• Chapitre 1 : Le choix d'une femme

     

     

    Cher journal,

     

    Alors que je me trouve allongée sur mon lit seule en attendant de la suite des évènements que j'écris ses quelques mots sur ce qui s'était produit il y a de cela peu de temps. Ce monde était de loin peuplé en majorité par des personnes nocives, malhonnêtes et manipulateurs. Finalement, pour survivre, il fallait de loin ne pas faire partie des gentils sinon on se ferait manger tout cru. Alors depuis toujours, je m'étais dit que pour survivre, il fallait faire chanter ses personnes manipulatrices et corrompues en particulier nos dirigeants. Je m'appelle Serena Cartwright cher journal, et même si je suis une prostituée qui tente simplement de survivre à ce monde cruel où il n'était pas bon d'être généreux et serviable. Dans ma position, j'en avais vu de ses types malhonnêtes, enclin à vouloir accroitre leur pouvoir et leur fortune. Leur dépouiller de ce qu'ils avaient était plutôt jouissif à mes yeux. Il y en avait un que j'avais reçu qui pouvait être placé parmi les êtres les plus puissants et capables de tout pour garder leur pouvoir. De plus, il était en plus marié mais voilà, même s'il semblait ranger, il avait en lui cette perversion qui ne demandait qu'à sortir. Il s'appelait Brendan Carlson mais de notre rencontre, et de ce qui avait pu arriver mais auparavant, je devais te parler de qui j'étais.

     

    Au début, j'étais loin d'être comme cela, venant d'une famille plutôt conventionnelle et qui se suffisait à ses propres moyens. Mes parents avaient ouvert leur petite entreprise qui proposait des aides pour les personnes en difficulté dans différents domaines. C'était très louable, selon ce que l'on pouvait appeler « l'humanité » mais cela ne permettait pas d'obtenir des attentions et des présents comme s'il en pleuvait. J'étais une princesse et alors ? Cher journal, tu peux penser tout ce que tu veux de moi mais je m'en fous royalement. D'ailleurs, je savais très tôt que j'avais l'arme la plus efficace avec moi à savoir mon visage angélique. En effet, dès qu'ils me laissaient seule, je pleurais frappant du pied pour les faire rappliquer. Ainsi, ma mère vint me voir me prenant dans ses bras et me chantant une belle berceuse. J'adorais tellement la voix de ma mère que je redemanderais encore qu'elle puisse chanter. Elle était un rayon de soleil. Finalement, mon père vint voir ce qui se passait inquiet aussi mais je savais qu'il ne faisait cela qu'en apparence. Il n'était pas ravi d'avoir une fille à savoir moi. Il aurait préféré un fils de telle sorte à transmettre tout son savoir. Il avait du mal à se dire que c'était différent avec moi. Cela m'affectait à un point mais je devais être forte. J'avais appris qu'il ne fallait pas accorder sa confiance comme cela. Cependant, je m'amusais à le titiller au mieux en valorisant le lien fusionnel que j'avais avec ma mère. Le voir complètement à la fois déstabilisé et enragé satisfaisait pleinement mon égo. Seulement, je n'avais pas fini de le torturer loin de là. J'étais rancunière, il fallait le dire. Alors, à un autre moment, je m'étais chargée de son cas lorsque ma mère lui avait demandé de prendre soin de moi alors que c'était le moment où d'habitude j'allais nager. J'avais pensé que le meilleur moyen pour le piéger était de l'amener à être accusé de négligence et même mise en danger. J'étais cruelle et alors, il le méritait bien ce connard de la pire espèce. Je me montrerai cruelle et déterminée pour atteindre son objectif. Alors lorsqu'il m'emmena à la piscine, j'attendais patiemment qu'il ne fasse plus attention à moi pour agir. Finalement, je n'avais pas eu à attendre bien longtemps pour faire ce que je désirais. Je vins à feindre de me noyer pour le mettre devant une situation des plus inextricables. Tout le monde était en train de regarder ce qui arrivait, se demandant où était la mère ou le père. Mon enfoiré de patriarche ne faisait même pas attention à ce qui se passait, je pouvais l'apercevoir et c'était ce qui me donnait encore plus la conviction qu'il fallait le mettre hors d'état de nuire. Il ne vint qu'à réagir plus tard en voyant une femme le prévenant que j'étais en train de me noyer. C'était un sombre crétin que je ne pouvais qu'apercevoir. Il vint finalement me chercher me sortant de l'eau. Il m'engueulait sur ce qui était arrivé mais heureusement pour moi, ma mère vint à arriver assistant à cette scène. Je pouvais voir sa colère dans ses yeux, cette rage indescriptible que seule une personne ressentait lorsque l'on s'en prenait à quelqu'un qui comptait le plus à ses yeux. J'adorais tant comment elle l'avait matée comme personne, le rabaissant à un être insignifiant et inférieur, même un insecte. C'était plutôt marrant de le voir dans cet état. C'était dans ses instants om j'aimerais voir le temps s'arrêter en un clin d'oeil. En tout cas, de là où je me trouvais, j'assistais à une dispute intense et qui allait mener directement au divorce de mes parents. Tout le monde me disait que j'allais souffrir de ce moment, que cela allait être un bouleversement, mais cela n'allait être que pour mon bien et celui de ma mère au contraire. Personne ne pourrait ainsi nous séparer. Bien sûr, mon souhait était loin de se transformer en une douce réalité. En effet, ma mère avait dû se prendre un travail qui lui prenait un temps monstre. Les attentions et les présents me manquaient tellement que j'avais dû me rabattre sur autre chose. Au début, il pouvait y avoir la personne qui me gardait à savoir ma tante afin d'obtenir l'attention et les cadeaux nécessaires mais elle était plus que nocive et surtout enclin à me pourrir la vie. Je détestais ce genre de personnes, même je les haïssais du plus profond de mon âme. Je m'étais promis à cet instant que j'allais détruire tout ce en quoi elle tenait. Malheureusement, je n'avais pas eu l'occasion de le faire. En effet, alors que normalement, elle devait venir me chercher à l'école, je ne l'avais pas vu et c'était cela le plus étrange dans l'histoire. La direction avait appelé ma mère qui était venu immédiatement me chercher. J'avais vu dans le regard de ma mère à quel point elle était paniquée et cela me troublait à un point indescriptible. Finalement, ma mère m'amena chez ma tante pour la trouver et s'expliquer sur ce qui avait pu arriver. J'avais tenté de la convaincre de ne pas le faire lui expliquant qu'elle m'avait manqué et que l'on pouvait rattraper le temps perdu avec une moue pour l'amadouer mais rien n'y faisait. Je rentrai avec ma mère à l'intérieur et on vit un horreur sans nom. En effet, j'avais pu voir le corps inanimé de ma tante qui avait été tuée. Immédiatement, je m'étais cachée dans les bras de ma mère tellement c'était l'horreur. Je me posais bon nombre de questions mais ce qui était le plus étrange c'était de voir que ma mère ne me donnait aucune explication, même qu'elle me trimbalait par la suite à droite et à gauche. Cependant, il n'était pas question que je laisse ses tourments dicter ma conduite. Je m'étais concentrée sur les instants où je me trouvais à l'école. Je me disais que c'était à cet endroit que je trouverais le sous-fifre idéal susceptible de satisfaire le moindre de mes désirs. L'idéal même c'était de trouver un héritier. Il y en avait d'ailleurs un qui serait le candidat idéal. En effet, il s'agissait d'un jeune héritier d'une famille influente et fortunée. Je pensais que le meilleur moyen pour atteindre mon objectif était de jouer la jeune fille toute perdue ayant besoin d'un guide pour s'y retrouver. Quoi de mieux que de jouer la jeune fille toute nouvelle dans un endroit qu'elle n'a jamais exploré. Je me montrerai désorientée et effrayée pour le piéger. Je vis que ce jeune homme était adepte des sorties dans la cour et particulièrement du banc pour se prélasser. Je ne comprenais pas quelques fois pourquoi les personnes faisaient ce genre de chose mais bon, ce n'était que mon simple avis. Je préférais de loin faire cela avec quelqu'un c'est plus divertissant enfin bref. Je m'approchai du jeune homme en roulant des hanches sensuellement pour le troubler. Celui-ci sortit vite de ses pensées en voyant une telle apparition en moi qu'il en était charmé. Il était tout de même curieux de ma présence qu'il en vint à me poser des questions. Je savais donc que ma stratégie était gagnante et qu'il fallait continuer sur cette voie. Je jouai la personne désorientée en expliquant que j'étais toute nouvelle dans ce lieu pour l'amadouer. Je pouvais voir à quel point il était troublé au vue de ses joues toute rouge. Cependant, vu les questions qu'il me posait, il était bien curieux. En effet, il me demandait d'où est-ce que je venais, pourquoi j'étais seule et si quelqu'un d'autre m'aidait. Je devais tout faire pour que tout mon plan ne tombe pas à l'eau. Il n'y avait qu'un seul moyen à savoir la confidence en gardant tout de même certaines choses pour moi pour attiser son côté protecteur. Si seulement il savait tout à mon sujet, il prendrait la fuite à coup sûr. Alors, je me confiai gardant tout de même la partie sur ma tante et le fait que j'étais trimbalée à droite et à gauche. Finalement, celui-ci vint à me dire qu'il comptait m'aider et me protéger. J'avais réussi à avoir mon sous-fifre au point même qu'il prenait mes affaires et me couvrait alors que je séchais les cours. C'était une si belle vie à l'époque et j'adorais ça. D'ailleurs, il m'offrait bon nombre d'attentions et de cadeaux somptueux. Décidément, j'avais tiré le bon numéro. Quelques temps après, de sous-fifre, je vis que celui-ci pouvait être le candidat idéal pour que j'obtienne la gloire et la fortune tant espérée. Il était vrai que j'avais constatée le regard de ses hommes sur ma personne. J'adorais tant cela et même cela m'amusait. Je voulais en profiter davantage. J'étais d'ailleurs plutôt exigeante jetant les crétins qui étaient loin d'arriver à ma hauteur. Il y avait réellement de ses cons de services qui pensaient qu'il suffisait de se montrer bien supérieur et déjà gagnant. Ils ignoraient à quel point j'aimais mener le jeu. Je jetai littéralement les crétins comme de vieilles chaussettes. J'étais tellement satisfaite. Par contre, pour ma cible, j'avais de beaux projets. Le meilleur moyen était que je me rapproche davantage de lui en étant sa confidente. J'avais l'idée de lui proposer un dîner où on pourrait se confier et où j'aurais l'occasion de lui sortir doucement le grand jeu. Ensuite, je pourrai pleinement le croquer selon mes désirs.

     

    ....

     


    votre commentaire
  •  Titre des chapitres

     

     

    Voici les titres des chapitres de la fic My secret diary

     

    Chapitre 1 : Le choix d'une femme

    Chapitre 2 : 

    Chapitre 3 : 

    Chapitre 4 : 

    Chapitre 5 : 

    Chapitre 6 : 

    Chapitre 7 : 

    Chapitre 8 : 

    Chapitre 9 : 

    Chapitre 10 : 

    Chapitre 11 : 

    Chapitre 12 : 

    Chapitre 13 : 

    Chapitre 14 : 

    Chapitre 15 : 

    Chapitre 16 :

    Chapitre 17 : 

    Chapitre 18 : 

    Chapitre 19 : 

    Chapitre 20 : 

    Chapitre 21 : 

    Chapitre 22 : 


    votre commentaire
  •  Anciens acteurs

     

    (soon)


    votre commentaire
  •  

    Casting

     

    Voici le casting de la fic My secret diary (la liste évoluera..)


    votre commentaire
  • Chapitre 18 : Reprendre sa place

     

     

    Au sein de la demeure de Cassandra, ce qui avait pu arriver était encore bien ancré dans le lieu. Avec un tel événement, c'était même devenu un lieu spirituel très intense. Une lumière émergeait et même allait atteindre le firmament des cieux. Etait-ce l'âme que l'on pouvait appeler ainsi ? Là, tel était le mystère. En tout cas, beaucoup dans le commun des mortels pourrait se laisser aller à une très grande interprétation. Cette lumière arriva tout au haut laissant apparaître un monde qui côtoyait le nôtre. C'était si lumineux, si indescriptible que l'on ne pouvait que placer sa main au-dessus de son front pour tenter ensuite de distinguer tous les traits possibles que constituait ce monde. On pouvait peut-être le nommer comme « l'antichambre ». En tout cas, cette étincelante lumière commençait à se dissiper petit à petit pour laisser apparaître peu à peu des formes puis ensuite une douce silhouette. Le visage ne se distinguait pas encore. Petit à petit, cette silhouette avançait vers l'inconnu le plus total. Elle semblait être totalement désorientée et se posait de nombreuses questions. Finalement, on arrivait à voir qui était cette silhouette. Il se trouvait que c'était justement Michael. Il ne pouvait s'empêcher de penser à ce qui lui était arrivé, que ce soit à sa relation si magnifique avec au départ Cassandra qui n'était plus là, qui avait changé au point de passer un moment si indescriptible ou qu'elle l'ait poignardée, de la belle et troublante apparition Nina qui bouleversait complètement ses pensées au point de vouloir la retrouver même si c'était des plus compliqués, voire impossible. Il avait quand même en tête de savoir où était celle qu'il avait toujours aimé. Le simple fait que la belle diablesse blonde ait pu nommer le vide intersidéral le tourmentait. Il avait quand même le projet de trouver la famille de la belle perverse, de connaître le fin mot de l'histoire et qu'ensemble une solution puisse être trouvée mais voilà, sa mort avait eu fait de mettre un terme à toute cette histoire. Il se demandait maintenant dans sa condition ce qu'il allait faire surtout qu'il laissait quand même son jeune frère Ethan en grand danger. Il se sentait coupable de le laisser dans une situation si compliquée et imprévisible. Il tenait tant à son petit frère. Il ne voulait pas le voir souffrir mais c'était trop tard. Il avait peut-être alors un moyen de trouver des réponses à ses questions en s'adressant à des personnes qui pouvaient se trouver ici. Après tout, il pouvait y avoir des personnes du passé qui en sauraient bien plus que lui. Il ne lui restait plus qu'à les trouver. D'ailleurs, il était plus que déterminé à y arriver. Il devait avancer c'était le seul moyen. Il se montrera fin et persévérant pour atteindre son objectif.

     

    Alors qu'il avançait dans l'inconnu le plus total, soudain, il se sentait comme bloqué par une force inconnue. Il aimerait tant combattre cette attraction qui était si indescriptible. Il fulminait du fait qu'on l'empêchait encore de mettre ses projets à exécution. Il était quand même curieux de savoir qui pouvait effectuer ce genre de choses. Il n'avait pas à attendre longtemps car en effet une ombre semblait s'approcher inexorablement. Le beau gosse ne savait pas quoi faire sur le coup ni quoi penser. Il était paralysé. Il savait qu'il devait garder la tête froide mais cela n'était qu'une parfaite illusion. L'ombre approchait bien davantage au point que l'on distinguait que c'était une belle déesse blonde au regard bien fascinant. Elle s'appelait Anne Rosenberg dont on ne pouvait clairement savoir si elle était un véritable ange ou si finalement elle cachait un côté sombre qui réclamait le pouvoir absolu.

     

    La belle apparition était née au coeur même de l'Allemagne à Berlin directement alors que le pays était en plein bouleversement. En effet, elle était arrivée alors que la ville était divisée suite à la défaite du pays contre les Alliés. Elle était située avec ses parents du côté Ouest. Le train de vie était bien modeste et cela tourmentait les parents qui désiraient offrir le meilleur à leur petite princesse. La tentatrice savait qu'elle avait de l'influence sur les siens et il n'y avait aucune distinction entre l'un et l'autre. Elle se disait que le meilleur moyen était de montrer sa vulnérabilité car cela les ferait craquer. Elle se montrera désorientée pour les attendrir. Même si c'était difficile, le couple désirait plus que tout au monde d'avoir un enfant. Alors quand la belle créature n'avait pas l'attention nécessaire, elle se mit immédiatement à pleurer afin d'en faire venir l'un des deux. Cette stratégie fonctionnait à merveille que c'était finalement sa mère qui se déplaçait tout d'abord pour venir la consoler. Il lui était insupportable de voir sa petite puce pleurer. Son unique but était de la voir heureuse et souriante comme jamais. Elle voyait en elle un véritable rayon de soleil dans un monde qu'elle ne reconnaissait plus. Alors elle raconta une histoire qu'elle désirait voir se réaliser pour rassurer la déesse. Son désir était de nourrir les aspirations de la petite. Celle-ci était complètement ravie qu'elle esquissa un sourire. Sa stratégie fonctionnait au-delà des mots que même le patriarche inquiet vint à venir offrant de l'attention mais aussi un beau cadeau. Elle était aux anges qu'elle voudrait en avoir bien davantage. Elle raffolait tant de ses instants mais ce qu'offre sa famille était bien loin de lui suffire. Elle désirait que tout le monde puisse la voir et l'admirer. Elle en avait l'occasion lors d'un défilé de jeunes mannequins en herbe. Elle désirait plus que tout défiler comme les stars qu'elle voyait dans les magazines. Elle aimait tant ses belles robes que celles-ci étaient en train de porter ou de ses somptueux hauts et jupes. Même plus tard, elle aimerait en confectionner mais elle savait que dans un monde où les hommes faisaient la loi, une femme aurait du mal à s'y frayer un chemin. Ce doux rêve était pour le moment inaccessible mais elle avait conscience qu'en avançant pas à pas, l'impossible devenait possible. En attendant, il fallait commencer avec ce défilé et elle avait l'idée de remuer ses rivales. Il lui suffisait de détruire chacune des tenues en faisant accuser bien sûr chacune d'entre elles. Elle se montrera fine et manipulatrice pour les piéger. Ainsi, alors que le défilé se préparait à vue d'oeil, la perverse vint à se faufiler discrètement dans les coulisses pour éviter d'attirer l'attention. Elle désirait tant créer la surprise. Cela la réjouissait déjà d'avance. Elle vit ses beaux vêtements si somptueux. Elle les adorait déjà mais elle savait qu'elle devait en sacrifier pour mieux servir ses intérêts. Elle n'était pas du genre à reculer loin de là. Alors, elle prit à chaque fois l'un des affaires de leur rivale en prenant soin de ne laisser aucune trace pour désarçonner ses ennemies. Les dégâts étaient importants. Elle savait que cela provoquerait un remue-ménage digne de ce nom. Bien sûr, elle avait conscience que les regards pouvaient se retourner contre elle. Alors, elle eut l'idée d'accuser quelqu'un pour mieux les achever. Ainsi, elle ne se retrouvera pas inquiétée par quoi que ce soit. Elle partit se changer attendant le moment opportun de mettre quelqu'un en accusation. Le défilé commença avec l'arrivée des spectateurs et parents rêvant de pouvoir admirer les mannequins avec de sublimes tenues. Soudain, le remue-ménage envahissait tout le lieu avec les mannequins découvrant vite les dégâts. Tout le monde criait au scandale. Naturellement, tout le monde se regardait afin de savoir qui pouvait être responsable d'un tel carnage. La tentatrice savait qu'il était temps de pouvoir mettre quelqu'un en accusation histoire que tout le monde puisse se déchaîner sur cette personne pour mieux les achever. Les personnes ne se doutaient pas un seul instant de ce qui était réellement arrivé qu'ils jetèrent la faute sur celle-ci. L'égo de la diablesse en ressortait encore plus fort et grandi. Elle se contentait d'admirer son oeuvre. Ses parents ne se doutaient pas un seul instant de ce que leur fille avait commis. Par contre, ils étaient ravis de voir la princesse si magnifique et somptueuse. Tout le monde avait pu admirer la tenue de la belle. Celle-ci savait qu'il ne fallait surtout pas être fière sinon sa couverture en serait brisée. Le mieux était d'être gênée pour mieux amadouer le monde. Elle se montrera désorientée pour les envoûter. Ainsi, elle joua la perdue baissant le regard pour les attendrir. Tout le monde était encore plus subjugué par la petite princesse. Ce moment était pour Anna l'un des plus beaux et rêvait d'en connaître bien davantage. Ainsi, elle en profita pour obtenir encore plus et ce au sein de l'école. Elle trouva ainsi un jeune garçon plutôt riche qui avait le moyen de la couvrir d'autant d'attentions et de présents qu'elle en rêvait. Elle avait l'idée alors d'amener sa proie à la protéger par tous les moyens possibles. Elle comptait provoquer directement un illustre inconnu et de manière à ce que tout le monde puisse le voir pour attiser le côté protecteur de sa victime. Ainsi, la belle manipulatrice s'approcha d'un illustre inconnu faisant mine de la bousculer pour installer au mieux la situation. Celui bousculé était complètement outré de voir cela. On entendait en plus que cet homme était quelqu'un qui avait tendance à user d'une grande violence. Il voulait lui faire payer. Il s'approcha de la tentatrice prêt à l'engueuler de la pire des manières. Seulement, il ignorait que la victime d'Anna potentielle n'était pas loin. En effet celui-ci était en train de voir la scène et cela était tout simplement insupportable. Il était clairement horrifié de voir qu'une si belle jeune fille puisse se retrouver dans une telle situation. Dans un autre cas, il se serait vite enfui ne voulant pas être mêlé à ce genre de chose mais pour cette beauté, il était prêt à tout. Alors, il se mit à frapper violemment l'être ignoble pour défendre l'honneur de la belle demoiselle en détresse. Son ennemi, plutôt surpris, arriva à terre. Il était blessé dans son amour propre qu'il partit vite. La belle créature était satisfaite de la tournure des évènements qu'elle joua la reconnaissante en se blottissant contre lui pour le troubler. Sa chaleur exaltait tant son être qu'elle rêvait de passer à la vitesse supérieure. Du côté du jeune homme, celui-ci n'arrivait pas à penser de manière rationnelle. Il devrait tout faire pour essayer de faire la part des choses mais c'était impossible. Elle était si fascinante et mystérieuse. Maintenant qu'il l'avait sauvé des griffes de cet enfoiré, il désirait voir un sourire sur ce visage si angélique. Son souhait était de la voir heureuse tout simplement. Il était prêt à la protéger et ce par différents moyens possibles en commençant par être à ses côtés constamment. Il lui disait à la belle apparition qu'il sera toujours là pour elle et ce à n'importe quel moment. Elle était aux anges. Elle ne pouvait rêver mieux. Ainsi, les deux se rapprochèrent. Le jeune homme vint tout de même à la sauver lorsqu'elle séchait les cours ou même de porter ses affaires comme de prendre certains cours. Au fil du temps, la jeune femme voyait en sa proie quelqu'un de bien plus qu'un simple sous-fifre. Il pouvait lui apporter la gloire, le pouvoir et la fortune. Elle savait qu'avec lui, elle réalisait son rêve. Elle savait que pour réussir, il fallait être une douce confidente. Elle se montrera charmante et bienveillante pour atteindre son objectif. Ainsi, elle avait l'idée de préparer un dîner avec le plat préféré de sa proie. Ensuite, l'ambiance simplement suffira pour mettre en place les confidences et elle pourra l'attraper dans ses filets. Elle mit une robe à la fois classe et sobre pour mieux le captiver. Seulement, tous ses projets étaient anéantis lors d'un événement bien tragique. En effet, alors qu'elle attendait tranquillement sa victime, sa porte fut défoncée. C'était des cambrioleurs qui avaient décidé de faire de la demeure leur prochain coup. Ils rencontrèrent directement la belle et l'un d'eux ayant pris peur, décida de lui tirer dessus à bout portant. Heureusement pour elle, sa cible arriva à temps pour la sauver. Les cambrioleurs prirent vite la fuite. La stratégie de la diablesse n'était pas prévue au départ mais finalement, cela servait encore plus ses intérêts. Sa proie avait eu si peur pour elle. Il n'était pas question pour lui de la laisser désormais. Il la prit dans ses bras afin de mieux la rassurer. Il se sentait si bien avec elle qu'il désirait la garder près de lui à tout jamais. De son côté, sa chaleur envahissait tout son être qu'elle rêvait de passer un moment si inoubliable et intense. Elle joua la personne complètement perdue en le prenant par le cou l'embrassant fougueusement et effleurant son torse pour mieux l'enflammer. Son désir était des plus intenses qu'il lui était difficile de résister. Elle aimerait lui faire perdre le contrôle et elle n'allait pas se gêner pour le faire. Du côté du jeune homme, il était complètement troublé qu'il prolongea le baiser le rendant des plus torrides. Il était tellement subjugué qu'il n'avait que la belle à l'esprit. Du côté de la diablesse, son désir était tellement inextricable qu'elle laissa sa main effleurer ce qu'elle désirait pour mieux le torturer. Il était tellement aux anges qu'il en ferma les yeux pour savourer le moment. Pour la belle colombe, il lui tardait de le dévorer tout cru tellement il lui faisait un effet d'enfer. Une chose en entraînait une autre et puis ils passèrent à l'acte dans un moment intense. La perverse avait atteint tout ce qu'elle désirait et même, elle pouvait montrer à tout le monde qu'elle avait réussi. Il ne pouvait pas y avoir mieux pour elle mais le destin en avait décidé autrement et cela la changea à tout jamais. En effet, c'était comme si le danger avait été là pour se mettre en travers de son chemin. Alors qu'elle se promenait tranquillement dans les rues, un combat visiblement surnaturel se déroula entre plusieurs entités et une boule d'énergie plutôt puissante vint heurter la belle qui heurta violemment le sol. Elle mourut sur le coup. Mais au lieu que les choses en restent là pour elle, elle se réveilla changer et surtout dotée de pouvoirs. Elle avait passé un pacte mystérieux qui lui donnait un nouveau statut. En effet, elle semblait être un ange. Ce qu'elle vit par la suite était des plus mystérieux mais il y avait quand une chose qu'elle désirait plus que tout aujourd'hui c'était de pouvoir se faire sa propre place dans ce monde, bien loin des prophéties. Même, elle voulait les déjouer. Il était vrai que la perspective de voir Cassandra ne l'enchantait guère, même, elle la détestait et c'était l'occasion de prendre sa place. Il y avait une occasion qui s'était présentée et il fallait la saisir le plus rapidement possible. Elle était au courant de la mort de Michael tué justement par Cassandra et qui de mieux que lui pour servir ses propres intérêts. Elle avait conscience par contre qu'il fallait faire très vite pour réussir sa mission car d'autres pourraient en profiter et particulièrement les anges. En plus, avec ses êtres surnaturels, il pouvait y avoir une grande compétition. Elle avait l'idée de contracter un pacte, un lien avec lui pour mieux le pousser à affronter directement Cassandra. Son expérience finalement allait lui être d'un grand secours. Elle avait l'idée alors de jouer la guide et la personne compréhensive pour l'amadouer. Ensuite, elle pourra plus facilement lui proposer le pacte en l'amenant à penser aux personnes encore de ce monde pour le piéger. Elle se montrera avenante et malicieuse pour l'attraper dans ses filets.

     

    Ainsi la tentatrice retint encore plus sa proie la bloquant au sol pour mieux l'effrayer. Le bellâtre était complètement perdu. Il aimerait pouvoir se sortir de cette emprise mais c'était impossible. Il avait conscience qu'il était obligé d'attendre pour savoir ce qui se passe. Du côté de la perverse, les choses se passaient comme elle le souhaitait qu'il lui tardait enfin de pouvoir discuter avec lui. Alors elle avança tout près de lui pour mieux attirer son attention. Le beau canon était encore plus troublé par cette beauté mais il était également d'autant plus curieux des intentions de celle-ci.

     

    A (se montrant protectrice et malicieuse en jouant légèrement la confidente, s'approchant tout près de son corps et se plongeant dans son regard pour l'attendrir) : « Je sais que les choses sont compliquées voire incompréhensibles mais je t'assure qu'il y a une explication, j'en suis passée par là. (se montrant charmante en effleurant furtivement sa main pour le déstabiliser) Laisse-moi tout t'expliquer et tu comprendras vite que je peux t'apporter toutes les réponses dont tu rêves de connaître voire même davantage. (jouant celle pensant à son bien-être en griffant légèrement son poignet pour le dérouter) Je ne souhaite pas que tu te retrouves seul dans un moment pareil comme je l'ai été par le passé. En affrontant cela seul, on perd rapidement notre identité propre.

     

    M (troublé et curieux) : Une explication ? Mais laquelle car là où je me trouve en ce moment, je ne sais pas comment cela s'appelle du tout et j'aimerais le savoir. (prenant une grande respiration) Et puis comment tu peux être passé par ce que je traverse en ce moment ? (tentant de résister et insistant) Cela m'étonnerait que tu puisses m'aider avec tout cela, ce n'est pas possible. Laisse-moi partir, cela vaut mieux. (séduit) Il me tarde alors de tout connaître et je pourrai juger de la véracité de ses révélations. (conquis et bienveillant) C'est gentil de penser à mon bien-être alors que l'on ne se connait pas. Je trouve même que c'est un geste si généreux. (prenant une grande respiration et la complimentant) Je suis tellement désolé de ce qui a pu t'arriver auparavant. C'est même un crime voyant la femme magnifique sous mes yeux.

     

    A (se montrant entreprenante en embrassant doucement sa joue et lui faisant un clin d'oeil coquin pour le titiller) : Oh de suite beau gosse. Tu te trouves ici dans ce que l'on appelle une salle d'attente avant que ton nouveau destin ne te soit révélé. (jouant la confidente en gardant certaines choses secrètes et effleurant légèrement son avant-bras pour l'amadouer) Disons que je connais cet endroit étant passé par là il y a fort longtemps. J'en suis sortie transformée. (jouant celle pensant à son bien-être en effleurant lentement le bas de son dos approchant de ses fesses pour le déboussoler) Dans cet état, ce serait un crime. Cela te causerait encore plus de mal alors que je peux apaiser toutes tes craintes et tes souffrances. (prenant une grande respiration) Je peux réellement te venir en aide crois-moi. (jouant la confidente avec quelques révélations et feignant d'approcher ses lèvres tout près des siennes pour le tenter) Tu as été envoyé ici à cause de Cassandra mais voilà, il y a une chance pour que tu puisses réparer ce qui a été causé. (prenant une grande respiration) Il y a beaucoup de personnes en danger après tout comme les membres de ta famille. (voyant l'occasion de faire sa proposition en jouant sur la menace pour l'intriguer) Tu as la possibilité de voir toutes les choses réparer si tu acceptes le pouvoir que les cieux peuvent t'accorder. Sois un ange et ensuite, tu pourras t'occuper d'éliminer la menace pour sauver toutes les personnes que tu aimes. (prenant une grande respiration) Je pourrai te guider sur la voie et ensuite, tu seras en paix à tout jamais. (se montrant conciliante en effleurant le haut de son torse pour l'enflammer) Disons que je peux te convaincre encore plus facilement si je t'amène vers l'une des personnes issues du passé de cette dernière et que tu ais son savoir à tout jamais. (se montrant protectrice en prenant sa main contre la sienne et faisant une moue pour l'émouvoir) C'est normal, je ne souhaite que te protéger avant tout. Je ne sais pas pourquoi je ressens cela mais tu comptes à mes yeux. (prenant une grande respiration) Par contre pour les compliments, je ne sais pas quoi dire si ce n'est que c'est toi l'homme le plus prévenant et attentionné que j'ai rencontré jusqu'ici. Tu es un tel ange. (se montrant avenante pour l'envoûter) Au fait, je m'appelle Anne Rosenberg et toi ?

     

    M (choqué et se remémorant ce qui est arrivé) : Une sorte de salle d'attente ? Je ne saisis pas, oh, c'est mon dieu car elle m'a tué ! (curieux et prévenant) Vous n'auriez jamais dû vivre une telle épreuve mais tout le contraire à savoir une vie si heureuse et remplie de choses mémorables. Comment as-tu réussi à dépasser tout cela ? (intrigué) Mais comment peux-tu réussir à apaiser mes craintes ou répondre à mes questions ? (choqué) Quoi ? (ne comprenant pas ce qui se passe) Je suis totalement désemparé. Et puis que se passerait-il si je devenais un ange ? (curieux) Il n'y a pas moyen de la sauver ? (réaliste) Cependant, je suis prêt à accepter pour sauver les miens si vous m'assurez que cela garantie leur sécurité et que vous m'en dites plus. (perdu) J'aimerais bien si tu savais. (apâté) Ah oui ? Mais vers quelle personne ? (attentionné) Je ne sais pas quoi dire, cela me touche à un point indescriptible. Je ne saurai l'expliquer mais je ressens quelque chose aussi. (la complimentant) Tu es si gentille, si prévenante, si attentionnée, si sexy, une telle apparition. Je me demande si je suis en train de rêver en cet instant. (prévenant) Enchanté, moi c'est Michael Turner. »

     

    Michael était d'autant plus déboussolé et choqué par ses révélations et le fait même de sa nouvelle condition. En plus, les souvenirs de sa mort comme de la révélation sur Cassandra et du fait même de ce qu'il avait vécu auprès de Nina le hantaient inexorablement. Penser devenait tellement compliqué. Il devrait être rationnel surtout avec une telle proposition que la belle blonde était en train de lui faire mais c'était difficile. En effet, il pensait notamment à son petit frère Ethan qui ignorait le danger que pouvait être Cassandra. Cela l'effrayait à l'idée qu'il puisse lui arriver malheur ou même à Nina dont il avait vécu quelque chose de si magique. En plus, il avait des projets pour sauver Cassandra mais le tout était gâché. Il ne savait pas quoi faire mais peut-être que finalement en sachant plus sur ce que cette Anne puisse lui proposer, il pourrait faire la part des choses. Une part de lui se disait que ce serait faire un pacte avec le diable mais il n'avait pas le choix. Il devait enquêter. Il se montrera curieux pour réussir sa mission. Du côté de la diablesse, elle ne savait pas encore si celui-ci allait adhérer à sa cause mais elle sentait qu'elle pouvait réussir. Sa stratégie était le meilleur moyen de le piéger et elle le sentait bien. Elle savait qu'il fallait accentuer l'urgence de la situation. Après tout, en plus, le fait de présenter quelqu'un qui pouvait l'aider à en connaître davantage comme le danger pour ses proches serait des déclencheurs pour l'amener à accepter. Il fallait juste accentuer les choses. Elle se montrera prévenante et compréhensive pour atteindre son rêve.

     

    Ainsi, l'apparition guida la main de celui-ci tout près de sa joue pour le déstabiliser. Sa chaleur exaltait tout son être qu'elle rêvait de pouvoir l'embrasser sur le champ. Du côté du beau canon, il ressentait un désir des plus intenses qu'il était difficile de résister mais pourtant, il le devait pour connaître le fin mot de l'histoire. L'idée en plus de pouvoir agir concrètement et de protéger les siens le titillait de plus en plus mais cela signifiait perdre en échange. Qu'allait-il arriver entre eux ? Michael va-t-il accepter la proposition ? Que lui arrivera-t-il s'il accepte celle-ci ? Cela aura-t-il une conséquence néfaste ? Pourra-t-il en apprendre plus sur Cassandra et sur ce qui a pu arriver ? Quelle est la personne que pouvait lui présenter Anne ? Pourra-t-il préserver Ethan ou même Nina par exemple ? Sera-t-il décidé à se venger de Cassandra ? Que pouvait-il apprendre davantage comme révélation ? Que comptait faire Anne ? Réussira-t-elle à contracter le pacte avec Michael ? Que lui réservera-t-elle ensuite ? Quelles étaient ses intentions par rapport à la situation du monde surnaturel ? Pourra-t-elle réussir à déjouer la prophétie ?

     

     

    Pendant ce temps, du côté de la demeure Hawkins, alors que la mort de Carter hantait le lieu, Melody et Brooklyn avaient maintenant toutes les cartes en main pour maintenant avancer dans leurs propres désirs. Pour la belle vampire désormais maintenant que Carter n'était plus de ce monde et qu'il lui rappelait des moments aussi mémorables que charnels, ses désirs étaient à la hausse désormais. En effet, elle désirait attraper Declan dans ses filets. Elle avait une ennemie de taille à savoir Cassandra. Cette sorcière faisait peur à tout le monde mais pas à la belle diablesse bien au contraire. Elle aimait relever les défis. Elle savait que dans toute l'histoire de sa rivale, Declan était la clé de tout et elle le convoitait à un poids indescriptible. Seulement, pour pouvoir trouver ce bel apollon, il lui fallait maintenant être loin de sa complice. Melody, certes, était quelqu'un qui avait été plus qu'utile mais là, il ne fallait pas qu'elle soit un obstacle à sa réussite. Pour la somptueuse rouquine, il ne devait en aucun cas y avoir d'obstacle et Melody en était une de taille. Le mieux à faire pour elle était de l'éliminer directement du tableau. Après tout, elle avait vécu au moment de tuer Carter un moment des plus intenses qu'elle désirait le réitérer et croquer la sirène. Elle se montrera déterminée et entreprenante pour la piéger.

     

    Du côté de la belle et somptueuse sirène Melody, le tout se passait au-delà de ce qu'elle pouvait imaginer vu qu'elle avait avec Brooklyn éliminer Carter qui la gênait dans ses projets. Maintenant, elle pouvait retrouver son beau gosse de Declan et se faire pardonner pour ne pas avoir été présente au rendez-vous. Elle s'en voulait de ne pas avoir pu se rendre là-bas car cela aurait pu être différent et qui sait, elle pourrait être auprès de Declan là sans que personne ne puisse le lui prendre. Seulement, ce manque était du passé et il fallait à tout prix se rattraper. Cependant, pour réussir à atteindre Declan, il fallait le retrouver. Elle pensait au départ le trouver dans la demeure mais voilà que finalement, il n'y était pas du tout et cela l'attristait au plus haut point. Elle était déterminée à corriger le tout mais Brooklyn, même si elle était une partenaire si délicieuse et envoûtante, elle était un obstacle de taille. Elle pensait que le moyen de pouvoir éloigner la vampire était de pouvoir la charmer et de l'inciter à aller dans une autre direction. Il fallait quand même rester seule pour atteindre vite Declan. Elle ne savait pas si son pouvoir pouvait atteindre la belle et somptueuse rouquine mais il fallait vite tenter pour pouvoir être tranquille. Elle ne désirait pas avoir d'obstacle pour réaliser son rêve. Elle se montrera fine et obstinée pour la piéger.

     

    Les deux belles créatures s'observaient. On pouvait se demander qui allait passer à l'acte la première. Seulement les deux furent dérangées par un bruit à l'extérieur de la demeure. On pouvait vite se demander d'où il venait. Etait-ce Declan qui revenait ? Les deux tentatrices espéraient fortement que cela soit lui mais c'était une toute autre histoire. En effet, il s'agissait justement d'Irène, la belle et somptueuse louve qui désirait retrouver Carter et enfin réparer le fait de ne pas avoir été tous les deux ensemble. Elle regrettait tant de ne pas avoir été présent à ses côtés. Cela la rongeait de l'intérieur de ne pas avoir senti sa douce chaleur auprès de la sienne, de vivre ses instants tellement magiques. Elle était tellement heureuse d'avoir été auprès de Carter qu'elle était d'autant plus déterminée à le retrouver et à réparer cette longue absence. Bien sûr, elle avait que peu d'indices pour tenter d'être auprès de lui mais la belle brune avait l'instinct que peu avaient à savoir celui des loups. Elle était quelqu'un qui savait traquer ses proies comme personne et en plus, elle connaissait son beau mâle et plus particulièrement celui de pouvoir apporter une grande contribution. C'était ainsi que lors de ses recherches, elle se retrouva directement chez les Hawkins. Elle sentait cet odeur indescriptible qui caractérisait son bel apollon. Cela la rassurait. Il lui tardait tant d'être face à son bellâtre mais en même temps, elle se demandait bien comment il pourrait l'accueillir. Elle devait se reprendre en main afin de pouvoir réaliser son objectif. Malheureusement, elle ignorait la sombre vérité et cela allait avoir de sérieuses répercussions sur la suite des événements. En attendant, il y avait des inconnus dont elle devait faire face. C'était un défi mais elle était prête à les relever. Elle se disait que dès qu'elle serait auprès de son beau canon, elle montrerait sa culpabilité pour mieux l'amadouer. Elle se montrera repentante et désorientée pour arriver à ses fins.

     

    La belle louve ne connaissait pas grand chose par contre des habitants de cette demeure mais elle pourrait vite se rattraper si elle apprenait la vérité. Elle avança de manière discrète pour mieux surprendre la personne à l'intérieur. Il lui tardait d'atteindre son beau gosse. Seulement, lorsqu'elle arriva à l'intérieur, elle découvrit avec horreur le corps de Carter à terre avec en plus deux jeunes femmes tout aussi magnifiques que délicieuses. Elle était plus qu'enragée. Elle avait envie de leur faire payer très cher. Le seul moyen qu'elle voyait était tout simplement la confrontation. Bien sûr, elle allait directement vers l'inconnue mais le fait de voir directement l'homme que finalement elle aimait parti pour toujours lui faisait perdre tous ses moyens. Elle n'avait plus de raisons de rester rationnelle. Elle se montrera cruelle et ferme pour réussir sa mission. Du côté de la belle sirène, voir cette brune était comme un signe encore qu'elle allait être éloignée de son chou et cela l'énervait à un point inimaginable. Elle avait prévu de s'éloigner de Brooklyn mais avec une ennemie potentielle, il fallait vite revoir ses projets. Finalement, elle avait besoin encore de faire équipe avec la belle vampire et peut-être même en réitérant la même stratégie qu'avec Carter pour éliminer la menace qui se présentait. La différence par contre, c'était que la sublime apparition était une illustre inconnue et qu'il pouvait y avoir de très grandes imprévues. Elle se disait qu'il fallait prendre le risque finalement. Elle se montrera fine et malicieuse pour piéger la belle brune. Elle espérait par contre que Brooklyn puisse désirer faire équipe avec elle. Par la suite, elle pourra se débarrasser de cette équipière gênante une bonne fois pour toute. Du côté de la belle vampire, voir la belle louve était comme si le passé refaisait surface de plein fouet. En effet, la belle diablesse savait qui elle était et surtout quels liens il y avait entre Carter et elle. Elle avait à l'époque tout faire pour détruire le lien entre les deux. D'ailleurs, la belle vampire avait tout fait pour convaincre Irene que finalement pour avoir Carter, il fallait le rendre jaloux. Elle s'était comportée à l'époque comme une amie pour mieux pousser la belle brune à éloigner Carter des lieux. C'était que son bellâtre était à elle et rien qu'à elle et cette pimbêche ne méritait pas de la prendre. Maintenant que Carter n'était plus là, ce que rêvait la rouquine était de mettre à terre cette garce une bonne fois. D'ailleurs, il n'y avait rien de mieux que de mettre sur le tapis les derniers instants de Carter pour mieux la torturer. Elle se montrera cruelle et déterminée pour la piéger. Il y avait Melody qui pouvait l'aider mais mieux valait commencer à travailler en solo que de compter encore plus sur la sirène. Elle désirait s'en débarrasser avant de pouvoir partir chercher Declan. Ce petit prince était la finalité de son projet et rien ne devait se mettre en travers de son chemin.

     

    Ainsi, la diablesse louve vint directement vers Brooklyn la frappant violemment vers l'estomac puis au visage pour avoir la domination. Irène était tout simplement anéantie et folle de rage d'avoir retrouvé finalement celui qu'elle aimait dans cette position. Cela l'enrageait de ne plus pouvoir se rattraper, de ne plus pouvoir être auprès de lui. Elle aimerait tant remonter le temps et ainsi retrouver ce visage angélique comme ses bras et ses douces attentions mais voilà, c'était une douce illusion. En plus, il était vrai que de mettre une raclée à Brooklyn était une victoire assurée. Elle désirait se venger et elle avait le moyen d'y arriver. La belle rouquine se retrouva vite à terre. Elle était surprise mais il n'était pas question de laisser la louve détruire ce qu'elle avait effectué. Melody, elle, était stupéfaite par la violence, mais elle ne comptait pas s'en mêler. Il fallait tout de même montrer une certaine subtilité. Elle usa de son pouvoir pour charmer la nouvelle menace. Irène semblait être des plus attirées par la belle. Jamais elle n'avait été confrontée à une sirène. C'était tout nouveau à ses yeux mais elle devait se reprendre en main. Elle essaya tant bien que mal de reprendre le dessus en tentant de l'attaquer mais elle n'arriva pas à bouger.

     

    I (se montrant énervée et déterminée pour effrayer la vampire) : « Espèce de garce, tu es ravie maintenant ? Tu l'as tué et tu vas payer pour le crime ! (prenant une grande respiration) C'était quelqu'un de bien et tu l'as détruit de la pire des manières. (se montrant cruelle et énigmatique pour l'achever) Jamais il ne fallait me chercher et tu l'as fait. Tu vas subir les conséquences et ce sera l'enfer. (déstabilisée mais ne laissant rien transparaître en se montrant menaçante pour désarçonner la belle sirène) Pourquoi fais-tu cela ? Tu es tout aussi coupable qu'elle et sache que tu paieras aussi si tu ne réponds pas à la question.

     

    B (se montrant calme et provocatrice en tentant de la faire douter pour déboussoler la somptueuse louve) : Qui te dit que c'est moi la garce ? Apprends d'abord à voir la situation dans sa globalité au lieu d'accuser sans preuve tangible. (prenant une grande respiration) C'est typique des louves que d'attaquer d'abord et de poser des questions ensuite. C'est tellement pathétique. (se montrant curieuse et sarcastique pour la désorienter) L'enfer ? Comment tu vas me le faire atteindre car là, je ne vois pas. (se montrant perverse et entreprenante envers la sirène en feignant de l'embrasser et mordillant le lobe de son oreille pour la dérouter) Ne t'en fais pas bellissima, elle ne pourra rien te faire. A nous deux, on peut faire des miracles crois-moi. (se montrant protectrice envers Melody en s'adressant à la louve pour la remettre à sa place) Sache que tu ne l'auras jamais, il faudra me passer sur le corps littéralement. A moins que cela ait toujours été ton but finalement.

     

    M (se montrant tentatrice et malicieuse en roulant des hanches sensuellement vers la louve puis en effleurant doucement sa joue pour l'hypnotiser) : Pas besoin de menace avec moi ma belle. Je peux t'aider à trouver des réponses mais il faut me faire absolument confiance. (jouant la confidente en mentant et en embrassant doucement et perversement sa joue pour l'ébranler) Je t'assure que cet homme nous a cherché à toutes les deux. On ne lui a rien fait de répréhensible, je t'assure. (jouant la touchée en baissant son regard pour attendrir l'apparition rousse) Je ne sais pas quoi dire mais tu as raison. En tout cas, il est vrai qu'ensemble on est capable de l'impossible. (prenant une grande respiration) Que tu me défendes me touche à un point indescriptible. Jamais on n'avait fait cela pour moi auparavant et d'une manière si bouleversante.

     

    I (se montrant folle de rage et obstinée pour déboussoler la vampire) : C'est bel et bien toi et tu l'as toujours été. Je ne me laisserai pas berner par tes coups tordus de pacotille. (prenant une grande respiration) Je connais oh combien la situation vu comment tu es. Je te connais par coeur. (se montrant cruelle et ferme pour la déstabiliser) Comme si j'allais te dire ce que je te réserve, tu peux courir. Tu ne le verras pas venir un point c'est tout. (déstabilisée mais le cachant en se montrant curieuse pour apâter la sirène) Vraiment il vous cherchait ? Alors comment ça se fait que vous vous trouvez ici ? (prenant une grande respiration) Il ne vaut mieux pas me raconter des histoires car là, je serai encore plus intransigeante. (se montrant curieuse pour l'intriguer) D'ailleurs, quel est ton nom ? Moi, c'est Irène Sanchez.

     

    B (se montrant cruelle en fixant intensément du regard la louve pour la titiller) : Tu te feras toujours berner ma chère et c'est encore bel et bien le cas. Ta pensée ne va pas plus loin que ta capacité à ne pas voir au-delà de ta propre conception des choses. (prenant une grande respiration) Après tout, crois ce que tu veux finalement, je me tâcherai de te remettre les idées en place une bonne fois pour toute. (jouant la déçue pour la provoquer) Oh, je pensais que j'étais ta copine, je suis déçue franchement. Mais ne t'inquiète pas, tu ne m'emmèneras pas en enfer mais moi, je t'y conduirai avec plaisir. (se montrant douce pour amadouer la belle sirène) Oh oui et j'ai déjà des idées. (se montrant protectrice en effleurant son visage pour l'attendrir) Je penserai toujours à toi et à tout jamais même.

     

    M (se montrant bienveillante en mentant pour apâter la louve) : On avait simplement rendez-vous avec quelqu'un d'autre. (se montrant compréhensive pour l'attendrir) Je comprends ton scepticisme mais je t'assure que je te dis simplement la vérité. (se montrant conciliante pour la toucher) Enchantée de te connaître. Je m'appelle Melody Collins. (se montrant curieuse pour intriguer la belle rouquine) J'ai hâte de savoir ce que c'est. (se montrant touchée pour l'émouvoir) Je penserai également à toi ma belle. »

     

    Irène était complètement anéantie et folle de rage en subissant toutes ses révélations. Autant elle savait que Brooklyn pouvait lui mentir effrontément vu leur passé respectif mais avec Melody, cette sirène, elle ne savait pas quoi penser, même, elle était déstabilisée. Melody était si prévenante, si attentionnée. C'était déroutant pour la jeune louve. Elle se posait de nombreuses questions mais elle ne pouvait pas croire que Carter pouvait faire ce genre de choses. Elle le connaissait que trop bien. Elle l'aimait, et il n'était pas question de se détourner de celui qu'elle voyait comme un être aussi pur, aussi lumineux et aussi droit. Elle était tourmentée entre le fait de partir à l'affrontement ou d'en connaître bien davantage. Peut-être que finalement, elle pouvait jouer sur les deux tableaux. Elle savait que Brooklyn était nocive et qu'il fallait vite la mettre hors jeu vu comment elle l'avait manipulé. Elle se montrera ferme et obstinée pour la mettre hors d'état de nuire. Après, peut-être qu'elle pourrait enfin en savoir plus avec Melody sur ce qui avait pu arriver et ainsi juger de la véracité de ses propos. Après par la suite, elle pourrait choisir entre l'affrontement et la laisser vivre. Elle se montrera fine et déterminée pour réussir à atteindre son objectif. Du côté de Brooklyn, les choses étaient loin de se passer comme elle le souhaitait avec la belle louve. Elle sentait qu'elle ne pourrait pas avoir d'ascendant sur elle, de quelque manière que ce soit. L'époque où elle avait pu l'avoir était révolue désormais. Elle savait qu'elle n'avait pas d'autre choix que de l'éliminer surtout qu'il y avait désormais Declan à aller retrouver. Il n'était pas question qu'un obstacle puisse encore tout gâcher. Elle se montrera cruelle et obstinée pour enfin réaliser son rêve. En ce qui concernait par contre son but avec Melody, le tout se passait comme elle le désirait, même au-delà de ses espérances. Après, elle se disait qu'elle pourrait s'en débarrasser afin de rechercher son prince comme personne. Elle se montrera ferme et déterminée pour la piéger. Du côté de la sirène, elle avait du mal à évaluer comment se passait les choses avec la louve. Il était vrai qu'elle ne la connaissait pas vraiment et que le meilleur moyen était finalement de réitérer ce qui était arrivé avec Carter pour mieux réussir à la mettre hors d'état de nuire. Elle sentait qu'Irène était intriguée par ses propos ce qui était un bon espoir. Seulement, elle n'était pas dupe sur le fait que la belle louve n'était pas entièrement sous son contrôle. Elle n'allait pas pour autant laisser tomber sa stratégie vu comment Brooklyn semblait la défendre. Elle se montrera fine et entreprenante pour atteindre son but. Avec Brooklyn, elle sentait que les choses pouvaient bouger et dans le bon sens. Elle se disait qu'elle ne pouvait qu'accentuer les choses dans le bons sens du terme. Elle se montrera charmante et malicieuse pour la déboussoler.

     

    C'était à cet instant qu'Irène vint immédiatement à réattaquer Brooklyn en lui assénant de nombreux coups au niveau de l'estomac. Elle voulait en finir une bonne fois pour toute. Brooklyn, cette fois-ci, avait vu l'attaque venir qu'elle vint à se défendre en répliquant avec des coups aussi. C'était intense entre les deux que Melody se retrouvait prise au dépourvue ne sachant pas ce qu'elle devait faire. Elle savait que si elle voulait retrouver Declan, il fallait faire cesser cela rapidement. Alors elle usa de son pouvoir de sirène pour stopper la louve. Cela résorbait facilement le combat entre les deux mais cela ne résolvait en aucun cas le problème. Qu'allait-il arriver entre les trois ? Irène pourra-t-elle se venger de Brooklyn et de Melody ? Se fera-t-elle avoir par Melody ? Pourra-t-elle connaître la vérité sur Carter ? Que comptait-elle faire pour la suite ? Sa vengeance pourra-t-elle s'étendre vers autre chose ? Que comptait faire Brooklyn ? Réussira-t-elle à se débarrasser d'Irène ? Pourra-t-elle par la suite s'éloigner de Melody ? Pourra-t-elle retrouver Declan et réparer ses torts avec lui ? Que comptait-elle faire avec lui ? Pourra-t-elle défier Cassandra ? Que comptait faire Melody ? Pourra-t-elle charmer la louve ? Pourra-t-elle réitérer le même procédé qu'avec Carter ? Pourra-t-elle se débarrasser de Brooklyn ? Se laissera-t-elle au contraire faire avoir par la vampire ?

     

     

    Du côté de l'extérieur de la ville dans la communauté des sorcières, la tension était à son paroxysme entre Tyler et Rose au point que l'on sentait que ce moment entre les deux était imminent. Tyler était complètement fasciné et intrigué par cette beauté ensorcelante. Il avait tellement de questions la concernant mais plus il était tout contre elle, plus il n'arrivait plus à penser de manière rationnelle oubliant même ses tourments. Ce désir qu'il ressentait envahissait totalement tout son être que c'était une torture que de ne pas l'avoir près de lui à tout jamais. Il aimerait en cet instant que l'éternité puisse exister afin d'être auprès de cette déesse des plus resplendissantes. La question concernant sa résurrection le hantait inexorablement. Peu à peu, il se sentait se transformer et cela le terrifiait à un point indescriptible. Le pire c'était de savoir ce qui était arrivé à ses princesses et en particulier à Cassandra qui n'était plus la même. Le fait que la vie antérieure soit revenue le rendait à la fois désespéré et fulminant d'une rage auquel le commun des mortels ne pourrait mesurer. Il se demandait comment faire pour pouvoir sauver sa princesse mais une part de lui savait pertinemment que le tout était perdu d'avance et qu'il devrait faire un sacrifice. Cela le rongeait de l'intérieur qu'il avait envie de tout détruire. D'habitude, il ne sentait pas ce genre de chose. Il savait se maîtriser mais c'était si difficile. Il y avait également cette grande menace que quelqu'un allait perdre la vie dû au fait qu'il était revenu d'entre les morts et cela le rendait incontrôlable. Il ne désirait en aucun cas que quelqu'un puisse trépasser dû à son retour mais le pire ce serait que l'une de ses filles puisse être en danger de mort. Il préférait dans ce cas-là se sacrifier pour éviter qu'un innocent puisse trépasser à sa place. Il était cependant prêt à tout pour revoir sa fille Cassandra, qu'elle puisse être heureuse. Cependant, pour faire cela, il faudrait renoncer à ses grands principes et c'était une torture. En effet, il y avait le monde à protéger mais il était question de sa fille aussi. C'était finalement là où tous les héros se posent la question d'agir contre sa famille au bénéfice du monde ou bien de le laisser sombrer et de sauver sa fille. Rien que ses pensées l'énervait encore plus au point qu'il rêvait de pouvoir se défouler. C'était si difficile de résister à ce sentiment tellement il était fort. Il sentait encore plus le changement à l'intérieur de son être. Il avait beau essayé de lutter mais cette diablesse sous ses yeux l'incitait de plus en plus à y céder et ce en la présence de cette diablesse envoûtante. Il rêvait de pouvoir redevenir l'homme qu'il était mais il ne pouvait plus loin de là. Il était encore plus fou de rage mais la belle l'envoûtait littéralement. Cette sorcière sous ses yeux la fascinait au point qu'il pensait irrationnellement. En plus, elle l'amenait vers le chemin du vice et du plaisir. Il rêvait tant de la combler et finalement, c'était tout ce dont il rêvait de faire en cet instant. Etre auprès d'elle était sa priorité. Il désirait en savoir plus à son sujet, de pouvoir même l'aider. Elle était d'une telle beauté si mystérieuse. Elle était en plus si parfaite, une apparition. En effet, il lui était impossible de lui résister. Son but était de pouvoir la combler au-delà de toutes ses espérances. Il se montrera attentionné et joueur pour réaliser son but.

     

    Du côté de la belle perverse, le tout se passait au-delà de toutes ses espérances, même, c'était indescriptible. Elle rêvait de cet instant tellement magique et elle vit enfin que cela allait se concrétiser. La conception de cet enfant pour rivaliser avec Cassandra, cette sorcière que la prophétie avait annoncé, était toute proche qu'il n'était pas question que quelque chose puisse entraver ce beau projet. Cet enfant était un espoir pour tout le monde et au moins la sorcière ne serait plus qu'un lointain souvenir. Le beau canon était si prévenant et dangereux à la fois, si sexy, si joueur. Ne pas céder à la tentation était un supplice de tous les instants. Ce bel apollon l'inspirait à un point inimaginable. Elle avait encore plus d'idées aussi intenses mais cela devait se faire petit à petit. L'enfant était la plus grande des priorités face à la menace que pesait Cassandra. Le voir si charmé et perdu était encore plus attirant. Il lui était si compliqué de ne pas le ressentir tout contre elle. Elle désirait tant le croquer tout cru. Elle pensait à ce sort. Il était vrai que c'était aléatoire sur les conséquences mais le mieux serait qu'une Harlington comme Caitlin ne soit plus entre ses pattes. Il était vrai que Cassandra était une menace des plus grandes mais pour Caitlin, c'était une inconnue. Certes, elle était la descendante des Harlington mais elle n'avait pas encore fait ses preuves. Pour la sorcière, quelqu'un que l'on ne pouvait pas bien évaluer était une menace encore plus grande. Elle espérait qu'elle soit éliminée rapidement. Elle sentait par contre le côté obscur envahir grandement le beau brun. Elle savait que ce n'était qu'une question de temps avant qu'il ne soit totalement du côté du mal et elle devait vite continuer sur cette voie. Il fallait vite donc passer aux choses sérieuses. Elle se montrera allumeuse et coquine pour le piéger.

     

    Elle griffa l'arrière de sa cuisse pinçant ses fesses et mordillant le lobe de son oreille pour l'enflammer. Sa chaleur exaltait tout l'intérieur de son être qu'elle rêvait de le croquer tout cru. Il lui était compliqué de ne pas le posséder et lui procurer des attentions aussi délicieuses que charnelles. Du côté du beau gosse, il était complètement fasciné qu'il désirait être à ses côtés et ce à tout jamais. Il était même prêt à tout pour rester auprès d'elle. Elle guida les mains de son beau brun vers son corps à effleurer chaque parcelle en insistant auprès de ses hanches et de ses cuisses pour l'apâter. Il était totalement subjugué qu'il se laissa faire volontiers en affichant un sourire des plus radieux. Elle réveillait en des sentiments et des désirs si intenses et incontrôlables qu'il ne pensait pas ressentir au fond de lui. Il ne savait plus quoi penser. Il était si désorienté. Cela l'enchantait de la voir si joueuse car cela lui donnait des idées bien coquines et perverses. Par contre, il ne pouvait s'empêcher de se poser des questions sur cette belle créature. Elle était tellement troublante. Ce qui le tourmentait était en train de s'estomper à mesure d'être auprès de cette diablesse. Sa peau était d'une douceur à faire danser tous les diables qu'il rêvait de continuer à parcourir ses formes exquises et tellement inoubliables. Il se disait que le tout était qu'un illustre rêve, que finalement il n'était pas revenu d'entre les morts mais il était là bien vivant, à vivre le moment le plus merveilleux qui soit sur cette Terre en compagnie de la belle apparition. Il voulait tant être croqué et ce encore et encore jusqu'à plus soif. Il était au septième ciel et il ne voulait plus rien ressentir d'autre. Il adorait tant être auprès de cette belle et délicieuse déesse. Il la fascinait d'autant plus quand elle se montrait autant joueuse et coquine. Pourtant, il devrait faire tout ce qu'il y avait en son pouvoir pour connaître la belle splendeur et savoir ce qui pouvait la motiver mais voilà, elle était si parfaite qu'il en oubliait tout ce qu'il désirait demander. Sa tâche était plus que difficile, même impossible. Il craquait tant pour cette belle colombe que le désir le submergeait littéralement. Du côté de la belle créature, elle voulait passer à la phase finale de son projet. Elle rêvait de vivre des moments emplis de plaisir et de vice. Seulement, ce moment n'était en aucun cas pour tout de suite. Elle voulait l'avoir totalement sous son influence. Ainsi, il fera tout pour la garder à ses côtés et même la protéger au péril de sa vie. Elle se retourna en la prenant par le cou et léchant frénétiquement sa joue pour le déboussoler. Il était complètement sous son influence et sous son charme. Elle l'incitait à céder aux vices et il en rafolait à un point inimaginable. Cela le surprenait de manière fort agréable. Il voulait même jouer alors qu'il devrait au contraire avoir des réponses à ses questions. Il vint en elle lui procurer tout ce dont elle désirait et de manière à la fois intense et torride. Il se sentait si bien qu'il poussa des gémissements de plaisir lui murmurant à quel point elle était une divine déesse si exquise et resplendissante, une beauté à couper le souffle. Pour la beauté, c'était si mémorable qu'elle voulait que cet instant ne s'arrête jamais. Elle poussa des gémissements de plaisir bougeant telle une tigresse et lui murmurant de continuer tellement c'était incomparable. Ce moment continuait de manière plus rapide et intense au point que les deux amants ne pouvaient plus se quitter. Là, elle griffant sa cuisse bestialement léchant subtilement l'intérieur pour l'enflammer. Tellement le désir était intense, il se mordilla la lèvre pour tenter de se contrôler. Seulement, c'était si difficile et puis il était impossible de résister à une beauté si ravageuse. Elle était si bluffante. Il était totalement accro à elle. Il aimerait tenter de lui parler, de la connaître davantage, de savoir pourquoi finalement il avait été ramené à la vie mais ce qu'elle lui procurait le troublait de manière indescriptible. Pour la belle apparition, sa chaleur exaltait tout son être qu'elle rêvait de ressentir son corps contre le sien dans des moments plus que torrides et inoubliables. Elle le prit violemment par le cou l'embrassant sauvagement en mordillant sa lèvre jusqu'au sang puis laissant sa langue faire une danse avec la sienne pour mieux le torturer. Elle désirait le voir totalement sous son contrôle qu'ainsi, il pourrait satisfaire le moindre de ses désirs et même bien davantage. Elle voulait le voir totalement dépendant d'elle. Par contre, elle voulait quand même ressentir toutes ses attentions contre son corps quitte même à se diriger vers une boucle temporelle pour le vivre éternellement. Elle n'en pouvait plus d'être si loin de lui. Finalement sa stratégie allait au-delà de toutes ses espérances. Elle était déterminée à réussir à être enceinte. Qu'allait-elle faire après ? Là, telle était le mystère le plus complet. Cette situation l'amusait tellement. Elle avait conscience que ce moment charnel serait à marquer dans les annales. Il était rare que les hommes réussissent à lui procurer autant de sensations tellement inoubliables. Il fallait dire qu'elle ne les gardait pas longtemps. Il était séduit par la douce colombe qu'il aimerait sentir ses lèvres contre les siennes dans un baiser bien passionné, langoureux et charnel. Elle laissa ses ongles imprégner la peau de son cou léchant les traces de sang jusqu'au haut de son torse et effleurant sa poitrine pour le torturer. Il était à sa merci tellement il vibrait sous ses attentions. Il lui tardait de voir ce qu'elle pourrait lui procurer par la suite. Il était encore plus dingue de sa douce et tendre apparition. Elle mordilla au niveau de son bas-ventre, titillant son intimité et pinçant coquinement ses fesses pour l'ébranler. Il était totalement subjugué par l'enchanteresse. Ses attentions étaient d'une douceur insoutenable qu'il en voulait bien davantage, encore et encore et que cela ne s'arrête plus. Il pensait que la douce savait lire au plus profond de lui. C'était encore plus troublant mais il désirait voir ses fantasmes les plus inassouvis se réaliser auprès de sa douce. Il était aux anges auprès d'elle. Pourtant, il ne devrait pas mais c'était plus fort que tout son être. Le désir était si insoutenable que son corps parlait pour cette douce colombe. Son rêve était de voir sa belle apparition sourire, d'admirer son regard de braise si troublant. Il aimait tant être en sa douce compagnie et même il avait l'impression qu'elle commençait à être en osmose totale avec lui. Elle était tellement coquine, joueuse et en même temps si douce et prévenante. Il voyait en elle la femme parfaite que tous les hommes voudraient avoir à ses côtés. Elle lui faisait perdre littéralement l'esprit. Rien ne comptait désormais autour de lui si ce n'était que sa belle reine somptueuse sous ses yeux. Pour cette belle perverse, il était une telle perle rare à croquer, tel l'apollon dans la mythologie. Ses attentions étaient d'une telle perfection sans nom qu'elle aimerait savourer pleinement ses cadeaux si merveilleux. Elle l'incita à aller vers le bas de son corps afin d'enlever sa lingerie sexy et mieux titiller son intimité pour le faire bouillir de désir. Il était ébloui par ce qu'elle lui procurait. C'était tellement inhumain ce qu'elle lui faisait vivre mais en même temps tellement excitant et enivrant. Elle savait le faire vibrer comme personne. Du côté de la belle, résister à la tentation était une torture de tous les instants qu'elle voulait passer à la vitesse supérieure. Cette bouille angélique le faisait craquer qu'il lui était impossible de résister à son attraction. Elle désirait lui procurer des attentions tellement sensuelles qu'il ne pourrait jamais oublier ce moment. Elle aimait tant jouer avec sa proie, la torturer à un point indescriptible qu'il ne pourra plus jamais s'éloigner et encore plus qui plus est puisqu'elle portera son enfant. Ainsi, elle avait conscience qu'elle pourrait demander à sa victime tout ce qu'elle désirait ou même leur faire avaler n'importe quoi comme propos. Avec Tyler, elle voulait le guider vers un but que jamais il n'aurait imaginé. Elle désirait l'amener à être quelqu'un de maléfique. Ainsi, il pourrait même plus facilement contrer sa propre famille. Elle aimait le voir soumis à sa volonté comme le fait d'être aussi admiratif comme de voir qu'il était attentionné. Elle désirait le rendre fou mais c'était compliqué car elle voulait vivre cet instant aussi charnel qu'inoubliable.

     

    Elle bougea telle une tigresse agrippant sa cuisse avec une main pour exalter un désir des plus incontrôlables. Il était envoûté par sa belle déesse comme si celle-ci lui avait jeté un sort. Il se trouvait en plus que son regard était si envoûtant qu'il aimerait s'y plonger à tout jamais. Il aimait tant être auprès d'elle. Il rêvait de lui procurer des attentions aussi sensuelles, divines et perverses pour l'éternité. Ce moment qu'il était en train de vivre était à jamais graver dans sa mémoire. Elle lui donnait tant envie d'essayer d'autres choses ce qui jamais ne lui était arrivé auparavant. C'était encore plus exaltant qu'il rêvait encore plus de jouer. Il rêvait de pouvoir contrôler les choses et de pouvoir lui montrer à quel point il était fou de cette diablesse. Sa douce apparition l'inspirait. Ainsi, il ne pensait jamais en arriver à ce stade mais pourtant il était là présent et il ne voulait pas partir. La bellissima réveillait en lui un côté malicieux, joueur et tentateur qu'il ne connaissait nullement. En tout cas, c'était bien plus intense que ce qu'il pensait avoir. Il avait cette apparition dans la peau et rien ne pouvait l'y déloger qu'il lui murmura qu'il était soumis à tous ses désirs même les plus inavouables. Ses yeux ne pouvaient s'empêcher de contempler cette splendeur. Il pensait que le bonheur absolu, on ne le vivait qu'une seule fois mais finalement, c'était ce qu'il vivait en cet instant car elle réussissait à lui faire prendre conscience de ce genre de chose. En admirant sa chevelure rousse incendiaire, ses lèvres d'une douceur à faire palir les dieux, d'une sensualité incomparable, de ce regard qui n'avait de cesse de le troubler comme de son cou qui réclamait la chaleur de ses doux et intenses baisers, il se disait qu'elle était la femme idéale, la plus fabuleuse, exquise et parfaite qu'il n'était donné de rencontré sur cette Terre. Pour cette enchanteresse, elle aimait tant l'avoir entre ses griffes qu'elle voulait encore le tenter inexorablement. Elle aimait tant donner au jeu une saveur tellement charnelle ce qui était par la suite incomparable. Elle voulait dominer les choses. Son désir le plus cher ? C'était de pousser son beau canon au supplice pour ensuite concevoir cet enfant. Elle désirait lui casser toutes les barrières de telle sorte à ce qu'il cède totalement à l'interdit. Elle lécha intensément son cou jusqu'à sa joue coinçant la tête de son bel apollon sur sa poitrine afin de ressentir ses exquises attentions pour l'ébranler. Elle raffolait de ses attentions qu'elle voulait en ressentir bien plus et rendre les choses encore plus savoureuses. Elle vibrait totalement à son contact qu'il lui était impossible de se contrôler se mordillant frénétiquement la lèvre. Il était tellement conquis par la belle qu'il lui prodigua de doux baisers exquis sur la poitrine de celle-ci la mordillant légèrement. Il n'en pouvait plus de ne pas la combler comme elle pouvait l'espérer. Elle frissonnait totalement qu'elle poussa un soupir de plaisir se cambrant pour profiter pleinement de ce qu'il lui procurait. Elle fondait littéralement sous ses attentions. Cette perle rare lui procurait des attentions incomparables qu'elle ne voulait pas que personne ne puisse s'en emparer. Elle fera tout y compris d'utiliser n'importe quel moyen pour arriver à ses fins. Bien sûr, celle-ci aimait ce moment mais elle se surprenait à rêver d'un bonheur tout simple auprès d'un homme. Cependant, elle devait vite se reprendre en main pour atteindre son rêve. Tyler pouvait tout bouleverser mais elle était déterminée à atteindre son rêve. Il était de loin celui qui lui avait procuré tant de douceurs. Elle voulait l'attraper dans ses filets. Elle voulait dévorer chaque parcelle de son corps et de son être sur le champ. Sa stratégie arrivait à l'atteindre mais elle réussissait à préserver les apparences comme personne. Elle avait l'habitude en tant que sorcière. Du côté du beau gosse, il était plus que désarçonné par cette splendeur. Il était même fasciné qu'il se plongea dans son regard effleurant doucement la joue de sa beauté puis l'approchant en la prenant par le cou. C'était si grisant pour la belle créature qu'elle afficha un sourire malicieux et coquin. Il lui procurait une sensation tellement exquise qu'elle désirait voir ce moment continuait encore et encore et de le voir à tout jamais sous son pouvoir. Elle s'approcha telle une tigresse laissant sa jambe frôler la sienne donnant des baisers intenses et enflammées et mordillant chaque parcelle de son torse pour le torturer. Il était plus qu'accro aux attentions de cette perfection. Il ne pouvait pas sortir cette splendeur de ses pensées. Elle était devenue sa plus grande priorité oubliant complètement ses doutes et ses interrogations. Il se sentait connecté à elle et même pleinement. Il était littéralement aux anges, même au firmament du septième ciel. Sa peau pour elle était si douce qu'elle voulait ressentir davantage sa douce chaleur. Jouer était si grisant, si enivrant, si exaltait. Elle était consciente que cela poussait le jeu au-delà de tout ce qu'elle pouvait imaginer et cela la réjouissait à un point totalement indescriptible. Elle le trouvait tellement prévenant, malicieux, coquin, joueur. Il était parfait, un véritable prince. Elle désirait être la seule pour le beau brun à être celle qui compte et rien d'autre. Tyler était la seule personne qui pouvait l'amener à prendre son destin en main et c'était loin d'être négligeable. Elle laissa sa langue parcourir sa peau douce et exquise jusqu'à son intimité en titillant légèrement le bout et laissant ses doigts transparaître tout le désir qu'elle ressentait au travers de ses caresses pour le dérouter. Il ne supportait plus d'être si loin d'elle, de cet ange malicieux qui le troublait inexorablement, de ne pas pouvoir l'embrasser et de la combler à sa juste valeur. Cependant, il ignorait ce qu'elle désirait réellement et il risquait de tomber de bien haut. Elle savait l'amener vers un moment de pur bonheur. Il afficha un sourire bien coquin. Il fera tout pour combler cette femme fatale autant qu'il était heureux en passant ce moment en sa compagnie. Ce moment était tellement inoubliable et charnel qu'il ne voulait pas que cela s'arrête et ce en aucune façon. Il se sentait si bien que pour rien au monde il ne désirait être ailleurs. Ce moment était tellement inoubliable et charnel qu'il voulait le vivre éternellement. Il craquait tant en voyant sa moue et ce regard coquin. Il était totalement subjugué et surtout conquis. Il désirait laisser son désir submerger tout son être et l'exprimer. Il voulait bien plus que ce qu'il avait vécu avec cette beauté. Il désirait lui faire comprendre à quel point il était fou de cette belle et somptueuse splendeur et qu'elle l'avait totalement séduit. De son côté, sa chaleur était tellement exaltante qu'elle voulait passer à l'étape supérieure. Elle ne voulait pas se détacher de ce corps de ce bellâtre qui la faisait chavirer. Elle avait tant d'idées coquines à l'esprit qu'elle désirait les assouvir pleinement. Elle prodigua une douceur à son nombril le mordillant jusqu'à arriver tout près de ce qu'elle désirait et griffant sauvagement son torse jusqu'au sang pour le dérouter. Il était totalement déstabilisé qu'il cria légèrement. Cependant, il était totalement sous son contrôle qu'il réclamait encore plus de ses instants. Pour la déesse, ce moment était incomparable qu'elle voulait voir ce qu'il était capable de faire. Elle prit à pleine main son intimité et léchant subtilement ses lèvres pour le torturer. Il était séduit qu'il poussa des gémissements de plaisir. Il la désirait tellement que chaque parcelle de son corps frissonnait inexorablement. Pour la belle créature, il était la perfection. Elle savourait l'effet qu'elle procurait sur lui. Elle ne pouvait plus se passer de la douce chaleur de son bellâtre. Elle ne voyait qu'un seul moyen pour passer aux choses sérieuses à savoir de faire monter la pression pour mieux le faire bouillir d'un désir inexorable et mémorable.

     

    Elle griffa le bas de son dos mordillant le creux de son cou et laissant sa main remonter le long de sa jambe jusqu'à son intimité pour le dérouter. Il fondait davantage sous ses attentions sensuelles qu'il mordilla intensément la lèvre. Elle lui faisait un effet indescriptible. Il ne pensait pas être cet homme qui se trouverait en face de cette perfection faite femme mais pourtant il était à ses côtés. Il aimait tant le destin tout d'un coup que toutes ses questions qu'il se posait s'envolèrent en un clin d'oeil. Pour elle, il lui procurait un bien incomparable qu'elle voulait le garder à tout jamais. Elle savait qu'elle attirerait la convoitise de nombreuses personnes mais cela lui était égal, même, cela l'amusait. Elle s'approchait tant de la conception que son égo en ressortissait grandi. Elle avait conscience qu'elle utilisait la stratégie idéale pour atteindre son objectif. Elle guida les mains de celui-ci vers ses cuisses et ses hanches tout en mordillant ses lèvres coquinement et lui faisant un clin d'oeil pour le provoquer. Elle voulait le rendre tellement dingue qu'il rêverait de recommencer ses moments encore et encore y pensant même la nuit. Il était complètement admiratif rien qu'en voyant ce corps aussi délicieux et d'une splendeur à couper le souffle qu'il se laissa faire se montrant même audacieux en approchant de l'intimité de la belle. Elle était sur un nuage avec ce qu'il lui procurait qu'elle poussa un gémissement de plaisir. Il aimait tant la voir heureuse et comblée que cela l'incitait à être davantage joueur et coquin. D'ailleurs, il effleura le bas du dos de la belle créature s'approchant de son oreille en lui murmurant à quel point il la trouvait sublissime, qu'elle était ce qu'il y avait de plus beau à contempler en ce bas monde. Il ne pouvait s'empêcher d'ajouter qu'elle était un ange tombé du ciel qui le rendait le plus heureux au monde. Il était devenu totalement accro à elle, à son charme des plus renversants. Il l'aimait de tout son être, de toute son âme, c'était ce qu'il ressentait là de suite, et c'était si troublant. Du côté de la belle et somptueuse perverse, elle était comblée au-delà de tout ce qu'elle pouvait imaginer. Elle rêvait de vivre cet instant torride mais cela n'était pas encore pour tout de suite, celui adéquat. Elle aimait tant ses instants. Elle n'en pouvait plus de ne pas aller plus loin. Elle aimait pourtant jouer. De plus, plus elle le frustrait et plus le moment ne pourrait qu'être incroyable. Elle posa son front contre le sien l'effleurant et griffant le début de son avant-bras pour le titiller. Elle voulait tant casser toutes ses barrières de résistance et donc voir ce qu'il était capable de faire. Elle voyait déjà que ce jeu deviendrait le plus magique qui soit qu'il redemanderait à le vivre encore et encore. Il était complètement raide dingue de la belle. De plus, il n'en pouvait plus de la savoir si loin de lui et de ne pas pouvoir l'embrasser, de ne pas pouvoir sentir sa douce chaleur sur ses lèvres comme son corps tout entier. Il désirait lui montrer à quel point il pouvait jouer et qu'elle était une source d'inspiration intarissable. Elle sentait que c'était le moment idéal pour enfin passer au moment ultime. Elle avait tant envie de céder à la tentation et de le croquer sur le champ tellement elle admirait la réaction de son bel apollon. Elle était déterminée à laisser un souvenir qui resterait à jamais graver dans les mémoires que le bellâtre en serait à jamais transformé.

     

    Elle bougea au plus près de son corps kidnappant sa taille avec sa jambe en le serrant le plus possible au point que cela en était étouffant, léchant frénétiquement son avant-bras et procurant une douceur à son oreille pour le faire bouillir de désir. Il était totalement déstabilisé et troublé par cette apparition. L'ondulation troublante, exquise et exaltante du corps de cette belle créature le fascinait plus que tout. Elle était d'une beauté à couper le souffle. Il était soumis à cette belle colombe. Son doux parfum enivrait totalement ses sens et le rendait dingue. De son côté, sa chaleur enivrait littéralement chaque parcelle de son corps qu'elle voulait le rapprocher davantage pour le garder auprès d'elle à tout jamais. Elle l'incitait à parcourir avec ses mains sur tout son corps pour le tenter à un point inexorable. Il était totalement émoustillé par cette enchanteresse qu'il couvrait la belle de baisers aussi enivrants qu'exquis sur sa poitrine et caressant son corps du bout des doigts jusqu'à ses fesses pour la faire frémir. Il désirait que ce moment dure à tout jamais. Il ne pouvait plus se passer de cette divinité. Si jamais elle désirait quoi que ce soit, il réaliserait le tout sans poser le moindre question. Tellement ce qu'elle vivait était inoubliable et exquis, elle se cambra pour savourer ce moment sensuel. La douceur de ses doigts sur son corps la faisant tant frissonnait qu'elle ressentait à quel point il la désirait. Les deux amants étaient attirés tels des aimants. Ils ne pouvaient se détacher l'un de l'autre. Elle désirait encore plus le posséder, lui faire vivre cet instant torride. Pour arriver à ses fins, elle le torturait d'une manière si inoubliable pour qu'à la fin ce moment soit marqué dans l'histoire toute entière.

     

    Elle griffa le haut de sa poitrine jusqu'en sang amenant son beau canon et griffant l'arrière de sa cuisse pour le désarçonner. Il était tellement déstabilisé qu'il voulait la ressentir près de lui à tout jamais. Pour elle, c'était tellement intense ce qu'elle vivait que de se contenir n'était plus possible. Elle laissa sa langue parcourir l'intérieur de sa cuisse le mordillant subtilement et se plongeant dans son regard malicieusement pour l'ébranler. Le désir envahissait tout son être qu'il poussa un gémissement de plaisir plus qu'intense. La belle diablesse était complètement enflammée par ce bel apollon. Elle désirait faire monter petit à petit la température afin d'arriver à ce qu'elle désirait tant. Elle malaxa sulfureusement son intimité faisant des va et viens torrides avec ses mains léchant le dessus de la sienne et procurant une douceur à son index pour le titiller. Il était tellement conquis par cette déesse et par ses attentions aussi exquises rendant jaloux les dieux de l'Olympe comme les dieux romains qu'il poussa un léger soupir de satisfaction. De son côté, la déesse avait tellement chaud vu les attentions que celui-ci procurait qu'elle voulait le faire vibrer en retour. Ainsi, il redéfinira complètement ses fantasmes et ses rêves les plus inassouvis en pensant à elle constamment. Elle titilla son menton avec ses lèvres les mordillant pour l'apâter. Elle voulait voir à quel point il la désirait. Il rêvait plus que tout de vivre cet instant mémorable et de pouvoir la prendre dans ses bras. Il désirait tant pouvoir la sentir contre lui. Ce serait pour lui le cadeau le plus merveilleux qui soit. Il était tellement torturé qu'il embrassa la belle en laissant transparaître tout le désir et la passion qu'il ressentait à son égard. Elle aimait tant la douceur exquise de ses lèvres sur les siennes qu'elle voulait y rester le plus longtemps possible en ressentant ses attentions sur tout son corps. Jamais elle ne s'était sentie aussi bien qu'en cet instant. Elle prolongea son baiser le rendant bestial en mordillant sa lèvre en sang et la léchant jusqu'à atteindre son cou pour le déstabiliser. Il fondait sous ses attentions exaltantes étant totalement séduit par cette beauté exquise. Il n'arrivait pas à croire qu'une femme à la fois tendre et joueuse puisse exister en ce bas monde mais pourtant, elle était en face de lui. Il n'aurait jamais cru pouvoir vivre cette expérience et pourtant, il vivait cela comme il se devait. Il prenait un plaisir fou de vivre ce moment si inoubliable. Il se demandait comme une femme aussi parfaite pouvait s'intéresser à lui. Cela le hantait sans cesse. Elle l'incita à titiller son intimité malaxant sulfureusement le sien et procurant une douceur à son bas-ventre pour l'exciter. Ses attentions étaient tellement parfaites qu'il désirait en avoir bien davantage. Elle réussissait à le combler au-delà de tout ce qu'il pouvait imaginer. Elle vivait de son côté un tel enchantement de saveurs qu'elle poussa des gémissements de plaisir lui murmurant que son beau canon la comblait au-delà de tout ce que le commun des mortels pouvait concevoir. Elle savait qu'en l'encourageant et qu'en poussant simplement à se dépasser, elle pouvait plus facilement arriver vers la réalisation de son objectif. Il raffolait tant des paroles exquises de la belle enchanteresse. Il était en train de défaillir face à elle. Il était d'autant plus charmé d'écouter cette voix si sensuelle. Il trouvait que cette splendide créature aux courbes généreuses était la plus belle merveille au monde et qu'elle devait être comblée telle la reine qu'elle était. Il était encore plus inspiré pour jouer avec cette créature qu'il afficha un sourire angélique et coquin. La belle tentatrice aimait encore plus cette situation, comment les choses se déroulaient. Ce sourire était à croquer qu'elle lui donnait encore plus envie de le dévorer tout cru sur le champ. Elle était encore plus attiré par le beau gosse. Il lui était incapable de résister à une attraction aussi magique tout comme lui pour elle en cet instant. Rien ne pouvait entraver ce qui allait bientôt se dérouler et de si mémorable.

     

    Il descendit malicieusement au plus bas de son intimité en embrassant au niveau de l'intérieur de sa cuisse et remontant lentement le long de sa jambe. Il voulait lui procurer des attentions que jamais elle n'aurait pu avoir auparavant. Avec tout ce qui arrivait, il pensait qu'il n'était pas là en train de procurer ses divines attentions à sa belle apparition mais la chaleur de sa peau si exaltante sous ses caresses et ses baisers le ramenaient à cette réalité si merveilleuse. Le désir qu'elle ressentait était plus qu'incontrôlable. Résister à la tentation était mission impossible. Ne pas profiter d'un tel moment si magique auprès de son beau brun était un crime de lese-majesté. Elle avait l'intention d'être dans les bras de cette splendeur et ce dès le moment où elle l'avait rencontré. Elle pouvait assouvir les désirs les plus fous. Pour lui, le fait simplement de ne pas la voir sourire, de ne pas voir ses yeux étincelants et captivants pétiller de bonheur était juste scandaleux. Il désirait être à ses côtés. Elle avait tellement de classe et de charme. Il ressentait certains sentiments qu'il ne comprenait pas et il aimerait pouvoir davantage les exprimer. C'était le moment finalement. La chaleur enivrait totalement la belle créature qu'il lui tardait d'arriver à cet instant si charnel. Elle avait le moyen d'arriver à l'influencer, de pouvoir être la seule auprès de lui et à tout jamais. Ce beau canon éclipsait totalement tout ce qu'elle avait pu vivre jusqu'ici. Elle voyait en lui un homme à la fois prévenant et joueur, attentionné et coquin à souhait avec un potentiel maléfique infini. Cela la faisait encore plus craquer. Il était l'idéal de ce qu'avait besoin le monde pour le faire évoluer. Elle comptait lui montrer à quel point il n'existait pour lui qu'elle dans ce monde et qu'elle serait son essentiel. Elle n'en pouvait plus d'être si loin de lui et c'était la même chose pour cet ange. Ils bouillonnaient tellement de désir qu'ils ne demandaient qu'à l'exprimer le plus vite possible. C'était le moment de passer à l'ultime étape.

     

    Elle malaxa perversement son intimité le léchant innocemment puis la prenant à pleine bouche et faisant des va et viens avec ses mains pour le torturer. Il avait l'impression d'être sur une île paradisiaque voyant cet océan étincelant de bonheur et admirant la femme qu'il avait auprès de lui. C'était tellement intense qu'il gémit d'un plaisir inégalable. Elle lui faisait un effet de fou. Il était complètement à sa merci qu'il lui murmura à l'oreille de recommencer tellement c'était magique. La réaction de son bel apollon le satisfaisait pleinement qu'elle était inspirée. Elle avait tout peins d'idées coquines dans son esprit voulant le combler et l'avoir totalement sous son influence. Elle voulait l'enflammer et c'était si dur d'attendre. Il lui faisait tellement envie. C'était comme un feu qui animait tout son être s'embrasant à son contact. Elle désirait ressentir son corps contre le sien et ses attentions si exaltantes pour l'éternité. Elle ne pouvait plus s'en passer. Elle se tourna s'allongeant en serrant son emprise avec ses deux jambes tel un étau sur sa taille que c'était à en couper le souffle, léchant frénétiquement sa joue et griffant l'arrière de sa cuisse jusqu'à son dos pour le dérouter. Il était totalement raide dingue de ses attentions qu'il lui murmura à quel point elle était la femme la plus resplendissante du monde avec des courbes de rêve à faire palir le diable en personne et qu'il rêvait de ressentir davantage d'attentions de sa part. Elle s'approchait grandement du but et elle s'en frottait totalement les mains. Il était si heureux de révéler ce qu'il ressentait mais en même temps il était si coquin. Ainsi, il lui murmura par la suite qu'il rêvait de l'entendre prononcer son nom pendant leur moment. Elle aimait le voir totalement sous son influence rien qu'en entendant ses mots les plus doux qui soit. Elle rafollait davantage de ses compliments qu'elle baissa la tête en feignant de rougir pour mieux le toucher. Elle désirait le laisser croire qu'il était en train de l'amadouer. Ainsi, elle pourrait mieux le piéger. Du côté du beau brun, la voir aussi touchée l'atteignait totalement. Il était totalement conquis par la belle en voyant ses joues rouges. Cela lui donnait un côté d'autant plus craquant pour lui. Il était comblé et séduit par la belle créature. Il embrassa le front de sa belle puis lui prodigua un baiser plus que passionné et descendit ensuite le long de son corps. Elle était totalement attirée, séduite et intriguée par son beau canon. Lui était plus qu'heureux de lui prodiguer tout ce qu'elle désirait. Il voulait continuer encore et encore, que cela ne s'arrête jamais. Elle griffa bestialement son torse le mordillant par endroit jusqu'à tout près de son intimité et sa cuisse pour le désorienter. Il était totalement perdu et désorienté. Il n'en pouvait plus d'être si près de vivre un tel instant charnel. Elle le torturait littéralement avec ses attentions d'une douceur inoubliable. Elle aimait avoir son canon en son pouvoir qu'elle comptait le torturer encore plus. Elle l'incita totalement à lui procurer une douceur à son intimité qu'elle mordilla le cou le léchant frénétiquement jusqu'à sa joue pour l'enflammer. Elle lui procurait un bien qu'il lui était incapable de résister. Il était tellement charmé. Il combla sa belle la titillant subtilement avec sa langue au niveau de l'intérieur de sa cuisse. Elle était littéralement aux anges qu'elle poussa un gémissement de plaisir. Elle sentait que son beau gosse avait lu en elle connaissant les endroits qui la faisait tant vibrer et chavirer. Il faisait partie de ses hommes qui lui faisait vivre un moment tellement charnel que l'on pouvait s'en souvenir encore et encore. Elle était totalement conquise par lui. Il était un véritable prince à ses yeux. Pour lui, elle était prête à tout rien que pour atteindre son rêve. Elle le désirait à un point indescriptible. Elle effleura le bas de son corps avec sa jambe laissant sa langue parcourir l'intérieur de sa cuisse et remontant le long de son corps en bougeant telle une féline pour l'enflammer. Il frissonnait grandement d'un désir plus qu'incontrôlable. Elle aimait tant sa douce chaleur qu'elle voulait le garder tout contre elle le plus longtemps possible. Il voulait montrer à son amante à quel point il était conquis par sa beauté, par son charme, sa gentillesse, son côté joueuse et qu'elle était pour lui son essentiel. Il procura de nouveau une douceur à son intimité puis remontant jusqu'à son nombril. Elle savourait tant cette attention aussi divine et délicieuse qu'elle se cambra pour savourer pleinement ce moment magique. Le voyant tellement accro à sa personne, celle-ci était davantage séduite, curieuse et attirée par ce beau jeune homme. Leurs corps bouillonnaient littéralement tellement leurs désirs les submergeaient. Il était inévitable que leur moment ne pouvait qu'être aussi torride, sensuel, charnel et mémorable.

     

    Tyler savait qu'il n'aurait pas dû céder à cette attirance mais c'était bien plus fort que lui. Elle avait un magnétisme tellement intense qu'il ne pouvait pas la quitter. Tout ce qu'il désirait était de la rendre heureuse. Bien sûr, il y avait tant de questions qu'il se posait mais voilà, elle le troublait tant que le tout s'envolait en un clin d'oeil. Elle était tellement délicieuse, exquise, malicieuse, coquine et resplendissante. Ce moment auprès de cette belle sorcière le marquait à un point innommable. Elle réveillait en lui des instincts inédits. Il était torturé du plus profond de son être. Il était en réalité par cette divinité. Son instinct de joueur se réveillait. Il rêvait de bien plus que ce qu'il avait au départ. La belle créature sous ses yeux l'inspirait de se dépasser comme personne. Il n'avait qu'elle dans ses pensées. Peu importe son passé, il comptait être à ses côtés et tout faire pour elle. Il était incapable de résister à cette attraction qu'il ressentait pour elle. Il se sentait en confiance avec elle et tellement bien en sa présence. Il avait l'impression de vivre un rêve, une telle perfection mais pourtant c'était réel, même au-delà de ce qu'il aurait pu imaginer. Il ne pouvait plus se détacher de la sorcière tellement l'effet qu'elle lui faisait était le plus indescriptible qui soit. La belle diablesse l'obsédait littéralement qu'il avait beau essayé de penser à autre chose, c'était impossible qu'il revenait immédiatement vers elle. C'était comme si elle lui avait jeté un sort. La belle déesse voyait enfin ce qu'elle désirait s'accomplir et cela la réjouissait. Il embrassa coquinement la joue de sa douce atteignant ses lèvres en les titillant et mordillant le creux de son cou. Il désirait lui prodiguer les divines et délicieuses attentions qu'une reine pouvait recevoir afin que celle-ci l'ait également à l'esprit. Cette beauté fascinante et ensorcelante le séduisait plus que tout. Elle voulait ne faire plus qu'un avec son beau gosse. Elle ne pouvait plus contenir le désir qu'elle ressentait à son égard. Sa stratégie était maîtrisée et elle devait continuer comme il se devait. Elle lécha son avant-bras remontant à son épaule et son cou le mordillant pour le désorienter. Il était totalement charmé par la belle frisonnant sous son doux contact qu'il afficha un sourire radieux. Elle griffa l'arrière de son cou léchant le haut de son torse et pinçant ses fesses pour l'ébranler. Il était plus que subjugué par sa belle tentatrice qu'il lui murmura qu'il était sien à tout jamais. Il caressa les cheveux de sa belle descendant le long de son cou si doux et délicat puis de son bras et le léchant subtilement. Son attention enivrait plus que tout la belle qu'elle se mordilla intensément la lèvre de désir. Tellement conquis, il effleura la cuisse de sa douce colombe remontant lentement le long de son ventre et de sa poitrine en l'espaçant de quelques baisers tendres et la mordillant subtilement par endroit. La divine diablesse était au firmament du bonheur profitant de l'instant merveilleux et inoubliable en descendant sa main le long de son dos agrippant sa cuisse et procurant une douceur à son oreille afin de vivre le plus longtemps possible en cet instant. La peau de celle-ci était pour son beau gosse d'une douceur intense. Il voulait laisser ses mains sur sa peau le plus longtemps possible afin de découvrir ce corps d'une telle perfection qui le charmait littéralement. Elle voulait de son côté lui faire perdre littéralement le contrôle, casser ses barrières qui l’enchaînait mais c'était une telle torture en vue des sentiments qui étaient de plus en plus grands.

     

    Elle le bascula sur le dos laissant sa langue toucher le bout puis parcourant son intimité entièrement et faisant mine de le prendre en bouche pour le provoquer. Il la mettait complètement au supplice. Il la désirait plus que tout au monde qu'il lui tardait de montrer à quel point il la rendait dingue. Elle aimait se comporter telle la joueuse et l'allumeuse qu'elle était. Entre les deux c'était tellement chaud et torride. Elle raffolait tant de cette ambiance et elle comptait bien le garder en l'état. En effet, elle aimait s'adonner aux joies du plaisir et du vice. Du côté du beau canon, il ne pouvait s'empêcher de contempler la belle et somptueuse créature. Mon dieu ce qu'elle était divine à ses yeux. Inspiré, il lui murmura à l'oreille de continuer à le combler tellement elle était délicieuse, ravissante, renversante et troublante. Il était littéralement séduit qu'il était prêt à lui révéler tout ce qu'il ressentait à son égard. Elle était de son côté tellement sur un océan de bonheur qu'il était temps de se montrer encore plus coquine et allumeuse puis de lui montrer qu'elle était la seule susceptible de pouvoir réaliser le moindre de ses rêves et fantasmes. Le bel ange était pour la douce si séduisant, attentionné, joueur, coquin, charmeur au regard envoûtant et de braise. Elle désirait le tenter davantage et à force d'être à ses côtés, elle savait ce qu'il aimait. Elle lui murmura à l'oreille la titillant avec ses lèvres que s'il l'enflammait davantage, elle lui ferait goûter à des plaisirs tellement inoubliables, magiques, d'un plaisir inégalable qu'il en deviendrait accro et en redemanderait sans cesse pour le déboussoler. Elle désirait plus que tout de marquer son esprit. Au vu à quel point il était en train de rougir, sa mission était une entière réussite. Pour le bellâtre, la déesse somptueuse était insinuée totalement dans ses pensées. Chaque parcelle de son corps parlait pour lui. Il ressentait un désir des plus immenses que c'était une torture de ne pas céder. Elle procura une douceur à son index léchant l'intérieur de sa main et faisant de nouveau des va et viens torrides avec son intimité pour le faire bouillir de désir. D'ailleurs son désir était à un tel point inexorable tellement la belle lui procurait un bien fou. Il était totalement déboussolé par la belle. Il désirait lui montrer qu'il lui appartenait corps et âme et qu'il pouvait lui faire voir de merveilleuses choses. Il souhaitait tant la voir heureuse au point de lui faire de merveilleux cadeaux. Elle aimait tant le provoquer, l'amener vers le vice, lui prodiguer des attentions aussi enivrantes, exaltantes, délicieuses et même davantage. Avec ce qu'elle faisait, elle était troublée et séduite par lui. Elle le désirait aussi plus que tout.. Un rien la faisait chavirer que ce soit son corps de bel apollon, ses lèvres exquises et sexy ou même la manière dont il était malicieux et prévenant à son égard. Elle voulait tout avoir de lui et croquer chaque parcelle, l'emmenant sur les chemins d'un plaisir inégalable.

     

    En cet instant, Tyler était sur un nuage où tout l'extérieur n'était plus capable de l'atteindre comme la situation de ses filles ou même la question de sa nouvelle existence. Il n'y avait que sa belle créature en tête. Il était seul auprès d'une femme parfaite, sensuelle, coquine, malicieuse. La voir aussi tentatrice le rendait encore plus fou d'elle et tentateur à son tour. Il prit sa jambe tout près de lui remontant des baisers tendres et fougueux sur tout le long jusqu'à arriver à l'intérieur de sa cuisse et son intimité en titillant avec sa langue et du bout des doigs. Il aimait tant la voir heureuse, c'était même le plus beau des présents. Il envisageait peut-être un possible avenir auprès de cette sorcière et prêt à faire de nombreux sacrifices si nécessaire. Il ne devrait pas penser à ce genre de chose mais c'était bien plus fort que lui. Ressentir son corps près du sien le rendait davantage fou de bonheur. Jamais il ne s'était senti aussi bien auprès d'une femme et depuis un moment. C'était même déroutant vu qu'il avait connu le bonheur auprès de son épouse, qu'il s'était promis de ne jamais connaître cela de nouveau mais voilà, c'était une toute autre histoire. La réalité était encore plus magnifique que ce qu'il pensait. Les sentiments le tourmentaient de plus en plus. Il voyait en cette sublime créature sous ses yeux une femme que beaucoup d'hommes rêveraient de voir davantage auprès d'eux. Il n'avait jamais pensé rencontrer une telle apparition et pourtant c'était là. Il pouvait s'exprimer sur ce qu'il ressentait comme personne, dire absolument tout et c'était ce que tout à chacun rêverait de faire. Seulement la sensation d'avoir cette belle apparition auprès de lui l'emmenait à céder à toutes ses envies sans penser à ce qu'il pourrait se passer par la suite. Il ne pourrait pas se douter de ce qu'elle lui réservait. Au fur et à mesure des attentions du beau canon, le désir que ressentait la belle diablesse allait au-delà de ce que la limite du commun des mortels pouvait supporter. Ce qu'il lui procurait était tout simplement divin, un océan de bonheur qu'elle rêvait de le ressentir le plus longtemps possible. Elle n'avait pas de mots pour décrire cette belle sensation. L'effet qu'elle lui procurait était immense. Elle tenait à garder cet homme parfait à ses côtés et ce par n'importe quel moyen pour assouvir ses désirs. Elle mordilla ses lèvres l'incitant à titiller son intimité avec sa main puis à effleurer ses fesses pour le désarçonner. Ainsi, il s'exécuta prodiguant une douceur inoubliable pour une telle beauté absolue sublissime. Il voulait qu'elle soit la plus heureuse qui soit. Il était capable de tout faire pour réaliser son souhait et ce peu importe les moyens employés. C'était l'essentiel, même la priorité pour lui. C'était pour la belle reine tellement merveilleux qu'elle poussa des gémissements de plaisir un peu plus intense. Cela comblait de bonheur le bellâtre qu'il continua accélérant du bout des doigts. C'était si parfait et enivrant que ses gémissements s'accéléraient. J'amais elle n'avait pris un tel plaisir auparavant. Il était à ses yeux un dieu. La chaleur était torride entre les deux, c'était même au-delà de tout ce que l'on pouvait imaginer. Elle désirait tant ressentir son beau gosse en elle, qu'il la fasse vibrer comme personne. Elle savait qu'elle pourrait lui procurer le meilleur des plaisirs. Elle voulait tant le croquer. Attendre était insupportable. Pour lui, il vibrait tellement sous son contact que lorsqu'elle prenait du plaisir, il en prenait également. Les deux ne faisaient plus qu'un. Elle laissa son index parcourir sa poitrine et chaque parcelle de son corps en guise d'invitation pour le captiver. Seulement avec ce qu'elle faisait, elle se torturait bien davantage de ne pas arriver à ce moment. Elle n'en pouvait plus. Il était totalement dingue et accro par cette douce splendeur désirant ressentir ses attentions si enivrantes de la part de celle-ci. Il ne pouvait rien refuser à cette beauté fatale aux courbes tellement envoûtantes et troublantes. Cette apparition était venue rien que pour lui, c'était certain aux yeux du bel ange. Il se sentait tellement chanceux d'être auprès de Rose. Il désirait lui montrer à quel point elle était parfaite et qu'elle représentait la femme la plus splendide sur cette Terre. Elle bougea telle une tigresse incitant le beau gosse à caresser tout son corps, l'amenant sur sa poitrine afin d'en ressentir ses attentions et griffant sa jambe pour l'exciter. Il avait tellement chaud. Il trouvait que c'était inhumain de l'amener à ressentir de telles sensations. Il voyait bien qu'en plus de la divine femme angélique devant lui, il y avait une véritable diablesse et tentatrice en elle qui ne demandait qu'à vivre la plus intense des perversions. Il voulait tellement passer à l'acte et vivre un instant exceptionnel auprès de cette sublime créature. De son côté, elle raffolait de le voir tant séduit par sa personne. Elle désirait le voir tellement au supplice qu'il voudrait la croquer sur le champ. Elle procura une douceur à son nombril donnant un coup de langue pervers sur son torse et bougeant telle une diablesse pour le titiller. C'était tellement sensationnel, enivrant et sensuel qu'il la couvrit de baisers sur sa poitrine effleurant ses cuisses et ses fesses. Sa chaleur était pour la belle créature si exaltante, renversante, troublante et divine. Elle voulait faire qu'un avec le corps de beau mâle sous ses yeux et rester à tout jamais dans ses bras.

     

    Tyler se sentait tellement troublé et désorienté par tous ses événements qu'il avait vécu comme le fait de sa résurrection. Il était vrai qu'aucun être mortel n'avait vécu ce qu'il vivait en ce moment. Rose le désarçonnait comme personne. Elle réussissait à lui faire oublier tous ses doutes, ses questions rien que par sa présence et le fait de l'avoir dans ses bras. Rose se sentait tellement chanceuse d'être aux côtés de son beau gosse. Elle était tellement conquise par lui. Il l'embrassa au niveau de son épaule remontant le long de son cou et effleurant ses fesses jusqu'à remonter à son dos pour l'émoustiller. Il désirait tant laisser ses mains sur son corps si merveilleux et resplendissant en y allant lentement pour mieux ressentir la douceur de sa peau. C'était plus que sensuel et exaltant pour la belle déesse qu'elle l'emmena à descendre le long de son corps pour passer aux choses sérieuses. Il désirait que cet instant magique ne s'arrête jamais. Totalement séduit, il procura une douceur au niveau de son nombril et caressant ses cuisses. Elle ne pouvait plus se passer de cette douce chaleur. C'était tellement intense et mémorable qu'elle se mordilla coquinement la lèvre d'un désir insoutenable. Elle fera tout pour que cet instant dure le plus longtemps possible. Elle prit ses mains avec l'une des siennes les mettant à l'arrière et lui murmurant à l'oreille que s'il reste sage, elle prendra son intimité le plus longtemps possible pour lui procurer une douceur de tous les diables et qu'il pourra réaliser avec sa reine tout ce qu'il a toujours désiré pour l'allumer. Il était tellement ébloui par cette enchanteresse. Il se sentait tellement veinard d'être tombé sur une telle perle rare. Elle aimait prendre le contrôle des événements et particulièrement lors des moments torrides et charnels. Si elle voulait qu'un souhait soit réalisé de suite c'était de rester dans ses bras, de continuer à ressentir ses douces attentions et la chaleur de ses baisers. Elle prit son intimité à pleine bouche faisant des va et viens si intenses que même le diable en rougirait et donnant un coup de langue bestial remontant de l'intérieur de sa cuisse pour le rendre totalement dépendant d'elle. Ainsi, il voudra goûter au plaisir de la chair. Il s'approcha du firmament du bonheur absolu qu'il en poussa des gémissements de plaisir plus qu'incomparables. De son côté, son corps parlait pour elle tellement le désir envahissait tout son être qu'elle ne pourrait plus se contrôler. Elle voulait le croquer encore et encore. Le beau canon voyait bien qu'elle aussi n'en pouvait plus d'attendre et il était plus que satisfait. Il comptait l’affamer à son tour. Il voulait la taquiner, jouer avec elle, la tenter le plus possible. Jamais il n'aurait pensé agir ainsi mais elle lui faisait cet effet de dingue. Il se surprenait mais la belle créature lui inspirait des pensées les plus coquines. Il frappa légèrement gêné ses fesses embrassant coquinement sa joue et atteignant ses lèvres. C'était tellement inoubliable et agréable pour la belle créature. Elle adorait quand il lui faisait ce genre de choses. Elle en réclamait encore. Il aimait tant le jeu à ses côtés et il aimerait plus que recommencer. Pour la tentatrice, le jeu devait prendre fin afin de pouvoir atteindre son rêve.

     

    Elle joua diaboliquement de sa poitrine tout contre son corps de manière sensuelle et griffant ses cuisses pour l'envoûter. Il était plus qu'hypnotisé et troublé par cette beauté fatale. Ses attentions étaient pour lui le prélude d'un moment charnel et mémorable, une douce mélodie qu'il ne cesserait jamais de jouer et d'en réclamer à l'écouter à tout jamais. Il la désirait plus que tout au monde. Il la voulait tellement à ses côtés et il était prêt à n'importe quoi pour cela. De son côté, elle voulait toute son attention et de manière inconditionnelle. Elle lécha son avant-bras mordillant son épaule et laissant une trace au creux de son cou pour l'allumer. Il ressentait un désir des plus inextricables pour sa douce colombe qu'il poussa un gémissement de plaisir. Elle lui faisait un bien plus qu'incomparable qu'il lui tardait de savoir quelles surprises elle pouvait lui réserver de beau. C'était une telle torture que le désir la rongeait inexorablement de l'intérieur. Pour lui aussi, il était torturé de l'intérieur. Elle lui faisait une envie de dingue. Jamais il n'avait ressenti une telle chose aussi intense, une telle attraction si animale et bestiale. Il était plus que temps de laisser parler leur désir qu'ils ressentaient l'un pour l'autre et qui envahissaient tout leur être.

     

    Elle bougea telle une diablesse et une lionne s'approchant dangereusement de son intimité et guidant les mains de son beau canon sur son corps pour le mettre au supplice. Voyant qu'elle s'approchait de son intimité, il était littéralement sous son emprise qu'il attendait patiemment le moment où il ne ferait qu'un avec sa belle enchanteresse. Elle rafollait de sa réaction mais ce qui lui importait c'était de le croquer tellement son corps laissait transparaître le désir qu'elle ressentait pour lui. Elle le poussa légèrement comme pour mieux le mettre au supplice lui disant que ce n'était pas encore le moment. Il était totalement sous son influence qu'il était à sa merci, attendant qu'elle l'autorise à venir. Finalement, elle serra encore plus son emprise au niveau de sa taille que cela en était étouffant, à couper le souffle et augmentant la cadence pour le faire bouillir de désir. Il était tellement admiratif, fasciné par cette beauté tout droit sorti des rêves, une femme fatale que beaucoup d'hommes aimeraient rencontrer, le regardant avec tout ce qu'il pouvait ressentir pour elle. Les deux passèrent finalement à l'acte dans un instant plus que torride, mémorable et charnel. La belle déesse tout en accélérant ses mouvements guida les mains de son canon sur son corps pour mieux l'inciter à la caresser et de manière intense. Elle voulait le rendre tellement fou de désir alors qu'elle lui prodiguait un instant de plaisir inégalable et même intense. Elle sentait aussi ce bien-être, un tel moment de plaisir monter de plus en plus en elle. Entre les deux amants, c'était un moment tellement magique. Jamais Tyler ne pourrait oublier un tel moment en y repensant encore et encore et ce pour toute l'éternité. Il ne pouvait rêver mieux que cet instant rempli de bonheur qu'il ne voulait pas être loin d'elle. Les deux étaient en parfaite harmonie. Il était sur le point d'exploser tellement il était aux anges. C'était l'instant idéal pour concevoir. La belle princesse sentait que c'était prêt. Ce moment était tellement unique et comptait tellement pour lui. Il était tellement comblé de la voir aussi heureuse. C'était un cadeau tellement inestimable pour lui. Rose transformait sa vie à un point indescriptible. Il voyait en la belle une femme tellement exquise et parfaite. Il aimait tant la serrer dans ses bras, la ressentir tout contre lui. Elle aussi aimait l'avoir tout contre elle. Ses moments de perversion et de tendresse en même temps unissaient ses deux amants dans un instant tellement inoubliable. Elle était de son côté au septième ciel qu'elle poussa un cri de plaisir plus que mémorable. C'était tellement mieux que ce qu'elle avait imaginé. Elle atteignit le septième ciel et même au-delà. C'était tellement mémorable. Elle désirait revivre cet instant encore et encore. Elle ne voulait pas que cela s'arrête loin de là. Elle sentait que cet enfant ne pouvait qu'enfin être conçu et ce dans les règles de l'art. En plus, elle savait que Tyler ignorait tout et c'était le mieux possible. Elle pouvait régler les choses selon son bon vouloir. Lui vivait un des moments les plus merveilleux de son existence mais en même temps, il savait qu'il y avait cette part de mystère concernant la belle et qui elle était. Il se sentait en plus tellement coupable par rapport à sa défunte épouse, à ses filles, au fait que Cassandra s'était insinuée en son ainée. Il se perdait de plus en plus et cela l'enrageait. En même temps, cela le poussait d'autant plus vers Rose et il était influencé de faire ce qu'il n'aurait nullement fait auparavant. Ils étaient épuisés qu'ils s'enlaçaient dans les bras l'un de l'autre. Qu'allait-il se passer entre eux ? Tyler se rendra-t-il compte qu'il avait été piégé ? S'en sortira-t-il ? Pourra-t-il recontacter les siens et les aider ? Que comptait-il faire avec sa fille Cassandra ? Prendra-t-il le risque de l'affronter ? Fera-t-il quelque chose qu'il regrettera ? Basculera-t-il du côté obscur ? Que comptait faire la belle diablesse ? Pourra-t-elle avoir une place importante dans le monde surnaturel ? Pourra-t-elle réussir à mettre Cassandra à terre avec l'enfant ? Celui-ci viendra-t-il au monde ? S'en prendra-t-elle à Caitlin ? Que comptait-elle faire ensuite avec Tyler maintenant qu'elle pensait avoir réussi son plan ?

     

     

    Au sein de la ville où le recrutement était roi, Rachel était dans une position bien inextricable à cause de sa soeur face à un sous-fifre. Elle pensait la piéger afin de pouvoir enfin atteindre Declan comme il se devait et donner une bonne leçon à Kathryn, lui montrant qu'elle n'aurait pas dû céder à cette attirance pour Michael. Cependant, elle devait tout repenser pour pouvoir espérer s'approcher du beau gosse. Si ça se trouvait, Kathryn était justement en train de s'en approcher et d'attraper ce dont elle avait désiré et en cela, c'était insupportable pour la belle diablesse. C'était finalement une course contre la montre qui allait se dérouler. Cependant, Rachel détestait cela, surtout si elle partait avec un désavantage mais voilà, elle aimait la compétition et elle ferait tout pour gagner. Il fallait rattraper les choses le plus rapidement possible. Elle avait une idée finalement à savoir de tout faire pour avoir un partenaire. Elle n'aimait pas cela finalement car elle avait travaillé pendant si longtemps avec sa soeur mais elle devait s'adapter à la situation et prendre la personne la plus adéquate pour atteindre son objectif. Qui sait, elle pourrait ensuite s'en débarrasser une fois qu'elle aurait Declan auprès d'elle. Il fallait juste offrir une opportunité digne de ce nom à une personne qui pourrait l'amener à approcher de son objectif. Elle pensait à une compensation financière ou même à un territoire. Il était vrai qu'elle connaissait du monde. Elle se montrera fine et manipulatrice pour piéger la personne idéale. En attendant, il fallait bien sûr se sortir de cette situation avec ce sbire. Elle devait se confronter à cette menace. Elle comptait tout faire pour le mettre au tapis.

     

    Rachel se mit à affronter son sbire par des coups. Seulement, c'était plus que compliqué. Elle semblait être au plus mal. Seulement, quelqu'un vint à sa rescousse à savoir une jeune sorcière prénommée Lena Danvers qui était simplement arrivée au bon moment, et voyant quelqu'un en danger, elle avait tenté de la sauver. Qu'allait-il se passer entre elles ? Qui était Lena Danvers ? Quelles étaient ses intentions ? S'était-elle jetée dans la gueule du loup sans le savoir ? Que comptait faire Rachel ? Réussira-t-elle à convaincre Lena ? Pourra-t-elle atteindre Declan avant Kathryn ?

     

     

    Fin du chapitre. 


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires