• Félicitations

     

    Félicitations au blog qui a passé les 8500 visiteurs depuis sa venue sur cette plateforme. :D :D :D Merci à tous de le suivre infiniment depuis son retour.


    votre commentaire
  • Chapitre 17 : La balade des âmes

     

     

    Non loin de la demeure Hawkins, April et Kira arrivèrent en trombe. Le fait de cette arrivée laissait présager le pire pour la suite des évènements. La tension était à son apogée qu'à tout moment la bataille pouvait largement éclater entre les deux rivales. Kira se trouvait dans une situation bien inextricable au point qu'en apparence, rien ne pourrait la sortir de ce piège tendue par celle qu'elle avait pris sous son aile il y avait de cela longtemps et de l'engendrer. Aujourd'hui, même si la nature de banshee n'affectait pas réellement les vampires, elle était pour la belle blonde une menace plus que grandissante. Elle pensait à son bellâtre qui était à sa portée et au fait de porter un coup de grâce à Esperanza, celle qui s'était interposée dans ses désirs. Voir la belle brune complètement désemparée était pour la belle vampire plus que jouissif. Cette situation dans laquelle elle se trouvait en cet instant la mettait plus qu'en rage. Elle était tellement près du but. Rien que de penser à la manière dont elle pouvait s'approcher de ce bel ange, cela la réjouissait du plus profond de son être mais il fallait très vite remédier à la situation. Elle avait conscience que c'était loin d'être facile surtout que son plan de jouer la jeune femme repentante pour la piéger était loin de fonctionner selon ses désirs. Elle savait qu'elle n'avait d'autres choix que de la combattre pour en finir et ainsi par la suite atteindre ce chou à croquer l'amenant vers sa deuxième bataille contre Esperanza. Elle était loin de se laisser abattre par une telle difficulté. Elle adorait même les défis et les relever. Avec April, elle était plus que servie. Elle était prête à montrer à cette diablesse sous ses yeux qu'en aucun cas elle ne lâcherait les choses. Elle était trop près du but pour rebrousser chemin. Elle se montrera déterminée et ferme pour arriver à ses fins.

     

    April, elle, était plus que satisfaite de la tournure que prenait les évènements, même, cela satisfaisait son égo pleinement. Elle avait conscience qu'elle possédait toutes les cartes en main. Elle savait qu'elle pouvait se venger de cette tentatrice au moment où il le fallait et quand il le fallait. Elle avait le contrôle total et elle adorait cela. Elle rêvait de toujours plus de pouvoirs et de le montrer à ses ennemis. Elle réussissait avec celle dont elle avait pris à l'époque pour modèle mais elle ne criait pas victoire aussi rapidement. Avec la trahison qu'elle avait subi auprès de Kira, la belle créature s'était oh combien renfermée sur les principes de tout ce qui était bénéfique dans ce monde. Elle était de loin prête à accorder sa confiance envers quelqu'un. Elle avait retenu la leçon du passé. La prudence était de mise comme on le dirait si bien. En plus, le fait de viser un homme si irrésistible, un tel beau canon, c'était un cadeau encore plus inestimable. Elle imaginait déjà la tête de son ennemie en train de littéralement se décomposer alors qu'elle serait auprès d'une telle perle rare. Elle s'en réjouissait d'avance. Elle avait des idées plein la tête concernant la belle vampire mais ce qui l'importait en premier était de lui prendre ce qu'elle convoitait. Avait-elle pensé à autre chose concernant Declan ? Elle préférait garder cela secret pour le moment même si bien sûr, elle connaissait la réputation des Hawkins et le passif avec les Harlington et en particulier avec la sorcière Harlington qui souhaitait se venger d'eux. Pour le moment, elle se concentrait sur celle qu'elle haissait le plus au monde. En plus, le fait que la belle Kira puisse se montrer si désolée et repentante avait tendance à l'énerver bien davantage. Elle rêverait de lui faire payer au centuple le fait de l'avoir abandonnée comme une vieille chaussette. Bien sûr avant sa transformation, le fait que son ex l'ait fait souffrir en disant qu'il jouait la comédie comptait dans cette douleur mais avec la belle blonde sous ses yeux, c'était inacceptable. Elle tenait tellement à elle que cela en était indescriptible que maintenant son obsession de la faire souffrir occupait toutes ses pensées. Le but aujourd'hui était d'arriver la première. Même, elle rêvait secrètement de voir sa rivale la surprendre avec le beau canon histoire de l'achever. Elle avait conscience que le seul moyen était de se battre mais pas suffisamment cependant pour la tuer. Elle se montrera obstinée et cruelle pour réussir sa mission.

     

    A cet instant, la diablesse de banshee lança son cri pour déstabiliser au mieux son ennemie. Elle y mettait tout son être afin d'atteindre au mieux sa cible. A ses yeux, il n'était pas question que son attaque râte. Elle se réjouissait d'avance du dégât qu'elle allait provoquer mais cependant, elle ignorait que non loin de l'action, directement dans la demeure, il y avait Brooklyn et Melody dans les parages. Kira se sentait mal face à ce cri mais pour autant, elle avait conscience que cela n'allait pas la briser. Elle essayait tant bien que mal de ne rien laisser transparaître mais c'était plus que compliqué. Son visage se crispait littéralement et presque automatiquement face au bruit de torture. Elle aurait aimé pouvoir se battre et cela l'énervait au plus haut point. Malheureusement, elle était impuissante. Du côté de la belle diablesse banshee, elle était complètement aux anges de voir la situation mais pour autant, la prudence était de mise. Kira était pour elle quelqu'un d'imprévisible.

     

    K (se montrant énervée et sarcastique pour dérouter la belle créature) : « Ce n'est pas à un singe qu'on apprend à faire la grimace ma douce mais ça a priori tu ne l'as pas compris. Ce n'est pas ton cri ou même tes insultes de petite fille qui vont réussir à me mettre hors jeu ou à m'arrêter pour de bon. (se montrant cruelle pour la déboussoler) Franchement, je t'aurai cru plus intelligente mais voilà, les rêves ne se réalisent jamais.

     

    A (se montrant ferme et déterminée pour désarçonner son ennemie jurée) : Si au moins tu m'avais appris quelque chose mais non tu m'as abandonnée au moment le plus important de mon existence. J'ai demandé à te voir mais rien, alors tu peux garder tes réflexions à la noix, je n'en ai rien à foutre. (prenant une grande respiration) Rien ne pourra m'arrêter. (se montrant provocatrice en soutenant son regard pour la désorienter) Mais si tu penses être capable de le faire, vas-y, ne te gêne pas. Seulement, ce sera à tes risques et périls. (se montrant obstinée pour l'effrayer) C'est là où tu vas vite comprendre ton erreur à savoir qu'il ne faut pas provoquer une banshee. La mort est soudainement si proche tout d'un coup.

     

    K (se montrant déstabilisante et provocatrice pour l'ébranler) : J'essaye tant bien que mal de m'excuser pour cela, mais tu n'as que la haine à me sortir de ses lèvres. Alors maintenant hors de question que je m'excuse pour une fille superficielle et imbu d'elle-même. (prenant une grande respiration) Je n'ai pas peur de toi alors tu me trouveras sur ton chemin et je te neutraliserai sans problème. (se montrant têtue en se plongeant dans son regard pour l'effrayer) Je relève le défi. C'est quand tu veux ma chère mais ce sera toi qui va le payer très cher. (se montrant obstinée pour la dérouter) Peut-être mais ce n'est pas forcément à celle dont tu penses.

     

    A (se montrant calme et cruelle pour la désorienter) : Comme si tes excuses étaient vraiment sincères. Seulement, je sais bien que c'est du baratin, comme le moment où tu étais près de moi finalement. (prenant une grande respiration) Tu n'es qu'une sale manipulatrice. (se montrant tentatrice en usant de son index pour l'ébranler) Arrive, arrive, si tu en es capable mais je sais bien que tu n'arriveras même pas à toucher un de mes cheveux. (se montrant ferme pour la déstabiliser) Il suffit de voir par la suite ce qui va se passer. Seulement ta ténacité va être ce qui te perdra très cher. (se montrant conciliante pour l'amadouer) Bien sûr, mais la mort n'est pas loin. Quelqu'un mourra et je dis que c'est toi et ce sera le cas à force que tu agisses de la sorte. »

     

    A force d'être dans cette situation, Kira sentait sa rage monter en elle au point qu'elle désirait plus que tout la laisser s'exprimer. De plus, le temps était compté sachant fortement qu'Esperanza pouvait arriver retrouver le beau gosse à tout moment. Il n'était en aucun cas question de perdre une opportunité aussi importante. Reprendre le dessus à l'heure actuelle était plus que compliquée vue ce qu'elle avait entendu comme bruit. Elle avait conscience que sa condition de vampire la sauvait inexorablement mais elle savait qu'elle ne tiendrait pas longtemps car sa rivale pouvait amorcer une autre attaque et l'achever. Elle devait à tout prix amorcer une attaque et ce le plus rapidement pour éviter une riposte. Après, elle pourrait approcher au mieux de son bellâtre et en terminer avec Esperanza. Le plus important était celle qu'elle aurait désiré engendrer à l'époque en la combattant et en faisant tout pour la mettre hors d'état de nuire. Le seul moyen était d'utiliser la combinaison de la force et de ses dons pour atteindre son rêve. Elle se montrera déterminée et ferme pour réaliser son rêve. Du côté de la perverse banshee, certes, le tout se passait au-delà de ses espérances mais voir celle qu'elle admirait autrefois lui tenir tête la rendait folle furieuse, même, cela en était incontrôlable. De sa condition, ce qui se remarquait le plus était sa colère irracible. Elle voulait à tout prix la laisser éclater au grand jour mais sans pour autant la tuer. Après tout, le fait de l'anéantir serait plus que trop facile. Le mieux était de la faire souffrir à petit feu. Elle comptait tout simplement l'assommer de telle sorte à ce qu'elle ne la suive pas pendant un certain temps. Ensuite, cela laisserait à la vampire le temps suffisant pour arriver un peu plus tard et la surprendre dans un moment bien particulier. Elle se montrera subtile et obstinée pour atteindre son objectif.

     

    Soudain, April se sentit mal. Elle vit des choses de plus en plus flou autour d'elle. En effet, elle était en train de sentir que quelqu'un non loin de là allait perdre son âme. Etait-ce une mort ? Etait-ce autre chose ? Elle ne savait pas pour l'instant quel était précisemment l'évènement mais elle sentait au plus profond d'elle que le monde allait bientôt le savoir. Cependant, ce genre de sensation était plus qu'handicapant pour elle car Kira pouvait prendre l'avantage et la torturer. Elle espérait que les choses reviennent vite à la normale. La belle et somptueuse vampire, elle, était plus que ravie de voir son ennemie en difficulté. Elle ne savait pas ce qui pouvait arriver à April mais elle s'en foutait royalement. Elle avait une occasion en or et elle allait le saisir. Alors, elle s'approcha vite de la banshee en usant de sa force et la jetant littéralement au sol. Elle était plutôt satisfaite d'avoir réussi cette manoeuvre. Maintenant, elle pouvait laisser libre cours à ses envies et la neutraliser pour de bon. April, était bien surprise par l'action de son ennemie qu'elle se retrouva au sol mais avec les idées plutôt claires à présent. Qu'allait-il se passer entre elles ? L'une d'elles va-t-elle mourir ? Etait-ce quelqu'un d'autre ? Est-ce que quelqu'un va perdre son âme littéralement ? Que comptait faire April ? Arrivera-t-elle la première à atteindre Declan ? Que comptait-elle faire une fois auprès de lui ? Que comptait faire Kira ? Réussira-t-elle à neutraliser April ? Réussira-t-elle à pouvoir prendre le dessus sur Esperanza et être auprès de Declan ? Que comptait-elle faire une fois près de lui ?

     

     

    Pendant ce temps, non loin de la demeure de Cassandra, Ethan et Julia apparurent, bien pressés de savoir ce qui se passe. La tension était à son apogée. La situation pouvait changer à n'importe quel moment. Ethan était totalement conquis et troublé par cette splendeur au point que ses pensées en étaient toutes embrouillées. Il ne pouvait s'empêcher de l'admirer. En étant de plus en plus à ses côtés, il appréciait d'être libre de ses choix et c'était en même temps ce qui le torturait. En effet, c'était généralement pour lui le début des problèmes et c'était ce qui l'emmenait directement à penser à son grand frère, au fait même qu'il était mort d'inquiétude et qu'il allait tout faire y compris user de moyens non conventionnels pour le sortir des soucis. Ethan ne voulait en aucun cas être un fardeau. En même temps, il ressentait quelque chose d'intense par rapport à son frère, qu'il lui était arrivé quelque chose de grave. Il voulait absolument savoir ce qui est arrivé, espérant finalement que ce qu'il ressentait n'était qu'une illusion mais cela imprégnait tout son être. Cela le torturait à un point inimaginable. Il se montrera curieux et déterminé pour connaître la vérité. Seulement, la belle créature le troublait d'autant plus. Il désirait tant la combler telle la déesse qu'elle était, lui montrer à quel point il était fou d'elle. Elle était tellement divine, parfaite qu'il avait l'impression de rêver. Mais en croisant son regard, il voyait à quel point c'était la réalité et même mieux que tout ce dont il avait pu rêver auparavant. Il aimerait que ce moment dure toute l'éternité. Elle était si joueuse, si attentionnée, si prévenante, si coquine en même temps. Il lui faisait un effet de dingue que c'était une torture que de se trouver si loin d'elle. Il rêvait tant de la caresser, de l'embrasser, de la prendre dans ses bras et de lui procurer des attentions aussi sensuelles qu'exaltantes. Il se sentait même de plus en plus audacieux voulant laisser exprimer ses envies les plus inassouvis. Elle l'inspirait à un point indescriptible. Cependant, elle était des plus mystérieuses et il rêvait tant de la connaître davantage. Il avait conscience qu'il aurait dû résister mais maintenant, c'était bien tard. Il devait pourtant essayer de la connaître encore plus, mais finalement, non pas pour se sortir de son emprise mais pour penser à construire quelque chose de bien plus solide. Il n'avait pas la garantie de réussir mais comme il le pensait souvent « carpe diem. » Il désirait pourtant l'aider un maximum et être un soutien sans faille. Il était prêt à tout pour cette belle et délicieuse colombe comme de la combler comme personne. Il se montrera doux et protecteur pour réaliser son rêve.

     

    Du côté de la belle perverse, le tout était au-delà de ses espérances finalement que cela satisfaisait pleinement son égo. Elle ne voulait en aucun cas que ce moment s'arrête. Mais voilà la douleur de son beau canon empêchait de mettre en place son désir et en cela, c'était tout simplement inacceptable. Elle en voulait à cette sorcière d'entraver ses projets mais pour autant, elle avait un moyen de réparer tout cela. Il n'était en aucun cas question de perdre Ethan sous le prétexte que Michael puisse trépasser ou perdre son âme. Elle déduisait que les deux frères étaient liés soit par leur âme, soit par un sort mais elle devait tout faire pour conjurer le sort par tous les moyens possibles. Elle avait conscience que le mieux à faire était vite de retrouver le grand frère et de réussir à contrecarrer les plans de Cassandra. Elle détestait par-dessus tout la sorcière Harlington mais ce qu'elle avait commis était impardonnable. Le fait de perdre un des deux frères risquait de mettre à mal un des moyens de neutraliser la sorcière. Trouver un autre plan était de loin pas simple, si ce n'était de retrouver un membre de la famille Hawkins et de tout faire pour le retourner contre son ennemie. Elle avait la capacité de retourner les choses à son avantage mais par contre, il lui faudra de l'énergie. Ce qui allait se produire ne lui faisait pas peur du tout d'autant plus qu'elle aimait relever les défis. Elle savait qu'elle devait aider Ethan avec son frère, si elle désirait passer aux choses sérieuses. Cette situation la torturait à un point inextricable d'autant plus qu'elle avait ressenti la douce chaleur de son corps près d'elle. Elle avait encore plus envie de ses attentions, de ses baisers et de ses caresses si délicieuses, somptueuses et exaltantes. Son beau canon l'attirait inexorablement. Elle n'en pouvait plus d'être si loin de lui. Elle désirait le croquer tout cru. Seulement, il fallait pour le moment penser à Ethan et au frère en question en le sauvant. Ainsi, elle gagnait encore plus la confiance d'Ethan et d'atteindre son objectif. Elle se montrera protectrice et entreprenante pour piéger son bellâtre.

     

    Ainsi, la belle diablesse brune vint à prendre la main de son beau canon fermant les yeux pour établir une connexion histoire de montrer à celui-ci qu'elle pouvait être là pour lui. Elle savait par contre que celui-ci lui serait redevable et qu'il ferait tout pour elle. Ethan était plus qu'inquiet pour son grand frère, que la douleur qu'il ressentait était encore plus grandissante. Il n'arrivait pas du tout à supporter cette souffrance si insoutenable. En même temps, il se sentait coupable de ne rien pouvoir faire alors que Michael l'avait aidé à de nombreuses occasions. Tellement perdu, il se laissa faire avec la belle brune. Il pensait que sa douce pouvait l'aider à en terminer avec cette souffrance. Pourtant il ne la connaissait pas mais elle était à ses yeux son dernier espoir. Julia avait conscience qu'elle avait l'attention de son beau canon mais il fallait finaliser son sort. Elle commença son sortilège espérant réussir à contrecarrer les plans de la sorcière. Le bellâtre n'avait d'autre choix que de penser à une issue positive à ce qui était en train d'arriver. Il ne désirait pas perdre son frère, son modèle.

     

    J : (se montrant déterminée et ferme pour amadouer son beau canon) : « Oyez les paroles des ancêtres cachés au plus profond de notre terre sacrée. Faites que le lien de cet homme se brise avec celui caché dans la nuit. (prenant une grande respiration) Et que de cette union ne devienne que deux entités.

     

    E (perdu et si reconnaissant envers la belle créature) : Je ne sais pas comment te remercier pour tout ce que tu fais. C'est tellement important à mes yeux. (charmant et attentionné) Tu es d'une telle perfection. (curieux) Ce que tu fais va réussir tu penses ? Est-ce que cela va le sauver ?  

     

    J (se montrant prévenante et modeste en embrassant doucement et perversement sa joue et effleurant le dessus de sa main pour le toucher) : Tu n'as pas besoin de me remercier. C'est que je ne fais pas grand chose tu sais. (prenant une grande respiration) Tout ce qui m'importe c'est que tu sois le mieux possible mon beau gosse, c'est mon souhait le plus cher et je ferai tout pour cela. (se montrant tentatrice en effleurant sa poitrine et se plongeant dans son regard pour l'ébranler) Par contre, je ne serai pas contre un baiser venant de ses lèvres si sensuelles et sexy sous mes yeux si tu vois ce que je veux dire. (se montrant coquine et attentionnée en titillant son menton avec son index, faisant mine de l'embrasser et lui faisant un clin d'oeil coquin pour le désarçonner) C'est que je le suis grâce à toi beau canon et tu n'as pas encore tout vu. Je te réserve bien des surprises trésor. (se montrant à son écoute et rassurante en posant son front contre le sien et l'effleurant doucement pour le troubler) Ne t'inquiète pas, cela se fait par plusieurs étapes et pour cela je dois couper la connexion. Ainsi, je pourrai agir en conséquence et le sauver. (prenant une grande respiration) Sois en certain, tu le retrouveras mon ange.

     

    E (séduit) : Tu es si merveilleuse, si renversante, si divine que j'ai l'impression de rêver. Tu es en droit d'avoir tous les remerciements qui soit ma déesse. (confiant ses sentiments) Tu es un ange et je souhaite plus que tout la même chose pour toi bellissima. (conquis en l'embrassant tendrement) Tes désirs sont des ordres ma chérie. (influencé) Tu me rends dingue, tu me mets au supplice. Je rêve tant d'être auprès de toi et de voir ce dont tu me réserves de si merveilleux. (troublé et se confiant) J'en perds mes mots, devant une telle splendeur. Je suis si chanceux d'être auprès de toi ma douce et ravissante reine. (rassuré et déstabilisé) J'ai confiance en toi ma douce. Je te laisse faire. » 

     

    La situation était des plus insoutenables et cela torturait le bellâtre de l'intérieur. Il se posait de nombreuses questions que ce soit sur l'avenir de son grand frère, sur le sien, sur le fait d'être auprès de cette créature si somptueuse et de pouvoir l'aider comme personne. Il était complètement perdu et désemparé. En même temps également, cette si belle apparition était si parfaite, délicieuse, si prévenante. Il pensait que jamais il ne pouvait être auprès d'une femme si ravissante, si perverse et attentionnée. Il avait trouvé la perle rare. Seulement, il y avait également cette inconnue du fait qu'il ne la connaissait que très peu. Pour lui apporter son soutien, il devait en savoir plus mais l'urgence de la situation faisait que finalement, il fallait qu'il lui accorde sa confiance sans réserve. Ensuite, il pourra essayer de la connaître et d'être là pour elle. Cependant, il ignorait qu'ainsi il se jetait littéralement dans la gueule du loup. Il avait conscience que pour le moment, seul la survie de son frère lui importait. Il devait attendre que la belle créature réussisse sa manoeuvre. Il détestait rester là à attendre mais il n'avait pas le choix. Par contre, il pouvait être des plus compréhensifs envers la belle histoire de l'encourager. Il se montrera doux et conciliant pour atteindre son rêve. Du côté de la belle diablesse, le fait de lancer ce sort était risqué. Elle détestait le fait de ne pas contrôler les choses. Cassandra avait réussi à l'affaiblir rien que par la distance. Elle s'imaginait ce qui adviendrait si jamais elle rencontrait Cassandra et cela l'effrayait. Elle avait conscience qu'il lui fallait réussir à tout prix pour reprendre les choses en main. Pour avoir Ethan à ses côtés et atteindre ses désirs avec lui avec un sort afin d'atteindre la sorcière, elle devait vite en finir avec le sort. Attendre ses effets était plus qu'un supplice. Elle était impatiente, c'était un grand défaut. En plus, elle détestait le fait de changer ses plans par surprise. Cela l'énervait à un point inextricable. L'adaptation était la meilleure chose pour reprendre le cours de sa destinée. Après, elle savait par la suite qu'elle pourrait amener son beau canon vers son grand objectif. Il lui fallait continuer à être présente à ses côtés et à tout faire pour sauver le frère de son beau gosse pour le toucher. Elle se montrera décidée et à son écoute pour réussir son objectif.

     

    Ainsi, le sort commença à faire son effet qu'elle ressentait au travers de son beau brun la disparition de ce lien avec l'ainé Turner. C'était une bonne chose car maintenant, elle pouvait pleinement se concentrer sur son propre objectif. Par contre, la bonne question était de finalement savoir si elle allait laisser Michael mourir ou pas maintenant qu'elle avait délivré Ethan du sort. D'ailleurs, c'était plus que tentant mais elle savait qu'elle n'obtiendrait pas la confiance de son beau canon et cela ruinerait ses projets. Le but était donc de se rapprocher. Mais voilà, quelque chose venait à perturber toute la situation car elle sentait qu'une jeune femme était en danger, une prénommée Kathryn Cane qui allait subir le choix le plus conséquent qu'un être humain puisse vivre. C'était assez troublant mais elle avait conscience que Cassandra pouvait aller très loin. Ethan sentait que ce lien avec son frère s'estompait. La belle lui disait la vérité mais il sentait que quelque chose n'allait pas du tout, qu'elle était inquiète ce qui ne laissait rien présager de bon pour la suite. Son inquiétude et son angoisse revenaient de plus bel. Il devait à tout prix connaître la suite des choses. Qu'allait-il arriver entre eux ? Ethan pourra-t-il sauver son frère ? Se rendra-t-il compte qu'il était tombé dans le piège ? Avait-il raison finalement de donner sa confiance sans la connaître davantage ? Se détournera-t-il de la belle créature si Michael est sain et sauf ? Pourra-t-il aider la belle diablesse sous ses yeux ? Pourra-t-il la connaître davantage ? Que comptait faire Julia ? Réussira-t-elle à sauver Michael ? Le fera-t-elle ? Pourra-t-elle savoir pour Kathryn Cane était visée ? Réussira-t-elle à influencer Ethan ? Réussira-t-elle à lancer son sort ? Quelles conséquences celui-ci aura-t-il ? Réussira-t-elle à mettre Cassandra à terre ?

     

     

    Pendant ce temps, en ville mais s'éloignant de plus en plus de celle-ci, Kathryn était satisfaite d'être enfin seule loin de sa traitresse de soeur qui l'avait éloignée de l'homme qu'elle aimait à savoir Michael mais aussi en voulant participer au plan pour obtenir le pouvoir et l'argent tant espéré avec Declan. Les possibilités étaient même immenses qu'elle se surprenait à esquisser un petit sourire. Elle se disait que tout était possible désormais, qu'elle pouvait enfin obtenir cette influence et qui sait par la suite retrouver Michael et affronter celle qui avait détruit ses rêves à savoir Cassandra. Tout d'abord, elle devait à tout prix se concentrer sur le bel ange qu'était Declan. Elle avait la possibilité enfin d'agir selon son bon vouloir et cela satisfaisait pleinement son égo. Elle se disait que finalement le plan de sa soeur pouvait fonctionner mais fort heureusement, elle serait la seule à le sauver et à récolter les lauriers. Elle avait toute l'influence nécessaire pour le faire et elle comptait enfin réaliser ses projets. Elle se montrera protectrice et prévenante pour atteindre son rêve. Son beau canon la faisait tant rêver. Elle voyait tant de le croquer, d'être dans ses bras et de l'amener à réaliser la moindre de ses volontés. Elle avait conscience qu'elle jouait avec le feu surtout qu'elle avait toujours dans ses pensées Michael et ce qu'elle avait vécu avec lui mais enfin, pour remettre les choses dans l'ordre, de ne plus fuir qui que ce soit. La grande question qui lui restait à l'esprit était de savoir comment reprendre contact avec son beau gosse, lui qui la croyait morte. C'était une toute autre paire de manche.

     

    Alors qu'elle se promenait tranquillement, elle ressentit soudain comme une décharge intérieure, celle qui la traversait de part en part. Elle sentait que quelque chose n'allait pas, et elle ne pouvait l'expliquer. Elle se disait qu'il s'était passé quelque chose de grave pour quelqu'un qu'elle connaissait. Est-ce que cela concernait sa soeur ? Elle ne le pensait pas et puis elle se fouttait royalement de ce qui pouvait lui arriver. Etait-ce Michael ? Non, elle ne pouvait pas croire qu'il lui soit arrivé quelque chose, qu'il ne soit plus là alors qu'enfin, elle pouvait le retrouver. Elle était anéantie, perdue. Elle ne pouvait s'empêcher de pleurer. Elle était incapable de penser. Plus rien ne comptait désormais. Elle enrageait de l'intérieur rien que de ne pas savoir. Elle devait à tout prix le retrouver, enlever cette impression qui semblait être si réelle. Il n'était plus question finalement d'aller obtenir le pouvoir tant désiré. Sa seule obsession était la seule personne qui était restée à jamais au plus profond de son coeur. Si c'était Cassandra la cause de tout ce qui était en train d'arriver, elle arracherait tout ce qui la constitue et même remuerait encore et encore jusqu'à obtenir pleine satisfaction.

     

    Et soudain, quelqu'un apparut sous ses yeux. Enragée, Kathryn n'avait qu'une idée en tête à savoir d'éliminer cet obstacle. Cette personne était une jeune femme se prénommant Laura Kimberly Jones, une jeune femme que Kathryn ne connaissait nullement. Elle était quelqu'un avec un passé mystérieux mais un démon des croisements. Elle était issue d'une génération de ses mêmes démons mais elle était bien différente d'eux. Elle avait toujours vécu au sein même de l'Enfer dans une position certes peu envieuse car elle était au bas de l'échelle mais tout ce qui comptait à ses yeux c'était le fait de pouvoir monter dans l'échelle sociale. Alors elle avait l'idée de se mettre aux services de démons divers et variés afin d'obtenir leur confiance, de viser celle qu'elle pourrait leurrer et de prendre le pouvoir. Malheureusement, ce plan ne fonctionnait pas comme elle l'aurait souhaitée jusqu'à ce qu'elle entende parler de Cassandra et de son offre d'offrir une opportunité à Kathryn de sauver celui qu'elle aimait à tout prix. La belle démone savait qu'avec une telle proposition, il y avait le prix tout simplement de perdre son âme. Cassandra n'avait pas tout expliqué de cette offre mais on pouvait deviner aisément que c'était dans le but d'avoir de l'ascendant sur ses ennemis et de se préserver d'un moyen d'asseoir son influence. En tout cas, Laura devait se concentrer sur la mission. Elle avait déjà une idée en tête pour réussir sa mission. Cela consistait à lui faire comprendre qu'elle n'avait qu'une seule solution pour réussir son rêve. C'était bel et bien un chantage mais c'était le moyen efficace pour réussir. Elle se montrera subtile et déterminée pour la piéger.

     

    Ainsi, Kathryn s'approcha de la belle inconnue mystérieuse bien décidée à l'affronter pour l'effrayer. Elle avait des objectifs en vue et il n'était pas question pour elle que quelqu'un lui barre la route. Laura était loin d'avoir peur bien au contraire. Elle devait à tout prix garder son calme si elle souhaitait que ses désirs se concrétisent. La diablesse se contenta simplement de placer son index en guise d'un stop pour la dérouter. Kathryn était déstabilisée par la situation surtout que personne ne l'avait défié de la sorte avant elle. Elle devait essayer de renverser la situation mais ce n'était pas facile. Elle détestait tant subir les choses. Du côté de la belle démone, le tout se passait pour le moment comme elle le désirait mais jamais elle ne criait victoire pour autant. La prudence était toujours de mise, c'était son grand principe. Elle aimait de loin garder les choses en main afin que l'imprévue ne vienne pas mettre son nez dans l'histoire. 

     

    K (se montrant énervée en la fixant du regard pour la dérouter) : « Non mais qu'est-ce que vous fouttez là bordel ? Dégagez vite de là ! (se montrant menaçante et sarcastique pour la désarçonner) A moins que vous soyez venu pour chercher les problèmes, cela va être vite le cas. Alors pour votre bien, partez sinon, vous ne sortirez pas indemne de là.

     

    L (se montrant calme pour la provoquer) : Voyons, ce n'est pas comme cela que l'on accueille une personne étrangère surtout lorsqu'elle a quelque chose à révéler. (se montrant prévenante pour l'amadouer) Oh, ce n'est pas le cas rassurez-vous, je suis là pour aider quelqu'un du nom de Kathryn Cane. Etes-vous cette personne ?

     

    K (se montrant surprise et déstabilisante pour l'ébranler) : Mais de quoi vous parlez ? Et puis comment vous pouvez connaître toutes ses choses en si peu de temps me concernant ? (prenant une grande respiration) C'est un peu gros vous ne trouvez pas ? (se montrant curieuse pour l'intriguer) Je suis Kathryn Cane mais vous qui êtes-vous et que me voulez-vous ?

     

    L (se montrant cruelle pour la toucher) : Soyez polie ma chère voyons, c'est le plus important dans le commun des mortels surtout si vous souhaitez qu'il n'aille pas au fin fond des ténèbres si vous voyez ce que je veux dire. (se montrant évasive pour la dérouter) Alors, je connais simplement les choses. (se montrant conciliante pour la désarçonner) Je m'appelle Laura Jones. (se montrant menaçante en mentant pour l'ébranler) C'est que le bellâtre est mort et vous seule ma belle, vous pouvez le sauver si vous acceptez de travailler pour ma boss. Sinon, je vais devoir le faire rôtir pour l'éternité. (feignant d'être triste pour la déstabiliser) Ce serait tellement dommage s'il ne pouvait pas survivre. (prenant une grande respiration) Il faudra bien sûr t'y donner entièrement et comme on aura fait quelque chose pour toi, tu devras tout faire pour que nos intérêts concordent. »

     

    La belle Kathryn était plus qu'anéantie et bouleversée par cette révélation. Ce qu'elle ressentait était donc réelle. Il était arrivé quelque chose à son beau mâle et elle était complètement détruite de l'intérieur. Ne plus pouvoir admirer son bel ange, de pouvoir l'embrasser comme de lui procurer des attentions divines. Ses bras, son sourire, ses doux baisers et attentions, son côté malicieux lui manquaient terriblement. Le fait de se dire qu'il était plus là était comme lui arracher le coeur et le plus profond de ses entrailles. Elle avait pourtant une mission avec Declan, mais plus rien ne comptait désormais si ce n'était son chagrin. Elle se posait de nombreuses questions sur ce qui avait pu lui arriver, qui en était responsable et là, elle ne pensait qu'à une seule et même personne : Cassandra. Bien sûr, elle n'avait pas eu l'occasion d'être face à elle mais elle rêvait de l'étriper, de lui montrer à quel point elle la haissait pour lui avoir pris celui qu'elle aimait et en plus l'avoir anéanti. C'était là où elle pensait à la proposition de Laura et du fait qu'elle pouvait le sauver. Elle était perdue, ne comprenant pas ce qui pouvait arriver mais en même temps, elle se demandait qui était bien cette personne. Elle se disait que cette femme mystérieuse devait travailler pour quelqu'un qu'elle connaissait. Et si c'était Cassandra finalement ? Cela tomberait sous le sens finalement. Elle avait conscience qu'en tentant de sauver son beau canon, elle allait perdre énormément. Elle se disait qu'elle allait perdre son âme. Elle se disait que son destin était tracé d'avance. Elle voudrait comprendre pourquoi elle avait été choisi. Elle ne se mêlait en aucun cas des affaires surnaturelles mais voilà, le destin en avait décidé autrement. Le plus important était de sauver Michael, de lui permettre de revenir parmi nous quitte elle à se perdre. Pour son ange, elle était capable du plus lourd des sacrifices. Peut-être qu'après cette décision, beaucoup de choses changeraient, peut-être qu'elle changerait mais elle se disait qu'elle pouvait combattre ce qui allait arriver. Seulement, elle ignorait fort bien qu'elle était en face de forces qui la dépassaient complètement. En même temps, elle était loin d'être quelqu'un qui allait de suite vers les choses sans essayer de connaître la situation. Elle savait qu'elle devait tout de même connaître la belle histoire de ne pas tomber dans un piège. Elle se montrera curieuse pour l'intriguer. Elle devait garder le cap et essayer de le sauver. Elle se montrera décidée et ferme pour réussir son projet. Du côté de la diablesse, le tout se passait au-delà de toutes ses espérances mais elle avait conscience qu'elle devait tenir le bon bout. Elle n'avait pas toutes les données mais le fait de dire qu'il s'agissait du bellâtre qui avait trépassé ne pouvait qu'atteindre sa cible. Elle était plutôt fin psychologue alors pour ce qui était de trouver le point faible, elle était championne. Elle sentait bien qu'il fallait continuer sur cette voie mais il y avait déjà un danger dans tout ceci. En effet, sa proie pouvait très aisément se poser des questions à son propos ou même sur le principe du partenariat et il fallait l'éviter. Elle pensait déjà au fait que Cassandra sera plus que ravie d'obtenir la personne tant désirée. Ainsi, elle pourrait réaliser son rêve. Enfin, avant d'arriver à ce point, le plus important était de préserver les apparences et d'entendre le oui tant désiré. Elle se montrera fine et obstinée pour arriver à ses fins.

     

    Ainsi, la belle démone se rapprocha davantage de sa cible pour la troubler. Elle voulait l'inciter à accepter sa proposition. Elle approchait du rêve de bien plus d'influence et de pouvoir et en cela, il n'était pas question que des obstacles viennent tout gâcher. Pour la belle Kathryn, celle-ci était encore plus déboussolée, se demandant comment elle allait tourner les choses et se disant qu'il fallait faire cet ultime sacrifice pour ce bellâtre. Elle ferait tout pour qu'il puisse vivre heureux même si cela devait avoir pour conséquence qu'elle devait se perdre définitivement. Qu'allait-il se passer entre elles ? Kathryn acceptera-t-elle le marché ? Comment allait se passer son marché par la suite si c'était le cas ? Pourra-t-elle revoir Michael ? Comment se passeront les éventuelles retrouvailles ? Pourra-t-elle accomplir son plan avec Declan ? Pourra-t-elle connaître davantage celle qui lui avait proposé le marché de tous les dangers ? Que comptait faire Laura ? Pourra-t-elle piéger sa proie ? Pourra-t-elle réaliser son rêve.

     

     

    Dans la communauté de sorcières, à l'extérieur de la ville, la tension était plus que palpable entre Rose et Tyler au point que l'on sentait que le moment si particulier et intense entre eux allait se produire. Tyler était complètement déstabilisé et conquis par cette déesse si somptueuse et parfaite. Il avait l'impression de rêver, que même il se disait qu'il devait sûrement rêver. Seulement, en croisant ce regard si troublant et envoûtant, il se rendait compte à quel point ce qu'il vivait était réel. Il était en même temps plus que torturé de l'intérieur que cela envahissait chaque parcelle de son être. Il comprenait de moins en moins le fait qu'il soit présent maintenant parmi le commun des mortels mais ce qui le perturbait davantage était de savoir que ses filles avaient vécu sans lui et qu'il allait bouleverser leur quotidien. Le pire était le fait d'avoir conscience que maintenant sa fille Cassandra était loin d'être sa petite princesse qu'il chérissait tant et qu'il avait protégé de telle sorte à ce que sa vie antérieure ne vienne pas tout détruire autour d'elle. La pensée que quelqu'un allait perdre la vie alors qu'il était revenu le rendait fou de rage. C'était dans ses instants où il aimerait avoir des pouvoirs pour bouleverser cet équilibre de la nature et de sauver la personne en danger. Par contre, il avait envie de laisser éclater sa rage en pensant au fait que cela pourrait être une de ses filles la personne en danger. Il ne voulait pas les perdre, enfin surtout la plus jeune vue que Cassandra n'était plus la même. Il avait cette crainte qu'il pouvait s'en prendre à ses filles, même cela le dévorait de l'intérieur mais de connaître le fait que le mal ayant gagné contre Cassandra le bouleversait. Il était anéantie. Il ferait n'importe quoi pour la revoir, de croiser son sourire si charmant, sa gentillesse, son côté hyper protectrice. C'était son rayon de soleil et ce alors que son épouse n'était plus de ce monde depuis fort longtemps. Cassandra lui avait permis de pouvoir prendre conscience qu'il devait être là pour ses princesses. Alors se dire qu'il était obligée de s'en prendre à Cassandra, cela en était trop. Il connaissait le fait que c'était son devoir de protéger ce monde mais c'était sa fille tout de même, enfin en apparence. Il avait envie rien qu'en pensant à tout cela de frapper, de pouvoir se défouler et même de se venger sur certains ennemis. Il sentait tellement au plus profond de lui à quel point il était en train de changer. Il était si perdu rien qu'en sachant qu'il évoluait peu à peu. En rêvant de davantage de redevenir comme il était avant son décès, il était encore plus énervé. C'était un véritable cercle vicieux. Seulement toutes ses questions et ses angoisses s'envolèrent en présence de cette si belle splendeur. Elle était si divine, si délicieuse, si parfaite, si malicieuse, si prévenante à la fois. Elle était tout ce dont un homme rêvait. Il ne désirait pour rien au monde être loin d'elle. Il devait pourtant résister et ainsi reprendre les choses en main mais face à cette colombe c'était mission impossible. Il rêvait de pouvoir la combler telle la déesse qu'elle était, de la couvrir de douces attentions. Il se prenait même à vouloir goûter au plaisir du danger et du vice. Il se surprenait même à vouloir être audacieux avec elle et à essayer des choses que jamais il n'aurait pu faire auparavant même lorsqu'il était avec son épouse. Il voulait tant pouvoir la posséder et la garder dans ses bras à tout jamais. Il était littéralement fou d'elle. Il désirait la combler au-delà de ce qu'elle pouvait imaginer. Cependant, il était tout aussi curieux de la connaître. Elle était si mystérieuse. Il rêvait de pouvoir lui apporter tout son soutien, de l'aider davantage et de la rendre heureuse. Il se montrera protecteur et malicieux pour réussir son objectif.

     

    Du côté de la belle tentatrice, le tout se passait comme elle l'imaginait que cela satisfaisait pleinement son égo. Elle rêvait de pouvoir passer à la vitesse supérieure et de vivre cet instant à la fois charnel et torride auprès de son beau mâle. Il était temps de concevoir cet enfant capable enfin de rivaliser avec Cassandra, cette sorcière qui avait beau faire peur à beaucoup mais pour Rose c'était le défi le plus fascinant à relever. Elle connaissait tout le potentiel d'une union entre les deux communautés. Elle savourait par avance le fait que cet enfant serait bien plus puissant que la sorcière elle-même. D'autant plus le bellâtre était si irrésistible, si envoûtant, si charmant, si malicieux, si sexy. Il lui était si compliqué de ne pas céder à la tentation. C'était une telle perle rare qu'il n'était pas question de le laisser s'échapper. D'autant plus, le voir si influencé et perdu le rendant encore plus attirant et l'amenait à avoir tout pleins d'idées. Ce beau gosse l'inspirait comme personne. Elle était consciente que pour une personne revenue de l'au-delà, il fallait un temps d'adaptation. D'autant plus que ce genre de sort était plus que rarement effectué vu qu'en échange, quelqu'un devait mourir pour garder l'équilibre de la nature. Elle espérait que d'une certaine façon le sort frappe un autre Harlington comme Caitlin. Elle voyait à quel point le bel ange était de plus en plus influencé par elle et cela la réjouissait. Elle était consciente par contre qu'elle devait rester prudente. Elle sentait qu'il passait peu à peu de l'autre côté de la barrière et elle en était ravie. Elle devait vite profiter de l'occasion. Elle voulait tellement le posséder et être dans ses bras, que cela dure pour l'éternité. Il fallait vite passer à la vitesse supérieure et enfin avoir ce petit être qui pourrait vite lui permettre de détruire Cassandra. Elle ne désirait simplement pas perdre de temps au risque de perdre Tyler et d'être en danger face à son ennemie. Elle devait accentuer vite sa stratégie pour réaliser son plan. Elle se montrera prévenante et allumeuse pour le piéger.

     

    A cet instant, le beau canon amena au plus près sa belle déesse contre lui mordillant son cou et titillant l'intérieur de sa jambe. Il se sentait capable d'aller le plus loin possible en sa compagnie. Elle l'attirait à un point inextricable. Il désirait la garder près de lui à tout jamais. Il désirait tant lui montrer à quel point il était dingue d'elle. Il en oubliait de plus en plus ses questions à son propos. Du côté de la belle créature, sa chaleur exaltait tant son être qu'elle rêvait de ressentir bien davantage d'attentions. Qu'allait-il se passer entre eux ? La belle réussira-t-elle à réaliser son projet ? Pourra-t-elle avoir une place importante dans le monde surnaturel ? Pourra-t-elle mettre Cassandra à terre de même que la jeune soeur Harlington Caitlin ? Que comptait-elle faire ensuite avec Tyler ? Songera-t-elle à l'éliminer ? L'amènera-t-elle complètement du côté obscur ? Que comptait faire Tyler ? Se rendra-t-il compte à force qu'il était piégé ? S'en sortira-t-il ? Pourra-t-il recontacter les siens et les aider ? Qu'est-ce qui l'attendait par rapport à sa résurrection ?

     

    Fin du chapitre.


    votre commentaire
  • Félicitations

     

    Félicitations au blog qui a passé les 8400 visiteurs depuis sa venue sur cette plateforme. :D :D :D Merci à tous de le suivre infiniment depuis son retour.


    votre commentaire
  • Chapitre 20 : La survie

     

     

    A l'extérieur de la demeure de Melinda Parks, la tension entre William et Annabelle était à son paroxysme que l'on s'attendait à n'importe quelle action de la part de l'un ou de l'autre. William était plus que dérouté et séduit par cette enchanteresse. Il était intrigué par cette beauté étincelante et curieux de savoir où elle était passée depuis la dernière fois. Il savait que de connaître cet état de fait allait être fort délicat. Elle réussissait tellement à le déstabiliser qu'il lui était difficile d'avoir des pensées rationnelles. Il rêvait de pouvoir la combler telle la déesse qu'elle était, de la couvrir d'attentions aussi délicieuses qu'enivrantes. Elle lui faisait un effet tellement indescriptible. Ouvrir la portière de sa voiture était risqué, même dangereux. En effet, il pouvait s'attendre à tout mais il aimait côtoyer le danger, Elle lui faisait ressentir des sentiments tellement intenses qu'il était prêt à tout pour elle. La perdre à l'époque était même une déchirure mais il devait se concentrer sur la mission comme celle d'aujourd'hui d'ailleurs. Il y avait Tyler dans cette demeure, celui même que Michael lui avait intimé de surveiller. Il admirait cet homme, son parcours et le fait même de pouvoir imposer crainte auprès des ennemis comme le respect auprès de ses pères. D'ailleurs, il le jalousait d'une certaine manière car finalement, Michael donnait tout à Tyler et c'était injuste. Seulement, il y avait aussi le côté imprévisible de Tyler qui était un handicap mais encore plus le fait qu'il ait perdu la mémoire. Là, il avait clairement un adversaire dur à attraper mais cela ne lui faisait pas peur. Il était fin prêt à affronter n'importe quoi mais en même temps, il pensait à ce que cet homme représentait et notamment le fait que Michael lui avait évoqué un grand secret. Il lui avait dit tout simplement que Tyler se serait directement trouvé dans la demeure au moment même où le roi William Spencer avait finalement trouvé la mort. Tyler avait-il un lien quelconque avec la mort du roi ? Là, telle était la question mais en même temps, il avait aussi sur la conscience le meurtre de l'épouse de Matthew. Il savait que son retour allait provoquer un remue-ménage plus que considérable et surtout pour sa soeur Brooklyn. Il était dans cette situation à présent parce que tout simplement il voulait préserver sa soeur, la sauver des griffes de cette famille. La sortir de l'impasse cela voulait tout simplement dire affronter le fait qu'il avait détruit la vie de Matthew Spencer à tout jamais. Il avait été incompétent certes pour tuer la véritable cible mais finalement Michael Fitzpatrick l'avait engagé plus tard en lui donnant l'occasion de réparer ses erreurs. Par contre William craignait que si Matthew apprenait la vérité, Brooklyn allait vite en souffrir. Il voulait le meilleur pour sa soeur adorée, lui offrir une vie de rêve mais il avait conscience qu'en étant auprès de la famille royale, elle ne s'attirerait que des ennuis et bien inextricables. Seulement, il ignorait que depuis qu'il se trouvait loin de beaucoup de choses à effectuer sa mission, à la fois, il y avait eu la mort de Michael Fitzpatrick qui allait mettre à mal l'organisation mais aussi celle de Brooklyn qui après avoir été enlevé, avait voulu goûter au pouvoir d'être avec une famille puissante au lieu d'être avec le plus gentil et naïf des frères Spencer mais qui l'avait menée à la mort en étant en face d'une grande manipulatrice comme une vérité bien dérangeante. Quel serait finalement sa réaction face à ses vérités finalement ? Il craignait tellement la réaction de Matthew vu comment était la famille en général que ce soit le patriarche à une certaine époque ou Andrew avec une réputation bien tyrannique. Il prendrait le risque de l'affronter quitte à révéler le semblant de ce qu'il savait. Pour le moment, le plus important était bel et bien de surveiller Tyler et de le neutraliser si nécessaire. Cependant, une partie de lui se demandait si finalement le fait d'agir était nécessaire. Et si finalement Tyler pouvait être quelqu'un d'utile pour la suite des évènements ? Il verrait en fonction de ce qui arriverait. Il y avait aussi la belle créature sous ses yeux et il devait pouvoir la contrôler s'il désirait accomplir sa tâche. Cela n'allait pas être simple. Il devait tout faire pour tenter de mener à bien son projet en tentant de connaître les intentions de cette enchanteresse. Il voulait tant qu'elle soit aux anges et il était prêt à tout alors c'était pour lui compliqué cette situation. Il se disait que pour y arriver, le meilleur moyen était de jouer sur les confidences. Il se montrera curieux et attentionné pour atteindre son objectif. Il avait conscience de la difficulté mais cela ne lui faisait pas peur bien au contraire. Il était du genre à relever les défis. Seulement, elle réussissait à lui faire perdre ses moyens.

     

    Du côté de la belle diablesse, le tout semblait se dérouler selon ce qu'elle désirait et cela satisfaisait pleinement son égo. L'ouverture de la voiture était tout simplement une avancée considérable dans son plan de le détourner de sa mission mais elle avait conscience qu'il y avait du chemin à faire. Elle n'était pas du genre à crier victoire par avance bien au contraire. Elle savait par contre que pour réussir à le détourner du fait de s'occuper de Tyler c'était tout simplement de l'avoir complètement en son pouvoir et de le voir aussi torturé était un très bon point. Elle se réjouissait déjà de la suite des évènements. Elle se disait que sa stratégie était une bonne chose pour atteindre son rêve. Il était vrai qu'elle désirait plus que tout Tyler, de l'avoir entre ses griffes et de le sortir des mains de sa soeur Melinda. Elle avait conscience que Melinda jouait fortement avec le feu en sortant avec le bellâtre et Michael ayant même un fils. Pour son neveu, c'était plus que difficile à concevoir qu'il lui arrive quoi que ce soit. D'une certaine manière, elle voulait le protéger. Ce qui était par contre le plus important était d'être avec ce beau gosse qui était auprès de sa soeur. Seulement, elle ne désirait pas être avec lui simplement pour l'avoir mais elle avait quelque chose en tête. En effet, de par son enquête, elle avait découvert que Tyler avait été employé pendant un temps dans la garde rapprochée de William Spencer, que même il y avait eu de fortes présomptions par rapport à son implication suite à sa mort mais surtout que le beau gosse était ami avec Matthew Spencer et qu'ils s'étaient fortement battus à New York, à l'époque où le dernier de la famille était avec son épouse et bien exilé des affaires du royaume. Elle se disait que Tyler pouvait être un moyen de s'approcher directement de Matthew et de l'amener à satisfaire le moindre de ses désirs. Voulait-elle complètement déstabiliser le royaume ? C'était une forte possibilité. En tout cas, ce qu'il y avait de plus important à faire était de s'occuper de William et de tout faire pour le détourner de Tyler. Ce qu'elle faisait envers son beau canon fonctionnait mais elle devait accentuer le tout. Elle rêvait de pouvoir ressentir la chaleur de son corps contre le sien dans un instant bien mémorable et torride. Elle se montrera perverse et allumeuse pour le piéger. Après par contre, si cela ne fonctionnait pas du tout, elle envisageait fortement des moyens plus expeditifs. Il n'était pas question de voir l'opportunité d'être auprès de Tyler lui filer entre les doigts. Seulement, ce beau brun sous ses yeux l'attirait aussi inexorablement qu'elle en était torturée de l'intérieur. Elle devait tout faire pour garder les choses sous son contrôle.

     

    A cet instant, la belle déesse vint se mettre à califourchon sur lui, prenant sa gorge avec sa main en laissant ses ongles imprégner sa peau jusqu'à ce que des traces de sang apparaissent et léchant ensuite frénétiquement sa joue pour l'enflammer. Il était tellement fasciné par cette beauté qu'il se laissa faire se mordillant la lèvre d'un désir plus qu'inextricable. C'était comme si elle lisait en lui et c'était à la fois troublant comme fascinant à ses yeux. Ce moment lui plaisait grandement. Il ne voulait en aucun cas retomber dans le piège comme la dernière fois, voyant que par la suite, elle avait pris la poudre d'escampette mais il ne pouvait pas aller contre ses sentiments. Il était encore plus torturé de l'intérieur entre sa mission et la belle créature. Il rêverait de pouvoir tout plaquer et d'être aux côtés de cette si belle apparition à tout jamais. Elle était encore plus resplendissante que la dernière fois qu'il ne pouvait s'empêcher de la contempler. Il rêvait de pouvoir être à ses côtés à tout jamais. Pour la douce, elle frissonnait sous son doux contact qu'elle voulait passer à la vitesse supérieure. Elle rêvait de ses attentions exquises et sensuelles sur tout son corps et que l'instant dure toute une éternité.

     

    A (se montrant coquine en glissant sa main dans son pantalon et boxer prenant à pleine main son intimité et mordillant le creux de son cou pour le désarçonner) : Alors montre-moi beau gosse à quel point je te fais de l'effet et oh combien tu me désires comme je te désire en cet instant. Tu ne désires pas que je m'amuse toute seule n'est-ce pas bébé ? (prenant une grande respiration) On peut vivre un moment encore plus inoubliable que la dernière fois beau brun. (se montrant rassurante en descendant ses baisers sur le haut de son torse et griffant l'intérieur de sa cuisse pour le dérouter) Ne t'en fais pas mon ange, maintenant, je suis là auprès de toi et on peut prendre soin loin de l'autre comme on le désire depuis toujours. (jouant la confidente en bougeant telle une féline et guidant ses mains vers ses cuisses et ses hanches pour le désorienter) Toi aussi mon trésor, tu mérites le meilleur et j'ai tellement de surprises pour toi en réserve. Tu me les réclameras encore et encore. (se montrant protectrice en enlevant son haut et mordillant sur tout son torse en pinçant ses fesses pour le déstabiliser) Je sais bien mon trésor et tu es ce qu'il y a de plus beau à mes yeux. Je serai anéantie sans toi. (se montrant perverse en baissant le bas de ce qu'il portait et titillant avec la langue le bout de ce qu'elle désirait tant pour le torturer) J'attends de voir chéri. (voyant l'occasion de le manipuler avec une proposition en amenant les mains de son beau gosse vers son intimité pour le tenter) Allons bien loin de ce lieu, de ce faux-semblant et profitons de ses instants magiques beau canon.

     

    W (conquis) : Tu me rends dingue ma déesse. J'en perds mes moyens face à une telle perfection. (prenant une grande respiration) J'en peux plus d'être si loin de toi. Je te veux à un point indescriptible et je compte te combler telle la déesse que tu es. (charmé) Tu me vends un tel rêve mon ange. Il me tarde déjà de voir cela. (heureux) C'est mon plus grand souhait ma chérie. (joueur en l'embrassant du bout des lèvres) Oh montre-moi ma belle créature. Je suis tout à toi. (protecteur) Jamais tu ne me perdras ma si belle apparition. Je suis là auprès de toi et je ne compte en aucun cas te perdre de vue. (joueur en embrassant doucement le creux de son cou) C'est que je vais te procurer de si belles surprises que tu ne pourras plus te passer de moi ma douce. (curieux et séduit) Tu lis en moi comme dans un livre ouvert. Que me réserves-tu ma beauté ? (prenant une grande respiration) J'ai l'impression que c'est un rêve que je vis mais comment tu as fait pour me trouver ? (surpris) En disant faux-semblant, tu pensais à quelque chose en particulier ?

     

    A (se montrant allumeuse en prenant à pleine bouche son intimité et en faisant des va et viens torrides jusqu'à mordiller son bas-ventre pour le déboussoler) : Et avec cela beau canon, ce sera encore plus intense. Dis-moi ses mots encore beau brun. (se montrant tentatrice en titillant son menton avec son index et mordillant son épaule pour le titiller) Alors viens auprès de moi de suite, viens me montrer à quel point tu me veux. (se montrant joueuse en feignant de l'embrasser pour le troubler) Patience, mon chou, tout nait à point qui sait attendre. (se montrant attentionnée en posant son front contre le sien et l'effleurant doucement pour le déstabiliser) Tu es un amour bébé. (se montrant perverse en griffant bestialement le torse de son beau canon et laissant sa langue parcourir chaque parcelle pour le dérouter) Oh, tu vas vite le voir beau brun et tu ne l'oublieras pas de sitôt. (se montrant coquine en agrippant sa taille avec sa jambe et serrant son étreinte pour le dérouter) Alors fais-moi ta si belle prisonnière chéri. (se montrant déstabilisante en bougeant telle une féline tout contre son corps pour l'enflammer) J'attends de voir cela beau gosse. (se montrant tentatrice en posant son index sur ses lèvres puis le glissant le long de son cou pour l'envoûter) C'est une surprise. Mais tu sauras à quel point tu me fais un effet de dingue. (feignant d'avouer ses sentiments en effleurant le bas de son corps avec son pied, griffant son poignet et mordillant son avant-btas pour le faire frémir) Oh, c'est bien la réalité trésor. (se montrant évasive pour l'amadouer) Le hasard simplement car mon but était de voir ma sœur mais j'ai bien mieux sous les yeux. (prenant une grande respiration) Je pense à ce monde et à tous ceux que l'on pense irréprochable. Je me dis que si ce royaume est en perdition c'est à cause du roi défunt.

     

    W (charmé) : Bien sûr ma belle apparition, tu me rends dingue ma déesse. J'en perds mes moyens face à une telle perfection. (conquis en embrassant le dessus de la main de sa belle enchanteresse) Tous tes désirs sont pour moi des ordres mon ange. Je te désire à un point indescriptible. (incapable de lui résister et malicieux) Tout ce que tu désires bébé mais en me montrant ce que tu désires, je vais te montrer une belle surprise que tu aimes tant. (attentionné) Et toi la plus belle chose qu'il ne me soit jamais arrivé. (séduit) Je rêve encore plus de voir cela ma belle. (malicieux) Oh, j'y compte bien bébé. (tentateur en mordillant le creux de son cou puis son épaule) Patience ma princesse. (complètement charmé) Tu me tentes comme personne. Je n'en peux plus d'être si loin d'une telle splendeur qui me fait un effet tellement indescriptible. (comblé) Je suis sur un nuage et auprès de toi, je ne peux pas rêver mieux que ça. (touché) Je ne sais pas quoi dire ma déesse et même je ne sais plus où me mettre. (étonné) Je suis carrément sous le choc. Mais pour cela, il faudrait des preuves, tu en as ou pas ? »

     

    William était encore plus déstabilisé et troublé par cette magnifique beauté. Il essayait tant bien que mal d'en savoir plus sur elle, de pouvoir enfin savoir ce qui lui était arrivé depuis le moment où il ne l'avait plus revu mais elle réussissait à l'envoûter comme personne. Elle lui faisait un tel effet qu'il arrivait difficilement à penser à la mission, même, elle en devenait insignifiante. Une petite partie de lui pensait même comme elle sur tous ses évènements. Seulement, le plus important était quand même cette mission. Il voulait à tout prix que cela reste en mémoire mais il n'y avait rien à faire. Il était totalement influencé par l'enchanteresse. Il désirait la combler telle une reine. Il voulait même débuter quelque chose et ne plus la voir disparaître à tout jamais. Il était fou d'elle et sous son charme. Cela envahissait même tout son être et il désirait pouvoir l'exprimer. Il rêvait tellement de lui procurer des attentions divines. Il était même inspiré par cette beauté que Il restait tout de même curieux sur sa belle enchanteresse. Il avait conscience que c'était compliqué d'en savoir plus sur cette créature. Il devait quand même tenter de renverser les choses et à son avantage. Résister à la tentation était une telle torture. Il se montrera curieux et protecteur pour atteindre son rêve. La belle, elle, voyait son plan se passer au-delà de ses espérances. Elle sentait bien que la résistance de sa proie était en train de s'effriter à vue d'oeil. Elle avait conscience qu'elle devait continuer sur cette voie. Il était si charmant, prévenant, d'une douceur incomparable et irrésistible. Elle désirait tant pouvoir sentir la chaleur de son corps contre le sien dans un instant des plus torrides. En même temps, certes, c'était dangereux car non loin de là, Tyler était présent aux côtés de sa soeur et William pouvait en un claquement de doigts intervenir. Elle se disait que le meilleur moyen était encore plus d'attirer l'attention de sa proie sous ses yeux quitte à côtoyer le danger. Il n'y avait rien de mieux que la voiture finalement. En l'éloignant, ainsi, il ne se retrouverait plus trop près de Tyler.

     

    Ainsi, la belle créature bougea telle une féline tout contre son corps l'embrassant fougueusement en descendant ses baisers puis mordillant vigoureusement son torse et profitant de son inattention pour faire avancer la voiture pour mieux le dérouter. Elle aimait jouer et encore plus quand cela frottait littéralement avec le danger. Le contrôle c'était ce qu'elle raffollait le plus. Le beau gosse était totalement influencé et troublé par cette diablesse qu'il ne se rendait pas compte que la voiture était en train d'avancer, même si c'était doucement pour le moment. Il n'y avait rien d'autre qui comptait que cette belle perfection. Il rêvait d'être avec elle le plus longtemps possible. Qu'allait-il se passer entre eux ? William se rendra-t-il compte qu'Annabelle essaye de l'éloigner ? Pourra-t-il en apprendre plus sur elle ? Se fera-t-il définitivement piégé par elle ? Découvrira-t-il des informations sur Tyler ? Quelle sera sa réaction face à tout cela ? Pourra-t-il croire la belle que finalement le tout était voulu de la part du roi défunt ou bien verrait-il clair dans ses mensonges à ce sujet-là ? Que comptait faire Annabelle ? Pourra-t-elle piéger William et l'éloigner de Tyler ? Prendra-t-elle la décision de le tuer ? Que savait-elle sur Tyler mais également sur les Spencer ? Quelle était la relation entre Matthew et Tyler spécialement ? Quelle était la relation entre le roi défunt et Tyler ? Etait-il là dans le but de le tuer ? Etait-il au contraire parce que le roi défunt lui avait donné une mission spéciale ? Quelle était cette mission si c'était le cas ?

     

    Chapitre 20 : La survie

     

    Pendant ce temps, Mallory et Isobel avaient atteint toutes les deux l'intérieur de la ville. Elles étaient même toutes les deux ravies sachant que beaucoup de possibilités pouvaient se produire. La digne héritière de la famille Fitzpatrick Isobel avait conscience que son arrivée allait provoquer bon nombre de choses mais cela lui importait peu. Elle savait bien que son père serait contre ses agissements lui qui la voulait loin de toute l'organisation mais elle était déterminée tout de même à lui montrer qu'elle avait un grand savoir et qu'elle pouvait prendre les choses en main sans problème. Elle connaissait le côté superprotecteur de son père mais là, il n'était plus question pour elle de rester loin d'un monde en perpétuel mouvement. De plus, grâce à Mallory, elle se sentait encore plus forte et prête à traverser le moindre obstacle. Par contre, elle savait qu'elle aurait un obstacle de taille qui risque bien de lui barrer la route à savoir son demi-frère. Son père, certes, ne voulait pas que sa fille se mêle de ses affaires mais par contre, il ne voulait pas lui cacher le moindre de ses secrets. Pour Michael, c'était dangereux de dire un maximum mais il voulait avoir la confiance totale de sa princesse. Isobel était reconnaissant du fait qu'il puisse se confier mais elle savait aussi qu'il ne lui disait pas tout, c'était évident. Elle ne lui en voulait pas car elle était tenace et qu'elle découvrirait à force ce qui se passe. Elle était pleinement au courant de l'existence de son demi-frère et qu'il allait être un problème majeur. Elle savait que celui-ci pouvait réclamer la place alors valait mieux être la première à prendre le pouvoir. Qu'avait-elle prévu lorsqu'elle réussirait sa manoeuvre ? Elle avait pleins d'idées en tête et surtout celui de donner une dimension encore plus grande à l'organisation. Seulement, le plus important à ses yeux était de connaître un peu plus Mallory. Elle était touchée du fait qu'elle puisse la rebooster et l'aider mais le fait de ne pas la connaître suffisamment était un problème majeur. Dans ses conditions, le fait de lui faire passer un test était judicieux et même indispensable. Elle se disait que même de tester Mallory en l'amenant à participer au fait de piéger Melinda pour empêcher le demi-frère de prendre ce qu'il y avait de plus précieux au monde. Ainsi, si Mallory ne réussissait pas, l'héritière Fitzpatrick saurait immédiatement qu'elle ne pourrait pas lui faire confiance et donc l'éliminer. Elle se montrera subtile et déterminée pour atteindre son objectif. Elle se réjouissait à l'avance du fait de gagner cette partie et de pouvoir connaître qui était ses alliés comme ses ennemis. Pour elle, enfin terminer avec les Parks et la menace d'un demi-frère était essentiel. Seulement, elle ignorait que Mallory avait des projets.

     

    Pour la belle blonde Mallory, le tout était au-delà de ses espérances que son égo en ressortait bien grandi. Seulement, il y avait toujours cette pensée que Michael n'était plus de ce monde et cela la rendait folle de rage. Sa vengeance n'aurait plus la même portée comme le fait qu'elle connaîtrait plus difficilement les secrets de la famille et particulièrement la concernant. Elle pensait alors aux livres du patriarche qui la mèneraient directement à ce qu'elle désirait et davantage sur les Fitzpatrick qu'elle aurait un pouvoir fort et indescriptible. Elle avait su que ses ouvrages existaient grâce à une recherche d'informations. Elle l'avait obtenue d'une des personnes même travaillant pour l'organisation et qu'elle avait supprimé ensuite. Sur le contenu, par contre, elle ne pouvait que supposer du contenu. Rien que de faire des suppositions, cela l'énervait. Elle préférait de loin partir sur du concret mais elle avait à ses côtés la seule personne pouvant lui permettre d'accéder à ce livre et à ce qu'il contient. Sa stratégie semblait fonctionner comme elle le désirait mais elle avait conscience qu'Isobel pouvait jouer la comédie. Elle connaissait les Fitzpatrick et leur capacité à se jouer des autres alors la prudence était de mise. Le but était toujours de rester la confidente et celle qui était susceptible de la soutenir dans n'importe quelle épreuve. Elle voyait déjà le fait qu'Isobel lui fasse totalement confiance ce qui serait bénéfique pour sa mission. Elle se disait qu'elle pourrait lui demander n'importe quoi. Etre au pouvoir de l'organisation serait à terme la vengeance la plus satisfaisante qui soit. Elle se montrera prévenante et subtile pour réaliser son rêve.

     

    Ainsi, Mallory entraîna Isobel non loin de la boite de Michael pour garder son attitude la plus crédible possible. Elle devait se montrer telle la personne prévenante et capable de tout pour l'aider. Elle se demander bien ce que l'héritière pouvait lui réserver. Elle était prête à faire face à toute éventualité. Le fait qu'Isobel ne soit pas hostile la satisfaisait pleinement. Elle ne la lâchait pas des yeux pour mieux prévoir ses réactions. Isobel, elle, était plus que ravie de se rapprocher de plus en plus de l'organisation. Elle en avait même des frissons. Cependant, elle devait maitriser ses émotions si elle ne voulait pas perdre ce qu'elle désirait. Elle était impatiente de réaliser son rêve.

     

    I (se montrant touchée en baissant son regard pour l'amadouer) : « Là, je vais en perdre mes mots. Si c'est ta mission elle est réussit pleinement ma belle. (se montrant enthousiaste en évoquant une possible proposition pour l'apâter) Tu lis dans mes pensées mais qui sait, c'est peut-être bien moi qui ait une proposition à te faire ma douce. (se montrant joueuse en griffant son poignet et effleurant son épaule pour la déstabiliser) Tu n'as pas encore tout vu. (se montrant conciliante en se plongeant dans son regard pour la troubler) C'est vrai, je veillerai pleinement sur toi tu peux compter sur moi. (voyant une occasion de lui faire une proposition pour l'intriguer) D'ailleurs, comme je veille sur toi, tu veilles sur moi bellissima, et on peut s'aider pour quelque chose. Il est temps pour notre bien que l'on mette Melinda Parks hors d'état de nuire. (prenant une grande respiration) Tu es partante ?

     

    M (se montrant malicieuse en effleurant sa joue pour la faire frémir) : Je ne vais pas me gêner pour continuer dans ce cas c'est certain. (se montrant curieuse pour l'apâter) Ah bon ? Oh, j'aimerai connaître ta proposition et je serai ravie de pouvoir t'aider bellissima ou te donner des réponses, enfin, tu vois ce que je veux dire. (se montrant surprise pour la troubler) Tu m'intrigues davantage sur le coup. (se montrant compréhensive pour l'amadouer) Je le sais bien. (se montrant conciliante pour la désarçonner) On est une fine équipe après tout. (se montrant solidaire pour la dérouter) Je vais t'aider et je ferai tout pour que l'on y arrive tous les deux. (se montrant prévenante pour la déstabiliser) D'ailleurs, tu as une idée de comment tu souhaites procéder à cela ? J'ai déjà une petite idée de mon côté.

     

    I (se montrant tentatrice en effleurant doucement son épaule pour la déboussoler) : Alors je rêve de voir ce que tu peux me réserver d'autre ma chère. (satisfaite mais le cachant en se montrant conciliante pour la désorienter) Je vois bien. (se montrant joueuse pour l'apâter) J'ai tellement de choses en réserve. (se montrant solidaire pour la toucher) La meilleure qui soit. (se montrant touchée pour attiser son côté protectrice) Je suis plus que touchée que tu acceptes. Jamais on ne m'a autant soutenu comme toi. (se montrant curieuse en la laissant dévoiler son plan pour voir si elle était digne de confiance) Je suis prête à t'écouter. Dis-moi tout bellissima.

     

    M (se montrant déstabilisante en plongeant son regard dans le sien pour la titiller) : Oh ce sera une surprise ma belle. (se montrant curieuse pour l'apâter) J'ai hâte de voir cela. (se montrant à son écoute et jouant la fausse confidente pour l'amadouer) Bien sûr que je te soutiendrai et ce toujours. Tu comptes tant pour moi. (voyant l'occasion de la manipuler avec sa tactique pour la dérouter) Je vois l'idée directement de faire venir la cible vers moi sachant qu'elle ne me connait pas du tout et là, je la piègerai avec une proposition qu'elle ne pourra pas refuser. (prenant une grande respiration) Je trouve que c'est ce qu'il y a mieux, tu es d'accord avec moi ? »

     

    Isobel avait bien à l'esprit le fait que son père n'était plus de ce monde qu'elle se demandait sans cesse si finalement, malgré son envie de vouloir la surprotéger, il serait fier d'elle. Elle aurait tant aimé que celui-ci l'encourage, qu'il la pousse à se dépasser. Maintenant qu'il n'était plus là, elle était prête à montrer que le nom des Fitzpatrick était loin d'avoir disparu avec Michael et son oeuvre. Bien sûr, elle avait conscience du fait que son père serait loin d'approuver le fait de s'en prendre à son fils et à la mère de celui-ci mais elle se souvenait bien de tous les enseignements et particulièrement celui que l'ennemi pouvait se cacher parmi les plus proches. Elle détestait cordialement son demi-frère. C'était surtout qu'elle le voyait mal prendre les reines sans qu'il ne se fasse bouffer tout cru par quelqu'un de plus imposant. En plus, maintenant que Michael n'était plus là, les ennemis allaient tout faire pour récupérer l'organisation à leur avantage et il n'était pas question que cela arrive. Le fait même que Mallory puisse la soutenir. D'ailleurs, elle avait réussir une partie du test à la perfection. La seule inconnue était de savoir si finalement, elle allait accomplir ce qu'elle avait promis. Isobel était prête à lui accorder toute sa confiance surtout en voyant sa bienfaitrice si attentionnée à son égard mais elle se devait d'être prudente. Tant que finalement Melinda ne se trouvait pas pris au piège et que son fils ne puisse pas prendre place dans l'organisation, elle resterait sur ses gardes. Elle ignorait après tout qui était réellement Mallory et ce qu'elle attendait mais avec le test, elle le saurait tôt ou tard. Le but était finalement de la pousser à réaliser la manipulation rapidement. Au moins, si sa cible résistait, cela voulait dire qu'elle était une menace. Elle se montrera douce et décidée pour réaliser son but. Du côté de Mallory, le tout se passait merveilleusement bien même que son égo en ressortait bien grandi. Le fait de faire comme si elle aidait Isobel pouvait l'amener à se rapprocher des livres. Elle ne connaissait pas Melinda, mais elle était prête à la piéger pour atteindre son rêve. Son but était de se rapprocher de ses livres afin de mener sa vengeance à son terme. Ce n'était pas l'idéal certes mais elle avait conscience que l'on ne pouvait en aucun cas remonter le temps. Après tout, le fait de mettre la fille de Michael à terre comme une connaissance de celui-ci était même encore plus cruel que ce qu'elle avait comme idée en visant l'ainé Fitzpatrick. Après bien sûr, Isobel pouvait tenter de la mettre hors d'état de nuire mais le fait de l'aider pouvait la couvrir. Elle devait continuer sur cette voie. Elle se montrera déterminée et subtile pour arriver à ses fins.

     

    Dès lors, Isobel prit la main de Mallory l'amenant encore plus à l'intérieur de la ville et surtout près de la demeure de Melinda. Qu'allait-il se passer entre elles ? Mallory va-t-elle effectivement piéger Melinda ? Va-t-elle se servir de cette opportunité pour tourner cette manipulation à son avantage ? Fera-t-elle des découvertes sur Melinda ? Réussira-t-elle à s'infiltrer dans le clan des Fitzpatrick et à se hisser à une bonne place ? Envisagerait-elle de prendre une place bien importante au sein de l'organisation ? Pourra-t-elle découvrir la vérité sur sa famille, sur sa mère en particulier ? Que comptait-elle faire une fois après avoir tout découvert ? Ses livres existent-ils réellement ? Quelle sera sa réaction ? Que comptait faire Isobel ? Réussira-t-elle à avoir des réponses sur Mallory ? Quelle sera sa réaction ? Allait-elle pouvoir voir Melinda et son fils mis hors d'état de nuire ? Pourra-t-elle prendre la place de son père au sein de l'organisation ? Quelles seront ses intentions une fois la place prise ? Apprendra-t-elle des secrets ? Saura-t-elle s'entourer de personnes dignes de ce nom ? Sera-t-elle sinon la personne qui sans le savoir mettra un terme définitif à l'organisation de la famille ?

     

     

    Du côté de la demeure de Melinda Parks à l'intérieur, la tension entre Melinda et Tyler était à un point indescriptible que l'on sentait qu'ils pouvaient vivre un moment charnel et intense malgré ce qui était en train d'arriver par rapport à la mort de Michael et des conséquences que cela allait entraîner. Melinda n'était finalement pas trop affecté par le fait que l'ainé Fitzpatrick soit décédé, mais elle pensait simplement que le fait que son fils n'obtienne pas la suite de l'organisation, cela la rendait folle de rage. La lutte allait être bien compliqué pour la belle qui connaissait bien le système et particulièrement du fait que Michael avait caché leur relation et du fait qu'il avait un fils avec elle à savoir Liam. Elle avait conscience que pour faire reconnaître son fils, cela n'était pas simple. Peut-être que l'adn pouvait être le moyen le plus efficace mais il faudrait connaître un médecin susceptible de faire les tests comme personne. Pouvait-elle convaincre un autre membre de la famille Fitzpatrick qui travaille à l'hôpital comme Rebecca ? Elle savait que cela n'était pas possible vu comment Michael lui racontait qu'il détestait la femme de son frère, qu'elle n'était qu'une opportuniste. Après, peut-être qu'elle pouvait faire chanter la jeune femme, enfin, c'était des choses envisagées mais elle avait bien plus important à faire et réalisable plus rapidement. Elle avait en effet une ouverture plus que possible avec les Spencer et en particulier Matthew. En effet les souvenirs de son beau gosse sous ses yeux allaient lui servir dans ses ambitions. Arriver auprès de Matthew c'était tout d'abord d'avoir pleinement Tyler sous son emprise et qu'il puisse réaliser le moindre de ses désirs. Bien sûr, il y avait le fait de connaître un peu plus de ses souvenirs avec Tyler. Elle se disait qu'en passant un moment tellement inoubliable, les confidences allaient arriver tout naturellement. Elle se montrera allumeuse et tentatrice pour le piéger.

     

    Du côté du bellâtre, celui-ci était torturé de l'intérieur entre le devenir finalement de ce qui allait se passer après le règne de Michael, qui pouvait être le ou la coupable de ce changement et le fait d'être auprès de cette créature si délicieuse et si envoûtante. Bien sûr, sa mémoire commençait peu à peu à refaire surface et ce avec des flashs notamment de Matthew dont il ne comprenait pas grand chose comme le combat ou même les instants où ils s'amusaient. On avait l'impression qu'entre les deux, ils étaient de fin partenaires mais il se doutait que cela allait bien plus loin notamment en ayant les visions de William Spencer. Il aimerait connaître les réponses à toutes ses questions. Cela le rendait même fou de rage d'être aussi perdu mais auprès de cette apparition, c'était comme s'il avait trouvé un point d'encrage. Il rêvait tant de pouvoir la combler telle la déesse qu'elle était et même de vivre quelque chose de magnifique auprès d'elle et de son fils. Il voyait même l'avenir auprès d'elle et de son fils. Il désirait une vie tranquille et normale. La douce était si merveilleuse, si attentionnée. Il voulait tant l'embrasser et la garder dans ses bras à tout jamais. Elle lui faisait un bien si incomparable. De ses souvenirs, jamais personne n'avait été aussi si prévenante et attentionnée. Mais à part ce sentiment de bien-être, les questions à son sujet restaient toujours à l'esprit d'autant plus que celles concernant la belle créature. Elle était si mystérieuse mais pourtant, elle lui faisait un effet indescriptible. Il était incapable de penser rationnellement. Tout ce qui l'intéressait c'était le bien-être de sa belle reine et de tout faire pour qu'elle soit heureuse. Pour l'instant, elle n'avait pas encore dit ce qu'elle allait mais il ne désespérait pas du tout. Il se montrera attentionné et prévenant pour atteindre son but.

     

    Ainsi, elle prit sa gorge avec sa main en laissant ses ongles imprégner sa peau et léchant les traces pour l'enflammer. Il était tellement conquis par la belle qu'il ne pouvait s'empêcher de la contempler. Il aimerait tellement lui résister mais elle lui faisait un effet indescriptible. Il lui était incapable de s'enlever de l'esprit ses images d'elle si délicieuse et dans une tenue bien sexy. Il n'arrivait pas à croire qu'une telle chose puisse se produire, c'était plus que déstabilisant. Du côté de la belle coquine, sa chaleur exaltait tout son être qu'elle voulait le croquer tout cru sur le champ mais elle devait l'affâmer encore et encore. Elle raffollait du pouvoir qu'elle avait sur lui. Elle l'embrassa bestialement mordillant son cou jusqu'à son torse pour le faire frémir. Il avait l'impression que la belle créature lisait dans ses pensées et c'était si déroutant. Il aimait tant ce qu'elle lui procurait qu'il rêvait de ressentir d'autres attentions sur son corps. Il ne voulait qu'elle en cet instant. Rien d'autre ne comptait si ce n'était que cette douce perfection. Il était obsédé par cette belle créature. Elle agrippa sa taille avec sa jambe incitant son bel apollon avec ses mains à effleurer sa cuisse et l'approchant de son intimité pour l'enflammer. Il était tellement séduit et charmé qu'il voulait la rendre heureuse et voir un sourire sur ce visage à la fois malicieux et angélique. Elle était d'une splendeur à couper le souffle, l'incarnation même de la beauté au féminin. Elle lui faisait un effet plus qu'indescriptible. Normalement, il ne devrait pas penser à cela, sachant la situation dans laquelle il se trouvait mais il ne pouvait rien faire devant une telle attraction. Du côté de la belle diablesse, elle aimait tant sa douce chaleur qu'elle rêvait de ressentir son corps contre le sien dans un moment bien charnel. Elle guida sa main jusqu'à sa poitrine afin qu'il puisse la prendre à pleine main pour le faire frémir. Il était si influencé qu'il se laissa faire en affichant un sourire malicieux. Il était tellement tenté par cette diablesse qu'il était prêt à tout pour elle. Elle réveillait en lui des sentiments et des désirs qu'il ne pensait pas avoir au fond de lui. Il savait qu'elle le menait vers le vice et le plaisir mais il ne pouvait s'empêcher d'être avec elle. C'était inhumain ce qu'elle lui faisait subir mais il en voulait encore plus. Il était accro à elle, à la douceur de sa peau si incomparable. Il désirait tant parcourir ses formes généreuses et tellement parfaites pour l'éternité. Il avait l'impression de vivre un fantasme perpétuel mais pourtant, il était auprès d'une telle femme fatale. Il se surprenait même à vouloir réaliser tous ses rêves inassouvis auprès d'elle tellement elle l'influençait. Il voulait tester de nouvelles choses. Il ne pouvait être plus heureux qu'en cet instant. Il la subjuguait d'autant plus quand elle se montrait tellement joueuse, diabolique et perverse. Il devrait résister et pouvoir trouver un semblant de sérénité mais la belle apparition l'envoûtait littéralement. Cette belle diablesse la comblait au-delà de tous les mots. Il fondait littéralement devant elle. Du côté de la tentatrice, le désir submergeait tout son être qu'elle rêvait de vivre d'autres moments emplis de plaisir et du vice. Seulement, elle voulait le torturer davantage, lui montrer à quel point il ne pouvait plus se passer d'elle. Ainsi, il fera tout pour la garder à ses côtés. La belle diablesse lécha frénétiquement sa joue glissant sa main sous son pantalon et boxer en titillant son intimité pour le désarçonner. Il était tellement conquis qu'il rêvait de passer aux choses sérieuses. Il était subjugué par cette splendeur. Elle l'incitait à aller au plus loin dans le jeu et cela lui plaisait tant. Il se surprenait à vouloir jouer, être des plus coquins.

     

    Elle incita son beau brun avec ses mains à effleurer chaque parcelle de sa peau pour l'apâter. Il était tellement charmé qu'il se mordilla la lèvre d'un désir inoubliable. Elle réveillait en lui des sentiments si intenses et nombreux que jamais il n'aurait pensé que cela sortirait de son être. Il était si désorienté. Il ne savait plus quoi penser que même ce qu'il y avait autour de lui s'estompait à mesure d'être auprès de cette diablesse. Il se disait qu'il était en train de rêver, qu'il allait se réveiller ailleurs et voir qu'il avait vécu une profonde désillusion mais elle était près de lui. Il ne pouvait être plus heureux qu'en cet instant. Il la subjuguait d'autant plus quand elle se montrait autant joueuse et coquine. Il pensait lui résister mais c'était impossible. Il était complètement sous son charme. Elle l'incitait à céder aux vices et cela lui plaisait. Cela le surprenait mais de manière fort agréable. Il se surprenait même à vouloir jouer. Il vint en elle lui procurer ce dont elle désirait tant et ce de manière intense. Il se sentait si bien qu'il poussa des gémissements de plaisir lui murmurant à quel point elle était une divine déesse. Pour la belle créature, c'était si intense qu'elle voulait que cet instant ne s'arrête jamais. Elle poussa des gémissements de plaisir bougeant telle une tigresse et lui murmurant de continuer tellement c'était divin. Ce moment continuait de manière plus rapide et intense au point que les deux amants ne pouvaient plus se quitter. Là, elle vint à le retourner le poussant contre le mur et griffant sa cuisse bestialement pour l'ébranler. Tellement le désir était intense, il poussa un léger gémissement de plaisir. Il lui était impossible de résister à une beauté si ravageuse. Il se demandait même comment une jeune femme aussi parfaite, une telle femme fatale pouvait ne pas être avec un homme digne d'elle. Il détestait tant Michael de l'avoir fait souffrir. Pour la belle apparition, sa chaleur l'exaltait complètement qu'elle rêvait de ressentir son corps contre le sien dans des moments bien endiablés et charnels. Elle le prit bestialement pour le cou mordillant sa lèvre en sang et l'embrassant sauvagement en laissant sa langue mener une danse endiablée avec la sienne pour le désorienter. Elle le voulait le voir à sa merci qu'ainsi il pourrait satisfaire la moindre de ses volontés. Elle désirait être la seule à occuper constamment ses pensées. De plus, Tyler pouvait lui permettre davantage de s'approcher des Spencer et de Matthew. Elle sentait qu'elle pouvait avoir la main mise sur lui et cela la satisfaisait pleinement. Elle voulait ressentir ses attentions quitte même à arrêter le temps si cela était possible. Elle n'en pouvait plus d'être loin de lui. Son jeu se retournait contre elle. Elle aimait jouer qu'elle voulait que cela ne s'arrête jamais. Elle savait que ce moment de plaisir et de vice serait encore plus inoubliable. Jamais aucun homme n'avait réussi à lui procurer autant de sensations des plus merveilleuses. Il était séduit par la douce qu'il aimerait sentir ses lèvres contre les siennes dans un baiser bien passionné, langoureux et charnel. Elle laissa ses ongles imprégner la peau de son cou léchant les traces de sang jusqu'au haut de son torse et effleurant sa poitrine pour le torturer. Il vibrait totalement à ses attentions même il était à sa merci. Il lui tardait de voir ce qu'elle pourrait lui procurer par la suite. Il était dingue de sa douce. Elle mordilla au niveau de son bas-ventre pinçant ses fesses et titillant son intimité pour le désorienter. Il était subjugué par l'enchanteresse. Ses attentions étaient si divines qu'il en voulait bien davantage. Il se disait que sa douce colombe savait lire au plus profond de lui. C'était plus que déroutant car peu savaient le faire. Il se sentait si bien auprès d'elle. Il ressentait un désir si intense que tout son corps parlait pour cette déesse. Son rêve était de voir sa belle sourire, d'admirer son regard de braise si envoûtant et troublant. Il aimait tant être en sa douce compagnie. Elle était tellement coquine, joueuse et en même temps si douce et prévenante. Il voyait en elle la femme parfaite que tous les hommes voudraient avoir à ses côtés. Elle lui faisait perdre littéralement l'esprit. Rien ne comptait désormais autour de lui si ce n'était que sa belle reine somptueuse sous ses yeux. Pour cette diablesse, il était une telle perle rare à croquer, tel un dieu grec si sexy. Ses attentions étaient d'une telle perfection et sans nom qu'elle aimerait créer une boucle temporelle pour savourer pleinement ses délicieux cadeaux. Elle l'incita à aller vers le bas de son corps afin d'enlever sa lingerie sexy et mieux titiller son intimité pour le faire bouillir de désir. Il était ébloui littéralement par ce qu'elle lui procurait. C'était tellement inhumain ce qu'elle lui faisait vivre mais en même temps si excitant. Elle savait le faire vibrer comme personne. Du côté de la belle, résister à la tentation était une torture qu'elle voulait passer à la vitesse supérieure. Cette bouille angélique le faisait craquer qu'il lui était impossible de résister à son attraction. Elle désirait lui procurer des attentions tellement sensuelles qu'il ne pourrait jamais oublier ce moment. Elle aimait jouer avec ses proies, les torturer à un tel point qu'ils ne pourraient plus jamais s'éloigner de la belle. Ainsi, elle savait qu'elle pourrait demander à ses cibles tout ce qu'elle désirait. Elle les possédera à tout jamais et avec Tyler c'était son intention le plus cher. Elle aimait les voir si soumis à elle, aussi admiratif comme de voir à quel point ils étaient attentionnés envers elle. Avec ce beau gosse, c'était au-delà de ses espérances. Le rendre fou était tellement difficile car elle avait envie de céder à ce désir de plus en plus intense.

     

    Elle le poussa violemment sur le dos bougeant telle une tigresse et agrippant sa cuisse avec une main pour exalter un désir des plus incontrôlables. Il était envoûté par sa belle déesse comme si celle-ci lui avait jeté un sort. Il se trouvait en plus que son regard était si troublant qu'il aimerait s'y plonger éternellement. Il aimait tant être auprès d'elle. Il lui tardait de lui procurer des attentions aussi sensuelles, divines et perverses encore et encore. Ce petit moment déjà qu'il vivait était à jamais graver dans sa mémoire. Elle lui donnait tant envie d'essayer d'autres choses ce qui jamais ne lui était arrivé auparavant enfin selon lui. La bellissima réveillait en lui un côté joueur et malicieux qu'il ne connaissait nullement. En tout cas, c'était bien plus intense que ce qu'il pensait avoir au fond de lui. Il avait cette apparition dans la peau et rien ne pouvait l'y déloger qu'il lui murmura qu'il était soumis à tous ses désirs même les plus inavouables. Ses yeux ne pouvaient s'empêcher de contempler cette splendeur. Il pensait que le bonheur absolu n'était qu'un fantasme, un idéal dont on ne pouvait s'approcher mais pourtant, elle réussissait à lui procurer ce genre de chose. En admirant sa chevelure blonde étincelante et envoûtante, ses lèvres d'une douceur et d'une sensualité incomparable et de ce regard qui n'avait de cesse de troubler et ce cou qui n'avait de cesse de réclamer la chaleur de ses doux et intenses baisers, il se disait qu'elle était la femme la plus fabuleuse, exquise, magnifique qu'il n'avait jamais rencontré. Pour cette enchanteresse, elle aimait tant l'avoir entre ses griffes qu'elle voulait encore le titiller davantage. Elle aimait donner au jeu une saveur tellement charnelle ce qui était par la suite incomparable. Elle voulait dominer les choses. Son désir le plus cher ? C'était de l'avoir sous son emprise et d'obtenir tout ce dont elle désirait grâce à ce beau canon. Elle voulait lui casser toutes les barrières de telle sorte à ce qu'il cède à l'interdit. Elle lécha intensément son cou jusqu'à sa joue coinçant la tête de son beau gosse sur sa poitrine afin de ressentir ses exquises attentions pour le désarçonner. Elle raffollait de ses attentions qu'elle voulait en ressentir davantage et rendre les choses encore plus savoureuses. Elle vibrait totalement à son contact qu'il lui était impossible de se contrôler se mordillant frénétiquement la lèvre. Il était tellement conquis par la belle qu'il lui prodigua de doux baisers exquis sur la poitrine de celle-ci la mordillant légèrement. Il n'en pouvait plus de ne pas la combler comme elle pouvait l'espérer. Elle frissonait totalement qu'elle poussa un soupir de plaisir se cambrant pour profiter pleinement de ce qu'il lui procurait. Elle fondait littéralement sous ses attentions. Cette perle rare lui procurait des attentions divines qu'elle ne voulait pas le perdre. Elle fera tout pour le garder à ses côtés. Si quelqu'un tentait de lui prendre ce bel ange, elle sortirait les griffes les faisant payer au centuple. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Oh, elle tuera simplement le ou les responsables. Elle rêvait de pouvoir dévorer chaque parcelle de son corps et sur le champ. Tout son être était littéralement dévoré de l'intérieur. Du côté du beau canon, il était plus que déstabilisé par cette splendeur. Il était si fasciné qu'il se plongea dans son regard effleurant doucement la joue de sa beauté puis l'approchant en la prenant par le cou. C'était si intense pour cette déesse qu'elle afficha un sourire coquin. Il lui procurait une sensation tellement exquise qu'elle désirait voir ce moment continuer sans cesse et ainsi le voir à jamais sous son pouvoir. Elle s'approcha telle une féline laissant sa jambe frôler la sienne, donnant des baisers intenses et enflammées et mordillant chaque parcelle de son torse pour le dérouter. Il était accro aux attentions de cette perfection. Il ne pouvait pas sortir cette beauté de son esprit. Sa douce colombe était sa priorité. Il se sentait connecté à elle. Il était littéralement aux anges. Sa peau pour elle était si douce qu'elle voulait ressentir davantage sa douce chaleur. Jouer était si exaltant. Elle était consciente que cela poussait le jeu au-delà de tout ce qu'elle pouvait imaginer et cela satisfaisait pleinement son égo. Elle le trouvait si charmant, prévenant et canon. C'était un prince pour elle. Il n'était pas question de le laisser s'échapper. Elle voulait pouvoir être à ses côtés et être la seule pour lui qui compte. Les hommes qu'elle avait pu croiser n'étaient que des vermines de bas étage qu'elle jetait. Clairement, elle savait maintenant qu'elle avait fait une belle connerie avec Michael au préalable. Elle tenait à réparer tout cela. Avec Matthew, elle voyait le potentiel de celui-ci, sa grandeur, sa puissance. Elle laissa sa langue parcourir sa peau douce et exquise jusqu'à son intimité en titillant légèrement le bout et laissant ses doigts transparaître tout le désir qu'elle ressentait au travers de ses caresses pour le dérouter. Il ne supportait plus d'être si loin d'elle, de cet ange malicieux qui le troublait tant, de ne pas pouvoir l'embrasser et de la combler à sa juste valeur. Elle savait l'amener vers un moment de pur bonheur. Il afficha un sourire bien coquin. Il fera tout pour combler cette femme fatale autant qu'il était heureux en passant ce moment en sa compagnie. Ce moment était tellement inoubliable et charnel qu'il ne voulait pas que cela s'arrête. Mon dieu qu'elle savait y faire avec sa moue et ce regard coquin ! Il était charmé. Il désirait tant laisser son désir submerger tout son être et l'exprimer. Il voulait bien plus que ce qu'il avait vécu avec cette beauté. Il désirait lui faire comprendre à quel point il était dingue de cette beauté et qu'elle l'avait totalement charmé. De son côté, sa chaleur était tellement exaltante qu'elle voulait passer à la vitesse supérieure. Elle ne voulait pas se détacher de ce corps de bel apollon qui la faisait chavirer. Elle avait tant d'idées coquines à l'esprit qu'elle désirait les assouvir pleinement. Elle prodigua une douceur à son nombril le mordillant jusqu'à arriver tout près de ce qu'elle désirait et griffant sauvagement son torse jusqu'au sang pour le dérouter. Il était totalement désarçonné qu'il cria légèrement. Cependant il était totalement sous son contrôle qu'il réclamait encore plus de ses instants. Pour la déesse, ce moment était incomparable qu'elle voulait voir ce qu'il était capable de faire. Elle prit à pleine main son intimité malaxant son intimité et léchant subtilement ses lèvres pour le torturer. Il était séduit qu'il poussa des gémissements de plaisir. Il la désirait tellement que chaque parcelle de son corps frissonnait inexorablement. Pour la belle créature, il était la perfection. Elle savourait l'effet qu'elle procurait sur lui. Elle ne pouvait plus se passer de la douce chaleur de son bellâtre. Elle ne voyait qu'un seul moyen pour passer à la vitesse supérieure à savoir de faire monter la pression pour mieux le faire bouillir d'un désir incomparable.

     

    Elle griffa le bas de son dos mordillant le creux de son cou et laissant sa main remonter le long de sa jambe jusqu'à son intimité pour le déboussoler. Il fondait davantage sous ses attentions sensuelles qu'il se mordilla intensément la lèvre. Elle lui faisait un effet indescriptible. Il ne pensait pas être cet homme qui se trouverait en face de cette perfection faite femme mais pourtant il était à ses côtés. Il aimait tant le destin tout d'un coup que toutes ses questions qu'il se posait s'envolèrent en un clin d'oeil. Pour elle, il lui procurait un bien incomparable qu'elle voulait le garder à tout jamais. Elle savait qu'elle attirerait la jalousie de nombreuses personnes en étant auprès de lui mais cela l'importait peu, bien au contraire Ce qu'elle voyait elle, c'était le potentiel de Tyler et le moyen d'atteindre Matthew comme personne. Elle était satisfaite rien qu'à l'idée d'arriver à ses fins. Elle avait conscience qu'elle utilisait la bonne stratégie pour arriver à ses fins. Elle guida les mains de celui-ci vers ses cuisses et ses hanches tout en mordillant ses lèvres coquinement et lui faisant un clin d'oeil pour le provoquer. Elle voulait le rendre tellement dingue qu'il rêverait de recommencer ses moments encore et encore y pensant même la nuit. Il était complètement admiratif rien qu'en voyant sa lingerie aussi sexy qu'envoûtante qu'il se laissa faire se montrant même audacieux en approchant de l'intimité de la belle. Elle était aux anges avec ce qu'il lui procurait qu'elle poussa un gémissement de plaisir. Il aimait tant la voir heureuse et comblée que cela l'incitait à être davantage joueur et coquin. D'ailleurs, il effleura le bas du dos de la belle créature s'approchant de son oreille en lui murmurant à quel point il la trouvait sublissime, qu'elle était ce qu'il y avait de plus beau à contempler en ce bas monde. Il ne pouvait s'empêcher d'ajouter qu'elle était un ange tombé du ciel qui le rendait le plus heureux au monde. Il était devenu totalement accro à elle, à son charme des plus renversants. Du côré de la diablesse, elle était comblée au-delà de tout ce qu'elle pouvait imaginer. Elle rêvait de passer à la vitesse supérieure et de vivre cet instant torride mais ce n'était pas le moment adéquat. Elle n'en pouvait plus de ne pas aller plus loin. Cependant, elle savait que le jeu pouvait avoir un effet pervers mais elle aimait tant aussi cela. De plus, plus cela continuait sur la frustration et plus le moment serait inoubliable. Elle posa son front contre le sien l'effleurant et griffant le début de son avant-bras pour le titiller. Elle voulait tant casser toutes ses barrières de résistance et donc voir ce qu'il était capable de faire. Elle voyait déjà que ce jeu entre eux deviendrait le plus magique et le plus inoubliable qui soit qu'ils redemanderaient à le vivre encore et encore. Il était complètement raide dingue. De plus, il n'en pouvait plus de la savoir si loin et de ne pas pouvoir l'embrasser, de ne pas pouvoir sentir sa douce chaleur sur ses lèvres comme son corps tout entier. Il désirait lui montrer à quel point il pouvait jouer et qu'elle était une source d'inspiration intarrissable. Elle sentait que c'était le moment, le bon moment pour passer aux choses sérieuses. Elle avait tant envie de céder à la tentation et de le croquer sur le champ tellement elle admirait la réaction de son beau gosse. Elle était déterminée à laisser un souvenir tellement inoubliable que le beau brun serait obsédé par elle laissant tout ce qu'il y avait derrière lui.

     

    Elle bougea au plus près de son corps kidnappant sa taille avec sa jambe en le serrant le plus possible au point que cela en était étouffant, léchant frénétiquement son avant-bras et procurant une douceur à son oreille pour le faire bouillir de désir. Il était totalement déstabilisé et troublé par cette apparition. L'ondulation troublante, exquise et exaltante du corps de cette belle créature le fascinait plus que tout. Elle était d'une telle beauté à couper le souffle. Il était soumis à cette belle colombe. Son doux parfum enivrait totalement ses sens et le rendait dingue. De son côté, sa chaleur enivrait littéralement chaque parcelle de son corps qu'elle voulait le rapprocher davantage pour le garder auprès d'elle à tout jamais. Elle l'incita à enlever sa lingerie en guidant ses mains sur tout son corps pour le tenter. Il était totalement émoustillé par cette enchanteresse qu'il couvra la belle de baisers aussi enivrants qu'exquis sur sa poitrine et caressant son corps du bout des doigts jusqu'à ses fesses pour la faire frémir. Il désirait que ce moment dure à tout jamais. Il ne pouvait plus se passer de cette divinité. Si jamais elle désirait quoi que ce soit, il réaliserait le tout sans poser la moindre question. Tellement ce qu'elle vivait était inoubliable et exquis, elle se cambra pour savourer ce moment sensuel. La douceur de ses doigts sur son corps la faisait tant frissonnait qu'elle ressentait à quel point il la désirait. Les deux amants étaient attirés de manière intense, tels des aimants. Ils ne pouvaient se détacher l'un de l'autre. Elle désirait encore plus le posséder, lui faire vivre cet instant torride. Pour arriver à ses fins, elle le torturerait d'une manière intense pour qu'à la fin ce moment soit marqué au sein même de l'histoire toute entière.

     

    Elle griffa le haut de sa poitrine jusqu'en sang amenant son bellâtre dessus et griffant l'arrière de sa cuisse pour le désarçonner. Il était tellement déstabilisé qu'il voulait la ressentir près de lui à tout jamais. Pour elle, c'était tellement intense ce qu'elle vivait que de se contenir n'était plus possible. Elle laissa sa langue parcourir l'intérieur de sa cuisse le mordillant subtilement et se plongeant dans son regard malicieusement pour l'ébranler. Le désir envahissait chaque parcelle de son être qu'il poussa un gémissement de plaisir plus qu'intense. La belle diablesse était complètement enflammée par ce bel apollon. Elle désirait faire monter petit à petit la température afin d'arriver à ce qu'elle désirait tant. Elle malaxa sulfureusement son intimité faisant des va et viens torrides avec ses mains léchant le dessus de sa main et procurant une douceur à son index pour l'enflammer. Il était tellement conquis par cette déesse et par ses attentions aussi parfaites rendant jaloux les dieux de l'Olympe en personne qu'il poussa un léger soupir de satisfaction. De son côté, la déesse avait tellement chaud vu les attentions que celui-ci procurait qu'elle voulait le faire vibrer en retour. Ainsi, il redéfinira complètement ses rêves et ses fantasmes les plus inassouvis en pensant à elle constamment et en désirant être à ses côtés à tout jamais. Elle titilla son menton avec ses lèvres les mordillant pour l'apâter. Elle voulait voir à quel point il la désirait. Il rêvait plus que tout de vivre cet instant mémorable et de pouvoir la prendre dans ses bras comme de lui avouer à quel point il était fou d'elle. Il désirait tant pouvoir la sentir contre lui. Ce serait pour lui le cadeau le plus merveilleux qui soit. Il était tellement torturé qu'il embrassa la belle en laissant transparaître tout le désir et la passion qu'il ressentait à son égard. Elle aimait tant la douceur exquise de ses lèvres sur les siennes qu'elle voulait y rester le plus longtemps possible en ressentant ses attentions sur tout son corps. Jamais elle ne s'était sentie aussi bien qu'en cet instant. Elle prolongea son baiser le rendant bestial en mordillant sa lèvre en sang et la léchant jusqu'à atteindre son cou pour le déstabiliser. Il fondait sous ses attentions exaltantes étant totalement séduit par cette beauté exquise. Il n'arrivait toujours pas à croire qu'une femme à la fois tendre et joueuse puisse exister mais pourtant, elle était bien présente. Comment une femme aussi parfaite pouvait s'intéresser à lui ? Il se posait la question sans cesse. Elle l'incita à titiller son intimité malaxant sulfureusement le sien et procurant une douceur à son bas-ventre pour l'exciter. Ses attentions étaient tellement parfaites qu'il désirait en avoir bien davantage. Elle réussissait à le combler au-delà de tout ce qu'il pouvait imaginer. Elle vivait de son côté un tel enchantement de saveurs qu'elle poussa des gémissements de plaisir lui murmurant que son beau canon la comble au-delà de tout ce que le commun des mortels puisse concevoir. Elle avait conscience qu'en étant présente à le soutenir, à l'aider dans sa mémoire, il viendrait à l'aider dans tout ce qu'elle désirait. Il raffollait plus que tout des paroles exquises de sa belle enchanteresse. Il était en train de défaillir face à elle. Il était d'autant plus charmé d'écouter cette voix sensuelle. C'était d'ailleurs la première chose qui l'avait séduite. Il trouvait même que cette splendide créature aux courbes généreuses était la plus belle merveille au monde et qu'elle devait être comblée telle la reine qu'elle était. Il était encore plus inspiré pour jouer avec cette créature qu'il afficha un sourire angélique et coquin. La belle tentatrice aimait encore plus cette situation, comment les choses se déroulaient. Ce sourire était à croquer qu'elle lui donnait encore plus envie de le dévorer tout cru sur le champ. Elle était d'autant plus attiré par ce beau gosse. Il lui était capable de résister à une attraction aussi magique tout comme lui pour elle en cet instant. Rien ne pouvait entraver ce qui était en train de se dérouler.

     

    Il descendit malicieusement au plus bas de son intimité en embrassant au niveau de l'intérieur de sa cuisse et remontant lentement le long de sa jambe. Il voulait lui procurer des attentions que jamais elle n'aurait pu avoir auparavant. Avec tout ce qui arrivait enfin avec sa perte de mémoire sur ce qu'il avait vécu auparavant, il pensait qu'il n'était pas là en train de procurer ses divines attentions à sa belle apparition mais la chaleur de sa peau si exaltante sous ses caresses et ses baisers le ramenaient à cette réalité si merveilleuse. Le désir qu'elle ressentait était tellement incontrôlable. Résister à la tentation était mission impossible. Ne pas profiter d'un tel moment si magique auprès de son beau brun serait criminel. Elle avait toujours eu l'intention d'être dans les bras de cette splendeur et ce depuis toujours. Enfin, elle pouvait assouvir ses désirs les plus fous. Pour lui, le fait de ne pas la voir sourire, de ne pas voir ses yeux étincelants noisettes et captivants pétiller de bonheur était juste scandaleux. Il désirait être à ses côtés. Elle avait tellement de classe et de charme. Il ressentait certains sentiments qu'il ne comprenait pas et il aimerait pouvoir davantage les exprimer. C'était le moment. La chaleur enivrait totalement la belle créature qu'il lui tardait d'arriver à cet instant torride et charnel. Elle avait le moyen d'arriver à l'influencer, de pouvoir être la seule auprès de lui. Ce beau canon eclipsait totalement tout ce qu'elle avait pu vivre jusqu'ici. Elle voyait en lui un homme tellement prévenant, attentionné et davantage. Elle n'avait pas l'habitude de cela. Cependant, elle vit en lui ce côté coquin, meneur et décidé et là, cela la faisait davantage craquer. Il était l'évolution qu'avait besoin le monde. Elle comptait lui montrer à quel point il n'existait pour lui qu'elle dans ce monde et qu'elle serait son essentiel. Elle n'en pouvait plus d'être si loin de lui et c'était la même chose pour cet ange. Ils bouillonnaient tellement de désir qu'ils ne demandaient qu'à l'exprimer le plus vite possible. C'était le moment de passer à la vitesse supérieure.

     

    Elle malaxa perversement son intimité le léchant innocemment puis la prenant à pleine bouche et faisant des va et viens torrides pour le torturer. Il avait l'impression d'être sur une ile paradisiaque voyant cet océan étincelant de bonheur et admirant la femme qu'il avait auprès de lui. C'était tellement intense qu'il gémit d'un plaisir inégalable. Elle lui faisait un effet de fou. Il était complètement à sa merci qu'il murmura à l'oreille de sa douce colombe de recommencer tellement c'était magique. La réaction de son bel apollon la satisfaisait au-delà de tout ce qu'elle pouvait imaginer, qu'elle était inspirée. Elle avait tout pleins d'idées coquines dans son esprit voulant le combler et l'avoir totalement sous son influence. Elle voulait l'enflammer mais en même temps, c'était trop dur d'attendre. Il lui faisait tellement envie. Jamais elle n'avait ressenti un désir aussi intense. C'était comme un feu qui animait tout son être s'embrasant à son contact. Elle désirait ressentir son corps contre le sien et ses attentions tellement délicieuses à tout jamais. Elle ne pouvait plus s'en passer. Elle se tourna s'allongeant en serrant son emprise avec ses deux jambes tel un étau sur sa taille que c'était à en couper le souffle, léchant frénétiquement sa joue et griffant l'arrière de sa cuisse jusqu'à son dos pour le déboussoler. Il était totalement raide dingue de ses attentions qu'il lui murmura à quel point elle était la femme la plus resplendissante au monde avec des courbes de rêve à faire palir les dieux de l'olympe et qu'il rêvait encore de ressentir davantage d'attentions de sa part. Elle voyait qu'elle s'approchait du but. Il était si heureux de dire ce qu'il ressentait mais en même temps il était si coquin. Ainsi, il lui murmura par la suite qu'il rêvait de l'entendre prononcer son nom pendant leur moment. Elle aimait le voir totalement sous son influence rien qu'en entendant ses mots les plus doux qui soit. Elle raffollait davantage de ses compliments qu'elle baissa la tête en feignant de rougir pour mieux le toucher. Elle désirait le laisser croire qu'il était en train de l'amadouer. Ainsi, elle pourrait mieux le piéger. Du côté du beau brun, la voir aussi touchée l'atteignait totalement. Il était totalement conquis par la belle en voyant ses joues rouges. Cela lui donnait un côté d'autant plus craquant pour lui. Il était totalement séduit par sa belle créature. Il embrassa le front de sa belle puis lui prodigua un baiser plus que passionné et descendit ensuite le long de son corps. Elle était totalement attirée, séduite et intriguée par son beau gosse. Lui était plus qu'heureux de lui prodiguer tout ce qu'elle désirait. Il voulait continuer encore et encore. Elle griffa bestialement son torse le mordillant par endroit jusqu'à tout près de son intimité et sa cuisse pour le désorienter. Il était totalement perdu, troublé et désorienté. Il n'en pouvait plus d'être si près de vivre un tel instant magique et d'être encore si loin d'elle. Elle le torturait littéralement avec ses attentions d'une douceur inoubliable. Elle aimait avoir son beau gosse en son pouvoir qu'elle comptait le torturer encore plus. Elle l'incita totalement à lui procurer une douceur à son intimité alors qu'elle mordilla son cou le léchant frénétiquement jusqu'à sa joue pour le déboussoler. Elle lui procurait un bien fou qu'il était incapable de lui résister. Il était plus que conquis. Il combla sa belle la titillant subtilement avec sa langue au niveau de l'intérieur de sa cuisse. Elle était littéralement aux anges qu'elle poussa un gémissement de plaisir. Elle sentait que son beau gosse avait lu en elle connaissant les endroits qui la faisait tant vibrer et chavirer. Aucun homme n'avait réussi à la combler comme Tyler le faisait en cet instant. Elle était conquise par ce bellâtre. Il était un véritable prince à ses yeux. Pour lui, elle était prête à tout. Elle le voulait plus que tout. Elle effleura le bas de son corps avec sa jambe laissant sa langue parcourir l'intérieur de sa cuisse et remontant le long de son corps en bougeant telle une féline pour l'enflammer. Il frissonnait grandement d'un désir plus qu'incontrôlable. Elle aimait tant sa douce chaleur qu'elle voulait le garder tout contre elle le plus longtemps possible. Il voulait montrer à son amante à quel point il était conquis par sa beauté, par son charme, sa gentillesse, son côté joueuse et qu'elle était pour lui son essentiel. Il procura de nouveau une douceur à son intimité puis remontant jusqu'à son nombril. Elle savourait tant cette attention aussi divine et délicieuse qu'elle se cambra pour savourer pleinement ce moment magique. Le voyant tellement accro à sa personne, celle-ci était davantage séduite, curieuse et attirée par ce beau jeune homme. Leurs corps bouillonnaient littéralement tellement leurs désirs les submergeaient. Il était inévitable que leur moment aussi torride que charnel, sensuel et torride approche.

     

    Tyler avait conscience qu'il devrait parler à la belle colombe et la réconforter mais il lui était impossible de résister à une telle attirance. C'était incontrôlable. Ce moment qu'il vivait avec Melinda commençait peu à peu à marquer sa mémoire. Ele réussissait d'autant plus à réveiller des instincts inédits. Cela réveillait son instinct de joueur, de vouloir bien plus que ce qu'il pensait avoir. Il voulait changer la donne et allait au-delà de ce qu'il connaissait de si peu de lui. En retrouvant le regard de cette déesse resplendissante, il ne retrouvait qu'elle dans ses pensées. Elle était tellement incroyable, merveilleuse. Il était subjugué par cette belle splendeur. Elle le soutenait dans sa quête et il voulait d'autant plus l'aider dans sa quête de bonheur mais aussi que le fils de celle-ci soit au mieux. Il était incapable de résister à cette attraction qu'il ressentait pour elle. Il se sentait en confiance avec elle et tellement bien en sa présence. Il ne pouvait plus se détacher de Melinda tellement l'effet qu'elle lui faisait était le plus indescriptible qui soit. La belle diablesse l'obsédait littéralement. Melinda voyait enfin ce qu'elle désirait s'accomplir. Il embrassa coquinement la joue de sa douce atteignant ses lèvres en les titillant et mordillant le creux de son cou. Il désirait lui prodiguer les divines et délicieuses attentions qu'une reine pouvait recevoir afin que celle-ci l'ait également à l'esprit. Cette beauté fascinante et ensorcelante le séduisait plus que tout. Elle voulait ne faire plus qu'un avec son beau gosse. Son jeu se retournait de plus en plus contre elle. Elle ne pouvait plus contenir le désir qu'elle ressentait à son égard. A force de jouer, elle s'était littéralement brûlée les ailes. Elle lécha son avant-bras remontant à son épaule et son cou le mordillant pour le désorienter. Il était totalement charmé par la belle frissonnant sous son doux contact qu'il afficha un sourire radieux. Elle griffa l'arrière de son cou léchant le haut de son torse et pinçant ses fesses pour l'ébranler. Il était plus que subjugué par sa belle tentatrice qu'il lui murmura qu'il était sien à tout jamais. Il caressa les cheveux de sa belle descendant le long de son cou si doux et délicat puis de son bras et le léchant subtilement. Son attention enivrait plus que tout la belle qu'elle se mordilla intensément la lèvre de désir. Tellement conquis, il effleura la cuisse de sa douce colombe remontant lentement le long de son ventre et de sa poitrine en l'espaçant de baisers tendres et la mordillant subtilement par endroit. La divine diablesse était presque au septième ciel profitant de l'instant merveilleux et inoubliable en descendant sa main le long de son dos agrippant sa cuisse et procurant une douceur à son oreille afin de vivre le plus longtemps possible cet instant. La peau de celle-ci était pour son beau brun d'une douceur indescriptible et intense. Il voulait laisser ses mains sur sa peau le plus longtemps possible afin de découvrir ce corps d'une telle perfection qui le charmait littéralement. Elle voulait de son côté lui faire perdre littéralement le contrôle, casser ses barrières qui l'enchainait mais c'était une telle torture en vue des sentiments qui étaient de plus en plus grands.

     

    Elle le bascula sur le dos laissant sa langue toucher le bout puis parcourant son intimité entièrement et faisant mine de le prendre en bouche pour le provoquer. Il la mettait complètement au supplice. Il la désirait plus que tout au monde qu'il lui tardait de montrer à quel point il la rendait dingue. Elle aimait se comporter telle une diablesse et qui plus est une allumeuse. Entre les deux c'était tellement torride et chaud. Elle raffolait tant de cette ambiance et elle comptait bien le garder. En effet, elle aimait s'adonner aux joies du plaisir et du vice. Du côté du beau canon, il ne pouvait s'empêcher de contempler la belle et somptueuse créature. Mon dieu qu'elle était parfaite à ses yeux. Inspiré, il lui murmura à l'oreille de continuer à le combler tellement elle était délicieuse, ravissante, renversante, troublante et parfaite. Il était littéralement séduit qu'il était prêt à lui révéler tout ce qu'il ressentait à son égard. Elle était de son côté tellement sur un nuage qu'il était temps de se montrer encore plus coquine et lui montrer qu'elle était la seule susceptible de pouvoir réaliser le moindre de ses rêves et fantasmes. Le bel ange était pour la douce si séduisant, attentionné, parfait au regard captivant et littéralement de braise. Elle désirait le tenter davantage et à force d'être à ses côtés, elle savait ce qu'il aimait. Elle lui murmura à l'oreille la titillant avec ses lèvres que s'il l'enflammait davantage, elle lui ferait goûter à des plaisirs tellement inoubliables, magiques, d'un plaisir inégalable qu'il en deviendrait accro et en redemanderait sans cesse pour le déboussoler. Elle désirait plus que tout de marquer les esprits. Au vu à quel point il était en train de rougir, sa mission était une entière réussite. Pour le bellâtre, la déesse somptueuse occupait ses pensées. Rien n'arrivait à l'enlever de son esprit. Chaque parcelle de son corps parlait pour lui. Il ressentait un désir des plus immenses que c'était une torture de ne pas céder. Elle procura une douceur à son index léchant l'intérieur de sa main et faisant de nouveau des va et viens torrides avec son intimité pour le faire bouillir de désir. D'ailleurs son désir était à un tel point inexorable tellement la belle lui procurait un bien fou. Il était totalement déstabilisé par la belle. Il désirait lui montrer qu'il lui appartenait corps et âme et qu'il pouvait lui faire voir de merveilleuses choses. A jamais, il souhaitait la voir heureuse. Elle aimait tant le provoquer, lui prodiguer des attentions aussi enivrantes, exaltantes, délicieuse et même davantage. Avec ce qu'elle faisait, elle était davantage troublée et séduite par lui. Elle le désirait aussi plus que tout. Un rien la faisait chavirer que ce soit son corps de beau gosse, ses lèvres exquises, sensuelles et sexy ou même la manière dont il était prévenant et attentionné à son égard. Elle voulait tout avoir de lui et le croquer sans cesse, l'emmenant sur des chemins du vice.

     

    En cet instant, Tyler était sur un petit nuage où tout l'extérieur ne pouvait l'atteindre. Il était seul auprès d'une femme parfaite, sensuelle, coquine, malicieuse. La voir aussi tentatrice le rendait encore plus joueur et coquin. Il prit sa jambe tout près de lui remontant des baisers tendres et fougueux sur tout le long jusqu'à arriver à l'intérieur de sa cuisse et son intimité en titillant avec sa langue et du bout des doigts. Il aimait tant la voir heureuse, c'était même le plus beau des présents. Ressentir son corps près du sien le rendait davantage fou de bonheur. Jamais il ne s'était aussi bien auprès d'une femme et depuis un moment. Les sentiments le tourmentaient de plus en plus. Il voyait en cette sublime créature une femme que beaucoup d'hommes rêveraient d'avoir à leur côté. Il avait rêvé de rencontrer une telle déesse et c'était fait. La sensation d'avoir cette belle apparition auprès de lui l'emmenait à céder à tous ses envies sans penser à ce qu'il pourrait se passer par la suite. Au fur et à mesure des attentions du beau canon, le désir que ressentait la belle diablesse allait au-delà de ce que la limite du commun des mortels pouvait supporter. Ce qu'il lui procurait était tout simplement divin, un océan de bonheur qu'elle rêvait de le ressentir le plus longtemps possible. Elle n'avait pas de mots pour décrire cette belle sensation. L'effet qu'elle lui procurait était immense. Elle tenait à garder cet homme parfait à ses côtés et ce par tous les moyens possibles pour assouvir ses désirs. Elle mordilla ses lèvres l'incitant avec sa main à titiller son intimité puis à effleurer ses fesses pour le désarçonner. Ainsi il s'exécuta prodiguant une douceur inoubliable pour une telle beauté absolument sublissime. Il voulait qu'elle soit la plus heureuse. Il était capable de tout faire pour réaliser son souhait et peu importe les moyens employés. C'était l'essentiel pour lui. C'était pour la belle reine tellement merveilleux qu'elle poussa des gémissements de plaisir un peu plus intense. Cela comblait de bonheur le bellâtre qu'il continua accélérant du bout des doigts. C'était si divin et parfait que ses gémissements s'accéléraient. Jamais elle n'avait pris un tel plaisir auparavant. Il était à ses yeux un tel dieu. La chaleur était torride entre les deux, c'était même au-delà de tout ce que l'on pouvait imaginer. Elle désirait tant ressentir son beau gosse en elle, qu'il la fasse vibrer comme personne. Elle savait qu'il pourrait lui procurer le meilleur des plaisirs. Elle voulait tant le croquer. Attendre était insupportable. Pour lui, il vibrait tellement sous son contact que lorsqu'elle prenait du plaisir, il en prenait également. Les deux ne faisaient plus qu'un. Elle laissa son index parcourir sa poitrine et chaque parcelle de son corps en guise d'invitation pour le captiver. Seulement avec ce qu'elle faisait, elle se torturait bien davantage. Il était tellement dingue et accro par cette douce splendeur désirant ressentir ses attentions si enivrantes de la part de celle-ci. Il ne pouvait rien refuser à cette beauté fatale aux courbes tellement envoûtantes et troublantes. Cette apparition était venue rien que pour lui. Il se sentait encore plus chanceux d'être auprès de cette reine. Il désirait lui montrer à quel point elle était parfaite et qu'elle représentait la femme la plus splendide sur cette Terre. Elle bougea telle une tigresse incitant le beau gosse à caresser tout son corps, l'amenant sur sa poitrine afin d'en ressentir ses attentions et griffant sa jambe pour l'exciter. Il avait tellement chaud. Il trouvait que c'était inhumain de l'amener à ressentir de telles sensations. Il voyait bien qu'en plus de la divine femme angélique devant lui, il y avait une véritable diablesse et tentatrice en elle qui ne demandait qu'à vivre la plus intense des perversions. Il voulait tellement passer à l'acte et vivre un instant exceptionnel auprès de cette belle créature. De son côté, elle aimait tant le voir si séduit par sa personne. Même si elle s'approchait grandement de son objectif, il n'était pas encore totalement sous son influence. Elle désirait le voir tellement au supplice qu'il voudrait la croquer sur le champ. Elle procura une douceur à son nombril donnant un coup de langue pervers sur son torse et bougeant telle une diablesse pour le titiller. C'était tellement sensationnel, enivrant et sensuel qu'il la couvrit de baisers sur sa poitrine effleurant ses cuisses et ses fesses. Sa chaleur était pour la belle créature si exaltante, renversante, troublante et divine. Il y avait tellement de mots qu'elle en était troublée. Elle voulait faire qu'un avec le corps de beau mâle sous ses yeux et rester à tout jamais dans ses bras.

     

    Tyler se sentait tellement troublé et désemparé avec l'absence autour de son passé comme le fait d'être auprès de cette divine apparition. D'ailleurs, cette femme le désarçonnait comme personne. Elle réussissait à lui faire oublier tous ses doutes, ses questions rien que par sa présence et le fait de l'avoir dans ses bras. Melinda se sentait tellement chanceuse d'être aux côtés de son bellâtre. Elle était encore plus conquise par lui. Il l'embrassa au niveau de son épaule remontant le long de son cou et effleurant ses fesses jusqu'à remonter à son dos. Il désirait tant laisser ses mains sur son corps si merveilleux et resplendissant en y allant lentement pour mieux ressentir la douceur de sa peau. C'était plus que sensuel et exaltant pour la belle déesse qu'elle l'emmena à descendre le long de son corps pour passer aux choses sérieuses. Il désirait que cet instant magique ne s'arrête jamais. Totalement séduit, il procura une douceur au niveau de son nombril et caressant ses cuisses. Elle ne pouvait plus se passer de cette douce et enivrante chaleur. C'était tellement intense et mémorable qu'elle se mordilla coquinement la lèvre d'un désir insoutenable. Elle fera tout pour que cet instant dure le plus longtemps possible. Elle prit ses mains avec l'une des siennes les mettant à l'arrière et lui murmurant à l'oreille que s'il reste sage, elle prendra son intimité le plus longtemps possible pour lui procurer une douceur de tous les diables et qu'il pourra réaliser avec sa reine tout ce qu'il a toujours désiré pour l'allumer. Il était tellement ébloui par cette enchanteresse. Il se sentait tellement veinard d'être tombé sur une telle perle rare. Elle aimait prendre le contrôle des évènements et particulièrement lors des moments torrides et charnels. Si elle voulait qu'un souhait soit réalisé de suite c'était de rester dans ses bras, de continuer à ressentir ses douces attentions et la chaleur de ses baisers. Elle prit son intimité à pleine bouche faisant des va et viens torrides et donnant un coup de langue bestiail remontant de l'intérieur de sa cuisse pour le rendre dingue. Ainsi, il voudra goûter au plaisir de la chair et du vice. Il s'approcha du septième ciel qu'il en poussa des gémissements de plaisir des plus incomparables. De son côté, son corps parlait pour elle tellement le désir envahissait tout son être qu'elle ne pouvait plus se contrôler. Elle voulait le croquer encore et encore. Le beau canon voyait bien qu'elle aussi n'en pouvait plus d'attendre et il était plus que satisfait. Il comptait l'affâmer à son tour. Jamais il n'aurait pensé ainsi au départ. Il se surprenait mais la belle créature lui inspirait des pensées des plus coquines. Il frappa légèrement gêné ses fesses embrassant coquinement sa joue et atteignant ses lèvres. C'était tellement inoubliable et agréable pour la belle créature. Elle adorait quand il lui faisait ce genre de choses. Elle en réclamait encore. Il aimait tant le jeu à ses côtés et il aimerait plus que recommencer. Pour la tentatrice, le jeu prenait fin. Il fallait passer aux choses plus sérieuses.

     

    Elle joua diaboliquement de sa poitrine tout contre son corps de manière sensuelle et griffant ses cuisses pour l'envoûter. Il était plus qu'hypnotisé et troublé par cette beauté fatale. Ses attentions étaient pour lui le prélude d'un moment inoubliable et intense, une douce mélodie qu'il ne cesserait jamais de jouer et d'en réclamer à l'écouter à tout jamais. Il la désirait plus que tout. Il la voulait tellement à ses côtés et il était prêt à n'importe quoi pour cela. De son côté, elle voulait toute son attention et de manière inconditionnelle. Elle lécha son avant-bras mordillant son épaule et laissant une trace au creux de son cou pour l'allumer. Il ressentait un désir des plus inextricables pour sa douce colombe qu'il poussa un gémissement de plaisir. Elle lui faisait un bien plus qu'incomparable qu'il lui tardait de savoir quelles surprises elle pouvait sortir. C'était une telle torture que le désir la rongeait inexorablement de l'intérieur. Pour lui aussi, il était torturé de l'intérieur. Elle lui faisait une envie de dingue. Jamais il n'avait ressenti une telle chose auparavant, une telle attraction des plus animales. Il était plus que temps de laisser parler leur désir l'un pour l'autre.

     

    Elle bougea telle une diablesse et une lionne s'approchant dangereusement de son intimité et guidant les mains de son bellâtre sur son corps pour le mettre au supplice. Voyant qu'elle s'approchait de son intimité, il était littéralement sous son emprise qu'il attendait patiemment le moment où il ne ferait qu'un avec sa belle enchanteresse. Elle raffolait de sa réaction mais ce qui lui importait c'était de le croquer tellement son corps laissait transparaître le désir qu'elle ressentait pour lui. Elle serra encore plus son emprise au niveau de sa taille que cela en était étouffant, à couper le souffle et augmentant la cadence pour le faire bouillir de désir. Il était tellement admiratif, fasciné par cette beauté tout droit sorti des rêves, une femme fatale que beaucoup d'hommes aimeraient rencontrer, le regardant avec tout ce qu'il pouvait ressentir pour elle. Les deux passèrent finalement à l'acte dans un instant plus que torride et charnel. La belle déesse tout en accélérant ses mouvements guida les mains de son canon sur son corps pour mieux l'inciter à la caresser et de manière intense. Elle voulait le rendre totalement fou de désir alors qu'elle lui prodiguait un instant de plaisir intense et mémorable. Elle sentait aussi ce bien-être, un tel moment de moment et de plaisir monter de plus en plus en elle. Entre les deux amants, c'était un moment tellement magique. Jamais Tyler ne pourrait oublier un tel moment y repensant sans cesse. Les deux étaient en parfaitement harmonie. Il était sur le point d'exploser tellement il était heureux. Ce moment était tellement unique et comptait telement pour lui. Il était tellement comblé de la voir aussi heureuse. C'était un cadeau tellement inestimable pour lui. Melinda était en train de transformer sa vie. C'était d'ailleurs pour cela qu'il voyait en la belle une femme plus que parfaite. Il aimait tellement la serrer dans ses bras, la ressentir tout contre lui. Elle aussi aimait l'avoir tout contre elle. Ses moments de perversion et de tendresse en même temps unissaient ses deux amants dans un instant tellement torride et charnel. Elle était de son côté au septième ciel qu'elle poussa un cri de plaisir plus que mémorable. C'était tellement mieux que ce qu'elle avait imaginé. Elle atteignit le septième ciel et même au-delà. C'était tellement mémorable. Elle désirait revivre cet instant encore et encore. Elle ne voulait pas que cela s'arrête loin de là. Lui vivait un des moments les plus merveilleux de son existence. Il aimerait pouvoir revivre cet instant de nouveau et même pour l'éternité. Il était aux anges. Epuisée, elle vint se réfugier dans ses bras et Tyler se laissa volontiers faire en entourant sa taille et lui murmurant à quel point elle était délicieuse. Ils se reposèrent tous les deux dans les bras l'un de l'autre. Qu'allait-il se passer entre eux ? Que comptait faire Tyler ? Retrouvera-t-il pleinement sa mémoire ? Quelle était sa relation avec Matthew ou avec le roi William Spencer aujourd'hui décédé ? Pourra-t-il aider pleinement Melinda dans sa quête ? L'amènera-t-il jusqu'à Matthew ? Son rêve avec Melinda pourra-t-il se réaliser ? Quels secrets pouvons nous découvrir sur Tyler ? Que comptait faire Melinda ? Réussira-t-elle à atteindre ce qu'elle désire en approchant de Matthew ? Pensait-elle à un coup bien particulier contre le royaume ? Les Parks étaient-ils une grande menace ? Que comptait-elle faire de Tyler une fois avoir réussi son approche ?

     

     

    A la sortie de l'hôpital, Cassandra était encore folle de rage et anéantie par rapport à ce qu'elle avait vu. Jamais elle n'aurait pensé pouvoir se tromper à ce point sur quelqu'un. Elle en avait le coeur brisé. Son homme Matthew Carter l'avait trahi de la pire des manières alors qu'en plus il lui avait demandé de l'épouser. Il n'y avait pas à penser autrement même si celui-ci lui avait évoqué le fait qu'il s'était fait avoir, il l'avait trahi et même si elle était loin de lui, la trahison était encore dans son esprit. Cela l'obsédait, cela la bouffait de l'intérieur. Elle aimerait tant le remettre à sa place et rien que par les mots avant de partir, c'était déjà fait comme de faire souffrir cette blondasse de bas étage. Elle n'avait qu'une seule obsession c'était de retrouver Duncan et de le protéger face au père de celle-ci qui voulait s'en prendre à lui. Elle ne pouvait pas croire que son propre père puisse s'en prendre à un innocent, à quelqu'un en plus dont elle avait toujours en pensée et qu'elle n'avait plus vu depuis un moment. Elle était inquiète pour son ange. Elle était d'ailleurs prête à tout pour le protéger quitte même à s'en prendre à son père. Elle n'aurait aucun scrupule à le faire maintenant qu'elle connaîssait la vérité. Oh, si elle pouvait en plus se venger de son ex avec ce si beau prince, elle ne se gênerait pas. D'ailleurs, elle se souvenait à quel point Duncan avait été des plus prévenants et attentionnés à son égard. C'était la perle rare, la plus belle et il n'était plus question pour elle d'être loin de lui désormais. Il restait tout de même le dernier Spencer à protéger mais chaque chose en son temps comme on le disait si bien. Son seul moyen finalement de pouvoir le protéger et sans le mettre en danger c'était de l'amener à la rejoindre dans un endroit que seul eux deux connaissaient et dont elle l'avait amené souvent alors qu'elle était sa baby-sitter. C'était une petite maison située tout près de la demeure de Duncan mais dans un coin isolé. Elle se disait que pour y arriver, une lettre pouvait être le moyen et ce sans être trop explicite. Elle avait l'idée d'utiliser des codes que seul Duncan pouvait reconnaître et le début de simples souvenirs serait un grand déclencheur. Elle se montrera fine et subtile pour arriver à ses fins.

     

    Soudain, la belle brune vint sa route s'arrêter net à cause d'un coup de pied reçu en plein estomac. Elle n'aurait jamais pensé que quelqu'un était en train de l'attendre. Si ça se trouvait, c'était encore un coup des Fitzpatrick mais elle n'en avait pas la preuve. Elle préférait mieux se méfier vu que l'accident qu'elle avait subi et qui l'avait mené à l'hôpital était un coup de Michael. Seulement, elle ignorait totalement que les choses avaient changé entre temps. Elle devait par contre se reprendre en main. Etait-ce cette fille qui l'avait déjà surprise tout à l'heure ? Elle se disait que non vu qu'il y avait son ex et cette blondasse avec. Mais alors qui cela pouvait-il bien être ? Malheureusement, le temps de recouvrer son esprit, la personne qui s'était mise à l'attaquer avait eu le temps de continuer son action en plantant une aiguille dans le cou de Cassandra ce qui l'affaiblissait. Elle commençait à perdre pied. Cassandra tentait tant bien que mal de tenter de voir qui était son assaillant et c'était une jeune femme dont elle trouvait qu'il y avait une certaine ressemblance avec elle. C'était si flou. En effet, cette jeune femme qui l'avait attaqué n'était autre qu'Hannah Elsa Foster, plutôt mystérieuse et qui devait visiblement venir chercher Cassandra. Qu'allait-il se passer entre elles ? Qui était Hannah ? Quelles étaient ses intentions ? Allait-elle emmener Cassandra vers quelqu'un ? Qui pouvait être cette personne ? Y avait-il un lien entre Hannah et Cassandra ou n'était-ce que l'imagination de Cassandra ? Que comptait faire Cassandra ? Réussira-t-elle à se sortir de ce piège ? Fera-t-elle des découvertes ?

     

      

    Fin du chapitre. 


    votre commentaire
  • Chapitre 4 : L'humanité ou l'anarchie (-16)

     

     

    Dans un autre lieu qui s'appelle le Royaume et dont se trouvent d'autres réfugiés, Morgan avait entre temps réussi à sauver Carol des Sauveurs, Mais voilà, Carol était loin d'être elle qui combattait avec acharnement les rôdeurs, mettant une dérouillée fracassante aux ennemis qui voulaient abattre leur communauté. Il se sentait coupable même pour la jeune femme en qui il avait bouleversé toutes ses convictions avec ses idées de ne surtout pas tuer les personnes et d'essayer de prôner la parole. Seulement, il était déchiré car même s'il avait vu les Sauveurs à l'oeuvre avec leur idée de prendre la moitié de ce que les autres communautés possédaient, il se disait que la non-violence et le fait de capturer simplement les ennemis seraient un bon moyen de continuer à vivre par la suite en étant toujours humain et conscient que la bonté allait surpasser le reste et l'anarchie. Il était vrai qu'il avait appris ce qu'il connaissait de cette philosophie d'un ami qui l'avait sauvé de la folie alors qu'il avait perdu à la fois sa femme qui était devenue un rôdeur par la suite et son fils qui avait été mordu par ce qui restait de sa femme. Il pensait que maintenant, il pouvait enseigner cette philosophie de vie à beaucoup de personnes mais jamais il n'aurait pensé que Carol à l'époque aurait pris la fuite. Maintenant sachant que celle-ci était un peu éloigné dans une petite maison, il avait gardé le secret du lieu. Pour le service que la communauté du Royaume avait rendu pour lui, il s'était promis de les aider et même, il appréciait de vivre dans un lieu où respirait la tranquilité. Mais là, il pensait de plus en plus à Carol, à ce qu'elle devenait. Il lui avait promis de ne pas aller la voir le temps qu'elle se remette mais c'était plus fort que lui. Sa sécurité lui importait plus que tout au monde. Il se disait que le bon moyen pour réussir sa mission était juste d'être serviable et compréhensif, de faire comme s'il avait été envoyé par le dirigeant de cette communauté à savoir le roi Ezechiel. Il se montrera doux et prévenant pour atteindre son but.

     

    Il sortit tranquillement de la rue principale à pied pour se rendre sur le chemin menant à la maison de Carol avec des grenades et des pommes, ceux dont d'ailleurs Ezechiel aimaient par-dessus tout. Sur son chemin, il rencontrait quelques rôdeurs qui tentèrent immédiatement de le manger et d'en faire l'un des leurs. Immédiatement, il usa de son long bâton les mettant entre les deux yeux pour les neutraliser à tout jamais. Ensuite, reprenant son self-control habituel, il reprit sa route arrivant immédiatement devant cette petite maison avec rien aux alentours. Pour une retraite spirituelle, c'était finalement ce qu'il y avait de mieux. Il vit Carol qui prenait l'air et qui était surprise de le voir, elle qui lui avait interdit de venir dans ce lieu. Elle restait en retrait. Ce long combat contre les rôdeurs, le fait de se montrer insensible afin d'affronter les ennemis tels qu'ils soient que ce soit d'autres survivants, des gens dénués de sens morale. Elle était devenue une guerrière alors qu'elle avait perdu sa fille alors qu'elle s'était perdue en pleine forêt. Elle avait aussi perdu son époux mais c'était une libération vue comme elle était asservie à lui. Le fait même que les Sauveurs avaient effectué une attaque à Alexandria était quelque chose de trop pour elle. Sa confrontation avec Morgan qui avait laissé à l'époque un des Sauveurs survivre était le signe qu'elle devait faire un travail sur elle-même. Elle avait conscience qu'elle ne pouvait plus rester à Alexandria d'où sa fuite. Quand elle se retrouva face à un des Sauveurs et qu'elle se retrouva piégée. Elle pensait même qu'elle n'allait pas s'en sortir qu'elle s'était préparée à l'idée de mourir. Morgan l'avait sauvée de cette issue et d'une part, elle lui en voulait. Avec le temps, même, elle était devenue folle au point de confondre les humains et les rôdeurs. C'était d'ailleurs en grande partie pour cette raison qu'elle voulait se retrouver et être loin de tout ce merdier. Elle avait été très clair en ce qui concernait sa retraite spirituelle mais Morgan n'avait pas respecté cela. Elle devait tout faire pour l'envoyer au loin mais elle ignorait par contre tout ce qui était en train d'arriver à ses amis. Elle risquait de tomber vraiment de très haut et son état psychologique allait par conséquent en prendre un sérieux coup. En tout cas, elle devait tout faire pour l'éloigner. Elle avait l'idée que le seul moyen était de se montrer très clair sur ses intentions. Par contre, elle ne voulait pas l'inquiéter sur ses pensées. Elle se montrera subtile et déterminée pour réussir sa mission.

     

    Morgan s'approcha doucement de la jeune femme histoire de ne pas la brusquer. Il voulait pouvoir à tout prix maximiser ses chances de la revoir sur pied et être en pleine possession de ses moyens. Du côté de la jeune femme, celle-ci était encore plus énervée par la ténacité de Morgan mais il s'avérait qu'elle était plus que déterminée quand elle voulait quelque chose. Elle souvenait de chaque instant où elle avait défié Rick sur ce qu'il fallait faire notamment sur l'épidémie à la prison à cause de rats porteurs de ce qui changeait littéralement les hommes du monde entier en tuant directement les personnes. A l'époque, il avait précisé qu'il ne fallait surtout pas intervenir en laissant le soin à Ershel de faire ce qu'il fallait mais voilà, avec le temps, il avait compris que Carol visait juste sur le monde actuel. Elle n'était plus qu'aujourd'hui l'ombre d'elle-même mais elle avait encore ses convictions et c'était ce qui lui permettait de tenter de remonter la pente.

     

    M (serviable et mentant) : « Carol, je viens de la part du roi Ezechiel qui t'offre des grenades et des pommes. Il veut t'offrir ce qu'il y a de mieux. (protecteur et attentionné) C'est que je m'inquiète pour toi tu sais. Comment tu te sens ? (repentant) Je sais que je t'ai promis de ne pas venir mais je veux ce qu'il y a de mieux pour toi. (prenant une grande respiration) Etre seule dans un monde si hostile c'est plus que dangereux et crois en mon expérience.

     

    C (se montrant touchée en baissant son regard pour l'attendrir) : C'est gentil à toi de m'avoir amené tout cela. (se montrant rassurante en prenant ce qu'il avait pour le toucher) : Ne t'en fais pas pour moi, je vais de mieux en mieux. (se montrant insistante pour le remettre à sa place) Je sais mais pour y arriver, il faut me laisser seule à penser à tout ce que je désire. Je n'irai pas mieux si toi ou même le roi Ezechiel vienne à tout bout de champ. (se montrant décidée et sarcastique pour le désarçonner) Je sais me débrouiller seule face à ses méchants petits rôdeurs. D'ailleurs, ça fait un moment que je n'en ai pas vu dans le coin.

     

    M (serviable et modeste) : C'est normal. (heureux) C'est le principal, j'en suis des plus heureux. (repentant et insistant) Je sais et j'en suis désolé mais je pense toujours que ce n'est pas la bonne solution. (conciliant et prévenant) Je sais bien, je t'ai vu à l'oeuvre. C'est juste que l'on tente de faire un maximum de ménage.

     

    C (se montrant ferme pour le dérouter) : Pourtant c'est ce à quoi je pense le mieux et tu dois respecter mon choix. Tu as été le premier à vouloir que je pense moins aux méthodes radicales alors maintenant tu oses me faire une autre leçon ? (prenant une grande respiration) Mais pour qui te prends-tu ? (se montrant sarcastique pour le déstabiliser) Oh, je vois mais je suis grande pour faire mon propre ménage. Ce genre de monstres ne me fait pas peur et j'en ai affronté de bien plus coriace crois-moi. »

     

    Morgan pensait tenter de remettre la jeune femme complètement sur pied en lui montrant sa force et qu'elle devait avant tout revenir vers les autres mais c'était un lourd échec. Jamais il n'avait rencontré auparavant de quelqu'un d'aussi tenace. Cela lui rappelait ses instants où son épouse se montrait plus que décidée. Il était admiratif de voir autant de détermination mais aussi son côté protectrice. La laissait seule plus longtemps serait certes un moyen de combler la jeune femme mais voilà, avec la situation actuelle et les Sauveurs qui viennent à tout bout de champ réclamer la moitié de ce qu'ils avaient, il n'était pas question de la laisser seule. Il était de plus en plus encouragé à révéler ce que le Royaume cachait. Il craignait que la vérité puisse la faire fuir. Seulement, il n'avait d'autre choix que de continuer sa stratégie espérant vite que la jeune femme puisse changer d'avis. Il se montrera serviable et prévenant pour réussir sa mission. Du côté de Carol, celle-ci était bien déterminée à vouloir rester seule et à penser ses blessures. En y pensant, depuis que cette épidémie était arrivée dans le monde, jamais elle n'avait pu faire la paix avec son ancienne vie, avec ce qu'elle avait perdue. Ce moment seul était l'opportunité de se retrouver. Elle savait que pour obtenir ce qu'elle désirait, il fallait être maîtresse de ses désirs. Sa stratégie était trouvée pour atteindre son objectif. Il était vrai que ce n'était pas une réussite pour le moment mais elle ne désespérait pas d'y arriver cependant. Elle se montrera ferme et décidée pour arriver à ses fins.

     

    Ainsi, les deux se regardèrent dans les yeux attendant de voir lequel allait agir en premier. Qu'allait-il arriver entre eux ? Morgan lui racontera-t-il ce que le Royaume vit en ce moment ? Pourra-t-il la convaincre d'être de nouveau quelqu'un de combatif mais sans pour autant avoir le besoin d'user de méthodes radicales ? Changera-t-il d'avis sur ses principes ? Que comptait faire Carol ? Réussira-t-elle à éloigner Morgan ? Pourra-t-elle apprendre ce qui se passe ? Pourra-t-elle continuer sa retraite spirituelle ?

     

     

    Pendant ce temps, un peu plus loin de la communauté d'Hiltop, la situation était une totale surprise et bien mystérieuse pour les deux jeunes femmes mais en particulier pour Rosita. Elle était à la fois enragée par ce qu'elle avait vécu avec Negan et son groupe, du fait d'avoir perdu son grand amour mais qu'il était tombé amoureux d'une amie mais le pire, c'était d'être sauvée par une totale inconnue. Elle détestait tout simplement le fait que quelqu'un qu'elle ne connaissait pas vienne à son secours. Elle était méfiante par nature, laissant peu de personnes rentrer dans sa vie. Elle avait fait exception pour Abraham et Eugène au tout début avec qui elle s'était liée d'amitié. Après avec Abraham, elle s'était mise à sortir avec lui. Elle avait ensuite appris à connaître toute la communauté d'Alexandria se disant qu'enfin elle pouvait être heureuse mais le tout avait volé en éclats. Elle se disait que de donner sa confiance était un luxe qu'elle ne pouvait donner. Elle n'arrêtait pas de penser à la manière dont Negan avait tué son ex petit ami avec une violence extrême en usant de cette batte. Elle rêvait simplement de le tuer, de l'écharper et de le faire souffrir pour l'éternité. Rosita était quelqu'un d'entière et surtout rancunière. Malheureusement, elle était empêchée par le fait d'avoir tout simplement été en face de ses rôdeurs et de cette inconnue qui lui avait sauvé la mise. Lui dire merci ? Elle était trop fière pour cela car elle ne la connaissait pas mais par contre elle savait qu'elle pouvait la questionner pour la connaître davantage. C'était le meilleur moyen pour juger si elle était de confiance ou pas du tout. Elle se montrera fine et déterminée pour réaliser son souhait.

     

    A cet instant, la personne qui l'avait sauvée à savoir Christina. C'était la surprise pour Rosita qui reconnaissait celle qu'elle avait abandonné au début de l'épidémie alors qu'elle tentait de sauver sa famille. Les deux se connaissaient alors que leurs familles respectives résidaient à Dallais. Christina était plus vieille de seulement quatre ans par rapport à Rosita. La jeune fille l'admirait. En effet, Christina était une jeune fille décidée vivant dans une famille de militaire avec les hommes de la famille qui devait à tout prix respecter la tradition. Etant une fille, elle n'était pas du tout respectée à sa naissance par son père qui voulait un fils. Seule sa mère avait été là pour la guider et lui permettre d'être une jeune femme digne de ce nom. Elle était celle qui lui avait appris à faire du vélo ou même à danser qui était sa grande passion. Christina aimait par-dessus tout ses moments avec sa mère. Elle appréciait encore plus ses instants où elle lui chantait des berceuses. Elle était la petite princesse et elle appréciait cela. Chacun de ses instants était magique. Par contre, il y avait toujours le patriarche qui faisait tout pour tenter de saborder cette relation en forçant Christina à subir ses cours sur la discipline ou la forçant à effectuer des tâches pénibles. C'était trop pour la diablesse qui décida de se venger. Elle connaissait son crétin de père. Elle savait qu'il n'aimait pas du tout les personnes issues d'une famille qui ne croyait pas du tout dans le système de l'armée. Elle avait un plan à savoir de côtoyer la famille voisine de la leur histoire de le mettre en rogne. Elle se montrera subtile et déterminée pour atteindre son but. Elle commença immédiatement en créant une situation de diversion. Le bon moyen était que le chien aille malencontreusement sur le terrain voisin. La famille avait un chien qui était un yorkshire. Elle adorait ce chien, et là, il allait lui servir dans ses intérêts. Alors, lors de la promenade, elle lâcha discrètement le chien près des voisins jouant celle l'ayant perdue. Elle voulait que le tout soit le plus crédible possible. En même temps, une jeune fille jouait sur le terrain et il s'avérait que c'était Rosita jeune, qui vivait une vie plutôt agréable en soit au départ mais dont le patriarche manifestait continuellement contre le système et qui n'était pas facile à vivre. Etant fille unique, elle avait souvent à vivre loin de tout sous prétexte que c'était mal de côtoyer des personnes qui ne partageaient pas la même opinion. Alors lorsque Christina arriva par hasard sur le terrain cherchant à attraper son chien, c'était une bénédiction à ses yeux. Elle vint directement vers le petit chien l'amenant vers la jeune fille. C'était de cette rencontre que les deux jeunes filles avaient pu se rencontrer et par la suite, elles avaient sympathisé. Rosita ne s'était pas rendue compte à cette époque-là qu'elle se faisait lourdement piégée. Pour la belle diablesse, la première partie était une réussite et elle rentra de sa promenade en se disant qu'elle allait avouer à la famille qu'elle s'était faite une nouvelle amie. Elle se disait qu'avec cette révélation, elle mettrait à mal son crétin de père qu'il en perdrait par la suite le contrôle. Elle espérait que par la suite sa mère puisse le jeter dehors. Bien sûr, le tout était risqué mais elle s'en contrefichait royalement. Elle voulait être bien loin de celui qui lui gâchait lourdement la vie. Comme prévu, le patriarche se mit en colère. Il était même fou furieux rien que de voir que sa fille tentait d'aller contre ses convictions. Il n'était pas question que cela continue ainsi. Il se mit en colère contre sa fille même qu'il allait franchir un cap de non retour mais là, sa mère lui mit une gifle plus qu'intense qu'il en était déstabilisé. Elle était furax qu'on puisse s'en prendre à sa fille. Elle le jeta immédiatement dehors en lui disant que si elle le revoyait dans les parages, il perdrait toute son influence et son poste, qu'il serait à jamais fini. Il n'avait d'autres choix que de partir loin laissant son ex prendre le contrôle. La belle diablesse, elle, était plus que ravie de la tournure des évènements. Au fil du temps, les deux étaient proches. Christina se surprenait de plus en plus à apprécier Rosita. Même, elle lui apprenait des tours imparables. Ensemble, elles effectuaient les quatre cents coups au point de faire vivre un enfer à leurs familles. Au fil du temps, par contre, leur amitié était en train de s'effriter et tout cela parce que Christina avait en vue un jeune homme richissime issue d'une famille influente, même qu'il était le fils du président des Etats-Unis Benjamin Matthew Foster. Il était convoité par beaucoup de femmes mais lui, ne pensait qu'à vouloir se détacher d'un destin déjà tout tracé. Il rêvait de devenir tout simplement un entrepreneur indépendant dans le monde du voyage. Ce qui l'intéressait était d'offrir à un maximum de personnes le soin de pouvoir s'évader. Il savait que c'était loin des grandes ambitions de son père mais il y tenait à cœur. Il désirait être loin de tout et les filles qui lui tournaient lui rappeler à quel point il était ancré dans un système qu'il haissait cordialement. Christina avait vu à quel point le jeune homme était différent de tous les crétins qu'elle avait pu croiser. Elle désirait atteindre ce pouvoir et la gloire tant désirée sans que personne ne puisse lui dicter quoi que ce soit. Elle se disait que le meilleur moyen pour atteindre ce but c'était de s'approcher de lui telle la personne qui avait besoin d'aide en économie. Elle se montrera désorientée et fine pour le piéger. Seulement, Rosita commençait elle aussi à avoir des vues sur ce bellâtre et pour Christina il n'en était pas question. Cependant, le destin allait les prendre toutes les deux de vitesse avec l'épidémie qui s'était déclenchée alors que c'était un jour ordinaire. Elles avaient avancé peu à peu dans leurs études. Rosita, elle, se sentait l'âme de rentrer au sein des forces de l'ordre. Elle ne voulait pas devenir comme sa mère le souhaitait à savoir une coiffeuse. Les deux se trouvaient au sein de la rue quand des rôdeurs vinrent à les attaquer. C'était la panique. Tout le monde tentait de fuir cette inconnue. La mort était devenue bien plus effrayante que ce à quoi on pouvait s'attendre. Les filles étaient bien paniquées par ce qui arrivait. Elles tentèrent de courir l'une vers l'autre pour se protéger mais Rosita vit au loin sa mère qui était aux prises avec des personnes mal intentionnées désirant se servir de celle-ci comme un bouclier. Rosita était tourmentée. Elle ne voulait pas perdre sa mère mais en même temps, elle ne voulait pas laisser son amie aux prises avec ses monstres mais elle n'avait pas le choix. Malheureusement, ce jour-là, Christina n'avait en aucun cas vu que la mère de son amie était aux prises avec d'horribles individus. Lorsque Rosita la laissa, c'était tout simplement un crève-coeur, une trahison de la pire espèce alors qu'à son tour, elle était face à ses rôdeurs voulant la dévorer et en faire une des leurs. Elle était effrayée à les voir et encore plus en voyant le carnage qu'ils causaient autour d'eux. Les cris, le sang éparpillé un peu partout, des morceaux d'être humains, c'était pour dire à quel point les films d'horreur pouvaient exister en vrai. Finalement, cette situation était loin d'être la pire car elle ne pouvait s'empêcher de penser à cette lourde trahison. Elle désirait lui faire payer cet affront mais pour le coup, le but c'était de survivre. Elle espérait qu'à un moment donné, elle puisse rencontrer ce bellâtre qu'elle désirait par-dessus. Elle aimerait que celui-ci soit au mieux afin d'obtenir tous ses désirs. En attendant avec tout cela, il fallait survivre. C'était très dur au début de vivre dans ce monde en perdition. Elle tentait tant bien que mal d'avoir des vivres, des armes. Elle n'avait en aucun cas l'habitude d'utiliser tous ses jouets mais rien ne pouvait lui interdire désormais de le faire. C'était le principe du far west finalement. Elle pensait à sa mère en particulier dont elle n'avait aucune nouvelle. Peut-être qu'elle était encore de ce monde. Mais voilà, rien que de traverser les rues, c'était dangereux. Elle décidait que le meilleur moyen pour s'assurer que le voyage se passe bien c'était tout simplement de s'entraîner à user des armes. C'était dur. Elle avait même une appréhension à chaque fois jusqu'à ce qu'une personne vienne vers elle et voit son potentiel. Elle lui promis alors de l'entraîner à devenir plus forte, plus puissante et que si elle accomplissait ses désirs, elle pourrait l'aider en retour. Christina était impressionnée par une telle force de caractère. Avec ce qu'elle avait subi face à Rosita, elle était devenue méfiante. Cependant, elle se disait que sa bienfaitrice pouvait lui apporter bon nombre d'avantages. Il fallait vite en profiter. Elle se disait que pour obtenir tout, elle devait jouer la personne désorientée et perdue pour l'amadouer. Elle se montrera touchée et déstabilisée pour réaliser son souhait. Les choses fonctionnaient selon son bon désir qu'elle reprenait peu à peu une vie routinière. Elle alignait même les sorties sans lendemain. Les hommes qu'elle rencontrait étaient de sombres crétins qui ne pouvaient lui apporter ce dont elle désirait le plus au monde. A côté, elle progressait dans le maniement des armes au point de savoir tirer avec précision en utilisant un fusil. Elle était devenue influente au fil du temps au point d'effectuer des missions de grande importance. Sa bienfaitrice faisait partie d'un groupe qui savait se défendre et Christina en faisait partie désormais. Maintenant, elle avait en tête de trouver celle qui l'avait trahie. Et heureusement pour elle, celle qui l'avait soutenue lui annonçait que tout le monde allait bouger du côté de Washington. Pour Christina, c'était comme une bénédiction. Elle se disait que le hasard pouvait l'amener vers sa destinée. Elle avait déjà l'idée en tête d'un moment où elle pourrait la sauver des rôdeurs, lui faisant croire que sa meilleure amie lui avait trop manqué et ensuite de retourner sa veste au point de la tuer. Elle se montrera subtile et déterminée pour la piéger. Dès son arrivée à Washington, elle avait tout fait pour admirer le moindre recoin espérant la trouver. Elle était patiente. Sa vengeance sera pour la belle que plus jouissive. Puis dans le plus grand des hasards alors qu'elle avait atteint presque la communauté d'Hiltop, elle vit l'image la plus magnifique qui soit à savoir Rosita dans une position délicate. Elle profita de l'occasion pour se rapprocher de sa cible. Maintenant, elle pouvait jouer avec le passé pour la dérouter. Elle se montrera subtile et obstinée pour la piéger.

     

    Christina se rapprocha de sa proie plaçant son fusil à sa droite et la fixant du regard pour la troubler. Rosita était plus que déboussolée par ce qu'elle était en train de voir. Jamais elle n'aurait pensé que son passé bien avant Abraham et Eugène puisse refaire surface. Du côté de la belle diablesse, voir la réaction de sa cible était plus que jouissive qu'elle rêvait de passer à la vitesse supérieure et d'en finir rapidement.

     

    C (se montrant émue et feignant d'être heureuse en effleurant doucement sa joue pour la désarçonner) : « Oh bellissima que je vois, tu m'as tellement manquée. Tu n'imagines pas à quel point. (se montrant protectrice pour la dérouter) Tu n'as rien ? C'est que je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit. (se montrant repentante pour l'amadouer) Je suis désolée que l'on se soit perdue toutes les deux après ce qui s'est passé.

     

    R (se montrant surprise et curieuse pour l'intriguer) : Toi aussi tu m'as manquée, c'est une telle surprise que te voir ici. Mais comment est-ce possible ? (se montrant touchée en effleurant doucement sa main pour l'émouvoir) Je vais bien grâce à toi. Ca me touche tellement. (se montrant prévenante pour la désorienter) Mais toi, tu vas bien ? Je veux ce qu'il y a de mieux pour toi. (se montrant rassurante et repentante à son tour pour la déstabiliser) Ce n'est pas à toi de t'excuser ma belle mais à moi pour ne pas t'avoir recherchée. J'aurais dû m'acharner pour ne serait-ce que te revoir.

     

    C (se montrant évasive et prévenante pour la déboussoler) : J'ai tenu simplement le coup face à la situation. Et puis rien qu'en me disant que je te retrouverais un de ses jours, j'étais heureuse. (se montrant curieuse pour l'intriguer) Mais toi, pourquoi tu es ici ? (se montrant émue et modeste pour la toucher) C'est moi qui ne vais plus savoir où me mettre surtout que je n'ai pas fait grand chose. (se montrant rassurante et joueuse en effleurant doucement sa joue pour l'amadouer) Je vais bien ne t'en fais pas. Par contre si tu cherches à me faire rougir, ta mission sera un franc succès. (se montrant conciliante pour l'ébranler) L'important c'est que l'on soit là toi et moi. Le reste est du passé à moins que...

     

    R (se montrant émue en feignant de rougir et se confiant pour l'attendrir) : Là, je vais en perdre tous mes moyens. Cette pensée m'a totalement traversée l'esprit également. (prenant une grande respiration) On est connectées. (jouant la confidente pour la déstabiliser) C'est une longue histoire mon arrivée ici. J'ai perdu les miens puis un homme merveilleux nommé Abraham m'a sauvé et m'a emmené à travers les Etats jusqu'à ce que j'arrive à Washington. (se montrant joueuse en titillant son menton avec son index pour l'ébranler) Pourtant tu l'as fait ma belle et je vais continuer comme il se doit. (se montrant malicieuse en effleurant son épaule pour la troubler) Et si je dis que oui c'est mon souhait que comptes-tu faire ? (se montrant curieuse pour l'apâter) Que quoi ? Là, tu m'intrigues. »

     

    Pour Rosita, le fait même que Christina soit revenue dans sa vie était à la fois troublant et mystérieux. Elle se sentait coupable de l'avoir laissée au moment même où cette épidémie était apparue. Il fallait la comprendre car le fait de laisser sa mère était tout bonnement impensable tellement elle l'admirait. Seulement, elle ignorait qu'elle déclencherait une furie. Revoir son amie était peut-être une chance enfin de renouer avec une humanité qu'elle pensait perdue. Elle était intriguée par le discours de la belle à la fois remplie de joie mais également de mystère. Etait-il possible que finalement Christina vienne à vouloir se venger après tout ce temps ? Elle se disait que ce n'était pas possible. En même temps, elle connaissait le côté plutôt imprévisible de celle qui était sa meilleure amie à l'époque. Elle ne savait pas quoi faire sur le coup mais elle avait conscience que pour se sortir de cette situation, elle devait entendre tout ce que la belle en face d'elle avait à lui dire. Elle pourrait par la suite prendre la décision qui s'impose. Elle se montrera fine et déterminée pour arriver à ses fins. Du côté de la belle diablesse, le tout se passait au-delà de toutes ses espérances que cela satisfaisait pleinement son égo. Elle voyait bien à quel point sa cible était toute chamboulée et pour cause vue que cela faisait en quelque sorte une éternité qu'elles ne s'étaient pas vues. Par contre le fait que Rosita lui présente ses excuses était très insuffisant pour elle car pour ainsi dire, il n'y avait aucune justification. Cela même la rendait folle de rage. Seulement avant de pouvoir se venger comme elle le souhaitait, elle devait continuer sur sa stratégie afin que celle-ci ne voit rien venir au moment où elle en finirait. Pour la belle tentatrice, le mieux était que celle qui lui avait fait du mal ressente ce qu'elle avait pu ressentir à l'époque. Elle se montrera cruelle et déterminée pour la piéger.

     

    Dès lors les deux jeunes femmes restèrent impassibles. On se demandait bien qui allait intervenir en premier tellement c'était intense. Qu'allait-il se passer entre elles ? Rosita pourra-t-elle en apprendre plus sur Christina ? Se rendra-t-elle compte que son ancienne amie souhaite se venger ? Pourra-t-elle venger la mort d'Abraham ? Quelles seront les conséquences pour elle d'une telle idée ? Pourra-t-elle avancer et se construire une nouvelle vie ? Etait-elle en danger ? Que comptait faire Christina ? Pourra-t-elle se venger de Rosita ? Quelles étaient ses intentions par la suite ? Qui était la personne qui l'avait conditionnée à être une guerrière et qui l'avait sauvée ?

     

     

    Du côté de ce qui pouvait être en apparence le centre ville de Washington dans un terrain carrément en ruine, un combat avait lieu entre plusieurs hommes et des rôdeurs. C'était le carnage autour d'eux. A perte de vue, Washington était loin d'être reconnaissable comme ses bâtiments historiques qui faisaient de la ville sa grandeur. On n'arrivait pas à distinguer qui pouvait être ses nombreuses personnes mais un en particulier se distingue. Il s'agissait de Peter James Foster, le jeune frère de Benjamin qui était loin d'être un simple membre d'une lointaine famille puissante. Il était bien fini le temps d'être le fils du président de la plus grande puissance du monde. En étant le deuxième de cette famille, il avait toujours été mis en retrait, considéré comme celui qui créerait toujours des problèmes. Il en avait plus que marre de se sentir invisible. Son grand frère était pour ainsi dire l'exemple à suivre, qu'à chaque fois même, ses parents lui disaient qu'il aurait dû être comme son frère. C'était compliqué pour lui d'entendre tout cela et encore plus de voir son grand frère être là pour l'aider en cas de besoin ou à le soutenir. Même au cours de sa scolarité, il avait été invisible. Il avait tout fait pour dire ce qu'il pensait mais rien à faire, personne ne l'écoutait. Il avait très tôt tout fait pour s'éloigner de cette famille en commençant par vouloir tout faire pour être un chanteur ce qui aurait tout simplement ruiné la réputation des siens. Il n'avait rien à perdre qu'il avait tout tenté en se rendant dans les bars les moins recommandables et jouant sans cesse au point qu'il en ait tout pleins de dettes. Il s'était attiré les foudres de gens bien ignobles et cruels mais le patriarche comme son frère l'aidèrent à se sortir de bon nombre d'impasses. Seulement, plus les choses avançaient et plus il réussissait finalement à s'éloigner de sa famille. Son père comme son frère lui tournèrent rapidement le dos. Cela était pour le dernier une traversée difficile qu'il avait commis encore plus d'erreurs se frottant même aux criminels. Même, un jour, il avait pensé à faire assassiner les siens de telle sorte à prendre l'argent. Le dernier de cette famille était en train de perdre pied perdant tous ses repères. Peut-être qu'il aurait dû songer à parler à son grand frère. Le fait que peut-être il y avait peu de différences les faisait directement rentrer dans une compétition sans fin. Il songeait à en finir avec ses démons avec le temps mais l'épidémie avait eu raison de sa volonté changeant le monde en un désastre complet. Pensant aux siens avant tout, il avait tout fait pour les retrouver mais la résidence était complètement vide. Il n'y avait que les corps des employés complètement dévorés jusqu'au plus profond de leurs entrailles. Soudain, ils se réveillèrent fin prêt à dévorer le seul en vie. Pour Peter, c'était le choc. Il ne voulait pas leur faire de mal, mais c'était impossible. La vérité éclatait sur la nouveauté d'un monde en perdition, dénué d'humanités. Il prit la fuite voulant éviter de voir cette horreur. Connaissant les nouvelles données, il prenait ses distances avec le monde, avec les personnes ayant peur de rencontrer ses rôdeurs. Il ne s'était pas remis de ce qu'il avait vu au sein de la demeure familiale. Soudain, une horde de rôdeurs l'attaqua. Il était pris au piège. Et là, une jeune femme avec tout un groupe vint le sauver. Il était des plus reconnaissants. De plus, il était fasciné par cette belle créature resplendissante et mystérieuse. Elle était à ses yeux la déesse incarnée. Elle s'appelait Elena Davenport et elle était plus que mystérieuse. Il suivait le groupe mais particulièrement la belle enchanteresse qu'il aimerait connaître. Il désirait même la combler au-delà de tout ce qu'il pouvait imaginer. Il savait que pour être à ses côtés, il devait se montrer des plus audacieux. Il se montrera déterminé et joueur pour arriver à ses fins. Ainsi, grâce à elle, il apprit à se battre et même à tuer. Elle réveillait en lui son côté sombre. Il était plus que troublé par la douce mais en même temps il se posait des questions sur elle. En étant bien plus avec elle, il se rendit compte à quel point la tâche était ardue. Il ne s'avouait pas pour autant vaincu mais une partie de lui avait conscience que tout ce qu'il faisait était mal. Elle lui faisait un effet intarissable. Il désirait résister mais c'était plus que compliqué. Cependant, il ignorait à quel point elle était diabolique et ce qu'elle prévoyait de faire. Il voulait cependant adapter sa stratégie de départ avec des confidences et rien de mieux que ce qu'il ressentait. Il se montrera attentionné et malicieux pour réaliser son souhait. En attendant, il était pris dans un combat plus qu'incertain et il fallait vite en finir.

     

    Une ombre se dessinait au loin de ce combat. Il s'agissait d'une jeune femme qui s'avérait justement être Elena. Celle-ci était en train d'avancer plutôt déterminée vers son objectif. Elle aimait l'ambiance qu'il y avait et surtout de voir ce que chaque membre pouvait montrer au niveau de ses capacités. Elle jeta un oeil tout particulier à Peter dont elle avait des objectifs bien mystérieux en tête. La belle diablesse avait un passé oh combien mystérieux et intriguant. Personne ne savait ce qu'elle avait vécu avant que cette épidémie n'arrive sur cette Terre. Elle gardait cela bien secret de telle sorte à ce que cela ne puisse être une arme contre elle. Ainsi, elle avait toutes les cartes en main pour atteindre son plan. Elle avait par contre une capacité indéniable pour garder son sang froid ce qui était à la fois fascinant et intriguant. En plus, elle savait bien se battre et elle l'avait montrée lorsqu'elle avait vu Peter se retrouver en pleine difficulté face aux rôdeurs. Pour elle, ses rôdeurs n'étaient tout simplement qu'une manifestation nouvelle que la Terre avait voulu faire payer l'espèce humaine pour tous ses pêchés. Cependant, elle n'allait pas les accueillir comme cela sur un plateau. Avec eux, elle voyait un moyen de montrer qu'elle avait du pouvoir. C'était même la toute première étape d'un plan bien ambitieux. En effet, pour asseoir son autorité, il fallait être ferme et savoir utiliser le châtiment des rôdeurs à bon escient. Cela n'était qu'accessoire car le fait de voir Peter était pour la belle tentatrice quelque chose d'essentiel. Elle avait bien conscience de qui était ce jeune homme et ce qu'il pouvait lui apporter. La différence c'était qu'il n'était qu'une étape vers ce qu'elle désirait ardemment à savoir son frère qui n'était plus réapparu depuis que l'épidémie était bel et bien présente. Autant obtenir un grand pouvoir, c'était avec l'ainée de la famille. Elle se disait que pour y arriver, il fallait séduire le plus jeune, l'inciter à côtoyer le danger, le vice, le plaisir et les sensations enivrantes du combat. Elle désirait lui faire perdre totalement le contrôle qu'il deviendrait dépendant d'elle. Elle était coquine, joueuse, entreprenante et même sadique sur les bords. Elle était une jeune femme plutôt observatrice qu'on avait l'impression qu'elle savait déchiffrer les pensées des autres. Elle se disait que même malmener ses cibles allait le rendre complètement fou. Ainsi, il l'amènera vers ce frère qu'elle désirait tant et en ce qui concerne celui sous ses yeux, elle allait le détruire à petit feu. Elle se montrera coquine et perverse pour le piéger. Ainsi, elle avait mis son plan à exécution après l'avoir sauvé en bougeant sensuellement ses hanches, l'amenant ensuite à se battre lors d'un entrainement de combat et lui volant un baiser des plus intenses. Il se disait qu'il fallait résister à cette créature, qu'elle n'avait juste été là que pour le sauver et lui donner une chance de retrouver les siens mais il était incapable de partir. Elle réveillait en lui des sentiments plus qu'inédits. Finalement, ils se rapprochèrent et passèrent à l'acte dans un moment intense. Par la suite, le jeune homme était devenu dépendant de la belle enchanteresse et cela satisfaisait pleinement la belle. Mais avec le temps, elle en avait marre de voir que le plus jeune des frères. Elle voulait être avec l'ainé et il fallait que le plus jeune la guide vers son objectif. Elle pensait que le meilleur moyen était d'être encore plus cruelle et tentatrice pour atteindre son rêve.

     

    La belle enchanteresse avança tranquillement puis sortit ses poignards les enfonçant coup sur coup sur les ennemis au niveau de l'estomac les tournant suffisamment pour les faire souffrir et désarçonner sa cible. Elle était ravie de montrer qu'elle avait bien de l'influence. Peter était complètement fasciné et impressionné par ce que cette diablesse pouvait effectuer. Elle était si sûr d'elle à ses yeux, même, elle se fondait dans ce décor apocalyptique qu'il en était plus qu'impressionné. Puis celle-ci s'occupa du reste à savoir des rôdeurs en plantant les poignards dans la tête de chaque rôdeur et essuyant ceux-ci sur le bas de ce qu'elle portait pour le dérouter. Elle aimait le jeu, même elle en rafollait. Du côté du jeune homme, il était complètement troublé qu'il n'arrivait en aucun cas à bouger.

     

    P (heureux et reconnaissant) : « Oh ma belle, je te remercie pour le fait de m'avoir sauvé la vie encore une fois. (se confiant) J'ai eu peur de ne plus jamais revoir cette bouille si angélique et malicieuse. Je serai complètement anéanti sans toi t'imagine pas. (prenant une grande respiration) Tu as changé ma vie à un point indescriptible. (effleurant doucement sa joue et se plongeant dans son regard) On doit y aller tu ne crois pas ma douce ?

     

    E (se montrant perverse et dominatrice en repoussant la main du jeune homme pour le dérouter) : Range cette main mon beau, c'est moi qui décide quand tu peux me toucher ou venir déposer ses lèvres sur les miennes. Tu as par ailleurs échoué en affrontant ses ennemis et ses rôdeurs. (se montrant coquine en griffant sa joue avec son poignard, léchant la trace de sang et mordillant le creux de son cou pour l'enflammer) Tu pourras regagner cette possibilité si tu fais exactement ce que je dis. Je te connais mon beau et tu rêves de me plaquer au sol, de laisser tes mains comme tes lèvres parcourir mon corps jusqu'à me faire tienne. (voyant une occasion de le manipuler avec une proposition puis se montrant cruelle en titillant son menton avec son index et lui faisant un clin d'oeil coquin pour l'ébranler) Mais ça mon cher, il va vite falloir que tu me montres tout ce dont tu es capable de faire, ta pleine obéissance à mon égard en me donnant un moyen de retrouver ton frère le plus vite possible. (se montrant allumeuse en feignant de l'embrasser pour le désarçonner) Tu ne veux pas perdre l'occasion de ne plus revoir ce corps de rêve auprès de toi ? Alors tu sais ce qu'il te reste à faire. »

     

    Peter trouvait cela totalement injuste de voir que sa diablesse lui parlait de son frère. Il avait enfin trouvé la stabilité auprès de cette beauté, de la manière dont elle l'entrainait à aller au plus loin de ses limites comme celle qu'elle avait à l'amener à caresser ce corps de déesse. Il était énervé de voir que son frère était encore le plus important de cette histoire. Il se demandait pourquoi elle le voulait dans le groupe. Il pensait au fait qu'il avait enfin l'occasion de faire ses preuves mais voilà, rien que d'entendre que son frère était encore présent dans l'esprit, il était en colère. Il voulait pourtant tout faire pour retrouver les siens, se rendant compte à quel point il avait fait des conneries par le passé mais là, depuis qu'il était avec Elena et le groupe, c'était différent. Il avait trouvé un sens à son existence et surtout une créature tellement somptueuse. Rien que le fait que son frère puisse venir ici, il avait peur de perdre Elena à tout jamais. Il voulait combler la belle mais il savait qu'à un moment donné, il allait la décevoir en changeant le plan. Il n'était pas question de voir sur du long terme son frère dans les parages. D'ailleurs son frère était-il toujours en vie ? C'était un mystère. Il n'avait d'autre choix que de tout faire pour éliminer la menace. Tout d'abord, il comptait aider la belle en lui révélant des endroits où pourrait se cacher son frère puis ensuite, discrètement, il irait le retrouver seul et se chargerait de l'éliminer une bonne fois pour toutes. Il se montrera serviable et déterminé pour réussir sa mission et garder sa place au sein du groupe. Du côté de la belle enchanteresse, le tout se passait exactement comme elle le souhaitait. Attendre à voir sa cible qui n'arrivait pas avec le temps commençait sérieusement à la mettre en rogne. Seuement, elle avait conscience qu'elle devait vite garder son calme. Elle savait bien que Peter ne portait pas dans son coeur sa famille mais elle se disait qu'elle avait suffisamment d'influence sur lui pour qu'il effectue tout ce dont elle désirait. Cependant, elle était bien loin d'être idiote et comptait surveiller le jeune frère. Il n'était pas question de perdre une opportunité aussi grande d'attraper l'ainé dans ses filets. Bien sûr, si Benjamin était effectivement bien mort et sans que Peter ne soit intervenu, elle reverrait les choses autrement mais elle s'était effectivement adaptée à ce monde rempli de dangers et d'incertitudes. Elle savait rebondir. Elle devait garder son pouvoir sur Peter pour le moment et rien de mieux que sa stratégie qu'elle mettait en place pour y arriver. Elle se montrera obstinée et allumeuse pour atteindre son but.

     

    Soudain, elle fit signe à des sbires de sortir les corps et ensuite de mener la marche car tout le monde allait partir. Ils s'exécutèrent sans broncher. La belle tentatrice avait conscience du pouvoir qu'elle possédait et elle en voulait davantage. Le jeune homme, lui était encore plus subjugué par cette beauté, une telle perfection qu'il avait l'impression de rêver. Seulement, en croisant son regard, il se rendait bien compte qu'il était dans la réalité et pour rien au monde, il ne voulait être loin d'elle. Bien sûr, il désirait la connaître davantage mais elle avait tellement d'influences sur lui, qu'il échouait à chaque fois. Qu'allait-il se passer entre eux ? Peter révèlera-t-il où peut se trouver son frère ? Allait-il le trouver en premier et passait l'étape de le tuer ? Benjamin était-il toujours en vie ? Qu'était-il devenu depuis l'épidémie ? Pourquoi était-il un intérêt particulier pour la belle Elena ? Pouvait-il lui amener encore plus de pouvoirs ? De quelle manière ? Que comptait faire Elena ? Réussira-t-elle à garder l'influence sur Peter ? Qui était-elle ? Quelles étaient ses intentions en ayant Benjamin auprès d'elle ?

      

     

    Au sein d'un poste de police qui était devenu bien désertique suite à ce qui était arrivé, deux jeunes femmes s'introduisent dans le lieu en espérant trouver des armes et quelque chose susceptible de les aider à sortir de la ville. Se promener dans le coin était dangereux, Il s'agissait de Melinda Sanchez et de Caitlin Evans, deux voleuses au départ qui se retrouvèrent dans cette situation depuis que l'épidémie s'était propagée. Qui étaient ses deux jeunes femmes ? Quelles étaient leurs intentions ?

     

     

    Fin du chapitre.  


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires