• Casting

     

    Voici le casting de la fic Walking Dead : Battle for Humanity (la liste évoluera..)

     

    Casting

    Casting

     

    Casting

    Casting

     

    Casting

    Casting

    Casting

    Casting

    Casting

    Casting

    Casting

    Casting

    Casting

    Casting

     

    Casting

    Casting

    Casting

    Casting

    Casting

    Casting

    Casting

    Casting

    Casting

     

    Casting

     

    Casting

    Casting

     


    votre commentaire
  •  

    Anciens acteurs

     

     

    (soon)


    votre commentaire
  • Titre des chapitres

     

     

    Voici les titres des chapitres de la fic Walking Dead : Battle for Humanity : 

     

    Chapitre 1 : L'aube d'une ère nouvelle

    Chapitre 2 : Secrets et manipulations

    Chapitre 3 : Haute trahison

    Chapitre 4 : L'humanité ou l'anarchie

    Chapitre 5 : Une question de survie

    Chapitre 6 : 

    Chapitre 7 : 

    Chapitre 8 : 

    Chapitre 9 : 

    Chapitre 10 : 

    Chapitre 11 : 

    Chapitre 12 : 

    Chapitre 13 : 

    Chapitre 14 : 

    Chapitre 15 : 

    Chapitre 16 :


    votre commentaire
  • Chapitre 1 : L'aube d'une ère nouvelle (-16)

     

     

    Dans la communauté d'Hilltop, au niveau de la Coline, Maggie Greene se sentait peu à peu revivre, reprendre espoir. Même elle retrouvait un but dans la vie depuis que toute la communauté semblait peu à peu la suivre dans ses décisions. Il fallait dire que le leadeur qui était là depuis longtemps était un lâche qui avait vite céder à Negan et un mysogyne de la pire espèce prénommé Grégory préférant penser à sa propre personne plutôt qu'à une femme enceinte qui avait vécu la pire des épreuves en perdant son époux dans un carnage perpétré par un psychopathe notoire. Il y avait aussi le reste du groupe d'Alexandria qui l'avait retrouvé et qui s'était rendu compte de la dangerosité de Negan. Elle avait prévenu depuis le début qu'il fallait se battre mais eux avaient préféré tenter une trève. Elle était ravie de les voir se réveiller mais en même temps, elle était énervée car eux n'avaient pas du tout pensé ni à son défunt mari Glenn ni au bébé qui était en route. Jamais elle n'avait oublié Glenn tentant de la défendre alors que Negan était près d'elle avec sa batte. C'était pire par rapport à la suite de ses souvenirs. En effet, jamais elle n'avait oublié tout d'abord Abraham se faisant frapper à mort sur le crâne avec la batte prénommé Lucille par un Negan avide de jeux. C'était le choc mais le pire, cela avait été après que Daryl ait tenté de se soulever face à Negan. En effet, le chef des Sauveurs pour se venger avait frappé à mort sur le crâne Glenn. Cette vision d'horreur de son visage tuméfié avec l'oeil droit qui ressortait grandement de son orbite était à jamais gravée dans sa mémoire. Alors avec ce qui s'était passé, elle n'avait plus réellement confiance que ce soit en Rick qui avait été passif ou à Daryl qui par son impulsivité avait permis à ce qu'elle vive la maternité toute seule et dans l'angoisse perpétuelle qu'il arrive le pire. Elle pensait à l'époque à Lori, la défunte épouse de Rick qui avait donné naissance à Judith mourrant et devenant un rôdeur ensuite tuée par Carl. Elle ne voulait pas que la même chose lui arrive. Elle était torturée de l'intérieur. Elle cachait tout cela par une détermination sans faille et ses ennemis le savaient. Grégory se souvenait de son prénom et avait peur de sa réaction. Bref, elle savait que maintenant, il fallait mettre en place une tactique imparable contre celui qui lui avait tout pris. L'unité était essentielle. Les hommes étaient l'essentiel pour réussir à gagner cette guerre et elle avait besoin d'en réunir davantage. S'adresser à d'autres communautés ? Elle aimerait bien mais elle ne connaissait pas ce qu'il pouvait y avoir en plus à part Hilltop, le repère de Negan ou Alexandria. Il lui fallait de l'aide pour cela. Jesus ? Enfin Paul « Jesus » Monroe pour son nom complet ? Il était quelqu'un qui l'aidait énormément dans sa reconnaissance au sein de la communauté comme de l'aider à battre Negan. Il était au courant de beaucoup de choses dans la communauté. Seulement, celui-ci était occupé avec le macho de Grégory pour tenter de le remettre à sa place. Elle pensait alors qu'une autre personne pouvait peut-être l'aider. En effet, il y avait une jeune femme qui était arrivée depuis peu dans la communauté. Elle avait été sauvée parce que celle-ci était prise au piège avec un groupe de rodeurs. Elle s'appelait Sarah Barnes et elle ne parlait pas beaucoup de son passé. Maggie espérait que la belle puisse lui venir en aide. Maggie se disait que pour obtenir des informations, elle devait être la plus gentille possible pour l'amadouer. Elle se montrera compréhensive et prévenante pour atteindre son rêve.

     

    Finalement, son souhait fut exaucé lorsqu'elle vit sa cible se balader tranquillement. Sarah était quelqu'un de secret. On ne connaissait d'elle que ce qu'elle avait fait avant le carnage mais également ce qu'elle avait fait tout juste avant d'arriver à la communauté d'Hilltop en pleine reconstruction après avoir subi l'attaque des hommes de Negan qui n'avaient pu la part du marché que Grégory avait conclu avec eux à savoir la moitié de tous ceux qu'ils avaient. Entre les deux, elle gardait soigneusement le secret. Qu'avait-elle pu faire ? Là, tel était le mystère.

     

    Elle était une femme issue d'un milieu modeste qui n'avait pas eu autant d'attentions qu'elle voudrait. Ses parents travaillaient au sein d'une usine pour un salaire de misère. Elle haissait le fait de ne pas être le centre d'attentions, du fait même de recevoir peu de câlins ou de connaître peu d'enseignements de leur part. Elle était balotée d'amis proches en amis proches pour être gardée en sécurité depuis sa venue au monde. Cela l'énervait à un point inimaginable qu'un jour alors qu'elle se trouvait chez l'amie de sa mère, la belle diablesse avait repéré que sa « nounou » aimait tout particulièrement les chiens en résine. Elle avait conscience qu'en cet instant, elle pouvait l'atteindre comme personne. Elle comptait la menacer en brisant tout ce qu'elle possédait pour l'effrayer et l'amener à réaliser par la suite le moindre de ses désirs. Elle se montrera cruelle et déterminée pour réaliser son objectif. Elle mit son plan en exécution en cassant tout d'abord les fox terrier en résine puis les yorkshire. L'amie de sa mère Celle-ci était plus que désemparée et énervée de voir ce que la petite avait pu faire. Elle vint vers elle afin de la gronder mais voilà la belle brune lui tint tête en la fixant du regard et menaçant d'en briser un autre pour l'ébranler. L'amie de sa mère était complètement piégée. Elle savait qu'elle ne pouvait pas faire changer d'avis la belle diablesse aussi facilement. Le seul moyen était donc de céder. Sarah, elle, était en train de gagner et c'était jouissif. Elle devait donc la pousser à bout pour que l'amie de sa mère puisse faire tout ce dont elle désirait. Elle cassa donc le chien en résine pour montrer qui avait les choses en main à sa cible. Celle-ci était totalement perdue. Elle se demandait ce que pouvait bien réserver Sarah par la suite et cela l'effrayait à un point inimaginable. Sarah, elle, était plus que satisfaite de la suite des évènements, même cela satisfaisait pleinement son égo. Elle lui demanda alors d'appeler ses parents le plus vite possible pour mieux la désarçonner. L'amie de sa mère était à sa merci et accepta d'appeler la famille. Seulement, elle n'aurait jamais imaginer que ses parents puissent finalement se désintéresser de son bien être. Elle était encore jeune à savoir même pas vingt ans mais cela lui était égal. Elle était anéantie mais elle se disait que tôt ou tard, elle allait leur faire payer très cher leur affront. Alors un soir, étant de retour à la maison, elle attendit le soir que ses parents soient endormis pour les faire payer. Pour elle, le meilleur moyen était de ne pas les avoir sur le dos. Etait-elle quelqu'un de déranger ? C'était fort possible. Elle se mit immédiatement à exécuter son projet. Entendant ses parents ronflés comme des camions, elle descendit doucement pour aller chercher de l'essence dans le garage. Elle s'était munie de deux arrosoirs lui permettant de prendre le nécessaire. Son père avait tendance à prendre des réserves afin de pouvoir conduire la voiture bas de gamme l'amenant au travail en compagnie de sa mère s'il y avait une grève impromptue. Donc la jeune fille écouta attentivement pour savoir si ses parents allaient se réveiller. N'ayant rien entendu, elle se sentait plus forte que jamais et prête enfin à se venger. Elle agit rapidement en déversant l'essence au sol et dans des endroits bien stratégiques de la demeure. Elle était ravie que tout son projet se déroule selon ses désirs. Elle devait continuer pour enfin être libre. Bien sûr, elle avait conscience que le tout était mal, même très mal mais elle s'en foutait royalement. Elle chercha un briquet dans la commande puis l'alluma près de l'essence afin de mettre un point final à son plan. Elle se réjouissait d'avance de ce qui allait arriver. Alors voyant le feu se propager lentement, elle courut à l'extérieur de la demeure pour admirer le spectacle. Elle avait conscience que de prendre ce chemin serait dangereux mais selon elle, on l'avait cherché et il devait y avoir une justice. Le feu se propagea rapidement laissant planer les cris de détresse. Pour Sarah, cela ne lui faisait rien du tout bien au contraire. Elle s'éloigna afin de commencer sa nouvelle vie. Mais voilà, les choses avaient pris une toute autre tournure. Elle vit que le monde était en train de changer que ce soit par les personnes en train de courir pour sauver leurs vies ou d'autres se faisant mordre par ses rodeurs. Elle avait conscience qu'il fallait survivre alors elle se mit à voler et parmi les objets qu'elle avait pu prendre, il y avait un grand couteau. Elle se sentait mieux avec une arme pour se défendre. Cependant un rôdeur vint l'attaquer et là, elle lui planta le grand couteau en pleine tête pour le neutraliser. Six ans plus tard, la belle brune semblait avoir pris une toute autre direction se retrouvant aux prises avec un groupe de rodeurs. On avait l'impression même qu'elle était démunie et incapable de pouvoir se défendre. Elle était toute proche de la communauté d'Hilltop. Elle désirait rentrer dans ce lieu et elle savait que pour y arriver, elle devait créer une situation de danger. Elle se montrera fine et subtile pour réaliser son plan. Quand elle entendit du bruit, elle fit mine d'être aux prises d'un danger bien inextricable. Les membres de cette communauté étaient venus la sauver. En réalité, elle désirait se faufiler directement dans ce lieu. Pourquoi voulait-elle cela ? Là, telle était la question. Depuis, elle se trouvait dans ce lieu et devait protéger le pourquoi de sa réelle venue. Elle se montrera évasive et calme pour réussir sa mission.

     

    Dès lors, Maggie s'approcha de la jeune femme effleurant doucement son épaule pour l'amadouer. La belle voulait absolument installer un climat de confiance mais elle savait que ce n'était pas chose aisée. Elle ne baissait pas les bras tout de même. La jeune diablesse était surprise mais elle ne devait surtout rien laisser transparaitre. Il ne fallait pas que l'on découvre davantage sur sa personne.

     

    M (se montrant douce et prévenante pour l'attendrir) : « Coucou Sarah, je sais que ce n'est pas facile d'être dans un lieu que tu ne connais pas mais nous pouvons tous t'aider et t'apporter tout ce dont tu as besoin pour pouvoir vivre comme tu le désires. (se montrant attentionnée et protectrice pour l'émouvoir) Je comprends que tu ais peur surtout avec un gars aussi mysogyne que Grégory mais les choses changent et ce que tu peux nous dire, cela restera plus que confidentiel. (se montrant douce pour la toucher) N'ais surtout pas peur de nous, nous sommes là pour tout le monde. Je comprends que ce n'est pas facile de se reconstruire mais ensemble, nous réussirons. (avouant quelques confidences pour l'amener à faire de même) J'ai perdu beaucoup en si peu de temps avec mon père décapité par le gouverneur, ma sœur tuée alors qu'elle se trouvait dans un hôpital et également mon mari mort à cause d'un malade notoire. (prenant une grande respiration) Alors tu sais, je peux tout entendre.

     

    S (se montrant gentille et reconnaissante pour la toucher) : C'est gentil à toi de penser à mon bien-être mais ne t'en fais pas, je commence à me faire à ce lieu et je m'y sens bien. (se montrant rassurante pour l'ébranler) C'est que j'avais peur avec ce pervers de Grégory mais me voilà rassurée. A tous, je vous fait pleinement confiance. (se montrant réservée pour la dérouter) C'est que c'est dur pour moi de parler de mon passé. (se montrant solidaire pour la déstabiliser) Je suis entièrement d'accord. C'est grâce à l'unité entre tous, que l'on peut réussir les choses. (se montrant à son écoute pour la désorienter) Je suis tellement désolée pour ce qui est arrivé et j'espère que cela va s'arranger et que tu réussiras à stopper ce malade. (se montrant évasive pour la dérouter) Je sais mais ce n'est pas grand chose ce que j'ai vécu par rapport à toi. Tu es toujours debout après tout cela c'est impressionnant.

     

    M (se montrant prévenante pour la déstabiliser) : C'est le principal. Mon souhait est donc réalisé pour toi. (se montrant attentionnée et à son écoute pour la toucher) Il ne viendra pas vers toi sois en certaine. Pour le reste, c'est vraiment très gentil. (prenant une grande respiration) Tu peux constater que l'on ne te fera aucun mal. (se montrant gentille en effleurant doucement sa main pour l'ébranler) Ne t'en fais pas, c'est compréhensible mais tu sais, en parler, te permettra de te libérer. Garder tout cela pour toi, c'est quelque chose qui va te détruire à petit feu et crois-moi, j'en ai fait l'expérience. (se montrant rassurante pour l'émouvoir) Ne t'en fais pas, je sais toujours me relever et ce malade lui par contre va payer pour ce qu'il a fait. Je suis quelqu'un de tenace. (se montrant douce pour l'amadouer) Ne dis pas cela, chaque passé est tout aussi intéressant à raconter. (se montrant curieuse pour l'intriguer) Dis-moi avant de venir ici, tu as fait partie d'une autre communauté ?

     

    S (se montrant touchée pour la déboussoler) : Oh, c'est la première fois que l'on pense à mon bien-être comme tu le fais, comme cette communauté le fait et cela me touche comme jamais. (se montrant reconnaissante pour la toucher) Je te remercie grandement. Je ne peux qu'être encore plus rassurée maintenant. (se montrant conciliante pour la désarçonner) Je le constate fortement. (se montrant douce et rassurante pour l'émouvoir) Ne t'en fais pas, je sais ce que je fais mais c'est plus que compliqué de réussir à parler de tout cela. J'ai si peur que l'on puisse dire tellement de choses à mon sujet après. (se montrant solidaire en usant de compliments pour l'apâter) Je sais que tu réussiras à le mettre à terre. Je vois que tu es si forte et ça m'impressionne. (se montrant sceptique et évasive pour la troubler) J'en doute fortement. C'est que j'ai lutté toute seule et voir tous ses rôdeurs a été dur. (jouant la fausse confidente pour la désorienter) Non du tout. »

     

    Maggie sentait que la belle Sarah était une jeune femme torturée par ce qu'avait provoqué ce carnage, ce monde qui devenait de plus en plus dénué d'humanité. Elle avait l'impression de se voir en elle. Maggie était au début vraiment innocente, voyant qu'il y avait quelque chose à sauver mais les épreuves l'avaient changé. Elle aimerait connaître la belle davantage pour mieux savoir si elle a croisé une autre communauté. Elle sait que la communauté d'Hilltop est la première à laquelle fait partie la jeune femme mais il était possible que sur sa route, elle ait rencontré d'autres personnes et il fallait savoir lesquelles c'était. Sa stratégie semblait être la meilleure des solutions alors elle devait continuer sur cette voie. Elle se montrera douce et prévenante pour réaliser son rêve. Ainsi, elle pourra connaître au mieux la vérité. Se méfiait-elle de Sarah ? Il valait mieux se montrer prudente. Du côté de Sarah, le tout se passait à merveille. Elle réussissait au mieux à cacher ce qu'elle avait vécu et en même temps, elle apprenait des informations sur la communauté, que ce soit sur le macho de Grégory, le fait que Maggie devienne influente dans ce lieu et qu'ils se préparaient à vouloir affronter un malade notoire. Qui était-ce ? Elle avait son idée en tête. Son plan réussissait à merveille. Elle devait continuer sur sa stratégie pour atteindre pleinement ses désirs. Elle se montrera évasive et désorientée pour obtenir ce qu'elle désirait tant. Elle savait qu'elle n'en avait pas fini et grâce à Maggie, elle pouvait réussir.

     

    Sarah fit mine de s'effondrer en mettant ses mains sur son visage pour attiser le côté protectrice de sa proie. Elle voulait que la belle soit totalement près d'elle et ne pense à rien d'autre pour mieux en apprendre davantage sur ce qui se passait dans ce lieu. Maggie était tellement désolée pour la jeune femme qu'elle vint lui faire un câlin afin de la rassurer. Elle ne voulait en aucun cas que les membres de cette communauté soient si tristes. Qu'allait-il se passer entre elles ? Maggie pourra-t-elle en apprendre plus sur Sarah ? Que pensera-t-elle d'elle après ? Pourra-t-elle savoir s'il y a d'autres communautés en plus de celles d'Alexandria et d'Hilltop ? Etait-ce une bonne idée de connaître le fait qu'il y ait d'autres communautés ? Que comptait faire Sarah ? Réussira-t-elle à obtenir les informations directement par Maggie ? Qu'avait-elle fait après l'épidémie ? Avait-elle mis les pieds dans une autre communauté ? Etait-elle une taupe pour l'une d'entre elles ? Etait-ce pour le groupe de Negan ? Pour le groupe des batisseurs avec Eleanor ?

     

     

    « Le monde avait eu fait avec le temps d'afficher cet aspect de désolation et de désert. Etre vivant était une chance mais en même temps une torture vu les dangers qui rôdent. En effet, ce monde était rempli de « rodeurs » c'est à dire de personnes décédées soit par morsure d'autres rôdeurs, d'accident ou de maladie qui se relèvent sans avoir aucune volonté si ce n'était que de marcher et de contaminer les vivants. Pouvait-on les appeler zombies ? Le mot était interdit. Il était dur pour les survivants de tirer sur eux sans en attirer d'autres mais à force, ils étaient devenus des combattants, prêt à tout faire pour continuer à vivre un semblant de vie. La ville de Washington n'est plus que l'ombre d'elle-même suite à cette épidémie comme les autres villes du monde mais elle tente de se relever. Des petites communautés tentent de survivre mais voilà, elles avaient chacune à leur manière de voir l'avenir de leur groupe. Mais en plus des groupes, certains individus tentent difficilement de survivre. La tragédie changeait totalement un être humain et c'était le moins que l'on puisse dire. Ainsi, en plus de ses « rodeurs » il y avait des survivants qui avaient fort changé au point d'imposer sans foi ni loi leur vision des choses provoquant tout autant de morts à commencer par Negan Walker, un être qui réussit à provoquer la peur mais en cela, dans cette ville, il peut y avoir de grandes surprises. »

     

    Ses mots furent trouvés sur une feuille de journal intime au bord de la route et personne aux alentours enfin en apparence par une jeune femme plutôt décidée et qui n'avait pas peur sur quoi elle pouvait tomber. Même, elle pouvait y rester des heures durant tellement elle aimait goûter au danger. Il fallait dire que là d'où elle venait, la distraction n'était pas vraiment ce qu'elle appréciait le plus au monde. La télé ? La bonne blague, il n'y avait plus d'émissions diffusés, plus de films au cinéma, plus de centres commerciaux, plus d'informatiques. La musique pouvait passer encore mais celle qu'il y avait peu de temps avant l'épidémie et non sur une platine cd ne pouvait être écouté. Beaucoup de choses s'étaient perdus avec l'extinction partielle de l'humanité. Elle tentait tant bien que mal de survivre dans ce lieu et ce avec un père tyranique et une mère aux abonnés absents qui gouvernaient la communauté. La jeune demoiselle s'appelait Eleanor Walcott et avec le temps, elle était quelqu'un qui réservait bon nombre de surprises et beaucoup de personnes allaient bientôt le comprendre à leurs dépends.

     

    Jeune femme venant d'Atlanta, elle était arrivée avec sa famille, il y avait de cela dix ans avant le carnage. Elle était une jeune femme sans histoire pour ses parents mais en réalité, elle était quelqu'un capable de tout pour obtenir tout ce dont elle désirait. Alors qu'elle allait terminer le lycée, elle était tombée sur un jeune homme prénommé Alec Collins issue d'une famille riche. Elle n'avait pas dans sa famille toute l'attention dont elle désirait et encore moins de cadeaux. Elle désirait être tout simplement une princesse. Il était en plus totalement doué en mathématiques et particulièrement dans les logarithmes et les exponentielles, bêtes noires de la belle créature. Avec ce beau brun, elle ne se voyait pas agir comme elle le faisait d'habitude. Elle voyait en lui une telle perle rare, quelqu'un d'exceptionnel et il était hors de question que quelqu'un le lui prenne sous le nez. Elle se disait que le meilleur moyen de se rapprocher de lui était d'être perdue dans un domaine puis par la force des choses devenir une confidente. Elle décida que le bon moyen pour commencer à agir c'était à la fin du cours. Elle se montrera désorientée et compréhensive pour le piéger. Dès lors, elle commença à se comporter telle la femme désorientée pour l'apâter. Celui-ci était troublé par la beauté de cette splendeur et la voir aussi perdue le déchirait en deux. Il pensait que jamais une telle femme pouvait le regarder. Il avait même eu l'impression qu'à ses yeux, il était invisible. Il se sentait si chanceux mais ne savait pas du tout comment s'adresser à elle. Il était intimidé par tellement d'éléguance et de grace. Elle ne devait pas s'en souvenir mais il avait pu la voir lorsqu'elle avait tenté un concours de chant et qu'elle avait gagné le premier prix. Il trouvait que le fait qu'elle ne puisse pas faire profiter au monde de cette voix magnifique et sublime était un crime. Il avait espéré qu'un jour elle vienne à lui, et le jour j était enfin arrivé. Elle fit le premier pas en effleurant gêné doucement sa main et lui disant doucement qu'elle ne comprenait rien au cours et s'il pouvait l'aider. Elle savait que ce genre de stratégie allait porter ses fruits. Pour être certaine que cela fonctionne selon ses désirs, elle versa une larme pour l'attendrir. Celui-ci était complètement bouleversé de la voir dans cet état qu'il accepta en lui proposant de venir dans sa demeure dans une heure et demi afin de travailler tranquillement. Elle était plutôt satisfaite mais le cacha en affichant juste un léger sourire pour le troubler. Il était complètement déstabilisé par la belle princesse qu'il ne pouvait s'empêcher de rougir. Elle savait qu'elle tenait quelque chose alors le meilleur moyen était tout simplement de l'apâter. Elle vint gêner l'embrasser sur la joue atteignant presque ses lèvres pour l'ensorceler. Il était subjugué par la belle qu'il ne pouvait s'empêcher de la regarder dans les yeux. Elle était si resplendissante, si troublante, si ensorcelante. Elle partit le laissant sur sa faim. Elle avait conscience qu'elle avait peu de temps pour se préparer pour la suite des évènements mais elle aimait cela. Les défis, elle en raffollait comme personne. En rentrant chez elle, elle se changea s'habillant de manière classe et sexy. Elle allait partir quand soudain, ses parents vinrent la voir prétextant qu'il y avait un diner très important avec des dignitaires de l'armée et d'autres personnes influentes du gouvernement. Elle s'en foutait royalement car elle avait Alec en tête et qu'elle voulait échapper à sa famille. Elle partit vite prenant la voiture pour arriver chez sa cible. Le transport se passa sans encombre. Elle arriva devant une demeure luxueuse au style victorien. Elle était totalement subjuguée par l'extérieur mais elle devait vite rentrer. Elle arriva gênée devant la porte frappant doucement pour l'attirer vers elle. Celui-ci vint lui ouvrir et il était complètement fasciné par la tenue. Il l'invita à entrer. Elle était ravie mais le cacha en venant subtilement contre son corps afin de ressentir sa douce chaleur et d'effleurer doucement sa main pour la désarçonner. Il frissonnait sous son doux contact mais il tentait de résister. C'était si dur de rester impassible face à une telle reine. Il l'invita à s'asseoir pour qu'il prenne ses cours. Ainsi, ils pourront commencer d'une belle manière. La belle accepta de l'attendre en croisant tout simplement les jambes et laissant ses mains vers l'arrière pour l'ensorceler. Elle voulait l'impressionner davantage. De son côté, pour le bellâtre, prendre ses cours était un moyen de résister à la tentation, d'être maître de lui-même mais il savait qu'en y retournant, il allait être bien plus difficile de garder le contrôle. Il prit ses cours et vint la rejoindre. La vision qu'il avait sous les yeux était comme dans ses rêves les plus fous qu'il avait l'impression d'être en plein rêve et qu'il allait se réveiller. Du côté de la belle diablesse, elle réussit à faire son effet qu'elle rêvait de ressentir son corps contre le sien dans un instant bien mémorable. Elle se disait qu'il était temps d'accélérer les choses. Dès lors, elle se montra désemparée par les cours pour attiser son côté protecteur. Elle voulait qu'il ne pense qu'à elle. Celui-ci était charmé qu'il vint poser sa main sur son épaule afin de la rassurer. Le cours continua petit à petit puis la belle vint à se confier sur autre chose histoire de briser la carapace de sa proie. Elle désirait que son beau brun soit totalement sous son contrôle qu'il veuille rester avec elle le plus longtemps possible. Celui-ci était totalement dérouté par la belle vint à se confier également. Jamais il n'avait été autant à l'aise auprès d'une personne. Les choses continuèrent et ils se rapprochèrent peu à peu. Puis la belle vint lui voler toute gênée un baiser pour le déstabiliser. Celui-ci était plus que troublé qu'il ne savait pas quoi faire. Elle se disait que le moment n'était pas venu alors il fallait l'intriguer. Elle commença à se lever pour le désorienter. Celui-ci ne voulait pas qu'elle parte. Il voulait résister mais là, c'était impossible. Alors, il lui prit le bras venant vers elle et l'embrassant fougueusement. Il était totalement conquis par cette déesse. Du côté de la belle tentatrice, ses lèvres étaient si exquises qu'elle voulait y rester le plus longtemps possible. Ils se rapprochèrent bien davantage puis passèrent un moment bien enivrant et charnel. Celle-ci lui dit qu'elle deviendra sa petite amie si en retour celui-ci la couvre de cadeaux et fait d'elle sa tendre princesse sinon, elle devra révéler bon nombre de secrets. Peu de temps après, les deux sortirent ensemble. Ils faisaient fureur au sein du lycée obtenant leur diplôme même tous les deux. La belle tentatrice était satisfaite se voyant même loin de sa famille et vivre une vie de princesse tant espérée. Ils élaboraient même des projets pour la suite des évènements mais voilà la famille de la belle avait mis un véto sur la suite des évènements la coinçant même dans un endroit qu'elle détestait cordialement. C'était comme une sorte d'abri mais au fil du temps avec des barbelés autour et des murs bien imposant entourant le lieu. Eleanor n'était pas du genre à se laisser faire et à plusieurs reprises, elle prit la fuite histoire de retrouver sa proie et la personne pour qui elle ressentait des sentiments auquel elle n'avait aucun contrôle. A plusieurs reprises et ce pendant l'année écoulée, Seulement, un soir, les choses dégénèrent grandement. Alors qu'elle allait retrouver son beau brun, elle se retrouva nez à nez avec une personne qui n'était pas elle-même et qui désirait la dévorer entièrement. Elle ne savait pas quoi faire. Elle était effrayée qu'elle tomba au sol reculant au mieux pour survivre. Son beau canon arriva à ce moment-là et vit que sa belle était en danger. Il vint directement vers l'agresseur afin de l'empêcher d'atteindre sa dulcinée mais c'était suicidaire. En effet, l'agresseur vint directement mordre le beau canon dans le canon déchirant sa peau. Laissant à terre le jeune homme, l'agresseur ou plutôt « rôdeur » vint complètement dévorer les entrailles du beau brun. La belle brune était horifiée. Elle criait de douleur et des hommes de son père vinrent la chercher, la ramenant au bercail. L'épidémie était impressionnante et ne faisait aucune distinction. Washington était lourdement touchée comme beaucoup d'autres villes des Etats-Unis. Les années qui suivirent étaient dur pour la belle brune mais elle s'endurcit, prenant des cours pour combattre ses choses et surtout se spécialisa encore plus dans le jeu pour réussir à se faire une place dans ce monde, dans ce lieu. Pour elle, une chose était certaine, c'était que ses parents n'étaient pas digne d'un lieu comme celui-ci. Le fait que ses parents puissent même appeler leur groupe les bâtisseurs était pour elle une ignominie. Le pouvoir, elle s'y intéresse. Elle voulait prendre les choses en main. Comment ? Ca c'était une surprise mais une chose était certaine : même avec les récentes menaces comme un certain Negan, elle en riait à gorge déployée.

     

    Enfin, elle se balada sur le bord de cette route histoire de trouver une distraction et accessoirement de voir s'il y avait quelque chose d'utile quand soudain elle vit une voiture avec un rôdeur enfermé à l'intérieur et une boite qui se trouvait sur la banquette arrière. Elle était plus que réjouie de pouvoir agir sans que quelqu'un ne lui dise quoi faire. Avec le temps, elle avait réussi à être plus forte mais tout en cachant ses intentions comme elle le pouvait. Elle rêvait de pouvoir accomplir son rêve, de prendre le pouvoir, et cela se faisait avec le temps. Pour cela, elle devait commencer à obtenir le respect et cela débutait avec le fait de rapporter des choses essentielles. Il fallait se montrer forte et obstinée pour réussir à passer cet obstacle. Seulement, elle n'avait en aucun cas vu qu'il y en avait un autre qui se trouvait derrière elle. Soudain, elle entendit un coup de feu et se retourna aussitôt. Elle vit le rodeur à terre avec une balle entre les deux yeux. Elle était à moitié surprise par l'action. Elle sentait qui aurait pu faire une chose pareille et c'était quelqu'un de bien expérimenté. On pourrait même l'appeler « la fine gâchette de Washington » enfin, c'était comme cela qu'elle l'appelait et d'autres suivaient sa voie. Elle le trouvait doué pour le tir. Elle l'admirait même. Il s'agissait tout simplement de Luke Callahan, un jeune homme prometteur dans la communauté pour la protéger mais également le petit ami de la belle diablesse depuis son arrivée.

     

    Celui-ci était né directement dans cette grande ville qu'était Washington vivant entre la bande à laquelle il appartenait et ses activités. Il s'était laissé embobiné par des personnes peu recommandables. Ils l'obligeaient à voler par-ci par-là des oeuvres de valeur qu'ils pouvaient revendre au plus offrant. Il ne savait pas comment s'en sortir surtout qu'il y avait sa mère qui était tombée gravement malade. Elle avait un cancer et les frais médicaux étaient astronomiques. Il désirait pouvoir dénoncer à la police ses gens mais il était impliqué et il avait conscience qu'il serait arrêté. Il s'en voulait de décevoir sa mère comme cela. Il aurait tellement voulu revenir en arrière mais c'était une chose impossible. Et puis le drame mondial vint finalement changer la donne concernant sa situation. En effet, peu à peu les gens devenaient ses rôdeurs voulant contaminer les autres. Les types qui voulaient l'embarquer dans leur histoire avaient peur de ce qui pouvait leur arriver. C'était l'occasion ou jamais d'agir. Il ne fallait pas que ceux-ci viennent à le retrouver. Alors il se disait que le meilleur moyen c'était de diviser pour mieux règner. Il lui suffisait de leur rappeler leurs différents. Certains commençaient à se battre mais d'autres par contre vinrent directement vers lui. Luke craignait le pire mais il devait faire face à ses assaillants. Alors le combat débuta et il y avait eu de la casse. Certains sont morts en tombant violemment au sol, d'autres blessés mais un tenait encore debout. Luke ne voulait pas périr en cet instant alors il préféra de loin s'éloigner du lieu. Seulement, son assaillant était loin d'en avoir fini alors il le poursuit à pied. Luke n'était pas sorti de l'auberge. Seulement, des rodeurs viennent à capturer l'assaillant de Luke le dévorant de toute part au point que le sang vint à s'éparpiller partout sur le sol. Luke continua son chemin jusqu'à arriver à la maison mais voilà, il trouva sa mère morte et avec une balle entre les deux yeux. Quelqu'un était venu chez lui dans sa demeure et ça c'était juste inadmissible. Il voulait faire payer cette personne pour le mal qu'elle avait causé. Malheureusement, il n'avait pas d'indice pour traquer l'individu. Pendant un moment, il vit seul voyant ce monde se dépérir à petit feu. Il vit à quel point les gens pouvaient être mauvais, et où l'instinct primaire reprenait le dessus. Le contrôle n'existait plus. Alors, il prit la décison de se défendre et cela commençait par le tir. Il prit un pistolet dans le tiroir de la commode de sa mère et partit vers le centre de tir. Il n'y avait personne alors il ne serait en aucun cas dérangé. Petit à petit, il visa les cibles sur la feuille atteignant le centre comme personne. Par la suite, se sentant opérationnel, il décida de prendre la route. C'était plus que difficile, sachant que le monde n'était plus aussi sûr qu'auparavant. Il était complètement désemparé de voir ce monde n'être plus aussi beau qu'il était autrefois. Il aligna les cibles qu'il rencontra lors de ses prises alimentaires ou de médicaments. Il commençait peu à peu à changer devenant plus dur et cela lui faisait peur. Cependant, à force de continuer, il se retrouva face à une horde de rôdeurs. Il pensait ne pas s'en sortir mais voilà qu'un groupe vint à son secours et lui proposa de rester. Jamais il n'aurait cru retrouvé un foyer mais voilà que la communauté des bâtisseurs le lui avait offert. Mais son histoire était loin d'être terminée surtout avec Eleanor. Il voulait tout simplement se faire une place dans ce lieu mais la suite des évènements allait profondément changer son quotidien.

     

    Eleanor et Luke s'étaient rencontrés deux ans après la catastrophe mondiale. Pour bon nombre d'habitants, s'habituer à ce nouveau mode de vie à savoir se cacher, partir en groupe pour chasser, prendre de la nourriture où on pouvait en trouver dans des endroits comme des voitures, des maisons abandonnées ou occupées ou sinon prendre des médicaments dans les pharmacies. Après, il y avait aussi le retour au fait de cultiver soit même ses légumes. C'était beaucoup pour certain. Pour la belle brune, c'était enfin l'action tant espérée et elle pouvait mener le jeu comme elle l'entendait surtout qu'à côté, ses parents la couvaient encore plus qu'auparavant. Elle en avait marre d'être considérée comme du sucre. Elle avait son mot à dire et elle en avait l'occasion. Elle désirait avoir une garde rapprochée pour les amener au moment où elle le désirait à ce qu'ils se mutinent contre sa propre famille. Etait-elle cruelle ? C'était dur à trouver la réponse sur le coup mais elle ne voulait plus être prisonnière. C'était à cet instant qu'elle remarqua ce bellâtre plein de promesse. Il était plutôt sexy, charmant, attentionné, beau gosse, bel apollon. C'était une telle perle rare à ses yeux. Jamais elle n'avait été attiré par un homme comme cela et ce depuis qu'Alec n'était plus là. Bien sûr, elle avait charmé des hommes mais ils s'avéraient n'être que des crétins de bas étage. Il pouvait lui amener quelque chose de bien plus enrichissant que sa vie de princesse prisonnière d'un château. Elle se disait que le seul moyen était de lui montrer qu'il n'y avait qu'une réelle patronne s'il voulait rester dans ce lieu et ne pas être la proie de mauvaises personnes ou de rodeurs capables de le dévorer et de lui faire vivre un enfer. Elle pensait que le chantage était le meilleur moyen pour arriver à ses fins. Elle comptait prétextait que celui-ci voulait tout simplement l'abattre. Sachant comment ses parents la protégeaient, c'était une belle stratégie. Après tout de la communauté, il n'était qu'un inconnu alors son père pouvait facilement le faire exécuter en cas de haute trahison. Elle se montrera perverse et entreprenante pour arriver à ses fins. Ainsi, elle demanda à un des bras droits de son père de faire venir le jeune homme en question prétextant qu'elle voulait faire plus ample connaissance. Le bras droit en question ne se posa en aucun cas de question. Il était vrai que la jeune femme faisait ce genre de chose à chaque nouveau venu. Pourtant, il devrait surveiller mais il voyait en cette princesse quelqu'un de si innocent. C'était une grave erreur de sa part. Enfin, elle reçut son beau canon en prenant à pleine main ce qu'elle désirait le malaxant et lui murmurant que s'il ne faisait pas ce qu'elle désirait, elle ferait en sorte que sa famille lui fasse payer sa tentative d'assassinat sur sa personne. Au début, il ne pouvait pas croire qu'elle soit une fille de ce genre mais celle-ci se mit à crier une fois histoire de montrer qu'elle avait tout pouvoir dans ce lieu. Il était piégé et il ne savait pas comment s'en sortir. Il n'avait d'autre choix que de répondre à ses exigeances. Se dire qu'il pouvait tout perdre alors qu'il désirait simplement reprendre une vie normale, c'était tout simplement horrible. Il lui demanda alors ce qu'il pouvait faire afin que tout le monde puisse s'entendre. Elle savait qu'elle avait gagné et elle pouvait en profiter comme il se doit. Elle lui disait qu'elle le voulait là de suite et que son intimité désirait autant la même chose qu'elle pour mieux le torturer. Il était complètement perdu par cette diablesse, une beauté tellement ensorcelante. Il était difficile de lui résister. Pourtant, il devrait tout faire pour y arriver mais c'était impossible. Elle avait un grand pouvoir sur lui. Elle prit son beau mâle par le cou l'embrassant bestialement tout en laissant sa main se glisser sous son pantalon et boxer afin de malaxer bestialement son intimité pour le faire bouillir de désir. Sa chaleur exaltait tout son être que son corps parlait pour elle. Elle le voulait, elle le désirait tant qu'elle voulait que ce moment se passe pour l'éternité. Pour le beau mâle, il était totalement séduit qu'il voulait garder la belle à tout jamais à ses côtés. Ils passèrent à l'acte dans un moment bien intense et charnel. Petit à petit par la suite, ils sont devenus soudés. Le bellâtre désirait se sortir de cette situation, mais avec le temps, il était tombé fou amoureux de la belle. Peu à peu ils passèrent à l'acte dans un moment aussi inoubliable que torride. Au fil du temps, le beau brun était devenu un bras droit pour sa créature divine. Il voulait la protéger du moindre danger. Il était complètement fou amoureux de cette divinité. Cependant, il ignorait que cette délicieuse beauté était elle continuellement dans la manipulation pour rechercher les personnes susceptibles de la suivre. Enfin, ils se retrouvaient tous les deux alors qu'Eleanor recherchait de la nourriture et tout autre chose susceptible de montrer au groupe qu'elle était essentielle. Il ne voulait en aucun cas qu'il arrive quelque chose à sa belle colombe. Il comptait tout faire pour prendre les choses en main. Il se montrera protecteur et attentionné pour atteindre son but. Il était vrai que le danger était partout et avec ce qu'il avait entendu récemment, il craignait que sa belle soit en danger avec Negan qui terrorrise les communautés. Du côté de la tentatrice, celle-ci désirait pouvoir jouer et s'approcher au mieux du danger en compagnie de son beau mâle. Elle comptait lui montrer qu'à eux deux, ils pouvaient bouleverser les choses selon leurs désirs. Elle se montrera perverse et coquine pour le piéger.

     

    Dès lors, Eleanor vint vers son beau gosse agrippant ses fesses avec sa main et effleurant sa cuisse tout proche de son intimité pour le faire bouillir de désir. Il était tellement fasciné par cette déesse qu'il se mordilla la lèvre d'un désir inextricable. Elle lui faisait un effet tellement indescriptible. Il savait qu'il devait garder la tête froide afin de la protéger, de pouvoir prendre soin d'elle alors que la menace était proche mais en sa présence, il était incapable de penser rationnellement. Du côté de la belle colombe, sa chaleur enivrait tout son être qu'elle voulait passer à la vitesse supérieure et le croquer sur le champ. Elle l'attirait inexorablement. Jamais elle n'avait ressenti cela depuis fort longtemps. Elle avait besoin de l'avoir réellement à ses côtés, en grand soutien en vue de ses projets ambitieux.

     

    E (se montrant perverse en léchant perversement sa joue, mordillant son cou et effleurant le bas de son corps avec son pied pour le titiller) : « Je ne peux rêver d'un meilleur moment qu'en compagnie d'un si beau canon et qui plus est irrésistible. On ne peut que s'amuser si tu vois ce que je veux dire. (se montrant tentatrice en titillant finement son intimité, effleurant son bas-ventre et laissant son souffle agir sur son cou pour le désemparer) A deux on peut faire des merveilles pour prendre ce qu'il y a dans cette bagnole bel apollon. C'est qu'un rodeur de bas étage ne nous fait pas peur. (se montrant menaçante en agrippant sa taille avec sa jambe et mordillant le haut de son torse pour l'enflammer) Si je m'occupe de ce rodeur le temps que tu prennes ce qu'il y a dans la voiture bébé et qu'ensuite nous partons vivre un instant tellement mémorable, sinon, je vais être obligée de dire à mes vieux que je me suis trouvée toute seule face au danger et que tu ne m'as pas protégée. (affichant un léger sourire pour le troubler) Tu ne veux pas que ça se termine notre collaboration trésor n'est-ce pas ? Je serai tellement anéantie sans toi.

     

    L (protecteur et joueur en prenant sa belle intensément par la taille) : Et moi donc ma puce, j'en rêve déjà. Tu me fais tellement envie que je ne supporte pas le moindre du monde d'être si loin de toi ma déesse. (protecteur en effleurant sa joue) Par contre, il faut être prudente ma déesse avec tous les dangers qui se profilent à l'horizon. On n'est pas sûr d'être en sécurité surtout lorsque des personnes comme Negan effraient bon nombre de personnes. (charmé et attentionné en effleurant doucement ses lèvres par un baiser) C'est vrai. (prévenant et coquin en effleurant du bout des doigts sa main et pinçant légèrement ses fesses) Cependant bébé, je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit. Tu es mon essentiel et je serai perdu sans toi. (curieux) J'aimerai savoir comment tu vas procéder pour le distraire ? Tu te souviens des techniques que je t'ai enseignées ? (désirant la protéger mais incapable de lui résister) Je ferai n'importe quoi pour toi alors je t'en prie, ne dis rien à tes vieux. (troublé) Et moi donc ma belle déesse, tu es tellement tout à mes yeux que je ne peux vivre sans toi. Je ne veux en aucun cas que ça se termine.

     

    E (se montrant tentatrice en léchant le haut de son torse puis son bras et lui faisant un clin d'oeil coquin pour le dérouter) Alors fais-moi tienne chéri, fais-moi vibrer comme personne au point que cela en devienne un moment à jamais graver dans nos mémoires. C'est que je te veux, je te désire tant, et je n'en peux plus d'être loin de mon homme. (se montrant allumeuse en baissant son pantalon et boxer et titillant avec sa langue le bout de ce qu'elle désirait pour le déboussoler) C'est que tu ne veux pas faire attendre ceci n'est-ce pas bel apollon ? (se montrant rassurante et sarcasstique en feignant de l'embrasser puis titillant son menton avec son index pour le déstabiliser) Ne t'inquiète pas mon beau prince, je sais toujours ce que je fais. Et puis ce gringalet de Negan, il est bien loin comme on peut l'espérer alors tu n'as rien à craindre. (satisfaite mais le cachant en se montrant malicieuse et se tournant afin de laisser son corps bouger contre le sien pour le désarçonner) Faut trop lui faire sa fête et puis après ce sera le plaisir tant rêvé chéri penses-y déjà. (se montrant attentionnée et coquine en avouant ses sentiments, procurant une douceur à son index et griffant son poignet pour le désorienter) Tu es tout ce que j'ai toujours désiré mon amour et jamais tu ne me perdras. Avec toi, je suis pleinement en sécurité. (se montrant évasive en le prenant par la gorge et laissant ses ongles imprégner sa peau pour le mettre au supplice) Oh, mais beau gosse, cette chose n'aura pas le temps de dire ouf qu'elle se retrouvera six pieds sous terre. Il suffit de voir comment je m'y prends là tout de suite et je sais que tu adores ça. (prenant une grande respiration et se montrant rassurante en le complimentant pour l'amadouer) Je m'en souviens comme si c'était hier mon amour. C'est que j'ai un professeur de talent sous mes yeux. (se montrant fine et tentatrice en guidant les mains de son beau canon sur ses cuisses et ses hanches pour l'apâter) Alors montre-moi que tu es avec moi et ce de suite, ensuite, nous pourrons se laisser guider par nos instincts si tu vois ce que je veux dire. (se montrant à son écoute et malicieuse en guidant sa main près de son intimité pour l'ébranler) Tu sens à quel point je ne veux pas me passer de toi bébé alors montre-moi que je suis la seule dans tes pensées.

     

    L (influencé et coquin) : Tu n'imagines pas à quel point tu me tortures, tu me mets au supplice. Je suis complètement sous ton charme et oh, que je vais te montrer à quel point tu me fais de l'effet avec ce que tu aimes tant ma puce. (complètement conquis et poussant un léger gémissement de plaisir) C'est que tu lis dans mes pensées ma reine. Il n'y a que toi pour me faire perdre complètement mes mots. (désarçonné et charmé) Je suis rassuré mon ange. Tout ce que je désire c'est ton bonheur. (surpris et curieux) Mais sur Negan, comment tu peux être aussi confiante ? (solidaire et incapable de lui résister) Je te suis jusqu'au bout du monde ma chérie et après, il me tarde la suite des évènements belle apparition. (heureux et avouant ses sentiments) Tu es également ce dont j'ai rêvé bébé. Je ne me suis jamais senti bien qu'en cet instant. (troublé) Tu sais y faire comme personne ma colombe. Je suis en ton pouvoir. (gêné) C'est que je ne vais pas savoir où me mettre avec tous ses compliments belle créature. J'ai en même temps sous mes yeux une élève resplendissante, parfaite et plus que douée. (malicieux et déstabilisé en faisant un clin d'oeil coquin) Oh je vois très bien, et je te rendrai dingue de toutes mes attentions comme tu es en train de me rendre dingue là de suite. Je me souviens de ce que tu préfères. (déboussolé) Tu es si ensorcelante, si troublante. Je le sens et je compte bien te combler comme la reine que tu es. »

     

    Luke était effrayé à l'idée que sa belle créature puisse être en danger et ne soit prise par l'un de ses rodeurs comme prochain repas. Il serait complètement anéanti et perdu sans elle. Jamais il n'avait tenu à une jeune femme auparavant comme il tenait à sa belle apparition. Pourtant, il était incapable de lui refuser quoi que ce soit. A ses côtés, il se frottait au plaisir du danger, du vice et du plaisir et il était aux anges. Elle réveillait en lui des sentiments complètement intenses, envahissant tout son être. Il se sentait plus que joueur et malicieux. Par contre, il était plus que surpris par le fait que la belle soit si confiante par rapport à la menace Negan. Beaucoup auraient peur mais pour elle ce n'était pas le cas et c'était troublant. Avait-elle fait quelque chose en rapport avec le groupe de Negan pour que le sien soit en sécurité ? Quelles étaient ses intentions ? C'étaient de bonnes questions. Il voulait la combler au-delà de tout ce qu'elle désirait le plus au monde et cela commençait par éliminer ce rôdeur et prendre le contenu de cette voiture. Il comptait bien la surveiller et si jamais elle se mettait trop en danger, il interviendrait pour la mettre en sureté. Il aimait se frotter au danger mais de là à la perdre, il n'en était pas question. Il se montrera protecteur et coquin pour réussir son but. Du côté de la belle enchanteresse, tout se passait au-delà de toutes ses espérances et cela satisfaisait pleinement son égo. Elle avait obtenu son aide pour enfin montrer que pour le groupe elle était la mieux pour montrer la voie de la survie contrairement à ses parents mais ce n'était que la première étape. Grâce à cette expédition, elle savait qu'elle pourrait attirer du monde et il suffisait de se montrer fine pour apporter leur soutien. Il fallait que son beau canon soit son meilleur soutien pour attirer davantage de monde. Elle devait le rendre totalement dingue d'elle, de son corps, du danger et du plaisir. Ca c'était son plan par étape sur l'interne mais elle devait faire attention à l'extérieur et elle avait éloigné Negan. Comment ? Oh, elle avait tout simplement rencontré un des lieutenants pour amener le groupe vers un ennemi. C'était un moyen pour sa communauté d'être tranquille. En tout cas, de ce côté-là, elle n'avait pas pour l'instant à s'en faire. L'interne était le plus important et particulièrement avec son bellâtre. Elle se montrera coquine et allumeuse pour arriver à ses fins.

     

    Ainsi, la diablesse ouvrit la portière de la voiture, prenant le rodeur et l'amenant à terre pour permettre à son beau canon de prendre le nécessaire. Celui-ci était impressionné par l'efficacité de son élève. Il savait qu'il fallait intervenir le plus vite possible sinon, elle se retrouverait en mauvaise posture. De son côté, la belle tentatrice aimait avoir le dessus sur ses rodeurs, même elle se sentait enfin utile et bien loin de la prison de sa famille. Il lui tardait de mettre la raclée du siècle à ce rodeur de pacotille. Au moins, avec les rodeurs, quand ils se trouvaient à terre, ils le restaient. Ils étaient incapables de se relever. Ainsi, la belle créature vint à mettre son pied au dessus du crane de celui-ci l'écrasant de toutes ses forces au point que le tout n'explose au sol. Luke était fier de sa compagne mais il fallait récupérer ce qu'ils étaient venus chercher. Il prit la boite sur la banquette arrière revenant vers sa dulcinée. Celle-ci se sentait plus que vivante d'avoir réussie sa mission qu'il fallait récompenser son beau mâle comme il se devait. Elle le plaqua contre la voiture arrachant son haut et glissant sa main sous son pantalon et boxer en le mordillant sur tout son torse tout en malaxant frénétiquement son intimité pour le mettre au supplice. Elle voulait le pousser à bout, qu'il vienne à la réclamer sans cesse. Résister à la tentation était une torture de tous les instants de ne pas le croquer mais il fallait respecter la stratégie. Il était tellement subjugué par elle qu'il se laissa faire volant un baiser plus que sauvage et intense à la belle apparition. Qu'allait-il arriver entre eux ? Luke était-il définitivement piégé par la belle ? Découvrira-t-il ce qu'elle a fait concernant le groupe de Negan ? Aidera-t-il la belle dans son plan de conquête de la communauté ? Que comptait faire la belle brune ? Qu'avait-elle fait avec le groupe de Negan ? Qu'avait-elle donné en échange de la sureté de sa communauté ? Etait-ce un groupe connu ? Avait-elle d'autres projets pour d'autres communautés ? Pourra-t-elle mettre en place son plan de conquête de sa communauté ? Sera-t-elle capable de renverser sa propre famille du pouvoir ? Pourquoi sa famille la couvait à ce point ? Avait-elle quelque chose en particulier ? Découvriront-ils ce que leur fille compte faire ? Etaient-ils au courant de ce qui allait arriver à l'humanité ? Pourquoi l'avaient-ils cacher ?

     

     

    Pendant ce temps, à l'extérieur de la communauté, Sasha était partie avec une voiture pour chasser et trouver le nécessaire vital. Il était vrai que le lieu regorgeait de nourriture au niveau des légumes mais niveau viande, il fallait se renouveler et la belle voulait être reconnaissante envers tous ses gens de l'avoir accueilli avec Maggie après que Negan ait fait ce massacre. La perte d'Abraham avait été pour la belle brune insupportable. Elle avait toujours maîtrisé les choses et ce depuis la mort de son frère Tyrese que là, perdre celui qu'elle commençait à aimer était inommable. Elle pensait qu'enfin elle aurait pu vivre une vie normale mais voilà, Negan lui avait tout pris et ce en plus avec un simple am, stram, gram. Elle rêvait de vengeance, de pouvoir mettre à mal cet être ignoble comme il avait fait du mal à tout le monde. Elle en avait assez du règne de ce tyran de pacotille. Elle avait déjà commencé à élaborer des stratégies pour réussir son coup et le fait que le reste du groupe ait enfin compris qu'il fallait partir en guerre c'était jouissif. Quand même, elle en voulait tout d'abord à Rick d'avoir mal évalué le problème des sauveurs et ensuite à Daryl car cela avait causé irrémédialement la mort de Glenn, le mari de Maggie et père de leur enfant. Maggie était une amie, une proche amie. Elle voulait le meilleur pour elle, et ensemble, elles formaient un duo de choc. Depuis la mort de Glenn et d'Abraham, Sasha s'était chargée de la protéger quitte à prendre tous les risques. Ce serait impensable pour elle que Maggie perde son bébé. Donc elle se chargeait d'envoyer secrètement les troupes là où il le fallait pour obtenir des renseignements, chasser, prendre le nécessaire et tenir éloigner Maggie le plus possible des évènements. Là, elle avait besoin de se ressourcer loin derrière les murs d'Hilltop et l'action était la meilleure des solutions. Si elle se retrouvait face à des rôdeurs, cela pimenterait au mieux sa balade. Le fait de les massacrer était libérateur pour elle. Elle avait amené avec elle quelque chose d'essentielle à savoir le couteau qu'elle avait soigneusement aiguisée à la manière d'Abraham à l'époque. Arrivant devant une forêt, elle arrêta la voiture, s'engouffrant à l'intérieur et restant attentive au moindre bruit. Soudain, elle entendit quelque chose qui n'était pas habituel. Etait-ce de la nourriture ? Une menace comme les rôdeurs ? Les sauveurs ? Là, telle était la question mais elle resta en position en attendant d'en savoir plus. Et là, elle vit une fille arriver tout droit vers elle. Elle était encore plus surprise par l'évènement. Elle était en train de courir et ce de manière désespérée. En effet, il y avait des hommes derrière elle prête à lui donner une bonne leçon pour ne pas être docile.

     

    Cette jeune femme s'appelait Anastasia Markov et elle était née à Moscou au sein d'une famille de scientifiques. Ceux-ci étant plus qu'exploités. Ils étudiaient le corps humain et particulièrement les connexions du cerveau. Ils avaient fait une découverte étonnante d'ailleurs. Ils désiraient en parler au gouvernement mais ceux-ci ne voulaient rien entendre prétextant qu'ils avaient bien plus urgent comme recherches scientifiques. Même, ceux-ci leur sommaient de ne rien divulguer sous peine d'être emprisonnée pour haute trahison. Les parents de la jeune femme étaient convaincus que leur découverte était cruciale alors pour être en accord avec leurs idéaux, ils donnaient l'information à un journaliste chargé de publier cela en exclusivité. Malheureusement, ils avaient attiré la foudre du gouvernement qui se mirent à les pourchasser. Ils étaient paniqués qu'ils se rendaient compte que ce qu'ils avaient fait à leur fille. Anastasia était quelqu'un qui aimait avoir de l'attention et tout pleins de cadeaux. Seulement, il lui était difficile de tout avoir qu'elle avait été obligée d'utiliser certains moyens pour attirer leur attention. Alors lorsqu'ils étaient à la maison, celle-ci se mit immédiatement à courir partout, faisant une moue et versant une légère larme pour les attendrir. Ils n'étaient plus obubilés par leurs recherches. Elle faisait cela à chaque jour et elle obtenait doublement ce qu'elle désirait tellement ils se sentaient coupables. Seulement, là, avec la situation dans laquelle ils étaient, le changement au sein de la famille allait être radical. C'était pour Anastasia que cela allait avoir un impact grandissant. Seulement, les parents réussirent avec des relations à obtenir un moyen de s'exiler directement aux Etats-Unis ce qui avait de sérieuses conséquences sur la relation entre eux et Anastasia. Celle-ci leur en voulait terriblement qu'elle se disait qu'elle leur ferait payer quotidiennement leur exil. L'arrivée aux Etats-Unis et à Washington se faisait sans encombre. Anastasia, avec le temps, avait du mal à s'adapter à la villle américaine. Elle qui devait tout faire pour obtenir l'attention de ses parents, semblait avoir tout perdu. Etant une fille capricieuse, elle voulait tout faire pour obtenir de nouveau l'attention qu'elle méritait tant d'avoir. Alors, elle se concentra tout d'abord sur les groupes non conventionnels autour de l'école. Elle avait en ligne de mire le chef de la bande qui était loin d'être un simple voyou. En effet, il était issu d'une famille aisée et il voulait montrer à sa famille à quel point il n'était pas un de leurs pantins stupides. Elle se disait que le meilleur moyen pour réussir à le captiver était de jouer à un jeu qui pouvait mener très loin à savoir le « cap/pas cap ». Elle aimait le danger, les interdits et de titiller une proie comme cela, elle s'en réjouissait d'avance. Alors, elle commença avec le fait de voler de l'argent et lui devait faire plus fort qu'elle. Celui-ci prénommé Caleb Decker était réticent de voir une jeune femme rentrer dans le groupe mais il était oh combien joueur. Au début, avec ce jeu, il voulait lui démontrer à quel point elle n'était pas à la hauteur. Mais avec le temps, il était plus que surpris par la ténacité de la belle créature. Il devait reconnaître qu'elle n'avait pas sa langue dans sa poche et il admirait tant cela. Il aimait son caractère, son côté joueuse, sa ténacité. Elle lui faisait un effet plus qu'indescriptible. Il voulait résister mais c'était impossible. Il ne comprenait pas comment elle pouvait avoir un tel pouvoir. Cela l'intriguait et il désirait la connaître davantage. Du jeu du chat et de la souris, cela devenait de plus en plus un jeu de confidences. Les deux apprenaient à se connaître. Les choses se passaient au-delà de tout ce qu'elle imaginait. Il était temps pour la belle créature de passer à la vitesse supérieure. Il voyait à quel point il était un coquin. Il fallait dire que de pouvoir le titiller au point qu'il réussisse à voler un tableau de maître et de lui apporter un cadeau en prime. Il aimait le danger et elle devait appuyer sur cela. Le but maintenant était de jouer avec son propre corps. Le jeu fonctionnait alors elle devait continuer sur cette voie. Elle se montrera coquine et perverse pour le piéger. Ainsi, après ce moment, elle pourrait l'amener à faire tout ce dont elle désirait. Alors qu'ils se retrouvaient tous les deux dans leur repère, celle-ci vint à le coincer sur le canapé bougeant telle une diablesse et l'embrassant à pleine bouche pour le faire frémir. Sa chaleur exaltait tout son être qu'elle voulait passer à la finalité en vivant ce moment charnel et torride. Du côté du bellâtre, il était complètement subjugué qu'il répondit à son baiser le rendant intense et inoubliable. Peu à peu, ils passèrent à l'acte dans un moment bien pervers et coquin. Les deux devinrent amants continuant à jouer encore et encore. Ils étaient en phase tous les deux. Ils prévoyaient même de faire des coups encore plus impressionnant mais voilà, les choses changèrent du tout au tout alors que l'épidémie eut lieu. Les deux amants se retrouvaient quand soudain, un groupe vint à kidnapper la belle laissant le jeune homme devant une vision qui le marqua à jamais. Il voulait tant la sauver mais les rôdeurs l'avaient coincé. Ce beau brun était plein de ressources. Il était certes d'une famille riche mais en vivant comme il l'entendait, il appréciait d'autant plus les instants quotidiens. Il se défendit immédiatement contre les rodeurs les repoussant mais pour récupérer sa belle colombe c'était trop tard. Anastasia se retrouva aux prises avec ce groupe se demandant si elle pouvait s'en sortir. Six ans plus tard, elle se retrouva dans cette forêt à échapper en apparence à ses agresseurs mais elle semblait être une toute autre personne qu'avant le carnage qu'avait subi l'humanité. Elle sentait que la jeune femme qui était en approche pouvait l'aider. Elle comptait l'avoir dans sa poche pour mieux accomplir par la suite ses mystérieux projets. Elle savait que la fille en détresse était encore quelque chose qui fonctionnait dans un monde en train de dépérir. Elle se montrera désorientée et effrayée pour la piéger.

     

    Ainsi, la belle russe courut le plus vite possible près de Sasha. Elle avait conscience que celle-ci n'allait pas tirer sur une femme perdue mais qu'elle allait vite s'occuper des assaillants. Sasha, elle, ne savait pas quoi faire. La certitude qu'elle avait c'était que le groupe qui était derrière cette jeune femme innocente était dangereux et il fallait tout faire pour les éloigner. Elle se montrera protectrice et déterminée pour protéger la belle brune et connaître ce qui s'est passé. Elle était curieuse de savoir toute la vérité. Avec le temps, elle savait que donner sa confiance aussi facilement à quelqu'un pouvait être fatal. Même, elle ne savait plus vraiment si elle pouvait faire confiance depuis la mort d'Abraham et le fait que Rick n'ait pas décidé d'affronter cet enfoiré de Negan qui avait tout détruit sur son passage.

     

    A (se montrant perdue et désespérée pour amadouer sa proie) : « Je vous remercie, je vous remercie sincèrement d'être là. Je pensais être perdue mais finalement, vous êtes là et en cela, je remercie Dieu. (se montrant désorientée en faisant une proposition pour l'attendrir) Et si nous partons le plus vite possible de ce lieu ? Ses hommes sont plus que dangereux et je ne désire pas qu'il vous arrive quoi que ce soit.

     

    S (se montrant protectrice et prévenante pour l'attendrir) : Ne vous inquiétez pas, vous êtes en sécurité mais vous devez rester derrière moi que je m'occupe de ses individus. (se montrant compréhensive et à son écoute pour la toucher) Je comprends votre peur mais j'ai déjà vu ce genre de type, ne vous inquiétez pas. Je leur ferai payer comme personne croyez-moi. (se montrant curieuse pour l'intriguer) Mais pourquoi vous vous trouvez dans une telle situation ?

     

    A (se montrant désespérée en usant de compliments pour la toucher) : C'est gentil de vous occupez de moi comme vous le faites. Grâce à vous, je retrouve un semblant d'espoir. (se montrant rassurée pour la dérouter) Je ne sais pas comment vous remercier. Jamais on ne s'est occupés de moi ainsi. (prenant une grande respiration) J'en perds mes mots. (se montrant évasive pour l'intriguer) Je me le demande moi-même. Tout s'est passé si vite.

     

    S (se montrant prévenante et modeste en se confiant pour la déstabiliser) : Je n'ai pas fait grand chose vous savez. Tout ce que je désire c'est que vous soyez en sécurité et vous allez l'être. (se montrant curieuse pour l'apâter) D'ailleurs, comment vous vous appelez ? Mon nom est Sasha Williams. (se montrant à son écoute et attentionnée pour la toucher) Vous n'avez pas besoin. Le principal c'est que vous soyez bien et j'y veillerai. (se montrant conciliante et avenante pour la déboussoler) Je comprends parfaitement votre peur mais si vous voulez vous extirpez de ses monstres, il faut affronter ce qui vous effraie le plus. (prenant une grande respiration) Ainsi, vous prendrez le contrôle sur votre vie. »

     

    Sasha était un peu plus convaincu par le fait que la belle brune soit dans une position dangereuse. Elle comptait tout faire pour protéger cette inconnue. Cependant, il y avait une part d'elle qui se méfiait de la jeune femme. Elle était plutôt mystérieuse et en même temps, ne disait pas grand chose sur ce que ses agresseurs lui voulaient, ce qu'elle avait subi. Il était vrai qu'elle pouvait être effrayée. Elle était torturée. Cependant, le but en ce moment était qu'il y ait le plus de monde possible pour faire face à la tyranie, aux rôdeurs et qu'enfin l'humanité puisse vivre loin de tous ses horreurs. Elle en avait marre de voir tous ses horreurs. Elle en avait marre que des personnes en qui elle tenait le plus au monde puisse mourir. Pour son frère Tyrese, pour son ami Abraham, pour tout le monde, elle était prête à tout et elle comptait commencer avec cette jeune femme. Elle se montrera cruelle et déterminée envers les opposants qui poursuivaient la jeune femme pour y arriver. Pour Anastasia, le fait que Sasha puisse la protéger se passait au-delà de tout ce qu'elle avait toujours désiré à croire que finalement certains êtres humains éprouvaient encore de la compassion ou même étaient capables d'aider les autres sans contrepartie. L'humanité n'était finalement pas partie ? Là, telle était la question. Mais elle savait qu'avec cette situation, elle pouvait passer à la vitesse supérieure. Il était temps maintenant de piéger Sasha à tout jamais. Comment elle comptait faire ? La tester était la bonne solution et ce avec un chantage. Si elle était prête à aider les autres comme elle voulait le faire en cet instant, alors qu'est-ce qu'elle ferait s'il y avait le choix dans la balance entre sa propre existence ou celle de ses amis ? Anastasia voulait la mettre devant un choix inextricable. Elle se montrera fine et subtile pour y arriver.

     

    Alors Anastasia en voyant ses oppresseurs arriver aussi près vint se réfugier comme la belle brune lui avait suggéré, prit discrètement quelque chose au niveau de sa cheville et la pointa vers le cou de la belle brune pour l'effrayer. Elle avait pris un couteau. Elle était satisfaite car là, elle avait le contrôle et cela satisfaisait pleinement son égo. Elle avait conscience que maintenant, elle pouvait demander ce qu'elle voulait. Sasha était prise au piège et elle était effrayée. Elle se demandait bien ce qui se passait et qui était cette fille. Elle pensait qu'elle était quelqu'un ayant besoin d'aide et voilà qu'elle se retrouvait dans cette situation. Etait-elle quelqu'un à sauver ? Au contraire une menace ? Telles étaient les questions. Elle ne savait pas comment agir mais elle devait vite trouver si elle voulait protéger la communauté. Qu'allait-il se passer entre elles ? Qu'est-ce qui s'était passé avec Anastasia ? Etait-elle victime du syndrome de Stocklom ? Etait-elle quelqu'un ayant besoin d'aide ? Travaillait-elle pour un groupe en particulier ? Etait-ce celui de Negan ? Etait-ce un autre ? Que comptait-elle faire de Sasha ? Allait-elle la torturer ? Obtiendra-t-elle des informations tant désirées ? Qu'étaient devenus ses parents ? Avaient-ils fait une découverte cruciale ? Est-ce que cela pouvait aider à éradiquer l'épidémie ?

     

     

    Du côté des demeures de la ville, la vie du voisinage était bien loin de l'effervescence que l'on connaissait autrefois. Les gens, en tout cas ceux qui étaient restés, préféraient de loin restés à l'intérieur pour éviter de se retrouver face à la menace. Parmi eux, il y avait Juliette Conrad, une jeune femme qui ne voulait pas du tout partir de sa demeure. Elle avait toujours vécu dans cette ville, connaissant les moindres recoins de ce lieu. Elle était une fille tout ce qu'il y avait de plus solidaire, dévouée et généreuse envers les autres. Venant d'une famille richissime, elle faisait la fierté des siens la voyant prête à aller dans de prestigieuses universités. Elle se voyait devenir une grande journaliste afin de convier la vérité à ses lecteurs. Elle pensait au journalisme d'investigation. Elle avait toujours vu des injustices et en cela, elle voulait aider les autres. Par contre, elle était quelqu'un de peureuse alors en face de grosses brutes, elle se refermait littéralement. Elle n'arrivait pas à se défendre à cause de sa trop grande gentillesse. Elle était toujours convaincu que les personnes étaient capables de gentillesse et de bonté et que pour les autres, il y avait toujours un retour de bâton donné par le seigneur pour leurs vilains pêchés. Seulement, un événement allait profondément bouleverser le quotidien de la belle brune. Elle vit ce que nulle autre jeune femme ne devrait vivre. En effet, elle sortait du lycée et comme aucun de sa famille n'était venue la chercher, elle était partie seule pour la maison. Malheureusement, ce jour-là, elle avait été suivie par une personne mal intentionnée. La belle sentait que quelque chose n'allait pas. Elle se sentait suivie. Elle se tourna pour voir s'il y avait quelqu'un mais voilà, c'était un échec. Alors, elle continua son chemin mais ce sentiment qu'elle ressentait ne lui quittait pas. Elle recommença à se tourner pour voir mais voilà, c'était un autre échec. Elle se disait que le meilleur moyen était d'emprunter un autre chemin alors elle s'exécuta accélérant le pas. Elle avait l'impression que cela allait faire fuir la personne qui la suivait mais voilà, celle-ci n'avait pas dit son dernier mot. C'était un crétin, un pervers qui avait vu en la belle quelqu'un qu'il pouvait soumettre et assouvir tout ce dont il désirait. Il courut pour arriver jusqu'à elle. Il se retrouva devant la demeure en même temps que la belle. Elle était effrayée. Elle se demandait comment se sortir de cette situation. Elle ne vit qu'un seul moyen à savoir crier pour s'en sortir. Personne ne l'avait entendu dans la demeure, alors elle avait l'impression que sa vie serait finie mais finalement, il y avait un espoir. En effet, quelqu'un de la demeure voisine sortit rapidement pour mettre un coup de pied sur le pied puis donnant un violent coup de poing sur le visage et emmena la jeune femme directement à l'intérieur de sa demeure au style plutôt victorien d'ailleurs le temps que le crétin s'en aille. Il s'agissait de Derek Collins qui n'était autre que le jeune frère d'Alec. Celui-ci lui avait sauvé la vie. Il lui avait offert un refuge et une sécurité auquelle jamais elle n'avait eu auparavant. Elle se sentait si bien auprès de lui. Jamais d'ailleurs, elle n'avait ressenti cela auparavant. Il était tellement charmant, prévenant, attentionné, héroique. Il était une perle rare à ses yeux. Pour la première fois, elle avait envie de se battre et de tout faire pour être à ses côtés. Cela réveillait en elle un désir inextricable, un côté joueuse et coquine que l'on ne lui connaissait pas du tout. Elle rêvait de pouvoir vivre un instant si unique et si mémorable avec lui. Elle comptait jouer sur ce qui s'était passée en étant reconnaissante pour l'amadouer. Elle se montrera douce et entreprenante pour le piéger. Seulement, son plan n'avait pas pu se faire car l'épidémie avait eu lieu et ses parents l'avaient cloitrée à l'intérieur de la demeure. Pendant les six années qui avaient suivi ce carnage, elle était restée dans la demeure avec ses parents. Jamais elle n'avait oublié ce bellâtre. Elle se demandait s'il allait bien, ce qu'il était devenu. Vivre avec ses parents continuellement dans la demeure, c'était insupportable. Elle avait l'impression de devenir folle et puis il y a quelques semaines, ses parents étaient sortis pour tenter de retrouver la nourriture nécessaire et revinrent. Cependant ils avaient changé. En effet, ils avaient été mordus par des rôdeurs et donnèrent à leur fille l'ordre de continuer sa vie, de s'éloigner vite de la maison. La belle était surprise mais quand elle vit leurs blessures, elle était désemparée. Elle se disait que le meilleur moyen était de les surveiller. Cependant ses parents ne lui laissèrent pas le choix car le lendemain, ils avaient préféré en se tirant une balle dans la tête. C'était effroyable. Elle n'arrivait pas à croire que cela ait pu arriver. Elle était désemparée mais elle devait prendre les choses en main. Alors, elle amena dans le jardin le corps de sa mère puis de son père les brûlant et dispersant ensuite leurs cendres. Elle avait eu du mal à se remettre d'avoir effectué cette action mais elle n'avait pas eu le choix. Les cimetières n'étaient plus réellement accessibles depuis l'épidémie.

     

    Aujourd'hui, elle était prête à accomplir de nouvelles choses. Elle voulait prendre l'air, trouver des moyens de subvenir à ses besoins que ce soit nourriture ou bien tout autre chose. Elle avait conscience qu'elle serait peu dérangée quand soudain un rôdeur vint l'attaquer. Jamais elle n'avait été en face d'un rôdeur. C'était bizarre car immédiatement elle pensait à ses personnes décédées. Elle était pétrifiée et c'était là que ce rôdeur fut abattu d'une balle en pleine tête par Derek. Celui-ci était toujours le protecteur et l'homme si attentionné qu'il était autrefois.

     

    Il avait été de la famille Collins celui que ses parents préféraient et chouchouter comme personne ce qui avait toujours attisé la haine de son frère ainé envers lui ne comprenant pas pourquoi il n'avait jamais leurs faveurs. Derek, lui, aurait aimé que son grand frère puisse l'aimer et le protéger comme tout frère pouvait le faire mais ce n'était pas le cas surtout qu'il ne comprenait pas pourquoi il obtenait tant de protections de la part de sa famille et de ses parents. Par la suite, il voulait rendre sa famille fier. Alors, il prit la décision de faire du sport et ce a commençait avec du football américain. Seulement, en testant, il vit que ce n'était définitivement pas pour lui. Par contre, il se découvrit une passion à savoir l'écriture. Il aimait écrire des histoires, que ce soit fantastique, policier. Il aimait pouvoir laisser libre cours à son imagination et il pensait être doué. Lors de ses cours de français, il avait l'occasion de montrer son travail et cela impressionnait son professeur qui lui proposait d'appuyer sa candidature pour une université bien prestigieuse où son art s'épanouirait au-delà de ce qu'il espérait. Mais ce qui comptait le plus pour lui, ce serait que la belle Juliette puisse donner son avis sur ce qu'il éprouvait mais il était gêné. Elle lui faisait un effet indescriptible. Aucune femme n'avait réussi à lui faire un effet comme elle auparavant. Il voulait la connaître, savoir ce qu'elle aimait comme elle détestait. Mais il n'osait pas faire un pas vers elle. Elle était si troublante à ses yeux. Ce qui lui faisait le plus mal par la suite, c'était de voir son frère être de plus en plus distant et pour cause, il avait une copine à savoir Eleanor. Il voulait savoir qui était cette femme mais celui-ci ne lui disait rien du tout et c'était frustrant. Ensuite, il se sentait plus qu'heureux d'avoir réussi à sauver sa belle créature qu'était Juliette aux prises avec un agresseur. Il voulait le meilleur pour elle et la savoir aux prises avec un être ignoble le rendait fou de rage. Il pouvait maintenant lui donner tout ce dont elle désirait. Elle était si belle, si gentille, si malicieuse et le temps bref qu'il avait pu passer à ses côtés était inoubliable. Seulement, elle avait du partir et cela lui avait déchiré le coeur en deux. L'épidémie avait eu lieu par la suite et jamais son frère n'était rentré et encore plus, ses parents voulaient que le beau brun reste à jamais dans la demeure. Il ne comprenait pas pourquoi il devait rester dans ce lieu et six ans plus tard, il avait gardé toujours la demeure. Cependant, quelques jours auparavant, il avait trouvé un moyen de s'extirper de cette demeure et de comprendre pourquoi ses parents voulaient le surprotéger. Avec les rôdeurs autour, il voyait le danger et il prenait peur. Et s'il était arrivé quelque chose à Juliette ? Il voulait s'assurer que les rues soient le plus sûr possible si jamais elle devait être dans les parages. Maintenant, il l'avait retrouvée et il voulait tout faire pour prendre soin d'elle. Il se montrera doux et protecteur pour réussir son souhait.

     

    La belle créature avait retrouvé celui dont elle avait tant désiré. C'était sa lumière dans tous ses ténèbres. Jamais elle ne s'était sentie aussi bien qu'en cet instant. Deux fois qu'il lui avait sauvé la vie, et en cela, c'était plutôt rare. Elle se dit que finalement son plan pouvait être mis en application maintenant qu'il n'y avait plus rien qui la retenait. Elle se montrera désorientée et entreprenante pour réussir son objectif. Pour lui, il était plus que comblé de la voir saine et sauve qu'il n'avait qu'une hâte c'était de s'assurer qu'elle soit au mieux. Il rêvait de la prendre dans ses bras mais il n'osait nullement. Elle était finalement là à faire le premier pas. Elle vint vers lui toute gênée le prenant dans ses bras et effleurant le bas de son dos en approchant de ses fesses pour le déboussoler. Sa chaleur exaltait tout son être qu'elle rêvait que cet instant ne s'arrête jamais. Il était tellement fasciné qu'il vint à effleurer doucement sa joue pour la rassurer.

     

    J (se montrant désorientée en effleurant doucement sa main, griffant son poignet et embrassant doucement et perversement sa joue pour le faire frémir) : « Oh comme je suis si heureuse de te revoir. Je ne sais pas comment te remercier pour ce que tu as fait pour moi. (prenant une grande respiration) Jamais personne ne m'a autant protégé comme tu le fais bel ange. (se montrant protectrice en laissant son souffle agir sur son cou et posant toute gênée sa tête contre son épaule pour le troubler) Mais toi, ça va tu n'as rien ? C'est que je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit.

     

    D (charmé et avouant ses sentiments) : Oh ma puce, je suis si heureux aussi de te retrouver et que tu sois saine et sauve. S'il t'était arrivé quoi que ce soit, je ne l'aurais pas supporté. (attentionné) Mon ange, pour toi, je ferai tout pour que tu sois au mieux. Tu mérites d'être comblé telle une reine. (rassurant et troublé) Ma belle colombe, jamais il ne peut m'arriver quoi que ce soit en ta présence. Je suis au mieux à tes côtés. »

     

    Juliette ne voulait en aucun cas attendre plus longtemps pour pouvoir ressentir la chaleur du corps de son beau canon près d'elle. Elle approchait peu à peu du but mais en sa présence, elle était d'autant plus inspirée. Elle voulait lui montrer à quel point elle voulait depuis si longtemps être en sa présence. Sa stratégie fonctionnait à merveille que cela satisfaisait pleinement son égo. Elle se montrera prévenante et charmante pour atteindre son rêve. Du côté du beau brun, il voyait que son rêve était en train de se réaliser et cela le rendait plus qu'heureux. Elle était encore plus divine, parfaite. Il se sentait si chanceux d'être en sa compagnie qu'il avait l'impression que tou ceci n'était qu'un rêve et qu'il allait se réveiller. Seulement, en admirant sa chevelure brune incendiaire et ses yeux si pénétrants, il constatait qu'il était dans la réalité. Il voulait la combler comme personne. Il se montrera protecteur et attentionné pour y arriver.

     

    Dès lors, elle lui vola un baiser à la fois tendre, intense pour le déstabiliser. Elle frissonnait sous son doux contact qu'elle rêvait de passer à la vitesse supérieure pour vivre un moment à jamais graver dans leurs mémoires. Celui-ci était plus qu'attiré et intrigué par sa reine qu'il prolongea son baiser le rendant inoubliable. Elle aimait tant ressentir sa douce chaleur contre la sienne qu'elle voulait que cet événement se trouve dans une boucle temporelle et que cela continue sans cesse. Qu'allait-il arriver entre eux ? Juliette pourra-t-elle être auprès de son beau canon ? Quelles étaient ses intentions par la suite ? Pourra-t-elle survivre en la compagnie de celui-ci ? Que comptait faire Derek ? Pourra-t-il être avec sa belle ? Pourra-t-il trouver des réponses par rapport à son frère ? Pourra-t-il retrouver Eleanor ? Pourquoi ses parents le protégeaient ainsi ? Etait-ce pour quelque chose en particulier ? Quels étaient leurs métiers ? Etaient-ils au courant de l'épidémie mondiale avant que cela ne se produise ?

     

     

    Fin du chapitre. 


    votre commentaire
  • Chapitre 2 : Secrets et manipulations

     

     

    Dans le Sanctuaire, lieu où se trouve le clan des Sauveurs, c'était le branle-bas de combat. A tout moment, Negan pouvait arriver à tout moment et exiger que l'on puisse lui rapporter tout ce qui avait pu arriver et d'obtenir de ses femmes de l'attention toute particulière. Il avait crée cet endroit à la fois règlé comme du papier à musique et d'une terreur absolue. Les personnes vivant dans cet endroit doivent respecter les règles de base sinon, c'était une lourde punition ou même la mort. Les ennemis qui s'en étaient pris à lui l'avaient appris à ses dépends notamment lorsque les communautés lui refusaient de donner la moitié de ce qu'ils possédaient ou lors de leurs résistances ce qui lui donnait l'occasion de faire des démonstrations de force sur une grande partie de la population en les massacrant ou de se servir de « Lucille », sa batte fétiche sur des personnes désignées pour donner une bonne leçon. Abraham et Glenn avaient appris cela à leurs dépends. Il se servait aussi des armes qu'il avait si jamais les personnes qui faisaient quelque chose de travers. Là, Spencer dans une démonstration de force l'avait appris en voyant ses tripes complètement extraites à la vue du public encore choqué. Seulement, voici que Negan justement était en train d'arriver et même plutôt enthousiaste à l'idée de vivre ses moments privilégiés et de ce qui allait se produire. Il avait vu dans les yeux de Rick que celui-ci se rebellait et même s'il n'aimait pas voir de la résistance, il aimait pouvoir retourner ses victimes et les remettre à leur place. Il avait une idée de comment remettre le tout en question et notamment avec Eugène dont il avait vu le potentiel avec la fabrication de balles révolutionnaires pour les armes. Negan avait presque était la victime de l'une d'elles avec Rosita qui avait tenté de l'abattre mais sa batte Lucille avait été touchée ce qui l'avait rendu fou de rage. Heureusement, maintenant qu'il était chez lui, le chef des Sauveurs pouvait élaborer une stratégie sans faille. Seulement, voir l'état de sa communauté le rendait fou de rage. Il constatait le corps de son sous fifre qui le servait pour la cuisine ou les tâches ménagères. Il en déduisait qu'il devait y avoir une évasion. Etait-ce Daryl ? Oh, non, c'est la catastrophe. Sa rage montait en flèche qu'il fit un claquement de doigts afin d'amener les sous-fifres à venir. Deux arrivèrent en trombe. Le grand chef était satisfait qu'il frappa le crâne avec une violente extrème le premier sous-fifre s'écroulant sur le sol. Il se sentait bien soulagé mais maintenant, il fallait reprendre les choses en main. Il donna l'ordre à l'autre avec un signe de faire venir ses lieutenants et de faire nettoyer tout cela. La terreur au sein du Sanctuaire était toujours aussi présente. Negan était quelqu'un qui voulait qu'on le craigne et qu'on le respecte. Il suffisait de voir le monde qui s'était transformé en un chaos sans nom. Ce respect, il voulait toujours l'obtenir et ce depuis toujours. Avant que ce monde ne parte vers le chaos avec l'apparition des rôdeurs, Negan était un professeur de sport assez strict avec ses élèves au sein d'un lycée. Il aimait tout particulièrement les pousser à bout pour obtenir le meilleur même s'il fallait les traumatiser. Il était même exigeant lorsqu'il s'agissait de baseball, son sport de prédilection. Il était insensible au fait de voir la terreur chez les élèves. Par contre, quand ils gagnaient, il était fier et leur apportait de nombreuses récompenses. A côté de cela, certes, il était marié à une femme aussi gentille et douce mais il n'avait de cesse de vouloir la compagnie des femmes et particulièrement d'une qui la rendait dingue. Il envisageait même une vie auprès d'elle. Elle respirait à elle seule le danger et le vice. Il était incapable de penser en sa présence. Elle s'appelait Mandy Carrington. Il était tellement troublé par sa beauté, par sa tendresse et son côté coquin. Mais les choses avaient changé lorsque son épouse tomba gravement malade. Negan, de son nom Negan Matthews, se sentait terriblement coupable. Il ne voulait pas perdre son épouse. Il était alors obligé de jongler entre sa femme malade et cette belle maîtresse si délicieuse. Mais cette enchanteresse, elle, voulait l'avoir pour elle toute seule et il n'était plus question que celui-ci se disperse. C'était là où celui-ci devint comme fou se mettant en colère. C'était la dernière fois que les deux se voyaient car la créature n'avait plus donné signe de vie. Entre temps, la femme de Negan était en train de perdre peu à peu le combat contre la maladie. Elle souffrait d'un cancer et en phase terminale. Alors que le moment était venu, Negan rendit visite à son épouse et ils eurent une toute dernière conversation. Elle lui disait tout simplement qu'elle n'avait jamais aimé autant et que cela l'anéantissait de le laisser tout seul. Elle voulait que celui-ci puisse vivre et qu'il ne tente en aucun cas de tenter de se suicider. Rien que de le savoir en train de souffrir était une torture. Seulement, elle ignorait totalement que son mari lui était infidèle. Elle décéda laissant Negan complètement anéanti, pris entre la culpabilité et le simple fait que plus jamais il ne reverrait sa dulcinée. Il se rendait compte que finalement il l'avait aimé, à un point complètement dingue. Il avait promis qu'il ne tenterait pas de faire quelque chose de stupide mais voilà, c'était si compliqué. Vivre sans son épouse était la pire des tortures. Son âme, son coeur s'en retrouvait changé à tout jamais. Il était constamment rempli de rage. Il estimait que le monde devait être selon sa convenance. Bien plus tard, les choses avaient changé alors que l'épidémie faisait place dans le monde. Il se retrouvait au sein de son boulot lorsque les premiers signes apparurent. Très vite, il prit les choses en main en donnant les indications et montrant avec sa batte que tout le monde pouvait éviter la contamination. Il prenait pourtant des décisions extrèmes et cela avait enclenché la descente de celui-ci vers la personne que tout le monde connaissait. Il avait son harem, enchainant les conquêtes et emmenant le monde à réaliser ce qu'il souhaitait. Aujourd'hui, avec l'évasion de Daryl comme des dégâts provoqués dans son camp, il songeait à frapper fort. Il avait l'intention de donner une bonne leçon et avec un massacre. Il se montrera cruel et déterminé pour parvenir à ses fins.

     

    A cet instant, alors qu'il était encore en train de voir les dégâts causés dans son propre camp, une jeune femme blonde vint directement poser ses mains sur ses yeux comme pour lui faire une surprise. Il savait bien qui était celle qui lui faisait une telle surprise et ce n'était pas le moment vu les circonstances. Il comptait bien la renvoyer d'où elle venait. Il se montrera obstiné pour réussir sa mission. En effet, la personne qui était venue vers lui n'était autre que Rosalyne McLaugh. Elle admirait cet homme. Elle voyait en lui un dirigeant, quelqu'un sur qui tout le monde pouvait se reposer. Elle savait que seul lui pouvait l'amener vers les sommets du pouvoir et d'être loin de ses rôdeurs capable d'enlever toute trace d'humanité. Seulement, elle ne pensait en aucun cas au fait qu'en terrorisant les autres communautés, c'était de leur humanité qui était en train de partir. Cependant, la pensée de la survie primait sur tellement tout le reste que les questions de principe devenaient obsolètes. Avant, la belle vivait au sein de la ville de Washington au sein d'une famille plutôt riche et influente. Elle était la seconde au sein d'une fratrie de trois soeurs toutes aux caractères bien différents. Laurie, l'ainée était quelqu'un qui restait concentrée sur les responsabilités. Elle voulait préserver ses deux petites soeurs mais c'était une mission bien compliquée. Il y avait le plus souvent des clashs au point même que Rosalynne par exemple préférait de loin la rendre chèvre en se cachant dans tous les coins et même en sortant discrètement pour se rendre à des soirées sympas. La belle blonde était de loin la plus fougueuse et sauvage qui soit. Après, il y avait la petite dernière Sophie, qui en apparence était la plus douce et la plus gentille des trois. Avec son visage si doux, si rassurant, tout le monde pouvait penser qu'elle était un ange tombé du ciel mais c'était tout le contraire. Espiègle et malicieuse, elle se débrouillait pour faire accuser les autres de ses petits tours. Personne ne se doutait de qui elle était. Il lui suffisait de faire sa petite moue angélique pour faire craquer la personne visée. Seulement, alors que la relation entre les trois soeurs était fragile, Rosalynne n'allait en aucun cas arranger la situation. Alors que sa grande soeur sortait avec un homme d'une riche famille, la belle diablesse ne supportait pas de la voir aussi heureuse. Elle s'était mise en tête de détruire ce bonheur et ce en séduisant le bellâtre en question. Elle désirait par la suite en ayant obtenu ce qu'elle désirait le larguer aussitôt histoire de montrer à son ainée que c'était elle qui commandait. Elle profita du rendez-vous de sa soeur à la maison pour passer à l'action. Elle comptait jouer à la personne en détresse et celle qu'on n'écoute jamais lors des discussions pour le piéger. Elle se montrera désorientée et perdue pour le piéger. Elle s'habillait de manière plutôt sexy et classe. Alors le beau mâle arriva pour travailler avec sa petite amie, la belle diablesse vint vers sa cible histoire de dire bonjour en baissant son regard pour l'attendrir. Le beau canon était plutôt troublé par une telle beauté. Savoir la belle splendeur aussi désemparée le touchait profondément. Il voulait que la famille de sa belle apparition soit le mieux possible mais il était en même temps charmé par la belle blonde. Il devait refreiner ce qu'il ressentait mais c'était si difficile. La belle enchanteresse voyant la réaction de son beau gosse était satisfaite. Son égo en sortait bien plus fort. Elle s'approcha du bellâtre effleurant gênée doucement le haut de son torse et se blottissant contre lui en versant une larme pour l'émouvoir. Celui-ci était séduit par la déesse qu'il était difficile de lui résister. La voir si désemparée était dur pour lui. Il désirait pouvoir la réconforter qu'il vint à entourer la taille de la déesse. Il était si subjugué par cette apparition que tout ce qu'il désirait c'était de voir un sourire sur ce visage angélique. En même temps, il était tourmenté car il sortait avec Laurie et le fait de créer de faire souffrir sa dulcinée lui déchirait le coeur en deux. Comment il pouvait y avoir de telles déesses dans cette famille ? Là, c'était le mystère le plus entier. En tout cas, il se montrait bien protecteur en disant qu'elle pouvait se confier à lui sans soucis et qu'il était là pour l'aider au besoin. La belle perverse se réjouissait de ce moment. Sa chaleur exaltait tout son être qu'elle rêvait de passer à la vitesse supérieure et de vivre un instant plus que magique et inoubliable. Du côté du beau gosse, il était tellement fasciné par cette perfection qu'il lui était difficile de penser. Elle lui faisait un effet indescriptible que de résister à la tentation était un supplice. Dès lors la diablesse vint à embrasser doucement et perversement sa joue que même ses lèvres atteignaient les siennes pour le faire frémir. Il était conquis qu'il vint à effleurer la joue de la douce colombe. Plus rien ne comptait pour lui si ce n'était la douce apparition sous ses yeux. Seulement ce moment si merveilleux s'arrêta net alors que Laurie arriva à ce moment précis et les surpris dans cet instant. La jalousie gagna du terrain sur l'ainée qui mit son petit ami à la porte ne lui laissant même pas la possibilité d'expliquer ce qui avait pu se passer. Rosalynne se réjouissait bien davantage de la situation. Elle avait réussi son coup. Son ainée vint ensuite la voir et là, la dispute dégénéra par une dispute intense. Laurie décida par la suite à quitter la demeure familiale laissant ses deux jeunes soeurs. La famille s'en retrouvait complètement bouleversée. Les parents étaient de plus en plus absent. Ils préféraient se concentrer sur leur activité tellement le fait d'avoir vu leur ainée partir était ce qu'il y avait de pire qui soit. A côté de leur travail, ils travaillaient secrètement pour la retrouver. Pour eux, ce qui leur importait était de savoir la famille réunie à croire que c'était plus que primordial. Pour Rosalynne, le fait que sa famille soit décomposée lui importait peu. Elle continuait ses méfaits quitte à faire chanter des professeurs comme même des élèves afin d'obtenir une place prépondérante dans la société. Ce qui l'intéressait était d'approcher l'élite de la société et avec une bonne situation comme de trouver la parfaite famille avec l'héritier en question, il n'y avait rien de mieux pour réussir. Pour ce qui était de son travail scolaire, tout allait comme elle le désirait mais pour ce qui était de trouver la perle rare, ce n'était pas du tout ça. Malheureusement, trouver la cible idéale n'allait pas être facile vu que l'épidémie avec le temps était apparu plongeant le monde dans le chaos le plus total. Même si elle avait connu des crétins, elle n'avait pas repéré la personne pouvant lui permettre d'atteindre son objectif. Elle était exigeante et pointilleuse sur ce qu'elle désirait. La survie était même la chose passant au-dessus de tout à présent. Elle était effrayée à l'idée d'affronter ses choses immondes mais elle devait refreiner ce sentiment pour sa survie. Elle se mit donc à faire comme tout à chacun dans ses temps de crise en se mettant à voler la nourriture, le matériel de survie. C'était plus que compliqué car les rôdeurs étaient nombreux et n'arrêtaient jamais de se multiplier. D'ailleurs, il était dur de trouver un refuge où elle pourrait être en sécurité. Les gens préféraient de loin penser à chacun pour soi ayant peur de la réaction d'autrui. Il était rare que les gens soient encore dénués de compassion et d'humanité. Elle se rendait compte qu'avec le temps se retrouver seule était compliquée. Quand elle usait d'armes à feu, elle en faisait arriver d'autres. Les munitions commençaient rapidement à manquer. Jamais elle n'avait appris comment survivre dans ce monde. Elle était en danger et ce n'était plus qu'une question de temps avant que la mort ne la rattrape. Elle avait conscience qu'elle devait trouver un groupe dans lequel elle pouvait s'épanouir et se reconstruire selon ses propres envies. Pensait-elle à retrouver sa famille ? Elle ne les avait plus vus depuis et cela lui importait peu. Elle n'avait plus à supporter les réflexions et les rivalités. Elle était comme libérée d'un poids de ne plus les voir. Alors que c'était un jour comme les autres, elle partit rechercher des provisions, un moyen de continuer à survivre. Malheureusement pour elle, une bande de rôdeurs vint à l'attaquer. Elle se retrouvait prise au piège. Elle voyait même que la mort pouvait la prendre à n'importe quel moment. Elle se disait même qu'elle pouvait se transformer en une de ses choses immondes. Il n'était pas question de rôder sans réfléchir à mordre n'importe qui et de dévorer tout ce dont était composé un être humain. Rien que d'y penser, c'était tout simplement immonde. Elle préféra fermer les yeux afin d'éviter de voir ce qui allait se produire. L'imagination finalement était bien plus douce que la réalité crue. Finalement, un groupe vint la sauver de ses rôdeurs l'amenant chez eux. Elle s'était retrouvée au sein de la Coline. Elle était au mieux voyant un moyen d'atteindre les sommets même si celui qui dirigeait le groupe à savoir Gregory était un crétin fini. Mais peu de temps après son arrivée là-bas, un groupe vint attaquer le lieu mettant le tout à sac et disant que s'ils voulaient continuer à survivre, ils devaient donner la moitié de tout ce qu'ils avaient. Le groupe qui était venu n'était autre que le groupe de Negan avec l'un de ses lieutenants. Gregory était incapable de pouvoir défendre la communauté alors il accepta le deal. Cela amenait le groupe à prendre la moitié de la nourriture, les armes et également des femmes triées sur le volet. Rosalynne faisait partie de ses femmes kidnappées. Par la suite, le temps fut assez dur à vivre pour la belle blonde retenue captive et torturée par une musique infernale à savoir celle de The Collapsable Hearts Club feat Jim Biano & Petra Haden : Easy Street. Elle passait en boucle ce qui rendait littéralement folle la belle diablesse qui n'en pouvait plus. Tout ce dont elle rêvait était de pouvoir sortir de cet enfer. Son souhait fut exaucé par la suite. Il était passé plusieurs semaines avant que la belle ne puisse voir la lumière du jour. Elle était comme perdue et incapable de savoir ce qui se passait. Ce qu'elle voyait en sortant était un homme bien charismatique, dur, mais en même temps si imposant. Elle voyait en lui de l'inspiration. Elle l'admirait. Pourtant, celui qui lui avait fait cela n'était autre que lui pour l'avoir sous sa coupe. Celui-ci d'ailleurs vint vers elle en lui proposant qu'elle pouvait vivre au mieux et protégée à condition d'être l'une de ses épouses. La belle blonde vint à accepter le deal. Après cela, elle se mit peu à peu à récupérer son aplomb voyant que l'opportunité d'être au centre du pouvoir était possible avec Negan. Elle avait perdu certes tous ses autres repères mais elle constatait tout de même qu'elle pouvait améliorer sa condition de vie avec lui. Etre une des femmes de Negan était loin d'être suffisant. Elle n'aimait pas voir la compétition avec les autres. Passer après une femme ou une autre était tout bonnemment horrible. Elle aimait le danger, le vice mais surtout elle détestait partager. Elle était malicieuse et coquine avec lui mais voilà, elle n'arrivait pas à faire la différence pour le moment et c'était frustrant. Elle voulait être la première, la privilégiée, la seule que Negan puisse réclamer. Elle était capable de suivre les règles mais celle comme quoi Negan voyait qui il désirait lui déplaisait fortement. Elle pouvait bien sûr aller voir d'autres hommes et de s'amuser mais c'était à ses risques et périls sachant que Negan pouvait leur faire payer avec une punition exemplaire. Elle savait que pour y arriver, il fallait prouver qu'elle était d'un soutien sans faille et une stratège hors pair tout en étant une coquine. Le fait qu'il revienne en plus de l'une de ses nombreuses missions à Alexandria lui permettait de passer à l'action comme elle le désirait. Elle se montrera perverse et obstinée pour le piéger.

     

    La belle tentatrice embrassant son beau canon dans le cou le mordillant coquinement et bougeant telle une féline pour l'enflammer. Sa chaleur exaltait tout son être qu'elle rêvait de ressentir ses attentions contre son corps dans un instant si inoubliable et charnel. Du côté du beau brun, il frissonnait sous son doux contact qu'il rêvait de la combler telle la déesse qu'elle était mais c'était loin d'être l'instant idéal alors qu'il vivait une déconvenue grandissante avec Rick qui se rebellait et Daryl qui s'était échappé. Alors il avança afin de reprendre le contrôle. La belle aimait quand sa proie lui résistait. D'ailleurs, plus celle-ci résistait à son charme et plus le jeu était bien plus enivrant et exaltant. Elle aimait grandement les défis. Elle n'avait pas dit son dernier mot pour l'avoir auprès d'elle.

     

    R (se montrant tentatrice en approchant de lui bougeant ses hanches sensuellement, griffant son bas-ventre et frôlant son intimité pour le torturer) : « Cela ne sert à rien de me repousser bébé, ton corps me réclame inexorablement tout comme le mien te veut. Je sais bien que tu ne veux pas repartir frustré chéri n'est-ce pas ? (prenant une grande respiration) Ce serait tellement dommage que je m'amuse toute seule. J'ai des attentions à te procurer que jamais tu n'as ressenti auparavant. (se montrant curieuse et protectrice en embrassant doucement et perversement sa joue pour le troubler) Tu sais que je suis là mon ange pour t'aider. Qu'est-ce qui ne va pas ?

     

    N (charmé mais tentant de résister en étant joueur) : Qui te dit ma belle que c'est toi que je veux ? Tu es loin d'être à la même hauteur que moi belle créature. (malicieux) Ce sera plutôt toi la frustrée bellissima si je ne laisse pas mes lèvres t'embrasser et te procurer ce qui te fait littéralement fondre. (curieux et conquis) Voilà que tu as toute mon attention ma déesse. Je suis tout à toi si tu me dis par quoi tu vas commencer ma douce. (la complimentant et influencé) Tu sais qu'en faisant cela, tu me fascines encore plus. (évasif et lâchant certaines confidences) C'est encore ce groupe à Alexandria avec Rick. Ils sont bien plus coriaces que prévu. (prenant une grande respiration) On aurait dû me prévenir de cela mais bon, elle ne pouvait pas tout savoir.

     

    R (se montrant perverse en léchant le haut de son torse et laissant sa main glisser sous son pantalon et boxer en griffant sa cuisse bestialement pour le torturer) : Ce que je ressens prouve bien le contraire bébé. Avoue, tu me désires à un point tel que c'est une torture de ne pas sentir ma peau contre la tienne. (se montrant allumeuse en agrippant sa taille avec sa jambe et serrant son cou avec sa main en laissant ses ongles imprégner sa peau pour le dérouter) Tu sais ce que j'aime bébé, tu me connais mieux que personne. Mais c'est toi qui va céder le premier à notre petit jeu favori. (prenant une grande respiration) Je sais lire en toi comme dans un livre ouvert que je réaliserai tes fantasmes même les plus inassouvis. (se montrant joueuse en feignant de l'embrasser et titillant son menton avec son index pour le désorienter) Chaque chose en son temps chéri. C'est que tu vas l'être et au moment où je le déciderai. (se montrant malicieuse en griffant le bas de son dos et pinçant ses fesses pour le déstabiliser) Tu m'inspires d'autant plus trésor. (se montrant surprise et curieuse pour l'intriguer) Oh, j'en suis désolée mon ange mais qui t'a prévenu pour ce groupe ?

     

    N (séduit et joueur) : C'est que tu atteins mon idéal ma déesse mais il te reste encore du chemin. Je te désire à un tel point que c'est une torture de ne pas être à tes côtés. (malicieux) Je sais exactement à quoi tu penses beauté et c'est plaisant à constater. Même si tu gagnes d'habitude, je vais prendre ma revanche, je te préviens. (coquin en titillant sa lèvre avec les siennes) Oh, vraiment ? Et si c'était moi finalement qui réalise tous tes rêves bellissima ? (conquis) Tu me mets au supplice, tu me rends dingue. Il me tarde de voir ce dont tu me réserves et tu sais que je ne suis pas quelqu'un d'une grande patience. (la complimentant) Et tu sais me faire vibrer comme personne. Tu es tellement belle que je me demande pourquoi je ne t'ai pas rencontré plus tôt. (conciliant) C'est gentil ma douce mais ne t'inquiète pas, j'ai déjà un moyen de retrouver l'avantage et c'est une surprise. (évasif) Quelqu'un qui est d'une importance capitale et qui compte énormément. »

     

    Negan pensait pouvoir éloigner la belle Rosalynne afin de se concentrer sur le grand problème qui se présentait à l'horizon avec le groupe de Rick et de penser à une nouvelle stratégie mais c'était peine perdu. Il avait déjà quelque chose en tête enfin un début. C'était d'ailleurs pour cela que les ennemis le trouvaient imprévisible car il avait un coup d'avance. Avec Rosalynne, il était plutôt déstabilisé et subjugué par cet ange si malicieux. Il était vrai qu'il l'avait kidnappée comme beaucoup d'autres mais jamais il n'aurait pensé que celle-ci puisse la surprendre. Elle était à la fois angélique et d'une telle malice. Seulement, elle était loin d'arriver à ses yeux à celle qui l'avait plus que déboussolé à savoir Mandy. Et puis, il se disait que finalement, il pouvait passer un moment mémorable en la compagnie de cette belle blonde. Par contre, le fait que la belle blonde puisse lui poser des questions concernant celle qui l'avait renseigné sur le groupe de Rick. Il ne voulait pas que le tout soit compromis. Il voulait à tout prix que la relation qu'il avait avec cette personne puisse rester secrète. Il devait donc faire attention aux questions de la diablesse sous ses yeux et pour cela finalement, il n'y avait rien de mieux que de jouer avec elle pour masquer ses intentions. Il se montrera coquin et joueur pour réussir sa mission. Du côté de la belle créature, celle-ci avait finalement réussi à obtenir toute son attention et cela la satisfaisait pleinement. Seulement, il fallait vite que les choses se concrétisent et le plus vite possible. Elle rêvait tant de pouvoir sentir sa douce chaleur contre la sienne dans un moment des plus endiablés. Elle désirait tant occuper ses pensées mais voilà qu'elle découvrait que Negan avait quelqu'un qui l'avait conseillé pour le groupe de Rick et c'était intolérable. Etait-ce une rivale ? Là, telle était la question. Elle avait conscience qu'il fallait vite passer aux choses sérieuses mais également de connaître la personne qui l'avait aidée. Si ça se trouvait, c'était quelqu'un d'important. Elle désirait préserver l'avantage même mince qu'elle avait. Sa stratégie était la bonne et elle devait continuer sur cette voie. Elle se montrera curieuse et coquine pour le piéger.

     

    Ainsi, la belle diablesse embrassa bestialement son beau canon mordillant sa lèvre en sang et la léchant sulfureusement pour le désarçonner. Celui-ci était plus que déstabilisé qu'il vint à prolonger le baiser le rendant plus qu'intense et inoubliable. Du côté de la belle diablesse, elle frissonnait sous sa douce chaleur qu'elle voulait ressentir toutes les attentions que celui-ci pouvait lui procurer et même davantage. Qu'allait-il se passer entre eux ? Que cachait Negan ? Quelle était sa stratégie ? S'il avait déjà prévu quelque chose ou un début, qu'est-ce que c'était ? Une taupe ? Un arsenal secret ? La personne qui l'avait renseigné était-ce Eleanor ? Quelles étaient leurs relations si c'était le cas ? Pourra-t-il se sauver des griffes de Rosalynne ? Fera-t-il d'elle sa première femme ? Que comptait faire Rosalynne ? Réussira-t-elle à monter dans la hiérarchie ? Réussira-t-elle à connaître les secrets de Negan ? Se rendra-t-elle compte qu'elle était auprès de ce qui était pour beaucoup le diable incarné ?

     

     

    Pendant ce temps, dans la communauté d'Hilltop, la vie continuait son cours alors que les gens commençaient peu à peu à se réveiller suite au fait que Negan était une menace grandissante. Tara Chambler, elle, était plutôt ravie de voir que les choses pouvaient s'arranger. Lorsqu'elle avait quitté ses amis, jamais elle n'aurait pensé qu'il aurait pu arriver des choses terribles et encore moins le fait que Denise puisse mourir. Elle avait perdu sa moitié, sa bien-aimée et cela la rendait folle de rage. Elle en avait marre de perdre les personnes qu'elle aimait par-dessus tout que ce soit sa soeur, sa nièce et Denise qui plus est. Il y avait aussi Heath qui n'était plus avec elle et dont elle se demandait ce qu'il était devenu. Cette horde dans le sable l'avait terrifiée. Jamais elle n'avait eu à se battre comme elle l'avait fait mais elle avait découvert cette communauté de filles qui l'avait finalement aidée. Elle comprenait mieux que n'importe qui le fait que les sauveurs n'étaient autres que des barbares voulant semer la terreur dans le monde. Elle avait d'autant plus de raisons de vouloir réclamer justice. Mais cela devait commencer par le fait qu'elle devait dire ce qui lui était arrivée en dévoilant le secret de cette communauté qu'elle avait visité et c'était une torture. Ses femmes avaient confiance en elle. Le fait de les trahir serait une déchirure mais elle avait conscience que son groupe pouvait lui demander dans le détail ce qu'elle avait vécu. Elle était tourmentée car elle ne désirait trahir qui que ce soit. Elle était prise entre deux feux et c'était une torture des plus insoutenables. En tout cas, elle devait pour le moment donner l'apparence de choisir le bon camp. Elle craignait que si quelqu'un connaissait son dilemme, elle pouvait être rejetée et cela la ferait affreusement souffrir. Avec ce monde, le fait de rester seule était pire que la mort elle-même. Elle se montrera forte et solidaire pour réaliser son souhait.

     

    Alors qu'elle observait à l'horizon ce qui se passait, du fait que les autres se réjouissaient de vivre un semblant de vie normal, soudain, elle sentit un bras se poser sur son épaule. Elle était curieuse de savoir qui pouvait s'approcher d'elle. Elle se tourna et vit quelqu'un qu'elle n'avait plus vue depuis fort longtemps. Il s'agit de Michaela Decker, une femme qui faisait partie du clan d'Oceanside, la fameuse communauté remplie que de femmes. La belle brune avait connu depuis toujours la communauté et ce alors que les hommes étaient encore présents dans ce lieu, faisant leur loi. Les femmes étaient considérées comme des objets. Elles étaient cantonnées à la cuisine, au ménage ou même à être les reproductrices nées. Elles avaient peur de se rebeller. Michaela, enfant, faisait partie de celles qui voulaient que le monde change. Elle avait tenté à plusieurs reprises de s'échapper faisant des échanges avec des femmes influentes et qui ne pouvaient pas attirées l'attention des hommes de pouvoir. Elle se disait que le fait d'être serviable pouvait l'amener à réaliser son souhait. Malheureusement pour elle, la première tentative fut un échec cuisant. Elle était par la suite étroitement surveillée et cela l'énervait au plus haut point. Elle était devenue prudente par la suite ne voulant pas attirer l'attention des autres. Elle se disait surtout que de refaire de suite une tentative serait tout bonnement suicidaire. Il fallait attendre un certain temps avant de retenter et que personne ne se doute de quoi que ce soit. Quelques temps plus tard, elle vit une opportunité de pouvoir tenter de nouveau de s'enfuir et d'enfin vivre une vie loin de cette agitation. Elle trouvait que le système de cette communauté était bien loin du monde extérieur. En effet, il y avait un jeune homme plus que séduisant et qui n'avait pas encore choisi de suivre les rites du clan. Elle se disait que le bon moyen de sortir était de séduire le jeune homme et de l'avoir auprès d'elle pour enfin vivre sa vie sereinement. Elle avait conscience que le meilleur moyen d'arriver à ses fins était de jouer la confidente et amie du bel ange puis d'ensuite de l'amener à vouloir sortir de ce royaume primitif. Elle s'habilla de manière à la fois classe et sexy pour mieux le troubler. Alors qu'elle allait venir vers lui, soudain, un groupe vint attaquer leur tribu. Il s'agissait tout simplement des Sauveurs et de Negan en personne qui mena cette attaque de front. C'était la panique dans le lieu. Les femmes tentèrent de se cacher mais c'était peine perdu. Les hommes tentèrent de se battre. Le jeune homme qu'elle convoitait se battut courageusement mais il fut tué par la suite d'une manière choquante. La belle brune avait pu voir la scène et cela la marqua à jamais. Ce qui était le plus traumatisant était ce que le groupe de Negan proposa à savoir de donner la moitié de ce qu'ils avaient sinon ils allaient vite être punis. Les hommes en masse répondirent non mais Negan, bien décidé à asseoir sa domination, donna l'ordre à ce que tous les hommes y compris les jeunes garçons soient abattus sur le champ. La scène par la suite fut des plus horribles que toute la communauté ait pu connaître. Certains se sont vus découper la tête, d'autres se sont vus éventrés voir même pire que cela en était innommable. Les femmes de cette communauté se sont vues obligées de prendre les devants afin de vivre décemment. La vie avait repris son cours mais pour la belle enchanteresse Michaela, c'était oh combien compliqué. La communauté s'était resserrée. D'ailleurs, elle tua n'importe qui susceptible de gêner leur tranquillité. Michaela n'était pas d'accord avec tout ce qui pouvait se passer. Mais voilà, la réalité était oh combien traumatisante. Elle avait été plutôt épargnée par le fait de ne pas voir les rôdeurs mais le fait de faire du mal à des gens complètement innocents était inconcevable. Jusqu'à présent, elle n'avait pas eu le courage de se battre face à ses « soeurs » mais l'arrivée de Tara au sein de la communauté lui permis de retrouver l'espoir. Elle voyait en cette femme la plus belle des opportunités de s'ouvrir au monde et de pouvoir s'enfuir. Elle comptait devenir une confidente et même attiser sa curiosité pour l'apâter. Ainsi, elle obtiendra une ouverture pour ensuite prendre une nouvelle voie. Elle se montrera fine et attentionnée pour réussir sa mission. La belle brune vint vers elle en étant bienveillante en effleurant la main de la belle et lui offrant l'hospitalité dans sa demeure pour la dérouter. Celle-ci était déroutée mais elle devait résister. Etre loin de Denise était juste horrible et elle ne voulait pas lui faire de mal. Elle la repoussa légèrement mais en même temps, elle était subjuguée par cette beauté. L'enchanteresse ressentait un frisson des plus insoutenables qu'elle voulait en ressentir davantage. Seulement, elle voyait bien que la belle touriste lui résistait mais elle n'avait pas dit son dernier mot. Alors, elle commença tout doucement à se confier pour intriguer sa cible. Cela faisait chaud au cœur à la belle Tara, qu'elle sentait peu à peu qu'elle pouvait lui confiance et ainsi faire de brèves confidences. Les deux jeunes devinrent des amies, et Tara, voyant, que la belle était quelqu'un pouvant l'aider, voyait l'opportunité de s'enfuir. Elle lui disait qu'elle pouvait lui rendre service à condition de plaider sa cause aux côtés de celle qui l'avait sauvée envers les dirigeantes de la communauté. Michaela avait finalement obtenu une opportunité grandissante. Il fallait donc agir le plus vite possible et donc elle accompagna Cindy pour parler à Natania grande dirigeante du lieu. Au début, la discussion fut houleuse mais un compromis avait vite été trouvé. Ainsi, Tara pouvait partir mais elle devait garder le secret sur la communauté. Ayant réussi pour Tara, il était temps pour Michaela d'obtenir la chose en retour. Elle avança vers la belle brune effleurant furtivement sa joue pour l'ébranler. Elle désirait l'apâter afin de rendre sa cible totalement dépendante. Elle voulait que sa proie ait absolument toute son attention. Tara était totalement envoûté qu'il lui était difficile de résister à cette apparition si délicieuse. Ainsi, Michaela lança son action en jouant la désorientée pour lui demander s'il y aurait une possibilité de découvrir davantage son monde. Tara, étant si reconnaissante envers l'une de ses sauveuses, ne pouvait qu'accepter sa requête en lui disant qu'elle serait toujours là pour elle. Michaela était plus que satisfaite de la suite des événements mais il fallait asseoir sa domination et rien de mieux que le secret pour mener à bien son opération. Elle lui faisait comprendre que le mieux était pour la belle de partir d'abord puis elle la suivrait afin que la communauté soit préservée. Tara accepta avec grand plaisir. Elle partit tout d'abord et Michaela suivit discrètement. Son rêve était accompli. Seulement, les deux jeunes femmes se perdirent de vue avec le temps. La surprise était donc totale pour Michaela de se retrouver au sein de la Colline et de trouver Tara là-bas. Ce qu'elle avait vécu après avoir quitté sa communauté avait changé son existence mais elle restait bien mystérieuse. Cela l'avait changé au point d'avoir adopté la coutume du commun des mortels. Revoir Tara était une bouffée d'air frais pour la belle créature mais un danger non négligeable qu'il fallait éliminer. Elle ne voulait en aucun cas que l'on découvre son passé. Le but était donc de discréditer celle qu'elle avait pu la rencontrer par le passé et rien de mieux que de semer le doute. Elle se montrera fine et déterminée pour réussir son projet.

     

    Alors la belle enchanteresse vint en face de Tara la giflant fortement pour attirer l'attention et déboussoler la belle brune. Tara en était plus que déstabilisé ne sachant pas comment réagir. Jamais elle n'aurait pu deviner que Michaela se trouvait dans ce lieu. Elle sentait que ses amis pouvaient la juger et cela la mettait plus que mal à l'aise surtout que jamais elle ne s'était sentie comme chez elle en étant auprès d'eux. Elle devait vite se défendre et pour cela, rien de mieux que de se montrer gentille et prévenante comme elle en avait l'habitude de le faire. Michaela avait frappé fort mais au moins, elle avait toute l'attention de sa proie. Elle pouvait maintenant accentuer sa manoeuvre selon ses désirs et ainsi éloigner la belle.

     

    T (se montrant prévenante et repentante pour attendrir la belle brune) : « Je sais que je n'ai plus été présente à tes côtés j'en suis désolée pour cela mais je le suis maintenant. N'hésite pas à me parler. (se montrant conciliante pour l'amadouer) On peut parler tranquillement et loin de tout ce monde tu ne crois pas ?

     

    M (se montrant expressive et déterminée en mentant pour ébranler sa rivale) : Si tu crois que tu vas t'en tirer comme cela avec ce que tu as fait, tu te goures. Ils ne doivent pas être au courant de ce que tu as fait, du bouleversement que tu as causé. (prenant une grande respiration) Tiens, je devrai tout dire, qu'est-ce que tu en penses ? (se montrant obstinée et sarcastique pour la désorienter) Et si je ne veux pas, tu vas faire quoi hein ?

     

    T (se montrant choquée et tentant de la raisonner pour la déstabiliser) : Je sais que je n'ai pas été là mais tout de même tu es en train d'exagérer. Il s'est passé autre chose et quelque chose de magnifique autour. (se montrant énervée pour la remettre à sa place) Seulement, tu es en train de tout détruire et c'est tout simplement inqualifiable. (se montrant résignée pour l'émouvoir) Ne fais pas ce genre de chose, je ferai ce que tu désires. (se montrant conciliante pour l'amadouer) Je préfère de loin à ce que l'on puisse discuter et trouver un terrain d'entente toutes les deux.

     

    M (se montrant furieuse pour la désarçonner et encore plus attirer l'attention de tout le monde) : C'est l'hôpital qui se fout de la charité ma parole ! Si tel était le cas, pourquoi je me suis retrouvée toute seule et sans toi hein ? (se montrant calme et tentatrice pour la provoquer) Oh, alors, tu comptes faire quelque chose ? Je parie que non. (se montrant perverse et jouant sur les mots pour l'apâter) Maintenant que j'ai ton attention, je vais te faire languir un peu c'est nettement plus amusant. (se montrant ironique pour la désorienter) Les mots, rien que les mots alors que tu as découvert tout le contraire quand tu étais loin d'eux. »

     

    Tara était plus que choquée et déboussolée de voir que la belle était loin d'être une confidente, une amie précieuse alors que la communauté d'Oceanside voulait l'abattre sur le principe même qu'elle était une étrangère. Elle avait promis qu'elle garderait le secret sur la communauté mais le fait que Michaela puisse agir ainsi la tourmentait. Elle avait conscience que si elle disait tout de Michaela, elle devait aussi révéler le secret de la communauté et donc de ce qu'elle possédait. Son dilemme était encore plus intense. En effet, le groupe auquel elle appartenait avec Rick pour chef était primordial à ses yeux mais voilà, en révélant tout, ses propres amis prendraient la belle pour une traitresse. Le seul moyen pour elle de se libérer de tout cela était que le secret reste bien gardé et pour cela, elle devait gagner la confiance de la belle créature. Sa stratégie n'avait pas beaucoup d'effets mais peut-être que de céder lui ferait gagner un temps précieux. Elle savait que cela la perdrait mais elle n'avait pas peur bien au contraire des conséquences qui pouvaient apparaître. Elle se montrera compréhensive et conciliante pour réaliser son objectif. Du côté de la belle diablesse, tout se passait au-delà de toutes ses espérances même que cela satisfaisait son égo à un point inimaginable. Maintenant qu'elle avait toute l'attention de celle-ci, son choix d'action était illimitée. Cependant, elle voyait en Tara un moyen de réussir à se rapprocher du pouvoir en place et d'avoir une position oh combien privilégiée. Le chantage était le meilleur moyen pour arriver à ses fins. Elle se montrera cruelle et déterminée pour la piéger.

     

    Soudain, Michaela s'approcha de sa cible effleurant doucement son menton puis frôlant son épaule et s'éloignant pour l'apâter. Elle voulait tout simplement jouer avec elle. Elle ne pouvait même pas s'en passer. A l'époque, elle avait la possibilité d'avoir le pouvoir nécessaire mais Negan lui avait ôté toute possibilité la poussant à s'investir sur des voies qui la rendaient encore plus manipulatrice. Tara était toute chamboulée et subjuguée. Elle se demandait pourquoi Michaela jouait de la sorte qu'elle resta figée sur place alors que les autres tout autour se demandaient bien ce qui était en train d'arriver. Qu'allait-il se passer entre elles ? Que comptait faire Michaela ? Qu'allait-elle demander à Tara ? Se rapprochera-t-elle du pouvoir représenté par Rick ? Avait-elle d'autres intentions ? Que comptait-elle faire Tara ? Réussira-t-elle à raisonner Michaela ? Sera-t-elle obligée de révéler ce qu'elle avait vécu à Oceanside ? Comment réagira ses amis face à son secret ? Se retrouvera-t-elle considérée comme traitresse ? Cet épisode aura-t-il des conséquences sur les communautés ?

     

     

    Du côté de la demeure Collins, le rapprochement entre Juliette et Derek était des plus palpables surtout que chacun en rêvait à leur manière. Derek était plus que déstabilisé et fasciné par cette créature si enchanteresse, si divine. Il avait toujours voulu prendre soin de sa belle princesse, qu'elle soit pleinement heureuse. Même la savoir loin de lui était une déchirure insoutenable tellement la belle créature comptait à ses yeux. Jamais il n'avait pu oser ne serait-ce qu'un instant que la belle déesse sous ses yeux puisse être à ses côtés alors que finalement, dans un autre « espace temps » loin de ce monde apocalyptique, elle représentait tout un rêve. Pour lui, elle était l'idéal au féminin, la reine incarnée, d'une douceur et d'une malice comme jamais il n'en aurait rêvé nul part ailleurs. Alors rien que de savoir qu'elle avait été victime deux fois de deux agresseurs différents, cela lui était intolérable. Il désirait tant pouvoir la combler et la protéger quitte même à déplacer la terre entière ou d'affronter une horde de rôdeurs si nécessaire. Sa belle enchanteresse l'avait toujours inspirée. Et elle continuait à l'inspirer encore plus maintenant. Elle était un rayon de soleil. Il n'arrivait pas à croire qu'il la ressentait tout contre lui. Résister était tout bonnement une perte de temps. Il voulait la garder dans ses bras à tout jamais. Il réclamait tout simplement que la magie vienne pour cela. En même temps, il était plus que tourmenté du fait que son frère ait disparu et qu'Eleanor, cette femme si mystérieuse puisse connaître beaucoup de choses sur lui. Et si finalement, elle avait quelque chose à voir avec sa disparition ? Il ne pouvait pas concevoir qu'une telle femme puisse avoir quelque chose à voir avec cette affaire. Il y avait aussi ses parents qui à l'époque avaient tendance à le surprotéger et jamais il n'avait compris le pourquoi. Il avait tout pleins de questions à l'esprit mais lorsqu'il vit sa belle colombe, il n'avait qu'elle à l'esprit. Il voulait pouvoir la ressentir tout contre lui. En même temps, il était curieux de la connaître davantage, de faire de chaque petit instant, le moment idéal et magique. Il se montrera doux et curieux pour réaliser son souhait.

     

    Pour la belle enchanteresse brune, tout était comme elle le souhaitait. Enfin, il n'y avait plus personne qui pouvait se mettre en travers de sa route. Elle pouvait enfin être à ses côtés et sa stratégie fonctionnait comme elle le souhaitait. Maintenant, elle avait des envies de jouer. C'était la première fois qu'elle ressentait cela pour quelqu'un et c'était si grisant, si exaltant. Elle rêvait de passer à la vitesse supérieure et de pouvoir ressentir son corps tout contre le sien dans un instant si idyllique comme ses douces attentions si enivrantes. Elle voulait prendre l'air, découvrir le monde mais elle l'avait trouvée. Derek était tout ce dont elle désirait. Il était si charmant, si prévenant, si merveilleux, si sexy. Il était une telle perle rare qu'il n'était pas question de voir son beau canon allait vers quelqu'un d'autre. Elle était capable de beaucoup de choses rien que pour lui. Elle se découvrait littéralement. Même, il lui inspirait des idées plus que coquines et même inimaginables. L'apocalypse à l'extérieur avec ses rôdeurs ? Cela n'était pas important du tout, même insignifiant comparé au fait de voir le visage de son bellâtre si radieux, son sourire à tomber. En tout cas, sa stratégie fonctionnait au vue de la réaction de son bellâtre qu'elle savait qu'elle pouvait passer à la vitesse supérieure. Le meilleur moyen était de rester la jeune femme reconnaissante et malicieuse pour l'attraper dans ses filets. Elle se montrera attentionnée et coquine pour atteindre son rêve.

     

    La belle enchanteresse effleura subtilement son torse, laissant son souffle agir sur sur son cou et le mordillant coquinement pour le faire frémir. Il était complètement conquis qu'il laissa échapper un soupir de satisfaction. Il se sentait si bien auprès d'elle qu'il aimerait qu'une boucle temporelle soit crée afin de vivre pleinement ce moment inoubliable avec sa douce colombe. Elle lui faisait un effet tellement indescriptible qu'il était incapable de penser irrationnellement. Du côté de la belle déesse, celle-ci frisonnait sous son doux contact qu'elle rêvait de ressentir ses attentions contre son corps et ce indéfiniment.

     

    J (se montrant prévenante et tentatrice en mordillant le creux de sa main, procurant une douceur à son index et effleurant légèrement le bas de son corps avec sa jambe pour l'enflammer) : « Mon prince, celui dont je n'ai jamais cessé de voir apparaître dans mes rêves les plus fous, tu es d'une telle perfection que je désire voir ce moment à tes côtés ne jamais prendre fin. (se montrant malicieuse et rassurante en guidant les mains de son beau canon vers ses cuisses et ses hanches l'approchant au plus près de son intimité pour l'ébranler) Ne t'en fais pas mon ange, je serai toujours là auprès de toi. S'il t'était arrivé quoi que ce soit, j'en serais plus qu'anéantie. (prenant une grande respiration) Tu es ce qui m'est arrivé de mieux dans la vie trésor tu n'imagines pas. (se montrant protectrice en posant son front contre le sien et l'effleurant doucement pour le troubler) Tu es un tel ange tombé du ciel. Je désire tant te combler aussi telle la perfection que tu représentes pour moi bébé. (se montrant prévenante et perverse en léchant le début de son avant-bras et laissant sa main aller vers ce qu'elle désirait en le malaxant légèrement pour le mettre au supplice) Je suis tellement au mieux aussi auprès de toi. Jamais je ne me suis sentie aussi bien que tu m'inspires des choses que l'on n'ose pas penser tout haut si tu vois ce que je veux dire.

     

    D (conquis) : Ma belle déesse, une contemplation telle que j'ai l'impression d'être en plein rêve. Moi non plus, je ne veux pas que cela s'arrête et de me retrouver près de toi pour l'éternité. (charmé et protecteur en effleurant doucement la joue de sa belle) Ma puce, jamais je ne te quitterai, jamais je ne pourrai être éloigné d'une telle femme si extraordinaire et merveilleuse. C'est moi le plus chanceux d'être auprès d'une telle merveille. (touché) Et toi d'être rentrée dans la mienne c'est le plus beau des cadeaux de la création. (comblé et influencé en embrassant tendrement la joue de sa belle créature) Tu le fais à merveille ma douce. (joueur en laissant ses mains effleurer lentement le corps de la belle apparition) J'ai tellement hâte de voir ce dont tu me réserves ma reine. Je suis à toi. (prenant une grande respiration) Tu m'inspires mon ange et dans tous les domaines, même les plus inimaginables.

     

    J (se montrant coquine en laissant sa main glisser vers son pantalon et boxer et malaxant subtilement son intimité pour l'enflammer) : Oh bébé, c'est bel et bien la réalité et elle va devenir bien meilleure que toutes tes pensées les plus inassouvis. (prenant une grande respiration) Je vais réaliser le moindre de tes fantasmes les rendant oh combien inoubliables que tu m'en redemanderas encore et encore. (se montrant rassurante en griffant son poignet et allant vers son bas-ventre en lui procurant une douceur tout proche de son intimité pour le dérouter) Je suis tellement rassurée. Les mots me manquent tellement tu illumines tout ce qu'il y a autour de toi moi la première. (feignant de rougir en baissant son regard pour le troubler) Là, je ne sais plus où me mettre, je suis tellement touchée. (se montrant allumeuse et pervese en léchant frénétiquement sa joue, mordillant le lobe de son oreille et pinçant ses fesses pour l'émoustiller) Chaque chose en son temps bébé et cela sera si magique. (se montrant curieuse pour l'intriguer) Oh je suis curieuse de savoir dans quels domaines bébé. Cela m'intrigue tellement mon ange. (prenant une grande respiration) J'aimerai connaître encore plus mon bellâtre et tout ce qu'il adore tellement.

     

    D (séduit) : Tu me mets tellement au supplice ma belle colombe. Je n'en peux plus d'être si loin de toi. (prenant une grande respiration) Viens vite tout contre moi mon ange. (joueur) Et moi je te procurerai tout ce dont tu as toujours rêvé et même des surprises. Tu es une telle reine que je comblera le moindre de tes désirs. (rougit) Je ne sais plus où me mettre. Tu es une telle apparition, si délicieuse et exquise que je me demande comment on n'a pas pu être plus tout l'un auprès de l'autre. (rassurant en embrassant la joue de sa belle déesse) Tu es en droit d'entendre tous ses mots mon ange et même davantage. (troublé) Tu me tortures bébé, tu sais ce que tu en train de me faire ? Je le sais que cela sera déjà d'un bonheur absolu. (se confiant à son enchanteresse) Tu as inspiré plusieurs de mes personnages dans mes écrits belle splendeur. Je pourrai te montrer tout cela. (prenant une grande respiration) J'ai toujours désiré te montrer mes œuvres et avoir ton opinion. (attentionné et joueur) Oh tu pourras l'admirer comme personne princesse. »

     

    Derek était encore plus séduit par cette resplendissante beauté si merveilleuse. Elle était si attentionnée, si malicieuse, si brillante, si joueuse. Elle avait tout pour elle. Il était même ce qu'il avait toujours désiré. Il avait l'impression qu'enfin les choses pouvaient devenir bien meilleures à présent. Il était subjugué par sa présence. Il voulait tout simplement que le temps tourne à l'infini afin de profiter de la ressentir tout contre lui. Il désirait tant admirer le bonheur sur le visage de son enchanteresse resplendissant au travers d'un sourire si rayonnant. Il désirait la voir heureuse et encore mieux, il désirait partager tellement de choses avec elle. Il avait enfin le courage de pouvoir lui montrer tout ce qu'il aimait et qui le passionnait. Il était prêt à passer un tout autre cap avec sa reine. En même temps, il avait toujours dans ses pensées sa vie de famille si compliquée comme son frère disparu ou ses parents. Même, il se posait encore plus de questions concernant Eleanor ou même tout ce qui concernait l'existence des siens. Il ne savait plus quoi faire. Ne pas connaître la vérité était une torture à ses yeux. Cependant, en se plongeant dans le regard de sa belle tentatrice, il n'arrivait plus à penser comme il le désirait. C'était si déstabilisant mais pour sa diablesse sous ses yeux, il était capable de tout. Son seul désir était de la combler comme jamais elle en avait rêvé jusqu'ici. Il était cependant plus que curieux de la connaître davantage. Il se montrera malicieux et curieux pour atteindre son rêve. Du côté de Juliette, le tout se passait au-delà de tout ce qu'elle pouvait imaginer. Cela la réjouissait tellement qu'elle sentait à quel point elle était proche de son beau gosse. Elle pouvait ressentir sa douce chaleur et elle rêvait de passer à la vitesse supérieure. Sa stratégie était la bonne mais vue comment celui-ci se confiait, elle avait conscience qu'elle devait l'adapter afin de pouvoir être auprès de son canon. Il lui suffisait de se confier à son tour en plus en plus d'être aussi coquine et malicieuse. Elle se montrera prévenante et tentatrice pour le piéger.

     

    La belle tentatrice amena son beau mâle un peu plus vers l'intérieur le poussant sur le canapé, se mettant à califourchon sur lui et bougeant telle une tigresse en effleurant vigoureusement son corps avec sa main pour le tenter. Elle désirait l'affâmer, lui faire perdre peu à peu le contrôle au point que rien d'autre ne compterait mis à part à elle. Il était tellement conquis qu'il ne pouvait s'empêcher de placer ses mains autour de sa taille effleurant le bas de son dos et se mordillant la lèvre d'un désir insoutenable. Il était tout simplement aux anges. Seulement, ce moment fut interrompu lorsqu'ils entendirent du bruit. C'était une musique et issue de ce qui fonctionnait à piles à une certaine époque à savoir les radios compact disc. Certes, c'était imposant, mais ce genre de chose permettait d'écouter un peu plus de musique. Ce produit se faisait si rare maintenant. Ceux qui en possédaient s'estimaient plus que chanceux. D'ailleurs, c'était une musique de The Rasmus : Run to you. C'était une musique plutôt rare qui s'écoutait au jour d'aujourd'hui. Derek avait conscience que ce bruit venait tout simplement d'un endroit auquel jamais il ne s'était rendu à savoir une pièce secrète que ses parents cachaient soigneusement. Derek souffrait de ne pas pouvoir être tout près de sa belle. Cependant, une chose était certaine à savoir qu'il ne voulait pas être loin d'elle. Alors il l'invita à se lever pour l'accompagner là-bas et découvrir ce qui se passe. Juliette était d'autant plus déçu car elle sentait le moment approcher. Par la suite, elle vit une opportunité à savoir qu'en l'accompagnant, elle se rapprocherait encore plus de lui. Ainsi, elle pourra le croquer. Elle vint vers son bellâtre et ensemble, ils se rendirent vers la pièce. Celle-ci était fermée à clé malheureusement mais ils se mirent tous les deux à écouter pour savoir ce qui peut arriver derrière cette porte. Et là, ils furent sous le choc car derrière, c'était le bruit des rôdeurs. Que comptait faire Derek ? Voudra-t-il rentrer avec Juliette dans cette pièce ? Que fera-t-il comme découverte ? Cela changera-t-il la phase de ses pensées et du monde par la même occasion ? Pourra-t-il vivre un moment si merveilleux auprès de sa belle ? Pourra-t-il découvrir la vérité au sujet de son frère et d'Eleanor ? Découvrira-t-il des choses sur ses parents ? Que comptait faire Juliette ? Allait-elle pouvoir croquer son bellâtre ? Fera-t-elle des découvertes ?

      

     

    Au sein du Sanctuaire, lieu de base et de vie des sauveurs dans un autre endroit que celui de Negan, Sherry Matthews avait l'impression de respirer, de pouvoir penser par elle-même et d'être loin de celui qui pouvait être à la fois si charmant et d'une cruauté sans vergogne. Depuis qu'elle était proche de Negan, même l'une de ses femmes, D'ailleurs, dans la liste, elle était considérée comme l'une des plus précieuses. Elle était même vers la tête de la liste. Cela la terrifiait tous les jours comme le fait de voir qu'elle en tirerait par conséquent les avantages nécessaires. Depuis quelques temps, elle n'en pouvait plus de la situation. Il y avait un moment, elle avait tenté de sauver sa soeur Tina avec son mari de l'époque Dwight en échappant à Negan, mais la mort de Tina les avait brisé tous les deux. La belle brune en voulait par la suite à Dwight Whiver pour avoir appris une décision qui allait les séparer à jamais. En effet, Tina était morte à cause du stress, de l'ambiance qui règnait. C'était dur de vivre dans un monde aussi apocalyptique. En plus, le fait de ne pas savoir où étaient leurs parents était des plus compliqués. Sherry se sentait coupable surtout parce qu'elle avait décidé de s'enfuir avec Dwight et Tina. Elle avait perdu la personne qui lui importait le plus à ses yeux et le pire n'était pas arrivé encore. Dwight, pour la protéger, avait décidé d'aller voir Negan pour demander pardon mais le prix était plus que lourd. En effet, Dwight s'était vu brûler une partie du visage et le pire était de voir Sherry propulsé comme femme de Negan. Aujourd'hui, elle était comme une étrangère. Elle voulait tant pouvoir se sortir de ce milieu mais c'était compliqué. Dwight était que l'ombre de lui-même. En plus, finalement, alors qu'elle avait mis en garde Daryl, celui-ci ne l'avait pas écouté et même il avait fui. Elle devait donc trouver un moyen de s'en sortir. Le but était donc de trouver une alliée. Elle se montrera conciliante et déterminée pour atteindre son objectif.

     

    Ses pensées furent vite interrompues lorsqu'elle reçut un coup en plein visage qui l'avait propulsée au sol. Elle se demandait bien ce qui se passait. Et là, elle vit une femme plutôt sexy et classe qui était satisfaite de voir son ennemie à terre. Elle s'appelait Rayna Taylor et elle sembait avoir des intentions plus que mystérieuses. Que comptait faire Sherry ? Allait-elle pouvoir en finir avec Negan ? Que comptait-elle faire avec Dwight ? Allait-elle retrouver Daryl ? Comment se passeront les retrouvailles ? Avait-elle d'autres intentions ? Voulait-elle abattre Negan ? Quelles étaient les intentions de Rayna ? Que comptait-elle faire ?

     

     

     

    Fin du chapitre. 


    votre commentaire
  • Chapitre 3 : Haute trahison

     

     

    Sur la route non loin de la forêt, Rick et Michonne étaient à la recherche de vivre et de nécessaire pour tenter de se sortir des griffes des sauveurs et de Negan. Pour eux deux, c'était un soulagement que de pouvoir enfin avancer et de se libérer d'un tyran qu'était Negan. Rick avait toujours pensé qu'en acceptant un marché avec Negan et les siens en lui fournissant plus de la moitié de ce qu'ils avaient, le groupe serait ainsi préservé. Il n'y aurait eu plus de morts, plus de secrets à préserver et également plus de combats. Depuis que l'épidémie avait causé bon nombre de dégâts, il avait dû peu à peu se mettre en position de combat, même à un point qu'il avait dû mettre son humanité de côté pour protéger les siens. D'ailleurs, cela avait causé bon nombre de tensions à causer avec sa femme dont il n'était plus aussi proche ou de la distance qu'il y avait avec son fils. Autant, il avait pu être bien proche de son fils avec le temps le préparant au combat contre les rôdeurs mais avec sa femme c'était tout autre chose puisqu'elle l'avait trompé avec Shane. Avec le temps, il avait pu se poser doucement en leader mais jamais il ne s'était senti aussi bien qu'en étant auprès de Michonne. Rien que le fait d'avoir croisé son regard dans un premier temps à la prison, celle si combative et protectrice en même temps l'avait totalement fait chavirer. Il s'était rapproché d'elle mais en ayant subi l'attaque des sauveurs et le fait que Negan avait tué Abraham et Glenn, il avait peur que la même chose arrive à Michonne ou à n'importe qui d'autre. Il était perdu, même au point que le secret sur sa paternité envers Judith ne pouvait être gardé le plus longtemps. Il avait enfin pu extérioriser ce qu'il ressentait et pris conscience que pour vivre comme il l'entendait, il fallait se libérer et prendre les armes. Il avait conscience qu'il y aurait des dégâts, des morts mais il était déterminé d'où cette idée de trouver des vivres comme des armes et avec sa moitié. Il avait conscience que sans elle, finalement, il ne serait en aucun cas à la hauteur. Il comptait se laisser tout de même guidé par sa belle. Il se montrera doux et conciliant pour atteindre son rêve.

     

    Du côté de la belle samourai, le fait que les sauveurs aient pu prendre en otage sa communauté était un affront. Elle voulait plus que tout les voir déguerpir et de reprendre une vie tranquille. Ce qui par contre lui avait fait beaucoup de mal était de voir Rick céder si facilement. Il était vrai qu'elle avait été traumatisée par la mort de Glenn et d'Abraham mais cela ne l'avait en aucun cas empêché de vouloir continuer à se battre. Elle avait connu la tyranie et l'oppression avec le Gouverneur à l'époque qui avait tenté de la pourchasser, de la tuer et cela ne l'avait pas arrêter à vouloir la justice. Ce qui comptait le plus à ses yeux était de pouvoir rendre justice et de protéger les siens peu importe ce qu'il devait arriver ou même si elle devait se sacrifier. Le bonheur des siens était le plus important. D'ailleurs, jusqu'à présent, elle s'était clairement retenue de se battre pour ne pas entraver le leadership de Rick mais en entendant tout simplement le pourquoi de sa résignation à se battre, elle avait clairement compris que celui-ci était en conflit intérieur, qu'il n'en pouvait plus de laisser son humanité de côté, Elle s'était dit cependant que de tenir cette position était loin d'être l'idéal alors au lieu de le combattre, elle avait décidé de lui faire prendre conscience psychologiquement que ce qui arrivait était loin d'être l'idéal en particulier pour les enfants de Rick à savoir Carl et Judith et qu'il fallait se battre pour cela. Elle s'était servie d'ailleurs des morts de Glenn et d'Abraham puis de celle de Spencer mort éventré à la vue de tous et du kidnapping d'Eugène pour lui faire prendre conscience de la gravité de la situation. Au plus profond d'elle, elle avait quand même eu marre de voir un Rick éteint et incapable de se battre. Maintenant que son homme était prêt à se battre, il fallait le guider et lui montrer que lui seul pouvait diriger la communauté, que même s'il réussissait à réunir les autres, il pouvait prendre le commandement de la ville. Elle savait qu'ainsi, plus jamais un homme tyranique ne puisse leur faire peur. Avait-elle des ambitions par la suite ? C'était possible mais elle avait toujours refreiné ce qu'elle désirait au plus profond de son être. Elle devait se concentrer sur Rick et le fait de lui faire prendre conscience de ses possibilités. Elle se montrera douce et prévenante pour réussir son projet.

     

    Ils étaient en pleine balade tous les deux bien éloignés d'Alexandria quand soudain, ils virent un sanglier. C'était l'occasion d'apporter du gibier à toute la commauté. Il fallait courir pour l'avoir. Ainsi, Rick commença doucement à avancer vers la cible mais celle-ci sentit le danger au point de vite déguerpir. Il était déçu. La belle de son côté était amusée par la situation. Elle savait que si ce n'était pas en forêt qu'ils allaient trouver quelque chose, ils le trouveraient au sein des bâtiments.

     

    M (se montrant douce et amusée pour le troubler) : « T'es rouillé mon cher ! Le sanglier s'est mis en mode speedy pour te semer. (se confiant pour l'ébranler) C'est bien que tu te remettes à la chasse tout de même. (se montrant prévenante pour l'amadouer) Tu es toujours prêt à aller de l'avant, étant un leader dans l'âme né. Tu nous guides comme personne. (se montrant gentille pour le dérouter) On peut réussir à combattre Negan, à lui prouver que nous sommes forts et capables de survivre ensemble. Et tu es celui qui peut nous guider tous.

     

    R (affichant un sourire et comique) : C'est qu'il s'est rendu compte que j'étais mou pour le suivre. (songeur et se confiant) C'est vrai et ça fait du bien surtout en ta si belle compagnie. (modeste) Je n'ai pas l'impression d'être quelqu'un d'aussi exceptionnel que tu le dis. Si c'était le cas, Glenn, Abraham, Spencer et même tous ceux avant décédés seraient toujours en vie. (prévenant) Tu es un ange, mais si je peux faire tout cela, c'est que tu es là auprès de moi. C'est tous les deux que nous pouvons réussir.

     

    M (se montrant curieuse et prévenante pour l'intriguer) : C'est la première fois que je te vois sourire et ça fait du bien. Qu'est-ce qui te fait sourire ainsi ? (se montrant touchée pour l'attendrir) Oh, je ne sais pas quoi dire. (se montrant rassurante pour le dérouter) Tu sais que ce n'est en aucun cas de ta faute s'il y a eu tous ses évènements. Nous le savons tous et nous sommes dans un contexte bien particulier. (prenant une grande respiration) Toutes les personnes même si elles ne sont plus là savent que tu souhaites le mieux pour nous tous. Alors tu ne dois surtout pas t'en vouloir. (voyant une occasion de faire sa proposition pour l'apâter) Et si finalement, tu nous guidais tous au-delà de la communauté d'Alexandria ? Tu peux réunir absolument toutes les communautés et ainsi nous amener à la victoire. (se montrant émue et modeste pour le déstabiliser) Que tu m'inclues dans tout cela est si gentil. Cependant, je ne fais pas grand chose car c'est toi qui nous a tous amenés jusqu'à Alexandria et à vivre au sein de cette communauté.

     

    R (conciliant et touché) : C'est si gentil. Je peux entrevoir enfin une issue à tout ce qui arrive et le fait que je sois auprès d'une si belle enchanteresse. (charmeur) Ne dis rien et profitons de ses merveilleux instants tous les deux. C'est que l'on n'en a pas eu l'occasion depuis que Negan nous a tous pris en otage et à nous pousser à accomplir ses quatre volontés. (rassuré) Tu n'imagines pas à quel point ça me touche. C'est que je me sens pourtant si coupable mais je suis apaisé en ta présence. (prenant une grande respiration) Glenn avait réussi à me sauver mais j'étais incapable de faire pareil pour lui. Sans lui, jamais je ne t'aurais rencontré. (faisant une proposition) Je peux faire cela, mais c'est mieux de le faire à deux, tous les deux. (protecteur) Mais tu es celle qui m'inspire, celle qui réussit à me faire prendre conscience de mes capacités et ce n'est pas rien. Tu m'as avant tout convaincu pour la communauté aussi. »

     

    Rick se sentait plus apaisé et surtout heureux d'être en la présence de sa belle. Il sentait en effet qu'il pouvait dépasser ses limites et pouvoir aider afin de créer un meilleur avenir pour tout le monde. Michonne lui permettait d'avoir de l'espoir mais sa culpabilité n'avait pas disparu pour autant. Il avait conscience du fait que beaucoup allaient mourir mais il ne supportait pas de voir que certains soient morts par rapport à sa décision. Il s'était dit qu'en acceptant le marché avec Negan, tous les siens seraient protégés mais il n'en était rien. Surtout, il réalisait que s'il avait accepté ce marché aussi c'était surtout parce qu'il pouvait refreiner ses envies de massacre et reprendre cette humanité qu'il avait perdu. En réalisant son erreur grossière, finalement, il se disait qu'il avait trahi les siens et en particulier Maggie par rapport au fait de ne pas avoir accepté de se battre plus tôt. Il s'était par contre toujours demandé ce qu'il serait devenu en se battant continuellement. Il craignait finalement de prendre le chemin de Negan, et c'était finalement cela qui l'attendait. Il devait préparer tout le monde à la guerre et ensuite que les autres l'éliminent. Il avait quand même le soutien de sa belle et il devait à tout prix la garder. Il voyait en elle un meilleur leader que ce qu'il n'était. Il se montrera doux et attentionné pour arriver à ses fins. Pour ce qui était de la belle samourai, elle avait commencé à lui faire prendre conscience de son potentiel mais par contre, elle était surprise que celui-ci veuille un partenaire. Elle avait toujours combattu pour survivre, pour aller de l'avant, pour rendre justice mais de là à diriger toute une communauté, c'était une autre paire de manches. Elle avait toujours eu cette optique de famille dès lors qu'elle avait rencontré Rick. Elle se disait que jamais elle n'aurait pu surmonter sa souffrance de la perte de son fils depuis que l'épidémie avait surgi mais en la présence de Rick, elle voyait un avenir. Elle avait par contre tout au fond d'elle rêver d'avoir un poste important mais elle ne s'était jamais lancée sur cette voie ayant toujours été guidé par des hommes influents et sauvages. Elle savait qu'en le guidant, elle pouvait qui sait réaliser son rêve bien secret. Sa stratégie réussissait bien et elle devait continuer sur cette voie. Elle se montrera prévenante et douce pour atteindre son rêve.

     

    Ainsi, Rick et Michonne virent au loin un très grand groupe de rôdeurs qui ne rêvent que de faire une bouchée sur leur passage. Il fallait vite se cacher, trouver un bâtiment pour se protéger. Seulement, en même temps au loin, ils entendirent le bruit de voitures. Les deux se disaient tout de suite que cela pouvait être les sauveurs. Il ne fallait surtout pas se faire repérer par eux, alors il fallait faire face aux rôdeurs. Ainsi, Michonne partit vite vers un rôdeur usant de son sabre et décapitant son ennemi puis ensuite mit un coup en pleine tête au suivant. Elle préférait mieux prendre les choses en main. Elle fit signe à Rick de s'occuper du reste et il se mit à attaquer les autres en usant de son poignard sur les rôdeurs soit en mettant un coup en pleine tête ou en les écrasant lorsqu'ils étaient au sol. Qu'allait-il arriver entre eux ? Rick voudra-t-il réunir les communautés ? Sera-t-il seul aux commandes ? Est-ce que Michonne l'assistera ? Est-ce qu'il prendra de la violence au point de devenir le prochain Negan ? Que comptait faire Michonne ? Prendra-t-elle les commandes aux côtés de Rick ? Quelles étaient ses intentions ? Est-ce que le duo découvrira les vivres nécessaires ? Feront-ils face aux sauveurs ?

     

     

    Pendant ce temps, au sein du Sanctuaire, bien loin de Negan, la tension entre Sherry et Rayna était indéniable. Sherry, elle, pensait être encore en sécurité pendant un temps, mais elle avait été prise par surprise. Elle rêvait de se sortir de cette situation d'être l'épouse de Negan. Elle avait même pensé que Daryl pourrait l'aider. Elle lui avait même porté assistance pour la sortie mais ce n'était pas le cas. Demander à Dwight quelque chose ? Cela n'était pas la peine. Trouver une alliée était compliquée surtout lorsqu'elle avait vu Rayna, une femme bien diabolique et fidèle à Negan. Demander à cette femme d'être son alliée allait être plus difficile. En effet, Rayna était l'un des bras droits de Negan, une tueuse sans pitiée qui organisait des opérations coups de poing. D'ailleurs, c'était en partie grâce à ses opérations que Negan était aussi craint. Elle devait pourtant tout tentée pour essayer de la faire changer d'avis. Elle se disait que le meilleur moyen pour atteindre son objectif était de se focaliser sur son humanité et son passé. Elle sentait que c'était un sacré défi mais elle n'allait pas se dérober loin de là même si leur relation entre les deux était loin d'être au beau fixe. Elle se montrera fine et compréhensive pour réaliser son souhait.

     

    En effet, les deux jeunes femmes s'étaient rencontrées il y a quatre ans de cela alors que Sherry venait tout juste d'arriver dans le Sanctuaire avec sa soeur et son homme. Rayna était une jeune femme pleins de mystères et de surprises. Elle était de cette ville. Elle était issue d'une famille pauvre. Elle avait rêvé de se sortir de ce milieu et ce à tout prix. Elle était une fille capricieuse, une véritable princesse. Ses parents travaillaient au sein d'une entreprise automobile. Ils travaillaient très dur au point que c'était compliqué pour eux de rester longtemps avec la belle. Celle-ci ne supportait pas cette situation se sentant comme seule au monde. Elle était gardée la plupart du temps par une amie de sa mère qui était plus que stricte. Elle n'aimait pas du tout que l'on puisse lui dicter les règles. Elle désirait beaucoup d'attentions et des présents comme s'il en pleuvait. Elle avait vu que l'amie de sa mère aimait plus que tout ses bibelots de collection sur les chiens et de toute sorte il fallait dire. Il y en avait des grands, des petits, des énormes, à croire qu'elle vivait qu'avec ça. Cela l'énervait car finalement, elle était comme absente. Elle avait envie de lui faire payer très cher cet affront et elle avait un plan. Elle se disait qu'avec un chantage, elle pouvait atteindre son but. Elle comptait casser les bibelots en disant à l'amie de sa mère que si elle voulait préserver sa collection, elle devait la laisser appeler sa famille. Elle se montrera ferme et déterminée pour atteindre son objectif. La confrontation avec l'amie de sa mère avait été plus qu'intense mais cela n'avait pas empêché Rayna de continuer son plan. Elle cassa un à un les petits bibelots affichant un sourire malicieux pour la provoquer. L'amie de sa mère était plus que déstabilisée et même troublée par la situation. Elle n'avait d'autre choix que de se résigner à accepter la proposition de la belle diablesse en lui passant le téléphone. La belle téléphona et eut sa mère au téléphone. Elle était satisfaite car elle pouvait agir et s'éloigner de l'amie sur le champ. Elle prétexta à sa mère que l'amie était tyranique et qu'elle lui avait crié dessus. La mère vint de ce pas cherchait sa fille et mit un terme à l'amitié avec celle qui gardait sa princesse. Rayna était bien satisfaite. C'était même jouissif. Au fil du temps, Rayna avait l'attention de sa mère mais celle de son père c'était une toute autre histoire. En effet, celui-ci ne supportait pas que sa propre fille puisse obtenir toute l'attention de sa mère. Il essaya donc de lui enseigner de manière très stricte ce qu'il faisait comme travail espérant que celle-ci puisse être embauchée plus tard dans l'entreprise. A force d'être dans ce lieu, il avait l'idée de tout faire pour que le responsable puisse prendre la suite pour la petite. Il n'était même pas question que sa fille puisse aller à l'école estimant que la petite n'avait besoin que de l'apprentissage à l'usine. Seulement, c'était trop pour elle qu'elle décida de passer le plus clair de son temps en compagnie de personnes peu recommandables. Au fil du temps, elle était devenue une personne influente dans les larcins en tout genre alors qu'un homme peu recommandable menait les choses tambours battants. Il voulait causer bien des dégâts en ville. Il voyait que cette ville méritait un bon coup de pied au derrière et en particulier les politiciens de là haut. Il inspirait ses adeptes et donc Rayna. Seulement, celui-ci n'était pas intéressé par la belle mais par une greluche blonde de bas étage. Elle avait l'idée donc de devancer sa rivale afin d'être au plus haut de la liste. Elle comptait la discréditer en la faisant passer pour une marie couche-toi là. Elle voyait l'idée de prendre des photos puis de les montrer à celui qu'elle désirait pour arriver à ses fins. Elle se montrera fine et subtile pour atteindre son objectif. Elle organisa un rendez-vous entre sa rivale et un sbire pour les piéger. Elle était satisfaite d'atteindre ce bel objectif. Tout se passait à merveille. Elle avait les preuves nécessaires qu'elle apporta à celui qu'elle convoitait mais elle vit que c'était un coureur de jupons. En effet, elle vit celui-ci avec une autre femme, même plusieurs. C'était la chose la plus horrible qui soit. Elle ne rêvait que d'une seule chose c'était de se venger, de pouvoir lui dire sa manière de penser. Elle savait comment procéder à savoir d'attendre patiemment que les filles sortent. En attendant, elle était partie au niveau de la réserve commune prenant une arme discrètement puis attendit que les filles sortent pour agir. Elle pointa son arme sur celui qui l'avait blessé et lui tira une balle directement entre les deux yeux. Elle était rancunière. Il ne fallait surtout pas l'énerver, lui causer le moindre tort. Elle faisait payer les choses au centuple et ainsi, elle mettait à genoux ses ennemis tels qu'ils soient. Elle avait pris un chemin tortueux et qui l'avait profondément changé. Le fait d'être dans un milieu défavorisé l'avait poussé au-delà de ses limites. Elle rêvait tout de même d'une place au soleil, d'un endroit où la gloire et la fortune lui sourirait. Ce rêve ne s'était jamais concrétisé par la suite si ce n'était tout juste peu avant le début de l'épidémie. Elle avait remarqué ce bellâtre si charmant, si séduisant et sexy. Elle désirait pouvoir le connaître et le croquer. Elle n'avait jusqu'à présent pensé qu'à se venger, qu'à accomplir la volonté des autres mais là, elle voulait pouvoir prendre son destin en main, accomplir son rêve. Elle avait l'impression qu'avec ce canon, elle pouvait atteindre ses rêves. Seulemet, l'épidémie avait lieu ce jour-là et elle fut séparée de son rêve. Elle n'avait eu de cesse de chercher mais voilà, à un moment donné, elle était arrivée du côté des sauveurs et de Negan. Son entrée était un réel mystère mais le chef lui faisait entièrement confiance. C'était d'ailleurs au cours de cette entrée qu'elle vit la belle Sherry aux côtés de Dwight et de Tina. Elle avait toujours envié le fait que celle-ci puisse à la fois avoir une place inestimable dans la communauté et d'obtenir ce qu'elle souhaitait. La rencontre entre les deux jeunes femmes était éléctrique. Sherry, elle, était si timide. Elle se préoccupait avant tout de sa soeur malade comme de son homme. Ils voulaient vivre une vie plus confortable mais ils avaient croisés la route des sauveurs. Rayna ne supportait pas de voir une telle gentillesse. Elle devait tout faire pour forcer la belle à partir. Elle comptait lui montrer que les sauveurs étaient loin d'être des enfants de cœur. Elle avait l'idée de prouver que les membres étaient là pour causer du tort à d'autres. Elle se montrera ferme et déterminée pour la piéger. Ainsi, Rayna montra au travers de prises de guerre à quel point ils étaient mauvais. Sherry prit peur au point de convaincre Dwight qui était un lieutenant de Negan et sa soeur de partir. Cela scellait la relation entre les deux ennemies et particulièrement lors du retour de Sherry propulsée l'une des femmes de Negan. C'était pour Rayna, la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Elle avait conscience qu'il fallait adapter sa stratégie et ne plus être une simple confidente. Le seul moyen était d'attendre qu'elle se laisse consumer par l'humanité pour aller sauver l'un des prisonniers. Ensuite, elle jouera celle capturant le traitre pour la piéger et enfin la discréditer. D'ailleurs, cela était arrivé vu que Daryl s'était enfui. Avait-elle des preuves ? Elle n'avait rien de tangible mais c'était une occasion inexpérée. Elle avait conscience qu'en la faisant avouer d'avoir libéré Daryl, elle pouvait la mettre à mal et augmenter dans la hiérarchie. La torturer était envisageable. Elle se montrera cruelle et obstinée pour réaliser son souhait.

     

    Ainsi, Rayna mit un coup en plein visage de la belle pour lui montrer qu'elle menait la danse. Sherry se sentait mal mais elle devait rester calme. Elle savait qu'elle était prise au piège mais elle ne s'avouait pas vaincu. Elle avait l'occasion enfin de sortir de la vie des sauveurs et elle n'allait pas laisser passer cette si grande opportunité. Du côté de Rayna, avoir ce pouvoir était si grisant. Elle savait qu'en continuant sur cette voie, elle ne pouvait qu'éliminer une rivale et une menace. Est-ce que ce qu'elle faisait était bien ? C'était une grande question mais depuis qu'elle n'avait plus vue cet espoir, elle ne connaissait que cette vie. Elle rêvait de s'en sortir mais ele réalisait que c'était une utopie à présent.

     

    R (se montrant ferme et furieuse pour l'effrayer) : « Grande traitresse, alors que Negan te faisait le plus confiance. Tu me dégoûtes ma chère. (se montrant menaçante pour la dérouter) Alors tu as deux solutions à savoir soit de m'avouer ce que tu as fait pour Daryl et d'obtenir une clémence ou bien au contraire de te taire et de mourir à petit feu. (se montrant cruelle pour l'ébranler) Je choisirais vite si j'étais toi. Il peut tellement arriver des choses en si peu de temps.

     

    S (se montrant innocente pour la désarçonner) : Mais je n'ai rien fait comme tu le penses, crois-moi. Negan ne te croiera jamais. (se montrant résignée pour l'amadouer) Je t'en prie, ne fais pas ce genre de chose. Je ferai ce que tu désires. (se montrant désorientée pour la déboussoler) Je te dirai tout.

     

    R (se montrant obstinée en lui donnant une sacrée gifle et mentant pour la soumettre) : Qui te dit que je n'ai rien contre toi ? Il t'a suffi juste d'un oubli et j'ai trouvé ce dont il s'agit. (prenant une grande respiration) Est-ce qu'il faut que je te fasse un dessin ? (satisfaite mais se montrant insistante en avançant son visage tout près du sien pour la désorienter) Je compte faire tout ce dont il me plaira que cela te plaise ou non. (troublée mais se montrant curieuse pour l'apâter) Alors prouve-moi ta volonté en commençant par me dire pourquoi tu as aidé Daryl à sortir.

     

    S (se montrant curieuse et mentant pour la déstabiliser) : Mais de quoi il s'agit ? Je t'assure que je n'ai rien fait. (se montrant effrayée pour l'émouvoir) Non, non, ne fais pas ça. (se montrant docile et compréhensive pour la troubler) Je comprends ta motivation mais tu es loin de la vérirté. (jouant la confidente pour tenter d'éloigner la belle) Pour arriver à cela, il faut commencer par le départ et le fait même que nous sommes tous manipulés par Negan en personne, y compris toi. »

     

    Sherry sentait que finalement la compréhension n'était pas la meilleure des stratégies pour réussir à atteindre ce dont elle rêvait à savoir de sortir de cet enfer qu'était le Sanctuaire, de ce gouvernement tyranique et d'être la femme de celui-ci, enfin l'une d'elles. Elle se sentait coupable car après tout, si elle en était là aujourd'hui, c'était de sa faute car elle avait cru en cet homme et qu'elle avait entrainé à la fois Dwight, son ex-mari et sa soeur dans cette histoire. Elle avait précipité la mort de celle-ci tout comme la déchéance dans les ténèbres de Dwight. Elle voulait se racheter une conduite, vivre décemment et peut-être convaincre Rayna que tout simplement, elle faisait fausse route. Le meilleur moyen était de jouer la confidente et que cela soit bien dosé pour la dérouter. Elle se montrera douce pour atteindre son rêve. Du côté de Rayna, elle était proche du but, du fait de discréditer sa rivale et d'obtenir une place encore plus importante dans le groupe. Elle avait conscience que sa stratégie était efficace et qu'il fallait faire durer les choses le plus longtemps possible. Elle aimait tant avoir le contrôle et de prouver ainsi que sa proie était piégée. Elle devait accentuer sa stratégie et donc sa torture. Il n'y avait rien de mieux pour obtenir des informations. Avec cela, elle pouvait d'autant plus montrer à Negan que Sherry était loin d'être quelqu'un de fiable. Elle se montrera cruelle et sans pitié pour la piéger.

     

    Alors, Rayna s'approcha encore plus de sa proie la prenant par le cou en serrant pour lui montrer qu'elle était à sa merci. Cette sensation de pouvoir était des plus enivrantes, exaltantes. Elle sentait que le moment de présenter Sherry comme la traitresse était proche. De plus, dans sa conviction la plus profonde, sa rivale était loin de faire partie de la bande. Elle n'allait pas s'arrêter en si bon chemin. Sherry, elle, sentait qu'elle était à sa merci. Elle espérait qu'avec des confidences bien choisies, elle pouvait se sortir de ce traquenard. Qu'allait-il se passer entre elles ? Que comptait faire Rayna ? Pourra-t-elle se rapprocher de Negan ? Qu'avait-elle fait pour lui jusqu'ici ? Allait-elle pouvoir soutirer des aveux à Sherry ? Allait-elle retrouver l'homme qu'elle avait croisé avant l'épidémie ? Que comptait faire Sherry ? Qu'allait-elle confier ? Avouera-t-elle ce qu'elle a commis depuis qu'elle est arrivée chez les Sauveurs ? Avouera-t-elle d'avoir participé à la fuite de Daryl ? Pourra-t-elle retrouvé Dwight ? Avait-elle d'autres intentions pour la suite, enfin pour après sa sortie ?

     

     

    Du côté d'un lieu oh combien mystérieux mais décrite comme une sorte d'abri prénommée Seconde Chance, les habitants étaient en train de travailler d'arrache-pied pour réussir à construire une défense solide. Sur une estrade, deux personnes surveillaient de près. En fait, il s'agissait des deux personnes qui dirigèrent ce lieu de main de maître. C'était d'ailleurs eux qui avaient eu l'idée de donnée un nom à ce groupe à savoir les bâtisseurs. Il se trouvait que le couple n'était autre que les parents d'Eleanor à savoir Spencer James Walcott et sa femme Beth Mackenzie. Tous deux se sentaient comme dans un poisson dans l'eau mais bon nombre de leurs secrets risquent de troubler la petite vie tranquille de ce groupe.

     

    Spencer était issu d'une famille bien aisée et même influente au sein de la ville de Washington. Il était même le frère ainé d'une fratrie composée de trois frères en tout. Il était malheureusement au sein de cette famille celui sur qui tout reposait, celui qui devait prendre l'héritage des siens. Il se trouvait que son père était dans la politique et n'avait rêvé que d'une seule chose : être le président des Etats-Unis. Malheureusement, il n'avait pas eu cette chance d'atteindre son rêve alors il l'avait reporté sur Spencer au point de l'étouffer littéralement avec ses discours. Le beau brun avait rêvé de vivre une enfance normale, mais il n'avait pas eu cette chance au point de devoir tout faire pour satisfaire les demandes de son père ou de sa mère. Il était comme le fils idéal petit. Il voulait aider tout simplement les siens mais il se rendait compte au fur et à mesure qu'il restreignait considérablement ses envies. Le fait même de voir les autres enfants en train de s'amuser alors qu'il était à la maison en train d'écouter les leçons de son paternel. Il bouillonnait de l'intérieur. Il se disait que d'exploser ne servirait à rien mais à force, il savait que pour prendre son destin en main, il fallait dire ce qu'il désirait le plus. Lors d'une fête avec bon nombre d'invités importants, il décida de tenir tête à son père ce qui causa des désagréments. Le patriarche se sentait honteux et Spencer, lui, pouvait être comme les autres enfants. Seulement, le fait d'agir ainsi avait pour conséquence qu'il était par la suite d'autant plus surveillé et particulièrement pour que ses frères puissent être guidés. Spencer était en colère, même fou de rage que finalement, on voit en lui qu'un moyen d'assouvir des rêves. Il aurait aimé pouvoir jouer de la musique et pratiquer le piano. Seulement, avec le temps, et ressentant un désir des plus grandissants de haine envers son père, il décida que son métier idéal à accomplir n'était autre que de rentrer dans la justice et de devenir le procureur spécialisé dans la corruption. Le mieux pour tenir tête à son père était tout simplement de pouvoir réaliser le métier qu'il déteste par-dessus tout. Il menait de front alors sa confrontation avec son père comme le fait de guider ses frères. D'ailleurs ceux-ci l'admiraient et lorsqu'ils étaient ensemble, c'était oh combien magique. Ils étaient inséparables mais cette vie de famille en partie idéale mais une vérité changea à jamais le destin de cette famille. Ils apprirent ainsi que leur père avait tout bonnement trahi leur mère en ayant une aventure et ayant un fils. Durant bon nombre d'années, les frères avaient tenté de tout faire pour retrouver celui qu'ils ne connaissaient en aucune façon mais pour Spencer, tenter de le retrouver était tout bonnement une insulte et une trahison sans nom. Il ne voulait pas faire de mal à sa mère. Il voulait ce qu'il y avait de mieux pour elle. Au cours de ses études, il enchainait d'ailleurs les petits boulots pour commencer à la remercier jusqu'à ce qu'il réussisse à obtenir son diplôme et sa licence pour exercer. Il était si heureux. Il n'avait qu'une hâte à savoir de punir les corrompus de politiciens. D'ailleurs, il commençait tout d'abord à poursuivre son père pour des pots de vins et délits d'initié. Est-ce qu'il regrettait son choix ? Cela n'était pas le cas bien au contraire. Il lui en voulait du mensonge qui avait brisé la famille. Comment il avait pu tromper la femme qu'il aimait par-dessus tout ? C'était inconcevable pour Spencer. Réussissant dans son métier, il se rendait compte que d'exercer son métier était bien loin d'être ce qu'il imaginait. Affronter des personnes qui n'hésitaient pas une seule seconde à user de tous les systèmes de la loi, c'était compliqué à supporter. Il aimerait pouvoir se changer les idées. D'ailleurs, à force de travailler, il ne pouvait s'empêcher de penser à ce frère qu'il ne connaissait pas. Et s'il avait fait une erreur de ne pas enquêter ? Peu à peu avec le temps, cela le torturait mais une rencontre changea sa vie à jamais. Il avait vu Beth au travers d'une réception plus qu'importante organisée par le maire. Celle-ci avait une robe plutôt somptueuse et d'un bleu étincelant. Il était comme subjugué par cette déesse qu'il en perdait littéralement les mots. Ils avaient pu discuter tous les deux et c'était aux yeux du beau canon l'un des plus beaux moments de son existence. Elle était si délicieuse, si malicieuse, si parfaite. Elle était une telle perfection. Il pensait être dans un rêve et qu'il allait se réveiller, mais en croisant son regard et la manière dont elle croisait ses jambes, c'était inoubliable. Il sentait qu'elle était quelqu'un de spécial et pour cause vu que peu à peu ils se sont rapprochés au point de passer à l'acte. Par la suite, ils avaient pu construire une histoire solide et s'étaient mariés comme dans les contes de fées. Même, ils avaient eu une fille Eleanor, sa princesse, et aussi la prunelle de ses yeux. Le fait d'avoir une famille l'avait poussé à aller au-delà de ses convictions. Il voyait bien plus haut que son poste, voulant côtoyer les hauts responsables. Il avait été inspiré par la belle qui voulait le meilleur pour son bellâtre et qu'il soit à un plus haut niveau. Il savait bien ce que cela impliquait vu ce qu'il avait vécu avec son père ou d'autres personnes mais pour elle, il était prêt à tout. Il avait de plus en plus de relations se sentant même capable de devenir le procureur général de l'Etat. C'était lors de cette période que sa fille vint à avoir un accident important car une voiture l'avait renversée et qu'elle avait besoin d'une transfusion de sang. Il découvrit ainsi que sa princesse possédait un gène exceptionnel et que ce qui allait arriver pousserait tout le monde à vouloir s'en emparer. Cela l'avait poussé avec sa compagne à avoir un abri solide. Finalement, ils avaient bien fait de construire cet abri vu l'épidémie qui avait fait de sacrés ravages. Seulement, le beau canon sentait que sa fille s'était éloignée de lui et cela le rendait malheureux. Il se sentait perdu et il savait que pour avoir sa famille pleinement unie, il devait offrir une communauté solide. Le moyen était de montrer qu'il existait un avenir. Il se montrera rassembleur et décidé pour atteindre son rêve.

     

    L'exquise et diablesse Beth était un véritable mystère pour cette ville de Washington au point que l'on pouvait se demander qui était sa famille ou bien ce qu'elle avait fait pendant de nombreuses années. On pouvait voir l'enchanteresse qu'au moment où cette grande réception avait eu lieu. Elle avait toujours rêvé de gloire et de pouvoir. Le mieux était de côtoyer un homme ambitieux et capable de dépasser ses propres limites alors même que celle-ci la guiderait dans ses démarches. Les hommes politiques déjà arrivés au sommet n'étaient pas des plus intéressants. Elle aimait les défis, elle aimait même le danger et elle en voulait bien davantage. Elle comptait jouer la femme prévenante et coquine pour piéger la personne. Elle sentait que la plus grande des stratégies était d'avancer progressivement afin d'occuper pleinement les pensées de sa proie au point que celle-ci en devienne dépendant. Elle avait affiché une robe qui ferait à coup sûr une grande sensation. Elle avait accordé sa tenue avec un maquillage à la fois sobre et sexy. En arrivant, elle attirait de suite le coup d'oeil, ce désir si indéniable et elle en était plutôt satisfaite. Elle haissait le fait que les crétins viennent la côtoyer jusqu'à ce qu'elle ne repère Spencer, un homme à la fois prévenant, sexy et séduisant. Elle avait entendu parlé de lui, de ce qu'il accomplissait au sein de la ville et elle vit une opportunité grandissante. Quoi de mieux d'obtenir la gloire et la fortune tant espérée en venant corrompre le beau gosse qui combat la corruption. Elle se voyait auprès de lui alors que celui-ci se retrouverait à un poste crucial. Elle sentait cependant que celui-ci n'était pas à l'aise dans ce genre d'endroit. Pour elle, le fait de se retrouver dans ce lieu était une délivrance, même une consécration, elle qui rêvait de côtoyer la haute société américaine. En tout cas, elle se disait que pour se rapprocher de ce beau canon, elle devait être des plus rassurantes pour l'amadouer. Elle se montrera douce et légèrement entreprenante pour le piéger. Ainsi, elle vint vers lui en bougeant sensuellement des hanches et se plongeant dans son regard pour l'ensorceler. Celui-ci était plus que troublé et même fasciné par cette belle créature. Il pensait partir car la soirée n'était pas à la hauteur mais de voir cette beauté dans ce lieu l'intriguait. Il désirait apprendre à la connaître, savoir ce qu'elle faisait ici et la mettre en garde sur la malhonnêteté de certains habitants dans cette ville. Pour lui, il n'était pas question qu'une si belle déesse soit corrompu par l'aspect de ce lieu. La belle créature s'approcha encore plus de son beau canon embrassant doucement et perversement sa joue, effleurant le dessus de sa main et laissant son souffle agir sur son cou pour le faire frémir. Il était complètement désarmé face à cette divinité. Résister face à cette splendeur était même plus qu'impossible. C'était étrange mais en sa présence, il se sentait des plus audacieux. Il lui proposa un verre ce qu'elle accepta volontiers en effleurant doucement sa cuisse pour l'enflammer. Elle aimait marquer les esprits et cela avait marché vu qu'il ne pouvait pas la quitter des yeux. Lentement, les deux se confièrent sur le ressenti de ce monde puis sur de biens autres choses. Ils devinrent par la suite et des confidents. Pour la belle diablesse, le tout se passait comme elle le désirait. Il était temps de passer à la vitesse supérieure. Le bon moyen d'atteindre son rêve était tout simplement d'organiser le dîner le plus mémorable du monde. Ainsi, elle pourra user de ses charmes pour le titiller. Elle avait bien conscience du fait qu'il était troublé. Elle désirait faire tomber toutes ses barrières afin de passer à la vitesse supérieure. En effet, elle pourra par la suite user de son influence pour l'amener à atteindre des palliers vers le sommet. Elle se montrera perverse et coquine pour le piéger. Lors du dîner, les choses se passaient de manière progressive. La tentatrice usa de fines allusions et des attentions enivrantes alors qu'elle servait les plats pour l'ébranler. Il était totalement charmé qu'il rougissait légèrement. Elle lui faisait un effet des plus indéniables. Il se demandait alors pourquoi une telle femme n'avait pas trouvé chaussure à son pied tellement elle représentait le rêve incarné. Et alors qu'il allait dire quelque chose, la belle et magnifique créature vint à lui voler un baiser langoureux et intense alors qu'elle titillait sa langue avec la sienne dans un moment charnel et torride. Puis finalement, ils passèrent à l'acte et c'était magique. Par la suite, la douce vint à devenir sa petite amie et sa douce confidente. Elle pouvait agir peu à peu sur sa condition en commençant à lui donner des noms de personnes influentes, capables de l'amener à se diriger vers le sommet. Il était totalement influencé qu'il allait à l'encontre de ses convictions. Pour cette perfection, il était prêt à déplacer des montagnes qu'il accepta d'y aller. Elle arrivait à atteindre ce qu'elle désirait jusqu'à ce qu'elle tombe enceinte. C'était une surprise pour elle mais finalement, cela servait ses intérêts. En effet, elle désirait avoir la main sur son beau gosse et avec cette annonce, cela pouvait fonctionner à la perfection. Elle se montrera touchée et complètement émue pour l'émouvoir. Elle avait accompagné cette annonce avec un plat de lasagnes, son plat préféré puis des éclairs au chocolat avec un mot voulant « tout dire ». La surprise fut totale pour le bellâtre qui était ravi, même aux anges d'avoir un enfant en compagnie de sa belle. Ainsi, voyant à quel point le moment ne pouvait être qu'idyllique, il avait une surprise en main à savoir une bague. En fait, il avait prévu de demander la belle en mariage et c'était ce qu'il faisait. Ce moment était à jamais graver dans les mémoires. Rien ne pouvait finalement détruire cette idylle. Mais voilà, la belle perverse avait un secret, même un lourd secret à savoir sur la conception même de cet enfant. Ce qui était bien pire, c'était d'apprendre de par son mari que sa fille était particulière et donc sur l'épidémie qui allait arriver. Elle savait que le meilleur moyen était d'être en pole position et elle avait incité son homme à prendre les devants. Ainsi, ils avaient pu mener le groupe vers les sommets. Ensemble, ils avaient de beaux projets, mais Beth, elle, n'avait envie que d'une seule chose à savoir de prendre le pouvoir pour elle seule. Elle avait à force accompagné son mari mais elle avait pour rêve suprême de prendre le pouvoir pour elle seule. L'histoire de la richesse n'était plus une grande question. Elle voulait le pouvoir. Elle se disait que pour l'obtenir, il fallait le faire douter et acquérir la confiance du reste du groupe. Si jamais, cela ne réussissait pas, elle utiliserait les grands moyens. Elle se montrera fine et malicieuse pour le piéger.

     

    Dès lors, la diablesse approcha de son beau canon en titillant ce qu'elle désirait avec sa main et mordillant le creux de son cou pour l'enflammer. Il frissonnait sous son doux contact qu'il voulait être auprès d'elle à tout jamais. Du côté de la déesse, sa chaleur envahissait tout son être qu'elle rêvait de vivre un autre moment si inoubliable en sa compagnie.

     

    B (se montrant curieuse et tentatrice en léchant vigoureusement sa joue et mordillant le lobe de son oreille en lui murmurant qu'elle voulait croquer ce qu'elle voyait pour le dérouter) : « Tu penses que de construire va nous permettre de survivre ? Nous sommes dans un monde où c'est maintenant la loi du plus fort qui l'emporte et en cela, nous sommes bien loin des autres groupes. (se montrant prévenante pour le troubler) On doit s'assurer de ce que l'on fait et se protéger. C'est le mieux à faire. (prenant une grande respiration) Il ne faudrait pas que l'on soit en danger.

     

    S (rassurant et protecteur) : Je t'assure mon amour que c'est une chose à faire et c'est toi qui m'inspire ses idées. (rassembleur) Je sais que cela fait peur mais pour affronter les autres groupes, on doit être préparé. (attentionné) Je sais que tu as peur ma chérie, mais tu dois me faire confiance. A nous deux, nous pourrons réussir, tu le sais bien.

     

    B (se montrant touchée et coquine en mordillant le haut de son torse, effleurant le bas de son corps avec sa jambe et griffant son bas-ventre pour le dérouter) : Ca me touche t'imagine même pas beau gosse. Cependant, même si je t'inspire tant mon ange, mon conseil est plus que judicieux. (se montrant allumeuse et cruelle en guidant ses mains sur ses cuisses et ses hanches pour le désarçonner) Après, en ne suivant pas ce conseil, il peut arriver bon nombre de choses et pas des plus agréables. Ce serait si triste et tu ne veux pas cela, ça se sent trésor. (se montrant conciliante et joueuse en titillant son menton avec son index pour le désorienter) C'est vrai mais il faut dans quelque chose dans l'immédiat. Et moi, par contre, j'ai une certaine idée de l'immédiat si tu vois ce que je veux dire. (se montrant à son écoute et joueuse en feignant de l'embrasser pour l'apâter) C'est vrai, mais pour cela, tu dois me le montrer bébé. C'est que tu ne souhaites pas que je m'amuse toute seule n'est-ce pas ? »

     

    Spencer était plus que troublé et même complètement déstabilisé par cette belle créature qui réussissait à le faire douter. Il pensait qu'il pouvait diriger comme il le fallait cette communauté mais sa femme avait le don de lui faire perdre ses moyens, de l'amener à ressentir un désir des plus inextricables. Il pensait que jamais il n'aurait pu vivre une idylle aussi merveilleuse. Il craignait qu'avec l'épidémie, sa dulcinée et sa fille puissent s'éloigner de lui mais il pensait qu'il n'en était rien. Il était loin d'imaginer que sa fille complotait pour avoir le pouvoir mais également sa femme. Le pire, c'est qu'il ne réalisait pas que sa femme cachait depuis pas mal de temps quelque chose et cela risque de briser son rêve à jamais. Pour le moment, il savait que son plan afin que la communauté perdure pouvait fonctionner mais savoir que sa femme n'était pas d'accord le touchait profondément. Il se disait que le mieux était de la convaincre que le tout marcherait à la perfection. Il devait se montrer rassurant et protecteur pour atteindre son but. Du côté de la belle séductrice, le tout se passait comme elle pouvait l'espérer, même au-delà de ses espérances. Elle rêvait de ressentir ses attentions contre ses corps, ses baisers si fougueux et sensuels. Elle savait que sa stratégie était la meilleure chose à faire pour réaliser son objectif. Il y avait par contre ce secret qu'elle gardait depuis si longtemps sur sa fille. Bien sûr, elle savait pour ce qu'elle possédait mais c'était pour bien autre chose. Elle avait conscience que les répercussions seraient énormes mais pour réussir à prendre la tête de la communauté, elle était prête à détruire les illusions du beau brun. Elle devait donc accentuer sa stratégie. Elle se montrera allumeuse et conciliante pour le piéger.

     

    Alors elle prit son canon par le cou l'embrassant fougueusement et agrippant sa taille avec sa jambe pour le déboussoler. Le bel ange était des plus fascinés et conquis qu'il effleura les hanches de la belle jusqu'à atteindre ses fesses tout en rendant le baiser des plus torrides. Elle lui faisait un effet indescriptible. De plus, il se sentait plus qu'audacieux face à cette apparition. Il voulait que le temps s'arrête pour profiter de sa belle princesse. Du côté de la tentatrice, sa chaleur exaltait tout son être qu'elle voulait le croquer tout cru. Qu'allait-il se passer entre eux ? Spencer changera-t-il d'avis sur son plan ? Au contraire, réussira-t-il à convaincre la belle de son projet ? Fera-t-il des découvertes ? Quelle sera sa réaction ? Que comptait faire Beth ? Allait-elle pouvoir réaliser ses projets ? Que comptait-elle faire par rapport à son secret ? Quel était-il ? Si ce n'était pas par rapport à la particularité de sa fille, sur quoi cela portait-il ? Eleanor avait-elle un vaccin en elle concernant l'épidémie ? Etait-ce pour cela que Spencer et Beth la protégeaient à tout prix ? Pourquoi n'avaient-ils pas parlé d'Eleanor pour le vaccin ? Qu'est-ce qu'ils gagnaient en échange ?

     

     

    Un peu plus loin au niveau de la communauté d'Hiltop, Rosita Espinosa se sentait comme désemparée et perdue, même folle de rage. Elle détestait le fait d'avoir été une marionnette comme beaucoup d'autres entre les mains de Negan à lui donner la moitié de ce qu'ils avaient fait mais c'était surtout le fait de penser à Abraham, celui qu'elle avait aimé mais qui aussi lui avait brisé le coeur en sortant avec Sasha. Elle avait envie d'étriper des rôdeurs, des sauveurs et même celle qui lui avait pris son homme. C'était dur pour elle de se contrôler alors de temps en temps, elle s'éloignait pour tenter de se retrouver.

     

    Seulement, voilà qu'une horde de rôdeurs arriva par surprise vers la belle. Ils étaient même prêts à la dévorer. La belle avait un poignard qu'elle sortit vite pour poignarder chacun de ses agresseurs à la tête, ou entre les deux yeux, ou même en les écrasant mais voilà qu'ils étaient bien nombreux. Elle était prise au piège. Soudain, des tirs se firent entendre. C'était un festival tellement la personne était précise. Rosita était encore plus enragée car elle pensait que c'était Sasha qui venait la sauver. Seulement un peu plus loin, c'était une autre femme qui apparaissait. Elle s'appelait Christina Jane et elle était quelqu'un qui savait tirer avec précision. Que comptait faire Rosita ? Allait-elle faire quelque chose de dingue ? Quelles étaient ses intentions ? Qui était Christina ? Que recherchait-elle ? Pourquoi avait-elle sauvé Rosita ?

     

    Fin du chapitre. 

     


    votre commentaire
  • Chapitre 4 : L'humanité ou l'anarchie (-16)

     

     

    Dans un autre lieu qui s'appelle le Royaume et dont se trouvent d'autres réfugiés, Morgan avait entre temps réussi à sauver Carol des Sauveurs, Mais voilà, Carol était loin d'être elle qui combattait avec acharnement les rôdeurs, mettant une dérouillée fracassante aux ennemis qui voulaient abattre leur communauté. Il se sentait coupable même pour la jeune femme en qui il avait bouleversé toutes ses convictions avec ses idées de ne surtout pas tuer les personnes et d'essayer de prôner la parole. Seulement, il était déchiré car même s'il avait vu les Sauveurs à l'oeuvre avec leur idée de prendre la moitié de ce que les autres communautés possédaient, il se disait que la non-violence et le fait de capturer simplement les ennemis seraient un bon moyen de continuer à vivre par la suite en étant toujours humain et conscient que la bonté allait surpasser le reste et l'anarchie. Il était vrai qu'il avait appris ce qu'il connaissait de cette philosophie d'un ami qui l'avait sauvé de la folie alors qu'il avait perdu à la fois sa femme qui était devenue un rôdeur par la suite et son fils qui avait été mordu par ce qui restait de sa femme. Il pensait que maintenant, il pouvait enseigner cette philosophie de vie à beaucoup de personnes mais jamais il n'aurait pensé que Carol à l'époque aurait pris la fuite. Maintenant sachant que celle-ci était un peu éloigné dans une petite maison, il avait gardé le secret du lieu. Pour le service que la communauté du Royaume avait rendu pour lui, il s'était promis de les aider et même, il appréciait de vivre dans un lieu où respirait la tranquilité. Mais là, il pensait de plus en plus à Carol, à ce qu'elle devenait. Il lui avait promis de ne pas aller la voir le temps qu'elle se remette mais c'était plus fort que lui. Sa sécurité lui importait plus que tout au monde. Il se disait que le bon moyen pour réussir sa mission était juste d'être serviable et compréhensif, de faire comme s'il avait été envoyé par le dirigeant de cette communauté à savoir le roi Ezechiel. Il se montrera doux et prévenant pour atteindre son but.

     

    Il sortit tranquillement de la rue principale à pied pour se rendre sur le chemin menant à la maison de Carol avec des grenades et des pommes, ceux dont d'ailleurs Ezechiel aimaient par-dessus tout. Sur son chemin, il rencontrait quelques rôdeurs qui tentèrent immédiatement de le manger et d'en faire l'un des leurs. Immédiatement, il usa de son long bâton les mettant entre les deux yeux pour les neutraliser à tout jamais. Ensuite, reprenant son self-control habituel, il reprit sa route arrivant immédiatement devant cette petite maison avec rien aux alentours. Pour une retraite spirituelle, c'était finalement ce qu'il y avait de mieux. Il vit Carol qui prenait l'air et qui était surprise de le voir, elle qui lui avait interdit de venir dans ce lieu. Elle restait en retrait. Ce long combat contre les rôdeurs, le fait de se montrer insensible afin d'affronter les ennemis tels qu'ils soient que ce soit d'autres survivants, des gens dénués de sens morale. Elle était devenue une guerrière alors qu'elle avait perdu sa fille alors qu'elle s'était perdue en pleine forêt. Elle avait aussi perdu son époux mais c'était une libération vue comme elle était asservie à lui. Le fait même que les Sauveurs avaient effectué une attaque à Alexandria était quelque chose de trop pour elle. Sa confrontation avec Morgan qui avait laissé à l'époque un des Sauveurs survivre était le signe qu'elle devait faire un travail sur elle-même. Elle avait conscience qu'elle ne pouvait plus rester à Alexandria d'où sa fuite. Quand elle se retrouva face à un des Sauveurs et qu'elle se retrouva piégée. Elle pensait même qu'elle n'allait pas s'en sortir qu'elle s'était préparée à l'idée de mourir. Morgan l'avait sauvée de cette issue et d'une part, elle lui en voulait. Avec le temps, même, elle était devenue folle au point de confondre les humains et les rôdeurs. C'était d'ailleurs en grande partie pour cette raison qu'elle voulait se retrouver et être loin de tout ce merdier. Elle avait été très clair en ce qui concernait sa retraite spirituelle mais Morgan n'avait pas respecté cela. Elle devait tout faire pour l'envoyer au loin mais elle ignorait par contre tout ce qui était en train d'arriver à ses amis. Elle risquait de tomber vraiment de très haut et son état psychologique allait par conséquent en prendre un sérieux coup. En tout cas, elle devait tout faire pour l'éloigner. Elle avait l'idée que le seul moyen était de se montrer très clair sur ses intentions. Par contre, elle ne voulait pas l'inquiéter sur ses pensées. Elle se montrera subtile et déterminée pour réussir sa mission.

     

    Morgan s'approcha doucement de la jeune femme histoire de ne pas la brusquer. Il voulait pouvoir à tout prix maximiser ses chances de la revoir sur pied et être en pleine possession de ses moyens. Du côté de la jeune femme, celle-ci était encore plus énervée par la ténacité de Morgan mais il s'avérait qu'elle était plus que déterminée quand elle voulait quelque chose. Elle souvenait de chaque instant où elle avait défié Rick sur ce qu'il fallait faire notamment sur l'épidémie à la prison à cause de rats porteurs de ce qui changeait littéralement les hommes du monde entier en tuant directement les personnes. A l'époque, il avait précisé qu'il ne fallait surtout pas intervenir en laissant le soin à Ershel de faire ce qu'il fallait mais voilà, avec le temps, il avait compris que Carol visait juste sur le monde actuel. Elle n'était plus qu'aujourd'hui l'ombre d'elle-même mais elle avait encore ses convictions et c'était ce qui lui permettait de tenter de remonter la pente.

     

    M (serviable et mentant) : « Carol, je viens de la part du roi Ezechiel qui t'offre des grenades et des pommes. Il veut t'offrir ce qu'il y a de mieux. (protecteur et attentionné) C'est que je m'inquiète pour toi tu sais. Comment tu te sens ? (repentant) Je sais que je t'ai promis de ne pas venir mais je veux ce qu'il y a de mieux pour toi. (prenant une grande respiration) Etre seule dans un monde si hostile c'est plus que dangereux et crois en mon expérience.

     

    C (se montrant touchée en baissant son regard pour l'attendrir) : C'est gentil à toi de m'avoir amené tout cela. (se montrant rassurante en prenant ce qu'il avait pour le toucher) : Ne t'en fais pas pour moi, je vais de mieux en mieux. (se montrant insistante pour le remettre à sa place) Je sais mais pour y arriver, il faut me laisser seule à penser à tout ce que je désire. Je n'irai pas mieux si toi ou même le roi Ezechiel vienne à tout bout de champ. (se montrant décidée et sarcastique pour le désarçonner) Je sais me débrouiller seule face à ses méchants petits rôdeurs. D'ailleurs, ça fait un moment que je n'en ai pas vu dans le coin.

     

    M (serviable et modeste) : C'est normal. (heureux) C'est le principal, j'en suis des plus heureux. (repentant et insistant) Je sais et j'en suis désolé mais je pense toujours que ce n'est pas la bonne solution. (conciliant et prévenant) Je sais bien, je t'ai vu à l'oeuvre. C'est juste que l'on tente de faire un maximum de ménage.

     

    C (se montrant ferme pour le dérouter) : Pourtant c'est ce à quoi je pense le mieux et tu dois respecter mon choix. Tu as été le premier à vouloir que je pense moins aux méthodes radicales alors maintenant tu oses me faire une autre leçon ? (prenant une grande respiration) Mais pour qui te prends-tu ? (se montrant sarcastique pour le déstabiliser) Oh, je vois mais je suis grande pour faire mon propre ménage. Ce genre de monstres ne me fait pas peur et j'en ai affronté de bien plus coriace crois-moi. »

     

    Morgan pensait tenter de remettre la jeune femme complètement sur pied en lui montrant sa force et qu'elle devait avant tout revenir vers les autres mais c'était un lourd échec. Jamais il n'avait rencontré auparavant de quelqu'un d'aussi tenace. Cela lui rappelait ses instants où son épouse se montrait plus que décidée. Il était admiratif de voir autant de détermination mais aussi son côté protectrice. La laissait seule plus longtemps serait certes un moyen de combler la jeune femme mais voilà, avec la situation actuelle et les Sauveurs qui viennent à tout bout de champ réclamer la moitié de ce qu'ils avaient, il n'était pas question de la laisser seule. Il était de plus en plus encouragé à révéler ce que le Royaume cachait. Il craignait que la vérité puisse la faire fuir. Seulement, il n'avait d'autre choix que de continuer sa stratégie espérant vite que la jeune femme puisse changer d'avis. Il se montrera serviable et prévenant pour réussir sa mission. Du côté de Carol, celle-ci était bien déterminée à vouloir rester seule et à penser ses blessures. En y pensant, depuis que cette épidémie était arrivée dans le monde, jamais elle n'avait pu faire la paix avec son ancienne vie, avec ce qu'elle avait perdue. Ce moment seul était l'opportunité de se retrouver. Elle savait que pour obtenir ce qu'elle désirait, il fallait être maîtresse de ses désirs. Sa stratégie était trouvée pour atteindre son objectif. Il était vrai que ce n'était pas une réussite pour le moment mais elle ne désespérait pas d'y arriver cependant. Elle se montrera ferme et décidée pour arriver à ses fins.

     

    Ainsi, les deux se regardèrent dans les yeux attendant de voir lequel allait agir en premier. Qu'allait-il arriver entre eux ? Morgan lui racontera-t-il ce que le Royaume vit en ce moment ? Pourra-t-il la convaincre d'être de nouveau quelqu'un de combatif mais sans pour autant avoir le besoin d'user de méthodes radicales ? Changera-t-il d'avis sur ses principes ? Que comptait faire Carol ? Réussira-t-elle à éloigner Morgan ? Pourra-t-elle apprendre ce qui se passe ? Pourra-t-elle continuer sa retraite spirituelle ?

     

     

    Pendant ce temps, un peu plus loin de la communauté d'Hiltop, la situation était une totale surprise et bien mystérieuse pour les deux jeunes femmes mais en particulier pour Rosita. Elle était à la fois enragée par ce qu'elle avait vécu avec Negan et son groupe, du fait d'avoir perdu son grand amour mais qu'il était tombé amoureux d'une amie mais le pire, c'était d'être sauvée par une totale inconnue. Elle détestait tout simplement le fait que quelqu'un qu'elle ne connaissait pas vienne à son secours. Elle était méfiante par nature, laissant peu de personnes rentrer dans sa vie. Elle avait fait exception pour Abraham et Eugène au tout début avec qui elle s'était liée d'amitié. Après avec Abraham, elle s'était mise à sortir avec lui. Elle avait ensuite appris à connaître toute la communauté d'Alexandria se disant qu'enfin elle pouvait être heureuse mais le tout avait volé en éclats. Elle se disait que de donner sa confiance était un luxe qu'elle ne pouvait donner. Elle n'arrêtait pas de penser à la manière dont Negan avait tué son ex petit ami avec une violence extrême en usant de cette batte. Elle rêvait simplement de le tuer, de l'écharper et de le faire souffrir pour l'éternité. Rosita était quelqu'un d'entière et surtout rancunière. Malheureusement, elle était empêchée par le fait d'avoir tout simplement été en face de ses rôdeurs et de cette inconnue qui lui avait sauvé la mise. Lui dire merci ? Elle était trop fière pour cela car elle ne la connaissait pas mais par contre elle savait qu'elle pouvait la questionner pour la connaître davantage. C'était le meilleur moyen pour juger si elle était de confiance ou pas du tout. Elle se montrera fine et déterminée pour réaliser son souhait.

     

    A cet instant, la personne qui l'avait sauvée à savoir Christina. C'était la surprise pour Rosita qui reconnaissait celle qu'elle avait abandonné au début de l'épidémie alors qu'elle tentait de sauver sa famille. Les deux se connaissaient alors que leurs familles respectives résidaient à Dallais. Christina était plus vieille de seulement quatre ans par rapport à Rosita. La jeune fille l'admirait. En effet, Christina était une jeune fille décidée vivant dans une famille de militaire avec les hommes de la famille qui devait à tout prix respecter la tradition. Etant une fille, elle n'était pas du tout respectée à sa naissance par son père qui voulait un fils. Seule sa mère avait été là pour la guider et lui permettre d'être une jeune femme digne de ce nom. Elle était celle qui lui avait appris à faire du vélo ou même à danser qui était sa grande passion. Christina aimait par-dessus tout ses moments avec sa mère. Elle appréciait encore plus ses instants où elle lui chantait des berceuses. Elle était la petite princesse et elle appréciait cela. Chacun de ses instants était magique. Par contre, il y avait toujours le patriarche qui faisait tout pour tenter de saborder cette relation en forçant Christina à subir ses cours sur la discipline ou la forçant à effectuer des tâches pénibles. C'était trop pour la diablesse qui décida de se venger. Elle connaissait son crétin de père. Elle savait qu'il n'aimait pas du tout les personnes issues d'une famille qui ne croyait pas du tout dans le système de l'armée. Elle avait un plan à savoir de côtoyer la famille voisine de la leur histoire de le mettre en rogne. Elle se montrera subtile et déterminée pour atteindre son but. Elle commença immédiatement en créant une situation de diversion. Le bon moyen était que le chien aille malencontreusement sur le terrain voisin. La famille avait un chien qui était un yorkshire. Elle adorait ce chien, et là, il allait lui servir dans ses intérêts. Alors, lors de la promenade, elle lâcha discrètement le chien près des voisins jouant celle l'ayant perdue. Elle voulait que le tout soit le plus crédible possible. En même temps, une jeune fille jouait sur le terrain et il s'avérait que c'était Rosita jeune, qui vivait une vie plutôt agréable en soit au départ mais dont le patriarche manifestait continuellement contre le système et qui n'était pas facile à vivre. Etant fille unique, elle avait souvent à vivre loin de tout sous prétexte que c'était mal de côtoyer des personnes qui ne partageaient pas la même opinion. Alors lorsque Christina arriva par hasard sur le terrain cherchant à attraper son chien, c'était une bénédiction à ses yeux. Elle vint directement vers le petit chien l'amenant vers la jeune fille. C'était de cette rencontre que les deux jeunes filles avaient pu se rencontrer et par la suite, elles avaient sympathisé. Rosita ne s'était pas rendue compte à cette époque-là qu'elle se faisait lourdement piégée. Pour la belle diablesse, la première partie était une réussite et elle rentra de sa promenade en se disant qu'elle allait avouer à la famille qu'elle s'était faite une nouvelle amie. Elle se disait qu'avec cette révélation, elle mettrait à mal son crétin de père qu'il en perdrait par la suite le contrôle. Elle espérait que par la suite sa mère puisse le jeter dehors. Bien sûr, le tout était risqué mais elle s'en contrefichait royalement. Elle voulait être bien loin de celui qui lui gâchait lourdement la vie. Comme prévu, le patriarche se mit en colère. Il était même fou furieux rien que de voir que sa fille tentait d'aller contre ses convictions. Il n'était pas question que cela continue ainsi. Il se mit en colère contre sa fille même qu'il allait franchir un cap de non retour mais là, sa mère lui mit une gifle plus qu'intense qu'il en était déstabilisé. Elle était furax qu'on puisse s'en prendre à sa fille. Elle le jeta immédiatement dehors en lui disant que si elle le revoyait dans les parages, il perdrait toute son influence et son poste, qu'il serait à jamais fini. Il n'avait d'autres choix que de partir loin laissant son ex prendre le contrôle. La belle diablesse, elle, était plus que ravie de la tournure des évènements. Au fil du temps, les deux étaient proches. Christina se surprenait de plus en plus à apprécier Rosita. Même, elle lui apprenait des tours imparables. Ensemble, elles effectuaient les quatre cents coups au point de faire vivre un enfer à leurs familles. Au fil du temps, par contre, leur amitié était en train de s'effriter et tout cela parce que Christina avait en vue un jeune homme richissime issue d'une famille influente, même qu'il était le fils du président des Etats-Unis Benjamin Matthew Foster. Il était convoité par beaucoup de femmes mais lui, ne pensait qu'à vouloir se détacher d'un destin déjà tout tracé. Il rêvait de devenir tout simplement un entrepreneur indépendant dans le monde du voyage. Ce qui l'intéressait était d'offrir à un maximum de personnes le soin de pouvoir s'évader. Il savait que c'était loin des grandes ambitions de son père mais il y tenait à cœur. Il désirait être loin de tout et les filles qui lui tournaient lui rappeler à quel point il était ancré dans un système qu'il haissait cordialement. Christina avait vu à quel point le jeune homme était différent de tous les crétins qu'elle avait pu croiser. Elle désirait atteindre ce pouvoir et la gloire tant désirée sans que personne ne puisse lui dicter quoi que ce soit. Elle se disait que le meilleur moyen pour atteindre ce but c'était de s'approcher de lui telle la personne qui avait besoin d'aide en économie. Elle se montrera désorientée et fine pour le piéger. Seulement, Rosita commençait elle aussi à avoir des vues sur ce bellâtre et pour Christina il n'en était pas question. Cependant, le destin allait les prendre toutes les deux de vitesse avec l'épidémie qui s'était déclenchée alors que c'était un jour ordinaire. Elles avaient avancé peu à peu dans leurs études. Rosita, elle, se sentait l'âme de rentrer au sein des forces de l'ordre. Elle ne voulait pas devenir comme sa mère le souhaitait à savoir une coiffeuse. Les deux se trouvaient au sein de la rue quand des rôdeurs vinrent à les attaquer. C'était la panique. Tout le monde tentait de fuir cette inconnue. La mort était devenue bien plus effrayante que ce à quoi on pouvait s'attendre. Les filles étaient bien paniquées par ce qui arrivait. Elles tentèrent de courir l'une vers l'autre pour se protéger mais Rosita vit au loin sa mère qui était aux prises avec des personnes mal intentionnées désirant se servir de celle-ci comme un bouclier. Rosita était tourmentée. Elle ne voulait pas perdre sa mère mais en même temps, elle ne voulait pas laisser son amie aux prises avec ses monstres mais elle n'avait pas le choix. Malheureusement, ce jour-là, Christina n'avait en aucun cas vu que la mère de son amie était aux prises avec d'horribles individus. Lorsque Rosita la laissa, c'était tout simplement un crève-coeur, une trahison de la pire espèce alors qu'à son tour, elle était face à ses rôdeurs voulant la dévorer et en faire une des leurs. Elle était effrayée à les voir et encore plus en voyant le carnage qu'ils causaient autour d'eux. Les cris, le sang éparpillé un peu partout, des morceaux d'être humains, c'était pour dire à quel point les films d'horreur pouvaient exister en vrai. Finalement, cette situation était loin d'être la pire car elle ne pouvait s'empêcher de penser à cette lourde trahison. Elle désirait lui faire payer cet affront mais pour le coup, le but c'était de survivre. Elle espérait qu'à un moment donné, elle puisse rencontrer ce bellâtre qu'elle désirait par-dessus. Elle aimerait que celui-ci soit au mieux afin d'obtenir tous ses désirs. En attendant avec tout cela, il fallait survivre. C'était très dur au début de vivre dans ce monde en perdition. Elle tentait tant bien que mal d'avoir des vivres, des armes. Elle n'avait en aucun cas l'habitude d'utiliser tous ses jouets mais rien ne pouvait lui interdire désormais de le faire. C'était le principe du far west finalement. Elle pensait à sa mère en particulier dont elle n'avait aucune nouvelle. Peut-être qu'elle était encore de ce monde. Mais voilà, rien que de traverser les rues, c'était dangereux. Elle décidait que le meilleur moyen pour s'assurer que le voyage se passe bien c'était tout simplement de s'entraîner à user des armes. C'était dur. Elle avait même une appréhension à chaque fois jusqu'à ce qu'une personne vienne vers elle et voit son potentiel. Elle lui promis alors de l'entraîner à devenir plus forte, plus puissante et que si elle accomplissait ses désirs, elle pourrait l'aider en retour. Christina était impressionnée par une telle force de caractère. Avec ce qu'elle avait subi face à Rosita, elle était devenue méfiante. Cependant, elle se disait que sa bienfaitrice pouvait lui apporter bon nombre d'avantages. Il fallait vite en profiter. Elle se disait que pour obtenir tout, elle devait jouer la personne désorientée et perdue pour l'amadouer. Elle se montrera touchée et déstabilisée pour réaliser son souhait. Les choses fonctionnaient selon son bon désir qu'elle reprenait peu à peu une vie routinière. Elle alignait même les sorties sans lendemain. Les hommes qu'elle rencontrait étaient de sombres crétins qui ne pouvaient lui apporter ce dont elle désirait le plus au monde. A côté, elle progressait dans le maniement des armes au point de savoir tirer avec précision en utilisant un fusil. Elle était devenue influente au fil du temps au point d'effectuer des missions de grande importance. Sa bienfaitrice faisait partie d'un groupe qui savait se défendre et Christina en faisait partie désormais. Maintenant, elle avait en tête de trouver celle qui l'avait trahie. Et heureusement pour elle, celle qui l'avait soutenue lui annonçait que tout le monde allait bouger du côté de Washington. Pour Christina, c'était comme une bénédiction. Elle se disait que le hasard pouvait l'amener vers sa destinée. Elle avait déjà l'idée en tête d'un moment où elle pourrait la sauver des rôdeurs, lui faisant croire que sa meilleure amie lui avait trop manqué et ensuite de retourner sa veste au point de la tuer. Elle se montrera subtile et déterminée pour la piéger. Dès son arrivée à Washington, elle avait tout fait pour admirer le moindre recoin espérant la trouver. Elle était patiente. Sa vengeance sera pour la belle que plus jouissive. Puis dans le plus grand des hasards alors qu'elle avait atteint presque la communauté d'Hiltop, elle vit l'image la plus magnifique qui soit à savoir Rosita dans une position délicate. Elle profita de l'occasion pour se rapprocher de sa cible. Maintenant, elle pouvait jouer avec le passé pour la dérouter. Elle se montrera subtile et obstinée pour la piéger.

     

    Christina se rapprocha de sa proie plaçant son fusil à sa droite et la fixant du regard pour la troubler. Rosita était plus que déboussolée par ce qu'elle était en train de voir. Jamais elle n'aurait pensé que son passé bien avant Abraham et Eugène puisse refaire surface. Du côté de la belle diablesse, voir la réaction de sa cible était plus que jouissive qu'elle rêvait de passer à la vitesse supérieure et d'en finir rapidement.

     

    C (se montrant émue et feignant d'être heureuse en effleurant doucement sa joue pour la désarçonner) : « Oh bellissima que je vois, tu m'as tellement manquée. Tu n'imagines pas à quel point. (se montrant protectrice pour la dérouter) Tu n'as rien ? C'est que je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit. (se montrant repentante pour l'amadouer) Je suis désolée que l'on se soit perdue toutes les deux après ce qui s'est passé.

     

    R (se montrant surprise et curieuse pour l'intriguer) : Toi aussi tu m'as manquée, c'est une telle surprise que te voir ici. Mais comment est-ce possible ? (se montrant touchée en effleurant doucement sa main pour l'émouvoir) Je vais bien grâce à toi. Ca me touche tellement. (se montrant prévenante pour la désorienter) Mais toi, tu vas bien ? Je veux ce qu'il y a de mieux pour toi. (se montrant rassurante et repentante à son tour pour la déstabiliser) Ce n'est pas à toi de t'excuser ma belle mais à moi pour ne pas t'avoir recherchée. J'aurais dû m'acharner pour ne serait-ce que te revoir.

     

    C (se montrant évasive et prévenante pour la déboussoler) : J'ai tenu simplement le coup face à la situation. Et puis rien qu'en me disant que je te retrouverais un de ses jours, j'étais heureuse. (se montrant curieuse pour l'intriguer) Mais toi, pourquoi tu es ici ? (se montrant émue et modeste pour la toucher) C'est moi qui ne vais plus savoir où me mettre surtout que je n'ai pas fait grand chose. (se montrant rassurante et joueuse en effleurant doucement sa joue pour l'amadouer) Je vais bien ne t'en fais pas. Par contre si tu cherches à me faire rougir, ta mission sera un franc succès. (se montrant conciliante pour l'ébranler) L'important c'est que l'on soit là toi et moi. Le reste est du passé à moins que...

     

    R (se montrant émue en feignant de rougir et se confiant pour l'attendrir) : Là, je vais en perdre tous mes moyens. Cette pensée m'a totalement traversée l'esprit également. (prenant une grande respiration) On est connectées. (jouant la confidente pour la déstabiliser) C'est une longue histoire mon arrivée ici. J'ai perdu les miens puis un homme merveilleux nommé Abraham m'a sauvé et m'a emmené à travers les Etats jusqu'à ce que j'arrive à Washington. (se montrant joueuse en titillant son menton avec son index pour l'ébranler) Pourtant tu l'as fait ma belle et je vais continuer comme il se doit. (se montrant malicieuse en effleurant son épaule pour la troubler) Et si je dis que oui c'est mon souhait que comptes-tu faire ? (se montrant curieuse pour l'apâter) Que quoi ? Là, tu m'intrigues. »

     

    Pour Rosita, le fait même que Christina soit revenue dans sa vie était à la fois troublant et mystérieux. Elle se sentait coupable de l'avoir laissée au moment même où cette épidémie était apparue. Il fallait la comprendre car le fait de laisser sa mère était tout bonnement impensable tellement elle l'admirait. Seulement, elle ignorait qu'elle déclencherait une furie. Revoir son amie était peut-être une chance enfin de renouer avec une humanité qu'elle pensait perdue. Elle était intriguée par le discours de la belle à la fois remplie de joie mais également de mystère. Etait-il possible que finalement Christina vienne à vouloir se venger après tout ce temps ? Elle se disait que ce n'était pas possible. En même temps, elle connaissait le côté plutôt imprévisible de celle qui était sa meilleure amie à l'époque. Elle ne savait pas quoi faire sur le coup mais elle avait conscience que pour se sortir de cette situation, elle devait entendre tout ce que la belle en face d'elle avait à lui dire. Elle pourrait par la suite prendre la décision qui s'impose. Elle se montrera fine et déterminée pour arriver à ses fins. Du côté de la belle diablesse, le tout se passait au-delà de toutes ses espérances que cela satisfaisait pleinement son égo. Elle voyait bien à quel point sa cible était toute chamboulée et pour cause vue que cela faisait en quelque sorte une éternité qu'elles ne s'étaient pas vues. Par contre le fait que Rosita lui présente ses excuses était très insuffisant pour elle car pour ainsi dire, il n'y avait aucune justification. Cela même la rendait folle de rage. Seulement avant de pouvoir se venger comme elle le souhaitait, elle devait continuer sur sa stratégie afin que celle-ci ne voit rien venir au moment où elle en finirait. Pour la belle tentatrice, le mieux était que celle qui lui avait fait du mal ressente ce qu'elle avait pu ressentir à l'époque. Elle se montrera cruelle et déterminée pour la piéger.

     

    Dès lors les deux jeunes femmes restèrent impassibles. On se demandait bien qui allait intervenir en premier tellement c'était intense. Qu'allait-il se passer entre elles ? Rosita pourra-t-elle en apprendre plus sur Christina ? Se rendra-t-elle compte que son ancienne amie souhaite se venger ? Pourra-t-elle venger la mort d'Abraham ? Quelles seront les conséquences pour elle d'une telle idée ? Pourra-t-elle avancer et se construire une nouvelle vie ? Etait-elle en danger ? Que comptait faire Christina ? Pourra-t-elle se venger de Rosita ? Quelles étaient ses intentions par la suite ? Qui était la personne qui l'avait conditionnée à être une guerrière et qui l'avait sauvée ?

     

     

    Du côté de ce qui pouvait être en apparence le centre ville de Washington dans un terrain carrément en ruine, un combat avait lieu entre plusieurs hommes et des rôdeurs. C'était le carnage autour d'eux. A perte de vue, Washington était loin d'être reconnaissable comme ses bâtiments historiques qui faisaient de la ville sa grandeur. On n'arrivait pas à distinguer qui pouvait être ses nombreuses personnes mais un en particulier se distingue. Il s'agissait de Peter James Foster, le jeune frère de Benjamin qui était loin d'être un simple membre d'une lointaine famille puissante. Il était bien fini le temps d'être le fils du président de la plus grande puissance du monde. En étant le deuxième de cette famille, il avait toujours été mis en retrait, considéré comme celui qui créerait toujours des problèmes. Il en avait plus que marre de se sentir invisible. Son grand frère était pour ainsi dire l'exemple à suivre, qu'à chaque fois même, ses parents lui disaient qu'il aurait dû être comme son frère. C'était compliqué pour lui d'entendre tout cela et encore plus de voir son grand frère être là pour l'aider en cas de besoin ou à le soutenir. Même au cours de sa scolarité, il avait été invisible. Il avait tout fait pour dire ce qu'il pensait mais rien à faire, personne ne l'écoutait. Il avait très tôt tout fait pour s'éloigner de cette famille en commençant par vouloir tout faire pour être un chanteur ce qui aurait tout simplement ruiné la réputation des siens. Il n'avait rien à perdre qu'il avait tout tenté en se rendant dans les bars les moins recommandables et jouant sans cesse au point qu'il en ait tout pleins de dettes. Il s'était attiré les foudres de gens bien ignobles et cruels mais le patriarche comme son frère l'aidèrent à se sortir de bon nombre d'impasses. Seulement, plus les choses avançaient et plus il réussissait finalement à s'éloigner de sa famille. Son père comme son frère lui tournèrent rapidement le dos. Cela était pour le dernier une traversée difficile qu'il avait commis encore plus d'erreurs se frottant même aux criminels. Même, un jour, il avait pensé à faire assassiner les siens de telle sorte à prendre l'argent. Le dernier de cette famille était en train de perdre pied perdant tous ses repères. Peut-être qu'il aurait dû songer à parler à son grand frère. Le fait que peut-être il y avait peu de différences les faisait directement rentrer dans une compétition sans fin. Il songeait à en finir avec ses démons avec le temps mais l'épidémie avait eu raison de sa volonté changeant le monde en un désastre complet. Pensant aux siens avant tout, il avait tout fait pour les retrouver mais la résidence était complètement vide. Il n'y avait que les corps des employés complètement dévorés jusqu'au plus profond de leurs entrailles. Soudain, ils se réveillèrent fin prêt à dévorer le seul en vie. Pour Peter, c'était le choc. Il ne voulait pas leur faire de mal, mais c'était impossible. La vérité éclatait sur la nouveauté d'un monde en perdition, dénué d'humanités. Il prit la fuite voulant éviter de voir cette horreur. Connaissant les nouvelles données, il prenait ses distances avec le monde, avec les personnes ayant peur de rencontrer ses rôdeurs. Il ne s'était pas remis de ce qu'il avait vu au sein de la demeure familiale. Soudain, une horde de rôdeurs l'attaqua. Il était pris au piège. Et là, une jeune femme avec tout un groupe vint le sauver. Il était des plus reconnaissants. De plus, il était fasciné par cette belle créature resplendissante et mystérieuse. Elle était à ses yeux la déesse incarnée. Elle s'appelait Elena Davenport et elle était plus que mystérieuse. Il suivait le groupe mais particulièrement la belle enchanteresse qu'il aimerait connaître. Il désirait même la combler au-delà de tout ce qu'il pouvait imaginer. Il savait que pour être à ses côtés, il devait se montrer des plus audacieux. Il se montrera déterminé et joueur pour arriver à ses fins. Ainsi, grâce à elle, il apprit à se battre et même à tuer. Elle réveillait en lui son côté sombre. Il était plus que troublé par la douce mais en même temps il se posait des questions sur elle. En étant bien plus avec elle, il se rendit compte à quel point la tâche était ardue. Il ne s'avouait pas pour autant vaincu mais une partie de lui avait conscience que tout ce qu'il faisait était mal. Elle lui faisait un effet intarissable. Il désirait résister mais c'était plus que compliqué. Cependant, il ignorait à quel point elle était diabolique et ce qu'elle prévoyait de faire. Il voulait cependant adapter sa stratégie de départ avec des confidences et rien de mieux que ce qu'il ressentait. Il se montrera attentionné et malicieux pour réaliser son souhait. En attendant, il était pris dans un combat plus qu'incertain et il fallait vite en finir.

     

    Une ombre se dessinait au loin de ce combat. Il s'agissait d'une jeune femme qui s'avérait justement être Elena. Celle-ci était en train d'avancer plutôt déterminée vers son objectif. Elle aimait l'ambiance qu'il y avait et surtout de voir ce que chaque membre pouvait montrer au niveau de ses capacités. Elle jeta un oeil tout particulier à Peter dont elle avait des objectifs bien mystérieux en tête. La belle diablesse avait un passé oh combien mystérieux et intriguant. Personne ne savait ce qu'elle avait vécu avant que cette épidémie n'arrive sur cette Terre. Elle gardait cela bien secret de telle sorte à ce que cela ne puisse être une arme contre elle. Ainsi, elle avait toutes les cartes en main pour atteindre son plan. Elle avait par contre une capacité indéniable pour garder son sang froid ce qui était à la fois fascinant et intriguant. En plus, elle savait bien se battre et elle l'avait montrée lorsqu'elle avait vu Peter se retrouver en pleine difficulté face aux rôdeurs. Pour elle, ses rôdeurs n'étaient tout simplement qu'une manifestation nouvelle que la Terre avait voulu faire payer l'espèce humaine pour tous ses pêchés. Cependant, elle n'allait pas les accueillir comme cela sur un plateau. Avec eux, elle voyait un moyen de montrer qu'elle avait du pouvoir. C'était même la toute première étape d'un plan bien ambitieux. En effet, pour asseoir son autorité, il fallait être ferme et savoir utiliser le châtiment des rôdeurs à bon escient. Cela n'était qu'accessoire car le fait de voir Peter était pour la belle tentatrice quelque chose d'essentiel. Elle avait bien conscience de qui était ce jeune homme et ce qu'il pouvait lui apporter. La différence c'était qu'il n'était qu'une étape vers ce qu'elle désirait ardemment à savoir son frère qui n'était plus réapparu depuis que l'épidémie était bel et bien présente. Autant obtenir un grand pouvoir, c'était avec l'ainée de la famille. Elle se disait que pour y arriver, il fallait séduire le plus jeune, l'inciter à côtoyer le danger, le vice, le plaisir et les sensations enivrantes du combat. Elle désirait lui faire perdre totalement le contrôle qu'il deviendrait dépendant d'elle. Elle était coquine, joueuse, entreprenante et même sadique sur les bords. Elle était une jeune femme plutôt observatrice qu'on avait l'impression qu'elle savait déchiffrer les pensées des autres. Elle se disait que même malmener ses cibles allait le rendre complètement fou. Ainsi, il l'amènera vers ce frère qu'elle désirait tant et en ce qui concerne celui sous ses yeux, elle allait le détruire à petit feu. Elle se montrera coquine et perverse pour le piéger. Ainsi, elle avait mis son plan à exécution après l'avoir sauvé en bougeant sensuellement ses hanches, l'amenant ensuite à se battre lors d'un entrainement de combat et lui volant un baiser des plus intenses. Il se disait qu'il fallait résister à cette créature, qu'elle n'avait juste été là que pour le sauver et lui donner une chance de retrouver les siens mais il était incapable de partir. Elle réveillait en lui des sentiments plus qu'inédits. Finalement, ils se rapprochèrent et passèrent à l'acte dans un moment intense. Par la suite, le jeune homme était devenu dépendant de la belle enchanteresse et cela satisfaisait pleinement la belle. Mais avec le temps, elle en avait marre de voir que le plus jeune des frères. Elle voulait être avec l'ainé et il fallait que le plus jeune la guide vers son objectif. Elle pensait que le meilleur moyen était d'être encore plus cruelle et tentatrice pour atteindre son rêve.

     

    La belle enchanteresse avança tranquillement puis sortit ses poignards les enfonçant coup sur coup sur les ennemis au niveau de l'estomac les tournant suffisamment pour les faire souffrir et désarçonner sa cible. Elle était ravie de montrer qu'elle avait bien de l'influence. Peter était complètement fasciné et impressionné par ce que cette diablesse pouvait effectuer. Elle était si sûr d'elle à ses yeux, même, elle se fondait dans ce décor apocalyptique qu'il en était plus qu'impressionné. Puis celle-ci s'occupa du reste à savoir des rôdeurs en plantant les poignards dans la tête de chaque rôdeur et essuyant ceux-ci sur le bas de ce qu'elle portait pour le dérouter. Elle aimait le jeu, même elle en rafollait. Du côté du jeune homme, il était complètement troublé qu'il n'arrivait en aucun cas à bouger.

     

    P (heureux et reconnaissant) : « Oh ma belle, je te remercie pour le fait de m'avoir sauvé la vie encore une fois. (se confiant) J'ai eu peur de ne plus jamais revoir cette bouille si angélique et malicieuse. Je serai complètement anéanti sans toi t'imagine pas. (prenant une grande respiration) Tu as changé ma vie à un point indescriptible. (effleurant doucement sa joue et se plongeant dans son regard) On doit y aller tu ne crois pas ma douce ?

     

    E (se montrant perverse et dominatrice en repoussant la main du jeune homme pour le dérouter) : Range cette main mon beau, c'est moi qui décide quand tu peux me toucher ou venir déposer ses lèvres sur les miennes. Tu as par ailleurs échoué en affrontant ses ennemis et ses rôdeurs. (se montrant coquine en griffant sa joue avec son poignard, léchant la trace de sang et mordillant le creux de son cou pour l'enflammer) Tu pourras regagner cette possibilité si tu fais exactement ce que je dis. Je te connais mon beau et tu rêves de me plaquer au sol, de laisser tes mains comme tes lèvres parcourir mon corps jusqu'à me faire tienne. (voyant une occasion de le manipuler avec une proposition puis se montrant cruelle en titillant son menton avec son index et lui faisant un clin d'oeil coquin pour l'ébranler) Mais ça mon cher, il va vite falloir que tu me montres tout ce dont tu es capable de faire, ta pleine obéissance à mon égard en me donnant un moyen de retrouver ton frère le plus vite possible. (se montrant allumeuse en feignant de l'embrasser pour le désarçonner) Tu ne veux pas perdre l'occasion de ne plus revoir ce corps de rêve auprès de toi ? Alors tu sais ce qu'il te reste à faire. »

     

    Peter trouvait cela totalement injuste de voir que sa diablesse lui parlait de son frère. Il avait enfin trouvé la stabilité auprès de cette beauté, de la manière dont elle l'entrainait à aller au plus loin de ses limites comme celle qu'elle avait à l'amener à caresser ce corps de déesse. Il était énervé de voir que son frère était encore le plus important de cette histoire. Il se demandait pourquoi elle le voulait dans le groupe. Il pensait au fait qu'il avait enfin l'occasion de faire ses preuves mais voilà, rien que d'entendre que son frère était encore présent dans l'esprit, il était en colère. Il voulait pourtant tout faire pour retrouver les siens, se rendant compte à quel point il avait fait des conneries par le passé mais là, depuis qu'il était avec Elena et le groupe, c'était différent. Il avait trouvé un sens à son existence et surtout une créature tellement somptueuse. Rien que le fait que son frère puisse venir ici, il avait peur de perdre Elena à tout jamais. Il voulait combler la belle mais il savait qu'à un moment donné, il allait la décevoir en changeant le plan. Il n'était pas question de voir sur du long terme son frère dans les parages. D'ailleurs son frère était-il toujours en vie ? C'était un mystère. Il n'avait d'autre choix que de tout faire pour éliminer la menace. Tout d'abord, il comptait aider la belle en lui révélant des endroits où pourrait se cacher son frère puis ensuite, discrètement, il irait le retrouver seul et se chargerait de l'éliminer une bonne fois pour toutes. Il se montrera serviable et déterminé pour réussir sa mission et garder sa place au sein du groupe. Du côté de la belle enchanteresse, le tout se passait exactement comme elle le souhaitait. Attendre à voir sa cible qui n'arrivait pas avec le temps commençait sérieusement à la mettre en rogne. Seuement, elle avait conscience qu'elle devait vite garder son calme. Elle savait bien que Peter ne portait pas dans son coeur sa famille mais elle se disait qu'elle avait suffisamment d'influence sur lui pour qu'il effectue tout ce dont elle désirait. Cependant, elle était bien loin d'être idiote et comptait surveiller le jeune frère. Il n'était pas question de perdre une opportunité aussi grande d'attraper l'ainé dans ses filets. Bien sûr, si Benjamin était effectivement bien mort et sans que Peter ne soit intervenu, elle reverrait les choses autrement mais elle s'était effectivement adaptée à ce monde rempli de dangers et d'incertitudes. Elle savait rebondir. Elle devait garder son pouvoir sur Peter pour le moment et rien de mieux que sa stratégie qu'elle mettait en place pour y arriver. Elle se montrera obstinée et allumeuse pour atteindre son but.

     

    Soudain, elle fit signe à des sbires de sortir les corps et ensuite de mener la marche car tout le monde allait partir. Ils s'exécutèrent sans broncher. La belle tentatrice avait conscience du pouvoir qu'elle possédait et elle en voulait davantage. Le jeune homme, lui était encore plus subjugué par cette beauté, une telle perfection qu'il avait l'impression de rêver. Seulement, en croisant son regard, il se rendait bien compte qu'il était dans la réalité et pour rien au monde, il ne voulait être loin d'elle. Bien sûr, il désirait la connaître davantage mais elle avait tellement d'influences sur lui, qu'il échouait à chaque fois. Qu'allait-il se passer entre eux ? Peter révèlera-t-il où peut se trouver son frère ? Allait-il le trouver en premier et passait l'étape de le tuer ? Benjamin était-il toujours en vie ? Qu'était-il devenu depuis l'épidémie ? Pourquoi était-il un intérêt particulier pour la belle Elena ? Pouvait-il lui amener encore plus de pouvoirs ? De quelle manière ? Que comptait faire Elena ? Réussira-t-elle à garder l'influence sur Peter ? Qui était-elle ? Quelles étaient ses intentions en ayant Benjamin auprès d'elle ?

      

     

    Au sein d'un poste de police qui était devenu bien désertique suite à ce qui était arrivé, deux jeunes femmes s'introduisent dans le lieu en espérant trouver des armes et quelque chose susceptible de les aider à sortir de la ville. Se promener dans le coin était dangereux, Il s'agissait de Melinda Sanchez et de Caitlin Evans, deux voleuses au départ qui se retrouvèrent dans cette situation depuis que l'épidémie s'était propagée. Qui étaient ses deux jeunes femmes ? Quelles étaient leurs intentions ?

     

     

    Fin du chapitre.  


    votre commentaire
  • Une question de survie

     

     

    A l'intérieur de la demeure la plus imposante de la Colline, où séjournait le plus Grégory un leader de plus en plus controversé auprès de la population, dans la bibliothèque, Carl tentait de se calmer en trouvant un livre. C'était ce qui lui permettait d'éviter de plonger directement dans les ténèbres. Ce qui le surprenait le plus, c'était que même s'il détestait Negan pour ce qu'il avait fait à ses amis, il enviait la manière dont il vivait à savoir de faire ce qui lui plaisait sans se soucier des autres, d'instaurer ses propres règles. Carl vivait parfois auprès d'un père qui pouvait faire parfois peur et c'était indéniable. Après ce qui l'effrayait davantage c'était qu'il suivait la même trace de par les nombreuses épreuves qu'il avait subies comme le fait d'avoir failli par mourir de coups de feu, d'avoir dû tuer l'amant de sa mère pour sauver son père, d'avoir dû achever sa mère afin de lui éviter de devenir un rôdeur, d'une tentative d'agression, d'une autre tentative de meurtre au point de perdre son œil à jamais, de nombreuses tentatives d'intimidation. A force de vivre autant d'épreuves, Carl était devenu plus dur et plus ferme face aux situations qui étaient de plus en plus compliquées. Il était d'ailleurs énervé car il devait refreiner ce qu'il ressentait par rapport à l'admiration qu'il portait pour Negan. Il aimerait pouvoir ressentir librement ses émotions mais il ne pouvait pas. Il ne savait plus comment redevenir lui-même tellement il ressentait au plus profond de lui constamment de la colère et particulièrement du fait que le monde avait changé et qu'il ne serait plus comme avant. D'ailleurs sa torture était accentuée car il y avait depuis Enid qui avait tendance à jouer avec lui au jeu du « suis-moi, je te fuis, fuis-moi je te suis. » Il aimerait qu'elle arrête définitivement pour avoir une discussion avec elle. Il désirait tant l'aider mais surtout prendre soin d'elle. Il aimerait tant la voir combler. Elle le sortait finalement de sa torpeur et de son enfermement perpétuel. Il se sentait plus qu'heureux en sa présence. Par contre, il avait conscience de la difficulté vu que la jeune femme était quelqu'un de renfermer depuis la mort de sa famille sous ses yeux et le fait qu'elle ait errée toute seule pendant un moment dans les rues hostiles. Il espérait qu'en prenant un livre et en voulant s'isoler un peu, il croiserait la route de la belle qu'il désirait par-dessus tout. En sa présence, il comptait bien lui montrer que dans ce monde, même si les rôdeurs ou les ordures de la pire espèce avaient rendu la vie infernale, il y avait encore de la beauté dans ce monde. Il se montrera doux et protecteur pour arriver à ses fins. Il avait même l'idée de lui fournir une idée permettant à leur groupe de prendre l'avantage. En effet, lors des sorties pour chercher de la nourriture, il avait pu croiser une personne provenant d'un groupe encore inconnu à leurs yeux à savoir les bâtisseurs. Il pensait que ceux-ci, visiblement non menacées par Negan, pouvaient les aider. Il désirait les rencontrer et au lieu de faire les choses seules, il rêvait de pouvoir se rendre là-bas avec elle. Il se montrera fin et subtile pour réussir sa mission. Cependant, il ignorait que ses intentions, même louables, pouvaient être des plus risquées ne connaissant pas les membres du groupe.

     

    Du côté de la jeune fille, les épreuves avaient été plus que difficiles à surmonter avec en premier la mort de ses parents. Cependant, jamais elle n'aurait pensé qu'il pouvait y avoir pire que cela, que « le diable » existait et qu'il avait un nom à savoir Negan. Perdre Glenn avait été une épreuve plus que pénible et encore douloureuse. Elle le considérait comme un grand frère, un guide. Il lui avait permis de retrouver la lumière et surtout de pouvoir redonner confiance envers le genre humain qu'elle pensait à jamais perdu. En plus avec Maggie enceinte, elle sentait de plus en plus l'effet de la famille, ce qui lui avait manqué depuis si longtemps. Savoir que Negan avait mis à mort Glenn était pour elle un coup de poignard en plein coeur, comme si finalement ce en quoi elle croyait auparavant était véridique. Cependant, en voyant Maggie et ce qu'elle vivait, elle s'était promis de se battre pour retrouver la liberté comme de prendre soin de la future mère. Ce qui la préoccupait également c'était Carl et son côté de plus en plus dur et distant. Ce mystère autour de lui l'avait attiré mais elle aimerait enfin qu'il puisse prendre un nouveau départ sans se jeter directement dans la gueule du loup. Elle avait eu si peur pour lui alors qu'il avait en tête d'abattre Negan seul et ne pensant pas à un moyen de se sortir du repère. Elle s'en voulait de ne pas avoir pu le dissuader de sa bêtise. Elle comptait bien cette fois-ci lui montrer qu'une autre tentative serait suicidaire, que du fait que Rick ait donné le coup d'envoi pour prendre les armes, il devait être lui aussi quelqu'un de rassembleur et de travailler en équipe. Elle désirait également lui montrer qu'il était loin d'être seul, qu'elle serait toujours présente à ses côtés. Elle savait que pour atteindre son objectif, elle devait à tout prix le retrouver. Elle se disait qu'il allait s'isoler de nouveau, peut-être même pour lire. Elle sentait qu'elle pouvait le retrouver à la bibliothèque de la grande demeure. Elle se montrera douce et fine pour réussir sa mission.

     

    Alors que Carl choisissait un livre qui s'avérait être un grand classique de la littérature à savoir Moby Dick, soudain, il entendit du bruit. Il était tout de même effrayé à l'idée que les Sauveurs aient débarqué de nouveau. Il ne désirait pas que les habitants vivent encore plus le cauchemar de leur arrivée. Il était prêt à prendre son arme. Il distingua une silhouette. Etait-ce Negan ? Il se disait que ce n'était pas possible vu déjà le massacre qu'il avait provoqué dernièrement à Alexandria en éventrant publiquement Spencer. Finalement, il vit que c'était une jeune femme et pas n'importe qui. Il s'agissait d'Enid Johnson. Il était plus qu'heureux de son arrivée et même soulagé. Il se détendit plus facilement. Elle réussissait à le ramener vers ses moments de normalité qui lui manquait tant. Enid était heureuse de le retrouver. Elle voulait profiter de chaque instant en sa compagnie. Seulement, elle avait conscience qu'avec le contexte actuel, les moments de bonheur étaient devenus de plus en plus rare à cause des rôdeurs ou même des ordures qui pensent que le far west était de retour.

     

    E (se montrant protectrice et attentionnée en effleurant doucement son épaule) : « Sache déjà que je te comprends. Toi aussi, tu avais besoin de t'éloigner de la situation, de souffler ? (se montrant inquiète en baissant son regard pour l'amadouer) Je suis rassurée que ce soit simplement que ça. Tu m'as fait peur en partant tout seul pour affronter Negan. (se montrant prévenante en effleurant doucement sa main pour l'amadouer) Je suis là au besoin, tu sais.

     

    C (se confiant et protecteur) : J'avais besoin un peu c'est vrai mais te voir ici me fait du bien. C'est plutôt à moi de te poser la question bellissima. (prenant une grande respiration) Mon désir est de voir sur ton visage un sourire, c'est même mon vœu le plus cher. (rassurant en se plongeant dans son regard) Je sais, j'ai fait une telle connerie et je m'en veux. J'ai provoqué la situation notamment avec l'enlèvement d'Eugène comme la mort de Spencer et le fait qu'il s'est rapproché de Judith. (prenant une grande respiration) J'aimerais pouvoir tout réparer. (voyant l'occasion de faire sa proposition) J'ai peut-être une occasion qu'il faut à tout prix saisir. En effet, j'ai croisé quelqu'un lorsque j'étais allé chercher de la nourriture qui s'avère faire partie d'un groupe encore inconnu à nos yeux à savoir les bâtisseurs. (prenant une grande respiration) Toi et moi, on devrait les rencontrer.

     

    .....


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique