• Chapitre 18 : Pris au piège

    Chapitre 18 : Prise au piège

     

    Chapitre 18 : Pris au piège

     

    Dans la demeure Spencer, la tension était à son paroxysme entre Thomas, Melody et Ethan. Chacun d'entre eux ne pensait pas que la situation pourrait aller aussi loin. Thomas était tourmenté, perdu et désarçonné par cette situation. Son rêve était devenu réalité rien qu'en étant auprès de cette délicieuse enchanteresse si resplendissante et merveilleuse. Plus il passait de temps auprès de cette colombe, et plus il la trouvait parfaite à ses yeux. Il ne pouvait s'empêcher de la contempler et de l'admirer. Il désirait tant de la garder dans ses bras à tout jamais, de lui procurer ses doux baisers dont elle raffollait tant comme ses attentions sensuelles comme le moment où il atteignait à chaque fois presque l'intérieur de ses cuisses et où elle ne pouvait s'empêcher de se laisser aller à pousser des gémissements de plaisir. Il voulait tant l'embrasser, ressentir ses lèvres sur les siennes et que le moment s'arrête pour mieux en profiter. Elle lui avait manqué affreusement, même, c'était une torture des plus insoutenables. Il se demandait encore comment il avait pu vivre ainsi, mais il n'avait pas perdu espoir d'être de nouveau à ses côtés. Il aurait aimé pouvoir être directement l'homme de sa vie au lieu que sa belle choisisse Matthew Spencer mais il savait que maintenant, il pouvait renverser les choses. Il ne comprenait pas pourquoi on abandonnait une femme si douce, si maliceuse, si prévenante au sourire angélique. Il n'y avait qu'elle qui réussissait à ses yeux à transformer même un petit instant en un inoubliable. Il rêvait de pouvoir lui dire sans arrêt combien il l'aime et de lui montrer. Sa douce chaleur plongeait le bellâtre dans ses moments de passion et de pur bonheur qu'il avait ressenti en étant auprès d'elle. En même temps, retrouver sa belle allait être difficile surtout avec Ethan qui était bien déterminé à ce que rien ne bouleverse son existence et à protéger sa mère. Thomas comprenait parfaitement l'agissement d'Ethan et cela lui rappelait à quel point il était protecteur envers sa belle alors qu'ils étaient ensemble. Ainsi, sa belle diablesse était restée dans le vague concernant sa paternité et ce qui le laissait de plus en plus convaincre qu'il était potentiellement le père de l'enfant. Il aimerait pouvoir obtenir des réponses concrètes afin d'en avoir le coeur net mais elle était restée cette femme si obstinée. Il haissait encore plus Matthew du fait qu'il lui avait volé sa vie toute entière et sa vie de famille rêvée. Il comptait bien retrouver sa douce et merveilleuse reine et de réussir à obtenir les réponses tant désirées. Il se montrera prévenant et compréhensif pour réaliser son rêve. Il savait aussi qu'il y avait Ethan et le fait qu'il soit complètement hostile à son égard. Il avait conscience du fait que l'enfant était perdu et il fallait le rassurer, lui montrer qu'en aucune façon il était là pour lui causer le moindre tort mais au contraire, qu'il puise s'épanouir tout comme sa maman. Thomas désirait tant le bonheur aux deux. Il savait par contre que s'il était une menace, il prendrait la décision de s'en aller. Il devait se concentrer sur le jeune garçon. Il se montrera doux et protecteur pour atteindre son objectif.

     

    Ethan, lui, se sentait plus que déboussolé et énervé à la fois par rapport aux évènements. Cet homme sous ses yeux était en train de tout bouleverser au sein de sa famille et il n'était pas question que cela se produise. Il aimait tant être auprès de Matthew qu'il voyait comme un modèle. Avant Matthew, jamais il n'avait eu de modèle masculin. Perdre Matthew serait pour lui une totale déchirure. Il avait conscience que jamais il ne pourrait se remettre d'une telle perte. Et puis, il pensait à sa mère et le fait que jamais elle n'avait été aussi heureuse en la présence du prince Spencer. Il ne comprenait pas pourquoi une telle situation pouvait se produire. Même, cela lui traversait l'esprit qu'il était responsable de tout ce qui se produisait en cet instant. Enfin, bien sûr qu'il savait que sa mère avait un passé et il aimerait en savoir plus que ce soit sur cet homme sous ses yeux comme ce qu'elle oavait vécu. Il savait par-dessus tout que pour démêler toute cette histoire, il fallait que des réponses sortent. Bien sûr, il fallait continuer sa stratégie mais il devait surtout insister pour que les choses s'accélèrent. Il se montrera ferme et curieux pour réaliser son souhait. Après, il savait qu'il pourrait reprendre les choses là où il en était. Il aimerait pouvoir souffler prochainement ses bougies auprès de sa mère et de son père. Il n'y avait personne d'autre à ses yeux qui pouvait remplacer Matthew dans son coeur.

     

    Du côté de la belle tentatrice, celle-ci était encore plus attirée et troublée par ce beau gosse qui la faisait plonger dans des souvenirs plus que mémorables et intenses. Il lui avait tant manqué que ce soit son côté si prévenant, comme son sourire envoûtant, ses caresses si sensuelles, sa douce chaleur et même la manière dont il la prenait dans ses bras. Auprès de lui, jamais elle ne s'était sentie aussi en sécurité. Elle voulait tant revivre le plus vite possible cet instant aussi charnel que mémorable. Il était tellement séduisant et puis, elle ne pouvait s'empêcher de plonger dans son regard. Il avait toujours un effet indescriptible sur elle. Elle avait conscience qu'elle devait résister vue sa position mais rien que d'admirer ce beau canon sous ses yeux, elle rêvait de s'adonner au vice et au plaisir. Encore plus à cet instant, elle se demandait ce qu'aurait pu être sa vie en choisissant Thomas. Elle savait qu'elle aurait choisi la voie de l'amoue, la voie du bonheur mais avec Matthew, en plus il y avait une position et un moyen pour Ethan de devenir quelqu'un plus qu'important pour le royaume. En même temps avec Matthew, tout avait été bouleversé depuis peu et cela hantait ses esprits. Elle se demandait si son couple pouvait tenir dans ses conditions. Elle ne voulait pas non plus traumatiser Ethan plus qu'il ne le devrait même si elle voyait en son fils quelqu'un de fort et de déterminé à accomplir tous ses désirs comme de protéger ceux qu'il aime plus que tout au monde. Elle avait maintenant bien une idée de ce que ce beau gosse sous ses yeux désirait et c'était deux choses à savoir elle et de connaître la vérité sur Ethan. Rien qu'avec ses mots, elle craignait la répercussion que cela pourrait avoir. Son choix était pourtant fait et elle devait tout faire pour s'y tenir. Seulement, Thomas était encore plus charmant qu'elle voulait le croquer tout cru. Elle était torturée car elle voulait retrouver cette sensation d'autrefois mais également décidée à rester dans ce lieu et auprès de Matthew comme d'Ethan. Elle était prête à jouer sur les deux tableaux afin de tout avoir. Elle se montrera perverse et tentatrice pour le piéger. Il y avait par contre toujours Ethan qui était en travers de ce qu'elle désirait. Sa première proposition s'était soldée par un échec mais elle était déterminée à éloigner son fils pour pouvoir passer aux choses sérieuses. Le seul moyen était de lui faire miroiter que Matthew avait une très grande surprise. Elle se montrera à son écoute et prévenante pour réussir son objectif. Elle voyait par la suite le moyen de s'adonner aux joies du plaisir charnel.

     

    La belle perverse effleura la joue de son beau canon et l'embrassant subtilement tout près de ses lèvres pour le troubler. Le bellâtre était plus que déstabilisé qu'il voulait pouvoir combler sa belle encore mieux que ce qu'ils avaient vécu auparavant. Du côté de la belle apparition, sa chaleur exaltait tout son être qu'elle rêvait de passer à la vitesse supérieure. Seulement, elle avait conscience qu'il fallait tout d'abord s'occuper de son fils. Ethan, lui, était perdu. Il ne savait plus quoi penser ni quoi faire. Il voudrait tellement comprendre mais il n'avait pas le pouvoir de changer les choses et cela l'énervait. A cet instant, sa mère vint vers lui en le prenant dans ses bras pour l'attendrir. Il se sentait plutôt rassuré que même ses pensées en étaient toutes chamboulées.Il ne voulait pas retourner dans ce merdier sans nom qui bouleverserait à jamais tout ce qu'il avait connu. Il craignait le pire. Pourtant, il aimerait pouvoir connaître la vérité. Il était curieux de nature également. Thomas rêvait de pouvoir réconforter le jeune enfant et de lui expliquer le tout. S'il était bien le père de ce jeune enfant, il voulait tout simplement le protéger et prendre soin de lui. Il désirait tout simplement le meilleur tout comme pour la belle apparition sous ses yeux et pour cela, il était prêt à tout. Ils étaient pour lui les plus beaux cadeaux sur cette Terre. 

     

    M (se montrant tentatrice et curieuse en roulant des hanches sensuellement afin d'aller vers lui et se mordillant la lèvre pour déstabiliser le bellâtre) : « Oh, c'est fantastique et j'aimerais voir cet endroit à tes côtés beau gosse. (se montrant rassurante et coquine en laissant son souffle agir sur son cou, griffant le bas de son ventre et malaxant subtilement son intimité pour le torturer) Mon ange, surtout ne dis pas que cela ne va pas se faire car avec ta force et ta convicton que j'admire, je sais que cela se fera. D'ailleurs, de ce que je sens, tu rêves de mon corps, de mes lèvres et d'après ce que je sens de bien autre chose si tu vois ce que je veux dire bébé. (prenant une grande respiration) Tu mérites ce qu'il y a de mieux mon bellâtre. Mon dieu que je m'en veux car tu es malheureux à cause de moi. (se montrant malicieuse en posant son front contre le sien et l'effleurant légèrement pour le dérouter) Je ne sais plus où me mettre mais sache que tu me troubles aussi comme la première fois où j'ai croisé ton regard si pénétrant et merveilleux. (se montrant joueuse en titillant son menton avec son index, lui faisant un clin d'oeil coquin et pinçant ses fesses pour le désorienter) Je ne vais pas hésiter une seule seconde ça va de soit bel apollon que tu es. (se montrant troublée en baissant son regard et guidant la main de son beau gosse au niveau de sa poitrine pour l'émouvoir) J'en perds mes mots. Tu as toujours su lire en moi comme dans un livre ouvert alors tu sais ce que je ressens en cet instant. (se montrant perverse en jouant la confidente, feignant de l'embrasser et en embrassant finement son épaule pour le désorienter) Là, tu vas me faire rougir. Tu es toujours aussi attentionné, prévenant, encore plus bel homme et des plus irrésistibles. (se montrant déstabilisante en guidant finement sa main vers ses cuisses et ses hanches pour le désarçonner) C'est pareil pour moi mon chou. (se montrant évasive pour tenter de noyer le poisson dans l'eau) Tu sais, je peux mieux t'en parler en tête à tête. J'espère que tu me comprends. (se montrant protectrice envers son fils et mentant pour l'amadouer) Mon trésor, si je te le demande, c'est que je sais qu'il a une surprise rien que pour toi et tu vas adorer, j'en suis certaine. (se montrant décidée envers son fils pour protéger Thomas) Par contre fiston, tu dois t'excuser auprès de Thomas auparavant. Je sais que tu es perdu et j'en suis désolée mais ce n'est pas une raison pour mal lui parler. (prenant une grande respiration) La seule fautive c'est moi.

     

    T (heureux et influencé) : Je serais tellement ravie de te montrer ce bel endroit bellissima, ce que tu as toujours désiré. (troublé et curieux) Vraiment tu y crois mon ange ? Je ne pensais pas que tu y croyais encore, enfin que tu y pensais. (prenant une grande respiration) Je suis plus que touché, tu n'imagines pas ma douce. (conquis) Tu me rends tellement fou de toi, tu occupes tant mes pensées et mes rêves. Je n'en peux plus d'être aussi loin de toi. (protecteur en effleurant doucement sa joue) Ma déesse, ne t'en veux pas. L'important c'est de t'avoir retrouvé et c'est ce qui me rend tellement heureux, à un point que tu ne peux même pas imaginer. (prenant une grande respiration) Toi aussi, tu mérites ce qu'il y a de plus beau. Ce visage si angélique mérite d'être illuminé de mille feux par un si merveilleux sourire et non par de la tristesse. (avouant ses sentiments) C'est que je vais continuer tellement tu as droit à tout cela ma chérie. En tout cas, en te voyant la première fois, j'ai su que tu étais faite pour moi. (joueur) J'ai hâte de voir cela ma douce. (ému et charmé) Je le sens tellement mon ange. Et je suis plus que comblé que je ne peux même pas le décrire en cet instant. (attentionné) Je te dirai autant de compliments que possible ma reine. Tu as droit d'avoir justice pour tous les moments où tu n'entends pas ses mots si délicieux. (déstabilisé et tentateur) Oh, que j'aimerais te l'entendre dire mot pour mot. Ce serait pour moi un tel présent. (compréhensif et curieux) Bien sûr, je comprends parfaitement. Et j'aimerais en savoir plus. (prenant une grande respiration) Il est temps que l'on puisse démêler tout ça. (compréhensif et doux envers Ethan) Je sais que le tout est assez perturbant mais tout ce qui m'importe c'est que tu sois heureux tout comme ta maman en étant conscient de la vérité. (prenant une grande respiration) Crois-moi, le fait de ne pas connaître la vérité peut nous torturer de l'intérieur.

     

    E (insistant pour tenter de démêler la vérité envers les deux personnes sous ses yeux) : Mais avec tout cela, ça ne m'aide pas pour connaître exactement ce qui se passe. Alors dites-moi tout bon sang ! (choqué et ironique) Et puis qu'est-ce qui se passe là entre vous ? Je veux savoir, je veux savoir, je veux savoir maintenant ! (prenant une grande respiration) Oui, je me souviens encore de Dewey dans Malcolm si vous voulez le savoir. Je me passe encore en boucle cet épisode mémorable comme beaucoup d'autres. (curieux envers sa mère) Vraiment Papa a quelque chose pour moi, rien que pour moi ? Qu'est-ce que c'est ? (déterminé) Je ne bouge toujours pas sans savoir non mais. Alors dis-moi tout maman, je t'écoute avec attention. (décidé et triste) Pourquoi je ferai des excuses avec ce qui se passe ? Je suis en droit de connaître la vérité et puis c'est notre vie qui se trouve bouleverser avec cette situation. (furieux envers Thomas) Vous n'avez aucun droit de vous mettre à ma place ! Vous avez un sacré culot. (prenant une grande respiration) Vous n'êtes pas là en terrain conquis c'est clair dans votre petite tête ! Alors au revoir très cher !

     

    M (jouant la jeune femme heureuse en mordillant le creux de son cou subtilement, laissant son souffle agir dessus et pinçant ses fesses pour le déstabiliser) : J'en suis plus que comblée beau brun de voir cet endroit si merveilleux. Même, je suis plus qu'impatiente de le visiter et d'admirer chacune de ses pièces. (se montrant prévenante en mordillant subtilement le creux de sa main, procurant une légère douceur à son index et griffant son poignet pour l'émoustiller) Jamais cela ne s'est sortie de mes pensées après tout ce temps. Je savais que tu trouverais le meilleur des sites, quelque chose de magique. (se montrant malicieuse en effleurant le bas de son corps avec sa jambe et griffant le bas de son dos pour le déboussoler) Et encore tu n'as pas tout vu mon chou. (se montrant joueuse en mordillant le lobe de son oreille et lui murmurant des choses coquines pour l'ébranler) Tu n'imagines pas à quel point je ressens la même chose beau gosse. (se montrant rassurante en effleurant doucement sa joue pour l'attendrir) Tu as toujours été un tel ange pour moi. Je suis si heureuse également de t'avoir retrouvé. (se montrant conciliante en mordillant son épaule et descendant sur le haut de son bras pour le désarçonner) Cela ne peut que l'être grâce à un être des plus merveilleux sous mes yeux. (feignant de se confier en guidant les mains du beau canon discrètement près de l'intérieur de sa cuisse pour le déstabiliser) J'ai su aussi totalement la même chose envers toi mon chou, tu n'imagines même pas. (se montrant tentatrice en approchant son visage tout près du sien pour le titiller) Chaque chose en son temps trésor. (se montrant coquine en l'amenant à aller tout près de son intimité et embrassant subtilement et perversement sa joue pour l'enflammer) Et là, tu le sens encore plus beau canon ? Tu sens à quel point tu me troubles comme auparavant, même davantage ? (se montrant touchée en versant une larme pour le toucher) C'est un tel bonheur. Je ne pensais pas entendre tous ses mots que je ne sais plus où me mettre. (se montrant allumeuse en mordillant perversement sa lèvre, glissant sa main discrètement dans son pantalon et boxer et griffant l'intérieur de sa cuisse pour le torturer) Cela arrivera bientôt tu verras bellâtre. (se montrant conciliante et évasive pour l'intriguer) C'est parfait et tu comprendras tout dans les moindres détails. (se montrant ferme envers son fils pour éviter la conversation) Je t'apprendrai tout ce qu'il faut mais je te rappelle que je suis ta mère. (se montrant malicieuse pour l'apâter) Oh, tu n'as qu'à voir et tu constateras par toi-même que c'est quelque chose de merveilleux, de spectaculaire et d'inoubliable. (prenant une grande respiration) D'ailleurs c'est quelque chose dont tu as toujours rêvé si je me souviens bien. Il souhaite voir sur ce visage un sourire des plus grands comme le moment où il t'a offert ce dessert que tu raffolles à savoir les profiteroles avec ses choux si délicieux. (se montrant décidée pour faire changer d'avis son fils) Je comprends parfaitement ton point de vue mais il faut quand même que tu te rendes compte que tu lui as mal parlé. Tu pourras constater qu'il n'est en aucun cas quelqu'un de méchant. (prenant une grande respiration) Alors fais un effort je te prie. Fais le pour ta mère.

     

    T (comblé et séduit) : Alors toi et moi, on va pouvoir organiser tout cela et de main de maître ma princesse. Je suis heureux de pouvoir passer prochainement ce moment en ta compagnie ma douce. (charmé) Tu es plus qu'un ange, tu es une telle perfection, et je me sens plus fort en étant à tes côtés. (joueur) Oh, je rêve d'en voir bien davantage. (malicieux) Tu peux m'en dire plus ma puce ? J'aimerai tant te l'entendre dire. (attentionné en embrassant doucement le front de sa reine) Avec ses mots, tu m'envahis littéralement d'un océan de bonheur. (rougit) Là, c'est moi qui ne vais plus savoir où me mettre. Tu me troubles totalement ma puce. (influencé) Tu es un tel amour mon trésor. (conquis et influencé) Tu me tortures, tu me mets au supplice. Je rêve de te prendre dans mes bras mon ange. (déboussolé) Tu n'imagines pas à quel point je le sens et que je te désire à un point inextricable. (prévenant) Je continuerai à tout jamais de te couvrir de mots doux et bien davantage. Tu es une telle reine que je te construirai un autel à ton nom. (incapable de lui résister) Il me tarde déjà bellissima. (troublé) Je l'espère mon ange. (compréhensif et conciliant envers Ethan) Je sais que tu me détestes et c'est compréhensif mais tu sais avant tout je souhaite que tu sois heureux tout comme ta maman. On peut s'entendre tous les deux tu ne crois pas ?

     

    E (se sentant coupable) : Je sais maman, et je suis désolée. (désespérée) Mais comprends ma situation. Je ne veux pas te perdre ni perdre Papa. (prenant une grande respiration) Je vous aime tous les deux si fort. (curieux) Oh, alors, je vais faire cela de suite, l'attendre et découvrir ce qu'il va m'offrir. Je rêve tant de découvrir ce que c'est. (gêné) Maman, je ne veux pas que l'on découvre mes pêchés mignons comme ça. (résigné et s'excusant) Pardon pour mon attitude. Mais quand même je veux savoir ce qui se passe alors accouchez tous les deux ! (bouleversé envers les deux) Je n'aime pas ce qui se passe. Alors arrêtez ! »

     

    Les choses commençaient à devenir de plus en plus sérieux entre Thomas et Melody qu'ils pouvaient facilement passer à l'acte. Thomas n'en pouvait plus d'être si loin de sa belle enchanteresse si resplendissante et d'une beauté à faire palir le diable en personne. La retrouver était au-delà de tout ce qu'il pouvait imaginer. En aucun cas, il ne désirait être loin d'elle. Il rêvait de pouvoir sentir la belle créature tout près de lui, de lui procurer tout ce dont elle désire tant, de pouvoir l'embrasser. Il désirait que ce moment ne se termine en aucune façon. Il voulait avoir le pouvoir d'arrêter le temps afin de rester aux côtés de celle-ci. Elle était si sensuelle, si parfaite. Il était subjugué par cette apparition étincelante. Bien sûr, s'il n'y avait pas Ethan, il n'aurait pas résisté à l'envie d'être aux côtés de celle-ci. Il avait l'impression que finalement Melody était en train de changer d'avis sur lui et ce que l'avenir leur réservait. Cela lui faisait chaud au coeur mais il fallait à tout prix la convaincre qu'il était la personne qu'il lui fallait, qu'il était tout simplement sa destinée. Il rêvait tant de pouvoir ressentir ses sensations si exaltantes qu'elle lui procurait. De plus, elle savait tant ce qu'il aimait à croire qu'elle avait le pouvoir de lire dans les pensées. Il était incapable d'être loin de cette divinité. En plus, il approchait le fait de pouvoir connaître enfin la vérité. Il y avait ce petit garçon si intelligent et si décidé. Il avait l'impression de se voir petit. Il était incapable de décrire cette sensation si enivrante. Il pensait tout simplement qu'Ethan était son fils. Penser que finalement Matthew pouvait être le père était une déchirure. Il devait continuer sur cette voie. Déjà, le fait qu'Ethan s'éloigne lui permettra de connaître les choses et le meilleur moyen était d'être plus compréhensif. Il appréhendait les explications de la belle. Il se montrera doux et attentionné pour atteindre son rêve. Du côté de la belle diablesse, les choses devenaient de plus en plus compliqués. Finalement, les sentiments se mélangeaient dans tout son être. Les sentiments enfouis commençaient à refaire surface et c'était si déroutant. Résister à la tentation était un tel supplice. Seulement, elle ne voulait plus lutter. Elle voulait être auprès de ce canon si irrésistible, si charmant, si prévenant. Il était une telle perfection. Certes, elle était avec Matthew, mais elle était prête à renouer avec le passé. Quoi de mieux que de jouer sur les deux tableaux même si cela signifiait jouer avec le feu. Elle aimait tant le danger et puis Matthew n'était pas là. D'ailleurs, que faisait-il ? C'était le mystère surtout que le temps passait. Elle était inquiète mais être auprès de Thomas lui faisait oublier toutes ses inquiétudes. Elle devait concrétiser les choses avec lui, lui expliquer ce qui se passait avec Ethan, la vérité. Cela allait être dur mais elle savait que tôt ou tard, sa vie allait être bouleversée. Elle devait donc jouer sur ses atouts afin de faire passer les choses comme elle le désirait. Elle se montrera coquine et perverse pour le piéger. Bien sûr, elle détestait cordialement le fait d'avoir parlé ainsi à Ethan et de lui avoir menti mais il le fallait pour réussir sa mission. Elle se disait qu'elle aurait le moyen de se faire pardonner. Pour Ethan, celui-ci était plus que perdu et déboussolé. Il voyait d'un très mauvais œil le fait que Thomas soit là mais il savait que tôt ou tard, il aurait ses réponses. Il ne voulait pas perdre Matthew comme son père. Cela l'angoissait à un point inimaginable. Peut-être qu'en retrouvant Matthew, il pourrait l'amener à voir sa mère, et donc de pouvoir démêler le vrai du faux. Seulement, il faudrait laisser sa mère seule avec Thomas et cela l'angoissait. Il n'avait pas le choix. Il amènera Matthew vers sa mère et cet homme qui voulait tout saborder. Il se montrera convaincant pour atteindre son but.

     

    Ainsi, Ethan partit laissant les deux seuls avec leurs désirs les plus inassouvis. Melody était complètement décidé à passer aux choses sérieuses maintenant qu'elle était libre. Mais par conséquent, ce serait agir sur son train de vie et c'était déstabilisant. Thomas, lui, était plutôt ravi de pouvoir passer du temps avec cette si belle enchanteresse. Ce qu'il aimerait l'embrasser sur le champ. Ethan, lui, en profitait pour aller retrouver son père mais soudain, il entendit du bruit au niveau de l'endroit du passage secret. Le découvrant, il voulait tout simplement savoir ce qui se passe. Il était curieux par nature. S'engouffrant, il explorait les lieux jusqu'à ce qu'il découvre un papier à terre avec inscrit : « nous les avons volés ». C'était curieux pour lui et choquant. Qu'allait découvrir le jeune enfant par la suite ? Allait-il au devant d'un danger terrifiant ? Quelqu'un avait laissé le mot dans ce lieu ? Allait-il retrouver Matthew ? Allait-il le mettre au courant de ce qui se passe avec Melody et Thomas ? Apprendra-t-il ce que cache sa mère ? Que comptait faire Melody ? Allait-elle pouvoir attraper Thomas ? Qu'allait-elle lui confier ? Allait-elle faire la lumière sur qui était réellement le père d'Ethan ? Comment allait se passer par la suite les retrouvailles entre Ethan et Melody ? Que comptait faire Thomas ? Allait-il se faire piéger par la belle enchanteresse ? Apprendra-t-il la vérité sur qui était le père d'Ethan ? Comment réagira-t-il ?

     

     

    Pendant ce temps, dans l'endroit reculé et discret, la situation concernant Rebecca était préoccupante. En restant dans cet état, la veuve Fitzpatrick ne pouvait plus continuer ses projets et être auprès de celui qui l'attirait tant et qui la faisait chavirer. Le savoir si anéanti, si malheureux, dans une situation inextricable la déchirait littéralement en deux, la torturait au sein même de son esprit. Elle voulait voir un sourire sur ce visage angélique, admirer ce regard si envoûtant et troublant comme de ressentir ses lèvres si sexy sur les siennes dans un instant si magique. Elle rêvait de son corps, de ses attentions si délicieuses et de rester dans ses bras à tout jamais. Elle se rendait compte de plus en plus qu'elle était sur un nuage de bonheur. Ses souhaits, ses aspirations changeaient à mesure d'être auprès de son bellâtre et pour rien au monde, elle ne voulait être séparée de lui. Que ce soit une autre femme, un ennemi, rien ne l'arrêterait ni même pour cela le test de paternité. Cependant, une part d'elle se sentait coupable. Quel était le résultat final du test ? Là, tel était le mystère le plus total. Enfin, le plus important était de revenir auprès de lui et de reprendre le cours de ce moment avec son bel ange. Elle savait qu'il n'y avait qu'un seul moyen pour réussir à revenir dans la partie à savoir se battre et de toutes ses forces pour reprendre conscience d'autant plus qu'il pouvait être en danger. Elle devait se réveiller au plus vite. Elle se montrera obstinée pour réussir son objectif.

     

    Elle se demandait si à un moment donné, elle allait se réveiller mais il n'y avait rien à faire. Son état ne s'arrangeait pas comme sa blessure. Elle ne voulait pas que le tout s'arrête et c'était là qu'elle sentit une main se poser sur son épaule. Rebecca avait l'impression de reconnaître cette sensation, quelque chose de si familière et d'intense. Elle se disait que ce n'était pas possible, que ce n'était qu'une illusion mais pourtant c'était la pure vérité. En effet, une jeune femme était arrivée et il s'agissait tout bonnement de Rosalynne Cartwright son autre grande soeur qu'elle pensait ne plus jamais revoir depuis le temps. Rebecca pensait même qu'elle n'était plus de ce monde tellement elle n'avait pas eu de nouvelles. En effet, la famille Cartwright évoquait souvent Melody qui avait été tuée d'une manière plus que tragique que la famille s'en souvenait encore, de Rebecca puisqu'elle avait épousé James Fitzpatrick mais moins de Rosalynne. Elle était l'ainée, celle qui devait protéger ses deux jeunes soeurs mais elle était contre la politique de son père, même il n'était pas question de reprendre les affaires derrière. Elle avait une éthique et elle n'avait qu'ue idée en tête à savoir d'aider les autres. Elle rêvait d'être ambulancière, d'aider les personnes le plus rapidement possible afin que dans les hôpitaux, les blessés puissent avoir une meilleure chance de survie. Elle avait l'impression de pouvoir être utile et surtout d'éviter de plonger dans le cercle familial infernal. Bien sûr, avec son père, c'était loin d'être l'entente cordiale, même la guerre était déclarée qu'elle subissait à de nombreuses reprises les reproches, les critiques et les humiliations en public. Pour la belle créature, elle s'en foutait royalement, car elle savait que la vérité éclatait toujours. A côté, elle s'occupait toujours de ses deux soeurs, leur permettant de grandir et d'avoir des valeurs dignes de ce nom dans un monde en perpétuel évolution. Elle admirait la volonté de ses deux soeurs. Rebecca également, l'admirait. Les deux se confiaient souvent et particulièrement sur la place au sein d'une famille compliquée. Rosalynne lui avait confié que pour être satisfaite pleinement, il fallait laisser libre cours à ses envies et désirs et ce peu importe ce que l'on pouvait dire autour. Etre quelqu'un en fonction de l'idéal des autres ne pouvait que nous éteindre peu à peu. Rebecca avait bien saisi cette leçon, et c'était ce qui l'avait amené plus tard à convoiter Matthew Spencer. Mais même si la relation entre les soeurs était au beau fixe à l'époque, le patriarche avait un tout autre plan en tête. Le fait même de voir Rosalynne lui tenir tête lui était insupportable. Il attendit ainsi que la belle Rosalynne ait ses seize ans pour la jeter dehors sans que la mère ne puisse faire quoi que ce soit et interdisant aux deux filles d'en parler à l'avenir. Rebecca avait souffert de ce qui était arrivé et en voulait à la fois à son père comme à sa grande soeur de ce qui était arrivée. Elle s'était tue mais par contre, elle avait mis en action le principe que Rosalynne lui avait enseigné. Du côté de l'ainée, elle était perdue entre le fait d'avoir été jetée, le fait que personne ne l'ait aidée ou même le fait qu'elle puisse être enfin libre. Elle ressentait à la fois une très grande colère comme du soulagement. Alors elle se promettait finalement de surveiller de temps en temps discrètement ce que sa famille faisait. C'était pour mieux voir ce que ses soeurs devenaient peu à peu. Survivre pendant tout ce temps avait été difficile et qui plus est, elle avait dû se mêler à des personnes peu recommandables pour obtenir le droit d'avoir un toit comme d'avoir les moyens d'obtenir ce qu'elle souhaitait. Qui était ses personnes ? Là, tel était le mystère. Elle réussissait peu à peu mais ce qui lui importait le plus c'était ses soeurs et grâce aux personnes qui l'avaient aidée, elle pouvait connaître un maximum d'informations. Au fil du temps, ce qu'elle avait pu apprendre l'avait profondément blessée. Elle se sentait trahie, comme si finalement on lui plantait un coup de poignard en plein coeur. Elle voyait que d'un côté Melody s'était plus qu'attachée à Matthew Spencer. Elle voyait cela d'un très mauvais oeil sachant que Matthew était un prince et qui pouvait attirer bon nombre d'ennemis autour de lui. Elle voyait qu'un seul moyen pour tenter de briser ce couple à savoir de faire peur à sa petite soeur et ce en usant des hommes de main qui viendront la menacer. Il était vrai qu'elle s'était dit que jamais elle ne ressemblerait à son père mais c'était impossible. Elle se montrera ferme et déterminée pour réussir son plan. Seulement, le tout échoua et même pire, Melody fut assassinée. Jamais elle ne s'était remise de la perte de sa soeur alors qu'elle était un ange. Elle aimerait pouvoir apparaître mais elle craignait que son père ne puisse se venger sur Rebecca. Elle s'était promis de la protéger même de loin mais plus tard, elle vit que Rebecca s'était mariée à James Fitzpatrick. C'était le coup de massue. Elle avait toujours voulu que ses soeurs soient loin du milieu mais de là à se rendre auprès du camp rival, c'était une toute autre histoire. Elle devait donc détruire tout cela et le plus vite possible. Elle devait donc causer des soucis à la famille Fitzpatrick mais avec le temps, son souhait était réalisé mais elle avait remarqué à quel point Rebecca, par la suite, s'était attachée à Matthew. Tout cela, elle ne pouvait plus le supporter. Rosalynne avait conscience que finalement, il ne fallait pas donner des leçons aux personnes qui étaient près de ses soeurs mais à elles. Avec Melody, elle pouvait ne plus réaliser cela, mais avec Rebecca, tout était possible. Elle savait que le meilleur moyen pour la remettre à sa place était de la menacer sur tout ce qu'elle avait fait pour la pousser à se séparer de Matthew. Elle devait tout d'abord la trouver. Avec le temps, alors qu'elle travaillait, un appel allait la mener vers sa destinée sans le savoir. Elle se mit à partir avec une autre personne pour aller rechercher la personne en danger. Alors que la belle blonde arriva, elle vit que c'était Rebecca la personne à sauver. Pour ce qui était de son projet, l'ainée devait vite attendre. Le plus urgent était de sauver sa jeune soeur. Elle se montrera obstinée et ferme pour réussir sa mision.

     

    Ainsi, Rosalynne prit le matériel d'urgence derrière elle faisant signe à sa collègue de venir l'assister. L'ainée était angoissée à l'idée que Rebecca puisse mourir sous ses yeux mais cela n'allait pas l'arrêter pour autant. Elle désirait la sauver à tout prix. Etait-ce pour la protéger ou lui donner une leçon ? Finalement, telle était le mystère car depuis que l'ainée et le reste de la famille n'étaient plus en contact, celle-ci avait manqué beaucoup de chose. Même si elle était proche de ses soeurs à l'époque, aujourd'hui, ce lien si indéféctible et essentiel n'était plus présent. Le fait qu'elle veuille finalement éloigner sa soeur de son bellâtre était peut-être dû à autre chose que le simple danger de la royauté. Elle n'osait se l'avouer mais elle était attirée par le prince si à croquer. Elle procura les premiers soins. Cela se passait sans problème. Rebecca sentait que sa santé était en train de s'améliorer. Elle se disait qu'il était temps de tenter de se réveiller. Elle avait conscience que sa tentative serait nettement plus facile. Alors elle se disait qu'il fallait ouvrir les yeux et en effet, sa pensée commençait à se répercuter dans le réel. Rosalynne était enchantée de voir que ça fonctionnait.

     

    Ro (se montrant inquiète en effleurant doucement sa main avec son front pour l'attendrir) : « Je t'en prie, réveille-toi, reviens vers nous. Bats-toi surtout, tu vas t'en sortir. »

     

    Les chances de voir Rebecca se rétablir étaient encore plus grandes et cela satisfaisait pleinement Rosalynne. Seulement, il fallait vite transporter Rebecca à l'hôpital. Par la suite, si la plus jeune survivait, l'ainée pouvait aisément accomplir son plan. Elle se montrera obstinée et fine pour réaliser son dessein. Du côté de la plus jeune, elle sentait peu à peu ses forces lui revenir. Elle savait qu'elle avait encore beaucoup de chemin à faire mais elle était prête à tout pour retrouver son beau canon comme accessoirement de confirmer cette sensation qu'elle ressentait auprès d'elle. Le combat n'était pas fini. Elle avait conscience que sa détermination était la meilleure des stratégies pour réussir. Elle se montrera déterminée et solide pour accomplir son but.

     

    L'ainée demanda alors à une autre collègue de l'aider à transporter la blessée à l'intérieur de l'ambulance. Ainsi dès que la blessée fut à l'intérieur, ils partirent en trombe. Qu'allait-il se passer par la suite ? Rebecca était-elle sauvée ? Retrouvera-t-elle sa soeur ? Comment se passera la discussion ? Pourra-t-elle retrouver Matthew? Pourra-t-elle le sauver des griffes de Joy ? Que cachait d'autre le patriarche Cartwright ? Que cachait encore la famille en générale ? Que comptait faire Rosalynne ? Accomplira-t-elle son plan ? Est-ce qu'elle en profitera pour assouvir ses désirs et aller du côté de Matthew ? Profitera-t-elle pour renouer des liens avec sa soeur ?

     

     

    Du côté du bureau de Stacy, la tension entre cette tentatrice et Duncan atteignait un point culminant. Duncan était des plus fascinés et subjugués par cette belle apparition. Jamais il aurait cru se trouver être auprès d'une telle splendeur. Il se disait qu'il allait se réveiller et voir qu'il vivait une telle désillusion. Seulement, en admirant le regard de la douce, il était plus que dérouté que même ses pensées en venaient à être embrouillées. Il devait résister, ne pas laisser ce qu'il ressentait sur l'instant apparaître au grand jour. Seulement, elle était si divine, si belle, si prévenante, si attentionnée. Elle était une telle déesse. Il se demandait bien comment une telle splendeur pouvait se retrouver seule. Il se disait que c'était tout bonnement une injustice. Il rêvait de ressentir à nouveau la sensation des lèvres de cette tentatrice sur les siennes, de pouvoir la prendre dans ses bras et de la combler comme personne. Il n'arrivait plus réellement à penser correctement et le fait d'être parti chercher de l'eau allait lui permettre de se mettre les idées en place. Il devait pourtant rester calme et serein surtout que la belle créature l'aidait pour ses études en l'ayant employé en tant que stagiaire et c'était plus qu'important. Il avait un rapport à rendre sur ce qu'il effectuait. Il ne voulait tout simplement pas gâcher cette chance. En plus, il y avait Alyson, cette sublime blonde merveilleuse, coquine et attentionnée qui l'attendait. Auprès d'elle, il allait commencer une nouvelle vie et c'était si merveilleux. Il était même aux anges. Il se sentait coupable d'avoir embrassé la belle créature sous ses yeux. En aucune façon, il ne voulait blesser Alyson. Il s'était promis de ne pas lui faire de mal mais voilà c'était fait. Seulement, avec Stacy, résister à la tentation était un tel supplice. Elle était comme les femmes fatales que tous les hommes rêveraient de rencontrer. Il se sentait si chanceux d'être ses côtés. Il se disait que pour essayer de refreiner ce qu'il ressentait à l'égard de cette perverse, il pouvait la connaître davantage et se concentrer sur son boulot. Il espérait pouvoir passer aux choses sérieuses afin de rapidement trouver Alyson. Il se montrera doux et protecteur pour réussir sa mission.

     

    Du côté de la belle perverse, le tout se passait au-delà de tout ce qu'elle pouvait imaginer, même, cela satisfaisait pleinement son égo. Elle avait réussi à l'affâmer, à lui montrer le début de ce qu'elle lui réservait et il fallait continuer sur cette voie. Sa stratégie était la bonne. Bien sûr, elle attendait patiemment le fait qu'il lui rapporte de l'eau car elle avait une idée en tête dont il s'en souviendrait à tout jamais. C'était une surprise d'ailleurs rien que pour lui. Elle désirait le rendre tellement fou qu'ainsi, il ne pourrait plus jamais se passer d'elle. Elle aimait avoir le pouvoir sur ses cibles, mais ce qui lui plaisait davantage, c'était d'adopter sa manière d'attraper sa proie dans ses filets. Vu le bel homme, elle sentait qu'elle pouvait lui en mettre plein les yeux. Elle rêvait de bien plus d'influence que ce qu'elle ne possédait au départ. Le travail n'était pas la clé à ses yeux mais bien les relations. En voyant le bellâtre, elle savait qu'elle pouvait atteindre son objectif. Elle avait d'autres ambitions qu'elle préférait garder secret pour le moment. Elle s'était toujours dit que pour arriver à ce qu'elle désirait, il fallait tout d'abord fonctionner par étape et pour cela, il fallait avoir le bellâtre tout d'abord. Elle devait continuer sur la voie qu'elle s'était lancée pour mieux l'affâmer. Elle se montrera allumeuse et tentatrice pour le piéger.

     

    A cet instant, le bellâtre vint à chercher les bouteilles d'eau dans la petite cuisine prévu à cet effet. Il était troublé rien qu'à l'idée de retrouver la belle enchanteresse. Il prit son courage à deux mains afin de revenir avec le nécessaire. Entendant le bruit, la diablesse savait qu'il était temps d'agir. Elle se réjouissait à l'idée d'admirer la réaction de son beau gosse. Elle se mit à s'installer en position légèrement couchée et effleurant sa jambe droite avec son pied gauche pour le déboussoler. Ainsi, lorsque le beau canon arriva, il était complètement subjugué qu'il laissa tomber une bouteille d'eau à terre. Mon dieu ce qu'elle était parfaite et splendide ! Il n'aurait jamais cru voir une telle splendeur. Il voudrait tant résister mais c'était si difficile. Il rêvait de pouvoir la combler sur le champ telle la déesse qu'elle était. Du côté de la perverse, elle aimait tant la réaction de son bel apollon qu'elle vint à prendre la bouteille tombée, l'ouvrant puis buvant en faisant exprès de laisser tomber l'eau sur sa poitrine pour le désorienter. Celui-ci était fasciné par cette splendeur qu'il se mordilla intensément la lèvre de désir. Elle admirait le regard de son bel ange qu'il était temps de l'avoir tout près de lui et de sentir sa douce chaleur. Elle effleura lentement sa poitrine avec sa main se plongeant dans son regard pour l'ensorceler. Il était incapable de lui résister qu'il s'approcha timidement d'elle. La réaction de Duncan la réjouissait intensément qu'il était temps de passer à la seconde étape.

     

    Elle prit sa gorge avec sa main en laissant ses ongles imprégner sa peau et léchant les traces pour l'enflammer. Il était tellement conquis par la belle qu'il ne pouvait s'empêcher de la contempler. Il aimerait tellement lui résister mais elle lui faisait un effet indescriptible. Il lui était capable de s'enlever de l'esprit ses images d'elle en train d'effleurer sa jambe ou même avec l'eau. Il n'arrivait pas à croire qu'une telle chose puisse se produire, c'était plus que déstabilisant. Du côté de la belle coquine, sa chaleur exaltait tout son être qu'elle voulait le croquer tout cru sur le champ mais elle devait l'affâmer encore et encore. Elle raffollait du pouvoir qu'elle avait sur lui. Elle l'embrassa bestialement arrachant le haut de son beau brun et le mordillant de son cou jusqu'à son torse pour le faire frémir. Il avait l'impression que la belle créature lisait dans ses pensées et c'était si déroutant. Il aimait ce qu'elle lui procurait qu'il rêvait de ressentir d'autres attentions sur son corps. Cependant, il était d'autre part torturé car il y avait sa belle blonde qui l'attendait. Comment réagir face à elle ? Il ne savait plus quoi penser mais en admirant le regard si pénétrant de la belle brune, il en vint à oublier tous ses doutes. Il n'avait plus que sa diablesse à l'esprit. Elle agrippa sa taille avec sa jambe incitant son bel apollon avec ses mains à effleurer sa cuisse et l'approchant de son intimité pour l'enflammer. Il était tellement séduit et charmé qu'il voulait la rendre heureuse et voir un sourire sur ce visage à la fois malicieux et angélique. Elle était d'une splendeur à couper le souffle, l'incarnation même de la perfection. Il ne devrait pas penser cela mais elle lui faisait un effet plus qu'indescriptible. Elle aimait tant sa douce chaleur qu'elle rêvait de ressentir son corps contre le sien dans un moment bien charnel. Elle guida sa main jusqu'à sa poitrine afin qu'il puisse la prendre à pleine main et à l'inciter à enlever ce qu'elle portait le plus vite possible pour le faire frémir. Il était si influencé qu'il se laissa faire en affichant un sourire malicieux. Il était tellement tenté par cette diablesse qu'il était prêt à tout pour elle. Elle réveillait en lui des sentiments et des désirs qu'il ne pensait pas avoir au fond de lui. Il était tellement désemparé. Il savait qu'elle le menait vers le vice et le plaisir mais il ne pouvait s'empêcher d'être avec elle. C'était inhumain ce qu'elle lui faisait. Il ne savait plus quoi penser que même ce qu'il y avait autour de lui, ses questions et ses doutes s'estompait à mesure d'être auprès de cette divine apparition. Sa peau était d'une douceur incomparable qu'il rêvait de parcourir ses formes généreuses et tellement parfaites à tout jamais. Il avait l'impression de vivre un fantasme perpétuel mais pourtant, il était auprès d'une telle femme fatale. Il se surprenait même à vouloir réaliser tous ses rêves inassouvis auprès d'elle tellement elle l'influençait. Il voulait tester de nouvelles choses. Il ne pouvait être plus heureux qu'en cet instant. Il la subjuguait d'autant plus quand elle se montrait tellement joueuse, diabolique et perverse. Il devrait résister et pouvoir trouver un semblant de sérénité mais la belle apparition l'envoûtait littéralement. Stacy réussissait à réveiller en lui des instincts dont il ignorait tout. Cette enchanteresse le comblait tellement. Il fondait littéralement devant cette reine. Du côté de la belle apparition, le désir submergeait tout son être qu'elle rêvait de vivre d'autres moments emplis de plaisir et du vice. Seulement ce moment n'était pas pour tout de suite. Elle voulait le torturer, lui montrer à quel point il ne pouvait plus se passer d'elle. Ainsi, il fera tout pour la garder auprès de lui. Elle lécha frénétiquement sa joue glissant sa main sous son pantalon et boxer en titillant son intimité pour le déboussoler. Il était tellement conquis qu'il rêvait que ce moment dure toute l'éternité. Il était tellement fasciné par cette beauté resplendissante. Elle l'incitait à aller au plus loin dans le jeu et cela lui plaisait tant. Cela le surprenait mais de manière plus qu'intense. Il se surprenait à vouloir jouer, être des plus coquins.

     

    Elle griffa bestialement son torse et allant vers ce qu'elle désirait en prenant son intimité à pleine bouche et faisant des va et viens torrides pour le faire bouillir de désir. Il se sentait si bien qu'il poussa des gémissements de plaisir lui murmurant à quel point elle était une déesse à ses yeux et qu'il voulait la combler au-delà de ses espérances. Pour la belle diablesse, sa chaleur enivrait chaque parcelle de son corps que tout celui-ci parlait pour elle. Il lui tardait de passer à la vitesse supérieure. Sa stratégie était en train de se retourner contre elle tellement elle était attirée par lui. Elle se tourna sur le dos amenant son beau canon contre elle et l'amenant à venir en elle en kidnappant par ses mains son intimité. Il était complètement charmé et troublé par la belle qu'il voulait passer aux choses sérieuses. Elle lui procurait un bien que jamais il n'aurait pu ressentir auparavant. Pour la belle créature, ce moment était si enivrant qu'elle voulait ressentir ses attentions le plus longtemps possible. Il vint en elle lui procurer ce dont elle désirait tant et ce de manière intense. Il se sentait si bien qu'il poussa des gémissements de plaisir lui murmurant à quel point elle était une divine déesse. Pour la divine enchanteresse, c'était si intense qu'elle voulait que cet instant ne s'arrête jamais. Elle poussa des gémissements de plaisir bougeant telle une tigresse et lui murmurant de continuer tellement c'était divin. Ce moment continuait de manière plus rapide et intense au point que les deux amants ne pouvaient plus se quitter. Là, elle vint à le retourner le poussant contre le mur et griffant sa cuisse bestialement pour l'ébranler. Tellement le désir était intense, il se mordilla la lèvre pour tenter de se contrôler et ainsi de pouvoir partir retrouver la belle Alyson mais il n'y arrivait pas. Elle avait totalement le contrôle sur lui. Il lui était impossible de résister à une beauté si ravageuse. Il se demandait même comment une jeune femme aussi parfaite, une telle femme fatale pouvait n'avoir aucun homme à ses côtés. C'était juste impensable pour le bellâtre. Pour la belle apparition, sa chaleur l'exaltait complètement qu'elle rêvait de ressentir son corps contre le sien dans des moments bien endiablés et charnels. Elle le prit bestialement pour le cou mordillant sa lèvre en sang et l'embrassant sauvagement en laissant sa langue mener une danse endiablée avec la sienne pour le désorienter. Elle le voulait le voir à sa merci qu'ainsi il pourrait satisfaire la moindre de ses volontés. Elle désirait être la seule à occuper constamment ses pensées. Elle désirait que personne ne puisse prendre celui qui le mènerait à réaliser ses rêves de plus grande influence et il n'était pas question que quelqu'un le lui pique. Si jamais quelqu'un tentait, elle le pulvériserait à sa façon. Elle avait déjà une idée sur la suite des évènements. Elle était expéditive mais surtout, elle voulait que tous ses plans se passent comme elle le souhaitait. Elle voulait savourer chaque caresse et chaque baiser quitte même à souhaiter qu'une boucle temporelle apparaisse pour vivre cet instant à tout jamais et être loin de ce monde. Elle n'en pouvait plus d'être loin de lui. Elle avait conscience que le retour de flammes était constant dans ce genre de stratégie mais cela l'amusait encore plus. Elle savait que ce moment de plaisir et de vice serait encore plus inoubliable. Jamais aucun homme n'avait réussi à lui procurer autant de sensations des plus merveilleuses. Il était séduit par la douce qu'il aimerait sentir ses lèvres contre les siennes dans un baiser bien passionné, langoureux et charnel. Elle laissa ses ongles imprégner la peau de son torse léchant les traces de sang jusqu'à atteindre ce qu'elle désire et titillant le bout avec sa langue pour le torturer. Il vibrait totalement à ses attentions même il était à sa merci. Il lui tardait de voir ce qu'elle pourrait lui réserver par la suite. Il était dingue de sa douce. Elle mordilla au niveau de son bas-ventre pinçant ses fesses et malaxant vigoureusement son intimité avec ses mains pour le désorienter. Il était subjugué par l'enchanteresse. Ses attentions étaient si divines qu'il en voulait bien davantage. Il se disait que sa douce colombe savait lire au plus profond de lui. C'était plus que déroutant car peu savaient le faire. Il se sentait si bien auprès d'elle. Il ressentait un désir si intense que tout son corps parlait pour cette divinité. Son rêve était de voir le visage de sa belle s'illuminer, d'admirer son regard de braise si envoûtant et troublant. Il aimait tant être en sa douce compagnie. Elle était tellement coquine, joueuse et en même temps si douce et prévenante. Il voyait en elle la femme parfaite que tous les hommes voudraient avoir à ses côtés. Elle lui faisait perdre littéralement l'esprit. Rien ne comptait désormais autour de lui si ce n'était que sa belle enchanteresse somptueuse sous ses yeux. Pour cette diablesse, il était une telle perle rare à croquer, tel un dieu grec si sexy. Ses attentions étaient d'une telle perfection et sans nom qu'elle aimerait arrêter le temps pour savourer pleinement ses délicieux cadeaux. Cette bouille angélique le faisait craquer qu'il lui était impossible de résister à son attraction. Elle désirait lui procurer des attentions tellement sensuelles qu'il ne pourrait jamais oublier ce moment. Elle aimait jouer avec ses proies, les torturer à un tel point qu'ils ne pourraient plus jamais s'éloigner de la belle. Ainsi, elle savait qu'elle pourrait demander à ses cibles tout ce qu'elle désirait. Elle les possédera à tout jamais et avec Duncan c'était son intention le plus cher. Elle avait l'occasion enfin d'augmenter son influence que ce qu'elle possédait avec son poste déjà avantageux. Elle rêvait même du grand pouvoir et rien que d'y penser, c'était jouissif. Elle aimait les voir si soumis à elle, aussi admiratif comme de voir à quel point ils étaient attentionnés envers elle. Avec ce beau gosse, c'était au-delà de ses espérances. Le rendre fou était tellement difficile car elle avait envie de céder à ce désir de plus en plus intense.

     

    Elle le poussa violemment sur le dos sur le canapé bougeant telle une féline et agrippant sa cuisse avec une main pour exalter un désir des plus incontrôlables. Il était envoûté par sa belle déesse comme si celle-ci lui avait jeté un sort. Il se trouvait en plus que son regard était si troublant qu'il aimerait s'y plonger éternellement. Il était torturé car il causait du tort à Alyson et cela lui faisait mal. Pourtant, il aimait tant être auprès d'elle. Il lui tardait de lui procurer des attentions aussi sensuelles, divines et perverses encore et encore. Ce petit moment déjà qu'il vivait était à jamais graver dans sa mémoire. Elle lui donnait tant envie d'essayer d'autres choses ce qui jamais ne lui était arrivé auparavant. Déjà qu'il avait mené un instant la danse, c'était magique. Il commençait à bien aimer le fait de jouer qu'il afficha un sourire malicieux. Résister à la tentation était un tel supplice qu'il n'en pouvait plus d'attendre. Jamais il ne pouvait penser ressentir quelque chose de si exaltant. Il avait cette apparition dans la peau et rien ne pouvait l'y déloger qu'il lui murmura qu'il était soumis à tous ses désirs même les plus inavouables. Ses yeux ne pouvaient s'empêcher de contempler cette femme fatale. Il pensait que le bonheur absolu n'était qu'un fantasme, un idéal dont on ne pouvait s'approcher et même à plusieurs reprises mais pourtant, elle réussissait à lui procurer ce genre de chose. Il se sentait si chanceux d'être en sa compagnie mais en même il se disait que jamais il ne devrait faire cela. Mais en admirant sa chevelure brune lumineuse et d'une beauté éclatante, ses lèvres d'une douceur et d'une sensualité incomparable, de ce regard qui n'avait de cesse de troubler et ce cou qui n'avait de cesse de réclamer la chaleur de ses doux et intenses baisers, il lui était impossible d'être loin d'elle tellement elle était la femme la plus fabuleuse, exquise et resplendissante qu'il n'ait jamais rencontrée. Pour cette enchanteresse, elle aimait tant l'avoir entre ses griffes qu'elle voulait encore le titiller davantage. Elle aimait donner au jeu une saveur tellement charnelle ce qui était par la suite incomparable. Elle voulait dominer les choses. Son désir le plus cher ? C'était de pouvoir finalement garder le bellâtre à ses côtés et d'atteindre son rêve. Elle voulait lui casser toutes les barrières de telle sorte à ce qu'il cède à l'interdit. Elle lécha intensément son cou jusqu'à sa joue coinçant la tête de son beau gosse sur sa poitrine afin de ressentir ses exquises attentions pour le désarçonner. Elle raffollait de ses attentions qu'elle voulait en ressentir davantage et rendre les choses encore plus savoureux. Elle vibrait totalement à son contact qu'il lui était impossible de se contrôler se mordillant frénétiquement la lèvre. Il était tellement conquis par la belle qu'il lui prodigua de doux baisers exquis sur la poitrine de celle-ci la mordillant légèrement. Il n'en pouvait plus de ne pas la combler comme elle pouvait l'espérer. Elle frissonait totalement qu'elle poussa un soupir de plaisir se cambrant pour profiter pleinement de ce qu'il lui procurait. Elle fondait littéralement sous ses attentions. Cette perle rare lui procurait des attentions divines qu'elle ne voulait pas le perdre. Elle rêvait de pouvoir dévorer chaque parcelle de son corps et sur le champ. Sa stratégie arrivait à la torturer de l'intérieur. Du côté du beau canon, il était plus que déstabilisé par cette splendeur. Il était si fasciné qu'il se plongea dans son regard effleurant doucement la joue de sa beauté puis l'approchant en la prenant par le cou. C'était si intense pour cette déesse qu'elle afficha un sourire coquin. Il lui procurait une sensation tellement exquise qu'elle désirait voir ce moment continuer sans cesse et ainsi le voir à jamais sous son pouvoir. Elle s'approcha telle une tigresse laissant sa jambe frôler la sienne, donnant des baisers intenses et enflammées et mordillant chaque parcelle de son torse pour l'enflammer. Il était accro aux attentions de cette perfection. Il ne pouvait pas sortir cette beauté de son esprit. Sa douce colombe était sa priorité. Il se sentait connecté à elle. Il était littéralement aux anges. Sa peau pour elle était si douce qu'elle voulait ressentir davantage sa douce chaleur. Jouer était si exaltant. Elle était consciente que cela poussait le jeu au-delà de tout ce qu'elle pouvait imaginer et cela satisfaisait pleinement son égo. Elle le trouvait si charmant, prévenant et canon. C'était un prince pour elle. Il n'était pas question de le laisser s'échapper. Elle voulait pouvoir être à ses côtés et être la seule pour lui qui compte. Les hommes qu'elle avait pu croiser n'étaient que des vermines de bas étage qu'elle jetait en pâture pour ensuite prendre le suivant. Avec Duncan, c'était bien différent. Elle voyait un homme charismatique en devenir, quelqu'un qui allait changer ce monde à tout jamais, sa grandeur, sa puissance. Elle laissa sa langue parcourir sa peau douce et exquise jusqu'à son intimité en titillant légèrement le bout et laissant ses doigts transparaître tout le désir qu'elle ressentait au travers de ses caresses pour le dérouter. Il ne supportait plus d'être si loin d'elle, de cet ange malicieux qui le troublait tant, de ne pas pouvoir l'embrasser et de la combler à sa juste valeur. Elle savait l'amener vers un moment de pur bonheur et c'était troublant pour lui car il ne pensait ressentir cela qu'avec la belle Alyson, celle pour qui son coeur bat sans cesse. Il afficha un sourire bien coquin. Il fera tout pour combler cette femme fatale autant qu'il était heureux en passant ce moment en sa compagnie. Ce moment était tellement inoubliable et charnel qu'il ne voulait pas que cela s'arrête. Mon dieu qu'elle savait y faire avec sa moue et ce regard coquin ! Il était charmé. Il désirait tant laisser son désir submerger tout son être et l'exprimer. Il voulait bien plus que ce qu'il avait vécu avec cette beauté. Il désirait lui faire comprendre à quel point il était dingue de cette beauté et qu'elle l'avait totalement charmé. De son côté, sa chaleur était tellement exaltante qu'elle voulait passer à la vitesse supérieure. Elle ne voulait pas se détacher de ce corps de bel apollon qui la faisait chavirer. Elle avait tant d'idées coquines à l'esprit qu'elle désirait les assouvir pleinement. Elle prodigua une douceur à son nombril le mordillant jusqu'à arriver tout près de ce qu'elle désirait et griffant sauvagement son torse jusqu'au sang pour le dérouter. Il était totalement désarçonné qu'il cria légèrement. Cependant il était totalement sous son contrôle qu'il réclamait encore plus de ses instants. Pour la déesse, ce moment était incomparable qu'elle voulait voir ce qu'il était capable de faire. Elle prit à pleine main son intimité la malaxant et léchant subtilement l'intérieur de sa cuisse pour le torturer. Il était séduit qu'il poussa des gémissements de plaisir. Il la désirait tellement que chaque parcelle de son corps frissonnait inexorablement. Pour la belle créature, il était la perfection. Elle savourait l'effet qu'elle procurait sur lui. Elle ne pouvait plus se passer de la douce chaleur de son bellâtre. Elle ne voyait qu'un seul moyen pour passer à la vitesse supérieure à savoir de faire monter la pression pour mieux le faire bouillir d'un désir incomparable.

     

    Elle vint tout près de lui laissant sa langue parcourir le bout de son nez puis sa joue et feignant de l'embrasser pour l'inciter au vice. Il était plus que torturé et subjugué qu'il voulait de suite la prendre dans ses bras et la garder près de lui. Mon dieu ce qu'elle était belle ! Il était tellement fasciné par elle. Elle griffa le bas de son dos mordillant le creux de son cou et laissant sa main remonter le long de sa jambe jusqu'à son intimité pour le déboussoler. Il fondait davantage sous ses attentions sensuelles qu'il se mordilla intensément la lèvre. Elle lui faisait un effet indescriptible. Il ne pensait pas être cet homme qui se trouverait en face de cette perfection faite femme mais pourtant il était à ses côtés. Il aimait tant le destin tout d'un coup que toutes ses questions qu'il se posait s'envolèrent en un clin d'oeil. Pour elle, il lui procurait un bien incomparable qu'elle voulait le garder à tout jamais. Elle savait que bien sûr, être auprès de lui allait amener d'autres à vouloir la confronter mais c'était cela qui était bien excitant. Elle aimait tant jouer que plus il y avait de défis à relever plus elle était enclin à tout faire pour mener le jeu et de gagner. Cet homme était un prince, un dieu à ses yeux qu'elle comptait tout faire pour le garder à ses côtés. Elle savait qu'elle était bien supérieure à ses ennemis potentiels. Elle s'approchait grandement de son objectif de pouvoir par la suite l'amener à se confronter à son ennemie mais elle devait rester sur sa stratégie.

     

    Elle guida les mains de celui-ci vers ses cuisses et ses hanches tout en mordillant ses lèvres coquinement et lui faisant un clin d'oeil pour le provoquer. Elle voulait le rendre tellement dingue qu'il rêverait de recommencer ses moments encore et encore y pensant même la nuit. Il était complètement admiratif rien qu'en voyant ses courbes aussi délicieuses et ensorcelantes qu'il se laissa faire se montrant même audacieux en approchant de l'intimité de la belle. Elle était aux anges avec ce qu'il lui procurait qu'elle poussa un gémissement de plaisir. Il aimait tant la voir heureuse et comblée que cela l'incitait à être davantage coquin. D'ailleurs, il effleura le bas du dos de la belle créature s'approchant de son oreille en lui murmurant à quel point elle était ce qu'il y avait de plus beau à contempler en ce bas monde. Il ne pouvait s'empêcher d'ajouter qu'elle était un ange tombé du ciel qui le rendait le plus heureux au monde. Il était devenu totalement accro à elle, à son charme des plus renversants. Du côré de la diablesse, elle était comblée au-delà de tout ce qu'elle pouvait imaginer. Elle rêvait de vivre cet instant torride mais ce n'était pas le moment adéquat. Elle n'en pouvait plus de ne pas aller plus loin. Cependant, elle savait que le jeu pouvait avoir un effet pervers mais elle aimait tant aussi cela. De plus, plus cela continuait sur la frustration et plus le moment serait inoubliable. Elle posa son front contre le sien l'effleurant et griffant le début de son avant-bras pour le titiller. Elle voulait tant casser toutes ses barrières de résistance et donc voir ce qu'il était capable de faire. Elle voyait déjà que ce jeu entre eux deviendrait le plus magique et le plus inoubliable qui soit qu'ils redemanderaient à le vivre encore et encore. Il était complètement raide dingue de cette splendeur. De plus, il n'en pouvait plus de la savoir si loin et de ne pas pouvoir l'embrasser, de ne pas pouvoir sentir sa douce chaleur sur ses lèvres comme son corps tout entier. Il désirait lui montrer à quel point il pouvait jouer et qu'elle était une source d'inspiration intarrissable. Il savait que c'était mal d'agir ainsi, mais il était prêt à toucher au danger et au vice. Elle sentait que c'était le bon moment pour passer aux choses sérieuses. Elle avait tant envie de céder à la tentation et de le croquer sur le champ tellement elle admirait la réaction de son beau gosse. Elle était déterminée à laisser un souvenir tellement inoubliable que le beau brun serait obsédé par elle laissant tout ce qu'il y avait derrière lui.

     

    Elle bougea au plus près de son corps kidnappant sa taille avec sa jambe en le serrant le plus possible au point que cela en était étouffant, léchant frénétiquement son avant-bras et procurant une douceur à son oreille pour le faire bouillir de désir. Il était totalement déstabilisé et troublé par cette apparition. L'ondulation troublante, exquise et exaltante du corps de cette belle créature le fascinait plus que tout. Elle était d'une telle beauté à couper le souffle. Il était soumis à cette belle colombe. Son doux parfum enivrait totalement ses sens et le rendait dingue. En plus, quand elle se cambrait laissant ses cheveux passer d'un côté ou de l'autre de sa nuque, il ne pouvait s'empêcher de la contempler. Il avait encore plus l'impression de vivre un rêve mais c'était la réalité et cela le rendait d'autant plus aux anges. Seulement, il ignorait qu'il était tombé encore plus dans un piège. De son côté, sa chaleur enivrait littéralement chaque parcelle de son corps qu'elle voulait le rapprocher davantage pour le garder auprès d'elle à tout jamais. Elle guida ses mains sur tout son corps pour le tenter. Il était totalement émoustillé par cette enchanteresse qu'il couvra la belle de baisers aussi enivrants qu'exquis sur sa poitrine et caressant son corps du bout des doigts jusqu'à ses fesses pour la faire frémir. Il désirait que ce moment dure à tout jamais. Il ne pouvait plus se passer de cette divinité. Il l'avait même littéralement dans la peau. Si jamais elle désirait quoi que ce soit, il réaliserait le tout sans poser la moindre question. Il repensait à ce qu'elle lui avait demandé étant même prêt à laisser ses principes rien que pour voir sa douce en sécurité et heureuse. Tellement ce qu'elle vivait était inoubliable et exquis, elle se cambra pour savourer ce moment sensuel. La douceur de ses doigts sur son corps la faisait tant frissonnait qu'elle ressentait à quel point il la désirait. Elle avait bien conscience que celui-ci aimait la voir dans cette position qu'elle lui donnerait tout ce dont il désirait rien que pour l'attirer davantage vers elle. Les deux amants étaient attirés de manière intense, tels des aimants. Ils ne pouvaient se détacher l'un de l'autre. Elle désirait encore plus le posséder, lui faire vivre cet instant torride. Pour arriver à ses fins, elle le torturerait d'une manière intense pour qu'à la fin ce moment soit marqué au sein même de l'histoire toute entière.

     

    Elle griffa le haut de sa poitrine jusqu'en sang amenant son bellâtre dessus et griffant l'arrière de sa cuisse pour le désarçonner. Il était tellement déstabilisé qu'il voulait la ressentir près de lui à tout jamais. Pour elle, c'était tellement intense ce qu'elle vivait que de se contenir n'était plus possible. Elle laissa sa langue parcourir l'intérieur de sa cuisse le mordillant subtilement et se plongeant dans son regard malicieusement pour l'ébranler. Le désir envahissait chaque parcelle de son être qu'il poussa un gémissement de plaisir plus qu'intense. La belle diablesse était complètement enflammée par ce bel apollon. Elle désirait faire monter petit à petit la température afin d'arriver à ce qu'elle désirait tant. Elle malaxa sulfureusement son intimité faisant des va et viens torrides avec ses mains léchant le dessus de sa main et procurant une douceur à son index pour l'enflammer. Il était tellement conquis par cette déesse et par ses attentions aussi parfaites rendant jaloux les dieux de l'Olympe en personne qu'il poussa un léger soupir de satisfaction. De son côté, la déesse avait tellement chaud vu les attentions que celui-ci procurait qu'elle voulait le faire vibrer en retour. Ainsi, il redéfinira complètement ses rêves et ses fantasmes les plus inassouvis en pensant à elle constamment. Elle titilla son menton avec ses lèvres les mordillant pour l'apâter. Elle voulait voir à quel point il la désirait. Il rêvait plus que tout de vivre cet instant mémorable et de pouvoir la prendre dans ses bras. Il désirait tant pouvoir la sentir contre lui. Ce serait pour lui le cadeau le plus merveilleux qui soit. Il était tellement torturé qu'il embrassa la belle en laissant transparaître tout le désir et la passion qu'il ressentait à son égard. Elle aimait tant la douceur exquise de ses lèvres sur les siennes qu'elle voulait y rester le plus longtemps possible en ressentant ses attentions sur tou son corps. Jamais elle ne s'était sentie aussi bien qu'en cet instant. Elle prolongea son baiser le rendant bestial en mordillant sa lèvre en sang et la léchant jusqu'à atteindre son cou pour le déstabiliser. Il fondait sous ses attentions exaltantes étant totalement séduit par cette beauté exquise. Il n'arrivait toujours pas à croire qu'une femme à la fois tendre et joueuse puisse exister mais pourtant, elle était bien présente. Comment une femme aussi parfaite pouvait s'intéresser à lui ? Il se posait la question sans cesse. Elle l'incita à titiller son intimité malaxant sulfureusement le sien et procurant une douceur à son bas-ventre pour l'exciter. Ses attentions étaient tellement parfaites qu'il désirait en avoir bien davantage. Elle réussissait à le combler au-delà de tout ce qu'il pouvait imaginer. Elle vivait de son côté un tel enchantement de saveurs qu'elle poussa des gémissements de plaisir lui murmurant que son beau canon la comble au-delà de tout ce que le commun des mortels puisse concevoir. Elle avait conscience qu'en l'encourageant et le complimentant, elle pouvait arriver plus facilement à vivre à ses côtés cet instant plus que torride. Il raffollait plus que tout des paroles exquises de sa belle enchanteresse. Il était en train de défaillir face à elle. Il était d'autant plus charmé d'écouter cette voix sensuelle. C'était d'ailleurs la première chose qui l'avait séduite. Il trouvait même que cette splendide créature aux courbes généreuses était la plus belle merveille au monde et qu'elle devait être comblée telle la reine qu'elle était. En plus, pour lui, le fait qu'elle était celle qui lui donnait l'opportunité de se dépasser et en cela, c'était le plus beau cadeau qui soit au monde. Il était encore plus inspiré pour jouer avec cette créature qu'il afficha un sourire angélique et coquin. La belle tentatrice aimait encore plus cette situation, comment les choses se déroulaient. Ce sourire était à croquer qu'elle lui donnait encore plus envie de le dévorer tout cru sur le champ. Elle était d'autant plus attiré par ce beau gosse. Il lui était capable de résister à une attraction aussi magique tout comme lui pour elle en cet instant. Rien ne pouvait entraver ce qui était en train de se dérouler.

     

    Il descendit malicieusement au plus bas de son intimité en embrassant au niveau de l'intérieur de sa cuisse et remontant lentement le long de sa jambe. Il voulait lui procurer des attentions que jamais elle n'aurait pu avoir auparavant. Avec tout ce qui arrivait, il pensait qu'il n'était pas là en train de procurer ses divines attentions à sa belle apparition mais la chaleur de sa peau si exaltante sous ses caresses et ses baisers le ramenaient à cette réalité si merveilleuse. Le désir qu'elle ressentait était tellement incontrôlable. Résister à la tentation était mission impossible. Ne pas profiter d'un tel moment si magique auprès de son beau brun serait criminel. Elle avait toujours eu l'intention d'être dans les bras de cette splendeur et ce depuis toujours. Enfin, elle pouvait assouvir ses désirs les plus fous. Pour lui, le fait de ne pas la voir sourire, de ne pas voir ses yeux étincelants noisettes et captivants pétiller de bonheur était juste scandaleux. Il désirait être à ses côtés. Elle avait tellement de classe et de charme. Il ressentait certains sentiments qu'il ne comprenait pas et il aimerait pouvoir davantage les exprimer. C'était le moment. La chaleur enivrait totalement la belle créature qu'il lui tardait d'arriver à cet instant torride et charnel. Elle avait le moyen d'arriver à l'influencer, de pouvoir être la seule auprès de lui. Ce beau canon eclipsait totalement tout ce qu'elle avait pu vivre jusqu'ici. Elle voyait en lui un homme tellement prévenant, attentionné et davantage. Elle n'avait pas l'habitude de cela. Cependant, elle vit en lui ce côté coquin, meneur et décidé et là, cela la faisait davantage craquer. Il représentait un avenir. Elle comptait lui montrer à quel point il n'existait pour lui qu'elle dans ce monde et qu'elle serait son essentiel. Elle n'en pouvait plus d'être si loin de lui et c'était la même chose pour cet ange. Ils bouillonnaient tellement de désir qu'ils ne demandaient qu'à l'exprimer le plus vite possible. C'était le moment de passer aux choses sérieuses.

     

    Elle malaxa perversement son intimité le léchant innocemment puis la prenant à pleine bouche et faisant des va et viens torrides pour le torturer. Il avait l'impression d'être sur une ile paradisiaque voyant cet océan étincelant de bonheur et admirant la femme qu'il avait auprès de lui. C'était tellement intense qu'il gémit d'un plaisir inégalable. Elle lui faisait un effet de fou. Il était complètement à sa merci qu'il murmura à l'oreille de sa douce colombe de recommencer tellement c'était magique. La réaction de son bel apollon la satisfaisait au-delà de tout ce qu'elle pouvait imaginer, qu'elle était inspirée. Elle avait tout pleins d'idées coquines dans son esprit voulant le combler et l'avoir totalement sous son influence. Elle voulait l'enflammer mais en même temps, c'était trop dur d'attendre. Il lui faisait tellement envie. Jamais elle n'avait ressenti un désir aussi intense. C'était comme un feu qui animait tout son être s'embrasant à son contact. Elle désirait ressentir son corps contre le sien et ses attentions tellement délicieuses à tout jamais. Elle ne pouvait plus s'en passer. Elle se tourna s'allongeant en serrant son emprise avec ses deux jambes tel un étau sur sa taille que c'était à en couper le souffle, léchant frénétiquement sa joue et griffant l'arrière de sa cuisse jusqu'à son dos pour le déboussoler. Il était totalement raide dingue de ses attentions qu'il lui murmura à quel point elle était la femme la plus resplendissante au monde avec des courbes de rêve à faire palir les dieux de l'olympe et qu'il rêvait encore de ressentir davantage d'attentions de sa part. Elle voyait qu'elle s'approchait du but. Il était si heureux de dire ce qu'il ressentait mais en même temps il était si coquin. Ainsi, il lui murmura par la suite qu'il rêvait de l'entendre prononcer son nom pendant leur moment. Elle aimait le voir totalement sous son influence rien qu'en entendant ses mots les plus doux qui soit. Elle raffollait davantage de ses compliments qu'elle baissa la tête en feignant de rougir pour mieux le toucher. Elle désirait le laisser croire qu'il était en train de l'amadouer. On appelait cela contrôler davantage sa proie. Ainsi, elle pourrait mieux le piéger. Du côté du beau brun, la voir aussi touchée l'atteignait totalement. Il était totalement conquis par la belle en voyant ses joues rouges. Cela lui donnait un côté d'autant plus craquant pour lui. Il était totalement séduit par sa belle créature. Il embrassa le front de sa belle puis lui prodigua un baiser plus que passionné et descendit ensuite le long de son corps. Elle était totalement attirée, séduite et intriguée par son beau gosse. Lui était plus qu'heureux de lui prodiguer tout ce qu'elle désirait. Il voulait continuer encore et encore. Elle griffa bestialement son torse le mordillant par endroit jusqu'à tout près de son intimité et sa cuisse pour le désorienter. Il était totalement perdu, troublé et désorienté. Il n'en pouvait plus d'être si près de vivre un tel instant magique et d'être encore si loin d'elle. Elle le torturait littéralement avec ses attentions d'une douceur inoubliable. Elle aimait avoir son beau gosse en son pouvoir qu'elle comptait le torturer encore plus. Elle l'incita totalement à lui procurer une douceur à son intimité alors qu'elle mordilla son cou le léchant frénétiquement jusqu'à sa joue pour le déboussoler. Elle lui procurait un bien fou qu'il était incapable de lui résister. Il était plus que conquis. Il combla sa belle la titillant subtilement avec sa langue au niveau de l'intérieur de sa cuisse. Elle était littéralement aux anges qu'elle poussa un gémissement de plaisir. Elle sentait que son beau gosse avait lu en elle connaissant les endroits qui la faisait tant vibrer et chavirer. Aucun homme n'avait réussi à la combler comme Duncan le faisait en cet instant. Elle était conquise par ce bellâtre. Il était un véritable prince à ses yeux. Pour lui, elle était prête à tout. Elle le voulait plus que tout. Elle effleura le bas de son corps avec sa jambe laissant sa langue parcourir l'intérieur de sa cuisse et remontant le long de son corps en bougeant telle une féline pour l'enflammer. Il frissonnait grandement d'un désir plus qu'incontrôlable. Elle aimait tant sa douce chaleur qu'elle voulait le garder tout contre elle le plus longtemps possible. Il voulait montrer à son amante à quel point il était conquis par sa beauté, par son charme, sa gentillesse, son côté joueuse et qu'elle était pour lui son essentiel. Il procura de nouveau une douceur à son intimité puis remontant jusqu'à son nombril. Elle savourait tant cette attention aussi divine et délicieuse qu'elle se cambra pour savourer pleinement ce moment magique. Le voyant tellement accro à sa personne, celle-ci était davantage séduite, curieuse et attirée par ce beau jeune homme. Leurs corps bouillonnaient littéralement tellement leurs désirs les submergeaient. Il était inévitable que leur moment aussi torride que charnel, sensuel et torride approche.

     

    Duncan avait conscience qu'il n'aurait pas dû céder à cette attirance qu'il ressentait pour cette enchanteresse surtout qu'il allait passer une étape plus qu'importante auprès d'une si belle et parfaite déesse qu'était Alyson pour qui il ressentait de profonds sentiments. Il était plus que désemparé et perdu. Stacy le déboussolait complètement mais en plus, il aimait Alyson de tout son être. Ce moment auprès d'Alyson était tellement magique et intense mais Stacy, elle l'amenait à ressentir des sentiments dont il ne pensait pas ressentir une deuxième fois. Il avait conscience qu'il devait choisir mais c'était si dur. Son instinct de tentateur était réveillé par la belle brune sous ses yeux. Il était incapable avec tout ça de penser rationnellement. Il était torturé avec ses belles créatures autour de lui. Ce qu'il vivait n'aurait pas dû se passer mais c'était fait et maintenant il se retrouvait piéger littéralement. Avec Alyson, il était plus que pleinement heureux. Il était prêt à enfin vivre quelque chose de magique mais voilà, il ne savait plus où il en était depuis qu'il se trouvait en cet instant auprès de cette diablesse de Stacy. Penser n'était plus à l'ordre du jour. Comment pouvait-il s'en sortir ? C'était le mystère. Auprès de cette tentatrice sous ses yeux, il se surprenait à vouloir être à ses côtés. Il était même comblé alors que cela ne devrait pas se produire. Il perdait littéralement la raison en sa compagnie. En retrouvant le regard de cette déesse resplendissante, il ne retrouvait qu'elle dans ses pensées. Son visage angélique, son côté coquin, la manière dont elle lui procurait de si enivrantes sensations au point qu'il ait l'impression qu'elle savait lire dans ses pensées le faisait tant chavirer. Il était incapable de résister à cette attraction qu'il ressentait pour elle. Il avait l'impression de vivre un rêve mais pourtant c'était réel et il désirait pouvoir la revoir. Il ne pouvait plus se détacher de la belle enchanteresse et malicieuse Stacy tellement l'effet qu'elle lui faisait était le plus indescriptible qui soit. La belle diablesse l'obsédait littéralement. Stacy voyait enfin ce qu'elle désirait s'accomplir. Elle touchait enfin au but approchant de son avenir rêvé. Il embrassa coquinement la joue de sa douce atteignant ses lèvres en les titillant et mordillant le creux de son cou. Il désirait lui prodiguer les divines et délicieuses attentions qu'une reine pouvait recevoir afin que celle-ci l'ait également à l'esprit. Cette beauté fascinante et ensorcelante le séduisait plus que tout. Elle voulait ne faire plus qu'un avec son beau gosse. Sa stratégie se retournait de plus en plus contre elle. Elle ne pouvait plus contenir le désir qu'elle ressentait à son égard. A force de jouer, elle s'était littéralement brûlée les ailes. Elle lécha son avant-bras remontant à son épaule et son cou le mordillant pour le désorienter. Il était totalement charmé par la belle frissonnant sous son doux contact qu'il afficha un sourire radieux. Elle griffa l'arrière de son cou léchant le haut de son torse et pinçant ses fesses pour l'ébranler. Il était plus que subjugué par sa belle tentatrice qu'il lui murmura qu'il était sien à tout jamais. Il caressa les cheveux de sa belle descendant le long de son cou si doux et délicat puis de son bras et le léchant subtilement. Son attention enivrait plus que tout la belle qu'elle se mordilla intensément la lèvre de désir. Tellement conquis, il effleura la cuisse de sa douce colombe remontant lentement le long de son ventre et de sa poitrine en l'espaçant de baisers tendres et la mordillant subtilement par endroit. La divine diablesse était presque au septième ciel profitant de l'instant merveilleux et inoubliable en descendant sa main le long de son dos agrippant sa cuisse et procurant une douceur à son oreille afin de vivre le plus longtemps possible cet instant. La peau de celle-ci était pour son beau brun d'une douceur indescriptible et intense. Il voulait laisser ses mains sur sa peau le plus longtemps possible afin de découvrir ce corps d'une telle perfection qui le charmait littéralement. Elle voulait de son côté lui faire perdre littéralement le contrôle, casser ses barrières qui l’enchaînait mais c'était une telle torture en vue des sentiments qui étaient de plus en plus grands.

     

    Elle le bascula sur le dos laissant sa langue toucher le bout puis parcourant son intimité entièrement et faisant mine de le prendre en bouche pour le provoquer. Il la mettait complètement au supplice. Il la désirait plus que tout au monde qu'il lui tardait de montrer à quel point il la rendait dingue. Elle aimait se comporter telle une diablesse et qui plus est une allumeuse. Entre les deux c'était tellement torride et chaud. Elle raffolait tant de cette ambiance et elle comptait bien le garder. En effet, elle aimait s'adonner aux joies du plaisir et du vice. Du côté du beau canon, il ne pouvait s'empêcher de contempler la belle et somptueuse créature. Inspiré, il lui murmura à l'oreille de continuer à le combler tellement elle était délicieuse, ravissante, renversante, troublante et parfaite. Il était littéralement séduit qu'il était prêt à lui révéler tout ce qu'il ressentait à son égard. Elle était de son côté tellement sur un nuage qu'il était temps de se montrer encore plus coquine et lui montrer qu'elle était la seule susceptible de pouvoir réaliser le moindre de ses rêves et fantasmes. Le bel ange était pour la douce si séduisant, attentionné, parfait au regard captivant et littéralement de braise. Elle désirait le tenter davantage et à force d'être à ses côtés, elle savait ce qu'il aimait. Elle lui murmura à l'oreille la titillant avec ses lèvres que s'il l'enflammait davantage, elle lui ferait goûter à des plaisirs tellement inoubliables, magiques, d'un plaisir inégalable qu'il en deviendrait accro et en redemanderait sans cesse pour le déboussoler. Elle désirait plus que tout de marquer les esprits. Au vu à quel point il était en train de rougir, sa mission était une entière réussite. Pour le bellâtre, la déesse somptueuse occupait ses pensées. Rien n'arrivait à l'enlever de son esprit. Chaque parcelle de son corps parlait pour lui. Il ressentait un désir des plus immenses que c'était une torture de ne pas céder. Elle procura une douceur à son index léchant l'intérieur de sa main et faisant de nouveau des va et viens torrides avec son intimité pour le faire bouillir de désir. D'ailleurs son désir était à un tel point inexorable tellement la belle lui procurait un bien fou. Il était totalement déstabilisé par la belle. Il désirait lui montrer qu'il lui appartenait corps et âme et qu'il pouvait lui faire voir de merveilleuses choses. A jamais, il souhaitait la voir heureuse. Elle aimait tant le provoquer, lui prodiguer des attentions aussi enivrantes, exaltantes, délicieuse et même davantage. Avec ce qu'elle faisait, elle était davantage troublée et séduite par lui. Elle le désirait aussi plus que tout. Un rien la faisait chavirer que ce soit son corps de beau gosse, ses lèvres exquises, sensuelles et sexy ou même la manière dont il était prévenant et attentionné à son égard. Elle voulait tout avoir de lui et le croquer sans cesse, l'emmenant sur des chemins du vice.

     

    En cet instant, Duncan était sur un petit nuage où tout l'extérieur ne pouvait l'atteindre. Il était seul auprès d'une femme parfaite, sensuelle, coquine, malicieuse, délicieuse, étincelante, splendide. Il en perdait même les mots pour décrire cette belle et ravissante perfection. La voir aussi tentatrice le rendait encore plus joueur et coquin. Il prit sa jambe tout près de lui remontant des baisers tendres et fougueux sur tout le long jusqu'à arriver à l'intérieur de sa cuisse et son intimité en titillant avec sa langue et du bout des doigts. Il aimait tant la voir heureuse, c'était même le plus beau des présents. Ressentir son corps près du sien le rendait davantage fou de bonheur. Jamais il ne s'était aussi bien auprès d'une femme. C'était même déroutant vu qu'il s'était sentie sur un nuage auprès d'Alyson. Mon dieu si Alyson savait. Il était troublé, désemparé et angoissé. Les sentiments le tourmentaient de plus en plus. Il voyait en cette sublime créature une femme que beaucoup d'hommes rêveraient d'avoir à leur côté. Il avait rêvé de rencontrer une telle déesse et c'était fait. En même temps, il se sentait coupable de ressentir des sentiments aussi intenses et merveilleux. Il ne savait plus quoi penser et surtout quoi faire. Seulement la sensation d'avoir cette belle apparition auprès de lui l'emmenait à céder à tous ses envies sans penser à ce qu'il pourrait se passer par la suite. Au fur et à mesure des attentions du beau canon, le désir que ressentait la belle diablesse allait au-delà de ce que la limite du commun des mortels pouvait supporter. Ce qu'il lui procurait était tout simplement divin, un océan de bonheur qu'elle rêvait de le ressentir le plus longtemps possible. Elle n'avait pas de mots pour décrire cette belle sensation. L'effet qu'elle lui procurait était immense. Elle tenait à garder cet homme parfait à ses côtés et ce par tous les moyens possibles pour assouvir ses désirs. Elle mordilla ses lèvres l'incitant avec sa main à titiller son intimité puis à effleurer ses fesses pour le désarçonner. Ainsi il s'exécuta prodiguant une douceur inoubliable pour une telle beauté absolument sublissime. Il voulait qu'elle soit la plus heureuse qui soit. Il était capable de tout faire pour réaliser son souhait et peu importe les moyens employés. C'était l'essentiel pour lui. C'était pour la belle reine tellement merveilleux qu'elle poussa des gémissements de plaisir un peu plus intense. Cela comblait de bonheur le bellâtre qu'il continua accélérant du bout des doigts. C'était si divin et parfait que ses gémissements s'accéléraient. Jamais elle n'avait pris un tel plaisir auparavant. Il était à ses yeux un tel dieu. La chaleur était torride entre les deux, c'était même au-delà de tout ce que l'on pouvait imaginer. Elle désirait tant ressentir son beau gosse en elle, qu'il la fasse vibrer comme personne. Elle savait qu'il pourrait lui procurer le meilleur des plaisirs. Elle voulait tant le croquer. Attendre était insupportable. Pour lui, il vibrait tellement sous son contact que lorsqu'elle prenait du plaisir, il en prenait également. Les deux ne faisaient plus qu'un. Elle laissa son index parcourir sa poitrine et chaque parcelle de son corps en guise d'invitation pour le captiver. Seulement avec ce qu'elle faisait, elle se torturait bien davantage. Il était tellement dingue et accro par cette douce splendeur désirant ressentir ses attentions si enivrantes de la part de celle-ci. Il ne pouvait rien refuser à cette beauté fatale aux courbes tellement envoûtantes et troublantes. Cette apparition était venue rien que pour lui. Il se sentait encore plus chanceux d'être auprès de cette reine. Il désirait lui montrer à quel point elle était parfaite et qu'elle représentait la femme la plus splendide sur cette Terre. Elle bougea telle une tigresse incitant le beau gosse à caresser tout son corps, l'amenant sur sa poitrine afin d'en ressentir ses attentions et griffant sa jambe pour l'exciter. Il avait tellement chaud. Il trouvait que c'était inhumain de l'amener à ressentir de telles sensations. Il voyait bien qu'en plus de la divine femme angélique devant lui, il y avait une véritable diablesse et tentatrice en elle qui ne demandait qu'à vivre la plus intense des perversions. Il voulait tellement passer à l'acte et vivre un instant exceptionnel et charnel auprès de cette belle créature. De son côté, elle aimait tant le voir si séduit par sa personne. Même si elle s'approchait grandement de son objectif, il n'était pas encore totalement sous son influence. Elle désirait le voir tellement au supplice qu'il voudrait la croquer sur le champ. Elle procura une douceur à son nombril donnant un coup de langue pervers sur son torse et bougeant telle une diablesse pour le titiller. C'était tellement sensationnel, enivrant et sensuel qu'il la couvrit de baisers sur sa poitrine effleurant ses cuisses et ses fesses. Sa chaleur était pour la belle créature si exaltante, renversante, troublante et divine. Il y avait tellement de mots qu'elle en était troublée. Elle voulait faire qu'un avec le corps de beau mâle sous ses yeux et rester à tout jamais dans ses bras.

     

    Duncan était plus que déboussollé après tout ce qui lui était arrivé. Il se sentait tellement déstabilisé et en plus alors qu'il avait fréquenté deux sublimes belles déesses. Parmi celles-ci, Stacy le déstabilisait à un point inimaginable. Elle réussissait à lui faire oublier tous ses doutes, ses questions rien que par sa présence et le fait de l'avoir dans ses bras. La belle brune se sentait tellement chanceuse d'être aux côtés de son bellâtre. Elle était encore plus conquise par lui. Il l'embrassa au niveau de son épaule remontant le long de son cou et effleurant ses fesses jusqu'à remonter à son dos pour l'émoustiller. Il désirait tant laisser ses mains sur son corps si merveilleux et resplendissant en y allant lentement pour mieux ressentir la douceur de sa peau. C'était plus que sensuel et exaltant pour la belle déesse qu'elle l'emmena à descendre le long de son corps pour passer aux choses sérieuses. Il désirait que cet instant magique ne s'arrête jamais. Totalement séduit, il procura une douceur au niveau de son nombril et caressant ses cuisses. Elle ne pouvait plus se passer de cette douce et enivrante chaleur. C'était tellement intense et mémorable qu'elle se mordilla coquinement la lèvre d'un désir insoutenable. Elle fera tout pour que cet instant dure le plus longtemps possible. Elle prit ses mains avec l'une des siennes les mettant à l'arrière et lui murmurant à l'oreille que s'il reste sage, elle prendra son intimité le plus longtemps possible pour lui procurer une douceur de tous les diables et qu'il pourra réaliser avec sa reine tout ce qu'il a toujours désiré pour l'allumer. Il était tellement ébloui par cette enchanteresse. Il se sentait tellement veinard d'être tombé sur une telle perle rare. Elle aimait prendre le contrôle des évènements et particulièrement lors des moments torrides et charnels. Si elle voulait qu'un souhait soit réalisé de suite c'était de rester dans ses bras, de continuer à ressentir ses douces attentions et la chaleur de ses baisers. Elle prit son intimité à pleine bouche faisant des va et viens torrides et donnant un coup de langue bestiail remontant de l'intérieur de sa cuisse pour le rendre dingue. Ainsi, il voudra goûter au plaisir de la chair et du vice. Il s'approcha du septième ciel qu'il en poussa des gémissements de plaisir des plus incomparables. De son côté, son corps parlait pour elle tellement le désir envahissait tout son être qu'elle ne pouvait plus se contrôler. Elle voulait le croquer encore et encore. Le beau canon voyait bien qu'elle aussi n'en pouvait plus d'attendre et il était plus que satisfait. Il comptait l'affâmer à son tour. Jamais il n'aurait pensé ainsi au départ. Il se surprenait mais la belle créature lui inspirait des pensées des plus coquines. Il frappa légèrement gêné ses fesses embrassant coquinement sa joue et atteignant ses lèvres. C'était tellement inoubliable et agréable pour la belle créature. Elle adorait quand il lui faisait ce genre de choses. Elle en réclamait encore. Il aimait tant le jeu à ses côtés et il aimerait plus que recommencer. Pour la tentatrice, le jeu prenait fin. Il fallait passer aux choses plus sérieuses.

     

    Elle l'incita à s'occuper davantage de ses fesses en bougeant sensuellement pour le troubler. Elle aimait tant apâter ses proies. Il était tellement fasciné et tenté qu'il lui était incapable de résister. Elle était à ses yeux encore plus parfaite. Il se surprenait encore plus à être coquin qu'il afficha un sourire bien malicieux. Il vint à attraper le corps de la belle embrassant ses jolies fesses gêné. Sa chaleur exaltait tout son être qu'elle voulait que celui-ci le couvre davantage d'attentions. Du côté du bellâtre, il était tellement conquis qu'il lui était incapable de penser rationnellement. Tout ce qu'il désirait c'était elle et rien d'autre. Elle joua diaboliquement de sa poitrine tout contre son corps de manière sensuelle et griffant ses cuisses pour l'envoûter. Il était plus qu'hypnotisé et troublé par cette beauté fatale. Ses attentions étaient pour lui le prélude d'un moment inoubliable et intense, une douce mélodie qu'il ne cesserait jamais de jouer et d'en réclamer à l'écouter à tout jamais. Il la désirait plus que tout. Il la voulait tellement à ses côtés et il était prêt à n'importe quoi pour cela. De son côté, elle voulait toute son attention et de manière inconditionnelle. Elle lécha son avant-bras mordillant son épaule et laissant une trace au creux de son cou pour l'allumer. Il ressentait un désir des plus inextricables pour sa douce colombe qu'il poussa un gémissement de plaisir. Elle lui faisait un bien plus qu'incomparable qu'il lui tardait de savoir quelles surprises elle pouvait sortir. C'était une telle torture que le désir la rongeait inexorablement de l'intérieur. Pour lui aussi, il était torturé de l'intérieur. Elle lui faisait une envie de dingue. Jamais il n'avait ressenti une telle chose auparavant, une telle attraction des plus animales. Il était plus que temps de laisser parler leur désir l'un pour l'autre.

     

    Elle bougea telle une diablesse et une lionne s'approchant dangereusement de son intimité et guidant les mains de son bellâtre sur son corps pour le mettre au supplice. Voyant qu'elle s'approchait de son intimité, il était littéralement sous son emprise qu'il attendait patiemment le moment où il ne ferait qu'un avec sa belle enchanteresse. Elle raffolait de sa réaction mais ce qui lui importait c'était de le croquer tellement son corps laissait transparaître le désir qu'elle ressentait pour lui. Elle serra encore plus son emprise au niveau de sa taille que cela en était étouffant, à couper le souffle et augmentant la cadence pour le faire bouillir de désir. Il était tellement admiratif, fasciné par cette beauté tout droit sorti des rêves, une femme fatale que beaucoup d'hommes aimeraient rencontrer, le regardant avec tout ce qu'il pouvait ressentir pour elle. Les deux passèrent finalement à l'acte dans un instant plus que torride et charnel. La belle déesse tout en accélérant ses mouvements guida les mains de son canon sur son corps pour mieux l'inciter à la caresser et de manière intense. Elle voulait le rendre totalement fou de désir alors qu'elle lui prodiguait un instant de plaisir intense et mémorable. Elle sentait aussi ce bien-être, un tel moment de moment et de plaisir monter de plus en plus en elle. Entre les deux amants, c'était un moment tellement magique. Jamais Duncan ne pourrait oublier un tel moment y repensant sans cesse. Les deux étaient en parfaitement harmonie. Il était sur le point d'exploser tellement il était heureux. Ce moment était tellement unique et comptait tellement pour lui. Il était tellement comblé de la voir aussi heureuse. C'était un cadeau tellement inestimable pour lui. Il voyait en la belle une femme plus que parfaite. Il aimait tellement la serrer dans ses bras, la ressentir tout contre lui. Elle aussi aimait l'avoir tout contre elle. Ses moments de perversion et de tendresse en même temps unissaient ses deux amants dans un instant tellement torride et charnel. Elle était de son côté au septième ciel qu'elle poussa un cri de plaisir plus que mémorable. C'était tellement mieux que ce qu'elle avait imaginé. Elle atteignit le septième ciel et même au-delà. C'était tellement mémorable. Elle désirait revivre cet instant encore et encore. Elle ne voulait pas que cela s'arrête loin de là. Lui vivait un des moments les plus merveilleux de son existence mais en même temps, il savait qu'il y avait Alyson l'attendant pour vivre le plus beau moment de leur vie. Il se sentait tellement coupable d'avoir vécu ce moment auprès de Stacy. Après tout, il pouvait être enfin auprès d'Alyson, et il avait cette opportunité pour le stage. Seulement, il se demandait ce qui allait arriver maintenant. Il avait conscience ce que cela pourrait engendrer mais en regardant la belle brune, tout ce qu'il ressentait s'envolait comme par magie pour ne laisser place qu'au bonheur intarrissable d'être auprès d'une telle femme aussi exquise. Epuisée, elle vint se blottir dans ses bras en lui donnant un baiser à la fois intense et fougueux et Duncan se laissa volontiers faire en entourant sa taille et lui murmurant à quel point elle était merveilleuse et la plus belle femme qu'il n'ait jamais rencontré. Elle était tellement satisfaite qu'elle afficha un léger sourire. Ils se reposèrent tous les deux dans les bras l'un de l'autre. Que comptait faire Stacy ? Quelle était la suite de son plan ? Comment allait-elle se servir de son bellâtre pour atteindre son rêve ? Allait-elle pouvoir se mêler davantage aux affaires des Spencer ? Que comptait faire Duncan ? Allait-il voir sa vie bouleversée avec ce qui vient d'arriver ? Cela aura-t-il une incidence sur sa future vie avec Alyson ? Y aura-t-il des conséquences sur son stage avec Stacy ?

     

     

    A l'extérieur, la tension atteignit un point culminant entre Beverly et Jessica alors que Kayla avait fait son petit effet avec son cri. Jessica pensait que sachant que la fin de sa mission approchait vu qu'il restait qu'un seul frère. En plus, c'était le plus coriace. Elle comptait bien se concentrer dessus afin de réussir sa tâche mais c'était peine perdue vu qu'il y avait Beverly qui lui barrait la route. Cela l'énervait car elle ne pouvait pas mettre en place son projet surtout qu'elle devait prendre en compte que Matthew était avec sa soeur et qu'il y avait Ethan dans l'équation. S'occuper de Matthew était essentiel mais voir une obstacle de taille, elle s'en retrouvait frustrée. Jessica n'était pas une femme qu'il fallait empêcher d'accomplir sa destinée car elle était capable de se venger comme personne. La belle brune savait bien qu'elle avait avec Beverly une mission sur les Carter mais avant tout, elle avait vu quelque chose de mieux avec les Spencer. Abattre des princes allait relever sa réputation et à un niveau encore plus impressionnant. Cependant, elle avait encore bien plus d'ambitions que d'arriver à ce stade. Que rêvait-elle finalement ? Chaque chose en son temps comme elle le disait si bien. Pour le moment, elle devait vite en finir avec Beverly et reprendre les choses là où elle en était et à son avis, le mieux était de montrer davantage son indépendance, le fait même que l'on ne lui dictait en aucune manière ce qu'elle devait faire. Ce genre de chose même la mettait hors d'elle qu'elle pouvait perdre littéralement le contrôle. Elle se montrera forte et obstinée pour atteindre son but. Seulement, elle avait entendu un cri et elle l'avait reconnu ce qui lui glaçait littéralement le sang. Elle n'était pas du genre à avoir peur de quoi que ce soit. Elle avait appris avec le temps à vivre avec tout ce que le monde effectuait de plus mauvais. Même, les choses les plus mauvaises qui soit étaient provoquées par elle. Elle avait reconnu la belle Kayla, celle qu'elle n'avait pas vu depuis un moment et qui réussissait à lui faire un effet des plus indescriptibles. Elle était d'ailleurs l'une des rares à faire un effet pareil. Cela faisait d'ailleurs quelques temps qu'elle ne l'avait pas vu et cela l'avait fortement inquiétée. Seulement, elle s'était promis de ne jamais montrer quoi que ce soit comme signe de faiblesse car ce serait fatale dans ses activités. Elle savait qu'elle devait protéger ce qu'elle faisait tout en évitant qu'elle ne puisse avoir un quelconque contact avec Beverly. Le meilleur moyen était de montrer qu'elle voulait se retrouver seule avec elle pour arriver à ses fins. Elle se montrera douce et protectrice pour atteindre son but.

     

    Beverly, elle, avait bien conscience que de ramener Jessica près d'elle afin qu'elle satisfasse le moindre de ses désirs serait compliquée, même une mission bien ardue. Elle avait bien remarqué que la belle brune sous ses yeux était quelqu'un qui avait besoin de libertés mais il n'était pas question d'en laisser. Déjà, elle avait donné une mission concernant le cousin de Matthew Carter mais de là à atteindre les Spencer, elle ne pouvait pas rêver mieux. Il fallait donc tout faire pour bien se placer dans cette opération et s'y glisser afin d'en récolter plus tard le fruit de son labeur. S'approcher des Spencer ? Elle n'allait pas se gêner surtout qu'il y avait de beaux prétendants. Mais elle voulait choisir avec soin la personne qu'elle voulait attraper. Avait-elle fait un choix ? Oh, elle voulait surprendre. Et puis, elle avait conscience que bien sûr, elle n'était pas seule sur le coup alors il ne fallait rien laisser au hasard. Elle avait conscience que sa stratégie était la meilleure à adopter même si Jessica lui résistait. Elle avait suffisamment confiance en son pouvoir pour montrer qu'elle avait toutes les cartes en main. Elle se montrera fine et protectrice pour la piéger. Cependant, il y avait un obstacle à tout cela avec ce cri. Elle pensait avoir toutes les cartes en main mais elle devait se confronter à cette ennemie. Elle avait reconnu que c'était une voix féminine mais qui cela pouvait-il bien être ? Là, pour l'instant, elle ne savait pas mais le seul moyen à ses yeux dans ce genre de situation était d'aller à la confrontation afin de déstabiliser son adversaire. Elle se montrera déterminée et fine pour réussir. Ainsi, qui sait, elle pourra suffisamment effrayer l'ennemie pour prendre les choses en main. Elle pourra savoir l'identité de cette personne et la retourner pour servir ses intérêts.

     

    Du côté de Kayla, le tout se passait comme elle l'espérait, même, c'était jouissif. Elle connaîssait fort bien la réputation des Blake alors le fait que l'une des filles puisse approcher sa proie, c'était au-dessus de ses forces. Elle avait pu approcher les Spencer et Andrew grâce notamment au fait d'avoir approché Jessica alors qu'une Blake vienne tout gâcher, hors de question. Elle ne connaissait pas tellement la famille. Vu ce qu'elle avait entendu, elle préférait mieux ne pas être proche de telle sorte à ne pas se faire brûler les ailes. Elle avait conscience que certains ont tout perdu à cause de cette famille et plus particulièrement d'Alyson, alors, la prudence était de mise. Seulement, le fait que cette femme blonde puisse entraver dans ses affaires, c'était inimaginable. Il fallait vite recadrer les choses et la destabiliser. Elle ne voyait qu'un seul moyen pour y arriver à savoir des actions surprenantes. Ainsi, elle pouvait mieux appréhender la situation et contrôler ce qui se passe. Elle se montrera subtile et obstinée pour arriver à ses fins. Le plus important était de récupérer Jessica et de l'amener loin de cette femme dangereuse. Elle avait conscience que cela faisait un moment qu'elles ne s'étaient pas vues, mais en admirant la manière dont Jessica avait réagi suite à son cri, elle savait qu'elle avait des chances de réussir. Elle avait l'idée qu'elle devait tout simplement se montrer protectrice et jalouse pour réaliser son souhait.

     

    La belle Kayla avança vers les deux autres femmes pour les troubler. L'une comme l'autre n'arrivaient pas à croire qu'elle était dans ce lieu et cela soulevait bien des questions. Rien que de voir leur réaction, Kayla semblait être des plus satisfaites. Elle savait qu'elle pouvait agir au mieux. Comment allait se passer la confrontation ? Beverly réussira-t-elle à récupérer Jessica ? Allait-elle lui ordonner de s'occuper du cousin de Matthew ? Allait-elle lui demander quelque chose en rapport avec les Spencer ? Quelles étaient ses intentions ? Allait-elle pouvoir éliminer Kayla du tableau et avoir la liberté d'agir ? Que comptait faire Jessica ? Réussira-t-elle à éloigner Kayla du lieu ? Réussira-t-elle à échapper à Beverly ? Pourra-t-elle s'occuper de Matthew et l'abbattre ? Que comptait faire Kayla ? Réussira-t-elle à récupérer Jessica ? Pourra-t-elle s'occuper de Beverly comme il se doit ? Se brûlera-t-elle les ailes avec une Blake ? Quelles étaient ses intentions pour la suite ? Allait-elle faire quelque chose avec les Spencer ? 

     

     

    Fin du chapitre.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :