• Chapitre 18 : Le jeu de la destinée

    Chapitre 18 : Le jeu de la destinée

     

     

    Dans la demeure d'Elena, la belle diablesse et Ryan étaient dans les bras l'un de l'autre alors que l'enchanteresse venait de vivre une tentative d'assassinat éprouvante. Ryan se sentait soulagé et pleinement heureux que sa splendeur n'ait rien. Le fait que le tout se soit fini brutalement avec Rebecca était si douloureux. Il voulait la combler telle une reine mais voilà, elle connaissait son secret. Il aimerait pouvoir se faire pardonner mais voilà, la belle diablesse qu'était Elena l'avait ramené dans ses sentiments plus que profonds qu'il ressentait à son égard. Il se voyaitt plus que combler en sa compagnie et même que toutes les manigeances pouvaient être du passé. Il pensait même à un avenir plus que serein en sa compagnie et même fonder une famille. Etait-il aveugle ? C'était la question. En tout cas, il était plus qu'amoureux de sa beauté. Avec ce qui était arrivé, il craignait le pire pour elle. Cela serait une déchirure de ne plus l'avoir à ses côtés, de ne plus pouvoir la sentir dans ses bras comme la chaleur enivrante de ses baisers, la douceur exquise de ses caresses et ses attentions aussi merveilleuses qu'inoubliables. Il aimait son côté coquin. D'ailleurs, il se souvenait à quel point elle pouvait être perverse au moment où elle l'avait attachée au niveau des poignets, bandant ses yeux et puis déversant le champagne sur sa peau. Il se délectait de cet instant. A jamais, cela était inscrit dans sa mémoire. Et puis, il se souvenait de cette douceur si délicieuse de sa langue parcourant chaque parcelle de sa peau et griffant sauvagement l'intérieur de sa cuisse. Il l'avait dans la peau depuis toujours. Il se disait que finalement c'était elle qu'il avait toujours recherché. Il aimait tellement l'avoir auprès d'elle qu'il ne voulait plus jamais la quitter. Il désirait la protéger, prendre soin d'elle et la combler au-delà de tout ce qu'elle avait toujours pu imaginer. Il se montrera protecteur et coquin pour réussir son objectif.

     

    Du côté de la diablesse, les choses ne s'étaient pas passées comme elle l'avait souhaitées mais finalement, c'était un mal pour un bien. En effet, cet événement pouvait l'amener encore plus à se rapprocher de son objectif et cela satisfaisait pleinement son égo. Déjà, elle savait qu'elle avait réussi en éloignant sa fille de son jouet préféré. Elle avait conscience que bien sûr, elle était en train de souffrir mais il n'était pas question de la voir se détourner de ses ambitions. Selon la belle créature, Rebecca pouvait l'amener vers le pouvoir tant espéré. Maintenant, il fallait lui faire payer son affront de s'être détourné de la beauté qu'elle était. Il n'y avait personne pour la battre non mais. Elle savourait tellement la chaleur de son corps qu'elle voulait passer aux choses sérieuses et vivre cet instant plus que magique. Elle comptait donc l'accuser d'un viol, son propre viol. Sa stratégie de départ était la bonne mais elle devait l'accentuer, amener son bellâtre à perdre totalement le contrôle au point qu'il la réclame, qu'il puisse s'adonner au plaisir de la chair et du vice. Elle voulait le provoquer, le pousser au-delà de ses limites et elle avait tout pleins d'idées en tête. Elle se souvenait des instants où elle avait mis cet ensemble sexy et classe qu'elle vint le titiller en se mettant dos à lui et lui murmurant que son corps était à elle en prenant sauvagement en bouche ce qu'elle désirait. Elle se montrera désorientée et davantage allumeuse pour le piéger.

     

    Ainsi, la belle agrippa sa taille avec ses jambes, pinçant perversement ses fesses et mordillant le lobe de son oreille en lui murmurant à quel point elle souhaite ressentir qu'il la désire pour le désarçonner. Elle voulait le tenter, savoir ce qu'il était capable de faire pour elle. Ainsi, elle saurait si elle était la seule et unique créature à ses yeux. Du côté du bellâtre, il était tellement subjugué qu'il la serra tout contre lui, l'embrassant de manière passionnée et torride. Il aimait tant sa douce chaleur qu'il rêvait de la couvrir d'attentions délicieuses et de voir un sourire si merveilleux sur son visage à la fois malicieux et angélique. Pour la délicieuse créature, elle frissonnait sous son doux contact tellement ses lèvres étaient si délicieuses, si exquises, si sensuelles qu'elle rêvait de le croquer sur le champ. Seulement, elle voulait le voir craquer et pour cela il fallait l'affâmer. Elle bougea telle une féline, prenant à pleine main son cou en laissant ses ongles imprégner sa peau et guidant la main de celui-ci vers sa cuisse et sa hanche pour le torturer. Elle désirait ressentir ses attentions contre son corps le plus vite possible. Il était encore plus à croquer, charmant, irrésistible et beau gosse quand il venait à être protecteur qu'elle avait conscience qu'elle pouvait l'amener plus facilement vers son objectif. Il était telle une perle rare à ses yeux qu'il n'était pas question de le voir partir. Elle était capable de tout pour jouer avec lui un maximum. Pour le beau canon, il était tellement fasciné qu'il était incapable de lui résister. Il lui inspirait tant des idées coquines. Cela faisait même longtemps qu'il n'avait plus ressenti ce genre de chose et c'était cette belle apparition qui lui faisait ressentir ce genre de sentiment. Elle était si troublante, si resplendissante, si parfaite. Il se demandait à cet instant pourquoi il avait désiré s'éloigner d'elle. Le temps qu'ils avaient tous les deux perdu, c'était tout bonnement inimaginable. Il ne voulait plus laisser cette belle perverse loin de lui désormais. C'était un rêve qui se réalisait et en cela, c'était le plus beau cadeau qui soit au monde. Elle laissa imprégner ses ongles sous sa peau au point que des traces de sang s'en échappèrent et qu'elle lécha chaque parcelle jussqu'à sa joue pour le faire frémir. Il était tellement troublé qu'il ne pouvait s'empêcher de détourner ses yeux de cette perfection. Il se sentait si chanceux qu'il se demandait à longueur de journée comment une telle femme fatale pouvait être à ses côtés. Il était sûr que l'on pouvait le jalouser mais cela lui était égal car il était à ses côtés et rien d'autre. Plus rien ne comptait pour lui désormais si ce n'était que sa reine. Pour cette perverse, sa chaleur exaltait tout son être que tout son corps parlait pour elle. Seulement, elle savait qu'elle devait tenir le coup le plus longtemps possible et c'était le plus compliqué. Sa stratégie se retournait peu à peu contre elle et cela était déroutant. Cela rendait le jeu encore plus excitant. Elle feignit de l'embrasser lui volant ensuite un baiser bien torride et sauvage et léchant le haut de son torse pour le dérouter. Elle aimait jouer de son pouvoir sur ses proies et le voir complètement soumis satisfaisait pleinement son égo. Cela lui inspirait des idées encore plus coquines. Elle savait instinctivement où elle devait frapper pour le voir sous son pouvoir et elle savourait cet instant. Du côté du beau gosse, il était tellement conquis qu'il rêvait que le temps s'arrête pour profiter de cet instant magique. A cet instant, la belle enleva son étreinte griffant bestialement son bas-ventre et remontant lentement pour faire que ce moment qu'elle désirait atteindre devienne réel pour l'enquête et le déboussoler. Elle aimait ressentir son corps contre le sien qu'il lui tardait de voir ce qu'il savait faire. Ele voulait que la chaleur monte d'un cran en l'amenant à monter dans la chambre. Elle voulait lui faire un effet d'enfer que celui-ci s'en souviendrait toutes les nuits et même davantage. Elle désirait que celui-ci ne pense qu'à elle. De son côté, il n'en pouvait plus d'être si loin d'elle qu'il voulait monter dans la chambre et la voir tellement heureuse. C'était sa raison d'être. Il était incapable de penser rationnellement.

     

    Elle se retourna, caressant lentement sa poitrine, titillant légèrement son intimité et fit un mouvement de son index en guise d'invitation pour l'inciter au vice. Il était totalement troublé qu'il ne savait plus quoi penser ni comment agir. C'était inhumain ce qu'elle lui procurait. Il était plus qu'attiré par elle. Ne pas la ressentir près de lui était une torture de tous les instants. Elle aimait de son côté tant avoir de pouvoirs qu'elle voulait que ce moment continue à tourner dans une boucle temporelle et à jamais. Il s'approcha lentement d'elle totalement perdu. Il la trouvait si resplendissante, si exquise. Ses courbes étaient un appel à la tentation. Il se sentait si chanceux d'être auprès d'elle. Il avait l'impression d'être dans un rêve mais en fermant les yeux puis en les ouvrant, il se rendit compte que c'était bien réel. L'effet était tel qu'il se sentait audacieux. En voyant la réaction de son beau canon, cela satisfaisait pleinement son égo qu'elle vint le prendre sauvagement par l'arrière du cou se mettant coquinement contre lui en bougeant malicieusement et prenant à pleine main son intimité pour le torturer. Elle voulait le mettre au supplice afin qu'il perde totalement le contrôle. Elle comptait bien voir ce qu'il savait faire même le faisant céder aux joies du plaisir et du vice. Il n'en pouvait plus de ne pas l'avoir dans ses bras qu'il tenta de l'embrasser. Elle l'avait près d'elle, mas elle voulait le torturer encore plus afin qu'il la réclame sans cesse. Elle posa son index sur ses lèvres lui faisant un clin d'oeil coquin et posant ses mains sur sa poitrine en l'incitant à la griffer sauvagement pour le provoquer. Elle osait lui faire cela ? C'était un supplice pour lui. Il désirait davantage être auprès d'elle et ne pas la laisser partir. Il était dingue de cette reine qu'il l'emmena dans la chambre afin de passer à la vitesse supérieure. Elle était si satisfaite mais le cacha de telle sorte à ce que ce moment arrive le plus vite possible.

     

    Arrivant dans la chambre, elle guida sa main jusqu'à sa poitrine afin qu'il puisse la prendre à pleine main et à l'inciter à enlever ce qu'elle portait le plus vite possible pour le faire frémir. Il était si influencé qu'il se laissa faire en affichant un sourire malicieux. Il était tellement tenté par cette diablesse qu'il était prêt à tout pour elle. Il était tellement désemparé. Il savait qu'elle le menait vers le vice et le plaisir mais il ne pouvait s'empêcher d'être avec elle. Il ne savait plus quoi penser que même ce qu'il y avait autour de lui, ses questions et ses doutes s'estompait à mesure d'être auprès de cette divine apparition. Sa peau était d'une douceur incomparable qu'il rêvait de parcourir ses formes généreuses et tellement parfaites à tout jamais. Il avait l'impression de rêver, qu'il allait se réveiller ailleurs et voir qu'il avait vécu une profonde désillusion en étant auprès d'une telle femme fatale mais elle était près de lui. Il ne pouvait être plus heureux qu'en cet instant. Il la subjuguait d'autant plus quand elle se montrait tellement joueuse, diabolique et perverse. Une part de lui se disait qu'il fallait encore résister, qu'elle était toujours cette femme diabolique et manipulatrice prête à tout pour accomplir ses projets mais en même temps, elle lui avouait qu'elle l'aimait et il la sentait sincère. Jamais il n'avait reçu une telle déclaration auparavant. La belle apparition le troublait d'autant plus. Il ne savait plus quoi penser ni quoi faire. Elena réussissait à réveiller en lui des instincts dont il ignorait tout. Cette enchanteresse le comblait tellement. Il fondait littéralement devant cette perfection incarnée. Du côté de la belle apparition, le désir submergeait tout son être qu'elle rêvait de vivre d'autres moments emplis de plaisir et du vice. Seulement ce moment n'était pas pour tout de suite. Elle voulait le torturer, lui montrer à quel point il ne pouvait plus se passer d'elle. Ainsi, il fera tout pour la garder auprès de lui. Elle l'amena à arracher ce qui restait de ses vêtements, la griffant bestialement, léchant frénétiquement sa joue et laissant sa main titiller son intimité avec sa main sous son pantalon et boxer pour le désarçonner. Il était tellement conquis qu'il rêvait de voir le sourire de sa belle sur ce visage si angélique et malicieux. Il était tellement fasciné par cette beauté resplendissante. Elle l'incitait à aller au plus loin dans le jeu et cela lui plaisait tant. Cela le surprenait mais de manière plus qu'intense. Il se surprenait à vouloir jouer, être des plus coquins mais seulement, il ignorait qu'il jouait le jeu de la belle diablesse et qu'il ne pourrait pas s'en sortir en un claquement de doigts.

     

    Elle le poussa sur le lit arrachant ses vêtements, griffant bestialement son torse et allant vers son intimité en prenant son intimité à pleine bouche en faisant des va et viens torrides pour le faire bouillir de désir. Il se sentait si bien qu'il poussa des gémissements de plaisir lui murmurant à quel point elle était une reine à ses yeux et qu'il voulait la combler au-delà de ses espérances. Pour la déesse sa chaleur enivrait tout son être qu'il lui tardait d'accomplir pleinement son plan. Sa stratégie était en train de se retourner contre elle tellement elle était attirée par lui. Elle se tourna sur le dos amenant son beau canon contre elle, en le guidant sur sa poitrine afin de ressentir ses attentions et même qu'il la mordille vigoureusement et l'amenant à venir en elle en kidnappant par ses mains son intimité. Il était complètement charmé et troublé par la belle qu'il voulait passer aux choses sérieuses. Elle lui procurait un bien que jamais il n'aurait pu ressentir auparavant. Pour la belle créature, ce moment était si enivrant qu'elle voulait ressentir ses attentions le plus longtemps possible. Elle aimait certaines attentions des plus coquines et le fait même qu'il la mordille la faisait craquer. Seulement, ce moyen allait lui permettre de le piéger. Il vint en elle lui procurer ce dont elle désirait tant et ce de manière intense tout en mordillant coquinement sa poitrine. Il se sentait si bien qu'il poussa des gémissements de plaisir lui murmurant à quel point elle était une divine déesse. Pour la belle créature, c'était si intense qu'elle voulait que cet instant ne s'arrête jamais. Elle poussa des gémissements de plaisir bougeant telle une tigresse et lui murmurant de continuer tellement c'était divin. Ce moment continuait de manière plus rapide et intense au point que les deux amants ne pouvaient plus se quitter. Là, elle vint à le retourner le poussant contre le mur et griffant sa cuisse bestialement pour l'ébranler. Tellement le désir était intense, il se mordilla la lèvre pour tenter de se contrôler. Seulement, c'était si difficile et puis il lui était impossible de résister à une beauté si ravageuse. Il se demandait même comment une jeune femme aussi parfaite, une telle femme fatale pouvait se retrouver seule. C'était juste impensable pour le bellâtre. Pour la belle apparition, sa chaleur l'exaltait complètement qu'elle rêvait de ressentir son corps contre le sien dans des moments bien endiablés et charnels. Elle le prit bestialement pour le cou mordillant sa lèvre en sang et l'embrassant sauvagement en laissant sa langue mener une danse endiablée avec la sienne pour le désorienter. Elle voulait le voir à sa merci qu'ainsi il pourrait satisfaire la moindre de ses volontés. Elle désirait être la seule à occuper constamment ses pensées. Elle désirait que personne ne puisse prendre son jouet avant qu'elle n'ait pu lui donner la leçon qu'il méritait et il n'était pas question que quelqu'un le lui pique. Si jamais quelqu'un tentait, elle le pulvériserait à sa façon. Elle était expéditive mais surtout, elle voulait que tous ses plans se déroulent selon ses directives. Elle détestait plus que tout les imprévus. Elle voulait savourer chaque caresse et chaque baiser quitte même à créer une boucle temporelle. Elle n'en pouvait plus d'être loin de lui. Elle avait conscience que le retour de flammes était constant dans ce genre de stratégie mais cela l'amusait encore plus. Elle savait que ce moment de plaisir et de vice serait encore plus inoubliable. Jamais aucun homme n'avait réussi à lui procurer autant de sensations des plus merveilleuses. Il était séduit par la douce qu'il aimerait sentir ses lèvres contre les siennes dans un baiser bien passionné, langoureux et charnel. Elle laissa ses ongles imprégner la peau de son torse léchant les traces de sang jusqu'au haut de son torse et effleurant sa poitrine pour le torturer et mettre encore plus en place son histoire. Il vibrait totalement à ses attentions même il était à sa merci. Il lui tardait de voir ce qu'elle pourrait lui procurer par la suite. Il était dingue de sa douce. Elle mordilla au niveau de son bas-ventre pinçant ses fesses et titillant son intimité pour le désorienter. Il était subjugué par l'enchanteresse. Ses attentions étaient si divines qu'il en voulait bien davantage. Il se disait que sa douce colombe savait lire au plus profond de lui. C'était plus que déroutant car peu savaient le faire. Il se sentait si bien auprès d'elle. Il ressentait un désir si intense que tout son corps parlait pour cette déesse. Son rêve était de voir sa belle sourire, d'admirer son regard de braise si envoûtant et troublant. Il aimait tant être en sa douce compagnie. Elle était tellement coquine, joueuse et en même temps si douce et prévenante. Il voyait en elle la femme parfaite que tous les hommes voudraient avoir à ses côtés. Elle lui faisait perdre littéralement l'esprit. Rien ne comptait désormais autour de lui si ce n'était que sa belle reine somptueuse sous ses yeux. Pour cette diablesse, il était une telle perle rare à croquer, tel un dieu grec si sexy. Ses attentions étaient d'une telle perfection et sans nom qu'elle aimerait arrêter le temps pour savourer pleinement ses délicieux cadeaux. Cette bouille angélique le faisait craquer qu'il lui était impossible de résister à son attraction. Elle désirait lui procurer des attentions tellement sensuelles qu'il ne pourrait jamais oublier ce moment. Elle aimait jouer avec ses proies, les torturer à un tel point qu'ils ne pourraient plus jamais s'éloigner de la belle. Ainsi, elle savait qu'elle pourrait demander à ses cibles tout ce qu'elle désirait. Elle les possédera à tout jamais et avec Ryan c'était son intention le plus cher. Elle aimait les voir si soumis à elle, aussi admiratif comme de voir à quel point ils étaient attentionnés envers elle. Avec ce beau gosse, c'était au-delà de ses espérances. Le rendre fou était tellement difficile car elle avait envie de céder à ce désir de plus en plus intense.

     

    Elle le poussa violemment sur le dos bougeant telle une tigresse et agrippant sa cuisse avec une main pour exalter un désir des plus incontrôlables. Il était envoûté par sa belle déesse comme si celle-ci lui avait jeté un sort. Il se trouvait en plus que son regard était si troublant qu'il aimerait s'y plonger éternellement. Il aimait tant être auprès d'elle. Il lui tardait de lui procurer des attentions aussi sensuelles, divines et perverses encore et encore. Ce petit moment déjà qu'il vivait était à jamais graver dans sa mémoire. Elle lui donnait tant envie d'essayer d'autres choses ce qui jamais ne lui était arrivé auparavant. Déjà qu'il avait mené un instant la danse, c'était magique. Il commençait à bien aimer le fait de jouer qu'il afficha un sourire malicieux. Résister à la tentation était un tel supplice qu'il n'en pouvait plus d'attendre. Jamais il ne pouvait penser ressentir quelque chose de si exaltant. Il avait cette apparition dans la peau et rien ne pouvait l'y déloger qu'il lui murmura qu'il était soumis à tous ses désirs même les plus inavouables. Ses yeux ne pouvaient s'empêcher de contempler cette splendeur. Il pensait que le bonheur absolu n'était qu'un fantasme, un idéal dont on ne pouvait s'approcher et même à plusieurs reprises mais pourtant, elle réussissait à lui procurer ce genre de chose. Il se sentait si chanceux d'être en sa compagnie mais en même il se disait qu'il ne devait pas faire cela. Mais en admirant sa chevelure brune incendiaire et déstabilisante, ses lèvres d'une douceur et d'une sensualité incomparable, de ce regard qui n'avait de cesse de troubler et ce cou qui n'avait de cesse de réclamer la chaleur de ses doux et intenses baisers, il lui était impossible d'être loin d'elle tellement elle était la femme la plus fabuleuse, exquise et resplendissante qu'il n'ait jamais rencontrée. Pour cette enchanteresse, elle aimait tant l'avoir entre ses griffes qu'elle voulait encore le titiller davantage. Elle aimait donner au jeu une saveur tellement charnelle ce qui était par la suite incomparable. Elle aimait mener son monde à la baguette. Elle voulait lui casser toutes les barrières de telle sorte à ce qu'il cède à l'interdit. Elle lécha intensément son cou jusqu'à sa joue coinçant la tête de son beau gosse sur sa poitrine afin de ressentir ses exquises attentions pour le désarçonner. Elle raffollait de ses attentions qu'elle voulait en ressentir davantage et rendre les choses encore plus savoureux. Elle vibrait totalement à son contact qu'il lui était impossible de se contrôler se mordillant frénétiquement la lèvre. Il était tellement conquis par la belle qu'il lui prodigua de doux baisers exquis sur la poitrine de celle-ci la mordillant de nouveau intensément. Il était encore plus conquis par cette beauté, par cette splendeur divine. Il n'en pouvait plus de ne pas la combler comme elle pouvait l'espérer. Elle frissonait totalement qu'elle poussa un soupir de plaisir se cambrant pour profiter pleinement de ce qu'il lui procurait. Elle fondait littéralement sous ses attentions. Cette perle rare lui procurait des attentions divines qu'elle ne voulait pas le perdre. Elle rêvait de pouvoir dévorer chaque parcelle de son corps et sur le champ. Sa stratégie arrivait à la torturer de l'intérieur. Du côté du beau canon, il était plus que déstabilisé par cette splendeur. Il était si fasciné qu'il se plongea dans son regard effleurant doucement la joue de sa beauté puis l'approchant en la prenant par le cou. C'était si intense pour cette déesse qu'elle afficha un sourire coquin. Il lui procurait une sensation tellement exquise qu'elle désirait voir ce moment continuer sans cesse et ainsi le voir à jamais sous son pouvoir. Elle s'approcha telle une féline laissant sa jambe frôler la sienne, donnant des baisers intenses et enflammées et mordillant chaque parcelle de son torse pour l'enflammer. Il était accro aux attentions de cette perfection. Il ne pouvait pas sortir cette beauté de son esprit. Sa douce colombe était sa priorité. Il se sentait connecté à elle. Il était littéralement aux anges. Sa peau pour elle était si douce qu'elle voulait ressentir davantage sa douce chaleur. Jouer était si exaltant. Elle était consciente que cela poussait le jeu au-delà de tout ce qu'elle pouvait imaginer et cela satisfaisait pleinement son égo. Elle le trouvait si charmant, prévenant et canon. C'était un prince pour elle. Il n'était pas question de le laisser s'échapper. Elle voulait pouvoir être à ses côtés et être la seule pour lui qui compte au point qu'il se sente mal lorsqu'elle comptait mettre sa sentence. Elle voyait un homme si charismatique, sa grandeur, sa puissance mais voilà, elle devait montrer qui était la patronne. Elle laissa sa langue parcourir sa peau douce et exquise jusqu'à son intimité en titillant légèrement le bout et laissant ses doigts transparaître tout le désir qu'elle ressentait au travers de ses caresses pour le dérouter. Il ne supportait plus d'être si loin d'elle, de cet ange malicieux qui le troublait tant, de ne pas pouvoir l'embrasser et de la combler à sa juste valeur. Elle savait l'amener vers un moment de pur bonheur. Il afficha un sourire bien coquin. Il fera tout pour combler cette femme fatale autant qu'il était heureux en passant ce moment en sa compagnie. Ce moment était tellement inoubliable et charnel qu'il ne voulait pas que cela s'arrête. Mon dieu qu'elle savait y faire avec sa moue et ce regard coquin ! Il était charmé. Il désirait tant laisser son désir submerger tout son être et l'exprimer. Il voulait bien plus que ce qu'il avait vécu avec cette beauté. Il désirait lui faire comprendre à quel point il était dingue de cette beauté et qu'elle l'avait totalement charmé. De son côté, sa chaleur était tellement exaltante qu'elle voulait passer à la vitesse supérieure. Elle ne voulait pas se détacher de ce corps de bel apollon qui la faisait chavirer. Elle avait tant d'idées coquines à l'esprit qu'elle désirait les assouvir pleinement. Elle prodigua une douceur à son nombril le mordillant jusqu'à arriver tout près de ce qu'elle désirait et griffant sauvagement son torse jusqu'au sang pour le dérouter. Il était totalement désarçonné qu'il cria légèrement. Cependant il était totalement sous son contrôle qu'il réclamait encore plus de ses instants. Pour la déesse, ce moment était incomparable qu'elle voulait voir ce qu'il était capable de faire. Elle prit à pleine main son intimité malaxant son intimité et léchant subtilement ses lèvres pour le torturer. Il était séduit qu'il poussa des gémissements de plaisir. Il la désirait tellement que chaque parcelle de son corps frissonnait inexorablement. Pour la belle créature, il était la perfection. Elle savourait l'effet qu'elle procurait sur lui. Elle ne pouvait plus se passer de la douce chaleur de son bellâtre. Elle ne voyait qu'un seul moyen pour passer à la vitesse supérieure à savoir de faire monter la pression pour mieux le faire bouillir d'un désir incomparable.

     

    Elle griffa le bas de son dos mordillant le creux de son cou et laissant sa main remonter le long de sa jambe jusqu'à son intimité pour le déboussoler. Il fondait davantage sous ses attentions sensuelles qu'il se mordilla intensément la lèvre. Elle lui faisait un effet indescriptible. Il ne pensait pas être cet homme qui se trouverait en face de cette perfection faite femme mais pourtant il était à ses côtés. Il aimait tant le destin tout d'un coup que toutes ses questions qu'il se posait s'envolèrent en un clin d'oeil. Pour elle, il lui procurait un bien incomparable qu'elle voulait le garder à tout jamais. Elle savait qu'elle attirerait la jalousie de nombreuses personnes, enfin c'était une forte supposition vue à quel point cet homme était canon mais cela lui était complètement égal. Elle savait qu'elle était bien supérieure à ses ennemis potentiels. Elle s'approchait grandement de son objectif de pouvoir enfin lui faire payer son affront mais elle devait rester sur sa stratégie.

     

    Elle guida les mains de celui-ci vers ses cuisses et ses hanches tout en mordillant ses lèvres coquinement et lui faisant un clin d'oeil pour le provoquer. Elle voulait le rendre tellement dingue qu'il rêverait de recommencer ses moments encore et encore y pensant même la nuit. Il était complètement admiratif rien qu'en voyant ses courbes aussi délicieuses et ensorcelantes qu'il se laissa faire se montrant même audacieux en approchant de l'intimité de la belle. Elle était aux anges avec ce qu'il lui procurait qu'elle poussa un gémissement de plaisir. Il aimait tant la voir heureuse et comblée que cela l'incitait à être davantage coquin. D'ailleurs, il effleura le bas du dos de la belle créature s'approchant de son oreille en lui murmurant à quel point elle était ce qu'il y avait de plus beau à contempler en ce bas monde. Il ne pouvait s'empêcher d'ajouter qu'elle était un ange tombé du ciel qui le rendait le plus heureux au monde. Il était devenu totalement accro à elle, à son charme des plus renversants. Du côré de la diablesse, elle était comblée au-delà de tout ce qu'elle pouvait imaginer. Elle rêvait de vivre cet instant torride mais ce n'était pas le moment adéquat. Elle n'en pouvait plus de ne pas aller plus loin. Cependant, elle savait que le jeu pouvait avoir un effet pervers mais elle aimait tant aussi cela. De plus, plus cela continuait sur la frustration et plus le moment serait inoubliable. Elle posa son front contre le sien l'effleurant et griffant le début de son avant-bras pour le titiller. Elle voulait tant casser toutes ses barrières de résistance et donc voir ce qu'il était capable de faire mais aussi de montrer des preuves physiques comme quoi elle se serait défendue. Elle voyait déjà que ce jeu entre eux deviendrait le plus magique et le plus inoubliable qui soit qu'ils redemanderaient à le vivre encore et encore. Il était complètement raide dingue de cette splendeur. De plus, il n'en pouvait plus de la savoir si loin et de ne pas pouvoir l'embrasser, de ne pas pouvoir sentir sa douce chaleur sur ses lèvres comme son corps tout entier. Il désirait lui montrer à quel point il pouvait jouer et qu'elle était une source d'inspiration intarrissable. Elle sentait que c'était le bon moment pour passer aux choses sérieuses. Elle avait tant envie de céder à la tentation et de le croquer sur le champ tellement elle admirait la réaction de son beau gosse. Elle était déterminée à laisser un souvenir tellement inoubliable que le beau brun serait obsédé par elle laissant tout ce qu'il y avait derrière lui. Il sera désarmé face à la future situation et en cela, c'était jouissif pour la douce.

     

    Elle bougea au plus près de son corps kidnappant sa taille avec sa jambe en le serrant le plus possible au point que cela en était étouffant, léchant frénétiquement son avant-bras et procurant une douceur à son oreille pour le faire bouillir de désir. Il était totalement déstabilisé et troublé par cette apparition. L'ondulation troublante, exquise et exaltante du corps de cette belle créature le fascinait plus que tout. Elle était d'une telle beauté à couper le souffle. Il était soumis à cette belle colombe. Son doux parfum enivrait totalement ses sens et le rendait dingue. De son côté, sa chaleur enivrait littéralement chaque parcelle de son corps qu'elle voulait le rapprocher davantage pour le garder auprès d'elle à tout jamais. Elle guida ses mains sur tout son corps pour le tenter. Il était totalement émoustillé par cette enchanteresse qu'il couvra la belle de baisers aussi enivrants qu'exquis sur sa poitrine et caressant son corps du bout des doigts jusqu'à ses fesses pour la faire frémir. Il désirait que ce moment dure à tout jamais. Il ne pouvait plus se passer de cette divinité. Si jamais elle désirait quoi que ce soit, il réaliserait le tout sans poser la moindre question. Tellement ce qu'elle vivait était inoubliable et exquis, elle se cambra pour savourer ce moment sensuel. La douceur de ses doigts sur son corps la faisait tant frissonnait qu'elle ressentait à quel point il la désirait. Les deux amants étaient attirés de manière intense, tels des aimants. Ils ne pouvaient se détacher l'un de l'autre. Elle désirait encore plus le posséder, lui faire vivre cet instant torride. Pour arriver à ses fins, elle le torturerait d'une manière intense pour qu'à la fin ce moment soit marqué au sein même de l'histoire toute entière.

     

    Elle griffa le haut de sa poitrine jusqu'en sang amenant son bellâtre dessus et griffant l'arrière de sa cuisse pour le désorienter. Il était tellement déstabilisé qu'il voulait la ressentir près de lui à tout jamais. Pour elle, c'était tellement intense ce qu'elle vivait que de se contenir n'était plus possible. Elle laissa sa langue parcourir l'intérieur de sa cuisse le mordillant subtilement et se plongeant dans son regard malicieusement pour l'ébranler. Le désir envahissait chaque parcelle de son être qu'il poussa un gémissement de plaisir plus qu'intense. La belle diablesse était complètement enflammée par ce bel apollon. Elle désirait faire monter petit à petit la température afin d'arriver à ce qu'elle désirait tant. Elle malaxa sulfureusement son intimité faisant des va et viens torrides avec ses mains léchant le dessus de sa main et procurant une douceur à son index pour l'enflammer. Il était tellement conquis par cette déesse et par ses attentions aussi parfaites rendant jaloux les dieux de l'Olympe en personne qu'il poussa un léger soupir de satisfaction. De son côté, la déesse avait tellement chaud vu les attentions que celui-ci procurait qu'elle voulait le faire vibrer en retour. Ainsi, il redéfinira complètement ses rêves et ses fantasmes les plus inassouvis en pensant à elle constamment. Elle titilla son menton avec ses lèvres les mordillant pour l'apâter. Elle voulait voir à quel point il la désirait. Il rêvait plus que tout de vivre cet instant mémorable et de pouvoir la prendre dans ses bras. Il désirait tant pouvoir la sentir contre lui. Ce serait pour lui le cadeau le plus merveilleux qui soit. Il était tellement torturé qu'il embrassa la belle en laissant transparaître tout le désir et la passion qu'il ressentait à son égard. Elle aimait tant la douceur exquise de ses lèvres sur les siennes qu'elle voulait y rester le plus longtemps possible en ressentant ses attentions sur tou son corps. Jamais elle ne s'était sentie aussi bien qu'en cet instant. Elle prolongea son baiser le rendant bestial en mordillant sa lèvre en sang et la léchant jusqu'à atteindre son cou pour le déstabiliser. Il fondait sous ses attentions exaltantes étant totalement séduit par cette beauté exquise. Il n'arrivait toujours pas à croire qu'une femme à la fois tendre et joueuse puisse exister mais pourtant, elle était bien présente. Comment une femme aussi parfaite pouvait s'intéresser à lui ? Il se posait la question sans cesse. Elle l'incita à titiller son intimité malaxant sulfureusement le sien et procurant une douceur à son bas-ventre pour l'exciter. Ses attentions étaient tellement parfaites qu'il désirait en avoir bien davantage. Elle réussissait à le combler au-delà de tout ce qu'il pouvait imaginer. Elle vivait de son côté un tel enchantement de saveurs qu'elle poussa des gémissements de plaisir lui murmurant que son beau canon la comble au-delà de tout ce que le commun des mortels puisse concevoir. Elle avait conscience qu'en l'encourageant et le complimentant, elle pouvait arriver plus facilement à vivre à ses côtés cet instant plus que torride. Il raffollait plus que tout des paroles exquises de sa belle enchanteresse. Il était en train de défaillir face à elle. Il était d'autant plus charmé d'écouter cette voix sensuelle. C'était d'ailleurs la première chose qui l'avait séduite. Il trouvait même que cette splendide créature aux courbes généreuses était la plus belle merveille au monde et qu'elle devait être comblée telle la reine qu'elle était. Il était encore plus inspiré pour jouer avec cette créature qu'il afficha un sourire angélique et coquin. La belle tentatrice aimait encore plus cette situation, comment les choses se déroulaient. Ce sourire était à croquer qu'elle lui donnait encore plus envie de le dévorer tout cru sur le champ. Elle était d'autant plus attirée par ce beau gosse. Il lui était capable de résister à une attraction aussi magique tout comme lui pour elle en cet instant. Rien ne pouvait entraver ce qui était en train de se dérouler.

     

    Il descendit malicieusement au plus bas de son intimité en embrassant au niveau de l'intérieur de sa cuisse et remontant lentement le long de sa jambe. Il voulait lui procurer des attentions que jamais elle n'aurait pu avoir auparavant. Avec tout ce qui arrivait, il pensait qu'il n'était pas là en train de procurer ses divines attentions à sa belle apparition mais la chaleur de sa peau si exaltante sous ses caresses et ses baisers le ramenaient à cette réalité si merveilleuse. Le désir qu'elle ressentait était tellement incontrôlable. Résister à la tentation était mission impossible. Ne pas profiter d'un tel moment si magique auprès de son beau brun serait criminel. Enfin, elle pouvait assouvir ses désirs les plus fous. Elle pouvait montrer à qui le droit qu'il n'était pas question que quelqu'un profite de ses jouets. Elle n'aimait en aucun cas partager et avec sa fille encore moins. Pour lui, le fait de ne pas la voir sourire, de ne pas voir ses yeux étincelants noisettes et captivants pétiller de bonheur était juste scandaleux. Il désirait être à ses côtés. Elle avait tellement de classe et de charme. Il ressentait certains sentiments qu'il aimerait pouvoir davantage les exprimer. C'était le moment. La chaleur enivrait totalement la belle créature qu'il lui tardait d'arriver à cet instant torride et charnel. Elle avait le moyen d'arriver à l'influencer, de pouvoir être la seule auprès de lui. Ce beau canon eclipsait totalement tout ce qu'elle avait pu vivre jusqu'ici. Elle voyait en lui un homme tellement prévenant, attentionné et davantage. Elle n'avait pas l'habitude de cela. Cependant, elle vit en lui ce côté coquin, meneur et décidé et là, cela la faisait davantage craquer. Il était l'évolution qu'avait besoin le monde. Elle comptait lui montrer à quel point il n'existait pour lui qu'elle dans ce monde et qu'elle serait son essentiel. Elle n'en pouvait plus d'être si loin de lui et c'était la même chose pour cet ange. Ils bouillonnaient tellement de désir qu'ils ne demandaient qu'à l'exprimer le plus vite possible. C'était le moment de passer à la vitesse supérieure.

     

    Elle malaxa perversement son intimité le léchant innocemment puis la prenant à pleine bouche et faisant des va et viens torrides pour le torturer. Il avait l'impression d'être sur une ile paradisiaque voyant cet océan étincelant de bonheur et admirant la femme qu'il avait auprès de lui. C'était tellement intense qu'il gémit d'un plaisir inégalable. Elle lui faisait un effet de fou. Il était complètement à sa merci qu'il murmura à l'oreille de sa douce colombe de recommencer tellement c'était magique. La réaction de son bel apollon la satisfaisait au-delà de tout ce qu'elle pouvait imaginer, qu'elle était inspirée. Elle avait tout pleins d'idées coquines dans son esprit voulant le combler et l'avoir totalement sous son influence. Elle voulait l'enflammer mais en même temps, c'était trop dur d'attendre. Il lui faisait tellement envie. Jamais elle n'avait ressenti un désir aussi intense. C'était comme un feu qui animait tout son être s'embrasant à son contact. Elle désirait ressentir son corps contre le sien et ses attentions tellement délicieuses à tout jamais. Elle ne pouvait plus s'en passer. Elle se tourna s'allongeant en serrant son emprise avec ses deux jambes tel un étau sur sa taille que c'était à en couper le souffle, léchant frénétiquement sa joue et griffant l'arrière de sa cuisse jusqu'à son dos pour le déboussoler. Il était totalement raide dingue de ses attentions qu'il lui murmura à quel point elle était la femme la plus resplendissante au monde avec des courbes de rêve à faire palir les dieux de l'olympe et qu'il rêvait encore de ressentir davantage d'attentions de sa part. Elle voyait qu'elle s'approchait du but. Il était si heureux de dire ce qu'il ressentait mais en même temps il était si coquin. Ainsi, il lui murmura par la suite qu'il rêvait de l'entendre prononcer son nom pendant leur moment. Elle aimait le voir totalement sous son influence rien qu'en entendant ses mots les plus doux qui soit. Elle raffollait davantage de ses compliments qu'elle baissa la tête en feignant de rougir pour mieux le toucher. Elle désirait le laisser croire qu'il était en train de l'amadouer. On appelait cela contrôler davantage sa proie. Ainsi, elle pourrait mieux le piéger. Du côté du beau brun, la voir aussi touchée l'atteignait totalement. Il était totalement séduit par la belle en voyant ses joues rouges. Cela lui donnait un côté d'autant plus craquant pour lui. Il était totalement séduit par sa belle créature. Il embrassa le front de sa belle puis lui prodigua un baiser plus que passionné et descendit ensuite le long de son corps. Elle était totalement attirée, séduite et intriguée par son beau gosse. Lui était plus qu'heureux de lui prodiguer tout ce qu'elle désirait. Il voulait continuer encore et encore. Elle griffa bestialement son torse le mordillant par endroit jusqu'à tout près de son intimité et sa cuisse pour le désorienter. Il était totalement perdu, troublé et désorienté. Il n'en pouvait plus d'être si près de vivre un tel instant magique et d'être encore si loin d'elle. Elle le torturait littéralement avec ses attentions d'une douceur inoubliable. Elle aimait avoir son beau gosse en son pouvoir qu'elle comptait le torturer encore plus. Elle l'incita totalement à lui procurer une douceur à son intimité alors qu'elle mordilla son cou le léchant frénétiquement jusqu'à sa joue pour le déboussoler. Elle lui procurait un bien fou qu'il était incapable de lui résister. Il était plus que conquis. Il combla sa belle la titillant subtilement avec sa langue au niveau de l'intérieur de sa cuisse. Elle était littéralement aux anges qu'elle poussa un gémissement de plaisir. Elle sentait que son beau gosse avait lu en elle connaissant les endroits qui la faisait tant vibrer et chavirer. Aucun homme n'avait réussi à la combler comme Ryan le faisait en cet instant. Elle était conquise par ce bellâtre. Pour lui, elle était prête à tout. Elle le voulait plus que tout. Elle effleura le bas de son corps avec sa jambe laissant sa langue parcourir l'intérieur de sa cuisse et remontant le long de son corps en bougeant telle une féline pour l'enflammer. Il frissonnait grandement d'un désir plus qu'incontrôlable. Elle aimait tant sa douce chaleur qu'elle voulait le garder tout contre elle le plus longtemps possible. Il voulait montrer à son amante à quel point il était conquis par sa beauté, par son charme, sa gentillesse, son côté joueuse et qu'elle était pour lui son essentiel. Il procura de nouveau une douceur à son intimité puis remontant jusqu'à son nombril. Elle savourait tant cette attention aussi divine et délicieuse qu'elle se cambra pour savourer pleinement ce moment magique. Le voyant tellement accro à sa personne, celle-ci était davantage séduite, curieuse et attirée par ce beau jeune homme. Leurs corps bouillonnaient littéralement tellement leurs désirs les submergeaient. Il était inévitable que leur moment aussi torride que charnel, sensuel et torride approche.

     

    Ryan savait bien qu'il ne devait pas céder de suite à la belle mais il était incapable de lui dire non. Il ne pouvait lui refuser quoi que ce soit. Si c'était un piège, il était même prêt à plonger la tête la première pour cette perverse. Il n'en pouvait plus d'être si loin d'elle. Elena réussissait à réveiller son instinct de tentateur. Il était torturé de l'intérieur. Seulement, Elena réveillait en lui ce bonheur qu'il avait tant aspiré à atteindre. Sa vie était peut-être en train de changer et de la meilleure manière qui soit. Il ignorait ce qu'il l'attendait. Auprès d'Elena, il se surprenait quand même à être plus heureux que jamais se surprenant davantage à être à ses côtés alors que cela ne devait pas. Il perdait littéralement la raison en sa compagnie. En retrouvant le regard de cette déesse resplendissante, il ne retrouvait qu'elle dans ses pensées. Elle était si détestable vue comment elle l'avait manipulée au départ, comment elle était manipulatrice mais son visage angélique, son côté coquin, la manière dont elle lui procurait de si enivrantes sensations au point qu'il ait l'impression qu'elle savait lire dans ses pensées le faisait tant chavirer. Il était incapable de résister à cette attraction qu'il ressentait pour elle.Il avait l'impression de vivre un rêve mais pourtant c'était réel et il désirait pouvoir la revoir. Il ne pouvait plus se détacher d'Elena tellement l'effet qu'elle lui faisait était le plus indescriptible qui soit. La belle diablesse l'obsédait littéralement. Elena, voyait enfin ce qu'elle désirait s'accomplir. Elle touchait enfin au but approchant de son avenir rêvé. Il embrassa coquinement la joue de sa douce atteignant ses lèvres en les titillant et mordillant le creux de son cou. Il désirait lui prodiguer les divines et délicieuses attentions qu'une reine pouvait recevoir afin que celle-ci l'ait également à l'esprit. Cette beauté fascinante et ensorcelante le séduisait plus que tout. Elle voulait ne faire plus qu'un avec son beau gosse. Sa stratégie se retournait de plus en plus contre elle. Elle ne pouvait plus contenir le désir qu'elle ressentait à son égard. A force de jour, elle s'était littéralement brûlée les ailes. Elle lécha son avant-bras remontant à son épaule et son cou le mordillant pour le désorienter. Il était totalement charmé par la belle frissonnant sous son doux contact qu'il afficha un sourire radieux. Elle griffa l'arrière de son cou léchant le haut de son torse et pinçant ses fesses pour l'ébranler. Il était plus que subjugué par sa belle tentatrice qu'il lui murmura qu'il était sien à tout jamais. Il caressa les cheveux de sa belle descendant le long de son cou si doux et délicat puis de son bras et le léchant subtilement. Son attention enivrait plus que tout la belle qu'elle se mordilla intensément la lèvre de désir. Tellement conquis, il effleura la cuisse de sa douce colombe remontant lentement le long de son ventre et de sa poitrine en l'espaçant de baisers tendres et la mordillant subtilement par endroit. La divine diablesse était presque au septième ciel profitant de l'instant merveilleux et inoubliable en descendant sa main le long de son dos agrippant sa cuisse et procurant une douceur à son oreille afin de vivre le plus longtemps possible cet instant. La peau de celle-ci était pour son beau brun d'une douceur indescriptible et intense. Il voulait laisser ses mains sur sa peau le plus longtemps possible afin de découvrir ce corps d'une telle perfection qui le charmait littéralement. Elle voulait de son côté lui faire perdre littéralement le contrôle, casser ses barrières qui l'enchainait mais c'était une telle torture en vue des sentiments qui étaient de plus en plus grands.

     

    Elle le bascula sur le dos laissant sa langue toucher le bout puis parcourant son intimité entièrement et faisant mine de le prendre en bouche pour le provoquer. Il la mettait complètement au supplice. Il la désirait plus que tout au monde qu'il lui tardait de montrer à quel point il la rendait dingue. Elle aimait se comporter telle une diablesse et qui plus est une allumeuse. Entre les deux c'était tellement torride et chaud. Elle raffolait tant de cette ambiance et elle comptait bien le garder. En effet, elle aimait s'adonner aux joies du plaisir et du vice. Du côté du beau canon, il ne pouvait s'empêcher de contempler la belle et somptueuse créature. Mon dieu qu'elle était parfaite à ses yeux. Inspiré, il lui murmura à l'oreille de continuer à le combler tellement elle était délicieuse, ravissante, renversante, troublante et parfaite. Il était littéralement séduit qu'il était prêt à lui révéler tout ce qu'il ressentait à son égard. Elle était de son côté tellement sur un nuage qu'il était temps de se montrer encore plus coquine et lui montrer qu'elle était la seule susceptible de pouvoir réaliser le moindre de ses rêves et fantasmes. Le bel ange était pour la douce si séduisant, attentionné, parfait au regard captivant et littéralement de braise. Elle désirait le tenter davantage et à force d'être à ses côtés, elle savait ce qu'il aimait. Elle lui murmura à l'oreille la titillant avec ses lèvres que s'il l'enflammait davantage, elle lui ferait goûter à des plaisirs tellement inoubliables, magiques, d'un plaisir inégalable qu'il en deviendrait accro et en redemanderait sans cesse pour le déboussoler. Elle désirait plus que tout de marquer les esprits. Au vu à quel point il était en train de rougir, sa mission était une entière réussite. Pour le bellâtre, la déesse somptueuse occupait ses pensées. Rien n'arrivait à l'enlever de son esprit. Chaque parcelle de son corps parlait pour lui. Il ressentait un désir des plus immenses que c'était une torture de ne pas céder. Elle procura une douceur à son index léchant l'intérieur de sa main et faisant de nouveau des va et viens torrides avec son intimité pour le faire bouillir de désir. D'ailleurs son désir était à un tel point inexorable tellement la belle lui procurait un bien fou. Il était totalement déstabilisé par la belle. Il désirait lui montrer qu'il lui appartenait corps et âme et qu'il pouvait lui faire voir de merveilleuses choses. A jamais, il souhaitait la voir heureuse. Elle aimait tant le provoquer, lui prodiguer des attentions aussi enivrantes, exaltantes, délicieuse et même davantage. Avec ce qu'elle faisait, elle était davantage troublée et séduite par lui. Elle le désirait aussi plus que tout. Un rien la faisait chavirer que ce soit son corps de beau gosse, ses lèvres exquises, sensuelles et sexy ou même la manière dont il était prévenant et attentionné à son égard. Elle voulait tout avoir de lui et le croquer sans cesse, l'emmenant sur des chemins du vice.

     

    En cet instant, Ryan était sur un petit nuage où tout l'extérieur ne pouvait l'atteindre. Il était seul auprès d'une femme parfaite, sensuelle, coquine, malicieuse. La voir aussi tentatrice le rendait encore plus joueur et coquin. Il prit sa jambe tout près de lui remontant des baisers tendres et fougueux sur tout le long jusqu'à arriver à l'intérieur de sa cuisse et son intimité en titillant avec sa langue et du bout des doigts. Il aimait tant la voir heureuse, c'était même le plus beau des présents. Ressentir son corps près du sien le rendait davantage fou de bonheur. Jamais il ne s'était aussi bien auprès d'une femme et depuis un moment. C'était même déroutant vu qu'il s'était sentie sur un nuage auprès de Rebecca mais plus il était auprès de la belle diablesse, plus toutes ses pensées de l'extérieur étaient du passé. Les sentiments le tourmentaient de plus en plus. Il voyait en cette sublime créature une femme que beaucoup d'hommes rêveraient d'avoir à leur côté. Il avait rêvé de rencontrer une telle déesse et c'était fait depuis si longtemps. En même temps, il se sentait coupable de ressentir des sentiments aussi intenses et merveilleux. Il ne savait plus quoi penser et surtout quoi faire. Seulement la sensation d'avoir cette belle apparition auprès de lui l'emmenait à céder à tous ses envies sans penser à ce qu'il pourrait se passer par la suite. Au fur et à mesure des attentions du beau canon, le désir que ressentait la belle diablesse allait au-delà de ce que la limite du commun des mortels pouvait supporter. Ce qu'il lui procurait était tout simplement divin, un océan de bonheur qu'elle rêvait de le ressentir le plus longtemps possible. Elle n'avait pas de mots pour décrire cette belle sensation. L'effet qu'elle lui procurait était immense. Elle tenait à garder cet homme parfait à ses côtés et ce par tous les moyens possibles pour assouvir ses désirs. Elle mordilla ses lèvres l'incitant avec sa main à titiller son intimité puis à effleurer ses fesses pour le désarçonner. Ainsi il s'exécuta prodiguant une douceur inoubliable pour une telle beauté absolument sublissime. Il voulait qu'elle soit la plus heureuse qui soit. Il était capable de tout faire pour réaliser son souhait et peu importe les moyens employés. C'était l'essentiel pour lui. C'était pour la belle reine tellement merveilleux qu'elle poussa des gémissements de plaisir un peu plus intense. Cela comblait de bonheur le bellâtre qu'il continua accélérant du bout des doigts. C'était si divin et parfait que ses gémissements s'accéléraient. Jamais elle n'avait pris un tel plaisir auparavant. Il était à ses yeux un tel dieu. La chaleur était torride entre les deux, c'était même au-delà de tout ce que l'on pouvait imaginer. Elle désirait tant ressentir son beau gosse en elle, qu'il la fasse vibrer comme personne. Elle savait qu'il pourrait lui procurer le meilleur des plaisirs. Elle voulait tant le croquer. Attendre était insupportable. Pour lui, il vibrait tellement sous son contact que lorsqu'elle prenait du plaisir, il en prenait également. Les deux ne faisaient plus qu'un. Elle laissa son index parcourir sa poitrine et chaque parcelle de son corps en guise d'invitation pour le captiver. Seulement avec ce qu'elle faisait, elle se torturait bien davantage. Il était tellement dingue et accro par cette douce splendeur désirant ressentir ses attentions si enivrantes de la part de celle-ci. Il ne pouvait rien refuser à cette beauté fatale aux courbes tellement envoûtantes et troublantes. Cette apparition était venue rien que pour lui. Il se sentait encore plus chanceux d'être auprès de cette reine. Il désirait lui montrer à quel point elle était parfaite et qu'elle représentait la femme la plus splendide sur cette Terre. Elle bougea telle une tigresse incitant le beau gosse à caresser tout son corps, l'amenant sur sa poitrine afin d'en ressentir ses attentions et griffant sa jambe pour l'exciter. Il avait tellement chaud. Il trouvait que c'était inhumain de l'amener à ressentir de telles sensations. Il voyait bien qu'en plus de la divine femme angélique devant lui, il y avait une véritable diablesse et tentatrice en elle qui ne demandait qu'à vivre la plus intense des perversions. Il voulait tellement passer à l'acte et vivre un instant exceptionnel auprès de cette belle créature. De son côté, elle aimait tant le voir si séduit par sa personne. Même si elle s'approchait grandement de son objectif, il n'était pas encore totalement sous son influence. Elle désirait le voir tellement au supplice qu'il voudrait la croquer sur le champ. Elle procura une douceur à son nombril donnant un coup de langue pervers sur son torse et bougeant telle une diablesse pour le titiller. C'était tellement sensationnel, enivrant et sensuel qu'il la couvrit de baisers sur sa poitrine effleurant ses cuisses et ses fesses. Sa chaleur était pour la belle créature si exaltante, renversante, troublante et divine. Il y avait tellement de mots qu'elle en était troublée. Elle voulait faire qu'un avec le corps de beau mâle sous ses yeux et rester à tout jamais dans ses bras.

     

    Ryan se sentait tellement désemparé et perdu avec tous les évènements tellement innombrables qu'il se croyait incapable de remonter la pente mais pourtant sa lumière tant inattendue venait d'Elena, à la fois si douce et joueuse. Elle était pour lui son essentiel. Cette femme le désarçonnait comme personne. Elle réussissait à lui faire oublier tous ses doutes, ses questions rien que par sa présence et le fait de l'avoir dans ses bras. Elena se sentait tellement chanceuse d'être aux côtés de son bellâtre qu'elle avait conscience qu'elle s'approchait de son désir inassouvi. D'un autre côté, elle aimerait le garder à tout jamais mais rien ne devait compromettre son plan. Certes, elle était conquise par lui et torturée mais elle savait ce qu'elle devait faire. Il l'embrassa au niveau de son épaule remontant le long de son cou et effleurant ses fesses jusqu'à remonter à son dos pour l'émoustiller. Il désirerai tant laisser ses mains sur son corps si merveilleux et resplendissant en y allant lentement pour mieux ressentir la douceur de sa peau. C'était plus que sensuel et exaltant pour la belle déesse qu'elle l'emmena à descendre le long de son corps pour passer aux choses sérieuses. Il désirait que cet instant magique ne s'arrête jamais. Totalement séduit, il procura une douceur au niveau de son nombril et caressant ses cuisses. Elle ne pouvait plus se passer de cette douce et enivrante chaleur. C'était tellement intense et mémorable qu'elle se mordilla coquinement la lèvre d'un désir insoutenable. Elle fera tout pour que cet instant dure le plus longtemps possible. Elle prit ses mains avec l'une des siennes les mettant à l'arrière et lui murmurant à l'oreille que s'il reste sage, elle prendra son intimité le plus longtemps possible pour lui procurer une douceur de tous les diables et qu'il pourra réaliser avec sa reine tout ce qu'il a toujours désiré pour l'allumer. Il était tellement ébloui par cette enchanteresse. Il se sentait tellement veinard d'être tombé sur une telle perle rare. Elle aimait prendre le contrôle des évènements et particulièrement lors des moments torrides et charnels. Si elle voulait qu'un souhait soit réalisé de suite c'était de rester dans ses bras, de continuer à ressentir ses douces attentions et la chaleur de ses baisers enfin sur l'instant. Elle prit son intimité à pleine bouche faisant des va et viens torrides et donnant un coup de langue bestiail remontant de l'intérieur de sa cuisse pour le rendre dingue. Ainsi, il voudra goûter au plaisir de la chair et du vice. Il s'approcha du septième ciel qu'il en poussa des gémissements de plaisir des plus incomparables. De son côté, son corps parlait pour elle tellement le désir envahissait tout son être qu'elle ne pouvait plus se contrôler. Elle voulait le croquer encore et encore. Le beau canon voyait bien qu'elle aussi n'en pouvait plus d'attendre et il était plus que satisfait. Il comptait l'affâmer à son tour. Jamais il n'aurait pensé ainsi au départ. Il se surprenait mais la belle créature lui inspirait des pensées des plus coquines. Il frappa légèrement gêné ses fesses embrassant coquinement sa joue et atteignant ses lèvres. C'était tellement inoubliable et agréable pour la belle créature. Elle adorait quand il lui faisait ce genre de choses. Elle en réclamait encore. Il aimait tant le jeu à ses côtés et il aimerait plus que recommencer. Pour la tentatrice, le jeu prenait fin. Il fallait passer aux choses plus sérieuses.

     

    Elle joua diaboliquement de sa poitrine tout contre son corps de manière sensuelle et griffant ses cuisses pour l'envoûter. Il était plus qu'hypnotisé et troublé par cette beauté fatale. Ses attentions étaient pour lui le prélude d'un moment inoubliable et intense, une douce mélodie qu'il ne cesserait jamais de jouer et d'en réclamer à l'écouter à tout jamais. Il la désirait plus que tout. Il la voulait tellement à ses côtés et il était prêt à n'importe quoi pour cela. De son côté, elle voulait toute son attention et de manière inconditionnelle. Elle lécha son avant-bras mordillant son épaule et laissant une trace au creux de son cou pour l'allumer. Il ressentait un désir des plus inextricables pour sa douce colombe qu'il poussa un gémissement de plaisir. Elle lui faisait un bien plus qu'incomparable qu'il lui tardait de savoir quelles surprises elle pouvait sortir. C'était une telle torture que le désir la rongeait inexorablement de l'intérieur. Pour lui aussi, il était torturé de l'intérieur. Elle lui faisait une envie de dingue. Jamais il n'avait ressenti une telle chose auparavant, une telle attraction des plus animales. Il était plus que temps de laisser parler leur désir l'un pour l'autre.

     

    Elle bougea telle une diablesse et une lionne s'approchant dangereusement de son intimité et guidant les mains de son bellâtre sur son corps pour le mettre au supplice. Voyant qu'elle s'approchait de son intimité, il était littéralement sous son emprise qu'il attendait patiemment le moment où il ne ferait qu'un avec sa belle enchanteresse. Elle raffolait de sa réaction mais ce qui lui importait c'était de le croquer tellement son corps laissait transparaître le désir qu'elle ressentait pour lui. Elle serra encore plus son emprise au niveau de sa taille que cela en était étouffant, à couper le souffle et augmentant la cadence pour le faire bouillir de désir. Il était tellement admiratif, fasciné par cette beauté tout droit sorti des rêves, une femme fatale que beaucoup d'hommes aimeraient rencontrer, le regardant avec tout ce qu'il pouvait ressentir pour elle. Les deux passèrent finalement à l'acte dans un instant plus que torride et charnel. La belle déesse tout en accélérant ses mouvements guida les mains de son canon sur son corps pour mieux l'inciter à la caresser et de manière intense. Elle voulait le rendre totalement fou de désir alors qu'elle lui prodiguait un instant de plaisir intense et mémorable. Elle sentait aussi ce bien-être, un tel moment de moment et de plaisir monter de plus en plus en elle. Entre les deux amants, c'était un moment tellement magique. Jamais Ryan ne pourrait oublier un tel moment y repensant sans cesse. Les deux étaient parfaitement en harmonie. Il était sur le point d'exploser tellement il était heureux. Ce moment était tellement unique et comptait telement pour lui. Il était tellement comblé de la voir aussi heureuse. C'était un cadeau tellement inestimable pour lui. Il voyait en la belle une femme plus que parfaite. Il aimait tellement la serrer dans ses bras, la ressentir tout contre lui. Elle aussi aimait l'avoir tout contre elle. Ses moments de perversion et de tendresse en même temps unissaient ses deux amants dans un instant tellement torride et charnel. Elle était de son côté au septième ciel qu'elle poussa un cri de plaisir plus que mémorable. C'était tellement mieux que ce qu'elle avait imaginé. Elle atteignit le septième ciel et même au-delà. C'était tellement mémorable. Elle désirait revivre cet instant encore et encore. Elle ne voulait pas que cela s'arrête loin de là. Lui vivait un des moments les plus merveilleux de son existence mais en même temps, il savait qu'il y avait cette part d'ombre auprès d'Elena. Seulement, il n'y faisait plus attention. Il était aux anges à ses côtés. Epuisée, elle vint se réfugier dans ses bras et Ryan se laissa volontiers faire en entourant sa taille et lui murmurant à quel point elle était délicieuse. Ils se reposèrent tous les deux dans les bras l'un de l'autre, enfin, surtout pour l'un des deux.

     

    En effet, pour Elena, il était temps d'agir et de piéger Ryan à tout jamais. Elle devait donc agir et elle devait le faire à sa vue qu'ainsi, il en soit plus que surpris et puisse ne pas s'en sortir. Il pouvait toujours avoir le choix de se confronter à son accusatrice mais ce qui serait idéal pour la belle, c'était tout simplement que sa proie prenne la fuite. Elle avait conscience que ses ennemis n'allaient pas loin avec cette option. Il lui suffisait de penser à son ex époux, amant et rivales. Elle comptait donc appeler les autorités pour les faire venir et ainsi faire arrêter sa cible. Elle devait jouer la personne désorientée et effrayée pour réussir sa manoeuvre. Elle composa le numéro et entendit un policier. C'était l'occasion d'attraper à tout jamais Ryan dans ses filets pour qu'il ne puisse plus jamais s'en sortir. Il fallait à tout prix se montrer fine pour que cet inconnu puisse la croire. Elle savait comment s'y prendre en jouant la fille désespérée.

     

    E (se montrant désespérée et effrayée pour émouvoir le policier) : « Monsieur, je m'appelle Elena Turner, et je suis dans la demeure située dans la rue commerçante. J'ai... j'ai... été violée, aidez-moi. (prenant une grande respiration) Ryan Hawkins m'a violée, venez vite, il veut me tu....er. »


    Seulement, Ryan se réveilla en même temps et découvrit avec effroi ce qu'Elena avait fait, elle qui se trouvait encore au téléphone. Il désirait connaître toute la vérité. Il se montrera ferme et décidé pour arriver à ses fins. Du côté de la belle perverse, le tout se passait au-delà de toutes ses espérances et elle comptait bien voir le choix de celui-ci sur sa vie, voir qu'il s'était fait berné comme un bleu. Elle se montrera menaçante et obstinée pour le piéger.

     

    R (curieux et perdu) : « Mais bellissima, mais qu'est-ce que tu fais ? Pourquoi tu te trouves au téléphone et avec les flics qui plus est. (désemparé en tentant de prendre le téléphone) Je croyais que tu m'aimais, que tu voulais être avec moi. (prenant une grande respiration) Alors arrête ton cirque, je t'en prie, ça suffit !

     

    E (se montrant déterminée et cruelle sachant que les flics écoutaient pour l'ébranler) : Ca se voit, je dis ce qui s'est passé, ce que tu as osé me faire alors dégage maintenant, je ne veux plus te voir ! (se montrant obstinée et ferme pour le déboussoler) Mais tu as fumé, d'où est-ce que j'ai dit une connerie pareille surtout que tu te comportes tel un enfoiré ! Je te hais pour ce que tu m'as fait subir. (se montrant fine et menaçante en lui murmurant les mots et croquant finement son beau mâle pour l'achever) Echec et mat beau gosse, tu n'avais pas qu'à tenter de téloigner de moi et de partager quelque chose avec ma fille chérie. Maintenant, il ne te reste que deux solutions : m'affronter ou fuir mais nous savons que tu es incapable de me faire du mal. »

     

    Elena était plus que satisfaite de la suite des évènements, même que cela la réjouissait pleinement. Elle savait que Ryan était piégé et il lui suffisait d'attendre que sa proie avance un pion dans la partie pour voir ce qui allait se passer. Elle n'avait plus rien à faire si ce n'était d'attendre et en cela, elle ne pouvait rêver meilleure position. Elle devait rester impassible pour réaliser son but. Du côté du bellâtre, celui-ci était bien troublé et déboussollé. Il pensait que la belle Elena avait pu changer du tout au tout et qu'il pouvait vivre une relation sereine mais elle l'avait piégée dans une toile inextricable. Se sortir d'une telle accusation était si compliquée puisqu'il fallait combattre l'une des figures montantes de cette ville, même une valeur sûre maintenant que Riley Turner était hors jeu. Il ne voyait qu'un seul moyen pour s'en sortir à savoir de fuir et de trouver des éléments pouvant incriminer Elena pour tout ce qu'elle avait pu commettre et prouver son innocence.

     

    Ainsi, le beau gosse prit la fuite. Il était encore tellement désorienté et se sentait même trahi par la perverse. Il voulait lui faire payer cet affront. Il laissa Elena satisfaite et prête à agir pour ses plans. Pour accentuer l'histoire, elle se précipita vers l'un des objets de la demeure le brisant et raccrochant le téléphone afin que la police vienne le plus vite possible. Que comptait faire Elena ? Allait-elle rencontrer la police ? Pourra-t-elle au mieux incriminer sa proie ? Que comptait faire la belle après Ryan ? Qui était sa prochaine cible ? Que comptait faire Ryan ? Réussira-t-il à s'en sortir ? Trouvera-t-il un refuge ? Etait-il voué à un destin funeste comme les autres fugitifs ?

     

     

    Pendant ce temps, dans le couloir de la salle de réception, Rose était plus que ravie d'avoir réussi à éliminer son ennemie mais il lui restait maintenant à approcher sa proie à savoir Warren et faire en sorte que plus personne ne puisse se mettre en travers de son chemin. Seulement, pour réussir à faire cela, il fallait connaître au mieux tous les petits secrets liés à la présidence et rien de mieux que de viser une personne qui travaille de près dans ce lieu et rien de mieux que quelqu'un de la sécurité. Elle était satisfaite car il y avait justement une personne sous la main à savoir Maria, sa pire ennemie. Son corps était encore tout chaud mais cela était égal à cette perverse. Cela satisfaisait même son égo. Elle se montrera méticuleuse pour réussir son plan.

     

    Elle fouilla dans les affaires de sa rivale trouvant carte, codes d'accès restreints, c'était le rêve. Elle pouvait se faufiler comme personne. Après tout, le groupe auquel elle appartenait était plutôt décidé et avoir un passe continu était le rêve pour arriver sur le devant de la scène et prendre la part de pouvoir qui leur revenait de droit. Elle pourrait ensuite surprendre Warren dans tous les endroits possibles et inimaginables. Elle avait des idées en tête et plutôt perverses et malicieuses. Cela commençait tout simplement par une visite chez lui en se faufilant au travers des installations qui le protégeaient. Elle partit aussitôt afin de mener à bien cette mission. Qu'allait-il se passer là-bas ? Surprendra-t-elle Warren dans une position déconcertante ? Comment se passeront les retrouvailles ?

     

     

    Du côté de la demeure de Kyle, celui-ci et Lucy étaient en face l'un de l'autre dans le bureau et la tension était à son paroxysme. L'esprit de la belle créature qu'était Madison était encore dans son esprit mais cette enchanteresse qu'était la douce colombe sous ses yeux le troublait et l'intriguait à un point indescriptible. Il ne comprenait pas pourquoi une telle déesse soit en train de vivre des choses terribles que ce soit avec son kidnapping et le chantage par la suite sur la famille de celle-ci. Il savait que sa famille pouvait être la cible de terribles ennemis mais de là à mêler une jeune femme si séduisante et exquise, c'était inconcevable. Devait-il cependant la croire ? Il avait un léger doute mais rien que de croiser son regard envoûtant, ses questions s'estompèrent dans son esprit. Il comptait la protéger et prendre soin d'elle quitte même à tout faire pour arrêter l'homme qui s'en prenait à elle et désirait l'atteindre par la même occasion. Il savait que c'était dangereux, risqué, mais ne pas voir cette douce enchanteresse sourire était pour lui le comble de la tristesse, de l'apocalypse. C'était une torture et lui offrir le moyen d'être heureuse et de passer à autre chose était un moyen de la combler comme elle l'espérait. Reconstruire sa vie n'était pas facile, il en avait conscience mais il voulait la protéger. Ce sentiment était même plus fort que lui. En même temps, c'était le moyen pour le beau brun de connaître la vérité. Il se montrera attentionné et protecteur pour réaliser son objectif.

     

    Lucy, elle, n'avait pas prévu de se retrouver face à un habitant de cette demeure mais voilà, les choses étaient arrivés et il fallait s'en sortir pour ne pas se retrouver derrière les barreaux. Le trésor dans le bureau était inestimable et c'était ce qui l'avait attiré dans ce lieu rien que pour le dérober et le posséder mais voilà, elle avait trouvé une perle rare bien plus inestimable encore en la personne de Kyle. Sa stratégie était plutôt bien partie et elle devait l'accentuer. Elle avait conscience que le fait de séduire Kyle pouvait l'amener à se protéger de tout danger mais elle voyait une opportunité bien plus grande. En l'ayant sous son emprise, elle pouvait convoiter également cet objet qu'elle était venue chercher au départ. Le but était d'étoffer son histoire, de la rendre oh combien crédible afin que celui-ci la protège. Si jamais le tout allait de travers, elle risquait de tout perdre et en cela il en était hors de question. Ensuite, elle pourra avec son plan amorcer son approche et ainsi l'attraper dans ses filets. Elle se montrera désorientée et malicieuse pour le piéger.

     

    Lucy effleura son avant-bras laissant son souffle agir sur son cou et embrassant doucement et perversement sa joue pour le dérouter. Il était tellement séduit qu'il ne pouvait s'empêcher de la contempler. De son côté sa chaleur exaltait tout son être qu'elle rêvait de passer à l'étape suivante.

     

    L (se montrant compréhensive et déboussolée en effleurant doucement son bas-ventre et le griffant sous son vêtement pour l'enflammer) : « Je comprends totalement et cet individu qui fait subir cela est plus qu'influent. Je me demande même si quelqu'un peut faire quelque chose contre lui. (se montrant angoisée en se blottissant dans ses bras, effleurant le bas de son corps avec son pied et embrassant le dessus de sa main innocemment pour l'ébranler) J'ai si peur, peur de ce qu'il peut arriver. (se montrant attentionnée en griffant son poignet et mordillant son épaule coquinement jusqu'à son cou pour le faire frémir) Je sais reconnaître ce que je fais et il est hors de question que vous payez à ma place. (feignant d'être émue en baissant son regard pour attiser son côté protecteur) Je ne sais pas quoi dire. C'est la première fois que l'on me protège de cette manière mais je ne voudrai pas qu'il arrive quoi que ce soit à un ange si merveilleux. (satisfaite mais le cachant en se plongeant émue dans son regard, posant son front gêné contre le sien et l'effleurant légèrement pour le titiller) Je n'aimerai pas déranger mais est-ce qu'il y a un endroit où je pourrai être protégée de cet homme qui se prénomme Alec ?

     

    K (charmé et protecteur) : Surtout ne vous en faites pas bellissima car chaque personne a son point faible et il sera neutralisé, soyez en certain. (conquis et l'entourant de ses bras en effleurant sa joue) N'ayez pas peur, je suis là désormais et prêt à vous aider. Il n'arrivera rien et ce à personne. (séduit et prévenant) C'est gentil ma douce mais le plus important est votre sécurité. Vous voir heureuse et souriante est pour moi le plus beau des cadeaux. (influencé et doux en effleurant son front lentement) Pour une si belle princesse comme vous, je suis prêt à prendre tous les risques mais je reviendrai sain et sauf pour admirer ce regard si troublant. Vous êtes si parfaite. (incapable de lui résister) Bien sûr, et le meilleur endroit c'est ici. »

     

    Kyle voulait en connaître plus sur la situation de la belle et il avait une information de taille en la personne d'Alec. C'était qui cet individu qui voulait s'en prendre à sa famille ? Il était déterminé à lui faire payer cet affront mais pour le moment son envie de réponse s'estompait à vue d'oeil qu'il se trouvait auprès de cette belle créature qu'était Lucy. Elle était si exquise, si délicieuse, si gentille, si malicieuse. Elle était d'une beauté à couper le souffle et il voulait la combler comme jamais elle ne l'avait été auparavant. Il était conscient qu'il devait résister à ce qu'il ressentait mais il était attiré vers elle tel un aimant. Il se montrera attentionné et doux pour y arriver. Du côté de cette déesse, le tout se passait au-delà de ses espérances. Elle savait que l'histoire était en train de fonctionner mais il fallait tout faire pour l'amener à se concentrer sur elle, sur ce moment inoubliable et le guider à satisfaire le moindre de ses désirs. Elle se montrera coquine et entreprenante pour le piéger.

     

    Dès lors, elle lui vola gêné soudainement un baiser à la fois tendre, doux et passionné pour le déboussoler. Ses lèvres étaient d'une douceur exquise qu'elle voulait y rester le plus longtemps possible. Du côté du bellâtre, il était totalement fasciné qu'il voulait la prendre dans ses bras et lui montrer à quel point elle était divine et parfaite. Qu'allait-il se passer entre eux ? Etait-il définitivement piégé ? Pourra-t-il connaître la vérité sur Lucy ? Que comptait faire Lucy ? Pourra-t-elle réussir son plan ? Réussira-t-elle à le corrompre et obtenir ce qu'elle désire ? Aura-t-elle d'autres ambitions ?

     

     

    Dans la demeure de Daisy, Melody se sentait un peu en sécurité mais voilà, avec Daisy, leur passé était pour le moindre compliqué. Elle avait conscience que Daisy pouvait se venger d'elle vue à quel point elle avait fait capoter ses projets mais elle espérait qu'au nom de sa soeur, Daisy serait raisonnable. Finalement, elle l'avait été mais à sa façon et en cela, c'était angoissant. Elle se posait de nombreuses questions par rapport au fait de ce service à rendre. Etait-ce le moyen de se racheter ? Quelque chose de pire ? Elle était torturée et de plus, elle était peu enclin à lui faire confiance. En effet, elle pouvait la dénoncer à tout moment à des personnes mal intentionnées, haut placées et pire encore. Elle devait tout de même continuer afin de voir si tout se passait comme elle le désirait. Le chantage était le moyen de la rappeler à l'ordre. Elle se montrera déterminée et menaçante pour arriver à ses fins.

     

    Pour la belle brune, les choses avaient bien changé. En effet, elle voulait berner la jeune femme afin d'obtenir justice mais voilà, quelqu'un d'autre avait des projets et cela l'énervait au plus haut point. Seulement, on lui avait intimé le fait qu'il fallait la garder jusqu'à sa venue. Elle était énervée mais il fallait obéir. Elle se demandait bien ce qui était attendue de la jeune femme mais voilà, il fallait retenir la belle à tout prix. Elle se montrera déterminée, fine et menaçante pour le piéger.

     

    Voilà, la belle blonde fit mine de perdre patience pour pousser à bout Daisy. Elle voulait voir si la belle pouvait intervenir le plus rapidement possible car c'était une question de temps avant qu'on puisse la retrouver. Elle avait tellement de projets qu'il n'était pas question que le tout se termine en un château de cartes. Daisy, elle, était plus qu'en colère, de voir la belle tenter de s'enfuir. Il fallait vite la retenir alors elle courut vers la belle blonde lui barrant la route pour la garder. Qu'allait-il se passer entre elles ? Melody pourra-t-elle se protéger ? Etait-elle en danger ? Pourra-t-elle accomplir ses projets comme le fait de retrouver Ryan et d'être auprès de lui ? Pourra-t-elle démontrer son innocence par rapport à la tentative d'assassinat du président ? Que comptait faire Daisy ? Qui était son boss ? Pourra-t-elle garder sa proie ? Quelles étaient ses intentions ?

     

     

    Fin du chapitre. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :