calme, prévenante et usant de bons mots pour la désorienter) : Je vous prie de m'excuser mais ce que vous avez à entendre changera littéralement votre existence ainsi que votre objectif. (se montrant à son écoute pour l'ébranler) Je m'appelle Eleanore Sullivan et je suis venue vers vous pour vous aider Rose. (voyant une occasion de la manipuler en faisant une proposition pour l'apâter) Et si je vous dis qu'il existe un moyen pour vous de vous racheter suite à votre défaite ?

     

    R (se montrant sceptique et provocatrice pour la troubler) : Vraiment ? J'ai du mal à vous croire mais prouvez-moi le contraire. (se montrant gentille pour l'amadouer) Enchantée Eleanore de vous connaître. (se montrant calme et curieuse pour la titiller) J'attends d'en savoir davantage. Dites-moi tout.

     

    E (se montrant décidée pour la titiller) : Pourtant, vous devrez savoir que quand je prononce les choses, je ne le dis pas sans raison. (jouant la confidente pour l'intriguer) Alors, leur fils est toujours entre nos griffes et vous allez vous servir de lui pour atteindre le reste de la famille. (se montrant douce pour l'achever) Etes-vous prête à vous racheter avec cette mission ? C'est l'occasion de marquer les esprits vous savez.

     

    R (se montrant obstinée et la flattant légèrement pour la déboussoler) : Qui me dit que justement c'est la vérité très chère ? Je ne vous ai jamais vu auparavant alors je ne connais pas vos talents remarquables. (désorientée et se montrant reconnaissante pour la toucher) Je ne sais pas quoi vous dire mise à part un grand merci à vous.

     

    E (restant calme pour l'hypnotiser) : Oh, à croire que vous essayez de me flatter, c'est plutôt réussi mais vous verrez bien. (se montrant bienveillante et insistant sur la réussite de la mission pour la captiver) C'est normal mais cependant faites le nécessaire pour réussir sinon vous savez ce qui vous attend. »

     

    Rose n'avait pas obtenu ce qu'elle désirait. La belle brune face à elle était toujours aussi mystérieuse et intriguante mais sa proposition allait au-delà de ses désirs pour le moment. Cependant, elle n'avait pas dit son dernier mot. Elle désirait à tout prix percer le mystère concernant cette femme et ainsi de tout faire pour être au-delà qu'une simple exécutante d'ordre des supérieures. Au plus profond d'elle, elle désirait se voir récompenser pour toutes ses missions. Elle aimerait qu'Eleanore soit cette personne qui puisse l'amener plus tard à cet objectif. Seulement, elle n'était pas dupe et il faudrait trouver un moyen de manipuler cette femme pour arriver après sa mission et le fait de se racheter à ce résultat. Eleanore était, de son côté, plus que satisfaite de la tournure des évènements. Elle voyait bien que sa victime était convaincue de la suivre. Il ne restait plus qu'à savoir si elle allait réussir sa mission ou pas du tout. Elle n'avait par contre pas tout dit concernant ce que Rose devait faire. En effet, elle cachait un élément essentiel sur l'enfant de Jessica et de Connor : Ethan. Elle avait réservé une surprise de taille que même les parents en seraient scotchés en le voyant.

     

    A cet instant, Eleanore s'approcha de Rose et elles disparurent toutes les deux pour un endroit inconnu. Rose réussira-t-elle à accomplir sa mission ? Que découvrira-t-elle une fois sur le lieu ? Pourra-t-elle en apprendre plus sur Eleanore et ainsi la mettre de son côté pour atteindre d'autres sommets ? Quel est l'objectif d'Eleanore ? Quel est le secret vis-à-vis d'Ethan le fils de Jessica et de Connor ? Que comptait-elle faire de Rose par la suite ?

     

     

    Pendant ce temps, Connor et Jessica étaient en route pour trouver des informations leur permettant d'arriver à retrouver leur petit garçon Ethan. Ils étaient arrivés dans ce lieu et la rue où toutes les informations circulaient. C'était bondé ce qui pouvait avantager le couple pour leur protection. Sinon, ils n'avaient en aucun cas peur de ce qui arriverait par la suite. Ce qui tourmentait le couple c'était de voir leurs vieux démons refaire surface. Connor ne pouvait s'empêcher de regarder sa belle créature. Il était tellement sour le charme de cette apparition et tellement heureux d'être à ses côtés. Pendant sa captivité, il avait eu trop peur de ne plus pouvoir la revoir, mais elle était là, et il s'approchait de son but à savoir réunir toute sa petite famille et d'être heureux. C'était son seul souhait d'ailleurs. Cependant, le fait que sa femme ait pu être tuée lors du combat contre Megan et sa partenaire l'avait profondément marqué tout au fond de son être. Il ne savait plus quoi faire. Il était désespéré et si triste sans sa belle à ses côtés. Il l'aime tellement fort. Jamais il n'avait ressenti un amour aussi fort pour une jeune femme. Jessica était son rayon de soleil. En son absence, il avait l'impression que les ténèbres l'atteignaient, qu'ils venaient le titiller comme lors de sa captivité. Déjà qu'il n'avait pas supporté cette période et du fait qu'il soit secret là-dessus, il n'aurait pas supporter de le vivre une seconde fois. Il ignorait ce qu'il ferait si jamais un malheur arrivait une deuxième fois. Il ne voulait pas y penser. Il ne désirait en aucun cas y penser mais c'était plus fort que lui. De plus, il avait constaté ce qui arrivait quand sa belle créature se mettait en colère, et elle pouvait plus facilement basculer vers le côté obscur. Il avait conscience que l'empathie pouvait avoir un mauvais côté et réveiller un côté bien noir de l'être humain. Il était vrai que la souffrance, les désillusions, tout ce qu'il y avait de plus négatif en l'humanité pouvait avoir un effet plus que pervers. Il s'était juré de tout faire pour que sa belle colombe ne puisse plus se retrouver près de cette frontière entre le bien et le mal. Il était prêt à tout pour préserver la belle tout en posant les bonnes questions pour savoir où se trouvait son fils. Il se montrera protecteur et déterminée pour arriver à son objectif.

     

    De son côté, la belle déesse se sentait perdue dans un monde qu'elle n'arrivait pas à comprendre. S'adapter à une nouvelle vie était des plus difficiles surtout quand des visions la hantaient continuellement sur ce qui lui était arrivé lorsqu'elle n'était plus auprès du commun des mortels. C'était tellement terrifiant. Elle désirait tant que cela s'arrête afin de pouvoir continuer sa vie mais c'était impossible. Elle voulait tant des réponses. Devait-elle en parler à son bel homme ? Elle en parlerait mais il y avait bien plus urgent à savoir sauver leur petit garçon. C'était urgent. Elle se sentait prête à réaliser toutes les choses même impossible. Elle se sentait revigorée surtout auprès de l'homme qu'elle aimait de tout son être. Elle rayonnait auprès de lui, et puis rien qu'à voir son sourire, elle chavirait littéralement. Elle voulait le voir désormais bien heureux et ce à chaque jour, que tous les démons, sorciers et autres créatures soient loin derrière eux. Elle ne désirait pas le voir si inquiet. Alors en plus d'être déterminée face aux personnes qui peuvent donner des informations, elle comptait tout faire pour garder son self-control même si c'était si difficile. Elle se montrera subtile et déterminée pour arriver à ses fins.

     

    Soudain, en arrivant sur les lieux, ils virent par la fenêtre d'un bar un homme que d'ailleurs Jessica connaissait bien. En effet, il s'agissait de Kyle Sanders, qui n'était autre que la personne qui avait tout fait pour que les évènements actuels se produisent et permettent à Michael de devenir une grande menace.

     

    D'ailleurs, Jessica et Kyle s'étaient combattus alors que les Collins étaient dans la ligne de mire de celui-ci au sein de l'entrepôt désaffecté. Celui-ci était plutôt amer et même fou de rage depuis qu'il avait perdu face à Jessica et aux Collins et qu'Eleanore s'était échappée. Il ne rêvait que de se venger de toutes les personnes qui lui avait privé de son amour : Claire, de sa possibilité de pouvoir. Il avait conscience que les choses étaient hors de son contrôle et cela le frustrait au plus haut point. Il comptait bien reprendre la partie et pour cela, il devait rencontrer les personnes qui lui avaient privé de son pouvoir. Il désirait commencer avec Jessica, celle qui l'avait plus qu'énervé lors du dernier combat et qui l'avait amené à fuir. Il se montrera déterminé et cruel pour arriver à ses fins. En tournant la tête, il vit d'ailleurs celle qu'il désirait visé avec un autre homme que Michael. Ne sachant pas toute la vérité, il comptait déstabiliser la sorcière en se concentrant sur les secrets et les révélant à la personne qui l'accompagnait.

     

    Jessica croisa le regard de Kyle, et elle vit bien celui si noir, lui rappelant tant de mauvais souvenirs. Connor remarqua cela, et il était plutôt intrigué. Il se demandait bien où est-ce qu'elle avait pu le rencontrer. A cet instant, il pensa à ce que sa belle avait vécu en son absence, du fait qu'il était lié sûrement aux Collins. Il n'avait qu'une envie : mettre cet ennemi hors d'état de nuire, mais s'il avait des informations sur son fils, il les prendrait de gré ou de force. Le couple se regarda et finalement ils pensèrent à la même chose. De plus, Jessica avait un moyen de faire pression sur son adversaire. Elle pouvait le titiller avec tous ses secrets. Ainsi, Kyle serait complètement déstabilisé. Les deux se montreront déterminés pour obtenir des résultats.

     

    Le couple rentra à l'intérieur du bar. Ils étaient décidés tous les deux à en découdre avec Kyle. Aucune personne ne pouvait les arrêter ni même tenter de les convaincre de renoncer à leur projet. Kyle, lui, ne montrait en aucun cas de la peur face à l'entrée du couple, même il restait impassible. Il ne voulait pas donner satisfaction à ses adversaires. Rien que de voir Jessica, il avait envie d'en finir lui aussi et de passer à autre chose. La course vers le pouvoir n'attendait que lui et il fallait vite en finir avec le passé. Il avait ensuite pour mission enfin de retrouver Michael et d'en finir, même de lui révéler tout ce qu'il savait. Alors il attaqua vite le couple en armant une boule d'énergie bien puissante et la lançant contre eux. Les autres clients voyant ce qui arrivait partirent très vite. Il était satisfait de pouvoir lancer de nouveau une attaque contre Jessica. Il voulait lui montrer qu'il n'avait pas peur d'elle. Connor, lui, ne voulait en aucun cas que sa belle soit directement blessée par cette boule. Il écarta légèrement sa belle et lançant son pouvoir de télékinésie afin de renvoyer cette boule d'énergie vers l'envoyeur. Jessica atterrit au sol mais ce n'était pas violent. Elle désirait se mesurer à Kyle mais elle comprenait la réaction de son homme. L'adversaire vit bien sa boule revenir vers lui et avec une grande puissance. Il pensait qu'il avait le temps, le moyen de montrer à cet inconnu qu'il était surpuissant et que rien ne pouvait se mettre en travers de son chemin. Seulement, il sous-estimait largement la puissance de Connor. Il ne put arrêter cette attaque. C'était énervant pour lui. Il fut propulsé à terre avec violence. Il était complètement fou de rage. Il avait vécu défaite sur défaite mais qu'un inconnu puisse le battre, cela en était trop pour lui. Seulement, Connor n'était pas du genre à laisser une occasion d'obtenir des informations et les plus importantes. Alors il se précipita vers son adversaire le levant par télékinésie et l'attachant en se servant des vêtements de son ennemi. Il sentait qu'il avait le contrôle sur la situation et qu'il était temps de poser les questions à son adversaire. Jessica regarda ce qui était en train de se passer et elle était plutôt fière. Elle savait bien que Kyle ne serait pas ravi de se retrouver dans cette position mais elle s'en foutait royalement. Cela lui faisait même très plaisir que la situation se passe ainsi. Elle se releva pour pouvoir admirer son adversaire droit dans les yeux et ainsi se servir de ses pouvoir afin de pouvoir lui faire cracher le morceau.

     

    C (déterminé, le menaçant et levant la chaise en le faisant virevolter pour le dérouter) : « Maintenant que tu es là enfoiré, on va te poser des questions et si jamais tu ne réponds pas, tu sentiras une souffrance inimaginable, compris ? (se montrant obstiné pour le désarçonner en jouant avec sa main afin de préparer une éventuelle torture pour l'ébranler) Alors où se trouve les commanditaires qui ont enlevé Ethan Turner-Hastings ?

     

    K (jouant celui qui s'en foutait royalement pour le provoquer) : Tu crois franchement que cela fera quelque chose avec moi crétin ? Tu ne me feras même pas hérissé un poil de mon corps. (se mettant à dévoiler un secret en faisant l'innocent pour ébranler Connor) Mais au lieu de m'interroger, mieux vaut regarder à côté de toi, celle qui a eu une relation avec Michael, oh, j'en ai trop dit oops. (se montrant obstiné pour le dérouter) Alors maintenant tu as envie de faire quoi hein ? (mentant pour mieux énerver celui qui l'interrogeait) Qu'est-ce que j'en ai à faire de cette personne ? Rien du tout. (se montrant curieux pour le toucher) D'ailleurs, je souhaite bien savoir qui est en train de m'interroger.

     

    J (se montrant ironique en usant de son pouvoir d'empathie légèrement pour désarçonner son adversaire) : Je vois que tu as acquis du vocabulaire mais c'est de voir un crétin dire à d'autres qu'ils sont des crétins. Il n'y a pas un problème par hasard ? (se montrant obstinée pour le déboussoler) Je sais ce que tu caches très cher et que cela risque de détruire tout ce que tu entreprends. (se montrant menaçante en le fixant du regard pour le titiller) Alors si tu ne veux pas que je raconte le moindre de ses secrets, réponds à sa question sinon tu souffriras de mille maux et ce n'est pas des paroles en l'air. (le giflant pour l'inciter à parler) Ca c'est l'avertissement pour t'en être pris à nous. (usant davantage de son pouvoir en le faisant souffrir de la tête pour l'inciter à parler) Mieux vaut pour toi de répondre et c'est nous qui posons des questions, compris enfoiré ?

     

    C (faisant virevolter avec de la télékinésie de haut en bas et le faisant atterrir violemment pour le soumettre) : Qui est dans une position avantageuse ? Souviens t'en car j'ai le pouvoir de te mettre en pièce. (restant sur ses positions, ne doutant pas de sa belle en se montrant décidée pour le dérouter) J'ai confiance en celle qui se trouve à mes côtés alors si tu crois que tes mensonges vont réussir à me déstabiliser, tu te goures complètement. Arrête de suite si tu veux vivre. (admirant sa belle et voyant une opportunité pour manipuler sa proie en insistant sur le point faible) Secrets ? Oh, voilà un enjeu bien plus important n'est-ce pas ? Il y a l'embarras du choix à savoir morts, secrets de famille et davantage. (se montrant protecteur pour toucher sa belle créature) Tu es un ange. (contemplant l'action de sa déesse et se montrant solidaire pour désorienter sa victime) Tu sais ce que la belle a dit ? Alors tu sais ce qu'il te reste à faire pour garder tes secrets.

     

    K (ayant mal mais restant sur ses positions pour provoquer ses adversaires) : J'ai le droit de dire ce qui me passe par la tête et si cela vous fait horriblement chier, tant mieux. (continuant à dévoiler des secrets pour les énerver) Si elle pensait à toi vieux alors pourquoi elle ne pouvait s'empêcher d'embrasser Michael Collins ? (usant de bons mots pour faire douter Connor) Et après tu oses dire que tu as confiance en elle ? Laisse-moi rire, car là, tu es le plus grand connard que la Terre ait connu. (déstabilisé mais tentant de ne rien paraître en mentant et en jouant sur l'obstination pour les faire douter) Qui vous dit que j'ai des secrets ? Je n'en ai pas, je suis même plus clean que la plupart des personnes de cette ville. (ayant mal, admirant le petit échange entre les deux et se montrant cruel pour les énerver) Beurk. (faisant semblant d'être coopératif et de feindre d'être effrayé pour les troubler) D'accord, alors les commanditaires sont à la sortie de la ville mais je n'en sais pas plus.

     

    J (se montrant sarcastique en usant de bons mots pour le titiller) : Pour nous faire chier, il faut avoir le pouvoir de le faire. Or, on sait où tu en es exactement n'est-ce pas ? (se montrant subtile et cruelle en usant de son pouvoir d'empathie afin de provoquer des douleurs sur tout le corps pour le désarmer) A croire que tu es stupide mais contrairement à toi, je parle de tout. Ton jeu est inutile avec moi alors voilà les conséquences que tu subis désormais et j'ai loin d'en avoir terminé. (usant de bons mots pour le désorienter) Crois-moi même la souffrance sera un mot bien éloigné du sort que je te réserve. (se montrant déstabilisante pour le dérouter) Quel dommage, tu aurais dû m'écouter au lieu de tenter de me monter contre le prince à mes côtés mais tant pis pour toi. (le menaçant en usant de son empathie et en dévoilant un secret pour le dérouter) Voyons si ton frère était au courant de ton existence, comment réagirait-il ? Tu ne veux pas que je continue n'est-ce pas ? Alors sois entièrement coopératif. (se montrant touchée et coquine en le flattant et effleurant les lèvres de son canon avec son index pour l'enflammer) Si tu cherches à me faire rougir bébé c'est réussi. Oh mon beau gosse, tu sais à quoi je pense. (vérifiant ses dires, se rendant compte de ses mensonges et désirant le faire payer en le torturant comme pour Megan pour l'inciter à dire la vérité) Menteur, tu l'auras voulu.

     

    C (le frappant avec un coup de poing pour remettre à sa place sa proie) : Ca te remet les idées en place enfoiré ? Sois intelligent si tu ne veux pas souffrir davantage. (protégeant sa belle déesse en expulsant son adversaire en usant de la télékinésie avec une grande violence pour le déboussoler qu'il atterrit à terre libre de sa chaise) Je vais te faire vivre un enfer pour t'en prendre à la belle connard ! (continuant la torture en le faisant virevolter avec la télékinésie et usant de l'opportunité offerte par sa dulcinée pour le désarçonner) Oh, c'est qu'avec une telle information, j'ai bien envie de le sortir auprès de toute personne issue du monde surnaturel. Ton petit manège sera vite fini avec une telle révélation. (séduit par sa belle apparition et embrassant tendrement ses lèvres) C'est plutôt toi qui tente de me faire rougir. Je t'aime tant ma chérie. (voyant que sa tendre et belle apparition était en train de perdre le contrôle et tentant de la calmer) Bébé, crois-moi, il ne vaut pas le coup que tu t'énerves comme cela. Nous aurons les réponses à nos questions et j'userai de tous les moyens nécessaires pour cela. »

     

    Seulement, Jessica était bien concentrée sur sa manoeuvre. Elle s'était promis de se contrôler, de tout faire pour garder son calme afin de pouvoir obtenir les informations sur son fils mais les attaques de Kyle à son encontre avec des mots puis ensuite ses mensonges avaient eu raison de son self-control. Elle était quelqu'un de très protectrice envers sa famille. Il était vrai qu'elle était à la frontière entre le bien et le mal. Elle sentait cet appel sombre, un des plus tentants et enivrants. Revenir à la normale était des plus difficiles. Elle se disait qu'elle pouvait y arriver mais elle n'en était pas certaine, même loin de là. Elle était prête à tout faire pour son bel apollon, celui qui la rendait heureuse. Elle avait toujours son objectif de le voir heureux et que toute la famille soit réunie. Elle était torturée de l'intérieur. Kyle, lui, même s'il était libre de ses liens, il se trouvait dans la plus mauvaise des postures. Jamais il n'avait ressenti de telles douleurs auparavant, comme si l'humanité venait directement à lui. C'était tellement insupportable. Il voulait s'échapper de cette torture mais c'était impossible. Il voulait parler, supplier mais même cela, il en était incapable. Il pensait Jessica redoutable mais jamais à une telle hauteur. Là, il se disait que l'une des personnes en rapport avec l'Apocalypse était trouvée. Il était enragée de l'intérieur de savoir que son ennemie avait un rôle des plus importants. Il espérait que la personne qui accompagnait son adversaire à savoir Connor puisse l'arrêter mais c'était peine perdu. Connor était plus qu'inquiet et effrayé à l'idée que les choses puissent se passer comme la dernière fois. Perdre sa bien-aimée était tout ce qu'il y avait de plus horrible et de douloureux. Il ne supporterait pas de vivre cette épreuve une nouvelle fois sachant qu'elle ne pourrait pas revenir. Il l'aimait du plus profond de son être. Il était vrai qu'il voulait voir périr Kyle pour ce qu'il avait fait. D'ailleurs, aux yeux du canon, Kyle était un emmerdeur fini. Cependant, il ne voulait pas que sa reine puisse franchir la ligne et ce à cause de lui. Le beau gosse désirait voir sa belle créature la plus heureuse et que sa famille soit réunie. Il ne voyait qu'une seule solution pour que son ange puisse rester à ses côtés : tuer Kyle lui-même. Il savait gérer cette frontière surtout après sa captivité où la tentation était constamment au rendez-vous.

    A cet instant, Connor décala sa belle apparition à terre et usa de la télékinésie avancée pour tuer Kyle à tout jamais. Jessica ne comprenait plus ce qui se passait mais en même temps l'action de son homme lui avait permis de reprendre ses esprits, de se calmer sur l'action qu'elle faisait contre Kyle. Elle était d'autant plus effrayée car les émotions humaines prenaient le pas sur ses propres sentiments. Elle craignait ce qu'elle pouvait provoquer par la suite. Et si elle était un très grand danger ? Elle ne pouvait penser cela. Elle ne voulait pas mettre en danger les personnes qu'elle aimait le plus au monde. Elle atterrit non sans violence. Avec ses réflexions dans son esprit, elle avait du mal à agir sur ce qui se passait autour d'elle. Kyle de son côté était de son côté près à se venger de cet homme en face de lui qui l'avait mis en mauvaise posture. Il arma sa boule d'énergie et une tellement importante qu'il pouvait ainsi provoquer cette grande explosion comme dans l'entrepôt. Il était déterminé à arriver à ses fins, à les détruire l'un comme l'autre. Seulement, jamais il n'était arrivé à lancer son pouvoir. En effet, il fut terrassé par la télékinésie de son adversaire et blessé de part en part de son corps. Il mourut presque instantanément laissant le couple victorieux mais aussi en proie à de nombreuses questions. Jessica et Connor retrouveront-ils leur fils Ethan ? Qu'est-ce qui se passerait si jamais ils le retrouvaient ? La belle pourra-t-elle contrôler ses dons ? Etait-elle en train de devenir un danger pour ce monde ? Comment Connor sera-t-il après qu'il ait tué Kyle ? Pourra-t-il veiller sur sa dulcinée comme il le souhaite et lui permettre ainsi de contrôler son don le mieux possible ?

     

     

    De son côté, Hope était toujours sur les traces de la personne qui pouvait causer autant de dégâts matériels. Elle avait conscience du monde surnaturel, de tous les dangers mais un pouvoir de destruction, c'était le summum de tout ce qu'il pouvait y avoir de mauvais dans ce monde. En tout cas, elle avait une piste, et elle était prête à la suivre même si le danger était présent. Elle pensait aux personnes qui pouvaient croiser le chemin de l'individu usant de son pouvoir et c'était plutôt déstabilisant. Elle ne voulait en aucun cas que des personnes puissent se retrouver blessées ou même tuées. Elle était prête à tout pour l'arrêter et ce par n'importe quel moyen. Elle avait conscience qu'elle ne pouvait avoir autant de poids face à quelqu'un ayant des pouvoirs mais elle s'en foutait royalement. La justice était tout ce qui comptait pour elle en cet instant.

     

    Dès lors la piste que la belle suivait la mena directement sur la route des grandes résidences. Elle se posait de nombreuses questions sur ce que l'individu pouvait faire dans ce genre d'endroit, auprès de personnes les plus riches qui soit. Vengeance ? Argent ? Passionnel ? Toutes les pistes étaient envisagées. Le seul avantage qu'elle pouvait voir c'était l'évidence des traces laissées par le suspect. Elle continua de suivre les traces jusqu'à son arrivée vers une grande demeure : celle de la demeure Davidson. Elle connaissait bien la réputation de la famille et ce qu'elle amenait à la communauté. Elle savait que l'individu qui était venu dans ce lieu était d'autant plus dangereux car s'en prendre aux Davidson aurait une conséquence dévastatrice pour la ville et pour le maire en place. Arrêter le suspect responsable de tous ses dégâts était indispensable. D'autant plus, en y pensant, elle savait qu'il y avait un jeune homme plutôt charmant et irrésistible qui pouvait être en danger : Oliver. Il était hors de question pour elle que celui-ci se retrouve en danger et la cible d'un individu peu scrupuleux. Elle désirait d'autant plus réussir à résoudre cette affaire et à sauver ce bellâtre. Elle avait des ambitions cachées. Elle rêvait de pouvoir avoir un certain poids au sein des forces de l'ordre, qu'elle soit d'autant plus respectée. Auprès d'un Davidson et du jeune héritier, elle voyait l'opportunité d'y arriver. Seulement chaque chose en son temps comme on le dirait si bien.

     

    Elle décida de rentrer dans la demeure arme à la main au cas où elle trouverait son suspect. Elle espérait que le beau gosse soit bien. Elle regarda un peu partout ce qui se passe et soudain, elle vit les dégâts des plus importants par la personne suspecte. C'était vraiment des plus impressionnants cette situation. Mais ce n'était pas fini car là, elle trouva une jeune femme visiblement apeurée. Il se trouvait que cette femme n'était autre que Kathryn.

     

    Kathryn n'avait pas pu empêcher le fait que son beau gosse voulait la sauver. Elle l'avait vu s'éloigner et c'était dur pour elle car elle voulait le sauver et qu'il n'ait absolument rien. Elle n'arrivait pas à voir ce qui se passait au loin surtout qu'on l'avait empêché d'approcher. Elle se sentait prise au piège alors que son beau canon pouvait disparaître à tout moment avec une ennemie redoutable. Elle avait conscience qu'elle avait besoin d'aide et finalement l'arrivée de cette belle brune pouvait être des plus salutaires. Elle se montrera despérée et perdue pour la piéger. Par la suite, dès qu'elle n'aura plus besoin de son secours, elle s'en débarassera aussitôt pour rester avec son beau gosse.

     

    Kathryn vint immédiatement vers sa victime se blottissant auprès d'elle pour l'attendrir. Hope n'était pas quelqu'un habituée à ce genre de chose. Elle avait un peu de mal ne sachant pas vraiment comment se comporter. Elle n'était pas le genre de personnes à aimer les câlins. C'était pour elle quelque chose qui permettait de faire ressortir les émotions, de dire ce que l'on ressentait et elle ne s'en sentait pas capable. La seule personne qu'elle désirait ressentir auprès d'elle était Oliver et elle ne pouvait l'expliquer. Elle prenait sur elle cachant ce qu'elle ressentait pour mieux aider la personne en face d'elle et là, il s'agissait de Kathryn. Elle effleura légèrement l'épaule de la belle pour la rassurer. Mais elle pensait surtout à l'urgence de la situation. Il ne fallait pas rester longtemps auprès de la victime car sauver Oliver était la priorité. Rien que de penser qu'il pouvait arriver quelque chose à ce bel ange, c'était tellement effrayant. Elle n'hésitera pas à utiliser tous les moyens nécessaires pour y arriver même à se servir de la belle brune en face d'elle.

     

    H (se montrant réconfortante pour la rassurer) : « Ne vous inquiétez pas, vous êtes en sécurité. Surtout, restez dans cet endroit, rien ne pourra vous arriverez désormais. (se montrant prévenante et récoltant des informations pour mieux appréhender la situation) Je sais que cela est difficile et rassurez-vous je suis là mais j'aimerai entendre ce qui s'est passé.

     

    K (se montrant perdue en versant une larme et cherchant ses mots pour la toucher) : C'est gentil, vraiment car j'ai si peur et puis il y a... (faisant celle qui prenait son courage à deux mains en omettant des détails pour la captiver) D'accord alors en fait, je me trouvais avec Oliver Davidson jusqu'à ce qu'une femme vienne et ne réclame à être auprès de lui en force. (se montrant désorientée pour l'attendrir) Il faut aider Oliver, c'est qu'il m'a sauvé et je ne veux pas qu'il lui arrive quoi que ce soit (se montrant serviable pour la toucher) Dites-moi si je peux vous aider en quoi que ce soit d'autre.

     

    H (se montrant prévenante pour l'amadouer) : Vous n'avez plus à avoir peur désormais, tout ira bien. (voyant encore plus l'urgence et se montrant protectrice) Ne vous inquiétez pas, je vais aider Oliver et le sauver de cette femme. (se montrant gentille et mentant pour la captiver) Soyez juste prête à accueillir Oliver dès que je l'aurai éloigné de cette femme. »

     

    Hope ne désirait pas que Kathryn soit sur son chemin. Et puis, travailler avec une personne qu'elle ne connaissait nullement était trop risquée. C'était que la jeune femme pouvait partir avec le bellâtre par la suite et il en était hors de question. Kathryn, elle, avait l'impression d'avoir gagné la partie et d'avoir une partenaire pour sauver Oliver. Celui-ci avait décidé d'aller vers l'ennemie pour la sauver, et il était hors de question de le laisser entre ses griffes. En étant auprès de lui, elle voyait un homme si prévenant, attentionné. Jamais elle ne s'était sentie aussi bien qu'en étant à ses côtés. Il était hors de question de perdre cette perle rare.

     

    Hope s'éloigna de Kathryn arme en main pour arriver vers l'ennemie et récupérer Oliver. Le danger n'avait jamais été aussi intense mais elle n'avait en aucun peur de ce qui pouvait arriver. Kathryn, elle, ne bougea pas attendant avec impatience qu'Oliver revienne vers elle. Seulement, une part d'elle doutait de ce plan. Qu'allait-il se passer par la suite ? Hope pourra-t-elle arriver à sauver Oliver des griffes de cette femme avec le pouvoir de destruction ? Quelles étaient les intentions de la belle par la suite ? Que comptait faire Kathryn également ? Est-ce que le plan se passera comme prévu ?

     

     

    Un peu plus loin dans la demeure, Oliver et Eve étaient tous les deux. Oliver se retrouvait littéralement pris au piège face à une tentatrice qui l'avait forcé à s'éloigner de Kathryn, celle pour qui il ressentait quelque chose. Il commençait à ressentir des sentiments tellement profonds. Il était vrai qu'il ne la connaissait pas encore si bien, mais le destin l'avait amené sur sa route. Elle était une telle une reine à ses yeux, une enchanteresse. Dans ses rêves les plus fous, jamais il n'aurait pu penser être aux côtés d'une femme si charmante, si ravissante et aux courbes à faire palir toutes les divinités. Il ne pensait pas qu'un jour il pouvait être aussi heureux et Kathryn le comblait. Alors le fait de la voir souffrir lui était des plus insupportables et il était capable de tous les sacrifices pour elle. Il désirait tant la serrer dans ses bras et de pouvoir sentir ses lèvres contre les siennes dans un doux baiser. Voir le visage radieux de cette divine créature serait le plus beau des cadeaux pour lui. Seulement, il était face à cette diablesse. Il voulait se sortir de cet enfer auprès de cette femme pourtant si belle et si resplendissante mais pourtant, elle agissait afin de lui enlever cette belle brune. Il bouillait complètement de l'intérieur. Il désirait tant pouvoir se venger mais il se sentait démuni. Il devait pourtant se reprendre en main pour le bien de la belle brune et ainsi pouvoir la retrouver. Il se demandait comment elle allait. Pour assurer son bien-être, il devait céder à cette tentatrice. Il était torturé en y pensant car il savait que cela allait briser le coeur de la belle brune alors qu'elle lui offrait un bonheur si indescriptible. Il n'avait pas le choix. Cela le déchirait de l'intérieur mais pour sa belle, il était prêt à déplacer des montagnes.

     

    Eve, de son côté était plus que satisfaite de la situation, même cela flattait grandement son égo. Cependant elle avait conscience qu'il fallait vite sortir de cet endroit si elle voulait avoir de l'influence sur ce canon. Elle était enfin à portée d'Oliver qu'il était hors de question que quelqu'un lui arrache sa cible des mains. Faire chanter celui qu'elle désirait pour mieux l'avoir près d'elle était une stratégie payante. Cependant, il fallait rester sur celle-ci si elle désirait avoir le beau mâle entièrement sous son contrôle. En effet, le fait de voir le beau brun rester sur sa position sans aller plus loin était un problème. Elle était prête à tout pour arriver à ce qu'elle souhaitait même si ses intentions étaient encore mystérieuses. Elle se montrera perverse et entreprenante pour le piéger.

     

    Elle leva sa main en l'air en la tournant comme si elle allait lancer son pouvoir et se plongeant dans le regard de son canon pour le dérouter. Oliver se sentait désemparé par cette tentatrice et diablesse. Il ne savait pas quoi faire pour réussir à ce que la situation tourne en sa faveur. Il s'était rapproché de la belle blonde s'éloignant de Kathryn en pensant que la divinité sous ses yeux serait entièrement satisfaite mais son cauchemar était loin d'être terminé. Soudain, il entendit du bruit au fond, et se demandait ce qui pouvait se passer. Etait-ce de l'aide inattendue qu'il pouvait recevoir ? Il l'espérait du plus profond de son être que cela soit le cas. Eve était ravie de voir son beau gosse si perdu. Elle savait qu'elle pouvait jouer avec lui et l'amener où elle le désirait. Cependant, elle avait entendu elle aussi le bruit et il était hors de question que quelqu'un interrompe ses projets. Il fallait donc vite partir de cet endroit.

     

    E (se montrant menaçante en levant sa main vers le plafond pour le déboussoler) : « Si tu ne viens pas entièrement près de moi et que l'on ne sort pas de cet endroit, les choses ici peuvent être détruite en un claquement de doigts. (se montrant cruelle pour l'ébranler) Le temps tourne vite mon chou alors tu viens ?

     

    O (perdu et terrifié par ce qu'il pourrait arriver à la belle brune) : Ne lui fais rien. J'accomplirai le moindre de tes désirs alors garantie-moi qu'ils sont désormais protégés maintenant.

     

    E (s'approchant de sa cible en léchant coquinement sa joue et posant son index sur ses lèvres pour l'enflammer) : Tu as ma parole beau brun alors partons vite d'ici. »

     

    Oliver avait cédé mais il savait qu'il n'avait pas le choix. Cette femme en face d'elle avait pourtant l'air d'un ange, d'une telle apparition. Il pensait que cela n'existait que dans les rêves mais au fond elle était une telle diablesse. Il se sentait attiré par elle inexorablement, mais il était hors de question pour lui de céder à la tentation. Il se disait qu'il allait trouver une solution dès qu'il serait sorti d'ici afin de retrouver Kathryn et de la prendre dans ses bras. La seule chose qu'il comptait pour lui était que la belle brune soit la plus heureuse au monde. La belle blonde, elle, savait que la plus grande étape était franchie et qu'en étant à l'extérieur, elle pourrait facilement concrétiser le moindre de ses désirs sans être dérangé. Son projet était enfin sur le point de se concrétiser et cela était le plus beau cadeau qui soit pour elle.

     

    Soudain le bruit se rapprocha de plus en plus. Pour Eve, il était temps d'y aller. Alors elle prit la main d'Oliver l'emmenant vite à l'extérieur en prenant la porte et prenant la voiture. Qu'allait-il arriver entre eux ? Oliver trouvera-t-il une solution pour se sauver et revenir vers Kathryn ? Quels sont les projets d'Eve ? Quel était le passé de celle-ci ?

     

     

    Dans un coin plus reculé, l'attaque était vraiment des plus récentes que Mandy était bien éprouvée. Elle avait déjà subi contre Jessica et Connor découvrant ainsi que Megan lui avait caché certaines choses concernant l'Apocalypse mais là, cela en était trop. Une deuxième attaque coup sur coup, cela en était trop. Elle tenta de voir si Megan était là, présente et en vie, essayant tous les moyens pour la ramener mais c'était un échec retentissant. Quelque chose ou quelqu'un avait pris la vie de celle-ci. Mandy ne pensait qu'à la vengeance, qu'à affronter ce qui avait pu causer la fin de Megan. Pourtant, la belle blonde l'avait tenu entre ses griffes avec du chantage mais par la force des choses, elle s'était attachée à elle.

     

    Soudain il y avait du bruit autour d'elle. Est-ce que ses doutes étaient justifiées ? Etait-ce bien une attaque que le duo avait subi et qu'il ne restait plus qu'elle debout ? C'était fort possible. C'était même angoissant. Cependant, en accomplissant son métier de chasseuse, elle était prête à voir n'importe quelle créature ou chose débarquer et la tuer en un clin d'oeil. Soudain, elle vit une jeune femme s'avancer et elle était plutôt décidée. Elle ne l'avait jamais vu jusqu'à présent, enfin, cette silhouette lui disait vaguement quelque chose, c'était étrange. Elle n'arrivait pas à l'expliquer.

     

    En effet, il s'agissait de Gabrielle Walcott, un ange qui l'avait sauvé il y a de cela trois ans d'une attaque lié à un démon puissant. Seulement, ses souvenirs de cette époque étaient des plus flous. Gabrielle, elle, se souvenait très bien de ce moment et en retour, elle lui avait fait promettre qu'elle pouvait être un agent efficace pour les cieux. L'ange n'avait jamais eu besoin d'aide jusqu'à présent mais au fil du temps, elle avait quand même surveillé la chasseuse pour voir si elle allait bien. Lorsque celle-ci avait subi le chantage de Megan, Gabrielle voulait intervenir mais pour une simple affaire de mortelle, cela lui était si difficile et puis, elle vit le danger qui venait dans ce monde, un qu'il fallait absolument arrêter : les McCalister. Pour cela, elle devait accomplir l'échange de vie quand elle avait ramené Jessica à la vie. Megan devait mourir et simplement, l'ange lui avait retiré son souffle de vie. Elle savait qu'auprès de Mandy, il lui serait plus que difficile de parler mais elle avait le moyen de lui rappeler le contrat en usant de ses pouvoirs. Elle se montrera subtile, prévenante et entreprenante pour arriver à ses fins.

     

    Dès lors, Mandy, sentant la menace, lança le couteau dans la direction de son adversaire pour essayer de la repousser. Elle pensait qu'en prenant les devants, elle pouvait faire fuir son adversaire et ce peu importe ce que la personne en face avait dans le ventre. Gabrielle était loin d'être dupe en rapport avec l'attaque. Elle avait bien senti que la chasseuse était hostile mais cela était peu important. Même, elle était déterminée à continuer sa manoeuvre. Pourquoi elle s'intéressait aux McCalister ? Et il y en avait même plusieurs ? C'était de bonnes questions dont elle gardait précieusement les réponse. Elle en dirait peu sur le motif de sa venue de telle sorte à ne pas effrayer sa partenaire. Elle arrêta le couteau en le prenant à pleine main et le lançant ensuite le plus loin possible pour éviter que la chasseuse ne tente autre chose. Elle voulait installer une certaine ascendance sur sa future partenaire.

     

    G (se montrant prévenante en usant de bons mots pour la déboussoler) : « Ce n'est pas bien de lancer un couteau envers une personne qui vient de te sauver la mise ma chère Mandy. (se montrant serviable pour l'attendrir) J'ai l'impression que vu comment tu m'attaques, quelque chose ne va pas. Je suis là pour t'aider ma chère.

     

    M (sceptique et ne comprenant pas ce qui se passe) : Me sauver ? Mais de quoi ? Je n'étais pas du tout en danger. (remettant à sa place la jeune femme pour essayer de la faire partir) Je n'ai pas besoin d'une jeune femme dans ton genre alors je te prie de partir. A moins que.. (réalisant que la jeune femme pouvait être une suspecte et se montrant furax) Tu as tué Megan, tu vas payer ! (en colère) M'aider ? Alors avoue tes méfaits et ta mort sera un peu plus douce.

     

    G (se montrant attentionnée en pensant à son bien-être pour l'attendrir) : Tu l'étais ma jolie surtout après le combat que tu as subi contre Jessica et Connor ainsi que les mensonges que Megan avait pu te raconter. (se montrant compréhensive pour l'attendrir) Je comprends parfaitement ta réaction mais si jamais tu changes d'avis, n'hésite pas. (se montrant curieuse pour la titiller) Qu'est-ce que tu entends par « femme dans mon genre » ? (usant d'un pouvoir de télépathie, jouant la confidente en omettant des détails pour l'apâter) Je n'ai fait que te défendre devant une grande menace et puis il y avait eu un changement dans le destin au niveau des vies. J'ai appliqué le règlement. (se montrant repentante pour l'émouvoir) Je suis tellement désolée de ce que je t'ai fait subir et je comprendrai si tu m'en veux.

     

    M (dubitative et curieuse) : Comment tu savais pour ce qui était arrivé ? (perdue) Peut-être que j'ai besoin de toi finalement, mais je ne me souviens plus quand est-ce que nous nous sommes rencontrés et ce qui s'est passé entre nous. (légèrement cruelle pour la faire déguerpir) Femme qui se sent un peu supérieure sur les bords, péteuse si tu vois ce que je veux dire. (influencé et curieuse oubliant ce qui était arrivé à Megan) Un changement ? Tu peux m'en dire plus ? (touchée et la prenant dans ses bras) Ne t'en fais pas.

     

    G (feignant de se confier en omettant des détails et en mentant pour la captiver) : Je n'ai pas fait grand chose si ce n'est que l'on m'a prévenu et que j'ai eu des visions. (satisfaite mais cachant légèrement ses sentiments en avouant une partie de ce qu'elle ressentait et se montrant prévenante pour l'attendrir) On s'est rencontré toutes les deux alors que tu étais en mauvaise posture et je t'ai sauvé la mise. J'avais eu si peur pour toi ce jour-là. (voyant une occasion de la manipuler en se montrant désorientée pour la dérouter) D'ailleurs, tu m'as dit que si j'avais besoin, je pouvais venir vers toi. (prenant une grande inspiration) Une grande menace est apparue avec les McCalister et elles vont se réunir. Elles sont capables de provoquer de grandes catastrophes. (baissant son regard pour attirer son attention) C'est vrai, tu as raison. (se montrant évasive et changeant la conversation pour l'apâter) Tu sais, ce genre de choses est si compliqué à expliquer et puis je ne veux pas t'embêter avec cela alors on a bien d'autres sujets de conversation. (se montrant reconnaissante pour l'ébranler) Tu es un ange.

     

    M (surprise et reconnaissante) : Oh je vois alors merci d'être venue me voir et de me protéger. Je suis touchée. (perdue, influencée par le pouvoir de l'ange et désirant la croire) Je te suis tellement reconnaissante et j'aimerai pouvoir te rendre l'ascenseur. (la rassurant et montrant ses sentiments) J'ai eu peur mais grâce à toi, j'ai la chance de vivre et c'est le plus beau cadeau qui soit. (surprise et effrayée) : Les McCalister sont toutes de retour, oh, alors, je vais t'aider à les arrêter. (s'excusant) T'aider est aussi un moyen de m'excuser sur ce que je t'ai dit. (se posant des questions mais respectant le choix de la belle) Je comprends mais n'hésite pas je suis là. (charmée et rougissant légèrement) Je suis tellement touchée et toi, tu es une reine splendide. »

     

    Gabrielle était satisfaite des évènements car elle avait eu son alliée. Seulement, elle avait préféré ne pas trop dévoiler sur le danger que laisser présager les McCalister. Elle savait qu'en disant absolument toute la vérité, elle pouvait faire fuir Mandy et à tout jamais. Son pouvoir de télépathie même n'aurait pas suffi à retenir la chasseuse. Maintenant il ne lui restait plus qu'à asseoir son influence et se montrer la plus protectrice pour ne pas la perdre. Ainsi, si l'une des McCalister croisait son chemin, les deux seraient en mesure de les battre. Mandy se trouvait influencée par le pouvoir de l'ange. Elle voudrait tant la hair, la détester pour ne pas être venue la voir, pour l'avoir laissée dans le flou le plus total et puis pour la mort de Megan mais elle en était incapable. Elle était des plus troublées. Elle désirait l'aider et qui sait, elle pourrait en même temps en apprendre plus sur son passé et sur qui était cette personne. Ainsi en ayant les informations, elle aurait un moyen de prendre l'ascendant sur elle et de ne plus se retrouver en position de dominée.

     

    Elle sortit vite de ses pensées quand Gabrielle prit sa main l'amenant à la chasse aux McCalister. Quelle était la menace concernant les McCalister ? Combien y avait-il de personnes au sein de cette famille ? Que pouvaient-ils causer comme dégâts ? Quelles étaient les intentions de Gabrielle ? Que comptait-elle faire avec Mandy ? La chasseuse pourra-t-elle se sortir de ce piège ? Pourra-t-elle connaître l'ange et donc ce qu'elle cache ?

     

     

    Pendant ce temps, au fin fond de l'enfer, Taylor apparut ayant l'idée de pouvoir contrecarrer les plans de son cher mari qu'elle ne pouvait pas du tout supporter. Etre marié à ce sorcier issu d'une grande famille puis avoir eu ses deux enfants et vivre une petite vie tranquille n'était pas du tout pour elle. Lorsqu'elle avait disparu un temps loin de sa famille, son destin lui avait tout simplement été révélé et au fil du temps, elle avait accepté ce qu'elle devait faire. C'était d'ailleurs grâce aux visions de ses actes qu'elle devenait encore plus froide et calculatrice. Elle était encore plus énervée contre Max qui semblait être obsédé à l'idée de la récupérer de même que de récupérer sa famille. Il fallait donc vite récupérer Michael et l'amener à venir dans son camp pour mettre à terre son mari.

     

    Seulement ses plans étaient rapidement remis en question lorsque quelqu'un vint la voir et lui annonce qu'on avait une mission bien particulière pour elle. On lui annonçait par télépathie qu'il fallait qu'elle s'occupe d'une recrue très prometteuse en vue de l'approche de l'Apocalypse et même que c'était un souhait des instances supérieures. Elle n'était pas très d'accord au départ pensant à cet enfoiré dont elle voulait se venger. Cependant, elle reconsidérait facilement la question en pensant aux opportunités que cela pouvait ouvrir par la suite. Elle pouvait se servir de cette réussite pour être au plus près des forces en présence qui comptaient en enfer. Elle pensait à cette femme assez importante et qui savait ce qu'elle désirait. Elle se voyait la côtoyer bien souvent.

     

    Elle se rendit directement vers le lieu où elle devait voir cette recrue. Il y avait des gardes tout autour. C'était même pire que s'il gardait un sorcier de renom. Etait-ce un des membres de sa famille ? Michael peut-être ? Là, ce serait le rêve mais elle était prête à découvrir la vérité. Alors elle entra et découvrit une toute autre personne. Il s'agissait d'un jeune homme perdu et désorienté par ce qui était en train de lui arriver. Il cherchait du regard ce qui pouvait lui permettre de se recentrer mais c'était impossible. Quelque chose lui manquait et terriblement. Il se trouvait qu'il s'appelait Ethan Turner-Hastings, le fils que Jessica et Connor recherchaient désespérement. Elle voyait un moyen de l'avoir complètement sous son influence et de s'en servir à des fins personnels. Elle jouera la personne dont il avait toujours besoin à savoir quelqu'un sur qui il pouvait compter. Elle se montrera tendre, charmante et protectrice pour le piéger.

     

    Il avait l'air d'être bien, enfin en apparence. Il ne savait plus où il en était, où était sa famille. Il criait le plus souvent possible pour se faire entendre. Seulement, plus il était dans ses lieux et plus il se sentait fort, ayant un grand courage. Sa force s'était aussi accrue. Il ne comprenait pas du tout ce qui se passait puisqu'il était tout juste un petit garçon. Seulement les personnes qui le retenaient en otage avaient fait quelque chose d'inimaginable. Ils l'avaient fait grandir de telle sorte à ce qu'il devienne un jeune homme et qu'il puisse être davantage influencé. Ils ne pouvaient plus attendre plus longtemps que le jeune garçon puisse avoir la pleine capacité de ses pouvoirs. Seulement Ethan ignorait complètement cet état de fait. Il vit la jeune femme devant lui. Elle était si belle, si resplendissante et ses courbes étaient à faire palir l'enfer en personne. Il se sentait attiré par elle tel un aimant. Il ne comprenait pas ce qu'il lui arrivait. C'était la première fois qu'il ressentait ce genre de chose pour quelqu'un. Il voulait combattre ce sentiment, tout faire pour sortir de cet enfer dont il était prisonnier mais il n'y avait rien à faire pour le moment. Peut-être que cette femme pouvait l'aider à partir. Il se montrera perdu pour arriver à ses fins.

     

    Il la regarda d'un air perdu et ne sachant pas comment agir devant elle. Il n'avait pas l'habitude de ce genre de relations. C'était comme si selon lui, quelque chose le contrôlait. C'était tellement déstabilisant, tellement troublant. Il aimerait être pris dans les bras et être consolé mais il se demandait en retour ce qui pouvait bien arrivé. Il était torturé de l'intérieur. Elle vint auprès de lui le prenant dans ses bras et effleurant lentement le haut de son dos en descendant subtilement près de ses fesses pour éveiller du désir. Il frissonnait sous son doux contact. Il était charmé par cette divinité, cette belle apparition. Il avait l'impression que ce genre de femme n'existait que dans les rêves les plus fous. Il se sentait au mieux et pour la première fois depuis sa capture. Pourtant il ne devrait pas ressentir cela, qu'il devait tout faire pour sortir mais c'était impossible. Elle le troublait tellement. De son côté, sa chaleur exaltait tout son être qu'elle voulait le ressentir contre lui dans un moment des plus intenses et mémorables qui soit. Ainsi, il deviendrait dépendant d'elle.

     

    E (craintif et se surprenant à avoir cette voix) : « Cou... coucou hein, mais pourquoi je parle ainsi, qu'est-ce qui m'ar