• Chapitre 21 : Révélations (1/2)

    Chapitre 21 : Révélations (1/2)

     

     

    Alors qu'en ville les choses bougeaient grandement, du côté de l'extérieur, l'ambiance était très tendue, même à tirer aux couteaux que l'on se demandait à tout moment jusqu'où cela pouvait aller. Damian était plus que furieux, même au bord de l'explosion de voir que Maeva et le fils de celle-ci Aaron veuillent s'échapper. Il avait déjà perdu celle dont il était fou amoureux à savoir Daisy, alors il n'était pas question que cela se reproduise. Il était sûr que depuis cette tragédie, Damian était devenu un être fou et incapable de réfléchir rationnellement. Une partie, même une infime de lui avait quand même en tête qu'il devait arrêter mais il ne pouvait s'arrêter d'autant plus que c'était un moyen pour lui d'enfin atteindre son objectif de détruire Matthew Spencer. Il ne désirait pas que cette fois-ci celui-ci lui échappe. Il s'en voulait finalement que le plus jeune des frères Spencer ait pu échapper à cette tentative d'assassinat à New York et qu'une autre ait péri à la place de sa cible. Le fait d'être aussi prévenant n'était plus possible au vue de la situation. Ses proies avaient tout de même tenté de fuir. Il avait conscience que pour atteindre son rêve, il fallait vite faire chanter la personne concernée. Il voyait dans les yeux du jeune garçon ce regard si reconnaissable, si différent. En effet, il se disait que le jeune garçon avait un lien direct avec les Spencer. L'un d'eux était-il le père du jeune garçon ? Avait-il un lien autre familial ? C'était le mystère mais c'était l'occasion enfin de réaliser son souhait. Il prévoyait d'appeler directement sa cible en présentant subtilement son moyen de pression. Il se montrera subtile et déterminé pour atteindre son rêve. En attendant, il devait tout faire pour garder la belle Maeva et son fils dans ses fils. Il comptait même utiliser le fait d'un père absent pour mettre à mal le duo. Il espérait même que des révélations sortent du lot. Il se montrera cruel et obstiné pour réussir.

     

    Pour la belle créature, les choses étaient loin de se passer comme elle le désirait. Elle avait conscience qu'à un moment donné on allait la retrouver avec son fils mais par contre, jamais elle ne se serait doutée de vivre une telle épreuve. Elle aurait aimé faire appel à la seule famille qui lui restait mais c'était trop risqué, de peur que des personnes mal intentionnées ne puissent la retrouver. Seulement, son sentiment s'était fortement transformé en réalité. Elle était très en colère et folle de rage. Avant tout, elle ressentait une peur irrépressible pour son petit garçon. Rien que de savoir qu'il pouvait lui arriver quelque chose était une torture mais encore plus si celui-ci découvrait son secret. En effet, elle n'avait pas révélé à son petit ange qui était son véritable père car elle craignait les conséquences que cela aurait pu engendrer. Elle s'était cachée avec lui dans le but de pouvoir vivre sereinement mais voilà, elle avait commis une erreur. Jamais, elle ne s'était préparée à ce que le passé ne la rattrape ou que quelqu'un ne se serve d'elle et d'Aaron. C'était de plus en plus dur de garder le secret. Elle se demandait sans cesse comment son fils réagirait à cette grande révélation. Elle avait tellement aimé celui qui était le père de son ange, son preux chevalier, son trésor, sa lumière. Par moment, elle regrettait tant de ne plus être auprès de lui. A chaque instant, c'était un crève-coeur. Cependant, elle devait penser à son fils et au fait qu'il soit en sécurité. Elle savait que pour tout révéler à son ange, elle devait le faire en temps et en heure. Son but, là pour le moment, c'était de sortir son fils de cette situation même si elle devait se sacrifier. Pour son fils, son prince, elle était prête à tout quitte même à faire des choses bien illégales. Elle savait que pour essayer de sauver son enfant, elle devait garder l'attention de son ravisseur en étant toute douce et entreprenante pour le piéger. Elle se montrera malicieuse et déterminée pour réussir.

     

    Du côté d'Aaron, il était complètement fou de rage par rapport à la situation et surtout du fait que l'on faisait du mal à sa mère. Pour lui, il ne fallait surtout pas y toucher sinon il faisait un malheur. Il rêvait que de mettre à terre cet être abjecte, ignoble et sans scrupule. Il détestait en plus être si loin de chez lui, de ses habitudes. Cela lui donnait encore plus envie de mettre un poing dans cette tête à claques. Il rêvait tant d'être plus grand, plus fort histoire de rivaliser. Mais comme on le dirait si bien, où David avait pu mettre à terre Goliath alors que l'on pensait à coup sûr que c'était le deuxième qui sortirait vainqueur. Il savait qu'il devait se montrer bien plus rusé. Il n'était pas question de voir sa mère aux mains d'un cinglé et de savoir qu'elle pouvait vivre mille tortures était insupportable. Il se sentait prêt à prendre les devants, à attirer l'attention de cet enfoiré. Il se montrera obstiné et ferme pour arriver à ses fins. Il avait par contre toujours en tête le fait que jamais il n'avait connu son père. Il avait toujours ressenti ce vide qui envahissait tout son être, celui de l'absence, d'un guide. Il ne comprenait pas pourquoi son père n'avait pas été auprès d'eux et surtout pourquoi sa mère lui cachait autant de choses à son sujet. Il n'avait pas osé pendant un certain temps de lui poser des questions à son propos mais cela avait en même temps eu l'effet de le ronger de l'intérieur. Avec ce qui était en train d'arriver, il était déterminé cette fois-ci à vouloir apprendre la vérité. Bien sûr, chaque chose en son temps, mais il fallait pour cela se sortir des griffes de ce malade. Une part de lui désirait prendre l'occasion de tout mettre à plat mais il ne voulait pas que l'enfoiré puisse connaître les secrets de la famille. Dès qu'il sera seul avec elle, il se montrera décidé et fin pour atteindre son objectif.

     

    Damian emmena ses proies de plus en plus à l'intérieur afin de les éloigner de l'espoir d'une liberté si salvatrice. Il ne désirait en aucun cas que ses victimes aient l'espoir ne serait-ce qu'une infime partie de s'échapper, de pouvoir retrouver leur vie. Du côté de la belle splendeur, cette situation était insoutenable. Elle se sentait tellement impuissante et en particulier alors que son petit garçon était aussi dans le même pétrin qu'elle. Elle se foutait royalement de ce qui pouvait lui arriver tant que son ange se sortait de la situation. Elle devait vite remédier à la situation. Il était vrai que Damian était imprevisible et même extrèmement dangereux. Elle regardait effrayée son petit prince. Elle avait tellement peur de ne plus le voir, mais elle avait conscience qu'elle devait se reprendre. Elle voulait le sauver. Alors, elle se débattit de toutes ses forces pour attirer l'attention de l'enfoiré et faire en sorte qu'il ne fasse plus attention à Aaron. Ainsi, celui-ci pourrait facilement s'enfuir. Son fils était la prunelle de ses yeux. Alors, elle gifla violemment son ravisseur espérant le mettre dans une colère noire. La donner était pour elle très libérateur. Elle montrait à quel point cet enfoiré le répugnait au plus haut point. Le jeune garçon était si fier de sa mère, de la voir si combative. Il sentait qu'il avait enfin la possibilité de s'enfuir mais la laisser serait ignoble. Il s'en voudrait à jamais de faire une chose pareille. Il était perdu. Finalement, le seul moyen, ce serait de mettre cette ordure hors d'état de nuire. Il fallait prendre une arme, de préférence lorsqu'il gardait l'attention sur sa mère. Il avait conscience que c'était fortement risqué mais il voulait le faire. Il désirait préserver les siens à tout prix. Alors, profitant de sa position, il s'approcha discrètement afin de prendre un couteau que Damian avait en sa possession au niveau de sa taille. Il espérait tant réussir sa manoeuvre. Seulement, Damian était loin d'être dupe. Il avait conscience que les deux pouvaient très bien tentés de s'échapper. Il devait mettre en place son action afin de les garder. Il désirait éviter la confrontation avant éventuellement de l'employer si cela s'avérait indispensable.

     

    D (se montrant énervé pour déboussoler la belle créature) : « Tu ne vas pas faire chier pendant bien longtemps ma belle surtout si je dévoile à tous le nom du père de ton fils. J'imagine déjà les conséquences tellement désastreuses que cela causerait. (prenant une grande respiration) Tu ne souhaites pas cela hein ? (jouant l'innocent pour la troubler) Qui te dit cela voyons ? Apprends à me connaître davantage avant de sortir une connerie de ce style. (se montrant provocateur pour la torturer) Essaye alors, oh pardon, tu ne peux pas ! (se montrant insistant pour l'effrayer) Mais ton pire cauchemar. D'ailleurs, je commencerai par ton fils pour te donner une bonne leçon. (se montrant calme et sarcastique pour dérouter le jeune homme) C'est pour te faire parler et ça fonctionne. Alors quand tu veux, tu viens m'attaquer, je t'attends.

     

    M (déstabilisée mais le cachant en usant de répartie et se montrant entreprenante pour déboussoler son ravisseur) : Tant que je suis là mon beau, je te ferai chier encore et encore. Je sais que tu adores ça après tout. (se montrant calme et provocatrice en lui faisant un clin d'oeil et se mordillant malicieusement la lèvre pour le troubler) Je ne veux pas et je te montrerai toute mon entière reconnaissance si tu vois ce que je veux dire. (usant de répartie pour le désarçonner) Je ne demande que ça mon cher. (se montrant obstinée en le fixant du regard pour le désorienter) Pourquoi je ne réussirai pas voyons ? Tu n'es pas Dieu tout puissant que je sache. (se montrant folle de rage pour défendre son petit garçon et remettre à sa place le ravisseur) Touche à un seul de ses cheveux et je ferai de ta vie un véritable enfer ! T'as compris ? (se montrant prévenante envers son fils en se confiant pour le rassurer) Ne t'inquiète pas mon ange, on va se retrouver toi et moi. Tu sais que je tiens à toi plus que tout au monde.

     

    A (se montrant provocateur et ferme pour effrayer le ravisseur) : Je viens mais de ce pas enfoiré, comme ça, tu vas moins la ramener. (prenant une grande respiration) Je me demande encore comment tu fais pour ne pas te la fermer plus tôt ? C'est trop chiant ta voix franchement. (se montrant décidé et attentionné envers sa mère pour la protéger) Je sais Maman, mais je ne peux m'empêcher d'avoir peur pour toi. Je ne veux pas te perdre. (prenant une grande respiration en faisant une moue) Laisse-moi te protéger s'il te plait.

     

    D (dérouté mais se montrant coquin et déterminé pour la désarçonner) : J'adore comment tu le fais, mais encore plus proche que je puisse effleurer ses jolies lèvres, ce serait tellement mieux. (conquis mais ne laissait rien transparaître en se montrant provocateur et coquin pour la désarçonner) Hum, je vois très bien ayant même déjà des tonnes d'idées. Il suffit de te montrer telle que tu es en cet instant et je me raviserai. (prenant une grande respiration et la menaçant pour la dérouter) Par contre, si tu me déçois, je serai obligé d'agir en conséquence et cela ne sera pas beau à voir. (se montrant compréhensif pour la dérouter) Oh, mais tu auras tout ce que tu veux ma belle, sois en certaine. (se montrant décidé et manipulateur pour la troubler) Parce que tout simplement tu as trouvé bien plus que ton égal ma chère et que tu vas vite t'en rendre compte. (se montrant innocent pour l'envoûter) Voyons, je n'aurai fait que me défendre. Ton fils me cherche avant tout. (prenant une grande respiration en faisant ce qui semble être une révélation pour les déstabiliser) Mais bon, au vu de la réaction, je n'ai qu'à révéler que tu es étroitement lié à un des frères Spencer qui s'avère être le père d'Aaron. Si on faisait plouf, plouf Andrew, Ryan, Matthew.... il n'y a plus qu'à choisir mais je penche pour le troisième pas toi ma belle ? (usant de répartie pour remettre à sa place le jeune garçon) Oh, mais me la fermer serait te rendre service et je n'en ai pas envie. Je rêve de te faire chier encore et encore. (prenant une grande respiration) Cela va devenir l'un de mes pastants favoris.

     

    M (se montrant perverse en effleurant doucement ses lèvres puis le haut de son torse pour torturer son ravisseur) : Alors viens me chercher mon beau. Par contre, cette offre est limitée dans le temps. (se montrant malicieuse en s'approchant au plus près de ses lèvres et titillant son menton avec son index pour le dérouter) Alors expose-les moi et je les réaliserai. (se montrant compréhensive en plongeant son regard dans le sien pour l'ensorceler) Je ne te décevrai pas voyons. (se montrant perverse en bougeant son index pour le tenter) Viens me combler, je n'en peux plus d'attendre. (usant de répartie pour le déstabiliser) C'est cela oui, et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu mais bien sûr. (se montrant menaçante pour l'effrayer) Menteur, c'est l'inverse. Essaye de toucher à un seul de ses cheveux et je te détruirai (se montrant folle de rage en le giflant et le frappant violemment au niveau du torse tout en prenant soin d'éviter de dire un nom pour l'ébranler) Je vais t'anéantir pour toujours, connard ! (se montrant attentionnée envers son fils pour tenter de se justifier) Je suis à jamais près de toi, tu ne me perdras pas et c'est mon rôle de prendre soin de toi. Mon ange, j'ai conscience de ce que tu ressens et j'en suis désolée. (prenant une grande respiration) Dès notre sortie, je te dirai tout.

     

    A (se montrant décidé et ferme pour ébranler le ravisseur) : C'est plutôt toi enfoiré qui fait en sorte de nous chercher et de nous garder prisonniers dans ce trou de merde ! (se montrant protecteur envers sa mère en mettant à mal son ravisseur pour l'effrayer) Touche à un seul cheveu de ma mère et ce sera la dernière fois que tu pourras respirer. Ce n'est pas des paroles en l'air connard ! (se montrant fou de rage en s'approchant de lui pour le défier) Tu mens enfoiré, tu mens sur toute la ligne. Jamais un Spencer ne peut se trouver être mon fichu paternel c'est clair dans ta tête de piaf ou je dois te faire un dessin ? (choqué et se montrant curieux pour tenter de connaître la vérité auprès de sa mère) Maman, dis-moi que ce n'est pas vrai ce que ce crétin raconte ? Dis-moi que ce n'est pas un Spencer ? (prenant une grande respiration) Maman, réponds-moi, car là, je ne sais plus quoi penser. (se montrant déterminé pour déstabiliser sa mère) J'espère bien. (se montrant fou de rage pour effrayer le ravisseur) Toi par contre, tu vas crever! »

     

    Aaron était plus qu'énervé, voire même fou de rage et de douleur d'apprendre une telle révélation. Il se disait encore que Damian pouvait lui mentir effrontément histoire de créer une discorde entre lui et sa mère mais d'une autre manière il se disait que cette révélation pouvait être une vérité. Il ne savait plus quoi penser mais il était sûr que cela allait avoir des conséquences désastreuses. Etre auprès de cette famille signifiait que le danger serait au quotidien et sans interruption. Il ne voulait pas que cela arrive. Il aimait une vie simple au quotidien. Il savait que pour être certain de la situation, il fallait que sa mère lui dise toute la vérité et ce sans attendre. Il devait se montrer ferme et décidé pour mieux la convaincre. En même temps, il voulait tant la sauver de ce ravisseur, de cet enfoiré sans scrupule qui voulait gâcher la vie. Il avait conscience que la confrontation était inévitable face à Damian. Il ressentait quand même une pointe de frayeur, avant tout parce qu'il ne savait pas ce qui allait arriver. Cependant, il était prêt à absolument tout tenter pour te sortir de cette situation inextricable. Il n'y avait d'autre choix que de l'affronter. Il se montrera obstiné et ferme pour arriver à ses fins. Du côté de la belle et somptueuse Maeva, le tout était en train de s'écrouler tel un château de cartes. Damian avait causé un sacré bordel dans sa vie. Le fait de voir en plus son fils se posait bon nombre de questions la faisait souffrir à un point inimaginable. Et si elle avait révélé la vérité plus tôt ? Elle se posait sans cesse la question. Elle pensait que peut-être les choses seraient différentes. Cependant, son désir le plus cher était de ne pas mettre son petit ange en danger. Malheureusement, le tout était fait et elle ne pouvait revenir en arrière. Cependant, contrairement à ce que Damian commençait à révéler, l'histoire était bien plus complexe que cela et pour cela, elle préférait de loin le mettre sous silence de peur des conséquences désastreuses. Quelle était la pure vérité ? Là, c'était le mystère le plus total mais elle avait conscience qu'elle devait vite remettre les choses en place si elle ne voulait pas perdre son petit ange. Elle se montrera compréhensive et protectrice pour tenter de lui expliquer la situation. Elle avait conscience que cela ne serait pas simple mais il fallait en passer par là pour reprendre les choses sur de bonnes bases. Mais pour que cela puisse arriver, il fallait vite en finir avec ce connard une bonne fois. Elle savait par contre que son prince voulait la protéger à tout prix mais il était hors de question pour elle qu'il fasse ce genre de chose. Elle désirait que son petit garçon puisse reprendre les choses normales après ce moment si traumatisant. Si elle devait se sacrifier, elle n'hésiterait pas une seule seconde. Elle devait combattre Damian par tous les moyens possibles. Elle se montrera déterminée et malicieuse pour réussir son projet. En ce qui concernait Damian, il avait réussi un véritable coup de maître et cela le réjouissait à un point inimaginable. Pourtant, c'était loin d'être gagné d'avance. Maintenant qu'il avait divisé le duo, il pouvait augmenter littéralement son ascendant afin de les garder à tout jamais auprès de lui. Seulement, il avait conscience qu'il y aurait un grand danger et particulièrement auprès du jeune homme qui rêvait de le mettre en pièce. Il fallait juste montrer son autorité comme empêcher toute attaque. Il n'y avait rien de que de rabaisser ses victimes en appuyant sur leurs discordes. Il se montrera ferme et cruel pour réussir sa mission.

     

    A cet instant, Aaron se précipita vite vers Damian pour le déstabiliser et prendre un poignard qu'il avait au niveau de sa taille. Le jeune homme était décidé à défendre sa mère et à la sauver par tous les moyens possibles. Ensuite, il penserait à son bien-être afin de se sortir du danger et donc d'enfin connaître la vérité sur sa filiation. Il arriva rapidement vers sa destination le prenant entre les mains. Il avait la possibilité enfin d'en terminer avec cette histoire de kidnapping et de débuter rapidement sa quête. Seulement, Damian n'entendait pas de cette oreille le fait de le laisser faire. Alors, vite, il se défend pour mieux désarmer son ennemi et reprendre le dessus. Il était hors de question de se faire battre par un stupide gamin. Le combat s'amorçait entre les deux. Pour la belle Maeva, elle voyait littéralement une vision d'horreur. Elle avait peur de voir son petit ange être blessé voire même le pire. Elle se disait que le meilleur moyen était de se mêler à l'histoire. Alors, elle vint à s'interposer entre les deux. Il s'ensuivit un combat entre les trois. Personne ne pouvait se doutait à cet instant précis de l'issue du combat. Soudain, un coup de poignard fut donné et cela arriva directement en plein estomac de la belle créature. C'était la stupeur générale. Pour le jeune homme c'était le comble de l'horreur. La seule personne en qui il tenait le plus au monde était blessée gravement. Il ignorait totalement ce qui allait arriver et cela le mettait dans tous ses états. Il ne voulait pas la perdre. Il ne désirait en aucun cas que ses derniers mots soient justement à propos du secret de sa filiation. Il tentait de la prendre avec elle afin de s'éloigner de ce sale enfoiré. Damian ne désirait pas les perdre. Il savait que le seul moyen était de les retenir. Il prit le bras de la belle plutôt faible. Le fait rien que de savoir que Maeva pourrait être comme le cas de Daisy était une déchirure sans nom. C'était comme si l'histoire se répétait encore et encore. Il était prêt à tout pour empêcher cet effet inéluctable. Maeva, elle, sentait peu à peu que sa vie allait se finir et ce en plus sous les yeux de son fils. C'était comme si son cauchemar se réalisait. Jamais elle n'aurait pensé qu'une telle chose si cauchemardesque puisse se produire. Cependant, elle voulait à tout prix mettre le doute dans la tête de son ravisseur, de tout faire pour que celui-ci se pose sans cesse des questions. Elle avait un moyen infaillible à savoir de retourner ses questionnements contre lui. Elle se montrera fine et subtile pour arriver à ses fins. Dès lors, elle se pencha vers lui en murmurant que peut-être ce n'était aucun des trois frères Spencer mais quelqu'un d'autre. Elle ne précisait pas pour autant qui cela pouvait être mais on pouvait supposer que c'était bien plus haut à savoir William Spencer lui-même. Ensuite, elle perdit connaissance au grand désarroi des deux hommes. Aaron essayait tant bien que mal de la réveiller mais sans résultat. Il était complètement désespéré, anéanti. Il voulait la revoir, lui dire ce qu'il ressentait. Damian, lui, était complètement stupéfait, qu'il pensait immédiatement au seul autre homme de la famille Spencer qui n'était plus de ce monde désormais à savoir le roi défunt William Spencer, ce qui voulait dire qu'Aaron était un fils illégitime de la royauté. En tant que tel, il n'entrait pas dans la ligue de succession mais par contre, il pouvait servir de monnaie d'échange envers Matthew Spencer. Dévoiler un potentiel secret de famille serait une belle revanche en plus de lui rappeler ce qui était arrivé à sa défunte épouse à New York. Qu'allait-il arriver désormais entre les trois ? Maeva était-elle décédée ? Va-t-elle survivre à sa blessure ? Que cachait-elle ? Avait-elle eu une relation avec un Spencer ? Etait-ce William lui-même au point d'avoir un fils hors du mariage avec lui ? Recherchait-elle quelque chose en particulier avec lui ? Cherchait-elle à accéder au trône en mettant son enfant dessus ? Si elle survivait, que comptait-elle faire avec la nouvelle donne ? Avait-elle révélé une autre vérité à Damian ? Si ce n'était pas William, qui était le père de son enfant ? Que comptait faire Aaron ? Pourra-t-il de nouveau être auprès de sa mère ? Pourra-t-il en apprendre un peu plus sur son père ? Connaîtra-t-il la vérité ? Se mettra-t-il à enquêter ? Prendra-t-il contact avec les Spencer ? Pourra-t-il s'échapper des griffes de Damian ? Que comptait faire Damian ? Allait-il affronter Matthew avec sa théorie ? Pourra-t-il le déstabiliser suffisamment pour avoir une influence quelconque ? Que cherchait-il à avoir ? Visait-il à déstabiliser la monarchie ? Se servira-t-il d'Aaron ? Pourra-t-il retrouver Maeva ? Quel sera son comportement si jamais celle-ci décédait ?

     

     

    Pendant ce temps, dans un endroit à l'extérieur de la ville au beau milieu d'un quartier rempli de belles demeures, Hannah emmena Cassandra vers l'intérieur de l'une d'elles. Elle était plutôt spacieuse arborant un intérieur plutôt zen et une terrasse donnant sur un jardin exceptionnel. La belle diablesse était plutôt satisfaite de son coup. Elle avait réussi sa mission de main de maître. Par contre, elle avait emmené sa proie vers une autre demeure que la sienne. Que désirait la belle brune ? En fait, tout prenait son sens déjà dès son plus jeune âge. En effet, la perverse vint d'un milieu plutôt riche. Son père Arthur Bastien Foster était un riche patron de banque de la ville de Londres désireux à tout prix d'avoir un héritier. Sa mère était une femme digne de ce monde désirant plus de pouvoirs et de fortunes. Elle savait qu'avec cet homme plein d'ambitions, elle atteindrait bien plus que ce qu'elle n'aurait pensé au départ obtenir. Elle était prête à l'étape supérieure que le simple fait de prendre l'argent et de partir. De cette union était née la belle et somptueuse Hannah. Dès son plus jeune âge, la belle diablesse voulait obtenir tout pleins d'attentions et de présents. Son père était complètement gaga de sa petite princesse. Il désirait bien sûr qu'elle prenne sa succession mais surtout ce qui lui importait c'était qu'elle puisse être comblée. Il était capable de tout pour elle. Quand elle pleurait, il accourait sans hésiter alors que la mère, elle, laissait faire. Elle avait d'autres plans en tête histoire d'avoir de l'ascendance sur sa proie. Quand la petite pleurait, il accourait sans hésiter histoire de lui raconter des histoires d'aventures dont il avait le secret. La petite était aux anges et elle en abusait. Elle désirait d'autant plus être dans le centre des attentions. Si elle pouvait provoquer des disputes, elle n'hésitait pas une seule seconde en criant quand sa mère était là et riant aux éclats en voyant son papa. La petite diablesse profitait ensuite pour demander à apprendre à faire du vélo ou même de l'équitation. Elle était tellement malicieuse qu'au moment où son père vint à dévier son attention, elle fit mine de tomber de son poney, se faisant mal. Hannah était du genre plutôt casse-cou défiant tous les interdits. La relation privilégiée de la belle perverse et de son père offrait une opportunité plus que grandissante à la mère. Elle voyait un moyen de manipuler sa proie et ce avec un bon chantage. Leur fille était une bonne monnaie d'échange. La mère vint à faire des recherches sur son époux afin de trouver un fait bien compromettant. Ainsi, elle se mit à faire suivre son époux comme d'enquêter sur toutes ses activités. Elle découvrit que son époux était vertueux. C'était énervant à la longue mais elle avait une idée en échange pour parvenir à ses fins. Alors, de par son enquête, elle avait récolté des photos qui étaient sujettes à interprétation et particulièrement une entre une secrétaire et son patron. Elle comptait s'en servir pour avoir encore plus de pouvoirs, de gloire et de fortune. Elle avait l'idée d'avoir la main mise sur des investissements. Ainsi, elle lui dirait que si jamais elle n'avait pas le moyen de contracter elle-même des investissements, elle raconterait à qui de droit son aventure avec la secrétaire comme le fait de le séparer de sa fille. Bien sûr, elle devait paraître plus que convaincante et cela ne lui posait aucun problème. Elle mit son action lors du dîner en étant déterminée et ferme pour réussir son action. Le patriarche était complètement désarmé face à la situation. Il pensait voir en son épouse quelqu'un de si généreuse mais là, il tombait littéralement de son piédestal. Il avait bien conscience que les rumeurs pouvaient parfois faire encore plus de dégâts que la vérité. Même, la pure vérité finalement ne faisait jamais le poids parfois. Elle était le plus souvent oubliée de tous et particulièrement du commun des mortels qui ne voulait croire qu'en une seule chose : leur propre conviction et croyance. Pour sa petite princesse, il n'avait d'autre choix que d'accepter. Il espérait que sa fille ne puisse jamais apprendre la vérité. La relation entre le père et la fille continuait de plus belle. Hannah profitait à fond de toutes les attentions que son père lui offrait tant. Cependant, en grandissant, ce qu'elle avait était loin d'être suffisant. Lors de son entrée à l'école, elle avait vu deux cibles de choix pouvant lui permettre d'accéder encore plus à des présents et à de l'attention dont elle désirait tant. Elle voulait absolument une grande liberté et ne pas être enfermée à travailler sans cesse. Elle eut l'idée de mettre en compétition ses jeunes garçons histoire de trouver celui qui allait la combler. Elle se disait que le meilleur moyen était de les monter l'un contre l'autre en prétextant qu'elle avait besoin de protection. Elle vint à s'approcher de sa première proie en étant désespérée et venant se cogner tout contre lui pour l'amadouer. Celui-ci était plutôt déstabilisé et intrigué par cette jeune fille toute innocente. Il désirait absolument l'aider, prendre soin d'elle. Il était prêt à tout pour cela. Voyant que sa stratégie était bien efficace, elle décida de lâcher en jouant l'effrayée la révélation sur sa peur avec des murmures au creux de son oreille pour l’appâter. Il apprit que celui d'en face était la cause de la souffrance de la belle créature. Cela lui était insupportable de voir ça surtout que celui d'en face n'était autre que son meilleur ami. C'était pour lui une profonde désillusion surtout qu'il voyait en lui quelqu'un de plutôt dévoué aux autres. Il devait à tout prix le recadrer, il n'allait pas se gêner. Voyant que sa stratégie avait fonctionné à la perfection, la belle déesse vint immédiatement à s'occuper de sa deuxième proie. Elle s'approcha en roulant des hanches sensuellement vers lui et désorientée pour attiser son côté protecteur. A la différence du premier, le second était bien plus sceptique par la démarche de cette diablesse. Il ne savait pas quoi penser ni quoi faire. Il savait que pour en savoir plus, il devait laisser la belle continuer sa manoeuvre. Ainsi, il pourra au mieux juger la situation. La somptueuse beauté voyant que sa victime ne réagissait pas forcément, décida de continua. Elle se disait que rien n'était perdu. Elle n'était pas du genre à se défiler au premier obstacle venu. Alors, elle vint à se rapprocher davantage en effleurant délicatement sa joue toute gênée et peureuse pour l'émouvoir. Elle voulait attirer encore plus l'attention de sa victime, qu'il soit complètement hypnotisé. Celui-ci était troublé et se posait bon nombre de questions. Finalement, la belle vint à lui murmurer au creux de l'oreille à quel point elle était effrayée par la personne en face d'eux, qu'il lui avait fait du mal. Pour le bel homme, il était outré. Il se disait que les révélations de cette beauté n'étaient que mascarade et folie. Pourtant, une part de lui voudrait la croire et même la protéger. Cependant, cela voudrait dire affronter directement son ami. Cette perspective le torturait à un point indescriptible. Pourtant, il avait conscience qu'il n'aurait pas le choix s'il voulait avoir le fin mot de l'histoire. Les deux s'approchèrent afin de s'expliquer et finalement, ils se mirent à se battre sous les yeux satisfaits de la belle perverse. Elle désirait voir clairement son futur sous-fifre sortir du lot. Finalement, c'était la première proie qui sortit vainqueur du combat. La belle était bien satisfaite de la situation mais voilà que le directeur vint à vouloir gâcher ses projets en voulant engueuler ses victimes. Elle se disait que pour les sauver, il fallait un discours tout aussi fort et intense. Elle pensait au fait qu'il fallait montrer que tout simplement les deux jeunes hommes voulaient une justice et qu'il n'y avait pas lieu de faire tout un cirque surtout que l'administration ne faisait rien du tout. Elle se montrera ferme et déterminée pour réussir sa mission. Elle fit le discours qui surprit bon nombre de personnes autour et particulièrement le directeur qui ne savait plus quoi faire. Il préféra de loin se retirer. La belle diablesse avait gagné sur toute la ligne. Elle laissa le perdant se concentrant sur son unique proie. Celle-ci lui apporta toutes ses affaires comme des présents somptueux mais aussi de la couvrir lorsqu'elle séchait les cours. C'était très agréable et elle en profitait un maximum. En rentrant, c'était tout aussi magnifique étant la princesse de son père adoré. Mais voilà, sa mère, ayant obtenu un maximum de ce qu'elle désirait, avait d'autres projets et sa fille pouvait lui permettre d'arriver à ses fins. Elle avait un moyen infaillible à savoir de casser le lien entre son époux et sa fille. Il lui suffisait de révéler le marché qu'elle avait passé afin de briser Hannah et de l'influencer. Elle se montrera protectrice et fine pour atteindre son but. Elle attendait patiemment que sa fille vienne à rentrer pour lui procurer ce qui pourrait être un de ses goûters préférés à savoir une bonne religieuse au chocolat. La mère avait bien conscience que sa fille ne pouvait pas résister à son pêché mignon. La belle brune vint à rentrer et elle vit soudain cette bonne religieuse. Elle se demandait bien ce qui pouvait se passer en cet instant, pour que sa mère soit si gentille. Elle n'avait pas l'habitude de ce genre d'attention. Seulement, pour savoir ce qu'il en était, il valait mieux attendre que les choses viennent tout naturellement. Ensuite, elle pourra mettre facilement une stratégie en place histoire d'éviter une grosse confrontation. Sa mère vint donc à s'approcher avec un bon verre de jus de pomme histoire d'amener vers cette grande conversation. La beauté semblait être encore plus méfiante par ses marques d'attentions. Elle avait conscience qu'elle n'avait pas à attendre bien longtemps pour connaître les intentions de sa mère. Par contre, il n'était pas question de laisser une saveur si délicieuse attendre bien longtemps. Elle en dégusta une bouchée afin de ressentir cette sensation si magnifique. C'était si bon, une telle merveille qu'elle en ferma les yeux afin de savourer pleinement cette bouchée. Sa mère vit bien à quel point elle pouvait actionner son action et ce de main de maître. Alors, elle vint timidement à révéler qu'elle avait repéré que son père avait une liaison avec sa secrétaire et que de plus, pour éviter de ne plus la voir, il a contracté un pacte avec elle afin que jamais la vérité ne soit découvert. Pour Hannah, c'était une déchirure. Elle ne pouvait pas croire qu'une telle chose ait pu se produire. Elle essayait d'en savoir plus, de lui faire dire le contraire. Penser que son père était quelqu'un qui faisait ce genre de chose, elle ne pouvait le supporter. Elle devait donc tout faire pour réussir. Elle savait que pour réussir, il fallait insister et être déterminée. La discussion entre les deux jeunes femmes fut des plus houleuses. Sa mère savait que pour obtenir complètement l'approbation de sa fille, il fallait montrer les photos, celles sujettes à interprétation. Elle se montrera subtile et convaincante pour atteindre son rêve. Elle les sortit les balançant gênées à sa fille pour mieux attirer son attention. Hannah était encore plus horrifiée par ce qu'elle voyait. Elle voulait que ce moment n'ait jamais eu lieu. Se faire trahir de la sorte était une désillusion. Elle espérait de toutes ses forces que ce moment n'était qu'un vive cauchemar et qu'elle allait se réveiller, reprendre une petite vie tranquille mais voilà les souhaits ne se réalisaient pas forcément. Elle avait besoin de digérer tout cela. Après par contre, pour faire confiance à sa mère, c'était plus que compliqué mais elle était prête cependant à l'écouter davantage. De cet instant, finalement, les deux jeunes femmes s'étaient rapprochées au détriment du patriarche qui se sentait démunie. Pire encore, c'est la belle créature d'Hannah qui eut l'idée de se débarrasser du patriarche une bonne fois pour toute en prodiguant à sa mère un divorce digne de ce nom. Elle eut l'idée de mettre mal à l'aise son père en le rendant furieux et faisant en sorte que sa mère puisse les surprendre afin qu'elle le jette dehors et qu'elle ait une bonne compensation financière par la suite. Elle organisa ce qui pourrait être un super dîner avec un bon gratin de nouilles avec du veau et en dessert un bon fondant avec de la crème anglaise. Elle connaissait fort bien son père et ce en quoi il ne pouvait pas résister. C'était au moins pour le titiller avant de le confronter à ce qu'il avait fait. Elle se montrera subtile et ferme pour atteindre son objectif. Le patriarche rentra comme à son habitude du boulot ne se doutant pas une seule seconde de ce qui allait l'attendre. Il était super heureux de retrouver sa princesse et de passer du temps avec elle. Il n'y avait pas au moins sa femme qui allait gâcher ce doux moment. Il s'approcha de sa petite puce histoire de savoir ce qui avait pu lui arriver dernièrement. Pour la sublissime beauté, entendre ses mots était encore bien plus dur surtout après ce qu'ils avaient vécu mais elle était tout de même déterminée à continuer sur sa voie. Alors, au lieu de répondre à la question de son père, elle vint à lui retourner sa question et notamment en évoquant sa relation avec ses employés pour mieux le troubler. Le patriarche était complètement abasourdi par la demande de sa petite malicieuse. Il se demandait si finalement sa fille était au courant de ce qui avait pu arriver entre lui et sa mère. Il était torturé car comment répliquer face à une telle question, comment dire qu'il avait été piégé surtout que son épouse avait pu réussir à retourner sa princesse contre lui. Pourtant, il ne voulait pas perdre sa fille. Ce serait une déchirure si jamais cela devait arriver. Il était complètement tétanisé et incapable de répondre finalement à la déesse. La perverse voyait bien qu'elle avait atteint la première étape de son objectif et cela satisfaisait pleinement son égo. Elle désirait continuer sur cette voie. Alors, elle vint à être plus insistante lui demandant si tout allait bien et ce particulièrement avec son assistante pour le mettre devant le fait accompli. Il était plus que tourmenté et coincé. Il devait tenter tout de même de donner des explications, essayant de montrer que sa mère était à l'origine de toute cette histoire. Seulement, Hannah ne voulait pas la croire loin de là. Elle était influencée par sa mère. La partie continuait de plus bel et elle savait qu'elle devait continuer. Il était temps de passer à la phase finale. Il espérait que son explication fonctionne, qu'il ait pu récupérer sa petite princesse. Seulement, il apprit à ses dépends le contraire. En effet, elle vint directement à le frapper au niveau de son torse exprimant cette colère qu'elle ressentait. Elle désirait que sa proie vienne à prendre ses mains de telle sorte à pouvoir appeler à l'aide. Le patriarche plutôt incrédule vint à prendre les mains de sa famille afin de tenter de la prendre dans ses bras et de la calmer. Il pensait que c'était le seul moyen pour arranger les choses. Mais voilà, il avait joué le jeu de sa fille. La perverse vint à crier à l'aide afin de faire jouer sa mère. Elle vint directement telle une furie pour achever leur proie les jetant dehors et intimant qu'elle demandait le divorce ainsi que beaucoup de compensations. Le patriarche était fini. Il n'avait aucune échappatoire. Les deux jeunes femmes étaient libres. La jeune fille ne se rendait pas compte que sa mère l'avait piégée. Pire encore, elle était là pour sa mère. Elles formaient une équipe d'enfer arrivant à mettre plus bas que terre leurs victimes. Seulement, la mère avait bien plus de projets et pour que sa fille puisse y participer, elle devait révéler un sacré secret de famille. Révéler cela allait être délicat surtout après les fausses révélations concernant l'infidélité de son ex-époux. La stratégie de l'attention avait porté ses fruits la dernière fois alors elle réitéra se disant que rien ne pouvait contrecarrer ses projets. Elle lui offrit ainsi une belle journée shopping dans de grands magasins. La jeune colombe obtenait tout pleins de vêtements que ce soit de beaux hauts ou bien des robes somptueuses. Elle sentait que sa mère avait quelque chose à révéler. Elle craignait le pire. Cependant, pour pouvoir juger de la situation, elle était obligée d'attendre. Elle ne devait par contre ne rien laisser transparaître. Finalement, sa mère vint à lui révéler qu'elle avait une grande soeur qu'elle n'avait pas eu l'occasion d'élever à cause d'un homme tyrannique et qu'elle voulait réunir tout le monde pour se venger. Pour la perverse, c'était le coup de grâce. Apprendre qu'elle avait une soeur était du délire. C'était dur de croire en cette affirmation. Est-ce qu'il y avait une preuve de son existence ? Qu'est-ce qu'elle allait devenir alors qu'elle était jusqu'à présent une fille unique ? C'était pour elle deux mystères. Cependant, elle ne devait surtout pas se laisser aller. Elles formaient encore plus une équipe. Particulièrement, la belle apparition apprit d'autres techniques. Les révélations fusaient au fur et à mesure du partenariat. La diablesse se plongeait littéralement dans des activités dont elle n'aurait jamais pu connaître jusqu'à présent. Elle apprit même des techniques comme l'art du combat. Elle avait conscience qu'elle n'avait pas d'autre choix que d'apprendre cela si elle désirait s'adapter correctement. Finalement, elles réussirent à provoquer bon nombre de dégâts autour d'elle au fil du temps jusqu'à ce que finalement, la créature vienne à ramener Cassandra dans la demeure. Elle désirait amener la belle brune jusqu'à sa mère. C'était une recommandation. Par contre, elle ignorait totalement ce que sa mère voulait de Cassandra. Y avait-il une grosse révélation derrière ? Là, c'était une très bonne question mais elle avait déjà à l'esprit qu'elle n'attendrait pas longtemps pour savoir et connaître la suite. Par contre, si jamais Cassandra était loin d'être coopérative, elle n'hésiterait pas une seule seconde à la faire payer. Ainsi, le but était d'être coopérative avec sa mère afin justement de pouvoir prendre une décision pour plus tard. Elle trouvait qu'elle était trop dépendante de sa mère et elle désirait prendre enfin son destin en main. Elle se montrera malicieuse et fine pour réussir sa mission.

     

    Soudain, Cassandra se réveilla dans cette belle demeure. Elle était désorientée. Elle se demandait bien pourquoi elle se trouvait dans ce lieu. Il était vrai qu'elle avait vécu des épreuves plutôt pénibles en si peu de temps et surtout en très grande quantité. En plus, elle ressentait toujours cette rage si intense, si grandissante. Elle se sentait d'autant plus trahie et cela grandissait à vue d'oeil. Elle aimait tellement Matthew Carter. Elle pensait au départ qu'elle avait trouvé l'homme de sa vie mais voilà, elle s'était trompée lourdement. Cette erreur l'obsédait littéralement. Elle voulait sortir tant cet événement de l'esprit mais c'était impossible. Elle rêvait de se venger, de lui rendre la monnaie de sa pièce tout comme même de remettre cette blondasse à la niche, de la torturer encore et encore jusqu'à ce que mort s'en suive mais elle avait quelque chose en tête de fortement plus important à savoir Duncan, ce beau jeune homme qu'elle voulait à tout prix protéger de son père. Il n'était pas question qu'il lui arrive quoi que ce soit. Elle tenait tant à lui. Elle n'arrivait toujours pas à croire que son père puisse s'en prendre à quelqu'un de si pur, de si généreux, d'un bel ange. A ses yeux, c'était inconcevable, même un crime de lese-majesté. Rêvait-elle de lui faire payer aussi cette trahison ? C'était dans ses projets. Elle était prête à affronter son propre père pour Duncan, pour qu'il puisse être au mieux et en sécurité. Elle désirait le tout pour son bellâtre. En plus, si elle pouvait être auprès de ce canon et de se venger de son ex, cela satisferait pleinement son égo. Elle se souvenait à quel point Duncan était si gentil, si attentionné. Jamais aucun autre homme ne s'était comporté ainsi envers elle. Elle regrettait tant de l'avoir perdu en cours de route. Elle pensait pouvoir le retrouver dans cet endroit que seul eux d'eux connaissait alors qu'elle était sa baby-sitter mais voilà, le tout était complètement tombé à l'eau. Elle se trouvait éloignée de son beau gosse et en cela c'était une torture insoutenable. Pour pouvoir reprendre là où elle en était au départ, il fallait vite savoir pourquoi elle était dans cette demeure. Etait-ce encore en lien avec les Fitzpatrick ? Cela l'énervait à un point insoutenable surtout que cela lui rappelait la trahison de son ex-fiancé. Etait-ce à cause de cette maudite blondasse ? Cela lui donnait envie de défoncer son visage de pimbêche de service. Etait-ce à cause de son propre père ? Elle avait envie de le mettre en pièce. Elle était tourmentée de l'intérieur mais elle n'avait d'autre choix que d'attendre que la suite arrive. Ensuite, elle pourra mettre en place une belle stratégie pour se sortir de cet enfer quitte à combattre si nécessaire son ou ses ennemis. Il lui suffisait d'être patiente et de jouer la carte de la personne curieuse pour réaliser son objectif.

     

    Dès lors, Cassandra essaya par tous les moyens d'analyser son environnement. De par sa protection qu'elle effectuait envers le plus jeune des Spencer dont elle avait toujours à l'esprit d'ailleurs et qu'elle devait reprendre par la suite, elle avait conscience que l'observation était essentielle pour effectuer son travail le mieux possible. Elle pourra ensuite se servir de toutes ses données pour mieux monayer sa liberté. Il n'était pas question pour elle de rester trop longtemps dans ce lieu. Le bel apollon de Duncan n'était autre que son but et rien ne pourrait la défaire de son idée. Elle se montrera déterminée et compréhensive pour réussir sa mission. Du côté de la jeune perverse, les choses se passaient pour l'instant comme elle le désirait. Cependant, le fait que Cassandra ait pu se réveiller allait compliquer un peu plus la tâche. Elle n'était pas par contre quelqu'un qui allait se défiler. Il lui suffisait de rester impassible en attendant que sa mère rapplique. Ensuite, elle pourra au mieux choisir son destin. Elle se montrera obstinée et conciliante pour atteindre son rêve.

     

    C (se montrant curieuse et fine en fixant du regard son assaillante et feignant d'être faible pour la troubler) : « Qu'est-ce qui s'est passé ? Où suis-je ? (prenant une grande respiration) Qui es-tu d'abord ? Et pourquoi cet endroit ? (se montrant déterminée et menaçante pour la dérouter) Tu as fortement intérêt à me répondre sinon, je ferai de ta vie un enfer éternel et perpétuel. Par contre, crois-moi, c'est loin d'être des paroles en l'air.

     

    H (jouant l'innocente en étant conciliante et mentant pour la dérouter) : Je comprends parfaitement ta question, mais chaque chose en son temps. Je n'ai rien fait si ce n'est protéger une jeune femme. (prenant une grande respiration) Aurai-je dû me comporter autrement selon toi dis-moi ? (jouant la fausse confidente en étant bienveillante et en partie secrète pour la déboussoler) Je m'appelle Hannah Foster et toi ? Pour le reste, chaque chose en son temps. (prenant une grande respiration) Nous avons du temps pour nous connaître et savoir éventuellement apprécier ce que l'autre possède. Je trouve que c'est le meilleur jeu. (se montrant calme pour la désarçonner) Oh, mais calme-toi ma belle, tu auras toutes les réponses en temps et en heure.

     

    C (se montrant sarcastique et ferme pour la désorienter) : La marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu mais bien sûr. Arrête de te foutre de moi. (prenant une grande respiration) Dis-moi plutôt ce que tu recherches au lieu de tourner autour du pot. (se montrant ironique pour la déstabiliser) Oh, à part te comporter comme une garce à l'hôpital en m'emmenant dans ce lieu, je ne vois pas comment tu aurais pu être. (se montrant compréhensive et obstinée pour la titiller) Je m'appelle Cassandra Davenport mais sache que tu ne pourras pas pendant longtemps cacher ses réponses. (prenant une grande respiration) Personne n'échappe à son destin. (jouant la provocation pour mieux la dérouter) Le meilleur jeu est plutôt de se confier plutôt que de jouer à celle qui cache le plus de secrets. Je trouve cela pathétique. (jouant l'hésitante pour l'envoûter) Voyons, avec un peu plus de révélations, on pourra commencer à un peu avancer. Je déteste tant faire du sur place.

     

    H (se montrant déterminée et philosophe pour la provoquer) : Qui me dit que je suis en train de me foutre de toi ? Avant de juger, essaye tout d'abord de connaître tous les faits, c'est la base avant tout. (jouant la confidente et un brin secrète pour l'apâter) Juste un peu de patience, avec disons cette rencontre future, tu verras de suite où je souhaite en venir. (se montrant sarcastique pour la déboussoler) Une garce qui t'a sauvé la mise par rapport à d'autres personnes qui souhaitent te nuire et tu sais de qui je parle. (se montrant conciliante pour la toucher) Enchantée Cassandra et je sais parfaitement que dans peu de temps, une rencontre vaudra mille mots. (prenant une grande respiration) Je ne compte pas y échapper, rassure-toi. »

     

    Cassandra était déstabilisée par la situation. Décidément, cette Hannah avait l'air d'être des plus intriguantes et mystérieuses. Cela l'agaçait de ne pas en savoir plus. En même temps, elle était curieuse d'en connaître bien davantage sur ce qui était en train d'arriver. Il lui tardait de voir finalement qui elle allait rencontrer. Elle s'attendait à voir n'importe qui même le plus surprenant. Il était vrai qu'elle avait dû faire face à beaucoup de situations même des plus intenses en peu de temps et particulièrement en affrontant les Fitzpatrick. Elle s'était rendue compte avec le temps qu'elle avait donné beaucoup trop d'énergie pour les mauvaises personnes. Elle voulait tout simplement se recadrer sur de nouvelles priorités et surtout être indépendante de ses propres choix, ne plus se faire manipuler par qui que ce soit. Elle avait conscience pour cela qu'elle devait garder le cap pour connaître la vérité. Elle se montrera compréhensive et fine pour atteindre son objectif. Pour ce qui était de la belle jeune perverse, le tout se passait à peu près selon ses projets mais elle se heurtait quand même à quelqu'un de visiblement butée et têtue. Cela ne lui faisait pas peur pour autant. Elle adorait même les défis. Elle savait bien qu'elle avait à attendre la venue de sa mère afin de pouvoir évaluer une stratégie à la hauteur et de choisir son destin. Cependant, elle devait quand même rester sur sa stratégie actuelle si elle voulait captiver Cassandra. Bien sûr, elle prenait le risque que son ennemie puisse faire un coup en douce mais elle ne devait rien laisser transparaître. Elle se montrera obstinée et subtile pour arriver à ses fins.

     

    Soudain, un bruit se fit entendre. La belle Cassandra se demandait ce qui se passait. Elle ne savait plus où se donner de la tête entre essayer de connaître la vérité auprès d'Hannah ou bien de voir qui allait rentrer désormais dans le jeu. Hannah, elle, attendait encore plus avec impatience la venue et elle allait être servie. Elle appréhendait juste comment allait se passer les évènements désormais. Finalement, elle n'avait pas eu à attendre pendant longtemps car la personne arriva. Il s'agissait de la mère d'Hannah qui se trouvait être Christina Carter et donc accessoirement la mère de Cassandra. C'était le choc dans toute l'assemblée. Qu'allait-il se passer désormais entre les trois jeunes femmes ? Que comptait faire Cassandra ? Apprendra-t-elle une autre vérité auprès de celle qui semblait être Christina, sa propre mère ? Comment réagira-t-elle maintenant qu'Hannah l'avait amenée à cette femme ? Y avait-il un lien entre Hannah, Cassandra et Christina ? Cassandra se détournera-t-elle de sa mission pour en apprendre bien plus ? Retrouvera-t-elle Duncan et le protéger vis-à-vis de ce monde et en particulier de son propre père ? Pourra-t-elle se venger de son ex ? Ses convictions pourront-elles être remises en cause ? Que comptait faire Hannah ? Quelle serait sa stratégie maintenant que la rencontre allait avoir lieu ? Quelle sera sa réaction avec la rencontre désormais ? Fera-t-elle confiance encore à sa mère ? Pourra-elle tenter de soudoyer Cassandra ? Que comptait faire Christina si c'était bien elle ? Quelles étaient ses intentions désormais ?

     

     

    Du côté d'un endroit bien plus reculé encore là où Rebecca avait été laissée dans une situation inextricable, la tension était à son comble entre Matthew et Joy. Le plus jeune des Spencer était torturé rien qu'en ayant laissé sa belle colombe dans une telle situation. Il désirait tellement la sauver, tellement qu'elle soit au mieux. Il était prêt à tout pour elle quitte même à se sacrifier. Pour les personnes les plus essentielles à ses yeux, il était tel un protecteur. Il désirait simplement les protéger, qu'elles puissent être heureuses. Il était tout de même torturé avec Melody, avec le fait d'être père, de vivre enfin un moment si heureux mais auprès de Rebecca, il avait retrouvé un bonheur que jamais il n'avait plus ressenti depuis si longtemps, depuis l'instant où il vivait un moment si merveilleux auprès de sa défunte épouse. Il avait conscience qu'il avait tellement de choses à régler et notamment de savoir la vérité. Ainsi, il pourrait enfin mener sa vie d'une manière normale, enfin, le plus possible. En plus, le fait que Joy ait pu tout simplement le titiller concernant Rebecca l'incitait à en vouloir bien davantage sur la famille de sa belle blonde et ses secrets. Avec tout ce qui arrivait, il était perdu mais il ne devait surtout pas se laisser aller au point d'être perdu à tout jamais et de ne pouvoir accomplir ses désirs. De plus, en étant auprès d'une telle diablesse comme Joy, il se sentait défaillir. Elle lui faisait un effet plus que troublant et déroutant. Il ne devrait pas ressentir cela au nom de sa belle blonde mais c'était plus fort que lui. Il savait pourtant qu'il devait encore plus jouer avec le feu afin de pouvoir sauver sa belle créature somptueuse, une telle apparition. Il comptait retourner la situation à son avantage en apprenant bien plus sur la relation de la belle diablesse brune avec la blonde, ce qu'elle recherchait et de retourner ses désirs contre elle pour sauver Rebecca ainsi que sa future vie à ses côtés. Il se montrera curieux et prévenant pour atteindre son objectif. Il espérait ensuite pouvoir retrouver Rebecca, s'assurer qu'elle soit en sécurité et saine et sauve. Il ne voulait plus jamais être loin d'elle, c'était en tout cas une certitude tout au fond de son être.

     

    Du côté de la belle perverse brune, le tout se passait au-delà de toutes ses espérances. Elle se vengeait de Rebecca en la laissant à un destin plus qu'incertain mais en plus, elle emmenait son homme ce qui était encore plus jouissif. Elle ne voulait en aucun cas que cet instant s'arrête bien au contraire. Elle désirait en profiter un maximum. Torturer les deux était tellement plus amusant que de laisser simplement son ennemie succomber simplement. Avoir Matthew simplement entre ses griffes était un tel prix si jouissif, si merveilleux. Cependant, elle restait sur quelque chose de bien plus ambitieux et qui fera à mal à coup sûr. Elle désirait simplement marquer les esprits à tout jamais. En plus, elle avait quand même des atouts dans sa manche avec des grandes révélations sur les Cartwright. Elle avait conscience qu'elle devait effectuer ses révélations avec parcimonie. Elle savait que cela ferait d'autant plus mal que ce qu'elle allait accomplir. Le but était de se concentrer sur Matthew, d’accroître son influence. Elle avait déjà réussie une partie de son plan alors elle allait continuer sur cette voie, même l'accentuer. Elle se montrera coquine et allumeuse pour le piéger.

     

    Ainsi, sur la route, la perverse vint à prendre à pleine main son intimité le malaxant et lui murmurant à quel point elle voulait croquer chaque parcelle de son être pour le torturer. Elle aimait tant la chaleur de son être qu'elle rêvait de passer à la vitesse supérieure. Il était tellement beau gosse mais le faire languir était des plus réjouissants. Elle aimait tant jouer. Du côté du beau canon, ce moment était merveilleux qu'il voulait être auprès d'elle. Cependant, il ne devait pas ressentir cela. C'était un supplice mais c'était compliqué de ne pas ressentir ce désir qui envahissait son être.

     

    J (se montrant allumeuse en glissant sa main sous son pantalon et boxer griffant sa cuisse et léchant frénétiquement sa joue pour le dérouter) : « Parce que tout ton être me veut plus que tout, désire que nos douces chaleurs se rapprochent pour ne vivre qu'un moment si enivrant et charnel. Ne résiste pas bébé, ce serait aller contre ta nature. (prenant une grande respiration) Tu n'imagines pas à quel point tu peux vivre quelque chose d'inimaginable et que je te ferai découvrir des choses dont jamais tu n’aurais pensé connaître même au tréfonds de tes pensées beau gosse. (se montrant coquine en arrêtant net la voiture, se mettant à califourchon sur lui et mordillant malicieusement sa lèvre pour l'enflammer) Je suis bien réelle chéri et tu vas vite le constater. Dis-moi que tu me veux là, de suite. (se montrant provocatrice en mordillant le haut de son torse et bougeant telle une tigresse pour le dérouter) J'ai encore beaucoup de surprises en réserve bébé. (se montrant malicieuse en se mettant dos à lui et accompagnant ses mains sur tout son corps pour le tenter) Chaque chose en son temps trésor. (se montrant énigmatique et mystérieuse en griffant son poignet puis léchant le début de son avant-bras pour le déboussoler) Même avec tous ses secrets sur cette famille ? Elle ne fera que te détruire mon beau brun et je peux te protéger d'eux. (prenant une grande respiration) Ils ont été le théâtre de tes malheurs alors libre à toi de m'écouter ou non.

     

    M (charmé mais tentant de résister) : Tu me fais fondre comme personne ma douce. Tu me fais un effet si indescriptible que de dire que ce n'est pas le cas serait un crime. (conquis) Tu lis en moi comme dans un livre ouvert. Quel est ton doux secret ma belle colombe ? (prenant une grande respiration) Montre-moi ce que tu me réserves bellissima, je n'en peux plus d'attendre. (séduit et essayant tant bien que mal de résister) Tu me mets au supplice belle apparition, tu t'en rends compte ? Je te veux à un point indescriptible. (influencé) Tu m'intrigues ma déesse. (apâté) C'est plus qu'une torture. C'est les tourments que tu m'infliges. (prenant une grande respiration) Viens près de moi belle apparition. (curieux) Comment peux-tu me protéger ? Que cachent-ils ? (prenant une grande respiration et la menaçant pour l'effrayer) Je suis prêt à t'écouter mais par contre, si jamais ce sont des mensonges, tu peux être certain que je te le ferai payer très cher.

     

    J (se montrant allumeuse en pinçant ses fesses et lui murmurant des mots coquins à l'oreille pour le désarçonner) : Montre-moi alors à quel point je te fais un effet aussi indéniable beau gosse. C'est que je ne désire en aucun cas m'amuser toute seule. (prenant une grande respiration) Ce serait tellement dommage tu ne trouves pas ? (se montrant provocatrice en lui faisant un clin d'oeil coquin pour l'apâter) J'en ai tellement mais tu vas vite les découvrir. (se montrant perverse en arrachant son haut et mordillant chaque parcelle de sa peau pour l'émoustiller) Cela va arriver patience mon bel apollon. (se montrant coquine en feignant de l'embrasser et touchant son front contre le sien pour le torturer) Je sais, c'est ce qui fait mon charme légendaire et tu vas m'avoir toute entière même plus encore beau brun. (se montrant malicieuse en prenant à pleine main son intimité le malaxant vigoureusement pour l'enflammer) Oh, et tu vas l'être bien davantage mon bellâtre. (se montrant tentatrice en guidant les mains de sa proie vers ses cuisses et ses hanches et l'incitant à remonter lentement tout le long pour l'envoûter) Tu n'as pas encore tout vu chéri. Je vais arriver que tu n'auras pas le temps de dire ouf. (jouant la confidente en cachant des informations pour le déstabiliser) Je peux avec des révélations et cela commence avec le fait que les Cartwright désiraient à tout prix s'approcher de la famille royale pour en prendre le contrôle total. (se montrant compréhensive et mentant pour l'amadouer) Pas besoin de menaces, chéri avec moi, ce n'est pas la peine, mais par contre, celle que tu dois te méfier n'est autre que Rebecca Cartwright justement qui rêvait de te mettre le grappin dessus. (prenant une grande respiration) Il vaut mieux tirer un trait sur elle à tout prix et le plus vite possible même. Je pense à ton bien-être mon chou avant tout.

     

    M (conquis et joueur) : Tu n'auras pas à attendre longtemps ma douce apparition, enfin, au moment opportun si tu vois ce que je veux dire. Ce sera un moment que jamais tu n'oublieras. (influencé) Tu vises juste ma douce. (curieux) Je rêve de découvrir chacun d'entre eux bellissima. Tu m'intrigues tant. (séduit) Je n'en peux plus d'être si loin de toi, viens me rejoindre ma déesse. (charmé) Oh oui, viens vite tout contre moi. Je rêve que d'une chose c'est de t'embrasser et de te garder tout contre moi à tout jamais. (incapable de résister) Tu me tortures à un tel point. Je suis incapable de te résister ma somptueuse et belle créature. (choqué) Quoi ? Un coup d'état ? (curieux) Mais comment auraient-ils procédé ? (énervé) Bien sûr qu'il y a besoin de menaces pour avoir des réponses mais je ne peux pas croire que Rebecca ait pu me mentir à ce point-là. (déterminé) Elle est quelqu'un de si prévenante, de si attentionnée et elle m'a redonné le goût en toute chose. Je ne peux pas croire qu'elle est une traîtresse qui désirait causer du tort aux miens. (prévenant et méfiant) Peut-être que tu penses à mon bien-être et je t'en suis reconnaissant mais je ne peux pas croire avec de simples paroles que Rebecca puisse tenter de me nuire de la sorte. »

     

    Matthew était complètement troublé et déstabilisé par cette beauté ensorcelante. Elle était si divine, une telle perfection qu'il était difficile de résister. Cependant, c'était une torture des plus insoutenables. En plus, il pensait à sa bien-aimée, au fait qu'elle se trouvait dans une position tellement délicate. C'était une déchirure pour lui d'être si loin d'elle, de ne pas savoir comment elle allait. Le fait de la perdre serait une horreur insoutenable. Il tenait tant à elle. Depuis Melody et enfin sa défunte épouse, il ne pensait pas ressentir de tels sentiments mais voilà, la belle apparition blonde avait ravivé la flamme et la passion de tout son être. Il savait qu'il avait tant de choses à régler à commencer tout d'abord à connaître le fin mot de la vérité mais surtout d'arriver à temps pour retrouver Rebecca et la sauver. Jouer cependant avec le feu était plus que compliquée surtout que cette belle créature brune l'hypnotisait à un point indescriptible. Il était compliqué de ne pas succomber. Il fallait pourtant rester maître de ses émotions surtout après ses révélations qu'il avait pu connaître. Se dire que la famille de Rebecca voulait s'en prendre directement à sa famille c'était tout simplement inconcevable. Qui sait ce qui pouvait ensuite arriver ? Et si finalement cela concernait aussi sa paternité ou même toute autre chose ? Il se posait bon nombre de questions. Il désirait en avoir le coeur net. Il se montrera conciliant et joueur pour arriver à ses fins. Du côté de la belle perverse brune, elle voyait bien qu'elle faisait mouche. Elle avait conscience quand même qu'il était prêt à défaillir et cela satisfaisait pleinement son égo. Elle savait qu'elle ne devait surtout pas baisser les bras. Avec ses révélations, elle avait visé juste. Il lui fallait continuer petit à petit pour captiver son attention et prendre à Rebecca ce bellâtre qui l'attirait temps. Pouvoir lui prendre tout en se vengeant et changeant complètement comment est son ennemie dans l'esprit du beau brun est diabolique. Elle adorait ça et elle comptait en profiter comme personne. Elle avait conscience que sa stratégie était la plus efficace pour atteindre ses objectifs. Même elle se disait qu'elle devait encore plus accentuer les choses et le posséder entièrement. Elle se montrera allumeuse et tentatrice pour le piéger.

     

    Dès lors, la tentatrice brune prit à la gorge son beau canon laissant ses ongles imprégner sa peau et léchant son épaule pour le torturer. Sa chaleur exaltait tout son être qu'elle n'en pouvait plus d'être si loin de lui. Pourtant, elle devait tenir encore un peu. Elle avait conscience qu'elle n'avait pas beaucoup à attendre avant que le beau gosse ne vienne à être totalement sous son charme. Du côté du beau canon, il était complètement fasciné qu'il lui était plus que compliqué de penser rationnellement. Pourtant, il devait résister mais c'était une chose encore compliqué. Il ne savait pas comment faire pour réussir sa mission mais pourtant, il devait trouver un moyen afin d'accomplir sa mission. Qu'allait-il arriver entre eux ? Matthew réussira-t-il à accomplir sa mission ? Connaîtra-t-il le fin mot de l'histoire ? Est-ce que Rebecca lui avait menti sur toute la ligne ? Sur quels points ? Les Cartwright étaient-ils une grande menace ? Pouvait-il croire Joy ? Pourra-t-il rester maitre de soi ou bien allait-il succomber au point de regretter ? Pourra-t-il sauver Rebecca ? Pourra-t-il faire le point avec Melody ? Pourra-t-il réussir à faire le point concernant sa paternité ? Pourra-t-il réussir à faire le point concernant la royauté ? Sa stratégie concernant Joy se retournera-t-elle contre lui ? Que comptait faire Joy ? Réussira-t-elle à attraper son beau brun ? Réussira-t-elle à se venger totalement de Rebecca ? Qu'avait-elle comme révélations à faire encore ? Cela pouvait-il concerner la royauté ? Etait-ce encore à propos de Rebecca ? Quelles étaient ses intentions par la suite ?

     

     

    A l'intérieur de l'ambulance, la situation était plus que critique et en particulier pour Rebecca. Celle-ci n'était pas encore tiré d'affaire mais le fait que sa soeur ait pu venir la sauver lui donnait toutes ses chances de faire un come-back, de pouvoir sauver son homme. En plus le savoir complètement malheureux la faisait souffrir tout au fond de son être. Elle rêvait de pouvoir faire apparaître de nouveau un sourire sur son visage. Elle désirait tant admirer son corps de bellâtre, de pouvoir l'embrasser de nouveau, d'être tout contre lui et de ne jamais le quitter. Etre si loin ne serait-ce qu'une minute était une déchirure sans nom. Elle était amoureuse de Matthew, elle le ressentait. C'était une évidence pour elle. Cependant, pour le résultat final du test, elle avait toujours cela à l'esprit. Qu'est-ce qui pouvait se passer avec ? Là, telle était une évidence mais elle rêvait tout de même que Melody soit éloignée de l'équation à tout jamais. Se battre comme une acharnée était le moyen de revenir et elle était encore plus déterminée à l'heure actuelle. Elle ressentait la présence de Rosalynne. Mais une part d'elle sentait toujours cet abandon, le fait qu'elle n'avait jamais été là alors qu'elle en avait le plus besoin. En attendant, bien sûr, même si elle désirait renouer avec sa grande soeur, sa priorité était Matthew et de le sauver de cette diablesse brune. Elle se montrera obstinée et déterminée pour revenir plus forte que jamais.

     

    Du côté de la grande soeur, le fait que Rebecca puisse être en danger de mort plus que certain contrariait sérieusement ses projets. Il fallait à tout prix qu'elle survive si elle désirait se venger. L'ainée ne pouvait pas du tout supporter que sa jeune soeur ait pu aller dans le camp ennemi, dans le camp des Fitzpatrick mais en plus d'aller auprès de Matthew c'était inconcevable. Elle rêvait tant de donner la leçon méritée à sa jeune soeur pour reprendre sa place mais son boulot était essentiel. Elle devait l'aider à s'en remettre. Elle se montrera ferme et obstinée pour tenter de la ramener. Ensuite, elle pourra au mieux donner une bonne leçon. Revait-elle de reprendre une place au sein de la tribu ? C'était là tout le mystère.

     

    L'ainée prodigua des soins au sein de l'ambulance. Elle sentait que ce qu'elle prodiguait faisait de l'effet à Rebecca qui revenait peu à peu. Cela n'était pas gagné de la sauver mais Rosalynne était quelqu'un de têtue et capable de beaucoup de choses pour arriver à ses fins. La plus jeune se sentait peu à peu revivre. Elle était à l'approche de pouvoir reprendre le combat alors que le bruit de l'ambulance continuait de retentir. L'hôpital n'était pas loin. Une partie du calvaire pouvait enfin être du passé. Rebecca allait survivre ? Les deux soeurs pourront-elle discuter ? Serait-ce de la discussion ou bien le début d'une guerre ? Rebecca pourra-t-elle retrouver Matthew ? Pourra-t-elle se venger de Joy ? Le patriarche avait-il des secrets ? Viendra-t-il faire son apparition ? Que comptait faire Rosalynne ? Accomplira-t-elle ses projets ? Réussira-t-elle à aller du côté de Matthew ? Comptait-elle le croquer ?

      

     

    Fin du chapitre. 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :